Libellé préféré : prévalence;

Définition du MeSH : Nombre total de cas d'une maladie donnée dans une population précise à un temps donné. Différent de l'incidence qui se rapporte au nombre de nouveaux cas dans une population à un moment donné. [Traduction effectuée avant 2008];

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Prévalence;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Nombre total de cas d'une maladie donnée dans une population précise à un temps donné. Différent de l'incidence qui se rapporte au nombre de nouveaux cas dans une population à un moment donné. [Traduction effectuée avant 2008]

N3-AUTOINDEXEE
Épilepsie traitée en France en 2020 : prévalence, disparités régionales et sociales à partir du Système national des données de santé
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/epilepsie-traitee-en-france-en-2020-prevalence-disparites-regionales-et-sociales-a-partir-du-systeme-national-des-donnees-de-sante
La prévalence de l'épilepsie traitée, estimée à partir du Système national des données de santé (SNDS), s'est établie à 10,2 pour 1 000 habitants au 1er janvier 2020 en France ; elle est similaire aux prévalences observées aux États-Unis et en Angleterre. La prévalence, similaire chez les hommes et les femmes, augmente avec l'âge, notamment dans la seconde moitié de la vie, mais plus tôt chez les hommes que chez les femmes, en lien avec les causes vasculaires. La prévalence augmente de manière régulière avec le désavantage social. Il existe une hétérogénéité territoriale de l'épilepsie traitée, avec une prévalence plus élevée dans les départements du nord et situés dans le long d'une diagonale nord-est-sud-ouest, et dans certains départements d'outre-mer. L'épilepsie apparaît comme un bon marqueur des inégalités de santé en France et sa surveillance faisable à partir du SNDS.
2024
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
épilepsie
gène CHFR
national socialisme
systèmes de délivrance de médicaments
Traiter
traitement de biomatériel
époque du traitement
loco-régional
thérapie
disparités sociales en santé
Systèmes de données
épilepsie
local
France
épilepsie
prestations des soins de santé
pas de traitement diabétique
système d'un composant de dispositif
disparités de l'état de santé
Traitant
étude du traitement
epilepsie
plateau
jeu de données
français
pas d'information disponible
maladie régionale
pendant le traitement
disparité de santé
donnée
prévalence
plateau (unité de dose)
rencontres
en traitement

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence de TMS en France, dans la population générale et dans la population des actifs occupés selon la catégorie socioprofessionnelle et le secteur d’activité. Résultats du Baromètre de Santé publique France 2021
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-liees-au-travail/troubles-musculo-squelettiques/documents/enquetes-etudes/prevalence-de-tms-en-france-dans-la-population-generale-et-dans-la-population-des-actifs-occupes-selon-la-categorie-socioprofessionnelle-et-le-sec
Introduction – Les troubles musculo-squelettiques (TMS) constituent la première cause de morbidité liée au travail aussi bien en France qu'à l'échelle européenne et mondiale. Objectif – L'objectif est d'estimer la prévalence de ces troubles à l'échelle nationale, dans la population générale, dans la population active occupée et selon le secteur d'activité, à partir des données du Baromètre de Santé publique France et de cibler les secteurs d'activité prioritaires pour des actions de prévention. Méthodes – Le Baromètre de Santé publique France est une enquête téléphonique, par sondage aléatoire, centrée sur les comportements et attitudes de santé des personnes résidant en France. L'enquête a inclus 18 298 personnes âgées de 18 à 64 ans et 13 093 personnes âgées de 18 à 64 ans exerçant une activité professionnelle, qui ont été interrogées sur la souffrance pour TMS auto-déclarée au cours des douze derniers mois. Les prévalences ont été calculées pour deux grandes catégories de TMS, les TMS du dos et les TMS du membre supérieur et cinq sous-catégories (lombalgie hors sciatique, douleurs sciatiques, TMS de l'épaule, TMS du coude et syndrome du canal carpien) séparément pour chaque sexe. Le ciblage des secteurs d'activité prioritaires pour la prévention a été établi à partir d'un indicateur complémentaire, l'indice de prévention.
2024
SPF - Santé publique France
France
rapport
stimulation magnétique transcrânienne
prévalence
Santé publique
Allèle sauvage PYCARD
France
population générale
médecins généralistes
activités de soins
ayant comme résultat
population
contrôle actif
stimulation magnétique transcrânienne
français
Allèle sauvage TYMS
gène CHFR
troubles musculosquelettiques
Maladies ostéomusculaires
santé publique

