Libellé préféré : prématurité du foetus;

Synonyme SNOMED : prématurité foetale; foetus avec poids à la naissance entre 1000 et 2499 grammes et une gestation de 28 à 37 semaines; enfant né avant terme; prématurité;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
EXTRÊME PRÉMATURITÉ de 23 SA à 26 SA
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2021_Protocole-AuRA-extr-prema_V5_26mai.pdf
2021
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
recommandation professionnelle
Acanthosis nigricans bénin
prématuré
Prématurité
Accès pernicieux
dû à
prématurité du foetus

---
N2-AUTOINDEXEE
La prématurité en Guyane : particularités, évolution et facteurs de risque
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/2-3/2020_2-3_3.html
Contexte – En Guyane, le taux de prématurité reste élevé en dépit des efforts pour l’endiguer. Or, malgré des progrès, la mortalité périnatale, souvent associée à la prématurité, reste une cause importante de mortalité prématurée en Guyane. L’objectif de cette étude était d’analyser la prématurité dans le temps et dans l’espace, selon le type (prématurité globale, grande prématurité, prématurité spontanée, prématurité induite) et d’identifier les facteurs de risque dans le contexte Guyanais. Méthodologie – Une étude rétrospective descriptive et comparative a été menée, à partir des données du Registre d’issue de grossesse informatisé (RIGI) 2013-2014 décrivant 12 983 naissances viables sur l’ensemble des quatre établissements de santé du département. Ces données ont été complétées par une étude cas-témoins sur la grande prématurité au Centre hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne (unique maternité de type 3 de la région) de février 2016 à janvier 2017. Résultats – La proportion de naissances prématurées était de 13,5% (1 755 sur 12 983), parmi lesquelles la proportion de prématurités spontanées était de 51,3% contre 48,7% de prématurités induites. Il existait une forte hétérogénéité spatiale entre l’Ouest Guyanais et les zones isolées où la prématurité était plus fréquente. À peine plus de la moitié (57,2%) de la population d’étude bénéficiait de la Sécurité sociale, et 9,3% n’avait aucune couverture sociale. L’absence de couverture sociale représentait un facteur de risque de prématurité avec un OR ajusté de 1,9 [IC95% 1,6-2,3] p 0,001. L’absence d’entretien prénatal était associée à un doublement du risque de naissance prématurée avec un OR ajusté de 2 [IC95% 1,2-3,5] p 0,007. D’autre part, en ce qui concerne les pathologies associées à la grossesse, le syndrome pré-éclamptique était la principale pathologie associée au risque de prématurité (OR ajusté de 6,7 [IC 95% 5,6-8,1] p 0,001). L’enquête cas-témoins montrait que l’absence de couverture sociale était aussi un facteur de risque de grande prématurité, mais uniquement spontanée. En revanche, les antécédents de naissances prématurées étaient des facteurs de risque de prématurité tant induite que spontanée. Les pathologies associées à la grossesse, telle que l’hypertension artérielle, la pré-éclampsie, le placenta praevia et le RCIU étaient exclusivement des facteurs de risque de prématurité induite. Le Gardnerella vaginalis et le streptocoque B, étaient des facteurs de risque de prématurité induite et non de prématurité spontanée. Conclusion – Les facteurs de risque sociaux et le mauvais suivi pendant la grossesse étaient associés à la prématurité spontanée. Le poids du syndrome pré-éclamptique comme facteur de risque de la grande prématurité induite en Guyane semble nettement plus important qu’ailleurs pour des raisons qui restent méconnues.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
prématurité du foetus
facteur de risque
guyana
facteurs de risque
prématuré
Prématurité

---
N3-AUTOINDEXEE
Prématurité et parentalité
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03012610
Chaque année en France, 60 000 enfants naissent de façon prématurée ce qui représente 7% des naissances totales. Parmi ces naissances, 1,5% se déroulent avant 32 semaines d’aménorrhée. Une étude qualitative a été menée dans le but de recueillir et d’étudier le vécu des parents tout au long du parcours de prématurité. L’étude a été basée sur l’hôpital de la Conception à Marseille. Elle a été réalisée auprès de parents d’enfants nés entre 28 et 32 semaines d’aménorrhée qui devaient être rentrés à domicile après l’hospitalisation. Ils ont été sélectionnées sur la base du volontariat. Les résultats de l’étude, qui a analysé le vécu parental de l’hospitalisation anténatale (s’il y en a eu une) jusqu’au retour à domicile, montrent que les parents rencontrent de nombreuses difficultés dans l’établissement du lien parent-enfant dans le cadre d’une naissance prématurée. Afin de les aider tout au long de ce parcours, ces parents doivent bénéficier d’un accompagnement optimal de la part de professionnels de santé formés. Le ressenti des parents évolue tout au long du parcours de prématurité. Les parents ne sont pas tous égaux face à la situation de leur enfant et leur vécu évolue en fonction du contexte personnel, médical et familial.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
pratiques éducatives parentales
prématuré
Prématurité
prématurité du foetus
condition parentale

