Libellé préféré : Canada;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
La conformité aux mesures de prévention de la COVID-19 est élevée chez les étudiants de niveau universitaire au Québec, Canada
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2022-48/numero-7-8-juillet-aout-2022/conformite-measures-prevention-covid-19-elevee-etudiants-niveau-universitaire-quebec-canada.html
Contexte : Le confinement vécu partout au Canada visant à réduire les infections à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) a touché de nombreux secteurs d'activité, notamment les universités. Au cours de l'année scolaire 2020–2021, tous les étudiants ont été forcés de suivre leurs cours depuis leur domicile, et la seule activité en personne autorisée pour les étudiants de niveau universitaire au Québec était d'étudier dans des espaces désignés des bibliothèques de campus où des mesures préventives contre la COVID-19 étaient en place et obligatoires en tout temps pour le personnel et les étudiants. L'objectif de cette étude est d'évaluer la conformité des étudiants universitaires aux mesures de prévention de la COVID-19 dans une bibliothèque universitaire au Québec . Méthodes : Une évaluation directe en personne par un observateur formé a été mise en place pour évaluer la conformité des étudiants aux mesures de prévention de la COVID-19 définies comme le port adéquat du masque et le respect de la distanciation physique de deux mètres. Des mesures ont été prises chaque mercredi, samedi et dimanche à 10 h, 14 h et 18 h, du 28 mars au 25 avril 2021, dans une bibliothèque universitaire du Québec, au Canada.
2022
Gouvernement du Canada
Canada
COVID-19
article de périodique
COVID-19
Canada
étudiants
Québec
Mesures
étudiant
poids et mesures

---
N2-AUTOINDEXEE
Recherche quantitative originale – Facteurs de stress et symptômes associés à des antécédents d’expériences négatives dans l’enfance chez les grands adolescents et les jeunes adultes pendant la pandémie de COVID-19 au Manitoba (Canada)
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/promotion-sante-prevention-maladies-chroniques-canada-recherche-politiques-pratiques/vol-43-no-1-2023/facteurs-stress-symptomes-antecedents-experiences-negatives-enfance-grands-adolescents-jeunes-adultes-pandemie-covid-19-manitoba-canada.html
Introduction. La pandémie de COVID-19 a eu d’importantes conséquences économiques, sociales et psychologiques pour les adolescents et les jeunes adultes, sans que l’on sache si ceux ayant des antécédents d’expériences négatives dans l’enfance (ENE) étaient particulièrement vulnérables. Nous avons donc vérifié si des antécédents d’ENE étaient associés chez les jeunes de 16 à 21 ans, pendant la pandémie, à des difficultés financières, à un manque de soutien psychologique, à un sentiment de stress ou d’anxiété, à une baisse de moral ou une dépression, à une consommation accrue d’alcool ou de cannabis et à une hausse des conflits avec les parents, la fratrie ou les partenaires intimes. Méthodologie. Les données ont été recueillies en novembre et décembre 2020 auprès de répondants âgés de 16 à 21 ans (n 664) participant au cycle 3 de l’étude longitudinale et intergénérationnelle WES (Well-being and Experience Study), menée au Manitoba (Canada). Les associations, stratifiées par âge, entre les ENE et les facteurs de stress ou symptômes liés à la pandémie ont été analysées par régression logistique binaire et multinomiale.
2022
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
symptôme
Canada
syndrome
la plupart de
adolescent
Symptôme
COVID-19
manitoba
recherche
Recherches