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des pensées suicidaires et tentatives de suicide chez les 18-85 ans en France : résultats du Baromètre santé 2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2024/3/2024_3_1.html
Introduction – La France présente, au sein des pays européens, un des taux de suicide les plus élevés. Comme à l’étranger, la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 a eu un impact important sur la santé mentale de la population. L’objectif de ce travail est de présenter les résultats concernant la prévalence des pensées suicidaires et des tentatives de suicide en France en 2021, d’identifier les populations les plus concernées et d’observer les évolutions survenues depuis les années 2000. Matériel et méthode – En 2021, le Baromètre de Santé publique France a interrogé un échantillon aléatoire de 24 514 personnes âgées de 18 à 85 ans résidant en France métropolitaine et 6 519 résidant dans les départements et régions d’outre-mer (DROM) par collecte assistée par téléphone et informatique (Cati). Les variables d’intérêt de notre étude sont les pensées suicidaires et les tentatives de suicide au cours des 12 derniers mois, ainsi que les tentatives de suicide au cours de la vie. Les évolutions des prévalences ont été établies sur les 18-75 ans grâce aux baromètres santé 2000, 2005, 2010, 2014, 2017, 2020 et 2021 dont la méthodologie était comparable. Résultats – En 2021, 4,2% des 18-85 ans déclaraient avoir pensé à se suicider au cours des 12 derniers mois. Au total, 6,8% déclaraient une tentative de suicide au cours de leur vie et 0,5% au cours de l’année écoulée. Parmi les 18-75 ans, la prévalence des pensées suicidaires et des tentatives de suicide déclarées dans l’année était en légère baisse depuis 2014, tandis que celle des tentatives de suicide au cours de la vie s’était stabilisée aux alentours de 7%. Le résultat principal est une augmentation importante des pensées suicidaires et des tentatives de suicide au cours de la vie chez les 18-24 ans, observée depuis une dizaine d’année. Discussion – Cette étude confirme la détérioration de la santé mentale des jeunes adultes observée par ailleurs à partir des données de passage aux urgences et d’hospitalisation. En parallèle de la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention du suicide et du renforcement des dispositifs de prise en charge, une meilleure compréhension des mécanismes qui affectent la santé mentale des plus jeunes depuis la pandémie de Covid-19 s’avère nécessaire en vue de renforcer les politiques de prévention.
2024
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
tentative de suicide
santé
prévalence
suicide
ayant comme résultat
tentative de suicide
pensant
idéation suicidaire
tentative de suicide

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence du diabète connu dans 4 départements et régions d’outre-mer : Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion. Résultats du Baromètre de Santé publique France de 2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/20-21/2023_20-21_2.html
Introduction – L’objectif de notre étude est d’estimer la prévalence du diabète auto-déclaré, i.e. connu, en population générale adulte, dans quatre départements et régions d’outre-mer (DROM) : Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion. En outre, nous explorons la notion de « petit diabète », défini dans le cadre de cette étude comme étant un « début de diabète, mais pas trop grave ». Nous décrivons également les caractéristiques des personnes atteintes d’un diabète ainsi que leur prise en charge. Méthodes – Les données utilisées proviennent du Baromètre de Santé Publique France DROM 2021, enquête transversale s’appuyant sur des échantillons constitués par génération aléatoire de numéros de téléphone. Plus de 6 500 personnes âgées de 18 à 85 ans (1 511 en Guadeloupe, 1 526 en Martinique, 1 478 en Guyane et 2 004 à La Réunion) ont été interrogées par téléphone sur leur connaissance d’un diabète ou d’un « petit diabète », sur la durée d’évolution de celui-ci ainsi que sur leur prise en charge respective. Résultats – En 2021, la prévalence du diabète connu s’élevait à 13,6% à La Réunion, 12,0% en Guadeloupe, 11,6% en Guyane et 11,5% en Martinique. Parmi les personnes n’ayant pas déclaré un diabète, la proportion de « petit diabète » était estimée à 4,1% en Martinique, 3,6% en Guadeloupe, 3,4% à La Réunion et 2,5% en Guyane. Quatre-vingt-deux pour cent des personnes ayant un diabète connu étaient traitées pharmacologiquement à La Réunion, alors que 90% l’étaient en Guyane, 92% en Martinique et 93% en Guadeloupe. Parmi les personnes diabétiques non traitées pharmacologiquement résidant dans les 4 DROM, 42% avaient recours à un régime alimentaire, 33% à de l’activité physique, 14% à l’autosurveillance glycémique et 26% à l’utilisation de plantes. Enfin, 44% des personnes diabétiques non traitées pharmacologiquement déclaraient n’utiliser aucune mesure de prise en charge recommandée (35% aucune mesure et 9% seulement des plantes). Conclusion – Notre étude rapporte une prévalence élevée du diabète connu dans les DROM, dont une fraction importante de cas non traités pharmacologiquement parmi lesquels plus de quatre personnes sur dix ne bénéficient d’aucune mesure hygiéno-diététique quel que soit le DROM. En outre, nous rapportons une fréquence élevée de cas de « petit diabète » qui représente un frein potentiel à une prise en charge adaptée.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Santé publique
Guadeloupe
guyana
France
Martinique
Réunion
ayant comme résultat
diabète
diabète
océans et mers
départ
entérotoxine A staphylococcique
réunion
gène CHFR
Afghanistan
processus de groupe
Allèle sauvage MERTK
essai de phase IV
Pression diastolique
Allèle sauvage GPER1
santé publique
quatre
français
prévalence
score de performance ECOG de 4

