Libellé préféré : Mésusage de médicament;

Synonyme CISMeF : Abus de médicament;

Traduction automatique Wikipédia : Abus de substances;

Hyponyme MeSH : Mésusage de médicament délivré sans ordonnance; Mésusage de médicament en vente libre; Mésusage de médicament non soumis à prescription médicale; Mésusage de médicament vendu sans ordonnance;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abus de substances;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Analogues du GLP-1 : point sur la surveillance des effets indésirables graves et mésusages
https://ansm.sante.fr/actualites/analogues-du-glp-1-point-sur-la-surveillance-des-effets-indesirables-graves-et-mesusages
Actuellement, nous avons recensé peu de cas d’effets indésirables graves liés à l’utilisation des aGLP-1, sans doute en raison des tensions importantes d'approvisionnement qui nous ont contraints à restreindre l'utilisation de ces médicaments. Néanmoins, lorsque ces tensions prendront fin, un plus grand nombre de patients pourront avoir accès aux traitements, ce qui pourrait entraîner une nette augmentation des cas d'effets indésirables graves. Dans ce contexte, le GIS Epi-Phare, en collaboration avec le Centre Drugs-SafeR de Bordeaux, lance un programme d’études de pharmaco-épidémiologie sur les aGLP-1 et leurs effets indésirables graves. Epi-Phare, sur la base du système national des données de santé (SNDS), prévoit d’examiner les évènements gastro-intestinaux rares mais graves, dont la pancréatite, l’occlusion intestinale, la gastroparésie (paralysie de l’estomac qui entraîne un retard de sa vidange). Leurs équipes estimeront la fréquence des risques liés à l'anesthésie pour les patients traités par aGLP1, notamment de pneumopathies d'inhalation (lorsque des aliments passent dans les voies respiratoires). Ils étudieront aussi la possibilité d’un risque accru d’idées suicidaires pour ces patients, car le lien avec le traitement n’a pas pu être établi à ce jour. Enfin, des études porteront sur la surveillance d’effets indésirables à long terme, actuellement non-connus ou très rares, comme le risque de cancer de la thyroïde ou de cancer gastro-intestinaux. Ce programme pourra évoluer en fonction des résultats obtenus et de l’évolution des connaissances scientifiques...
2024
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
agonistes du récepteur du peptide-1 similaire au glucagon
réaction indésirable grave à un médicament
surveillance post-commercialisation des produits de santé
pharmacovigilance
Mésusage de médicament

---
N1-SUPERVISEE
Un engagement de tous les acteurs pour lutter contre le mésusage des médicaments
https://ansm.sante.fr/actualites/un-engagement-de-tous-les-acteurs-pour-lutter-contre-le-mesusage-des-medicaments
L’ANSM a organisé, avec l’appui de l’Assurance Maladie, une journée d’échanges et de travail autour de la prévention du mésusage et de la promotion du bon usage le 4 octobre dernier. Des représentants de patients et de professionnels de santé membres de nos instances internes, ainsi que la direction générale de la santé y ont participé. Tous unissent leurs forces dans le cadre de la complémentarité de leurs missions et compétences pour porter des actions et des messages afin de lutter contre le mésusage des médicaments...
2023
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
Mésusage de médicament

