Libellé préféré : trouble dépressif;

Définition du MeSH : désordre affectif se manifestant par une humeur dysphorique ou une perte d'intérêt et / ou de plaisir dans les activités habituelles. La perturbation de l'humeur est prédominante et relativement persistante. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : Névrose dépressive;

Traduction automatique Wikipédia : Dépression (psychiatrie);

Hyponyme MeSH : Mélancolie; Syndrome dépressif; Dépression unipolaire;

Terme MeSH Related : Dépression endogène; Dépression névrotique;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dépression (psychiatrie);

Définition VIDAL : État de souffrance morale associant une inhibition, une fatigue, un sentiment d'inutilité, d'autodépréciation. En l'absence de traitement, l'état dépressif risque d'évoluer vers une dépression grave avec sensation d'incurabilité, de culpabilité et un dégoût de soi.;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

désordre affectif se manifestant par une humeur dysphorique ou une perte d'intérêt et / ou de plaisir dans les activités habituelles. La perturbation de l'humeur est prédominante et relativement persistante. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Traitements psychologiques pour la dépression et l'anxiété dans la démence et les troubles cognitifs légers
https://www.cochrane.org/fr/CD009125/DEMENTIA_traitements-psychologiques-pour-la-depression-et-lanxiete-dans-la-demence-et-les-troubles-cognitifs
Principaux points - Les traitements psychologiques basés sur la thérapie cognitivo-comportementale (qui se concentre sur le changement des pensées et des comportements) ont probablement de petits effets positifs sur la dépression, la qualité de vie et les activités quotidiennes des personnes atteintes de démence ou de troubles cognitifs légers (TCL). - Il n'y a pas suffisamment de données probantes pour savoir si les traitements psychologiques sont utiles pour traiter l'anxiété chez les personnes atteintes de démence ou de TCL. - Il est nécessaire de disposer de davantage de données probantes sur les différents types de traitements psychologiques et sur les traitements les mieux adaptés à chaque personne.
2022
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique
psychothérapie
dépression
anxiété
démence
troubles anxieux
trouble dépressif
Dysfonctionnement cognitif

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis n 2022.0001/AC/SBP du 6 janvier 2022 du collège de la Haute Autorité de santé relatif au projet de mémo intitulé « Prise en charge de l’épisode dépressif caractérisé chez la personne âgée de 65 à 75 ans »
https://has-sante.fr/jcms/p_3308376/fr/avis-n-2022-0001/ac/sbp-du-6-janvier-2022-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-relatif-au-projet-de-memo-intitule-prise-en-charge-de-l-episode-depressif-caracterise-chez-la-personne-agee-de-65-a-75-ans
Le collège de la Haute Autorité de Santé adopte l'avis suivant.
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
recommandation de santé publique
sujet âgé
dépression
personne âgée
dépression
gestion des soins aux patients
établissements scolaires
dû à
depression
Santé
jugement
épisode de
dépression
attitude envers la santé
trouble dépressif
PERSONNE AGEE
sujet âgé de 80 ans ou plus
méthacrylate de 3-triméthoxysilylpropyle

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitement antidépresseur personnalisé pour les patients souffrant d’un trouble dépressif caractérisé
Outil novateur d’aide à la décision fondée sur des données probantes
https://www.cfp.ca/content/68/11/e301
Objectif Présenter un outil visuel d’aide à la décision clinique dans le but d’aider à personnaliser la pharmacothérapie par antidépresseurs de première intention pour les adultes souffrant d’un trouble dépressif caractérisé (TDC) dans un contexte canadien. Sources de l’information Une recherche documentaire a été effectuée au moyen de Google Scholar, PubMed, la base de données Cochrane des revues systématiques et Trip Pro à l’aide des vedettes MeSH en anglais depression, antidepressive agents, primary care, practice patterns, medication adherence et decision making, shared. Message principal Le trouble dépressif caractérisé touche chaque année environ 4,7 % des Canadiens, et il est fréquemment observé et diagnostiqué en soins primaires. La dépression non traitée est liée à une moins bonne qualité de vie, à un risque accru de suicide, de même qu’à une détérioration de la santé physique lorsque la dépression se produit simultanément avec d’autres problèmes chroniques de santé. Dans une méta-analyse en réseau, des médicaments antidépresseurs (comme les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-norépinéphrine, le bupropion et la vortioxétine) ont réduit de 50 % ou plus les symptômes de dépression par rapport à un placebo dans le traitement aigu d’adultes souffrant d’un TDC d’une intensité modérée à sévère. Une mauvaise adhésion au traitement et des taux élevés de discontinuation limitent la réussite du traitement du TDC. Il a été démontré que des facteurs comme des alliances thérapeutiques solides entre les patients et les prescripteurs, des soins en collaboration, l’éducation des patients et une autogestion soutenue accroissent l’adhésion au traitement. Les plus récentes lignes directrices sur le traitement de la dépression du CANMAT (Canadian Network for Mood and Anxiety Treatments), publiées en 2016, proposent 15 options différentes d’antidépresseurs de première intention pour le traitement du TDC. Des aides à la décision fondée sur des données probantes sont nécessaires pour personnaliser le traitement aux antidépresseurs dans le cas des patients ayant reçu un diagnostic de TDC.
2022
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
article de périodique
antidépresseur
a comme patient
médecine factuelle
trouble dépressif
patients
ensemble de données
dépression
depression
antidépresseurs
outil
recherche opérationnelle
trouble dépressif

---
N2-AUTOINDEXEE
Confinement du printemps 2020 : une hausse des syndromes dépressifs, surtout chez les 15-24 ans Résultats issus de la 1re vague de l’enquête EpiCov et comparaison avec les enquêtes de santé européennes (EHIS) de 2014 et 2019
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/etudes-et-resultats/confinement-du-printemps-2020-une-hausse-des-syndromes-depressifs
En mai 2020, à l’issue du premier confinement national, 13,5 % des personnes âgées de 15 ans ou plus vivant en France présentent un syndrome dépressif, soit presque une personne sur sept. La prévalence de syndromes dépressifs est en hausse de 2,5 points par rapport à 2019. L’augmentation est notamment plus forte chez les 15-24 ans (22,0 % en mai 2020, contre 10,1 % en 2019) et chez les femmes (15,8 % en 2020, contre 12,5 % en 2019).
2021
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
article de périodique
Fracture intertrochantérienne
trouble dépressif
Fracture comminutive
confinement de risques biologiques
depression
ayant comme résultat
dépression
Acanthocytose
Syndrome dépressif
enquêtes de santé
dépression
enquêteur
Fracture intercondylienne de l'humérus
Acatalasémie

---
N2-AUTOINDEXEE
Évolution des symptomatologies anxieuses et dépressives et leurs facteurs associés chez les actifs occupés en France métropolitaine en 2020
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-liees-au-travail/souffrance-psychique-et-epuisement-professionnel/documents/article/evolution-des-symptomatologies-anxieuses-et-depressives-et-leurs-facteurs-associes-chez-les-actifs-occupes-en-france-metropolitaine-en-2020
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2021/Cov_13/2021_Cov_13_1.html
Introduction - Des mesures de distanciation sociale plus ou moins strictes ont été mises en place depuis le 17 mars 2020 (date de mise en place du premier confinement) afin de limiter la propagation du SARS-CoV-2. Ces mesures ont impacté à des degrés variables les conditions de travail. Ont alors pu émerger de nouvelles sources de risque pour la santé mentale. La présente étude visait à suivre l'évolution de l'anxiété et de la dépression dans la population active occupée et à identifier les sous-groupes les plus touchés. Elle constitue une première étape dans l'élaboration d'interventions ciblées. Méthodes - Les données proviennent de l'enquête Coviprev en population générale. Lors de chacune des vagues d'enquête, un échantillon indépendant de 2 000 personnes âgées de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine a été interrogé par Internet. Dans le cadre de cette étude, seuls les actifs occupés ont été sélectionnés (personnes travaillant in situ, à domicile, au chômage partiel ou en arrêt de travail). Cette population représentait entre 52 et 55% de l'échantillon total selon la vague considérée. Les données présentées dans cet article sont issues des vagues 1 (23 au 25 mars) à 19 (14 au 16 décembre 2020).
2021
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
trouble dépressif
dépression
dépression
français
humeur anxieuse
France
depression
France
facteur
dépression
signes et symptômes
France
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Trouble dépressif chez les enfants et les adolescents : repérage, orientation et traitement - Guide de pratique clinique
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003219/
Ce guide de pratique clinique repose sur un modèle de soins par étapes. Il traite du repérage, de l’identification et de la trajectoire de services pour les enfants et les adolescents présentant des symptômes d’un trouble dépressif ou ayant été confirmé. Ce guide s’adresse principalement aux intervenants et gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux. Il est attendu que, lorsqu’ils exercent leur jugement clinique, les intervenants, tiennent compte de ce guide de pratique clinique, de même que des besoins particuliers, des préférences et des valeurs des enfants, adolescents et de la famille et l’entourage, le cas échéant. Le guide est sujet à des mises à jour selon l’évolution des données probantes dans le domaine.
2021
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
guide
recommandation pour la pratique clinique
adolescence
adolescent
dépression
Enfant
Enfant
précis
trouble dépressif
Adolescent
trouble dépressif
Adolescent
Pratique
orientation
Enfant
enfant
Enfant
hôpitaux privés à but lucratif
orientation
depression
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
La kétamine et les autres modulateurs des récepteurs du glutamate dans la dépression chez l'adulte
https://www.cochrane.org/fr/CD011612/DEPRESSN_la-ketamine-et-les-autres-modulateurs-des-recepteurs-du-glutamate-dans-la-depression-chez-ladulte
Pourquoi cette revue est-elle importante ? La dépression est l'un des troubles mentaux les plus courants. On estime qu'elle touche 350 millions de personnes dans le monde. Les antidépresseurs sont généralement le premier traitement donné aux personnes souffrant de dépression majeure. Ces médicaments ne sont toutefois efficaces que chez environ une personne sur quatre à un an. Des médicaments alternatifs efficaces pour traiter la dépression sont nécessaires, en particulier pour un traitement rapide. Un nouveau groupe de médicaments appelé « modulateurs des récepteurs du glutamate » agit sur le système glutamatergique. Ce groupe comprend le médicament nommé kétamine. Dans cette revue, nous avons examiné les données probantes portant sur l'efficacité des modulateurs des récepteurs du glutamate, dont la kétamine, dans le traitement de la dépression.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
dépression
Adulte
kétamine
adulte
trouble dépressif
KETAMINE
récepteurs au glutamate
depression
Adulte
dépression
adulte
dépression

---
N2-AUTOINDEXEE
Lignes directrices canadiennes sur la prévention, l’évaluation et le traitement de la dépression chez les personnes âgées
https://ccsmh.ca/wp-content/uploads/2021/06/CCSMH_Depression_Guidelines_FR_FINAL.pdf
Le nombre de personnes âgées au Canada connaît une hausse fulgurante. À l’heure actuelle, les adultes âgés (les personnes âgées de 65 ans ou plus) représentent 18 % de la population du pays (Statistique Canada, 2020). Environ 20 % des personnes âgées de 65 ans ou plus souffrent d’une maladie mentale. Bien que cette proportion ressemble à la prévalence de la maladie mentale dans d’autres groupes d’âge, elle ne reflète pas la prévalence élevée de la maladie mentale observée dans les établissements de santé et de services sociaux. Ainsi, des rapports indiquent que de 80 % à 90 % des résidents en centre d’accueil et d’hébergement sont atteints d’un trouble mental quelconque ou d’un déficit cognitif (Seitz et coll., 2010; Rovner et coll., 1990). La dépression du troisième âge est courante mais elle est souvent insuffisamment diagnostiquée et traitée, contribuant ainsi à une importante invalidité fonctionnelle et à une diminution de la qualité de vie. La Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées (CCSMPA) a initialement mis sur pied le projet de lignes directrices nationales pour soutenir l’élaboration de recommandations fondées sur des données probantes dans 4 domaines prioritaires de la santé mentale des personnes âgées, y compris la dépression.
2021
CCSMPA
Canada
recommandation professionnelle
Informatique en nuage
dépression
études d'évaluation comme sujet
dépression
dépression
personne âgée
directives
PERSONNE AGEE
sujet âgé de 80 ans ou plus
traitement préventif
trouble dépressif
sujet âgé
depression

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémiologie descriptive de l'épisode dépressif caractérisé associé au TDAH de l'adulte
https://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show/show?id=ef487d35-d645-4f3c-a0dd-70f196553b33
Le Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) de l'adulte touche environ 2,5% de la population et augmente le risque d'Épisode Dépressif Caractérisé (EDC). On déplore en France une méconnaissance du TDAH de l'adulte et des facteurs associés à cette comorbidité. Nous avons, dans ce contexte, réalisé une étude rétrospective sur une population de 81 patients adultes ayant reçu un diagnostic de TDAH de l'adulte au Centre Ambulatoire Pluridisciplinaire de Psychiatrie de d'Addictologie de Nantes (CAPPA). Au sein de cette population d'adulte atteint de TDAH, la prévalence de l'EDC comorbide est de 19,8% et celle de l'EDC vie entière de 46,9%. En cas de TDAH, le sexe féminin, l'âge, la parentalité, un trouble anxieux vie entière, et le fait d'avoir été adressé par un psychiatre sont corrélés positivement à la présence d'un EDC vie entière, et le travail ainsi que la suspicion de Haut Potentiel Intellectuel (HPI) sont négativement corrélés à l'EDC vie entière. Enfin, le travail, les antécédents suicidaires, le score à la Beck Depression Inventory (BDI) et les accidents de la voie publique sont associés à l'EDC comorbide au TDAH.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
Epidémiologie
dépression
Epidémiologie
adulte
thèse ou mémoire
adulte
depression
Epidémiologie
Epidémiologie
Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité
dépression
épidémiologie
Adulte
Adulte
trouble dépressif
épisode de
Epidémiologie
dépression

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévision de la rechute ou de la récidive de la dépression
https://www.cochrane.org/fr/CD013491/DEPRESSN_prevision-de-la-rechute-ou-de-la-recidive-de-la-depression
Quel est l’objectif de cette revue ? La rechute et la récidive (le fait de retomber malade après une amélioration) sont courantes dans la dépression et entraînent une augmentation du handicap et une diminution de la qualité de vie des patients. La rechute est une réapparition de l'épisode initial de dépression après une certaine amélioration initiale, tandis que la récidive est l'apparition d'un nouvel épisode de dépression après la guérison. Les résultats tels que les rechutes et les récidives, peuvent parfois être prédits alors que les personnes sont en bonne santé, grâce aux informations disponibles à ce moment-là. Un calcul mathématique peut être effectué pour évaluer les risques encourus par un individu ; ce calcul est connu sous le nom de modèle pronostique ou d'outil de prédiction. Dans la plupart des services de santé, y compris le National Health Service (NHS) au Royaume-Uni, les ressources telles que les médecins et les thérapeutes doivent être utilisées de la meilleure façon possible, pour les personnes qui en tireront le plus grand bénéfice. Si des outils de prédiction précis sont disponibles, les informations peuvent être utilisées pour identifier les patients les plus à risque et s'assurer qu'ils reçoivent un soutien supplémentaire pour tenter de prévenir une rechute ou une récidive.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
depression
trouble dépressif
dépression
dépression
Rechute
dépression
prévision
récidive