---
N3-AUTOINDEXEE
Diabète dans les DROM : une prévalence deux fois supérieure à celle de l’Hexagone et une population de personnes vivant avec un diabète aux spécificités marquées
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/20-21/2023_20-21_0.html
À la création de Santé publique France en 1996, les départements et régions d’outre-mer (DROM) ont été inscrits comme une priorité devant le constat d’un état de santé moins bon que dans l’Hexagone et de données de surveillance trop parcellaires. Il s’agissait de tenir compte des risques infectieux, environnementaux et de la forte prévalence des maladies chroniques, avec en particulier des taux de surpoids et d’obésité élevés, faisant le lit du diabète et de ses complications, notamment l’insuffisance rénale. Il paraissait important d’étayer les plaidoyers pour pouvoir définir des priorités d’actions et de disposer à intervalles réguliers des descriptifs de l’état de santé des populations résidant dans les outre-mer. Nous souhaitions disposer d’une première étude à Mayotte, ce qui a été fait, que les baromètres santé soient étendus aux DROM avec des échantillons suffisants et que certaines études sur le diabète réalisées dans l’Hexagone (Entred) soient déployées dans les outre-mer. Ce numéro thématique « Diabète en outre-mer : comprendre les spécificités locales pour cibler les actions » témoigne du travail réalisé depuis 2016. Nous disposons dorénavant de données précieuses de prévalence, des caractéristiques des personnes atteintes de diabète de type 2 en outre-mer qui permettront je l’espère d’étayer les politiques publiques pour mieux prévenir et traiter le diabète et ses complications.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
diabète
résider
hexagone
personnes
Spécificité
brevets comme sujet
marqué
sensibilité et spécificité
vie
peuple
prévalence
population
diabète
Pression diastolique
Personna +

---
N3-AUTOINDEXEE
Une enquête pilote de prévalence des mutilations sexuelles féminines dans trois départements français
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/19/2023_19_2.html
Contexte – Dans les pays historiquement concernés par les « mutilations sexuelles féminines » (MSF), les fréquences de ces pratiques sont estimées directement à partir d’enquêtes réalisées auprès d’échantillons représentatifs de femmes en âge de procréer. Dans les pays de migration, dont la France, de telles enquêtes n’existent pas et les estimations du nombre de femmes concernées sont réalisées depuis la fin des années 2000 selon une méthode indirecte, dite d’extrapolation. Méthodes – Les données utilisées proviennent d’un nouveau protocole d’enquête direct, inspiré d’enquêtes par questionnaire auprès de femmes en âge de procréer et développées dans les pays d’origine. Cet outil de collecte a été testé dans trois départements français en 2021 dans un échantillon de 41 établissements de santé auprès de 3 120 usagères âgées entre 18 et 49 ans. Parmi elles, 2 507 femmes ont accepté de répondre à un court questionnaire principalement administré par les professionnels de santé durant la consultation.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
plaie par mutilation
investigation
départ
Enquêtes
acétate d'oestradiol
sexe féminin, sai
enquête
langue française
France
composant d'un dispositif de pilote
circoncision féminine
Allèle sauvage EGR3
prévalence
féminin
comportement sexuel
Pilotes
enquêteur
français

