Libellé préféré : traitement médicamenteux;

Définition CISMeF : (C, F3) /drug therapy /drug ther ou /DT s'applique aux maladies pour leur traitement par l'administration de médicaments, de substances chimiques ou d'antibiotiques. Il exclut le régime alimentaire et la radiothérapie pour lesquels les qualificatifs dietotherapie et radiotherapiesont respectivement employés. Il exclut l'immunotherapie pour laquelle le qualificatif therapeutique est employé.;

Synonyme CISMeF : pharmacothérapie; médication; traitement pharmacologique; chimiothérapie; traitement pharmaceutique;

Acronyme CISMeF : DT;

Synonyme MeSH : dt;

Abréviation : DT 66;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(C, F3) /drug therapy /drug ther ou /DT s'applique aux maladies pour leur traitement par l'administration de médicaments, de substances chimiques ou d'antibiotiques. Il exclut le régime alimentaire et la radiothérapie pour lesquels les qualificatifs dietotherapie et radiotherapiesont respectivement employés. Il exclut l'immunotherapie pour laquelle le qualificatif therapeutique est employé.

N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 et ivermectine : beaucoup d'essais, peu de résultats et pas de preuve d'efficacité clinique
https://www.prescrire.org/fr/203/1845/60820/0/PositionDetails.aspx
L'ivermectine, un antiparasitaire, a été repérée comme étant active in vitro sur le Sars-CoV-2. Début février 2021, quels sont les principaux résultats de l'évaluation clinique et comparative de l'ivermectine en traitement ou en prévention de la maladie covid-19 ?
2021
false
false
false
Prescrire
France
français
ivermectine
article de périodique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Un nouveau traitement entre en essai clinique chez un premier enfant achondroplase en France
https://presse.inserm.fr/un-nouveau-traitement-entre-en-essai-clinique-chez-un-premier-enfant-achondroplase-en-france/42645
Le 30 mars 2021, un premier enfant français atteint d’achondroplasie a reçu un inhibiteur de tyrosine kinase, l’infigratinib, traitement expérimental en développement par QED Therapeutics, à l’Hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, dans le cadre d’un essai clinique international. L’identification du gène responsable de cette maladie, il y a 25 ans, à l’Hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, a permis à la directrice de recherche Inserm Laurence Legeai-Mallet et son équipe d’élaborer des modèles d’étude pertinents, de caractériser les voies physiopathologiques, et de breveter l’utilisation de l’Infigratinib pour l’achondroplasie, sur la base des effets prometteurs de la molécule dans les études précliniques...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
achondroplasie
essais cliniques comme sujet
enfant
France
infigratinib
Phénylurées
pyrimidines
récepteur FGFR1

---
N1-SUPERVISEE
Colchicine
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/traitements-specifiques-a-la-covid-19/colchicine.html
Étant donné l’absence de données cliniques documentant l’effet de la colchicine sur la cascade inflammatoire accompagnant certaines formes graves de syndrome respiratoire aigu sévère causées par des coronavirus : Il n’est pas recommandé d’administrer de la colchicine pour le traitement des patients ayant un diagnostic confirmé ou suspecté de la COVID-19 en milieu communautaire. Il est jugé prématuré, en dehors d’un protocole de recherche, d’administrer de la colchicine à des patients ayant un diagnostic confirmé ou suspecté de la COVID-19...
2021
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
résultat thérapeutique
inflammation
syndrome de détresse respiratoire
information sur le médicament
colchicine
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Remdésivir (mise à jour complétée 21-04-2021)
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/traitements-specifiques-a-la-covid-19/remdesivir.html
Dans cette mise à jour, le document a été revu en entier; une section méthodologie et perspective clinicien a été ajoutée ainsi que les résultats d’une étude observationnelle...
2021
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
évaluation médicament
résultat thérapeutique
remdésivir
remdésivir
COVID-19
antiviraux
médecine factuelle
alanine
alanine
Ribonucléotides
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Veille des études cliniques publiées pour certains médicaments du Covid-19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3186049/fr/veille-des-etudes-cliniques-publiees-pour-certains-medicaments-du-covid-19
Face à la pandémie de COVID-19 due au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), l’espoir d’un traitement curatif et préventif efficace est à la fois très fort et légitime. La HAS s’organise pour être en capacité d’évaluer en urgence ces médicaments en vue de leur prise en charge par la collectivité, dès que des données exploitables seront disponibles et qu’elle sera saisie. Le présent document constitue une veille non exhaustive sur les études publiées sur certains médicaments contre le COVID-19 (remdésivir, lopinavir/ritonavir, hydroxychloroquine /- associée). Il ne constitue pas une analyse de ces études en vue d’une décision.
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
revue de la littérature
hydroxychloroquine
remdésivir
association lopinavir ritonavir
traitement médicamenteux de la COVID-19
Études cliniques comme sujet
azithromycine
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
alanine
alanine
Ribonucléotides
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
COVID-19