---
N3-AUTOINDEXEE
Devenir des prescriptions d’antalgiques et plus précisément des médicaments pourvoyeurs de mésusage, dans une population de patient.e.s hospitalisé.e.s dans un service d’ortho-rhumato-traumatologie MPR
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03784400
La prise en charge de la douleur est au cœur des pratiques médicales et chirurgicales depuis plusieurs décennies, que ce soit des douleurs nociceptives ou neuropathiques. Cependant, elle représente toujours un défi pour les praticiens. Les traitements actuellement sur le marché ne sont pas dénués de risque tant sur le plan de la tolérance (effets indésirables multiples) que sur le risque de mésusage. L’objectif de ce travail est d’évaluer la prescription et le devenir des patients sortis du service d’ortho-traumato-rhumatologie du CRMPR « Les Herbiers » (Bois-Guillaume, Seine-Maritime), en étudiant spécifiquement la consommation d’antalgique à risque d’addiction et de mésusage, tels que les opioïdes et la prégabaline. Méthode : Nous avons mené une étude observationnelle, prospective, descriptive, monocentrique portant sur l’ensemble des patients adultes, majeurs ayant été hospitalisés dans le service de rééducation ortho-traumato-rhumatologie du CRMPR « Les Herbiers » à Bois-Guillaume (Seine-Maritime), et sortis d’hospitalisation entre le 1er novembre 2021 et le 1er avril 2022. Les éléments ont été recueillis au cours d’entretiens téléphoniques normalisés à 1 mois et à 3 mois de la sortie, associé à un recueil rétrospectif dans les dossiers médicaux informatisés. Résultats : L’analyse des données s’est portée sur 94 sujets ayant rempli tous les critères d’inclusion et ayant répondu aux deux entretiens téléphoniques. 70% d’entre eux étaient des femmes et 55% hospitalisés après la pose de prothèse totale de genou. Quinze sujets avaient encore recours à des opioïdes de prescription médicale (OPM) à trois mois, dont quatre aux OPM fort. 61% des sujets n’avaient plus aucun traitement à 3 mois de la sortie. Les posologies d’OPM ont également tendance à diminuer au cours du temps. La prégabaline a été introduite par le service pour deux sujets, traitement présent à l’entrée pour quatre autres. Le mésusage n’a pas été mis en valeur ni pour les OPM ni pour la prégabaline ; seul cinq sujets avaient un score POMI positif ne signant qu’un risque éventuel de mésusage. Parmi les critères de jugements secondaires, il a été constaté que 43% de la population n’avait pas été réévaluée plus de quinze jours après la sortie, comme préconisé lors de l’entretien de sortie du service. Conclusion : L’originalité de notre étude réside dans l’observation des consommations d’antalgiques à la sortie d’un service de médecine physique et réadaptation (MPR) spécialisé dans la prise en charge de l’appareil locomoteur et montre qu’un nombre relativement faible de patients, même si non négligeable, prend encore des traitements à risque de mésusage à trois mois de la sortie d’hospitalisation. Cette étude a permis de dégager des axes d’amélioration et de souligner encore une fois l’importance d’une prise en charge adaptée des douleurs en MPR, élément indissociable de la rééducation, car potentiellement pourvoyeuse de chronicisation des douleurs post opératoire (arthroplastie, arthrodèse, traumatisme...).
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
a comme patient
patients
prescription d'un médicament
population
Mésusage de médicament
Traumatologie
rhumatologie
hospitalisation
analgésiques
centres de traumatologie
médecine physique et de réadaptation
ordonnances médicamenteuses
Médicaments
hospitalisation

---
N3-AUTOINDEXEE
Mésusage des médicaments pour améliorer les performances sportives : conduite à tenir
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02951225
Le dopage est un réel fléau dans le monde sportif. La recherche de la performance et de la victoire à tout prix amène les sportifs à user de médicament pour arriver à leurs fins et ce malgré l’éthique du sport. A travers cette thèse j’ai expliqué le mécanisme des substances les plus connues en matière de dopage et leurs effets recherchés. Pour illustrer ces substances j’ai pris le cas de sportifs de haut niveau condamné pour dopage comme Lance Armstrong et André Agassi. Pour un patient qui souhaite améliorer ses performances mais qui n’a aucun conseil médical, le seul professionnel de santé qui est disponible sans rendez-vous et où les produits potentiellement dopant sont disponible, c’est chez le pharmacien d’officine. Nous verrons à travers 3 cas de comptoirs, les erreurs à éviter et les conseils à donner afin d’avoir la meilleure prise en charge du sportif. Ce travail m’a permis de prendre conscience de l’importance du rôle de pharmacien, spécialiste du médicament, mais également nôtre rôle de professionnels de santé sur la prévention et la mise en garde concernant le dopage.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
prise en charge de la maladie
overdose
performance sportive
Médicaments améliorant les performances
Mésusage de médicament
substances améliorant les performances
Médicaments
médicament
Mésusage de médicament

