Libellé préféré : lymphocyte u';

Synonyme SNOMED : cellule u';

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif aux critères d’exclusion des donneurs de produits issus du corps humain (produits sanguins labiles, organes, tissus et cellules) ayant fait l’objet d’une vaccination contre le SARS-CoV-2
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=977
Au regard des premières autorisations de mise sur le marché des vaccins destinés à prévenir le Covid19 dû au virus SARSCoV2, le Haut Conseil de la santé publique a examiné de façon plus complète l’exclusion ou non des donneurs de produits issus du corps humain (sang, organes, tissus et cellules), vaccinés contre le Covid-19. Cet avis prend en compte les différents types de vaccins anti-SARS-CoV-2 mis sur le marché dans l’espace européen ou susceptibles de l’être dans les mois à venir. Le HCSP avait donné le 15 janvier 2021 une réponse provisoire sur les donneurs vaccinés par des vaccins à ARN messager alors en cours d’utilisation en France.
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation de santé publique
Cellule
virus du SRAS
vaccination
homo sapiens
corps humain
sélection de donneurs
Vaccine
lymphocyte u'
cellules
partie d'un organe
Vaccins
vaccination; médication préventive
Exclusion de donneurs
vaccination
tissus
Organismes
vaccination
Organisme
organismes
pandémies
vaccins antiviraux
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Courrier relatif aux critères d’exclusion ou d’absence d’exclusion pour un don de sang, d’organes, de tissus ou de cellules chez les sujets récemment vaccinés par un vaccin anti-Covid-19 à base d’ARN messager
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=972
Faut-il exclure, et si oui pour combien de temps, les donneurs de produits et éléments du corps humain (sang, organes, tissus et cellules), vaccinés contre le Covid-19 ? Le Haut Conseil de la santé publique a été saisi par la DGS, afin d’obtenir une expertise sur cette question, concernant les vaccins autorisés, en passe de l’être et en développement. Du fait de de la campagne de vaccination en cours en France durant le mois de janvier utilisant deux vaccins à ARN messager, le HCSP a souhaité dans un premier temps donner rapidement une réponse provisoire pour ces deux vaccins. Après avoir pris en considération la nature et les modes d’action de ces nouveaux vaccins, ainsi que la nécessité d’un approvisionnement suffisant en produits sanguins et autres produits du corps humains, le HCSP recommande que : aucune exclusion, même très provisoire, ne soit effectuée pour un don chez les sujets récemment immunisés par un vaccin anti-Covid-19 à base d’ARN messager ; les sujets ayant reçu ce type de vaccins continuent à se porter volontaires au don, sous réserve que leur état de santé les rendent aptes à un tel don ; les sujets décédés ayant été immunisés par ce type de vaccins restent éligibles au don d’organes ou de tissus, sous réserve de l’absence de contre-indication réglementairement définie pour ce type de don.
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation de santé publique
vaccination; médication préventive
donneurs de sang
cellules sanguines
service postal
don de sang
vaccins
lymphocyte u'
Courrier
vaccination
Cellules
Organismes
Vaccine
Vaccine
acquisition d'organes et de tissus
dû à
Vaccins
base
vaccin contre la vaccine
récent
Don de tissus
partie d'un organe
Cellule
arn messager
personnes
vaccination
ARN messager
Organisme
Don d'organes
cellules
vaccine
personnes
pandémies
vaccins antiviraux
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitement de première ligne du cancer du poumon avancé non à petites cellules présentant une mutation de l'EGFR
https://www.cochrane.org/fr/CD010383/LUNGCA_traitement-de-premiere-ligne-du-cancer-du-poumon-avance-non-petites-cellules-presentant-une-mutation
Le cancer du poumon est le cancer le plus répandu dans le monde. Il s’est souvent propagé avant même d’être diagnostiqué. Par conséquent, la chirurgie n'est généralement pas possible et un traitement médicamenteux, typiquement une chimiothérapie, est nécessaire. Le type le plus courant de cancer du poumon est le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC). Environ 10 à 15 % des personnes atteintes d'un CPNPC présentent un type de cancer spécifique appelé cancer positif pour les mutations du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR M ), dans lequel les cellules cancéreuses présentent des modifications des gènes contrôlant la croissance tumorale. Dans cette revue, nous avons examiné les nouveaux traitements qui peuvent cibler le CPNPC EGFR M afin de déterminer leur efficacité.
2021
false
false
false
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
tumeurs du poumon
récepteur de l'EGF
mutation
Cancer du poumon
dû à
Informatique en nuage
tumeur maligne, sai
cellules
cancer
lymphocyte u'

---
N2-AUTOINDEXEE
Sélection des donneurs de cellules, tissus et organes dans le contexte de pandémie de Covid-19
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=995
À la suite d’une publication de l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) mise en ligne le 10 décembre 2020, la Direction générale de la santé a souhaité disposer d’un avis actualisé du Haut Conseil de la santé publique sur les critères de sélection à mettre en œuvre et tout particulièrement les durées de report de prélèvement, pour les donneurs de greffon d’organes et de cellules souches hématopoïétiques ayant présenté une infection confirmée à virus SARS-CoV-2 (Covid-19). À la lumière des dernières recommandations européennes et internationales, le HCSP préconise de ramener de 28 à 14 jours le délai de report des prélèvements issus de donneurs vivants ayant présenté une infection confirmée à virus SARS-CoV-2 après résolution des symptômes OU ayant été en contact avec un sujet infecté par cet agent. Ces donneurs doivent avoir été testés négatifs pour l’ARN du SARS-CoV-2 par un test sensible de biologie moléculaire (RT-PCR ou TMA) à partir d’un prélèvement rhino- ou oro-pharyngé en amont du don. En cas d’urgence vitale, ce délai peut encore être raccourci sous réserve d’une analyse bénéfice-risque prenant en compte l’état de santé du donneur et le résultat négatif d’un test moléculaire effectué en amont du don.
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
donneurs d'organes
donneur d'organe
Sélection de tissus et d'organes
sélection de donneurs
cellules
lymphocyte u'
pandémies
donneurs de tissus
Cellule
Organisme
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer à petites cellules
http://referentiels-aristot.com/160-cancer-a-petites-cellules/161-bilan-d-extension/
Le bilan doit inclure : Un examen clinique, Un bilan biologique (ionogramme, bilan hépatique, LDH, NFP, bilan de coagulation), Une fibroscopie bronchique, Un scanner thorax et abdomen, une IRM ou un scanner cérébral et une scintigraphie osseuse, Une TEP devrait être réalisée lorsqu’un traitement local est envisagé.
2021
ARISTOT
France
recommandation pour la pratique clinique
Cellule
lymphocyte u'
Cellules
tumeur maligne, sai
carcinome à petites cellules
Cancer
cancer
Cancer