---
N1-VALIDE
Cancer colorectal métastatique
http://www.snfge.org/content/4-cancer-colorectal-metastatique
Indication du niveau de preuve, explorations pré-thérapeutiques, critères de resécabilité et d'opérabilité, traitement (métastases hépatiques résécables, métastases extra-hépatiquesrésécables, métastases non résécables), surveillance post-thérapeutique, traitement des récidives, annexes (principaux schémas de chimiothérapie, conseils de prise en charge des effets indésirables des inhibiteurs de l'EGFr, conseils de prise en charge des effets indésirables des anti-angiogénèses)
2021
false
false
true
false
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
français
Maladies de l'intestin
société savante
tumeurs du côlon
métastase tumorale
tumeurs du côlon
signes et symptômes
tumeurs du foie
tumeurs du foie
hépatectomie
tumeurs du foie
métastase tumorale
tumeurs du poumon
soins palliatifs
métastase tumorale
essais cliniques comme sujet
continuité des soins
protocoles antinéoplasiques
tumeurs du côlon
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux
antinéoplasiques
antinéoplasiques
Maladie iatrogène
hypertension artérielle
maladies de la peau
hypertension artérielle
pronostic
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Cancer du pancréas
https://www.snfge.org/content/9-cancer-du-pancreas
Indication du niveau de preuve, explorations pré-thérapeutiques, critère d'opérabilité et de résécabilité, traitement, surveillance, traitement des récidives après chirurgie
2021
false
false
true
false
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
français
Maladies du pancréas
tumeurs du pancréas
tumeurs du pancréas
Stadification tumorale
tumeurs du pancréas
signes et symptômes
tumeurs du pancréas
taux de survie
pancréatectomie
soins palliatifs
tumeurs du pancréas
tumeurs du pancréas
traitement médicamenteux adjuvant
essais cliniques comme sujet
métastase tumorale
continuité des soins
métastase lymphatique
récidive tumorale locale
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
Colchicine dans le traitement des poussées aiguës de goutte
http://www.cochrane.org/fr/CD006190
Contexte La goutte est une cause très fréquente d'arthrite inflammatoire (douleur, rougeur, chaleur et gonflement des articulations touchées) et est provoquée par des cristaux d’acide urique qui se forment à l'intérieur ou autour des articulations. L'acide urique est un déchet normal qui est habituellement éliminé dans l'urine. Cependant, en cas de goutte, soit la production d'acide urique est excessive, soit l'organisme est incapable de l'éliminer assez rapidement, ou les deux facteurs sont combinés.Une crise de goutte survient habituellement rapidement et disparaît généralement en 7 à 10 jours. La colchicine est un médicament utilisé principalement dans la goutte pour traiter une crise aiguë ou pour prévenir une crise lors de l'instauration d'un traitement diminuant le taux d’acide urique dans le sang.
2021
false
true
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
résultat thérapeutique
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
goutte
colchicine

---
N1-SUPERVISEE
Ajout d'acétate d'eslicarbazépine dans l'épilepsie focale résistante aux médicaments
https://www.cochrane.org/fr/CD008907/EPILEPSY_ajout-dacetate-deslicarbazepine-dans-lepilepsie-focale-resistante-aux-medicaments
Problématique de la revue Cette revue est une mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2011, et mise à jour pour la dernière fois en 2017. Nous avons examiné les données probantes sur l'efficacité et les effets secondaires de l'acétate d'eslicarbazépine lorsqu'il est utilisé comme traitement d'appoint pour l'épilepsie focale résistante aux médicaments.
2021
false
true
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
épilepsie réfractaire (maladie)
dibenzazépines
Épilepsie pharmacorésistante
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
acétate d'eslicarbazépine
épilepsies partielles

---
N1-SUPERVISEE
Comparaison de la pharmacothérapie intraveineuse simple et combinée chez les personnes atteintes de mucoviscidose et infectées par Pseudomonas aeruginosa
https://www.cochrane.org/fr/CD002007/CF_comparaison-de-la-pharmacotherapie-intraveineuse-simple-et-combinee-chez-les-personnes-atteintes-de
Problématique de la revue Nous avons examiné les données probantes concernant les différents effets de l'utilisation d'un seul antibiotique intraveineux (administré directement dans une veine) par rapport à l'utilisation d'une combinaison d'antibiotiques intraveineux chez les personnes atteintes de mucoviscidose infectées par Pseudomonas aeruginosa. Contexte La mucoviscidose est une maladie génétique grave affectant les cellules des glandes exocrines (glandes sudoripares et autres). Les personnes atteintes de mucoviscidose présentent un risque accru d'infections pulmonaires chroniques, souvent dues à une bactérie appelée Pseudomonas aeruginosa. Ils reçoivent des antibiotiques, soit un seul médicament, soit une combinaison de différents médicaments, administrés dans une veine pour traiter ces infections. Le choix de l’antibiotique et le recours à un traitement simple ou combiné varient. Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés comparant un seul antibiotique intraveineux à une association de cet antibiotique et d'un autre chez des personnes atteintes de mucoviscidose. Ceci est une version mise à jour de la revue.
2021
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
injections veineuses
association de médicaments
pneumopathie infectieuse
antibiothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
antibactériens
mucoviscidose

