Libellé préféré : facteurs de risque;

Définition du MeSH : Aspect du comportement ou du style de vie personnel, exposition environnementale, ou caractéristique innée ou héritée, qui, sur la base d'une évidence épidémiologique, est connue pour être associée à un état sanitaire et considéré comme étant important pour la prévention. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : facteur favorisant; facteur risque; Facteur de risque; Population exposée; Population à haut risque;

Acronyme CISMeF : FDR;

Hyponyme MeSH : Populations à risque; Populations à risques;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Facteur de risque;

Société canadienne du cancer : http://info.cancer.ca/f/glossary/F/Facteur_de_risque.htm;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Aspect du comportement ou du style de vie personnel, exposition environnementale, ou caractéristique innée ou héritée, qui, sur la base d'une évidence épidémiologique, est connue pour être associée à un état sanitaire et considéré comme étant important pour la prévention. [Traduction effectuée avant 2008]

N3-AUTOINDEXEE
Quel est l’effet des glucides accessibles au microbiote (Microbiota Accessible Carbohydrates, MAC) sur les facteurs de risque cardiovasculaire chez les adultes atteints de diabète de type 2 ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2275
Analyse de Xu B, Fu J, Qiao Y, et al. Higher intake of microbiota-accessible carbohydrates and improved cardiometabolic risk factors: a meta-analysis and umbrella reviews of dietary management in patients with type 2 diabetes. Am J Clin Nutr 2021;113:1515-30. DOI: 10.1093/ajcn/nqaa435 Question clinique 1/ Quel est l’effet d’un apport plus élevé, par comparaison avec un apport plus faible, en glucides accessibles au microbiote (Microbiota Accessible Carbohydrates, MAC) sur les facteurs de risque cardiométabolique chez les adultes atteints de diabète de type 2 ? 2/ Dans quelle mesure l’effet des interventions diététiques existantes sur la réduction des facteurs de risque cardiovasculaire chez les adultes atteints de diabète de type 2 est-il étayé ? Conclusion Cette synthèse méthodique avec méta-analyse, qui a été menée correctement d’un point de vue méthodologique, permet de tirer comme conclusion que les glucides accessibles au microbiote (Microbiota Accessible Carbohydrates, MAC) entraînent une amélioration statistiquement significative de la glycémie et d’autres facteurs de risque cardiovasculaire chez les patients atteints de diabète de type 2. Cependant, on ne sait pas bien quelle est la pertinence clinique de l’effet sur ces critères de jugement intermédiaires. De plus, les résultats sont souvent très hétérogènes, et les analyses de sous-groupes indiquent que, pour pouvoir tirer des conclusions pertinentes, d’autres recherches à plus long terme sont nécessaires dans des populations spécifiques. La revue parapluie montre également la nécessité d’autres recherches qualitatives méthodologiques sur les interventions nutritionnelles chez les personnes atteintes de diabète de type 2.
2022
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
risque cardiovasculaire
hydrates de carbone
Adulte
Glucides
Adulte
Diabète de type 2
glucides
adulte
molécules d'adhérence cellulaire
Glucides
glucides
thérapies complémentaires
facteurs de risque
maladie
risque cardiovasculaire
adulte
facteur de risque
diabète non insulino-dépendant
microbiote
diabète de type 2

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyses multivariées des facteurs de risque associés aux incidents d'exposition en laboratoire
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2022-48/numero-7-8-juillet-aout-2022/analyses-multivariees-facteurs-risque-associes-incidents-exposition-laboratoire.html
Contexte : Les laboratoires qui participent à l'étude des agents biologiques pathogènes présentent un risque inhérent d'exposition pour le personnel de laboratoire et la collectivité. Les activités de biosécurité et de biosûreté en laboratoire sont essentielles pour réduire au minimum la probabilité d'incidents découlant d'exposition involontaire. L'objectif de la présente étude est de décrire les facteurs associés à l'occurrence d'incidents d'exposition dans un laboratoire au moyen d'un modèle prédictif. Méthodes : Le Système de surveillance de déclaration des incidents en laboratoire au Canada est un système de surveillance national qui recueille des données en temps réel à partir des rapports soumis sur les incidents de laboratoire impliquant des agents pathogènes humains et des toxines. Les données sur les incidents d'exposition en laboratoire datant de 2016 à 2020 ont été extraites du système. On a modélisé la fréquence des incidents d'exposition par mois, à l'aide d'une régression de Poisson avec plusieurs facteurs de risque possibles, incluant la saisonnalité, le secteur, le type d'occurrence, les causes fondamentales, le rôle et le niveau d'éducation des personnes exposées, ainsi que les années d'expérience en laboratoire. Une méthode de sélection pas à pas a été utilisée pour élaborer un modèle parcimonieux en tenant compte des facteurs de risque importants identifiés dans la littérature.
2022
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
facteur de risque
analyse statistique factorielle
incidence
facteurs de risque
Exposition
effets de l'exposition à un agent externe
Appréciation des risques
laboratoires
Analyse multifactorielle

---
N2-AUTOINDEXEE
COVID-19 (SRAS-CoV-2) : Revue de littérature sur les facteurs de risque des travailleurs avec maladie(s) chronique(s)
https://www.inspq.qc.ca/publications/3234-facteurs-risque-travailleurs-maladies-chroniques-covid19
Cette revue rapide de la littérature dresse un état des connaissances sur les maladies chroniques associées à un risque accru de complications de la COVID-19 chez les adultes comme il était en décembre 2020. Un total de 109 articles a été sélectionné pour ce travail, et les résultats de 41 études ont été analysés de façon détaillée.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
revue de la littérature
facteurs de risque
maladie chronique
facteur de risque
virus du SRAS
littérature de revue comme sujet
COVID-19
Maladies
Littérature
COVID-19
maladie chronique
Maladie chronique

---
N3-AUTOINDEXEE
Évolution des facteurs de risque de troubles musculo-squelettiques chez les salariés du bâtiment et des travaux publics. Études Sumer 2010 et 2017
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-liees-au-travail/troubles-musculo-squelettiques/documents/enquetes-etudes/evolution-des-facteurs-de-risque-de-troubles-musculo-squelettiques-chez-les-salaries-du-batiment-et-des-travaux-publics.-etudes-sumer-2010-et-2017
En 2017, comme en 2010, les salariés du BTP sont plus exposés aux contraintes biomécaniques que les salariés des autres secteurs, et sont moins exposés aux facteurs de risque psychosociaux et aux contraintes organisationnelles. La co-exposition à des contraintes biomécaniques et à des contraintes de rythme dans le travail est en légère baisse mais touche encore plus d'un salarié sur trois (35 %). Comme en 2010, l'exposition aux contraintes biomécaniques concerne davantage les hommes et les ouvriers en 2017. Par rapport à 2010, en 2017, les salariés de la construction de routes et voies ferrées sont plus exposés à la position en torsion ou accroupie (construction de routes et autoroutes) ainsi qu'à la contrainte industrielle1 et au job strain (construction de ponts et tunnels). Les salariés des travaux de revêtement des sols et des murs sont particulièrement exposés à la position en torsion ou accroupie et bénéficient d'une marge de manoeuvre moindre concernant la possibilité d'interrompre le travail, avec des évolutions statistiquement significatives entre 2010 et 2017. Même si les évolutions ne sont pas toujours significatives, les expositions professionnelles aux différentes contraintes dans le sous-secteur des travaux d'installation électrique et de plomberie tendent vers une amélioration de l'exposition aux contraintes biomécaniques, organisationnelles et psychosociales pour les salariés concernés. Afin de lutter contre les TMS dans le BTP, les actions de prévention à mettre en place devraient principalement cibler les sous-secteurs de la construction de routes et voies ferrées (construction de routes et autoroutes, construction de ponts et tunnels) et des travaux de revêtement.
2022
SPF - Santé publique France
France
rapport
maladies ostéomusculaires
facteurs de risque
Batiment. Travaux publics
industrie de la construction
ossature, sai
Squelette
troubles musculosquelettiques
facteur de risque