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif à l’actualisation des mesures de prévention à appliquer aux dons de produits issus du corps humain (produits sanguins labiles, organes tissus et cellules) dans les Antilles françaises et sur l’Ile de La Réunion dans un contexte de circulation du virus de la dengue ainsi qu’en France métropolitaine
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1011
Par le présent avis, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) actualise les mesures de prévention à appliquer aux produits issus du corps humain (PCH) dans un contexte de circulation de la dengue dans les Antilles françaises et sur l’île de La Réunion. Par ailleurs, dans les suites de l’avis du 28 novembre dernier, il définit des critères de mise en route et d’arrêt des mesures de prévention spécifiques appliquées aux PCH, dans les situations épidémiques de dengue dans ces territoires.
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
recommandation de santé publique
France
France
Virus
Dengue
virus de la dengue
attention
tissus
Applications
Virus
Applications
Dengues
virus dengue
partie d'un organe
français
lymphocyte u'
homo sapiens
Cellule sanguine
Applications
France
France
Réunion
corps humain
Antilles
Don de cadeaux
Cellules sanguines
France
poids et mesures
Mesures
cellules sanguines
Organismes
organismes

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis relatif à la sécurisation des dons d’organes, de tissus ou de cellules chez des donneurs vaccinés depuis moins d’un mois par un vaccin anti-SARS-CoV-2 à vecteur viral utilisant un adénovirus non réplicatif
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1013
Dans les suites des vaccinations contre le SARS-CoV-2, il est apparu, dans une proportion extrêmement faible de cas (de l’ordre d’un évènement pour au moins un million de vaccinations), des thromboses de gros vaisseaux s’accompagnant de thrombocytopénie et de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD). Ces cas n’ont été observés qu’avec les vaccins Covid-19 à vecteur adénoviral et s’apparentent aux thromboses induites par l’héparine avec apparition d’auto-anticorps croisant avec certains tests de détection du facteur 4 plaquettaire. Le phénomène a été dénommé « thrombose thrombocytopénique induite par la vaccination » (TTIV). La question de la saisine concerne la sécurité pour le receveur de greffons (organes et tissus) qui seraient prélevés chez des patients décédés d’une thrombose dans un contexte de vaccination récente contre le SARS-CoV-2 par vaccin à vecteur adénoviral (vaccin Astra-Zeneca et vaccin Janssen pour les vaccins actuellement autorisés en France). La réflexion a également été étendue aux donneurs vivants de cellules hématopoïétiques dans ce même contexte vaccinal.
2021
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccination
Organisme
adenoviridae
vaccin contre la vaccine
adénovirus
Don d'organes
vaccination
Cellule
Réplication
Vaccins
donneurs de tissus
virus du SRAS
dû à
Vaccine
acquisition d'organes et de tissus
virus
lymphocyte u'
Vaccine
partie d'un organe
vaccination; médication préventive
Don de tissus
vaccins
cellules
vaccine
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
L’immunothérapie par rapport à la chimiothérapie chez les personnes atteintes d'un cancer du poumon non à petites cellules à un stade avancé qui n’ont pas été précédemment traitées.
https://www.cochrane.org/fr/CD013257/LUNGCA_limmunotherapie-par-rapport-la-chimiotherapie-chez-les-personnes-atteintes-dun-cancer-du-poumon-non
Problématique de la revue L'immunothérapie est-elle plus efficace et moins toxique que la chimiothérapie chez les personnes ayant reçu un diagnostic de cancer du poumon non à petites cellules (un sous-type de cancer du poumon) qui n'ont pas été précédemment traitées et qui ne sont pas éligibles à un traitement curatif ? Contexte Le cancer du poumon est la principale cause de décès par cancer et le cancer du poumon non à petites cellules représente plus de 85 % de l’ensemble des cancers du poumon. La chirurgie curative et la radiothérapie ne sont pas des options de traitement lorsque la maladie est à un stade avancé et jusqu'à récemment, ces personnes se voyaient proposer une chimiothérapie. Depuis 2016, les immunothérapies (anticorps capables de mobiliser le système immunitaire contre les cellules cancéreuses) ont montré qu’elles améliorent la survie de ces patients.
2021
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
rapport albumine/globuline
Immunothérapie
cancer
Cancer du poumon
Personna +
dû à
chimiothérapie
immunothérapie
Pression systolique
lymphocyte u'
Cancer du poumon
stade avancé
Cellule
personnes
chimiothérapie
Chimiothérapie
cellules
traitement médicamenteux
immunothérapie pour le cancer
tumeurs du poumon
rapport de recherche
pression sanguine