---
N1-SUPERVISEE
La gemcitabine intravésicale dans le cancer de la vessie sans envahissement musculaire
https://www.cochrane.org/fr/CD009294/PROSTATE_la-gemcitabine-intravesicale-dans-le-cancer-de-la-vessie-sans-envahissement-musculaire
Problématique de la revue Chez les personnes atteintes de tumeurs de la couche superficielle de la vessie (cancer de la vessie sans envahissement musculaire (CVSEM)), comment la gemcitabine administrée dans la vessie se compare-t-elle aux autres médicaments après l'ablation de la tumeur ? Contexte Le CVSEM peut être retiré de la vessie à l'aide de petits instruments et d'une source lumineuse (chirurgie transurétrale). Cependant, ces tumeurs reviennent souvent (récidive) avec une caractéristique agressive telle que la propagation dans les couches profondes de la vessie. Pour éviter cela, on peut introduire divers médicaments dans la vessie. Dans cette revue, nous voulions savoir si la gemcitabine (un médicament de chimiothérapie) était meilleure ou pire que les autres médicaments.
2021
false
true
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
désoxycytidine
désoxycytidine
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
gemcitabine
tumeurs de la vessie urinaire

---
N1-SUPERVISEE
L'administration d'une chimiothérapie avant la chirurgie permet-elle d'améliorer la survie ou la qualité de vie des femmes atteintes de cancer épithélial avancé de l'ovaire ?
https://www.cochrane.org/fr/CD005343/GYNAECA_ladministration-dune-chimiotherapie-avant-la-chirurgie-permet-elle-dameliorer-la-survie-ou-la
Quelle est la question ? Le cancer épithélial de l'ovaire, qui se développe à partir de la couche superficielle des ovaires ou de la muqueuse des trompes de Fallope, est le neuvième cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde, et la forme la plus courante de cancer de l'ovaire (environ 90 % des cancers de l'ovaire). Malheureusement, la plupart des femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire sont diagnostiquées à un stade tardif, lorsque leur maladie s'est disséminée dans l'abdomen. En effet, le cancer de l'ovaire provient souvent des extrémités des trompes de Fallope, d'où des cellules individuelles peuvent passer dans la cavité abdominale et ce, même lorsque la tumeur primaire est microscopique. Ces cellules tumorales circulent à travers la cavité abdominale dans le liquide péritonéal, s'implantent sur d'autres surfaces et se développent au fil du temps jusqu'à provoquer des symptômes. Mais à ce stade, les symptômes, tels que les ballonnements et les troubles intestinaux (le plus souvent la constipation), ne sont pas spécifiques et sont attribués, à tort, à des affections bénignes plus courantes. En Europe et au Royaume-Uni, un peu plus d'un tiers des femmes diagnostiquées d’un cancer de l'ovaire sont encore en vie cinq ans après le diagnostic.
2021
false
true
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
tumeurs de l'ovaire
tumeurs de l'ovaire
tumeurs de l'ovaire
résultat thérapeutique
tumeurs de l'ovaire
traitement néoadjuvant
soins préopératoires
complications postopératoires
antinéoplasiques
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
Carcinome épithélial de l'ovaire
Carcinome épithélial de l'ovaire
Carcinome épithélial de l'ovaire
Carcinome épithélial de l'ovaire

---
N1-SUPERVISEE
Plantes médicinales chinoises chez les femmes hypofertiles atteintes du syndrome des ovaires polykystiques
https://www.cochrane.org/fr/CD007535/MENSTR_plantes-medicinales-chinoises-chez-les-femmes-hypofertiles-atteintes-du-syndrome-des-ovaires
Problématique de la revue Nous avons examiné les données probantes des effets des plantes médicinales chinoises (PMC) sur les taux de grossesse avec naissance vivante et les effets indésirables chez les femmes hypofertiles atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Contexte Le SOPK est un trouble endocrinien reproductif répandu et complexe, qui touche 5 à 15 % des femmes en âge de procréer. Les femmes atteintes du SOPK pourraient présenter des cycles menstruels irréguliers, une hypofertilité (échec à concevoir), un hirsutisme (pilosité excessive), de l'acné et de l'obésité. De nombreuses thérapies médicales occidentales ont été utilisées dans la gestion du SOPK, notamment les contraceptifs oraux, le clomifène (médicament utilisé pour provoquer l'ovulation chez les femmes), les sensibilisateurs à l'insuline (médicaments qui aident à ramener la glycémie dans la plage normale) et le forage ovarien par voie laparoscopique (FOL), qui est un traitement chirurgical permettant de déclencher l'ovulation chez les femmes atteintes du SOPK. Les PMC ont été suggérées comme une approche alternative chez les femmes hypofertiles atteintes du SOPK. Nous avons voulu étudier l'efficacité et la sécurité des PMC par rapport à d'autres thérapies chez les femmes hypofertiles atteintes du SOPK.
2021
false
true
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
résultat thérapeutique
infertilité féminine
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
syndrome des ovaires polykystiques
médicaments issus de plantes chinoises

