Libellé préféré : diagnostic;

Définition CISMeF : (C, F3) /diagnosis /diag ou /DI s'applique aux maladies pour désigner tous les aspects du diagnostic, y compris l'examen, le diagnostic différentiel et le pronostic. Il exclut le dépistage de masse pour lequel le qualificatif prevention et contrôle est employé. Il exclut les diagnostics radiographique, scintigraphique, échographique pour lesquels les qualificatifs radiographie, scintigraphie et echographie sont respectivement employés.;

Synonyme CISMeF : orientation diagnostique; critères diagnostiques; critère diagnostique; dépistage; détection;

Acronyme CISMeF : DI;

Synonyme MeSH : di;

Abréviation : DI 66;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(C, F3) /diagnosis /diag ou /DI s'applique aux maladies pour désigner tous les aspects du diagnostic, y compris l'examen, le diagnostic différentiel et le pronostic. Il exclut le dépistage de masse pour lequel le qualificatif prevention et contrôle est employé. Il exclut les diagnostics radiographique, scintigraphique, échographique pour lesquels les qualificatifs radiographie, scintigraphie et echographie sont respectivement employés.

N1-SUPERVISEE
Utilité clinique du dosage de la vitamine B1
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3186171/fr/utilite-clinique-du-dosage-de-la-vitamine-b1
L’Assurance maladie a saisi la HAS pour savoir si la prise en charge du dosage de la vitamine B1, actuellement limitée aux seuls hôpitaux publics, devait être ou pas étendue aux autres lieux de soins. Cette évaluation se place donc dans le contexte de maitrise médicalisée des dépenses. Deux questions principales ont été retenues pour évaluer l’utilité clinique du dosage de la vitamine B1 : Question n 1 : Existe-t-il une valeur seuil consensuelle pour définir un état de carence en vitamine B1 ? Le fait d’avoir un dosage en vitamine B1 inférieur à cette valeur seuil est-il significatif d’une augmentation de risque de complications carentielles ? Question n 2 : Dans le cas où une valeur seuil existe, la supplémentation en vitamine B1 orientée par le résultat de dosage améliore-t-elle la balance bénéfice/risque par rapport à une supplémentation réalisée sans cette donnée ?
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
carence en thiamine
carence en thiamine
thiamine
supplémentation en thiamine
thiamine
cardiopathies
dosage sérique de la vitamine B1
analyse chimique du sang
facteurs de risque
valeurs de référence
encéphalopathie de Gayet-Wernicke
syndrome de Korsakoff
neuropathies périphériques
risque
Chirurgie bariatrique
alcoolisme
grossesse
défaillance cardiaque
évaluation technologique
thiamine
dosage de la thiamine

---
N1-VALIDE
Maladie de Willebrand
Protocole National de Diagnostic et de Soins (PNDS)
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2876005/fr/maladie-de-willebrand
L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d’un patient atteint de la maladie de Willebrand. Il a pour but d’optimiser et d’harmoniser la prise en charge et le suivi de la maladie rare sur l’ensemble du territoire. Il permet également d’identifier les spécialités pharmaceutiques utilisées dans une indication non prévue dans l’Autorisation de mise sur le marché (AMM) ainsi que les spécialités, produits ou prestations nécessaires à la prise en charge des patients mais non habituellement pris en charge ou remboursés...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation pour la pratique clinique
maladies rares
continuité des soins
maladies de von willebrand
gestion des soins aux patients
maladies de von willebrand
médecins généralistes
médecine générale
hémorragie
grossesse
hémorragie
adulte
enfant
procédures de chirurgie opératoire

---
N1-SUPERVISEE
Les autotests
Coronavirus (COVID-19)
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/tout-savoir-sur-la-covid-19/autotests-covid-19
Qu’est-ce que les autotests ? À quoi servent-ils ? Quelle est la différence avec les autres tests Covid-19 présents en France ? Les autotests sont-ils fiables ? Qui peux utiliser les autotests ? Où pourrai-je me procurer un autotest ? Quelle est la conduite à tenir en cas de résultat positif de l’autotest ? Quelle est la conduite à tenir en cas de résultat négatif de l’autotest ? Les autotests seront-ils remboursés ?
2021
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
test diagnostique de la COVID-19
remboursement par l'assurance maladie
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur
information patient et grand public
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur
pandémies
techniques de laboratoire clinique

---
N1-SUPERVISEE
Syndrome de Pendred - Guide maladie chronique
protocole national de diagnostic et de soins (PNDS)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3245874/fr/syndrome-de-pendred
Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint de syndrome de Pendred. Il a été élaboré par le Centre de référence des surdités génétiques, le Centre de référence des maladies endocriniennes de la croissance et du développement, le Centre de référence des maladies rares de la thyroïde et des récepteurs hormonaux, Sous l'égide et avec le partenariat de La Filière de santé des maladies rares sensorielles SENSGENE et La Filière des maladies rares endocriniennes FIRENDO à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
recommandation pour la pratique clinique
syndrome de Pendred
syndrome de Pendred
Dépistage génétique
syndrome de Pendred
prise en charge de la maladie
prise en charge personnalisée du patient
programme clinique
continuité des soins
conseil génétique
maladie chronique
éducation du patient comme sujet
signes et symptômes
maladies rares
guide ressources
diagnostic différentiel
pronostic
Indice de gravité de la maladie
implantation cochléaire
implants cochléaires
syndrome de Pendred
syndrome de Pendred
goitre nodulaire
surdité neurosensorielle
goitre nodulaire
surdité neurosensorielle
goitre nodulaire
surdité neurosensorielle
goitre nodulaire
surdité neurosensorielle
goitre nodulaire
surdité neurosensorielle