---
N2-AUTOINDEXEE
Profils des systèmes de santé publique au Canada : Nouvelle-Écosse
https://www.inspq.qc.ca/publications/2880
La série de profils des systèmes de santé publique au Canada s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche intitulé Platform to Monitor the Performance of Public Health Systems (Plateforme de surveillance de la performance des systèmes de santé publique) dirigé par Sara Allin, Andrew Pinto et Laura Rosella de l’Université de Toronto à titre de chercheurs principaux. Le projet inclut la participation d’utilisateurs des connaissances, de collaborateurs et d’une équipe interdisciplinaire de spécialistes de tout le Canada et vise à élaborer une plateforme pour comparer la performance des systèmes de santé publique à travers le Canada. Pour atteindre cet objectif, le projet comprend trois phases : Produire des descriptions détaillées du financement, de la gouvernance, de l’organisation et de la main-d’œuvre de santé publique dans chaque province et territoire, à l’aide d’une revue de littérature dont les résultats sont validés par des décideurs. Réaliser un ensemble d’études de cas comparatives approfondies examinant la mise en œuvre et les résultats des réformes, ainsi que leurs impacts sur les interventions de lutte contre la pandémie de COVID-19. Définir des indicateurs de performance des systèmes de santé publique comprenant des mesures touchant la structure, le processus et les résultats.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
prestations des soins de santé
santé publique
Santé publique
Canada
nouvelle-Écosse

---
N2-AUTOINDEXEE
Portrait de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire au Québec et dans le reste du Canada, 2018-2019
https://www.inspq.qc.ca/publications/2866
L’usage de la cigarette électronique (ou des produits de vapotage) par les adolescents suscite des préoccupations de santé publique. Celles-ci se sont accentuées avec la légalisation de la vente de produits de vapotage par le gouvernement fédéral en mai 2018 et l’arrivée d’un nouveau type de dispositif de vapotage qui a séduit les jeunes : les systèmes à capsules. L’analyse des données de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves (auparavant nommée Enquête sur le tabagisme chez les jeunes) recueillies en 2018-2019 permet de suivre l’évolution de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire depuis 2014-2015 et de comparer les tendances observées au Québec à celles des autres provinces.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
enquête santé
Electronique
portraits comme sujet
Vapotage
Canada
Portrait
Québec
Cigarettes électroniques
électron
étudiants