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis actualisant la liste des pays à risque de transmission du virus West Nile (WNV) pour les produits sanguins labiles, les organes, les tissus et les cellules
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1046
Au début de la période d’activité vectorielle le 1er juin de chaque année, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) actualise la liste des pays ou des régions considérés à risque de transmission du virus West Nile (WNV) pour les dons de produits issus du corps humain. Cette actualisation repose sur les connaissances épidémiologiques et les signalements de cas rapportés au cours des trois dernières années. Les principaux arguments qui ont prévalu dans l’établissement de cette liste pour la saison 2021 sont : une faible circulation de ce virus en 2020 tant en France que dans les autres pays habituellement concernés ; le niveau de la surveillance entomologique, vétérinaire (cas équins) et humaine dans chaque pays ; l’analyse bénéfices/risques au regard de l’intensité des échanges de population entre la France et les pays concernés par rapport aux stocks de produits sanguins labiles disponibles.
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
recommandation de santé publique
Cellule sanguine
virus du Nil occidental
Virus
Organismes
partie d'un organe
virus
Cellules sanguines
listes d'attente
lymphocyte u'
cellules sanguines
risque
Transmissions
jugement
Virus
tissus
organismes

---
N2-AUTOINDEXEE
Sélection des donneurs de cellules, tissus et organes, suite à l’apparition de nouveaux variants du SARS-CoV-2
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1005
Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) actualise son avis du 9 mars 2021 sur les délais de sécurisation des dons d’organes tissus, et cellules (OTC) dans le contexte de pandémie de Covid-19, en prenant en compte l’apparition sur le territoire national de variants à suivre du SARS-CoV-2 (VOI pour variant of interest). Une attention particulière est consacrée au variant 20C/H655Y dit « Breton » qui semble difficile à détecter dans les prélèvements des voies aériennes supérieures par RT-PCR, alors que le variant 19B/501Y dit « Mondor » ne pose pas de problème pratique de reconnaissance par les tests habituels.
2021
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
nouveau variant du coronavirus
recommandation de santé publique
donneurs d'organes
donneur d'organe
Cellule
lymphocyte u'
Organisme
Sélection de tissus et d'organes
donneurs de tissus
cellules
virus du SRAS
sélection de donneurs
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer Bronchique non à petites cellules
http://referentiels-aristot.com/129-cancer-bronchique-non-petites-cellules/131-bilan-diagnostique/
Le diagnostic doit privilégier les prélèvements histologiques. Les cytoblocs permettent également la réalisation d’études immunohistochimiques et moléculaires. Le nombre de biopsies bronchiques doit être supérieur à 5 (5). Depuis 2016, l’European Expert Group recommande au moins 5 biopsies pour le diagnostic ET 5 biopsies supplémentaires pour phénotypage et génotypage (5). En cas de biopsies trans thoraciques sous TDM pour des lésions périphériques, il est nécessaire de réaliser 1 à 2 carottes, en gauge 18 et en coaxial. La fixation des prélèvements histologiques doit utiliser le formol. Il faut proscrire les fixateurs à base d’acide picrique et d’AFA et éviter les sur-fixations ou les sous-fixations.
2021
ARISTOT
France
recommandation pour la pratique clinique
cancer
Cellules
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Cellule
lymphocyte u'
bronche, sai
tumeur maligne, sai
Cancer
dû à
Cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Surveiller et prévenir la souffrance au travail : tensions et ambiguïtés d’une cellule d’écoute
http://ceet.cnam.fr/publications/connaissance-de-l-emploi/surveiller-et-prevenir-la-souffrance-au-travail-tensions-et-ambiguites-d-une-cellule-d-ecoute-1141065.kjsp?RH=1507624655036
La difficile prise en charge de la souffrance au travail génère de nombreuses initiatives visant à en limiter les effets. Parmi les outils mis en place pour rendre visibles et lutter contre les risques dits « psychosociaux », ce numéro de Connaissance de l’emploi se concentre sur une « cellule d’écoute » mise en place au sein d’une collectivité territoriale. Il repose sur des données empiriques issues d’une enquête de terrain effectuée dans le cadre du projet Suripi (Surveillance des risques professionnels particulièrement incertains). À travers l’étude des différentes tensions qui touchent ce travail d’écoute des maux du travail, il pose la question de ce que peut une ligne téléphonique en matière de prise en charge de la souffrance, et interroge ce que sa mise en place révèle des dynamiques récentes de la santé au travail.
2020
CNAM - Conservatoire national des arts et métiers
France
article de périodique
stress psychologique
cellules
Travail
tension
organisation et administration
travail
métier
lymphocyte u'
Cellule
prévenance
risques psychosociaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Retour d’expérience sur la cellule régionale d’appui à la régulation des lits de réanimation Covidréa pendant la crise Covid-19
https://afmu.revuesonline.com/10.3166/afmu-2020-0278