---
N1-SUPERVISEE
Traitement par opioïdes dans le sevrage des opioïdes chez les nouveau-nés
https://www.cochrane.org/fr/CD002059/NEONATAL_traitement-par-opioides-dans-le-sevrage-des-opioides-chez-les-nouveau-nes
Problématique de la revue Déterminer l'efficacité et la tolérance de l'utilisation d'un opioïde par rapport à un sédatif ou à un traitement non pharmacologique dans le traitement du syndrome d'abstinence néonatale (SAN) dû au sevrage des opioïdes. Contexte La consommation d'opioïdes (prescrits ou illicites) par les femmes enceintes pourrait entraîner chez leur nouveau-né des symptômes de sevrage, collectivement appelés syndrome d'abstinence néonatale (SAN). Ces symptômes pourraient entraîner une perturbation de la relation mère-enfant, des difficultés de sommeil et d'alimentation, une perte de poids et des crise d'épilepsie. Les traitements pour les nouveau-nés utilisés pour améliorer le SAN et réduire les complications comprennent des soins palliatifs (tels que la sucette, l'emmaillotage ou l'enveloppement étroit, les petites tétées fréquentes, le contact étroit avec la peau par le portage en écharpe et d'autres méthodes), la prescription d'opioïdes ou de sédatifs, ou les deux.
2021
false
true
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
troubles liés aux opiacés
syndrome de sevrage néonatal
résultat thérapeutique
analgésiques morphiniques
Sevrage aux opiacés
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
nouveau-né

---
N1-VALIDE
La thérapie antirétrovirale pour les adultes infectés par le VIH
Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000733/
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000734/
Le présent guide porte sur les principales recommandations relatives au traitement des personnes adultes infectées par le VIH. Il a été rédigé sous la direction du Comité consultatif sur le VIH et le VHC par un groupe d’experts québécois, à la lumière des lignes directrices internationales, d’articles publiés dans des revues scientifiques reconnues et de résumés de conférences présentées dans le cadre des plus importants congrès sur le traitement du VIH.
2021
false
false
true
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
français
Adhésion au traitement médicamenteux
thérapie antirétrovirale hautement active
infections à VIH
charge virale
adulte
Québec
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
agents antiVIH
agents antiVIH
Maladie aigüe
maladie chronique
grossesse
échec thérapeutique
femmes enceintes
nouveau-né
césarienne
agents antiVIH
interactions médicamenteuses
agents antiVIH
numération des lymphocytes CD4
signes et symptômes
infections à VIH
comorbidité
hépatite virale animale
tumeurs
agents antiVIH
recommandation professionnelle
tableau

---
N1-VALIDE
La prise en charge médicamenteuse prophylactique des convulsions fébriles chez les enfants
https://www.cochrane.org/fr/CD003031/EPILEPSY_la-prise-en-charge-medicamenteuse-prophylactique-des-convulsions-febriles-chez-les-enfants
Contexte Les convulsions accompagnées de fièvre (convulsions fébriles) chez les enfants sont fréquentes et touchent environ un enfant sur 30 âgés de moins de six ans. En moyenne, un enfant sur trois ayant eu une convulsion fébrile en aura au moins une autre. Nous avons examiné les données probantes sur l'effet des médicaments pour prévenir les convulsions (antiépileptiques), des médicaments pour abaisser la température (antipyrétiques) et du zinc chez les enfants souffrant de convulsions fébriles. Objectif Nous voulions déterminer chez combien d'enfants ces médicaments permettraient de prévenir une récidive des convulsions fébriles ou provoqueraient des effets indésirables.
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
résumé ou synthèse en français
crises convulsives fébriles
chimioprévention
anticonvulsivants
antipyrétiques
enfant
anticonvulsivants
antipyrétiques
méta-analyse

---
N1-SUPERVISEE
Quels médicaments, pris par voie orale ou injectés, sont les plus efficaces pour traiter une affection cutanée appelée psoriasis en plaques ?
https://www.cochrane.org/fr/CD011535/SKIN_quels-medicaments-pris-par-voie-orale-ou-injectes-sont-les-plus-efficaces-pour-traiter-une-affection
Principaux messages - Après six mois de traitement, les médicaments appelés « biologiques » semblent être les plus efficaces pour faire disparaître les plaques de psoriasis sur la peau. - Des études plus longues sont nécessaires pour évaluer les bénéfices et les risques potentiels d'un traitement plus long avec des médicaments injectés ou pris par voie orale pour traiter le psoriasis. - D'autres études sont nécessaires pour comparer directement ces types de médicaments entre eux.
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
adulte
résultat thérapeutique
interleukines
facteur de nécrose tumorale alpha
anticorps monoclonaux
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
injections
administration par voie orale
psoriasis
inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale

---
N1-SUPERVISEE
La persistance de cellules mémoires B résistantes au rituximab contribue aux rechutes des patients adultes atteints de thrombopénie immunologique
https://presse.inserm.fr/la-persistance-de-cellules-memoires-b-resistantes-au-rituximab-contribue-aux-rechutes-des-patients-adultes-atteints-de-thrombopenie-immunologique/42661
Des équipes du Pr Matthieu Mahévas du centre de référence des cytopénies auto-immunes de l’adulte et de l’Institut Mondor de Recherche Biomédicale (hôpital Henri-Mondor AP-HP/Inserm/Université Paris-Est Créteil), du Pr Jean-Claude Weill et du Dr Claude-Agnès Reynaud au sein de l’Institut Necker-Enfants Malades (Inserm/CNRS/Université de Paris) ont étudié la présence de lymphocytes B mémoires auto réactifs avant et après traitement par rituximab de patients adultes atteints de thrombopénie immunologique (PTI), une maladie auto-immune rare. Les résultats de cette étude, qui fait l’objet d’une publication dans la revue Science Translational Medicine le 14 avril 2021, montrent notamment qu’une fraction des lymphocytes B mémoires auto-réactifs envers les antigènes plaquettaires résiste au traitement par rituximab, persiste dans la rate pendant plusieurs mois et participe aux rechutes. La découverte de ces cellules pourrait ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
récidive
Rituximab
mémoire immunologique
thrombopénie immunologique
lymphocytes B
résistance aux substances

---
N1-SUPERVISEE
BAMLANIVIMAB 700 mg/20 mL (35mg/mL) solution à diluer pour perfusion
ATU de cohorte
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/bamlanivimab-700-mg-20-ml-35mg-ml-solution-a-diluer-pour-perfusion
Le bamlanivimab en monothérapie est indiqué pour le traitement des formes symptomatiques légères à modérées de COVID-19 chez les adultes ayant un test virologique de détection du SARS-CoV-2 positif, et étant à risque élevé d'évolution vers une forme grave de COVID-19 à savoir les populations suivantes telles que définies par l’ANRS-Maladies Infectieuses Emergentes (voir PUT)...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
recommandation de bon usage du médicament
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
bamlanivimab
bamlanivimab
antiviraux
antiviraux
anticorps monoclonaux humanisés
anticorps monoclonaux humanisés
perfusions veineuses
adulte
bamlanivimab
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
RISDIPLAM 0,75 mg/mL, poudre pour solution buvable
ATU de cohorte arrêtée
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/risdiplam-0-75-mg-ml-poudre-pour-solution-buvable
Risdiplam est indiqué dans le traitement de l’amyotrophie spinale (SMA) 5q chez les patients âgés de 2 mois et plus avec un diagnostic clinique de SMA de Type 1, Type 2 ou Type 3 en cas d’échec, d’intolérance ou d’impossibilité d’administration des alternatives thérapeutiques disponibles, après avis d’une RCP nationale (pédiatrique ou adulte) de la filière Filnemus...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
recommandation de bon usage du médicament
risdiplam
composés azoïques
composés azoïques
pyrimidines
pyrimidines
administration par voie orale
agents neuromusculaires
agents neuromusculaires
amyotrophie spinale 5q
nourrisson
enfant
amyotrophies spinales infantiles
produit contenant précisément 750 microgrammes/1 ml de risdiplam en solution buvable à libération classique
risdiplam
risdiplam

---
N2-AUTOINDEXEE
Durée (3 mois versus 6 mois) de la chimiothérapie adjuvante pour le traitement du cancer du côlon de stade III
23 avril 2021
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/cancerologie/cancers-urologiques-1.html
Chimiothérapie adjuvante et cancer du côlon stade III Le traitement standard actuel du cancer du côlon de stade III repose sur la chirurgie suivie d’une chimiothérapie adjuvante à base de fluoropyrimidines et d’oxaliplatine d’une durée de 6 mois. L’oxaliplatine est associée au développement d’une neurotoxicité périphérique sensorielle importante pouvant être permanente chez les patients. Une durée plus courte de traitement permettrait de diminuer le nombre total de visites à l'hôpital, le temps de chaise global dédié à ces traitements, la fréquence et la sévérité des effets indésirables potentiels ainsi que les coûts associés à ce traitement.
2021
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
traitement médicamenteux adjuvant
Cancer du côlon stade III
tumeurs du côlon
recommandation professionnelle
chimiothérapie
Acanthosis nigricans bénin
Cancer du côlon
Fracture-luxation
Cancer du côlon
chimiothérapie
cancer
Chimiothérapie
tumeurs du côlon
Stadification tumorale
tumeur maligne, sai
adjuvant
gros intestin, sai
durée