---
N1-SUPERVISEE
Avis du 29 septembre 2020 de la Société Française de Microbiologie (SFM) relatif à la réalisation des prélèvements salivaires pour la détection du SARS-CoV-2 par RT-PCR dans le cadre du diagnostic des formes symptomatiques de la COVID-19
Version 2_21/02/2021
https://www.sfm-microbiologie.org/wp-content/uploads/2021/02/Avis-SFM-salive-SARS-CoV-2-V2-_-MAJ-fev-2021-_-def-21022021.pdf
Par saisine de la DGS en date du 21 septembre 2020, le Directeur Général de la DGS a demandé à la SFM d’émettre un avis concernant le mode opératoire pour la réalisation des prélèvements salivaires, tout en précisant également les modalités de réalisation par les patients d’autoprélèvements salivaires, afin de garantir le respect des exigences requises en phase préanalytique (matériel et modalités de prélèvement et de recueil de l’échantillon, conservation, transport …). Cette saisine fait suite à l’avis favorable, donné par la Haute Autorité de Santé (HAS), à l’inscription de la détection du génome du SARS-CoV-2 par RT-PCR sur prélèvement salivaire, sur la liste des actes et prestations, mentionnée à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale dans l’indication de diagnostic des patients symptomatiques non hospitalisés jusqu’à 7 jours après apparition des symptômes, en orientant de préférence les patients vers le prélèvement salivaire lorsque le prélèvement nasopharyngé est difficilement ou non réalisable...
2021
false
false
false
Répias
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
salive
test diagnostique de la COVID-19
Manipulation d'échantillons
prélèvement d'un échantillon de salive
information scientifique et technique
prélèvement d'échantillon pour microbiologie
RT-PCR
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 Prise en charge et suivi du patient en médecine de ville
https://www.coreb.infectiologie.com/fr/covid-19-prise-en-charge-et-suivi-du-patient-en-medecine-de-ville.html
protéger, diagnostiquer, repérer et évaluer les formes graves, prendre en charge
2021
false
false
false
Infectiologie.com
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
transmission de maladie infectieuse
COVID-19
RT-PCR
signes et symptômes
Indice de gravité de la maladie
facteurs de risque
oxygénothérapie
thromboembolie
anticoagulants
dexaméthasone
glucocorticoïdes
isolement du patient
recommandation pour la pratique clinique
prise en charge personnalisée du patient
continuité des soins
médecine générale
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-VALIDE
Hépatite E: Utilité de la sérologie et de la PCR pour le diagnostic
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2021.08568
Vous voyez en consultation à votre cabinet un patient de 64 ans, connu pour un syndrome métabolique avec un diabète de type II traité par antidiabétiques oraux et un antécédent de bypass gastrique en 2008. Il vous consulte suite à la découverte fortuite, lors du contrôle biologique annuel, d’une perturbation des tests hépatiques avec une aspartate aminotransférase (ASAT) et alanine aminotransférase (ALAT) à 10 fois la norme, phosphatase alcaline à 2 fois la norme et gamma GT à 5 fois la norme. Le patient est asymptomatique au moment de la consultation. Il signale un état grippal 2 semaines avant la prise de sang, avec asthénie et myalgies diffuses, symptômes ayant duré 2 à 3 jours. Il décrit une consommation d’alcool occasionnelle. Il n’y a pas de prise médicamenteuse suspecte, de voyage en région tropicale récent, ou de consommation de viande mal cuite. Il travaille dans l’élevage bovin, et n’a pas de contact avec des porcs
2021
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
hépatite E
hépatite E
article de périodique
réaction de polymérisation en chaîne
tests sérologiques

---
N1-SUPERVISEE
Les tests de salive comme option de rechange aux techniques habituelles de dépistage de la COVID-19
https://covid.cadth.ca/fr/depistage-et-diagnostic-fr/les-tests-de-salive-comme-option-de-rechange-aux-techniques-habituelles-de-depistage-de-la-covid-19/
Cet article propose une vue d’ensemble des tests de salive dans le contexte de la pandémie de COVID-19. On y examine brièvement les différents types de tests, les éventuels avantages de l’utilisation d’échantillons de salive, les données probantes cliniques et la pratique actuelle au Canada...
2021
false
false
false
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
COVID-19
test diagnostique de la COVID-19
information scientifique et technique
Dépistage de masse
salive
Canada
médecine factuelle
RT-PCR
test antigénique
tests sérologiques
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
techniques de laboratoire clinique

---
N1-SUPERVISEE
Absence de rôle démontré pour la recherche de sang occulte dans les selles comme test de diagnostic en dehors de la détection du cancer colorectal
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2219
Analyse de Lee MW, Pourmorady JS, Laine L. Use of fecal occult blood testing as a diagnostic tool for clinical indications: a systematic review and meta-analysis. Am J Gastroenterol 2020;115:662‑70. DOI: 10.14309/ajg.0000000000000495 Question clinique La recherche de sang occulte dans les selles est-elle un outil de diagnostic pour des indications cliniques autres que la détection du cancer colorectal (anémie, rectocolite ulcéro-hémorragique, diarrhée aiguë) ?
2021
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
tumeurs colorectales
Dépistage précoce du cancer
rectocolite hémorragique
diarrhée aiguë
Maladie aigüe
diarrhée
diarrhée
anémie par carence en fer
évaluation des résultats et des processus en soins de santé
lecture critique d'article
tumeurs colorectales
sang occulte dans les selles
sang occulte
fèces

