Libellé préféré : COVID-19;

Ressource obsolète : false;

Traduction automatique Wikipédia : Pandémie de Covid-19;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie de Covid-19;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Suicide : mesurer l’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 - Effets contrastés au sein de la population et mal-être chez les jeunes - 5ème rapport / SEPTEMBRE 2022
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications-communique-de-presse/rapports/suicide-mesurer-limpact-de-la-crise-sanitaire-liee-au-0
La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie le cinquième rapport de l’Observatoire national du suicide depuis sa création en 2013. Pour la première fois, ce rapport présente les premiers effets de la crise sanitaire liée au Covid-19 en matière de risque suicidaire.
2022
false
false
false
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
français
rapport
suicide
COVID-19
rapport de recherche
crise
population
suicide
Mesures
Suicide
région mammaire
rapport albumine/globuline
douleur
adolescent
Suicide
suicide
Suicide
COVID-19
poids et mesures

---
N2-AUTOINDEXEE
Impact de l’épidémie de Covid-19 sur le recours aux associations SOS Médecins pour troubles de la santé mentale en Nouvelle-Aquitaine
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/17/2022_17_2.html
Introduction – Face à l’épidémie de Covid-19, des mesures restrictives ont été mises en place pour contrôler l’épidémie et limiter son impact sur le système de soins. Si elles se sont avérées efficaces, leurs répercussions sur la santé mentale de la population ont rapidement été soulevées. L’objectif est d’étudier l’association entre le contexte épidémiologique de la Covid-19 et le recours aux associations SOS Médecins pour troubles de la santé mentale (TSM) en Nouvelle-Aquitaine. Méthode – Une étude rétrospective basée sur les données des associations SOS Médecins de Nouvelle-Aquitaine a été menée du 1er janvier 2018 au 27 juin 2021. Un modèle de régression logistique a été utilisé pour caractériser les actes pour TSM, ainsi qu’un modèle additif généralisé de régression de Poisson pour étudier le recours aux soins pour TSM selon le contexte épidémiologique.
2022
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
article de périodique
Médecins
COVID-19
association
Épidémies
troubles mentaux
Santé mentale
maladie veno-occlusive hépatique
Santé mentale
Épidémies de maladies
Médecins
trouble mental
psychiatrie
Santé mentale
Aquitaine

