Libellé préféré : alcoolisme;

Définition du MeSH : Maladie chronique primaire avec des facteurs génétiques, psychosociaux et environnementaux influençant son développement et ses manifestations. La maladie est souvent progressive et fatale. Elle se caractérise par un faible contrôle de l'usage de l'alcool, l'usage de l'alcool malgré ses effets négatifs et par des distorsions de la pensée, notamment la dénégation. Chacun de ces symptômes peut se manifester continuellement ou périodiquement. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : énolisme; exogénose; Intoxication alcoolique chronique; alcoolodépendance; dépendance alcoolique; dépendance à l'alcool; intoxication chronique à l'alcool; toxicomanie alcoolique; Éthylisme;

Terme MeSH Related : Abus d'alcool; Abus alcoolique; Consommation excessive d'alcool;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alcoolisme;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Maladie chronique primaire avec des facteurs génétiques, psychosociaux et environnementaux influençant son développement et ses manifestations. La maladie est souvent progressive et fatale. Elle se caractérise par un faible contrôle de l'usage de l'alcool, l'usage de l'alcool malgré ses effets négatifs et par des distorsions de la pensée, notamment la dénégation. Chacun de ces symptômes peut se manifester continuellement ou périodiquement. [Traduction effectuée avant 2008]

N3-AUTOINDEXEE
Notoriété et participation aux premières éditions du défi d’un mois sans alcool en France à partir des résultats du Baromètre de Santé publique France
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2024/2/2024_2_2.html
Introduction – Des défis d’abstinence d’alcool de quelques jours ou de plusieurs semaines existent dans de nombreux pays pour inviter les personnes à prendre du recul sur leur consommation. En France, un défi d’un mois sans alcool en janvier a été lancé par des associations du champ de la santé en 2020. L’objectif de l’étude est de mesurer les niveaux de notoriété et de participation à ce défi en 2020 et 2021, et les profils associés en 2021. Méthode – Les données utilisées proviennent du Baromètre de Santé publique France, enquête téléphonique sur échantillon aléatoire réalisée auprès d’adultes résidant en France métropolitaine. Le module utilisé est issu d’un sous-échantillon de 1 735 personnes en 2020 et 4 479 personnes en 2021. Résultats – En 2021, 53,0% des 18-75 ans avaient entendu parler d’un défi d’un mois sans alcool en janvier et 4,5% déclaraient avoir modifié leur consommation d’alcool en lien avec le défi, dont la moitié indiquant avoir été complètement abstinents pendant un mois. Aucune différence significative selon le sexe n’a été observée. Des différences socio-économiques sont néanmoins visibles : les jeunes et les personnes en situation socio-économique peu favorable connaissaient moins le défi, les consommateurs particulièrement à risque avaient plus participé au défi, tandis que les hommes les plus âgés (55-75 ans) s’y étaient moins engagés. Alors que la notoriété du défi en 2020 était plus élevée (62,8%), la part de participants est restée stable entre les deux éditions. Conclusion – Les niveaux de notoriété et de participation des deux premières éditions au défi ont été relativement élevés, et ce malgré la période marquée par la pandémie de Covid-19. Il semble néanmoins nécessaire de renforcer la promotion du défi, en particulier auprès de certains groupes de la population.
2024
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
challenge de vérification des compétences
France
Alcooliques
gène CHFR
alcools
Challenge
santé publique
Edition
alcool éthylique
alcool
santé publique
Participation
français
alcool
ayant comme résultat
alcoolisme
dosage de l'alcool
alcool

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis 9781 - Mesures de réduction des méfaits liés à l'alcool
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9781-mesures-de-reduction-des-mefaits-lies-lalcool
Chaque goutte d'alcool augmente le risque de maladies graves. Pourtant, le public reste largement inconscient de ces risques. L'industrie de l'alcool investit massivement dans l’image positive de la consommation d'alcool, favorisant ainsi sa survalorisation sociale. L'impact est particulièrement important chez les jeunes, naturellement plus vulnérables. Pour réduire les méfaits de l'alcool, le Conseil Supérieur de la Santé recommande de : Interdire le marketing et la publicité pour l'alcool et, en attendant, imposer des règles temporaires sur la fréquence, le lieu et les messages autorisés Exiger des messages d’avertissement corrects et des informations claires sur les étiquettes Relever l'âge minimum à 18 ans pour toutes les boissons alcoolisées Imposer un prix minimum par unité d'alcool Le nouveau projet de loi approuvé par la Chambre ce mois-ci ne va pas assez loin pour le Conseil Supérieur de la Santé. L'efficacité de ces mesures repose sur des bases scientifiques et profitera à la société dans son ensemble.
2024
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
recommandation de santé publique
alcool
alcool éthylique
Mesures
alcools
ni en accord ni en désaccord
poids et mesures
alcool
réduction des dommages
alcool
réduction
jugement
réduit
alcoolisme
Alcooliques
dosage de l'alcool

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge du sevrage alcoolique
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04147151
En France on estime qu’environ 1,5 millions de français seraient alcoolodépendants. Cette condition se caractérise par une dépendance psychologique et physique à l'alcool, entraînant des conséquences graves sur la santé, les relations sociales et professionnelles. Par conséquent, le sevrage de l'alcoolodépendance est devenu une préoccupation essentielle dans le domaine de la santé publique. Le sevrage de l'alcoolodépendance peut prendre diverses formes, allant de l'abstinence totale à une réduction progressive de la consommation d'alcool. Ses objectifs sont de diminuer les risques de complications médicales, d'améliorer les fonctions cognitives et mentales, ainsi que de rétablir les relations sociales. Il s'agit d'un processus médical complexe nécessitant une attention médicale professionnelle, en raison des symptômes de sevrage pouvant apparaître plusieurs heures, voire plusieurs jours, après la dernière consommation d'alcool. La prévention et le traitement de ces symptômes sont essentiels pour garantir une récupération sûre et efficace des patients. La première forme de sevrage est l'abstinence, qui comprend une phase de sevrage alcoolique suivie d'une phase de maintien de l'abstinence. La phase de sevrage est prise en charge par un traitement aux benzodiazépines d'une durée de 7 à 10 jours (accompagné d'une supplémentation en vitamine B1 et d'une bonne hydratation) afin de prévenir les syndromes de sevrage. La phase de maintien nécessite une prise en charge psychothérapique et un traitement pharmacologique reposant principalement sur l'acamprosate ou la naltréxone en première intention, et le disulfirame en seconde intention. La deuxième forme de sevrage consiste à opter pour une réduction de la consommation d'alcool, qui peut être une étape préliminaire à l'arrêt complet ou simplement viser une consommation à moindre risque. Cette approche est soutenue par des psychothérapies et un traitement pharmacologique principalement basé sur le nalméfène en première intention et le baclofène en deuxième intention. Dans ces deux formes de sevrage, la prise en charge est multidisciplinaire et implique une coordination entre les professionnels de santé, les associations d'entraide, l'entourage du patient et parfois les acteurs sociaux.
2023
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
alcoolisme
Alcooliques
sevrage
alcool éthylique
alcools
gestion des soins aux patients
alcool
alcoolisme
alcool
alcoolisme
alcools
sevrage