---
N1-VALIDE
Antidépresseurs de nouvelle génération dans la dépression chez les enfants et les adolescents : une méta-analyse en réseau
https://www.cochrane.org/fr/CD013674/DEPRESSN_antidepresseurs-de-nouvelle-generation-dans-la-depression-chez-les-enfants-et-les-adolescents-une
Les nouvelles formulations d'antidépresseurs sont-elles efficaces chez les enfants et les adolescents souffrant de dépression clinique ? Les enfants et les adolescents (de 6 à 18 ans) souffrant de dépression (également appelée « trouble dépressif majeur ») subissent toute une série d'effets négatifs dans tous les domaines de leur vie et présentent un risque accru de suicide, de pensées suicidaires et de tentatives de suicide. Il a été démontré que les antidépresseurs réduisent les symptômes de la dépression, mais ils peuvent également augmenter le risque de suicide.
2021
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Comportement auto-agressif
dépression
trouble dépressif
antidépresseurs de seconde génération
antidépresseurs de seconde génération
enfant
Méta-analyse en réseau
adolescent

---
N3-AUTOINDEXEE
L’intensité de la dépression des adolescents à l’inclusion de l’étude ADODESP à l’aide des échelles Adolescent Depression Rating Scale (ADRS) et Children's Depression Inventory (CDI)
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03196645/document
Des études ont montré que la dépression parentale était un facteur de risque reconnu de la dépression chez l’adolescent : les enfants de parents dépressifs avaient trois fois plus de risques de développer un épisode dépressif que les enfants de parents non dépressifs. Un des objectifs de l’étude ADODESP (dépression de l’adolescent associée à la dépression parentale) était de mesurer la prévalence de la dépression dans cette population spécifique d’adolescents. Le but de cette thèse était de définir l’intensité de la dépression des adolescents à l’inclusion de l’étude ADODESP à l’aide des échelles ADRS et CDI. Matériel et méthode : il s’agissait d’une étude prospective interventionnelle multicentrique aux environs de Brest, sur une durée de 6 mois, avec recrutement initial des parents dépressifs par des médecins généralistes ou des internes. Secondairement, la dépression et la sévérité de la dépression de l’adolescent, dont le parent dépressif avait été recruté, étaient évalués par les questionnaires ADRS et CDI. Une analyse descriptive des résultats aux questionnaires étaient réalisée. Résultats : 22 adolescents étaient inclus.2/3 d’adolescentes et 1/3 d’adolescents participaient à cette étude, la moyenne d’âge et l’écart type des participants à l’étude ADODESP étaient de 13 /‐0,8 ans avec une médiane à 14 ans et le premier et troisième quartile à 12 et 15 ans. 41% des adolescents ayant un parent dépressif étaient également dépressifs avec un score ADRS ou 4. 67 % des adolescents dépressifs étaient des adolescentes. Conclusion : l’étude montrait que 41 % des adolescents ayant au moins un parent dépressif seraient dépressifs. Les adolescentes seraient deux fois plus dépressives que les adolescents. Les résultats n’étaient pas significatifs du fait du nombre limité d’adolescents recrutés.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
dépression
adolescent
adolescence
Adolescent
CD-I
trouble dépressif
dépression
poids et mesures
Échelles
depression
échelle
diabète insipide central
Adolescent
collecte de données
dépression
incluant

---
N2-AUTOINDEXEE
Antidépresseurs chez les personnes atteintes d'épilepsie et de dépression
https://www.cochrane.org/fr/CD010682/EPILEPSY_antidepresseurs-chez-les-personnes-atteintes-depilepsie-et-de-depression
Contexte Des troubles dépressifs apparaissent chez environ un tiers des personnes épileptiques, nécessitant souvent un traitement antidépresseur. Cependant, la dépression n'est souvent pas traitée chez les personnes épileptiques, en partie par crainte que les antidépresseurs ne provoquent des crises. Bien qu'il existe différentes classes d'antidépresseurs, ils cherchent tous à augmenter les substances chimiques neurales clés dans le cerveau et à atténuer ainsi les symptômes de la dépression.
2021
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antidépresseurs
dépression
epilepsie
personnes
épilepsie
Personna +
dépression
depression
Epilepsie
maladie
trouble dépressif
épilepsie
dépression
antidépresseur

---
N2-AUTOINDEXEE
Arrêt des antidépresseurs à long terme chez les personnes souffrant de dépression ou d'anxiété
https://www.cochrane.org/fr/CD013495/DEPRESSN_arret-des-antidepresseurs-long-terme-chez-les-personnes-souffrant-de-depression-ou-danxiete
Problématique de la revue Notre objectif était de déterminer s'il est efficace et sûr d'arrêter les antidépresseurs chez les personnes souffrant de dépression ou d'anxiété les prenant depuis six mois ou plus. Nous avons comparé différentes approches pour l'arrêt des antidépresseurs à long terme par rapport à leur poursuite. Nous avons examiné les bénéfices (par exemple, le taux d'arrêt réussi) et les risques, tels que le retour de l'épisode dépressif ou anxieux (rechute), les effets secondaires et les symptômes de sevrage (c'est-à-dire les symptômes que les gens ressentent lorsqu'ils arrêtent un antidépresseur).
2021
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
anxiété
anxiété
antidépresseur
antidépresseurs
dépression
trouble dépressif
humeur anxieuse
dépression
Personna +
dépression
depression
anxiete
personnes

---
Daylio
Répertorie activités et humeur (exutoire)
GP
https://play.google.com/store/apps/details?id=net.daylio&hl=fr&gl=US
https://apps.apple.com/fr/app/daylio-journal/id1194023242
https://play-lh.googleusercontent.com/wweiF4j7oCrolJVXpqaBf7egP7ia8j0nt4b97ebS7BcRRQLLIp6fA3HDX0qT1qd4UQ s180
IOS
Android
1.39.1
1.34.2
2021-06-10
2021-06-16
1.41.0
1.36.0
https://play-lh.googleusercontent.com/2TGiJ3CDFw21Uzp9mo63yTDxkzv7-KhSIS_i6j9Kd2rxUlGGzOPrHV4ST8OQ3ZhXhT0 w1536-h754-rw
https://play-lh.googleusercontent.com/cpGcjxKJlOZVZhU7OQuUpecTX0lCM3MpnJWrWl3hFWWNesZnGe4a4vfuH8SiuMJ5I238 w720-h310-rw
https://play-lh.googleusercontent.com/ZH7-uAj-F1Qf7avP3n1npoiPfMMKKff1u7det-COIrcmzCPvnbZSTMS7bofYru5HwT5L w720-h310-rw
https://play-lh.googleusercontent.com/9KSZGVG6NRXyJKa6rWZRnalBRg1PFXZtrFzRE6nwoD2szioR8Rxtzj9yOOpzLN0j2w w720-h310-rw
https://play-lh.googleusercontent.com/fntk6nU9By3GJkCzQ1TaV5y4u6z55mVdrpaRjGDsOlrG3ruvncP1-iJwP9ZS2Ppzcgw w720-h310-rw
Relaxio s.r.o.
pas d'OC
Non renseigné
RGPD
gratuite
non
Pas DM
false
false
4,2
4,25
4,6
N/A
3,5
1,16
3,5
1
2
3
1
1
1,6
2,6
4.6
4.6
3
false
false
dépression
trouble dépressif
dépression
auto-soin

---
N2-AUTOINDEXEE
L’administration d’antidépresseurs aux patients atteints de démence et de dépression se justifie-t-elle ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2222
Analyse de Dudas R, Malouf R, McCleery J, Dening T. Antidepressants for treating depression in dementia. Cochrane Database Syst Rev 2018, Issue 8. DOI: 10.1002/14651858.CD003944.pub2 Question clinique Chez les personnes atteintes de démence et de dépression, quel est l’effet des antidépresseurs sur les symptômes dépressifs et la rémission et quelle est leur sécurité d’emploi, par comparaison avec un placebo ? Conclusion Cette synthèse méthodique avec méta-analyse, incluant dix études randomisées contrôlées, qui a été menée correctement d’un point de vue méthodologique et dont le risque des différents types de biais est indéterminé, nous permet de conclure que l’utilisation d’antidépresseurs, par rapport à un placebo, chez des patients atteints de démence et de dépression selon des critères diagnostiques validés ne réduit pas les symptômes dépressifs, que ce soit à court terme ou à long terme. Vu l’absence de critères clairs, elle ne nous permet pas de tirer de conclusion à propos de l’effet sur la réponse et sur la rémission. Il existe suffisamment de données probantes montrant que les antidépresseurs peuvent provoquer plus d’effets indésirables (graves) dans cette population de patients. Il n’y avait pas d’indice significatif d’une différence entre les divers antidépresseurs quant à l’efficacité, la tolérance et la sécurité.
2021
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
dépression
dépression
depression
démence
démence
a comme patient
antidépresseur
dépression
organisation et administration
démence
patients
antidépresseurs
Administration
Administration
trouble dépressif
Démence

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitements pharmacologiques, psychologiques et de stimulation cérébrale pour la dépression après un accident vasculaire cérébral
https://www.cochrane.org/fr/CD003437/STROKE_traitements-pharmacologiques-psychologiques-et-de-stimulation-cerebrale-pour-la-depression-apres-un
Problématique de la revue Les traitements pharmacologiques, la stimulation cérébrale non invasive, les traitements psychologiques ou les traitements combinés réduisent-ils la proportion de personnes souffrant de dépression ou l'ampleur des symptômes dépressifs après un accident vasculaire cérébral ? Contexte La dépression est fréquente après un accident vasculaire cérébral, mais elle n'est souvent pas détectée ou n'est pas traitée de manière adéquate.
2020
Cochrane
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
accident cérébrovasculaire
traitement médicamenteux
Pharmacologie
accident vasculaire cérébral
accident vasculaire cérébral
motivation
cerveau, sai
depression
accident vasculaire cerebral
dépression
Psychologie
Dépression vasculaire
trouble dépressif
dépression
stimulants du système nerveux central
stimulateur
dépression
cerveau
psychologie
pharmacologiste
pharmacologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Besoin de stratégies innovantes pour prévenir la dépression chez les personnes qui s'injectent de la drogue
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03335986
L’abus de substance est un problème de santé publique majeur au Vietnam, notamment pour sa comorbidité psychiatrique. La dépression peut aboutir au suicide, à une moindre santé et constitue un fardeau pour les usagers de drogues par voie intraveineuse (UDIVUDIV). Mieux identifier ces populations est crucial pour développer des interventions ciblées. Méthodes : nous avons recruté des UDIV dans une cohorte via un échantillonnage fondé sur les répondants. La dépression incidente était observée pour les UDIV avec au moins une visite de suivi semi-annuelle jusqu’à 36 mois. Les UDIV étaient exclus des analyses dès la prise d’antidépresseurs. Des professionnels de santé ont examiné la dépression via le questionnaire CES-D8. Nous avons sélectionné nos variables via un graphe dirigé acyclique (DAG) et utilisé des imputations multiples pour prendre en compte les données manquantes. Un modèle mixte non-linéaire a été utilisé. Résultats : parmi les 1 384 UDIV indemnes de dépression à l’inclusion, 320 (24%) en ont développé une. Les facteurs de risque étaient le sexe (femmes), l’âge, être célibataire, sans résidence stable, ni carte d’assurance maladie, avoir été hospitalisé, consommation fréquente de méthamphétamine, ne pas être sous méthadone, et le temps depuis l’inclusion. Limitations : l’exclusion des données manquantes et la désirabilité sociale ont pu provoquer des biais de sélection et d’information. Nous avons utilisé des outils pour mesurer la dépression, avec biais de mesure possibles. Enfin, des biais de confusion peuvent persister malgré ceux pris en compte. Conclusion : l’identification des facteurs de risque peut permettre d’identifier les personnes les plus à risque, les dépister et les orienter vers une offre de soins psychiatrique adaptée.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
injections
besoins et demandes de services de santé
usagers de drogues
dépression
dépression
état d'intoxication médicamenteuse
prévenance
dépression
depression
injection
Besoins
personnes
trouble dépressif
Personna +
Injection
Drogués
personnes

---
N3-AUTOINDEXEE
Protocole d'adaptation et de validation en français du SADQ, outil de dépistage de la dépression chez le patient aphasique post-avc
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02995404
En France, un AVC survient toutes les 4 minutes. Les deux principales séquelles de cet accident sont l’hémiplégie et l’aphasie. Cette dernière, en troublant le versant langagier du patient, l’isole socialement et entrave la communication avec son entourage. Conséquence directe de l’AVC et de l’aphasie, la dépression se développe chez 30% des patients post-AVC, et plus particulièrement chez 62% des patients aphasiques. L’évaluation de l’humeur chez ces patients apparaît essentielle, d’autant plus que l’humeur dépressive nuit à la récupération des facultés cognitives et à la motivation du patient post-AVC, et donc à la prise en soin orthophonique. Pourtant, la grande majorité des outils de dépistage de la dépression sont inadaptés à ces patients, car ils nécessitent des capacités de communication qui sont troublées chez eux. Certains questionnaires, comme le SADQ ou l’ADRS, ont été conçus pour s’adapter aux patients aphasiques post-AVC en étant remplis par un observateur de façon indirecte. Malheureusement, le SADQ n’existe actuellement pas en version française validée. L’objectif de ce travail est donc de mettre au point un protocole de traduction et de validation du SADQ, destiné aux patients aphasiques post-AVC. A l’aide des différentes recommandations internationales sur la traduction et l’adaptation des outils psychométriques d’une part, et sur leur validation d’autre part, nous avons réalisé une traduction de l’anglais vers le français du SADQ, et rédigé le protocole à suivre pour valider l’outil français obtenu en le testant auprès d’un échantillon français, sous la supervision des orthophonistes, interlocuteurs privilégiés des patients aphasiques post-AVC.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
depression
aphasie
France
Dépistage
France
France
Aphasie
français
accident cérébrovasculaire
dépression
aphasie
France
cathétérisme veineux central
Adaptation
outil
adaptation
patients
Réadaptation
Dépistage de masse
a comme patient
dépression
France
dépression
trouble dépressif