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 : des enfants moins à risque de formes graves, vraiment ?
https://presse.inserm.fr/covid-19-des-enfants-moins-a-risque-de-formes-graves-vraiment/45797/
La rentrée scolaire s’est accompagnée d’articles de presse portant sur un des sujets explorés avec beaucoup d’attention par la communauté scientifique depuis 2020 : la réponse des enfants face à l’infection par le SARS-CoV-2 et à la vaccination. En particulier, les enfants sont-ils vraiment moins à risque de faire des formes graves de Covid-19 ? Et si oui, pourquoi ? Canal Détox fait le point.
2022
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
COVID-19
information patient et grand public
Enfant
risque
enfant
Enfant
Enfant
Enfant
COVID-19
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Engagement des médecins généralistes dans la vaccination contre le Covid-19 dans les Vosges
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/MED_T_2022_1017_ZDEBIK_MAXIME_HENRI.pdf
NTRODUCTION La pandémie mondiale de COVID-19 est une crise historiquement majeure, et devant l’absence de traitement suffisamment efficace, une stratégie vaccinale a été adoptée dans l’urgence. OBJECTIF L’objectif de cette étude a été de faire un état des lieux de cette campagne de vaccination à l’échelle des médecins généralistes vosgiens, d’évaluer leur participation et les difficultés rencontrées (entre décembre 2020, début de la campagne, et septembre 2021). MATÉRIELS ET MÉTHODES Il s’agit d’une étude quantitative, descriptive, rétrospective et transversale. Un auto questionnaire à réponses semi-ouvertes a été diffusé aux médecins généralistes vosgiens en exercice, installés en cabinet ou en maison de santé. RÉSULTATS Plusieurs paramètres ont été analysés : la participation à la campagne vaccinale (et dans quelle mesure), l’utilisation et la confiance dans les vaccins mis à disposition, les facteurs source d’hésitation vaccinale, les éventuelles indications futures, la description des problèmes rencontrés et les propositions pour y palier à l’avenir au cours de cette crise sanitaire, ou d’une autre. L’engagement des médecins généralistes vosgiens dans la campagne vaccinale a été fort, en cabinet/maison de santé, dans les établissements spécialisés, et dans les centres de vaccination. Une préférence pour les vaccins à ARN messager est observée, malgré parfois sa plus faible disponibilité, en comparaison aux vaccins à vecteur viral. L’hésitation vaccinale est plus importante en fonction du jeune âge, et d’éventuelles recommandations annuelles seraient vues favorablement, (de façon plus partagée s’agissant des enfants). Les problèmes les plus fréquemment rencontrés au cours de cette campagne sont le manque de moyens, la difficulté d’approvisionnement, le manque de temps, ainsi qu’une incertitude quant aux informations reçues et aux changements intempestifs de recommandations. CONCLUSION L’engagement des médecins généralistes vosgiens dans la campagne de vaccination a été d’envergure, et ce malgré les difficultés décrites par ces derniers. Des propositions telles qu’une meilleure coordination, un meilleur conditionnement des vaccins et une mise en valeur du rôle du médecin généraliste ont été largement décrites.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
vaccination
Vaccine
Vaccination
Vaccins
COVID-19
Médecins
vaccination
médecins généralistes
vaccins contre la COVID-19
vaccination; médication préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
Impact du Covid-19 sur les paramètres de travail myocardique non-invasif mesurés en échocardiographie chez l'athlète masculin
http://thesesante.ups-tlse.fr/3942/
Contexte : Des études récentes ont soulevé des inquiétudes concernant de potentielles lésions myocardiques infracliniques chez des patients remis du COVID-19, même en cas de forme bénigne. Chez l'athlète, ces lésions pourraient être à l'origine d'un sur-risque de mort subite liée au sport. Le travail myocardique (TM) mesuré de façon non invasive par échocardiographie transthoracique (ETT) est un nouvel outil d'évaluation de la fonction systolique du ventricule gauche (VG) pour lequel l'impact du COVID-19 reste inconnu. Objectifs : Comparer les paramètres ETT, dont ceux de TM, dans une population de jeunes athlètes masculins avec et sans antécédent récent de COVID-19 non sévère, afin de détecter une éventuelle atteinte cardiaque infraclinique. Matériel et méthode : Un total de 53 athlètes de haut niveau masculins présentant un antécédent récent de COVID-19 non sévère (26 5 ans) et 41 athlètes contrôles (18 4 ans, p 0,001) ont bénéficié d'un électrocardiogramme, d'une épreuve d'effort, et d'une ETT dans un délai médian de 11 jours après un test PCR positif, pour évaluer la morphologie et la fonction systolique du VG. Les paramètres de TM ont été mesurés secondairement de façon non invasive. Résultats : Concernant les résultats des différents paramètres de TM, chez les athlètes COVID-19 et chez les athlètes contrôles respectivement, l'index global du TM (GWI) moyen était de 2025 339 contre 1968 307 mmHg% (p 0,14) ; le travail constructif global (GCW) moyen était de 2157 372 mmHg% contre 2085 328 mmHg% (p 0,1) ; le travail perdu global (GWW) moyen était de 82 41 mmHg% contre 95 56 mmHg% (p 0,56) ; et l'efficacité globale du TM (GWE) moyenne était de 96 2 contre 95 2 % (p 0,15). Les épaisseurs moyennes du septum interventriculaire et de la paroi postérieure du VG étaient respectivement de 10 1,4 mm et 10 1,2 mm chez les athlètes COVID-19, contre 8 1,5 mm (p 0,001) et 9 1,4 mm (p 0,014) chez les contrôles. Conclusion : Bien que l'on observe une augmentation significative de l'épaisseur pariétale du VG chez les athlètes présentant un antécédent récent de COVID-19 non sévère, pouvant correspondre à de l'œdème intra-myocardique, nous n'avons pas retrouvé de différences significatives concernant les différents paramètres mesurés en ETT, notamment ceux de TM, ce qui se veut rassurant quant à une éventuelle atteinte myocardique infraclinique.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
myocarde
myocarde
travail
athlétisme
échocardiographie
Travail
métier
Mesures
COVID-19
poids et mesures
athlètes
non invasif
myocarde, sai
sexe masculin, sai
échocardiographie

---
N2-AUTOINDEXEE
Modéliser la propagation et le contrôle du SARS-CoV-2 en France
http://www.theses.fr/2022SORUS092
La pandémie de COVID-19 a eu un impact majeur sur l’organisation des sociétés. Comme les épidémies ne sont généralement que partiellement observées et caractérisées par des dynamiques non linéaires, leur étude nécessite le développement de modèles mathématique et statistiques permettent de prendre en compte cette complexité. L’objectif de cette thèse est de développer des modèles pour caractériser la propagation du SARS-CoV-2 en France ainsi que l’impact de différentes interventions. Dans une première partie, nous avons estimé le fardeau du SARS-CoV-2 en France à la fin du premier confinement en mai 2020. Dans une deuxième partie, nous avons étudié la dynamique de transmission du SARS-CoV-2 entre les groupes d’âge. Nous en avons déduit l’impact de mesures de contrôle ciblant différents groupes d’âge, notamment des stratégies fondées sur l’isolement des personnes âgées. La troisième partie est constituée de plusieurs analyses ayant permis d’évaluer l’impact de mesures de contrôle sur la dynamique de l’épidémie, notamment la comparaison de stratégies de priorisation des vaccins, l’utilisation du confinement comme solution de dernier recours en cas de reprise épidémique et l’évaluation des risques et bénéfices associés à différentes stratégies de distribution des vaccins. Les analyses rapportées dans cette thèse illustrent comment la modélisation peut permettre d’étudier la propagation de pathogènes dans des populations et potentiellement éclairer les mesures de contrôle pouvant être mises en place. Les résultats détaillés dans ce manuscrit ont été partagés au cours de la pandémie avec les décideurs et les agences de santé publique en France.
2022
theses.fr
France
COVID-19
thèse ou mémoire
France
France
SARS-CoV-2
France
français
France
France