La disponibilité des lits de réanimation a été un enjeu majeur de la gestion de la crise Covid-19, imposant aux acteurs régionaux de construire une réponse coordonnée et novatrice pour apporter une réponse en termes de recherche de place. Dans la région Île-de-France, la mise en place du dispositif a été constituée par deux mesures : la refonte du répertoire opérationnel des ressources (ROR) et la création d’une cellule d’appui régionale (Covidréa) comportant des cellules médicale et administrative. Les opérateurs de la cellule médicale étaient des chirurgiens volontaires sous la supervision d’un médecin urgentiste, chargés des actions de recherche et de régulation des demandes. La cellule administrative a vérifié la pertinence des informations du ROR sur un rythme pluriquotidien. La mobilisation des acteurs locaux (anesthésistes et réanimateurs) a permis d’obtenir des données actualisées du ROR quasiment en temps réel. La crise sanitaire Covid-19 a mis en lumière les faiblesses des systèmes d’information, particulièrement la connaissance de la disponibilité en lits de réanimation en temps réel. Une démarche collective pour construire de nouveaux outils de pilotage adaptés au quotidien, dans le cadre des tensions hivernales (bronchiolite, grippe) ou saisonnières (canicule), et la gestion des situations sanitaires exceptionnelles est impérative. Il est nécessaire d’intégrer cette fonction dans la mission des Samu départementaux en temps ordinaire et des Samu zonaux en temps de crise, en particulier dans la logique de construction du futur service d’accès aux soins (SAS).
2020
RevuesOnline
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
crise
lymphocyte u'
réanimation
lits
Cellule
cellules
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Cellule de coordination des flux sortants des réanimations en période de Covid-19
https://afmu.revuesonline.com/10.3166/afmu-2020-0259
La pandémie de Covid-19 a inscrit l’hôpital au coeur d’une crise sanitaire de cinétique longue. Le système de santé a dû dans un premier temps accepter cette notion de crise déstructurante et piloter dans l’incertitude. Un des enjeux majeurs était d’éviter la saturation du système, notamment l’accessibilité à la réanimation. À la demande de la cellule de crise du groupe hospitalier AP–HPSorbonne Université, l’équipe Dynamo a dû apporter des propositions permettant de libérer des places en réanimation. C’était la stratégie retenue pour éviter une mise en tension de l’hôpital. La cellule Dynamo, avec l’accord du directeur médical de crise, a ouvert un flux entre les réanimations expertes et des unités créées de novo (publiques et privées). Cette équipe est le fruit d’une préparation conjointe entre le département médico-universitaire DREAM et le service médical du RAID. Elle a permis d’organiser et d’effectuer dans de bonnes conditions sanitaires et sécuritaires le transfert d’une centaine de patients entre les réanimations d’Îlede- France. L’objectif était une répartition cohérente pour maintenir une capacité d’accueil dans les réanimations les plus spécialisées et impactées par l’intensité des soins. Pour cela, la cellule Dynamo a défini des critères médicaux de patients éligibles au transfert. La méthodologie utilisait quatre boucles indépendantes : le service demandeur, l’équipe de transfert, le vecteur de transfert et le service receveur. Cette organisation a offert agilité et autonomie. Nous publions ce retour d’expérience pour partager les bases méthodologiques et humaines de notre organisation afin d’inspirer d’autres cellules innovantes en cas de situations sanitaires exceptionnelles.
2020
RevuesOnline
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
coordination
réanimation
cellules
lymphocyte u'
Périodique
Cellule
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
SARS-CoV-2 : donneurs de cellules, tissus et organes
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=933
Le HCSP a actualisé son avis du 20 mai 2020 relatif aux mesures de prévention à appliquer aux donneurs de cellules, tissus et organes dans le contexte de pandémie de Covid-19, l’Agence de la biomédecine (ABM) ayant fait part de questions quant aux tests et matrices à utiliser pour la qualification des dons, et au besoin éventuel de qualification malgré un traitement d’inactivation virale. Après avoir analysé les différentes modalités pour le diagnostic virologique de l’infection à SARS-CoV-2 (types de prélèvements, méthodes de détection, essais cliniques sur tests) et la nécessité de maintenir les greffes afin de répondre aux besoins des receveurs potentiels, le HCSP recommande : Pour les donneurs vivants : maintien d’un test de RT-PCR sur prélèvement naso-pharyngé (et en cas de contre-indication ou opposition catégorique, prélèvement oro-pharyngé réalisé par un tiers), sensibilisation et entraînement des équipes de greffe à la réalisation des prélèvements, pas d’utilisation de sérologie.. Pour les donneurs décédés : maintien d’un test de RT-PCR sur prélèvement naso-pharyngé, non recommandation d’autres prélèvements, possibilité de dérogations à la détection du Covid-19 en amont de la greffe en cas d’urgence vitale. Pour les tissus viro-inactivés : les tissus destinés à un traitement par viro-inactivation ne nécessitent pas de pratiquer un test virologique lorsque le procédé de viro-inactivation a fait l’objet d’une validation au regard du risque lié au virus SARS-CoV-2 et d’une autorisation de l’ANSM
2020
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation de santé publique
Organisme
partie d'un organe
cellules
donneurs de tissus
lymphocyte u'
Cellule
Organismes
virus du SRAS
organismes
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer du Poumon non à Petites Cellules (CPNPC): Guide pour les Patients
https://www.esmo.org/content/download/7250/143186/0/FR-Cancer-du-Poumon-Non-%C3%A0-Petites-Cellules-Guide-pour-les-Patients.pdf
2020
ESMO - European Society for Medical Oncology
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
Carcinome pulmonaire à petites cellules
précis
patients
cancer
lymphocyte u'
tumeur maligne, sai
Cellule
a comme patient
Cancer du poumon
dû à
carcinome pulmonaire non à petites cellules
carcinome pulmonaire à petites cellules
précis