---
N1-VALIDE
TRAMADOL : une mesure pour limiter le mésusage en France - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/actualites/tramadol-une-mesure-pour-limiter-le-mesusage-en-france
Sur proposition du directeur général de l’ANSM, la durée maximale de prescription des médicaments antalgiques contenant du tramadol (voie orale)* est réduite de 12 mois à 3 mois, pour limiter leur mésusage ainsi que les risques de dépendance. Elle sera applicable à compter du 15 avril 2020. Au-delà de 3 mois, la poursuite d’un traitement par tramadol (voie orale) nécessitera une nouvelle ordonnance.
2020
false
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Mésusage de médicament
overdose
tramadol
tramadol
tramadol
France
analgésiques morphiniques
TRAMADOL
troubles liés à une substance
durée de traitement
administration par voie orale
analgésiques morphiniques
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
information sur le médicament
BIODALGIC
CONTRAMAL
CONTRAMAL LP
MONOALGIC LP
MONOCRIXO LP
OROZAMUDOL
TAKADOL
TOPALGIC
TOPALGIC LP
ZAMUDOL
ZAMUDOL LP
ZUMALGIC
IXPRIM
ZALDIAR
TRAMADOL/PARACETAMOL
TRAMADOL LP
SKUDEXUM

---
N1-SUPERVISEE
Augmentation des cas graves en lien avec l’usage détourné de protoxyde d’azote (« gaz hilarant ») : les autorités sanitaires alertent sur les dangers de cette pratique
https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/augmentation-des-cas-graves-en-lien-avec-l-usage-detourne-de-protoxyde-d-azote
Face à l’augmentation récente des cas de troubles neurologiques graves en lien avec un usage détourné du gaz protoxyde d’azote, les autorités sanitaires, en lien avec la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), mettent en garde sur les dangers de cette pratique, même occasionnelle.
2019
false
false
false
Ministère de la Santé et de la Prévention
France
Mésusage de médicament
information scientifique et technique
protoxyde d'azote

---
N1-SUPERVISEE
Antalgiques opioïdes : l’ANSM publie un état des lieux de la consommation en France - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/actualites/antalgiques-opioides-lansm-publie-un-etat-des-lieux-de-la-consommation-en-france
La prévention des risques liés aux antalgiques opioïdes est une préoccupation majeure des autorités de santé. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publie un rapport sur la consommation des antalgiques opioïdes en France, s’inscrivant ainsi dans une démarche de surveillance globale de l’utilisation des médicaments utilisés dans la prise en charge de la douleur...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
rapport
analgésiques morphiniques
Mésusage de médicament
France
utilisation médicament

---
N1-SUPERVISEE
Point d’information concernant l’augmentation des cas sanitaires graves en lien avec l’usage détourné de protoxyde d’azote
https://www.sfmu.org/upload/30_vieprofessionnelle/4_outils_pro/6_alertessanitaires/minsante_corruss_protoxyde_azote.pdf
L’usage détourné du protoxyde d’azote connait une recrudescence récente avec une évolution des modes d’usage et des publics concernés qui s’accompagne de cas graves. Alors que cet usage détourné était connu en milieu festif alternatif, une extension est observée à d’autres contextes festifs (soirées étudiantes dont soirées médecine, festivals…) et à denouveaux publics (jeunes impliqués dans le trafic de stupéfiants, personnes précaires, collégiens et lycéens)[1]. De plus, sont observés des cas de consommations répétées, voire quotidiennes, au long courset en grande quantité. La visibilité de ces pratiques s’est accrue ces derniers mois avec l’abandon de grandes quantités de cartouches usagées dans l’espace public, dans plusieurs régions (Hauts-de-France, Occitanie, lle-de-France…). Cette évolution s'accompagne d'une augmentation du nombre de signalements d'effets sanitaires graves aux centres d’addictovigilance (CEIP-A), dont des cas d’atteintes du système nerveux central et de la moelle épinière. Depuis janvier 2019, 25 signalements d’effets sanitaires sévères ont été notifiés au réseau d’addictovigilance, dont 10 avec des séquelles pour certains cas, 8 provenant de la région Hauts-de-France. Quatre cas de scléroses combinées de la moelle, un cas de tétraparésie, une paraplégie, une polyradiculonévrite aiguë et une myélite transverse ont notamment été signalés en lien avec l’inhalation de protoxyde d’azote. Vous trouverez ci-joint un point d’information destiné à favoriser la prévention, le diagnostic et la mise en place d’une prise en charge thérapeutique rapide et adaptée des usagers concernés, à renforcer le signalement des cas ainsi que la diffusion de messages de vigilance aux usagers.
2019
false
false
false
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
France
Mésusage de médicament
Appréciation des risques
information scientifique et technique
protoxyde d'azote