---
N3-AUTOINDEXEE
Deuil et dépression de l’enfant: une perspective pédopsychiatrique
http://www.sudoc.fr/25017376X
Contexte : la mort et le deuil sont des réalités difficilement pensables surtout lorsqu’elles touchent un enfant. La mort d’un parent peut plonger l’enfant dans une grande souffrance. L’expression et l’ampleur de cette souffrance peuvent parfois questionner quant à la présence d’un trouble pathologique de l’humeur type dépression. La dépression peut en effet prendre la forme de présentations cliniques parfois trompeuses et responsables d’une errance diagnostique dont les conséquences peuvent être graves sur le fonctionnement global de l’enfant. La limite entre la souffrance issue du deuil et la présence d’un trouble dépressif pathologique n’est pas évidente. L’objectif de ce travail est de différencier le deuil de la dépression chez l’enfant. Méthode : nous nous appuyons sur une revue qualitative de la littérature ainsi que sur un cas clinique afin d’illustrer une réflexion théorico-clinique. Conclusion : le deuil et la dépression entretiennent des différences tant sur le plan clinique qu’étiopathogénique qui ne sont pas toujours simples à identifier mais qui sont néanmoins très importantes car elles impliquent des réalités thérapeutiques et donc pronostiques différentes. Plutôt que de considérer le deuil et la dépression comme deux entités disjointes il parait plus pertinent de les aborder comme un continuum entre le vécu dépressif et la souffrance du travail de deuil induits par la perte et la constitution d’un trouble dépressif. Les différents modèles explicatifs ont permis de mettre en avant différents facteurs de risque sur les plans développemental, psychologique et environnemental pouvant moduler le gradient d’une entité adaptative vers une entité pathologique.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
deuil non compliqué
dépression
trouble dépressif
pédopsychiatrie
deuil (perte)
dépression
depression
pédopsychiatrie
dépression

---
N3-AUTOINDEXEE
Littératie en santé, communication entre l'équipe soignante et les femmes et dépression après un cancer du sein (étude nationale VICAN)
http://www.sudoc.fr/246844426
L'objectif principal de cette étude était d'évaluer l'association entre littératie en santé, communication avec l'équipe soignante et dépression cinq ans après le diagnostic chez des femmes ayant eu un cancer du sein. Une analyse de l'étude prospective nationale VICAN incluant 2 enquêtes téléphoniques à 2 et 5 ans du diagnostic de cancer a été réalisée. L'étude VICAN (Vie après le cancer) a été réalisée en France métropolitaine auprès des personnes volontaires âgées de 18 à 82 ans et ayant eu un cancer diagnostiqué entre janvier et juin 2010. Les femmes ayant eu un cancer du sein et ayant participé à VICAN 2 et 5 ont été incluses dans notre analyse. Dans cette étude, 665 patientes ont été incluses. Parmi elles, 115 (17,4%) présentaient un syndrome dépressif cinq ans après le diagnostic et 524 (79,8%) montraient un niveau de littératie en santé adéquat. Pour déterminer la communication avec l'équipe soignante, trois profils latents ont été retenus. Dans le premier profil (50,8% des patientes), les patientes n'avaient aucun problème de communication avec l'équipe soignante. Dans le 2e profil (30,7% des patientes), les patientes avaient été informées, mais avaient rencontré des difficultés de communication. Dans le 3e profil (18,5% des patientes), les patientes avaient reçu moins d'informations et avaient quelques problèmes de communication. Dans une analyse multivariée, le risque de dépression était diminué chez les patientes ayant un niveau de littératie adéquat (aOR 0,6, IC95% 0,4-0,9). Il était augmenté de façon significative chez les patientes du 2e profil par rapport au 1er profil (aOR 2,8, IC95% 1,8-4,5) et de façon non significative chez les patientes du 3e profil par rapport au 1er (aOR 1,6, IC95% 0,9-2,8). Il ressort qu'un faible niveau de littératie en santé et des difficultés de communication avec l'équipe soignante pourraient augmenter le risque de dépression chez des femmes ayant un cancer du sein. A l'issue de cette étude, l'une des pistes serait de réfléchir à des méthodes concrètes permettant à ces patientes à la littératie en santé inadéquate d'être soutenues de manière adaptée, de telle sorte qu'elles puissent se saisir et intégrer les différentes informations données, voire prendre une part plus active aux décisions médicales. Ainsi, en prenant mieux en compte les besoins de ces patientes, elles trouveraient une réponse à leur besoin d'aide et le risque de symptômes dépressifs pourrait être réduit
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
depression
a comme soignant
cancer du sein chez la femme
Communication
Cancer du sein
cancer
dépression
tumeurs du sein
équipe soignante
Cancer du sein
collecte de données
dépression
santé des femmes
communication sur la santé
compétence informationnelle en santé
dépression
Communication
taille d'établissement de santé
trouble dépressif
glande mammaire de la femme
tumeur maligne, sai

---
N1-SUPERVISEE
Interventions pour prévenir la dépression après un accident vasculaire cérébral
https://www.cochrane.org/fr/CD003689/STROKE_interventions-pour-prevenir-la-depression-apres-un-accident-vasculaire-cerebral
La stimulation cérébrale pharmacologique, psychologique, non invasive ou une combinaison de ces interventions préviennent-elles la dépression et améliorent-elles les résultats après un accident vasculaire cérébral (AVC) ?
2020
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
psychothérapie
traitement médicamenteux
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
trouble dépressif
accident vasculaire cérébral

---
N3-AUTOINDEXEE
Influence du stress de l’anxiété et de la dépression sur les maladies parodontales
http://www.sudoc.fr/241946514
Des états psychologiques tels que le stress, l’anxiété ou la dépression sont impliqués dans les mécanismes physiopathologiques de nombreuses pathologies inflammatoires. Au sein d’un réseau de liens complexes entre immunologie, psychologie, neurologie et endocrinologie, le stress peut influer sur l’initiation et le développement de la maladie parodontale, directement via des mécanismes biologiques ou indirectement via des modifications comportementales. Par ailleurs, le stress pourrait également influer sur la croissance et la virulence de bactéries parodontopathogènes tels que Porphyromonas gingivalis via des hormones de stress sécrétées par l’hôte. Enfin, le stress et plus largement l’état psychologique peuvent influer sur le traitement parodontal et la cicatrisation parodontale. La prise en charge de la maladie parodontale associée au stress n’est plus seulement médicale mais revêt une dimension humaine, individuelle et psychologique faisant intervenir une équipe de soins pluridisciplinaire.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Maladie
anxiété
dépression
Maladies
maladies parodontales
stress physiologique
anxiété
absence de stress
dépression
Stress
trouble dépressif
dépression
stress
maladie
depression
Stress
anxiete
humeur anxieuse

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépression et ergothérapie : alliance thérapeutique, levier d’empowerment
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02865924
Le trouble dépressif caractérisé ou épisode dépressif caractérisé (EDC) soulève de nombreux intérêts de santé publique. Les personnes présentant un EDC sont, par leurs symptômes, privées de leur pouvoir d’agir, de leur empowerment. Bien que les approches utilisées par les ergothérapeutes soient multiples, la création d’une alliance thérapeutique ressort comme une nécessité lors du suivi auprès de ce public. Le but de cette recherche est de mesurer l’impact de l’alliance thérapeutique sur le niveau d’empowerment des personnes présentant un EDC. Une méthode expérimentale et longitudinale permettra de répondre à l’objet de recherche. Parmi des individus présentant un EDC, un large échantillon sera sélectionné au hasard. Leur niveau d’alliance thérapeutique avec l’ergothérapeute ainsi que leur niveau d’empowerment seront mesurés à trois dates à partir du début de la prise en soin ergothérapique. Deux dispositifs de recherche ont été construits. Aucun résultat n’a été collecté à ce jour.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
ergothérapie
Alliance thérapeutique
depression
trouble dépressif
Thérapeutique
empouvoirement
ergothérapie
Thérapeutiques
dépression
dépression
dépression
pouvoir psychologique

---
N3-AUTOINDEXEE
Place de la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience dans la dépression unipolaire. Une revue non-exhaustive de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02863751
La thérapie cognitive de pleine conscience (MBCT), développée dans les années 2000 est un programme combinant la pratique de la méditation et la thérapie cognitive et comportementale. L’objectif de cette revue de la littérature est de faire l’état des connaissances actuelles sur la place de la MBCT dans la dépression unipolaire, dans le traitement de l’épisode dépressif caractérisé (EDC), dans la prévention des rechutes et des récidives dépressives, sur les symptômes dépressifs résiduels et sur les conduites suicidaires. Nous avons étudié la littérature internationale sur les bases de données Pubmed, PsychInfo et Cochrane. Elle a permis de repérer 33 articles. Les articles cités ont été publiés sur une période allant de janvier 2000 à avril 2019. Les données de la littérature suggèrent que l’utilisation de la MBCT chez les patients ayant au moins trois EDC dans leurs antécédents a montré une efficacité dans la prévention des rechutes et des récidives dépressives et fait l’objet de recommandations internationales, s’appuyant sur des résultats robustes d’études cliniques et de méta analyses. L’efficacité de la MBCT dans le traitement de l’EDC est quant à elle confirmée par un nombre plus faible d’études de conception peu solide. Son utilisation dans cette indication est également mentionnée dans les recommandations internationales avec un faible niveau de preuve. La MBCT serait au moins équivalente au traitement usuel de la dépression et à certains types de psychothérapie dans le traitement des symptômes dépressifs résiduels. Cependant, les études actuelles portant sur l’efficacité de la MBCT dans le traitement des formes chroniques de dépression et dans le traitement des conduites suicidaires ne permettent pas de tirer des conclusions quant à son efficacité du fait de leurs résultats hétérogènes et de leur faible nombre. De nouvelles publications nécessitent d’être réalisées pour pouvoir répondre plus amplement à ces questions.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
thérapie
conscience
cognition
dépression
trouble dépressif
Littérature
depression
Thérapie cognitive
pleine conscience
Dépression unipolaire
dépression
littérature de revue comme sujet
thérapie cognitive

---
N2-AUTOINDEXEE
Hospital Anxiety and Depression Scale (HADS)
https://www.inrs.fr/media.html?refINRS=FRPS%2013
Ce document appartient à une série publiée régulièrement dans la revue. Elle analyse les questionnaires utilisés dans les démarches de diagnostic et de prévention du stress et des risques psychosociaux au travail. L'article, par les mêmes auteurs, Les questionnaires dans la démarche de prévention du stress au travail (TC 134, Doc Méd Trav. 2011 ; 125 : 23-35), présente cette série et propose au préventeur une aide pour choisir l'outil d'évaluation le mieux adapté.
2020
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
article de périodique
trouble dépressif
depression
dépression
dépression
dépression

---
N1-SUPERVISEE
Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID-19
Fiche psychosociale
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002471/
Cette fiche est un outil d’information présentant les réactions possibles en contexte de pandémie liée au coronavirus (COVID-19). elle présente les manifestations possibles de stress d’anxiété et de déprime ainsi manifestations possibles reliées au stress, ainsi que des pistes pour prendre soin de soi et consulter les ressources disponibles.
2020
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
trouble dépressif
autosoins
brochure pédagogique pour les patients
humeur anxieuse
stress
comorbidité
dépression
anxiété
anxiété
anxiete
pneumopathie virale
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Validation de la structure interne et de la reproductibilité d'un questionnaire sur les barrières à la prise en charge de la dépression en médecine générale
http://www.sudoc.fr/242237878
La dépression concerne 7.8% de la population française. Le principal interlocuteur des patients déprimés est le médecin généraliste. Or, les freins rencontrés lors de la prise en charge de la dépression en soins primaires sont nombreux. Dans ce contexte il nous est apparu pertinent de créer un outil validé permettant de recenser ces barrières en médecine générale dans les pays francophones. L'objectif de cette thèse était d'en valider la fiabilité, la cohérence interne et la reproductibilité. Nous avons construit un questionnaire de 28 items en langue française listant les barrières de la prise en charge de la dépression en médecine générale. Son contenu et son apparence ont été validés antérieurement. L'étape présentée était une enquête transversale comprenant deux volets. Le premier volet de l'enquête avait pour objectif de valider la fiabilité et la cohérence interne. Elle a été menée via l'envoi du questionnaire en ligne grâce à l'URPS Grand Est. Nous avons réalisé, pour valider la fiabilité de notre outil, une analyse en composante principale sur les 116 réponses obtenues. La cohérence interne a été évaluée via l'analyse du coefficient alpha de Cronbach. La reproductibilité a été évaluée lors du deuxième volet de l'étude. Le calcul du coefficient de Pearson nous en a permis l'étude. Nous avons soumis le questionnaire deux fois à 15 jours d'intervalle. 30 médecins généralistes de la région Auvergne Rhône Alpes ont participé. L'analyse en composante principale a permis d'aboutir à un questionnaire de 25 items classés en 5 dimensions thématiques : (i) la prise en charge par le médecin généraliste, (ii) les patients et les représentations de la dépression, (iii) les aides à la prise en charge des patients dépressifs (iv) la collaboration avec les spécialistes en santé mentale et (v) l'accès aux soins en santé mentale. Les items avaient un coefficient de corrélation aux facteurs allant de 0.402 à 0.811. Le coefficient alpha de Cronbach était compris de 0.48 à 0.69 pour les 5 facteurs du questionnaire. Enfin, le coefficient de Pearson était 0.5 avec p 0.005 pour tous les facteurs. Notre questionnaire final comprend 25 items classés en 5 sous dimensions thématiques. Il est fiable, valide et reproductible. Son utilisation permettra un diagnostic local des difficultés rencontrées par les généralistes francophones et l'élaboration de stratégies adaptées territorialement d'amélioration des soins en santé mentale
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
dépression
depression
dépression
gestion des soins aux patients
Structure
médecin (médecine interne)
trouble dépressif
dépression
Questionnaires
médecine générale
Enquêtes et questionnaires
Médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge de l’épisode dépressif caractérisé de la personne âgée en cabinet de médecine générale
http://www.sudoc.fr/245100121
Contexte : Les médecins généralistes jouent un rôle central dans la prise en charge de l’épisode dépressif caractérisé (EDC). Cependant, peu de données portent sur les spécificités de la prise en charge de l’EDC de la personne âgée en cabinet de médecine générale dans la littérature. L’objectif principal de cette étude était de décrire la prise en charge effectuée lors de la découverte de l’EDC de la personne âgée en cabinet de médecine générale. Méthode : Il s’agissait d’une étude transversale, observationnelle, descriptive, quantitative de type enquête de pratique au cours de laquelle un tirage au sort de 300 médecins généralistes exerçant dans le département du Nord sur le site de l’annuaire téléphonique les Pages jaunes a été effectué. Un auto-questionnaire anonyme leur a été envoyé par mail. Celui-ci abordait les critères diagnostiques de l’EDC de la personne âgée, l’attitude thérapeutique des répondants, leurs perspectives d’amélioration ainsi que leurs caractéristiques socio-démographiques. Résultats : 66 médecins généralistes ont répondu au questionnaire. La classe d’antidépresseur (ATD) la plus utilisée était les ISRS suivie de la Miansérine. Cela correspondait aux recommandations de bonnes pratiques actuelles. 36,4 % des répondants prescrivaient un traitement ATD sur une durée plus courte que celle préconisée dans les recommandations actuelles. L’association de traitement par ATD et anxiolytique était utilisée par 77, 3 % des répondants, faisant des anxiolytiques une classe thérapeutique très utilisée dans cette population, malgré un risque iatrogène important. Les durées des traitements par benzodiazépines et hypnotiques étaient en accord avec les recommandations de bonne pratique dans respectivement 90,9 % et 83,4 % des prescriptions. 81,8 % des répondants s’appuyaient sur la psychothérapie et 74,2 % effectuaient une prise en charge psycho-sociale. Conclusion : 41 % des répondants suivaient les recommandations de bonne pratique actuelles. Ainsi, des pistes d’améliorations dans la prise en charge de l’EDC de la personne âgée en médecine générale ressortaient telles qu’une formation médicale initiale d’avantage accès sur la pratique ainsi que la revalorisation tarifaire de la consultation réalisée par le médecin généraliste.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
dépression
depression
personne âgée
dépression
sujet âgé
médecine générale
dépression
Gestion de cabinets
épisode de
PERSONNE AGEE
Médecins
trouble dépressif
sujet âgé de 80 ans ou plus
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépression et participation sociale : accompagnement en ergothérapie de la personne souffrant de dépression vers une participation sociale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02347580
Introduction : Ce mémoire étudie l’accompagnement des personnes dépressives. Les symptômes rencontrés, comme la faible estime de soi, la perte d’intérêt et d’élan vital, ou encore l’isolement social perturbent souvent la participation sociale. Le but de l’ergothérapeute est d’aider la personne dépressive à retrouver un engagement occupationnel dans sa vie quotidienne et dans sa communauté, afin de favoriser la participation sociale en vue d’une réhabilitation psychosociale. Le but de cette étude était d’interroger la pratique professionnelle des ergothérapeutes sur le travail de la participation sociale chez les personnes dépressives. Méthode : Ce travail est fondé sur une méthode qualitative, sous forme d’entretiens semi-directifs. Deux ergothérapeutes ont été interrogés. Chaque entretien a ensuite été analysé en fonction des concepts de la participation sociale, de la réhabilitation psychosociale, et du modèle de l’occupation humaine. Résultats : Les ergothérapeutes interrogés considèrent que la dépression a un impact sur la participation sociale. Cela est notamment dû au désinvestissement dans les activités quotidiennes et les rôles sociaux, et à l’impact sur l’environnementsocial, puisque la dépression mène souvent vers un isolement. Les ergothérapeutes valorisent l’accompagnement extrahospitalier. Cela permet d’accompagner la personne dans les activités signifiantes dans son milieu de vie, et de retrouver ainsi le pouvoir d’agir, un équilibre occupationnel et un mieux-être au quotidien. Ils travaillent également les habiletés sociales à travers le groupe. Ces démarches favorisent la participation sociale. Conclusion : L’accompagnement extrahospitalier semble favoriser la participation sociale. En proposant un suivi thérapeutique adapté au quotidien, l’ergothérapeute aidera la personne à retrouver un équilibre occupationnel et relationnel. Cette approche s’inscrit dans la démarche de la réhabilitation psychosociale, puisque le but de l’ergothérapeute est que la personne puisse s’impliquer dans ses activités et rôles sociaux dans sa communauté, afin de s’accomplir pleinement. Une future étude pourrait être intéressante pour analyser l’effet des actions préventives à visées communautaires dans le but de diminuer les risques de dépression.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
dépression
dépression
ergothérapie
ergothérapie
Personna +
dépression
soutien social
personnes
trouble dépressif
depression
participation sociale