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation de l'association entre âge gestationnel et morbidité maternelle sévère des césariennes dans le contexte de la prématurité
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02515146
Introduction : en France et dans le monde, le taux de survie des nouveau-nés prématurés nés entre 22 et 28 semaines d’aménorrhées (SA) a progressé depuis plusieurs années. Dans le même temps, les taux de césarienne ont également augmenté à ces âges gestationnels précoces. L'objectif de l’étude était d'évaluer si l'âge gestationnel précoce était associé à la morbidité maternelle sévère lors de la réalisation d’une césarienne à un terme prématuré. Méthodes : nous avons effectué de janvier à décembre 2018 une étude de cohorte, rétrospective, observationnelle, bi-centrique au sein des deux maternités de niveau III de l’AP-HM. Nous avons inclus les femmes ayant eu une césarienne entre 220/7 et 340/7 SA. Le critère de jugement principal était un critère de jugement composite : la morbidité maternelle sévère (MMS) ; définie par la survenue d’au moins un des évènements suivants : hystérotomie corporéale, hémorragie du post partum, transfusion sanguine, complication per opératoire, reprise chirurgicale, hospitalisation de plus de 24 heures en unité de soins intensifs, fièvre en post partum, éclampsie, décès. Résultats : nous avons inclus 252 femmes. Un événement de MMS est survenu dans 89 cas (35,3%). L’âge gestationnel était un facteur indépendamment et négativement associé à la MMS (ORa 0,87 IC 95% 0,78-0,97 ; p 0,01). Les autres variables statistiquement associées à la MMS étaient : association négative avec le type de grossesse gémellaire (ORa 0,44 95% IC 0,20-0,93 ; p 0,03) et association positive avec l’anesthésie générale (ORa 2,52 IC 95% 1,25-5,13 ; p 0,01). Conclusion : l’âge gestationnel était un facteur indépendamment et négativement associé à la MMS. Ainsi, en cas de situation à risque d’accouchement prématuré, les avantages et les risques de la césarienne doivent être clairement expliqués au couple par les équipes obstétricale et pédiatrique. Ces dernières doivent donc travailler en collaboration afin de prendre en compte le pronostic néonatal mais également maternel dans la décision partagée de pratiquer une césarienne.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
association
césarienne
âge maternel
études d'évaluation comme sujet
prématuré
âge gestationnel
âge maternel
morbidité
prématurité du foetus
Prématurité
sévère
césarienne

---
N3-AUTOINDEXEE
La maigreur avant la grossesse est-elle associée au risque de prématurité ?: étude rétrospective bicentrique
http://www.sudoc.fr/238103900
Objectifs : évaluer le risque de prématurité en cas de maigreur maternelle et étudier le risque de petit poids de naissance et de morbidité néonatale dans ce contexte. Matériels et méthodes : il s'agit d'une étude rétrospective bicentrique réalisée du 1er janvier au 15 novembre 2016. Les devenirs maternel et néonatal ont été comparés entre deux populations de femmes : le groupe M, présentant un IMC inférieur à 18,5 kg/m2(maigreur) et le groupe N, présentant un IMC compris entre 18,5 et 24,9 kg/m2(IMC normal). Un appariement entre ces deux groupes a été réalisé selon l'âge et la parité. L'objectif principal était de déterminer si la maigreur maternelle était indépendamment associée à l'accouchement prématuré (naissance avant 37 SA). Les objectifs secondaires étaient d'évaluer l'impact de la maigreur maternelle sur le risque de poids de naissance inférieur au 10ème percentile et de morbidité néonatale. L'association entre la maigreur et la prématurité a été évaluée par un modèle de régression logistique ajusté sur les variables connues dans la littérature pour être associé à cette prématurité ainsi que les variables associées avec une p value 0,20 en analyse univariée. Résultats : notre étude a inclus 814 femmes, 407 femmes dans chaque groupe. La maigreur maternelle était indépendamment associée au risque de prématurité (ORa 2,06 IC95% 1,00-4,21 ; p 0,049) et de poids de naissance inférieur au 10ème percentile (ORa 2,38 IC95% 1,58-3,58 ; p 0,001). Ces associations étaient d'autant plus fortes que la maigreur était sévère. Le risque de morbidité néonatale n'était pas augmenté chez la femme maigre et les principales complications maternelles (diabète gestationnel, pré-éclampsie, anémie, cholestase gravidique) et obstétricales (césarienne, voie basse instrumentale, LOSA, hémorragie du post-partum) étaient peu présentes. Conclusion : la maigreur maternelle est associée au risque de prématurité et de petit poids de naissance. Le risque de morbidité néonatal n'est pas augmenté chez la femme maigre.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
maigreur
Prématurité
Risque
prématuré
grossesse
études rétrospectives
grossesse à haut risque
maigreur
grossesse
Grossesse
prématurité du foetus
risque
grossesse