---
N1-SUPERVISEE
Bamlanivimab - Risque potentiel d'échec du traitement en raison de la circulation de variants résistants du SRAS-CoV-2
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2021/75503a-fra.php
La surveillance à l’échelle mondiale a permis de déterminer qu’il existe un risque potentiel d’échec du traitement par le bamlanivimab contre certains variants du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). Le bamlanivimab devrait conserver une activité neutralisante contre le variant B.1.1.7 d’origine britannique. Recommandations à l’intention des professionnels de la santé : Les essais in vitro portant sur le bamlanivimab ont montré une activité réduite contre les variants du SRAS-CoV-2 présentant les substitutions E484K (p. ex., d’origine sud-africaine ou brésilienne) et L452R (p. ex., d’origine californienne). L’épidémiologie locale des variants devrait être prise en considération avant l’utilisation empirique du bamlanivimab comme traitement unique par anticorps monoclonaux. Le bamlanivimab ne devrait être utilisé que dans les régions où la faible prévalence des lignées de variants du SRAS-CoV-2 présentant les substitutions E484K et/ou L452R est connue ou confirmée. Les patients traités par le bamlanivimab devraient faire l’objet d’une surveillance pour détecter les signes et symptômes de la COVID-19 et recevoir une confirmation supplémentaire ou un traitement au besoin...
2021
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
avis de pharmacovigilance
anticorps monoclonaux humanisés
antiviraux
risque
échec thérapeutique
traitement médicamenteux de la COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
nouveau variant du coronavirus
résistance virale aux médicaments
adulte
adolescent
bamlanivimab
SARS-CoV-2
COVID-19

---
N1-VALIDE
Plusieurs formes « d’orages cytokiniques » sont associés à la sévérité et la mortalité dans la Covid-19
https://presse.inserm.fr/plusieurs-formes-dorages-cytokiniques-sont-associes-a-la-severite-et-la-mortalite-dans-la-covid-19/42738
Les formes graves de Covid-19 étant associées à une élévation sérique du taux de nombreuses cytokines inflammatoires, il a été très tôt envisagé de traiter ces patients à l’aide de biothérapies bloquant par exemple l’interleukine-6 ou l’interleukine-1. Une étude récemment publiée par la revue Journal of Allergy and Clinical Immunology, menée par l’équipe du professeur Guy Gorochov, montre qu’il existe au moins deux profils distincts de réponse cytokinique associée à la Covid-19, ce qui impliquerait donc la nécessité d’une prise en charge hautement personnalisée des patients. Hormis les corticoïdes, les différents traitements testés contre la Covid-19 semblent avoir donné des résultats décevants. L’efficacité du blocage des interleukines (IL)-6 et -1 pour réduire la mortalité n’a pour l’instant pas pu être démontrée. Il a été également proposé d’agir sur la réplication virale en administrant de manière précoce des interférons de type-1, sans pour l’instant pouvoir démontrer l’efficacité de cette approche, toujours en termes de réduction de mortalité...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
choc cytokinique
syndrome de libération de cytokine
choc cytokinique lié à la Covid-19
cytotoxicité immunologique
cytokines
prise en charge personnalisée du patient
traitement médicamenteux de la COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
ONYSTER
Pommade à l’urée
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3244189/fr/onyster
Service attendu Suffisant Traitement local des mycoses disto-latérales des ongles des mains et des pieds, pour l’avulsion chimique de l’ongle préalable à un traitement topique antifongique. Amélioration du service attendu V (absence) Par rapport aux autres pommades contenant 40% d’urée, utilisées sous pansement occlusif.
2021
false
false
false
Suffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
onychomycose
résultat thérapeutique
pansements occlusifs
évaluation technologique
urée
onguents

---
N1-SUPERVISEE
GAMME COMPRILAN : JOBST COMPRIHAFT
Bande de compression cohésive à allongement court
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3260494/fr/gamme-comprilan-jobst-comprihaft
Service attendu Suffisant Réalisation d’un bandage multi-type dans le cadre du traitement de l’ulcère d’origine veineuse ou à composante veineuse prédominante (stade C6 de l’insuffisance veineuse chronique) avec un indice de pression systolique supérieur à 0,8. Amélioration du service attendu V (absence) Par rapport au système de compression multi-type en kit PROFORE.
2021
false
false
false
Suffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
bandages de compression
Cicatrisation de plaie
ulcère variqueux
ulcère variqueux
évaluation technologique
bandages de compression