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer bronchique à petites cellules
https://ressources-aura.fr/wp-content/uploads/2020/04/CPC_2020_VDEF.pdf
La classification histologique de l'Organisation Mondiale de la Santé reconnaît actuellement 3 grands types histologiques de carcinome bronchopulmonaires dont les adénocarcinomes, les carcinomes malpighiens et les tumeurs neuro-endocrines. Parmi ces tumeurs neuro-endocrines on distingue le carcinome à petites cellules, le carcinome neuro-endocrine à grandes cellules et les tumeurs carcinoïdes. Le diagnostic repose avant tout sur l’histologie ou la cytologie. L’examen immuno-histochimique est facultatif mais peut aider au diagnostic différentiel en confirmant la nature épithéliale (AE1/AE3), le phénotype neuro-endocrine des cellules (chromogranine, synaptophysine et CD56) et la positivité avec le TTF1. Dix pourcent des CBPC ont des marqueurs neuro-endocrines négatifs et un TTF1 négatif.
2020
ONCO AURA
France
recommandation professionnelle
Cellule
bronche, sai
carcinome pulmonaire à petites cellules
tumeur maligne, sai
cancer
Cancer
Cellules
lymphocyte u'
Cancer
tumeurs
cellules

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer bronchique non à petites cellules
https://ressources-aura.fr/wp-content/uploads/2020/04/CBNPC_2020_VDEF.pdf
Le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) représente la forme histologique la plus fréquente des cancers bronchiques. Il est la première cause de décès par cancer dans la population masculine. Son incidence est estimée entre 40 et 70 pour 100 000 en France pour l'homme.
2020
ONCO AURA
France
recommandation professionnelle
cancer
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Cellules
Cancer
lymphocyte u'
bronche, sai
Cancer
Cellule
tumeur maligne, sai
dû à
tumeurs
cellules

---
N3-AUTOINDEXEE
Internes de médecine générale en difficulté à Grenoble de 2016 à 2018 : comment ont-ils perçu l’intervention de la cellule de remédiation renommée dispositif d’appui universitaire en 2019 ? Analyse qualitative par entretiens semi dirigés
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02303778
CONTEXTE : Le département de médecine générale de Grenoble a mis en place un dispositif d’aide pour tenter de répondre à la problématique d’accompagnement des internes en difficulté. En 2018, deux ans après sa création, il devenait nécessaire d’évaluer le travail effectué. OBJECTIF PRIMAIRE : Évaluer le ressenti des internes suivis par le dispositif vis-à-vis de son intervention.OBJECTIF SECONDAIRE : Établir des pistes d’amélioration concernant son fonctionnement. METHODE : Etude qualitative menée auprès de neuf internes suivis par la cellule de remédiation. La méthode utilisée est l’analyse interprétative phénoménologique d’entretiens semi dirigés, réalisés entre octobre 2018 et janvier 2019. RÉSULTATS : La plupart des participants ont perçu l’intervention du dispositif comme une nécessité.Cependant, la perception d’un décalage, d’un retard dans l’accompagnement ou encore d’une impression d’avoir été catégorisé comme interne en difficulté pouvaient aboutir à un sentiment de rejet du dispositif. Néanmoins, un accompagnement personnalisé a été décrit de façon positive. L’élaboration d’une relation de confiance avec le facilitateur jouait un rôle prédominant. Le manque de communication sur l’existence et le fonctionnement du dispositif a été regretté par une grande partie des internes interrogés. CONCLUSION : Le dispositif d’aide est nécessaire aux internes en difficulté même si leur ressenti concernant l’accompagnement a été décrit de façon nuancée. Les pistes d’amélioration dégagées sont : amplifier la communication, redéfinir les modalités de suivi et coordonner les différents leviers de prise en charge.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Fracture induite
médecine interne
Médecins
équipement et fournitures
Entretien
médecin (médecine interne)
entretiens comme sujet
disposition (psychologie)
Dispositifs
lymphocyte u'
Fracture de Pouteau-Colles
Cellule
dû à
cellules
médecine générale
dispositif
Fracture intercondylienne de l'humérus
entretien

---
N2-AUTOINDEXEE
KYMRIAH 1,2 x 106 – 6 x 108 cellules dispersion pour perfusion - Tisagenlecleucel
ATU de cohorte
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/kymriah-1-2-x-106-nbsp-6-x-108-nbsp-cellules-dispersion-pour-perfusion
Kymriah est une thérapie immunocellulaire contenant tisagenlecleucel, des lymphocytes T autologues génétiquement modifiés ex vivo au moyen d’un vecteur lentiviral codant pour un récepteur antigénique chimérique (CAR) anti-CD19. Le récepteur CAR comprend un fragment variable à chaine simple (scFv) anti-CD19 murin relié aux domaines co-stimulateurs 4-1BB et CD3-zeta. Les cellules CAR T anti-CD19 sont amplifiées et reperfusées au patient, pouvant alors reconnaître et éliminer les cellules cibles exprimant CD19...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
KYMRIAH
KYMRIAH 1,2 x 1 000 000 - 6 x 100 000 000 cellules, dispersion pour perfusion
tisagenlecleucel
Perfusion
Adénome colorectal
Cellule
cellules
lymphocyte u'
dispersion
perfusion
Abcès du canal rachidien
perfusion

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie oligométastatique synchrone dans le cancer bronchique non à petites cellules
http://oncologik.fr/referentiels/interregion/maladie-oligometastatique-synchrone-dans-le-cancer-bronchique-non-a-petites-cellules
2018
OncoLogiK
France
recommandation professionnelle
Cancer
dû à
cellules
bronche, sai
Maladie
Tumeurs des bronches
cancer
lymphocyte u'
Maladies
Cancer
tumeur maligne, sai
maladie
Cellule
cancer
maladie
tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations pour le testing ROS1 dans les carcinomes bronchiques non à petites cellules
http://www.sfpathol.org/media/pdf/recommandations-ros1-sfp-afaqap-aout-2018.pdf
Le cancer bronchique est la première cause de mortalité par cancer en France, avec environ 30 000 décès par an. La survie à 5 ans est de l’ordre de 15% tous stades confondus (1). Les carcinomes bronchiques non à petites cellules (CBNPC) représentent 85% des cancers pulmonaires (2). La découverte d’anomalies moléculaires dans ces tumeurs, plus fréquentes dans les adénocarcinomes (ADC), permet de prescrire des thérapies ciblées sur ces anomalies. La survie de ces patients en est améliorée.
2018
false
false
false
Société Française de Pathologie
France
français
recommandation professionnelle
cellules
lymphocyte u'
Carcinome
Recommandations
carcinome bronchogénique
Counseling directif
Cellule
dû à
bronche, sai
Carcinomes
directives de santé publique
carcinomes