---
N2-AUTOINDEXEE
Apprentissage alimentaire et prématurité : accompagnement des professionnels à l'observation de l'oralité. Participation à l'élaboration d'un livret d'accueil destiné aux mères de bébés prématurés hospitalisés
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02071338/document
Une naissance prématurée peut mener à une hospitalisation en néonatologie. Cette hospitalisation est traumatisante pour les parents et pour les bébés. Ceux-ci peuvent développer des troubles de l’oralité provoqués par un manque de stimulations ou par des dystimulations de leur sphère oro-faciale qui s’ajoutent à une sensorialité exacerbée. Un apprentissage de la succion-déglutition est parfois nécessaire quand le bébé n’est pas resté assez longtemps in utero. De plus, l’alimentation est au cœur de la prise en charge des bébés prématurés dans les services de néonatologie. Pour accompagner les professionnels de santé et les parents dans le développement des bébés, nous avons participé à un groupe de travail sur l’apprentissage alimentaire des prématurés. Notre participation à ce groupe nous a permis de sensibiliser l’équipe à la problématique de l’oralité (alimentaire et verbale) dans un service de soins intensifs. Nous avons également élaboré, en collaboration avec les membres du groupe, des outils d’observation des bébés en situation d’alimentation. Des formations théorique et pratique ont été dispensées dans le service pour expliquer l’utilisation de ces outils et exposer les différents moyens de nourrir les bébés en néonatologie. Ces formations n’étaient pas terminées à l’issu de notre intervention dans le service. Nous avons tout de même obtenu des retours positifs quant à l’utilité de tels outils et ils semblent répondre à une demande du personnel soignant. L’accompagnement des professionnels dans l’observation des bébés a porté ses fruits et nous avons pu voir une amorce de changement dans les comportements de chacun au moment de l’alimentation des bébés.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
prématurité du foetus
Apprentissage
Apprentissage
Accueil
mères
précis
hospitalisation
observation
hospitalisation
Prématurité
apprentissage
apprentissage
émigration et immigration
immature
prématuré
formulaires de médicaments comme sujet
précis

---
N2-AUTOINDEXEE
Exposition maternelle aux champs électromagnétiques, prématurité et petit poids de naissance pour l’âge gestationnel : données des cohortes Elfe et Epipage2
http://www.theses.fr/2018BORD0263
Les champs électromagnétiques présents dans l’environnement - qu’ils soient d’extrêmement basses fréquences ou radiofréquences - sont responsables d’expositions continuelles des populations. Toutefois, leur potentiel impact sur la santé néonatale est encore aujourd’hui mal connu, notamment en raison des difficultés des études épidémiologiques à évaluer l’exposition ubiquitaire à ces champs de façon suffisamment détaillée et précise. Le premier objectif de cette thèse était d’étudier le lien entre l’exposition maternelle aux champs électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences et deux indicateurs de la santé néonatale : la prématurité et le petit poids de naissance pour l’âge gestationnel. Le second objectif était de construire un outil permettant une estimation quantitative de l’exposition professionnelle aux radiofréquences. Les travaux menés en réponse au premier objectif s’appuient sur les données de deux cohortes de naissances françaises. L'exposition cumulée aux champs électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences au cours de la grossesse a été évaluée grâce à l’application d’une matrice emploi exposition. Les résultats obtenus étaient en faveur d’une absence d’association avec le risque de petit poids de naissance pour l’âge gestationnel. Une association modeste pour le risque de prématurité spontanée a été rapportée chez les mères dont l’exposition cumulée jusqu’à 28 semaines d’aménorrhée était la plus élevée. Les travaux menés en réponse au second objectif reposent sur une collaboration internationale. A partir des calendriers professionnels recueillis dans le cadre d’une étude cas-témoins internationale et de mesures d’exposition extraites de la littérature, ces travaux ont permis la création d’une première matrice emploi exposition quantitative spécifique aux hautes fréquences et applicable dans les études épidémiologiques.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
effets de l'exposition à un agent externe
diminution de la taille corporelle
exposition maternelle
champs électromagnétiques
poids de naissance
poids de naissance
prématuré
mère
ensemble de données
âge gestationnel
Exposition
prématurité du foetus
Prématurité
ensemble de données

