Libellé préféré : infections à VIH;

Synonyme CISMeF : infection à VIH; infection à VIH/SIDA; infection à VIH-SIDA; Infections HIV; Infections HTLV-III; Infections HTLV-III-LAV; Infections au VIH;

Traduction automatique Wikipédia : Virus de l'immunodéficience humaine;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus de l'immunodéficience humaine;

Définition MeSH INSERM : Infections par le virus de l'immuno-déficience humaine. Elles comprennent aussi bien une séropositivité asymptomatique qu'une maladie symptomatique (ARC), ou qu'un syndrome de l'immunodéficience acquise (SIDA).;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Infection par le VIH
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/Les_maladies_infectieuses/MALADIE-DECLA-OBLIGATOIRE/E_%C3%A0_K/2023-INFECTION-PAR-LE-VIH.pdf
Le SIDA (ou Syndrome d’Immuno Déficience Acquise) est la conséquence grave de l’infection par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) qui s’attaque aux cellules du système immunitaire et les détruit ou les rend inefficaces. Mortelle en l'absence de traitement dans presque 100% des cas, l'infection justifie actuellement un traitement à vie.
2023
false
false
false
Medqual
France
brochure pédagogique pour les patients
infection à virus de l'immunodéficience humaine
infections à VIH
vih
Infection

---
N2-AUTOINDEXEE
Efficacité de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) du VIH en vie réelle parmi les hommes à haut risque d’infection en France
https://assurance-maladie.ameli.fr/etudes-et-donnees/2022-efficacite-prep-vie-reelle-vih
Cette étude pharmaco-épidémiologique mesure l’efficacité de la PrEP en vie réelle parmi les hommes à haut risque d’infection du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) par voie sexuelle entre 2016 et 2020 en France.
2022
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
rapport
Rendement
France
Infection
France
infection à virus de l'immunodéficience humaine
effets de l'exposition à un agent externe
traitement prophylactique
infections à VIH
France
vie
risque d'infection
Prophylaxie pré-exposition
français
hommes
France
vih
risque
France

---
N1-VALIDE
La thérapie antirétrovirale pour les adultes infectés par le VIH
Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000733/
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000734/
Le présent guide porte sur les principales recommandations relatives au traitement des personnes adultes infectées par le VIH. Il a été rédigé sous la direction du Comité consultatif sur le VIH et le VHC par un groupe d’experts québécois, à la lumière des lignes directrices internationales, d’articles publiés dans des revues scientifiques reconnues et de résumés de conférences présentées dans le cadre des plus importants congrès sur le traitement du VIH.
2022
false
false
true
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
français
Adhésion au traitement médicamenteux
thérapie antirétrovirale hautement active
infections à VIH
charge virale
adulte
Québec
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
agents antiVIH
agents antiVIH
Maladie aigüe
maladie chronique
grossesse
échec thérapeutique
femmes enceintes
nouveau-né
césarienne
agents antiVIH
interactions médicamenteuses
agents antiVIH
numération des lymphocytes CD4
signes et symptômes
infections à VIH
comorbidité
hépatite virale animale
tumeurs
agents antiVIH
recommandation professionnelle
tableau

---
N2-AUTOINDEXEE
Découvertes d’infection à VIH chez les enfants en France, 2010-2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/24-25/2022_24-25_5.html
Cet article présente les données de la déclaration obligatoire du VIH chez les enfants (moins de 15 ans) en France. Entre 2010 et 2021, le nombre d’enfants ayant découvert leur infection par le VIH est estimé à 581 (intervalle de confiance à 95% (IC95%): [355‑808]), soit un peu moins de 1% de l’ensemble des découvertes sur la même période. Chez les 54% d’enfants dont le lieu de naissance est connu, 51% sont nés en Afrique subsaharienne, 32% en France et 17% dans d’autres pays. Chez les 49% d’enfants dont le mode de contamination est connu, 90% ont été contaminés par transmission mère-enfant (TME), 5% par transfusion sanguine dans un pays autre que la France et 4% lors de rapports hétérosexuels. Chez les enfants contaminés par TME, près d’un tiers sont nés en France. Ces derniers n’ont bénéficié d’aucune prophylaxie antirétrovirale dans 28% des cas et la séropositivité de leur mère a été découverte après l’accouchement dans 46% des cas. Une amélioration du dépistage des femmes enceintes, si besoin répété en cours de grossesse ou d’allaitement, et de leur conjoint, permettrait de réduire encore le nombre de contaminations par TME chez les enfants nés en France.
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
infection à virus de l'immunodéficience humaine
France
vih
Infection
infections à VIH
Enfant
France
France
Enfant
Enfant
français
enfant
France
Enfant
enfant
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Dépistage du VIH et des infections sexuellement transmissibles bactériennes en France, 2014-2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/24-25/2022_24-25_4.html
Introduction – Le dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) est un élément essentiel de la prévention. Cet article décrit l’activité de dépistage du VIH et de trois IST bactériennes (syphilis, gonococcies et infections à Chlamydia trachomatis (Ct)) en 2021 en France, et les tendances récentes, à partir des données individuelles de remboursement du Système national des données de santé (SNDS). Méthode – Les données du SNDS permettent de suivre le nombre de remboursements par l’Assurance maladie des tests de dépistage du VIH, de la syphilis, des infections à gonocoque et à Ct, réalisés en secteurs privé et public (hors hospitalisation), et de personnes bénéficiant de ces remboursements. L’analyse a porté sur les bénéficiaires de 15 ans et plus. Les taux nationaux de dépistage ont été calculés pour 1 000 personnes de 15 ans et plus, selon l’âge et le sexe. Résultats – En 2021, 4,59 millions de dépistages du VIH ont été réalisés chez 3,98 millions de bénéficiaires (soit un taux de 70,7 pour 1 000 habitants). La même année, 2,97 millions de tests de dépistages de l’infection à Ct ont été réalisés chez 2,32 millions de bénéficiaires (41,3/1 000). Toujours en 2021, 4,74 millions de tests de dépistage de l’infection à gonocoque ont été effectués chez 2,69 millions de bénéficiaires (47,9/1 000). Enfin, 3,39 millions de tests de dépistage de la syphilis ont été réalisés chez 2,84 millions de bénéficiaires (50,6/1 000). Les taux de dépistage étaient plus élevés chez les femmes que chez les hommes, et chez les jeunes femmes et hommes de moins de 26 ans pour les IST bactériennes. Ces taux ont augmenté de 2014 à 2019 pour toutes les infections (VIH, gonocoque, Ct et la syphilis), ont ensuite diminué en 2020, puis augmenté de nouveau en 2021. Conclusion – Les données de remboursement, bien que ne représentant pas la totalité des dépistages réalisés, permettent de mettre en évidence les variations des taux de dépistages selon l’âge et le sexe, au cours du temps. Après une période d’augmentation des dépistages, la chute observée en 2020 au début de la pandémie à Covid-19, a été rattrapée en 2021 pour les IST bactériennes, mais pas encore pour le VIH, d’où l’importance de remobiliser sur le dépistage.
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
vih
infections à VIH
France
Dépistage
infection à virus de l'immunodéficience humaine
France
France
français
France
Dépistage de masse
Infection
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
Infections bactériennes
maladie infectieuse bactérienne
France

---
N1-SUPERVISEE
Suivi de l’utilisation de Truvada ou génériques pour une prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH à partir du Système National des Données de Santé (SNDS)
https://ansm.sante.fr/actualites/suivi-de-lutilisation-de-truvada-ou-generiques-pour-une-prophylaxie-pre-exposition-prep-au-vih-a-partir-du-systeme-national-des-donnees-de-sante-snds
A la faveur de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le Groupement d’Intérêt Scientifique EPI-PHARE (ANSM-CNAM) actualise les données sur l’utilisation de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH par Truvada ou génériques en France jusqu’au 30 juin 2022. Les chiffres mettent en évidence une reprise soutenue de l’utilisation de la PrEP en France et une forte augmentation de sa prescription en ville par des médecins généralistes au cours du second semestre 2021 et du premier semestre 2022. Néanmoins, la diffusion de la PrEP à toutes les catégories de population qui pourraient en bénéficier reste encore limitée...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
utilisation médicament
information sur le médicament
infections à VIH
Prophylaxie pré-exposition
revue des pratiques de prescription des médicaments
France
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
ténofovir disoproxil et emtricitabine

---
N1-SUPERVISEE
L’efficacité de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) du VIH est confirmée en vie réelle dès lors que l’observance au traitement est bonne
https://ansm.sante.fr/actualites/lefficacite-de-la-prophylaxie-pre-exposition-prep-du-vih-est-confirmee-en-vie-reelle-des-lors-que-lobservance-au-traitement-est-bonne
Une nouvelle étude réalisée par EPI-PHARE (Groupement d’Intérêt Scientifique ANSM – Cnam) montre que, parmi les hommes à haut risque d’infection au VIH par voie sexuelle en France, l’efficacité de la PrEP en vie réelle atteint un niveau très élevé, de l’ordre de 93%, à condition que l’observance à ce traitement préventif soit bonne. En effet, l’étude montre que les interruptions de traitement, qui surviennent fréquemment notamment parmi les usagers les plus jeunes (âgés de moins de 30 ans) et ceux bénéficiant de la CMUc, entraînent une diminution importante de l’efficacité de la PrEP. Ces résultats appellent à renforcer les efforts pour améliorer l’observance à la PrEP. Ils ont été publiés dans la revue The Lancet Public Health...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
résultat thérapeutique
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
Observance par le patient
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
agents antiVIH
ténofovir disoproxil et emtricitabine
Syndrome d'immunodéficience acquise

---
N1-SUPERVISEE
L’ANSM modifie les conditions de prescription et délivrance de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH
https://ansm.sante.fr/actualites/lansm-modifie-les-conditions-de-prescription-et-delivrance-de-la-prophylaxie-pre-exposition-prep-au-vih
Comme annoncé par le ministre chargé de la santé le 28 mai 2021, l’accès à la prophylaxie pré-exposition au VIH a été simplifié avec la possibilité d’une initiation par tout médecin. Jusque-là, seuls les médecins exerçant à l’hôpital ou dans un centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) pouvaient la prescrire. Ceci est effectif depuis le 1er juin avec la modification par l’ANSM des conditions de prescription et de délivrance d’emtricitabine/ tenofovir disoproxil. Cette modification s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de santé sexuelle en matière de lutte contre le VIH. Nous rappelons que l’utilisation du Truvada ou ses génériques dans la PrEP VIH s’intègre dans une stratégie de prévention diversifiée de la transmission du VIH par voie sexuelle comprenant également la promotion de l’usage du préservatif, le recours au dépistage régulier du VIH et des autres IST, la connaissance du statut virologique VIH du/des partenaires, le recours au « Treatment as Prevention (TasP) » chez le partenaire séropositif et le recours à la prophylaxie post-exposition (PEP)...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
infections à VIH
Prophylaxie pré-exposition
antiviraux
ténofovir disoproxil et emtricitabine
TRUVADA
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil

---
N1-SUPERVISEE
Prévention du VIH : efficacité confirmée de la prophylaxie pré-exposition en Afrique de l’Ouest
https://presse.inserm.fr/prevention-du-vih-efficacite-confirmee-de-la-prophylaxie-pre-exposition-en-afrique-de-louest/43030/
Que ce soit en prise quotidienne ou à la demande, la prophylaxie pré-exposition – ou PrEP – a permis de réduire les nouvelles contaminations par le VIH dans une étude de cohorte menée dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest pendant 2 ans et demi chez près de 600 hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH). En outre, l’utilisation de la PrEP ne s’est pas accompagnée d’un « relâchement » des comportements sexuels et d’une augmentation des autres infections sexuellement transmissibles. Les résultats de cette étude, menée par des chercheurs de l’Inserm et de l’IRD et soutenue par l’ANRS et Expertise France (L’Initiative), viennent d’être publiés dans The Lancet HIV, le 25 mai 2021. Ils démontrent l’intérêt de rendre la PrEP plus largement disponible dans les programmes de prévention contre le VIH en Afrique de l’Ouest...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
Prophylaxie pré-exposition
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
Afrique de l'Ouest

---
N1-SUPERVISEE
Mise au point d’un vaccin préventif contre l’infection par le VIH
https://presse.inserm.fr/des-volontaires-recherches-pour-un-essai-vaccinal-innovant-contre-le-vih/42287/
La mise au point d’un vaccin préventif contre l’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) est une priorité pour lutter efficacement contre la transmission du virus. Le Vaccine Research Institute (VRI, ANRS-Inserm et Université Paris-Est Créteil) lance une campagne de recrutement de personnes volontaires pour participer à un essai de phase I d’un vaccin préventif contre le VIH. Celui-ci fait appel à une technologie innovante et pourrait permettre d’obtenir un vaccin efficace qui manque à l’arsenal de lutte contre le VIH. Après avoir franchi toutes les étapes précliniques de développement, l’essai de phase I aura pour objectif d’évaluer la tolérance et la réponse immunitaire à ce vaccin. Pour réaliser cet essai, le VRI fait appel à des volontaires en Île-de-France (pour en savoir plus : https://volontaires.vaccine-research-institute.fr/)...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
vaccins contre le SIDA
information scientifique et technique
infections à VIH
essais cliniques de phase I comme sujet
vaccination
vaccins à ADN

---
N2-AUTOINDEXEE
Communiqué de l’Académie : Infection à VIH et vaccination anti-SARS-Cov2
https://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-infection-a-vih-et-vaccination-anti-sars-cov2/
L’épidémie de Covid-19 n’a pas épargné les personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Toutefois, les séries publiées en Chine, en Espagne, en Allemagne, en Italie et aux États-Unis ne montrent pas une incidence plus élevée ou une expression clinique différente de l’infection par le SARS-CoV-2 dans cette population. En revanche, plusieurs études, rapportent un risque de mortalité par Covid-19 deux à trois fois plus élevé. L’immunodépression, avec un taux de lymphocytes CD4 200/µl ou une charge virale VIH 1000 copies/ml, est associée à un risque accru de décès par Covid-19. Même sous traitement antirétroviral efficace et avec une charge virale contrôlée au long cours, ces patients peuvent rester plus vulnérables en raison d’une dérégulation immunitaire résiduelle. De plus, les PVVIH présentent souvent des comorbidités associées à un risque accru de forme grave de Covid-19 : obésité, diabète, pathologies respiratoires, cardio-vasculaires, rénales ou hépatiques. La coexistence de la Covid-19 avec l’endémie de VIH/SIDA peut se révéler délétère dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. L’émergence d’un variant du SARS-CoV-2 au mois d’août en Afrique du Sud, un des pays du monde les plus touchés par l’infection VIH, pourrait résulter d’une réplication virale plus intense et prolongée dans l’organisme des PVVIH, favorisant le cumul de mutations comme celles du clone 501.V2, qui confèrent à ce variant un avantage évolutif à l’origine de sa propagation rapide dans de nombreux pays.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
information scientifique et technique
communisme
Commune
vaccins contre le SIDA
Vaccine
Vaccins
Communication
communication
vih
vaccination
Communications
infections à VIH
vaccination
Actualités
Académies
vaccination; médication préventive
académies et instituts
Communication
Vaccins anti-VIH
infection à virus de l'immunodéficience humaine
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Neurologie - Infections à herpès virus du sujet immunocompétent - Infections à VIH
UE 06 - Item 164, 165
https://sides.uness.fr/corpus/Neurologie:Infections_%C3%A0_herp%C3%A8s_virus_du_sujet_immunocomp%C3%A9tent_%E2%80%93_Infections_%C3%A0_VIH
Objectif(s) Item 164 Diagnostiquer un herpès cutané et muqueux, une varicelle, un zona chez le sujet immunocompétent. Connaître la conduite à tenir devant un herpès cutané et muqueux, une varicelle, un zona et leurs complications les plus fréquentes. Connaître les risques en cas d’infection chez la femme enceinte, le nouveau-né, le sujet atopique. Item 165 Informer et conseiller en matière de prévention de la transmission du VIH. Connaître les situations justifiant la prescription d’une sérologie VIH. Interpréter les résultats d’une sérologie VIH et en annoncer le résultat. Reconnaître une primo-infection par le VIH. Prévenir et reconnaître les principales complications infectieuses associées au VIH. Connaître et savoir dépister les principales complications non infectieuses associées au VIH. Connaître les grands principes du traitement antirétroviral, de son suivi et de son observance. Dépister une infection à VIH au cours de la grossesse et en organiser la prise en charge.
2021
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
cours
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Virus
infections à VIH
infections à herpesviridae
Neurologie
neurologie
herpès
Virus
vih
virus
personnes
Herpès
Herpès
Virus

---
N2-AUTOINDEXEE
Dermatologie - Infection à VIH : manifestations cutanéo-muqueuses de la primo-infection à VIH
UE 06 - Item 165
https://sides.uness.fr/corpus/Dermatologie:Infection_%C3%A0_VIH_:_manifestations_cutan%C3%A9o-muqueuses_de_la_primo-infection_%C3%A0_VIH
Objectif(s) Reconnaître une primo-infection par le VIH. Un contact contaminant avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est suivi d’une primo-infection symptomatique dans 50 %. Les symptômes, souvent discrets et peu spécifiques, ne doivent pas être interprétés à tort comme ceux d’une virose plus banale ou d’un accident médicamenteux. L’hypothèse d’une primo-infection VIH doit au contraire être systématiquement évoquée pour limiter les risques de transmission et surtout pour permettre une prise en charge précoce, qui favorisera la restauration immunitaire.
2021
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
cours
muqueuse
vih
Dermatologie
infection manifeste
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Infection
Dermatologie
dermatologie
infections à VIH
muqueuse, sai