---
N3-AUTOINDEXEE
Grossesse et alcool : évolution des connaissances et perceptions des Français entre 2004 et 2020
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/17/2023_17_1.html
Introduction – La consommation d’alcool pendant la grossesse comporte des risques pour le développement du fœtus. Par principe de précaution, il est recommandé de ne pas boire d’alcool pendant toute la durée de la grossesse et d’éviter de consommer pendant l’allaitement. L’objectif de cette étude est de décrire l’évolution des connaissances et perceptions des Français à ce sujet, entre 2004 et 2020. Méthode – Les données utilisées sont issues d’une enquête téléphonique transversale répétée en France métropolitaine en 2004, 2007, 2015, 2017 et 2020 auprès d’un échantillon construit selon la méthode des quotas de 1 000 personnes par vague, âgées de 15 ans et plus. Résultats – La recommandation du repère « zéro alcool pendant la grossesse » s’est progressivement installée dans les représentations du public : 91% des personnes interrogées la connaissent en 2020 ( 10 points entre 2004 et 2020), sans différence selon le sexe. Presque la moitié (46%) déclare qu’il existe un risque dès le premier verre ( 22 points). La proportion de ceux qui déclarent qu’un verre pour les grandes occasions ne comporte pas de risque a été divisée par deux entre 2004 et 2020 (48% vs 25%). Des différences sociodémographiques demeurent en 2020. La principale source d’information des femmes était les proches (42%), suivis par les professionnels de santé (38%) et les médias (37%). Conclusion – Malgré des améliorations, il existe encore un écart entre la connaissance du « zéro alcool pendant la grossesse » et les perceptions des niveaux de consommation à risque pour des faibles quantités. Il apparaît nécessaire de continuer à communiquer auprès d’un public large.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
Alcoolisme
connaissance
France
connaissance
grossesse
Alcoolisme
grossesse
Grossesse
alcools
alcool éthylique
alcool
France
Issue de la grossesse
alcool
Alcoolisme
perception
français
Alcooliques
Savoir
Perception
perception
alcoolisme
Perception
France
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Grossesse et alcool
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/grossesse-tabac-alcool-drogues-medicaments
Être enceinte nécessite de modifier certains comportements à risque : fumer, boire de l'alcool, prendre certains médicaments, etc.
2023
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
information patient et grand public
alcool
grossesse
alcools
Alcooliques
dosage de l'alcool
alcoolisme
alcool
alcool
grossesse
grossesse
alcool éthylique
grossesse
enceinte

---
N2-AUTOINDEXEE
Agir en premier recours pour diminuer le risque alcool – Repérer tous les usages et accompagner chaque personne
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3326877/fr/agir-en-premier-recours-pour-diminuer-le-risque-alcool-reperer-tous-les-usages-et-accompagner-chaque-personne
L’alcool est un sujet de santé pour tous. Le professionnel de premier recours est un acteur privilégié pour toucher l’ensemble de la population et accompagner chaque personne au plus près de sa réalité de vie et de ses usages d’alcool. La HAS a élaboré plusieurs documents pour aider les professionnels et tous les acteurs qui contribuent à la santé à agir dès le premier recours via une repérage systématique, précoce et régulier de tous les usages et un accompagnement de chaque personne quelle que soit sa situation en s’appuyant sur un réseau de partenaires.
2023
HAS - Haute Autorité de Santé
France
recommandation professionnelle
alcoolisme
Estramustine/étoposide/Paclitaxel
réduit
risque
Andorre
échocardiographie transoesophagienne
alcools
Thrombocythémie essentielle
alcool
pratique professionnelle
alcool
Éthiopie
dosage de l'alcool
alcool éthylique
Docétaxel/épirubicine
Personna +
alcool
Alcooliques
téméfos
Sphincter inférieur de l'oesophage
voie endotrachéale
personnes
pratique professionnelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Les substances psychédéliques comme outils thérapeutiques dans le trouble de l’usage de l’alcool : étude naturalistique rétrospective et méta-analyse des données de tolérance
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04200445
Introduction : le trouble de l’usage de l'alcool est un problème majeur de santé publique et un facteur de risque évitable important. L’objectif de cette thèse est d’une part d’examiner l'effet d'une expérience psychédélique naturalistique sur la consommation d'alcool et les mesures associées, et d’autre part d’évaluer la tolérance et les effets indésirables des thérapies associées aux psychédéliques en contexte clinique. br Méthodes : une enquête rétrospective en ligne a été menée auprès d’individus consommant de l’alcool sans nécessairement présenter un trouble de l’usage de l’alcool, et ayant rapporté une expérience psychédélique. Une méta-analyse étudiant la survenue d’effets indésirables dont les données cardiovasculaires chez les patients ayant participé à un essai clinique administrant des psychédéliques a été réalisée. br Résultats : après l’expérience psychédélique, le nombre moyen de jours de consommation d'alcool par semaine a diminué de manière significative. Les sujets ayant arrêté ou réduit leur consommation d'alcool présentaient un trouble lié à l’usage de l’alcool plus grave et une flexibilité psychologique plus faible avant la séance psychédélique. La réduction de la consommation d'alcool était significativement associée à l'intensité de l'expérience mystique, et l’augmentation de la flexibilité psychologique était l'un des prédicteurs de l'amélioration de la consommation d'alcool. Dans les essais cliniques, les psychédéliques entraînent une augmentation des mesures cardiovasculaires ainsi que l’apparition d’effets indésirables de faible gravité tels que des nausées, des céphalées ou de la fatigue. Les psychédéliques n’induisent pas de tentative de suicide ou de schizophrénie lors de l’utilisation de critères d’inclusion rigoureux. br Conclusions : nos résultats suggèrent qu'une expérience psychédélique naturalistique peut conduire à une réduction de la consommation d'alcool, et que de tels résultats positifs pour la santé peuvent être associés à l'intensité de l'expérience mystique ainsi qu'à une augmentation de la flexibilité psychologique. Les substances psychédéliques utilisées dans un but thérapeutique présentent un profil de risque rassurant, avec une émergence rare d’événements indésirables graves quand ces substances sont administrées dans un contexte clinique encadré.
2023
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
tolérance au médicament
alcool
Méta-analyse
alcools
dosage de l'alcool
intervention thérapeutique
Équipement
études rétrospectives
substance
tolérance immunitaire
études rétrospectives
alcool
maladie
outil
méta-analyse comme sujet
tolerance
méta-analyse
alcool
Alcooliques
thérapeutique
hallucinogènes
alcoolisme
Thérapeutique
tolérance
Analyse de données
étude de tolérance
alcool éthylique

