Libellé préféré : anticoagulants;

Ressource obsolète : false;

Synonyme CISMeF : anti coagulant; anticoagulé; Agents anticoagulants; Anti-coagulants; Médicaments anticoagulants;

Acronyme CISMeF : AC;

Traduction automatique Wikipédia : Anticoagulant;

Hyponyme MeSH : Inhibiteurs indirects de la thrombine;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Anticoagulant;

substance (CISMeF) : O;

action pharmacologique : O;

Définition VIDAL : Médicament qui empêche le sang de coaguler et donc la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins. Les anticoagulants sont donc utilisés pour traiter ou prévenir les phlébites, les emboliespulmonaires, certains infarctus. Ils permettent aussi d'empêcher la formation de caillots dans le coeur lors de troubles du rythme comme la fibrillation auriculaire ou en cas de valve cardiaque artificielle. Il existe deux grand types d'anticoagulants : les anticoagulants oraux, qui bloquent l'action de la vitamine K (antivitamine K - AVK) et dont l'efficacité est contrôlée par un dosage sanguin : l'INR (anciennement TP), les anticoagulants injectables, dérivés de l'héparine, dont l'efficacité peut être contrôlée par le dosage sanguin de l'activité antiXa, le Temps de Howell (TH) ou le Temps de Cephalin Kaolin (TCK) suivant les produits utilisés. Un dosage régulier des plaquettes sanguines est nécessaire pendant toute la durée d'utilisation d'un dérivé de l'héparine, pour détecter une baisse importante et brutale de leur nombre pouvant traduire un effet indésirable rare mais grave : la thrombose provoquée paradoxalement par l'héparine elle-même.;

Société canadienne du cancer : http://info.cancer.ca/f/glossary/A/Anticoagulant.htm;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Anticoagulation en cas de COVID-19
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2022.09166
Des études observationnelles antérieures ont postulé une moindre progression de la maladie et un avantage en termes de survie au moyen de l’anticoagulation par héparine. Le bénéfice thérapeutique potentiel repose, outre la prévention de thromboembolies veineuses et artérielles, sur des propriétés antivirales et anti-inflammatoires. Cet aperçu résume les études interventionnelles réalisées sur l’anticoagulation optimale chez les patientes et patients hospitalisés et ambulatoires atteints de COVID-19 à un stade modéré ou critique.
2022
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
COVID-19
article de périodique
COVID-19
casse-croute
anticoagulants
anticoagulant

---
N1-VALIDE
Gestion des traitements anti agrégats plaquettaires et anti coagulants en neurochirurgie
https://neuro-dev.unilim.fr/spip.php?article1605
Les anticoagulants; Les anti-vitamine K; Les HBPM; Les HNF; Prophylaxie postopératoire systématique; Les nouveaux anticoagulants oraux; Le Dabigatran (Pradaxa ); Le Rivaroxaban (Xarelto ); L’Apixaban (Eliquis ); En postopératoire; Les antiagrégants plaquettaires; L’aspirine; Le Clopidogrel (Plavix ); Le Prasugrel (Effient ); Le Ticagrelor (Brilique )
2022
false
false
false
Campus numérique de Neurochirurgie
France
antivitamines K
4-Hydroxycoumarines
indènes
vitamine K
héparine bas poids moléculaire
néphropathie hyperuricémique juvénile familiale
goutte
hyperuricémie
maladies du rein
Dabigatran
Rivaroxaban
apixaban
acide acétylsalicylique
Clopidogrel
Chlorhydrate de prasugrel
Ticagrélor
cours
antiagrégants plaquettaires
neurochirurgie
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Les anticoagulants empêchent-ils les personnes hospitalisées pour la COVID-19 de développer des caillots sanguins ?
https://www.cochrane.org/fr/CD013739/EMERG_les-anticoagulants-empechent-ils-les-personnes-hospitalisees-pour-la-covid-19-de-developper-des
Principaux messages : Les anticoagulants à dose élevée n'entraînent que peu ou pas de différence dans le taux de mortalité et augmentent les saignements mineurs par rapport aux anticoagulants à faible dose chez les personnes hospitalisées pour la COVID-19. L'administration d'anticoagulants par rapport à l'absence d'anticoagulants pourrait réduire le taux de mortalité. Il est très probable que de nouvelles études ne modifieront pas les données probantes concernant les effets des différentes doses d'anticoagulants sur le taux de mortalité et les saignements mineurs. Des études de haute qualité sont encore nécessaires pour analyser la nécessité d'une assistance respiratoire supplémentaire, l'administration d'anticoagulants par rapport à l'absence d'anticoagulants, la comparaison de différents anticoagulants et l'administration d'anticoagulants pendant des périodes prolongées.
2022
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
thromboembolisme veineux
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
COVID-19
caillot sanguin
hospitalisation
anticoagulants

---
N3-AUTOINDEXEE
Faut-il tenir compte du niveau de fragilité d’un sujet âgé en fibrillation auriculaire avec indication d’anticoagulation ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2254
Question clinique Quelles sont l’efficacité et la sécurité des anticoagulants oraux directs par rapport à une antivitamine K chez des sujets âgés atteints de fibrillation auriculaire, en fonction du niveau de leur fragilité, en termes de mortalité et de survenue d’accidents ischémiques ou d’hémorragies ? Conclusion Les résultats de l’étude amènent à la conclusion que pour les personnes âgées atteintes de FA, l'apixaban est associé à des taux plus faibles d'événements indésirables à tous les niveaux de fragilité. Le dabigatran et le rivaroxaban ont été associés à des taux d'événements inférieurs uniquement chez les patients non fragiles. Pour Minerva, cette étude aux multiples problèmes méthodologiques n’apporte rien de concret au praticien pour évaluer la fragilité du sujet âgé dans le contexte d’une FA non-valvulaire à traiter par anticoagulant. Elle ne permet pas d’affiner les recommandations actuelles. Anticoaguler la fibrillation auriculaire chez le sujet âgé doit probablement tenir compte de son éventuelle fragilité mais les outils pour évaluer cette fragilité manquent à l’heure actuelle.
2022
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
anticoagulants
Sujet âgé
fibrillation auriculaire
personne âgée fragile
Indication de l'âge
indicateurs et réactifs

---
N2-AUTOINDEXEE
CIVARON (sodium (citrate de)) - anticoagulation régionale au citrate (ARC)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3361547/fr/civaron-sodium-citrate-de-anticoagulation-regionale-au-citrate-arc
Nature de la demande Inscription Mise à disposition d’une nouvelle présentation. Avis favorable au remboursement dans les indications de l’AMM. Quel progrès ? Pas de progrès par rapport au dispositif médical solution de citrate de sodium 4% et par rapport à la spécialité REGIOCIT à base de chlorure de sodium et citrate de sodium.
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
anticoagulant
citrate
sodium citrate
sodium
arc
complexe relatif au sida
CITRATE DE SODIUM
anticoagulants
Citrate de sodium
citrate monosodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Profil bénéfices-risques des anticoagulants oraux directs à dose standard et à faible dose par comparaison avec la warfarine chez les patients atteints de fibrillation auriculaire
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2273
Analyse de Carnicelli AP, Hong H, Connolly SJ, et al. Direct oral anticoagulants versus warfarin in patients with atrial fibrillation: patient-level network meta-analyses of randomized clinical trials with interaction testing by age and sex. Circulation 2022;145:242-55. Question clinique Quelle est l’efficacité des anticoagulants oraux directs (AOD) et quelle est leur sécurité d’emploi à dose « conforme à l’autorisation de mise sur le marché (AMM) » (dose standard) et « hors AMM » (dose plus faible), par comparaison avec la warfarine, en termes d’efficacité (prévention des thromboembolies systémiques) et de sécurité d’emploi (hémorragies majeures) chez les patients atteints de fibrillation auriculaire (FA) ? Conclusion Cette méta-analyse en réseau basée sur des données individuelles de patients provenant de quatre RCTs, qui ne sont pas parfaitement comparables sur le plan clinique ni d’un point de vue méthodologique, montre que, chez les patients présentant une fibrillation auriculaire, l’utilisation des anticoagulants oraux directs (AOD) à la dose « conforme à l’AMM» (dose standard) est associée à un moindre risque de thromboembolie systémique, par comparaison avec la warfarine, et ce sans différence quant au risque d’hémorragie majeure. Ces résultats favorables pour les AOD à dose « conforme à l’AMM » par rapport à la warfarine étaient constants chez les hommes et les femmes, et ils ne dépendaient pas de l’âge. En revanche, l’utilisation d’AOD à dose « hors AMM » (dose plus faible) était associée à davantage de thromboembolies que les AOD à dose « conforme à l’AMM », sans différence quant au risque d’hémorragie majeure.
2022
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
standardiste
Appréciation des risques
Risques et bénéfices
asthénie
fibrillation auriculaire
dû à
anticoagulants
leadership
fibrillation auriculaire
a comme patient
warfarine
patients
anticoagulant
maladie
warfarine
normes de référence
Directives
Fibrillation auriculaire
anticoagulants oraux

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation de l’implémentation d’une nouvelle stratégie d’anticoagulation pour les patients atteints du covid-19 admis en réanimation chirurgicale à Dijon au cours de la première vague: une étude de cohorte rétrospective
https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/1b3a4cb0-464f-4b99-8a72-ef54cb7d17fc
Introduction : Les patients atteints du COVID-19 présentent un haut risque thrombotique. Les recommandations ont donc proposé d’augmenter les doses d’anticoagulant. Le but de l’étude était d’évaluer l’incidence des événements thrombotiques et hémorragiques chez ces patients, et de rechercher l’impact de la dose d’anticoagulant sur les événements thrombotiques et hémorragiques. Méthodes : Tous les patients hospitalisés en réanimation chirurgicale pour un COVID-19 au Centre Hospitalo-Universitaire de Dijon entre le 10 mars et le 20 avril 2020 (1ère vague) ont été inclus. Les sujets ont été répartis en deux groupes selon l’apparition ou non d’un événement thrombotique dans les deux semaines suivant l’inclusion. Les différentes stratégies d’anticoagulation (avant ou après l’application des recommandations) ont été recueillies puis comparées entre les groupes. Résultats : Sur 49 patients, 19 (38,8%) ont présenté une thrombose et 17 (34,7%) ont présenté une hémorragie dont 4 graves. 25 patients ont reçu une anticoagulation standard (avant application des recommandations) et 24 une anticoagulation selon les nouvelles recommandations. 32% des patients ayant reçu une anticoagulation standard ont présenté une thrombose versus 46% des patients anticoagulés selon les recommandations. 28% des patients ayant reçu une anticoagulation standard ont présenté une hémorragie versus 42% ayant reçu une anticoagulation selon les recommandations. Conclusion : L’incidence des événements thrombotiques était élevée. Le nouveau régime d’anticoagulation n’était pas associé à une diminution de l’incidence des thromboses ni à une augmentation du risque hémorragique dans notre cohorte
2022
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
patients
Études de cohorte rétrospectives
COVID-19
réanimation
maladie
études de cohortes
COVID-19
études d'évaluation comme sujet
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants dans le traitement initial des caillots sanguins chez les personnes atteintes d'un cancer
https://www.cochrane.org/fr/CD006649/GYNAECA_anticoagulants-dans-le-traitement-initial-des-caillots-sanguins-chez-les-personnes-atteintes-dun
Contexte Les personnes atteintes d'un cancer présentent un risque accru de caillots sanguins. L'anticoagulant administré dans les premiers jours suivant l'identification d'un caillot sanguin peut consister en une héparine non fractionnée (perfusée dans une veine), une héparine de bas poids moléculaire (HBPM, injectée sous la peau une ou deux fois par jour ; la daltéparine et la tinzaparine sont deux types différents d'héparine de bas poids moléculaire) ou le fondaparinux (injecté sous la peau une fois par jour). Ces anticoagulants pourraient avoir des profils d'efficacité et de sécurité différents.
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
tumeurs
thromboembolisme veineux
héparine
héparine bas poids moléculaire
résultat thérapeutique
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Les anticoagulants oraux sont-ils sûrs et efficaces chez les personnes traitées pour un cancer ?
https://www.cochrane.org/fr/CD006466/GYNAECA_les-anticoagulants-oraux-sont-ils-surs-et-efficaces-chez-les-personnes-traitees-pour-un-cancer
Principaux messages - Il est raisonnable de donner des anticoagulants oraux directs (un type de médicament fluidifiant le sang) aux personnes traitées pour un cancer, surtout si elles présentent un risque accru de caillots sanguins, car le bénéfice de la réduction des caillots sanguins semble l'emporter sur le risque d'hémorragie majeure. - Pour un autre type d'anticoagulant, les antagonistes de la vitamine K (warfarine), le risque d'hémorragie majeure pourrait l'emporter sur le bénéfice d'une réduction de la formation de caillots sanguins dans les jambes et les poumons. - Des recherches supplémentaires sont nécessaires sur les effets des anticoagulants chez les personnes atteintes de différents types et stades de cancer.
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
tumeurs
administration par voie orale
tumeurs
apixaban
warfarine
résultat thérapeutique
warfarine
anticoagulants
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Quelles sont les données probantes des bénéfices et des risques des anticoagulants dans l'insuffisance cardiaque ?
https://www.cochrane.org/fr/CD003336/VASC_quelles-sont-les-donnees-probantes-des-benefices-et-des-risques-des-anticoagulants-dans
Contexte Lorsque la capacité du cœur à pomper le sang est réduite, on parle d'insuffisance cardiaque (IC). Lorsque cela se produit, certaines personnes développent de graves problèmes de coagulation (appelés thromboembolies) dans les poumons, les jambes et le cerveau. Cela se produit car le sang circule plus lentement, l'inflammation augmente et il y a une surproduction de molécules de coagulation. Ces caillots peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral, des lésions aux poumons ou aux jambes, voire la mort. Pourquoi cette question est-elle importante ? Il existe des médicaments permettant de fluidifier le sang, appelés anticoagulants, qui sont utilisés avec succès chez les personnes présentant différents problèmes de coagulation, comme les personnes atteintes d'IC ayant également des battements cardiaques irréguliers (une arythmie appelée fibrillation auriculaire). À l'heure actuelle, il n'existe pas de données permettant de recommander l'utilisation d'anticoagulants pour éviter les problèmes de coagulation chez les personnes atteintes d'IC ayant des battements cardiaques réguliers (appelés rythme sinusal). Dans cette analyse, nous avons évalué les études ayant testé les anticoagulants chez ces personnes afin d'éviter la mort, les décès dus à des problèmes cardiaques et d'autres problèmes graves de coagulation.
2021
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
résultat thérapeutique
warfarine
thromboembolie
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants
défaillance cardiaque