---
N1-VALIDE
VIH et sida
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/hiv-aids
Le VIH reste un problème majeur de santé publique de portée mondiale, qui a entraîné jusqu’ici plus de 36,3 millions de décès [27,2-47,8 millions]. Il n’existe pas de moyen de guérir l’infection à VIH. Cependant, grâce à un meilleur accès à une prévention, à un diagnostic, à un traitement et à des soins efficaces, y compris pour les infections opportunistes, l’infection à VIH est devenue une pathologie chronique qui peut être prise en charge avec la possibilité de vivre longtemps et en bonne santé. On estimait à 37,7 millions [30,2 à 45,1 millions] le nombre de personnes vivant avec le VIH à la fin de 2020, dont plus des deux tiers (25,4 millions) dans la Région africaine de l’OMS. En 2020, 680 000 personnes [480 000 à 1,0 million] sont mortes de causes liées au VIH et 1,5 million [1,0 à 2,0 millions] de personnes ont été infectées par le VIH. Afin d’atteindre les nouveaux objectifs 95-95-95 fixés à l’échelle mondiale par l’ONUSIDA, nous devrons redoubler d’efforts pour éviter le pire des scénarios, à savoir un demi-million de décès supplémentaires liés au VIH en Afrique subsaharienne, l’augmentation du nombre d’infections à VIH due aux interruptions des services de lutte contre le virus pendant la pandémie de COVID-19 et le ralentissement de l’action de santé publique face au VIH.
2021
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N2-AUTOINDEXEE
Diagnostics d’infection à VIH chez des personnes trans, France 2012-2020
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2021/20-21/2021_20-21_3.html
Introduction – Les personnes trans sont très vulnérables vis-à-vis de l’infection à VIH et des autres IST du fait de facteurs comportementaux, économiques ou sociaux. Ce travail a pour objectif de décrire les diagnostics d’infection à VIH dans cette population. Matériels-méthodes – Les données sont issues de la déclaration obligatoire de l’infection à VIH. L’analyse a porté sur les diagnostics d’infection à VIH chez les personnes trans entre 2012 et 2020. Deux catégories ont été décrites : les découvertes de séropositivité (personnes ignorant leur séropositivité avant le diagnostic) et les premiers diagnostics en France de personnes déjà diagnostiquées dans un autre pays.
2021
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
infection à virus de l'immunodéficience humaine
France
personnes
français
France
infections à VIH
aucun diagnostic
France
France
diagnostic
Infection
Personna +
vih
France

---
N2-AUTOINDEXEE
L’infection VIH en Guyane : revue historique et tendances actuelles
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/2-3/2020_2-3_2.html
La Guyane reste le département français le plus touché par le VIH. La transmission y est essentiellement hétérosexuelle avec autant d’hommes que de femmes atteints. Bien que la part de patients d’origine étrangère soit élevée, une proportion importante des infections serait acquise en Guyane. Malgré les efforts de dépistage, la part des infections diagnostiquées à un stade très avancé reste stable (30% à Cayenne et 45% à Saint-Laurent-du-Maroni). Bien qu’il y ait un ralentissement global de la croissance des files actives, dans l’Ouest Guyanais, le nombre annuel de nouveaux diagnostics VIH et sida tend à augmenter. En Guyane, l’infection opportuniste la plus fréquente est l’histoplasmose disséminée. Parmi les patients suivis en 2018, 91% étaient sous traitement antirétroviral, dont 94% avaient une charge virale indétectable. En revanche, il persiste un nombre significatif de perdus de vue. S’il semble y avoir eu des progrès significatifs, la réduction du réservoir caché d’infections non diagnostiquées est difficile et reste la priorité de la lutte contre le VIH en Guyane.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
infections à VIH
Infection
vih
infection à virus de l'immunodéficience humaine
guyana

---
N2-AUTOINDEXEE
Transfusion de produits sanguins labiles infectés par le VIH malgré un dépistage négatif
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/8-9/2020_8-9_4.html
Contexte – En France, le risque de transmission de l’infection à VIH par transfusion a été substantiellement réduit par la mise en place du dépistage génomique viral en pool (MP-DGV) en 2001, puis en format individuel (ID-DGV) en 2010. Nous rapportons ici le premier cas de transfusion de produits sanguins labiles infectés par le VIH, collectés en phase très précoce d’infection, pendant laquelle l’ID-DGV était négatif. Méthodes – La qualification biologique des dons de sang vis-à-vis du VIH comprend le dépistage des anticorps anti-VIH-1/2, et le DGV (ProcleixUltrio, Grifols, limite de détection à 95% (LDD95) 23 cp/mL). Lors de la séroconversion d’un donneur, un des échantillons archivés du don antérieur est retesté en technique Cobas Taqman HIV-1 (CTM, Roche, LDD95 17 cp/ml).
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
transfusion sanguine
Infection
infection à virus de l'immunodéficience humaine
transfusion
Dépistage
Transfusions
vih
Dépistage de masse
infections à VIH

---
N1-SUPERVISEE
Continuité du suivi des personnes vivant avec le VIH et de l’offre de soins en santé sexuelle
Réponses rapides dans le cadre du COVID 19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3178825/fr/continuite-du-suivi-des-personnes-vivant-avec-le-vih-et-de-l-offre-de-soins-en-sante-sexuelle
La France est entrée le 14 mars 2020 dans la situation épidémique de stade 3 vis-à-vis du COVID-19. Dans une lettre du 27 mars 2020 la DGS a saisi la HAS en vue d’élaborer des recommandations générales destinées à assurer la continuité de prise en charge des patients souffrant de maladies chroniques somatiques ou psychiatriques en période de confinement et à assurer le suivi des femmes enceintes. Dans ce contexte épidémique, les personnes atteintes de maladies chroniques sont plus à risque d’aggravation et de déstabilisation de leur maladie. Ces réponses rapides visent à assurer la continuité de la prise en charge des patients vivant avec le VIH...
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
infections à VIH
infections à VIH
antiviraux
agents antiVIH
consultation à distance
COVID-19
interactions médicamenteuses
hospitalisation
Dépistage de masse
infections à VIH
accidents du travail
recommandation professionnelle
continuité des soins
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Être travailleuse du sexe en Zambie : Évaluation des facteurs de risques socio-comportementaux d’infection par le VIH
https://sesstim.univ-amu.fr/video-box/seminaire-interne-kalonde-malama
2020
SESSTIM
France
matériel d'enseignement audio-visuel
travailleurs du sexe
facteurs de risque
comportement
Rapports sexuels non protégés
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Comportement à risque
infections à VIH
facteurs sexuels
Infection
Appréciation des risques
Zambie
Rapports sexuels protégés
prise de risque
vih
Sexe
facteur de risque
risque d'infection
sexe

---
N3-AUTOINDEXEE
Infection à VIH
https://www.medg.fr/infection-a-vih
2020
MedG - petite Encyclopédie Médicale pour professionnels de santé
France
matériel enseignement
information scientifique et technique
Infection
vih
infections à VIH
infection à virus de l'immunodéficience humaine

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) au Québec : rapport 2019
https://www.inspq.qc.ca/publications/2706
Au Québec, l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) fait l’objet d’une collecte de données épidémiologiques à des fins de surveillance continue de l’état de santé de la population depuis avril 2002. Ce rapport décrit principalement les caractéristiques des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) nouvellement diagnostiquées en 2019, ainsi que la tendance des nouveaux diagnostics de la maladie depuis 2010.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
Québec
Humains
vih
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
rapport albumine/globuline
Infection
Virus
virus de l'immunodéficience humaine
programmes
infections à VIH
Virus
organisation et administration
Fracture intercondylienne de l'humérus
rapport de recherche
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Virus
humains
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelles sont les attentes des patients adultes lorsqu’ils consultent pour une infection virale en hiver ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03026184
Introduction : Les consultations de l’adulte pour infection virale sont fréquentes en période épidémique hivernale. Ces infections sont souvent bénignes et le rôle du médecin généraliste est modeste dans leur prise en charge. Objectif : L’objectif principal était de connaitre les raisons qui incitent les patients adultes à consulter lorsqu’ils présentent une infection virale en période d’épidémie hivernale. Matériel et méthode : Il s’agissait d’une étude observationnelle, quantitative, descriptive, transversale. Les critères d’inclusion étaient : âge de 18 à 64 ans et présenter une infection virale hivernale. 30 médecins d’Isère et de Savoie ont participé à l’inclusion du 1er janvier au 8 mars 2020. Le médecin remettait une fiche d’inclusion aux patients éligibles qui répondaient ensuite au questionnaire sur un site internet. Résultats : L’analyse a concerné 128 questionnaires. Les attentes des patients étaient : soulager les symptômes (93,8 %), éviter l’aggravation (82,0 %), accélérer la guérison (70 ,3 %), la prescription d’un arrêt maladie (66,4 %), ne plus être contagieux (35,2 %), la prescription d’un antibiotique (27,3 %), être rassuré sur une potentielle maladie grave (5,5 %) et enfin la prescription d’un examen complémentaire (4,7 %). Conclusion : Les patients attendent des prescriptions de traitements qui sont soit sans ordonnance, soit avec une balance bénéfice/risque défavorable, soit qui n’existent pas. L’éducation thérapeutique est primordiale. L’auto-certification pour un arrêt maladie pourrait faciliter certaines démarches. Il serait intéressant de travailler sur les attentes des patients pour améliorer la pertinence des consultations pour virose hivernale.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
attention
consultants
adulte
Infection
patients
adulte
maladie virale
Adulte
infections à VIH
a comme patient
attention
orientation vers un spécialiste
infections
Adulte
infections

---
N2-AUTOINDEXEE
Activité de dépistage du VIH et circonstances de découverte de l’infection à VIH, France 2018
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/31-32/2019_31-32_1.html
Cet article présente un bilan de l’activité de dépistage du VIH en France en 2018 dans les laboratoires de biologie médicales et des circonstances des découvertes de séropositivité à partir des déclarations obligatoires du VIH. En 2018, 5,80 millions (IC95% [5,74-5,86]) de sérologies VIH ont été réalisées (87/1 000 habitants), nombre en augmentation régulière depuis 2013 ( 11%), alors que le taux de positivité (1,9/1 000 sérologies) a diminué (-13%). Près de 6 200 personnes (IC95%: [5 897-6 412]) ont découvert leur séropositivité, nombre en diminution par rapport à 2017 (-7%). Les sérologies à l’origine de ces découvertes étaient le plus souvent réalisées en présence de signes cliniques ou d’un bilan biologique évocateurs d’infection à VIH (26%), lors d’un bilan systématique (20%) ou d’un dépistage orienté (20%). En 2018, 25% des découvertes étaient précoces et 29% à un stade avancé de l’infection, proportions stables sur les trois dernières années. Les découvertes à un stade avancé concernaient particulièrement les usagers de drogues injectables (UDI) (55% parmi les UDI) et les hétérosexuels (33% parmi ceux nés en France, 35% parmi ceux nés à l’étranger). Plus de la moitié (52%) des personnes découvrant leur séropositivité n’avaient jamais été testées pour le VIH auparavant, proportion plus élevée chez les UDI (81%) et les personnes nées en Afrique subsaharienne (65%), et plus faible (33%) chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). Ces proportions étaient stables sur les trois dernières années. La diminution du nombre de découvertes de séropositivité, couplée à une augmentation de l’activité de dépistage, peut refléter une diminution du nombre de personnes infectées non diagnostiquées et/ou une diminution de l’incidence depuis plusieurs années. Néanmoins, le nombre de personnes diagnostiquées à un stade avancé de l’infection montre que les efforts de sensibilisation au dépistage du VIH doivent être poursuivis.
2019
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
français
France
Infection
France
France
France
infection à virus de l'immunodéficience humaine
France
vih
Dépistage de masse
Dépistage
Fracture induite
infections à VIH

---
N1-SUPERVISEE
Test urinaire de lipoarabinomannane à flux latéral pour la détection de la tuberculose active chez les personnes vivant avec le VIH
https://www.cochrane.org/fr/CD011420/test-urinaire-de-lipoarabinomannane-flux-lateral-pour-la-detection-de-la-tuberculose-active-chez-les
Pourquoi est-il important d'améliorer le diagnostic de la tuberculose ? La tuberculose cause plus de décès chez les personnes vivant avec le VIH que toute autre maladie. Test urinaire de lipoarabinomannane à flux latéral (en anglais : lateral flow urine lipoarabinomannan assay, LF-LAM, LF-LAM, test Alere Determine TB LAM Ag) est un test rapide recommandé par l'Organisation Mondiale de la Santé pour aider à la détection de la tuberculose active chez les personnes séropositives au VIH atteintes d'une maladie grave. Un diagnostic rapide et précoce de la tuberculose peut permettre un traitement rapide et réduire les maladies graves et les décès. Un diagnostic incorrect de tuberculose peut entraîner de l'anxiété et des traitements inutiles.
2019
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
infections à VIH
lipopolysaccharides
antigènes bactériens
lipoarabinomannane
sensibilité et spécificité
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
tuberculose

---
N1-SUPERVISEE
Tests de résistance aux antirétroviraux chez les personnes vivant avec le VIH
https://www.cochrane.org/fr/CD006495/tests-de-resistance-aux-antiretroviraux-chez-les-personnes-vivant-avec-le-vih
Quel est l’objectif de cette revue ? L'objectif de cette revue était de déterminer si un test de résistance aux médicaments pour les personnes vivant avec le VIH (commençant un traitement antirétroviral (ARV) ou déjà sous ARV mais avec le VIH non supprimé) réduirait le nombre de décès ou améliorerait la suppression du VIH.
2019
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
tests de sensibilité microbienne
résistance virale aux médicaments
infections à VIH
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antirétroviraux

---
N3-AUTOINDEXEE
Soutenir la personne atteinte d'une infection par le VIH pour qu'elle avise ses partenaires : quatre étapes - Intervention préventive relative aux ITSS
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002369/
Cet outil présente quatre étapes pour soutenir la personne atteinte incluant des moyens pour la préparer à aviser ses partenaires. Il précise les partenaires à joindre en fonction de la période de contagiosité et propose des moyens pour préparer la personne atteinte pour qu’elle avise ses partenaires. Il fait partie d'une série d'outils conçus pour soutenir les activités préventives des cliniciens en matière d'infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS).
2019
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
information scientifique et technique
Infection
Personna +
personnes
vih
infection à virus de l'immunodéficience humaine
infections à VIH

---
N1-SUPERVISEE
Acceptabilité et faisabilité d’un dépistage par auto-prélèvement à domicile des infections VIH,VHB et VHC en population générale en France en 2016 : l’étude BaroTest
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/24-25/2019_24-25_2.html
Malgré une forte activité de dépistage pour le VIH et les virus des hépatites B et C en France, de nombreuses personnes restent non diagnostiquées. Santé publique France a expérimenté un dépistage des infections à VHB, VHC et VIH en population générale à partir d’un prélèvement sanguin sur papier buvard. Les participants ont été recrutés entre le 8 janvier et le 1er août 2016 dans le cadre du Baromètre de Santé publique France, à l’issue duquel ils se sont vus proposer l’envoi d’un kit d’auto-prélèvement à domicile. Le kit a été accepté par 73,4% des participants et renvoyé par une personne sur deux, soit un taux global de participation de 37,0 %. Ces taux sont identiques chez les hommes et chez les femmes, mais les facteurs associés à l’acceptation du kit et au retour du prélèvement sont différents. Près de 99% des buvards reçus ont pu être testés pour les trois infections. Ces résultats montrent une bonne faisabilité et acceptabilité d’un dépistage pour le VIH et les hépatites B et C à domicile, à partir d’un kit d’auto-prélèvement utilisant un papier buvard qui apparaît comme une alternative intéressante aux options déjà existantes, mais inégalement accessibles sur le territoire.
2019
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
hépatite B
hépatite C
Dépistage de masse
autosoins
infections à VIH
hépatite B
hépatite C
article de périodique
collecte de données
infections à VIH
France

---
N1-SUPERVISEE
Programme de surveillance de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/2576
Au Québec, l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) fait l’objet d’une collecte de données épidémiologiques à des fins de surveillance continue de l’état de santé de la population depuis avril 2002. Ce rapport décrit principalement les caractéristiques des cas nouvellement diagnostiqués en 2017, ainsi que la tendance du nombre annuel de nouveaux diagnostics de la maladie depuis 2008. Malgré ses limites, le programme permet de dresser un portrait de l’infection par le VIH au Québec et d’identifier des tendances. Le virus est encore actif au Québec et une proportion relativement élevée de cas est diagnostiquée tardivement et ne semble pas bénéficier d’un traitement précoce. Les hommes et particulièrement les HARSAH demeurent les plus touchés. Chez les femmes, la catégorie d’exposition dominante est constituée d’immigrantes de pays où le virus est endémique. Un nombre relativement élevé de cas continue d’être observé chez les personnes qui ont des relations hétérosexuelles non protégées et un risque persiste pour celles qui s’injectent des drogues.
2019
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
Surveillance épidémiologique
collecte de données
rapport
infections à VIH
Québec

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge des comorbidités au cours de l’infection par le VIH
https://cns.sante.fr/wp-content/uploads/2019/08/experts-vih_comorbidites.pdf
En France, les maladies cardiovasculaires constituent la 3e cause de décès des PVVIH si l’on additionne les décès cardiovasculaires et les morts subites qui sont le plus souvent d’origine cardiovasculaire. Le risque d’infarctus du myocarde (IDM) était généralement retrouvé plus élevé que dans la population générale mais une étude de la cohorte Kaiser Permanente portant sur près de 25 000 PVVIH suivis en Californie entre 1996 et 2011 a montré que le risque relatif ajusté d’infarctus du myocarde chez les PVVIH par rapport à la population générale a significativement diminué, pour devenir équivalent à celui de la population générale sur la dernière période de l’étude (RR 1,0 ; IC95 % 0,7-1,4 pour les années 2010-2011). De même, en France, chez les PVVIH ayant un bon contrôle de l’ARN VIH et des CD4 500/mm3, le risque ne semble plus supérieur par rapport à la population générale dans la dernière période d’analyse.
2019
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
maladies cardiovasculaires
dyslipidémies
hypertension artérielle
diabète
lipodystrophie
maladies du rein
risque
maladies du foie
maladies pulmonaires
maladies osseuses
Troubles de la cognition
troubles mentaux
sujet âgé
adulte
Dépistage de masse
recommandation par consensus
infections à VIH
comorbidité
gestion des soins aux patients