---
N1-VALIDE
STRATEGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L’EMERGENCE DES VARIANTES D’INTERET DU SARS-CoV2
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche-lbm_vdef1.pdf
Quel est l’objectif de la réalisation d’une PCR de criblage? Pourquoi est-il important d’identifier tous les patients porteurs d’une variante ? Quel kit utiliser pour assurer l’identification des 3 variantes? Comment les CPAM ont l’information sur résultats du criblage? Comment fonctionne la remontée dans SI-DEP? Quelle transmission de l’information au ARS pour le contact-tracing? Quelles investigations de l’ARS autour des cas porteurs d’une variante? Quelle conduite à tenir pour les cas porteurs d’une variante et leurs contacts à risque?
2021
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
recommandation de santé publique
nouveau variant du coronavirus
RT-PCR
Royaume-Uni
Brésil
République d'Afrique du sud
test diagnostique de la COVID-19
COVID-19
Dépistage de masse
techniques de laboratoire clinique
trousses de réactifs pour diagnostic
mutation N501Y
traçage des contacts
test antigénique
isolement du patient
quarantaine
recommandation professionnelle
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
infections à coronavirus
techniques de laboratoire clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus

---
N1-VALIDE
STRATEGIE DE FREINAGE DE LA PROPAGATION DES VARIANTES DU SARS-COV-2: RENFORCEMENT SPECIFIQUE SUR LES VARIANTES D’INTERET 20H/501Y.V2 ET 20J/501Y.V3
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs-urgent_no12_strategie_variant.pdf
Compte-tenu de la progression de la diffusion des variantes d’intérêt du SARS-CoV2, soit les variantes 20I/501Y.V1 (dite «britannique»), 20H/501Y.V2 (dite «sud-africaine»)ou 20J/501Y.V3 (dite «brésilienne ») sur le territoire national, des mesures complémentaires sont mises en œuvre. Un renforcement spécifique est prévu sur les variantes d’intérêt 20H/501Y.V2 et 20J/501Y.V3dont la circulation est aujourd’hui minoritaire mais qui présentent un risque d’échappement immunitaire et vaccinal...
2021
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
recommandation professionnelle
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
COVID-19
test diagnostique de la COVID-19
nouveau variant du coronavirus
Brésil
République d'Afrique du sud
Royaume-Uni
mutation N501Y
Dépistage de masse
traçage des contacts
isolement du patient
quarantaine
Betacoronavirus
infections à coronavirus
techniques de laboratoire clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Syndrome lipodystrophique de Dunnigan - Guide maladie chronique
protocole national de diagnostic et de soins (PNDS)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3236803/fr/syndrome-lipodystrophique-de-dunnigan
Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint du syndrome lipodystrophique de Dunnigan. Les étiologies du polyhandicap sont dans leur grande majorité des maladies rares, diagnostiquées ou non. Il a été élaboré par le Centre de Référence des Pathologies Rares de l’Insulino-Sécrétion et de l’Insulino-Sensibilité (PRISIS), à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
prise en charge personnalisée du patient
continuité des soins
programme clinique
personnes handicapées
signes et symptômes
guide ressources
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
diagnostic différentiel
conseil génétique
Dépistage génétique
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
prise en charge de la maladie
éducation du patient comme sujet
algorithme
maladies rares
recommandation pour la pratique clinique
lipodystrophie partielle familiale
Lipodystrophie partielle familiale de type 2
maladie chronique
lipodystrophie partielle familiale
lipodystrophie partielle familiale
lipodystrophie partielle familiale
lipodystrophie partielle familiale
lipodystrophie partielle familiale
lipodystrophie partielle familiale
lipodystrophie partielle familiale

---
N1-SUPERVISEE
Glycogénose de Type III (GSD III pour Glycogen Storage Disease Type III) - Guide maladie chronique
protocole national de diagnostic et de soins (PNDS)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3237036/fr/glycogenose-de-type-iii-gsd-iii-pour-glycogen-storage-disease-type-iii
Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint de la GSD III. Il a été élaboré par le Centre de référence des Maladies héréditaires du métabolisme à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
prise en charge personnalisée du patient
continuité des soins
glycogénose de type III
glycogénose de type III
signes et symptômes
glycogénose de type III
traitement d'urgence
glycogénose de type III
conseil génétique
glycogénose de type III
guide ressources
recommandation pour la pratique clinique
maladie chronique
glycogénose de type III

---
N1-SUPERVISEE
Symptômes prolongés suite à une Covid-19 de l’adulte - Diagnostic et prise en charge
Réponses rapides dans le cadre de la COVID-19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3237041/fr/symptomes-prolonges-suite-a-une-covid-19-de-l-adulte-diagnostic-et-prise-en-charge
Cette réponse rapide fait suite à une saisine du Ministre de la santé en date du 14 décembre 2020 afin que la Haute Autorité de santé élabore, au travers d’une approche multidisciplinaire, des conduites à tenir, à destination des professionnels de santé, et principalement à ceux qui interviennent en premier recours, pour la prise en charge et l’orientation des patients qui présentent des symptômes prolongés suite à une Covid-19. La Covid-19 est une maladie d’expression polymorphe, tant par sa présentation clinique que par sa gravité et sa durée.
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
signes et symptômes
COVID-19
COVID-19
Réadaptation
recommandation professionnelle
gestion des soins aux patients
adulte
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge de la main bote radiale
Guide maladie chronique
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3222751/fr/prise-en-charge-de-la-main-bote-radiale
Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint d’une main bote radiale. Il a été élaboré par le centre de référence des anomalies du développement et syndromes malformatifs, à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
personnes handicapées
prise en charge personnalisée du patient
continuité des soins
Hémimélie radiale
Hémimélie radiale
Hémimélie radiale
programme clinique
maladies rares
radius
anomalies morphologiques congénitales de la main
Hémimélie radiale
procédures orthopédiques
Hémimélie radiale
Hémimélie radiale
guide ressources
nouveau-né
nourrisson
enfant
adulte
algorithme
recommandation pour la pratique clinique
prise en charge de la maladie
maladie chronique