---
N1-SUPERVISEE
Traitement précoce à base d'anticoagulants chez les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral
https://www.cochrane.org/fr/CD000024/STROKE_traitement-precoce-base-danticoagulants-chez-les-personnes-ayant-subi-un-accident-vasculaire
Problématique de la revue Nous voulions savoir si les personnes traitées par anticoagulants (médicaments qui fluidifient le sang) peu après un accident vasculaire cérébral (AVC) étaient en meilleure santé ou non et si elles souffraient de problèmes de saignement. Contexte Chaque année des millions de personnes dans le monde sont victimes d'un AVC. La plupart des AVC se produisent lorsqu’un caillot de sang bloque un vaisseau sanguin qui conduit au cerveau. Lorsque l'apport en sang du cerveau est diminué ou coupé, les cellules cérébrales commencent à mourir. Cela peut entraîner des lésions cérébrales qui peuvent être permanentes et causer une invalidité ou même provoquer la mort. Les dommages causés par un AVC peuvent entraîner une faiblesse dans le bras ou la jambe, des difficultés d’élocutions ou des troubles de la vision. Les AVC sont parfois mortels, mais ceux qui y survivent sont le plus souvent incapables de réaliser les tâches qu’ils faisaient au quotidien. Les AVC étant répandus et infligeant de tels dommages, les chercheurs examinent les moyens de se débarrasser du caillot sanguin dans les moments qui suivent le début de l’AVC. L'un des moyens d'y parvenir est d'utiliser des médicaments qui fluidifient le sang appelés anticoagulants. Si les patients réagissent bien aux anticoagulants, ces médicaments pourraient être en mesure de les protéger des effets néfastes d'un AVC. L’enjeu principal des anticoagulants repose sur le risque potentiel de saignements : le patient peut être exposé à de graves conséquences.
2021
false
true
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
résultat thérapeutique
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants
accident vasculaire cérébral

---
N3-AUTOINDEXEE
L’aspirine, une alternative de plus en plus sérieuse à un anticoagulant en thromboprophylaxie après placement d’une prothèse totale de la hanche ou du genou
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2223
Analyse de Matharu GS, Kunutsor SK, Judge A, et al. Clinical effectiveness and safety of aspirin for venous thromboembolism prophylaxis after total hip and knee replacement: a systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials. JAMA Intern Med 2020;180:376-84. DOI: 10.1001/jamainternmed.2019.6108 Question clinique L’aspirine peut-elle être utilisée à la place d’un anticoagulant en thromboprophylaxie après placement d’une prothèse totale de la hanche ou du genou ? Conclusion La revue systématique avec méta-analyse de bonne qualité méthodologique analysée ci-dessus met en évidence l’intérêt potentiel de l’aspirine dans la thromboprophylaxie en postopératoire du placement d’une prothèse totale de la hanche ou du genou. Elle devra être considérée, vu sa bonne tolérance et son faible coût, à la place certainement des anticoagulants oraux et probablement des HBPM. De nouvelles études semblent incontournables.
2021
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
Prothèses
dû à
prothèse de la hanche
ASPIRINE
prothèse de genou
acide acétylsalicylique
anticoagulant
prothèse de hanche
anticoagulants
acide acétylsalicylique

---
N2-AUTOINDEXEE
Cardiologie - Prescription et surveillance des antithrombotiques Accidents des anticoagulants
UE 10 - Item 326
https://sides.uness.fr/corpus/Cardiologie:Prescription_et_surveillance_des_antithrombotiques_Accidents_des_anticoagulants
Objectif(s) Nationaux Connaître les mécanismes d’action de classe et des produits individuels, les principes du bon usage, les critères de choix d’un médicament en première intention, les causes d’échec, les principaux effets secondaires et interactions des antithrombotiques.
2021
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
cours
accidents
anticoagulant
accident
anticoagulants
prescription
Antithrombotiques
fibrinolytiques
cardiologie
Programmes de surveillance des médicaments d'ordonnance

---
N2-AUTOINDEXEE
agents antiplaquettaires et anticoagulants oraux directs en transplantation rénale
Recommandations françaises du Comité de transplantation de l’association française d’urologie (CTAFU)
https://www.urofrance.org/recommandation/recommandations-francaises-du-comite-de-transplantation-de-lassociation-francaise-durologie-ctafu-agents-antiplaquettaires-et-anticoagulants-oraux-directs-en-transplantation-renale/
Objectif Le but du Comité de transplantation de l’association française d’urologie est de proposer des recommandations pour l’usage des agents antiplaquettaires (AAP) et des anticoagulants d’action directe (AOD) chez les candidats à une transplantation rénale. Méthode Une revue de la littérature avec approche systématique a été conduite par le CTAFU concernant les expériences rapportées de l’usage des AAP et AOD en périopératoire et chez le patient atteint de maladie rénale chronique sévère et terminale, en évaluant les références avec leur niveau de preuve.
2021
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique
anticoagulants
Antiplaquettaires
Directives
Urologie
directives de santé publique
anticoagulants oraux
antiagrégants plaquettaires
leadership
anticoagulant
greffe de rein
transplantation rénale
association
agents urologiques

---
N2-AUTOINDEXEE
La poursuite ou l'arrêt des anticoagulants oraux chez les personnes souffrant d'arythmie et subissant une ablation par cathéter
https://www.cochrane.org/fr/CD013504/VASC_la-poursuite-ou-larret-des-anticoagulants-oraux-chez-les-personnes-souffrant-darythmie-et-subissant
Problématique de la revue Les médecins doivent-ils poursuivre ou arrêter la prise d'anticoagulants avant une procédure d'ablation par cathéter chez les personnes souffrant d'arythmie ? Contexte Il existe différents types de battements cardiaques irréguliers (également appelés arythmies), dont le plus courant est le battement irrégulier non coordonné (également appelé fibrillation auriculaire). Les personnes souffrant de battements cardiaques irréguliers sont exposées à un risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) et doivent donc prendre des médicaments anticoagulants à long terme pour prévenir la formation de caillots sanguins. Un grand nombre de ces patients devront peut-être subir une procédure appelée « ablation », au cours de laquelle les médecins utilisent une intervention chirurgicale ou un cathéter (un tube fin et flexible) pour rétablir le rythme normal du cœur.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
anticoagulant
excision
anticoagulants
ablation par cathéter
dysrythmie cardiaque
Personna +
troubles du rythme cardiaque
anticoagulants oraux
cathéter
personnes

---
N2-AUTOINDEXEE
Anticoagulants chez les personnes atteintes d'un myélome multiple
https://www.cochrane.org/fr/CD014739/GYNAECA_anticoagulants-chez-les-personnes-atteintes-dun-myelome-multiple
Contexte Le risque de caillots sanguins est élevé chez les personnes atteintes d'un cancer du sang, en particulier chez celles qui ont un myélome multiple, un cancer qui commence dans les plasmocytes, un type de globule blanc. Le lénalidomide, le pomalidomide et le thalidomide sont des traitements courants du myélome multiple qui, lorsqu'ils sont associés à d'autres agents de chimiothérapie, augmentent le risque de caillots sanguins.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
myélome multiple
myelome
Personna +
anticoagulant
anticoagulants
personnes
maladie
myélome multiple
Myélome

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments et grossesse - Médicaments utilisés en cardiologie (hypertension, insuffisance cardiaque …)
https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/medicaments-et-grossesse/medicaments-utilises-en-cardiologie-hypertension-insuffisance-cardiaque
Anti-vitamines K (AVK), IEC et sartans
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
hypertension artérielle
antihypertenseurs
grossesse
recommandation patients
information sur le médicament
maladie chronique
anticoagulants
maladies cardiovasculaires
antivitamines K
Allaitement naturel
inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine
antagonistes du récepteur de type 1 de l'angiotensine-II

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémiologie de la fibrillation atriale en France. Incidence des patients nouvellement traités par un anticoagulant oral, évolutions temporelles et disparités territoriales
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2021/5/2021_5_1.html
Introduction – La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent ; elle est associée notamment à un risque élevé d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de mortalité. La prévention de l’AVC chez les patients présentant une FA se fait au moyen d’un traitement anticoagulant oral (ACO). Les objectifs de notre étude étaient de décrire l’incidence des patients traités par ACO pour une FA en France, d’analyser les évolutions des taux entre 2010 et 2018, et les disparités départementales. Méthodes – À partir du Système national des données de santé (SNDS), un algorithme a été construit afin de détecter, parmi les patients nouvellement traités par ACO, ceux qui l’étaient pour une FA. Des taux d’incidence des patients traités pour FA, bruts et standardisés sur l’âge, ont été estimés par année entre 2010 et 2018 et par département pour 2018.
2021
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
France
anticoagulants oraux
fibrillation auriculaire
France
France
patients
Epidémiologie
fibrillation
Epidémiologie
incidence
bouche, sai
français
épidémiologie
anticoagulothérapie
France
a comme patient
Epidémiologie
anticoagulants
anticoagulant
Epidémiologie
Epidémiologie

---
N1-SUPERVISEE
Prévention de caillots de sang veineux chez les personnes subissant une amputation du membre inférieur
https://www.cochrane.org/fr/CD010525/PVD_prevention-de-caillots-de-sang-veineux-chez-les-personnes-subissant-une-amputation-du-membre
Contexte L'amputation de la jambe est le plus souvent pratiquée pour enlever des tissus morts (gangrène), des ulcères douloureux, des tumeurs ou des tissus dont l'apport sanguin est insuffisant. L'une des causes les plus fréquentes d'un approvisionnement sanguin insuffisant est le rétrécissement des artères des jambes, ce qui représente environ 70 % des amputations. Chez les personnes atteintes de cette maladie, les caillots sanguins sont plus susceptibles de provoquer des problèmes tels que la thromboembolie veineuse (TEV). Elle comprend deux affections : un caillot de sang dans les jambes (thrombose veineuse profonde (TVP)) ou un caillot de sang dans les artères des poumons (embolie pulmonaire (EP)). Le risque que ces événements se produisent est plus élevé chez les personnes qui subissent des amputations. Il existe deux formes de mesures de prévention de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) : les médicaments ou les dispositifs de compression. Les médicaments sont efficaces pour prévenir la MTEV, mais ils ont aussi des effets secondaires indésirables. Les bas ou dispositifs de compression ne provoquent pas d'effets secondaires, mais ne conviennent pas à tout le monde. Les directives actuelles recommandent que toute personne subissant une amputation du membre inférieur se voit proposer des médicaments pour prévenir la formation d'un caillot sanguin. Cependant, on ne sait pas exactement quelle est la meilleure méthode pour les personnes ayant subi une amputation d'un membre inférieur. Cet examen visait à établir la meilleure méthode.
2020
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
amputation chirurgicale
membre inférieur
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
anticoagulants
héparine
anticoagulothérapie
événements indésirables associés aux soins

---
N1-SUPERVISEE
La prévention des caillots sanguins chez les patients atteints de cancer non hospitalisés recevant une chimiothérapie
https://www.cochrane.org/fr/CD008500/PVD_la-prevention-des-caillots-sanguins-chez-les-patients-atteints-de-cancer-non-hospitalises-recevant
Contexte : La thromboembolie veineuse (TEV) complique souvent l'évolution clinique du cancer. Ce risque est encore augmenté par la chimiothérapie, mais l'innocuité et l'efficacité de la thromboprophylaxie primaire chez les patients cancéreux traités par chimiothérapie ne sont pas connues. Objectifs : Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la thromboprophylaxie primaire de la TEV chez les patients cancéreux ambulatoires recevant une chimiothérapie comparativement au placebo ou à l'absence de thromboprophylaxie.
2020
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
tumeurs
antinéoplasiques
soins ambulatoires
résultat thérapeutique
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
acide acétylsalicylique
warfarine
apixaban
sémuloparine
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
thromboembolisme veineux
pyrazoles
pyridones

---
N1-SUPERVISEE
Schémas posologiques d'héparine pour la prévention de la thrombose artérielle chez les enfants devant subir un cathétérisme cardiaque
https://www.cochrane.org/fr/CD010196/PVD_schemas-posologiques-dheparine-pour-la-prevention-de-la-thrombose-arterielle-chez-les-enfants-devant
Contexte Les enfants souffrant de malformations cardiaques depuis la naissance (c'est-à-dire de cardiopathies congénitales) subissent fréquemment un type particulier de procédure invasive appelée cathétérisme cardiaque, pour aider à diagnostiquer ou à corriger leur condition. Cette procédure consiste à insérer un tube en plastique souple (cathéter) dans les vaisseaux sanguins du patient et à le guider vers son cœur, où un colorant est injecté avant la prise de photos du cœur. Les enfants subissant ce type d'intervention peuvent souffrir de complications indésirables dans les artères dans lesquelles le cathéter est inséré. On estime qu'environ 1 patient sur 5 à 10 développe des caillots de sang artériel (c'est-à-dire une thrombose) et nécessite donc un traitement supplémentaire pour empêcher ces caillots de se développer davantage. L'héparine, un médicament appelé anticoagulant, utilisé en pratique clinique depuis 1935, est utilisé pour réduire le nombre de caillots sanguins artériels lors du cathétérisme cardiaque. Cependant, la dose optimale d'héparine à utiliser chez les enfants lors du cathétérisme cardiaque reste à déterminer.
2020
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
méta-analyse
anticoagulants
chimioprévention
résultat thérapeutique
Thrombose artérielle
résumé ou synthèse en français
anticoagulothérapie
événements indésirables associés aux soins
thrombose
héparine
enfant
cathétérisme cardiaque