---
N2-AUTOINDEXEE
Comparaison de l’osimertinib et de la chimiothérapie à base de platine-pemetrexed pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules avec mutation T790M du récepteur de l’EGFR
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1204
Protocole de recherche : Il s’agit d’une étude clinique internationale à répartition aléatoire, comparative, de phase III, multicentrique et ouverte. Elle vise à démontrer la supériorité de l’osimertinib par rapport à la thérapie standard composée d’un doublet de chimiothérapies à base de platine et de pemetrexed pour les patients atteints d’un CPNPC localement avancé ou métastatique, présentant une mutation T790M confirmée après un traitement de première ligne à base d’un ITK de l’EGFR...
2018
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
osimertinib
dû à
Pémétrexed
mutation
Chimiothérapie
lymphocyte u'
platine
récepteur mu
platine
tumeur maligne, sai
Cellule
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Carcinome pulmonaire à petites cellules
traitement médicamenteux
base
chimiothérapie
Traités
Cancer du poumon
PEMETREXED
cancer
cancer
chimiothérapie
carcinome pulmonaire à petites cellules
coopération internationale
pipérazines
Récepteurs ErbB
acrylamides
dérivés de l'aniline
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N2-AUTOINDEXEE
Carcinomes neuroendocrines bronchiques à grandes cellules
http://oncologik.fr/referentiels/rrc/carcinomes-neuroendocrines-bronchiques-a-grandes-cellules
Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été mis à jour par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels des réseaux régionaux de cancérologie d'Alsace (CAROL), de Bourgogne (ONCOBOURGOGNE), de Champagne-Ardenne (ONCOCHA), de Franche-Comté (ONCOLIE) et de Lorraine (ONCOLOR), en tenant compte du référentiel Auvergne/Rhône-Alpes et des recommandations nationales, conformément aux données acquises de la science au 19 mars 2018. 1. Généralités 1.1. Introduction Les tumeurs bronchiques regroupent différents types histologiques : carcinomes bronchiques non à petites cellules : adénocarcinome, carcinome épidermoïde, carcinome indifférencié à grandes cellules carcinomes bronchiques à petites cellules. Les tumeurs neuroendocrines bronchiques sont un groupe hétérogène de tumeur, tant sur le plan histologique qu'immunohistochimique ou moléculaire, mais aussi pronostique et thérapeutique. Elles regroupent les carcinomes neuroendocrines à grandes cellules, les carcinomes bronchiques à petites cellules, les carcinoïdes typiques et atypiques.
2018
false
false
false
OncoLogiK
France
français
recommandation professionnelle
bronche, sai
carcinome à grandes cellules
carcinome neuroendocrine
lymphocyte u'
carcinome bronchogénique
cellules neuroendocrines
Carcinome à grandes cellules

---
N3-AUTOINDEXEE
La transmission colorectale du VIH par les cellules infectées du sperme et effet du sperme sur cette transmission
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02140619
Le sperme est le principal vecteur de dissémination du VIH. La muqueuse colorectale exposée au sperme infecté lors de rapports anaux, aussi bien chez l’homme que chez la femme, représente le plus fort risque d’infection parmi toutes les voies de transmission sexuelle. Un nombre croissant d’études suggèrent que la transmission sexuelle du VIH via les cellules infectées présentes dans les sécrétions génitales du donneur serait plus efficace que par les particules virales libres. A ce jour, le rôle et les mécanismes de transmission des cellules infectées du sperme ont été peu étudiés. De plus, l’effet potentiel du liquide séminal (LS) sur cette transmission est mal connu. Dans ce contexte, mes travaux de thèse ont permis de démontrer une transmigration active et rapide: (i) de leucocytes sanguins à travers la barrière colorectale, et un effet inhibiteur du LS sur cephénomène, sans altération de la barrière épithéliale. (ii) de leucocytes séminaux. Des analyses par cytométrie de flux ont permis de mettre évidence à la fois des particularités et des similitudes quant à l’équipement protéique des cellules séminales et de leurs équivalents sanguins. Ce travail fournit de nouvelles données sur la transmission du VIH par les cellules infectées du sperme, et sur l’effet du sperme sur la transmission colorectale. La démonstration de la transmigration de leucocytes séminaux suggère que ces cellules jouent un rôle dans la transmission du VIH au niveau colorectale qui nécessite d’être pris en compte dans les stratégies de prévention. Les mécanismes en jeu et ceux responsables de l’effet du LS restent à élucider et devrait permettre à terme de dégager de nouvelles cibles thérapeutiques.
2018
TEL - Thèses en ligne
France
thèse ou mémoire
Infection
spermatozoïde
Cellule
cellules
Transmissions
infections à VIH
vih
lymphocyte u'
sperme
infection à virus de l'immunodéficience humaine
transmission de maladie infectieuse

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer bronchique à petites cellules
RIR en oncologie thoracique- Auvergne-Rhône- Alpes
https://onconormandie.fr/wp-content/uploads/2017/07/Cancers-%C3%A0-petites-cellules-MAJ-2017.pdf
La classification histologique de l'Organisation Mondiale de la Santé reconnaît actuellement 3 grands types histologiques de carcinome bronchopulmonaires dont les adénocarcinomes, les carcinomes malpighiens et les tumeurs neuro-endocrines. Parmi ces tumeurs neuro-endocrines on distingue le carcinome à petites cellules, le carcinome neuro-endocrine à grandes cellules et les tumeurs carcinoïdes. Le diagnostic repose avant tout sur l’histologie ou la cytologie. L’examen immuno-histochimique est facultatif mais peut aider au diagnostic différentiel en confirmant la nature épithéliale (AE1/AE3), le phénotype neuro-endocrine des cellules (chromogranine, synaptophysine et CD56) et la positivité avec le TTF1. Dix pourcent des CBPC ont des marqueurs neuro-endocrines négatifs et un TTF1 négatif.
2017
false
false
false
OncoNormandie
France
français
recommandation professionnelle
bronche, sai
Oncologues
Cancer
cancer
Auvergne
tumeur maligne, sai
cancer
Oncologie
Cellules
Cancer
Cellule
oncologique
lymphocyte u'
carcinome pulmonaire à petites cellules
cellules
tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer bronchique non à petites cellules
RIR en oncologie thoracique- Auvergne-Rhône- Alpes
https://onconormandie.fr/wp-content/uploads/2017/07/1-Cancer-bronchique-non-%C3%A0-petites-cellules-MAJ-2017.pdf
Le cancer bronchique non à petites cellules représente la forme histologique la plus fréquente des cancers bronchiques. Il est la première cause de décès par cancer dans la population masculine. Son incidence est estimée entre 40 et 70 pour 100 000 en France pour l'homme.
2017
false
false
false
OncoNormandie
France
français
recommandation professionnelle
Cellules
dû à
Oncologues
Cancer
oncologique
Auvergne
bronche, sai
cancer
Cancer
tumeur maligne, sai
Oncologie
Cellule
carcinome pulmonaire non à petites cellules
cancer
lymphocyte u'
tumeurs
cellules