---
N3-AUTOINDEXEE
Alcool et Grossesse
Référentiel
https://www.reseau-naissance.fr/medias/2023/11/RSN-REF_001-Referentiel-Alcool-et-Grossesse.pdf
Ce référentiel a été élaboré à partir du travail : - de Sophie Jallier et des professionnels de la Clinique de l’Anjou -du groupe de travail qui a collaboré pour la création de la formation « Comment mieux communiquer sur l’alcool pendant la grossesse ? ». Objet Informer sur les conséquences possibles de la consommation d’alcool pendant la grossesse et prévenir le risque de SAF (Syndrome d’Alcoolisation Fœtal) et de TCAF (Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale) pour leurs enfants. Ce référentiel s’adresse à tous les professionnels de santé de la périnatalité.
2023
Réseau Sécurité Naissance - Naître ensemble - Pays de la Loire
France
recommandation professionnelle
Alcooliques
alcool éthylique
grossesse
alcool
alcoolisme
enceinte
alcools
alcool
dosage de l'alcool
grossesse
grossesse
grossesse
alcool

---
N3-AUTOINDEXEE
Imprégnation de la population française par le benzène, le toluène, l’éthyl-benzène, le xylène (BTEX) et le styrène. Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/impregnation-de-la-population-francaise-par-le-benzene-le-toluene-l-ethyl-benzene-le-xylene-btex-et-le-styrene.-programme-national-de-biosurve
Les BTEX et le styrène sont des composés organiques volatils produits par l'industrie chimique. L'étude Esteban est la première étude à mesurer les niveaux d'imprégnation par les BTEX et le styrène dans la population générale française âgée de 6 à 74 ans, résidant en France continentale. Dans cette étude, ils ont été dosés en population générale chez 801 adultes et 199 enfants, inclus dans l'étude entre avril 2014 et mars 2016. Ils ont été peu ou pas quantifiés. Toutefois, il est difficile d'interpréter ces résultats car dans les programmes nord-américains les biomarqueurs avaient été analysés dans la matrice sanguine, et les limites de détection et de quantification de la méthode de dosage de cette étude sont assez élevées en regard des concentrations qui auraient pu être attendues. Ainsi, dans les prochaines études de biosurveillance, la matrice biologique et les limites analytiques seront à reconsidérer Les BTEX et le styrène sont des composés organiques volatils produits par l'industrie chimique. L'étude Esteban est la première étude à mesurer les niveaux d'imprégnation par les BTEX et le styrène dans la population générale française âgée de 6 à 74 ans, résidant en France continentale. Dans cette étude, ils ont été dosés en population générale chez 801 adultes et 199 enfants, inclus dans l'étude entre avril 2014 et mars 2016. Ils ont été peu ou pas quantifiés.
2023
SPF - Santé publique France
France
rapport
xylène
méthylbenzène
biosurveillance
benzène
xylène
diméthylbenzène
benzène
styrène
xylènes
styrène
alcoolisme
toluène
population
éthylbenzène
Programmes

---
N2-AUTOINDEXEE
Alcool (éthanol) dans les compléments alimentaires (et autres préparations à effet sur la santé) consommés par les jeunes : prise en compte des seuils de risque
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9702-alcool-dans-les-produits-effet-sur-la-sante-consommes-par-les-jeunes
L’alcool peut entrer dans la composition de certains produits « santé » consommés par des adolescents et enfants. Interpellé par la DG Animaux, Végétaux et Alimentation du SPF Santé Publique, Sécurité de la chaine alimentaire et Environnement sur le cas particulier des produits classés « compléments alimentaires », le Conseil Supérieur de la Santé aborde plus largement, dans son avis n 9702, la présence d’alcool dans les préparations « à effet sur la santé » et son potentiel impact sur les jeunes consommateurs.
2023
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
recommandation de santé publique
économie
alcool
Préparation
alcoolisme
Alcooliques
éthanol
compléments alimentaires
santé
Alcools
adolescent
Alcoolisme
alcool
alcool éthylique
Complément
prise de risque
Alcoolisme
Alcoolisme
éthanol