---
N1-SUPERVISEE
Traitement anticoagulant pour l'embolie pulmonaire sous-segmentaire
https://www.cochrane.org/fr/CD010222/PVD_traitement-anticoagulant-pour-lembolie-pulmonaire-sous-segmentaire
Contexte L'embolie pulmonaire aiguë (EP) est une cause courante de décès, représentant 50 000 à 200 000 décès par an. C'est la troisième cause de mortalité parmi les maladies cardiovasculaires, après les maladies coronariennes et les accidents vasculaires cérébraux. L'avènement de l'angiographie tomographique pulmonaire (CTPA) à détecteurs multiples assistée par ordinateur a permis de mieux évaluer l'EP en ce qui concerne la visualisation des artères pulmonaires périphériques, ce qui a augmenté son taux de diagnostic. Davantage de cas d'EP périphériques, tels que l'EP sous-segmentaire (EPSS) isolée et l'EP accidentelle, ont ainsi été identifiés. Ces deux affections se retrouvent généralement chez des patients présentant peu ou pas de symptômes classiques tels que la toux (y compris l'expectoration de sang), des douleurs thoraciques ou dans le haut du dos, un essoufflement aigu ou une défaillance générale ou spécifique de la circulation, qu'elle soit de nature cardiaque ou périphérique. Cependant, chez les patients souffrant d'une affection cardiaque et pulmonaire, les symptômes classiques de l'EP peuvent être retrouvés avec des EPSS isolées. L’EPSS accidentelle est constatée de manière fortuite chez les patients asymptomatiques, généralement par imagerie diagnostique réalisée pour d'autres raisons (par exemple, la tomodensitométrie (TDM) de routine pour le bilan d’extension chez les patients en oncologie). Les patients présentant une EPSS isolée ou une EP accidentelle peuvent avoir un tableau clinique plus bénin que ceux présentant une EP proximale. Cependant, la signification clinique et le pronostic chez ces patients doivent être étudiés pour évaluer si un traitement anticoagulant est nécessaire.
2020
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
anticoagulothérapie
anticoagulants
embolie pulmonaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Les médicaments anticoagulants ou antiplaquettaires, ou les deux, pour réduire le risque de caillots de sang et d'AVC chez les personnes atteintes du syndrome des antiphospholipides
https://www.cochrane.org/fr/CD012169/STROKE_les-medicaments-anticoagulants-ou-antiplaquettaires-ou-les-deux-pour-reduire-le-risque-de-caillots
Problématique de la revue L’objectif de cette revue était de déterminer quel type de traitement est le plus efficace pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d’autres événements de formation de caillots de sang (thrombotiques) chez les personnes atteintes du syndrome des antiphospholipides (SAPL). Contexte Le SAPL est une maladie dans laquelle le système immunitaire de l’organisme produit des anticorps qui attaquent ses propres cellules. La présence de ces anticorps augmente le risque de formation de caillots de sang (thrombose) dans les vaisseaux sanguins (veines ou artères, ou les deux) et peut entraîner des complications de la grossesse, comme une fausse couche. La présence de caillots de sang dans les artères peut provoquer des AVC. Deux types de médicaments sont couramment utilisés pour prévenir la formation de caillots de sang chez les personnes atteintes du SAPL : les anticoagulants tels que la warfarine, qui interfèrent avec les protéines qui forment les caillots de sang, et les médicaments antiplaquettaires tels que l'aspirine, qui empêchent les cellules appelées plaquettes de se coller entre elles.
2020
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
sang
accident cérébrovasculaire
antiagrégants plaquettaires
Personna +
personnes
Médicaments
anticoagulant
risque
Syndrome des antiphospholipides
Antiplaquettaires
anticoagulants
cathétérisme veineux central
syndrome des anticorps antiphospholipides

---
N1-SUPERVISEE
Traitement anticoagulant pour la prévention du risque thrombotique chez un patient hospitalisé avec Covid-19 et surveillance de l’hémostase
version courte (3 avril 2020)
https://sfar.org/traitement-anticoagulant-pour-la-prevention-du-risque-thrombotique-chez-un-patient-hospitalise-avec-covid-19-et-surveillance-de-lhemostase/
Chez les patients hospitalisés avec COVID-19, la prévention de la maladie thromboembolique par une HBPM est l’option de choix, mais il est vraisemblable que les posologies validées en médecine soient fréquemment insuffisantes, et notamment dans les formes sévères et en cas d’obésité.De plus, plusieurs observations récentes en France et en Italie soutiennent qu’une embolie pulmonaire sévère est très fréquente chez les patients covid-19 hospitalisés, avec une incidence d’évènements supérieure à 10% en réanimation (données non publiées, Strasbourg, Lille, Grenoble, Cremona-Italie)...
2020
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
embolie et thrombose
continuité des soins
COVID-19, forme respiratoire, virus identifié
tests de coagulation sanguine
facteurs de risque
héparine
recommandation professionnelle
patients hospitalisés
anticoagulothérapie
risque
anticoagulants
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelles sont les recommandations relatives à l’utilisation des anticoagulants oraux directs pour les patients de faible poids ?
https://pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1295
2020
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
article de périodique
patients
anticoagulants oraux
a comme patient
asthénie
utilisation hors indication
Directives
anticoagulant
Poids
anticoagulants
directives

---
N3-AUTOINDEXEE
Y a-t-il des précautions à prendre pour vacciner un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire ?
Questions générales - Guide pratique de vaccination en pneumologie 2020
https://splf.fr/wp-content/uploads/2020/11/Y-a-t-il-des-pr-cautions-prendre-pour-vacciner-un_2020_Revue-des-Maladies-.pdf
2020
SPLF - Société de Pneumologie de Langue Française
France
article de périodique
recommandation professionnelle
vaccination; médication préventive
Pneumologie
a comme patient
vaccination
vaccins
précis
Fracture intertrochantérienne
vaccination
antiagrégants plaquettaires
médecine de famille
Pratique
pneumologie
patients
vaccination
Vaccine
anticoagulants
vaccin
anticoagulant
Vaccins
vaccine
Vaccine
précis
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Propositions du GFHT/GIHP pour le traitement anticoagulant pour la prévention du risque thrombotique chez un patient hospitalisé avec COVID-19
Version courte (3 avril 2020)
http://site.geht.org/app/uploads/2020/04/COVID-19-GIHP-GFHT-3-avril-final.pdf
Chez les patients hospitalisésavec COVID-19, laprévention de la maladie thromboembolique par une HBPM est l’option de choix, mais il est vraisemblable queles posologies validéesen médecinesoientfréquemment insuffisantes,et notamment dans les formes sévèreset en cas d’obésité.De plus, plusieursobservations récentes en France et en Italiesoutiennent qu’une embolie pulmonaire sévère est très fréquente chez les patients covid-19 hospitalisés, avec une incidence d’évènements supérieure à 10%en réanimation (données non publiées, Strasbourg, Lille, Grenoble, Cremona-Italie).
2020
GEHT - Groupe d'Etude sur l'Hémostase de la Thrombose
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
anticoagulant
a comme patient
Fracture intertrochantérienne
proposita
hospitalisation
traitement préventif
risque
patients hospitalisés
thrombus
anticoagulothérapie
anticoagulants
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Le dilemme « direct »
Les anticoagulants oraux et les paramètres du financement public des prescriptions
https://www.cfp.ca/content/65/11/780
Assis devant votre patient de 78 ans, vous façonnez une explication facile à comprendre : « Votre battement de cœur est irrégulier et votre sang pourrait former des caillots, ce qui augmente votre risque de faire un ACV »; la fibrillation auriculaire a été dépistée de manière fortuite, par l’observation d’un pouls irrégulier lors d’un examen physique pour un problème non cardiaque. Son score CHA2DS2-VASc* est de 3 et son score HAS-BLED† est de 1 : la balance penche manifestement en faveur d’un anticoagulant. Lorsqu’il travaillait, il avait une assurance médicaments privée complète, mais depuis sa retraite, il n’a plus les moyens de payer les primes. Il dépend maintenant de la couverture offerte par le formulaire provincial.
2019
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
article de périodique
Directives
anticoagulant
anticoagulants
prescription
financement du gouvernement
anticoagulants oraux

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude rétrospective sur deux ans des patients ayant reçu en concomitance un traitement anticancéreux et un nouvel anticoagulant oral. Quid de l’efficacité et des effets indésirables observes en comparaison aux données de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02308254
Le cancer augmente quatre à sept fois le risque thrombotique. La survenue de thrombose veineuse profonde et d’embolie pulmonaire représente la deuxième cause de mortalité chez les patients atteints d’un cancer. Les différentes recommandations actuelles préconisent un traitement préventif uniquement en cas de chirurgie. Pour le traitement curatif, il est recommandé d’utiliser les héparines en première intention et en cas d’impossibilité les antivitamines K. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) n’ont pas d’indication chez les patients cancéreux malgré de nombreux avantages et l’amélioration de la qualité de vie qu’ils pourraient leur apporter. Des études internationales publiées ou en cours vont peut-être changer les recommandations. Notre étude rétrospective a pour but d’évaluer l’efficacité et les effets indésirables des NACO en association avec un anticancéreux. Les résultats obtenus sont en accord avec ceux de la littérature c’est-à-dire une efficacité comparable voire supérieure des NACO vis-à-vis des héparines mais des saignements plus importants. Ces études ont permis de mettre en avant une population à haut risque hémorragique notamment les patients ayant un cancer gastro-intestinal et génito-urinaire. Enfin, notre étude a révélé également de nombreux effets indésirables de type cardio-respiratoires pour lesquels il serait intéressant d’évaluer leurs impacts dans des études ultérieures. Pour conclure, l’administration des NACO en association avec un anticancéreux semble être possible. Si les recommandations évoluent en faveur des NACO, il serait préférable qu’ils soient prescrits au cas par cas en tenant compte du rapport bénéfice/risque pour chaque patient.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Littérature
études rétrospectives
anticoagulothérapie
ensemble de données
anticoagulants oraux
bouche, sai
Anticancéreux
patients
a comme patient
modificateur d'effet épidémiologique
littérature
antinéoplasiques
anticoagulants
anticoagulant

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants oraux directs, comment choisir?
https://www.louvainmedical.be/fr/article/anticoagulants-oraux-directs-comment-choisir
La fibrillation auriculaire (FA) expose à des risques d'AVC. Afin de lutter contre cette complication dévastatrice, il est recommandé de prescrire des anticoagulants (ATCO). Il existe deux classes d'ATCO oraux utilisables dans cette indication: les anti-vitamine K (AVK) telle que la warfarine, et les anticoagulants non-vitamine K ou nouveaux anticoagulants oraux (NOACs). Parmi les NOACs, on distingue deux catégories: les inhibiteurs directs du facteur Xa (apixaban, rivaroxaban, edoxaban) et un inhibiteur direct de la thrombine (dabigatran). Ces molécules ont été comparées isolément à la warfarine (jamais directement entre-elles) et ont démontré une efficacité au moins similaire sur l’AVC ischémique que l’AVK mais avec des risques moindre d’AVC hémorragiques et d’hémorragies intracrâniennes. Elles sont donc préférées à la prise des AVK.
2019
false
false
false
Louvain Médical
Belgique
fibrillation auriculaire
anticoagulants
administration par voie orale
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
accident vasculaire cérébral
antivitamines K
article de périodique
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
vitamine K

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation économique d'antidotes pour le renversement des nouveaux anticoagulants oraux en contexte de chirurgie d'urgence et de saignement majeur non contrôlé
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/22095
2019
Papyrus - Université de Montréal
Canada
thèse ou mémoire
NACO
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
urgences
Economie
hémorragie
Chirurgie
hémorragie
non contrôlé
anticoagulants
antidote
coûts et analyse des coûts
Saignée
antidotes
intervention chirurgicale d'urgence
Economie
anticoagulant
évaluation économique
saignée
analyse coût-bénéfice

---
N3-AUTOINDEXEE
Évolution de la perception de l'utilisation des anticoagulants oraux directs en médecine générale. Enquête auprès de médecins généralistes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02373581
Étude : Évolution de la perception de l’utilisation des anticoagulants oraux directs. Enquête auprès de médecins généralistes. Introduction : Les anticoagulants oraux directs (AOD) représentent une classe thérapeutique indispensable dans le traitement et la prévention de la maladie veineuse thromboembolique et la prévention des évènements emboliques dans la fibrillation atriale non valvulaire. Dès l'arrivée sur le marché des AOD, les médecins généralistes ont présenté une certaine méfiance vis à vis de ces molécules. L’absence d’antidote, le manque de recul et le risque hémorragique sont des facteurs souvent évoqués comme des freins à leur utilisation. L’objectif de cette étude est d’analyser l’évolution de la perception de l’utilisation des AOD en médecine générale par rapport à une étude précédente afin d’évaluer les pratiques en soins primaires et l’adhésion des médecins à ces molécules après plusieurs années de recul. Matériel et méthodes : Afin de répondre à cet objectif, une enquête prospective a été réalisée auprès de médecins généralistes sous forme de questionnaire centrée sur leurs expériences, et comparée à une enquête précédente traitant du même sujet. Résultats : Les résultats montrent qu’en cinq ans le taux de primo prescription en médecine générale reste stable (22% en 2019 contre 20% en 2014) bien que le taux de prescription générale ait augmenté (95% en 2019 contre 82% en 2014). L’adhérence aux AOD semble meilleure puisqu’ils sont actuellement préférés aux AVK (69% en 2019 contre 40% en 2014). Néanmoins, il persiste toujours une certaine méfiance : 40% des médecins de l’étude sont freinés par le risque hémorragique, 65% par l’absence d’antidote (contre 45% et 80% respectivement en 2014). La demande d’information reste présente (28% en 2019 contre 35% en 2014) principalement sous forme de documentation. Conclusion : Les résultats de l’étude confirment le changement de paradigme médical depuis l’arrivée des AOD dans la stratégie d’anti-coagulation en France. Cependant, des preuves supplémentaires d’efficacité et de sécurité des AOD et de leurs antidotes semblent nécessaires pour convaincre l’ensemble des médecins généralistes français. La diffusion régulière d’informations pertinentes relatives à leur utilisation par les sociétés savantes semble être une solution pour pallier cette réticence constatée chez les médecins généralistes.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Perception
Perception
médecin (médecine générale)
anticoagulant
perception
enquêteur
Directives
Médecins
médecine générale
perception
collecte de données
anticoagulants oraux
médecins généralistes
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants oraux directs et warfarine dans la fibrillation auriculaire et la thromboembolie veineuse
https://www.inesss.qc.ca/publications/repertoire-des-publications/publication/anticoagulants-oraux-directs-et-warfarine-dans-la-fibrillation-auriculaire-et-la-thromboembolie-veineuse.html
La fibrillation auriculaire (FA) et la thromboembolie veineuse (TEV) sont très fréquentes au Canada et, comme leur prévalence augmente avec l’âge, une augmentation du nombre de cas est à prévoir au cours des prochaines années en raison du vieillissement de la population. Les anticoagulants constituent le traitement de base pour la prévention de l’accident vasculaire cérébral et de l’embolie systémique chez les patients atteints de FA ainsi que pour le traitement et la prévention des récidives de la TEV.
2019
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
administration par voie orale
anticoagulant d'action directe
Québec
adulte
Thrombose veineuse profonde
embolie pulmonaire
Inhibiteurs du facteur Xa
antithrombiniques
antivitamines K
recommandation pour la pratique clinique
rapport
anticoagulants oraux
fibrillation auriculaire
thromboembolisme veineux
warfarine
anticoagulants
thrombose veineuse
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
vitamine K