---
N3-AUTOINDEXEE
Comment l'infirmière peut-elle faire émerger les forces de l'adulte hospitalisé afin de prévenir la dépression post-AVC ? travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/327587?ln=fr
Ce travail implique l'infirmière dans la recherche des forces pour prévenir la dépression chez l'adulte hospitalisé dans le contexte d'un accident vasculaire cérébrale. L'objectif de cette revue de littérature est de répondre à la question : comment les infirmières peuvent-elles faire émerger les forces de la personne hospitalisée afin de prévenir la dépression post-AVC ? Pour y répondre, une recherche dur trois bases de données a été effectuée. Les articles trouvés ont été triés selon le titre, le résumé et le type de la population cible
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
hospitalisation
métier
lieu de travail
prévenance
Travail
Travail
adulte
dépression
Adulte
cathétérisme veineux central
Adulte
dépression
adulte
trouble dépressif
accident cérébrovasculaire
dépression
hospitalisation
depression

---
N3-AUTOINDEXEE
Troubles dépressifs traités par thérapie cognitivo-comportementale effectuée par des infirmiers spécialisés en corrélation avec le retour au travail: travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/327646?ln=fr
Cette revue de littérature a pour objectif de comprendre comment une thérapie cognitivo-comportementale permet de soigner les troubles dépressifs tout en proposant un retour au travail. Le but est de promouvoir les bienfaits des traitements non-médicamenteux sur des personnes souffrant de troubles dépressifs qui influent sur leur carrière professionnelle ou, se retrouvant au chômage à cause de ceux-ci, à travers la vision des soins élaborée par Martha Rogers dans sa théorie visant au bien-être
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
trouble dépressif
depression
thérapie comportementale
thérapie cognitive
Trouble du comportement
trouble dépressif
Troubles du comportement
Travail
Infirmiers spécialisés
Travail
dépression
métier
Thérapie comportementale
troubles du comportement
reprise du travail

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation préliminaire d'un programme de réadaptation conçu pour promouvoir le retour au travail chez les individus souffrant de douleur musculosquelettique et de dépression.
https://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/video/i/100442/n/readaptation-retour-travail-musculosquelettique-depression
Michael Sullivan, professeur à McGill, explique les trois aspects de la psychologie de la douleur: l'impact de la douleur sur la santé mentale, la douleur chronique comme forme de dépression et l'impact de la dépression sur la douleur.
2019
IRSST - Institut de Recherche Robert-Sauvé en Santé et en Sécurité du Travail
Canada
enregistrement vidéo
Travail
conception
réadaptation fonctionnelle
évaluation de programme
depression
douleur musculosquelettique
douleur de l'accouchement
dépression
douleur
dépression
Processus du bouc émissaire
métier
dépression
Travail
programmes
Réadaptation
trouble dépressif
personnes
reprise du travail
réadaptation professionnelle
travail
Réadaptation

---
N2-AUTOINDEXEE
Les interventions psychologiques sont-elles efficaces pour les personnes souffrant à la fois de dépression et de troubles liés à l’usage de substances?
https://www.cochrane.org/fr/CD009501/les-interventions-psychologiques-sont-elles-efficaces-pour-les-personnes-souffrant-la-fois-de
Quel est l’objectif de la revue ? Le but de cette revue Cochrane était de déterminer si des interventions psychologiques (avec ou sans pharmacothérapie) sont efficaces dans le traitement de la comorbidité entre dépression et troubles liés à l'usage de substances. Les chercheurs de Cochrane ont recueilli et analysé toutes les études pertinentes pour répondre à cette question. Messages clés Aucune conclusion ne peut être tirée quant à l'efficacité des interventions psychologiques pour le traitement de la comorbidité entre dépression et troubles liés à l’usage de substances, en raison du faible nombre d'études et de la très faible qualité des données probantes. Davantage d'études de bonne qualité comparant les interventions psychologiques à l'absence de traitement, au traitement retardé, au traitement habituel et à d'autres interventions psychologiques sont nécessaires.
2019
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Psychologie
depression
dépression
trouble dépressif
trouble dépressif
Personna +
psychologie
personnes

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévenir la dépression postpartum: prédicateurs de l'auto-efficacité parentale: revue de littérature
http://doc.rero.ch/record/328084?ln=fr
Contexte : En Suisse, chaque année, 15 % des mères ayant accouché - soit 13'000 femmes -, souffrent d’une dépression postpartum. Cette maladie est souvent sous-évaluée, sous-diagnostiquée et sous-traitée. Les infirmières devraient travailler sur le concept de l’auto-efficacité de Bandura afin d’intervenir de manière efficace. Une haute auto-efficacité parentale serait autant un facteur de protection qu’une aide à la gestion de la dépression postpartum. But : Le but de ce travail est d’identifier les prédicteurs de l’auto-efficacité parentale en vue de déduire les interventions infirmières. Ceci permettrait de renforcer l’auto-efficacité parentale afin de prévenir et réduire l’incidence de la dépression postpartum. Méthode : Sept études quantitatives publiées entre 2008 et 2018 ont été choisies dans les banques de données PubMed et CINAHL. Elles ont été sélectionnées grâce aux critères d’inclusion et d’exclusion ainsi qu’à leur évaluation à travers des grilles d’analyses. Résultats : Les prédicteurs se divisent en cinq catégories : les caractéristiques socio-démographiques, le soutien social, la santé mentale des mères, l’expérience des mères et l’allaitement. Discussion : Le revenu, le soutien social, la santé mentale, la multiparité et l’allaitement sont des prédicteurs importants pour une auto-efficacité parentale élevée. Conclusion : Les infirmières devraient avoir plus de connaissances sur la dépression postpartum ainsi que sur les prédicteurs de l’auto-efficacité. Des tests de dépistage, des formations, du soutien social, des soins relationnels et des interventions propres à la culture devraient faire partie des interventions infirmières
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
prévenance
trouble dépressif
dépression
Littérature
dépression
depression
dépression
littérature de revue comme sujet
auto-efficacité

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence de la symptomatologie dépressive et exposition aux facteurs professionnels psychosociaux chez les actifs affiliés à la Mutualité sociale agricole de cinq départements en 2010 : résultats de la phase pilote de la cohorte Coset-MSA
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/prevalence-de-la-symptomatologie-depressive-et-exposition-aux-facteurs-professionnels-psychosociaux-chez-les-actifs-affilies-a-la-mutualite-sociale
Introduction : La phase pilote de la cohorte Coset-MSA a permis d’évaluer, chez les actifs affiliés à la Mutualité sociale agricole (MSA) de cinq départements, la prévalence de la symptomatologie dépressive selon des caractéristiques sociodémographiques et professionnelles, de décrire les expositions aux facteurs professionnels psychosociaux et la prévalence de la symptomatologie dépressive selon ces expositions.
2019
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
dépression
depression
effets de l'exposition à un agent externe
ayant comme résultat
Fracture
Facteurs psychosociaux
facteur
socialisme
psychologie
Pilotes
dépression
depression
signes et symptômes
trouble dépressif
exposition professionnelle
maladie de Still débutant à l'âge adulte
prévalence
dépression
Mutualité

---
N1-SUPERVISEE
Critères diagnostiques de l'épisode dépressif selon la CIM-10 (F32)
http://www.cercle-d-excellence-psy.org/informations/cim-et-dsm/cim-10/epis-depressif-f32/
Symptômes typiques ; Symptômes autres ; Critères de sévérité
2019
false
false
false
Cercle d'excellence sur les psychoses
France
français
information scientifique et technique
épisodes dépressifs
trouble dépressif
signes et symptômes
trouble dépressif

---
N3-AUTOINDEXEE
Syndromes anxio-dépressifs chez les patients admis en réanimation: étude observationnelle, prospective, multicentrique, un jour donné, MOOD ICU
http://www.sudoc.fr/233776443
Introduction. De nombreuses études ont montré l'existence de troubles psychiatriques au décours de l'hospitalisation en réanimation et de facteurs de risque de développer ces pathologies psychiatriques. Aucune étude n'avait évalué la fréquence des troubles psychiatriques pendant l'hospitalisation en réanimation. Méthode. L'objectif principal de cette étude était d'évaluer la fréquence des symptômes anxieux et/ou dépressifs des patients hospitalisés en réanimation. Les objectifs secondaires étaient d'évaluer la fréquence de prescription d'anxiolytiques et d'antidépresseurs en réanimation et d'identifier les facteurs associés indépendamment à ces troubles psychologiques pendant l'hospitalisation en réanimation. Etude de cohorte transversale française multicentrique, selon un schéma ‘un jour donné'. Tous les patients hospitalisés depuis plus de 48 heures en service de réanimation (hors unité de soins continus) étaient éligibles. L'évaluation de l'état thymique du patient était réalisée par le médecin et l'infirmier s'occupant du patient le jour de l'étude. Résultats. 81 services de réanimation, majoritairement de réanimation médicale, ont participé à l'étude, permettant l'inclusion de 799 patients. 389 patients étaient ressentis anxieux et/ou déprimés (SAD) par les soignants (51.0%, IC95% [47.3-54.6]). La prescription pendant le séjour de traitement à but anxiolytique concernait 21,2% des patients et celle à visée antidépressive concernait seulement 5,1% des patients. En analyse multivariée, les facteurs de risque associés de manière indépendante à la perception d'un SAD par les soignants étaient : un antécédent de syndrome anxiodépressif avec OR 1.75 (IC95% [1.19-2.57], p 0,004), l'annonce d'une maladie grave et/ou d'une perte d'autonomie au cours du séjour en réanimation avec OR 2,12 (IC95% [1.32-3.43], p 0,002), la réalisation d'une trachéotomie au cours du séjour avec un OR 2,04 (IC95% [1.08-3.85], p 0,03), la prescription de neuroleptique au cours du séjour avec un OR 1.94 (IC95% [1.20-3.14], p 0,003), et la séance de lecture par un tiers au cours du séjour avec un OR 2.01 (IC95% [1.08-3.74], p 0.03). La survenue d'au moins une défaillance viscérale au cours du séjour était retrouvée comme un facteur protecteur du SAD avec OR 0,57 (IC95% [0.33-0.99], p 0,03). Discussion. Malgré certains biais tels que l'évaluation subjective de l'état thymique des patients en réanimation, cette étude soulève la fréquence importante des SAD en réanimation, permet un état des lieux des prescriptions des antidépresseurs et anxiolytiques et d'évaluer les facteurs associés aux SAD pendant la réanimation. Les perspectives d'avenir sont nombreuses avec une étude de cohorte permettant un suivi des patients après leur sortie de réanimation, une étude pharmacologique évaluant l'efficacité des thérapeutiques pendant l'hospitalisation sur les SAD au décours de la réanimation.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
dépression
depression
patients
étude multicentrique
dépression
a comme patient
Syndrome dépressif
études multicentriques comme sujet
trouble dépressif
études prospectives
depression
Prospectives

---
N3-AUTOINDEXEE
Coordination des soins des patients dépressifs : perceptions croisées entre psychiatres et médecins généralistes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02127897
Contexte : Le médecin généraliste est le premier professionnel consulté lors de symptômes de santé mentale. Mais deux médecins sur trois se disent insatisfaits de la coopération avec les professionnels spécialisés. Les objectifs étaient de confronter les perceptions des médecins généralistes et des psychiatres sur leur coopération dans la prise en charge des patients dépressifs, de mettre en évidence les freins à une bonne coopération, ainsi que des pistes d’améliorations. Méthode : Etude qualitative par entretiens semi dirigés auprès de généralistes de l’Isère, puis de psychiatres de l’Isère. Analyse thématique selon méthode IPA des 2 sous-groupes par 2 investigateurs et confrontation des thèmes. Résultats : 7 généralistes et 7 psychiatres ont participé. L’étude a exploré l’état actuel de la coordination des soins et ses obstacles au travers de 4 dimensions : les perceptions du rôle de chacun, la communication, l’adressage et les pratiques de chacun. Les limites des psychiatres n’étaient pas perçues par les médecins généralistes, une offre de soins insuffisante a été soulignée ainsi qu’un manque de confiance et de communication entre les intervenants. Discussion : Les résultats de l’étude concordent avec la littérature. Plusieurs pistes d’améliorations semblent répondre aux obstacles mis en évidences comme plus de rencontres, formations et projets locaux interdisciplinaires ou le développement d’outils numériques. Le projet de loi « ma santé 2022 » semble vouloir répondre à ces attentes des professionnels de santé.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
médecins généralistes
psychiatres
dépression
depression
a comme patient
hybridation génétique
soins aux patients
depression
coordination
Perception
personnes atteintes de troubles mentaux
dépression
perception
Perception
perception
trouble dépressif
psychiatre
dépression
Médecins
soins infirmiers en psychiatrie
psychiatrie