---
N2-AUTOINDEXEE
Le TDAH chez les enfants et les adolescents, partie 3 : l’évaluation et le traitement en cas d’association au trouble du spectre de l’autisme, au handicap intellectuel ou à la prématurité
https://www.cps.ca/fr/documents/position/tdah-autisme-handicap-intellectuel-la-prematurite
Le trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental chronique. La Société canadienne de pédiatrie a préparé trois documents de principes après avoir effectué des analyses bibliographiques systématiques. Leurs objectifs s’établissent comme suit : 1) Résumer les données probantes cliniques à jour sur le TDAH. 2) Établir une norme pour les soins du TDAH. 3) Aider les cliniciens canadiens à prendre des décisions éclairées et fondées sur des données probantes pour rehausser la qualité des soins aux enfants et aux adolescents qui présentent cette affection. Les sujets abordés dans la partie 3, qui porte sur l’association avec le trouble du spectre de l’autisme (TSA), le handicap intellectuel (HI) et la prématurité, incluent les difficultés liées à l’évaluation diagnostique, les présentations courantes, le rôle de la génétique et le traitement, y compris les avantages de l’activité physique. Les recommandations reposent sur les lignes directrices à jour, les données probantes tirées des publications scientifiques et le consensus d’experts.
2018
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
recommandation professionnelle
enfant
prématuré
Prématurité
Handicap
Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité
adolescent
Handicap
Enfant
personnes handicapées
Association
Trouble du spectre autistique
prématurité du foetus
handicap
Enfant
association thérapeutique
Adolescent
pensée autiste
Enfant
Autisme
enfant
adolescence
Enfant
Handicap
Adolescent
association

---
N2-AUTOINDEXEE
Effet de la prématurité sur les prérequis à la communication et la fonction visuelle
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02082902/document
Les troubles neurovisuels (TNV) et les retards de développement représentent une part importante des séquelles de la prématurité. L’objectif de notre étude est d’établir des liens entre les fragilités neurovisuelles observables et la mise en place des prérequis à la communication chez les enfants prématurés. Nos évaluations portent sur le dépistage de fragilités neurovisuelles grâce à la batterie BAJE et sur l’analyse des comportements de communication par la passation de l'échelle du Rossetti. Dans le premier groupe, les enfants nés prématurés étudiés sont âgés entre 3 à 6 mois et dans le second groupe, de 12 à 15 mois. Les épreuves ont également été proposées à des enfants contrôles nés à terme constituant deux groupes de mêmes tranches d’âge. D’après nos analyses statistiques, nous ne retrouvons aucun écart significatif entre les performances des enfants prématurés et celles des contrôles à l’échelle du Rossetti. Aucune particularité neurovisuelle ne ressort à la BAJE. En revanche, nous pouvons relever quelques variabilités inter et intra-groupales avec un développement des compétences communicationnelles de langage réceptif, de pragmatique et d’interaction-attachement moins homogène. Cette étude révèle aussi des corrélations entre les capacités de poursuite visuelle et certaines aptitudes liées à la communication.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Communication
communication
Prématurité
prématuré
prématurité du foetus
vision
Communication

---
N2-AUTOINDEXEE
La prématurité
http://www.rfi.fr/emission/20170622-prematurite
L’OMS estime à 15 millions le nombre de bébés prématurés chaque année, soit plus d’un bébé sur 10. Or, plus d'un million d’enfants décèdent chaque année, en raison de complications liées à la prématurité. Bon nombre de survivants souffrent d’une incapacité à vie, notamment en matière d’apprentissage, et de troubles visuels et auditifs.
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
prématurité du foetus
prématuré

---
Nous contacter.
18/07/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.