---
N2-AUTOINDEXEE
Anticoagulants oraux non antagonistes de la vitamine K (NACO) après la pose d'une endoprothèse vasculaire cardiaque
https://www.cochrane.org/fr/CD013252/anticoagulants-oraux-non-antagonistes-de-la-vitamine-k-naco-apres-la-pose-dune-endoprothese
Contexte Le choix du traitement optimal pour les personnes sous anticoagulants à long terme (à cause de fibrillation auriculaire) et nécessitant l’implantation d’une endoprothèse vasculaire cardiaque (après une crise cardiaque ou des épisodes d’angor) reste un défi dans la pratique clinique. Ils doivent prendre des anticoagulants pour prévenir la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et des antiagrégants plaquettaires pour prévenir la formation de caillots dans les endoprothèses. Cependant, cette association augmente le risque d'hémorragie potentiellement mortelle et, par conséquent, le traitement optimal demeure incertain. Le but de cette revue était de déterminer si les nouveaux anticoagulants oraux ou anticoagulants oraux non antagonistes de la vitamine K (NACO) étaient plus sûrs et plus efficaces que les anticoagulants plus anciens (comme la warfarine), chez ce groupe de personnes. Caractéristiques de l'étude Nous avons identifié neuf études comparant les NACO à la warfarine, dont quatre études en cours. Nous avons inclus cinq essais, comprenant 8 373 participants, dans cette revue. Les données probantes sont à jour jusqu'en février 2019.
2019
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
endoprothèse vasculaire
NACO
Vitamine
coeur, sai
pose
anticoagulants oraux
endoprothèses
anticoagulant
anticoagulants
coeur
vitamine k
vitamine K

---
N1-VALIDE
Recommandations du Centre National de Référence de l'AVC de l'enfant
http://www.cnravcenfant.fr/AVC_Phase_Aigue/Recommandations_Prise_En_Charge/Recommandations.html
Un AVC c'est quoi ? Les causes et les signes de l'AVC Les maladies Les protocoles d'imagerie et d'exploration Les recommandations et les protocoles de prise en charge
2019
false
false
false
CHU Hôpitaux de Saint-Etienne
France
français
accident vasculaire cérébral
enfant
signes et symptômes
accident vasculaire cérébral
imagerie par résonance magnétique
Imagerie diagnostique
accident vasculaire cérébral
traitement d'urgence
anticoagulants
fibrinolytiques
accident vasculaire cérébral
recommandation pour la pratique clinique
thrombose veineuse
anticoagulothérapie
accident vasculaire cérébral

---
N1-SUPERVISEE
Épisode 24 : Anticoagulation post-angioplastie coronarienne chez les sujets avec fibrillation auriculaire (étude AUGUSTUS)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-24-etude-augustus/
Dans cette 24e baladodiffusion, les Drs Luc Lanthier et Gabriel Huard discutent d’anticoagulation pour les sujets en fibrillation auriculaire qui subissent une angioplastie coronarienne (étude AUGUSTUS), en plus de réviser la littérature médicale de mars 2019. Quiz clinique (1 min 41), article principal (2 min 05), critique (25 min 00), autres articles (31 min 30), réponse au quiz clinique (36 min 38)
2019
false
true
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
document sonore
anticoagulants
angioplastie coronarienne
fibrillation auriculaire
intervention coronarienne percutanée

---
N2-AUTOINDEXEE
Prescription des anticoagulants oraux directs chez la personne âgée de plus de 75 ans: étude observationnelle descriptive portant sur 19 798 patients du registre de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) Bourgogne
http://www.sudoc.fr/230972152
Introduction : Les prescriptions d’anticoagulants oraux directs (AOD) chez les personnes âgées (PA) sont croissantes, mais les données épidémiologiques concernant cette population font défaut. Le but de cette étude était de comparer les caractéristiques d’un groupe de PA sous AOD (GAOD) à un autre sans AOD (GSAOD), puis d’analyser les caractéristiques du GAOD. Méthode : Nous avons mené une étude descriptive observationnelle rétrospective à partir du registre bourguignon de la Mutualité Sociale Agricole. Etaient incluses, les PA d’âge 75 ans ayant eu une ordonnance remboursée entre le 1er et le 30/9/2017. Les 2 groupes étaient comparés pour l’âge, le genre, la déclaration d’une affection de longue durée (ALD), le nombre de molécules par ordonnance, les coprescriptions, les consultations spécialisées. Les sous-groupes d’AOD ont aussi été comparés. Résultats : Au total 19798 PA ont été incluses, 1518 (7.7%) dans le GAOD et 18280 dans le GSAOD. Il y avait plus d’hommes (50% vs 40.2%, p 0.01), de PA ayant une ALD (88.9% vs 68.7%, p 0.01) et de molécules prescrites par PA (6 2.8 vs 5 2.9, p 0.01) dans le GAOD que dans le GSAOD. L’AOD le plus prescrit était l’apixaban suivi du rivaroxaban et du dabigatran (42.9% ; 38.4% ; 18.6%). Les PA sous apixaban recevaient plus de diurétiques. Dans le GAOD, une numération formule sanguine, créatininémie et coagulation étaient initialement prescrites respectivement dans 69.4%, 75% et 22.2% des cas. Conclusion : Les PA du GAOD étaient plus polypathologiques et polymédiquées que celles du GSAOD. La surveillance biologique était inadéquate au regard des recommandations.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
a comme patient
Carcinome de la tête et du cou
patients
socialisme
maladie de Still débutant à l'âge adulte
anemie ferriprive
anticoagulant
anticoagulants oraux
Mutualité
enregistrements
personne âgée
sujet âgé de 80 ans ou plus
prescription
Acrosyndrome
anticoagulants
collecte de données
registres
convulsion febrile
sujet âgé
Bourgogne
Directives
PERSONNE AGEE
enregistrements
sujet âgé de 80 ans ou plus
répertoire
directives

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation orale et prophylaxie des thromboses chez les patients obèses et bariatriques
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2018.03426/
L’obésité est associée à de nombreuses comorbidités dans le cadre desquelles l’anticoagulation est indiquée. Toutefois, la prophylaxie des thromboses et l’anticoagulation orale chez les patients présentant une obésité sévère et ayant subi une opération bariatrique n’ont été que peu étudiées et s’avèrent critiques à de nombreux égards. Cet article met en lumière les particularités de l’emploi des anticoagulants oraux et de la prophylaxie des thromboses en cas d’obésité et après une chirurgie bariatrique.
2018
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
obésité
Chirurgie bariatrique
anticoagulants
article de périodique
anticoagulants
thrombose

---
N2-AUTOINDEXEE
Influence de la prescription des traitements anticoagulants et antiagrégants plaquettaires sur la prévalence de la carence martiale dans un service de cardiologie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02023459/document
Le fer est un élément indispensable au fonctionnement et à la survie des cellules à haute demande énergétique comme les cardiomyocytes et les myocytes squelettiques. L’objectif de l’étude est d’évaluer la prévalence de la CM dans un service de cardiologie générale, indépendamment du motif d’hospitalisation et son lien éventuel avec la prise de traitements anticoagulants (AC) et/ou antiagrégants plaquettaires (AAP). Il s’agit d’une étude observationnelle, prospective monocentrique, incluant 501 patients. La CM est présente respectivement chez 53,4% de la population masculine et 69,6% de la population féminine. Sa prévalence est étroitement corrélée à l’existence d’un traitement AAP et/ou AC oral ainsi que sa durée de prescription : elle est d’autant plus fréquente qu’il existe une association de ces traitements : bi AAP (75,0%), AC mono AAP (83,3%) ou a fortiori AC bi AAP (87,5%). Elle est plus fréquente sous AVK que sous AOD (respectivement 74,4% et 55,4%, p 0,05). Certaines populations sont plus particulièrement concernées : les insuffisants cardiaques, les patients en arythmie supra-ventriculaire, les diabétiques et les insuffisants rénaux. Chez le patient en arythmie supra-ventriculaire, la prévalence de la CM est corrélée aux scores CHA2DS2-VASc et HAS-BLED. Son dépistage doit être large, par l’évaluation du CST et de la ferritine, dans la mesure où il s’agit d’un marqueur de surmortalité démontrée chez l’insuffisant cardiaque, chez lequel sa correction par voie IV améliore les capacités fonctionnelles et la qualité de vie.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
anticoagulant
anticoagulants
thérapeutique
carence en fer
anticoagulothérapie
prévalence
antiagrégants plaquettaires
cardiologie
prescription

---
N3-AUTOINDEXEE
Profils clinico-biologiques associés à la présence d’un lupus anticoagulant de faible intensité : quelle prise en charge adopter ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02091489/document
Le syndrome des antiphospholipides (SAPL) se définie par l’association de signes cliniques, thrombotiques ou obstétricaux, à la persistance d’anticorps antiphospholipides (aPL) incluant le lupus anticoagulant (LA). Toutefois, lorsque le LA est de faible intensité, son implication dans l’apparition des évènements cliniques est discutée. Afin de déterminer les caractéristiques clinico-biologiques associées à la présence d’un LA faible, nous avons étudié les données de 114 patients prélevés entre le 01/09/2016 et le 31/08/2017 pour lesquels seul le temps de venin de vipère Russell dilué (dRVVT) était positif avec un Lupus AntiCoagulant ratio (LAC ratio) de faible intensité (1,20 LAC ratio 1,30), suivi l’évolution du LA dans le temps et analysé la prise en charge proposée par les cliniciens. Le LA faible représentait 27,5% des LA rendus positifs sur cette période. L’association aux autres aPL, anticorps anticardiolipine et anti-β2 glycoprotéine-I, n’a pas été retrouvée chez 98 patients (86,0%). La présence persistante de LA a été confirmée chez 25 patients (54,4% des patients contrôlés) dont 14 (56,0%) ont présenté des signes cliniques de SAPL. Néanmoins, parmi les 25 patients, 13 (52,0%) avaient une cinétique de LA difficile à interpréter à cause de négativations inexpliquées. Le LA faible a été pris en compte par le clinicien chez 18 (72,0%) des 25 patients et 13 d’entre eux ont bénéficié d’un traitement prophylactique. Toutefois, 21 patients (45,7% des patients contrôlés) ont vu leur LA disparaître et 68 patients avec un LA faible (59,6%) n’ont pas été contrôlés ou nécessiteraient un nouveau contrôle. Ces résultats confirment la présence de LA faible persistant associée à des signes cliniques de SAPL justifiant un traitement adapté cependant, devant la diversité des profils clinico-biologiques mis en évidence, la prise en charge reste controversée.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
adoption
anticoagulant
Biologie
asthénie
gestion des soins aux patients
Lupus
biologie
adoption
biologie
inhibiteur lupique de la coagulation
Anticoagulants
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Prévention vasculaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique transitoire
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1252051/fr/prevention-vasculaire-apres-un-infarctus-cerebral-ou-un-accident-ischemique-transitoire
Ces recommandations ont pour objectif d'améliorer la prise en charge des facteurs de risque et la réalisation du traitement spécifique, en fonction de l’étiologie, après un infarctus cérébral ou un AIT, en vue d’éviter les événements vasculaires : récidive d’AVC, infarctus du myocarde et décès de cause vasculaire. Elles prennent en compte les avis de la commission de la transparence sur les médicaments anticoagulants oraux non AVK (ou anticoagulants oraux d’action directe).
2018
false
true
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
219. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention
335. Accidents vasculaires cérébraux
222. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention
340. Accidents vasculaires cérébraux
français
recommandation pour la pratique clinique
infarctus cérébral
accident ischémique transitoire
accident vasculaire cérébral
infarctus du myocarde
adulte
hypertension artérielle
antihypertenseurs
dyslipidémies
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
diabète
Fumer
consommation d'alcool
obésité
hyperhomocystéinémie
fibrillation auriculaire
vitamine K
anticoagulants
foramen ovale perméable
fibrinolytiques
prothèse valvulaire cardiaque
valvulopathies
antiagrégants plaquettaires
sténose carotidienne
endartériectomie carotidienne
dissection vertébrale
anticoagulothérapie

---
N2-AUTOINDEXEE
Épisode 15 : Aspirine ou rivaroxaban comme thromboprophylaxie après une chirurgie orthopédique élective (étude EPCAT-II)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-15-etude-epcat-ii/
Dans cette 15e baladodiffusion, le Dr Luc Lanthier discute de thromboprophylaxie après une chirurgie orthopédique de PTH ou PTG élective et de la place de l’aspirine par rapport au traitement standard à base d’anticoagulant, en plus de réviser la littérature médicale de février 2018.
2018
false
false
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
français
document sonore
acide acétylsalicylique
Rivaroxaban
orthopédie
prothèse de hanche
prothèse de genou
thromboembolie
anticoagulants
Acanthocytose
Chirurgiens orthopédistes
acide acétylsalicylique
électif
collecte de données
chirurgie orthopédique
épisode de
ASPIRINE
rivaroxaban
Interventions chirurgicales non urgentes
intervention chirurgicale
Chirurgie orthopédique
Chirurgie