---
N1-SUPERVISEE
La prévention et la prise en charge du VIH - Communication à la commission des affaires sociales du Sénat
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/194000571.pdf
A la demande du Sénat, la Cour a mené une enquête sur les évolutions majeures de la politique de prévention et de prise en charge du VIH en France depuis 2010. En 2016, 172 700 personnes environ vivaient en France avec le VIH, dont 31 000 hors de toute prise en charge et 24 000 ignorant leur statut sérologique. L'épidémie est toujours active et le nombre de cas découverts, estimé à 6 424 en 2017, demeure à un niveau élevé. Allant au-delà des recommandations de l'OMS, la France a mis en place une stratégie très ambitieuse visant à éradiquer les nouveaux cas à l'horizon 2030, mais elle ne s'est pas donné les moyens d'atteindre ses objectifs, en particulier en matière de prévention et de dépistage, estime la Cour. Une maîtrise renforcée des dépenses de médicaments permettrait de dégager des moyens supplémentaires pour développer les nouveaux outils de prophylaxie ou de dépistage. La Cour formule dix recommandations à cet effet.
2019
false
false
false
La Documentation Française
France
infections à VIH
infections à VIH
Dépistage de masse
rapport
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
gestion des soins aux patients

---
N1-SUPERVISEE
Fiche d’information sur l’utilisation de l’autotest VIH
https://sante.public.lu/fr/publications/a/autotest-sida-2019-fr-de-en-pt.html
https://sante.public.lu/dam-assets/fr/publications/a/autotest-sida-2019-fr-de-en-pt/autotest-sida-notice-fr.pdf
La notice de l'autotest s'adresse à: Toute personne ne souhaitant pas réaliser un test de dépistage par voie classique chez un médecin, dans un laboratoire, un centre hospitalier, ou bien faire un test rapide dans une structure offrant des tests rapides à orientation diagnostique ( TROD), comme la HIV Berodung de la Croix-rouge. Toute personne qui, au cours de sa vie, a été exposée à un risque d’infection par le VIH. Il est réalisé au plus tôt 3 mois après la situation à risque. (Recommandations du Comité National du Sida). Personne ne peut être obligé(e) par un tiers à se soumettre à un autotest VIH. L’utilisation de l’autotest tombe sous l’application de la loi du 24 juillet 2014 relative aux droits et obligations du patient, qui prévoit à l’article 8 (4) : « les soins de santé à un patient disposant de la capacité nécessaire ne peuvent être prestés que moyennant son consentement préalable, libre et éclairé, donné à la suite d’une information adéquate ».
2019
false
false
false
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
français
allemand
anglais
portugais
infections à VIH
brochure pédagogique pour les patients
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations pour un plan national coordonné de dépistage du VIH
https://www.acadpharm.org/dos_public/Recommandations_dEpistage_VIH_VF3_2019.06.27.pdf
Les données récemment publiées par Santé publique France montrent sans ambiguïté une stagnation du nombre d’infections à VIH diagnostiquées. Ainsi, de 2010 à 2017, le nombre de cas détectés est resté stable (de l’ordre de 6 500 chaque année) et ce, malgré de nombreuses actions de prévention et le nombre très important de sérologies VIH pratiquées (plus de 5 millions de tests effectués annuellement). Ce constat résulte malheureusement d’une faible détection des personnes infectées. En d’autres termes, le dépistage actuel concerne très majoritairement les personnes les moins à risque. Plus inquiétant encore, parmi les nouveaux cas détectés, un certain nombre de patients sont à un stade avancé de la maladie (30 % en 2017) (1), n’ayant eu aucun dépistage du VIH depuis plusieurs années, voire jamais (52 % en 2017).
2019
false
true
false
false
Académie Nationale de Pharmacie
France
infections à VIH
France
infections à VIH
dépistage du VIH
recommandation
Dépistage
programmes gouvernementaux
Dépistage de masse

---
N1-SUPERVISEE
Effets de l'instauration d'une thérapie antirétrovirale dans la semaine suivant le diagnostic sur les personnes vivant avec le VIH
https://www.cochrane.org/fr/CD012962/effets-de-linstauration-dune-therapie-antiretrovirale-dans-la-semaine-suivant-le-diagnostic-sur-les
Objectif de la revue L'objectif était de déterminer si l'instauration d'une thérapie antirétrovirale (TAR) dans la semaine suivant le diagnostic du VIH (TAR rapide) entraînait un risque moindre de décès ou une meilleure suppression du virus dans le sang que les soins standard, ainsi que d'étudier l'effet de cette intervention sur la prise en charge des patients après 12 mois.
2019
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
infections à VIH
infections à VIH
temps
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antirétroviraux

---
N1-SUPERVISEE
Arrêté du 27 mai 2019 fixant les modalités de suivi sérologique des personnes victimes d'accident du travail et des fonctionnaires civils victimes d'accident de service entraînant un risque de contamination par le virus de l'immunodéficience humaine
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/5/27/SSAP1906658A/jo/texte
Le suivi sérologique des personnes victimes d'un accident du travail et des fonctionnaires civils victimes d'un accident de service entraînant un risque de contamination par le virus de l'immunodéficience humaine permet le rattachement d'une éventuelle séroconversion à l'accident. Il comporte, d'une part, un premier test sérologique qui sera nécessairement effectué avant le huitième jour suivant l'accident pour constater une sérologie négative et, d'autre part, un deuxième test sérologique pratiqué six semaines à compter de la date de l'accident ; le cas échéant, lorsqu'un traitement post-exposition a été prescrit à la personne, un troisième test sérologique de dépistage du virus sera réalisé douze semaines à compter de la date de l'accident. Dans le cadre de ce suivi, les résultats des tests sont communiqués par ces personnes, sous pli confidentiel, respectivement au médecin-conseil de l'organisme de sécurité sociale auquel elles sont affiliées et, pour les fonctionnaires civils, au médecin inspecteur de la santé chargé du secrétariat de la commission de réforme compétente.
2019
false
true
false
false
Développement et Santé
France
transmission de maladie infectieuse
continuité des soins
infections à VIH
exposition professionnelle
tests sérologiques
transmission de maladie infectieuse
Risque d'exposition à une contamination
texte juridique
risque
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
accidents du travail
Fonctionnaires

---
N1-SUPERVISEE
Prophylaxie préexposition contre le VIH en soins de première ligne et en milieu communautaire au Canada
http://www.cfp.ca/content/65/4/e145
Le Canada n’a toujours pas gagné la bataille contre le VIH; plus de 2500 nouveaux cas sont en effet rapportés chaque année1 malgré les ressources considérables offertes comparativement à d’autres pays qui font les frais de cette pandémie. Environ 21 % des personnes infectées par le VIH ignorent qu’elles sont séropositives et il se pourrait qu’elles contribuent à transmettre la maladie encore davantage. La prophylaxie préexposition (PPrE) contre le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est une approche de prévention contre le VIH qui protège les personnes contre l’infection, et le recours à la PPrE au Canada et partout dans le monde s’est accru depuis les dernières années. Nombreux sont les Canadiens présentant un risque élevé de contracter le VIH à demander la PPrE à leur médecin de famille. Le présent article traite de plusieurs aspects de la PPrE pour vous aider à répondre aux besoins des patients.
2019
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
infections à VIH
antirétroviraux
Prophylaxie pré-exposition
continuité des soins
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
facteurs de risque
coûts des médicaments
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
ténofovir disoproxil et emtricitabine
article de périodique
Prophylaxie pré-exposition
Canada
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)

---
N1-SUPERVISEE
Les ITSS - Mieux les connaître, mieux les éviter
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000277/
La brochure ITSS mieux les connaître, mieux les éviter est destinée aux jeunes âgés entre 12 et 17 ans. Elle vise à informer les jeunes sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et les moyens de les prévenir.
2019
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
Maladie transmise par le sang
adolescent
infections à VIH
transmission de maladie infectieuse
Dépistage de masse
préservatifs masculins
brochure pédagogique pour les patients
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-VALIDE
Genvoya Stribild : risque accru d’échec virologique et secondairement de transmission de l’infection VIH de la mère à l’enfant - Lettre aux professionnels de santé
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/genvoya-r-stribild-r-risque-accru-dechec-virologique-et-secondairement-de-transmission-de-linfection-vih-de-la-mere-a-lenfant
Genvoya Stribild : risque accru d’échec virologique et secondairement de transmission de l’infection VIH de la mère à l’enfant en raison d’une réduction de l’exposition pharmacocinétique à l’elvitégravir et au cobicistat au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
transmission verticale de maladie infectieuse
échec thérapeutique
infections à VIH
deuxième trimestre de grossesse
troisième trimestre de grossesse
infections à VIH
avis de pharmacovigilance
GENVOYA
GENVOYA 150 mg/150 mg/200 mg/10 mg, comprimé pelliculé
agents antiVIH
elvitégravir
Association d'elvitégravir, de cobicistat, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
recommandation de bon usage du médicament
risque
STRIBILD
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
emtricitabine, ténofovir alafénamide, elvitégravir et cobicistat
emtricitabine, ténofovir disoproxil, elvitégravir et cobicistat
grossesse
nouveau-né
JTK 303
Emtricitabine
Ténofovir
Cobicistat
association médicamenteuse
quinolinone
quinolinone

---
N1-SUPERVISEE
Prévention des infections opportunistes chez les adultes infectés par le VIH - Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001489/
Le présent document a trait aux infections opportunistes virales, bactériennes, parasitaires et fongiques les plus fréquemment observées chez les personnes atteintes du VIH. Il passe en revue les stratégies possibles pour prévenir l’exposition, l’infection et la récidive ainsi que pour interrompre la prophylaxie de ces infections. Une partie du document est consacrée à l’immunisation des adultes infectés par le VIH et aux conseils à donner aux adultes infectés qui voyagent.
2019
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
voyage
récidive
immunisation
recommandation professionnelle
adulte
Québec
Prévention des infections
infections à VIH
infections opportunistes liées au SIDA

---
N1-SUPERVISEE
Révision de l’avis 8902 du CSS concernant l’usage du préservatif en prévention de la transmission du VIH chez les couples sérodiscordants dont la personne infectée suit un traitement antirétroviral
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9517-hiv-condoms
Révision de l’avis 8902 du CSS concernant l’usage du préservatif en prévention de la transmission du VIH chez les couples sérodiscordants dont la personne infectée suit un traitement antirétroviral
2019
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
conjoints
partenaire sexuel
recommandation professionnelle
condom
Transmissions
Infection
agents antiVIH
transmission de maladie infectieuse
préservatifs masculins
Personna +
vih
Couples
infections à VIH
infection à virus de l'immunodéficience humaine

---
N1-SUPERVISEE
Le VIH pendant la grossesse : le dépistage de l’exposition au VIH pendant les périodes intrapartum et périnatale
https://www.cps.ca/fr/documents/position/le-vih-pendant-la-grossesse
Lorsqu’il est combiné à un traitement antirétroviral prénatal approprié et à une prophylaxie intrapartum et postnatale, le dépistage du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) pendant la grossesse comporte des avantages bien établis. Le taux de transmission verticale du VIH en Amérique du Nord se situe maintenant bien en deçà de 2 %. Les efforts doivent se poursuivre pour maintenir ces avantages. Les femmes qui ont reçu peu de soins prénatals, sinon aucuns, et celles qui accouchent sans qu’on connaisse leur état sérologique doivent faire l’objet d’un dépistage immédiat. Puisque plus de nouveau-nés sont exposés à des agents antirétroviraux qu’auparavant, des stratégies sont à prévoir pour leur assurer un suivi convenable. Les enjeux relatifs au dépistage des nouveau-nés exposés au VIH sont présentés.
2019
false
false
true
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
France
infections à VIH
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à VIH
nouveau-né
sérodiagnostic du SIDA
recommandation professionnelle
effets de l'exposition à un agent externe
état périnatal
grossesse
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
virus de l'immunodéficience humaine
femmes enceintes
période de péripartum
période de grossesse
Dépistage de masse

---
N1-VALIDE
Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH
https://cns.sante.fr/actualites/prise-en-charge-du-vih-recommandations-du-groupe-dexperts/
Recommandations, introduction et méthodologie, épidémiologie (juillet 2017), initiation d’un premier traitement antirétroviral (octobre 2017), Optimisation d’un traitement antirétroviral en situation de succès virologique (juillet 2017), Prise en charge des situations d’échec virologique chez l’adulte (novembre 2016), Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux (octobre 2016), Primo-infection à VIH (décembre 2016), Prise en charge des accidents d’exposition sexuelle et au sang (AES) chez l’adulte et l’enfant (septembre 2017), Infection VIH-2 ; Diversité des VIH-1 (septembre 2016), Co-infections par les virus des hépatites (mai 2017), Cancers (août 2017), Accès aux soins et qualité de vie (juillet 2017), annexes : tableau synoptique des médicaments antirétroviraux commercialisés (septembre 2016), adaptation des doses des antirétroviraux en fonction de la clairance de la créatinine (septembre 2015)
2019
false
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
infections à VIH
agents antiVIH
adulte
recommandation pour la pratique clinique
agents antiVIH
co-infection
hépatite C chronique
interactions médicamenteuses
hépatite C chronique
antiviraux
antiviraux
hépatite C
Maladie aigüe
algorithme
hépatite B chronique
séropositivité VIH
thérapie antirétrovirale hautement active
résistance virale aux médicaments
pathogènes transmissibles par le sang
tumeurs
qualité de vie
accessibilité des services de santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Guide pour le soutien à l'intervention préventive auprès des personnes atteintes d'une infection par le VIH et auprès de leurs partenaires
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001957/
Basé sur des données probantes, ce guide présente le soutien à l’intervention préventive auprès des personnes atteintes d’une infection par le VIH et auprès de leurs partenaires (IPPAP-VIH) offert par les directions de santé publique. Il s’adresse aux professionnels désignés par les directions de santé publique pour soutenir l’IPPAP-VIH. Ce guide permet : de connaitre les fondements scientifiques de l’intervention recommandée ; de se familiariser avec les approches préconisées et les stratégies pour joindre, notifier et dépister les partenaires ; de réaliser l’intervention préventive auprès des personnes atteintes d’une infection par le VIH ; de résoudre des difficultés pouvant se présenter au cours de l’intervention auprès des partenaires ; d’utiliser des outils visant à faciliter l’intervention ; de constater les différences entre l’approche négociée pour l’IPPAP-VIH et l’approche négociée pour les cas d’infections transmissibles sexuellement à déclaration obligatoire qui sont prioritaires (IPPAP-ITS).
2019
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
guide
Prévention des infections
personnes
infections à VIH
infection à virus de l'immunodéficience humaine
précis
vih
atteint
précis

---
N1-VALIDE
La prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH par ténofovir disoproxil/emtricitabine (TRUVADA et ses génériques)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2750213/fr/la-prophylaxie-pre-exposition-prep-au-vih-par-truvada
Qu'est-ce que la PrEP ? Et le préservatif ? À qui s'adresse la PrEP ? Comment accéder à la PrEP ? En pratique ? Quels risques ? Quel bilan initial et quel suivi ? Pour plus d'informations Arbre décisionnel...
2019
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
administration par voie orale
Prophylaxie préalable à l'exposition au VIH
continuité des soins
risque
algorithme
adulte
Prophylaxie pré-exposition
séronégativité VIH
Rapports sexuels non protégés
comportement de réduction des risques
toxicomanie intraveineuse
agents antiVIH

---
N2-AUTOINDEXEE
Diagnostics d’infection à VIH en Nouvelle-Aquitaine,2015-2016 : comparaison de deux sources d’information
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/33/2019_33_3.html
Le VIH et le sida représentent un problème de santé publique mondial avec des enjeux tant médicaux et sociaux que politiques. Pour répondre à l’objectif instauré par l’Onusida, il est nécessaire d’avoir en France une meilleure connaissance de la performance de nos systèmes de surveillance et de prise en charge de l’infection à VIH. L’objectif de ce travail était d’estimer le nombre de nouveaux diagnostics d’infection à VIH en Nouvelle-Aquitaine sur la période 2015-2016, et de documenter les différences observées entre les deux sources d’information : la déclaration obligatoire (DO) et les Comités de coordination régionale de la lutte contre le VIH (CoreVIH) dans cette région. Le nombre de nouveaux diagnostics d’infection à VIH en Nouvelle-Aquitaine a été estimé à l’aide d’une méthode de capture-recapture à deux sources d’informations (DO et CoreVIH). Cette étude contenait également un volet qualitatif consistant en des entretiens individuels semi-directifs avec des professionnels prenant en charge des patients de la file active du CoreVIH, des médecins généralistes et des bénévoles d’associations de patients.
2019
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
infections à VIH
Infection
Fracture de Pouteau-Colles
infection à virus de l'immunodéficience humaine
aucun diagnostic
Aquitaine
vih
diagnostic

---
N2-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) au Québec : rapport annuel 2018
https://www.inspq.qc.ca/publications/2611
Contexte Au Québec, l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) fait l’objet d’une collecte de données épidémiologiques à des fins de surveillance continue de l’état de santé de la population depuis avril 2002. Ce rapport décrit principalement les caractéristiques des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) nouvellement diagnostiquées en 2018, ainsi que la tendance des nouveaux diagnostics de la maladie depuis 2009.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
infections à VIH
Québec
vih
Humains
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
Infection
programmes
infection à virus de l'immunodéficience humaine
virus de l'immunodéficience humaine
Virus
organisation et administration
Fracture induite
Virus
rapport de recherche
Virus
rapport albumine/globuline
Rapport annuel
humains
virus