---
N2-AUTOINDEXEE
Mieux connaître les facteurs de risque de troubles musculo-squelettiques chez les salariés de la santé humaine et de l'action sociale, pour mieux lutter contre. Étude Sumer 2016-2017
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/sante-mentale/schizophrenie-et-autres-troubles-psychotiques/documents/enquetes-etudes/mieux-connaitre-les-facteurs-de-risque-de-troubles-musculo-squelettiques-chez-les-salaries-de-la-sante-humaine-et-de-l-action-sociale-pour-mieux-l
Dans un objectif d'orientation de la prévention, cette synthèse présente les fréquences d'exposition et de co-exposition aux facteurs de risque de TMS (biomécaniques, psychosociaux et organisationnels) des salariés des différents sous-secteurs d'activité du secteur de la santé humaine et de l'action sociale en France. Elle compare les fréquences d'exposition des salariés de l'ensemble du secteur à celles des salariés des autres secteurs d'activité. Les caractéristiques socio-professionnelles associées aux grands types de facteurs de risque de TMS y sont présentées.
2022
SPF - Santé publique France
France
rapport
collecte de données
facteurs de risque
Santé du salarié
facteur de risque
maladies ostéomusculaires
socialisme
Squelette
ossature, sai
homo sapiens
santé au travail
troubles musculosquelettiques
humains

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif aux seuils d'intervention et aux mesures de gestion pour prévenir les effets sur la santé des populations exposées à l'hydrogène sulfuré provenant d'algues vertes échouées sur les côtes
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1152
Les macroalgues marines sont présentes sur les côtes rocheuses de l’Atlantique et de la Manche, avec des blooms d’algues vertes (espèces du genre Ulva). La décomposition des ulves présentes sur les plages, les vasières, les rochers ou les galets peut se faire par voie anaérobie et entraîner une pollution par le gaz toxique H2S. Le HCSP rappelle la situation française et internationale sur ce sujet ainsi que les effets sanitaires du sulfure d’hydrogène inhalé, en se basant notamment sur ses publications antérieures sur les Sargasses. Le HCSP indique que la meilleure approche reste la collecte préventive des algues avant échouage. Il recommande la mise en place pour chaque région ou mieux nationalement d’un pilotage centralisé avec un centre de crise opérationnel 7j/7.
2022
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
recommandation de santé publique
Mesures
Santé de la population
prévenance
sulfure d'hydrogène
facteurs de risque
chlorophyta
côtes
poids et mesures
jugement
exposition à
sulfure d'hydrogène
sulfur

---
N2-AUTOINDEXEE
Quel est l’effet d’un régime alimentaire à faible indice glycémique sur le contrôle de la glycémie et sur les facteurs de risque cardiovasculaire chez les patients atteints de diabète sucré ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2251
Analyse de Chiavaroli L, Lee D, Ahmed A, et al. Effect of low glycaemic index or load dietary patterns on glycaemic control and cardiometabolic risk factors in diabetes: systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials. BMJ 2021;374:n1651. DOI: 10.1136/bmj.n1651 Question clinique Quel est l’effet d’un régime alimentaire à indice glycémique plus élevé, sur le contrôle de la glycémie et sur les facteurs de risque cardiovasculaire chez les patients atteints de diabète de type 1 ou de type 2 ?
2022
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
Diabète
facteurs de risque
risque cardiovasculaire
régime alimentaire
a comme patient
maladie
diabete sucre
risque cardiovasculaire
Glycémie
diabète
contrôle des aliments
Indice glycémique
Contrôle des dangers
patients
diabète sucré
dû à
facteur de risque
asthénie
contrôle glycémique
régime
gestion de la sécurité

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractéristiques et facteurs de risque de sévérité de COVID-19 au sein de la cohorte des patients hospitalisés en Corse du sud entre février 2020 et février 2021
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03614805
La France fait partie des 10 pays les plus impactés par la pandémie COVID-19 avec une disparité régionale. La Corse a été précocement touchée durant la première vague. Les évacuations sanitaires des patients vers les hôpitaux de Marseille ont été précocement indispensables face à la saturation des hôpitaux insulaires. Nos objectifs étaient de : (i) décrire les caractéristiques des patients hospitalisés au CH Notre Dame de la Miséricorde (CHNDM) d’Ajaccio durant les premières vagues de covid-19; (ii) évaluer les facteurs de risques associés aux formes sévères et à la mortalité. Matériels et méthodes : c’était une étude de cohorte rétrospective incluant les patients hospitalisés pour le COVID-19 entre le 26 février 2020 et le 26 février 2021 au CHNDM. Les données d’analyse ont été extraites du dossier médical informatisé. La variable dépendante principale était la survenue d’une forme grave (sévère ou décès). Les délais entre le diagnostic et la survenue de forme grave ont été estimés à l’aide des courbes de Kaplan Meier. Le modèle de Cox a permis d’estimer leurs risques relatifs (RR) et leurs intervalles de confiance à 95% (IC 95%). Résultats : au total, ont été inclus 255 patients d’âge médian de 83 ans [IQR: 69-94] avec un sexe ratio masculin de 1.2. La majorité (51.4%) était porteuse d’au moins 2 comorbidités. Il a été observé une faible prévalence de l’obésité (18%). La durée médiane de séjour était de 14 jours [IQR: 8-24]. Le taux d’incidence des formes sévères était de 26%. Les formes sévères étaient observées au bout 12 jours [IC 95% :11-14] après le diagnostic. Étaient indépendamment associés à une admission en USI, une détresse respiratoire (RR 3.1 [IC95%: 1.7-5.6]), un syndrome inflammatoire élevé avec CRP 100 (RR 2.1 [IC95%: 1.2-3.4] ou une hypoxie (saturation en oxygène 90%) (RR 2.0 [IC95%: 1.1-3.2]. La durée médiane de séjour en USI était de 24 jours [IQR : 12-33]. La durée de survie était de 30 jours [IC95%: 27-33] pour les patients admis en USI contre 15 jours [IC95% : 13-17] en UCC. Le taux de mortalité pour la cohorte était de 25.5%. Le délai médian de survenue de décès était de 17 jours [IC95%:15-21]. Les facteurs indépendamment associés au décès à l’admission étaient un âge 80 ans (RR 4,3; IC95%:1,7–10,6), un nombre de comorbidités 2 (RR 2,8; IC95%:1,2-7,0), une cachexie (RR 2,7; IC95%:1,5-5,0), une hypoxie (RR 2,5; IC95%:1,4 -4,4), le sexe masculin (RR: 1.9; IC95%: 1,1-3.3) et un syndrome inflammatoire élevé (RR 1.7; IC95%:1,0-2.9). Conclusion : le grand âge, les comorbidités et le sexe masculin sont des facteurs de risque élevés de mortalité et non modifiables. En revanche la prise en charge précoce de l’hypoxie (oxygénothérapie) ainsi que celle du syndrome inflammatoire (corticothérapie) étaient susceptibles d’améliorer le pronostic des malades hospitalisés pour covid-19.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
facteurs de risque
patients hospitalisés
France
COVID-19
région mammaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Prescriptions évitables en EHPAD: une étude observationnelle descriptive rétrospective dans 3 EHPAD Ornais sur les médicaments potentiellement inappropriés chez la personne âgée et leurs facteurs de risque
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03602859/
Contexte: Les personnes âgées vivants en EHPAD sont exposées à un risque de iatrogénie, notamment du fait de la polymédication. L’objectif cette étude est de déterminer la prévalence des prescriptions de médicaments potentiellement inappropriés dans trois EHPAD situés dans l’Orne afin de sensibiliser les professionnels de santé à cet enjeu. L’objectif secondaire est de rechercher les facteurs pouvant être associés à ces prescriptions. Méthode : Il s’agit d’une étude observationnelle descriptive rétrospective. Les données ont été recueillies entre le 17 février et le 28 avril 2021. Cette étude est fondée sur la liste du Dr Marie-Laure Laroche, médecin et pharmacologue française, qui a édité une « liste de médicaments potentiellement inadaptés à la pratique médicale française » en 2007. Celle-ci s’applique aux patients de plus de 75 ans et elle sépare les médicaments selon 3 catégories : les médicaments ayant un rapport bénéfice/risque défavorable, les médicaments ayant une efficacité discutable enfin les médicaments ayant un rapport bénéfice/risque défavorable et une efficacité discutable. Résultats : Parmi les 199 patients inclus, un total de 176 MPI ont été retrouvés. 113 patients avaient au moins une MPI sur leur ordonnance soit une prévalence de 56,78 %. Les médicaments les plus pourvoyeurs de MPI sont les benzodiazépines, les neuroleptiques et les anticholinergiques. La prévalence des MPI est plus élevée chez les patients présentant un trouble cognitif (p 0,001), ceux ayant plus de traitements sur leurs ordonnances (p 0,012), ceux étant GIR 1 et 2 (p 0,026) et ceux ayant chuté durant les 6 derniers mois (p 0,37). Conclusion : La prévalence des MPI en EHPAD est élevée. Réévaluer les traitements est un enjeu important pour les médecins et pharmaciens afin de diminuer le risque de iatrogénie. La liste Laroche semble être un bon outil de dépistage des MPI, cependant sont utilisation en pratique commence à devenir obsolète.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
études rétrospectives
sujet âgé
facteurs de risque
Facteurs âges
sujet âgé de 80 ans ou plus
Liste de médicaments potentiellement inappropriés
établissements de soins de long séjour