---
N1-SUPERVISEE
SYSTANE COMPLETE
Gouttes oculaires lubrifiantes
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3264256/fr/systane-complete
Service attendu Insuffisant Traitement symptomatique de la sécheresse oculaire associée à un dysfonctionnement meibomien, en complément de l’hygiène palpébrale.
2021
false
false
false
Insuffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
Gouttes oculaires lubrifiantes
syndromes de l'oeil sec
administration par voie ophtalmique
résultat thérapeutique
Gouttes oculaires lubrifiantes
syndromes de l'oeil sec
évaluation technologique

---
N2-AUTOINDEXEE
L’Inserm et AstraZeneca s’associent pour tester l’efficacité de la combinaison d’anticorps monoclonaux AZD7442 contre la Covid-19 dans le cadre de l’essai européen DisCoVeRy
https://presse.inserm.fr/linserm-et-astrazeneca-sassocient-pour-tester-lefficacite-de-la-combinaison-danticorps-monoclonaux-azd7442-contre-la-covid-19-dans-le-cadre-de-lessai-europ/42799
Une combinaison d’anticorps monoclonaux à longue durée d’action (LAAB) développée par AstraZeneca va être évaluée dans l’essai européen DisCoVeRy piloté par l’Inserm qui a pour objectif de trouver un traitement contre la Covid-19. Il est prévu d’inclure 1240 patients à travers l’Europe dans cet essai clinique de phase III. Fort d’une riche expérience dans le domaine des thérapies ciblées (oncologie, maladies respiratoires), le laboratoire AstraZeneca a développé une combinaison de deux anticorps monoclonaux ciblant la protéine spike du virus Sars-CoV-2 : AZD7442. Ce traitement fait aujourd’hui l’objet d’une évaluation clinique dans différents contextes, à la fois en préventif mais aussi en curatif de la Covid-19...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
anticorps monoclonal dirigé contre la protéine Spike du SARS-CoV-2 AZD7442
traitement médicamenteux de la COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Cancer du rectum
https://www.snfge.org/download/file/fid/4252
Ce texte est consacré aux adénocarcinomes du rectum, cancers primitifs du rectum de loin les plus fréquents. Les tumeurs endocrines et les lymphomes digestifs sont l’objet d’autres chapitres de ce thésaurus. L'incidence des cancers du rectum est voisine de 15 000 nouveaux cas par an en France, peut-être moins si l’on considère que certains cancers du sigmoïde (ou jonction recto-sigmoïdienne) sont enregistrés parfois comme des cancers du (haut) rectum...
2021
false
false
true
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
algorithme
adénocarcinome
Adénocarcinome rectal
Adénocarcinome rectal
Adénocarcinome rectal
Adénocarcinome rectal
chimiothérapie préopératoire
Adénocarcinome rectal
Adénocarcinome rectal
Adénocarcinome rectal
tumeurs colorectales héréditaires sans polypose
Adénocarcinome rectal
métastase tumorale
mutation
pronostic
résultat thérapeutique
survie
radiothérapie
protocoles de polychimiothérapie antinéoplasique
Capécitabine
antinéoplasiques
Oxaliplatine
protocole FOLFOX
Fluorouracil
protocole fluorouracil/oxaliplatine
protocole FOLFIRINOX
protocole XELOX
continuité des soins
protocole FOLFOX6 modifié
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs du rectum
Cancer du rectum
leucovorine
Fluorouracil
composés organiques du platine

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du cancer du sein triple négatif : l’ANSM délivre de nouvelles ATU nominatives pour Trodelvy (sacituzumab govitecan)
https://ansm.sante.fr/actualites/traitement-du-cancer-du-sein-triple-negatif-lansm-delivre-de-nouvelles-atu-nominatives-pour-trodelvy-sacituzumab-govitecan
A compter du 3 juin 2021, l’ANSM va permettre un accès compassionnel au Trodelvy (sacituzumab govitecan) pour le traitement du cancer du sein triple négatif à un petit nombre supplémentaire de patientes en impasse thérapeutique, dans le cadre d’ATU nominatives. Un dispositif d’accès précoce (ATU de cohorte) sera ensuite mis en place en décembre 2021 pour prendre en charge un plus grand nombre de patientes, dans l’attente de la commercialisation de ce médicament en Europe, prévue courant 2022...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
tumeurs du sein triple-négatives
sacituzumab govitécan
produit contenant uniquement du sacituzumab govitécan
information sur le médicament
camptothécine
camptothécine
immunoconjugués
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : l’accès aux bithérapies d’anticorps monoclonaux contre la Covid-19 est élargi
https://ansm.sante.fr/actualites/covid-19-lacces-aux-bitherapies-danticorps-monoclonaux-contre-la-covid-19-est-elargi
Depuis le 15 mars 2021, pour traiter les patients adultes à risque élevé de développer une forme grave de la COVID-19, nous avons permis l’accès à deux bithérapies d’anticorps monoclonaux (Casirivimab/Imdevimab du laboratoire Roche et Bamlanivimab/ Etesevimab du laboratoire Lilly France) dans le cadre d’autorisations temporaires d’utilisation de cohorte (ATUc). Les données d’utilisation chez ces patients, issues du premier rapport mensuel de synthèse, ne montrent pas de signal de sécurité. Nous avons décidé, en lien avec l’ANRS-MIE, d’élargir l’accès à d’autres patients pour répondre au besoin médical dans certaines situations non couvertes à ce jour...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
association médicamenteuse
anticorps monoclonaux humanisés
traitement médicamenteux de la COVID-19
adulte
casirivimab/imdévimab
bamlanivimab
étésévimab
recommandation de bon usage du médicament
casirivimab
imdévimab
bamlanivimab
étésévimab
casirivimab et imdévimab
COVID-19
REGN-COV-2
produit contenant uniquement du casirivimab et le l'imdévimab sous forme parentérale