---
N1-SUPERVISEE
Avis du 15 mars 2021 - détection antigénique rapide du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal (TDR, TROD et autotest)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3243455/fr/avis-n-2021-0015/ac/seap-du-15-mars-2021-du-college-de-la-has-relatif-a-la-detection-antigenique-rapide-du-virus-sars-cov-2-sur-prelevement-nasal-tdr-trod-et-autotest
La HAS poursuit sa veille sur les tests de diagnostic et de dépistage de la COVID-19 dans le but d’optimiser la stratégie de prise en charge de la COVID-19 au fil de l’apparition des nouvelles offres et de l’évolution des connaissances scientifiques. Fin septembre 2020, elle avait rendu un premier avis favorable pour l’utilisation des tests antigéniques sur prélèvement nasopharyngé, tests largement déployés depuis en complément des tests RT-PCR. Plus rapides, les tests antigéniques sont désormais disponibles sur prélèvement nasal, en test de diagnostic rapide (TDR), en test rapide d’orientation diagnostique (TROD) ou sous forme d’autotests. Sur la base de premières données scientifiques et de l’avis des experts qu’elle a réunis, la HAS se prononce aujourd’hui sur les indications des tests antigéniques sur prélèvement nasal, qu’ils s’agissent de TDR et TROD d’une part (prélèvement, réalisation et interprétation par un professionnel) ou d’autotests d’autre part (prélèvement, réalisation et interprétation par la personne elle-même). Elle en précise également les performances minimales requises.
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
test diagnostique de la COVID-19
Dépistage de masse
test antigénique
Antigène covid-19
trousses de réactifs pour diagnostic
prélèvement nasal
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur
muqueuse nasale
évaluation technologique
virus du SRAS
pandémies
techniques de laboratoire clinique
Betacoronavirus

---
N1-SUPERVISEE
Protocole national d’investigation des infections à SARS-COV-2 liées au variant 20C/H655Y survenant hors zone de surveillance renforcée dans le Finistère et les Côtes d’Armor
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/protocolevariant20c.pdf
Une surveillance renforcée des cas d’infection à SARS-CoV-2 liés au variant 20C/H655Y (numéro de lignage PANGO B.1.616) a été mise en place suite à l’identification d’un regroupement de cas liés à ce variant au centre hospitalier de Lannion (Côtes d’Armor) entre les mois de janvier et mars 2021. Des cas ont été identifiés dans d’autres régions mais à ce jour (23/03/21), tous sont directement ou indirectement rattachés au CH de Lannion.
2021
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
test diagnostique de la COVID-19
surveillance de l'environnement
nouveau variant du coronavirus
France
Bretagne
COVID-19
transmission de maladie infectieuse
Notification des maladies
recommandation de santé publique
Notification des maladies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-VALIDE
Guide maladie chronique - Parcours de soins de la bronchopneumopathie chronique obstructive
https://www.has-sante.fr/jcms/c_1242507/parcours-de-soins-de-la-bronchopneumopathie-chronique-obstructive
Le guide du parcours de soins décrit la prise en charge usuelle d’une personne ayant une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Il est destiné aux professionnels impliqués dans la prise en charge globale des patients, du secteur sanitaire, social et médico-social. Tenant compte de la pluri-professionnalité de la prise en charge, le guide aborde le rôle, la place et les modalités de coordination des différents professionnels. II est accompagné d'une synthèse sur les points critiques de la prise en charge et de 10 messages pour améliorer ses pratiques.
2020
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
355. Insuffisance respiratoire aiguë
199. Dyspnée aiguë et chronique
200. Toux chez l'enfant et chez l'adulte (avec le traitement)
205. Bronchopneumopathie chronique obstructive chez l'adulte et l'enfant
français
recommandation professionnelle
prise en charge de la maladie
broncho-pneumopathie chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive
continuité des soins
broncho-pneumopathie chronique obstructive
éducation du patient comme sujet
rôle professionnel
broncho-pneumopathie chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive

---
N1-VALIDE
La prévention et la prise en charge des infections par le virus de l'herpès simplex
https://www.cps.ca/fr/documents/position/prevention-prise-en-charge-infections-le-virus-herpes-simplex
Chez les nouveau-nés, l'infection par le virus de l'herpès simplex humain (VHS) peut avoir des conséquences cliniques dévastatrices, y compris la mortalité et une importante morbidité. Tous les nourrissons sont vulnérables à l'infection par le VHS néonatal. Le présent document de principes contient une analyse de l'épidémiologie, de la transmission et des facteurs de risque et s'attarde tout particulièrement sur l'infection intrapartum. Il présente une évaluation du diagnostic et du pronostic selon la catégorie d'infection, de même que les modalités et les limites des examens. Les recommandations relatives à la prise en charge des nouveau-nés dont l'exposition au VHS intrapartum est confirmée se fondent sur des avis d'experts, car il est impossible de procéder à un essai aléatoire pour comparer les possibilités thérapeutiques. Des conseils sont donnés pour la prise en charge empirique des nourrissons chez qui on craint un sepsis clinique, y compris ceux qui ne répondent pas à la thérapie antibactérienne. Le présent document de principes remplace celui que la Société canadienne de pédiatrie a publié en 2006.
2020
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
herpès
nouveau-né
recommandation pour la pratique clinique
transmission verticale de maladie infectieuse
herpès
herpès
herpès
algorithme
aciclovir
antiviraux

