Libellé préféré : urgences;

Définition du MeSH : situations ou conditions ayant une probabilité élevée de nuisances ou de conséquences immédiates représentant un danger pour la vie ou exigeant des premiers soins ou toute autre interposition immédiate. [Traduction effectuée avant 2008];

Traduction automatique Wikipédia : Situation d'urgence;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Situation d'urgence;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

situations ou conditions ayant une probabilité élevée de nuisances ou de conséquences immédiates représentant un danger pour la vie ou exigeant des premiers soins ou toute autre interposition immédiate. [Traduction effectuée avant 2008]

N3-AUTOINDEXEE
Prématurité : l’urgence d’agir
https://www.inserm.fr/magazine/inserm-le-magazine-n60/
Au sommaire du numéro de mars 2024, découvrez le dossier Prématurité : l’urgence d’agir. Trimestriel d’information, le magazine de l’Inserm illustre les découvertes, débats et questions d’une recherche biomédicale en constant mouvement. Toutes les dix minutes, un enfant naît de façon prématurée en France. La prématurité est bel et bien un enjeu de santé publique. Pour améliorer sa prise en charge, des actions sont nécessaires au niveau de la pratique clinique et de la recherche médicale, qui tente de répondre aux besoins des cliniciens. Mais il faut aussi prendre en compte les aspects psychosociaux de la prématurité, en particulier en matière de prévention en amont de la grossesse et sur le suivi à long terme de ces enfants nés trop tôt. Cliniciens et chercheurs de l’Inserm sont donc à pied d’œuvre pour faire progresser les connaissances et la prise en charge de la prématurité.
2024
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
article de périodique
prématurité du foetus
prématuré
d'urgence
urgences
Service des urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Comprendre la désinformation dans le contexte des urgences de santé publique: le cas de la COVID-19
https://iris.who.int/handle/10665/375832
Prononcée au tout début de la pandémie de COVID-19 à la mi-février 2020, cette citation du Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Dr Tedros Ghebreyesus, était prémonitoire, car la propagation de rumeurs et de mésinformation a non seulement entravé la réponse de santé publique à la pandémie de COVID-19, mais a également nui à la société en semant la division et la discorde. En réponse à ce phénomène, l’OMS, les agences partenaires des Nations Unies, les organisations de la société civile et les États Membres ont travaillé en étroite collaboration pour soutenir les investissements, les politiques et les initiatives susceptibles de contrer la vague croissante de fausses informations sur la COVID-19.
2024
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
contexte d'application
caténine delta-1
Allèle sauvage CTNND1
casse-croute
d'urgence
COVID-19
Service des urgences
Allèle sauvage BCAR1
caisse (unité de dosage)
fausse information
santé
urgences
COVID-19
COVID-19
désinformation

---
N3-AUTOINDEXEE
Portrait des visites aux urgences et des hospitalisations des jeunes de 6 à 25 ans pour des problématiques de santé mentale et psychosociales
en comparaison avec les périodes prépandémique (2016-2020) et pandémique de COVID-19 (2020-2022)
https://www.inesss.qc.ca/publications/repertoire-des-publications/publication/portrait-des-visites-aux-urgences-et-des-hospitalisations-des-jeunes-de-6-a-25-ans-pour-des-problematiques-de-sante-mentale-et-psychosociales-en-2022-2023-en-comparaison-avec-les-periodes-prepandemique-2016-2020-et-pandemique-de-covid-19-2020-2022.html
La pandémie de la COVID-19 a entraîné des conséquences importantes sur la santé physique et mentale ainsi que sur le bien-être psychologique d’une proportion significative de la population, notamment les jeunes. Au Québec, il ressort que plus de la moitié des personnes âgées de 15 à 24 ans présentaient un niveau de détresse psychologique plus élevé qu’antérieurement. De même au Canada et en Europe, la littérature souligne que la pandémie a eu des effets négatifs sur la santé mentale des adolescents et des jeunes adultes. Les impacts de la pandémie se sont aussi manifestés dans le réseau de la santé et des services sociaux (RSSS), entre autres au regard des soins et services d’urgence et hospitaliers. Dans ce contexte, l’INESSS a été mandaté par le Directeur national de santé publique à collaborer avec l’équipe de Projet de recherche pancanadien Pediatric Outcome imProvement through CoORdination of Networks (POPCORN) afin de contribuer à documenter les conséquences indirectes de la COVID-19 sur la santé mentale des jeunes du Québec. C’est dans cette perspective que le présent portrait a été réalisé.
2024
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
rapport
hospitalisation d'urgence
effet psychosocial
santé mentale
visite en salle d'urgence
santé mentale
Portrait
adolescent
hospitalisation
système nerveux autonome
Jeunesse
hospitalisation
six
portraits comme sujet
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Gestion de l’anticoagulation dans un contexte d’urgence
https://sfar.org/gestion-de-lanticoagulation-dans-un-contexte-durgence/
Objectif : La Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU), la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR), le Groupe d’Intérêt en Hémostase Péri-opératoire (GIHP) et la Société Française de Thrombose et d’Hémostase (SFHT) ont collaboré pour proposer un référentiel sur la gestion des anticoagulants dans un contexte d’urgence. Conception : Un groupe composé d’experts français et belges des Sociétés Françaises de Médecine d’Urgence (SFMU), d’Anesthésie-Réanimation (SFAR), du Groupe d’Intérêt en Hémostase Péri-opératoire (GIHP) et de la Société Française de Thrombose et d’Hémostase (SFHT) a été réuni. D’éventuels conflits d’intérêts ont été officiellement déclarés dès le début du processus d’élaboration des recommandations et ce dernier a été conduit indépendamment de tout financement de l’industrie. Les auteurs ont suivi la méthodologie GRADE (“Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation”) pour évaluer le niveau de preuve de la littérature.
2024
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
recommandation professionnelle
algorithme
anticoagulants
contexte d'application
urgences
anticoagulant
anticoagulants

---
N3-AUTOINDEXEE
Guide de gestion - Honneurs et récompenses du système préhospitalier d'urgence
Guide
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003587/
Le Comité des honneurs et des récompenses a créé ce guide afin d'établir des pratiques harmonisées pour l’attribution des honneurs et récompenses aux intervenants du système préhospitalier d’urgence. Ces pratiques faciliteront les communications, la promotion et la mise en candidature des intervenants méritants.
2023
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
information scientifique et technique
récompenses et prix
urgences
récompenses
précis

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire: résumé mensuel des situations d’urgence aiguë – avril 2023
https://apps.who.int/iris/handle/10665/368142
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire et, lorsque les capacités nationales sont dépassées, de diriger et de coordonner l’action sanitaire internationale pour endiguer les flambées épidémiques, fournir des services efficaces de secours et de relèvement aux populations touchées et mener des activités de recherche, de prévention et de prise en charge des maladies à potentiel épidémique et pandémique; de renforcer et d’étendre les systèmes permettant de détecter, d’étudier et d’évaluer rapidement les menaces potentielles pour la santé publique; et d’intervenir immédiatement et systématiquement pour gérer les situations d’urgence aiguës.
2023
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
urgences
Organisation Mondiale de la Santé
Programmes

---
N3-AUTOINDEXEE
Premiers résultats du Panorama Urgences 2022
https://www.orspaysdelaloire.com/publications/premiers-resultats-du-panorama-urgences-2022
Plus de 900 000 RPU ont été transmis par les SU des Pays de la Loire en 2022 ( 0,9 % par rapport à 2021, -4,1 % par rapport à la moyenne 2018-2019). Les prises en charge en horaires de permanence des soins (PDS) correspondent à près de la moitié des passages dans les SU (44 %). Ce niveau d'activité fluctue assez peu selon le département de localisation des SU, mais apparaît plus important parmi les services situés dans les grandes agglomérations.
2023
ORS Pays de la Loire
France
information scientifique et technique
radiographie panoramique
urgences
ayant comme résultat

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire: résumé mensuel des situations d’urgence aiguë – février 2023
https://apps.who.int/iris/handle/10665/366675
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire et, lorsque les capacités nationales sont dépassées, de diriger et de coordonner l’action sanitaire internationale pour endiguer les flambées épidémiques, fournir des services efficaces de secours et de relèvement aux populations touchées et mener des activités de recherche, de prévention et de prise en charge des maladies à potentiel épidémique et pandémique; de renforcer et d’étendre les systèmes permettant de détecter, d’étudier et d’évaluer rapidement les menaces potentielles pour la santé publique; et d’intervenir immédiatement et systématiquement pour gérer les situations d’urgence aiguë.
2023
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Organisation Mondiale de la Santé
urgences
Programmes

---
N3-AUTOINDEXEE
Enquête Urgences 2023
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sources-outils-et-enquetes/enquete-urgences-2023
L’enquête Urgences 2023 se déroulera le mardi 13 juin 2023, dix ans après l’enquête de 2013. Elle est conduite en partenariat avec la société française de médecine d’urgence (SFMU) et le groupe francophone de réanimation et d’urgences pédiatrique (GFRUP), et en collaboration avec SUdF, l’Amuf, la FedORU et le SNUHP. Cette nouvelle édition permettra de décrire les passages aux urgences (circonstances de venue aux urgences, étapes de la prise en charge, aval) et les services, dans un contexte de hausse continue du nombre de prise en charge aux urgences (18,8 millions en 2013, 20,4 millions en 2021). Cette enquête a été reconnue d'intérêt général et de qualité statistique par le Conseil national de l'information statistique (Cnis), avec caractère obligatoire (visa n 2023X068SA). Elle interroge environ 700 établissements et 60 000 personnes.
2023
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
information scientifique et technique
enquêteur
urgences
collecte de données

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire: résumé mensuel des situations d’urgence aiguë - janvier 2023
https://apps.who.int/iris/handle/10665/366276
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire, et lorsque les capacités nationales sont dépassées, de diriger et de coordonner l’action sanitaire internationale pour endiguer les flambées épidémiques, fournir de manière efficace des secours aux populations touchées et les moyens de se relever, faire des recherches sur les maladies à potentiel épidémique et pandémique, prévenir ces maladies et les prendre en charge; de renforcer et d’étendre les systèmes permettant de détecter, d’étudier et d’évaluer rapidement les menaces potentielles pour la santé publique; et d’intervenir immédiatement et systématiquement pour gérer les situations d’urgence aiguës.
2023
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Programmes
urgences
Organisation Mondiale de la Santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Violences conjugales : acceptabilité de l’auto-détection par les patients et les soignants aux urgences
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04478284
La prévalence des victimes de violences conjugales dans la population française est difficile à estimer et varie de 1% à 26% selon les modalités de détection utilisées. Une partie de ces victimes consulte dans les services d'urgences et malgré les recommandations insistant sur la nécessaire détection systématique des violences, il est probable qu'un certain nombre d'entre elles ne soient pas identifiées par les équipes soignantes. Notre objectif était d'évaluer aux urgences l’acceptabilité par les patients de la détection systématique des violences conjugales par le recours à un auto-questionnaire. Nous avons conduit une étude observationnelle prospective multicentrique dans trois services d'urgences hospitalo-universitaires parisiens sur une période de trois jours consécutifs. Un autoquestionnaire portant sur la question des violences conjugales était distribué à tous les patients inclus aux urgences. Le critère de jugement principal était l'acceptabilité du questionnaire par les patients, définie par la proportion de réponses à l’auto-questionnaire parmi le nombre total de questionnaires rendus. Les critères de jugement secondaires étaient le niveau de confort des patients et des soignants vis-à-vis de la distribution systématique de l'auto-questionnaire, la prévalence des situations de violences conjugales parmi les patients ayant répondu au questionnaire, ainsi que la faisabilité de ce mode de détection systématique aux urgences. Cette dernière était définie par la proportion de questionnaires distribués durant la période d’inclusion. Parmi les 1506 patients ayant consulté aux urgences durant la période d'inclusion, 165 (11%) ont répondu au questionnaire parmi lesquels 11% d'entre eux ont été identifiés comme étant victimes de violences conjugales. Le taux d’acceptabilité du questionnaire par les patients était de 74% et 93% des questionnaires rendus étaient complets. Le taux de remise des questionnaires était faible et les soignants semblaient peu confortables avec la thématique des violences conjugales. Ainsi, la distribution systématique d’un questionnaire par l’Infirmier d’Accueil et d’Orientation aux urgences apparait difficilement faisable en pratique. Il apparait nécessaire de former davantage les soignants à la détection systématique des violences conjugales via d’autres modes de détection et notamment par un questionnement simple à l’oral lors de l’interrogatoire par le médecin.
2023
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Service des urgences
détection
enquêteur
urgences
patients
d'urgence
Violences conjugales
violence conjugale
a comme patient
patient
violence
a comme soignant
aidants