---
N1-SUPERVISEE
Traitement à long terme pour les personnes souffrant de dépression persistante
https://www.cochrane.org/fr/CD012855/traitement-long-terme-pour-les-personnes-souffrant-de-depression-persistante
Pourquoi cette revue est-elle importante ? Les troubles dépressifs qui persistent pendant au moins deux ans causent des problèmes considérables. Même après un traitement réussi, ils réapparaissent fréquemment. Les traitements courants sont les antidépresseurs et les traitements psychologiques (thérapies par la parole), ou une combinaison des deux. Les traitements à long terme devraient prévenir la récidive des symptômes dépressifs. Qui s’intéressera à cette revue ? - Personnes souffrant de dépression persistante (depuis plus de deux ans), amis, familles et aidants. - Les médecins généralistes, psychiatres, psychologues cliniciens, psychothérapeutes et pharmaciens.
2019
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
antidépresseurs
adulte
temps
récidive
trouble dépressif
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
trouble dépressif

---
N2-AUTOINDEXEE
Impact de l’alimentation sur les troubles dépressifs de l’adulte et leur prise en charge : synthèse de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02157713
La dépression est une pathologie psychiatrique fréquente impactant lourdement la qualité de vie des patients et la charge globale des coûts liés à la santé. Ses mécanismes physiopathologiques ne sont pas encore complètement élucidés, et plusieurs hypothèses ont été proposées. La prise en charge thérapeutique actuelle comporte les psychothérapies, les traitements médicamenteux et les techniques de stimulation cérébrale. Les éléments d’hygiène de vie comme l’alimentation et l’exercice physique représentent des facteurs importants de prévention et de prise en charge de nombreuses maladies chroniques dont les maladies métaboliques, cardiovasculaires, neurodégénératives et les cancers. Récemment, les connaissances sur l’axe microbiote-intestin-cerveau sont venues apporter de nouveaux éléments de compréhension du lien entre pathologies neuropsychiatriques et alimentation. Celle-ci est essentielle pour apporter les nutriments nécessaires au bon fonctionnement cérébral. Les études tendent à montrer un impact négatif de certaines carences nutritionnelles (vitamines B, C, D, acides gras omega-3, zinc, magnésium, fer, tryptophane, SAMe) et un impact positif de leur supplémentation sur les troubles dépressifs. Une association significative est retrouvée entre la qualité de l’alimentation et la diminution du risque de dépression, et notamment avec l’observance d’un régime de type méditerranéen. Les études cliniques prospectives récentes évaluant l’efficacité d’interventions diététiques dans la prise en charge de la dépression apportent des résultats encourageants pour poursuivre les recherches et commencer à prendre en compte ces nouvelles données dans la pratique clinique.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
trouble dépressif
dépression
trouble d'alimentation
trouble dépressif
Adulte
Troubles de l'alimentation
gestion des soins aux patients
Littérature
trouble de l'alimentation
Adulte
ostéosynthèse
Alimentation
littérature
adulte
consommation alimentaire
depression
adulte

---
N2-AUTOINDEXEE
Dysphorie de genre chez l'enfant et l'adolescent: identité de genre, anxiété, dépression et qualité de vie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02169299
Objectif : évaluer au sein d’un groupe d’adolescents présentant une dysphorie de genre leur identité de genre et le type de dysphorie de genre présentée, l’intensité de leur anxiété et ressentis dépressifs, ainsi que la perception de leur qualité de vie à 2 moments de leur trajectoire espacés d’un an, afin d’observer d’éventuelles évolutions en regard avec leur prise en charge. Matériel et méthode : j’ai réalisé une étude observationnelle prospective qualitative, au sein du Centre Hospitalier Spécialisée Valvert à Marseille, de janvier 2018 à février 2019. Les patients inclus étaient ceux reçus au sein de la consultation de pédopsychiatrie centrée sur les problématiques liées au genre durant la période d’inclusion. L’évaluation de l’identité et de la dysphorie de genre était réalisée à l’aide de 3 questionnaires et celle de la santé psychique à l’aide de 5 questionnaires (validés au niveau international). Elle a été réalisée à 2 temps : de janvier à mars 2018 (t1) puis de décembre 2018 à février 2019 (t2), soit 9 à 11 mois plus tard. Résultats : le groupe d’étude était constitué de 6 adolescents, 5 adolescents FtM (female-to-male) et une adolescente MtF (male-to-female), âgés de 16 ans 2 mois à 17 ans 3 mois lors de l’inclusion. Cinq d’entre eux ont réalisé les 2 temps de l’évaluation, un d’entre eux n’a réalisé que le t1. Les résultats obtenus concernant l’évaluation de l’identité et de la dysphorie de genre sont les suivants : tous les adolescents du groupe expriment avec stabilité leur sentiment d’incongruence de genre, sa dimension dysphorique et leur désir de traitement hormono-chirurgical. En revanche, ils expriment cette affirmation transgenre de différentes façons, dans un registre cognitif et/ou affectif, de l’intime et/ou des rôles de genre, de façon claire et harmonieuse ou au contraire avec ambivalence, parfois confusion. Ils expriment également différentes attentes du traitement hormono-chirurgical, parfois adaptées, parfois irréalistes. Les résultats obtenus concernant l’évaluation de l’anxiété, de la dépression et de la qualité de vie sont les suivants : les 5 adolescents FtM présentent aux 2 temps de l’étude des scores d’anxiété et de dépression pathologiques, ainsi qu’une perception de leur qualité de vie globalement insatisfaisante, à différents degrés au niveau interindividuel et avec différentes évolutions entre les 2 temps pour chacun d’entre eux. L’adolescente MtF présente quant à elle des scores correspondant à l’absence de trouble anxieux et dépressif, ainsi qu’une amélioration de la perception de sa qualité de vie. Conclusion : cette étude montre l’hétérogénéité clinique de la dysphorie de genre et de son expression, ainsi que la présence d’une forte comorbidité anxiodépressive et la perception d’une qualité de vie globalement insatisfaisante chez les adolescents de l’étude, dévoilant de complexes enjeux diagnostiques et thérapeutiques.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
enfant
Enfant
qualité de vie
dépression
anxiété
dépression
Enfant
identité de genre
trouble dépressif
Enfant
dépression
humeur anxieuse
anxiete
enfant
dysphorie sexuelle
depression
anxiété
Dysphorie de genre
Enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
L’utilisation des pratiques psycho corporelles par les ergothérapeutes auprès de patients anxieux et dépressifs
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269165
Les troubles anxieux et dépressifs touchent une grande partie de la population française et représentent un enjeu majeur de la santé publique. En réponse à ce phénomène, de nombreuses pratiques non médicamenteuses susceptibles d’aider ce public, telles que les pratiques psycho corporelles, tendent à se développer, et de plus en plus au cours des prochaines années. Cependant, l’ergothérapie, dont les compétences et les domaines d’intervention sont vastes, est souvent méconnue par les acteurs en santé mentale. Ainsi, cette étude s’intéresse au développement de la pratique ergothérapique grâce à l’utilisation de ces pratiques psycho corporelles auprès des patients anxieux et dépressifs. A travers une méthode clinique, ceux-ci travaillant auprès d’une population présentant des troubles anxio-dépressifs seront interrogés. Puis, les données recueillies seront traitées par analyse thématique.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
dépression
trouble dépressif
corps humain
Ergothérapeutes
dépression
dépression
patients
depression
ergothérapeute
a comme patient
Pratique
humeur anxieuse

---
N3-AUTOINDEXEE
Partenariat ergothérapeute/famille et capacités de résilience des patients souffrant de dépression post AVC
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269582
Ce travail cherche à mesurer si un partenariat entre l’ergothérapeute et la famille des patients atteints de dépression post accident vasculaire cérébral (DPAVC) peut avoir un impact sur leurs capacités de résilience. Un protocole expérimental s’appuyant sur les concepts de résilience, partenariat, famille et de systémie, a été mis en place sur plusieurs semaines. Il est mené auprès de personnes souffrant de DPAVC prises en rééducation, ainsi qu’à leurs familles. Pour ce faire, le protocole nécessite la mise en place d’un groupe expérimental et d’un groupe témoin. Des bilans tels que le VK et l’inventaire de Beck seraient menés et comparés durant l’expérience pour mesurer l’impact du partenariat sur la résilience des patients. Ce travail pourrait permettre de mieux évaluer l’intégration des familles dans un soin tourné davantage vers une approche systémique.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
cathétérisme veineux central
patients
aptitude
trouble dépressif
dépression
accident cérébrovasculaire
dépression
dépression
depression
résilience psychologique
a comme patient

---
N3-AUTOINDEXEE
L'efficacité de la pleine conscience comme moyen de prévention de la dépression périnatale: travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/327347?ln=fr
La dépression connaît une croissance conséquente depuis quelques années. Compte tenu de la vulnérabilité des femmes en période périnatale ainsi que la limitation des traitements au cours de celle-ci, de nouvelles méthodes de prévention face à ce trouble doivent être évaluées. La pleine conscience est une approche en plein essor et son application correspond à la grossesse de par sa nature non pharmacologique.Ce travail consiste en une revue de la littérature scientifique récente (moins de dix ans). Elle est limitée à cinq articles sélectionnés dans les bases de données Pubmed et CINAHL à l'aide des mots-clés tels que depression, mindfulness-based cognitive therapy, pregnancy et postpartum entre mars 2018 et mars 2019. Chaque article évalue l'efficacité, la faisabilité et l'acceptabilité du programme Mindfulness-Based Cognitive Therapy (MBCT) chez des populations à risque de dépression ou non, en période pré et/ou postnatale
2019
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
dépression
conscience
travail
trouble dépressif
depression
Travail
dépression
métier
dépression
pleine conscience

---
N2-AUTOINDEXEE
Dépression et douleurs musculosquelettiques – Évaluation préliminaire d'une approche de réadaptation axée sur la promotion du retour au travail
https://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication-irsst/i/101049/n/depression-douleurs-musculosquelettiques
Nombre de personnes ayant subi une blessure au travail présentent des symptômes de douleur et de dépression. La combinaison de symptômes de douleur et de dépression peut avoir un effet négatif sur le rétablissement de l’individu. La présence de symptômes de dépression peut nuire à la capacité d’accomplir de nombreuses activités importantes de la vie quotidienne, inclusion faite des activités professionnelles. Des études ont démontré que les travailleurs blessés qui présentent des symptômes de dépression demeurent absents du travail deux fois plus longtemps que les travailleurs blessés non dépressifs. Les interventions utilisées pour traiter la douleur et l’incapacité fonctionnelle chez les travailleurs blessés s’avèrent nettement moins efficaces lorsque ces derniers présentent aussi des symptômes de dépression. De nombreux cliniciens et chercheurs ont réclamé le développement et l’évaluation de traitements précisément conçus pour répondre aux besoins des travailleurs blessés qui présentent des symptômes de douleur et de dépression.
2019
IRSST - Institut de Recherche Robert-Sauvé en Santé et en Sécurité du Travail
Canada
rapport
Travail
Réadaptation
mesure de la douleur
Travail
reprise du travail
depression
régions promotrices (génétique)
douleur
dépression
trouble dépressif
réadaptation fonctionnelle
douleur musculosquelettique
dépression
métier
dépression
réadaptation professionnelle
Réadaptation
travail

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs associés à la douleur psychologique chez des patients souffrant de dépression
http://www.sudoc.fr/241032636
Introduction : La douleur psychologique est souvent considérée comme centrale dans le passage à l’acte suicidaire. Mais il reste à en identifier les déterminants. Notre objectif était d’identifier les facteurs cliniques associés à la douleur psychologique chez des sujets déprimés et d’évaluer le lien avec la suicidalité. Méthode : Nous avons recruté 515 patients déprimés aux urgences post urgences psychiatriques du CHU de Montpellier. La douleur psychologique actuelle et maximale sur les 15 derniers jours a été mesurée à la l’aide d’une échelle numérique parallèlement à plusieurs facteurs sociodémographiques et cliniques (dépression, impulsivité, labilité affective, raisons de vivre, histoire de trauma dans l’enfance, comorbidités psychiatriques). Résultats : La douleur psychologique actuelle et moyenne ont différents facteurs associés en commun, notamment le fait d’être fumeur, d’avoir un trouble anxieux, un trouble du comportement alimentaire, un PTSD, de prendre des anxiolytiques, à la dépression, à la douleur physique actuelle et maximale et à l’impulsivité totale. De manière intéressante, les deux douleurs psychologiques ont aussi des facteurs associés qui leur sont propres. La douleur psychologique actuelle est associée au fait d’être une femme, à la prise d’antipsychotique, aux tentatives de suicide non violentes. Quant à la douleur psychologique maximale, elle est associée à l’âge, au trouble bipolaire, à l’abus d’alcool, à la non prise d’antiépileptique, à la non prise de lithium, aux maltraitances dans l’enfance et à l’intensité affective. Parmi les symptômes dépressifs, ceux expliquant partiellement la douleur psychologique sont la tristesse à 45% pour la douleur ps chologique actuelle et la tristesse et la culpabilité chacune à 26% pour la douleur psychologique maximale. Enfin pour le lien entre les idées suicidaires et la douleur psychologique, il est montré que la douleur psychologique maximale était significativement plus importante chez les patients suicidants par rapport aux patients non suicidants. Conclusion : La douleur psychologique est une dimension à part entière à laquelle la dépression participe mais elle ne peut être confondue avec cette dernière. Elle joue un rôle dans le risque suicidaire et pourrait être une cible thérapeutique pertinente
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
dépression
psychologie
Processus du bouc émissaire
Psychologie
patients
douleur
Douleur
facteur
Facteurs psychologiques
dépression
trouble dépressif
a comme patient
depression
dépression
douleur