---
N1-SUPERVISEE
Quelle est la précision diagnostique des tests sérologiques pour la détection de l'infection par le virus responsable de la COVID-19 ?
https://www.cochrane.org/fr/CD013652/INFECTN_quelle-est-la-precision-diagnostique-des-tests-serologiques-pour-la-detection-de-linfection-par-le
Des tests précis permettent d'identifier les personnes qui pourraient avoir besoin d'un traitement, ou qui doivent s'isoler pour éviter la propagation de l'infection. Le fait de ne pas détecter les personnes atteintes de la COVID-19 lorsqu'elle est présente (un résultat faux négatif) pourrait retarder le traitement et risquer de propager l'infection à d'autres personnes. Une identification incorrecte de la COVID-19 lorsqu’elle n’est pas présente (un résultat faux positif) peut entraîner des tests supplémentaires inutiles, un traitement et l'isolement de la personne et de ses proches. L'identification correcte des personnes qui ont déjà eu la COVID-19 est importante pour mesurer la propagation de la maladie, évaluer le succès des interventions de santé publique (comme l'isolement) et éventuellement identifier les personnes immunisées (si, à l'avenir, il devait être démontré que les anticorps indiquent une immunité)...
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
anglais
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
sensibilité et spécificité
Anticorps anti-covid-19
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
tests sérologiques
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge de premier recours des patients suspectés de COVID-19 après la levée du confinement
Réponses rapides dans le cadre du COVID-19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3190801/fr/prise-en-charge-de-premier-recours-des-patients-suspectes-de-covid-19-apres-la-levee-du-confinement
La France est entrée le 14 mars 2020 en stade 3 de l’épidémie de COVID-19. Ces réponses rapides concernent des patients suspects de COVID 19 dans le cadre des soins de premiers recours après la levée du confinement. La durée médiane d’incubation de COVID-19 est de 5 à 6 jours (14 jours au maximum). La phase contagieuse est de 8 jours en moyenne et commence 1 à 2 jours avant le début des symptômes. Le COVID-19 est responsable d'une atteinte le plus souvent respiratoire, mais d'autres manifestations sont possibles (neurologiques, cognitives, cardio-vasculaires, digestives, hépatiques, rénales, méta-boliques, musculo-squelettiques, psychiatriques, dermatologiques, etc.), et/ou la décompensation d’une maladie chronique.
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
test diagnostique de la COVID-19
RT-PCR
signes et symptômes
diagnostic différentiel
Indice de gravité de la maladie
tests sérologiques
isolement du patient
masques
traçage des contacts
recommandation professionnelle
prise en charge personnalisée du patient
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge des intoxications médicamenteuses et par drogues récréatives
https://www.srlf.org/wp-content/uploads/2020/06/RFE-Toxico-SRLF-2020.pdf
https://www.sfmu.org/upload/consensus/RFE_Toxico_sfmu.pdf
Les intoxications représentent très probablement l’une des premières causes d’admission dans les services d’urgences et de réanimation. Un nombre important de bouleversements épidémiologiques est survenu au cours des dix dernières années, avec notamment la crise américaine des overdoses aux opioïdes et la diffusion exponentielle des nouvelles drogues festives de synthèse appelées nouvelles substances psychoactives (NPS). Les méthodes analytiques de screening et de dosage ont aussi connu des progrès techniques majeurs, donnant désormais la possibilité au médecin en charge du patient intoxiqué d’obtenir un diagnostic de certitude dans un délai de plus en plus court.
2020
false
false
true
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
Substances récréatives
intoxication causée par l'abus de drogues à usage récréatif
Indice de gravité de la maladie
triage
assistance par téléphone
Soins de réanimation
admission du patient
intoxication
Analyses toxicologiques de laboratoire
intubation trachéale
lavage gastrique
Charbon actif
irrigation de l'intestin (procédure)
dialyse rénale
Traitement d'alcalinisation des urines
antidotes
ventilation artificielle
acétaminophène
acétylcystéine
drogues fabriquées clandestinement
agents cardiovasculaires
émulsion lipidique intraveineuse
oxygénation extracorporelle sur oxygénateur à membrane
recommandation par consensus
Intoxication médicamenteuse
gestion des soins aux patients
intoxication
préparations pharmaceutiques
drogues des rues
charbon de bois