---
N3-AUTOINDEXEE
Stratégie de l’Organisation mondiale de la Santé pour la collaboration avec les chefs religieux, les organisations d’inspiration religieuse et les communautés de croyants lors des urgences sanitaires
https://apps.who.int/iris/handle/10665/366153
Les défis posés par la pandémie mondiale de COVID-19 appellent une réponse globale et intégrée de l’ensemble de la société, des chefs religieux, des organisations d’inspiration religieuse et des communautés de croyants. Tout au long de l’histoire, les chefs religieux, les organisations d’inspiration religieuse et les communautés de croyants ont joué un rôle clé dans les urgences sanitaires, en fournissant des services médicaux de première ligne et une aide humanitaire, mais aussi en communiquant des informations utiles et en promouvant des pratiques salutaires, en prévenant et en réduisant la peur et la stigmatisation, et en apportant un réconfort aux gens dans leurs communautés.
2023
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
rapport
inspiration
comportement coopératif
Religieuses
inspiration
urgences
Communauté
Organisation Mondiale de la Santé
Organisation
religion
Religieux
Organisation
croyant religieux
organisation
caractéristiques de l'habitat

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire: résumé mensuel des situations d’urgence aiguë - décembre 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/365631
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire lorsque les capacités nationales sont dépassées, de diriger et coordonner la riposte sanitaire internationale pour endiguer les flambées épidémiques et de fournir des services efficaces de secours et de relèvement aux populations touchées.
2023
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Programmes
urgences
Organisation Mondiale de la Santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Doit-on ajouter de la vasopressine dans le sac à dos d’urgence ?

https://www.srlf.org/REACTU/doit-ajouter-vasopressine-sac-dos-durgence
Question évaluée L’administration de Vasopressine et de Méthylprednisolone en per réanimation cardio-pulmonaire (RCP) permet-elle d’augmenter le taux de récupération d’une activité cardiaque spontanée (RACS) après un arrêt cardio-respiratoire (ACR) intra hospitalier ? Type d’étude Etude multicentrique prospective, interventionnelle de supériorité, randomisée contre placebo en double aveugle, menée dans 10 hôpitaux danois. Population étudiée Les patients inclus dans l'étude sont des adultes présentant un ACR intra hospitalier ayant reçu au moins un bolus d’adrénaline durant la RCP. Ne sont pas inclus dans cette étude les ACR survenant sous assistance circulatoire mécanique, ou chez des patients non réanimatoires ou des femmes enceintes. Méthode Les patients inclus étaient randomisés avec un ratio 1:1, par bloc de 2 ; 4 ; 6 avec stratification par centre. Les deux interventions comparées sont 1) Injection de placebo ou 2) Injection de Vasopressine 20 UI à chaque dose d’adrénaline (avec un maximum de 4 injections) associée à 40 mg de Méthylprednisolone une seule fois après le premier bolus d’adrénaline lors de la RCP. Le critère de jugement principal était le RACS, défini par une activité cardiaque spontanée pendant plus de 20 minutes sans RCP. Le calcul d'effectif était basé sur une amélioration de 13% du taux de RACS dans le groupe interventionnel, indiquant 492 patients à inclure pour une puissance de 80%. Pour le critère de jugement principal, une analyse de sensibilité était prévue pour ajuster le risque ratio sur les centres et les facteurs prognostiques les plus importants : l’âge, la présence d’un témoin et le rythme initial. Les critères de jugement secondaires étaient la survie à J0 et le devenir neurologique favorable à J30 de la randomisation, définie par un CPC (Cerebral Performance Category) 1 ou 2. Les critères exploratoires étaient la qualité de vie à J30, J90 via l’échelle EuroQol 5 Dimension 5 Level, la survie à J90 et le devenir neurologique favorable à J90. Les effets secondaires des traitements étudiés étaient également rapportés. Des analyses en sous-groupe étaient prédéfinies selon le rythme cardiaque initial, la présence d’un témoin, l’âge, le délai entre l’ACR et le traitement de l’étude et le délai entre l’adrénaline et le traitement de l’étude.
2023
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
lecture critique d'article
sac
hormone antidiurétique
Vasopressine
vasopressines
dos
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Conduite à tenir en cas de situations d’urgence et/ou inhabituelles
https://www.iledefrance.ars.sante.fr/system/files/2023-09/GUIDE%20HANDICAP_FINAL.pdf
Cet outil a été créé pour vous guider dans certaines situations d’urgence et/ou inhabituelles auxquelles vous pouvez être confronté dans votre établissement. Disponible en version papier au format poche ou sur smartphone, il est toujours à portée de la main. Avant de l’utiliser, il est souhaitable de vous former à son contenu avec votre médecin référent, au moins pour la fiche pivot « O », à laquelle toutes les autres fiches font référence. Ce guide est le fruit d’un travail conjoint de l’Agence régionale de santé Île-de-France et de professionnels de plusieurs gestionnaires exerçant en secteur médico-social. Il a été élaboré en collaboration avec la structure d’appui régionale à la qualité des soins et de la sécurité des patients d’Île-de-France (STARAQS). Plus de 20 professionnels ont contribué à sa réalisation.
2023
ARS Île-de-France
France
information scientifique et technique
caténine delta-1
caisse (unité de dosage)
Allèle sauvage BCAR1
Service des urgences
d'urgence
observation de patient
prise en charge de la maladie
casse-croute
Allèle sauvage CTNND1
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Les zones d’évaluation rapide dans les urgences : caractéristiques organisationnelles et impacts
https://www.inesss.qc.ca/publications/repertoire-des-publications/publication/les-zones-devaluation-rapide-dans-les-urgences-caracteristiques-organisationnelles-et-impacts.html
Au Québec, les problèmes de congestion des urgences sont rapportés depuis les années 70. Ainsi, des politiques hospitalières s’orientent depuis plusieurs années dans l’objectif d’améliorer la fluidité du système de santé. En 2014, un rapport du Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) avait constaté que la clientèle de l’urgence s’était alourdie entre 2003-2004 et 2012-2013, contribuant à l’allongement des durées moyennes de séjour. En 2016, un second rapport indiquait que près de la moitié des visites aux urgences (45,5 %) dépassait les normes de délai maximal d’attente établies par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Parmi les lacunes organisationnelles liées à la congestion des urgences, le rapport de 2016 soulignait l’absence de gestion proactive des flux de patients, le manque de volonté de prioriser les services d’urgence, la répartition inadéquate des responsabilités entre médecins, infirmiers et infirmières et l'insuffisance d’évaluation de mesures de performance. Malgré les efforts déployés depuis la parution de ces rapports, la problématique d’encombrement des urgences persiste.
2023
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
revue de la littérature
urgences
études d'évaluation comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Le numérique peut-il faciliter la gestion des flux aux urgences ?
https://sesstim.univ-amu.fr/fr/video-box/le-numerique-peut-il-faciliter-la-gestion-des-flux-aux-urgences
Vidéo réalisée par des étudiants de DFGSM3 dans le cadre de la formation AIR 2022-2023 (Action d'Initiation à la Recherche) « Enjeux et défis des sciences du numérique et de l’intelligence artificielle pour la santé publique »
2023
SESSTIM
France
matériel d'enseignement audio-visuel
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Réfléchir les pratiques face à l’urgence écologique
https://www.reiso.org/articles/themes/pratiques/10926-reflechir-les-pratiques-face-a-l-urgence-ecologique
L’ergothérapie soutient la participation des personnes dans leurs occupations. Comment encourager ces activités dans un environnement de bouleversements écologiques ? La filière ergothérapie de la HETSL s’est emparée de cette question urgente.
2023
REISO - Revue d’information Sociale et Santé de Suisse romande
Suisse
article de périodique
Face
Ecologie
urgences
environmentalisme
écologie
Pratique

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire: résumé mensuel des situations d’urgence aiguë juin 2023
https://apps.who.int/iris/handle/10665/372256
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire et, lorsque les capacités nationales sont dépassées, de diriger et de coordonner l’action sanitaire internationale pour endiguer les flambées épidémiques, fournir des services efficaces de secours et de relèvement aux populations touchées et mener des activités de recherche, de prévention et de prise en charge des maladies à potentiel épidémique et pandémique; de renforcer et d’étendre les systèmes permettant de détecter, d’étudier et d’évaluer rapidement les menaces potentielles pour la santé publique; et d’intervenir immédiatement et systématiquement pour gérer les situations d’urgence aiguës.
2023
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
urgences
Programmes
Organisation Mondiale de la Santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Pénurie de médicaments : Trouver d'urgence le bon remède - Comptes rendus
https://www.senat.fr/notice-rapport/2022/r22-828-2-notice.html
2023
Le Sénat
France
rapport
médicament
urgences
Médicaments
préparations pharmaceutiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire: résumé mensuel des situations d’urgence aiguë – mai 2023
https://apps.who.int/iris/handle/10665/370220
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire et, lorsque les capacités nationales sont dépassées, de diriger et de coordonner l’action sanitaire internationale pour endiguer les flambées épidémiques, fournir des services efficaces de secours et de relèvement aux populations touchées et mener des activités de recherche, de prévention et de prise en charge des maladies à potentiel épidémique et pandémique; de renforcer et d’étendre les systèmes permettant de détecter, d’étudier et d’évaluer rapidement les menaces potentielles pour la santé publique; et d’intervenir immédiatement et systématiquement pour gérer les situations d’urgence aiguës.
2023
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
urgences
Programmes
Organisation Mondiale de la Santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude de l’impact de la pandémie à SARS-CoV2 sur les passages aux urgences pour motifs liés au cancer dans les Hauts-de-France
https://pepite-depot.univ-lille.fr/LIBRE/Th_Medecine/2022/2022ULILM222.pdf
Contexte : La pandémie à SARS-CoV2 survenue en France en 2020 a nécessité la mise en place de restrictions sanitaires telles qu’un confinement total en fin d’hiver. Ainsi, de nombreuses consultations et soins à l’hôpital ont été reportés ou annulés. C’est le cas notamment pour les patients atteints de cancer, dont pourtant la rapidité de prise en charge conditionne le pronostic. Nous avons donc voulu savoir quel avait été l’impact de cette pandémie sur les consultations aux urgences pour motifs liés au cancer chez les patients résidents des Hauts-de-France. Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude observationnelle rétrospective, incluant les données des 64 établissements de santé intégrés au registre de l’ORU des Hauts-de- France. Les RPU dont le DP ou DA était compris dans le thésaurus de codes CIM- 10 choisi étaient inclus. Le nombre de RPU en lien avec un cancer était comparé annuellement de 2018 à 2022, ainsi que selon cinq périodes définies en lien avec la pandémie, en regard de l’activité globale. Le nombre de ces RPU était également étudié selon l’âge, le sexe, le taux de décès, le mode de sortie et le type de service d’hospitalisation le cas échéant, et le moyen de transport à l’arrivée. Résultats : En 2020, le nombre de diagnostics intégrés au thésaurus a connu une baisse franche par rapport à 2018-2019, mais était beaucoup plus élevé en 2021, avec une augmentation de 35 à 40%. L’activité concernant les RPU en lien avec un cancer a baissé de 16,86% au moment du confinement, puis a connu un rattrapage important de 14,38% et 17,07% par la suite. Ces RPU concernaient principalement des individus de plus de 65 ans (55%) et des femmes (56,6%). Enfin, le taux de décès associés à ces RPU a connu une franche augmentation (1,13% des RPU) en 2020. Les taux d’hospitalisations globaux et en soins critiques étaient également à la hausse en 2020, ainsi que les arrivées par SMUR et ambulance. Conclusions : Il semble que le confinement ait pu provoquer un retard de prise en charge des patients atteints de cancer dans notre région, marquée par une majoration du nombre de RPU associés au cancer à l’issue de celui-ci. Cependant, l’évolution de l’activité globale des urgences paraît similaire. Il est donc difficile de conclure quant à un franc impact de la pandémie sur les consultations aux urgences pour motifs liés au cancer. Les analyses secondaires sont marquées par des biais limitant l’extrapolabilité des résultats.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
tumeur maligne, sai
pandémies
français
urgences
cancer
Cancer
collecte de données
France
tumeurs
transitoire
Cancer
France
France
syndrome respiratoire aigu sévère
France
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Narcolepsie de type 1
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/Narcolepsie1_FR_fr_EMG_ORPHA2073.pdf
La narcolepsie de type 1 anciennement appelée narcolepsie avec cataplexie est une maladie neurologique rare chronique caractérisée par une somnolence diurne excessive et des endormissements incontrôlables dans la journée (appelés attaques de sommeil), associés à la perte brusque du tonus musculaire en lien avec des émotions souvent positives comme le rire (cataplexie). D'autres signes sont parfois notés : hallucinations hypnagogiques (à différencier d’un processus psychotique), paralysie du sommeil, sommeil nocturne perturbé et prise de poids.
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
Pratique
urgences
narcolepsie
Meilleures pratiques
narcolepsie
Narcolepsie
casse-croute

