Libellé préféré : traitement général;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Preuve de bénéfice et décision thérapeutique: enquête chez les médecins généralistes sur la prescription d'hydroxychloroquine dans le traitement de la COVID-19
http://www.sudoc.fr/253224187
Dans l'attente des résultats des premiers grands essais thérapeutiques sur les traitements de la COVID-19, les médecins étaient partagés sur la question de l'utilisation immédiate de l'hydroxychloroquine (HCQ), compte-tenu des données préliminaires disponibles. L'objectif principal de cette étude était d'évaluer l'intention de prescription d'HCQ par les médecins généralistes à des patients malades de la COVID-19 en ambulatoire. L'objectif secondaire était d'évaluer les variations de ce taux de prescription après la publication des résultats de l'essai hospitalier Discovery, et en fonction de paramètres liés à la maladie, à la situation de prescription, ou au prescripteur. Il a été réalisé une enquête de pratiques, par étude observationnelle transversale quantitative, par auto-questionnaire en ligne, du 7 au 21 avril 2020, auprès des médecins généralistes libéraux Maître de Stage des Universités (MSU) en activité dans la région Auvergne – Rhône Alpes et rattachés à la faculté de médecine Lyon 1. 84.8% des médecins généralistes ont choisi de ne pas prescrire d'HCQ en ambulatoire. Après la publication de résultats de l'essai Discovery sur l'existence d'un bénéfice de l'HCQ, le taux de prescription a significativement augmenté de 15.2% à 74.9%. Dans le cas de résultats contraires, il n'y a pas eu d'évolution significative du taux de prescription. Le taux de prescription a varié en fonction de la gravité de la situation clinique, de la gravité intrinsèque de la maladie, et de la nature du bénéficiaire de la prescription, avec une augmentation lors d'une prescription à soi-même médecin ou à l'un de ses proches. Il n'a pas été retrouvé d'association significative entre la prescription d'HCQ et l'antécédent de traitement personnel par HCQ, ou la perception des risques du traitement. En revanche les prescripteurs étaient significativement plus âgés que les non-prescripteurs. Malgré la mauvaise représentativité des médecins MSU, l'attitude prépondérante des médecins a semblé être celle d'une décision thérapeutique fondée sur la nécessité d'une preuve de bénéfice validée de haute qualité, et d'une abstention thérapeutique en l'absence de celle-ci. Il a également été illustré une variabilité de la décision thérapeutique au sein d'un groupe de médecins prescripteurs, et la persistance de cette variabilité même après l'apport d'une preuve validée d'efficacité
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
thèse ou mémoire
hydroxychloroquine
médecins généralistes
collecte de données
prescription
hydroxychloroquine
enquêteur
Médecins
traitement général
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Les moyens thérapeutiques à disposition des médecins généralistes dans le traitement des patientes en périménopause
http://www.sudoc.fr/249227045
Introduction : La périménopause touche 2,3 millions de femmes entre 45 et 50 ans en France. Il existe une grande variabilité interindividuelle en ce qui concerne l’âge de survenue, la durée et l’importance relative des différents signes cliniques. L’apparition de signes cliniques altérant la qualité de vie va conduire les femmes à se tourner vers le corps médical et en premier lieu vers leur médecin généraliste pour qu’il apporte une solution. Selon les recommandations, le traitement hormonal est à proposer en première intention en cas de périménopause symptomatique. Cependant, il existe des patientes présentant des contre-indications, des intolérances ou de la méfiance vis-à-vis de ce traitement. D’autres traitements sont apparus dans la prise en charge de la périménopause, tels que : SSRI, acupuncture… Méthode : Revue de littérature de tous les types d’essais incluant un minimum de 70 patientes en périménopause à partir des bases de données : Google Scholar, PubMed, Science Direct. Mots clés utilisés: en français et en anglais. La période d’investigation est comprise entre 2005 et 2018. Résultats : Trente-et-un articles ont été analysés. Les médecines complémentaires les plus utilisées étaient : l’acupuncture, la phytothérapie, l’activité physique et en allopathie les antidépresseurs et anxiolytiques. Les études rapportaient une efficacité de l’acupuncture dans les bouffées de chaleur et l’insomnie, et une efficacité de la phytothérapie dans les bouffées de chaleur, les signes globaux de la périménopause et les métrorragies. Conclusion : L’allopathie semblait être efficace sur les bouffées de chaleur, l’insomnie et les troubles sexuels, et les médecines complémentaires semblaient être capables de soulager un ou plusieurs symptômes.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
patients
Dispositifs
périménopause
médecins généralistes
Thérapeutiques
Médecins
traitement général
Thérapeutique
Thérapeutiques
a comme patient
disposition (psychologie)
dispositif
équipement et fournitures
thérapeutique