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments antalgiques opioïdes : ce qu'il faut savoir, ce qu'il faut faire
http://www.respadd.org/wp-content/uploads/2018/10/Livret-opioides-1.pdf
Ce livret s’attache à donner aux professionnels de santé des informations essentielles sur ces médicaments pour bien les prescrire et accompagner leur délivrance de conseils de bon usage. Savoir les prescrire implique aussi de penser et de savoir, les déprescrire en cas d’inefficacité ou d’effets indésirables. C’est un des outils qui participera à prévenir une potentielle crise des opioïdes en France tout en assurant aux patients un soulagement de leur douleur grâce à un accès large et sécurisé à ces médicaments...
2018
false
false
false
RESPADD - Réseau de prévention des addictions
France
recommandation de bon usage du médicament
douleur
Mésusage de médicament
overdose
analgésiques morphiniques
mauvais usage des médicaments prescrits
grossesse
Allaitement naturel
analgésiques morphiniques
rapport
analgésiques morphiniques

---
N2-AUTOINDEXEE
Le mésusage du médicament de substitution: un frein à la pratique de l’addictologie par les médecins généralistes libéraux ? : revue de la littérature des études quantitatives
http://www.sudoc.fr/23271259X
CONTEXTE: Malgré la politique de réduction des risques mise en place en France pour soigner la toxicomanie et ses complications, incluant une facilité d'accès aux traitements de substitution, la prise en charge des patients présentant une addiction aux opiacés souffre de la persistance de l'addictophobie, parmi la population ou le personnel soignant, parfois attribuée au mésusage des traitements de substitution. Par ce travail, nous avons cherché à définir la représentation qu'ont les médecins généralistes du mésusage, si celui-ci constitue un obstacle à la pratique de l'addictologie dans leur exercice en cabinet, et à proposer une définition du mésusage. METHODE: Nous avons choisi d'effectuer une revue de la littérature systématique, basée sur le modèle PRISMA, des articles quantitatifs traitant du mésusage. La question de recherche était« l'image du mésusage conduit-elle à une addictophobie auprès des médecins généralistes avec refus de prise en charge des patients sous substitution?». RÉSULTATS: La recherche documentaire a été menée entre février et mai 2018. Huit références ont ainsi pu être sélectionnées et analysées après les phases de recrutement, dédoublonnage, et lecture des textes intégraux retenus, afin de répondre à la question de recherche de notre travail. DISCUSSION : Les données sur le mésusage des médicaments de substitutions sont plutôt rares. Sur les 153 références ayant retenues notre attention, seules 8 ont donc été inclues. La représentation du mésusage ne fait pas l'unanimité, mais englobe plusieurs champs, les usages en dehors du cadre médical, le mode ou les voies d'administration, les associations problématiques avec d'autre médicaments ou produits psychoactifs, le nomadisme et la poly prescription, et le mésusage lié au trafic de ces produits. Si le mésusage semble bien être un frein à la pratique de l'addictologie, l'addictophobie semble être la conséquence de plusieurs facteurs, dont les préjugés, le manque de formation des médecins généralistes, et les difficultés organisationnelles.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Médicaments
Etudes générales
Etudes générales
littérature de revue comme sujet
Libéralisme
Médecins
frein
la médecine dans la littérature
médecins généralistes
Pratique
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Littérature
médicament
Mésusage de médicament
politique

---
Nous contacter.
10/07/2024


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.