---
N2-AUTOINDEXEE
La prévention de la carence en vitamine D symptomatique et du rachitisme chez les nourrissons et les enfants autochtones du Canada
https://cps.ca/fr/documents/position/vitamine-d-symptomatique-et-du-rachitisme-chez-les-nourrissons-et-les-enfants-autochtones
Le rachitisme par carence en vitamine D et les autres manifestations d’une carence grave, comme la myocardiopathie et les convulsions hypocalcémiques, sont encore diagnostiqués au Canada. Les nourrissons autochtones allaités, notamment ceux qui habitent dans des communautés du Nord, sont démesurément touchés, même si ceux qui reçoivent des préparations commerciales n’en sont pas exemptés lorsque le taux sérique de vitamine D de la mère est extrêmement bas. Le présent document de principes, qui se veut une révision d’un document déjà publié par la Société canadienne de pédiatrie, porte sur la prévention du rachitisme et de l’hypocalcémie causés par la carence en vitamine D chez les enfants autochtones. Il est recommandé d’évaluer le risque d’une telle carence chez chaque dyade mère-nourrisson, en raison du lien entre sa présence chez la mère et chez le nourrisson. En plus de proposer des mesures de soutien pour favoriser une meilleure adhésion à la prise de vitamines supplémentaires, il est préconisé de prescrire un ajout de suppléments aux femmes pendant la période prénatale et aux nouveau-nés en cas d’exposition à un risque marqué, sans compter que des doses plus élevées intermittentes de suppléments peuvent être nécessaires dans certains cas. L’insécurité alimentaire peut également contribuer au rachitisme, et c’est pourquoi des revendications s’imposent pour éviter la carence en vitamine D chez les enfants autochtones.
2022
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
recommandation pour la pratique clinique
rachitisme
Rachitisme
Enfant
Canada
carence en vitamine d
Carence en vitamine D
Enfant
rachitisme
Enfant
Carence en vitamine D
enfant
enfant
nourrisson
Canadiens indigènes
symptôme
Enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse épidémiologique de l'émergence et de la disparition du variant Kappa du SRAS-CoV-2 dans une région de la Colombie-Britannique, Canada
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2022-48/numero-1-janvier-2022/disparition-variant-kappa-colombie-britannique.html
Contexte : Le variant Kappa est désigné comme un variant d'intérêt (VI) du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). Nous avons recensé 195 cas du variant Kappa dans une région de la Colombie-Britannique, au Canada, le plus grand agrégat spatio-temporel publié en Amérique du Nord. Objectifs : Décrire l'épidémiologie du variant Kappa en relation avec d'autres variants préoccupants (VP) du SRAS-CoV-2 en circulation dans la région afin de déterminer si l'épidémiologie du variant Kappa demande un statut de VI ou de VP.
2022
false
false
false
Gouvernement du Canada
Canada
COVID-19
article de périodique
Epidémiologie
Colombie-Britannique
Epidémiologie
Epidémiologie
Régions
pigeon
Épidémiologistes
virus du SRAS
Canada
Epidémiologie
Epidémiologie
épidémiologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Profils des systèmes de santé publique au Canada : Alberta
https://www.inspq.qc.ca/publications/3267
Alors que le Canada doit composer avec la pandémie de COVID-19, l’un des plus grands défis de santé publique de notre époque, le besoin de renforcer les systèmes de santé publique n’a jamais été aussi grand. Des systèmes de santé publique forts sont essentiels pour assurer la viabilité du système de santé, pour améliorer la santé des populations et l’équité en santé, et pour se préparer et répondre aux crises actuelles et futures. De grandes variations existent entre les provinces et les territoires en ce qui a trait aux manières dont la santé publique est organisée, gouvernée et financée, et aussi en ce qui concerne les réformes et les restructurations dont les systèmes de santé publique ont fait l’objet au cours des dernières années. Ce rapport s’appuie sur des rapports antérieurs et décrit le système de santé publique de l’Alberta avant la pandémie de COVID-19, y compris son organisation, sa gouvernance, son financement et sa main-d’œuvre. Il fait partie d’une série de 13 profils de systèmes de santé publique1 qui fournissent des connaissances fondamentales sur les similitudes et les différences entre les structures des systèmes de santé publique des provinces et des territoires. En plus de résumer ce que l’on sait, ces profils attirent également l’attention sur les variations et les écarts afin d’influencer les priorités futures. Cette série servira de référence aux professionnels, aux chercheurs, aux étudiants et aux décideurs en santé publique qui souhaitent renforcer l’infrastructure de la santé publique au Canada.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
prestations des soins de santé
santé publique
Santé publique
alberta
Canada

---
N3-AUTOINDEXEE
Intervention en santé publique à un cas nouvellement diagnostiqué d’hépatite C associé à une lacune dans les pratiques de prévention et de contrôle des infections dans un établissement dentaire en Ontario, Canada
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2021-47/numero-7-8-juillet-aout-2021/hepatite-c-sante-publique.html
Contexte : La Circonscription sanitaire du district d'Haliburton, Kawartha, Pine Ridge a étudié une exposition dans un établissement dentaire opérationnel de l’Ontario à une infection par le virus de l’hépatite C (VHC) nouvellement diagnostiquée causée par un virus ayant un génotype de l’hépatite C rare. Des lacunes dans la prévention et le contrôle des infections (PCI) et un deuxième cas lié de manière épidémiologique (avec le même génotype inhabituel de l’hépatite C) ont été identifiés, ce qui a entraîné une intervention plus large en santé publique et une enquête sur les éclosions.
2021
Gouvernement du Canada
France
article de périodique
diagnostic
Canada
associé à
hépatite C
établissements de soins dentaires
dent, sai
maladie infectieuse
Ontario
actualités
hépatite virale a
hépatite virale c
contrôle et réglementation d'une installation
hepatite
Santé publique
Prévention des infections
casse-croute
contrôle de l'infection dentaire
hépatite A