---
N3-AUTOINDEXEE
Repères canadiens sur l’alcool et la santé : rapport final
https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2023-01/CCSA_Canada_Guidance_on_Alcohol_and_Health_Final_Report_fr_0.pdf
L’alcool est une substance psychoactive consommée par environ trois quarts de la population du Canada. Il est souvent consommé lors d’événements sociaux ou pour souligner des occasions spéciales. Cependant, l’alcool peut causer des dommages à la personne qui en consomme et aussi parfois à son entourage. L’alcool est l’une des principales causes évitables de décès, d’invalidité et de problèmes sociaux, de même que de certains cancers, certaines maladies cardiovasculaires, certaines maladies hépatiques, ainsi que des blessures accidentelles et des actes de violence. En 2017, l’alcool a causé 18 000 décès au Canada. Cette même année, les coûts associés à la consommation d’alcool au pays s’élevaient à 16,6 milliards de dollars, dont 5,4 milliards ont été dépensés en soins de santé.
2023
Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances
Canada
rapport
attitude envers la santé
alcools
Alcoolisme
alcool éthylique
alcool
Alcoolisme
Santé
Alcooliques
alcool
Alcoolisme
alcoolisme
rapport albumine/globuline
signaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Le baclofène dans les troubles de l'usage d'alcool
https://www.cochrane.org/fr/CD012557/ADDICTN_le-baclofene-dans-les-troubles-de-lusage-dalcool
Principaux messages de la revue Nous avons examiné les données probantes de l'efficacité et de la sécurité du baclofène dans le traitement des personnes souffrant de troubles de l’usage d'alcool (TUAL) afin d'atteindre et de maintenir l'abstinence (arrêt de la consommation d'alcool) ou de réduire la consommation d'alcool. Les données probantes actuelles suggèrent qu'il pourrait aider les personnes atteintes de TUAL à maintenir leur abstinence, en particulier chez les personnes qui ont eu au préalable une cure de désintoxication. Les résultats des comparaisons avec d'autres médicaments étaient principalement basés sur une seule étude et ne permettent pas de tirer des conclusions.
2023
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
alcool
Alcoolisme
Alcoolisme
Alcooliques
baclofène
alcools
baclofène
alcoolisme
alcool éthylique
Alcoolisme
alcool
baclofen
BACLOFENE

---
N2-AUTOINDEXEE
Alcool et « Bonne santé », une association paradoxale dénoncée dans la nouvelle campagne de Santé publique France
https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2023/alcool-et-bonne-sante-une-association-paradoxale-denoncee-dans-la-nouvelle-campagne-de-sante-publique-france
Avec la période des fêtes, le mois de janvier est souvent synonyme de célébrations accompagnées de consommations d’alcool, pour se souhaiter une bonne année et trinquer « à la santé » de ses proches et de sa famille. Pourtant, l’alcool n’a rien à voir avec la bonne santé.
2023
SPF - Santé publique France
France
information patient et grand public
Campagnes de santé
France
Alcoolisme
France
état de bien-être
alcool éthylique
santé en zone rurale
Alcoolisme
association
alcools
France
promotion de la santé
alcool
Alcooliques
français
Santé publique
santé publique
France
Alcoolisme
alcoolisme
alcool
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Revue des applications francophones pour smartphone d’aide à la prise en charge des patients souffrant d’un trouble de l’usage de l’alcool et proposition d’une nouvelle en langue française
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03855683
En 2020, 23,7 % de la population âgée de 18 à 75 ans a dépassé les repères de consommation d’alcool et 7,5 % sont considérés comme souffrant d’un TLUA. On peut donc voir la nécessité de trouver des solutions rapidement accessibles au plus grand nombre pour aider à la prise en charge des troubles de l’usage d’alcool. L’e-santé en addictologie et plus particulièrement les applications sur smartphone tentent de répondre de plus en plus à cette problématique. Nous avons donc réalisé une revue des applications francophones dans ce domaine actuellement disponibles via une recherche sur pubmed, Applestore et Google Play store. 15 applications ont ainsi pu être recensées et nous les avons classées entre aide au sevrage, aide au maintien de l’abstinence et accompagnent du sevrage au maintien de l’abstinence. Ensuite nous avons étudié une application qui fait référence aux États-Unis, A-CHESS. Nous définissons ainsi les objectifs et fonctionnalité dont devrait bénéficier une application « idéale » d’aide à la prise en charge des troubles de l’usage d’alcool. De nombreux outils proposés par chaque type d’application et A-CHESS sont communs et même si aucune étude n’a pu prouver leur efficacité leur usage semble bénéfique. En effet, ils reposent tous sur les mêmes paradigmes de soin que ceux utilisés de façon traditionnelle (prévention de la rechute, valorisation et renforcement de l’estime de soi…). Néanmoins, leur transmission aux patients via le numérique leur assure une disponibilité, une action et un accompagnement au plus près de la réalité inconstante du quotidien et des besoins des patients. Finalement, à partir de ces observations, nous avons pu définir l’architecture et les fonctionnalités dont devrait bénéficier une application « idéale » (compteur de consommation puis de sobriété, bouton d’urgence, psychothérapie via des vidéos, vidéos de relaxation et de mise en situation…). Ces applications sont bénéfiques pour les patients mais leur utilité n’est pas suffisamment évaluée par des études de qualité et le retour patient est insuffisamment pris en compte. De nombreuses avancées sont nécessaires dans ce domaine qui évolue toujours plus vite.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Applications
a comme patient
Applications
proposita
Alcoolisme
fardeau de l'aidant
alcools
Alcooliques
alcool éthylique
alcool
Applications
attention
Ordiphone
Alcoolisme
alcool
langue
Alcoolisme
prise en charge personnalisée du patient
alcoolisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Etude de l’addiction à l’alcool comme médiateur de la relation entre trouble de stress post traumatique et pathologies cardio-vasculaires: une revue de la littérature
https://pepite-depot.univ-lille.fr/RESTREINT/Th_Medecine/2022/2022ULILM098.pdf
Introduction: Le trouble de stress post traumatique (TSPT) est une pathologie psychiatrique qui résulte de l’exposition d’un individu à un événement traumatique. Les patients atteints de TSPT présentent plus de pathologies cardio-vasculaires que la population générale. Ils présentent également plus de dépendance à l’alcool, cela probablement à visée anxiolytique. Or l’alcool est pourvoyeur de pathologies cardio-vasculaires. Ainsi, l’objectif de ce travail est de réaliser une revue de la littérature afin d’étudier si la consommation alcoolique est un médiateur de la relation entre TSPT et pathologies cardio-vasculaires. Matériels et méthode: un total de 3 bases de données ont été étudiées en double aveugle par deux investigateurs indépendants en utilisant les mots-clefs suivants: « post-traumatic stress disorder » « PTSD » « Cardiovascular disease » « alcohol ». Cette revue a suivi les recommandations de la grille PRISMA. Résultats: 1567 articles ont initialement été collectés et 2 articles ont finalement été sélectionnés pour analyse. Les 2 articles trouvent que la consommation d’alcool compte pour 63% du sur-risque de survenu d’hypotension orthostatique des patients atteints de TSPT et pour 27% de l’aggravation des marqueurs de la variabilité cardiaque. Conclusion: les patients atteints de TSPT présentent plus de pathologies cardio-vasculaire que la population générale. La consommation d’alcool semble être un médiateur de cette association. La prise en charge de l’addiction à l’alcool des patients atteints de TSPT semble être une stratégie utilisable en médecine générale afin de réduire les pathologies cardiovasculaires des patients atteints de TSPT.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Pathologie
Alcooliques
Pathologie
Alcoolisme
littérature de revue comme sujet
maladie
addictions
Pathologie
Alcoolisme
collecte de données
Littérature
alcool éthylique
Stress
Pathologie
Médiateur
traumatisme
alcool
Pathologie
Comportement toxicomaniaque
Alcoolisme
Pathologie
toxicomanie
alcools
Pathologie
PATHOLOGIE
absence de stress
alcool
Stress
stress
Traumatisme
Médiation
alcoolisme
Pathologie
blessure
négociation
troubles de stress post-traumatique