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépression, anxiété et plaintes musculosquelettiques en 2021 dans une population de travailleurs sur écran: étude comparative entre exposés et non exposés au télétravail
https://publication-theses.unistra.fr/public/theses_exercice/MED/2022/2022_SALVI_Thibaud.pdf
Objectif : Le télétravail est passé d’une pratique minoritaire réservée aux cadres à une pratique majeure et collective depuis le début de la crise sanitaire COVID-19. Le télétravail implique une modification des conditions de travail avec un usage intensif des technologies de l’information et de la communication ainsi qu’une mise à distance des relations humaines. La littérature scientifique est discordante avec un faible niveau de preuve concernant les effets du télétravail aussi bien sur les conditions de travail que sur la santé mentale. Très peu d’études se sont intéressées à la santé physique des télétravailleurs. Les objectifs de ce travail étaient d’explorer la prévalence des symptômes d’anxiété, de dépression et les plaintes musculosquelettiques, d’étudier leur lien avec les conditions de travail, le tout afin d’aider le médecin du travail à dégager des actions de prévention. Méthodes : une étude observationnelle transversale de type exposé/non exposé par autoquestionnaire en ligne a été menée au sein de la population de travailleurs suivis par le Service Interentreprise de Santé au Travail Centre-Alsace (SIST) du 26 avril au 12 juin 2021. Les sujets devaient travailler sur un écran au moins quatre heures par jour et avoir une ancienneté au poste d’au moins six mois. Le critère d’exposition au télétravail était de télétravailler au moins un jour par semaine. Le recueil de données a utilisé des questionnaires validés tels que le PHQ-9, le GAD-7 et le Nordique. Des analyses univariées et multivariées ont été réalisées pour expliquer la présence d’une dépression, d’une anxiété et de TMS en fonction des facteurs personnels, professionnels et des conditions de travail. Résultats : 173 sujets ont été inclus avec 54% de télétravailleurs. Le risque d’anxiété n’était pas augmenté chez les télétravailleurs mais était plutôt lié à un jeune âge, de fortes exigences de travail et une dégradation des relations humaines. Le risque de dépression diminuait uniquement en cas de télétravail exclusif et était lié aux exigences de travail, au soutien social hiérarchique et à la conciliation vie privée-vie professionnelle. Les plaintes musculosquelettiques n'étaient pas liées au télétravail en lui-même mais plutôt à l’ergonomie du poste, la surface du logement, la charge de travail et la conciliation vie privée-vie professionnelle. Ces résultats sont concordants avec les données récentes de la littérature. Conclusion : Le télétravail a des effets variables sur la santé mentale ou physique en fonction du nombre de jours télétravaillés dans cette étude. Nous avons cependant observé l’effet prépondérant de plusieurs conditions de travail qui peuvent être modulées par le télétravail. Il conviendrait de poursuivre l’exploration de ce sujet d’actualité à plus grande échelle et en dehors du contexte de pandémie. Par ailleurs des actions de prévention sont possibles et peuvent d’ores et déjà être développées
2022
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
collecte de données
télétravail
dépression
Étude comparative
facteurs de risque
anxiété
Population

---
N3-AUTOINDEXEE
Troubles musculosquelettiques chez les ferrailleurs : facteurs de risque et pistes de prévention
Fiche synthèse pour les intervenants en prévention du secteur de la construction
https://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication-irsst/i/101156/n/troubles-musculosquelettiques-ferrailleurs
Les ferrailleurs sont des travailleurs du secteur de la construction qui posent et assemblent l’acier d’armature pour renforcer le béton. Ils sont exposés à plusieurs risques qui les prédisposent à développer des troubles musculosquelettiques (TMS). Il en résulte que ce métier a la réputation d’être difficile physiquement, ce qui entraîne des problèmes de recrutement et de rétention de la main-d’œuvre. Vingt-cinq publications dont quinze études terrain, ont été sélectionnées dans la littérature canadienne et internationale de langue française ou anglaise, pour la période s’étendant de janvier 2000 à février 2021. Cette fiche synthèse spécialement conçue pour les intervenants en prévention dans le secteur de la construction identifie à partir de ces documents les principaux risques auxquels sont exposé les ferrailleurs et apporte quelques pistes de prévention.
2022
false
false
false
IRSST - Institut de Recherche Robert-Sauvé en Santé et en Sécurité du Travail
France
information scientifique et technique
troubles musculosquelettiques
facteurs de risque
ostéosynthèse
industrie de la construction