---
N3-AUTOINDEXEE
Projet FETOMP: Analyse de consultation de médecine générale en QPV traitant du surpoids et de l’obésité
http://www.sudoc.fr/245394451
L’obésité, problème de santé publique, est plus marquée chez les populations précaires. Le médecin généraliste est le professionnel de santé de premier recours. Ce travail consiste en l’analyse de consultations de médecine générale traitant du poids dans les quartiers prioritaires de la ville de Strasbourg. L’étude a permis d’observer des consultations en QPV : chacune a été enregistrée et un questionnaire de précarité a été rempli. Sur 385 consultations de personnes majeurs : 147 étaient précaires et obèses ou en surpoids. Parmi elles, seules 21 consultations traitent du poids. Les résultats montrent que le sujet du poids n’est pas fréquemment abordé. Il existe une gêne de la part des médecins à l’aborder : le poids est minimisé et le sujet est rarement évoqué frontalement. La prise en charge des médecins repose sur la diététique et le sport, occultant l’aspect psychologique. Les conseils diététiques sont des interdits déconnectés de la réalité. Ils adressent leurs patients vers des infirmières ASALEE et des diététiciennes. Le sport est valorisé, avec le dispositif Sport Santé largement utilisé. Les freins à la prise en charge sont des pathologies contre indiquant la pratique de sport, des problèmes financiers, un manque de temps ou des douleurs.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
obésité
Obésité
consultants
traitement général
médecine générale
obésité
obésité
Obésité
médecins généralistes
Médecins
Surpoids
surpoids

---
N3-AUTOINDEXEE
Mode de vie actif : freins et motivations en population générale et pistes d'amélioration pour le médecin traitant
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02922345
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
theses.fr
frein
motivation diminuée
Motivation
mode de vie
Motivation
motivation
motivation
Populations générales
mode de vie
population
Médecins
traitement général
médecine générale
médecins généralistes