---
N2-AUTOINDEXEE
Paralysie périodique hypokaliémique
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/ParalysiePeriodiqueHypokaliemique_FR_fr_EMG_ORPHA681.pdf
La paralysie périodique hypokaliémique (hypoPP), est une canalopathie caractérisée par des accès réversibles, épisodiques, de déficit moteur concomittants d’une chute du taux de potassium sanguin. Les crises commencent généralement pendant l'enfance/adolescence (deuxième décennie de vie). Leur fréquence, durée (de quelques heures à quelques jours) et gravité (parésie focale à paralysie totale) sont variables. Elles affectent généralement les muscles des membres et épargnent les muscles faciaux et respiratoires.
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
hypokaliemie
Pratique
Hypokaliémie
paralysie périodique hypokaliémique familiale
urgences
casse-croute
Meilleures pratiques
paralysie périodique hypokaliémique
Paralysie périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractéristiques des patients admis aux urgences du CHU de Rouen pour COVID-19 et hospitalisés en soins critiques durant l’année 2020. Étude rétrospective
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03858233
La propagation importante a conduit à un afflux massif de patients atteints vers les services d’urgences. Parmi ces patients beaucoup présentaient des formes sévères de CO-VID-19 nécessitant des soins de réanimation. Malgré l’ouverture d’unités provisoires, le risque de saturation des unités COVID-19 est une préoccupation. Une admission précoce des patients COVID-19 en unité de soins critiques était un élément clé dans l’évolution de la maladie. L’identification des caractéristiques des patients s’étant présentés aux urgences et ayant été hospitalisés en réanimation pour COVID-19 nous a semblé pertinente. L’analyse de ces caractéristiques permet-elle de déterminer un profil typique de patient ? Méthode : étude rétrospective observationnelle réalisée aux urgences adultes du CHU de Rouen du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2020. Ont été inclus les patients COVID-19 confirmés, hospitalisés en réanimation et en unités COVID-19 conventionnelles après admission au SU. L’étude comparait par une analyse statistique univariée les caractéristiques cliniques (constantes à l’entrée aux urgences, dyspnée, polypnée, tirage, balancement thoraco-abdominale), paracliniques (bilan biologique, étendue des lésions en TDM thoracique) et thérapeutiques (oxygénothérapie, VNI, intubation, expansion volémique) des patients admis en réanimation et de ceux non admis en réanimation (admis en unités conventionnelles) aux urgences. br Résultats : br Sur 539 patients COVID-19 prise en charge aux urgences en 2020, 71 ont été admis en réanimation. Les patients admis en réanimation étaient moins susceptibles d'être des femmes (OR 0,3 IC95 % 0,2-0,6) que ceux admis dans une autre unité. Ils étaient plus susceptibles d'être symptomatiques (dyspnée OR 7,4 IC95% 2,3-37,3 ; polypnée OR 7,7 IC95% 3,6-19 ; tirage OR 4,3 95%CI 2,1-8,5). Les patients présentant une étendue légère ou modérée sur le scanner étaient moins susceptibles d'être admis en réanimation (légère OR 0,2 IC95% 0,02-0,8 ; modérée OR 0,1 IC95% 0,03-0,3) tandis que les patients présentant une atteinte étendue ou sévère étaient plus susceptibles d'être admis en réanimation (étendue OR 3,7 IC95% 2,0-7,2 ; sévère OR 5,7 IC95% 2,4-13,3). Les patients admis en réanimation avaient un taux de leucocytes plus élevé (médiane admis en réanimation 8,2 G/L contre médiane non admis en réanimation 6,2 G/L, p 0,0008), un taux de CRP plus élevé (médiane du groupe admis en réanimation 158 contre médiane du groupe non-admis en réanimation de 62, p 0,0001) et étaient plus susceptibles d'avoir un seuil de D-Dimères supérieur à 1 000 ng /mL (OR 3,8 IC95% 1,7-9,2). br Conclusion : br Cette étude a montré qu’il existe un profil typique de patient à risque de formes graves de COVID-19. Des caractéristiques, facilement accessibles aux urgences et significativement liées à une hospitalisation en réanimation ont été identifiées. Elles pourraient aider à l’orientation pertinente des patients COVID-19 en hospitalisation dès leur prise en charge en service d’urgence. Des travaux de plus grande ampleur sont nécessaires pour identifier des facteurs prédictifs d’admission en réanimation et l’établissement d’un score.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Soins de réanimation
urgences
hôpitaux universitaires
COVID-19
hospitalisation
COVID-19
Soins
a comme patient
patients
études rétrospectives
hospitalisation

---
N3-AUTOINDEXEE
Existe-t-il des signes cliniques permettant un meilleur dépistage des patients atteints de la COVID-19 à l'arrivée aux urgences du CHU de Rouen?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03869647
L’épidémie de COVID-19 a bouleversé l’organisation des services d’urgences. L’enjeu était de diagnostiquer les infections à SARS-CoV-2 pour proposer la meilleure prise en charge, en limitant les risques pour l'hôpital et la société, malgré la diversité et le manque de sensibilité et de spécificité des signes cliniques, et l’aide imparfaite des examens biologiques et radiologiques. L’objectif de notre étude était d’étudier quels signes cliniques pourraient être pertinents dans le diagnostic de la COVID-19 parmi les patients se présentant aux urgences. br Matériels et méthode : br Nous avons conduit une étude observationnelle rétrospective dans le service des urgences du CHU de Rouen, du 1er mars au 30 juin 2020. Nous avons inclus tous les patients admis aux urgences pour suspicion d’infection à SARS CoV-2. Ils ont été inclus dans le groupe “COVID-19 positif” ou “COVID-19 négatif” selon le résultat de la RT-PCR COVID-19 ou du scanner thoracique. Les données démographiques, paracliniques, les comorbidités, les signes cliniques évocateurs de COVID-19, le résultat du scanner thoracique et de la RT-PCR COVID-19, si réalisés, ont été recueillis et comparés. br Résultats : br Au total, 550 patients ont été inclus, 238 “COVID-19 positif” et 312 “COVID-19 négatif”. En analyse multivariée, une obésité, une pathologie neurologique, une fièvre, une asthénie, une dyspnée, une toux et des râles crépitants étaient significativement et indépendamment liés à la probabilité d’être atteints de la COVID-19. En analyse univariée, une pathologie neurologique, une obésité, une date de début des symptômes plus ancienne, une température plus élevée, une SpO2 plus basse, la présence d’anosmie, de dyspnée, de toux, de fièvre, de myalgies, d’anorexie, d’asthénie, de diarrhée, et des râles crépitants bilatéraux à l’auscultation étaient significativement plus fréquents dans le groupe “COVID-19 positif”. Les meilleures sensibilités étaient pour la fièvre (77,1%), la dyspnée (74,7%), et la toux (64,7%). Les meilleurs rapports de vraisemblance positif étaient pour l’anorexie (RV 3,3), l’anosmie (RV 3,3), les myalgies (RV 2,1) et la dysgueusie (RV 5,8). br Conclusion : br Dans notre étude, une obésité, une pathologie neurologique, une fièvre, une dyspnée, une toux, des râles crépitants à l’auscultation, une asthénie, étaient significativement et indépendamment plus fréquents chez les patients atteints de la COVID-19. L’anosmie, la dysgueusie et une SpO2 diminuée étaient significativement plus fréquents dans le groupe COVID-19 positif. Ces signes simples à rechercher pourraient aider les équipes à suspecter efficacement et rapidement les patients atteints de la COVID-19.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
COVID-19
patients
COVID-19
a comme patient
Dépistage
maladie
urgences
Dépistage de masse
signes et symptômes
hôpitaux universitaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire: résumé mensuel des situations d’urgence aiguë - octobre et novembre 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/365248
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire lorsque les capacités nationales sont dépassées, à diriger et à coordonner la réponse sanitaire internationale pour contenir les flambées épidémiques et à fournir de manière efficace des secours aux populations touchées et les moyens de se relever.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Programmes
Organisation Mondiale de la Santé
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Modèle prédictif de l'infection au COVID-19 à l'aide de l'échographie pulmonaire aux urgences : étude de cohorte prospective
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03934391
Introduction : l'échographie pulmonaire pourrait permettre le triage des patients suspectés d'être infectés par le COVID-19 et admis aux urgences. Nous avons cherché à développer un modèle prédictif pour le diagnostic de COVID-19 basé sur l'échographie pulmonaire et les caractéristiques cliniques dans les services d'urgence. Matériel et méthode : il s'agissait d'une étude observationnelle et prospective. Les zones d'analyse de l'échographie pulmonaire ont été dérivées de la méthodologie du “BLUE” protocole : points pulmonaires supérieurs, inférieurs et Syndrome alvéolaire et/ou pleural postérieur et/ou latéral (points PLAPS). Un modèle multivarié a été construit en utilisant un modèle logistique et l'aire sous la courbe ROC (AUC) a été calculée pour évaluer la capacité discriminante du modèle. Cent patients ont été inclus, dont 31 avaient une RT-PCR positive pour le SARS-CoV-2. La pneumopathie bactérienne était le diagnostic différentiel le plus fréquent (44 % en cas de RT-PCR négative au SARS-CoV-2). Résultats : le modèle multivarié prédictif pour une RT-PCR positive a retenu cinq caractéristiques indépendantes : qSOFA 1, nombre de lignes B aux points “BLUE” supérieurs 3, consolidation et ligne pleurale épaissie aux points “BLUE” inférieurs, et une ligne pleurale épaissie au PLAPS. Le modèle a donné une AUC de 0,82 (IC à 95 % [0,75 - 0,90])]. Le meilleur seuil pour le modèle basé sur l'équation a donné une sensibilité de 96,8 % (IC 95 % [83,3 %-99,9 %]), une spécificité de 62,3 % (IC 95 % [49,8 % - 73,7 %]), une valeur prédictive positive de 53,6 % (IC 95 % [40,9 % - 97,9 %]) et une valeur prédictive négative de 97,7 % (IC 95 % [87,7 % ; 98,6 %]). Conclusion : l'association des signes échographiques pulmonaires et du qSOFA pourrait permettre le triage des patients suspects d'infection à COVID-19 admis aux urgences, avec une sensibilité élevée.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Pulmonaria
échographie
COVID-19
maladie infectieuse
Prospectives
Études de cohortes
urgences
COVID-19
poumon, sai
Infection pulmonaire
études prospectives
échographie