---
N2-AUTOINDEXEE
L’hésitation vaccinale française face à la Covid-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03715507
Début 2020, la France est confrontée à une vague de contaminations, d’hospitalisations et de décès liés à un nouveau coronavirus, appelé SARS-CoV-2 et responsable de la COVID-19. Dans ce contexte, l’objectif est devenu la recherche d’un vaccin efficace, permettant une immunité collective et durable de la population. La problématique de l’hésitation vaccinale étant marquée en France, nous nous sommes interrogés sur les facteurs qui influenceraient la décision de vaccination contre la COVID-19 dans la population française. Les objectifs secondaires étaient de définir les motivations et les freins à cette vaccination et d’évaluer les modalités préférentielles d’organisation de la campagne de vaccination. Méthode : nous avons mené une étude épidémiologique observationnelle descriptive multicentrique auprès de 292 patients consultant en cabinet de médecine générale. Le recueil de données a été effectué par un questionnaire en ligne du 1er décembre 2020 au 1er mars 2021. Le critère de jugement principal était l’acceptabilité de la vaccination COVID-19 définie par l’intention de se faire vacciner (réponses « Oui, certainement » ou « Oui, probablement »). Résultats : l’acceptabilité de la vaccination contre le SARS-CoV-2 représentait 62% des participants, 14% de l’échantillon étaient indécis. Les facteurs indépendants associés à l’intention vaccinale comprenaient : l’âge de plus de 55 ans (p 0.01), le sexe masculin (p 0.03), les personnes vivant dans une zone urbaine de plus de 50 000 habitants (p 0.01). Les répondants ayant un avis positif sur la vaccination en général ou réalisant la vaccination annuelle contre la grippe saisonnière étaient plus favorables à la vaccination COVID-19 (p 0.01). La perception de la sévérité de l’infection COVID-19 et le taux d’acceptabilité de la vaccination étaient significativement liés (p 0.01). La principale source de motivation évoquée était la protection de son entourage et de soi-même. Les opposants au vaccin exprimaient une crainte des effets secondaires du vaccin ainsi qu’un doute sur la sécurité à long terme et l’efficacité. Conclusion : le taux d’acceptabilité du vaccin contre la COVID-19, similaire à celui d’études comparatives, resterait insuffisant pour obtenir une immunité collective de la population. Convaincre les patients hésitants ou opposants au vaccin nécessitera l’investissement maximal des professionnels de santé, notamment les médecins généralistes, afin de rassurer sur la balance bénéfice-risque positive du vaccin dans ce contexte pandémique.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
Face
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Pertinence du SIC-Score dans l'évaluation du risque thrombo-embolique des patients atteints du COVID-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03766888
CONTEXTE : le COVID-19, maladie causée par le Sars-Cov2, entraine en premier lieu des symptômes respiratoires et dans certains cas graves le décès des patients. Des publications scientifiques nationales et internationales mettent en relation cette pathologie avec des évènements thrombo-emboliques, majorant le taux de mortalité. L’évaluation de ce risque thrombo-embolique devient donc un enjeu majeur. OBJECTIF : le SIC-Score est un score validé pour l’évaluation du risque thrombo-embolique dans le sepsis. L’objectif de l’étude est d’étudier sa pertinence pour l’évaluation du risque thrombo-embolique dans la pathologie particulière du COVID-19. MÉTHODE : nous avons réalisé une étude rétrospective, monocentrique du 13 mars au 11 avril 2020 au sein du CHU de Clermont-Ferrand. Les patients inclus sont âgés de plus de 18 ans, admis à l’hôpital via les urgences ou le SMUR de Clermont-Ferrand avec un diagnostic de COVID-19. Le recueil des données cliniques et paracliniques de ces patients lors de leur admission à l’hôpital permet de calculer le SIC-Score. RÉSULTATS : sur les 82 patients inclus, 9 ont présenté un évènement thrombo-embolique (11 %). La courbe ROC du SIC-Score présente une aire sous la courbe de 0.778 (IC 95 % 0.62 - 0.94). L’augmentation de 1 point du SIC-Score majore la probabilité de présenter un évènement thrombo-embolique avec un facteur de 2.13 (IC 95 % 1.09 - 4.15, p 0.027). La probabilité de réaliser un évènement thrombo-embolique est multipliée par 14.14 lorsque le SIC-Score passe de 0 à 2 (IC 95 % 1.56 – 128.58, p 0.019). CONCLUSION : le SIC-Score est un score objectif et facilement utilisable à partir des données cliniques et paracliniques des patients admis pour sepsis. Cette étude établit sa pertinence dans l’évaluation du risque thrombo-embolique chez les patients atteints du COVID-19.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
risques thrombo-emboliques
Appréciation des risques
a comme patient
études d'évaluation comme sujet
thromboembolie
Embole
COVID-19
Embolie
maladie
embole
patients
Embolie