---
N2-AUTOINDEXEE
Grappes de cas asymptomatiques de COVID-19 en milieu familial au sein de la collectivité des Premières Nations dans le nord de la Saskatchewan, au Canada
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2021-47/numero-2-fevrier-2021/grappe-asymptomatiques-covid-19-menage-nord-canadien.html
Un nouveau coronavirus (coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2, SRAS-CoV-2), causant une grappe de cas d'infections respiratoires, est apparu pour la première fois à Wuhan, en Chine, en décembre 2019. L'éclosion s'est étendue rapidement dans le monde entier et, à partir du 7 décembre 2020, un total de 67 440 864 cas ont été confirmés dans 191 pays, entraînant 1 541 661 décès. De nombreux symptômes de la maladie à coronavirus de 2019 (COVID-19) ont été signalés. Les symptômes varient entre légers et graves, et peuvent apparaître 2 à 14 jours après l'exposition au virus. Récemment, on a observé que les cas asymptomatiques ou présymptomatiques constituent ce qui peut être une grande partie de toutes les infections par la COVID-19. Si ces cas ne peuvent être identifiés et isolés de manière appropriée afin de faciliter une intervention médicale, cela pourrait limiter l'efficacité des mesures de prévention de la transmission.
2021
Gouvernement du Canada
Canada
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
article de périodique
caractéristiques de l'habitat
Canada
région mammaire
saskatchewan
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs socioéconomiques et substances en cause dans les visites aux urgences liées à des intoxications en Colombie Britannique (Canada)
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/promotion-sante-prevention-maladies-chroniques-canada-recherche-politiques-pratiques/vol-41-no-7-8-2021/facteurs-socioeconomiques-substances-visites-urgences-intoxications-colombie-britannique.html
Introduction. La crise des opioïdes au Canada a coûté la vie à des milliers de personnes, mettant davantage en lumière que les blessures liées aux intoxications constituent un problème de santé publique important. Cependant, en Colombie-Britannique, où le taux de mortalité par surdose est le plus élevé au Canada, les études n’ont pas encore permis de déterminer quelles populations visitent le plus souvent les urgences pour une intoxication ni quelles substances sont le plus souvent en cause. L’objectif de cette étude était d’explorer ces lacunes après avoir élaboré une méthodologie pour calculer les taux de visite aux urgences en Colombie-Britannique.
2021
Gouvernement du Canada
France
article de périodique
urgences
Drogués
Colombie-Britannique
Relation de cause à effet
facteur
intoxication
facteurs socioéconomiques
intoxications
pigeon
Intoxication
Canada
intoxication
causalité
usagers de drogues
Canada

---
N3-AUTOINDEXEE
Profils des systèmes de santé publique au Canada : Ontario
https://www.inspq.qc.ca/publications/2820
La série de profils des systèmes de santé publique au Canada s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche intitulé Platform to Monitor the Performance of Public Health Systems (Plateforme de surveillance de la performance des systèmes de santé publique) dirigé par Sara Allin, Andrew Pinto et Laura Rosella de l’Université de Toronto à titre de chercheurs principaux. Le projet inclut la participation d’utilisateurs des connaissances, de collaborateurs et d’une équipe interdisciplinaire de spécialistes de tout le Canada et vise à élaborer une plateforme pour comparer la performance des systèmes de santé publique à travers le Canada.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
santé publique
Santé publique
Canada
prestations des soins de santé
Ontario