---
N2-AUTOINDEXEE
Considérations générales concernant le traitement du cancer
COVID-19
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/cancerologie/considerations-generales-concernant-le-traitement-du-cancer.html
Basé sur la documentation scientifique disponible au moment de sa rédaction, malgré l’incertitude existante dans cette documentation et dans la démarche utilisée de recension, l’INESSS suggère les constats suivants
2020
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation professionnelle
cancer
tumeurs
tumeur maligne, sai
Cancer
Cancer
traitement général
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Implication des médecins généralistes dans la prise en charge des patients traités par chimiothérapie pour un cancer à l’Hôpital d’Instruction des Armées Bégin
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02052214/document
Introduction : les patients traités par chimiothérapie pour un cancer endurent de nombreux symptômes et une dépendance accrue au système de santé. Ce travail vise à identifier des moyens d’améliorer l’implication des médecins généralistes dans la prise en charge des patients suivis à l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Bégin. Matériel et Méthode : distribution d’un questionnaire aux patients en cours de chimiothérapie à l’HIA Bégin. Entretiens téléphoniques semi-structurés avec leurs médecins généralistes. Description et analyse qualitative des résultats. Résultats : entre le 15/05/2017 et le 02/06/2017, 84 auto-questionnaires ont été remis à 62 patients. Ensuite, 27 entretiens ont été menés avec leurs médecins généralistes. Les symptômes les plus fréquents étaient la fatigue, les troubles digestifs, et la douleur. Durant l’étude, 15 recours en soins non programmé ont été recensés. Les patients appréciaient l’écoute et le soutien moral de leurs médecins généralistes. Seulement 2/3 des médecins généralistes connaissaient la situation de leurs patients. Discussion : la majorité des problèmes médicaux occasionnant les recours en soins non programmés des patients traités par chimiothérapie pour un cancer à l’HIA Bégin relève de la médecine générale. Le manque de confiance des patients dans les compétences de leurs généralistes et le désengagement fréquent de ceux-ci après les phases de diagnostic et l’orientation initiale des patients sont des freins à l’implication des généralistes pendant la phase de traitement. Une bonne communication entre les oncologues et les généralistes est un prérequis pour une implication optimale de ces derniers, tout comme l’éducation des patients et la formation des généralistes.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Chimiothérapie
chimiothérapie
a comme patient
cancer
instruction
tumeur maligne, sai
prise en charge personnalisée du patient
Hôpitaux
traitement médicamenteux
Participation des patients
Implication des patients
chimiothérapie
médecins généralistes
cancer
traitement général
hôpital
Cancer
Médecins
hospitalisation
Cancer
tumeurs
hôpitaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Vécu et représentations des patients à qui leur médecin généraliste traitant dit non
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02123912
Objectifs : le médecin généraliste est confronté à refuser des demandes. Dire non est de plus en plus étudié et enseigné. Le refus peut générer chez les patients colère, surprise ou discussion. Comprendre les ressentis et représentations des patients face au refus est notre objectif. Méthode : une étude qualitative par entretiens semi-dirigés a été menée auprès de patients ayant essuyé un refus de leur médecin généraliste traitant. Résultats : 18 patients ont été interrogés. Leur demande concernait principalement des examens complémentaires ou des médicaments. Selon eux, le médecin a refusé par peur d’un contrôle par la sécurité sociale ou par désinvestissement. 9 patients ont jugé le refus comme infondé et 8 ont changé de médecin traitant. Le patient ayant changé de médecin traitant a reçu un refus autoritaire lui faisant ressentir colère et abandon ; les explications n’étaient pas satisfaisantes, il a consulté un autre praticien puis a changé de médecin traitant. Les patients n’ayant pas changé de médecin traitant sont ceux à qui le non a été dit de manière souple, des explications et alternatives satisfaisantes leur avait été proposées renforçant la relation de confiance avec le médecin. Les notions de patient informé, décision médicale partagée et « bon médecin » ont été largement mentionnées. Conclusion : le droit au refus n’est pas contesté. Pour qu’il soit accepté, il doit être dit avec empathie, au cours d’un dialogue; les explications sont satisfaisantes, car compréhensibles et adaptées aux besoins et représentations du patient. Le patient évolue vers plus d’autonomie ; il devient expert de sa santé souhaitant être informé et participer à la décision médicale.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
défense du patient
traitement général
représentant du patient
médecins généralistes
mandataire
a comme patient
Médecins
Représentant des patients
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
Les médecins généralistes et le traitement hormonal substitutif de la ménopause : leurs représentations sur les risques et bénéfices du traitement
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01929853/document
Les risques du traitement hormonal substitutif de la ménopause (THM) ont conduit à une diminution majeure et mondiale de sa prescription depuis la publication de l’étude Women’s Health Initiative (WHI) en 2002. Depuis, de nombreuses études ont réhabilité le THM sans reprise de sa prescription pour autant. Notre objectif a été d’étudier les représentations de médecins généralistes parisiens sur les bénéfices et risques du THM. Il s’agissait d’une étude observationnelle quantitative chez des médecins généralistes parisiens de mai à septembre 2017. Par un questionnaire anonyme, il leur a été demandé d’estimer les bénéfices et risques du THM sur le décès, le cancer du sein, le cancer de l’endomètre, le cancer du côlon, le syndrome coronarien aigu, l’accident vasculaire cérébral, la maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) , la fracture du col fémoral et la maladie d’Alzheimer. Les réponses ont été comparées aux risques et bénéfices réels. Les objectifs secondaires ont été : d’analyser les réponses en sous-groupes et d’étudier les représentations de la ménopause et du THM par les médecins et les freins à la prescription. L’analyse a été réalisée à l’aide du test du Chi-2. 200 médecins généralistes ont été sélectionnés par échantillonnage. 67 médecins (29,8%) ont été inclus dans l’analyse. Seuls 24% des réponses étaient correctes. 48% des réponses surestimaient le risque ou bénéfice du THM. 10,4% des réponses étaient fausses, avec une erreur dans le sens du risque. Les praticiens surestimaient majoritairement les risques de cancer du sein, de MTEV et de cancer de l’endomètre. Les femmes et les plus jeunes médecins surestimaient significativement plus le cancer du sein. Notre étude suggère que les résultats des études sur le THM sont mal interprétés par les praticiens et que la multiplicité des études rend l’accès à l’information difficile. Les représentations, erronées, sur les risques et bénéfices du traitement influencent probablement les médecins dans leur décision de prescription. Une meilleure formation des médecins généralistes sur les risques et bénéfices du THM apparaît donc essentielle.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Hormones
médecins généralistes
ménopause
traitement hormonal
oestrogénothérapie substitutive
menopause
Médecins
traitement général
Ménopause
risque
substitut hormonal
Risques et bénéfices
hormones
ménopause
Appréciation des risques