---
N1-VALIDE
Gestion des anticoagulants à l’accouchement
http://www.reseau-naissance.fr/medias/2018/07/Referentiel_anticoag_accouchement_RSN_2018VF-1.pdf
1) ANTICOAGULANTS A DOSE CURATIVE 2) ANTICOAGULANTS A DOSE PREVENTIVE
2018
false
false
false
Réseau Sécurité Naissance - Naître ensemble - Pays de la Loire
France
français
anticoagulants
anticoagulants
recommandation de bon usage du médicament
grossesse
héparine
héparine
thromboembolie
prothèse valvulaire cardiaque
continuité des soins
vitamine K
antivitamines K
parturition
injections sous-cutanées
injections veineuses
administration par voie orale
anesthésie péridurale
indènes
4-Hydroxycoumarines

---
N1-VALIDE
Les anticoagulants oraux
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2851086/fr/les-anticoagulants-oraux
Il existe 2 classes d’anticoagulants oraux : les anticoagulants oraux antivitamine K (AVK) utilisés en cas de fibrillation auriculaire (valvulaire ou non valvulaire) et les anticoagulants oraux d’action directe (AOD) utilisés en cas de fibrillation auriculaire non valvulaire...
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
antivitamines K
antivitamines K
fibrillation auriculaire
mauvais usage des médicaments prescrits
apixaban
Dabigatran
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban
édoxaban
inhibiteurs directs du facteur Xa
inhibiteurs directs de la thrombine
grossesse
Observance par le patient
continuité des soins
hémorragie
procédures de chirurgie opératoire
perte sanguine peropératoire
hémorragie
XARELTO
PRADAXA
ELIQUIS
antivitamines K
PREVISCAN
fluindione
acénocoumarol
SINTROM
MINISINTROM
COUMADINE
warfarine
pyridines
thiazoles
phénindione
phénindione
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
vitamine K
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
pyrazoles
pyridones

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge d'un patient traité par anticoagulant oral en fonction des structures sanitaires (hôpital, officine) : comment optimiser les échanges ville-hôpital pour une meilleure prise en charge
http://www.sudoc.fr/226472825
Introduction : Les anticoagulants oraux sont des médicaments incontournables mais leur utilisation reste délicate à cause du risque hémorragique. La prise en charge optimale des patients passe par une maîtrise de ces traitements par les professionnels de santé mais également par le patient. La multiplicité des intervenants et les parcours de soins complexes peuvent générer des erreurs médicamenteuses évitables. Le but de ce travail était de décrire la prise en charge de patients sous anticoagulant et d'identifier des pistes d'améliorations et de sécurisation
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
prise en charge personnalisée du patient
anticoagulants oraux
Structure
Traités
communication
anticoagulant
bouche, sai
frais hospitaliers
hôpital
hôpitaux urbains
anticoagulants
anticoagulothérapie
Hôpitaux
Patients
a comme patient
thérapeutique
coopération internationale
hôpitaux
patients

---
N1-VALIDE
Suivi de votre traitement anticoagulant oral par antivitamine K : Un accompagnement personnalisé proposé par votre pharmacien
https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/5461/document/traitement-avk-accompagnement-pharmacien_assurance-maladie.pdf
2018
false
false
false
false
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
français
brochure pédagogique pour les patients
formulaire
anticoagulants
anticoagulothérapie
pharmaciens
antivitamines K
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K

---
N1-VALIDE
Score Hemorr2hages : Calcul du risque hemorragique
http://www.gftc-calculateur.fr/hemo.html
Ce calculateur permet d'évaluer le risque hemorragique des patients sous anticoagulant. Aucun score de risque n'est actuellement validé chez le patient cancereux...
2018
false
false
false
GFTC
France
français
outil clinique
Appréciation des risques
anticoagulants
hémorragie
techniques d'aide à la décision

---
N1-VALIDE
Thromboclic
http://www.thromboclic.fr/
www.thromboclic.fr est issu d’une longue période de réflexion sur la place des différents anticoagulants depuis l’arrivée des AODs, puis de la synthèse de toute les recommandations et enfin d’une mise en page depuis la première maquette du site jusqu’à la version finale. Cet outil est destiné aux médecins afin de les aider à choisir un anticoagulant parmi les molécules actuellement disponibles en France et bénéficiant de l’AMM pour la prise en charge de la fibrillation atriale non valvulaire, de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire ainsi que la prévention des récidive. Il permet également l’accompagnement des prescripteurs dans l’utilisation des nouveaux anticoagulants oraux en raison du risque de mésusage liés à leur simplicité d’utilisation afin d’éviter les accidents. Ces données sont basées sur les dernières recommandations des sociétés savantes d’experts françaises avec des mises à jours régulières. Il à été élaboré par un comité d’experts constitué de médecins vasculaire, de pharmacien, de cardiologues et de médecins généralistes en association avec l’URPS médecins Lorraine...
2018
false
false
false
false
France
français
anticoagulants
outil clinique
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de bon usage du médicament
recommandation patients
vitamine K
administration par voie orale
systèmes d'aide à la décision clinique
antithrombiniques
Thrombose veineuse profonde
récidive
fibrillation auriculaire
embolie pulmonaire
thrombose veineuse

---
N2-AUTOINDEXEE
Anticoagulants par voie injectable : héparines et dérivés
https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/anticoagulants-par-voie-injectable-heparines-et-derives
Les médicaments inhibant l’activité des facteurs de la coagulation par voie injectable ont un effet anticoagulant immédiat et sont donc utilisables dans toutes les situations à risque thrombotique aigu comme : la prévention et le traitement de la maladie thromboembolique veineuse, les syndromes coronariens aigus, les cardiopathies emboligènes. On distingue essentiellement 2 classes de médicaments anticoagulants injectables : les inhibiteurs dont le mécanisme d’action dépend de l’antithrombine avec un effet anti facteur IIa et anti facteur Xa dépendant de la longueur des molécules utilisées : HNF : héparines non fractionnées et HBPM, héparines bas poids moléculaire (origine animale) danaparoïde (origine animale) fondaparinux (produit de synthèse) les inhibiteurs directs de la thrombine ou facteur IIa : dérives synthétiques de l’hirudine : bivalirudine dérivé synthétique de la L-arginine : argatroban Des inhibiteurs physiologiques de la coagulation ont pu être synthétisés (protéine C et antithrombine). Leurs indications étant exceptionnalles et limitées au sepsis grave et aux coagulations intravasculaires disséminées, il ne seront pas décrits dans ce chapitre. Outres les phénomènes allergiques, les principales contre-indications et principaux effets indésirables communs à tous ces médicaments concernent le risque hémorragique. Plus spécifique aux héparines, il existe un risque de thrombopénie induite par héparine, responsable d’accident thrombotique potentiellement létal. Ce risque impose une surveillance plaquettaire régulière avec les héparines et le danaparoïde. Certains de ces médicaments présentent une variabilité de réponse importante, imposant une surveillance biologique de l’hémostase lorsqu’ils sont prescrits à dose curative (HNF). Pour les autres médicaments, cette surveillance biologique peut s’avérer utile en cas de risque d’accumulation, notamment lors d’insuffisance rénale, avec un âge avancé ou un faible poids corporel. Cette surveillance biologique est spécifique à chaque médicament. L’insuffisance rénale sévère est une contre-indication pour l’ensemble des médicaments en dehors de l’HNF et des HBPM à doses prophylactiques.
2018
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
information sur le médicament
anticoagulants
héparine
hirudines
antithrombiniques
anticoagulants
héparine
shunt
anticoagulant
héparine
danaparoïde
chondroïtine sulfate B
héparitine sulfate
chondroïtines sulfate
polyosides
Fondaparinux

---
N2-AUTOINDEXEE
Médicaments de l'hémostase : les points essentiels
https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/medicaments-de-l-hemostase-les-points-essentiels
L’hémostase peut être résumée suivant 3 grands systèmes physiologiques en équilibre dynamique : - l’hémostase primaire avec les plaquettes sanguines - la coagulation faisant intervenir plusieurs enzymes ou facteurs de la coagulation - la fibrinolyse. Nous disposons de médicaments inhibiteurs de chacun de ces 3 systèmes avec : - les inhibiteurs de l’hémostase primaire ou agents anti-plaquettaires, - les inhibiteurs de la coagulation comprenant les inhibiteurs de la synthèse des facteurs de la coagulation (les antivitamines K ou AVK) et les inhibiteurs de l’activité des facteurs de la coagulation (anticoagulants oraux directs et anticoagulants injectables), - les fibrinolytiques...
2018
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
information sur le médicament
fibrinolytiques
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires
hémostase
essentiel
fonction hémostatique

---
N2-AUTOINDEXEE
Épisode 14 : Anticoagulation des patients avec cancer et maladie thromboembolique (étude Hokusai VTE Cancer)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-14-etude-hokusai-vte-cancer/
Dans cette 14e baladodiffusion, les Drs Luc Lanthier et Geneviève LeTemplier discutent d’anticoagulation chez les patients avec cancer et maladie thromboembolique (étude Hokusai VTE Cancer), en plus de réviser la littérature médicale de janvier 2018.
2018
false
false
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
français
document sonore
anticoagulants
thromboembolie
tumeurs
Maladies
Thromboembolie
anticoagulant
Abus sexuel
épisode de
cancer
Cancer
alcool (probleme avec l') ex
tumeur maligne, sai
patients
thromboembolie
Maladie
maladie
a comme patient
cancer
Cancer
thromboembolie
collecte de données
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Risque hémoragique sous anticoagulants : Vers une prise en charge personnalisée
http://www.theses.fr/2017LYSES049
Introduction. Devant les nombreux facteurs pouvant influencer le risque hémorragique despatients sous anticoagulant, le concept de médecine personnalisée pourrait avoir unimpact favorable dans la prise en charge globale de ces patients.Hypothèse et objectif. L’hypothèse de ce travail de thèse est que l’utilisation et l’analysede registre de « vraie vie » pourrait permettre de définir des « profils » hémorragique depatient permettant une prise en charge personnalisée des patients.Matériel et Méthode. Ce travail de thèse a utilisé deux registres de vraie vie, le registreRIETE (registre international multicentrique prospectif) et le registre RATED (registremonocentrique).Résultats. Nous avons montré l’importance du recueil biologique dans l’analyse desaccidents hémorragiques sous anticogulants avec une perte plus élevée de facteurs decoagulation, lors d’hémorragie gastro-intestinales par rapport aux intracraniennes sousAVK. A l’inverse, ce risque est diminué de moitié en cas de mutation du facteur V Leiden.Grâce au registre RIETE, nous nous sommes ensuite intéressés aux métrorragies sousanticoagulant (peu décrites dans la littérature) où seulement 0,17% des femmesprésentaient des saignements utérins majeurs. Nous avons par la suite montré que lespatients fragiles (CrCl 50 mL / min, un âge 75 ans ou un poids corporel 50 kg) ont unrisque deux fois plus élevé de saignement grave. Enfin, afin de montrer lacomplémentarité des registres de vraie vie et des données d’essais randomisés, nousnous sommes intéressés aux patients exclus de ces essais randomisés et avons montréégalement un risque hémorragique 4 fois plus élevé.Conclusion. Ce travail de thèse a permis de démontrer l’intérêt de travailler non pastoutes hémorragies confondues mais hémorragies par hémorragies, avec un intérêt deréalisation de registres prospectifs de vraie vie avec la mise en oeuvre de bio-banquepermettant une analyse plus personnalisée de la prise en charge des patients.
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
anticoagulants
prise de risque
anticoagulant
gestion des soins aux patients