---
N3-AUTOINDEXEE
Pollution de l’air, bruit et manque d’espaces verts comme facteurs de risques pour la maladie d’Alzheimer
https://www.yearbook-ers.jle.com/e-docs/pollution_de_lair_bruit_et_manque_despaces_verts_comme_facteurs_de_risques_pour_la_maladie_dalzheimer_322278/yb_breve.phtml
La maladie d’Alzheimer touche plus de 30 millions de personnes et ce nombre devrait tripler avec le vieillissement de la population mondiale. Elle représente des coûts économiques et sociétaux énormes, mais aussi un lourd tribut pour la famille et les proches du patient ou de la patiente, par les souffrances et la peur qu’elle engendre. Des nombreuses tentatives pour la traiter, mais aussi pour bien appréhender son étiologie, furent peu concluantes. Récemment, des facteurs environnementaux ont été proposés comme des facteurs de risque plausibles et importants au niveau populationnel. Le but de cette revue de la littérature était d’examiner les données probantes expérimentales et épidémiologiques des facteurs de risque environnementaux, en particulier de la pollution de l’air. D’autres objectifs étaient d’identifier les études avec une approche multi-exposition, où le bruit et les espaces verts ont également été pris en compte, et de fournir un bref historique expliquant pourquoi il est pertinent de considérer ces facteurs de risque potentiels. Les études portant sur l’exposition au bruit ou aux espaces verts en association avec des troubles cognitifs et la fonction cognitive ont donc également été incluses dans cette analyse.
2022
John Libbey Eurotext
France
article de périodique
résumé ou synthèse en français
Maladies
pollution de l'air
pollution par le bruit
facteur de risque
Pollution
maladie d'alzheimer
pollution de l'air
faute professionnelle
Air
Maladie
maladie d'Alzheimer
bruit
facteurs de risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des troubles musculo-squelettiques et leurs facteurs de risques depuis la mise en place du télétravail dans le contexte de l’épidémie de Covid-19
https://pepite-depot.univ-lille.fr/LIBRE/Th_Medecine/2022/2022ULILM021.pdf
Contexte : L’objectif de cette étude était d’évaluer chez les personnes en télétravail dans le contexte de COVID-19 la prévalence des troubles musculo-squelettiques (TMS) ainsi que leurs facteurs de risques. Méthode : Cette étude épidémiologique a été menée au sein d’une entreprise des Hauts de France et a permis d’inclure 229 salariés en télétravail depuis plus de 12 mois avec au moins 4 jours de télétravail par semaine. Les données de l’étude ont été recueillies grâce à un questionnaire explorant la santé musculosquelettique (questionnaire NORDIQUE), les risques psychosociaux (questionnaire KARASEK), l’environnement et l’organisation du télétravail et enfin la mise en contexte du télétravail avec la crise sanitaire de COVID-19. Résultats : Concernant la prévalence des TMS, 43,7% (N 100) des salariés ont ressenti des TMS ayant duré plus de 30 jours au cours des 12 derniers mois. Concernant les facteurs de risque de TMS, plusieurs liens significatifs ont été retrouvés avec des différences selon l’âge, le sexe et l’IMC. Un lien a également été retrouvé entre le travail en dehors des horaires habituels et la survenue de TMS de la nuque (OR 4,49 [1,53-13,2] ; p 0,0063) et entre l’absence d’entraide entre collègues et la survenue de TMS du haut du dos (OR 3,38 [1,19-9,61] ; p 0,0223) et du coude (OR 4,02 [1,13-14,36] ; p 0,0322). Chez les sujets ayant constaté une aggravation ou une apparition des TMS depuis la mise en place du télétravail, il apparaît une corrélation significative avec d’une part le fait de travailler à domicile dans une pièce non dédiée (OR 2,30 [1,35-3,92] ; p 0,0023), d’autre part une prise de poids de plus de 3 kg (OR 2,64 [1,38-5,08] ; p 0,0035) et enfin l’augmentation des consommations et des usages (OR 1,76 [1,00-3,10] ; p 0,0482). Conclusion : Cette étude confirme la présence de TMS chez des salariés en télétravail, plus particulièrement au niveau de la nuque et du bas du dos, même si leur prévalence n’est pas supérieure à celle qui est retrouvée par zone anatomique en population générale française avant la crise sanitaire. Dans le contexte d’extension sans précédent du télétravail à la suite de l’épidémie de COVID-19, il parait nécessaire d’avoir une attention accrue concernant les aspects spécifiques du télétravail en termes de prévention des TMS, comme le travail en dehors des horaires habituels, l’isolement, l’absence de pièce dédiée pour le télétravail, la prise de poids et l’augmentation des consommations et des usages.
2022
PEPITE - Panorama des productions universitaires - Université Lille 2 Droit et Santé
France
COVID-19
thèse ou mémoire
Épidémies de maladies
Squelette
prévalence
COVID-19
facteurs de risque
maladies ostéomusculaires
télétravail
facteur de risque
troubles musculosquelettiques
ossature, sai
Épidémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer du sein : facteurs de risque et dépistage
https://boutique.liguecancer.ch/files/kls/webshop/PDFs/francais/cancer-du-sein-facteurs-de-risque-et-depistage-021408041111.pdf
2021
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
facteur de risque
Dépistage précoce du cancer
facteurs de risque
Appréciation des risques
cancer
dépistage du cancer
Cancer du sein
tumeurs du sein
facteur de risque de cancer
Cancer du sein
dépistage du cancer

---
N1-SUPERVISEE
Publication d’une vaste étude réalisée sur 66 millions de personnes sur les facteurs de risque associés à l’hospitalisation et au décès pour Covid-19
https://www.ansm.sante.fr/actualites/publication-dune-vaste-etude-realisee-sur-66-millions-de-personnes-sur-les-facteurs-de-risque-associes-a-lhospitalisation-et-au-deces-pour-covid-19
Le groupement d’intérêt scientifique (GIS) Epi-Phare, constitué par la Cnam et l’ANSM, a réalisé une analyse quasi-exhaustive des données de la population française, soit plus de 66 millions de personnes, afin d’identifier les maladies chroniques et des facteurs tels que l’âge ou le genre susceptibles de présenter un sur-risque d’hospitalisation ou de décès pour Covid-19. Réalisée à partir des données du SNDS, cette étude de cohorte est l’une des plus vastes jamais réalisée en population générale. Portant sur la première vague de l’épidémie (du 15 février au 15 juin 2020), elle étudie le lien entre 47 maladies chroniques et le risque de développer une forme sévère de la Covid-19. Durant cette période, ce sont un peu plus de 87 800 personnes qui ont été hospitalisées pour cette pathologie, dont 15 660 en sont décédées à l’hôpital...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
rapport
risque
Appréciation des risques
hospitalisation
sujet âgé
facteurs de risque
maladie chronique
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
La sédentarité: un facteur de risque de morbi mortalité
http://thesesante.ups-tlse.fr/3435/
Introduction : la sédentarité est un concept nouveau différent de l'inactivité physique, de telle sorte qu'il est possible d'être sédentaire et actif à la fois. Les médecins généralistes évaluent rarement les comportements sédentaires des patients qui suivent les recommandations d'activité physique (AP). Objectif : le but de cette revue systématique de la littérature est de faire une synthèse des articles de recherche afin de savoir si le risque de morbi mortalité augmente avec le niveau de sédentarité ; puis de préciser si ce risque persiste chez les personnes qui pratiquent une AP selon les recommandations de l'OMS. Méthode : la recherche bibliographique a été effectuée par deux chercheurs qui ont interrogé PubMed (Medline) et Web of Science sur la période de janvier 2010 à décembre 2020. Résultats : 33 articles ont été analysés. Le temps passé assis augmente le risque de mortalité toutes causes et le risque d'évènements cardiovasculaires. L'association est la plus intense chez les inactifs et semble persister, de manière moins forte, chez les personnes respectant les recommandations d'AP. Le temps passé devant les écrans augmente le risque de mortalité toutes causes et le risque d'évènements cardiovasculaires. L'association est la plus intense chez les inactifs et semble persister, de manière moins forte, chez les personnes respectant les recommandations d'AP. Enfin, les comportements sédentaires semblent augmenter le risque de mortalité et le risque d'incidence de certains cancers. Conclusion : la sédentarité est un nouveau facteur de risque à part entière différent de l'inactivité physique. Le médecin généraliste en tant que médecin de premier recours doit être sensibilisé à dépister et prendre en charge les comportements sédentaires des patients inactifs mais aussi des patients actifs.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Déterminants de la mortalité
mortalité
facteur de risque
facteurs de risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Incendie des entrepôts de Lubrizol et NL Logistique : résultats sur la santé mentale de la population exposée
https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2021/incendie-des-entrepots-de-lubrizol-et-nl-logistique-resultats-sur-la-sante-mentale-de-la-population-exposee
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/sante-mentale/depression-et-anxiete/documents/enquetes-etudes/sante-post-incendie-76.-une-etude-a-l-ecoute-de-votre-sante.-etude-epidemiologique-par-questionnaire-suite-a-l-incendie-industriel-du-26-septembre
Cette enquête a été réalisée sur un échantillon aléatoire de 1 627 personnes exposées à l'incendie, dont 412 habitant à moins de 1 500 mètres, et 341 personnes habitant une zone Témoin. Trois troubles probables de santé mentale étaient étudiés, mesurés par des échelles psychométriques : le trouble de stress post-traumatique, l'anxiété généralisée et la dépression. Un an après l'incendie, en zone Exposée, 6 % des répondants présentaient un trouble de stress post-traumatique probable attribué à l'incendie, 15 % une anxiété généralisée probable (vs 9 % en zone Témoin) et 18 % une dépression probable (vs 12 % en zone Témoin). Au total, les résultats des échelles psychométriques indiquaient que 23 % des répondants de la zone Exposée présentaient au moins un trouble probable, et que 5 % présentaient à la fois un trouble de stress post-traumatique probable et une dépression probable.
2021
SPF - Santé publique France
France
rapport
Logistique
Santé mentale
Santé mentale
exposition à
santé mentale
incendies
Logistique
facteurs de risque
Santé de la population
ayant comme résultat
organisation et administration