---
N3-AUTOINDEXEE
L’exposition et le placement des produits alcooliques dans trois émissions de téléréalité au Québec : enjeux et pistes de réflexion
https://www.inspq.qc.ca/publications/3249
Ce document examine, dans une perspective de santé publique, les stratégies de promotion des produits alcooliques dans des émissions de téléréalité québécoise. L’analyse décrit les fréquences et les types d’apparition des produits et des marques d’alcool dans trois émissions de téléréalité populaires au Québec (Occupation Double, L’amour est dans le pré et Big Brother Célébrités). Elle offre également un portrait des formes d’exposition des produits alcooliques au regard de la réglementation la plus exhaustive sur le contrôle de la publicité de l’alcool dans les médias audiovisuels québécois (Code du CRTC). Enfin, elle analyse les formes de banalisation de la consommation d’alcool qui sont véhiculées dans ces émissions.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
alcools
Réflexes
Québec
Alcoolisme
émission
alcoolisme
pensée (activité mentale)
alcoolisme
Alcoolisme
Alcoolisme
Exposition
alcoolisme
Réflexes
alcool éthylique
alcool
alcool
Alcooliques
réflexe
Réflexe
effets de l'exposition à un agent externe

---
N3-AUTOINDEXEE
Le rôle des acteurs municipaux dans l’accessibilité physique à l’alcool : le cas de l’Angleterre et du Pays de Galles
https://www.inspq.qc.ca/publications/3263
Pour diminuer la consommation d’alcool et les conséquences sanitaires néfastes qui en découlent, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande, entre autres, l’encadrement de l’accessibilité physique à l’alcool. La restriction du nombre et de la densité des points de vente d’alcool et de leurs heures d’ouverture sont les cibles d’intervention à privilégier. Au Québec, l’alcool est largement accessible. L’identification de moyens afin de réduire le nombre et la densité des points de vente pourrait contribuer à diminuer les problèmes associés à la consommation d’alcool. Ce rapport s’intéresse aux leviers d’actions des acteurs municipaux pour agir en la matière, en tirant des leçons d’une expérience étrangère. Ainsi, ce rapport présente une étude de cas de l’utilisation par les autorités municipales du Royaume-Uni d’une mesure concernant l’accessibilité physique à l’alcool : la mesure de « zone d’impact cumulatif ». Cette mesure confère aux municipalités en Angleterre et aux Pays de Galles le pouvoir d’identifier des zones particulières sur leur territoire présentant une forte densité de points de vente d’alcool. Dans ces zones, le processus d’attribution de permis d’alcool est modifié; ce sont les demandeurs de permis d’alcool, et non pas les opposants à un permis, qui doivent faire la démonstration que l’accessibilité accrue ne viendra pas à l’encontre des objectifs de la loi.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
casse-croute
Physique
alcool éthylique
Alcoolisme
rôle
alcool
alcoolisme
Pays de Galles
Physique
Alcoolisme
Alcooliques
acteur
Angleterre
alcools
Alcoolisme
alcool

---
N2-AUTOINDEXEE
Le « dispositif TAC » (tabac, alcool, cannabis), un outil de prévention et de réduction des risques liés aux consommations des mineurs pris en charge par la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ)
Développement des compétences psychosociales des enfants et des jeunes : un référentiel pour favoriser un déploiement national, 14 et 15 décembre 2021
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/alcool/documents/communication-congres/le-dispositif-tac-tabac-alcool-cannabis-un-outil-de-prevention-et-de-reduction-des-risques-lies-aux-consommations-des-mineurs-pris-en-char
Les études réalisées auprès des jeunes accompagnés par la PJJ mettent en évidence le cumul de leurs vulnérabilités sociales, affectives, scolaires et sanitaires. Les enquêtes INSERM de 1997 et 2004 soulignent que leurs consommations de produits psychoactifs sont supérieures à celles de la population scolaire générale. Depuis 2013, la Direction de la PJJ s'est engagée dans une démarche PJJ Promotrice de Santé qui encourage une approche globale de la santé des adolescents. Dans ce cadre, la Direction Interrégionale Grand-Ouest organise une action de soutien au développement des CPS des jeunes comprenant l'élaboration d'outils pédagogiques adaptés à leurs besoins et au contexte judiciaire. Le dispositif TAC intègre cette dynamique.
2022
SPF - Santé publique France
France
congrès ou conférence
disposition (psychologie)
tabac
équipement et fournitures
économie
mineurs
gestion des soins aux patients
adolescent
enfant
outil
nicotiana tabacum
Alcoolisme
alcool
cannabis
alcools
adolescence
développement de l'enfant
dispositif
Alcoolisme
cannabis
Jeunesse
alcool éthylique
Dispositifs
alcool
Réduction des risques
Développement de l'enfant
protocole TAC
tronc artériel commun
comportement de réduction des risques
Alcooliques
Alcoolisme
Développement de l'enfant
aptitude
Compétence
alcoolisme
compétence