---
N3-AUTOINDEXEE
Traiter tôt l’infection à VIH
Pourquoi?
http://www.academie-medecine.fr/traiter-tot-linfection-a-vih-pourquoi/
De grandes avancées récentes dans la prise en charge de l’infection à VIH convergent pour démontrer l’impact majeur des traitements initiés précocement. De nombreux arguments se sont accumulés et l’étude des réservoirs ont apporté de nombreuses pièces au puzzle de la physiopathologie de l’infection à VIH. L’ensemble des résultats virologiques, immunologiques et cliniques ont contribué aux recommandations internationales, indiquant la nécessité de traiter au plus tôt tout sujet diagnostiqué séropositif pour le VIH. L’organisation et la mise en place du dépistage de l’infection et le développement de la prévention auprès des populations exposées sont des enjeux importants, dans l’objectif de réduire l’incidence de l’infection dans le monde.
2018
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
article de périodique
vih
infection à virus de l'immunodéficience humaine
thérapeutique
Infection
Traités
infections à VIH
coopération internationale

---
N1-SUPERVISEE
Connaissance et utilisation de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/sante-sexuelle/documents/article/connaissance-et-utilisation-de-la-prophylaxie-pre-exposition-prep-parmi-les-hommes-ayant-des-relations-sexuelles-avec-des-hommes-frequentant-les
La prévention de l’infection par le VIH est l’élément majeur de la lutte contre l’épidémie. En complément du préservatif, d’autres outils sont aujourd’hui disponibles et notamment la prophylaxie pré-exposition (PrEP) par un traitement antirétroviral (emtricitabine-tenofovir disoproxil fumarate, initialement disponible sous le nom de Truvada puis sous formes génériques depuis mars 2017) qui, pris lors d’un rapport sexuel à risque, permet de diminuer le risque de contamination par le VIH. L’objectif de cet article est d’évaluer la connaissance et l’utilisation de la PrEP qu’avaient les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) fréquentant les lieux de convivialité gay de cinq villes françaises, au dernier trimestre 2015, avant la mise en œuvre de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Truvada dans cette indication. Prevagay 2015 est une étude de séroprévalence du VIH, anonyme et aléatoire, qui a permis de renseigner un questionnaire comportemental et de recueillir un prélèvement de sang auprès des HSH fréquentant les bars, saunas et backrooms de cinq villes françaises. Au total, 2 164 HSH non séropositifs pour le VIH et résidant en France ont été retenus pour cette analyse. Parmi eux, 53% déclaraient avoir connaissance de la PrEP, principalement des hommes enquêtés à Nice ou Paris, âgés de 25 ans ou plus et ayant fait des études supérieures. Par ailleurs, 2,3% déclaraient avoir utilisé ce traitement préventif au cours des 12 derniers mois. La majorité d’entre eux s’était procuré la PrEP en participant à l’essai Ipergay (29%) ou par prescription médicale (27%). Le niveau de connaissance de la PrEP, non optimal, peut s’expliquer par le fait que l’étude a été réalisée avant la RTU du Truvada et donc avant les campagnes d’information institutionnelles. Cependant, s’agissant d’une population exposée aux messages de prévention, ces résultats incitent à poursuivre les actions d’information sur l’ensemble des outils de prévention, auprès de tous les publics HSH et notamment les plus éloignés de la communauté gay, afin que chacun puisse choisir sa protection de manière éclairée.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
article de périodique
infections à VIH
TRUVADA
France
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
ténofovir disoproxil et emtricitabine
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL
agents antiVIH
infections à VIH
infections à VIH
études séroépidémiologiques
homosexualité masculine
Prophylaxie pré-exposition

---
N1-SUPERVISEE
VIH. Consultation de suivi en médecine générale des personnes sous traitement antirétroviral
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2876774/fr/vih-consultation-de-suivi-en-medecine-generale-des-personnes-sous-traitement-antiretroviral
Ce travail fait suite à la demande d’un groupement d’associations de patients (AIDES, Actions Traitements, Act-up Paris, Sol en si et TRT-5), afin d’améliorer le suivi au long cours des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), tant à l’hôpital, qu’en ville. Dans le cadre de la prise en charge partagée et coordonnée avec l’hôpital, ces documents déclinent les actions de prévention et points d’attentions à observer dans le suivi de la PVVIH, ainsi que le repérage des comorbidités et co-infections les plus fréquentes. Les documents s’adressent au médecin généraliste afin de le guider dans la prise en charge des PVVIH sous traitement antirétroviral et stables du point de point de vue virologique.
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à VIH
infections à VIH
continuité des soins
prise en charge personnalisée du patient
comorbidité
agents antiVIH
interactions médicamenteuses
infections opportunistes liées au SIDA
vaccins
vaccination
recommandation professionnelle
antirétroviraux
médecine générale

---
N1-SUPERVISEE
Découvertes de séropositivité VIH chez les seniors en France, 2008-2016
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-sexuellement-transmissibles/vih-sida/documents/article/decouvertes-de-seropositivite-vih-chez-les-seniors-en-france-2008-2016
Cet article présente les caractéristiques des seniors (personnes âgées de 50 ans et plus) ayant découvert leur séropositivité VIH en 2016, en les comparant à celles des adultes de 25 à 49 ans à partir des déclarations obligatoires d’infection à VIH. En 2016, le nombre de seniors ayant découvert leur séropositivité a été estimé à 1 184 [IC95%: 1 094-1 274], soit 20% de l’ensemble des découvertes. Ce nombre a régulièrement augmenté entre 2008 et 2014, cette augmentation concernant les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) et les femmes nées à l’étranger contaminées par rapports hétérosexuels. Les seniors ayant découvert leur séropositivité en 2016 se différenciaient des plus jeunes par une moindre proportion d’HSH et une proportion plus élevée d’hétérosexuels nés en France. Les proportions de personnes n’ayant jamais été testées pour le VIH avant la découverte de séropositivité et de celles diagnostiquées à un stade avancé de l’infection étaient significativement plus élevées chez les seniors que chez les 25-49 ans (respectivement 48% vs 42% et 38% vs 26%). La part des infections récentes chez les seniors (28%) témoigne de prises de risque dans cette classe d’âge. Ce niveau de dépistage insuffisant chez les seniors peut être expliqué par une moindre perception du risque de contamination par le VIH, à la fois par les personnes elles-mêmes mais également par les professionnels de santé, alors que l’exposition à l’infection persiste au-delà de 50 ans. Il est donc important que les actions de prévention incluent cette population.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
sérodiagnostic du SIDA
infections à VIH
Dépistage de masse
infections à VIH
article de périodique
France
séropositivité VIH
sujet âgé

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévention de l’infection par le VIH chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH) suivis dans le cadre d’une offre de prise en charge trimestrielle en Afrique de l’Ouest
Séminaire Interne du SESSTIM
https://youtu.be/9pOU5fk4gNw
https://sesstim.univ-amu.fr/video-box/seminaire-interne-du-sesstim-pierre-julien-coulaud-1
Pierre-Julien Coulaud
2018
SESSTIM
France
matériel d'enseignement audio-visuel
Afrique
homosexualité masculine
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Afrique
médecin (médecine interne)
Hommes
vih
Prévention des infections
Afrique
infections à VIH
Afrique de l'Ouest
Afrique
Infection
Afrique
gestion des soins aux patients
Afrique
hommes

---
N1-SUPERVISEE
Qui sont les utilisateurs de l’autotest VIH parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes en France ? Résultats de l’Enquête Rapport au sexe 2017
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-sexuellement-transmissibles/vih-sida/documents/article/qui-sont-les-utilisateurs-de-l-autotest-vih-parmi-les-hommes-ayant-des-rapports-sexuels-avec-des-hommes-en-france-resultats-de-l-enquete-rapport
La mise à disposition, en septembre 2015, d’autotests VIH à la vente sans ordonnance en pharmacie devait contribuer à accroître le recours au dépistage, en particulier chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) pour lesquels la recommandation actuelle est d’un test tous les trois mois. En 2016, environ 75 000 autotests ont été vendus sans que l’on connaisse les caractéristiques des acheteurs. L’objectif de cet article est de décrire les caractéristiques des HSH qui ont utilisé un autotest lors de leur dernier dépistage du VIH et les facteurs associés à cette utilisation. Les données sont issues de l’enquête Rapport au sexe, enquête en ligne transversale et anonyme, auto-administrée et basée sur le volontariat. Au début de l’année 2017, 5,0% des HSH interrogés avaient utilisé un autotest lors de leur dernier dépistage du VIH. Il s’agissait de HSH aux profils très différents : jeunes jamais dépistés mais intéressés par les outils démédicalisés, hommes rapportant une activité sexuelle importante ayant déjà une familiarité avec le dépistage, HSH réticents à l’idée de se rendre dans des centres de santé. Ces résultats montrent l’intérêt de cet outil et plaident pour une disponibilité plus large, incluant la distribution secondaire. Cette dernière, qui consiste en la redistribution à ses partenaires et connaissances d’un autotest, devrait être évaluée si on considère qu’elle peut favoriser une meilleure diffusion de l’autotest et que cet outil pourrait occuper une place plus importante dans le dispositif de dépistage français.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
homosexualité masculine
infections à VIH
Dépistage de masse
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur
trousses de réactifs pour diagnostic
article de périodique
France
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur

---
N1-SUPERVISEE
Part et conséquences du diagnostic tardif de l’infection par le VIH aux Antilles françaises
In Bull Epidémiol Hebd. 2018;(40-41):813-7
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-sexuellement-transmissibles/vih-sida/documents/article/part-et-consequences-du-diagnostic-tardif-de-l-infection-par-le-vih-aux-antilles-francaises
Objectif – Mesurer la fréquence des diagnostics tardifs de l’infection par le VIH parmi les patients de la cohorte Dat’AIDS aux Antilles françaises (Martinique et Guadeloupe) et décrire leurs caractéristiques et leur évolution clinique et biologique par comparaison avec les patients diagnostiqués au même stade en France métropolitaine (16 centres). Méthodes – Les données des patients de la cohorte Dat’AIDS dont la date de diagnostic était comprise entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015 ont été extraites. Les patients ont été classés en « Antilles » et « métropole » en fonction du centre dans lequel ils ont consulté après leur premier test de dépistage positif. Les variables démographiques initiales, les conditions du dépistage, l’évolution clinique et biologique des deux groupes ont été comparées à 6 et 12 mois du diagnostic. Le diagnostic à un stade avancé était défini par des CD4 200/mm3 au moment du diagnostic ou un sida dans les trois mois suivants. Résultats – Les analyses ont porté sur 2 597 patients, dont 254 diagnostiqués aux Antilles. Le diagnostic à un stade avancé concernait 36,6% des patients aux Antilles et 28,8% des patients en métropole (p 0,009). Le délai de mise sous traitement était plus long aux Antilles qu’en métropole : 34 jours en médiane (IQR 20-49) vs 24 jours (IQR 14-44), p 0,002. La proportion de patients ayant une charge virale 50 copies/ml à 6 mois était de 75,7%, sans différence entre les deux groupes. Conclusion – La fréquence du diagnostic à un stade avancé de l’infection par le VIH était plus importante aux Antilles qu’en métropole. L’évolution clinique et virologique des patients diagnostiqués à un stade avancé n’était pas différente entre les deux régions.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
Guadeloupe
France
article de périodique
infections à VIH
Martinique
retard de diagnostic

---
N3-AUTOINDEXEE
La transmission colorectale du VIH par les cellules infectées du sperme et effet du sperme sur cette transmission
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02140619
Le sperme est le principal vecteur de dissémination du VIH. La muqueuse colorectale exposée au sperme infecté lors de rapports anaux, aussi bien chez l’homme que chez la femme, représente le plus fort risque d’infection parmi toutes les voies de transmission sexuelle. Un nombre croissant d’études suggèrent que la transmission sexuelle du VIH via les cellules infectées présentes dans les sécrétions génitales du donneur serait plus efficace que par les particules virales libres. A ce jour, le rôle et les mécanismes de transmission des cellules infectées du sperme ont été peu étudiés. De plus, l’effet potentiel du liquide séminal (LS) sur cette transmission est mal connu. Dans ce contexte, mes travaux de thèse ont permis de démontrer une transmigration active et rapide: (i) de leucocytes sanguins à travers la barrière colorectale, et un effet inhibiteur du LS sur cephénomène, sans altération de la barrière épithéliale. (ii) de leucocytes séminaux. Des analyses par cytométrie de flux ont permis de mettre évidence à la fois des particularités et des similitudes quant à l’équipement protéique des cellules séminales et de leurs équivalents sanguins. Ce travail fournit de nouvelles données sur la transmission du VIH par les cellules infectées du sperme, et sur l’effet du sperme sur la transmission colorectale. La démonstration de la transmigration de leucocytes séminaux suggère que ces cellules jouent un rôle dans la transmission du VIH au niveau colorectale qui nécessite d’être pris en compte dans les stratégies de prévention. Les mécanismes en jeu et ceux responsables de l’effet du LS restent à élucider et devrait permettre à terme de dégager de nouvelles cibles thérapeutiques.
2018
TEL - Thèses en ligne
France
thèse ou mémoire
Infection
spermatozoïde
Cellule
cellules
Transmissions
infections à VIH
vih
lymphocyte u'
sperme
infection à virus de l'immunodéficience humaine
transmission de maladie infectieuse

---
N2-ASUPERVISER
Avis et recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST en Guyane et dans les Antilles françaises
https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-outre-mer-2018/
Le Directeur général de la santé et la Directrice générale des outre-mer ont saisi le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) le 15 mai 2017 sur les modalités de mise en oeuvre de la stratégie nationale de santé sexuelle (SNSS) en Guyane et aux Antilles s’agissant de l’infection par le VIH, les hépatites virales et les autres infections sexuellement transmissibles (IST).
2018
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation pour la pratique clinique
Antilles
maladies sexuellement transmissibles
Guyane française
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise

---
N1-VALIDE
Prise en charge du VIH – Recommandations du groupe d’experts
http://cns.sante.fr/actualites/prise-en-charge-du-vih-recommandations-du-groupe-dexperts/
Introduction et méthodologie (janvier 2017) Initiation d’un premier traitement antirétroviral (novembre 2016) Optimisation d’un traitement antirétroviral en situation de succès virologique (novembre 2016) Prise en charge des situations d’échec virologique chez l’adulte (novembre 2016) Primo-infection à VIH-1 (décembre 2016) Infection VIH-2 ; Diversité des VIH-1 (septembre 2016)
2017
false
false
true
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation par consensus
antirétroviraux
adulte
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
antirétroviraux
VIH-2 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 2)

---
N2-AUTOINDEXEE
Guérir l’infection par le VIH : un objectif réaliste ?
https://www.rmlg.ulg.ac.be/article/2931
Plus de 30 ans après sa découverte, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) reste un problème de santé majeur. La multithérapie antirétrovirale est efficace et représente une avancée importante dans la prise en charge des patients séropositifs. Toutefois, elle ne permet pas de guérir les patients infectés par le VIH. En effet, le virus persiste durant des décennies dans des réservoirs latents capables de se réactiver et de causer une résurgence de l’infection lorsque la thérapie antirétrovirale est arrêtée. Ces réservoirs latents constituent l’obstacle principal à la mise au point d’un traitement curatif de l’infection à VIH. Nous proposons ici de décrire les différentes stratégies visant à éliminer ces réservoirs latents et qui pourraient permettre de guérir les patients séropositifs.
2017
false
false
false
Revue Médicale de Liège
France
français
article de périodique
objectifs
infection à virus de l'immunodéficience humaine
vih
infections à VIH

---
N1-SUPERVISEE
Déterminants de l'utilisation des autotests de dépistage du VIH par les patients consultant en médecine générale : étude qualitative par entretiens semi-dirigés
http://www.sudoc.fr/203791231
Introduction : En France, 150 000 personnes vivent avec le VIH dont 20%, soit 30 000 personnes, qui l'ignorent. Pour améliorer le dépistage, des autotests VIH sont en vente libre en pharmacie et sur internet depuis septembre 2015. L'objectif de notre étude était d'identifier les déterminants de l'utilisation de ces autotests de dépistage du VIH par les patients consultant en médecine générale.
2017
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
infections à VIH
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur
médecine générale

---
N1-VALIDE
Prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP)
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2017.03004/
Bien que la prophylaxie pré-exposition (PrEP) ne soit pas encore autorisée en Suisse, elle est également prescrite par les médecins dans notre pays. Malgré son efficacité prouvée, la PrEP fait débat, notamment lorsqu’il s’agit d’en identifier les bénéficiaires.
2017
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
Prophylaxie préalable à l'exposition au VIH
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
cas clinique

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations du SERTIH concernant l’évaluation et le suivi des soignants infectés par le VIH
https://www.inspq.qc.ca/publications/2253
https://www.inspq.qc.ca/publications/2261
Ce document fait état des recommandations québécoises concernant l'évaluation et le suivi des soignants infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Il servira de référence aux experts des comités d’évaluation du Service d’évaluation des risques de transmission d’infections hématogènes (SERTIH). Ces recommandations établies par le Comité scientifique SERTIH-VIH permettent d’encadrer la pratique d’actes à risque de transmission (ART) chez des soignants infectés par le VIH.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
recommandation professionnelle
a comme soignant
Recommandations
aidants
infections à VIH
infection à virus de l'immunodéficience humaine
vih
adhésion aux directives
directives de santé publique
études d'évaluation comme sujet

---
N2-AUTOINDEXEE
Diagnostic biologique de la toxoplasmose chez les patients immunodéprimés - Patients infectés par le VIH, greffés de cellules souches hématopoïétiques et transplantés d’organe
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2770361/fr/diagnostic-biologique-de-la-toxoplasmose-chez-les-patients-immunodeprimes-patients-infectes-par-le-vih-greffes-de-cellules-souches-hematopoietiques-et-transplantes-d-organe
Cette évaluation correspond au second volet de réponse à une demande de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) qui souhaite actualiser la Nomenclature des actes de biologie médicale (NABM) pour ce qui est des actes relatifs au diagnostic biologique de la toxoplasmose. Cette parasitose, causée par le protozoaire Toxoplasma gondii, regroupe des contextes clinico-biologiques très distincts. Un premier volet d’évaluation, validé en février 2017, a porté sur le diagnostic biologique de la toxoplasmose acquise du sujet immunocompétent (dont la femme enceinte), de la toxoplasmose congénitale et de la toxoplasmose oculaire. Ce second volet est dédié aux tests diagnostiques de la toxoplasmose chez les patients immunodéprimés, en particulier patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), patients greffés de cellules souches hématopoïétiques (CSH) et transplantés d’organe
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
biologie
cellule souche hématopoïétique
sujet immunodéprimé
vih
infection à virus de l'immunodéficience humaine
a comme patient
transplant
Diagnostic biologique
infection à toxoplasma gondii
Transplants d'organes
diagnostic
Cellules souches hématopoïétiques
transplants
diagnostic biologique
infections à VIH
Patients
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
toxoplasmose
techniques de laboratoire clinique
cellules souches hématopoïétiques
patients