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémiologie des norovirus et de la gastroentérite virale en Ontario, Canada, 2009 à 2014
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2021-47/numero-10-octobre-2021/epidemiologie-norovirus-gastroenterite-virale-ontario-canada-2009-2014.html
Contexte : Le norovirus est la cause la plus courante de gastroentérite aiguë au Canada. La maladie cause une grande morbidité et des coûts sociétaux élevés. L'objectif de cet article est de décrire l'épidémiologie des norovirus dans la province de l'Ontario, au Canada, de 2009 à 2014.
2021
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
Epidémiologie
Epidémiologie
Epidémiologie
Gastroentérite
Ontario
épidémiologie
virus
Epidémiologie
dû à
Epidémiologie
gastroentérite
Canada
norovirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Portrait de l’usage de la cigarette électronique chez les élèves du secondaire au Québec et dans le reste du Canada, 2016-2017
https://www.inspq.qc.ca/publications/2699
En novembre 2015, le Québec adoptait la Loi concernant la lutte contre le tabagisme, qui assujettit la cigarette électronique, aussi appelée « produits de vapotage », aux mêmes dispositions que les produits du tabac en ce qui concerne la vente, la promotion et la publicité, et les lieux d’usage. Cet encadrement était le plus restrictif au pays, en raison de la plus grande portée des interdictions de promotion et de publicité pour les produits de vapotage. La présente publication vise à décrire l’évolution de la prévalence d’usage de la cigarette électronique chez les élèves québécois du secondaire, de 2014-2015 à 2016-2017 ainsi que certaines caractéristiques de cet usage. Des comparaisons avec le reste du Canada sont présentées.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
étudiants
Québec
électron
Cigarettes électroniques
Electronique
Portrait
Fracture de Pouteau-Colles
Canada
Vapotage
Fracture de fatigue

---
N2-AUTOINDEXEE
Recherche quantitative originale – Variations régionales de prévalence de la multimorbidité en Colombie-Britannique (Canada) : analyse transversale des données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2015-2016
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/promotion-sante-prevention-maladies-chroniques-canada-recherche-politiques-pratiques/vol-40-no-7-8-2020/variations-regionales-prevalence-multimorbidite-colombie-britannique-enquete-sante-collectivites-2015-2016.html
Introduction. La multimorbidité constitue une préoccupation majeure pour les planificateurs de la santé de la population et de la prestation de services. Il est important de disposer de données sur la prévalence (en chiffres absolus et en proportions) de la multimorbidité au sein des populations régionales bénéficiant des services de santé afin de planifier les soins liés à la multimorbidité. Au Canada, il n’existe pas de publication systématique des estimations de prévalence de la multimorbidité par région sanitaire. L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) offre une source de données utile pour effectuer ces estimations. Méthodologie. Nous avons utilisé les données du cycle 2015-2016 de l’ESCC portant sur la Colombie-Britannique (C.-B.) pour estimer et comparer la prévalence de la multimorbidité (trois maladies chroniques ou plus) au moyen d’analyses pondérées. Nous avons calculé les fréquences et les proportions brutes de la multimorbidité en fonction de la zone de prestation de services de santé (ZPSS) de la C.-B. Nous avons eu recours à une régression logistique pour estimer les variations de prévalence de la multimorbidité par ZPSS, avec ajustement pour divers facteurs de confusion connus. Nous avons réalisé, en guise d’analyse de sensibilité, une imputation multiple au moyen d’équations en chaîne pour les valeurs des covariables manquantes. Nous avons également modifié la définition de la multimorbidité pour réaliser une analyse de sensibilité supplémentaire.
2020
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
enquêteur
enquêtes de santé
Colombie-Britannique
analyse en petite superficie
études transversales
Fracture de Pouteau-Colles
transverse
Polypathologie
pigeon
Variation régionale
variante
recherche
Canada
Analyse de données
Recherches
Fracture de Maisonneuve
prévalence
Multimorbidité
Canada