---
N2-AUTOINDEXEE
Impact du port du masque sur la qualité de vie des patients paralysés faciaux périphériques
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03769733
BUT : Le contexte pandémique actuel inédit lié à la Covid-19 oblige le port du masque à tous. Camouflant le bas du visage, il pourrait avoir des conséquences sur la qualité de vie (QDV) des patients au niveau esthétique et communicationnel. br MATÉRIEL ET MÉTHODES : Un questionnaire a été élaboré pour évaluer la QDV dans les domaines fonctionnel, esthétique, communicationnel et psychosocial à la fois sans et avec le masque. Le questionnaire a été transmis à 100 patients paralysés faciaux et 848 sujets contrôles, puis analysé statistiquement. br OBJECTIF : Quantifier l’impact du port du masque sur les patients paralysés faciaux en comparaison avec une population contrôle et en fonction des caractéristiques propres à la paralysie. br RÉSULTATS : La QDV des patients masqués s’améliore (p 0,0001**) et devient similaire à celle des contrôles. Pour les patients, le masque diminue la gêne esthétique (p 0,0019**), communicationnelle non-verbale (p 0,0001**) et psychosociale (p 0,0001**). Les patients estiment la PF moins visible avec le masque et sont moins gênés à ce propos (p 0,0001**) en corrélation avec sa sévérité (p 0,0001**). Les patients deviennent moins gênés que les contrôles dans les domaines verbal (p 0,0001**) et psychosocial (p 0,0056*). Il n'y a plus de différence significative dans les domaines fonctionnel et communicationnel non-verbal. Les patients disent désirer continuer à porter le masque davantage que les contrôles (p 0,0001**). br CONCLUSION : Le masque améliore la QDV globale des patients à travers les domaines esthétique, communicationnel non-verbal et psychosocial. Les scores des patients sont normalisés grâce au masque, accompagnant un sentiment de réinsertion sociale.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
qualité de vie
paralysie faciale
a comme patient
patients
Paralysie faciale
Paralysie faciale périphérique
paralysie faciale
masques

---
N2-AUTOINDEXEE
Corrélations entre troubles olfactifs persistants et troubles sémantiques post COVID-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03772614
Introduction : un des principaux symptômes de la Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est l'hyposmie voire l'anosmie. L'identification olfactive est le plus souvent touchée. Aussi, des troubles cognitifs apparaissent suite à l'infection, notamment concernant les fonctions exécutives, l'attention et la mémoire. L'olfaction, et plus spécifiquement l'identification olfactive, est liée à la mémoire sémantique. L'objectif principal de cette étude était de déterminer si la mémoire sémantique est altérée dans le cadre de troubles olfactifs persistants post COVID-19. Méthodologie : 84 patients avec une perte olfactive persistante due au COVID-19 ont été inclus après avoir consulté au département d'Oto-rhino-laryngologie (ORL). L'évaluation clinique a été réalisée en utilisant le Pyramid and palm tree test, l'épreuve de dénomination du Grémots, le Sniffin' sticks test et le Test olfactif informatisé pour le diagnostic de la maladie d'Alzheimer. Résultats : la mémoire sémantique était altérée chez 20% (n 17) des patients, notamment chez les 19-39 ans. Seul le seuil olfactif était significativement corrélé avec les scores de mémoire sémantique. Conclusions : comme tous troubles cognitifs, les troubles sémantiques peuvent avoir un impact négatif sur la qualité de vie s'ils ne sont pas traités. Il est essentiel de réaliser des évaluations spécifiques des patients post COVID-19 afin de déterminer précisément leurs troubles et de mettre en place la meilleure rééducation possible, comme l'orthophonie, pour éviter une dégradation de la qualité de vie.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
odorat
troubles de l'olfaction
COVID-19
sémantique

---
N2-AUTOINDEXEE
Mesures sanitaires depuis mars 2020 en lien avec l'épidémie de covid- 19: quelles modalités d'application et quels impacts dans les EHPAD?
https://dune.univ-angers.fr/fichiers/17011628/2022MCEM15453/fichier/15453F.pdf
Introduction : la survenue de l’épidémie de Covid-19 a bouleversé l’organisation de soins primaires, notamment dans les EHPAD du fait de la vulnérabilité des personnes âgées. L’objectif de la thèse était de recueillir le vécu de cette crise par les médecins coordonnateurs (MC), et d’évaluer l’impact des mesures sanitaires sur la santé des résidents. Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude mixte, réalisée entre janvier et juillet 2021. Une première partie qualitative a permis d'interroger des MC du Maine-et-Loire, Sarthe et Mayenne, au moyen d’entretiens semi dirigés individuels. Un double codage manuel a été réalisé, avec une triangulation des données, selon une théorisation ancrée. L'étude était conçue pour répondre à un maximum de critères de la grille COREQ. Une deuxième partie quantitative consistait en une analyse statistique du nombre de chutes dans les EHPAD en 2020 par rapport à l’année 2019, comme marqueur de morbi-mortalité. Résultats : au total, 14 entretiens ont été réalisés. L’analyse statiques des données des EHPAD mettait en évidence une augmentation significative du nombre de chutes sur l’année 2020 en comparaison avec 2019, bien que ce n’était pas le sentiment de la majorité des MC interrogés. En revanche, la plupart d’entre eux signalaient une recrudescence de syndrome anxiodépressif et une perte d’autonomie des résidents. La désertion des médecins libéraux durant le premier confinement a participé à l’accentuation du rôle de MC. Celui-ci a vu sa charge de travail fortement augmenter : gestion des pénuries de matériel, mise en application de mesures chronophages, consignes multiples, parfois contradictoires, suivi médical des patients positifs au Covid-19, soutien aux soignants, communication avec les familles... Conclusion : l’épidémie de Covid-19 a fragilisé des EHPAD déjà à bout de souffle. L’intérêt épidémiologique de la mise en place de mesures restrictives est contre balancée par leur impact délétère sur la santé globale des résidents et sur l’épuisement professionnel des soignants. Il paraît urgent de tirer profit de cette épidémie afin de revoir le modèle des EHPAD tel que nous le connaissons, pour leur permettre de rester des lieux de vie, garant à la fois de la santé des résidents et de leur qualité de vie.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
mars
Épidémies de maladies
Applications
poids et mesures
Épidémies
Mesures
Applications
attention
Applications