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence de la dépression, de l’anxiété et des idées suicidaires à deux mois post-partum: données de l’Enquête nationale périnatale 2021 en France hexagonale
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/18/2023_18_1.html
Introduction – La dépression du post-partum (DPP), l’anxiété et les idées suicidaires peuvent avoir des conséquences délétères sur la mère et le nouveau-né. Nos objectifs étaient d’estimer la prévalence de la DPP, de l’anxiété et des idées suicidaires à deux mois post-partum (PP) chez les femmes accouchées en France en 2021 et d’en proposer des déclinaisons régionales. Méthodes – Notre échantillon incluait 7 133 femmes accouchées en France hexagonale sur une semaine donnée de mars 2021 et ayant complété les 10 items de l’auto-questionnaire Edinburgh Postnatal Depression Scale (EPDS) à deux mois PP. Les données ont été pondérées de façon à être représentatives des femmes accouchées en France hexagonale cette même semaine. Les prévalences nationales de la DPP (score EPDS 13), de l’anxiété (EPDS-3A 5) et des idées suicidaires (item 10 de l’EPDS 1) ont été estimées. Au vu des effectifs, seules les prévalences régionales de la DPP et de l’anxiété, standardisées sur l’âge, ont été estimées. Résultats – En 2021, en France hexagonale, la prévalence de la DPP était de 16,7% (intervalle de confiance à 95%, IC95%: [15,7-17,7]), avec une disparité régionale faisant ressortir des régions avec des prévalences significativement inférieures (Hauts-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle-Aquitaine) ou supérieures (Île-de-France, Centre-Val de Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur) à celle de l’Hexagone. La prévalence de l’anxiété était de 27,6% [26,5-28,8] globalement et de 83,2% [80,6-85,7] parmi les femmes présentant une DPP. Une disparité régionale était également observée pour l’anxiété avec des prévalences significativement inférieures (Normandie, Nouvelle-Aquitaine) ou supérieures (Centre-Val de Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur) à celle de l’Hexagone. La prévalence des idées suicidaires était de 5,4% [4,7-6,1] globalement et de 23,8% [12,1-26,9] parmi les femmes atteintes de DPP.
2023
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
se sens anxieux
enquête
Enquêtes
gène CHFR
jeu de données
prévalence
anxiété
Idée suicidaire
donnée
investigation
effet secondaire d'une dépression
effet secondaire d'anxiété
hexagone
ensemble de données
anxiete
humeur anxieuse
France
deux fois
pas d'information disponible
dépression
Anxiété
anxiété
enquêteur
état périnatal
Trouble anxieux
anxiété
dépression
depression
français
Dépression
dépression
idéation suicidaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence du tabagisme et du vapotage en France métropolitaine en 2022 parmi les 18-75 ans
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/9-10/2023_9-10_1.html
Introduction – Après une baisse d’une ampleur inédite en France de la prévalence tabagique entre 2016 et 2019, celle-ci s’est stabilisée depuis. Dans un contexte post crise liée à la Covid-19, l’objectif principal de cette étude est d’estimer la prévalence du tabagisme en 2022 et de décrire son évolution récente. Méthodes – Les données utilisées proviennent d’une enquête téléphonique sur un échantillon aléatoire, menée entre mars et juillet 2022, comprenant au total 3 229 individus de 18-75 ans résidant en France métropolitaine. Résultats – En 2022, en France métropolitaine, plus de trois personnes de 18-75 ans sur dix déclaraient fumer (31,8%) et un quart déclaraient fumer quotidiennement (24,5%). Ces prévalences sont stables par rapport à 2021 et depuis 2019. La prévalence du tabagisme quotidien reste supérieure parmi les hommes (27,4% vs 21,7% parmi les femmes). Un écart de 14 points est observé entre les personnes n’ayant aucun diplôme ou un diplôme inférieur au baccalauréat (30,8%) et les titulaires d’un diplôme supérieur au baccalauréat (16,8%). En 2022, 7,3% des 18-75 ans déclaraient vapoter, 5,5% quotidiennement. Ces prévalences sont en hausse par rapport à 2019. Conclusion – La stabilité de la prévalence tabagique observée depuis la crise liée à la Covid-19 se poursuit en 2022. Les inégalités sociales en matière de tabagisme restent très marquées et leur réduction sera un enjeu majeur pour le 3e plan de lutte contre le tabac qui démarre en 2023.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
France
Tabagisme
prévalence
tabagisme
français
France
France
Vapotage
Fumer du tabac
Fumer
Tabagisme
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Principaux résultats de l’enquête nationale de prévalence 2022 des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux en établissement de santé
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-associees-aux-soins-et-resistance-aux-antibiotiques/infections-associees-aux-soins/documents/enquetes-etudes/principaux-resultats-de-l-enquete-nationale-de-prevalence-2022-des-infections-nosocomiales-et-des-traitements-anti-infectieux-en-etablissement-de-s
Comme lors des enquêtes antérieures, l'enquête nationale de prévalence (ENP) 2022 a pour objectif de mesurer et de décrire la prévalence nationale des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux en établissements de santé. Avec 1 155 établissements de santé participants (taux de participation de 42,5 %), 151 676 patients ont été inclus dans l'ENP 2022. La prévalence des patients infectés en 2022 (5,71 % IC95 % [5,45-5,99]) a augmenté par rapport celle mesurée en 2017 (4,98 % IC95 % [4,62-5,36]). Cette augmentation est notamment liée à la prise en compte des cas de COVID-19 nosocomiaux dans l'ENP 2022 qui représentaient la moitié de l'augmentation de la prévalence des patients infectés entre 2017 et 2022. Après exclusion des COVID-19 nosocomiaux, la prévalence des patients infectés en 2022 augmentait toujours ( 7,5 %) mais de manière non significative par rapport à celle estimée en 2017. Globalement, l'augmentation de la prévalence des patients infectés s'observait à la fois chez les patients présentant au moins un facteur de risque d'infection (être âgé de 65 ans et plus, avoir eu une intervention chirurgicale depuis l'admission, avoir une affection engageant le pronostic vital à 1 ou 5 ans, être immunodéprimé, avoir une affection maligne) et chez les patients ne présentant pas de facteur de risque d'infection. La prévalence des patients traités par antibiotique (ATB) à usage systémique en 2022 (16,24 % IC95 % [15,66-16,84]) a augmenté par rapport à 2017 (15,12 % IC95 % [14,22-16,06]). Ce constat est observé dans toutes les catégories d'âge, de sexe ou relatives à l'état de santé du patient. Ces résultats incitent à poursuivre les actions de prévention des infections associées aux soins en les ciblant sur les infections les plus fréquentes (infections urinaires, pneumonies, infections du site opératoire, bactériémies) ainsi qu'à renforcer les actions pour le bon usage des antibiotiques.
2023
SPF - Santé publique France
France
rapport
Infection nosocomiale
prévalence
anti-infectieux
établissements de santé
infection croisée
enquêteur
infections
maladie infectieuse nosocomiale
ayant comme résultat