---
N1-SUPERVISEE
Le développement du langage et quand consulter une orthophoniste
http://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/le-developpement-du-langage-et-quand-consulter-une-orthophoniste
2020
false
false
false
Hôpital de Montréal pour Enfants
France
nourrisson
enfant
développement du langage oral
troubles du développement du langage
signes et symptômes
orthophonie
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage des porteurs du SARS-CoV-2 : et les tests salivaires ?
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-depistage-des-porteurs-du-sars-cov-2-et-les-tests-salivaires/
La diminution, depuis plusieurs semaines, du nombre de consultations médicales pour suspicion de Covid-19, le taux d’occupation à l’hôpital des lits de réanimation qui est récemment passé sous la barre symbolique de 700 (682 le 23 juin) et le maintien d’un coefficient R0 inférieur à 1 dans la majorité des régions, confirment la fin de la poussée épidémique. Toutefois, le virus circule toujours et une résurgence est possible d’ici quelques semaines à quelques mois. La situation actuelle en Chine, en Inde ou au Portugal incite à la vigilance et à se donner les moyens de détecter au plus vite toute reprise épidémique. La stratégie actuelle de surveillance repose sur la détection des nouveaux foyers et la recherche des cas contacts par des tests RT-PCR sur prélèvements rhinopharyngés. Cette stratégie, décalée dans le temps par rapport à une recrudescence de la circulation du virus, est efficace tant que le nombre de nouveaux foyers reste limité. Une approche complémentaire serait de faire des tests virologiques sur des échantillons représentatifs de la population de chaque département, de façon itérative. Cela permettrait de connaître le niveau de circulation du virus au jour des prélèvements et donc de réagir plus vite. Toutefois, les prélèvements rhinopharyngés présentent des inconvénients : ils nécessitent du matériel dédié et du personnel qualifié pour le pratiquer correctement. Ils sont désagréables voire douloureux pour le patient, d’où l’éventualité de refus de se faire tester par les personnes qui n’en ressentent pas le besoin. L’alternative est le recueil de salive ou de crachats, qui élimine les inconvénients du prélèvement rhinopharyngé.
2020
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
test salivaire
test diagnostique de la COVID-19
salive
expectoration
information scientifique et technique
Dépistage de masse
techniques de laboratoire clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Détection du SARS-CoV-2 par RT-PCR sur frottis nasopharyngé
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2020.08554
Un résultat négatif de PCR nasopharyngée, malgré une excellente performance analytique du test, ne permet pas toujours d’exclure le COVID-19. Dans ce contexte, la prise en charge clinique et les conseils d’isolement se révèlent complexes...
https://doi.org/10.4414/fms.2020.08554
2020
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
test diagnostique de la COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
RT-PCR
échantillon nasopharyngien par écouvillonnage
sensibilité et spécificité
temps
signes et symptômes
article de périodique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique
Betacoronavirus

---
N1-SUPERVISEE
Entéropathies éosinophiliques
https://www.paediatrieschweiz.ch/fr/enteropathies-eosinophiliques/
Lors de douleurs abdominales, de troubles digestifs mais aussi de symptômes non gastro-intestinaux, souvent des aliments sont considérés comme étant des déclencheurs possibles, sans qu’on puisse le prouver par des analyses allergologiques. On distingue en principe deux types de réactions à des aliments, d’une part les intolérances alimentaires, pour lesquelles on ne dispose pas de tests spécifiques, d’autre part les allergies alimentaires IgE-médiées mises en évidence par des analyses biologiques spécifiques. Contrairement aux allergies alimentaires IgE-médiées, les symptômes des réactions à des aliments non IgE-médies apparaissent typiquement avec un retard de souvent plusieurs heures voire jours après l’ingestion de l’aliment en question. Le diagnostic des syndromes de réactions d’hypersensibilité à des aliments est donc purement clinique et se base sur l’anamnèse, les symptômes et le lien possible avec un aliment...
2020
false
false
false
Pédiatrie suisse
Suisse
proctocolite allergique induite par des protéines alimentaires
nourrisson
signes et symptômes
proctocolite allergique induite par des protéines alimentaires
entéropathie allergique induite par des protéines alimentaires
entéropathie allergique induite par des protéines alimentaires
oesophagite à éosinophiles
oesophagite à éosinophiles
maladies rares
article de périodique
éosinophilie
entéropathie éosinophilique
entérite
gastrite
entérite
éosinophilie
gastrite

---
N1-SUPERVISEE
Organisation du diagnostic et du traitement des apnées obstructives du sommeil : une comparaison internationale
https://kce.fgov.be/fr/organisation-du-diagnostic-et-du-traitement-des-apn%C3%A9es-obstructives-du-sommeil-une-comparaison
Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) est un trouble du sommeil assez courant ; près de 140 000 personnes sont aujourd’hui traitées en Belgique pour ce problème de santé. Le traitement fait le plus souvent appel à un appareil appelé CPAP, qui insuffle de l’air dans les voies respiratoires pendant le sommeil. Pour être remboursé en Belgique, ce traitement requiert systématiquement une nuit d’examens au laboratoire de sommeil, dans un hôpital, pour confirmer le diagnostic. Une autre nuit à l’hôpital est le plus souvent considérée nécessaire pour ajuster le traitement. Or les appareils d’aujourd’hui permettent d’effectuer les mesures nécessaires au domicile du patient, ce qui est beaucoup plus confortable et plus proche des conditions normales de sommeil. Cela représenterait aussi une économie considérable pour les soins de santé. Le KCE propose donc quelques pistes pour réorganiser la prise en charge du SAOS et son financement...
2020
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
syndrome d'apnées obstructives du sommeil
syndrome d'apnées obstructives du sommeil
risque
Dépistage de masse
prévalence
syndrome d'apnées obstructives du sommeil
continuité des soins
ventilation en pression positive continue
avancement mandibulaire
comportement en matière de santé
Belgique
rapport
résumé ou synthèse en français
syndrome d'apnées obstructives du sommeil

---
N1-SUPERVISEE
Les cancers bronchopulmonaires en 10 points clés
https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Les-cancers-bronchopulmonaires-en-10-points-cles
Outils pour la pratique des médecins généralistes - Du diagnostic au suivi
2020
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
Tumeur bronchopulmonaire
tumeurs du poumon
tumeurs du poumon
Tumeurs des bronches
Tumeurs des bronches
médecine générale
continuité des soins
recommandation professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Les cancers colorectaux en 12 points clés
https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Les-cancers-colorectaux-en-12-points-cles
Outils pour la pratique des médecins généralistes - Du diagnostic au suivi
2020
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
tumeurs colorectales
tumeurs colorectales
continuité des soins
médecine générale
facteurs de risque
recommandation professionnelle
tumeurs colorectales