---
N3-AUTOINDEXEE
Le médecin généraliste face à la douleur aiguë des patients sous traitement de substitution aux opiacés : état des lieux des représentations, des ressentis et des pratiques dans les Alpes-Maritimes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02315615
Introduction : le traitement de la douleur aiguë nociceptive des patients sous traitement de substitution aux opiacés (TSO) est complexe en raison de préjugés et d’une physiologie particulière de la douleur chez ces patients. L’absence de recommandations clairement établies sur ce sujet accentue cette difficile prise en charge. L’objectif était d’étudier les représentations, les ressentis et les pratiques des médecins sur ce sujet. Méthode : cette étude descriptive transversale a été menée auprès des médecins généralistes exerçant dans les Alpes-Maritimes et recevant des patients sous TSO. Ils ont été tirés au sort et interrogés entre octobre 2017 et janvier 2018 via un questionnaire en ligne. Résultats : sur les 42 médecins inclus dans l’étude, 60% ont exprimé une gêne face à la plainte douloureuse des patients sous TSO et 81% avaient des préjugés les rendant réticents à la prescription d’antalgiques opiacés. Les pratiques d’analgésie étaient disparates selon l’intensité de la douleur et le type de TSO prescrit. Face à une douleur modérée, 28% à 32% des médecins avaient des pratiques permettant une analgésie optimale. En cas de douleur intense, alors que 24% des médecins avaient des pratiques permettant une analgésie optimale des patients sous méthadone, chez les patients sous buprénorphine ils n’étaient que 5%. Seuls 18% à 32% des médecins ont modulé le TSO pour prendre en charge la douleur. Quelque soit le TSO, le fait d’être plus fréquemment confronté à ces patients a aidé à l’optimisation de la prise en charge (p 0,05). Conclusion : pour apporter aisance et assurance aux médecins dans ce domaine et ainsi optimiser l’analgésie des patients sous TSO, il est important de les former à cette problématique mais aussi de renforcer l’approche pluridisciplinaire.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
douleur aigüe
traitement de substitution aux opiacés
douleur de la face
Pratique
Algie faciale
patients
Médecins
a comme patient
traitement de la douleur
algie faciale
traitement général
Face
médecins généralistes
douleur après traitement
médecine générale
Fonctionnaires
face