---
N1-SUPERVISEE
Les antagonistes de la vitamine K ou l'héparine de bas poids moléculaire pour le traitement à long terme des caillots sanguins symptomatiques
http://www.cochrane.org/fr/CD002001/les-antagonistes-de-la-vitamine-k-ou-lheparine-de-bas-poids-moleculaire-pour-le-traitement-long
Contexte Des caillots de sang (thromboembolies veineuses) peuvent parfois provoquer des obstructions dans les veines après une opération chirurgicale, un alitement ou de manière spontanée. Ces caillots peuvent être potentiellement mortels lorsqu'ils atteignent les poumons. Les antagonistes de la vitamine K (AVK), dont la warfarine représente 99 %, sont efficaces pour prévenir la formation des caillots sanguins, car ils rendent le sang plus fluide. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont des médicaments qui rendent le sang plus fluide et sont utilisés chez les personnes étant à risque de développer des hémorragies majeures, chez les personnes qui ne peuvent pas prendre des antagonistes de la vitamine K, et chez les femmes enceintes.
2017
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
vitamine K
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
fibrinolytiques
thromboembolisme veineux
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Interventions éducatives et comportementales pour le traitement anticoagulant des patients présentant une fibrillation auriculaire
http://www.cochrane.org/fr/CD008600
Évaluer les effets sur le temps dans la marge thérapeutique (TTR) des interventions éducatives et comportementales pour l'anticoagulothérapie orale (ATO) chez des patients présentant une fibrillation auriculaire (FA).
2017
false
N
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
anticoagulothérapie
revue de la littérature
anticoagulants
fibrillation auriculaire
éducation du patient comme sujet
accident vasculaire cérébral
thérapie comportementale
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Anticoagulation et fibrillation auriculaire
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/anticoagulation-et-fibrillation-auriculaire
Les anticoagulants sont des médicaments qui sont prescrits, entre autres, aux personnes atteintes d’un trouble du rythme cardiaque appelé fibrillation auriculaire, pour diminuer leur risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Depuis quelques années, de « nouveaux anticoagulants oraux » ou NOAC sont arrivés sur le marché. Leur usage est plus pratique que celui des « anciens » puisqu’ils ne nécessitent plus de prises de sang de contrôle tous les mois. Mais leur prix est aussi nettement plus élevé : ils représentent pour notre assurance maladie un coût annuel supplémentaire qui avoisine les 100 millions d’euros. Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) a mené une analyse critique des données existantes sur ces médicaments et a découvert que leurs avantages ne sont pas aussi évidents qu’il y paraît. En effet, si leur efficacité est supérieure à celle des anciens médicaments… ce n’est que de quelques dixièmes de pourcents, et à condition qu’ils soient bien utilisés. Trois problèmes se posent en effet : (1) Parmi les patients sous anticoagulants, certains n’en retirent aucun bénéfice parce que le risque d’AVC que l’on cherche à éviter est à peu près équivalent, chez eux, au risque d’hémorragie dû au traitement. (2) De nombreux patients reçoivent des doses de NOAC réduites, dont nous ne savons pas si elles sont efficaces. (3) Comme les NOAC ne nécessitent plus de prises de sang de contrôle tous les mois, les médecins ne sont plus en mesure de vérifier si leurs patients ont une anticoagulation suffisante. Le KCE appelle donc à la vigilance : il se peut que bon nombre de patients sous NOAC ne soient en réalité pas correctement protégés...
2017
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
anticoagulants
anticoagulants
fibrillation auriculaire
résultat thérapeutique
accident vasculaire cérébral
continuité des soins
analyse coût-bénéfice
Adhésion au traitement médicamenteux
Appréciation des risques
hémorragie
vitamine K
antivitamines K
Rivaroxaban
édoxaban
Dabigatran
apixaban
Inhibiteurs du facteur Xa
antithrombiniques
Belgique
rapport
information sur le médicament
étude comparative
anticoagulants
évaluation économique
Surveillance des médicaments
NACO
indènes
4-Hydroxycoumarines
pyridines
thiazoles
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Prévention thromboembolique de la fibrillation atriale de la personne âgée : application pratique des recommandations dans un service de Cardiologie d'un Centre Hospitalier non universitaire Français
https://nantilus.univ-nantes.fr/vufind/Record/PPN201840073
La FA est la tachycardie supra-ventriculaire la plus fréquente, qui augmente avec l'âge. Elle se complique essentiellement de complications thromboemboliques, dont la plus fréquente est l'AVC. La prévention du risque thromboembolique repose sur l'utilisation des anticoagulants, dont la prescription reposait depuis plusieurs dizaines d'années sur les AVK. L'arrivée des AOD permet une diversification du paysage des anticoagulants, avec moins de contraintes d'utilisation (absence de suivi biologique, risque hémorragique moindre notamment au niveau intracrânien). Cependant, les AOD ont également des contraintes de prescription chez la personne âgée, souvent polypathologique et polymédiquée. Afin de vérifier l'impact des anticoagulants chez la personne âgée atteinte de FA, nous avons mené une étude rétrospective dans un service de cardiologie d'un hôpital non universitaire français.
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
anticoagulants
sujet âgé
adhésion aux directives
fibrillation auriculaire
thromboembolie

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation des nouveaux anticoagulants oraux dans le traitement des thromboses veineuses profondes par les médecins généralistes de la Mayenne, Sarthe et du Maine-et-Loire
http://dune.univ-angers.fr/fichiers/20106726/2017MCEM6862/fichier/6862F.pdf
Introduction : la thrombose veineuse profonde (TVP) est une maladie fréquente et potentiellement grave en soins primaires. Le médecin généraliste est en première ligne dans sa prise en charge. De nouveaux anticoagulants oraux sont apparus ouvrant à de nouvelles perspectives thérapeutiques pour cette pathologie. Objectif : évaluer la fréquence d’utilisation des médecins généralistes des nouveaux anticoagulants oraux dans la prise en charge de la thrombose veineuse profonde et identifier les déterminants positifs et négatifs de leurs prescriptions
2017
false
true
false
DUNE - Dépôt Universitaire Numérique des Etudiants - Université d'Angers
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
médecins généralistes
anticoagulants
thrombose veineuse

---
N1-SUPERVISEE
Etude de pratique concernant la prescription des anticoagulants oraux chez les médecins généralistes et les cardiologues de Midi-Pyrénées en 2017
http://thesesante.ups-tlse.fr/1812/
Objectif : comparer la prescription d'anticoagulants oraux entre médecins généralistes (MG) et cardiologues. Méthode : étude de pratique descriptive réalisée à partir de scénarii cliniques distribués aléatoirement en Midi-Pyrénées de décembre 2016 à avril 2017 par mail aux MG après contact téléphonique et en main propre aux cardiologues de différentes structures
2017
false
true
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
administration par voie orale
ordonnances médicamenteuses
anticoagulants
Cardiologues
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Traitement de la thromboembolie veineuse – focus sur la thrombose veineuse profonde -
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2017.03043/
Commentaires d’experts suisses sur les 10es recommandations ACCP relatives au traitement antithrombotique
2017
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
thrombose veineuse
membre supérieur
thrombose veineuse
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Ressenti des médecins généralistes dans la prise en charge des effets indésirables des anticoagulants oraux
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01609468
Contexte : Peu d’études traitent des effets indésirables des anticoagulants oraux associés à leur gestion en soins primaires. Objectif : Décrire le ressenti des médecins généralistes dans la prise en charge des effets indésirables des anticoagulants oraux pour mettre en lumière les difficultés rencontrées et proposer des pistes de réflexion pour améliorer cette prise en charge
2017
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
administration par voie topique
anticoagulants
médecins généralistes

---
N1-SUPERVISEE
Qualité et déterminants de l’équilibre de l’anticoagulation par AVK des sujets âgés : étude d’une série continue de 155 patients hospitalisés en gériatrie aiguë au CHU de Dijon
http://www.sudoc.fr/219806373
Objectif : Les AVK sont largement prescrits chez les sujets âgés de plus de 75 ans en prévention des complications thromboemboliques de la fibrillation atriale (FA). L’objectif de cette étude était d’étudier la qualité de l’équilibre de l’anticoagulation par AVK et ses déterminants.
2017
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
sujet âgé
anticoagulants
patients hospitalisés
vitamine K

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation de la prescription des anticoagulants, dans le service de médecine vasculaire de l’hôpital Saint-André de Bordeaux, à travers une démarche d’audit clinique, et les indicateurs de qualité mis en place
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01601672
Introduction : l’amélioration de la qualité et la sécurité des soins passent par l’évaluation des pratiques professionnelles. Afin de mieux comprendre la démarche de qualité des soins, nous avons étudié la prescription des anticoagulants, à travers une démarche d’audit clinique sur les prescriptions dans le service de médecine vasculaire de l’Hôpital Saint-André de Bordeaux. Les objectifs de ce travail sont de dégager et d’évaluer des indicateurs de qualité simples et fiables sur la prescription des anticoagulants dans le service et de montrer une démarche de qualité, ayant pour but d’évaluer nos pratiques professionnelles ; afin de savoir si les prescriptions d’anticoagulants ont évolués, et d’identifier les actions d’amélioration des écarts observés
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
pratique professionnelle
études d'évaluation comme sujet
à travers
audit clinique
démarche
anticoagulants
services hospitaliers
audition
Médecins hospitaliers
laisse entrevoir
anticoagulant
indicateur
indication de
hôpital
clinique
Indicateurs
démarche
saints
indicateurs qualité santé
Médecine vasculaire
qualitatif
prescription d'un service
vaisseau sanguin, sai
médecine hospitalière
oreille, sai

---
N1-VALIDE
Anticoagulants chez les patients fragiles Sept situations à risque
In Journal de Pharmacie Clinique, Journal de Pharmacie Clinique Volume 36, numéro 4, Décembre 2017
http://www.jle.com/fr/revues/jpc/e-docs/anticoagulants_chez_les_patients_fragiles_sept_situations_a_risque_310985/article.phtml
En cardiologie et en médecine vasculaire, les médecins sont de plus en plus confrontés aux difficultés de la gestion des évènements thromboemboliques veineux (ETEV) et de leur traitement prescrits aux patients fragiles. En effet, ces patients pourraient présenter au moins une de ces situations à risque : insuffisance rénale chronique (IRC), insuffisance pondérale ou malnutrition, chutes, troubles cognitifs, polymédication, cancer et grossesse. Les recommandations proposent généralement de recourir à des anticoagulants dans le traitement ou la prophylaxie des ETEV. Ainsi, il est nécessaire de prendre en charge ces patients fragiles lors de l’utilisation des anticoagulants, en tenant compte du risque thrombotique et du risque de saignement, mais également du suivi, de l’observance et de la polymédication. L’objectif de cette revue est d’étudier les risques et la gestion des anticoagulants chez ces patients fragiles...
10.1684/jpc.2017.0369
2017
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
anticoagulants
anticoagulants
gestion du risque
grossesse
Allaitement naturel
tumeurs
sujet fragile
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
facteurs de risque
insuffisance rénale chronique
Insuffisance pondérale
malnutrition
polypharmacie
Troubles de la cognition
chutes accidentelles
hémorragie
continuité des soins
Adhésion au traitement médicamenteux
personne âgée fragile
adulte
administration par voie orale
sujet âgé
anticoagulant d'action directe
antivitamines K
héparine bas poids moléculaire
Inhibiteurs du facteur Xa
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
injections
réaction indésirable à un anticoagulant
maigreur
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
vitamine K

---
N3-AUTOINDEXEE
État des connaissances et des pratiques sur l'utilisation des anticoagulants oraux directs par les médecins généralistes réunionnais
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01516013
Les recommandations sur l'utilisation des anticoagulants oraux directs évoluent et les particularités de prescription propres à chaque AOD peuvent rendre leur utilisation complexe en médecine générale. L'objectif principal de l'étude était d'évaluer les connaissances et pratiques sur leur utilisation en cabinet de médecine générale à la Réunion.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Réunion
anticoagulant
anticoagulants
Savoir
généralisé
connaissance
Directives
processus de groupe
connaissance
médecins généralistes
directives

---
N1-SUPERVISEE
Evaluation d’un questionnaire de pré-consultation sur l’éducation thérapeutique des patients sous anticoagulants
http://www.sudoc.fr/201013169
Problème majeur de santé publique, les complications liées aux anticoagulants sont à l’origine d’une morbi-mortalité importante. L'amélioration des connaissances des patients pourrait permettre d’optimiser la compliance thérapeutique et d’en limiter les complications.
2017
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
éducation du patient comme sujet
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Anticoagulants oraux directs versus warfarine pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux et les événements emboliques systémiques chez les patients atteints de maladie rénale chronique et présentant une fibrillation auriculaire
http://www.cochrane.org/fr/CD011373/anticoagulants-oraux-directs-versus-warfarine-pour-prevenir-les-accidents-vasculaires-cerebraux-et
Les patients atteints de maladie rénale chronique (MRC) sont à risque accru de fibrillation auriculaire (FA), ce qui peut conduire à un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une embolie systémique. Le traitement conventionnel préventif de la FA est une dose ajustée de warfarine, mais cette dernière pouvant augmenter le risque de saignement, elle nécessite une surveillance thérapeutique étroite. Récemment, les anticoagulants oraux directs (AOD) ont été développés comme une alternative à la warfarine. Nous avons examiné les preuves des AOD par rapport à la warfarine pour la prévention des AVC et des événements emboliques systémiques chez les patients atteints de MRC et présentant une FA...
2017
false
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
résumé ou synthèse en français
anticoagulants
Recherche comparative sur l'efficacité
administration par voie orale
anticoagulant d'action directe (produit)
accident vasculaire cérébral
insuffisance rénale chronique
fibrillation auriculaire
warfarine
embolie et thrombose
médecine factuelle
hémorragie
warfarine
antithrombiniques
résultat thérapeutique
inhibiteurs directs du facteur Xa
inhibiteurs directs de la thrombine

---
N1-SUPERVISEE
Les patients sous traitements anticoagulants connaissent-ils leur traitement ? Comparaison des antivitamines K versus anticoagulants oraux directs en Seine-Maritime
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01685156
L’objectif de cette étude est de comparer les connaissances des patients sous anticoagulants oraux au long cours selon leur traitement : AVK versus AOD. Les objectifs secondaires sont d’évaluer les modalités de l’information thérapeutique, le ressenti et l’observance des patients selon la classe pharmacologique : AVK ou AOD.
2017
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
compétence informationnelle en santé
anticoagulants
vitamine K

---
N3-AUTOINDEXEE
Thromboclic, outil numérique d'aide à la prescription des anticoagulants : évolution et mise à jour
http://www.sudoc.fr/224033514
Le site Thromboclic crée en 2013 permet de faciliter et d’encadrer la prescription d’anticoagulants en médecine générale. Les progrès constants et l’évolution rapide des données sur les anticoagulants imposent des mises à jour pour que cet outil numérique reste pertinent. L’objectif principal de ce travail est ainsi de mettre à jour et d’apporter des améliorations au site web Thromboclic en fonction des besoins en cabinet de médecine générale
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
a une évolution
outil
le jour
en évolution
prescription
anticoagulants
anticoagulant

---
N1-VALIDE
Prévention de l’AVC chez les patients avec une fibrillation auriculaire
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-560/Prevention-de-l-AVC-chez-les-patients-avec-une-fibrillation-auriculaire
Les antagonistes de la vitamine K (AVK) ont été pendant longtemps la référence comme prévention de l’accident vasculaire cérébral (AVC) chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire (FA). Cet article de revue propose une mise à jour des options thérapeutiques développées ces dernières années, à savoir les nouveaux anticoagulants oraux (NACO
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
fibrillation auriculaire
article de périodique
accident vasculaire cérébral
anticoagulants

---
N2-AUTOINDEXEE
Épisode 12 : Anticoagulation post-angioplastie coronarienne chez les sujets avec fibrillation auriculaire (étude RE-DUAL PCI)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-12-etude-re-dual-pci/
Dans cette douzième baladodiffusion, les Drs Luc Lanthier et Gabriel Provencher discutent d’anticoagulation pour les sujets en fibrillation auriculaire qui subissent une angioplastie coronarienne, en plus de réviser la littérature médicale de novembre 2017.
2017
false
true
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
français
document sonore
anticoagulants
fibrillation auriculaire
angioplastie coronaire par ballonnet
Fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
angioplastie coronarienne
anticoagulant
fibrillation auriculaire
Aboulie
épisode de
collecte de données
angioplastie
fibrillation auriculaire
Prévention des infections
personnes