---
N2-AUTOINDEXEE
Impact de l’épidémie de COVID sur la morbi-mortalité intra-hospitalière après chirurgie oncologique digestive: une étude monocentrique rétrospective
https://pepite-depot.univ-lille.fr/LIBRE/Th_Medecine/2022/2022ULILM105.pdf
Contexte : Les patients opérés de cancers digestifs sont à risque de complications post-opératoires (CPO). L’épidémie COVID a impacté la prise en charge des cancers. De nombreuses études ont montré une augmentation des CPO sur des populations de patients infectées à COVID. Cependant, les conséquences de cette crise sanitaire chez les patients non infectés restaient à explorer. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact de l’épidémie COVID, sur les CPO en chirurgie digestive oncologique lourde. Matériel et Méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective monocentrique de patients opérés de cancers de l’oesophage, de l’estomac, du pancréas ou du foie, au centre hospitalier universitaire de Lille. La période d’inclusion était comprise entre janvier 2019 et décembre 2020. Le critère de jugement principal était la présence CPO sévère pendant l’hospitalisation, défini par un score de Clavien-Dindo III. Deux groupes ont été comparés, les patients opérés avant ou après le début de l’épidémie COVID, non infectés à COVID en préopératoire. Dans un second temps, les facteurs de risque de CPO dans la population générale ont été explorés par une analyse uni- et multivariée. Résultats : 395 patients ont été inclus dans l’analyse, 270 opérés avant COVID et 125 en période post-COVID (PPC). Parmi les patients opérés en PPC, il était observé une augmentation des CPO sévères (25 % avant COVID ; 35 % après COVID, p 0,034), ainsi qu’une augmentation du taux des patients présentant un score ASA III-IV (25,9 % avant COVID ; 37,6 % après COVID, p 0,018). Il n’existait aucune différence en termes de durée de séjour, de mortalité à 90 jours et à un an. Les facteurs de risque de CPO, en analyse multivariée, dans la population générale étaient la PPC (OR 1,60, IC95% [1,01 ; 2,637]), un abord thoracique (OR 1,90, IC95% [1,18 ; 3,05]), les antécédents cardiaques (OR 1,98, IC95% [1,14 ; 3,42]), et de diabète (OR 2,01, IC95% [1,02 ; 3,98]). Conclusion : Le taux de CPO sévère est plus marqué chez les patients opérés en PPC sans retentissement significatif sur les durées de séjour et la mortalité. L’augmentation des CPO est liée en partie aux comorbidités plus importantes des patients dont l’accès au suivi médical était plus complexe. Ce travail souligne des effets indirects de l’épidémie COVID chez les patients opérés de chirurgie digestive oncologique lourde.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
COVID-19
intervention chirurgicale
oncologie chirurgicale
Épidémies
études rétrospectives
mortalité hospitalière
Chirurgie
Oncologie
Épidémies de maladies

---
N1-SUPERVISEE
Covid-19 : bilan de l’utilisation du Paxlovid (nirmatrelvir/ritonavir) en accès précoce
https://ansm.sante.fr/actualites/covid-19-bilan-de-lutilisation-du-paxlovid-nirmatrelvir-ritonavir-en-acces-precoce
Dans le cadre de l’accès précoce du Paxlovid (nirmatrelvir/ritonavir), nous avons suivi l’utilisation de ce médicament avec les données transmises par le laboratoire. Une étude a également été réalisée par EPI-PHARE (groupement d’intérêt scientifique ANSM-Cnam). D’après cette étude menée par EPI-PHARE, plus de 12 000 patients à risque de forme grave de Covid-19 ont reçu une délivrance de Paxlovid au premier semestre 2022 en France. Les patients qui ont bénéficié de cet antiviral au cours du premier trimestre 2022 étaient plus à risque de forme grave de Covid-19 que ceux qui en ont bénéficié au second trimestre. Sur le premier semestre 2022, les données recueillies pendant l’accès précoce ne modifient pas le rapport bénéfice/risque du Paxlovid en vie réelle...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
résultat thérapeutique
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
Autorisation d’Accès Précoce
antiviraux
association nirmatrelvir et ritonavir
PAXLOVID
PAXLOVID 150 mg + 100 mg, comprimé pelliculé
Appréciation des risques
adulte