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation du coût en ressources humaines de la prise en charge d'un patient admis aux urgences adultes de l'AP-HP
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04160084
Introduction : les ressources humaines sont au coeur de l’organisation des soins dans les services d’urgence, quelles sont-elles ? Que représentent les coûts de ces ressources humaines ? Comment se comparent-ils aux financements publics dont bénéficient les services d’urgence ? Cette focalisation sur les ressources humaines se justifie aussi par la réforme du financement des urgences mise en oeuvre partiellement en 2021 et par l’absence d’étude récente offrant cohérence et lisibilité sur ces coûts. br Objectifs : l’objectif de l’étude est de connaitre le coût moyen en ressources humaines par passage au sein d’une structure d’urgence adulte intra-hospitalière de l’AP-HP. Les objectifs secondaires sont le coût théorique selon les effectifs budgétés, la répartition du coût par grandes catégories professionnelles, le coût selon la taille de structure, l’impact des « patients CCMU1 » et des patients hospitalisés sur le coût moyen en ressources humaines. br Méthode : il s’agit d’une étude observationnelle, basée sur un questionnaire adressé à toutes les chefs de service des structures d’urgence générales de l’AP-HP. Le recueil des données a concerné les deux semestres de l’année 2019 et le premier semestre 2022. br Résultats : sur les 16 services d’urgences adultes de l’AP-HP, 14 ont renvoyé un questionnaire. On observe un coût moyen en ressources humaines par passage de 159 . Il semble diminuer lorsque le nombre de passages par an dans la structure est élevé. Il semble qu’un taux élevé de CCMU1 et un faible taux d’hospitalisation l’impacteraient à la hausse. br Conclusion : le coût moyen en ressources humaines à l’AP-HP pour la prise en charge d’un patient aux SAU adultes est de 159 , et le coût global serait de 265 pour un effectif moyen de 134 équivalents temps plein, comprenant personnel médical et personnel non médical.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
charge du patient
Ressources
humains
coûts et analyse des coûts
main-d'oeuvre en santé
Évaluation
urgences
ressources de recherche
adulte
adulte
Service des urgences
adulte légalement
d'urgence
examen physique
Coût
évaluation et prise en charge du patient
prise en charge personnalisée du patient
moyens
Humains
évaluation
homo sapiens

---
N3-AUTOINDEXEE
L’intelligence artificielle au sein des urgences traumatologiques
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04176781
Au sein du Service d’Accueil des Urgences (SAU), jusqu’à 40 % des diagnostics omis sont des fractures. Il peut en résulter de lourdes conséquences pour le patient et également pour la structure de soin. Les radiographies dans les situations d'urgence sont souvent lues par nécessité par des cliniciens en médecine d'urgence qui manquent d'expertise surspécialisée en radiologie et en traumatologie. De plus, le flux continu élevé de patients dans les urgences cause une fatigue et une susceptibilité aux erreurs d’interprétation. L’intelligence artificielle pourrait être utilisée comme un outil d’aide aux urgentistes afin de faire face au volume et à la charge de travail sans cesse croissante (4). Ainsi, nous souhaitons mener cette étude afin d'évaluer les performances d'un logiciel d’intelligence artificielle dans l'évaluation des fractures dans des conditions réelles d’utilisation et de définir sa place dans la démarche diagnostique. Matériels et méthodes : Cette étude prospective monocentrique a été menée sur 1808 radiographies standards de 1523 patients ayant consulté aux urgences de l’hôpital Sud du CHU de Grenoble du 26 avril au 18 juin 2022. Les radiographies de patients mineurs, ainsi que les radiographies du rachis, du thorax du crâne et de la face n’ont pas été incluses. Le Gold Standard a été défini comme le diagnostic final délivré par un orthopédiste sénior, lors du staff orthopédique journalier, lorsque toutes les radiographies réalisées aux urgences la veille sont relues. L'algorithme du logiciel d’intelligence artificielle a été évalué en comparant le Gold Standard et la prédiction délivrée par l'algorithme. Nous avons cherché à évaluer s’il existe une relation entre la précision du logiciel d’intelligence artificielle et des critères qualitatifs comme l’âge, le sexe et la région anatomique. Résultats : Avec un Kappa de Cohen calculé à 0.81, il existe un accord presque parfait entre le diagnostic du chirurgien orthopédique sénior et la prédiction du logiciel d’intelligence artificielle. L’interprétation radiologique par le logiciel d’IA affiche, en référence au Gold Standard, une sensibilité de 89.5% et une spécificité de 92,5 %. Les résultats de l’étude mettent en évidence une plus faible sensibilité lors de l’interprétation par l’IA des radiographies du genou et de la jambe. Les performances du logiciel d’IA diminuent avec l’âge. Le sexe n’a pas d’impact sur les performances du logiciel. Conclusion : L’intelligence artificielle est une piste d’amélioration des performances diagnostiques des médecins urgentistes dans l’interprétation des radiographies osseuses, notamment des docteurs juniors, et qui pourrait partiellement palier au manque de spécialistes disponibles. Néanmoins, le médecin doit rester maître de son diagnostic, et l’IA doit rester un outil d’aide au diagnostic sur lequel s’appuyer en cas de besoin.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
urgences
sein masculin
intelligence artificielle
traumatologie
Service des urgences
d'urgence
intelligence artificielle
intelligence
sein féminin
région mammaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Protocole d'urgence - Acidurie glutarique de type 1
https://www.filiere-g2m.fr/documentation/publication/download/292
Groupe de pathologie : CU - Maladies d'intoxication aux proteines et aux sucres Domaine : Urgences
2022
Filière G2M - Groupement des maladies héréditaires du métabolisme
France
information scientifique et technique
acidurie glutarique 1
acidurie glutarique de type 1
à l'étude
protocole d'étude clinique
urgences
d'urgence
acidémie glutarique type 1
Service des urgences
acidurie glutarique 1

---
N2-AUTOINDEXEE
Déclaration finale sur la dixième réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (2005) concernant la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
https://www.who.int/fr/news/item/19-01-2022-statement-on-the-tenth-meeting-of-the-international-health-regulations-(2005)-emergency-committee-regarding-the-coronavirus-disease-(covid-19)-pandemic
Le Secrétariat a fait le point sur la situation actuelle de la pandémie de COVID-19 et présenté sa vision sur la façon d’optimiser la riposte à la pandémie de COVID-19 en 2022. La présentation a été axée sur : le contexte épidémiologique mondial, notamment un aperçu du variant préoccupant Omicron ; les facteurs qui continuent de favoriser la transmission, les scénarios futurs potentiels qui pourraient impliquer des variants plus ou moins graves, et les défis posés par l’évolution continue du SARS-CoV-2 dans les réservoirs animaux et humains ; la situation concernant les vaccins contre la COVID-19 et les objectifs de vaccination pour 2022 ; et les informations actualisées sur le trafic international et les progrès réalisés par rapport aux recommandations temporaires publiées à la suite de la neuvième réunion du Comité d’urgence.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
information scientifique et technique
Règlement sanitaire international
coronavirus
pandémies
Maladie
maladie
Maladies
urgences
enregistrements
processus de groupe
COVID-19
Maladie
coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations provisoires pour l’utilisation du vaccin anti-COVID-19 Pfizer-BioNTech, BNT162b2, en vertu du protocole OMS d’autorisation d’utilisation d’urgence
Orientations provisoires - 21 janvier 2022
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/351395/WHO-2019-nCoV-vaccinesSAGE-recommendation-BNT162b2-2022.1-fre.pdf
Ces orientations provisoires ont été élaborées sur la base de l’avis émis par le Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination (SAGE) lors de sa réunion extraordinaire du 5 janvier 2021 (1), actualisées lors de sa réunion extraordinaire du 27 mai 2021 (2), puis de nouveau mises à jour le 19 novembre 2021 et le 19 janvier 2022 (3). Des déclarations d’intérêts ont été recueillies auprès de tous les contributeurs externes. Elles ont été évaluées pour vérifier l’absence de tout conflit d’intérêts. Les résumés des intérêts déclarés peuvent être consultés sur la page Web de la réunion du SAGE et sur le site Web du groupe de travail du SAGE.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
tozinaméran
vaccin BNT162
orientation
vaccin
vaccination
COVID-19
Vaccins
vaccins contre la COVID-19
Vaccination
vaccination; médication préventive
Organisation Mondiale de la Santé
COVID-19
urgences
Vaccins
Vaccine
orientation
Vaccine
utilisation hors indication

---
N2-AUTOINDEXEE
Vomissements biliaires - toujours une urgence
https://www.paediatrieschweiz.ch/fr/vomissements-biliaires-toujours-une-urgence/
Nous présentons, au travers du cas d’un nouveau-né qui vomissait de la bile le premier jour de vie, la gestion de ce symptôme cardinal. Le cheminement jusqu’au diagnostic, avec toutes ses limitations de temps et ses options, est soumis à un examen critique. Lors de l’opération ce n’est pas le diagnostic présumé mais un diagnostic différentiel qui a été confirmé.
2022
false
false
false
Pédiatrie suisse
Suisse
article de périodique
voies biliaires, sai
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Création et diffusion de contenus destinés aux Professionnels de Santé en cas de nouvelle urgence sanitaire
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_delpech_vibert.pdf
Rapport remis par Julien Delpech, entrepreneur innovant du secteur de la formation médicale, et le Pr Éric Vibert, chirurgien digestif et membre du groupe d’innovation de l’AP-HP. Ils ont pour mission de proposer un dispositif innovant permettant de dispenser sans délais des formations flash validées et de référence à tout ou partie des professionnels de la santé concernés par une thématique ou un événement (alerte sanitaire) quels que soient leurs professions, secteur d’activité ou situation géographique.
2022
false
false
false
Ministère de la Santé et de la Prévention
France
rapport
casse-croute
personnel de santé
urgences
émigration et immigration
diffusion
Santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Polyendocrinopathie auto-immune de type 1
Bonnes pratiques en cas d’urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/APECED_FR_fr_EMG_ORPHA3453.pdf
Définition : Les polyendocrinopathies auto-immunes (PEAI) représentent un groupe hétérogène de maladies définies par au moins 2 déficits endocriniens liés à un mécanisme auto-immun, souvent associés à d'autres maladies auto-immunes non endocriniennes (vitiligo, alopécie, maladie coeliaque, maladie de Biermer, polyarthrite rhumatoïde...).
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
polyendocrinopathies auto-immunes
polyendocrinopathie auto-immune
casse-croute
Pratique
Meilleures pratiques
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Hôpital : sortir des urgences - Rapport
Rapport n 587 tome I de Mme Catherine DEROCHE, fait au nom de la CE Hôpital
http://www.senat.fr/notice-rapport/2021/r21-587-1-notice.html
À l'issue de près de quatre mois de travaux, la commission d'enquête appelle à redonner du souffle à l'hôpital en lui laissant davantage de liberté et d'autonomie dans son organisation, en lui attribuant des moyens proportionnés aux défis de santé actuels et en redessinant sa place au sein du système de soins.
2022
false
false
false
false
Le Sénat
France
rapport
sortie du patient
rapport de recherche
Hôpitaux
urgences
mars