---
N3-AUTOINDEXEE
L’épidémiologie de la cryptosporidiose en Ontario, au Canada, suite à l’adoption du test de PCR en 2018
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2020-46/numero-7-8-2-juillet-2020/augmentation-cryptosporidiose-ontario-2018.html
Contexte : La cryptosporidiose est une maladie à déclaration obligatoire en Ontario, au Canada. La détection par réaction en chaîne de la polymérase (PCR) a été introduite par un grand laboratoire communautaire en août 2017, et en 2018, la fréquence de la cryptosporidiose signalée a doublé par rapport à 2012 à 2016. Méthodes : Nous avons évalué les cas signalés en 2018 afin de déterminer les changements épidémiologiques survenus depuis l’adoption du test de PCR. Résultats : Aucun foyer d’éclosion n’a été identifié en 2018, et 48 % des cas ont été détectés par PCR, ce qui laisse entendre que l’augmentation observée s’explique probablement par la plus grande sensibilité de la PCR. De la période précédant l’adoption de la PCR à celle la suivant, la proportion de cas signalés chez les femmes a augmenté de manière significative, principalement en raison des cas diagnostiqués par PCR. Une augmentation significative de l’âge moyen a également été observée parmi les cas diagnostiqués par microscopie ou par PCR dans la période suivant l’adoption de la PCR.
2020
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
adoption
Epidémiologie
Ontario
Epidémiologie
adoption
cryptosporidiose
Epidémiologie
Canada
Epidémiologie
Cryptosporidiose
Cryptosporidiose
épidémiologie
réaction de polymérisation en chaîne
Epidémiologie
Fracture induite
infection à cryptosporidium
Canada

---
N3-AUTOINDEXEE
Estimation de l’épuisement des ressources hospitalières attribuable à la COVID-19 en Ontario, au Canada
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33199458
Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la propagation mondiale du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) et de la maladie qu’il provoque, la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), était une pandémie. Le 26 avril 2020, 2,9 millions de cas confirmés et près de 200 000 décès avaient été recensés dans le monde. Fait inquiétant : les 100 000 premiers cas sont apparus en 3 mois, et les 100 000 cas suivants, en 12 jours seulement5. Afin de réduire la transmission de la maladie, une grande partie de la population mondiale a déployé des efforts pour réduire au minimum les interactions sociales (éloignement sanitaire), et certains pays ont procédé de façon dynamique au dépistage et à la recherche de contacts6. Sans l’adoption de telles mesures préventives, les besoins de soins intensifs auraient été plus grands que les ressources accessibles.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Ressources
Canada
Respect
ESTIMA
épuisement
estimateur
ressources en santé
Ontario
Canada
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitement préventif antirabique humain post-exposition et animaux terrestres enragés en Ontario, au Canada : de 2014 à 2016
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-7-8-4-juillet-2019/article-2-traitement-preventif-antirabique-post-exposition-rage-animaux-terrestres.html
Contexte : Le nombre d’animaux terrestres enragés en Ontario affiche une forte baisse depuis les années 1970 et 1980. Cependant, le nombre de traitements préventifs antirabiques post-exposition (TPAPE) recommandés n’a pas diminué de manière proportionnelle. La décision de recommander un TPAPE lors d’une exposition à des animaux terrestres doit se fonder sur une évaluation du risque qui tient compte de la prévalence de la rage chez ces animaux au sein d’un territoire, entre autres facteurs. Objectif : Explorer les tendances en matière de recommandations de TPAPE vis-à-vis de l‘exposition à des animaux terrestres en Ontario par rapport la date du dernier cas de rage chez les animaux terrestres par territoire des bureaux de santé publique (BSP).
2019
RMTC
Canada
article de périodique
Animaux
Ontario
Animaux
Canada
traitement préventif
Fracture comminutive
homo sapiens
Animal
Fracture de Pouteau-Colles
panthera uncia
Animaux
Animal
Animal
Animaux
Exposition
Animaux
effets de l'exposition à un agent externe
dû à
animal
Animaux
humains
prophylaxie après exposition
animaux
Canada