---
N1-SUPERVISEE
Suivi des effets indésirables des médicaments utilisés dans la prise en charge de la COVID-19 en date du 26/04/2021
Publié le 08/06/2021
https://ansm.sante.fr/actualites/suivi-des-effets-indesirables-des-medicaments-utilises-dans-la-prise-en-charge-de-la-covid-19-en-date-du-26-04-2021
Chiffres clés, bilan des effets indésirables
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
effets secondaires indésirables des médicaments
France
traitement médicamenteux de la COVID-19
Mésusage de médicament
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
CRYSVITA (burosumab) - Hypophosphatémie liée à l’X pédiatrie et adultes
Extension d'indication
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3273465/fr/crysvita-burosumab-hypophosphatemie-liee-a-l-x-pediatrie-et-adultes
Avis favorable au remboursement uniquement dans le traitement de l’hypophosphatémie liée à l’X des formes sévères réfractaires au traitement conventionnel ou des formes sévères compliquées chez les adolescents ayant des signes radiographiques d’atteinte osseuse ayant terminé leur croissance osseuse et chez les adultes, et chez les patients pédiatriques et les adolescents ayant débuté un traitement par CRYSVITA (burosumab) en période de croissance osseuse et pour lesquels une poursuite de traitement est nécessaire au-delà de la fin de cette période. Avis défavorable au remboursement dans les autres situations cliniques. Un progrès thérapeutique dans la prise en charge. Le service médical rendu par CRYSVITA (burosumab) est important dans le traitement de l’hypophosphatémie liée à l’X des formes sévères réfractaires au traitement conventionnel ou des formes sévères compliquées : chez les adolescents ayant des signes radiographiques d’atteinte osseuse ayant terminé leur croissance osseuse et chez les adultes, et chez les patients pédiatriques et les adolescents en phase de croissance osseuse déjà traités par CRYSVITA (burosumab) pour lesquels une poursuite de traitement est nécessaire...
2021
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
burosumab
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
burosumab
injections sous-cutanées
rachitisme hypophosphatémique lié à l'X
adulte
enfant
adolescent
maladies rares
recommandation de bon usage du médicament
CRYSVITA 10 mg, solution injectable
CRYSVITA 20 mg, solution injectable
CRYSVITA 30 mg, solution injectable
avis de la commission de transparence
CRYSVITA
anticorps monoclonaux humanisés
rachitisme hypophosphatémique familial
anticorps monoclonaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Médicaments utilisés en cas de somnolence diurne chez les personnes souffrant d'hypersomnie idiopathique
https://www.cochrane.org/fr/CD012714/EPILEPSY_medicaments-utilises-en-cas-de-somnolence-diurne-chez-les-personnes-souffrant-dhypersomnie
Problématique de la revue Nous avons examiné les données probantes des effets de différents médicaments sur la somnolence en journée ou diurne chez les personnes souffrant d'hypersomnie idiopathique. Contexte Nous avons voulu savoir quels médicaments sont utiles pour traiter les personnes souffrant d'hypersomnie idiopathique, une maladie qui provoque une somnolence diurne sévère, et qui peut parfois amener ces personnes à dormir pendant de très longues périodes et à avoir des difficultés à se réveiller et à penser ou à se concentrer. On parle d'hypersomnie « idiopathique » car la ou les causes de la maladie sont actuellement inconnues. Nous avons voulu savoir quels médicaments aident à lutter contre la somnolence diurne et d'autres symptômes de la maladie. Nous avons recherché des études testant tout médicament pour l'hypersomnie idiopathique par rapport à un placebo (pilule factice) ou à un autre traitement.
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
Modafinil
clarithromycine
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
hypersomnie idiopathique

---
N1-SUPERVISEE
Confirmation des résultats prometteurs de l’essai CORIMUNO-TOCI-1 montrant une amélioration de la survie des patients atteints de pneumonie COVID-19 modérée à sévère
https://presse.inserm.fr/confirmation-des-resultats-prometteurs-de-lessai-corim