---
N3-AUTOINDEXEE
Hôpital : sortir des urgences - Comptes rendus
Rapport n 587 tome II de Mme Catherine DEROCHE, fait au nom de la CE Hôpital
http://www.senat.fr/notice-rapport/2021/r21-587-2-notice.html
2022
false
false
false
false
Le Sénat
France
rapport
mars
sortie du patient
urgences
Hôpitaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge des urgences obstétricales en médecine d’urgence
https://www.sfmu.org/upload/consensus/RPP_Urgences_obstetricalesSFMU_2022.pdf
Objectif : Fournir des recommandations sur la prise en charge des urgences obstétricales hors maternité Conception : Un groupe composé de 24 experts de la Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU), de la Société Française d’Anesthésie-Réanimation (SFAR) et du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) a été réuni. D’éventuels conflits d'intérêts ont été officiellement déclarés dès le début du processus d’élaboration des recommandations et ce dernier a été conduit indépendamment de tout financement de l'industrie. Les auteurs ont suivi la méthode GRADE (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation) pour évaluer le niveau de preuve de la littérature. Les inconvénients potentiels de la formulation de recommandations fortes en présence de données de faible niveau de preuve ont été soulignés. Certaines recommandations dont le niveau de preuve était insuffisant n’ont pas été gradées. Méthodes : Huit champs ont été définis : accouchement imminent, hémorragie du post-partum (prévention et prise en charge), menace accouchement prématuré, pathologies hypertensives gravidiques, traumatisme, imagerie, arrêt cardiorespiratoire, et formation aux urgences obstétricales. Pour chacun des champs, le panel d’experts a formulé des questions selon le modèle PICO (population, intervention, comparison, outcomes) et une recherche bibliographique extensive a été réalisée. L’analyse de la littérature et la formulation des recommandations ont été conduites selon la méthode GRADE.
2022
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
France
recommandation pour la pratique clinique
traitement d'urgence
urgences
médecine d'urgence
Médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Aplasie médullaire
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/AplasieMedullaire_FR_fr_EMG_ORPHA182040.pdf
Les aplasies médullaires (AM) sont un ensemble de pathologies caractérisées par une diminution de la population de cellules souches hématopoïétiques médullaires et de la production des cellules sanguines matures. Les symptômes sont liés à la diminution de la production des cellules du sang par la moelle : anémie, saignements, infections... Le diagnostic repose sur la numération-formule sanguine avec plaquettes, le myélogramme (ponction sternale / PS) avec caryotype et la biopsie médullaire.
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
Aplasie médullaire
anémie aplasique
Meilleures pratiques
Pratique
hypoplasie de la moelle osseuse
casse-croute
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Syndrome de Gougerot-Sjögren primitif
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/GougerotSjogren_FR_fr_EMG_ORPHA289390.pdf
Le syndrome de Gougerot-Sjögren (SGS) ou de Sjögren (SS) est caractérisé par un syndrome sec avec : xérophtalmie (diminution des sécrétions lacrymales confirmée par un test de Schirmer) et xérostomie (sécheresse buccale évaluée par la mesure du flux salivaire) - associé à une sécheresse cutanée, vaginale, une parotidite, une fatigue chronique et des manifestations systémiques
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
urgences
syndrome de Gougerot-Sjögren
Syndrome de Sjögren
casse-croute
Meilleures pratiques
Pratique
syndrome de sjögren

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude des facteurs de réadmission précoce des séjours en unité post urgences
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03782812
Objectif : Identifier les facteurs liés à la réadmission précoce suite à un séjour en Unité Post Urgences. Matériel et méthode : Étude prospective observationnelle descriptive monocentrique. Les patients inclus sont les patients de plus de 18 ans, rentré(e)s à domicile après une hospitalisation à l’Unité Post Urgences. Le critère de jugement principal est le nombre de réadmissions non programmées (hospitalisation directe ou via les Urgences) dans les 30 jours suivant le retour à domicile après une hospitalisation à l’Unité Post Urgences du CHU Grenoble-Alpes. Les objectifs secondaires recherchent les facteurs associés à ces réadmissions et influençant le délai de réadmission. Les données ont été recueillies à partir des dossiers de soins informatisés du CHU de Grenoble-Alpes, via un cahier de recherche formalisé électronique. L’analyse a été réalisée en univariée puis en multivariée. Résultats : 515 patients ont été inclus. On retrouve un taux de réadmission de 10,7 % à 30 jours. En analyse univariée, les facteurs liés à la réhospitalisation sont une durée de séjour de plus de 10 jours, la polymédication, une fonction rénale avec un DFG inférieur à 30ml/min, une hémoglobine inférieure à 120 g/l, certains antécédents (diabète, maladie pulmonaire chronique, infarctus du myocarde, pathologie néoplasique, maladie rénale chronique modérée à sévère, maladie vasculaire périphérique, insuffisance cardiaque), un score de Charlson supérieur ou égal à 8, une hospitalisation dans l’année. En analyse multivariée, le risque est augmenté en cas d’antécédent de maladie vasculaire périphérique (ORa2,86, IC 95 % 1,04-7,86) ou de cancer (ORa 2,95, IC 95 % 1,25-6,97) ainsi qu’en cas d’hospitalisation dans les 30 jours précédant l’hospitalisation index (ORa 2,56, IC 95 % 1,10-5,92). Conclusion : Cette étude met en valeur plusieurs facteurs liés à la réadmission à 30 jours. L’utilisation de ces facteurs peut s’avérer utile afin de cibler au mieux les patients les plus adaptés pour une prise en charge au sein d’une UPU et d’anticiper les retours à domicile des patients les plus à risque.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
facteur
collecte de données
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
CHROPAIN : chronicisation d’une douleur après une consultation aux urgences et facteurs associés
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03777838
Objectifs : l’objectif était de déterminer la prévalence d’une douleur chronique 6 mois après le passage aux urgences pour une douleur aigüe sévère et de décrire les facteurs associés. Patients et Méthode : nous avons réalisé une étude rétrospective au sein des urgences du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux Pellegrin et du CHU de Grenoble Alpes entre décembre 2020 et février 2021. Les patients ont été sélectionnés via les dossiers médicaux informatisés des urgences puis recontactés par téléphone environ 6 mois après leur passage aux urgences. Le critère de jugement principal était la persistance à six mois de la douleur ayant motivé une consultation aux urgences, ressentie au moins 2 fois par semaine et d’intensité 4 sur une échelle numérique (EN) de la douleur. Résultats : parmi les 843 patients éligibles, 495 ont été inclus. Seize pour cent (16%) présentaient le critère de jugement principal. En analyse multivariée, le sexe féminin était un facteur associé à la persistance de la douleur à 6 mois (Odds Ratio (OR) 2 ; Intervalle de Confiance (IC ) 95% [1,2 ; 3,3]), ainsi que l’EN d’entrée (OR 1,3 [1,1 ;1,6]) et une durée de séjour de plus de 24h (OR 17,2 [2,3 ;129,3]). Le score Short Form Survey (SF-12) physique médian était de 36,9 et le score mental médian était de 38,9. Le questionnaire de Diagnostic de Douleurs Neuropathiques (DN4) était positif chez 63,3% des patients douloureux. Conclusion : la douleur à 6 mois après une consultation aux urgences pour une douleur aigue sévère concernait 16% de la population étudiée. Le sexe féminin, l’EN initial et la durée de séjour de plus de 24h étaient des facteurs associés à la chronicisation de la douleur, contrairement à l’âge et à la douleur par traumatisme.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
facteur
douleur
centres antidouleur
Douleur
Consultants
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Patients borderline hospitalisés aux urgences psychiatriques: étude descriptive rétrospective et place dans le parcours de soin
http://thesesante.ups-tlse.fr/3867/
Contexte : des approches moins intenses et plus simples à appréhender dans le trouble de personnalité borderline telles que le Good Psychiatric Management ont démontré être spécialement efficaces lorsque reposant sur l'information du diagnostic et la psychoéducation. Cependant, un défaut d'établissement diagnostique du trouble personnalité borderline a également été décrit. Cet article vise à explorer les facteurs sociodémographiques et cliniques associés au manque de diagnostic de trouble de la personnalité borderline. Méthode : nous avons étudié une cohorte rétrospective de 202 patients ayant reçu le codage diagnostic CIM-10 F60.3 lors de leur admission dans l'unité d'hospitalisation de courte durée des urgences psychiatriques du CHU de Toulouse. Résultats : 63% des patients inclus étaient à connaissance de leur diagnostic de trouble de la personnalité borderline. L'analyse de régression logistique multivariée a montré que les facteurs statistiquement associés à la connaissance du diagnostic étaient : avoir un antécédent d'hospitalisation en psychiatrie (OR 6.1, 95% CI [2.3-17]), avoir un antécédent d'épisode dépressif caractérisé (OR 0.4, 95% CI [0.1-0.9]) et le nombre d'admissions aux urgences psychiatriques dans l'année précédant l'inclusion. (OR 1.25, 95% CI [1.02-1.5]). Conclusion : le principal facteur associé avec la connaissance du diagnostic de trouble de la personnalité borderline étaient d'avoir un antécédent d'hospitalisation en psychiatrie, ainsi supposant un manque d'éclairage diagnostique dans les soins ambulatoires. Cette observation pourrait montrer l'intérêt d'une courte hospitalisation programmée telle que proposée aux urgences psychiatriques afin d'établir et annoncer le diagnostic de trouble de la personnalité borderline.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
a comme patient
patients hospitalisés
hospitalisation d'urgence
trouble de la personnalité limite
études rétrospectives
programme clinique
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
CADASIL
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/CADASIL_FR_fr_EMG_ORPHA136.pdf
CADASIL est l’acronyme anglais de « Cerebral Autosomal Dominant Arteriopathy with Subcortical Infarcts and Leukoencephalopathy » correspondant en français à « artériolopathie cérébrale autosomique dominante avec infarctus sous-corticaux et leucoencéphalopathie ». CADASIL est une maladie héréditaire autosomique dominante des petites artères cérébrales d’origine génétique en rapport avec des mutations de type cystéine du gène NOTCH3.
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
CADASIL
Meilleures pratiques
casse-croute
Pratique
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Recommandations en urgence relatives à l’établissement public de santé mentale de Vendée à La-Roche-sur-Yon (Vendée)
https://www.cglpl.fr/2022/recommandations-en-urgence-relatives-a-letablissement-public-de-sante-mentale-de-vendee-a-la-roche-sur-yon-vendee/
Au Journal Officiel du 27 octobre 2022 et en application de la procédure d’urgence, la Contrôleure générale a publié des recommandations relatives à l’établissement public de santé mentale de Vendée à La-Roche-sur-Yon (Vendée). L’article 9 de la loi du 30 octobre 2007 permet au CGLPL, lorsqu’il constate une violation grave des droits fondamentaux des personnes privées de liberté, de saisir sans délai les autorités compétentes de ses observations en leur demandant d’y répondre. Le ministre des solidarités et de la santé ainsi que le ministre de la justice ont été destinataires de ces recommandations, un délai de huit semaines leur a été donné pour répondre.
2022
CGLPL - Contrôleur général des lieux de privation de liberté
France
rapport
Santé mentale
hôpitaux psychiatriques
directives de santé publique
Santé mentale
urgences
attitude envers la santé
Santé mentale
hôpital psychiatrique
Établissements de santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire ( WHE) : résumé mensuel des situations d’urgence aiguë – septembre 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/363686
La mission du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire est de renforcer la capacité des États Membres à gérer les risques d’urgence sanitaire lorsque les capacités nationales sont dépassées, à diriger et à coordonner la réponse sanitaire internationale pour contenir les flambées épidémiques et à fournir de manière efficace des secours aux populations touchées et les moyens de se relever.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Programmes
état de santé
Organisation Mondiale de la Santé
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Etomidate versus kétamine pour l’intubation endotrachéale en urgence : essai clinique randomisé
https://www.srlf.org/article/etomidate-versus-ketamine-lintubation-endotracheale-urgence-essai-clinique-randomise
Question évaluée L’induction par kétamine comparée à l’étomidate serait-elle associée à une meilleure survie à J7 lors de l’intubation endotrachéale en urgence ? Type d’étude L’étude EvK est un essai clinique randomisé contrôlé, en ouvert, monocentrique évaluant l’intubation en urgence par l’équipe mobile d’anesthésie d’un centre hospitalo-universitaire à Dallas aux Etats-Unis entre le 6 Juin 2016 et le 7 Septembre 2020. Population étudiée Les critères d’inclusion concernaient tous les patients âgés de 18 ans et plus ayant besoin d’une intubation endotrachéale en urgence. Les critères d’exclusion comprenaient les enfants ( 18 ans), les femmes enceintes, les patients précédemment à l’essai, les patients nécessitant une intubation endotrachéale sans médicaments sédatifs, les patients présentant une allergie connue à l’étomidate ou à la kétamine, et toute personne ayant officiellement indiqué ne pas souhaiter participer à cet essai clinique. Toutes les zones de l’hôpital étaient des lieux d’inclusion potentiels.
2022
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
lecture critique d'article
kétamine
Intubation
étomidate
intubation
Essai clinique
essais contrôlés randomisés comme sujet
urgences
KETAMINE
intubation trachéale
étomidate
étomidate