---
N2-AUTOINDEXEE
Endocrinologie - Facteurs de risque cardiovasculaire, prévention. Dyslipidémies
UE 08 - Item 219, 220
https://sides.uness.fr/corpus/Endocrinologie:Facteurs_de_risque_cardiovasculaire,_pr%C3%A9vention._Dyslipid%C3%A9mies
Objectif(s) Item 219 Expliquer les facteurs de risque cardiovasculaire, leur impact pathologique et la notion de stratification du risque (coronarien par exemple). Expliquer les modalités de la prévention primaire et secondaire des facteurs de risque cardiovasculaire et les stratégies individuelles et collectives. Items 220 Diagnostiquer les principales dyslipidémies primitives et secondaires. Connaître les recommandations pour la prise en charge des dyslipidémies (voir item 326). 7 Item 326 – UE 10 – Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître pour chacune les mécanismes d'action de classe et des produits individuels, lesprincipes du bon usage, les critères de choix d'un médicament en première intention, les causes d'échec, les principaux effets indésirables et interactions : (…) antihypertenseurs, hypolipémiants.
2021
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
cours
risque cardiovasculaire
risque cardiovasculaire
prévention cardiovasculaire
facteur de risque
Endocrinologie
facteurs de risque
endocrinologie
dyslipidémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Incidence et facteurs de risque d'obstructions de sonde d'intubation oro-trachéale en réanimation chez le patient atteint de la COVID-19: thèse présentée pour le diplôme d'État de docteur en médecine, diplôme d'État, mention DES d'anesthésie et réanimation
https://publication-theses.unistra.fr/public/theses_exercice/MED/2021/2021_PETIT_Martin.pdf
L’atteinte respiratoire de la COVID-19 requiert fréquemment une intubation oro-trachéale. Nous avons été confrontés à une incidence élevée d’obstruction de sonde d’intubation orotrachéale (OSIOT). Ce travail analyse l’incidence et des facteurs de risque (FDR) des OSIOT chez le patient atteint de COVID-19. L’étude rétrospective et monocentrique inclut les patients intubés au CHU de Strasbourg entre le 10 mars 2020 et le 29 avril 2020. L’étude analyse deux populations : les patients ayant présenté une « OSIOT », l’autre non. 133 patients ont été étudiés dont 43 ont présenté au moins une OSIOT. L’obésité et une concentration plasmatique élevée de CRP sont des FDR indépendants d’OSIOT. L’utilisation d’un humidificateur chauffant est un facteur protecteur. Le mucus est riche en fibrine et en polynucléaires neutrophiles. La dysrégulation inflammatoire et l’hétérogénéité des dispositifs médicaux peuvent expliquer cette incidence. Nos résultats encouragent l’adaptation de nos pratiques.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
médecine d'État
bouche, sai
réanimation
obstruction de la trachée
a comme patient
facteur de risque
absence de sensation
intubation trachéale
médecins
intubation
facteurs de risque
sonde
Anesthésie
cathétérisme
anesthésie
COVID-19
maladie de la trachée
patients
Médecins
incidence

---
N3-AUTOINDEXEE
Les accidents de la vie courante en France : Étude des facteurs de risque d’accidents domestiques au sein de la cohorte MAVIE
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03288974
Les Accidents de la Vie Courante (AcVC), comprenant les accidents domestiques, sportifs, de loisirs etscolaires, constituent un problème majeur de santé publique. Bien que les AcVC semblent être hétérogèneset difficiles à caractériser en raison de leur complexité et de leur diversité, il existe des caractéristiquesrécurrentes suggérant leur prévention possible. La réussite des interventions de prévention nécessite laconnaissance des principaux facteurs associés à un risque accru d’AcVC. L’observatoire MAVIE est uneétude de cohorte en ligne sur les AcVC dans la population générale française initiée en novembre 2014et toujours ouverte au recrutement. Cette thèse se situe dans le cadre de ce projet et ses objectifs sont :1) décrire les étapes de constitution et le déroulement de l’étude et évaluer sa qualité méthodologique,2) caractériser les AcVC dans la population française générale, 3) identifier et quantifier les effets desfacteurs de risque d’AcVC domestique chez les adultes de plus de 15 ans.Nous avons recueilli un échantillon de base de 12 419 volontaires jusqu’au 31 décembre 2019. Lesparticipants étaient en moyenne plus âgés et d’un niveau socio-économique et éducatif plus élevé que lapopulation française générale. Au total, 8 640 volontaires auront fourni des informations pendant les 5,2années de suivi, déclarant 2 483 AcVC analysables, soit un taux d’incidence standardisé de 85,0 pour1 000 personnes-années, dont 36 % ont nécessité des soins médicaux d’urgence ou une hospitalisation.Les taux d’incidence étaient plus élevés chez les enfants de moins de 15 ans et les adultes de plus de70 ans. Les chutes étaient le principal mécanisme de traumatisme, à l’origine des AcVC les plus graves.La plupart des AcVC se sont produits à domicile ou aux alentours (50 %). Les AcVC de sport présentaientl’incidence la plus élevée parmi les différentes circonstances d’AcVC, et les AcVC de sport de pleinenature la proportion la plus élevée d’AcVC conduisant à des hospitalisations.Dans deux études, nous avons analysé les facteurs de risque associés aux AcVC domestiques dans unsous-échantillon de 6 146 adultes. Nous avons utilisé des modèles de Poisson à effets mixtes pour évaluer,en tenant compte du temps passé à domicile, les associations du nombre d’AcVC domestiques avec : 1) desfacteurs liés à la santé, 2) les caractéristiques de l’environnement physique et les comportements de sécuritéà domicile. Nous avons constaté que la présence de comorbidité était significativement associée auxAcVC domestiques. Nous avons constaté, de même que les symptômes de vertige ou troubles de l’équilibreet les douleurs de sciatique ou dorsales étaient significativement associées aux AcVC domestiques, chezles adultes de moins de 50 ans. Dans la deuxième étude, aucune caractéristique de l’environnement physiquen’était associée aux AcVC domestiques. Nous avons constaté que le transfert des produits ménagersde l’emballage d’origine était significativement associé aux AcVC domestiques, ainsi que le bricolage, etl’utilisation de tabourets pour atteindre les lieux en hauteur l’étaient chez les 50 ans ou plus.Les résultats de cette thèse : 1) montrent que les causes, conséquences et l’ampleur du problème desAcVC sont qualitativement et quantitativement différentes selon le groupe d’âge, et sont liés à la réalisationd’activités comme le bricolage, 2) soulignent l’effet des maladies musculo-squelettiques et des vertigesou des problèmes d’équilibre, suggérant que les interventions visant à améliorer ces conditions peuventégalement réduire le risque d’AcVC domestique, 3) suggèrent que l’amélioration de la perception desrisques et de l’autorégulation peuvent être une cible clé pour le développement d’interventions efficacesvisant à réduire le nombre d’AcVC domestiques.
2021
TEL - Thèses en ligne
France
thèse ou mémoire
accidents domestiques
facteurs de risque
Domestication
accident lors de l'exécution d'une tâche domestique
France
France
France
français
Vie
Accident domestique
Accident domestique
collecte de données
France
France
facteur de risque
région mammaire
vie