---
N3-AUTOINDEXEE
Trouble de l’usage de l’alcool et antécédent de violence sexuelle : une étude de prévalence
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03879808
De nombreuses études ont retrouvé une association positive entre la présence d’un antécédent de violence sexuelle et le développement ultérieur d’un trouble de l’usage de l’alcool. Peu d’études ont étudié la prévalence des violences sexuelles au sein de cette population spécifique. L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence des violences sexuelles chez les patients hospitalisés pour sevrage en alcool. Les caractéristiques du trouble de l’usage, les co-morbidités psychiatriques et les co-consommations ont été comparées entre les groupes. Le rôle du médecin traitant dans le dépistage des violences était aussi étudié. L’étude s’est déroulée dans le service d’addictologie de l’Hôpital Suburbain du Bouscat. Il s’agissait d’un auto-questionnaire remis à tous les patients entrant dans le service pour sevrage en alcool, en excluant les mineurs et les majeurs protégés. La prévalence globale des violences sexuelles était d’environ 27% dans la population étudiée. 50% des femmes et 17% des hommes étaient concernés. Les violences les plus fréquentes étaient les attouchements et les viols. Les caractéristiques des agressions étaient similaires à celles de la population générale. Les co-morbidités psychiatriques étaient plus marquées chez les patients agressés, notamment la dépression et la bipolarité de façon significative. Les patients étaient plutôt favorables à un dépistage par leur médecin traitant. Ces résultats sont en faveur d’un dépistage systématique des violences sexuelles chez les patients ayant un trouble de l’usage de l’alcool afin d’intégrer la prise en charge du psycho-traumatisme à la prise en charge de leur addiction.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
infractions sexuelles
Violence
études transversales
Alcoolisme
alcool
alcool éthylique
alcoolisme
violence sexuelle
Alcoolisme
Alcooliques
antécédents
Alcoolisme
alcools
alcool
troubles sexuels d'origine physiologique
Études de prévalence

---
N2-AUTOINDEXEE
Grossesse, alcool et représentations sociales chez les femmes
https://www.inspq.qc.ca/publications/3252
De façon générale, les femmes ayant participé aux études consultées voient la consommation fréquente ou en grande quantité d’alcool comme étant incompatible avec le fait de devenir parent. La santé du fœtus en développement est leur principale motivation pour changer un comportement pendant la grossesse. Tandis que pour plusieurs femmes, l’abstinence s’impose comme la seule option responsable, une certaine acceptabilité sociale se dégage concernant la consommation de petites quantités d’alcool au moment de planifier une grossesse et durant celle-ci. Le moment pour l’arrêt ou la réduction de la consommation d’alcool correspond souvent à celui où les femmes ont la confirmation qu’elles sont enceintes. L’absence de consensus scientifique concernant le risque pour le fœtus d’une faible consommation d’alcool durant la grossesse et l’absence d’un seuil sécuritaire établi ont été mentionnées par les femmes à l’appui des différentes positions face à la recommandation d’abstinence. Les femmes évoquent la limite des connaissances scientifiques pour justifier l’importance d’éviter le risque de consommer de l’alcool, mais aussi pour se distancier de la recommandation d’abstinence.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
revue de la littérature
alcool éthylique
alcool
grossesse
Alcoolisme
alcool
alcools
alcoolisme
Alcooliques
grossesse
Femmes
grossesse
Alcoolisme
Alcoolisme
socialisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Alcool
On en parle en consultation ?
https://lecmg.fr/wp-content/uploads/2022/05/Kit-addictions-CMG-Alcool.pdf
Pour accompagner les me decins ge ne ralistes dans le repe rage et la prise en charge des consommations a risque, le Colle ge de la Me decine Ge ne rale, avec le soutien de la Mission interministe rielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), a de cide de mettre a disposition un kit addictions constitue de 8 fiches the matiques concernant les addictions aux substances psychoactives. L’objectif de ces fiches est de mettre a disposition des informations et des outils pragmatiques et re fe rence s, au plus pre s de la re alite de terrain et des connaissances me dicales et scientifiques. Ce kit a e te re alise dans le cadre des travaux du groupe de travail « Re duction des risque et addictions » du Colle ge de la Me decine Ge ne rale.
2022
false
false
false
CMG - Collège de la Médecine Générale
France
information scientifique et technique
Alcoolisme
Alcoolisme
alcools
Alcoolisme
alcool éthylique
alcool
alcoolisme
Alcooliques
alcool

---
N3-AUTOINDEXEE
Les proches des patients présentant un trouble de l’usage de l’alcool : Un angle mort de la surveillance du médecin généraliste ? Exploration des pratiques des médecins généralistes de L’Île de La Réunion
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03659807
Introduction : Les conséquences sanitaires et sociales des troubles de l’usage de l’alcool à La Réunion sont graves et se concentrent sur la part la plus défavorisée de sa population. Le contexte historique et culturel favorise une consommation singulière. Cela impacte l’entourage du consommateur qui regrette un défaut de prise en charge. Leur souffrance est décrite par le concept de co-dépendance qui explique la complexité de ces situations. La parole est donnée aux médecins généralistes Réunionnais pour qu’ils livrent leurs expériences, ressentis et attentes concernant la prise en charge de ces proches. Méthode : Étude qualitative phénoménologique analysant les entretiens semi dirigés de neufs médecins généralistes libéraux exerçant à La Réunion. Résultats : Volontaires mais souvent inexpérimentés, les participants méconnaissent le concept de codépendance. Ils expriment de l’empathie pour cette population fragile et ils font du médecin traitant un acteur central de l’accompagnement des patients en demande de suivi. L’émancipation du proche dépend majoritairement du sevrage du buveur, tache vécue comme complexe et difficile. Des contraintes multiples impactent le travail du généraliste et les proches en souffrance limitant leur repérage et suivi. Conclusion : Les approches des participants discordent avec les recommandations de prise en charge plaçant l’entourage au centre d’un processus où le sevrage des TUA n’est pas impératif. L’éducation des médecins et de la population ainsi qu’un meilleur repérage des ressources semblent utiles.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Médecine générale
Alcooliques
Réunion
patients
infirmières administratives
médecins généralistes
alcoolisme
médecine de famille
mort
alcools