---
N3-AUTOINDEXEE
Aspects cliniques et neurofonctionnels impliqués dans le cours évolutif de la dépression : l’expérience d’une cohorte en soins courants
http://www.theses.fr/2018REN1B055
Le but de ce travail est d’étudier deux dimensions sémiologiques, identifiées dans la littérature comme associées au trouble dépressif résistant, l’anxiété et l’apathie. Ces marqueurs cliniques et leurs corrélats radiologiques seront ensuite testés dans une analyse longitudinale du pronostic à 6 mois d’une cohorte de patients souffrant de dépression. Les données originales de ce travail sont issues de la cohorte LONGIDEP. Cette étude prospective, naturalistique, a été menée chez des patients souffrant d’un épisode dépressif majeur qui bénéficiaient, dans le cadre des soins courants, d’une évaluation clinique, neuropsychologique et d’une imagerie cérébrale à l’inclusion. Une nouvelle évaluation a été proposée à 6 mois de l’inclusion. Cette étude nous a permis de montrer que 1) l’apathie dans la dépression est associée à un profil clinique et physiopathologique spécifique, 2) l’analyse catégorielle et sémiologique de l’anxiété dans une population de sujet déprimés résistants n’étaient pas concordantes. Les déprimés résistants présentaient une hyperperfusion amygdale centro-médiane, 3) l’anxiété trait, un pattern cognitif associé à la mémoire visuo-spatiale étaient prédictifs d’une évolution péjorative de la dépression. Des anomalies structurales de régions impliquées dans la régulation émotionnelle et plus précisément l’adaptation au danger/peur, étaient associées à une évolution péjorative de la dépression. Des deux dimensions sémiologiques étudiées, l’anxiété apparaît être impliquées dans le pronostic de la dépression. L’étude des liens entre l’anxiété et les troubles de la motivation est une perspective de recherche pour la dépression résistante.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
depression
trouble dépressif
dépression
dépression
soins
dépression
ayant l' aspect

---
N3-AUTOINDEXEE
Etude des marqueurs olfactifs de différenciation des troubles affectifs : différences entre la dépression bipolaire et unipolaire
http://www.theses.fr/2018TOUR3308
L’objectif de ce travail est de vérifier l’hypothèse selon laquelle les troubles olfactifs peuvent êtres des marqueurs de la dépression et différencier entre dépression unipolaire et dépression bipolaire. Dans ce projet, nous avons évalué et comparé les capacités olfactives de plusieurs groupes de sujets : patients en dépression unipolaire ou bipolaire, symptomatique ou en rémission, ainsi que des témoins sains. Nos résultats confirment la présence de marqueurs olfactifs d’état (seuil et mémoire olfactive, identification des odeurs), et de trait (jugement hédonique et émotionnel) de la dépression unipolaire et des marqueurs d’état (mémoire olfactive) et de trait (jugement hédonique et émotionnel, identification des odeurs et mémoire olfactive) de la dépression bipolaire. Nous avons aussi trouvé des marqueurs de différenciation des dépressions unipolaire et bipolaire (jugement hédonique). Il s’agit de la première étude différenciant la dépression unipolaire de la dépression bipolaire à travers les marqueurs sensoriels. D’autres études sont nécessaires afin de montrer l’utilité de l’olfaction dans la prise en charge des troubles de l’humeur.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
depression
troubles de l'olfaction
trouble bipolaire
Affect
Dépression unipolaire
troubles affectifs
collecte de données
trouble dépressif
dépression
Trouble affectif
dépression
Dépression bipolaire
odorat
antigènes de différenciation
affect

---
N3-AUTOINDEXEE
Trouble dépressif caractérisé
https://www.medg.fr/trouble-depressif-caracterise
2018
MedG - petite Encyclopédie Médicale pour professionnels de santé
France
matériel enseignement
information scientifique et technique
trouble dépressif
depression
trouble dépressif
dépression

---
N2-AUTOINDEXEE
La dépression
https://www.boitedecision.ulaval.ca/boite-a-decision/?tx_tmboites_tmboitesmain%5Bclear%5D=1&tx_tmboites_tmboitesmain%5Bboite%5D=58
La dépression cause des sentiments persistants de tristesse, d'inutilité et peut enlever l'envie de faire des activités qu'on trouve normalement agréables. Elle interfère avec la vie quotidienne et le fonctionnement normal, et peut changer l'humeur et les pensées d'une personne. Elle peut aussi causer des troubles de mémoire et d'attention et des problèmes physiques comme de la douleur, des problèmes de digestion, des troubles du sommeil ou de la fatigue.
2018
Boîte à décision
Canada
information scientifique et technique
information patient et grand public
dépression
dépression
trouble dépressif
depression
dépression

---
N2-AUTOINDEXEE
Du mind-wandering à la rumination dans la dépression : aspects physiopathologiques et pistes de prévention
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02056477/document
Nous décrivons dans un premier temps les liens entre mind-wandering (MW), rumination et dépression. Le MW se réfère au phénomène fréquent et comment de penser à autre chose que ce que l’on est entrain de faire. Lorsqu’il devient moins flexible et que les idées qui le constituent sont négatives et répétitives, il s’apparente à de la rumination. La rumination est un facteur de risque et un symptôme pronostic clé du trouble dépressif. MW et rumination sont la cible de nouvelles thérapeutiques comme la méditation de pleine conscience et peuvent être visées par les nouveaux outils de neuromodulation. Dans un second temps nous rapportons la méthode et les résultats d’une étude comportementale effectuée dans le but d’explorer les différences de MW entre des sujets présentant des symptômes dépressifs et des sujets témoins. Les sujets ont passé une tâche de vigilance monotone afin de générer et évaluer leur MW. Nos résultats ont permis de mettre en évidence une plus grande focalisation des sujets dysphoriques sur leur MW ainsi qu’une variabilité augmentée de l’allocation de leurs ressources attentionnelles. Nous discutons l’interprétation de nos résultats et en particulier l’importance de la variable de métacognition dans le caractère délétère ou non du MW.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
trouble dépressif
dépression
ruminants
dépression
ayant l' aspect
rumination
depression
dépression
depression

---
N2-AUTOINDEXEE
Phytothérapie et Microbiote : deux approches intéressantes dans la prise en charge de la dépression
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01962221/document
La prévalence du nombre de personne touché par la dépression, dans notre société occidentale est en constante augmentation. Il est à considérer premièrement les modalités d'action des traitements actuels qui se limitent uniquement, à moduler la neurotransmission monoaminergique, diminuée dans cette affection, bannissant d'autres grands systèmes impliqués tels que l'inflammation, l'activation de l'axe corticotrope, l'hérédité et le contexte environnemental qui confèrent en la survenue de cette pathologie. Il est à noter une réelle limite quant à ces traitements qui présentent à la fois, de nombreux effets indésirables sans compter l'importance des interactions médicamenteuses possibles. Pour répondre à cette démarche de prise en charge plus holistique, l'étude du microbiote intestinal tend à apporter des réponses pour la prévention et l'amélioration des troubles dépressifs. Bien que la compréhension de sa mécanique complexe soit encore fragile, de nouvelles pistes s'ouvrent quant à l'implication de certaines souches bactériennes responsables de dysbioses dont les conséquences mettraient à défaut les grands systèmes impliqués dans la survenue de la dépression. Enfin, l'étude de la phytothérapie qui est la base de notre science pharmaceutique, est une alternative de choix du fait qu'elle présente de réels effets thérapeutique sans survenue d'effets indésirables. Elle accueille cette démarche de prise en charge « globale » par sa modalité de synergie d'action des principes actifs de la plante. Elle présente de nombreux effets, sur différents systèmes, dont ceux impliqués dans la pathologie dépressive pour les plantes choisies.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
depression
depression
phytothérapie
gestion des soins aux patients
trouble dépressif
dépression
dépression
microbiote
dépression

---
N2-AUTOINDEXEE
Quel impact des benzodiazépines dans le traitement par électroconvulsivothérapie des patients souffrant de troubles dépressifs ?
http://www.sudoc.fr/232948356
INTRODUCTION : l’Electroconvulsivothérapie (ECT) est un des traitements les plus efficaces pour la prise en charge d’un état dépressif caractérisé (EDC), notamment en cas de résistance pharmacologique. Du fait de leurs propriétés pharmacologiques, les benzodiazépines (BZD) ont été suspectées de diminuer l’efficacité de l’ECT et de potentialiser ses effets indésirables mnésiques. OBJECTIF :évaluer l’impact des BZD sur l’effet clinique, la tolérance et sur les paramètres d’une cure d’ECT chez des patients traités pour un EDC. METHODE : 70 patients, présentant un EDC, et recevant une cure d’ECT avec méthode de titration ont été divisés rétrospectivement en deux groupes, selon la coadministration ou non de BZD. Nous avons comparé dans les deux groupes les scores MADRS (Montgomery-Asberg Depression Rating Scale), et les paramètres des crises (seuil épileptogène et durée clinique/EEG des crises). Deux sous-groupes (43 patients au total) ont été comparés en évaluant leurs scores aux tests MOCA et MMSE. RESULTATS : le groupe non-BZD présentait un taux de rémission significativement plus faible que le groupe BZD (52% vs 81.2%, p 0.02). La diminution du score MADRS était moindre dans le groupe BZD que dans le groupe non BZD. Il n’a pas été retrouvé de différence significative entre les 2 groupes concernant les paramètres des crises (seuils épileptogènes et durées des crises). Il n’a été pas retrouvé de différence significative entre les 2 groupes concernant les scores finaux aux tests MOCA et MMSE. CONCLUSION : la coprescription de BZD est associée à une augmentation de l’effet clinique des ECT dans le traitement de l’EDC mais n’est pas associée à une majoration des troubles cognitifs induits par ce traitement, en placement bitemporal des électrodes, et avec une méthode de titration individuelle du seuil épileptogène. Des études ultérieures sont nécessaires pour comprendre l’interaction entre les BZD et l’évolution clinique des patients.
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
a comme patient
depression
depression
thérapeutique
électroconvulsivothérapie
benzodiazépine
patients
benzodiazépines
dépression
Electroconvulsivothérapie
trouble dépressif
trouble dépressif
Electroconvulsivothérapie

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude qualitative sur la relation entre le médecin généraliste et le médecin psychiatre dans le cadre de la prise en charge de la dépression dans la métropole lilloise
http://www.sudoc.fr/232928649
Contexte : La dépression est une maladie qui toucherait près de 300 millions de personnes. Le médecin généraliste constitue le premier intervenant en France pour les patients dépressifs. Cependant, près de 2 médecins généralistes sur 3 ne sont pas satisfaits de leur collaboration avec les professionnels en santé mentale dans le cadre de la prise en charge de patients dépressifs. Pourtant, ils seraient environ 82 % à considérer qu’une coopération avec un professionnel de santé améliore la prise en charge du malade dépressif. Méthode : 12 médecins généralistes et 12 médecins psychiatres exerçant sur la métropole lilloise ont été recrutés pour répondre à des questions sur le sujet au cours d’entretiens individuels semi-directifs. Ces entretiens se sont déroulés sur leur lieu de travail. Le recrutement s’est fait par appel téléphonique puis prise de rendez-vous. Résultats : La qualité des relations entre médecins généralistes et médecins psychiatres nous est apparue mauvaise dans l’ensemble et ceci semble se répercuter directement sur la qualité de leur collaboration. Les médecins généralistes reprochent régulièrement aux médecins psychiatres les délais pour obtenir un rendez-vous mais ils leur reprochent également de ne pas communiquer suffisamment sur leur prise en charge réalisée auprès de leur patient. Cependant, de leur côté, les médecins psychiatres reprochent également aux médecins généralistes un déficit en communication. Leurs courriers d’adressage leur paraissent par exemple parfois insuffisamment étayés. Conclusion : Au vu de la prévalence de la dépression et de son impact économique, il nous paraît regrettable que la collaboration entre les médecins généralistes et les médecins psychiatres soit de mauvaise qualité dans la mesure où celle-ci a une répercussion sur la qualité de prise en charge du patient. Cependant nous pensons que ce problème pourrait être notamment être surmonté en améliorant la communication entre les médecins. En outre, une restructuration des CMP pour impliquer davantage les médecins généralistes dans la prise en charge du malade dépressif pourrait également améliorer la collaboration.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Etudes générales
Médecins
psychiatrie
Médecine générale
dépression
médecins généralistes
depression
Etudes générales
Etudes générales
gestion des soins aux patients
Etudes générales
depression
psychiatres
médecin (médecine générale)
dépression
Etudes générales
dépression
Etudes générales
trouble dépressif
recherche qualitative
psychiatre
Etudes générales
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
Évolution du craving, de l’anxiété, de la dépression, du tabagisme et de la qualité de vie, sous baclofène versus placebo, chez les patients alcooliques de l’essai Bacloville
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01928368/document
Contexte : l’alcoolisme en France est responsable de 49 000 décès chaque année. Il existe peu de traitements pour les patients et leur efficacité est très limitée. En 2004, Olivier Ameisen relate dans un article puis dans un livre grand public la guérison de son alcoolisme grâce au baclofène. Ce traitement est alors utilisé par quelques médecins à la demande de leurs patients. Les résultats sont prometteurs, mais il manque un essai de qualité pour tester l’efficacité du baclofène. L’essai clinique Bacloville est alors réalisé pour évaluer l’efficacité du baclofène chez les patients ayant des problèmes d’alcool. Objectif : l’objectif de ce travail est d’évaluer l’évolution du craving, de l’anxiété, de la dépression, du tabagisme et de la qualité de vie, sous baclofène versus placebo, chez les patients alcooliques de l’essai Bacloville. Méthode : essai contrôlé randomisé pragmatique, prospectif, multicentrique, réalisé en ambulatoire pendant un an, en double aveugle, baclofène versus placebo, chez des patients alcooliques. Résultats : 320 patients ont été inclus, 162 dans le bras baclofène et 158 dans le bras placebo. Les patients sont principalement des hommes (70%) avec un âge médian de 47 ans. La consommation d’alcool moyenne est de 100 g/jour en semaine et 115 g/j le week end. 70% des patients inclus dans l’étude sont fumeurs et fument en moyenne 14 cigarettes par jour. Pour ces patients, on observe une différence significative du craving, à partir de M3 avec l’EVA du craving (4.1 vs 4.8/10, p 0.04) et à M12 avec l’échelle OCDS (10.6 vs 15.6, p 0.002). L’anxiété est également améliorée de façon significative à partir de M6 (22.6% de patients anxieux vs 45.2%, p 0.02). Il n’y a pas de majoration du risque de dépression avec le baclofène (16.0% de patients dépressifs vs 24.4%, p 0.38 à M12). La qualité de vie est améliorée quel que soit le bras de traitement, sans différence significative, tandis que la consommation de tabac est stable tout au long du suivi, sans différence entre les deux groupes. Conclusion : l’amélioration, parfois même la disparition, du craving dans cette étude est en accord avec les autres grandes études réalisées ces dernières années. L’absence de majoration du risque de dépression est rassurante pour la sécurité d’emploi du baclofène. Un travail est ensuite nécessaire avec les patients pour le sevrage tabagique.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
alcoolisme
baclofène
Essais
humeur anxieuse
alcools
a comme patient
BACLOFENE
anxiete
Fumer du tabac
alcool
depression
dépression
Alcooliques
Tabagisme
alcoolisme
tabagisme
dépression
trouble dépressif
Tabagisme
baclofen
placebo
tabagisme
Alcoolisme
Alcoolisme
Alcoolisme
qualité de vie
baclofène
alcool éthylique
dépression
patients
depression
anxiété
alcoolisme
alcool
anxiété
essais
alcooliques