---
N1-SUPERVISEE
Autosurveillance et autogestion du traitement anticoagulant par voie orale
http://www.cochrane.org/fr/CD003839/autosurveillance-et-autogestion-du-traitement-anticoagulant-par-voie-orale
Contexte Les systèmes de test à domicile (parfois appelés systèmes de test au chevet du patient) ont rendu possible pour les personnes sous anticoagulants à long terme de surveiller leur temps de coagulation, mesuré par le rapport international normalisé (RIN). Les patients qui s'autotestent peuvent soit ajuster leur traitement selon un programme dose-RIN prédéterminé (autogestion), soit appeler leur centre de santé pour connaître l'ajustement approprié de la dose (autosurveillance). Plusieurs études et revues systématiques publiées ont suggéré que ces méthodes de surveillance de traitements anticoagulants peuvent être équivalentes ou même plus efficaces que la surveillance par un médecin.
2016
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
anticoagulants
administration par voie orale
autosoins
évaluation technologique
thromboembolie
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Reco Thromboses
http://antithrombotiques.aphp.fr/
https://apps.apple.com/fr/app/reco-thromboses-ap-hp/id1152356901?mt=8
https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.aphp.ath
physiologie et antithrombotiques, pathologie cardiovasculaire, maladie thrombo-embolique veineuse, terrains particuliers, gestion des antithrombotiques, gestion des accidents et de l'arrêt des antithrombotiques pour procédure, éducation thérapeutique des patients, bibliographie, annexes
2016
false
false
false
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
français
recommandation pour la pratique clinique
thrombose
thrombose
Antithrombotiques
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
thromboembolisme veineux
thromboembolisme veineux
effets secondaires indésirables des médicaments
éducation du patient comme sujet
sujet âgé
grossesse
obésité
insuffisance rénale
recommandation de bon usage du médicament
application mobile
fibrinolytiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Etude de la conformité de la surveillance biologique chez les patients sous anticoagulants oraux directs en Midi-Pyrénées entre 2012 et 2014
http://thesesante.ups-tlse.fr/1071/
Introduction : en France, alors que les médecins du travail n’ont que peu d’informations fiables sur les accidents du travail ayant lieu dans les entreprises qu’ils suivent, les Centres antipoison reçoivent et traitent quotidiennement des appels téléphoniques en lien avec des accidents du travail d’origine toxique. L’objectif de cette étude était d’identifier les caractéristiques et les circonstances des accidents du travail d’origine toxique à partir des appels au centre antipoison.
2016
false
false
false
DUNE - Dépôt Universitaire Numérique des Etudiants - Université d'Angers
France
français
thèse ou mémoire
pyrènes
anticoagulant
biologie
Directives
pyrène
anticoagulants
biologique
Surveillance biologique
collecte de données
midi
patients
a comme patient
directives
surveillance de l'environnement

---
N1-SUPERVISEE
Connaissance des patients sur leurs traitements anticoagulants oraux : antivitamines K et anticoagulants oraux directs. Etude QUESACO.
http://dune.univ-angers.fr/documents/dune5610
Introduction : depuis 2008, les anticoagulants oraux directs (AOD) sont une alternative aux antivitamines K (AVK) et leurs indications se sont rapidement élargies. L’éducation thérapeutique est un élément clé pour la prise en charge des malades sous anticoagulants oraux du fait de leur haut risque iatrogénique. Objectifs : comparer les connaissances et évaluer secondairement les modalités de l’information thérapeutique, le ressenti et l’observance des patients selon la classe pharmacologique : AVK ou AOD
2016
false
true
false
DUNE - Dépôt Universitaire Numérique des Etudiants - Université d'Angers
France
français
thèse ou mémoire
compétence informationnelle en santé
connaissance des patients sur la médication
antivitamines K
anticoagulants
vitamine K

---
N1-VALIDE
L'utilisation de l'anticoagulant antithrombine pour réduire le risque d'hémorragie intraventriculaire (c'est-à-dire des saignements dans le cerveau) chez les nouveau-nés très prématurés
http://www.cochrane.org/fr/CD011636/lutilisation-de-lanticoagulant-antithrombine-pour-reduire-le-risque-dhemorragie-intraventriculaire
Évaluer si l'administration prophylactique de l'antithrombine (commencée dans les premières 24 heures après l'accouchement) réduit l'incidence des hémorragies intraventriculaires dans la matrice germinale chez les nouveau-nés très prématurés par rapport à un placebo, à l'absence de traitement, ou à l'héparine.
2016
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
résumé ou synthèse en français
prématuré
nouveau-né
hémorragie intraventriculaire cérébrale
antithrombine-III
anticoagulants
ventricules cérébraux
hémorragies intracrâniennes
résultat thérapeutique
revue de la littérature

---
N2-AUTOINDEXEE
Inhibiteurs de la synthèse des facteurs vitamine K dépendants (AVK)
https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/inhibiteurs-de-la-synthese-des-facteurs-vitamine-k-dependants-avk
Les anti-vitamine K (AVK) inhibent la synthèse hépatique des facteurs de la coagulation vitamine K dépendants (facteurs II, VII, IX, X, protéines C et S). Du fait de ce mécanisme d’action, ils nécessitent un certain délai avant d’être efficaces et ne sont donc pas utilisables seuls en urgence mais en relais d’un autre traitement anticoagulant. Les AVK ont été pendant longtemps les seuls anticoagulants utilisables par voie orale. Malgré l'avènement des nouveaux anticoagulants oraux, les AVK représentent encore pour le moment le traitement de référence de toutes les pathologies associées à un risque thromboembolique où l’activation de la coagulation est prépondérante : - thromboses veineuses profondes et embolies pulmonaires, - prévention des accidents thromboemboliques sur cardiopathies emboligènes (fibrillation auriculaire non rhumatismales, valvulopathies et prothèses valvulaires cardiaques). Les AVK présentent une grande variabilité de réponse...
2016
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
antivitamines K
information sur le médicament
anticoagulants
vitamine K
antivitamines K
vitamine k
indènes
4-Hydroxycoumarines
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K
vitamine K

---
N2-AUTOINDEXEE
Anticoagulants oraux directs (AODs)
https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/anticoagulants-oraux-directs-aods
Les anticoagulants oraux directs (AODs) inhibent de façon spécifique et directe les facteurs de la coagulation activés qui sont soit la thrombine (seul représentant de la classe : dabigatran) soit le facteur Xa (-xabans). Les améliorations pharmacologiques apportées par ces médicaments permet une utilisation à dose fixe et sans suivi biologique du fait de variabilités intra et inter-individuelles nettement moindre que les anti-vitamines K. Parmi les caractéristiques pharmacocinétiques, il faut souligner le rôle clé de la P-gp dans le passage de tous les AOD et du CYP34A dans le métabolisme des -xabans. Il existe certaines situations cliniques comme l'insuffisance rénale, le patient âgé ou les interactions médicamenteuses nécessitant une adaptation posologique ou des précautions d'emploi. Longtemps, le manque d'antidote a été un des arguments contre cette classe médicamenteuse. Actuellement, l'idarucizumab (antidote spécifique du dabigatran) est déjà disponible. L'andexanet alpha (antidote de tous les inhibiteurs du facteur Xa) arrivera prochainement (non encore disponible). D'importantes bases de données de vraie vie concernant l'efficacité et la tolérance de ces médicaments sont maintenant disponibles et semblent conforter les données rapportées par les essais cliniques de phase III, en particulier concernant la survenue d'hémorragies graves (en particulier hémorragies intra-craniennes) qui semblent moindres sous AODs (versus anti-vitamines K)...
2016
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
anticoagulants
administration par voie orale
information sur le médicament
anticoagulant
Directives
anticoagulants
directives

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation des anticoagulants chez les patients en fin de vie : enquête de pratique auprès de 105 médecins de la région Rhône-Alpes
http://n2t.net/ark:/47881/m6zg6qp5
La MTEV est une complication fréquente en soins palliatifs et sa prise en charge est complexe. Aucune recommandation n existe en fin de vie permettant de guider la conduite à tenir. Cette enquête de pratiques par questionnaire, réalisée auprès des médecins travaillant avec des patients en phase palliative de la région Rhône-Alpes a pour objectif principal de décrire les pratiques des médecins concernant la prescription de la prévention anticoagulante chez les patients en phase palliative terminale.
2016
false
false
false
Bibliothèque de l'Université Claude Bernard Lyon1
France
français
thèse ou mémoire
Patients
malades en phase terminale
régional
Vie
enquêteur
collecte de données
anticoagulant
anticoagulants
a comme patient
fin
médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Thrombolyse intraveineuse d’un infarctus cérébral chez un patient sous anticoagulant oral direct – propositions de la société française de neurologie vasculaire (sfnv) et du groupe français d’études sur l’hémostase et la thrombose (gfht)
https://site.geht.org/app/uploads/2017/07/RecoSFNV_GFHT-2016-thrombolyse-AOD.pdf
La littérature étant relativement pauvre sur cette question, avec essentiellement de petites séries de cas et une étude rétrospective, aucune recommandation ne peut être émise et les propositions de ce texte sont donc d’un faible niveau de preuve (avis d’experts). Néanmoins, il nous a semblé essentiel de prendre une position relative à la gestion en urgence d’un infarctus cérébral chez un malade traité par un AOD, cette situation étant de plus en plus fréquente.
2016
false
false
false
GEHT - Groupe d'Etude sur l'Hémostase de la Thrombose
France
français
recommandation par consensus
patients
français
a comme patient
vaisseau sanguin, sai
anticoagulant
fonction hémostatique
bouche, sai
thrombolyse
France
infarctus cérébral
lumière d'une veine
hémostase
anticoagulants
neurologie
proposita
thrombose
Directives
thrombus
sociétés
Groupes de discussion
neurologique
thrombose
infarctus cérébral
virus de la fièvre à phlébotomes de Naples

---
N3-AUTOINDEXEE
La prescription des anticoagulants oraux directs est-elle entrée dans la pratique courante des médecins généralistes picards ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1493250
Introduction : les AVK bien qu’incontournables, constituent un problème majeur de santé public car ils sont pourvoyeurs d’accidents iatrogéniques graves ayant des répercussions sur la morbi-mortalité et sur la dépense de santé. Dans ce contexte, les industries pharmaceutiques ont développé les AOD dont le taux de prescriptions en 2013 a alerté les autorités sanitaires qui en ont restreint l’usage. L’objectif principal était de déterminer si la prescription des AOD était entrée dans la pratique des médecins généralistes (MG) picards
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Directives
généralisé
entrée
anticoagulants
anticoagulant
médecins généralistes
prescription
directives

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude descriptive de la Prescription des Anticoagulants Oraux dans des cabinets de Médecine Générale
http://thesesante.ups-tlse.fr/1574/
Introduction : Les anticoagulants oraux occupent une place importante dans l'arsenal thérapeutique du médecin de par leurs nombreuses indications. L'objectif de notre travail était d'établir un état des lieux descriptif de la prescription des anticoagulants oraux dans des cabinets de médecine générale.
2016
false
false
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
prescription
médecine générale
anticoagulants
anticoagulant
généralisé
collecte de données

---
N3-AUTOINDEXEE
Modalités de prescription des anticoagulants oraux directs en 2015-2016 en Aveyron : enquête au cabinet de 35 médecins généralistes à propos de 210 patients
http://www.sudoc.fr/197027911
L'objectif de cette étude est d'analyser les prescriptions d'AOD par les généralistes aveyronnais grâce à l'utilisation de questionnaires à remplir en cours de consultation
2016
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
médecins généralistes
a comme patient
généralisé
proposant
enquêteur
anticoagulant
Directives
patients
anticoagulants
prescription
collecte de données
directives

---
N3-AUTOINDEXEE
Rôle du cardiologue dans la prescription des innovations thérapeutiques par les médecins généralistes de Midi-Pyrénées : à propos des anticoagulants oraux direct
http://www.sudoc.fr/197021875
Introduction : L'apparition des anticoagulants oraux directs ( AOD ) en FRANCE , depuis 2008, a représenté une alternative crédible aux AVK dans la prise en charge du risque thromboembolique dans la fibrillation auriculaire . Majoritairement prescrit par les cardiologues et les angiologues , ils apparaissent utilisé de manière plus précautionneuse par les médecins généralistes , rarement primo prescripteurs , renouvelant préférentiellement la prescription initiale du spécialiste d'organes . Ces éléments nous ont amené à nous demander si le cardiologue influençait le médecin généraliste dans la prescription des AOD Objectif : évaluer l'attitude décisionnelle de prescription du médecin généraliste face à la prescription du cardiologue dans la prise en charge du risque thrombo embolique dans la FA
2016
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
anticoagulant
Cardiologues
Rôle
généralisé
pyrène
Directives
midi
médecins généralistes
cardiologue
proposant
pyrènes
anticoagulants
rôle médical
Thérapeutique
prescription
rôle
directives
thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Thrombose veineuse profonde des membres inférieurs : anticoagulants oraux directs et pratique des médecins généralistes de Picardie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1474326
La thrombose veineuse profonde (TVP) est une pathologie fréquente et polyfactorielle. Des stratégies diagnostiques validées existent associant score de probabilité clinique, dosage des D-dimères et échographie doppler veineux. L’anticoagulation et la compression élastique constituent la base du traitement. L’arrivée des anticoagulants oraux directs (AOD) devrait simplifier la gestion thérapeutique en ambulatoire des patients. L’objectif de notre étude était d’analyser les pratiques diagnostiques et thérapeutiques des médecins généralistes (MG) de Picardie devant une TVP des membres inférieurs et d’évaluer le recours aux AOD
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
thrombose veineuse
médecins généralistes
membre inférieur
anticoagulants