---
N1-VALIDE
Dépistage du VIH au cours de la grossesse
https://www.jogc.com/article/S1701-2163(17)30450-4/fulltext
Objectif La présente directive clinique a pour objectif de fournir des recommandations aux fournisseurs de soins de santé du domaine de l'obstétrique et de minimiser les variations de pratique en ce qui concerne le dépistage du VIH, tout en tenant compte des recommandations provinciales et territoriales à ce sujet. Issues Le risque de transmission du VIH de la mère au fœtus est considérable si la mère ne bénéficie pas d'un traitement. Une baisse marquée du taux de transmission verticale du VIH de la mère au fœtus constitue l'issue primaire du dépistage et de la prise en charge du VIH au cours de la grossesse. Parmi les issues secondaires, on trouve la confirmation de la présence d'une infection au VIH chez la patiente, ce qui permet l'optimisation de sa santé et de sa prise en charge à long terme. Résultats Des recherches ont été menées dans la Cochrane Library et Medline afin d'y trouver les articles publiés de langue anglaise portant sur le dépistage du VIH et la grossesse. Des articles additionnels ont été identifiés grâce aux références que contenaient les articles issus de ces recherches. Tous les types d'étude ont été soumis à l'analyse.
2017
false
false
true
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
Dépistage de masse
infections à VIH
infections à VIH
grossesse
Syndrome d'immunodéficience acquise
Syndrome d'immunodéficience acquise
Assistance
continuité des soins
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
La prescription des bilans de dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres infections sexuellement transmissibles en médecine générale : analyse des pratiques, attentes des médecins et perspectives d’avenir
http://www.sudoc.fr/204754062
Contexte : en 2017, les maladies sexuellement transmissibles représentent un problème de santé publique et nécessitent d’être dépistées chez le plus grand nombre afin d’éviter leur diffusion. Le médecin généraliste est l’acteur principal dans le dépistage qui est une mission complexe. Objectif : analyser les pratiques de dépistage en médecine générale, recueillir les attentes des médecins en matière d’aide à la prescription et envisager des perspectives d’avenir pour améliorer le dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres IST en France
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale
hépatites virales humaines
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Réévaluation de la stratégie de dépistage de l’infection à VIH en France
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2024411/fr/reevaluation-de-la-strategie-de-depistage-de-l-infection-a-vih-en-france
Le dépistage de l’infection à VIH est un élément clé du contrôle de l’épidémie qui s’intègre dans une démarche préven tive globale. Il doit être orienté vers des populations prioritaires, définies en fonction des données épidémiologiques, et s’appuyer sur les outils de prévention et de traitement efficaces, les différents types de tests de dépistage disponibles et les multiples acteurs présents sur le territoire.
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation pour la pratique clinique
Dépistage de masse
infections à VIH
infections à VIH

---
N1-SUPERVISEE
Situations d'abord de la sexualité et de proposition de dépistage du VIH en Médecine Générale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01627134
Introduction: la promotion de la santé sexuelle est l'une des missions des médecins généralistes préconisée par l'OMS. L'abord de la sexualité en consultation de médecine générale reste insuffisant alors que les patients semblent y être favorables. Une approche de santé sexuelle globale pourrait permettre, par ailleurs, d'améliorer le dépistage du VIH, souvent tardif. Nous avons cherché à déterminer les situations les plus propices au dépistage du VIH ou à un abord de la sexualité.
2017
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
infections à VIH
sexualité
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de l’adhésion aux directives nationales sur le dépistage et le diagnostic de l’infection par le VIH – Partie 1 : connaissance, utilisation et utilité
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2017-43/rmtc-volume-43-12-7-decembre-2017/diagnostic-infection-vih-partie-1.html
Contexte : En 2013, l’Agence de la santé publique du Canada a publié le Guide pour le dépistage et le diagnostic de l’infection par le VIH (le Guide) afin d’appuyer les fournisseurs de soins de santé dans leurs activités courantes de dépistage et de diagnostic de l’infection par le VIH, ainsi que pour favoriser la détection précoce des nouveaux cas de VIH. Cependant, on ne savait pas trop si les fournisseurs de soins de santé connaissaient le Guide et l’employaient. Objectif : Déterminer si les fournisseurs de soins de santé canadiens connaissent le Guide, s’ils l’utilisent et s’ils le trouvent utile.
2017
false
false
false
RMTC
Canada
français
article de périodique
abces superficiel
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
connaissance
Dépistage
aucun diagnostic
infection à VIH-1
Savoir
connaissance
vih
adhésif
diagnostic
infections à VIH
adhésion aux directives
Dépistage de masse
études d'évaluation comme sujet

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de l’adhésion aux directives nationales sur le dépistage et le diagnostic de l’infection par le VIH – Partie 2 : niveau de connaissance, aise et pratiques
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2017-43/rmtc-volume-43-12-7-decembre-2017/diagnostic-infection-vih-partie-2.html
Objectif : Évaluer les niveaux de connaissance et d’aise des fournisseurs de soins de santé concernant différents aspects du dépistage du VIH, et déterminer si leurs pratiques de dépistage du VIH correspondent aux recommandations du Guide
2017
false
false
false
RMTC
Canada
français
article de périodique
infection à vih 2
adhésion aux directives
VIH-2 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 2)
infections à VIH
Dépistage
connaissance
connaissance
adhésif
Savoir
aucun diagnostic
diagnostic
vih
études d'évaluation comme sujet
Dépistage de masse

---
N1-SUPERVISEE
Les déterminants du choix d'un médecin généraliste par les personnes vivant avec le VIH
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01468105
Introduction : A l'heure d'une volonté de l'état d'un suivi alterné hôpital-ville pour les PvVIH, le suivi reste, très hospitalo-centré. Certains médecins généralistes suivent une importante file active de PvVIH et d'autres aucun. Les PvVIH s'orientent-ils vers un profil de médecin particulier ? Ont-ils des critères de choix ?
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
infections à VIH
comportement de choix
médecine générale
médecins généralistes

---
N2-AUTOINDEXEE
Outils pour le soutien à l'intervention préventive auprès des personnes atteintes d'une infection par le VIH et auprès de leurs partenaires
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001958/
Ces outils constituent un supplément au Guide pour le soutien à l’intervention préventive auprès des personnes atteintes d’une infection par le VIH et auprès de leurs partenaires (IPPAP-VIH). Ils sont conçus pour aider les professionnels désignés par les directions de santé publique pour soutenir l’IPPAP-VIH à réaliser cette intervention. Ces outils peuvent être adaptés selon les besoins des milieux : Modèle de fiche d’appel ou de demande adapté à l’IPPAP et son guide d’utilisation ; Questionnaire relatif à l’intervention préventive auprès de la personne atteinte d’une infection par le VIH et son guide d’utilisation ; Questionnaire relatif à l’intervention préventive auprès des partenaires d’une personne atteinte d’une infection par le VIH et son guide d’utilisation ; Modèle de lettre pour l’orientation d’un partenaire informé de son exposition au VIH vers un professionnel de la santé.
2017
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
information scientifique et technique
vih
personnes
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Prévention des infections
atteint
infections à VIH
outil

---
N1-SUPERVISEE
VIH
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/vih
Comment reconnaître ? Quel traitement ? Comment dépister ? Comment prévenir ?
2016
false
true
false
AMELI - Assurance Maladie En Ligne
France
français
information patient et grand public
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
signes et symptômes
Dépistage de masse
infections à VIH

---
N1-VALIDE
La prise en charge et le traitement de la syphilis chez les adultes infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) – Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001631/
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001632/
Ce guide pratique vise l’optimisation du diagnostic, de la prise en charge et des soins offerts aux personnes adultes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine et atteintes de syphilis.
2016
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
recommandation pour la pratique clinique
infections à VIH
syphilis
adulte
syphilis
syphilis
signes et symptômes
Dépistage de masse
syphilis
syphilis
antibactériens

---
N3-AUTOINDEXEE
Diabète et infection à VIH
Quels mécanismes de survenue?
https://www.e-diabete.org/site/interactive_resource/diabete-et-infection-a-vih-quels-mecanismes-de-survenue/
Introduction; Rappels sur le diabète; Diabète et VIH: quelles corrélations?; Typage du diabète chez un VIH-positif; Présentation clinique: contexte évocateur; Prise en charge: VIH DS, DS VIH; Conclusion
2016
false
false
false
false
e-diabète.org
RDC - République démocratique du Congo
français
matériel d'enseignement audio-visuel
cours
Diabète
Syndrome d'immunodéficience acquise
mécanique
vih
diabète
infections à VIH
infection à virus de l'immunodéficience humaine

---
N1-SUPERVISEE
SUSTIVA
Elargissement de la prise en charge à l’enfant de 3 mois à 3 ans pesant au moins 3.5 Kg
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2617563/fr/sustiva
Le service médical rendu par SUSTIVA reste important dans l'indication « en association avec d'autres antirétroviraux dans le traitement de l'infection par le virus-1 de l'immunodéficience humaine (VIH-1) chez l'adulte, l'adolescent et l'enfant de 3 ans et plus ». Le service médical rendu par SUSTIVA est important dans l’indication « en association avec d'autres antirétroviraux dans le traitement de l'infection par le virus-1 de l'immunodéficience humaine (VIH-1) chez l'enfant de 3 mois à 3 ans et pesant au moins 3,5 kg ». La Commission considère que SUSTIVA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la prise en charge de l'infection par le virus-1 de l'immunodéficience humaine (VIH-1) chez les enfants de 3 mois à 3 ans et pesant plus de 3.5 Kg...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
nourrisson
infection à VIH-1
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
adolescent
enfant
association de médicaments
résultat thérapeutique
éfavirenz
agents antiVIH
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
inhibiteurs de la transcriptase inverse
SUSTIVA 100 mg, gélule
SUSTIVA 200 mg, gélule
SUSTIVA 50 mg, gélule
SUSTIVA 600 mg, comprimé pelliculé
éfavirenz
benzoxazines
SUSTIVA
3400892010656
3400892410821
3400892120287
3400892405629
3400892120119

---
N1-VALIDE
Truvada en prophylaxie pré-exposition pour réduire le risque d’infection à VIH 1 chez les adultes à risque élevé – recommandations visant à appuyer une utilisation appropriée
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/hpiw-ivps_2016-07-fra.php#inn
Risque de pharmacorésistance liée à une utilisation inappropriée de Truvada en PPrE : Dans le cadre d’une PPrE, Truvada ne doit être prescrit qu’à des personnes confirmées séronégatives au VIH juste avant la prise initiale et reconfirmées comme telles périodiquement (au moins tous les 3 mois) pendant l’utilisation de ce produit. Des variants du VIH‑1 présentant une pharmacorésistance peuvent émerger chez les personnes dont l’infection par le VIH‑1 n’a pas été détectée et qui prennent uniquement Truvada, car ce produit à lui seul ne constitue pas un schéma thérapeutique complet pour la prise en charge du VIH‑1. Les patients devraient être conseillés de suivre strictement le schéma posologique recommandé pour Truvada. L’efficacité de Truvada pour réduire le risque d’infection par le VIH-1 est fortement corrélée avec l’observance de ce schéma comme l’ont démontré les taux de médicaments mesurables lors d’essais cliniques...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
recommandation de bon usage du médicament
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
TRUVADA
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Canada
administration par voie orale
ténofovir disoproxil et emtricitabine
Dépistage de masse
résistance virale aux médicaments
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
séronégativité VIH

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage des MST / IST
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/depistage-des-mst-ist-159e1d12e7cb63129d1ee36e0e0a26f8.pdf
Le dépistage des différentes MST/IST est envisagé par le clinicien dans différentes situations. Cette démarche de dépistage est évidente lorsque le motif de consultation est une prise de risque sexuel ou une pathologie génitale. Elle doit également pouvoir être effectuée chez les consultants asymptomatiques dans certaines situations lors de recours aux soins.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
population de passage et migrants
homosexualité masculine
personnes transgenres
infections à VIH
Receveurs de transplantation
prisons
hépatite C
hépatite B
syphilis
infections à chlamydia
gonorrhée
maladies sexuellement transmissibles
Dépistage de masse

---
N1-SUPERVISEE
Herpes génital
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/herpes-genital-3ff33588a8c22f5d64a5a5a9855b3f2b.pdf
L’herpès génital (HG) est l’une des MST les plus répandues dans le monde et représente la première cause d’ulcère génital. Le retentissement sur la qualité de vie de l’herpès génital récurrent est bien établi. Dans les pays en développement l’HG est un co-facteur important de la transmission du VIH.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
herpès génital
herpès génital
herpès génital
herpès génital
herpèsvirus humain de type 2
herpèsvirus humain de type 1
signes et symptômes
herpès génital
grossesse
transmission verticale de maladie infectieuse
co-infection
infections à VIH
herpès génital

---
N1-SUPERVISEE
Prévention des MST / IST
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/prevention-des-mst-ist-ed4c0d4eb721df48555ff412312e809c.pdf
La prévention des MST consiste à inciter à adopter un comportement sexuel à moindre risque grâce à l’écoute, l’information et l’accompagnement au dépistage en particulier auprès des personnes les plus exposées aux MST. Il s’agit aussi de dépister les MST chez les personnes asymptomatiques (cf : chapitre dépistage des MST), d’aider les personnes ayant une MST à en informer leur(s) partenaire(s) sexuel(les) afin de les dépister et de les traiter.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
Rapports sexuels protégés
prévention primaire
promotion de la santé
homosexualité masculine
préservatifs masculins
préservatifs féminins
digues dentaires
infections à VIH
circoncision masculine
éducation sexuelle
toxicomanie intraveineuse
population de passage et migrants
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
Traitement post exposition sexuelle au VIH, VHB, VHC
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/ttt-post-exposition-sexuelle-au-vih-vhb-vhc-ce01de99ae1b93acdbd6036636a18d99.pdf
La prescription d'une trithérapie antirétrovirale après une relation sexuelle à risque de transmission du VIH est devenue une pratique courante, après qu'elle ait été proposée pour la première fois en 1997. Elle fait partie intégrante de la prise en charge du VIH et fait l’objet de recommandations régulièrement mises à jour dans le rapport d’experts. Le dépistage des hépatites B et C et d’autres MST y est associé.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
Rapports sexuels non protégés
infections à VIH
infections à VIH
hépatite B
hépatite B
hépatite C
hépatite C
exposition sexuelle

---
N1-SUPERVISEE
Primo-infection VIH
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/primo-infection-vih-8dafd3bbea5f8ac1933dda9fbcd8628b.pdf
La primo-infection VIH correspond à la période d’invasion de l’organisme par le VIH qui dure en moyenne 12 semaines après la contamination. C’est un moment clé de l’infection VIH du fait de la destruction majeure et irréversible du réservoir de lymphocytes CD4, de l’établissement de la latence virale dans cette phase précoce et du fait du haut risque de transmission.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
infections à VIH
infections à VIH
signes et symptômes
Période d'incubation de la maladie infectieuse
infections à VIH
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Prise en charge thérapeutique et suivi de l’ensemble des personnes infectées par le virus de l’hépatite C
http://cns.sante.fr/actualites/prise-charge-vhc-recommandations-2016/
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_.pdf
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/164000667.pdf
L’ANRS et le CNS ont eu en particulier pour mission de définir des recommandations pour que les personnes les plus vulnérables ou éloignées des systèmes de santé puissent être dépistées et bénéficier d’une prise en charge thérapeutique de leur hépatite C, ainsi que de déterminer l’évolution du rôle des réunions de concertation pluridisciplinaire.
2016
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
ANRS - Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales
France
recommandation pour la pratique clinique
hépatite C
usagers de drogues
prisonniers
population de passage et migrants
infections à VIH
observation (surveillance clinique)
hépatite C
Dépistage de masse
antiviraux

---
N1-VALIDE
Comportements sexuels à risque et don de sang. Partie I: Don de sang par les HSH
Avis 9291
http://www.health.belgium.be/fr/avis-9291-don-de-sang-par-les-hsh
http://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/css_9291_hsh_a5.pdf
Les pratiques sexuelles à risque des donneurs de sang peuvent avoir un impact sur la sécurité des composants sanguins préparés à partir du don correspondant. Le CSS plaide pour une amélioration du niveau de prise de conscience de leur responsabilité sociale par les personnes souhaitant matérialiser leur empathie et altruisme par le don de sang.
2016
false
false
false
Conseil Supérieur de la Santé - Ministère des Affaires Sociales, de la Santé publique et de l'Environnement
Belgique
français
recommandation de santé publique
donneurs de sang
homosexualité masculine
infections à VIH
Rapports sexuels non protégés
séropositivité VIH
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
sélection de donneurs
hepacivirus
virus de l'hépatite B
infections à VIH
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Traitements antirétroviraux : utiles de la prévention au traitement de l’infection VIH
In Rev Med Suisse 2016; 97-102
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-500-501/Traitements-antiretroviraux-utiles-de-la-prevention-au-traitement-de-l-infection-VIH
En 2015, d’importantes études ont permis l’élaboration de nouvelles recommandations notamment par l’OMS et la Société européenne du sida (EACS) concernant le traitement préventif du VIH (prophylaxie de préexposition) ainsi que sur les critères d’initiation du traitement antirétroviral. Ainsi, un traitement antirétroviral est indiqué chez tous les patients infectés par le VIH, et ce indépendamment du taux de CD4.Des méthodes innovantes de dépistage, comme par exemple les autotests, ont fait leur apparition en France dans toutes les pharmacies depuis le 15 septembre 2015.Les nouveautés 2015 dans les domaines de la prévention, du dépistage et du traitement sont exposées dans cet article et auront un impact certain sur la prise en charge clinique des patients infectés par le VIH en Suisse...
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
infections à VIH
Suisse
infections à VIH
Dépistage de masse
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
agents antiVIH
trousses de réactifs pour diagnostic
antirétroviraux
Assistance
inhibiteurs de l'intégrase du vih