---
N2-AUTOINDEXEE
Surveillance de la santé publique dans le contexte de la COVID-19
Orientations provisoires
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362517/WHO-2019-nCoV-SurveillanceGuidance-2022.2-fre.pdf
La surveillance de la COVID-19 reste essentielle pour mettre fin à l’urgence de la COVID-19 dans le monde entier et élaborer les mesures de santé publique visant à limiter la propagation du SARS-CoV-2 et à réduire la morbidité, la mortalité et l’impact. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) continue de recommander le maintien et le renforcement de la surveillance afin d’atteindre les objectifs fondamentaux de surveillance de la COVID-19.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
surveillance de la santé publique
orientation
Santé publique
orientation
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif au dépistage olfactif canin dans la stratégie de dépistage de l’infection à SARS-CoV-2
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1250
Le dépistage olfactif canin (DOC) peut-il avoir un intérêt dans le dispositif de surveillance biologique de l’infection à SARS-CoV-2, en complément des méthodes diagnostiques actuellement préconisées ? Le DOC est fondé sur l’aptitude des chiens à reconnaître des composés olfactifs volatiles générés par les cellules au cours de certains états pathologiques et notamment lors d’infections par des virus comme le SARS-CoV-2. Le Haut Conseil de la santé publique analyse le bien-fondé de ce type de dépistage à la demande de la Direction générale de la santé sur. Après quelques rappels sur les méthodes conventionnelles de diagnostic de l’infection à SARS-CoV-2, le HCSP a procédé à une analyse approfondie de la littérature scientifique internationale sur les conditions de réalisation et les preuves de concept de cette méthode originale de dépistage. L’ensemble des études disponibles souligne les bonnes sensibilités et spécificités du DOC lorsqu’il est employé en conditions expérimentales avec recueil d’échantillons et analyse différée des résultats en utilisant des chiens bien entraînés. Les expérimentations sur le terrain (hôpital, métro, aéroport, université …) sont beaucoup moins nombreuses et n’ont pas donné lieu, pour le moment, à des mises en place pérennes de ce mode de dépistage.
2022
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
Dépistage de masse
recommandation de santé publique
SARS-CoV-2
Infection
odorat
jugement
Dépistage
espèces canines
canine
odorat
maladie infectieuse

---
N2-AUTOINDEXEE
La fluvoxamine dans le traitement de la COVID-19
https://www.cochrane.org/fr/CD015391/HAEMATOL_la-fluvoxamine-dans-le-traitement-de-la-covid-19
Problématique de la revue La fluvoxamine est-elle un traitement efficace chez les personnes atteintes de la COVID-19 et provoque-t-elle des effets indésirables ? Principaux messages Il n'est pas clair si la fluvoxamine est un traitement efficace contre la COVID-19 chez les personnes présentant une forme légère et modérée de la COVID-19. En effet, il n'y a actuellement pas assez de recherches disponibles pour prendre une décision définitive. Nous avons trouvé cinq études en cours qui étudient actuellement la fluvoxamine comme traitement possible de la COVID-19, et deux études pour lesquelles nous avons besoin de plus d'informations. Nous mettrons à jour cette revue si leurs résultats modifient nos conclusions.
2022
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
COVID-19
fluvoxamine
COVID-19
fluvoxamine
FLUVOXAMINE

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 : un interféron aiderait les enfants à éviter les formes graves
https://www.inserm.fr/actualite/covid-19-un-interferon-aiderait-les-enfants-a-eviter-les-formes-graves/
Des travaux, conduits sur des muqueuses respiratoires reconstituées en laboratoire, ont permis d’étudier la dynamique de l’infection par le SARS-CoV‑2 chez des enfants et des adultes, ainsi que les réponses immunitaires associées. Une différence dans la vitesse de la libération d’un médiateur de l’immunité innée antivirale, l’interféron III, pourrait expliquer la moindre sévérité de la Covid-19 chez les plus jeunes.
2022
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
information patient et grand public
Enfant
enfant
enfant
interféron
COVID-19
COVID-19
Enfant
interférons
Enfant
Enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
COVID-19 (SRAS-CoV-2) : Revue de littérature sur les facteurs de risque des travailleurs avec maladie(s) chronique(s)
https://www.inspq.qc.ca/publications/3234-facteurs-risque-travailleurs-maladies-chroniques-covid19
Cette revue rapide de la littérature dresse un état des connaissances sur les maladies chroniques associées à un risque accru de complications de la COVID-19 chez les adultes comme il était en décembre 2020. Un total de 109 articles a été sélectionné pour ce travail, et les résultats de 41 études ont été analysés de façon détaillée.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
revue de la littérature
facteurs de risque
maladie chronique
facteur de risque
virus du SRAS
littérature de revue comme sujet
COVID-19
Maladies
Littérature
COVID-19
maladie chronique
Maladie chronique