---
N3-AUTOINDEXEE
Les scores cliniques dans la maladie veineuse thromboembolique (MVTE). Une aide dans la décision diagnostique et thérapeutique ?: Scores cliniques pour le risque de saignement avec ou sans anticoagulation
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-530/Les-scores-cliniques-dans-la-maladie-veineuse-thromboembolique-MVTE-.-Une-aide-dans-la-decision-diagnostique-et-therapeutique-Scores-cliniques-pour-le-risque-de-saignement-avec-ou-sans-anticoagulation
L’évaluation du risque hémorragique sur anticoagulation thérapeutique en cas de maladie veineuse tromboembolique est difficile en raison de la variété des médicaments disponibles, de l’hétérogénéité des indications au traitement et à sa durée. Six scores pronostiques sont analysés ; trois d’entre eux ont présenté, lors de validations externes, une forte baisse de la capacité de discrimination. Une étude britannique, Qbleed, basée sur les données informatiques de plus d’un million de sujets, répond de façon répétée aux critères de qualité requis. Deux scores analysent aussi le risque de saignement survenant lors d’hospitalisation pour affection médicale aiguë. Il y a probablement plus à attendre du développement de nouveaux anticoagulants générant moins d’effets secondaires indésirables que de la formulation de nouveaux scores prédictifs de saignements
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Saignée
Appréciation des risques
anticoagulant
anticoagulants
thromboembolisme veineux
clinique
thromboembolie
Maladie
maladie des veines
hémorragie
Thérapeutique
recherche opérationnelle
diagnostic
Risque
hémorragie

---
N1-VALIDE
Anticoagulants oraux directs : quelques considérations pratiques
In Rev Med Suisse 2016; volume 12. 1453-1459
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-529/Anticoagulants-oraux-directs-quelques-considerations-pratiques
La prise en charge des événements thromboemboliques et leur prévention est historiquement basée sur l’utilisation des antivitamines K et des héparines. Depuis 2009, l’arrivée sur le marché d’anticoagulants oraux directs (AOD), avec la validation successive d’indications, a modifié le paysage de l’anticoagulation et de sa prise en charge. L’avantage principal de cette nouvelle génération de substances est un effet anticoagulant plus prédictible, sans nécessité de suivre l’activité anticoagulante. En pratique clinique, certaines situations requièrent néanmoins une utilisation prudente des AOD. Cet article propose une revue de quelques considérations pratiques et de situations spécifiques issues des pratiques hospitalière et ambulatoire...
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
administration par voie orale
anticoagulants
thromboembolie
thromboembolie
inhibiteurs directs du facteur Xa
inhibiteurs directs de la thrombine
sujet âgé
tumeurs
cirrhose du foie
obésité
continuité des soins
interactions médicamenteuses
antidotes
accident vasculaire cérébral
résultat thérapeutique
anticoagulants
Dabigatran
Rivaroxaban
apixaban
édoxaban
anticoagulants
Contre-indications aux procédures
pyrazoles
pyridones
pyridines
thiazoles
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Les chuteurs âgés traités par anticoagulants : un challenge quotidien
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-538/Les-chuteurs-ages-traites-par-anticoagulants-un-challenge-quotidien
Les anticoagulants peuvent être prescrits au long cours, par exemple en prévention primaire pour diminuer le risque thromboembolique artériel, associé à une fibrillation atriale (FA). Ces médicaments sont souvent utilisés chez des personnes âgées chez qui le potentiel iatrogène hémorragique est redouté. Ce risque est d’autant plus marqué que les chutes affectent au moins un tiers de ces personnes au cours d’une année. Néanmoins, le bénéfice, pour réduire l’incidence et les conséquences d’un AVC (dépendance, surmortalité, qualité de vie altérée, atteinte cognitive) de ces médicaments, est supérieur à leur risque intrinsèque.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
chutes accidentelles
sujet âgé
anticoagulants
temps
fibrillation auriculaire
Appréciation des risques
hémorragie
anticoagulants

---
N1-VALIDE
FA
Plus-value de l’édoxaban versus warfarine?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2012
Contexte: En prévention de la survenue d’un événement embolique artériel (AVC, embolie pulmonaire) chez un patient présentant une fibrillation auriculaire (FA) et un risque thromboembolique accru (évalué par exemple sur un score CHADS2), nous disposons de la possibilité d’instaurer et de maintenir un traitement par anticoagulant voire par aspirine. Ce sont des médicaments anticoagulants oraux qui sont utilisés dans cette indication, soit les classiques antagonistes de la vitamine K (la warfarine étant la mieux étudiée), soit un des nouveaux anticoagulants oraux (NAOs). En plus du dabigatran (inhibiteur de la thrombine) et du rivaroxaban et de l’apixaban (anti facteur Xa), l’édoxaban (anti facteur Xa) se présente sur le marché. Quel est son intérêt versus warfarine, voire versus autres NAOs?
2016
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
lecture critique d'article
fibrillation auriculaire
accident vasculaire cérébral
embolie pulmonaire
anticoagulants
anticoagulothérapie
administration par voie orale
édoxaban
résultat thérapeutique
warfarine
Traitements pour les maladies cardio-vasculaires

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants par voie orale (NOAC Non-vitamin k antagonist Oral Anti-Coagulants)
http://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-professionnels-de-la-sant/nouveaux-anticoagulants-par-voie
es NOAC's sont déjà utilisés depuis quelques années comme alternatives aux anti-vitamines K (Coumarines). Ils ont l’avantage de pouvoir être prescrits à doses fixes et de ne pas nécessiter de contrôles sanguins. Mais en cas de saignement, il n’y a jusqu’à présent pas d’antidote et ils coutent plus cher. Toutefois, certaines études internationales montreraient que leur coût plus élevé est compensé par l’économie réalisés sur la surveillance biologique. En Belgique, il y a actuellement 2 types de NOAC's sur le marché: Un inhibiteur direct de la thrombine: dabigatran (Pradaxa ) Deux inhibiteurs du facteur Xa : apixaban (Eliquis ) et rivaroxaban (Xarelto )...
2016
false
false
false
Centre antipoison belge
Belgique
français
néerlandais
recommandation pour la pratique clinique
administration par voie orale
Rivaroxaban
XARELTO
ELIQUIS
rivaroxaban
anticoagulants
apixaban
Inhibiteurs du facteur Xa
hémorragie
hémorragie
hémorragie
apixaban
dabigatran étexilate
PRADAXA
Dabigatran
antithrombiniques
hospitalisation
soins ambulatoires
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Les anticoagulants pris sur des durées prolongées pour prévenir la thrombose veineuse profonde ou l'embolie pulmonaire après une prothèse de hanche ou de genou
http://www.cochrane.org/fr/CD004179/les-anticoagulants-pris-sur-des-durees-prolongees-pour-prevenir-la-thrombose-veineuse-profonde-ou
Objectifs Évaluer les effets de la thromboprophylaxie sur une durée prolongée pour la prévention de la thromboembolie veineuse (TEV) chez les patients subissant une chirurgie programmée de prothèse de la hanche ou du genou, ou de réparation d'une fracture du col du fémur.
2016
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
thrombose veineuse
embolie pulmonaire
anticoagulants
calendrier d'administration des médicaments
arthroplastie prothétique de hanche
prothèse de hanche
arthroplastie prothétique de genou
prothèse de genou
complications postopératoires
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
anticoagulants
fractures du col fémoral
chimioprévention
événements indésirables associés aux soins

---
N3-AUTOINDEXEE
Anticoagulant : l'antidote du dabigatran trop peu évalué
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52089/0/NewsDetails.aspx
Les effets de l'idarucizumab (Praxbind) ont été très peu évalués : son effet sur le risque de saignements n'est pas prouvé. Son autorisation comme antidote ne doit pas inciter à banaliser l'utilisation du dabigatran...
2016
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
anticoagulants
anticoagulant
peu
Dabigatran
études d'évaluation comme sujet

---
N1-VALIDE
Pas de relais par HBPM lors d’une interruption d’un traitement anticoagulant en vue d’une intervention élective à risque hémorragique en cas de FA ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2056
Question clinique Chez des adultes sous traitement par warfarine pour une fibrillation auriculaire, quel est l’intérêt d’un relais de cette anticoagulation versus absence de relais lors de l’arrêt temporaire de la warfarine en vue d’une intervention chirurgicale (ou d’une investigation invasive) programmée en termes de survenue d’une thromboembolie artérielle ou d’une hémorragie majeure ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
fibrillation auriculaire
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
soins préopératoires
thromboembolie
hémorragie
vitamine K
Interventions chirurgicales non urgentes

---
N1-VALIDE
Y a-t-il un rôle pour les nouveaux anticoagulants oraux dans le traitement à long terme de l’embolie pulmonaire ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2057
Question clinique Quelles sont l’efficacité et la sécurité des nouveaux anticoagulants oraux versus anticoagulation standard (héparines et antagonistes de la vitamine K) dans le traitement à long terme de l’embolie pulmonaire ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
embolie pulmonaire
anticoagulants
résultat thérapeutique
administration par voie orale
méta-analyse

---
N3-AUTOINDEXEE
Thrombolyse intraveineuse d'un infarctus cérébral chez un patient sous anticoagulant oral direct
https://docs.wixstatic.com/ugd/47ae18_99b9f3e4e53b4b93aed377d55ac02b8c.pdf
2016
false
false
false
false
SFNV - Société Française Neuro-Vasculaire
France
français
recommandation professionnelle
a comme patient
anticoagulants
thrombolyse
lumière d'une veine
infarctus cérébral
anticoagulant
infarctus cérébral
Directives
patients
bouche, sai
directives

---
N1-VALIDE
Analyse brève - De la mortalité dans les RCTs et les synthèses concernant les NACOs en cas de FA et de TEV
http://www.minerva-ebm.be/FR/Analysis/474
Une méta-analyse sommant les résultats d’études (RCTs) avec des populations hétérogènes et (résultats) parfois différents est, finalement, moins utile pour le praticien quand il doit proposer une décision à un patient précis qu’il pourra peut-être plus facilement faire correspondre à ceux qui sont inclus dans une RCT précise, avec des résultats alors potentiellement plus applicables à ce patient. Cette réflexion est bien illustrée par les méta-analyses actuelles concernant les NACOs.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
information scientifique et technique
méta-analyse comme sujet
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Suivi biologique de l’héparinothérapie : intérêt clinique et aspects pratiques
In Ann Biol Clin 2016 ; 74 (6) : 637-52
http://www.jle.com/fr/revues/abc/e-docs/suivi_biologique_de_lheparinotherapie_interet_clinique_et_aspects_pratiques__308387/article.phtml
Les agents anticoagulants traditionnels comme l’héparine non fractionnée (HNF), les héparines de bas poids moléculaire (HBPM), le fondaparinux, le danaparoïde et la bivalirudine sont utilisés dans la prévention et le traitement des maladies thromboemboliques. Ces molécules ont cependant des limites : leur schéma d’administration contraignant par voie parentérale ainsi que la nécessité d’un suivi biologique régulier pour l’HNF. Les HBPM, de par leur réponse anticoagulante plus prévisible, ne nécessitent pas de suivi biologique systématique. L’utilité de leur suivi biologique dans diverses situations cliniques comme la grossesse, l’obésité et l’insuffisance rénale est, par ailleurs, sujet à débat, en témoignent les divergences entre les recommandations françaises et américaines. D’autres aspects sont également sujets à controverse : la mesure de l’activité anti-Xa en vallée lors d’une grossesse ainsi que le suivi optimal des HBPM chez les patients carencés en antithrombine (insuffisants hépatiques, nouveau-nés). Différents tests sont disponibles sur le marché afin d’assurer le suivi biologique de ces molécules, nous reverrons dans cette revue leur principe ainsi que leurs avantages et inconvénients. La prise en charge de la thrombopénie induite par l’héparine (TIH) nécessite également l’utilisation d’anticoagulants parentéraux : le danaparoïde, la bivalirudine ou l’argatroban. Les modalités de suivi de ces molécules sont peu connues et sont présentées dans cette revue. De plus, une surveillance plaquettaire est indispensable. Cet article a pour but de fournir des lignes de conduite concernant le suivi au laboratoire des anticoagulants parentéraux...
10.1684/abc.2016.1198
2016
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
héparine
héparine
continuité des soins
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
héparine bas poids moléculaire
thromboembolie
thromboembolie
anticoagulants
anticoagulants
injections
tests de coagulation sanguine
dosage de l'activité antifacteur Xa
numération des plaquettes
temps partiel de thromboplastine
temps de coagulation
grossesse
obésité
insuffisance rénale
adulte
nouveau-né
enfant
thrombopénie induite par l'héparine
argatroban
bivalirudine
obésité pédiatrique
obésité pédiatrique
danaparoïde
polyosides
acides pipécoliques
hirudines
fragments peptidiques
protéines recombinantes
chondroïtine sulfate B
héparitine sulfate
chondroïtines sulfate
Fondaparinux

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation des anticoagulants chez les patients âgés atteints de fibrillation atriale dans un service de cardiogériatrie
https://hal.archives-ouvertes.fr/view/index/identifiant/hal-01323777/lang/fr/
But de l’étude Les patients âgés atteints de fibrillation atriale (FA) ont un risque embolique élevé mais ils sont moins souvent anticoagulés. Nous voulions évaluer nos pratiques dans un service de gériatrie spécialisé. Patients et méthode Étude observationnelle descriptive incluant tous les patients de plus de 75 ans avec une FA hospitalisés pendant une période de 3 mois dans un service de cardiogériatrie.
2016
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
français
article de périodique
atteint
Patients
anticoagulants
fibrillation auriculaire
a comme patient
sujet âgé
anticoagulant
fibrillation
patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Rôle de la Protéine C, un anticoagulant naturel, dans l’association thrombose et cancer
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01220590
Il est désormais admis que le caractère invasif d'une tumeur est lié, non seulement, au génotype des cellules cancéreuses, mais aussi à leurs interactions avec le microenvironnement tumoral (MT). Au sein du MT, une déstabilisation de la matrice stromale favorise la progression tumorale et la dissémination métastatique. Le remaniement de la matrice extracellulaire est souvent piloté par des enzymes protéolytiques. En revanche, les effets de l'inhibition de la formation de cette matrice sont peu étudiés. C’est dans cette optique que nous nous sommes intéressés à la protéine C (PC) et son récepteur endothélial (EPCR) et à leur rôle dans la tumorigenèse des