---
N1-SUPERVISEE
Evaluation de la perception de l'autotest de dépistage du VIH par les médecins généralistes et les pharmaciens d'officine de Midi-Pyrénées
http://thesesante.ups-tlse.fr/1585/
L'autotest sanguin de dépistage du VIH est disponible en France depuis le 15 septembre 2015. L'objectif de notre travail était d'évaluer la perception de l'utilité de l'autotest VIH par rapport aux moyens existants ainsi que la perception des raisons qui peuvent limiter l'utilisation de ce test par les médecins généralistes et les pharmaciens d'officine de Midi-Pyrénées
2016
false
false
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
infections à VIH
médecine générale
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur
médecins généralistes
pharmaciens

---
N3-AUTOINDEXEE
Epidémiologie, diagnostic et prise en charge de l'infection par le VIH-2 en Afrique de l'Ouest
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01491043
Contexte : L’infection par le VIH-2 touche un à deux millions de personnes en Afrique de l’Ouest et sa prise en charge se heurte à de nombreuses difficultés. En plus des erreurs diagnostiques observées avec les tests VIH, la résistance intrinsèque du VIH-2 aux Inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse et sa moindre sensibilité à certains inhibiteurs de protéase, rendent complexe le traitement de l’infection. A cela vient s’ajouter l’absence de données sur la mortalité et la rétention dans les soins,dans un contexte d’émergence de résistances aux différentes classes d’ARV. Méthode : Le présent travail de thèse, s’appuie sur la cohorte ouest africaine IeDEA-VIH-2 et la biothèque qui lui est rattachée, de même que l’essai ANRS 12294 FIT-2, pour décrire les modalités diagnostiques, explorer la réponse thérapeutique et décrire la mortalité et les perdus de vue, parmi les patients vivant avec le VIH-2 en Afrique de l’Ouest
2016
false
false
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
VIH-2 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 2)
vih
épidémiologie
diagnostic
infection à vih 2
Afrique de l'Ouest
infections à VIH
gestion des soins aux patients
aucun diagnostic

---
N3-AUTOINDEXEE
Malnutrition et infection pédiatrique par le VIH en Afrique de l'Ouest
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01474730
Les enfants infectés par le VIH en Afrique subsaharienne sont exposés à un risque de malnutrition élevé au cours de leur vie. Or, les données sur la nutrition chez ces enfants sont encore limitées en Afrique de l’Ouest. L’objectif global de cette thèse est d’étudier la relation entre nutrition et infection par le VIH, chez les enfants infectés vivant en Afrique de l’Ouest. Plus spécifiquement, il s’agit d’estimer la prévalence de la malnutrition, de décrire l’évolution de la croissance après l’initiation du traitement antirétroviral, et d’évaluer des interventions nutritionnelles à intégrer au sein de la prise en charge pédiatrique du VIH.
2016
false
false
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
malnutrition
Afrique de l'Ouest
infection à virus de l'immunodéficience humaine
pédiatrie
pédiatre
infections à VIH
vih
Pédiatres

---
N1-SUPERVISEE
Autotests de dépistage du VIH : connaissances, intérêts et limites pour les patients de 15 à 70 ans consultant en cabinet de médecine générale du Gard et de l'Hérault : enquête par auto-questionnaires
http://www.biu-montpellier.fr/florabium/jsp/nomem.jsp?NOMEM=2016MONT1233
Introduction : En France, 150 000 personnes vivent avec le VIH, dont 30 000 (20 %) qui ignorent leur séropositivité. Depuis Septembre 2015, les Autotests VIH sont en vente sans ordonnance en pharmacie et sur internet. Ils ont une bonne fiabilité, mais leur principale limite est leur fenêtre de séroconversion de 3 mois. Ils ciblent les personnes qui échappent au dépistage classique. L’objectif de notre étude était de déterminer les potentiels bénéfices et freins à l’utilisation des Autotests VIH chez des sujets se rendant en cabinet de Médecine Générale
2016
false
true
false
Bibliothèque Interuniversitaire de Montpellier
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur
infections à VIH
médecine générale

---
N1-SUPERVISEE
Infection par le VIH chez les patients migrants suivis en France
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01591518
Les migrants, en particulier ceux originaires d'Afrique sub-Saharienne, représentent une part importante des personnes infectées par le VIH en France. Bien que le dépistage et la prise en charge soient de plus en plus précoces en France, un sur-risque de diagnostic tardif et d'initiation retardée du traitement est rapporté chez les migrants, particulièrement chez les hommes, par rapport aux autres personnes infectées par le VIH. Les objectifs de ce travail de thèse étaient d'étudier le délai d'initiation du traitement antirétroviral puissant en dehors de l'urgence thérapeutique (CD4 200/µL et pas de statut clinique définissant le SIDA) et d'évaluer l'efficacité biologique et clinique après initiation du traitement, selon l'origine géographique, le sexe et le groupe de transmission à VIH
2016
false
true
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
émigrants et immigrants
infections à VIH
population de passage et migrants

---
N1-SUPERVISEE
Etat des lieux de la prise en charge éducative des patients vivants avec le VIH, co-infectés ou non par le VHC, dans la région lyonnaise : rôle du pharmacien d'officine
http://www.sudoc.fr/197335306
Le pharmacien joue un rôle important dans la prise en charge des personnes vivant avec le VIH co-infectés ou non par le VHC. C'est un spécialiste et un expert des médicaments et autres produits de santé. Sa proximité et sa disponibilité en font un acteur incontournable du suivi de l'observance médicamenteuse et du maintien de la qualité de vie. L'objectif de ce travail est de faire un état des lieux des différentes interventions d'éducation thérapeutique du patient (ETP) proposées dans la région lyonnaise puis de proposer des axes d'amélioration de la prise en charge officinale des patients
2016
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
hépatite C
infections à VIH
éducation du patient comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation des pratiques de dépistage de l’infection par le VIH des médecins généralistes d’Île-de-France par rapport aux recommandations d’experts
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01505474
Introduction : Environ 30.000 personnes vivent avec le VIH en France sans le savoir. Après une politique de dépistage de masse, les recommandations d’experts et le CNGE préconisent un dépistage ciblé sur les populations à risque. Cette étude a pour objectif d’évaluer les pratiques de dépistage des médecins généralistes afin de vérifier leur adhésion à ces recommandations.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Médecins
Médecins généralistes
infections
Infections à VIH
Dépistage
Recommandations
rapport (information)
France
médecins généralistes
médecins
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
infections
infections à VIH
diagnostic
médecine de famille
consultants
Counseling directif
Paris
France
adhésion aux directives
Dépistage de masse
études d'évaluation comme sujet
directives de santé publique
rapport de recherche

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme national VIH et autres infections sexuellement transmissibles 2011-2017
https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/nationales-programm-hiv-und-andere-sexuell-uebertragbare-infektionen.html
2016
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Suisse
rapport
vih
infections à VIH

---
N1-VALIDE
La RTU Truvada dans la prophylaxie Pré-Exposition (PrEP) au VIH établie par l’ANSM est effective - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/actualites/la-rtu-truvada-dans-la-prophylaxie-pre-exposition-prep-au-vih-etablie-par-lansm-est-effective
La Recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Truvada dans la prophylaxie Pré-Exposition (PrEP) au VIH a été établie par l’ANSM le 25 novembre 2015. Suite à la décision récente du remboursement du Truvada dans le cadre de cette RTU, celle-ci devient effective à compter du 4 janvier 2016...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
administration par voie orale
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
transmission de maladie infectieuse
infections à VIH
Prophylaxie pré-exposition
agents antiVIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
Rapports sexuels non protégés
Surveillance des médicaments
continuité des soins
Prophylaxie préalable à l'exposition au VIH
adulte
homosexualité masculine
personnes transgenres
recommandation de bon usage du médicament
ténofovir disoproxil et emtricitabine
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
LGBT

---
N1-VALIDE
Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement Transmissibles
http://www.sfdermato.org/media/image/upload-editor/files/Guidelines%202016.pdf
La nouvelle version des Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles émise par la Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie (SFD) est terminée après une année d’un travail de collaboration et de multiples amendements par le Groupe de travail. La méthodologie utilisée et la présentation des textes ont été identiques à celle de la dernière version (2006). En particulier, nous avons gardé le plan précédent : dépistage, micro-organismes et affections qu’ils provoquent, approches syndromiques et situations spécifiques. Certains chapitres ont été simplement actualisés selon les données les plus récentes de la Science médicale (pubmed et revues Cochrane). D’autres, ont été profondément remaniées (en particulier les chapitres PVH, vaccinations et prévention).
2016
false
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
maladies sexuellement transmissibles
recommandation pour la pratique clinique
Dépistage de masse
grossesse
infections à VIH
hépatite C
hépatite B
syphilis
infections à chlamydia
infections à neisseriaceae
gonorrhée
trichomonase
maladies sexuellement transmissibles
infections de l'appareil reproducteur
syphilis
herpès génital
chancre mou
lymphogranulomatose vénérienne
granulome inguinal
condylomes acuminés
gale
pédiculoses
molluscum contagiosum
urétrite
vaginose bactérienne
candidose vulvovaginale
cervicite
épididymite
balanite
prophylaxie après exposition
homosexualité
bisexualité
maladies sexuellement transmissibles
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
Vaccins contre les papillomavirus
vaccins antiméningococciques

---
N1-SUPERVISEE
Surveillance des maladies infectieuses chez les utilisateurs de drogue par injection
https://www.inspq.qc.ca/publications/2105
Les infections par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et par le virus de l’hépatite C (VHC) chez les utilisateurs de drogue par injection (UDI) représentent un enjeu de santé publique important au Québec. Le réseau SurvUDI, implanté depuis 1995, effectue une surveillance des infections par le VIH et par le VHC parmi les personnes UDI au Québec et à Ottawa, ainsi que le suivi des facteurs de risque de ces infections. Ce rapport concerne les données obtenues de 1995 à 2014.
2016
false
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
toxicomanie intraveineuse
maladies transmissibles
maladies transmissibles
maladies transmissibles
infections à VIH
hépatite C
Surveillance épidémiologique
infections à VIH
hépatite C
maladies transmissibles
usagers de drogues

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation du Plan national de lutte contre le VIH-sida et les IST 2010-2014
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=547
Depuis trente ans, les politiques publiques de lutte contre le VIH-sida ont donné lieu au déploiement d’orientations et d’outils stratégiques. Le Plan national de lutte contre le VIH-sida et les infections sexuellement transmises (IST) 2010-2014, est ainsi le cinquième plan d’une politique publique nationale de lutte contre le VIH-sida et le principal outil de programmation dans la lutte contre les IST. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a été chargé de son évaluation par une saisine de la Direction générale de la santé (DGS) d’octobre 2014. Ce rapport tient compte des deux évaluations menées à mi-parcours : celle portant sur le plan national de lutte contre le VIH-sida et les IST en direction des populations d’outre-mer, commandée en 2012 par la Direction générale des outre-mer (DGOM) et celle du plan national en France métropolitaine conduite en 2013 par le Conseil national du sida (CNS). Au terme de cette évaluation, le HCSP considère comme essentiel de spécifier que des outils de prévention comportementale et biomédicale, dépistage et traitement, spécifiques au VIH, doivent être mobilisés au sein d’une stratégie nationale globale de santé sexuelle regroupant tous les éléments de la lutte contre toutes les IST (prévention et prise en charge). Il recommande aussi le maintien et le renforcement d’une politique de réduction des autres IST les plus importantes (syphilis, gonococcie, infections à Chlamydia, hépatites virales). Au total, le rapport formule trente-huit recommandations, dont vingt-neuf portant sur la prévention, le dépistage, la prise en charge médicale, la prise en charge sociale et la lutte contre les discriminations, la surveillance et l’observation.
2016
false
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
rapport
infections à VIH
politique de santé
évaluation de programme
Prévention des infections
maladies sexuellement transmissibles
programmes gouvernementaux

---
N1-VALIDE
Paludisme et VIH : quelles interactions ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-473/Paludisme-et-VIH-quelles-interactions
Les patients vivant avec le VIH (PVVIH) voyagent fréquemment, notamment dans les pays tropicaux, avec un risque variable d’être infecté par une des espèces de Plasmodium, protozoaire responsable du paludisme. La co-infection VIH et paludisme augmente le risque de paludisme sévère, de manière proportionnelle avec le degré d’immunosuppression. Les mesures de protection contre les piqûres de moustiques et la prophylaxie médicamenteuse sont donc particulièrement indiquées chez les PVVIH voyageant dans les zones de forte endémicité palustre. Malheureusement, les PVVIH se présentent moins fréquemment à une consultation médicale prévoyage que la population générale. En cas de malaria de retour de voyage, le diagnostic précoce et le traitement à base de dérivés d’artémisinine sont les déterminants principaux du succès thérapeutique.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
France
Suisse
français
article de périodique
paludisme
infections à VIH
cas clinique
co-infection

---
N1-SUPERVISEE
Journée mondiale du sida, 1er décembre 2015
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-sexuellement-transmissibles/vih-sida/documents/magazines-revues/bulletin-epidemiologique-hebdomadaire-1-decembre-2015-n-40-41-journee-mondiale-du-sida-1er-decembre-2015
Découvertes de séropositivité VIH chez les jeunes en France, Infection à VIH dans les DOM : facteurs associés à la réponse virologique au traitement dans l’enquête ANRS-Vespa2, Dépistage communautaire par tests rapides (TROD) VIH en France sur une période de trois ans, Migrants subsahariens suivis pour le VIH en France : combien ont été infectés après la migration ? Estimation dans l’Étude ANRS-Parcours, Dépistage de l'infection par le VIH dans les laboratoires d'analyse médicales.
2015
false
true
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
information scientifique et technique
séropositivité VIH
adolescent
jeune adulte
infections à VIH
infections à VIH
population de passage et migrants
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
France
Syndrome d'immunodéficience acquise

---
N2-TITRE
Prise en charge précoce de l’infection par le VIH du nourrisson de moins de deux ans en Afrique de l’Ouest : accessibilité, acceptabilité, observance et efficacité du traitement antirétroviral de première ligne basé sur le lopinavir et ses déterminants dans la cohorte initiale MONOD ANRS 12206
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01317972
Nous avons évalué l’accessibilité, l’acceptabilité et l’efficacité à 12 mois du traitement antirétroviral précoce (TAP) initié avant 2 ans chez l’enfant infecté par le VIH en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Nous avons mené deux enquêtes de base, puis analysé le recrutement et la réponse dans la cohorte thérapeutique recrutée en amont de l’essai MONOD ANRS 12206
2015
false
false
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
infections à VIH
efficace
linéaire
nourrisson
infection à virus de l'immunodéficience humaine
vih
lopinavir
Afrique de l'Ouest
précoce
initial
Observation
Efficacité du traitement
base
Rendement
Observance par le patient
gestion des soins aux patients
antirétroviraux
deux
lopinavir
déterminé
intermédiaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Les neuropathies liées au VIH/SIDA: une étude clinique chez les patients infectés par le VIH au Centre d'Excellence VIH/SIDA de l'Université de Lubumbashi.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4499322
http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/20/392/full/
Introduction En vue d'améliorer la prise en charge des patients souffrant de neuropathie (NP) associées à l'infection HIV, nous avons essayé de déterminer le profil clinique des personnes souffrant de NP au cours du suivi thérapeutique de leur infection HIV. Méthodes Il s'agit d'une étude transversale (n 101) menée au centre d'excellence depuis 1 an. Notre analyse est essentiellement clinique. Par un examen clinique minutieux, nous avons recherché tous les symptômes et signes cliniques des NP. Subjectivement, les douleurs dominent le tableau. Pour affiner leur diagnostic, nous avons utilisé l’échelle DN4 (Diagnostic des douleurs neuropathiques) et l’échelle EVA (Evaluation de la gravité des douleurs). Nous avons ensuite analysé nos données en fonction de certains autres facteurs épidémiologiques tels que le taux des CD4, le traitement anti-HIV etc. Résultats Les 101 patients représentent 3,12% de la cohorte générale; 53,3% des patients présentent une abolition des réflexes ostéotendineux des membres inférieurs; 77,89% présentent une hypoesthésie thermo algique en chaussette et en gants; 25% ont présenté une amyotrophie des membres inférieurs; 76,5% ont été soumis à un traitement antirétroviral contenant la stavudine; 11,7% ont pris la didanosine (DDI) et Abacavir (ABC). 84% ont une moyenne de CD4 de 292 cel/mm 3 . Conclusion La NP altère la qualité de vie de nos patients et diminue l'adhérence au traitement antirétroviral. Plusieurs facteurs sont incriminés dans la survenue de la NP, l'effet direct des antirétroviraux, l'effet inflammatoire dysimmunitaire, l'effet infectieux lié aux infections opportunistes. D'autres facteurs seront recherchés et analysés ultérieurement.
10.11604/pamj.2015.20.392.5799
2015
PMC - PubMed Central
France
matériel enseignement
article de périodique
universités
affection du système nerveux périphérique
Infection
a comme patient
maladies du système nerveux
Neuropathie
Centre
patients
collecte de données
infection à virus de l'immunodéficience humaine
vih
central
infections à VIH
Étude clinique
Étude clinique

---
N1-SUPERVISEE
VIH/sida
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-sexuellement-transmissibles/vih-sida
Infection à VIH et sida : Actualités / Aide-mémoire / Dépistage du VIH / Déclaration obligatoire de l'infection à VIH et du sida / Incidence de l'infection par le VIH / Prévalence du VIH / Populations / Publications; Infections sexuellement transmissibles (IST) : Comment surveiller les IST ? / Bulletin des réseaux de surveillance / Questionnaires pour la surveillance; Donneurs de sang : Dépistage des donneurs de sang / Surveillance des maladies à prions et donneurs de sang / Risque résiduel de transmission d'infections virales.
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
infections à VIH
infections à VIH
sérodiagnostic du SIDA
Notification des maladies
Surveillance épidémiologique
maladies sexuellement transmissibles
donneurs de sang
information scientifique et technique
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)