---
N3-AUTOINDEXEE
L'intérêt de l'intervention de l'ergothérapeuthe au sein d'un programme d'Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) dans le maintien en lieu de vie des personnes alcoolodépendantes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03669539
Objectif. Les études montrent qu’il y a très peu de suivi après hospitalisation des personnes alcoolodépendantes expliquant le taux de rechute élevé. Le but de cette recherche est de voir si l’intervention d’un ergothérapeute dans un programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP) pour personnes alcoolodépendantes permet la prévention de la rechute et donc le maintien en lieu de vie en agissant sur ce dernier. Méthode. Cinq personnes alcoolodépendantes ayant suivi un programme d’ETP avec l’intervention d’un(e) ergothérapeute ont été interrogés à travers un questionnaire écrit. Ces réponses ont fait l’objet d’une analyse qualitative longitudinale. Résultats. Cette étude a révélé un manque d’ETP en addictologie et la rareté de l’intervention d’un(e) ergothérapeute qui semble pourtant avoir un effet positif à travers la reprise de confiance en soi, la concentration et la gestion du temps au quotidien. Discussion. L’intervention de l’ergothérapeute en ETP peut permettre aux patients une meilleure gestion du quotidien ainsi qu’un meilleur contrôle de soi, mais plus de bénéfices pourraient être obtenus en permettant aux ergothérapeutes d’intervenir à domicile.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
planification des soins du patient
éducation du patient comme sujet
personnes
alcoolisme
Éducation
région mammaire
rendez-vous et plannings
Thérapeutique
vie
Programmes des patients

---
N2-AUTOINDEXEE
La consommation d'alcool des jeunes adultes : un risque global d'alcoolisation excessive bien plus élevé pour les hommes mais un risque ponctuel en augmentation pour les femmes
https://www.irdes.fr/recherche/2022/qes-265-la-consommation-d-alcool-des-jeunes-adultes.html
En France, peu de travaux ont été menés jusqu'à présent sur la consommation d'alcool des jeunes de 18 à 30 ans. Or étudier la question de l'alcoolisation à l'« âge adulte émergent » permet de mieux appréhender les transformations lors de cette période charnière du pas sage de l'adolescence à l'âge adulte, qui tend à s'allonger, et se traduit par des situations et des parcours de vie très diversifiés. Au cours du cycle de vie, c'est entre 18 et 30 ans que le risque d'alcoolisation excessive, qui représente un risque « évitable », culmine avec une large proportion de risque ponctuel plutôt que chronique. A tout âge, l'écart entre hommes et femmes est très significatif, les premiers présentant un risque d'alcoolisation, tant ponctuel que chronique, environ deux fois plus élevé. Près des trois quarts des jeunes femmes ne présentent pas de risques, et elles modèrent leurs comportements plus tôt, dès 25-30 ans, alors que les hommes les accroissent encore.
2022
false
false
false
IRDES - Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé
France
article de périodique
Alcoolisme
adulte
alcoolisme
alcool
Alcoolisme
Consommation d'alcool
Jeune adulte
Femmes
Alcoolisme
Adulte
alcool éthylique
enfants majeurs
Adulte
risque
Consommation d'alcool par les mineurs
hommes

---
N3-AUTOINDEXEE
L’Alcool (Actifs)
Dépliant
https://addictions-france.org/datafolder/uploads/2021/02/ALCOOL-actifs.pdf
2021
Association Addictions France
France
brochure pédagogique pour les patients
Alcoolisme
Dépliant
alcool éthylique
alcoolisme
alcools
alcool
Alcooliques
Alcoolisme
alcool
Alcoolisme

---
N3-AUTOINDEXEE
L’alcool et les femmes : repérage en médecine générale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03578331
CONTEXTE : L’alcool est un problème de santé publique majeur en France (41 000 décès sont attribuables à l’alcool en 2015). Alors que la consommation globale d’alcool diminue depuis les années 60, celle des femmes augmente. La consommation d’alcool chez la femme est plus nocive que chez l’homme et du fait d’une stigmatisation plus importante, les femmes consultent peu pour ce motif. Les médecins généralistes étant les médecins de premier recours pour le repérage d’un trouble de l’usage d’alcool : Comment les femmes alcoolodépendantes souhaitent voir aborder leur problème par leur médecin généraliste ? OBJECTIF : L’objectif principal de ce travail est d’évaluer la perception des femmes sur le repérage du trouble de l’usage d’alcool par leur médecin généraliste. MÉTHODE : Il s’agit d’une étude qualitative basée sur l’analyse d’entretiens individuels réalisés entre le 1er mars et le 21 avril 2021 à partir d’un guide d’entretien semi-directif et évolutif, auprès de 18 femmes alcoolo-dépendantes hospitalisées pour sevrages ou suivies en consultation d’addictologie au CHU de Montpellier. RÉSULTATS : Selon les femmes interrogées dans cette étude, les médecins généralistes peuvent avoir une relation privilégiée avec leur patiente et semblent, en tant que médecin de premier recours, être les acteurs majeurs du repérage de la maladie d’alcool. Ce repérage est malgré tout rarement effectué puisque ce sont majoritairement les patientes qui abordent le sujet. Le repérage précoce de la maladie d’alcool est majoritairement perçu comme bénéfique mais jugé comme difficile et insuffisant notamment du fait de nombreux freins liés aux patientes mais aussi vis à vis des médecins. Les freins liés aux patientes (tels que la honte, le tabou, la consommation cachée, ...) sont particulières au trouble de l’usage d’alcool chez la femme. Bien que les patientes interrogées aient conscience du rôle de leur propre motivation dans la démarche de soin, elles ont de nombreuses attentes vis à vis de leur médecin généraliste dans sa manière d’aborder l’alcool. Ces attentes peuvent être des pistes d’amélioration au repérage (se sentir en confiance, avoir un médecin disponible, formé et à l’écoute, être informé/questionné). CONCLUSION : Le repérage précoce du trouble de l’usage d’alcool par les médecins généralistes est jugé comme insuffisant par la majorité des patientes interrogées. Elles décrivent de nombreuses attentes vis à vis du médecin généraliste dans sa manière d’aborder la maladie d’alcool, qui se rapprochent d’outils déjà existants comme le RPIB ou l’EM. Ces pistes d’amélioration du repérage sont dépendantes de la formation et de la disponibilité des médecins.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Alcoolisme
Alcooliques
alcool éthylique
alcool
Alcoolisme
femmes médecins
Médecins
alcoolisme
alcools
alcool
Alcoolisme
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
Neurologie - Addiction à l’alcool - Complications neurologiques de l’alcoolisme
UE 03 - Item 074
https://sides.uness.fr/corpus/Neurologie:Addiction_%C3%A0_l%E2%80%99alcool_%E2%80%93_Complications_neurologiques_de_l%E2%80%99alcoolisme
Objectif(s) Repérer, diagnostiquer, évaluer le retentissement d’une addiction à l’alcool. Expliquer les indications et principes du sevrage thérapeutique. Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
2021
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
cours
neurologie
Alcooliques
Alcoolisme
alcools
alcoolisme
Comportement toxicomaniaque
alcool
Alcoolisme
addictions
alcool éthylique
troubles neurologiques dus à l'alcool
alcoolisme
alcool
alcoolisme
toxicomanie
Alcoolisme
Neurologie
complication