---
N1-SUPERVISEE
Les cancers des voies aérodigestives supérieures en 10 points clés
https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Les-cancers-des-voies-aerodigestives-superieures-en-10-points-cles
Outils pour la pratique des médecins généralistes - Du diagnostic au suivi
2020
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
médecine générale
continuité des soins
Tumeurs des voies aérodigestives supérieures
Tumeurs des voies aérodigestives supérieures
Tumeurs des voies aérodigestives supérieures
facteurs de risque
recommandation professionnelle
tumeurs de la tête et du cou
tumeurs de la tête et du cou
tumeurs de la tête et du cou

---
N1-SUPERVISEE
Les cancers du sein en 10 points clés
https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Les-cancers-du-sein-en-10-points-cles
Outils pour la pratique des médecins généralistes - Du diagnostic au suivi
2020
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
médecine générale
tumeurs du sein
tumeurs du sein
continuité des soins
recommandation professionnelle
tumeurs du sein

---
N1-SUPERVISEE
Adénocarcinome oesophagien
https://canadiantaskforce.ca/lignesdirectrives/lignes-directrices-publiees/adenocarcinome-oesophagien/?lang=fr
Les présentes lignes directrices portent sur le dépistage de l’adénocarcinome œsophagien (ACO) ou de ses états précurseurs (p. ex., œsophage de Barrett, dysplasie) chez les adultes ( 18 ans) atteints de reflux gastro-œsophagien (RGO) chronique. Les données probantes sur le dépistage de l’ACO étaient fondées sur des données probantes de très faible qualité. Une étude de cohorte rétrospective a comparé le dépistage à l’absence de dépistage et n’a signalé aucun avantage. Bien que les patients qui avaient déjà eu une oesophagogastroduodénoscopie (OGD) de dépistage étaient statistiquement plus susceptibles d’avoir un stade inférieur d’ACO, il n’y avait pas de différence statistiquement significative en matière de survie (c.‑à‑d. aucun avantage), il n’y avait pas de différence de survie statistiquement significative entre le dépistage et l’absence de dépistage. Deux essais qui ont comparé les modalités de dépistage ont signalé un événement indésirable grave découlant du dépistage.
2020
false
false
false
GECSSP - Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
Canada
Adénocarcinome de l'oesophage
tumeurs de l'oesophage
Adénocarcinome de l'oesophage
Dépistage précoce du cancer
facteurs de risque
reflux gastro-oesophagien
maladie chronique
adulte
oesophage de barrett
médecine factuelle
états précancéreux
Dysplasie oesophagienne
recommandation pour la pratique clinique
adénocarcinome
adénocarcinome
tumeurs de l'oesophage
adénocarcinome
tumeurs de l'oesophage

---
N1-SUPERVISEE
Questions/réponses sur l’infection à papillomavirus humains (HPV), cause de cancer du col de l’utérus, et le dépistage
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3146343/fr/questions/reponses-sur-l-infection-a-papillomavirus-humains-hpv-cause-de-cancer-du-col-de-l-uterus-et-le-depistage
Vous êtes une femme entre 25 et 65 ans ? Vous êtes concernée par le dépistage du cancer du col de l’utérus. Ce document, conçu sous forme de questions/réponses, vous informe sur : l’infection à papillomavirus humains (HPV) et ses modes de transmission, la prévention du cancer du col de l’utérus et son dépistage. Pour plus d’informations, consultez votre médecin, votre gynécologue ou votre sage-femme...
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
tumeurs du col de l'utérus
Femelle
infections à papillomavirus
signes et symptômes
tests de détection de l'ADN du virus du papillome humain
remboursement par l'assurance maladie
brochure pédagogique pour les patients
dépistage du cancer
tumeurs du col de l'utérus
Dépistage précoce du cancer
infections à papillomavirus

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer du col de l’utérus : le test HPV recommandé chez les femmes de plus de 30 ans
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3192618/fr/depistage-du-cancer-du-col-de-l-uterus-le-test-hpv-recommande-chez-les-femmes-de-plus-de-30-ans
Les modalités de dépistage du cancer du col de l’utérus chez les femmes âgées de 25 à 29 ans sont maintenues, mais elles évoluent pour les femmes âgées de 30 à 65 ans. La Haute Autorité de santé recommande que le test HPV, plus efficace pour ces femmes, remplace l’examen cytologique. Un document « Questions/Réponses » a été conçu pour apporter plus de précisions aux questions qui pourraient se poser...
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
tumeurs du col de l'utérus
infections à papillomavirus
infections à papillomavirus
recommandation
tests de détection de l'ADN du virus du papillome humain
Frottis vaginaux
article de périodique
Dépistage précoce du cancer
Tests de dépistage du cancer
tumeurs du col de l'utérus
Femelle