---
N2-AUTOINDEXEE
Diabète et dépression en Martinique : une étude descriptive de prévalence
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01898616/document
Introduction : Diabète sucré et dépression sont deux pathologies à l’origine de problématiques et de coûts de santé publics majeurs. Ils représentent respectivement environ 422 millions et 300 millions de patients atteints dans le monde. En Martinique, 7,99% de la population est atteinte de diabète. Des mécanismes physiopathologiques communs ont été mis en évidence dans ces deux pathologies. L’objectif principal de cette étude était de rechercher la prévalence d’épisodes dépressifs majeurs chez les patients diabétiques de type 2 en Martinique. L’objectif secondaire était d’examiner la prévalence des autres pathologies psychiatriques. Sujets et méthodes : Il s’agissait d’une étude monocentrique anonyme non interventionnelle, réalisée en soins courants entre novembre et avril 2015 incluant tous les patients diabétiques de type 2 hospitalisés dans le service de diabétologie du Dr Fagour au CHU de la Martinique sur cette période. L’entretien psychiatrique comportait la réalisation d’un MINI (Mini International Neuropsychiatric Interview) et d’une échelle HADS (Hospital Anxiety and depression scale), et menait à un diagnostic clinique basé sur les critères nosographiques de la CIM10. Résultats : 50 patients ont été inclus, avec une moyenne d’âge de 54,7 ans. 82% des diabétiques présentaient une autre pathologie somatique. La prévalence d’épisodes dépressifs majeurs était comprise entre 12 et 18% selon l’échelle utilisée. Nous avons retrouvé entre 16 et 22% de troubles anxieux. 10% des patients avaient eu une prise en charge en psychiatrie avant l’hospitalisation. 48% des patients ont été orientés à la sortie vers une prise en charge psychiatrique. Discussion et conclusion : Dépression et anxiété ont des prévalences élevées dans notre échantillon, en effet le taux de prévalence de dépression en France serait de 2,7% selon l’organisation mondiale de la santé. Il convient de diagnostiquer ces pathologies précocement afin d’éviter les complications dont les passages à l’acte suicidaires, chez ces patients ayant accès à des traitements pouvant être létaux si utilisés en surdosage.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Diabète
depression
depression
trouble dépressif
diabète
Martinique
études transversales
dépression
dépression
Études de prévalence
dépression

---
N1-SUPERVISEE
Des interventions d’e-santé pour traiter l’anxiété et la dépression chez des enfants et adolescents atteints de pathologies physiques à long terme
https://www.cochrane.org/fr/CD012489/des-interventions-de-sante-pour-traiter-lanxiete-et-la-depression-chez-des-enfants-et-adolescents
À l’échelle mondiale, plus d’un enfant et adolescent sur dix souffre de pathologies physiques à long terme, telles que l’asthme, le diabète et le cancer. Ils sont plus susceptibles de développer des problèmes psychologiques, qui incluent l’anxiété ou la dépression. Le traitement précoce de ce type de problèmes peut prévenir des difficultés en matière d’amitiés, de vie de famille, d’école et de futurs problèmes de santé mentale. L’accès à une thérapie traditionnellement administrée en face à face peut être difficile en raison du nombre limité de services. À mesure que la technologie s’améliore, et que les thérapies deviennent disponibles sur ordinateurs et téléphones mobiles, des interventions d’e-santé (dispensées par des moyens numériques et allant de simples programmes à base de SMS jusqu’à des programmes multimédias et interactifs, des jeux à finalité pédagogique, des programmes de réalité virtuelle et de rétroaction biologique) pourraient être utiles pour traiter l’anxiété et la dépression chez ces enfants et adolescents.
2018
false
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
enfant
adolescent
troubles anxieux
télémédecine
trouble dépressif

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de la sévérité de la dépression par le QIDS-SR-16 : enquête auprès de 28 médecins généralistes haut-normands sur l'intérêt et la faisabilité de cet outil
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01878669
La dépression est une affection fréquente, touchant près d'un français sur cinq au cours de sa vie. Sur le plan mondial, il s'agit depuis 2017 du premier facteur de morbidité et d'incapacité. Le médecin généraliste occupe une place majeure dans cette prise en charge. Il devra reconnaître les différents degrés de sévérité pour soigner au mieux. Il existe pour cela des outils validés mais leur utilisation est encore anecdotique. Le QIDS-SR16 est un auto-questionnaire validé et reproductible permettant l'évaluation de l'intensité d'un épisode dépressif. Nous avons voulu savoir si ce questionnaire était faisable en médecine générale et s'il présentait un intérêt en pratique
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
depression
supérieur
Accident d'exposition au sang
Médecins
Acantholyse
collecte de données
dépression
haut
depression
dépression
dépression
trouble dépressif
Haute-Normandie
enquêteur
lucite - allergie solaire
epaule douloureuse ex
outil
médecins généralistes

---
N2-AUTOINDEXEE
Soutien social des patients présentant une dépression post-accident vasculaire cérébral : une étude transversale
http://www.sudoc.fr/226145247
Le soutien social est considéré comme un facteur intervenant dans la survenue ou dans l'évolution de nombreuses pathologies générales et notamment psychiatriques. La dépression post-AVC (DPAVC) est une complication survenant fréquemment après un AVC. Nous avons dans ce travail cherché à comparer la qualité du soutien social des patients présentant une DPAVC à celui de patients indemnes. L'objectif secondaire de l'étude était de rechercher les prévalences de la DPAVC d'une part et de l'épisode de stress post-traumatique (ESPT) d'autre part
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
accident vasculaire cerebral
accident vasculaire cerebral
Dépression vasculaire
dépression
accident vasculaire cérébral
accident vasculaire cérébral
soutien social
dépression
patients
trouble dépressif
depression
études transversales
depression
dépression
transverse
accident cérébrovasculaire
a comme patient

---
N2-AUTOINDEXEE
Pratique de thérapie brève type hypnose dans le postpartum précoce chez des mères présentant un trouble anxieux ou dépressif
http://www.sudoc.fr/229062202
Introduction : La prévalence des troubles anxieux et dépressifs dans le postpartum est élevée. Les recommandations restent floues quant à leur prise en charge. Il y a un impact sur la mère et son enfant mise en avant par la théorie de l’attachement. L’hypnose est un outil en expansion en France mais son intérêt n’est que peu prouvé. Des auteurs proposent des liens entre hypnose et théorie de l’attachement motivant la proposition de séances de thérapie brève type hypnose au sein de l’équipe de périnatalité de Montpellier. Objectifs : Evaluer la faisabilité d’une thérapie brève s'inspirant de l'hypnose, dans le postpartum précoce, proposée à des mères ayant un trouble anxieux ou dépressif et son impact sur les symptômes.
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Troubles anxieux
Troubles anxieux
hypnose
précoce
thérapie
période du postpartum
Pratique
hypnothérapie
trouble dépressif
depression
brève
Trouble anxieux
dépression
depression
intervention médicale précoce
trouble dépressif
mères
troubles anxieux
trouble anxieux

---
N1-VALIDE
Les psychothérapies sont-elles efficaces dans le traitement d’une dépression qui ne s’est pas améliorée avec le traitement précédent ?
http://www.cochrane.org/fr/CD010558/les-psychotherapies-sont-elles-efficaces-dans-le-traitement-dune-depression-qui-ne-sest-pas
2018
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
résumé ou synthèse en français
trouble dépressif
psychothérapie
revue de la littérature
adulte

---
N1-VALIDE
Questionnaire sur la santé du patient (QSP-9)
Outils de repérage et d’appréciation de la sévérité des symptômes dépressifs
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Geriatrie/INESSS_FicheOutil_QSP-9.pdf
Le but du QSP-9 est de recueillir de l’information sur la présence et l’intensité des symptômes dépressifs chez des personnes plus à risque, notamment chez des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer (MA) ou d’un autre trouble neurocognitif (TNC).
2018
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
outil clinique
Dépistage de masse
trouble dépressif
maladie d'Alzheimer
Troubles neurocognitifs
Questionnaire PHQ-9
Indice de gravité de la maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
Dépression unipolaire et personnalité prémorbide : version francophone du Criteria for Typus Melancholicus
https://orbi.uliege.be/handle/2268/209652
Le Typus Melancholichus (TM) est un mode de fonctionnement psychologique pré-mélancolique décrit par Tellenbach et Kraus, caractérisé par le besoin d’ordre, un caractère consciencieux, une référence rigide à la norme et une intolérance à l’ambiguïté. Cette étude présente un outil susceptible de discriminer la présence d’un sous-groupe TM parmi une population de sujets dépressifs unipolaires. Afin d’objectiver l’existence de ce sous-groupe, nous avons traduit le Criteria for Typus Melancholicus (CTM) et l’avons administré à un échantillon de 20 sujets unipolaires et de 20 sujets contrôles. L’hypothèse de recherche était de retrouver une proportion similaire à celle observée dans la littérature (50% de sujets TM dans l’échantillon de sujets unipolaires). Les résultats confirment que la moitié de l’échantillon des sujets unipolaires appartient à un sous-groupe homogène répondant aux caractéristiques TM. Par ailleurs, aucun des sujets contrôles ne correspond aux caractéristiques TM. Ces résultats suggèrent que les traits du TM forment une structure psychopathologique cohérente et typique caractérisant une partie importante des sujets dépressifs. Notre étude identifie, au sein du groupe des sujets unipolaires, une évidente hétérogénéité (TM/nonTM). Cette distinction ouvre la voie à d’importantes perspectives de prise en charge thérapeutique.
2018
false
false
false
ORBI - Open Repository and Bibliography - Université de Liège
France
français
article de périodique
trouble dépressif
dépression
personnalité
depression
depression
personnalité
Personnalité prémorbide
dépression
version
Dépression unipolaire
dépression

---
N2-AUTOINDEXEE
Dépression, épuisement professionnel, mal-être : quelle réalité au sein de notre profession ?
https://www.ordre-infirmiers.fr/assets/files/000/publications/Mal_etre_synthese_enquete_avril%202018.pdf
Aujourd'hui, que ce soit dans la presse, sur les réseaux sociaux mais aussi, et surtout, dans l’exercice quotidien, un certain malaise s'exprime au sein de la profession infirmière, une profession nombreuse (plusieurs centaines de milliers de membres) mais peu encline à s’exprimer publiquement (pas de mouvements sociaux catégoriels, peu de relais politiques et médiatiques). Ces dernières années, des suicides chez des infirmiers ont été déplorés et, dans certains, cas le lien avec l'exercice professionnel a été avéré.
2018
false
false
false
ONI - Ordre National des Infirmiers
France
français
enquête santé
Infirmiers
professions
métier
Epuisement professionnel
dépression
dépression
trouble dépressif
douleur
depression
région mammaire
état d'épuisement émotionnel et physique
dépression
Épuisement professionnel
depression

---
N3-AUTOINDEXEE
Diabète et dépression
Entre liens de causalités et comorbidités
https://www.e-diabete.org/site/interactive_resource/diabete-et-depression-entre-liens-de-causalites-et-comorbidites/
Diabète et dépression sont 2 pathologies en forte croissance au niveau mondial, souvent associées en co-morbidité. Reconnaître et prendre en charge une dépression chez un diabétique est nécessaire pour permettre un bon contrôle de la maladie et une qualité de vie satisfaisante. Il est donc indispensable d’améliorer le dépistage des cas de dépression associés au diabète.
2018
false
false
false
false
e-diabète.org
RDC - République démocratique du Congo
français
cours
enregistrement vidéo
dépression
causalité
comorbidité
dépression
dépression
depression
Diabète
diabète
Polypathologie
trouble dépressif
depression

---
N2-AUTOINDEXEE
Les déprimés sont-ils trop sensibles aux autres ? Contributions de l’imagerie cérébrale à la physiopathologie de la dépression unipolaire
http://www.academie-medecine.fr/les-deprimes-sont-ils-trop-sensibles-aux-autres-contributions-de-limagerie-cerebrale-a-la-physiopathologie-de-la-depression-unipolaire/
La dépression unipolaire est caractérisée par la persistance d’affects négatifs, des difficultés de concentration, d’attention, de la rumination, symptômes qui affectent les capacités d’interaction sociale des patients. Dans ce travail nous passons en revue les données d’imagerie cérébrale qui sous-tendent au niveau neural ces différents symptômes dépressifs.
2018
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
article de périodique
imagerie cérébrale
depression
dépression
sensible
dépression
dépression
trouble dépressif
Imagerie cérébrale
Dépression unipolaire
depression
cerveau
neuroimagerie

---
N1-VALIDE
L'utilisation des inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine pour le traitement des maladies mentales pendant l'enfance et l'adolescence
https://www.cps.ca/fr/documents/position/utilisation-ISRS-traitement-maladies-mentales-pendant-enfance-adolescence
Les plans de prise en charge clinique complets pour traiter la dépression et les troubles anxieux chez les enfants et les adolescents font souvent appel aux inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine (ISRS). Le présent document de principes aborde les données empiriques sur l'efficacité de certains ISRS, les directives de surveillance et les effets indésirables potentiels liés à l'utilisation des ISRS, y compris le risque de pensées et de comportements suicidaires. Il conclut que les ISRS peuvent être efficaces pour traiter la dépression et les troubles anxieux chez les enfants et les adolescents. Non traitées, les maladies dépressives peuvent être plus dommageables que l'utilisation convenable des ISRS. Les médecins devraient s'assurer d'obtenir et de consigner attentivement les symptômes dépressifs et anxieux déjà présents avant de commencer à administrer les ISRS. Après l'amorce de la médication, il faut également suivre les patients de près pour déceler les effets indésirables potentiels, y compris les idéations et les comportements suicidaires.
2018
false
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
trouble dépressif
troubles anxieux
antidépresseurs
inhibiteurs de la capture de la sérotonine
enfant
adolescent
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
Comment, chez les personnes dépressives âgées de vingt-trois à soixante ans, le yoga du rire peut-il impacter sur les symptômes dépressifs et influencer ainsi leur qualité de vie subjective ?
http://doc.rero.ch/record/305892?ln=fr
Introduction : Nous remarquons dans la société actuelle une augmentation significative des troubles psychiques. Selon l'OMS (2017), la dépression est la pathologie mentale la plus fréquente. Notre hypothèse, au début de ce travail, repose sur l’impact positif ou non de l’humour, et de ses effets sur la qualité de vie des personnes dépressives
2017
false
false
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
français
thèse ou mémoire
trouble dépressif
esprit et humour comme sujet
thérapie par le rire

---
N2-AUTOINDEXEE
La dépression en Médecine Générale - La psychothérapie de soutien : une approche spécifique
https://lecmg.fr/wp-content/uploads/2019/02/La-de%CC%81pression-en-MG-2017.pdf
Introduction ; Les traitements psychotropes ; Les prises en charge psychothérapeutiques ; Prise en charge psychologique du patient dépressif par le médecin généraliste ; La place du médecin généraliste dans la prise en charge du patient dépressif ; La relation médecin/patient ; Le médecin généraliste, un psychothérapeute ? ; Les techniques spécifiques en médecine générale ; Une formation spécifique ; Etat des lieux
2017
CMG - Collège de la Médecine Générale
France
recommandation pour la pratique clinique
dépression
psychothérapie
psychothérapie
trouble dépressif
dépression
spécifique
Médecins
depression
dépression
médecine générale