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation de la position des médecins généralistes français par rapport aux traitements de substitution aux opiacés (TSO)
http://www.sudoc.fr/223700282
Le point de départ de ce travail est le constat d’une discordance entre le nombre important de patients toxicomanes sous Traitements de Substitution aux Opiacés (TSO) et le faible taux de médecins prescripteurs. L’objectif principal est de connaître la représentation qu’ont les médecins généralistes des médicaments de substitution aux opiacés (MSO). L’objectif secondaire est de mettre en évidence les freins à la prescription de ces traitements.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
études d'évaluation comme sujet
traitement général
médecins généralistes
français
Rapport d'évaluation
France
positif
traitement de substitution aux opiacés
rapport albumine/globuline

---
N3-AUTOINDEXEE
Limitation et arrêt de traitement : le médecin généraliste est-il dépositaire d'éléments utiles à la prise de décision ?
http://www.sudoc.fr/223619000
L’objectif principal de cette étude est d’évaluer le niveau réel de connaissance des médecins traitants (MT) relative aux volontés de fin de vie de leurs patients, en vue d’apprécier la pertinence de leur implication dans les décisions collégiales de LATA. Ce travail a pour objectifs secondaires : - de vérifier que le sentiment de légitimité exposé par le médecin quant au fait de se faire le porte-parole de son patient repose bien sur une connaissance réelle des souhaits de son patient. - de vérifier la cohérence entre le niveau de connaissance des patients supposé par les médecins traitant et le niveau réel de ces connaissances, et en cas de discordance, d’en ébaucher la ou les raisons.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
à la limite
traitement général
prise de décision
abstention thérapeutique
arrêté
médecins généralistes
marginal
éléments
élément chimique
Arrêt de traitement
médecine générale

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs clinico-biologiques associés au mauvais contrôle de la pression artérielle chez des patients hypertendus traités suivis par des médecins généralistes ou des cardiologues
http://www.sudoc.fr/203647653
Objectifs. - Déterminer la prévalence de l’HTA non contrôlée dans une population traitée par des médecins généralistes ou des cardiologues ; identifier les facteurs associés au mauvais contrôle de la pression artérielle. - Déterminer le score d’inertie thérapeutique et identifier les facteurs qui lui sont associés
2016
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
cardiologue
biologique
facteurs biologiques
traitement général
Cardiologues
Patients
contrôlé
médecins généralistes
continuité des soins
mauvais
a comme patient
Traités
tension artérielle
pression artérielle
facteur

---
N3-AUTOINDEXEE
Equilibration des patients traités par antivitamine K en médecine générale : étude des variables influençant le temps passé dans la cible thérapeutique
http://www.biu-montpellier.fr/florabium/jsp/nomem.jsp?NOMEM=2016MONT1245
Malgré l’essor des prescriptions d’anticoagulants oraux directs, les Antivitamine K (AVK) restent le traitement de choix pour traiter et prévenir les évènements thrombo‐emboliques au long cours. Ils restent les médicaments les plus pourvoyeurs d’accidents iatrogènes graves malgré les moyens déployés par les autorités de santé. L’équilibre des patients sous AVK peut être apprécié grâce au temps passé dans la zone thérapeutique ou TTR qui est corrélé au risque de survenue d’évènements hémorragiques ou thrombotiques. L’objectif de cette étude était d’étudier une cohorte de patients français sous AVK, d’évaluer la qualité de leur anticoagulation grâce au TTR et d’identifier des facteurs prédictif d’un bon ou mauvais équilibre du traitement
2016
false
false
false
Bibliothèque Interuniversitaire de Montpellier
France
français
thèse ou mémoire
Temps
avec une période
antivitamines K
médecine générale
médecins généralistes
a comme patient
patients
passe-temps favoris
Traités
collecte de données
traitement général
Thérapeutique
équilibre
équilibré
équilibre postural
temps
coopération internationale
thérapeutique
indènes
4-Hydroxycoumarines
vitamine K