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude des facteurs de risque modifiables de la cystite chez la femme de moins de 75 ans: une revue de la littérature
https://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show/show?id=8af80917-c56e-43fb-aed0-dc22debc4a70
Objectif : La cystite est une pathologie fréquente chez la femme et l'on considère qu'une femme sur deux présentera une cystite au cours de sa vie. Le but de cette étude est d'identifier dans la littérature les facteurs de risque modifiables de contracter une cystite sans risque de complication chez la femme de moins de 75 ans, afin de permettre aux médecins généralistes de diffuser des messages de prévention consensuels, de niveau de preuve suffisant. Matériel et méthodes : Une revue de la littérature a été réalisée selon les critères PRISMA, en interrogeant la base de données Pubmed, sans restriction de date jusqu'en Février 2021, pour des études en langue anglaise. La population étudiée était les femmes de 18 à 75 ans, présentant une cystite sans risque de complication. Les études sélectionnées devaient présenter un test statistique attestant de la significativité du facteur de risque. La qualité des études a été appréciée à partir des grilles d’évaluation standardisées. Pour pour les études cas-témoins, les études de cohorte et les études transversales la grille Newcastle Ottawa quality assessment a été utilisée. Les études randomisées étaient évaluées via la grille Consort. Résultats : Parmi les 2454 études identifiées, 38 ont été incluses. Trente quatre d'entre elles avaient un niveau de preuve faible à modéré. Les principaux facteurs de risques identifiés étaient la fréquence des rapports sexuels (OR : 0,80 à 58,1), l'utilisation de diaphragmes (OR : 1,20 à 8,40), l'utilisation de spermicides (OR: 0,62 à 6,92). Les principaux facteurs protecteurs étaient l'hydratation (OR : 0,7) et les mictions post-coïtales (OR: 0,10 à 0,90). Conclusion : Cette étude a permis de recenser les facteurs de risque modifiables de contracter une cystite, identifiés avec un bon niveau de preuve dans la littérature scientifique. Ces facteurs apparaissent finalement peu nombreux ce qui devrait permettre une simplification des messages de prévention. De nouvelles recherches prospectives sont nécessaires pour confirmer ou infirmer certains facteurs apparus dans des études de faible niveau de preuve.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Femelle
modificateur d'effet épidémiologique
cystite
Littérature
Cystite
facteurs de risque
littérature de revue comme sujet
cystite
femmes
collecte de données
facteur de risque
Femelle

---
N2-AUTOINDEXEE
Actualisation des risques de contamination de la population par le virus SARS-CoV-2 via les matières textiles, suite à la réouverture des commerces de l’habillement
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1075
Dans le cadre de la réouverture des commerces, notamment de l’habillement, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) actualise ses recommandations sur les risques de contamination de la population par le virus SARS-CoV-2 via les matières textiles. Après avoir pris en compte les dernières recommandations internationales et les données récentes de la littérature sur la persistance du SARS-CoV-2 sur les textiles, le HCSP recommande [...]
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
recommandation de santé publique
facteurs de risque
Virus
Population à risque
caractéristiques de la population
commerce
virus du SRAS
Virus
Virus
SARS-CoV-2
virus
textiles
virus
Betacoronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Stratégie de vaccination contre le Sars-Cov-2 - Rôle des facteurs socio-économiques et professionnels dans le risque d’infection et de formes graves de Covid-19 et actualisation des recommandations
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3275157/fr/strategie-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-role-des-facteurs-socio-economiques-et-professionnels-dans-le-risque-d-infection-et-de-formes-graves-de-covid-19-et-actualisation-des-recommandations
La meilleure connaissance des facteurs de risque associés au SARS-CoV-2 est essentielle pour l’adaptation de la stratégie vaccinale ainsi que pour l’information éclairée des personnes pour lesquelles un risque accru de formes graves ou d’exposition est identifié. Afin d’ajuster la stratégie de vaccination au fur et à mesure de l’acquisition des connaissances, la HAS, en s’appuyant sur la Commission technique des vaccinations, actualise son avis en réévaluant particulièrement le rôle des facteurs de risque associés à la précarité socio-économique et aux expositions professionnelles. Si les contraintes d’approvisionnement actuelles en vaccins ne justifient plus de priorisation, il apparaît néanmoins que des actions spécifiques doivent être entreprises pour informer les personnes particulièrement exposées au risque de Covid-19 et leur proposer la vaccination.
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Economie
rôle professionnel
directives de santé publique
facteurs socioéconomiques
risque d'infection
Vaccine
Facteurs économiques
vaccination
facteurs de risque
infections
Economie
Vaccins
vaccination
vaccination; médication préventive
COVID-19
SARS-CoV-2
vaccination
facteur de risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs de risque d’auto-extubation au cours du sevrage respiratoire en réanimation médicale
https://www.sudoc.fr/25574742X
Introduction : L’extubation non programmée est un marqueur de qualité des soins. L’évolution récente des pratiques tend vers une levée plus précoce des sédations et une diminution de la durée de ventilation mécanique. Une évaluation de l’auto-extubation permet d’évaluer à nouveau la qualité des soins après ce changement de paradigme. L’objectif principal de ce travail est la recherche de facteurs de risque d’auto-extubation. Les objectifs secondaires sont la recherche de complications en lien avec l’auto-extubation, notamment chez les patients ayant nécessité une réintubation, et l’étude du devenir. Matériel et méthode : Nous avons conduit une étude rétrospective monocentrique sur une durée de 2 ans. L’ensemble des patients hospitalisés dans l’unité, intubés-ventilés et éligibles à un sevrage respiratoire ont été inclus. Nous avons réalisé une étude univariée puis multivariée comparant les 46 patients s’auto-extubant aux 208 patients extubés de manière programmée. Une étude en sous-groupe a été réalisée chez les patients auto-extubés : avec ou sans nécessité de réintubation. Résultats : Les groupes étaient comparables en termes de démographie. Il est mis en évidence deux facteurs de risque d’auto-extubation : l’agitation (OR 3 ; IC 95% [1,3 – 6,6] ; p 0,0082), la diminution de la présence médicale (OR 6,6 ; IC 95% [3,0 – 14,4] ; p 0,0001) et un facteur protecteur : l’initiation du sevrage respiratoire (OR 0,1 ; IC 95% [0,06 – 0,3] ; p 0,0001). Concernant la survenue de complications, il existe un nombre plus important de complications respiratoires et hémodynamiques chez les patients auto-extubés. Le taux de décès est également plus élevé. L’étude en sous-groupe montre une augmentation du nombre de jours de ventilation mécanique invasive chez les patients ayant nécessité une réintubation ainsi qu’une augmentation du nombre de décès. Conclusion : L’agitation et la diminution de la présence médicale augmenteraient le risque d’auto-extubation. Une révision de notre protocole de sédations serait nécessaire ainsi que de nouvelles formations des équipes. Une réévaluation prospective du risque d’auto-extubation après instauration de ces actions serait intéressante.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
sevrage
réanimation
extubation
sevrage
facteur de risque
facteurs de risque
Réanimation respiratoire