---
N3-AUTOINDEXEE
Guide des Urgences pour les Internes de NEurochirurgie de phaSe Socle
https://neuro-dev.unilim.fr/spip.php?rubrique188
Ce guide est une aide dans la prise en charge des patients aux urgences. Se focalisant sur les situations les plus fréquemment rencontrées. Il peut également bénéficier à l’ensemble des étudiants qui feront face à des urgences neurochirurgicales. Le GUINESS est proposé par le Collège des Enseignants de Neurochirurgie, sur une idée originale de l’Association des Jeunes Neurochirurgiens. L’ensemble du contenu pédagogique a été validé par le Comité Éditorial du site du Campus de Neurochirurgie.
2022
Campus numérique de Neurochirurgie
France
cours
urgences
neurochirurgie
Neurochirurgie
neurochirurgie
médecin (médecine interne)
précis

---
N2-AUTOINDEXEE
Critères pronostiques clinico-biologiques des patients en neutropénie fébrile aux urgences
https://aurore.unilim.fr/theses/nxfile/default/0fbd4b21-7dd7-4673-8e3f-e3f964468c80/blobholder:0/M20223114.pdf
Introduction : La neutropénie fébrile est un des principaux effets secondaires des traitements anti-cancéreux et le service des urgences est le service de premier recours pour ces patients. 1/3 des patients infectés évoluent vers une forme sévère alors qu’aucun signe de gravité n’était présent à la phase initiale. L’objectif de cette étude était de mesurer les performances pronostiques des critères clinico-biologiques standards pour prédire la détérioration et l’évolution vers le choc septique des patients neutropéniques fébriles aux urgences. Méthode : Etude observationnelle, rétrospective, multicentrique (3 centres). Nous avons inclus les patients avec une neutropénie fébrile (PNN 500/mm3) sur 5 ans (N : 451-2021-107). Le critère de jugement principal était la survenue d’un choc septique dans les 7 jours. Les critères secondaires étaient la survenue d’une infection, d’une bactériémie associée et la mortalité à J7 et J28. Au minimum 138 patients prévus dans l’analyse (choc septique 10%), nous avons calculé les performances pronostiques (Se, Sp, VPP, VPN) et courbe ROC avec AUC. Résultats : Sur la période d’étude, 191 patients étaient en neutropénie fébrile (hommes 51%, âge moyen 66 12 ans) dont 12% ont évolué vers le choc septique. Chez ces patients, le meilleur critère pronostique clinique était le qSOFA 2 avec un OR à 5.51 (1.57 – 23.19 ; p 0.03) couplé à une AUC de 0.76 (0.59 – 0.93). les meilleurs critères pronostiques biologiques étaient la procalcitonine avec un OR de 3.24 (1.15 – 9.43) couplé à une AUC de 0.94 (0.87 – 1) et la lymphopénie avec un OR à 3.86 (1.24 – 11.48 ; p 0.03). conclusion : L’utilisation des critères cliniques pronostiques comme le qSOFA couplé aux données biologiques PCT et lymphopénie semblent être des marqueurs précoces d’évolution en choc septique chez les patients admis au SU pour neutropénie fébrile.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Biologie
neutropénie
biologie
patients
neutropénie fébrile
fièvre
a comme patient
biologie
Neutropénie
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémiologie descriptive des passages aux urgences pour intoxication éthylique aiguë en région Nouvelle-Aquitaine entre 2016 et 2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/17/2022_17_1.html
Objectif –  L’objectif de cette étude est de décrire les passages aux urgences pour intoxication éthylique aiguë (IEA) dans la région Nouvelle-Aquitaine et dans les différents départements de cette région. Matériel et méthode – Les passages aux urgences (PU) issus de la base de données Oscour (Organisation de la surveillance coordonnée des urgences) ont été analysés du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2021. Le passage pour IEA a été défini grâce à un ensemble de codes CIM-10 (Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, 10e révision). Une analyse descriptive des caractéristiques des patients, ainsi que des variations saisonnières, a été réalisée à l’échelon régional et départemental.
2022
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Epidémiologie
Epidémiologie
Epidémiologie
Intoxication
Intoxication
Aquitaine
intoxications
intoxication alcoolique
transitoire
urgences
Epidémiologie
Régions
intoxication à l'alcool
Epidémiologie
épidémiologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des urgences sanitaires: résumé mensuel des urgences aiguës – Juillet et août 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/362154
En juillet et en août 2022, 6 bulletins d’information sur les flambées épidémiques, couvrant 6 événements, ont été publiés. Un événement (hépatite aiguë sévère) concernait des flambées épidémiques survenues dans plusieurs pays, tandis que les autres provenaient de la Région OMS de l’Afrique (3 événements), de la Région OMS de la Méditerranée orientale (1 événement) et de la Région OMS de l’Asie du Sud-Est (1 événement). Il ne s’agit pas de rendre compte de tous les événements qui se produisent à l’échelle mondiale, mais des événements pour lesquels il a été jugé nécessaire de publier des informations épidémiologiques approfondies.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Organisation Mondiale de la Santé
Programmes
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Lymphangioléiomyomatose-LAM
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/Lymphangioleiomyomatose_FR_fr_EMG_ORPHA538.pdf
La lymphangioléiomyomatose (LAM) est une maladie pulmonaire kystique, diffuse, progressive qui affecte principalement la femme de moins de 50 ans (prévalence de 3 à 8 par million de femmes). Elle est liée à une prolifération diffuse de cellules anormales proches des cellules musculaires lisses, conduisant au développement de lésions kystiques multiples, dont l'aspect tomodensitométrique est caractéristique.
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
lymphangioléiomyomatose
Pratique
casse-croute
lymphangiomyomatose
leucémie aigüe myéloïde
Meilleures pratiques
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus COVID-19 : avis du Conseil scientifique constitué au titre de l'état d'urgence sanitaire (19 juillet 2022). Vivre avec les variants : la pandémie n'est pas terminée - mieux anticiper
https://www.documentation-administrative.gouv.fr/adm-01859686
Après plus de 2 ans de travail réalisé à titre bénévole (soit près de 90 avis ou notes sur la situation sanitaire en France et autres propositions pour mieux répondre aux évolutions de l'épidémie de Covid-19), le Conseil scientifique, dans son avis du 19 juillet 2022, fait ses ultimes recommandations. Avant de se dissoudre fin juillet et avant la mise en place d'un comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires, les scientifiques font le point sur l'épidémie, notamment sur la recrudescence importante des cas liée au sous-variant Omicron BA.4/BA.5 (7e vague) et envisagent 3 scénarios pour l'automne 2022 avec : 1. Une succession de vagues épidémiques liées à l'émergence de sous-variants d'Omicron 2. Une reprise saisonnière de la circulation d'un variant existant ou antigéniquement proche d'un variant existant 3. L'émergence, avec un niveau de probabilité relativement élevé, d'un variant X doté d'une capacité d'échappement immunitaire et d'une contagiosité suffisante pour être responsable d'une nouvelle vague épidémique. Les sages précisent que ce 3e scénario pourrait survenir à tout moment, n'importe où dans le monde.
2022
Ministère de la Santé et de la Prévention
France
COVID-19
rapport
coronavirus
coronavirus
Assistance
Pression systolique
pandémies
COVID-19
état de santé
régions terminatrices (génétique)
urgence
urgences
jugement

---
N2-AUTOINDEXEE
Coronavirus COVID-19 : avis du Conseil scientifique constitué au titre de l'état d'urgence sanitaire (23 juin 2022). Projet de loi maintenant provisoirement un dispositif de veille et de sécurité sanitaire en matière de lutte contre le Covid-19. Vague associée au variant Omicron BA.4/BA.5
https://www.documentation-administrative.gouv.fr/adm-01859683
Le Conseil scientifique COVID-19 a été saisi par l’exécutif le 18 juin 2022 sur un projet de loi prévoyant le maintien d’un dispositif de veille et de sécurité sanitaire, à compter du 1er août 2022 et jusqu’au 31 mars 2023, afin de suivre l’évolution de l’épidémie et par la même pouvoir continuer d’être réactif et proportionné dans les réponses. Ce dispositif prévoit : 1. La conservation des systèmes d’information et de suivi de l’épidémie (SI-DEP, contact Covid…) ; 2. La conservation de la possibilité de déployer un contrôle sanitaire aux frontières par la voie réglementaire en tant que de besoin 3. La fin du Conseil scientifique COVID-19, qui sera remplacé par un Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires auprès du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de la recherche.
2022
Ministère de la Santé et de la Prévention
France
COVID-19
rapport
coronavirus
COVID-19
coronavirus
Assistance
sécurité du matériel
lutte
Loi
Sécurité
urgence
état de santé
Sécurité du dispositif
Lutte
jugement
urgences
surveillance de la santé publique
dispositif

---
N2-AUTOINDEXEE
Urgences médicales dans l'aviation civile
https://www.srlf.org/media/urgences-medicales-laviation-civile
Le Dr Vincent Feuillie, qui est médecin conseil chez Air France, nous parle les urgences médicales dans l'aviation civile. Aucun conflit d'intérêt n'est déclaré. Sommaire : Quelles sont les particularités physiologiques liées à un vol en cabine ? Comment les urgences sont-elles prises en charge ? En cas d'événement grave, comment se passe le déroutement d'un avion ? Un médecin qui intervient peut-il avoir une problématique d'ordre légal ? Quelles nouveautés pour le personnel médical à bord ?
2022
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
document sonore
urgences
aviation