---
N3-AUTOINDEXEE
Numération en cellule de Malassez
Cellule de Malassez
http://canal-ua.univ-angers.fr/avc/courseaccess?id=3743
Présentation du matériel et de la procédure à suivre pour le montage en vue d'une numération en cellule de Malassez.
2017
true
false
false
false
Licence Creative Commons - Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Pas de modification
Université d'Angers
Angers
France
français
matériel d'enseignement audio-visuel
Cytologie humaine
Cellules
lymphocyte u'
numération cellulaire
cellules

---
N2-AUTOINDEXEE
ROHO QUADTRO SELECT
Coussin à air non motorisé à cellules télescopiques individuellement déformables, multicompartiment
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2815674/fr/roho-quadtro-select
Service attendu Suffisant En raison de : - l’intérêt thérapeutique dans l’aide à la prévention des escarres dans les indications retenues ; - l’intérêt de santé publique compte tenu des risques d’apparition d’un handicap et d’une dégradation de la qualité de vie. Amélioration du service attendu IV (mineure) Par rapport aux autres coussins à air non motorisé à cellules télescopiques individuellement déformables, multicompartiment.
2017
false
false
Suffisant
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
cellules
literie et linges
Sélection
déformation
malformations
amélioration d'image radiographique
air
air
télescopes
lymphocyte u'

---
N2-AUTOINDEXEE
ROHO MONOCOMPARTIMENT
coussin à air non motorisé à cellules télescopiques individuellement déformables, monocompartiment
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2815683/fr/roho-monocompartiment
Service attendu Suffisant En raison de : - l’intérêt thérapeutique dans l’aide à la prévention des escarres dans les indications retenues ; - l’intérêt de santé publique compte tenu des risques d’apparition d’un handicap et d’une dégradation de la qualité de vie. Amélioration du service attendu V (absence) Par rapport aux autres coussins à air non motorisé à cellules télescopiques individuellement déformables, monocompartiment.
2017
false
false
Suffisant
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
cellules
déformation
lymphocyte u'
malformations
télescopes
air
literie et linges
amélioration d'image radiographique
air

---
N3-AUTOINDEXEE
La chirurgie pour le cancer bronchique à petites cellules en phase limitée
http://www.cochrane.org/fr/CD011917/la-chirurgie-pour-le-cancer-bronchique-petites-cellules-en-phase-limitee
Objectifs Déterminer si, chez des personnes ayant un CBPC en phase limitée, la résection chirurgicale du cancer améliore la survie globale et les décès liés au traitement par rapport à une radiothérapie ou une chimiothérapie, ou une combinaison de la radiothérapie et de la chimiothérapie, ou à de meilleurs soins palliatifs.
2017
false
false
false
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
Inutilité médicale
cancer
phase
Cancer
lymphocyte u'
Cellules
marginal
cancer
tumeur maligne, sai
Interventions chirurgicales bénignes
bronche, sai
à la limite
carcinome pulmonaire à petites cellules
intervention chirurgicale
tumeurs
cellules

---
N3-AUTOINDEXEE
Surdités cachées ; atteinte des cellules sensorielles cochléaires ou du nerf auditif ?
http://www.theses.fr/2017CLFAS003
Les surdités neurosensorielles sont classiquement décrites par une élévation des seuils auditifs généralement corrélée à une dégénérescence des cellules ciliées externes (CCE). Toutefois, des travaux récents sur des modèles animaux ont montré qu’un audiogramme normal pouvait être associé à des atteintes auditives périphériques. Ce travail de thèse a contribué à mieux caractériser chez des modèles murins, ces déficiences supraliminaires cachées liées d’une part, à des altérations des CCE et d’autre part, à la dégénérescence de certaines fibres nerveuses auditives. Dans la première partie de cette thèse, l’évolution des profils auditifs de souris présentant une dégénérescence accélérée des CCE, les souris de souche CD1-RjOrl : SWISS, a été caractérisée. Dans cette étude longitudinale, menée au cours du premier mois postnatal, une progressivité de la déficience auditive a été montrée. Toutefois, une discordance surprenante a été mise en évidence entre des seuils auditifs proches des valeurs normales à haute fréquence combinés à des produits de distorsions acoustiques (PDA) absents. Les courbes d’accord de masquage montrent un décalage des pointes vers les basses fréquences. Ces données indiquent que les CCE de la base ne sont plus fonctionnelles et que la perception des hautes fréquences est perturbée. Les observations en microscopie électronique à balayage ont révélé une conformation anormale de la touffe stéréociliaire des CCE au niveau de la base de la cochlée. Ces données témoignent d’une désorganisation de la tonotopie cochléaire. Dans la deuxième partie de cette thèse, l’effet de l’oxaliplatine sur la fonction auditive et sur la morphologie cochléaire a été décrit chez des souris adultes de souche CBA/J. L’oxaliplatine, un sel de platine utilisé en chimiothérapie, a de nombreux effets secondaires parmi lesquels l’apparition d’une neuropathie périphérique. À la suite d’un traitement avec cette drogue, les souris ne présentent pas d’élévation des seuils auditifs et pas d’altération de la fonction des CCE. Cependant, l’étude histologique révèle une dégénérescence surprenante des fibres auditives du ganglion spiral. Avec des tests électrophysiologiques supplémentaires, une diminution de l’amplitude du potentiel d’action composite a été mise en évidence. Le réflexe du système efférent olivocochléaire médian, évalué par un test de suppression controlatéral, semble également être diminué par le traitement. Les souris traitées avec de l’oxaliplatine constituent donc un modèle animal précieux de surdité cachée, qui demande à être mieux caractérisé. Les résultats de ces études confirment l’insuffisance de l’audiogramme pour détecter des altérations subtiles de la cochlée et montrent la nécessité d’améliorer le diagnostic de ces déficiences supraliminaires. Ainsi, les atteintes cachées des CCE peuvent être détectées par l’absence de PDA associée à des potentiels évoqués auditifs normaux et les neuropathies par des PDA présents associés à des potentiels évoqués auditifs anormaux. La combinaison de ces différents tests fonctionnels et électrophysiologiques permettrait une meilleure prise en charge des patients et une amélioration de leur qualité de vie.
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
nerf cochléaire
surdite
surdité
Atteintes du nerf cochléaire
Audition
nerf cochléaire
oreille, sai
lymphocyte u'
Audition
surdité
Cellule
surdité sensorielle
surdite
Surdité cochléaire
Surdité cochléaire
cellules
surdité neurosensorielle
atteintes du nerf vestibulocochléaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancers à petites cellules
http://www.oncorif.fr/wp-content/uploads/2017/02/PR1_RBC_02_01_Cancer_a_petites_cellules_2016.pdf
2016
false
true
false
ONCORIF - Réseau régional de cancérologie d'Ile-de-France
France
français
recommandation professionnelle
cellules
lymphocyte u'