---
N1-VALIDE
Rapport sur la mise à jour des indications de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang
https://www.inspq.qc.ca/publications/1934
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1934_Rapport_Indications_Depistage_ITSS.pdf
Ce rapport présente la synthèse de la littérature sur les facteurs de risque et les indications de dépistage pour chaque infection transmissible sexuellement et par le sang (ITSS). Il s'adresse aux professionnels de la santé concernés par le dépistage des ITSS. Le contenu de ce rapport a soutenu la mise à jour 2014 des indications de dépistage du Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang. Il présente donc une révision des indications de dépistage des ITSS pour le Québec ainsi que le rationnel scientifique derrière les indications de dépistage du Guide, soit l'état des connaissances en date du 20 mars 2013.
2015
false
false
true
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
pathogènes transmissibles par le sang
transmission de maladie infectieuse
rapport
facteurs de risque
Dépistage de masse
infections à chlamydia
chlamydia trachomatis
gonorrhée
syphilis
infections à VIH
hépatite B
hépatite C

---
N1-SUPERVISEE
Carte de notification VIH
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001066/
La carte de notification est destinée aux partenaires de personnes infectées par le VIH. Elle informe les partenaires sur la nécessité de consulter un médecin ou une infirmière, même s’ils n’ont pas de symptômes. La carte sensibilise à l’importance de se protéger en attendant d’être évalué et traité, au besoin. Elle présente des informations sur les méthodes de prévention, les modes de transmission, les symptômes, le dépistage et le traitement.
2015
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
information patient et grand public
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
relations interpersonnelles
sérodiagnostic du SIDA

---
N1-VALIDE
Questionnement éthique et observations concernant la contre-indication permanente du don de sang pour tout homme déclarant avoir eu une ou des relation(s) sexuelle(s) avec un ou plusieurs homme(s)
https://www.ccne-ethique.fr/node/180?taxo=0
Madame la Ministre des Affaires sociales et de la Santé a saisi le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) en lui demandant « un avis sur la pertinence, d’un point de vue éthique, de faire évoluer la pratique de contre-indication permanente du don du sang pour les hommes ayant déclaré avoir eu des relations sexuelles avec d’autres hommes. »
2015
false
false
false
CCNE - Comité Consultatif National d'Ethique
France
français
homosexualité masculine
donneurs de sang
recommandation
infections à VIH
transfusion sanguine
incidence
prévalence
Appréciation des risques
contre-indication
comportement sexuel
LGBT

---
N1-VALIDE
Autotests de dépistage du VIH - Information à l’intention des professionnels de santé et des associations
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1768844/fr/autotests-de-depistage-du-vih
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2024321/fr/argumentaire-advih-201503
En raison de la commercialisation prochaine des autotests de dépistage de l’infection par le VIH (ADVIH) sur le marché français, la Direction générale de la santé (DGS) a demandé à la HAS de produire un « guide de bonne pratique » d’utilisation des autotests de dépistage du VIH à destination des professionnels en contact avec les usagers ». Ce document s’adresse aux pharmaciens qui délivreront les ADVIH mais également aux autres professionnels de santé au sens large (médecins, sages-femmes, infirmiers) ainsi qu’aux travailleurs sociaux et aux associations susceptibles d’être impliqués dans des questions de prévention et de sexualité en rapport avec le VIH.
2015
false
true
false
Haute Autorité de santé
HAS - Haute Autorité de Santé
France
165. Infections à VIH
169. Infections à VIH
français
questions réponses
information scientifique et technique
infections à VIH
sérodiagnostic du SIDA
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
autosoins
résultat thérapeutique
Dépistage de masse
Dépistage de masse
sérodiagnostic du SIDA
diagnostic précoce
trousses de réactifs pour diagnostic
trousses de réactifs pour diagnostic
Dépistage et analyse proposés directement au consommateur

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes immunodéprimées ou aspléniques
Recommandations
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=504
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20141107_vaccinationimmunodeprime.pdf
La vaccination des personnes atteintes d’une immunodépression congénitale ou acquise, et/ou aspléniques, présente des particularités qui justifient des recommandations spécifiques. Afin de tenir compte des évolutions depuis la publication du premier rapport en 2012, le Haut Conseil de la santé publique a actualisé ses recommandations vaccinales en fonction des situations pour les adultes et pour les enfants : infection par le VIH, transplantation d’organe solide, greffes de cellules souches hématopoïétiques, traitement par chimiothérapie, asplénie ou hyposplénie, maladies auto‑immunes ou inflammatoires chroniques, déficits immunitaires héréditaires. Ces recommandations concernent les vaccinations du Calendrier vaccinal en vigueur et n’abordent pas les vaccins du voyageur.
2015
false
true
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
déficits immunitaires
sujet immunodéprimé
adulte
enfant
recommandation de santé publique
Asplénie
rapport
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
transplantation d'organe
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
tumeurs
tumeurs hématologiques
maladies auto-immunes
Maladie inflammatoire
maladie chronique
vaccins
vaccination
hyposplénisme
déficits immunitaires
adolescent
vaccins
Contre-indications aux procédures

---
N1-SUPERVISEE
tableau de synthèse des interactions entre traitement antirétroviral et anti-VHC
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2015-mai-interaction-ARV-VHC.docx
2015
false
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation professionnelle
tableau
interactions médicamenteuses
hépatite C
antiviraux
infections à VIH
co-infection
antirétroviraux

---
N1-VALIDE
Examen du test de dépistage rapide du virus de l'immunodéficience humaine (VIH)
http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/14vol40/dr-rm40-18/review-examen-fra.php
Contexte : Au Canada, on estime que 71 300 personnes vivaient avec le VIH à la fin de 2011. Environ 25 % (14 500 à 21 500) des cas prévalents ignoraient qu'ils étaient infectés par le VIH. Une utilisation élargie du dépistage rapide du VIH pourrait augmenter la détection d'infections non diagnostiquées, permettre un traitement et des services de soutien plus précoces et prévenir la retransmission soutenue du virus. Objectif : Examiner l'acceptabilité par les patients, l'incidence (définie comme la réception des résultats et le lien aux soins) et le rapport coût-efficacité du dépistage rapide du VIH.
2015
false
false
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
trousses de réactifs pour diagnostic
infections à VIH
article de périodique
évaluation technologique
Syndrome d'immunodéficience acquise

---
N1-SUPERVISEE
Tout fré sé fré - Nos frères restent nos frères
http://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl-php/vue-consult/spf___internet_recherche/DOC00002452
Cette bande dessinée délivre de précieuses informations sur le virus du sida, sa transmission, les traitements. Elle milite contre la stigmatisation des personnes séropositives, leur exclusion parfois au sein-même de leur famille proche. Elle met en scène un jeune musicien guyanais de la communauté haïtienne, Tijo, contaminée par sa petite amie alors qu'il n'a eu des relations sexuelles non protégées avec elle qu'une seule fois. Il se confie à sa s½ur qui en parle aux membres de leur famille. Certains réagissent négativement en l'ostracisant par peur, méconnaissance du sujet, conceptions erronées des modes de transmission du virus du sida.C’est sa mère qui réconciliera tout le monde en faisant venir dans sa maison un médecin qui clarifiera les risques d’attraper le virus, les modes de protection, de dépistage et pourquoi suivre un traitement. Tijo trouve alors la force de parler de sa séropositivité à son groupe de musique et ensemble, ils écrivent une chanson «tout fré sé fré» qui deviendra rapidement la favorite de leur public. Ils deviennent ainsi militants en véhiculant le message «même malades, nos frères restent nos frères». Les trois dernières pages du document font le point sur le sida et indiquent en Guyane (Kourou, Cayenne, Saint-Georges de l'Oyapock, Oiapoque, Saint-Laurent du Maroni, Mana, Grand Santi et Apatou) tous les lieux ressources pour s’informer, se faire dépister, obtenir des préservatifs gratuits, etc.
2015
false
true
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
brochure pédagogique pour les patients
bande dessinée
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Femmes et santé : les enjeux d'aujourd'hui - Rapport d'information de Mmes Annick Billon et Françoise Laborde, fait au nom de la délégation aux droits des femmes
http://www.senat.fr/notice-rapport/2014/r14-592-notice.html
http://www.senat.fr/rap/r14-592/r14-5921.pdf
Le présent rapport est assorti de 28 recommandations qui plaident pour une meilleure prise en compte des spécificités féminines dans le domaine de la santé et pour une consolidation des acquis en matière de santé sexuelle et reproductive
2015
false
false
false
Le Sénat
France
français
rapport
santé des femmes
maladies cardiovasculaires
Fumer
tumeurs du poumon
femmes victimes de violence
infections à VIH
diabète gestationnel
maigreur
tumeurs
essais cliniques comme sujet
contraception
santé reproductive
interruption légale de grossesse
profession de sage-femme
recommandation pour la politique de santé
précarité
exposition environnementale

---
N1-SUPERVISEE
Les comportements face au VIH/Sida des hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes.
http://www.iumsp.ch/fr/rds/253
Depuis 1987, Gaysurvey est une enquête menée périodiquement en Suisse parmi les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes (HSH). Elle s’inscrit dans le dispositif de surveillance du VIH, établi par l’Office fédéral de la santé publique, en tant qu’instrument de suivi des comportements face au VIH/Sida dans ce groupe-cible. Elle a déjà été réalisée à dix reprises. L’enquête Gaysurvey 2014 était disponible en ligne sur Internet et consistait en un questionnaire anonyme auto-administré. Le nombre de participant est de 834 personnes. Pour sa onzième édition, Gaysurvey reste un instrument pertinent du suivi des comportements des HSH face au VIH/Sida. Certaines tendances observées ces dernières années ont été confirmées, de nouveaux thèmes ont été abordés et de nouveaux éléments de réflexions apportés.
2015
false
true
false
false
IUMSP - Institut universitaire de médecine sociale et préventive
France
français
rapport
Rapports sexuels protégés
comportement en matière de santé
homosexualité masculine
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
comportement sexuel

---
N1-SUPERVISEE
Le dépistage du VIH : l'application du test rapide d'orientation diagnostique du virus de l'immunodéficience humaine TRODVIH. Etude sur le territoire de l'arc alpin
http://thesesante.ups-tlse.fr/750/
Environ 30 000 personnes ignorent en France leur séropositivité VIH. Les tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) du VIH sont proposés comme une alternative à la sérologie. En 2010, deux arrêtés du ministère de la santé rendent utilisables les TRODVIH sous certaines conditions. Le COREVIH de l'Arc Alpin a initié des journées de formation à l'utilisation des tests rapides en 2012 : cependant, très peu de professionnels ont eu recours à l'utilisation de ces tests. Nous avons mené une étude dont l'objectif est de pouvoir établir un état des lieux afin de comprendre les facteurs qui facilitent ou freinent l'introduction du TRODVIH dans les structures d'accueil
2015
false
true
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
infections à VIH
trousses de réactifs pour diagnostic
tests diagnostiques courants

---
N1-VALIDE
Guide québécois de dépistage des ITSS - Supplément - Dépistage du VIH dans les points de service à l'aide de trousses de dépistage rapide
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000092/
Le Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang regroupe l'information technique et scientifique nécessaire pour réaliser adéquatement l'intervention de dépistage (définie comme étant l'ensemble des actions entourant le dépistage, dont l'évaluation du risque d'ITSS, le counseling prétest, le dépistage par analyse de biologie médicale et le counseling post-test). Outil d'application de la Stratégie québécoise de lutte contre l'infection par le VIH et le sida, l'infection par le virus de l'hépatite C et les infections transmissibles sexuellement, il tient compte des nouveaux éléments à considérer dans la mise en œuvre d'activités visant le dépistage des ITSS à la suite de l'adoption de la Loi modifiant le Code des professions et d'autres dispositions législatives dans le domaine de la santé (juin 2002), loi qui définit un nouveau partage des champs d'exercices professionnels dans le domaine de la santé. Dans un contexte d'interdisciplinarité, il précise les rôles et responsabilités des médecins et des infirmières.
2014
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
français
maladies sexuellement transmissibles
Dépistage de masse
Dépistage de masse
facteurs de risque
Assistance
gonorrhée
infections à VIH
syphilis
hépatite A
hépatite B
hépatite C
Dépistage de masse
maladies transmissibles
sang
trousses de réactifs pour diagnostic
recommandation professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
En quoi la prophylaxie postexposition professionnelle au VIH consiste-t-elle?
In Pharmactuel, volume 47 numéro 4 Octobre-Novembre-Décembre 2014
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/download/324/702
La prophylaxie postexposition professionnelle au VIH est actuellement en révision dans certains centres hospitaliers. Jusqu’à tout récemment, l’une des prophylaxies les plus privilégiées consistait en l’association de zidovudine et de lamivudine, deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI), avec ou sans lopinavir/ritonavir, des inhibiteurs de protéase. Dorénavant, certains centres remplaceront la zidovudine/lamivudine par deux autres INTI, l’emtricitabine et le ténofovir, et le lopinavir/ritonavir par le raltégravir, un inhibiteur de l’intégrase, selon les récentes lignes directrices américaines...
2014
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
exposition professionnelle
infections à VIH
prophylaxie après exposition
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de l'intégrase du vih
administration par voie orale
ténofovir disoproxil et emtricitabine
raltégravir
séropositivité VIH
article de périodique
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Raltégravir de potassium
Prophylaxie anti-VIH postexposition

---
N1-VALIDE
Avis suivi de recommandations sur le bilan à mi-parcours du plan national de lutte contre le VIH/sida et les IST 2010-2014
http://cns.sante.fr/wp-content/uploads/2015/2014-01-16_avi_fr_politique_publique.pdf
http://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-suivi-de-recommandations-sur-le-bilan-a-mi-parcours-du-plan-national-de-lutte-contre-le-vihsida-et-les-ist-2010-2014/
Le plan national de lutte contre le VIH/sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) 2010-2014 est le principal outil de programmation conçu par les pouvoirs publics et leurs partenaires – professionnels de santé, et milieu associatif – pour lutter contre ces infections en France. Au titre de ses missions inscrites au chapitre « Pilotage et évaluation du plan », le Conseil national du sida émet annuellement un avis sur le bilan d'avancement du plan.
2014
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
évaluation de programme
programmes gouvernementaux
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
maladies sexuellement transmissibles
étude évaluation
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Prophylaxie post-exposition (PEP) au VIH en dehors du milieu médical - Mise à jour des recommandations de l'OFSP Au nom du Groupe de travail clinique et thérapie de la Commission fédérale pour la santé sexuelle (CFSS)
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2014.01805/
Cet article résume les décisions prises par le Groupe de travail clinique et thérapie de la Commission fédérale pour la santé sexuelle (CFSS), lors de ces différentes réunions en 2012–2013 et se veut une mise à jour des dernières recommandations suisses concernant la PEP en dehors du milieu médical
2014
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
prophylaxie après exposition
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
thérapie antirétrovirale hautement active
agents antiVIH
Santé sexuelle

---
N1-VALIDE
RESAIDA
http://www.resaida.org/
RESAIDA, réseau d'éducation pour la santé a pour vocation de prendre en compte les problèmes de santé publique qui se posent à la population du Sud-Gironde et du Marmandais
false
N
Caudrot
France
français
réseau coordonné
association
éducation du patient comme sujet
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH

---
N1-VALIDE
AFRAVIH - Alliance Francophone des Acteurs de Santé contre le VIH/Sida
http://www.afravih.org/
Le but de l'association est de renforcer l'action internationale de lutte contre le VIH/Sida par : - le développement des échanges professionnels et la circulation de l'information entre les différents acteurs, - la promotion et le soutien des actions de formation, - le partage de l'expertise scientifique, - la promotion d'actions et de recherche contre le VIH/Sida, - le développement des pratiques de santé publique, à travers un réseau francophone d'acteurs de santé impliqués dans la lutte contre le VIH.
false
N
Paris
France
français
Syndrome d'immunodéficience acquise
association professionnels santé
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Coalition Plus - Coalition internationale SIDA
http://www.coalitionplus.org/
3Coalition PLUS a été créée en 2008, à l'initiative de quatre associations de lutte contre le VIH/sida : AIDES (France), ALCS (Maroc), ARCAD-SIDA (Mali), COCQ-Sida (Québec). Portés par une vision commune, ses membres fondateurs avaient à coeur de bâtir une union internationale d'associations qui mettrait au centre de ses actions la démarche communautaire, en impliquant les personnes infectées, affectées ou vulnérables au VIH/sida dans tous les processus décisionnels, de réalisation et d'évaluation liés aux programmes de lutte contre la pandémie.3
false
N
Pantin
France
français
Syndrome d'immunodéficience acquise
association
infections à VIH

---
N1-VALIDE
La PEP (Post Exposure Prophylaxis) : traitement d'urgence après une situation à risque
https://sante.public.lu/fr/publications/b/broch-pep-2014.html
Actuellement, il est possible de prendre un traitement d'urgence, appelé Post Exposure Prophylaxis [PEP] suite à une situation à haut risque de transmission du VIH/SIDA. Ce traitement a pour but d’empêcher le virus du SIDA de pénétrer dans les cellules du corps humain et donc de diminuer le risque d’une éventuelle infection VIH. Cette brochure aborde les thèmes suivants: Qu’est ce la PEP ? / Dans quel cas prendre une PEP ? / Dans ces cas là, que faire ? / Qu’implique le traitement d’urgence ? / Adresses utiles.
2014
false
true
false
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
français
prophylaxie après exposition
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge des personnes vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine en zone décentralisée au Cameroun
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01537905
L'infection par le VIH représente toujours un problème de santé publique majeur, en particulier en Afrique sub-saharienne. Le passage à l'échelle des traitements antirétroviraux est un enjeu majeur, et implique une véritable cascade de soins, c'est à dire un continuum entre l'infection, son dépistage, sa prise en charge, son suivi clinique et biologique au long cours et l'obtention d'une charge virale indétectable – marqueur du contrôle de l'infection –. Seule la décentralisation des programmes de prise en charge permet d'élargir l'accès à ce continuum de soins. Dans cette thèse, nous explorerons certains des écueils rencontrés dans le cadre de la décentralisation de l'accès aux antirétroviraux, en nous appuyant sur des études menées de 2006 à 2013 dans la région du Centre du Cameroun
2014
false
true
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
santé en zone rurale
infections à VIH
gestion des soins aux patients
Cameroun