---
N3-AUTOINDEXEE
Freins et motivations à l’application de la première RTU concernant la prescription de baclofène dans le traitement des troubles de l’usage de l’alcool par les médecins généralistes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01508629
Le dispositif des RTU (Recommandations Temporaires d’utilisation), unique au monde, a été créé dans le cadre de la loi relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament de 2011 afin d’encadrer, sécuriser et suivre certaines prescriptions hors AMM. La première RTU concerne le baclofène et est à ce jour la seule qui concerne les médecins généralistes
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
motivation
Traités
alcool
baclofène
alcool
motivation diminuée
motivation
trouble
BACLOFENE
frein
alcoolisme
prescription
alcools
attention
traitement général
baclofen
Alcooliques
alcool éthylique
baclofène
coopération internationale
alcooliques

---
N3-AUTOINDEXEE
La place, en médecine générale, des nouveaux traitements oraux d’immunothérapie allergénique (désensibilisation) aux pollens de graminées chez les patients souffrant d’allergies respiratoires
http://www.sudoc.fr/192693697
Introduction : Les nouveaux comprimés d’immunothérapie allergéniques (ITA) sont disponibles pour traiter les patients atteints d’allergies respiratoires aux pollens de graminées. Le médecin généraliste (MG) prend en charge ces maladies allergiques fréquentes. Objectif : Le but de l’étude était de déterminer la place des nouveaux traitements d’ITA en médecine générale. Il s’agissait de déterminer la part de patients suivis qui pourrait en bénéficier et d’évaluer la perception, la pratique et l’information qu’en avaient les MG
2015
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Traités
thérapie de désensibilisation
traitement général
médecine générale
patients
médecins généralistes
poaceae
rhinite allergique saisonnière
désensibilisation immunologique
appareil respiratoire, sai
Pollen
allergène
a comme patient
rôle médical
allergènes
immunothérapie
allergènes
ALLERGENES
Immunothérapie allergénique
nouveau
réaction d'hypersensibilité
pollen
coopération internationale
pollen

---
N3-AUTOINDEXEE
Point de vue des médecins généralistes sur leur implication dans les limitations et arrêts de traitement chez leurs patients hospitalisés
http://www.sudoc.fr/193192470
Introduction : la loi du 22 avril 2005 impose la mise en oeuvre d'une procédure collégiale dans les réflexions conduisant à des décisions de limitation ou d'arrêt de traitement (LAT), notamment dans le cas de patients inconscients. Le médecin généraliste (MG) fait rarement partie de cette collégialité. L'objectif principal de ce travail était d'étudier le ressenti des MG face à leur implication dans les décisions de LAT à l'hôpital
2015
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Arrêt de traitement
abstention thérapeutique
patients hospitalisés
a comme patient
Vision
traitement général
arrêté
marginal
à la limite
hospitalisation
médecins généralistes

---
N3-AUTOINDEXEE
Suspicion de thrombose veineuse profonde des membres inférieurs : évaluation de l'instauration d'un traitement anticoagulant par les médecins généralistes en Corrèze
http://www.sudoc.fr/190028742
La maladie thromboembolique veineuse est une pathologie pouvant avoir des conséquences graves. L’incidence de la maladie reste stable, la suspicion de thrombose veineuse profonde est une situation fréquente pour le médecin généraliste. 101 questionnaires représentant une suspicion clinique ont été inclus par les médecins vasculaires du département de la Corrèze.
2015
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Traités
thrombose
Thrombose veineuse profonde
médecins généralistes
inférieur
tous les membres
anticoagulants
traitement général
thrombophlébite profonde
anticoagulant
membre inférieur
thrombose veineuse

---
N3-AUTOINDEXEE
Imagerie numérique - Partie 2
Traitement des images numériques
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/esteve_francois_2a_p02/index.htm
Traitements pixel à pixel; Morphologie mathématique sur les images; Segmentation dans les images; Les fréquences spatiales et la transformée de Fourier
2011
false
true
false
true
1er cycle / licence
Université Grenoble Alpes
France
français
cours
anatomopathologie
pharmacologique
traitement général
thérapeutique
pharmacologie
pharmacologiste
pathologiste général

---
Nous contacter.
19/09/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.