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence de l’hypertension artérielle déclarée dans les départements et régions d’outre-mer, l’enquête Baromètre de Santé publique France de 2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/8/2023_8_2.html
Contexte – L’hypertension artérielle (HTA) constitue le principal facteur de risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et un facteur de risque important de morbi-mortalité cardiovasculaire. L’objectif de notre étude était d’estimer la prévalence de l’HTA déclarée à la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et La Réunion et de décrire plusieurs indicateurs de la connaissance et de la prise en charge. Méthodes – Les données du Baromètre de Santé publique France DROM 2021 ont été utilisées. Plus de 6 500 personnes (1 511 en Guadeloupe, 1 526 à la Martinique, 1 478 en Guyane et 2 004 à La Réunion), âgées de 18 à 85 ans et résidant dans quatre départements et régions d’outre-mer (DROM) ont été interrogées par téléphone sur l’HTA. Les analyses ont été pondérées pour tenir compte du plan de sondage et de la participation afin d’être représentatives de la population de chaque DROM. Les données de la métropole utilisées pour comparaison étaient issues du Baromètre de santé publique France 2019. Résultats – La prévalence de l’HTA déclarée était de 31,5% en Martinique, 29,9% en Guadeloupe, 22,7% en Guyane et 20,8% à La Réunion. La prévalence était significativement plus élevée chez les femmes que chez les hommes dans chaque DROM. La proportion de patients traités par un médicament antihypertenseur parmi les adultes se déclarant hypertendus ne variait ni en fonction du territoire, ni en fonction du sexe et dépassait les 80% comme en métropole. Entre 65% et 73% des adultes hypertendus déclaraient avoir eu des conseils pour modifier leur mode de vie dans les DROM contre 58,5% en métropole. En Guyane 51,5% des hypertendus possédaient un appareil d’automesure tensionnelle à leur domicile, alors qu’ils étaient 53,8% à La Réunion et plus de 70% à la Guadeloupe et la Martinique. Conclusion – La prévalence de l’HTA reste très élevée dans les DROM, particulièrement chez les femmes. En revanche, plusieurs éléments de la prise en charge ne différaient pas de la métropole avec plusieurs indicateurs favorables comme la dispensation de conseils hygiéno-diététiques ou la possession d’appareil d’automesure tensionnelle. Les complications de l’HTA étant fréquentes dans les DROM, la prévention nutritionnelle doit être renforcée et tout particulièrement auprès des femmes.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Santé publique
France
Hypertension artérielle
enquêtes de santé
Santé maternelle
français
France
maladie hypertensive
Santé publique
Régions
France
France
prévalence
enregistrements
France
enquêteur
hypertension artérielle

---
N2-AUTOINDEXEE
L’épidémiologie de l’hypertension artérielle en France : prévalence élevée et manque de sensibilisation de la population
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/8/2023_8_1.html
Contexte – L’hypertension artérielle (HTA) est la maladie chronique la plus fréquente en France et un facteur de risque important de maladies cardiovasculaire, rénale et de démence. À l’occasion de la journée mondiale de l’HTA du 17 mai 2023, cet article dresse un panorama des dernières données épidémiologiques françaises. Méthode – Les résultats compilés dans ce panorama sur l’HTA en France sont issus de plusieurs sources de données : deux enquêtes en population générale (Esteban 2014-2016 et le Baromètre de Santé publique France 2019), une enquête auprès d’un panel de médecins généralistes et le Système national des données de santé. Résultats – En France, l’étude Esteban a mis en évidence que près de 30% des adultes étaient hypertendus, correspondant à près de 17 millions d’hypertendus. La connaissance, le traitement et le contrôle de l’HTA restent sous-optimaux en France et n’ont connu aucune amélioration récente, certains indicateurs ayant même subi une dégradation. Ainsi, près de 6 millions d’adultes sont hypertendus sans le savoir en France et plus de 4 millions d’hypertendus traités n’ont pas une pression artérielle contrôlée. Si plus d’1,6 million d’adultes initient chaque année un traitement antihypertenseur, la crise de la Covid-19 a eu un impact significatif avec une baisse de 11% de ces initiations en lien avec une diminution du recours aux soins. Conclusion – Des politiques de santé en faveur de la prévention primaire de l’HTA, de son dépistage, et de sa prise en charge doivent être mises en place rapidement pour permettre, comme dans d’autres pays, une évolution favorable des indicateurs sur l’HTA et ses complications cardiovasculaires.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
faute professionnelle
Epidémiologie
France
épidémiologie
France
France
hypertension artérielle
Epidémiologie
Epidémiologie
France
population
hypersensibilité
Epidémiologie
maladie hypertensive
Hypertension artérielle
français
Epidémiologie
prévalence
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Estimation des besoins potentiels en éducation thérapeutique du patient. Approche via la prévalence des ALD
https://www.ors-na.org/publications/estimation-des-besoins-potentiels-en-education-therapeutique-du-patient-approche-via-la-prevalence-des-ald/
L’éducation thérapeutique du patient (ETP) s’inscrit dans le parcours de soins du patient avec pour objectif de le rendre plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie. Si toute personne atteinte d’une maladie chronique peut bénéficier d’un programme d’ETP, il n’existe pas aujourd’hui en Nouvelle-Aquitaine de données permettant d’estimer l’adéquation sur les territoires entre le nombre de bénéficiaires potentiels d’un programme d’ETP et l’offre disponible. Sollicité par l’association ETHNA (Education THérapeutique du patient en Nouvelle-Aquitaine) et l’Agence régionale de santé, l’ORS a produit des cartographies visant à identifier des territoires sur lesquels l’adéquation offre/besoin est la plus problématique. Les analyses présentées dans ce rapport permettent ainsi de mettre en perspective des données de prévalences de pathologies chroniques, estimées à travers les prises en charge en affection de longue durée (ALD), avec l’offre territorialisée en programmes d’ETP, séparément chez les enfants et les adultes.
2023
ORS Nouvelle-Aquitaine
France
rapport
Besoins
estimateur
Respect
prévalence
Éducation
Thérapeutique
Thérapeutiques
éducation du patient comme sujet
fructose bisphosphate aldolase
Thérapeutique
maladie chronique
besoin du patient pour
besoins et demandes de services de santé
ESTIMA
adrénoleucodystrophie