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer bronchique NON à petites cellules
http://www.oncorif.fr/wp-content/uploads/2017/02/PR1_RBC_01_01_Cancer_bronchique_non_a_petites_cellules_2016.pdf
2016
false
true
false
ONCORIF - Réseau régional de cancérologie d'Ile-de-France
France
français
recommandation professionnelle
dû à
cancer
bronche, sai
Cancer
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Cellules
cancer
lymphocyte u'
tumeur maligne, sai
tumeurs
cellules

---
N2-AUTOINDEXEE
Cellules tumorales circulantes dans les cas de cancer du sein : utilisation clinique du test CellSearch
https://www.inesss.qc.ca/publications/repertoire-des-publications/publication/cellules-tumorales-circulantes-dans-les-cas-de-cancer-du-sein-utilisation-clinique-du-test-cellsearchr.html
Le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue chez la femme au Québec. La Société canadienne du cancer a estimé à 6 100 le nombre de Québécoises qui recevraient un diagnostic de cancer du sein en 2015. On estime qu’environ 1 350 patientes en décèdent chaque année.
2016
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
France
français
rapport
cellules tumorales circulantes
lymphocyte u'
circulant
tumeurs du sein
clinique
cancer
tumeur maligne, sai
Cancer du sein
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Modifications du génome des cellules germinales et de l’embryon humains
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2016/04/Vesrion-bulletin-11.pdf
2016
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
rapport
altéré
génome humain
lymphocyte u'
Embryon
cellules germinales
génome humain
structures de l'embryon

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer bronchique à petites cellules
http://oncologik.fr/referentiels/interregion/cancer-bronchique-a-petites-cellules
Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été mis à jour à partir du RNRCP Cancers thoraciques de 2015 par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels des réseaux régionaux de cancérologie d'Alsace (CAROL), de Bourgogne (ONCOBOURGOGNE), de Champagne-Ardenne (ONCOCHA), de Franche-Comté (ONCOLIE), de Lorraine (ONCOLOR) en tenant compte des recommandations et des réglementations nationales, et conformément aux données acquises de la science au 3 octobre 2016.
2016
false
false
false
OncoLogiK
France
français
recommandation professionnelle
Cancer
tumeur maligne, sai
carcinome pulmonaire à petites cellules
bronche, sai
lymphocyte u'
cancer
Cellule
Cellules
Cancer
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Origine et Devenir Cellules Crêtes Neurales (imprimable)
http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/spiral-files/download?mode=inline&data=1958531
Objectif général : Dans cette unité d’enseignement spécifique, ce cours prépare le lecteur à comprendre, la morphogenèse crânio-faciale et l’odontogenèse au sein dans la cavité buccale.
false
false
false
false
UCBL - Université Claude Bernard de Lyon 1
France
Développement de l'embryon
cours
lymphocyte u'
crête neurale
cellules

---
N3-AUTOINDEXEE
Origine et devenir cellules crêtes neurales (objectif)
http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/spiral-files/download?mode=inline&data=2774800
Cours de Morphogenèse Craniofaciale - Chapitre 1 Objectif général: Dans cette unité d’enseignement spécifique, ce cours prépare le lecteur à comprendre, la morphogenèse crânio-faciale et l’odontogenèse au sein dans la cavité buccale.
false
false
false
false
UCBL - Université Claude Bernard de Lyon 1
France
Développement de l'embryon
matériel enseignement
crête neurale
lymphocyte u'
objectifs
cellules

---
N3-AUTOINDEXEE
Origine et devenir Cellules Crêtes Neurales (commenté)
http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/spiral-files/download?mode=inline&data=2733525
Dans cette unité d’enseignement spécifique, ce cours prépare le lecteur à comprendre, la morphogenèse crânio-faciale et l’odontogenèse au sein dans la cavité buccale.
false
false
false
false
UCBL - Université Claude Bernard de Lyon 1
France
Développement de l'embryon
cours
matériel enseignement
cellules
lymphocyte u'
crête neurale

---
Nous contacter.
24/09/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.