---
N1-SUPERVISEE
Alcoolo-dépendance : nouvelles recommandations posologiques pour le baclofène
https://ansm.sante.fr/actualites/alcoolo-dependance-nouvelles-recommandations-posologiques-pour-le-baclofene
Nous avons révisé les recommandations posologiques des médicaments à base de baclofène indiqués dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance (Baclocur et Baclofène Zentiva). Cette révision, qui fait suite au jugement du tribunal administratif de Cergy Pontoise du 4 mars 2021, a conduit à la suppression de la limitation de posologie, qui était de 80 mg par jour. Après l’instauration d’un traitement par baclofène, la posologie doit être adaptée régulièrement pour obtenir l’efficacité thérapeutique. Si elle n’est pas atteinte à 80mg par jour, nous recommandons fortement aux professionnels de santé de proposer aux patients une prise en charge pluridisciplinaire spécialisée en addictologie...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
baclofène
alcoolisme
BACLOCUR
BACLOCUR 10 mg, comprimé pelliculé sécable
BACLOCUR 20 mg, comprimé pelliculé sécable
BACLOCUR 30 mg, comprimé pelliculé sécable
BACLOCUR 40 mg, comprimé pelliculé sécable
administration par voie orale
BACLOFENE ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable
agonistes du recepteur GABA-B

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelles sont les interventions infirmières probantes chez la personne âgée alcoolique qui permettent de prévenir l’apparition de delirium tremens ?
http://doc.rero.ch/record/333189?ln=fr
Problématique : L’alcoolisme est un problème de société actuel. En Suisse, un homme sur trois de plus de soixante-cinq ans consomme de l’alcool chaque jour (Lieberherr, 2019). En ce qui concerne la personne âgée, il a été démontré qu’elle est plus à risque de développer des complications médicales et neurologiques qu’une personne jeune. En effet, les séniors ont en général plus de commorbidités et une durée plus longue de surconsommation d’alcool (Mulkey & Olson, 2020). Une admission à l’hôpital peut entrainer un arrêt brutal de la consommation d’alcool (abstinence forcée) et le patient a un risque de développer un syndrome de sevrage alcoolique. Le délirium tremens en est sa complication la plus sévère. Le DT représente un risque accru de mortalité (Abdul & Manju, 2020). Objectif : L’objectif de cette revue de littérature est de trouver les interventions infirmières probantes qui permettent de prévenir le delirium tremens chez les personnes âgées. Concept et champs disciplinaire infirmier : Les concepts abordés dans ce travail sont : le delirium tremens, la personne âgée et les interventions infirmières. La question de départ a été éclairée à l’aide du modèle d’adaptation de Roy (Roy, 2009, 2011). Méthode : Une question de recherche a été élaborée à l’aide de la méthodologie PICOT. Une recherche scientifique sur les banques de données a permis de sélectionner dix articles dans les bases de données PUBMED et CINHAL d’après une série de critères d’inclusion et d’exclusion. Une analyse de ces articles a été réalisée au moyen de la grille de Tétreault (Tétreault, Sorita, Ledoux, & Ryan, 2014). Résultats : Au terme des analyses, les auteures ont identifié cinq catégories d’interventions probantes. Celles-ci sont les outils d’évaluation, les parcours cliniques, les marqueurs sanguins, les traitements et les connaissances et formations. Ces catégories d’interventions pourraient permettre d’améliorer la prévention du delirium tremens. Plusieurs interventions pour la pratique infirmière ont été exposées par les auteures afin de diminuer la prévalence du delirium tremens. Conclusion : La conclusion de ce travail contient les éléments facilitant sa réalisation ainsi que ses limites. Ce travail offre des pistes d’action concernant la prévention du delirium tremens qui pourraient être utiles pour la pratique infirmière
2021
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
prévenance
personne âgée
Délirium
delirium du sevrage alcoolique
alcoolisme
soins infirmiers
alcool
alcool
Alcoolisme
alcool éthylique
PERSONNE AGEE
Alcoolisme
Alcoolisme
autre psychose organique
alcoolisme
délirium trémens
Alcooliques
sujet âgé
alcools
sujet âgé de 80 ans ou plus
alcoolisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Alcool & Santé
https://www.inserm.fr/dossier/alcool-sante/
Après avoir régulièrement diminué ces dernières décennies, la consommation d’alcool stagne en France. Environ un quart des adultes ont toujours une consommation qui dépasse les repères préconisés. Ces personnes s’exposent dès lors à des complications hépatiques, cardiovasculaires, neurologiques ainsi qu’à un risque majoré de cancers. L’alcool reste ainsi la deuxième cause de mortalité prématurée dans notre pays, et une des toutes premières c