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des troubles psychiatriques associés à la neurofibromatose de type 1: une revue systématique de la littérature et méta-analyse
https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/3c9a5d62-72f0-4bae-83e9-5b1b46d9480d
CONTEXTE : la neurofibromatose de type 1(NF1) est une maladie génétique dans laquelle des troubles psychiatriques ont été décrits. Excepté le trouble du Développement Intellectuel(TDI) et les troubles des apprentissages, ils sont peu référencés. L’objectif de cette revue est de déterminer la prévalence des troubles psychiatriques associés à la NF1 et de les comparer à la population générale. METHODES : nous avons réalisé nos recherches sur Pubmed, Psychinfo, Scopus et Cairn et inclus toutes les études de cohorte qui mentionnaient la prévalence des troubles psychiatriques de la 5e édition du Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux chez les patients atteints de NF1. Nous avons exclu les articles traitant des troubles des apprentissages et du TDI. Une méta-analyse a été réalisée quand c’était possible. RESULTATS : 18 articles étudiaient la dépression,l’anxiété, le Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H) et le Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) chez les NF1. Les prévalences de ces troubles étaient supérieures à celles de la population générale. Chez les enfants NF1, la prévalence de TSA était de 21%(IC 9-33) contre 1% dans la population générale, et celle du TDA/H de 44%(IC 28-60) contre 3,4% dans la population générale. CONCLUSION : la prévalence de TSA et de TDA/H est plus importante chez les enfants atteints de NF1 que dans la population pédiatrique générale. Il semblerait que ce soit aussi le cas pour la dépression, l’anxiété et pour l’adulte, mais d’autres études sont nécessaires.
2023
aha - Centre d'allergie Suisse
France
thèse ou mémoire
Neurofibromatose
neurofibromatoses
méta-analyse comme sujet
Systématique
psychiatre
Littérature
prévalence
Trouble psychiatrique
psychiatres
Systématique
littérature de revue comme sujet
Méta-analyse
troubles mentaux
Systématique
Psychiatrie
Systématique
neurofibromatose, sai
classification
Revue systématique

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence des épisodes dépressifs en France chez les 18-85 ans : résultats du Baromètre santé 2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/2/2023_2_1.html
Introduction –  Le fardeau sanitaire, économique et social induit par les troubles mentaux a contribué à inscrire la santé mentale au premier rang des priorités de santé publique. En France comme à l’étranger, la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 a eu un impact important sur la santé mentale des populations. L’objectif de ce travail est de présenter les résultats concernant la prévalence des épisodes dépressifs en France métropolitaine en 2021 et d’observer les évolutions récentes, notamment depuis la crise sanitaire. Méthode –  En 2021, le Baromètre de Santé publique France a interrogé 24 514 personnes âgées de 18 à 85 ans par collecte assistée par téléphone et informatique (Cati) selon un sondage aléatoire. La version courte du questionnaire Composite International Diagnostic Interview (CIDI‑SF), développée par l’Organisation mondiale de la santé, a été utilisée pour mesurer l’épisode dépressif caractérisé (EDC) des personnes interrogées. Les évolutions de la prévalence de l’EDC ont été réalisées par rapport aux Baromètres santé 2005, 2010 et 2017 dont la méthodologie était comparable. Résultats –  En 2021, 12,5% des personnes âgées de 18-85 ans auraient vécu un EDC au cours des 12 derniers mois. Chez les 18-75 ans, la prévalence a augmenté de 3,5 points, passant de 9,8% à 13,3%, sur la période 2017-2021. Cette augmentation concerne tous les segments de population analysés. La progression la plus importante a été observée chez les jeunes adultes (18-24 ans), avec une hausse de 9 points entre 2017 (11,7%) et 2021 (20,8%). En 2021, les 18-24 ans, les femmes, les personnes vivant seules et les familles monoparentales, tout comme celles qui ne se déclaraient pas à l’aise financièrement, au chômage et celles indiquant que la Covid-19 avait eu un impact négatif sur leur moral, avaient un risque d’EDC plus élevé. Conclusion –  La prévalence des épisodes dépressifs a augmenté en France. La tendance, déjà amorcée depuis 2010, a connu une accélération sans précédent entre 2017 et 2021, en particulier chez les jeunes adultes. Le stress causé par la maladie de la Covid-19 et les restrictions imposées pour la contrôler apparaît comme l’une des principales hypothèses explicatives de cette hausse.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
ayant comme résultat
France
santé
français
dépression
France
France
France
dépression
dépression
épisode de
depression
prévalence

