Libellé préféré : défavorisés;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Représentations liées au poids chez les parents d’enfants d'âge préscolaire en milieu défavorisé
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03231293
Contexte : L’obésité pédiatrique est un important problème de santé publique en France et dans le monde. Il affecte plus particulièrement les populations précaires au sein desquelles sa prévalence est en augmentation. L’âge préscolaire est la période d’acquisition d’habitudes de vie et d’alimentation pendant laquelle les premiers signes de surpoids peuvent apparaître. C’est aussi à cet âge que sont mises en place les mesures de prévention précoce du surpoids. Objectif : L’objectif principal de cette étude était d’explorer, dans un échantillon d’une population issue de milieux défavorisés en Isère et en Savoie, les perceptions des parents d’enfants âgés de 3 à 6 ans, au sujet du poids de l’enfant et du risque de surpoids. Méthode : Cette étude a été menée selon une méthodologie qualitative, basée sur la réalisation d’entretiens semi-dirigés, auprès de parents d’enfants de tous poids suivis en centre médical d’un quartier prioritaire de la politique de la ville. Les entretiens étaient enregistrés, retranscrits, puis ont fait l’objet d’une analyse thématique par méthode inductive avec triangulation des données. Résultats : Au total, 20 entretiens ont été réalisés. Les parents se basaient sur 2 catégories de repères pour évaluer le poids de leur enfant : des critères subjectifs (les vêtements, la comparaison aux autres enfants, l’aspect physique, les références médicales) et objectifs (le poids, les courbes du carnet de santé). Les parents citaient l’entourage socio-familial comme étant un élément qui influençait leur évaluation. Il en découlait une sorte de norme familiale qui pouvait faire pression sur leur jugement. Le surpoids était considéré comme secondaire à des erreurs d’alimentation, à une sédentarité excessive, ou à des facteurs émotionnels. Le rôle de la sédentarité liée aux écrans était moins perçu. Les conséquences du surpoids étaient reconnues comme potentiellement graves, du fait d’un impact sur la santé et l’estime de soi. Les parents se sentaient responsables du poids de leur enfant et percevaient la nécessité d’agir pour que l’enfant ait un poids normal. Ils exprimaient toutefois une certaine difficulté à concilier au quotidien, les différentes recommandations de prévention du surpoids et le besoin de faire plaisir à leur enfant et de remplir un rôle nourricier considéré comme essentiel. Conclusion : Les parents vivant dans des territoires considérés comme socialement défavorisés disposaient de connaissances concernant le surpoids de l’enfant, ses facteurs de risque et ses conséquences. Ils avaient plus de mal à juger du poids correct de l’enfant. Ils subissaient en effet l’influence de l’entourage socio-familial, avaient peur de la maigreur et craignaient de ne pas nourrir suffisamment leur enfant. Les représentations parentales liées au poids de l'enfant sont apparues comme un ensemble de données importantes à rechercher et à prendre en compte lors des consultations médicales centrées sur le risque de surpoids et d’obésité de l’enfant.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
enfant d'âge préscolaire
Enfant
enfant
parents
environnement
pauvreté
défavorisés
Enfant
Enfant
populations vulnérables
âge parental
parents âgés
Enfant
Poids

---
N3-AUTOINDEXEE
L’indice de défavorisation matérielle et sociale : en bref
https://www.inspq.qc.ca/publications/2639
Au Québec, la création d’un indice de défavorisation a d’abord et avant tout été motivée par l’absence de données socio-économiques dans les bases de données administratives. Ainsi, pour suivre l’évolution des inégalités sociales relatives à certains problèmes de santé, comme la mortalité, la morbidité hospitalière et l’utilisation des services de santé, le développement d’un proxy de type écologique s’est avéré nécessaire. L’objectif premier de ce proxy est d’assigner à chaque individu une information socio-économique territoriale grâce à une clé de passage entre la géographie de ces territoires et celle disponible dans les bases administratives. Ce faisant, l’indice facilite la surveillance des inégalités sociales de santé à l’échelle canadienne et à l’échelle québécoise, de la fin des années 1980 jusqu’à aujourd’hui. Bien qu’il ait été démontré que l’indice de défavorisation sous-estime les véritables inégalités de santé (Pampalon, Hamel, Gamache, 2009), il demeure la meilleure alternative en l’absence d’information socio-économique individuelle.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
signaux
équipement et fournitures
court
Socialisme
défavorisés
pauvreté
Matériaux
socialisme
populations vulnérables

---
N2-AUTOINDEXEE
Interventions et mesures pour réduire l’exposition des populations défavorisées sur le plan socioéconomique à la fumée de tabac dans leur domicile
https://www.inspq.qc.ca/publications/2533
Les effets d’une exposition à la fumée de tabac sur la santé sont indiscutables et ont mené, au Québec, à l’adoption de lois restrictives interdisant de faire usage du tabac dans divers lieux publics et de travail de même que dans de nombreux environnements fréquentés par les jeunes. Toutefois, à l’exception des aires communes des immeubles de deux logements ou plus, ces restrictions ne touchent pas les domiciles. Or, au Québec, en 2013-2014, les jeunes non-fumeurs de milieux défavorisés sur le plan socioéconomique étaient exposés à la fumée de tabac dans leur domicile de manière quotidienne ou quasi quotidienne en plus grande proportion que les jeunes non-fumeurs issus de milieux favorisés. Cette synthèse des connaissances a donc été entreprise pour identifier les mesures et interventions susceptibles de réduire les inégalités en matière d’exposition à la fumée de tabac.
2019
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
fumée de tabac
pauvreté
Mesures
tabac sans fumée
Domicile
effets de l'exposition à un agent externe
cartes
défavorisés
Exposition
caractéristiques de l'habitat
poids et mesures
plat
Population
populations vulnérables
population

---
N3-AUTOINDEXEE
Les personnes socialement défavorisées sont également plus malades
https://bullmed.ch/fr/article/doi/bms.2018.17384/
«Les pauvres vivent moins longtemps que les riches et sont plus souvent malades»: tel était déjà le constat fait par l’Organisation mondiale de la Santé en 2004 dans une enquête approfondie intitulée Les déterminants sociaux de la santé. En d’autres termes: les inégalités sociales sont l’une des principales raisons à la disparité en matière de santé. Des études et des projets actuels réalisés en Suisse sont là pour confirmer ces faits.
2018
Bulletin des médecins suisses
Suisse
article de périodique
Personna +
personnes
pauvreté
Maladies
Maladie
maladie
Maladie
défavorisés
Socialisme
Maladies
maladie
populations vulnérables
socialisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Adaptation des protocoles et outils thérapeutiques pour la prise en charge du diabète en milieu défavorisé
https://www.e-diabete.org/site/interactive_resource/adaptation-des-protocoles-et-outils-therapeutiques-pour-la-prise-en-charge-du-diabete-en-milieu-defavorise/
Une bonne prise en charge des patients diabétiques doit s'appuyer sur des protocoles scientifiques, réalistes pour être appliqués dans le contexte africain.
2016
false
false
false
false
e-diabète.org
Cameroun
français
cours
enregistrement vidéo
Diabète
adaptation
médial
défavorisés
Protocoles thérapeutiques
diabète
Adaptation
protocoles cliniques
prise en charge personnalisée du patient
pauvreté
outil
populations vulnérables
Réadaptation

---
Nous contacter.
02/12/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.