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractérisation génétique des virus issus du nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 pendant la phase initiale d’utilisation d’urgence au titre du protocole EUL – dans le monde, mars-octobre 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/358420
L’émergence et la propagation internationale de poliovirus circulants dérivés d’une souche vaccinale (PVDVc) neurovirulents dans de nombreux pays d’Afrique et d’Asie au cours des dernières années constituent un défi majeur pour l’objectif d’éradication de toutes les formes de poliovirus. Environ 90% des épidémies de PVDVc sont causées par la souche de type 2 du vaccin Sabin, un vaccin vivant atténué oral; ces épidémies se produisent généralement dans des zones où la couverture vaccinale est constamment faible.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Vaccin antipoliomyélitique oral
mars
Virus
Génétique
Génétique
bouche, sai
Virus
vaccination; médication préventive
Génétique
génétique
virus de la vaccine
Vaccins
urgences
virus de la vaccine
vaccination
gène
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Syndrome douloureux vésical - Cystite interstitielle
Bonnes pratiques en cas d’urgence
http://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/CystiteInterstitielle_FR_fr_EMG_ORPHA37202.pdf
Le syndrome de la douleur vésicale (SDV) [anciennement cystite interstitielle] est une affection urologique rare, caractérisée par une douleur pelvienne, une pression, ou un inconfort chronique ( 6 mois) perçus comme étant en relation avec la vessie et accompagnés par au moins un symptôme urinaire (pollakiurie ou envie mictionnelle permanente) [définition ESSIC 2008]. Le manque d'autonomie qui en découle peut retentir sur la vie (personnelle, familiale, professionnelle, sociale…). Les rapports sexuels peuvent être douloureux.
2022
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
cystite
Syndrome de la vessie douloureuse
Pratique
cystite interstitielle
casse-croute
urgences
douleur
Meilleures pratiques
Cystite interstitielle
vessie urinaire, sai

---
N3-AUTOINDEXEE
Politique gouvernementale sur le système préhospitalier d'urgence
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003410/
La Politique gouvernementale encadrant les services préhospitaliers d’urgence vise à soutenir la transformation et l’élargissement des services préhospitaliers d’urgence (SPU) offerts aux Québécoises et aux Québécois. Elle est le fruit des travaux du Comité national de transformation du système préhospitalier d’urgence (CNTSPU), mandaté par le gouvernement du Québec pour proposer une modernisation des services préhospitaliers.
2022
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
recommandation pour la politique de santé
Gouvernement
politique publique
systèmes politiques
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Etude des facteurs prédictifs de robustesse des personnes âgées de plus de 75 ans après un passage aux urgences
https://pepite-depot.univ-lille.fr/LIBRE/Th_Medecine/2022/2022ULILM003.pdf
Contexte : Les travaux concernant la fragilité, son repérage et sa prévention, que ce soit en service d’urgence, de gériatrie ou en médecine générale sont nombreux et ont pour but d’optimiser les prises en charges des personnes âgées. L’objectif de ce travail a été d’aborder cette problématique de santé publique sous un autre angle, celui de la robustesse et d’identifier s’il existait des facteurs prédictifs de robustesse chez les personnes âgées après un passage aux urgences. Matériel et Méthodes : Etude monocentrique, prospective, observationnelle et descriptive, réalisée dans le service d’accueil des urgences de l’hôpital Saint Vincent de Paul à Lille de mars 2021 à août 2021. Une période d’inclusion s’étendant du 10 mars au 15 mai 2021 nous a permis de sélectionner 110 dossiers parmi 258 patients de plus de 75 ans ; une période de rappel des patients à 3 mois de leur inclusion, s’étendant du 10 juin au 15 août a permis d’analyser la robustesse définie selon nos critères de jugement pour 96 dossiers. Résultats : Sur 96 dossiers analysés, il y avait 46 patients robustes contre 50 non robustes. Nous n’avons pas retrouvé de critère prédictif de cette robustesse telle que nous l’avions définie (p 0.05) parmi les facteurs évalués (mode de vie, fréquences cardiaques minimales et maximales, albuminémie, score TRST modifié, évaluation subjective du sommeil). Paradoxalement, les personnes ayant une moins bonne évaluation de leur sommeil semblaient plus robustes (p 0.05). La réévaluation de la définition de la robustesse et des travaux à plus grandes échelles est à suggérer. Conclusion : La robustesse semble être un processus évolutif dans le temps et il semble difficile de la caractériser à partir de l’âge gériatrique et difficile de le dépister aux urgences. Il serait intéressant d’étudier des personnes sur plusieurs dizaines d’années afin de déterminer quels sont les facteurs prédictifs de robustesse à long terme au cours d’une vie. Le rôle du médecin traitant paraît primordial dans le repérage de ces patients.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
sujet âgé
PERSONNE AGEE
urgences
collecte de données
personne âgée
Facteurs âges
sujet âgé de 80 ans ou plus
transitoire
facteur âge

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact du COVID sur le stress des soignants de l'urgence
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03635316
CONTEXTE : depuis plus de 24 mois, le COVID-19 a changé la face du monde et a contraint les systèmes de santé dans le monde à adapter leurs pratiques jour après jour. Ces situations peuvent être considérées comme stressantes. Les professionnels des services d’urgence et de soins intensifs étaient en première ligne pendant la première vague de la pandémie, ce qui peut également accroître le stress. OBJECTIF : nous avons donc décidé d’évaluer le stress subjectif et objectif chez les travailleurs en utilisant l’échelle visuelle analogique (de 0 à 10) et la variabilité de la fréquence cardiaque (VRC). L’objectif principal était d’évaluer la corrélation entre le stress subjectif et le stress objectif. MÉTHODE : étude prospective descriptive observationnelle à l’aide de questionnaire et de suivi de la fréquence cardiaque parmi les soignants qui travaillaient dans trois services différents (service des urgences, service mobile d’urgence et de réanimation ainsi qu’une unité de soins intensifs) de l’hôpital universitaire de Clermont-Ferrand, en France. Deux sessions de recueils ont eu lieu, l’une pendant la première vague de la pandémie (du 10 avril au 10 mai 2020) et la deuxième entre la première et la deuxième vague (du 10 juin au 15 juillet 2020). RÉSULTATS : parmi les 199 professionnels participants, 12 n’ont effectué que l’analyse de la variabilité de la fréquence cardiaque, 98 uniquement les questionnaires et 84 ont participé aux deux. L’âge moyen était de 33.7 7.9 ans, 61.5 % des participants étaient des femmes et 48.4 % étaient des médecins. Aucune corrélation n’a été trouvé entre le stress subjectif et le stress objectif, sauf pour le RR (ρ de Spearman : 0.23, p 0.04) et l’indice triangulaire de la variabilité de la fréquence cardiaque (ρ de Spearman : 0.28, p 0.01). Le niveau de stress subjectif moyen était de 3.40 2.34. Les facteurs associés au stress subjectif étaient les suivants : soins aux patients atteints de la COVID, prise en charge d’une urgence vitale, tabagisme, anxiété, stress à la maison, fatigue et épuisement professionnel. Nous avons constaté une diminution de la variabilité sinusale de la fréquence cardiaque entre la première et la deuxième session, peut-être en raison du flux plus important des services d’urgence. CONCLUSION : aucune corrélation importante n’a été mise en évidence entre le stress subjectif et le stress objectif chez les soignants en première ligne durant la première vague de la pandémie du COVID-19.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
urgences
aidants
COVID-19
stress physiologique

---
N2-AUTOINDEXEE
Notre approvisionnement en médicaments et dispositifs médicaux exige d’urgence une coordination au niveau de l’État
https://www.acadpharm.org/dos_public/ALERTE_PENURIES_VF_2022.05.19.PDF
L’Académie nationale de Pharmacie exprime sa plus vive inquiétude devant les tensions et les pénuries en matériaux et réactifs nécessaires aux activités de production pharmaceutique, qui ne manqueront pas d’avoir un impact sur l’approvisionnement en médicaments et dispositifs médicaux (DM) dans les prochains mois.
2022
Académie Nationale de Pharmacie
France
information scientifique et technique
Dispositifs médicaux
préparations pharmaceutiques
urgences
médicament
coordination
équipement et fournitures
Médicaments
dispositif

---
N2-AUTOINDEXEE
Rapport d'événement sur l'état d'urgence sanitaire lié à la pandémie de la COVID‑19
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003399/
Selon les exigences de la Loi sur la santé publique (LSP), le rapport d’événement sur l’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie de la COVID-19 a été déposé par le ministre de la Santé et des Services sociaux à l’Assemblée nationale le 7 juin 2022. Il présente le contexte et la chronologie des événements liés à la pandémie de la COVID-19 qui ont mené à la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et à son renouvellement durant plus de deux ans. Le rapport contient également des éléments visant à décrire les mesures d’intervention et les pouvoirs exercés en vertu de l’article 123 de la LSP pour protéger la santé de la population, notamment les décrets et les arrêtés signés par le ministre, les dépenses effectuées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), de même que les contrats conclus par le MSSS, les établissements de santé et de services sociaux ainsi que les organismes qui ont agi pour le compte du MSSS ou des établissements.
2022
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
rapport
rapport albumine/globuline
urgences
état de santé
rapport de recherche
COVID-19
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévenir la solitude des jeunes adultes en contexte de pandémie
Contexte d’urgence sanitaire lié à la COVID-19.
https://www.inspq.qc.ca/publications/3104-solitude-jeunes-adultes-pandemie-covid19
Les jeunes adultes seraient plus nombreux en proportion que leurs aînés à ressentir de la solitude depuis le début de la pandémie. Cette situation risque d’affecter le bien-être et la santé de ce groupe de la population. Les étudiants et les jeunes adultes provenant de milieux socioéconomiques plus défavorisés seraient particulièrement touchés.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
rapport
enfants majeurs
solitude
Adulte
prévenance
Jeune adulte
pandémies
urgences
Adulte
adulte
jeune adulte
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations provisoires pour l’utilisation du vaccin anti-COVID-19 Pfizer-BioNTech, BNT162b2, en vertu du protocole OMS d’autorisation d’utilisation d’urgence
Orientations provisoires - 8 janvier 2021
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/338848/WHO-2019-nCoV-vaccines-SAGE_recommendation-BNT162b2-2021.1-fre.pdf
La pandémie de COVID-19 a causé une morbidité et une mortalité importantes dans le monde entier, ainsi que des perturbations sociales, éducatives et économiques majeures. Il existe un besoin mondial urgent de vaccins efficaces et sans danger. Le 31 décembre 2020, l’OMS a autorisé le vaccin à ARNm anti-COVID-19 BNT162b2 pour une utilisation d’urgence, faisant du vaccin Pfizer-BioNTech le premier vaccin à recevoir une validation d’urgence de l’OMS depuis le début de l’épidémie il y a un an. Le protocole OMS d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUL) est une procédure basée sur les risques pour évaluer et autoriser des vaccins, des médicaments et des produits de diagnostic in vitro non homologués dans le but d’accélérer la disponibilité de ces produits pour les populations touchées par une urgence de santé publique.
2021
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
vaccins à ARNm
tozinaméran
vaccin BNT162
recommandation de santé publique
Vaccins
Vaccine
urgences
vaccination
utilisation hors indication
Vaccination
vaccination; médication préventive
vaccin
vaccins
Vaccine
COVID-19
Organisation Mondiale de la Santé
vaccination
vaccine
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
pneumopathie virale
pandémies
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi autorisant la prorogation de l'état d'urgence sanitaire et reportant la date de caducité des régimes institués pour faire face à la crise sanitaire
Rapport n 299
http://www.senat.fr/rap/l20-299/l20-299.html
UNE SITUATION SANITAIRE QUI DEMEURE PRÉOCCUPANTE ET JUSTIFIE LE MAINTIEN DE MESURES D'EXCEPTION Les mois passent et se ressemblent trop. Après la flambée épidémique de la fin de l'hiver et du printemps 2020, puis l'accalmie constatée au cours de l'été, une nouvelle augmentation du nombre de cas d'infection par le coronavirus SARS-CoV-2 et le risque de saturation du système hospitalier avaient conduit le Gouvernement, par décret du 14 octobre 20201(*), à remettre en application le régime de l'état d'urgence sanitaire, créé par la loi du 23 mars 20202(*) et qui confère aux autorités de l'État des prérogatives exorbitantes du droit commun, fortement attentatoires aux libertés individuelles et publiques, pour tenter d'enrayer cette progression. Par la loi du 14 novembre 20203(*), le Parlement en avait autorisé la prorogation jusqu'au 16 février 2021, tout en prévoyant que le régime de sortie de l'état d'urgence sanitaire, créé par la loi du 9 juillet 20204(*), resterait en vigueur jusqu'au 1er avril 2021.
2021
false
false
false
Le Sénat
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
rapport
régime
état de santé
Loi
urgences
Face
crise
jurisprudence
face
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
La prise en charge d’urgence du patient pédiatrique en état de mal épileptique convulsif
https://cps.ca/fr/documents/position/la-prise-en-charge-durgence-du-patient-pediatrique-en-etat-de-mal-epileptique-convulsif
Les présentes lignes directrices portent sur la prise en charge d’urgence de l’état de mal épileptique convulsif chez les nourrissons âgés de plus d’un mois et les enfants. Elles remplacent un document de principes publié en 2011 et comprennent un nouvel algorithme thérapeutique, de même qu’un tableau des médicaments recommandés en fonction de nouvelles données probantes qui reflètent l’évolution de la pratique clinique des quelques dernières années. Le présent document de principes souligne l’importance d’un traitement pharmacologique rapide de l’état de mal épileptique convulsif et contient des conseils relativement à la démarche diagnostique et aux soins de soutien.
2021
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
recommandation pour la pratique clinique
Convulsions
Urgences
Pédiatres
état de grand mal
traitement d'urgence
pédiatre
Etat de mal épileptique
prise en charge personnalisée du patient
a comme patient
pédiatrie
épilepsie
Convulsion
état de mal épileptique
crises épileptiques
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet de loi autorisant la prorogation de l'état d'urgence sanitaire et reportant la date de caducité des régimes institués pour faire face à la crise sanitaire
Rapport n 336
http://www.senat.fr/rap/l20-336/l20-336.html
L'Assemblée nationale et le Sénat sont tombés d'accord, en première lecture, pour proroger le régime général de l'état d'urgence sanitaire, tel qu'il est défini par le code de la santé publique, jusqu'au 31 décembre 2021, comme le demandait le Gouvernement. Même si l'état d'urgence sanitaire aujourd'hui en vigueur (depuis le 17 octobre 20202(*)) n'est pas prolongé jusque-là, il est nécessaire, dans le contexte d'incertitude où nous sommes, qu'il puisse être remis en application en cas de besoin jusqu'à la fin de l'année.
2021
false
false
false
Le Sénat
France
rapport
état de santé
Face
Anhidrose
crise
rapport albumine/globuline
urgences
régime
Loi
rapport de recherche
face
jurisprudence