---
N2-AUTOINDEXEE
La suppression surrénalienne causée par les glucocorticoïdes exogènes : en reconnaître les facteurs de risque et en prévenir les effets
https://www.cps.ca/fr/documents/position/la-suppression-surrenalienne
La suppression surrénalienne, un effet secondaire potentiel du traitement aux glucocorticoïdes (y compris les corticostéroïdes inhalés), peut avoir des conséquences graves et même fatales. Au Canada, on continue de déclarer des poussées d’insuffisance corticosurrénalienne consécutives à une suppression surrénalienne chez les enfants. Avant de prescrire des glucocorticoïdes, le clinicien doit absolument connaître les symptômes de suppression surrénalienne, comprendre les facteurs de risque de cette affection et être au courant des stratégies susceptibles d’en réduire les risques.
2021
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
recommandation pour la pratique clinique
facteurs de risque
prévenance
facteur de risque
glucocorticoïdes

---
N2-AUTOINDEXEE
RAPPORT TOXICOVIGILANCE de l'Anses relatif au piqûres accidentelles par des vaccins vétérinaires - Etude des facteurs de risque de complications à partir des cas enregistrés par les Centres antipoison de mai 2016 à septembre 2018
https://www.anses.fr/fr/system/files/Toxicovigilance2021AUTO0072Ra.pdf
Des études portant sur les accidents d’expositions humaines aux vaccins vétérinaires ont mis en évidence que certaines caractéristiques de ces vaccins (présence ou non d’adjuvants huileux) augmentaient le risque de complications en cas de piqûre accidentelle chez l’Homme. Suite à une étude réalisée sur des données régionales par le Centre antipoison et de Toxicovigilance (CAPTV) d’Angers, l’Anses et le réseau des CAPTV ont mis en place une étude nationale prospective basée sur un questionnaire détaillant la description de ces accidents : les circonstances de la piqûre, les signes cliniques observés au moment de l’appel, puis lors de rappels à distance (jusqu’à 6 mois si les signes persistaient), ainsi que la prise en charge des patients. Au total, 199 personnes piquées accidentellement avec un vaccin vétérinaire, qui avaient présenté des symptômes en lien avec la piqûre, ont été incluses dans l’étude entre le 1er mai 2016 et le 30 septembre 2018.
2021
ANSES
France
rapport
Piqûres
facteur de risque
rapport de recherche
facteurs de risque
centres antipoison
Anses
baies (géographie)
présentations de cas
Fracture induite
étude de cas
enregistrements
Centre
Fracture de Pouteau-Colles
complications de la vaccination
central
Vétérinaires
rapport albumine/globuline
enseignement vétérinaire
complication d'une vaccination
morsures et piqûres
Vaccine
vaccination; médication préventive
vaccins
Vaccins
casse-croute
vétérinaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Les facteurs de risque de onze maladies d’origine alimentaire passés en revue
https://www.anses.fr/fr/content/les-facteurs-de-risque-de-onze-maladies-d%E2%80%99origine-alimentaire-pass%C3%A9s-en-revue
Un numéro spécial de la revue Microbial Risk Analysis sur les facteurs de risque des principales maladies infectieuses d’origines alimentaires vient de paraître. Basé sur les travaux de scientifiques et d’experts de l’Anses, il fait la synthèse des connaissances épidémiologiques et fournit des informations pour orienter les actions préventives et la surveillance de ces maladies, ainsi que les futures recherches.
2021
ANSES
France
rapport
Maladie
Maladies
facteurs de risque
facteur de risque
maladies d'origine alimentaire
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Femmes enceintes hospitalisées en réanimation: épidémiologie, pronostic, facteurs de risque. Étude multicentrique rétrospective sur 6 ans au CHU à Marseille
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03207859
Objectif : déterminer le profil épidémiologique, le diagnostic principal d’admission et l’évolution des patientes enceintes ou dans le postpartum, admises dans sept services de réanimation à Marseille. Patients et Méthodes : il s’agit d’une étude transversale descriptive rétrospective portant sur 165 hospitalisations de femmes enceintes dans les services de réanimations des trois Centre Hospitalo-Universitaires de Marseille hôpitaux de la Timone (Réanimation Polyvalente, des pathologies Cardio-Vasculaires, des Urgences Médicales, des pathologies du Foie), de la Conception (réanimation des Brûlés) et Nord (Réanimation Polyvalente et Traumatologique, des Détresses Respiratoires et Infections Sévères), du 1er janvier 2015 au 1er janvier 2021. Les paramètres analysés étaient le terrain et les antécédents notables, les données sur la grossesse actuelle, le motif d’hospitalisation et la morbi-mortalité maternelle et fœtale.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
épidémiologie
facteur de risque
Epidémiologie
Abcès du canal rachidien
hospitalisation
Epidémiologie
Epidémiologie
études rétrospectives
pronostic
femmes enceintes
hôpitaux universitaires
Epidémiologie
Epidémiologie
hospitalisation
étude multicentrique
pronostic
études multicentriques comme sujet
grossesse
facteurs de risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Comprendre les obstacles et les facteurs favorables au dépistage du VIH au Canada de 2009 à 2019 : examen systématique des études mixtes
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2021-47/numero-2-fevrier-2021/revue-systematique-obstacles-depistage-vih-canada-2009-2019.html
Contexte : Le dépistage du VIH est un pilier central de l'approche du Canada en matière de prévention et de traitement des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et un processus essentiel pour atteindre la première des cibles 90-90-90 du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA). Malgré les progrès réalisés vers l'atteinte de cet objectif, de nombreux Canadiens ne connaissent toujours pas leur état sérologique et les taux de dépistage varient d'une population et d'une province ou d'un territoire à l'autre. Il est essentiel de comprendre les facteurs menant au dépistage du VIH pour améliorer l'accès au dépistage du VIH et atteindre les personnes qui ne connaissent pas encore leur séropositivité.
2021
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
facteurs de risque
Systématique
Fracture intercondylienne de l'humérus
Systématique
dû à
Systématique
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
virus de l'immunodéficience humaine
Dépistage de masse
vih
facteur
Dépistage
Frénésie alimentaire
Canada
Systématique