---
N3-AUTOINDEXEE
Patients hospitalisés au Centre Hospitalier du Rouvray en 2012, pour un épisode dépressif majeur : modification du traitement antidépresseur entre l’entrée et la sortie, analyse et conformité aux recommandations
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01647688
Objectif : Nous avons souhaité connaître la modification des prescriptions médicamenteuses entre l’entrée et la sortie des patients hospitalisés pour dépression unipolaire au Centre Hospitalier du Rouvray en 2012 et évaluer leur adéquation aux recommandations
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Patients hospitalisés
Hôpitaux
Hospitalisation
Patients
Antidépresseurs
Traités
Dépression
Recommandations
patients hospitalisés
hôpitaux
hospitalisation
patients
antidépresseurs
thérapeutique
trouble dépressif majeur
dépression
trouble dépressif
Counseling directif
adhésion aux directives
coopération internationale
directives de santé publique

---
N3-AUTOINDEXEE
Expérience d'un groupe d'éducation thérapeutique dans la dépression unipolaire
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01632724
Nous proposons d'expérimenter le premier programme psychoéducatif français pour la dépression : « ENVIE ». L'intervention du groupe comprend 9 séances hebdomadaires. Son but est d'éduquer les patients sur les dernières connaissances concernant la dépression par des séances didactiques et interactives
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
dépression
éducation du patient comme sujet
dépression
trouble dépressif
depression
Éducation
Thérapeutique
dépression
depression
Dépression unipolaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Anxiété, dépression et addiction liées à la communication numérique - Quand Internet, smartphone et réseaux sociaux font un malheur - In : Revue française des sciences de l’information et de la communication
https://rfsic.revues.org/2910
L’article cherche à mieux comprendre les affects négatifs liés aux usages intensifs des technologies de communication numérique : dépendance et « addiction » à Internet, symptômes dépressifs et anxiétés associés aux réseaux sociaux et à la pratique du multitâche médiatique, peur de « rater quelque chose » (FOMO), perception de signaux fantômes stressante et nomophobie liée au smartphone. Dans une perspective transdisciplinaire, l’article analyse les processus psychologiques et psychosociaux, effets et déterminants majeurs des phénomènes impliquant affects négatifs et usages intensifs de la communication numérique. Il ouvre, enfin, de nouvelles perspectives et hypothèses de recherche.
2017
false
false
false
Revues.org : portail de revues en sciences humaines et sociales
France
français
article de périodique
communication
trouble dépressif
anxiete
dépression
commun
Sciences de l'information
addictions
depression
humeur anxieuse
anxiété
Comportement toxicomaniaque
dépression
toxicomanie
soutien social
dépression
depression
Ordiphone
Réseaux sociaux
anxiété
Internet
revue de la littérature
sciences de l'information
revue de la littérature

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévention Dépression Luxembourg
http://www.prevention-depression.lu/
Ce site fait partie intégrante de la campagne nationale de sensibilisation sur la dépression qui a été lancée le 28 novembre 2017. Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la mise en application du Plan National de Prévention du Suicide pour le Luxembourg (2015 à 2019) et a plusieurs objectifs : Améliorer les connaissances du grand public sur la dépression. Faire connaître les signes précurseurs, les symptômes, les traitements, et faciliter le dialogue des personnes concernées avec leur entourage et avec les professionnels de la santé. Bien qu’elle soit mal connue et encore trop souvent mal diagnostiquée, la dépression est une maladie qui peut toucher n'importe qui, quel que soit son âge, son sexe ou son statut social. Faire prendre conscience de la gravité de la dépression. La dépression est une maladie sérieuse et n’est pas à confondre avec la déprime, c’est-à-dire le simple « coup de blues ». Quand la dépression perdure et que son intensité est modérée ou sévère, elle peut entraîner une grande souffrance et altérer la vie scolaire, professionnelle et familiale de la personne en dépression. Dans le pire des cas, la dépression peut même conduire au suicide. En effet, 70% des suicides sont liés à un état de dépression, ce qui fait de la dépression un facteur de risque de suicide important. Rappelons que la dépression est une des maladies mentales les plus fréquentes. Réduire la stigmatisation et la discrimination envers les personnes qui souffrent de dépression. Les préjugés associent trop souvent la dépression à une faiblesse personnelle plutôt qu’à une vraie maladie. Cette façon de penser peut décourager une personne dépressive à demander de l’aide, à s’informer, à accepter le diagnostic et à suivre un traitement. Il est donc primordial de lutter contre ces préjugés en informant de manière simple et factuelle. La campagne de sensibilisation « La dépression : parlons-en » comprend outre le site internet, cinq différentes affiches de sensibilisation, un dépliant d’information sur la maladie, des cartes postales à envoyer aux personnes qui nous tiennent à cœur pour rappeler les petites choses qui peuvent aider à améliorer l’humeur, des flyers à suspendre dans les bus, des banners déployés sur divers sites internet et un roadshow. Les supports papier sont disponibles en cinq langues (luxembourgeois, français, allemand, anglais et portugais) et peuvent être gratuitement commandés auprès du Service Information et Prévention de la Ligue. Nous vous souhaitons de passer un agréable moment sur notre site internet et restons ouverts à toute suggestion de votre part.
2017
false
false
false
France
français
information patient et grand public
trouble dépressif
depression
depression
dépression
dépression
Luxembourg
dépression

---
N1-VALIDE
Réactions émotionnelles chez les patients en traitement palliatif - Dépression, anxiété, deuil
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2017.03138/
Parmi les multimorbidités, qu’il faut diagnostiquer et hiérarchiser, et dont les patients souffrent en soins palliatifs, les référentiels internationaux recommandent l’évaluation régulière et systématique des réactions «psychologiques» à la maladie grave; cela inclut la dépression, l’anxiété, le risque suicidaire, le délirium et les troubles cognitifs.
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
dépression
trouble dépressif
soins palliatifs
malades en phase terminale
deuil (perte)
anxiété
article de périodique
soins terminaux
cas clinique
troubles anxieux
malades en phase terminale

---
N1-SUPERVISEE
L'échelle de dépression de Hamilton : état des lieux auprès de médecins généralistes en Haute-Normandie
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01599531
La dépression est habituellement considérée comme une pathologie fréquente et régulièrement prise en charge par le médecin généraliste. Des critères diagnostiques existent, ainsi que des échelles standardisées afin d’en apprécier la sévérité. L’Echelle de Dépression de Hamilton (HDRS) est fréquemment utilisée dans ce contexte. L’objectif de l’étude est d’établir un état des lieux concernant la connaissance et l’utilisation de cette échelle en région Haute-Normandie, et définir un éventuel impact sur la consultation
2017
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
trouble dépressif
échelle de dépression de Hamilton
médecins généralistes

---
N1-SUPERVISEE
Création d’un nouvel outil de repérage de syndromes gériatriques en soins premiers : à partir d’un groupe nominal en 2017
http://www.sudoc.fr/221460543
Introduction : Les médecins généralistes ont besoin de tests de dépistage de syndromes gériatriques adaptés à leur pratique courante afin de faciliter la prise en charge d’une patientèle de plus en plus vieillissante. L’objectif était de déterminer la pertinence d’un nouvel outil de repérage de quatre syndromes gériatriques (les troubles cognitifs, le risque de chute, la dénutrition et la dépression) en soins premiers chez les personnes âgées de plus de 75 ans. L’objectif secondaire était de modifier l’outil après analyse
2017
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
médecins généralistes
évaluation gériatrique
Troubles de la cognition
malnutrition
trouble dépressif
chutes accidentelles

---
N1-SUPERVISEE
Association entre l’utilisation de contraceptifs hormonaux et la dépression; étude d’une base de données danoise
In PHARMACTUEL, Vol. 50, No. 4, 2017
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1180
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1180/990
Cadre de l’étude: Plusieurs effets indésirables des contraceptifs hormonaux ont fait l’objet de nombreuses études épidémiologiques dans le passé, notamment les évènements cardiovasculaires et les thromboses. Plusieurs hypothèses ont déjà été émises au sujet de l’influence possible des hormones féminines sur l’humeur. L’oestrogène agit sur la régulation du système sérotoninergique chez plusieurs espèces animales. Les données déjà publiées décrivant l’association entre l’usage de contraceptifs hormonaux et le risque de dépression demeurent contradictoires et sont sujettes à plusieurs biais. Certaines études tendent à conférer un rôle antidépresseur à ces hormones, tandis que d’autres les classent parmi les facteurs de risques de dépression. Il est donc pertinent de mener une étude pour déterminer si une telle association existe vraiment pour les principales utilisatrices de ces molécules, soit les femmes en âge de procréer...
2017
false
false
false
false
A.P.E.S.
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
lecture critique d'article
contraceptifs oraux hormonaux
trouble dépressif
études de cohortes
études prospectives
Danemark
Facteurs âges
adulte
adolescent
jeune adulte

---
N1-VALIDE
Dépression de l’enfant et de l’adolescent
http://www.amub-ulb.be/revue-medicale-bruxelles/article/depression-de-lenfant-et-de-ladolescent-1302
La dépression de l’enfant et de l’adolescent est souvent méconnue en raison de sa présentation clinique variée et hétérogène qui rend le diagnostic complexe. En effet, elle se différencie de celle de l’adulte de par certains aspects dont le vécu dépressif qui est souvent absent. Elle est un facteur de risque majeur de suicide, de décrochage scolaire et d’isolement social. Nous allons dégager les signes cliniques spécifiques qui permettront de poser un diagnostic chez l’enfant et l’adolescent et de dégager des pistes thérapeutiques. D’autre part, nous essaierons de mettre en évidence les facteurs de risques de dépression
2017
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
adolescent
enfant
trouble dépressif
signes et symptômes
facteurs de risque

---
N1-SUPERVISEE
Représentations de la dépression chez les patients adultes sans antécédent de prise en charge pour un épisode dépressif caractérisé
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01474138
Introduction : le trouble dépressif est une des pathologies psychiatriques les plus fréquentes en France. La connaissance et la prise en compte des croyances des patients à propos de ce trouble sont essentielles pour favoriser une décision partagée et une meilleure adhésion thérapeutique. Objectif : Identifier les représentations du trouble dépressif et de ses traitements, ainsi que leurs déterminants, dans le but d’améliorer l’alliance thérapeutique et l’adhésion au traitement
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Représentation
trouble dépressif
adulte

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge de la dépression par les médecins généralistes, apports et évaluation d'un programme de consultations avancées de l'équipe intersectorielle de prévention du suicide, dans le sud de la Loire-Atlantique
http://www.sudoc.fr/223996882
Les troubles mentaux, notamment la dépression et le suicide, sont plus fréquents en France que dans d'autres pays Européens. Notre étude a analysé l'effet d'un programme de prévention du suicide reposant sur l'intervention d'infirmiers de psychiatrie de l'équipe intersectorielle de prévention du suicide. Basée au Centre Hospitalier Spécialisé de Bouguenais, cette équipe intervient dans des cabinets de médecine générale situés en secteur sud-Loire, pour y rencontrer des patients en souffrance psychique à la demande des médecins des cabinets en question
2017
false
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
gestion des soins aux patients
consultants
avancé
Équipement
suicide
consultation
prévention du suicide
trouble dépressif
médecins généralistes
dépression
depression
dépression
dépression
depression
généralisé
suicide
évaluation de programme
Consultation
équipement et fournitures
orientation vers un spécialiste

---
N2-AUTOINDEXEE
Des électrochocs contre la dépression
http://pages.rts.ch/emissions/36-9/8499746-des-electrochocs-contre-la-depression.html
Les électrochocs font peur parce qu'ils ont été utilisés avec barbarie et brutalité. Mais les résultats spectaculaires dans des cas désespérés de dépression en font une alternative sérieuse aux médicaments.
2017
false
false
false
RTS - Radio Télévision Suisse
Suisse
français
enregistrement vidéo
électroconvulsivothérapie
dépression
Électrochoc
dépression
depression
dépression
électroconvulsothérapie
trouble dépressif
depression
électrochoc

---
N3-AUTOINDEXEE
Le partenaire d'un patient dépressif a-t-il sa place dans l'accompagnement de celui-ci en médecine générale ?
http://www.sudoc.fr/224717162
Contexte : La dépression est une maladie fréquente. Le médecin généraliste y est confronté quotidiennement. Il existe peu d'études discutant l'intérêt de l'accompagnement du partenaire. Objectif : L'objectif était de s'intéresser aux partenaires des patients dépressifs dans le but de chercher de nouvelles pistes d'amélioration de l'accompagnement de la dépression.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
trouble dépressif
généralisé
dépression
service d'aide bénévole au patient à mobilité réduite
dépression
depression
a comme patient
depression
dépression
Patients
médecine générale
patients

---
N3-AUTOINDEXEE
L'apport de la stimulation magnétique transcrânienne dans le traitement de la dépression unipolaire résistante : revue de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01650535
Découverte à la fin des années 1980, la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) est une technique de stimulation cérébrale non-invasive. Elle a pu montrer une efficacité dans le traitement de la dépression unipolaire. L’épisode dépressif caractérisé (EDC) est une de pathologie fréquente et sévère à l'échelle mondiale. Ce travail de revue de la littérature compare l’efficacité des techniques de TMS entre elles comparativement à d’autres stratégies de référence telles que l’électroconvulsivothérapie (ECT) et la chimiothérapie antidépressive.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
stimulateur
trouble dépressif résistant aux traitements
Dépression unipolaire
dépression
revue de la littérature
littérature de revue comme sujet
depression
Traités
dépression
rebelle
depression
stimulation magnétique transcrânienne
littérature de revue
trouble dépressif
revue de la littérature
coopération internationale

---
N1-SUPERVISEE
Traitement des symptômes dépressifs dans le contexte du cancer du sein : comparaison de la thérapie cognitive et de la luminothérapie
http://hdl.handle.net/20.500.11794/28210
Cette thèse doctorale porte sur le traitement des symptômes dépressifs dans le contexte de cancer du sein non-métastatique. Une étude contrôlée randomisée, effectuée auprès de 62 patientes, a comparé les effets de la luminothérapie à ceux d'un traitement plus standard, soit la thérapie cognitive (TC)
2017
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
photothérapie
trouble dépressif
thérapie cognitive
dépression
tumeurs du sein

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact du réentraînement à l’exercice sur la dépression et la qualité de vie dans la BPCO : expérience du réseau RIR Lorraine
http://www.sudoc.fr/226150763
La dépression est une comorbidité fréquente au cours de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et retentit sur la qualité de vie et l’activité physique des patients. En pratique, la réhabilitation respiratoire est difficilement accessible et se limite souvent au réentrainement à l’exercice (RE). Cette étude a pour but d’évaluer l’impact du RE sur la dépression et la qualité de vie
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français<