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des hépatites B et C et du VIH des personnes travaillant sur le lac Tanganyika (communauté des pêcheurs) au Burundi en 2022
https://hal-lara.archives-ouvertes.fr/hal-03902756v1
Les personnes travaillant sur les ports du lac TANGANYIKA au Burundi représentent une population à risques de contaminations virales VIH, VHB et VHC. Depuis 2014, une action de santé publique (dépistage, prévention, sensibilisation, formation, éducation sanitaire...) a été organisée sur la plage de Rumonge et alentours. Le suivi des taux d'incidence a permis de montrer que cette action était efficace. Depuis 2020, ce même type d'action a été développée sur les plages des provinces de KAJAGA et de MVUGO, totalisant 18 plages et 40 000 personnes, dans le cadre du programme SAPEMA Santé Pêcheurs et Mareyeuses Lac Tanganyika 2020-2023. Une enquête de prévalence du VIH et des hépatites B et C avait pour objectif de mesurer un taux de contamination sur Rumonge après 7 ans de prévention, en comparaison avec les taux sur KAJAGA et MVUGO pour lesquels les actions avaient juste débuté en 2020. Elle s'est déroulée dans la semaine du 7 au 12 mars 2022 et des tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) ont été réalisés selon un plan de tirage au sort stratifié sur la plage, l'âge et la profession. Des contrôles de validation ont été effectués. Au total, 902 personnes ont été testées.
2023
HAL-LARA
France
rapport
personnes
hépatite C
Hépatite
vih
hepatite
virus de l'immunodéficience humaine
hépatite B
Communauté
lac
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
femmes qui travaillent
prévalence
caractéristiques de l'habitat
hépatite virale c
hépatite virale b
Personna +
burundi

---
N2-AUTOINDEXEE
Effets de la violence physique familiale et communautaire sur le développement de l’enfant : Prévalence, facteurs de risque et lacunes de la recherche
https://www.enfant-encyclopedie.com/violence-sociale/selon-experts/effets-de-la-violence-physique-familiale-et-communautaire-sur-le
L’exposition à la violence dans la vie des enfants comprend à la fois des formes indirectes lorsqu’ils en sont témoins et directes lorsqu’ils en sont victimes que ce soit dans le contexte familial ou communautaire.a Il est estimé qu’à travers le monde, 54 % des enfants (entre les âges de 2 et 17 ans) ont subi une forme de violence (notamment physique, sexuelle ou émotionnelle, de l’intimidation ou ont été témoins de violence) ou de violence sévère au cours de la dernière année, soit un peu plus de la moitié des enfants du monde.1,2 Cela signifie que près d’un milliard d’enfants ont subi de la violence en 2014. Dans les pays en voie de développement, il est estimé que la prévalence de l’année passée dépasse les 59 % d’enfants exposés. Ce taux est moins élevé dans les pays développés, avec une prévalence de 44 %.
2023
Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
Canada
information scientifique et technique
Violence familiale
Violence
facteur de risque
Physique
développement de l'enfant
recherche
changement social
facteurs de risque
Sévices
Développement de l'enfant
Recherches
violence domestique
Développement de l'enfant
Physique
prévalence
enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence du diabète connu à La Réunion, prises en charge et caractéristiques des personnes atteintes d’un diabète : exploitation des données du Baromètre de Santé publique France DROM de 2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/20-21/2023_20-21_3.html
Contexte – Le diabète est une priorité régionale de santé à La Réunion, au regard de sa forte prévalence, des fréquences élevées des facteurs de risque et des complications associées. Le Programme réunionnais de nutrition et de lutte contre le diabète (PRND) a été mis en œuvre sur la période 2020-2023. L’objectif de l’étude est d’actualiser la prévalence du diabète connu et de décrire les caractéristiques des personnes diabétiques à La Réunion en 2021 afin d’orienter les actions du PRND. Méthodes – Les données du Baromètre de Santé publique France DROM 2021 ont été utilisées. À La Réunion, un échantillon de 2 004 personnes âgées de 18 à 85 ans, résidant sur le territoire, a été interrogé par téléphone sur le diabète. Les analyses ont été pondérées pour tenir compte du plan de sondage et de la participation, afin qu’elles soient représentatives de la population du territoire régional. Résultats – À La Réunion, en 2021, la prévalence du diabète connu était de 13,6% (intervalle de confiance à 95%, IC95%: [11,8-15,7]) en population adulte de 18 à 85 ans et parmi les personnes non diabétiques connues, 3,4% [2,4-4,6] déclaraient avoir un « petit diabète ». Parmi les personnes se déclarant diabétiques, 64,3% connaissaient leur maladie depuis au moins 5 ans, 82,4% déclaraient être traitées pharmacologiquement, et parmi ces personnes, 16,8% avaient déjà arrêté au moins une fois leur traitement. Les inégalités sociales restaient très marquées. Les facteurs de risque associés au diabète et ses complications étaient fréquents : obésité (28,0%), tabagisme quotidien (20,1%), avec des comportements nutritionnels également éloignés des recommandations. Conclusion – La prévalence du diabète connu reste élevée à La Réunion. Les complications du diabète étant fréquentes sur l’île, les actions portant sur la prévention nutritionnelle doivent se poursuivre pour réduire les facteurs de risque et l’impact des inégalités sociales. Les résultats du Baromètre Santé DROM 2021 contribueront à orienter les politiques publiques, et en particulier l’actualisation en 2024 du PRND.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
pas d'information disponible
sécurité informatique
France
Pression diastolique
gestion des soins aux patients
personnes
gène CHFR
peuple
jeu de données
Réunion
publications
processus de groupe
diabète
atteinte aux données
réunion
public
français
Caractéristique
diabète
prévalence
Personna +
donnée