---
N1-SUPERVISEE
Manifestations cutanées de type perniose possiblement liées à l’infection au SRAS-CoV-2 - Recommandations pour la gestion des cas et des contacts
https://www.inspq.qc.ca/publications/3041-manifestations-cutanees-perniose-covid19
Question Considérant que la perniose peut être associée à l’infection au SRAS-CoV-2, quelles sont les implications en ce qui a trait à la gestion des personnes atteintes de ce type de manifestation cutanée (la perniose), et de leurs contacts? Méthodologie Cet avis a été rédigé à partir de la réponse rapide produite par l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS,2020) COVID-19 : manifestations cutanées (lésions de type perniose, lésions associées à des dommages vasculaires et autres types de lésions) ainsi que d’une recension complémentaire des écrits scientifiques et des positions des différents groupes d’experts et d’instances de santé publique, réalisée par l’INSPQ. De plus, une extraction de données du fichier de déclaration des cas de COVID-19 (V10) a été effectuée pour la recherche de cas signalés au Québec. L’avis a été révisé par le Comité élargi sur la gestion des cas et des contacts dans la communauté de l’INSPQ...
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
Érythème pernio
Québec
enfant
adolescent
adulte
sujet âgé
techniques d'amplification d'acides nucléiques
prise en charge personnalisée du patient
traçage des contacts
recommandation professionnelle
manifestations cutanées
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Les symptômes et l'examen médical peuvent-ils permettre de diagnostiquer correctement la maladie à coronavirus (COVID-19) ?
https://www.cochrane.org/fr/CD013665/INFECTN_les-symptomes-et-lexamen-medical-peuvent-ils-permettre-de-diagnostiquer-correctement-la-maladie
La COVID-19 est une maladie infectieuse causée par le virus du SRAS-CoV-2. La plupart des personnes atteintes de COVID-19 ont une maladie respiratoire légère à modérée ; d'autres souffrent de maladies graves, telles que la pneumonie due à la COVID-19. Le diagnostic formel nécessite l'analyse en laboratoire d'échantillons prélevés dans le nez et la gorge, ou des tests d'imagerie comme les scanners (tomodensitométrie). Cependant, les premières informations diagnostiques, et les plus accessibles, proviennent des symptômes et des signes observés à l'examen clinique. Si le diagnostic initial par les symptômes et les signes était précis, la nécessité de recourir à des tests de diagnostic spécialisés, qui prennent beaucoup de temps, serait réduite...
2020
false
false
false
Cochrane
France
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
signes et symptômes
Infection respiratoire covid-19
Pneumonie covid-19
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
examen physique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Questionnaire des symptômes COVID-19
https://www.inspq.qc.ca/publications/3042-questionnaire-symptomes-covid19
Ce questionnaire vise à faire le triage des travailleurs avant leur entrée dans le milieu de travail permettant d’exclure ceux qui présentent des symptômes et qui ne sont pas des contacts d’un cas connu et suivis par la santé publique. Il est destiné aux milieux de travail (autres que les milieux de soins, les milieux scolaires, les garderies et les camps de jour) afin d’assurer le retrait rapide des travailleurs à risque d’être atteints de la COVID-19 et pour prévenir la transmission aux personnes présentes dans l’entreprise. Un employé exclu par ce questionnaire doit contacter le 1 877 644-4545 pour les consignes à suivre (consulter le site quebec.ca pour les numéros de téléphone locaux). Lors de l’appel, la personne précise qu’elle est un travailleur...
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
questionnaire
signes et symptômes
Québec
lieu de travail
information scientifique et technique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Un diagnostic étiologique dans les méningoencéphalites sans faire d’hypothèse a priori, est-ce possible ? Intérêts du séquençage métagénomique
https://www.srlf.org/article/diagnostic-etiologique-meningoencephalites-faire-dhypothese-priori-est-ce-possible-interets
Question évaluée Méningites et encéphalites : Apports du séquençage métagénomique nouvelle génération (metagenomic Next Generation Sequencing, mNGS) pour la pratique clinique ? Type d’étude Étude prospective multicentrique (8 centres aux USA) pour évaluation d’un nouvel outil diagnostic. Population étudiée Enfants ou adultes atteints de méningite, d’encéphalite, ou de myélite en cours d’exploration sans cause identifiée.
2020
false
false
false
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
méningoencéphalite
adulte
enfant
liquide cérébrospinal
lecture critique d'article
métagénomique
méningoencéphalite
analyse de séquence d'ADN

---
N1-SUPERVISEE
Avis relatif à la pertinence d'un âge minimal pour tester les enfants par RT-PCR de SARS-CoV-2 avant un départ en Outre-mer
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=876
Le HCSP évalue la pertinence de fixer à 11 ans la limite d’âge pour un dépistage de Covid-19 par RT-PCR pour entrer en Outre-mer. Afin de contrôler l’épidémie de Covid-19 en Outre-mer, un dépistage par RT-PCR de SARS-CoV-2 réalisé 3 jours avant le départ est exigé à l’entrée de ces territoires à partir du 10 juillet 2020. Les situations épidémiologiques en Guyane et à Mayotte se distinguent de celles de la métropole, de la Guadeloupe, de la Martinique et de La Réunion du fait d’une circulation importante du SARS-CoV-2 et d’une tension sur l’offre de soins. Ainsi, il importe pour ces 2 départements, de veiller à ne pas aggraver la situation sanitaire par l’arrivée de voyageurs porteurs du SARS-CoV-2 pouvant impacter la situation épidémique et la tension sur l’offre de soins ou de voyageurs indemnes de Covid-19 mais à risque de formes graves en cas d’infection sur place...
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
voyage
test diagnostique de la COVID-19
adolescent
DOM
Guyane française
Comores
Mayotte
Réunion
Martinique
Guadeloupe
facteurs de risque
recommandation de santé publique
enfant
RT-PCR
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique

---
N1-SUPERVISEE
Sols pollués par l’arsenic : information à destination des habitants
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3193513/fr/sols-pollues-par-l-arsenic-information-a-destination-des-habitants
Vous habitez dans un site où la concentration d’arsenic dans le sol pourrait présenter des risques pour votre santé en cas d’exposition prolongée. L’agence régionale de santé (ARS) y coordonne une politique de limitation de ces risques. Ce document explique comment limiter votre exposition à l’arsenic, dans quels cas votre médecin propose de dépister une surexposition, et quelle est la prise en charge d’une intoxication par l’arsenic. Il a été rédigé sur la base des recommandations aux professionnels de santé et aux pouvoirs publics publiées par la Haute Autorité de santé et la Société de toxicologie clinique en mars 2020.
2020
false
false
false
HAS -