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS : tests de diagnostic de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362945/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-Testing-2022.1-fre.pdf
Les programmes nationaux doivent absolument continuer à proposer des tests de diagnostic de la COVID-19 pour atteindre trois objectifs principaux : faire baisser la morbidité et la mortalité en permettant l’instauration rapide de soins et d’un traitement, réduire la transmission et suivre l’évolution de l’épidémie et du virus. La pratique de tests pour les cas suspects au début de l’évolution de la maladie – en particulier chez les personnes pour lesquelles le risque d’hospitalisation ou de forme grave de la COVID-19 est accru – permet l’accès à des soins de soutien et à des traitements contre la COVID-19.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
orientation
orientation
Diagnostic
aucun diagnostic
test COVID-19
COVID-19
Organisation Mondiale de la Santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS : gestion de l’infodémie liée à la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362946/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-Infodemic-2022.1-fre.pdf
Former les agents de santé, qui sont souvent la source d’information sanitaire la plus fiable, afin qu’ils puissent mieux identifier et combattre la désinformation dans le domaine de la santé. • Adapter les initiatives en matière de santé, d’information et de culture numérique à des populations spécifiques, et chercher à dissiper les informations fausses avant qu’elles ne soient largement diffusées par les médias numériques et d’autres canaux. • S’efforcer de produire des informations sur la santé de qualité et accessibles dans différents formats numériques conçus pour être réutilisés, remaniés et partagés, et pour une diffusion numérique rapide via les réseaux sociaux.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
COVID-19
Organisation Mondiale de la Santé
infodémique
orientation
orientation

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS : Prise en charge clinique de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362947/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-Clinical-2022.1-fre.pdf
Veiller à l’établissement et au maintien de parcours de soins cliniques clairs en tant qu’élément essentiel de la riposte à la COVID-19. • Intégrer les parcours de soins cliniques contre la COVID-19 aux systèmes de soins de santé primaires et veiller à ce que les personnes ayant subi un test positif de dépistage du SARS-Co-2 soient immédiatement liées à un tel parcours. • Adapter les parcours de soins cliniques à la femme enceinte ou allaitante et à l’enfant.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
hôpitaux privés à but lucratif
COVID-19
orientation
gestion des soins aux patients
orientation
Organisation Mondiale de la Santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Stratégie vaccinale de rappel contre la Covid-19
Recommandation vaccinale
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3367885/fr/strategie-vaccinale-de-rappel-contre-la-covid-19
A qui s’adresse cette recommandation ? Elle s'adresse aux décideurs publics Quels sont les objectifs de cette recommandation ? Évaluer la place des vaccins bivalents adaptés à Omicron : Spikevax bivalent Original/ Omicron BA.1, Comirnaty bivalent Original/ Omicron BA.1, Comirnaty bivalent Original/ Omicron BA.4-5.
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
COVID-19
COVID-19
directives de santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Place du vaccin contre la Covid-19 SPIKEVAX bivalent Original/Omicron BA.1
Recommandation vaccinale
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3367933/fr/place-du-vaccin-contre-la-covid-19-spikevax-bivalent-original/omicron-ba-1
A qui s’adresse ce rapport ? Il s'adresse aux décideurs publics Quel est l’objectif de ce rapport ? Evaluer la place du vaccin Spikevax bivalent Original/Omicron BA.1 dans la stratégie de vaccination contre la Covid-19 Principales conclusions de la recommandation : La HAS conclut à une immunogénicité plus importante du vaccin Spikevax bivalent Original/ Omicron BA.1 contre le virus SARS-CoV-2 (souche originale et variants Delta, Omicron BA.1) et une réactogénicité similaire par rapport au vaccin monovalent Spikevax original, lorsqu’il est administré en deuxième dose de rappel chez les adultes ayant reçu deux doses et un rappel du vaccin Spikevax Original. En l’absence de seuil de protection établi à ce jour pour la Covid-19, les titres d’anticorps neutralisants ne peuvent toutefois pas être directement extrapolés à la protection conférée par la vaccination.
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
COVID-19
vaccin bivalent
vaccination
vaccination; médication préventive
directives de santé publique
Vaccine
SPIKEVAX
Vaccins
vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Place des vaccins contre la Covid-19 Cominarty bivalents Original/Omicron BA.1 et Original/Omicron BA.4-5
Recommandation vaccinale
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3367937/fr/place-des-vaccins-contre-la-covid-19-cominarty-bivalents-original/omicron-ba-1-et-original/omicron-ba-4-5
A qui s’adresse ce rapport ? Il s'adresse aux décideurs publics Quel est l’objectif de ce rapport ? Évaluer la place des vaccins adaptés bivalents Comirnaty Original/Omicron BA.1 et Comirnaty Original/Omicron BA.4-5 dans la stratégie de vaccination contre la Covid-19 Principales conclusions de la recommandation : La HAS recommande d’intégrer les vaccins bivalents Comirnaty Original/Omicron BA.1 et Comirnaty Original/Omicron BA.4-5 dans la stratégie vaccinale contre la Covid-19
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
directives de santé publique
COVID-19
vaccination
vaccin
vaccine
Vaccins
vaccin bivalent
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccine

---
N2-TITRE
Note d’orientation de l’OMS sur la COVID-19 : instaurer la confiance grâce à la communication sur les risques et à la participation communautaire
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362942/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-RCCE-2022.1-fre.pdf
Des informations sanitaires crédibles, fiables, pertinentes, opportunes, accessibles et exploitables sont cruciales pour l’acceptation et l’adoption d’interventions vitales. Les approches et les interventions en matière de communication sur les risques et de participation communautaire (CRPC) permettant de mobiliser efficacement les populations touchées se sont avérées cruciales dans le cadre de l’élaboration des plans de préparation et de riposte face à la situation d’urgence provoquée par la COVID-19.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation de santé publique

---
N2-TITRE
Note d’orientation : maintien des mesures de lutte anti-infectieuse contre la COVID-19 dans les établissements de santé
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362943/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-IPC-2022.1-fre.pdf
Les établissements de santé demeurent un milieu à haut risque de transmission du SARS-CoV-2, car des patients susceptibles de développer une forme grave de la COVID-19 y sont admis et soignés. Il reste fondamental de pérenniser et de renforcer des mesures de lutte anti-infectieuse pour les patients, le personnel et les visiteurs.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation de santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis 9721 - COVID-19 vaccination automne-hiver saison 2022 - 2023
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9721-covid-19-vaccination-automne-hiver-saison-2022-2023
Dans cet avis scientifique, qui propose des lignes directrices aux responsables des politiques en matière de santé publique, le Conseil supérieur de la Santé de Belgique émet des recommandations sur la vaccination de la population belge contre la COVID-19 pendant la saison d’automne/hiver 2022-2023. Conclusions et recommandations approuvées par les membres du NITAG le 16 juin 2022. Approbation de la présente version complète de l’avis par le NITAG le 30 juin 2022.
2022
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccination; médication préventive
Vaccination
jugement
Vaccins
vaccination
saisons
vaccination
Vaccine
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Les effets indésirables des vaccins contre la Covid-19 et le système de pharmacovigilance français
http://www.senat.fr/notice-rapport/2021/r21-659-notice.html
À la suite d'une pétition déposée au Sénat, la commission des affaires sociales du Sénat a saisi l'OPECST sur l'état des lieux des effets indésirables consécutifs à la vaccination contre la Covid-19 et sur le système français de pharmacovigilance. Les trois rapporteurs désignés par l'Office pour cette étude se sont attachés à entendre l'ensemble des parties prenantes, notamment celles à l'origine de la pétition citoyenne. Ce cycle d'auditions a été complété par une audition publique, tenue le 24 mai 2022, dans un format contradictoire. Le rapport d'étape adopté par l'Office montre qu'une communication transparente et complète sur l'existence d'effets indésirables, une action vigoureuse pour encourager les professionnels de santé à déclarer des évènements indésirables mais aussi un soutien adapté au système de pharmacovigilance sont nécessaires pour garantir les conditions.
2022
false
false
false
Le Sénat
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
rapport
France
vaccine
vaccination; médication préventive
France
vaccination
France
France
Vaccins
vaccination
Vaccine
vaccin
France
COVID-19
Vaccins
français
vaccins contre la COVID-19
Systèmes de signalement des effets indésirables des médicaments

---
N2-AUTOINDEXEE
Courrier relatif à l’utilisation du sotrovimab dans le Covid-19
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1229
Le Haut Conseil de la santé publique a répondu le 10 mai 2022 aux questions relatives au sotromivab posées dans la saisine du 31 mars 2021 en souscrivant : aux recommandations du 12 avril 2022 du groupe MAbTher de ne plus utiliser cet anticorps monoclonal dans une situation épidémiologique où la quasi-totalité des virus SARS-CoV-2 circulant en France appartiennent au sous-lignage BA.2. .aux recommandations de la Haute Autorité de santé qui a maintenu l’autorisation d’accès précoce au sotrovimab, sous réserve de la sensibilité de la souche de SARS-CoV-2 au sotrovimab, ce qui exclut les patients atteints par le sous-lignage BA.2 du variant Omicron et qui a précisé que le schéma posologique reste actuellement inchangé, à savoir une dose unique de 500 mg, par voie intraveineuse.
2022
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
information scientifique et technique
Courrier
sotrovimab
sotrovimab
service postal
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Que reste-t-il de l'usage de la téléconsultation en médecine générale après les deux premières vagues de Covid 19 ?
http://nuxeo.edel.univ-poitiers.fr/nuxeo/site/esupversions/7c06fb88-ad7d-408f-ba1e-0daabc737950
Introduction : La téléconsultation, définie par un acte de consultation à distance d'un patient, est un acte de télémédecine remboursé par l'assurance maladie depuis septembre 2018, mais elle était peu utilisée jusqu'à présent en France. Les problèmes techniques et l'absence d'examen clinique sont les freins principaux retrouvés dans la littérature, tandis que son accessibilité dans les endroits isolés et les avantages retrouvés par le patient semblent être des points positifs. La pandémie de Covid19 a eu pou