---
N2-AUTOINDEXEE
ARCHIVÉE - Directives services d'urgence
Directive COVID-19 - 9 févrer 2021
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002915/
Cet envoi contient une mise à jour des directives cliniques spécifiques aux services d’urgence dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Vous trouverez ci-joint l’Outil décisionnel pour l’infirmière au triage de l’urgence (Annexe 2), qui a été mis à jour à la suite de la publication de nouveaux critères de dépistage par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Veuillez également prendre note que l’Annexe 1 (Critères suspicion maladie infectieuse COVID-19 – DGAPUAC) a été archivée.
2021
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation de santé publique
Urgences
Directives
service hospitalier d'urgences
urgences
directives
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Trousse de médicaments d'urgence en résidence privée pour ainés (RPA) et en ressources intermédiaires (RI)
Directive COVID-19
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002914/
Cette directive vise à rendre disponible une trousse de médicaments d’urgence en résidence privée pour ainés (RPA) et en ressources intermédiaires (RI) selon une évaluation du besoin clinique par le chef du département de pharmacie, en conformité avec l’arrêté numéro 2021-003 du ministre de la Santé et des Services sociaux en date du 21 janvier 2021 et le guide d’application de l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) (en annexes). La mesure doit permettre d’assurer des soins pharmaceutiques sécuritaires et de qualité dans les milieux concernés, particulièrement dans un contexte de soins palliatifs.
2021
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation professionnelle
RPA
RPA
Médicaments
médicament
urgences
Ressources
ressources en santé
préparations pharmaceutiques
Directives
directives
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Hébergement d’urgence permanent : au cours des années 2010, davantage de familles et des séjours rallongés - Résultats des enquêtes auprès des établissements et services pour adultes et familles en difficulté sociale (ES-DS) 2008, 2012 et 2016
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/etudes-et-resultats/hebergement-durgence-permanent-au-cours-des-annees-2010-davantage
Début 2017, 26 000 personnes sont hébergées en places d’urgence permanentes dans un centre d’hébergement, soit 17 000 de plus que début 2009, d’après l’enquête quadriennale de la DREES auprès des établissements et services pour adultes et familles en difficulté sociale (ES-DS). Cette hausse marquée s’est poursuivie depuis.
2021
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
article de périodique
adulte
Enquêtes et questionnaires
logement
famille
Adulte
Gangrène de Fournier
ayant comme résultat
Fracture de Pouteau-Colles
urgences
Adulte
famille
adulte
enquêteur
Fracture avulsion
socialisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Contribution des sages-femmes aux services de périnatalité en contexte d'urgence sanitaire
Directive COVID-19
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002957/
Ce document propose différentes solutions pour optimiser la contribution des services de sage-femme afin de diminuer les risques de rupture en obstétrique exacerbés par la pandémie. Bien qu’une pénurie de ressources sages-femmes existe sur le terrain, la mise en place de mesures organisationnelles au sein des services de sage-femme ainsi que l’intégration de sages-femmes dans l’offre de service interdisciplinaire vise à répondre à des besoins ponctuels liés à la crise sanitaire.
2021
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation de santé publique
services des urgences médicales
Directives
Urgences
profession de sage-femme
Sages-femmes
périnatologie
directives
urgences
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Dossier de liaison d’urgence Domicile (DLU-Dom)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3210058/fr/dossier-de-liaison-d-urgence-domicile-dlu-dom
L’enjeu principal du DLU-Dom (Dossier de liaison d'urgence - Domicile) est d’optimiser la prise en charge en service d'urgence, des personnes âgées et des personnes en situations de handicap vivant à domicile. Afin de limiter la durée d’attentes aux urgences, de fluidifier le parcours, de rendre plus efficient la prise en charge, les urgentistes recommandent qu’un document informatif contenant des informations telles que : l’identité et le lieu de vie, le motif réel du recours aux soins, les antécédents significatifs, les traitements et les intervenants du suivi habituel accompagne le patient à son arrivée aux urgences. Le DLU-Dom devrait répondre à ce besoin, permettre d’éclairer l’organisation du retour à domicile et ainsi limiter les ré-hospitalisations.
2021
HAS - Haute Autorité de Santé
France
006. L'organisation de l'exercice clinique et les méthodes qui permettent de sécuriser le parcours du patient
130. La personne âgée malade : particularités sémiologiques, psychologiques et thérapeutiques
recommandation professionnelle
caractéristiques de l'habitat
diméthoxyméthylamphétamine
Domicile
urgences

---
N2-AUTOINDEXEE
Microangiopathie thrombotique
Bonnes pratiques en cas d’urgence
https://www.orpha.net/data/patho/Emg/Int/fr/MicroangiopathieThrombotique_FR_fr_EMG_ORPHA93573.pdf
Le terme de microangiopathie thrombotique (MAT) définit un syndrome regroupant différentes pathologies caractérisées par l’association : - d’une anémie hémolytique mécanique (c’est-à-dire associée à des schizocytes ou fragments de globule rouge) ; - d’une thrombopénie périphérique ; - et de défaillances d’organe de sévérité variable.
2021
Orphanet
France
recommandation pour la pratique clinique
urgences
Pratique
purpura thrombopénique thrombotique
Meilleures pratiques
Microangiopathies thrombotiques
Microangiopathie
purpura thrombotique thrombocytopénique
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
microangiopathies thrombotiques

---
N2-AUTOINDEXEE
Archivée - Directives services d'urgence
Directive COVID-19 - 19 avril 2021
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002996/
Cet envoi contient une mise à jour des directives cliniques spécifiques aux services d’urgence dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Vous trouverez ci-joint l’Outil décisionnel pour l’infirmière au triage de l’urgence qui a été mis à jour afin de mieux représenter la situation épidémiologique de chacune des régions.
2021
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation professionnelle
service hospitalier d'urgences
Urgences
Directives
urgences
directives
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Césariennes en extrême urgence : pertinence du code rouge et évaluation de la morbidité maternelle et néonatale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03193762
Introduction : le taux de césariennes en France est estimé à 20,2 %. Les sociétés savantes internationales ont publié des recommandations sur le délai d’exécution des césariennes en urgence. En France, le Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français n’a pas fait de telles recommandations à ce jour. Certains auteurs se sont intéressés aux différents délais d’intervention dans les césariennes en urgence et ont proposé de classer les indications de césarienne en fonction de leur degré d’urgence. Les codes couleurs ont été introduits en France pour la première fois par l’équipe de Dupuis. D’après ce travail, les césariennes en urgence ont pu être classées en trois catégories selon le DDN recherché : les césariennes « code vert », « code orange », et les césariennes « code rouge » en cas de menace immédiate du pronostic vital maternel ou fœtal pour lesquelles le DDN devait être inférieur à 15 minutes. Les césariennes en extrême urgence représentent un facteur de risque de mortalité et de morbidité maternelles. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer la pertinence des césariennes « code rouge » réalisées. Les objectifs secondaires sont l’évaluation de la morbidité maternelle et néonatale lors de la réalisation de ces césariennes en extrême urgence. Matériel et Méthodes : une étude a été réalisée sur trois ans, de janvier 2017 à décembre 2019 inclus. Il s’agissait d’une étude anonyme, multicentrique, rétrospective, descriptive menée dans les services de maternité de l’Hôpital Nord et de la Conception à Marseille, incluant toutes les patientes ayant été césarisées en urgence « code rouge » durant cette période. La revue de pertinence a été menée par deux experts gynécologues-obstétriciens seniors issus des 2 maternités. Chaque expert évaluait la pertinence des indications des césariennes « code rouge » de l’autre maternité (revue de pertinence « croisée »), selon le protocole des césariennes en « code rouge » utilisé dans notre maternité. Résultats : 285 dossiers ont été analysés. Plus de la moitié des indications ont été retenues comme pertinentes (54,7%). Parmi les 45,3% des dossiers de césariennes jugées comme non pertinentes, 49 césariennes ont été classées comme non pertinentes mais justifiées. Dans le cadre de notre revue de pertinence, nous comparons les césariennes justifiées (pertinentes et non pertinentes mais justifiées selon les experts) et les césariennes non pertinentes non justifiées. Les « codes rouges » déclenchés lorsque les enfants sont nés à terme ont un risque de non pertinence augmenté de 4.7 (OR 4.7 [1.7 ; 11.9]). Le taux de césariennes « code rouge » justifiées était significativement associé à la présence d’une morbidité maternelle (p 0,05).
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
urgences
césarienne
coloration rouge
morbidité
mère
césarienne
études d'évaluation comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation de la télésanté en vertu du décret d'urgence sanitaire
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003002/
Ce document décrit les balises entourant l’utilisation de la télésanté comme modalité de dispensation des services de santé et des services sociaux, et ce, afin d’encourager la modernisation de la réponse aux besoins des patients, mais tout en garantissant que les actes cliniques réalisés par cette modalité sont d’aussi grande qualité que ceux effectués de façon traditionnelle.
2021
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
recommandation de santé publique
urgences
télémédecine
télémédecine
télésanté

---
N3-AUTOINDEXEE
État des pratiques - COVID-19 : regard sur la fréquentation dans les urgences au Québec
https://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/COVID-19/INESSS_Covid_Urgences_EP.pdf
Dans l’ensemble de la province, la fréquentation des services d’urgence a fortement diminué au cours de la période pandémique (1er mars 2020 au 28 février 2021) avec plus de 1M de visites et 73 000 admissions par l’urgence en moins