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer du sein : méthode de détection, intervalle diagnostique et recours aux unités d'évaluation diagnostique spécialisées en Ontario (Canada)
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/promotion-sante-prevention-maladies-chroniques-canada-recherche-politiques-pratiques/vol-38-no-10-2018/cancer-sein-methode-detection-intervalle-diagnostique-recours-unites-evaluation-diagnostique.html
Introduction. Le cancer du sein est détecté soit par un examen de dépistage, soit à l'aide de signes et symptômes. Au Canada, les mammographies pour le dépistage du cancer du sein sont offertes dans le cadre de programmes organisés ainsi qu'en contexte indépendant (dépistage opportuniste). Les unités d'évaluation diagnostique (UED) de la province de l'Ontario sont des programmes en établissement qui fournissent des services diagnostiques coordonnés pour le cancer du sein, à la différence des soins habituels où le fournisseur de soins de première ligne organise les examens et les consultations. Cette étude décrit les méthodes de détection, l'intervalle diagnostique et l'utilisation des UED pour le cancer du sein en Ontario.
2018
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
Méthodes
protestantisme
cancer
enquêteur
diagnostic
Ontario
tumeur maligne, sai
spécial
tumeurs du sein
cancer
Cancer du sein
Canada
Cancer du sein
spécialisation
Méthodes

---
N2-AUTOINDEXEE
Infection par le virus du Nil occidental en Ontario (Canada) : 2017
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-1-3-janvier-2019/article-4-virus-nil-occidental-ontario-2017.html
Contexte : Au Canada, l’incidence annuelle de l’infection par le virus du Nil occidental a fluctué au cours des 15 dernières années. L’Ontario est l’une des provinces canadiennes les plus touchées par le virus du Nil occidental. Par conséquent, la province a instauré des programmes rigoureux de surveillance des populations de moustiques et d’humains. Objectif : Résumer les données sur l’épidémiologie de l’infection par le virus du Nil occidental en Ontario (Canada) en 2017, discuter de ces données et les comparer à celles des années antérieures. Méthodologie : Les données sur les cas ont été obtenues du Système intégré d’information sur la santé publique de la province. Les taux d’incidence pour chaque bureau de santé publique et pour l’ensemble de la province ont été calculés en utilisant les données démographiques de la base de données SavoirSANTÉ Ontario. Résultats : En 2017, l’incidence de l’infection par le virus du Nil occidental en Ontario était de 1,1 cas pour 100 000 habitants. On a signalé 158 cas confirmés ou probables dans 27 des 36 bureaux de santé publique de la province. Il s’agit du taux le plus élevé depuis 2013, mais il reste tout de même inférieur au taux signalé en 2012 (2,0 cas pour 100 000 habitants). En 2017, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés dans le comté de Windsor-Essex et dans les bureaux de santé publique de l’Est de l’Ontario. Si la saisonnalité correspond à ce qui a été observé dans les années antérieures, le nombre de cas signalés de juillet à septembre 2017 était supérieur aux prévisions. La plupart des cas ont été observés chez les personnes âgées (âge médian : 58 ans) et chez les ersonnes de sexe masculin (59,5 % du total provincial). Les cas les plus graves (complications neurologiques, hospitalisations, décès) ont également touché de façon disproportionnelle les hommes âgés. Conclusion : L’infection par le virus du Nil occidental est toujours un fardeau en Ontario. L’augmentation du nombre de cas signalés en 2017 et l’augmentation du nombre de bureaux de santé publique où ces cas ont été signalés donnent à penser que le risque évolue et s’étend sur le territoire ontarien. La surveillance continue des populations de moustiques et d’humains, une meilleure connaissance des mesures de prévention, le diagnostic et le traitement précoces sont nécessaires pour atténuer les répercussions des infections par le virus du Nil occidental.
2018
RMTC
Canada
article de périodique
Canada
infections
Virus
Ontario
maladie infectieuse
Fracture de fatigue
Virus
virus du Nil occidental
Infection
virus du nil occidental
Canada

---
Nous contacter.
03/02/2023


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.