---
N3-AUTOINDEXEE
Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), de l'hépatite C, de l'infection par le VIH et du Sida au Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2004/04-329-01.pdf
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
rapport
sang
Syndrome d'immunodéficience acquise
portraits comme sujet
infections à VIH
vih
Québec
hepatite
hepatite
sida
hépatite C

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections sexuellement transmissibles et VIH : les partenaires sexuels sont-ils pris en charge en France ? - Gestion d'une épidémie de grippe B dans un établissement de moyen séjour pédiatrique en mars 2005 : impact des nouvelles recommandations
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Infections+sexuellement+transmissibles+et+VIH+%3A+les+partenaires+sexuels+sont-ils+pris+en+charge+en+France+%3F+-+Gestion+d'une+épidémie+de+grippe+B+dans+un+établissement+de+moyen+séjour+pédiatrique+en+mars+2005+%3A+impact+des+nouvelles+recommandations
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
infections à VIH
grippe
Épidémies de maladies
France
gestion des soins aux patients
grippe humaine
recommandations comme sujet
pédiatrie
vih
pédiatre
partenaire sexuel

---
N3-AUTOINDEXEE
Stratégie de prévention de l'infection VIH-sida en Bourgogne pour les années 2002-2004 - État des lieux de la prévention de l'infection VIH-sida en Bourgogne (2001)
http://orsbourgogne.free.fr/rap_evvih.zip
ORS Bourgogne
information scientifique et technique
vih
sida
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections sexuellement transmissibles et VIH : les comportements à risque toujours d'actualité !
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Infections+sexuellement+transmissibles+et+VIH+%3A+les+comportements+à+risque+toujours+d'actualité+!
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
vih
infections à VIH
Comportement à risque
Rapports sexuels non protégés
Rapports sexuels protégés

---
N3-AUTOINDEXEE
Transmission, Pathogenèse et Prévention de l'Infection à VIH et de ses Co-Morbidités
http://www.univ-montp1.fr/recherche/unites_de_recherche/transmission_pathogenese_et_prevention_de_l_infection_a_vih_et_de_ses_co_morbidites
Université de Montpellier 1 (UM1)
Toulouse
France
structure recherche
co-infection
infections à VIH
vih
transmission de maladie infectieuse
comorbidité

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation de médicaments antirétroviraux pour traiter les enfants de moins de 3 ans qui sont infectés par le VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD004772
En l'absence de traitement antirétroviral (TAR), plus de 50 % des nourrissons infectés par le VIH connaissent une progression vers le SIDA et décèdent avant l'âge de 2 ans. Cependant le démarrage du TAR au début de la vie présente des difficultés, notamment la possibilité de résistance au médicament dans le cadre des programmes de prévention de la transmission de la mère à l'enfant (PPTME), l’insuffisance d'options médicamenteuses, le dosage incertain de certains médicaments et la toxicité à long terme.
2014
false
true
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
nourrisson
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
enfant d'âge préscolaire
infections à VIH
antirétroviraux
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
PRO 140 pour le traitement des patients infectés par le VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD008439
Contexte : Le PRO 140 (une forme humanisée de l'anticorps PA14, un anticorps monoclonal CCR5) inhibe le virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (VIH) à tropisme CCR5 (R5). Il peut constituer un nouveau traitement efficace avec le potentiel pour combler les lacunes des thérapies actuellement disponibles pour les patients infectés par le VIH. Objectifs : Notre objectif était d'évaluer l'efficacité et l'innocuité du PRO 140 ainsi que ses effets sur la progression clinique de la maladie et sur les marqueurs immunologique (numération/pourcentage des CD4) et virologique (charge virale plasmatique d'ARN du VIH) chez les patients infectés par le VIH dans des essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi randomisés (quasi-ECR).
2014
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
léronlimab
résultat thérapeutique
léronlimab
anticorps monoclonaux humanisés
anticorps anti-VIH
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticorps monoclonaux humanisés
infections à VIH
anticorps anti-VIH

---
N3-AUTOINDEXEE
Infection par le HIV en échec de traitement : les inhibiteurs de l'intégrase sont une option
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/49343/0/2014/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Chez les patients infectés par le HIV en situation d'échec malgré un traitement bien conduit, les inhibiteurs de l'intégrase du HIV sont éventuellement utiles, en privilégiant le raltégravir avec lequel le recul d'utilisation est le plus long...
2014
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
inhibiteurs de l'intégrase
infections à VIH
échec thérapeutique

---
N1-VALIDE
Consensus d’experts : charge virale et risque de transmission du VIH
https://www.inspq.qc.ca/publications/1812
préciser la « définition » retenue pour l’expression « charge virale indétectable » (ex. valeur clinique, période d’« indétectabilité », sang, sperme ou autres liquides); • quels facteurs peuvent rendre la charge virale à nouveau détectable (ex. présence d’une ITSS, observance); • quel est l’effet d’une charge virale indétectable sur le niveau de risque associé aux relations orales non protégées et à la pénétration vaginale ou anale non protégée; • est-ce que le risque de transmission est alors semblable, supérieur ou inférieur aux mêmes types de relations sexuelles protégées par un condom?
2014
false
false
true
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
infections à VIH
Appréciation des risques
charge virale
recommandation par consensus
Rapports sexuels non protégés
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
infections à VIH
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Les réseaux de santé de Mayotte - Océan Indien
http://www.reseaux-sante-mayotte.fr/
Rédéca - réseau de dépistage des cancers - RéDiabYlang976 – réseau diabète - Répéma – réseau périnatalité - RéVIST 976 – réseau ville VIH-Sida-Hépatites-IST
false
false
false
France
Mayotte
français
Mayotte
Comores
réseau coordonné
tumeurs
Dépistage de masse
diabète
périnatologie
hépatites virales humaines
infections à VIH

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du sarcome de Kaposi chez les enfants atteints d'infection par le VIH-1
http://www.cochrane.org/fr/CD009826/traitement-du-sarcome-de-kaposi-chez-les-enfants-atteints-dinfection-par-le-vih-1
Contexte : Le sarcome de Kaposi (SK) reste la deuxième malignité liée au VIH la plus fréquemment diagnostiquée dans le monde et la malignité liée au VIH la plus courante en Afrique sub-saharienne où le VIH est le plus fréquent et le virus de l'herpès 8 (HHV-8), l'agent de précipitation pour le développement de SK, est endémique. La majorité des patients atteints de SK seraient susceptibles de bénéficier d'une chimiothérapie systémique en complément à l'initiation au traitement antirétroviral (TAR). Cependant, comme la stadification pédiatrique et les critères de traitement ne sont pas facilement disponibles, aucun critère de traitement n'est uniforme. Objectifs : Décrire l'efficacité des options actuelles de traitement pour le SK associé au VIH chez les populations d'enfants traités au TAR
2014
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
agents antiVIH
résultat thérapeutique
infections opportunistes liées au SIDA
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
sarcome de Kaposi
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Le vaccin contre la fièvre jaune chez les patients atteints du VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD010929/le-vaccin-contre-la-fievre-jaune-chez-les-patients-atteints-du-vih
Objectifs : Évaluer les risques et les bénéfices de l'immunisation contre la FJ chez les personnes infectées par le VIH.
2014
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
fièvre jaune
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
Appréciation des risques
Vaccin antiamaril

---
N1-SUPERVISEE
Les campagnes de dépistage du VIH, une stratégie efficace pour l’accès universel à la prévention et au traitement ? L’expérience du Burkina Faso
Médecine et Santé Tropicales - Volume 24, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2014
http://www.jle.com/fr/revues/mst/e-docs/les_campagnes_de_depistage_du_vih_une_strategie_efficace_pour_lacces_universel_a_la_prevention_et_au_traitement_lexperience_du_burkina_faso_301397/article.phtml
Objectifs : l’augmentation du taux de personnes qui connaissent leur statut VIH est un impératif, notamment en Afrique subsaharienne, ce qui impose d’évaluer les stratégies utilisées pour accroître la fréquentation des services de dépistage. Cet article vise à faire le bilan de la pertinence, de la faisabilité et de l’efficacité des campagnes nationales de dépistage menées entre 2006 et 2010 au Burkina Faso.
10.1684/mst.2014.0298
2014
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
infections à VIH
Dépistage de masse
Dépistage de masse
disparités d'accès aux soins
séropositivité VIH
Burkina
Dépistage de masse

---
N1-VALIDE
Insuffisance de preuves pour confirmer une association entre la contraception hormonale et la contraction du VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD009741/insuffisance-de-preuves-pour-confirmer-une-association-entre-la-contraception-hormonale-et-la-contraction-du-vih
Contexte : Des inquiétudes concernant une éventuelle association de la contraception hormonale avec la contraction du VIH ont été soulevées par trois types de preuves. Premièrement, le traitement progestatif à dose élevée augmente considérablement la contraction du VIH chez les primates femelles non-humains. Deuxièmement, une plausibilité biologique d'un lien entre la contraception hormonale et la contraction du VIH est fournie par des preuves d'un état hypo-ostrogénique induit par la contraception progestative avec l'amincissement de la muqueuse vaginale, et par des preuves d'effets sur le système immunitaire humoral et cellulaire. Troisièmement, certaines études observationnelles à grande échelle, mais pas d'autres, ont trouvé une augmentation de la contraction du VIH chez les femmes utilisant une contraception hormonale
2014
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
contraceptifs oraux hormonaux
infections à VIH

---
N3-TITRE
Hypertension artérielle pulmonaire associée à une infection VIH
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=275808
2014
false
false
false
Orphanet
France
français
information scientifique et technique
infections à VIH
maladie hypertensive
associé à
infection à virus de l'immunodéficience humaine
vih
hypertension pulmonaire
hypertension pulmonaire

---
N1-VALIDE
L'examen médical périodique de l'adulte vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) - Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-308-07W.pdf
Dans un contexte où le traitement des maladies associées au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) devient l’enjeu principal du suivi clinique des personnes vivant avec le VIH, la prise en charge de ces patients nécessite une connaissance approfondie des soins de première ligne tout en tenant compte des particularités de l’infection par le VIH. S’inscrivant dans cette approche de suivi clinique global, ce guide contient des recommandations de divers groupes d’experts pouvant être appliquées à la réalité québécoise et au contexte de l‘infection par le VIH. Il a été écrit par un groupe de rédaction et approuvé par le Comité consultatif sur la prise en charge clinique des personnes vivant avec le VIH. Les principales lignes directrices canadiennes ou internationales sur les soins de première ligne quant au dépistage et au suivi ont été révisées ainsi que les recommandations d’experts internationaux sur le suivi des personnes infectées par le VIH. Les recommandations contenues dans ce document intègrent celles qui sont proposées en 2012 par la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, en collaboration avec le Collège des médecins du Québec, pour l’évaluation médicale périodique de l’adulte, lesquelles ont été adaptées au contexte de l’infection par le VIH. Un outil d’aide à la pratique clinique est également disponible.
2014
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
infections à VIH
recommandation par consensus
prise en charge de la maladie
continuité des soins
Syndrome d'immunodéficience acquise
vaccins
vaccination
Comportement toxicomaniaque
Appréciation des risques
maladies cardiovasculaires
Fumer
maladies du rein
ostéoporose
tumeurs
Troubles de la cognition
trouble dépressif
contraception

---
N1-VALIDE
CIS - Coalition Internationale Sida - Coalition Plus
http://www.coalitionplus.org
Face à la mobilisation humaine et financière croissante qu’exige la lutte contre le VIH/sida et aux difficultés existantes quant à la mise en œuvre des programmes organisés (notamment acheminement des fonds, qualité des soins, efficacité des programmes de prévention, etc.), les associations de lutte contre le sida, AIDES en France, ALCS (Association de Lutte Contre le SIDA) au Maroc, ARCAD SIDA (Association de Recherche, de Communication et d’Accompagnement à Domicile des personnes vivant avec le VIH/sida) au Mali et la COCQ-Sida (Coalition des Organismes Communautaires Québécois de Lutte contre le SIDA) au Québec, ont exprimé leur volonté de dépasser les partenariats qu’elles ont mis en œuvre au niveau international pour bâtir ensemble une structure promotrice de la démarche communautaire telle que définie dans la Charte de la Coalition Internationale Sida (CIS). L’Union dite « Coalition Internationale Sida (CIS) » fonde son action sur la mise en place des moyens et outils nécessaires à la lutte contre le VIH/sida et les co-infections sur un mode communautaire. Elle vise à assurer à ses adhérents les moyens humains, matériels et financiers nécessaires à la mise en place de leurs actions.
false
false
false
Pantin
France
Seine-Saint-Denis
français
Syndrome d'immunodéficience acquise
association
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH : actualisation 2014 du rapport 2013
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/experts-vih_actualisations2014.pdf
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/144000578.pdf
Environ un an après la publication du rapport 2013 établissant les recommandations de prise en charge des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) en Fran ce, parait déjà une act ualisation en ligne de certaines de ces recommandations. Pour quelles raisons ? La commercialisation en 2014 de deux nouveaux antirétroviraux ( appartenant à la classe des inhibiteur s d’intégrase) et de trois agents anti- VHC directs rendait indispensable une actualisat ion des chapitres consacrés au traitement antirétroviral d’une part et aux co-infections VIH- virus des hépatites d’autre part. La démarche avait d’ailleurs été anticipée dans la le ttre de mission adress ée en février 2013 aux membres du groupe d’experts puisque celle-ci prévoyait que le groupe puisse au besoin actualiser certaines recommandations au-delà de la remise du rapport 20 13. Le mandat des experts a donc été renouvelé à cet effet au début de l’année 2014
2014
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
CNS - Conseil National du SIDA
La Documentation Française
France
français
infections à VIH
agents antiVIH
adulte
recommandation pour la pratique clinique
agents antiVIH
co-infection
hépatite C chronique
interactions médicamenteuses
hépatite C chronique
antiviraux
antiviraux
hépatite C
Maladie aigüe
algorithme
hépatite B chronique

---
N1-SUPERVISEE
Le VIH, Sida en Bretagne en 2013 Dépistage et situation épidémiologique
http://orsbretagne.typepad.fr/VIH_SIDA_2013-OK2.pdf
Les données présentées dans cette synthèse sont issues de trois systèmes de surveillance complémentaires (deux nationaux et un régional). Ils fournissent une déclinaison régionale des données permettant de suivre l’activité globale de dépistage, (enquête LaboVIH), de décrire les caractéristiques des cas incidents (notification obligatoire VIH et sida) et celles des patients pris en charge pour une infection à VIH dans les centres hospitaliers Bretons (recueil du Corevih de Bretagne).
2014
false
false
false
ORS Bretagne
France
français
information scientifique et technique
infections à VIH
infections à VIH
sérodiagnostic du SIDA
Syndrome d'immunodéficience acquise
France
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
Dépistage de masse

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme de surveillance de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) au Québec : rapport annuel 2013
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1919_Programme_Surveillance_Infection_VIH_2013.pdf
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1919_Programme_Surveillance_Infection_VIH_2013_Annexe.pdf
2014
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
virus de l'immunodéficience humaine
Rapport annuel
Humains
Virus
infections à VIH
Québec
rapports annuels comme sujet
vih
infirmières administratives
Programmes
annuel
rapport albumine/globuline
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
infection à virus de l'immunodéficience humaine

---
N3-TITRE
L'efficacité des interventions communautaires pour promouvoir l'utilisation du préservatif dans la prévention du VIH et des infections sexuellement transmissibles
https://www.cochrane.org/fr/CD003363/lefficacite-des-interventions-communautaires-pour-promouvoir-lutilisation-du-preservatif-dans-la-prevention-du-vih-et-des-infections-sexuellement-transmissibles
Contexte Depuis l'avènement de l'épidémie de VIH/sida dans les années 1980, la promotion du préservatif est devenue l'une des interventions les plus couramment utilisées pour prévenir la transmission du VIH et des infections sexuellement transmissibles (IST). Cependant, malgré une promotion importante de l'utilisation du préservatif à l'échelle mondiale, l'incidence de nouveaux cas de VIH et d'autres IST reste élevée ou continue d'augmenter dans certains contextes et régions à travers le monde. On pense que la modification de l'environnement dans lequel vivent les gens peut permettre d'améliorer l'accès aux et l'utilisation des préservatifs à grande échelle, de sorte que la transmission du VIH et des autres IST diminue. Cette revue cherchait à évaluer si cette théorie était correcte.
2014
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
condom
infection à virus de l'immunodéficience humaine
préservatifs masculins
études d'évaluation comme sujet
efficace
infections à VIH
vih

---
N1-SUPERVISEE
Conseils de prévention du VIH pour les personnes atteintes de maladie mentale grave
http://www.cochrane.org/fr/CD009639/conseils-de-prevention-du-vih-pour-les-personnes-atteintes-de-maladie-mentale-grave
Objectifs : Évaluer les effets des conseils de prévention du VIH dans la réduction de la morbidité et de la mortalité et la préservation de la qualité de vie chez les personnes atteintes de maladie mentale grave.
2014
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
résumé ou synthèse en français
infections à VIH
troubles mentaux
résultat thérapeutique
revue de la littérature

---
N1-SUPERVISEE
Les habitants des Antilles et de la Guyane face au VIH/sida et à d'autres risques sexuels
https://www.santepubliquefrance.fr/regions/guyane/documents/article/2014/les-habitants-des-antilles-et-de-la-guyane-face-au-vih-si