---
N1-VALIDE
Stratégie de vaccination contre le Sars-Cov-2 : Actualisation des facteurs de risque de formes graves de la covid-19 et des recommandations sur la stratégie de priorisation des populations à vacciner
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2021-03/actualisation_des_facteurs_de_risque_de_formes_graves_de_la_covid-19_et_des_reco_sur_la_strategie_de_priorisation_des_popula.pdf
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3240117/fr/strategie-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-actualisation-des-facteurs-de-risque-de-formes-graves-de-la-covid-19-et-des-recommandations-sur-la-strategie-de-priorisation-des-populations-a-vacciner
L’allocation progressive des doses de vaccins contre le SARS-CoV-2nécessite d’établir une priorisation des personnes à vacciner. L’objectif de la vaccination est de réduire la mortalité et les formes graves de Covid-19 en ciblant les personnes les vulnérables et de réduire la tension sur le système de santé. Afin d’ajuster la stratégie de priorisation au fur et à mesure de l’acquisition des connais-sances, laHAS a procédé à l’actualisation dela revue de la littérature des facteurs de risque de formes graves et de décèsassociés à la Covid-19 ainsi que des facteurs de risque d’ex-position lui permettant de fonderles choix de personnesà vacciner en priorité compte tenu de leur risque.Pour ce faire, la HAS a tout particulièrement examiné les études épidémiologiques étudiant les facteurs de risque de formes graves et dont l’analyse comprenait une régression multi-variéeavecajustement a minimasur l’âge, le sexe voire d’autres comorbidités afin d’évaluer le poids respectif del’âge et des comorbidités dans la survenue d’hospitalisation et de dé-cès.Ces conclusions ne portent donc pas sur l’appréciation du risque individuel et de la valeur bénéfice/risque de la vaccination chez un individu donné qui relève toujours de l’apprécia-tion d’un médecin. Toutefois, ces conclusions reposent sur l’état actuel des connaissances sur les facteurs de risque de formes graves identifiées à partir de méta-analyses ou d’études de cohortes et visent à définir une stratégie de priorisation des personnes à vacciner fondée sur les preuves scientifiques...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de santé publique
facteurs de risque
vaccination
vaccination contre le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
sujet âgé
stratégie vaccinale
comorbidité
Covid-19 aggravée
médecine factuelle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse des facteurs de risque de contamination par le SARS-CoV-2 chez les cadres de santé du CHU de Strasbourg: Enquête réalisée lors de la 1ère vague épidémique en mars-mai 2020
http://www.sudoc.fr/253242959
La pandémie Covid-19 a entraîné une réorganisation complète de l’hôpital. Des professionnels ont dû changer de service ou effectuer de nouvelles tâches. C’est l’hypothèse émise afin d’expliquer le taux de contamination par SARS-CoV-2 des cadres de santé aux HUS. Le suivi du personnel par le SST durant la crise de mars-mai 2020 a révélé un taux de contamination de 10% chez les cadres. L’objectif était d’identifier des facteurs de risque de contamination parmi des facteurs professionnels et individuels afin d’améliorer la prévention et la connaissance des risques en situation de crise. L’étude porte sur 220 cas à l’aide d’un questionnaire. Les EPI et le respect des mesures barrières avec l’équipe sont des facteurs protecteurs (p 0,05). Les pratiques professionnelles ont été modifiées mais ont pu être équilibrées par ces facteurs. L’étude n’a pas permis de retrouver de facteurs de risque expliquant une prévalence importante de contamination parmi les cadres.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
thèse ou mémoire
analyse statistique factorielle
hôpitaux universitaires
infirmières administratives
Appréciation des risques
Raz-de-marée
facteurs de risque
enquêteur
facteur de risque
épidémies
enquêtes de santé
virus du SRAS
Fracture intertrochantérienne
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Etude des facteurs de risques cognitifs du suicide chez la personne âgée : apport des mouvements oculaires
http://www.theses.fr/2021UBFCE018
Ce travail de thèse visait d’une part à décrire les paramètres oculomoteurs, d’autre part à analyser les patterns d’exploration visuelle associés aux conduites suicidaires chez les personnes âgées dépressives. À travers une série de trois articles, nous avons examiné les liens entre processus cognitifs et saccades oculaires (Articles 1 et 2). Par ailleurs, nous avons également étudié le traitement de l'information émotionnelle lors de la présentation de visages expressifs (Article 3). La comparaison directe des performances oculomotrices de patients âgés dépressifs avec conduites suicidaires et de patients dépressifs non suicidaires a permis de caractériser des performances oculomotrices spécifiques aux conduites suicidaires. Enfin, nous avons pu mettre en évidence la spécificité de l’analyse visuelle des informations émotionnelles des visages chez des patients âgés dépressifs avec conduites suicidaires. Dans l‘ensemble, nos travaux ont montré une influence du déclin cognitif lié aux conduites suicidaires sur les performances oculomotrices. Les performances de saccades oculaires étaient différentes chez les patients avec conduites suicidaires qui présentaient un pourcentage significativement plus faible d’antisaccades corrigées ainsi que des temps de correction plus élevés en antisaccades. Ces résultats pourraient suggérer un déficit exécutif plus important, notamment au niveau de la flexibilité, chez les personnes suicidaires. De plus, le traitement des stimuli émotionnels a révélé des stratégies particulières chez les personnes âgées dépressives avec des conduites suicidaires. Nous avons observé des temps de fixation plus longs sur les caractéristiques émotionnelles (c'est-à-dire les yeux et la bouche) en réponse à la peur, au dégoût et aux visages neutres. A travers des tâches de saccades ou d‘exploration visuelle, les mouvements oculaires pourraient refléter les processus cognitifs sous-jacents aux conduites suicidaires chez les personnes âgées dépressives et permettre d’identifier des facteurs cognitifs de risque du suicide
2021
theses.fr
France
thèse ou mémoire
PERSONNE AGEE
personne âgée
mouvements oculaires
collecte de données
sujet âgé de 80 ans ou plus
suicide
sujet âgé
cognition
facteurs de risque
Suicide
Facteurs âges
Suicide
facteur âge
suicide
cognition
Suicide
idéation suicidaire
Suicide
motilité oculaire
facteur de risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Activité physique
Facteurs de risque et de protection
https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Facteurs-de-risque-et-de-protection/Activite-physique
L'activité physique, qu'elle soit sportive ou pratiquée dans le cadre de la vie courante ou professionnelle, a de nombreux bienfaits sur la santé. Elle participe notamment à la prévention de maladies chroniques comme les cancers. Ses effets bénéfiques s'observent aussi pendant et après la phase de soins chez les personnes atteintes de cancer. Les professionnels de santé jouent un rôle essentiel dans l’engagement et le maintien d’une activité physique chez leurs patients.
2020
INCa - Institut National du Cancer
France
information scientifique et technique
Facteurs de protection
facteur de risque
Physique
Facteurs physiques
facteurs de risque
exercice physique
physique

---
N3-AUTOINDEXEE
Agents infectieux
Facteurs de risque et de protection
https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Facteurs-de-risque-et-de-protection/Agents-infectieux
Certains agents infectieux (virus, bactéries, parasites) peuvent provoquer ou favoriser la survenue d'un cancer. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) en compte une dizaine dans sa classification des agents cancérigènes pour l'homme. La politique de prévention des cancers d'origine infectieuse s'appuie, quand elle est techniquement possible, sur la vaccination et le dépistage de l'infection et/ou des lésions précancéreuses.
2020
INCa - Institut National du Cancer
France
information scientifique et technique
facteurs de risque
Facteurs de protection
agent infectieux
facteur de risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Alcool : repérer les consommateurs à risque
Facteurs de risque et de protection
https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Facteurs-de-risque-et-de-protection/Alcool
La consommation de boissons alcoolisées représente la deuxième cause de mortalité évitable par cancer après le tabac. Elle est responsable de 28 000 nouveaux cas de cancer par an (8% des cancers). La réduction des niveaux de consommation d’alcool en France est un levier important de prévention des cancers. Les professionnels de santé jouent ainsi un rôle essentiel dans le repérage des consommations, l’établissement d’un dialogue avec leurs patients, le rappel des repère