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence et facteurs associés de l’éco-anxiété chez des adultes de quatre départements d’Île-de-France consultant en médecine générale
https://athena.u-pec.fr/primo-explore/search?query=any,exact,998385565704611&vid=upec
L'impact des changements climatiques sur la santé est de plus en plus reconnu dans le milieu scientifique. Le concept d'éco-anxiété émerge depuis plusieurs années, il traduit une angoisse liée aux changements climatiques. En 2021 une étude du Lancet Planetary Health parlait de 45 % des jeunes adultes souffrant d'éco-anxiété. Pourtant il n’y a pas encore de données en soins primaires en France. Une étude descriptive a été menée de juin à septembre 2022 dans 5 lieux de soins de médecine générale en Île-de-France pour évaluer la prévalence de l’éco-anxiété et rechercher des facteurs associés. Aucune échelle validée n’existant pour poser le diagnostic d’éco-anxiété, celle-ci a été évaluée en explorant le niveau d’inquiétude des patients face aux changements climatiques. Son retentissement sur la vie quotidienne a été étudié grâce aux critères du trouble anxieux généralisé (DSM-V). L'analyse a porté sur 333 patients adultes. Toutes les tranches d’âge étaient représentées de façon homogène. 277 (83,2 %) étaient éco-anxieux et 114 (41,2 %) étaient éco-anxieux « symptomatiques ». Seuls 9,4 % des patients éco-anxieux ont abordé le sujet avec leur médecin traitant et se sont sentis soutenus. Certains facteurs étaient associés de manière significative à une éco-anxiété : le sexe féminin, l'anxiété au quotidien, le fait de se mettre en action de façon individuelle ou collective pour le climat, de profiter d’une thérapie alternative et complémentaire. Nos résultats viennent conforter l'idée que la santé mentale est impactée, à tout âge, par les changements climatiques. Les médecins généralistes seraient en première ligne pour dépister et prendre en charge les patients éco-anxieux. The impact of climate change on health is increasingly recognized in scientific circles. The concept of eco-anxiety has been emerging for several years, reflecting anxiety linked to climate change. In 2021, a Lancet Planetary Health study reported that 45% of young adults suffer from eco-anxiety. However, there are as yet no data in primary care in France. A descriptive study was carried out from June to September 2022 in 5 general practice settings in the Île-de-France region, to assess the prevalence of eco-anxiety and look for associated factors. As no validated scale exists to diagnose eco-anxiety, it was assessed by exploring patients' level of concern about climate change. Its impact on daily life was studied using the criteria for generalized anxiety disorder (DSM-V). The analysis involved 333 adult patients. All age groups were evenly represented. 277 (83.2%) were eco-anxious and 114 (41.2%) were symptomatic eco-anxious. Only 9.4% of eco-anxious patients discussed the subject with their GP and felt supported. Certain factors were significantly associated with eco-anxiety: female gender, daily anxiety, taking individual or collective action for the climate, taking advantage of an alternative and complementary therapy. Our results support the idea that mental health is affected by climate change at all ages. General practitioners would be in the front line in detecting and treating eco-anxious patients.
2023
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Allèle sauvage ICK
Trouble anxieux
consultants
Anxiété
facteur
mesure d'Escherichia coli
humeur anxieuse
adulte légalement
anxiété
effet secondaire d'anxiété
départ
gène CHFR
dosage de l'isoleucine
se sens anxieux
adulte
médecine générale
prévalence
médecine de famille
français
anxiété
médecin consultant
biomédecine
Îles
Paris
isoleucine
adulte
anxiete
anxiété
Ile-de-France
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des infections à Chlamydia trachomatis, Trichomonas vaginalis, Neisseria gonorrhoeae et à VIH à Mayotte : enquête de santé en population générale « Unono Wa Maore », 2019
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/24-25/2023_24-25_3.html
Introduction – À Mayotte, le taux de découvertes de séropositivité du VIH était de 184/1 000 000 habitants en 2018, et 2,1% des femmes enceintes présentaient une syphilis en 2007-2008. Cette enquête a pour objectif d’estimer pour la première fois les prévalences de l’infection à VIH et des infections sexuellement transmissibles (IST) à Mayotte. Méthode – L’enquête a été conduite du 21 novembre 2018 au 14 juin 2019 auprès d’un échantillon représentatif des 15-69 ans selon un plan de sondage à 3 degrés (logements, ménages, individus). Les données démographiques, socio-économiques et comportementales ont été recueillies lors d’entretiens en face-à-face. Des prélèvements sanguins (sérologies VIH et syphilis) et un auto-prélèvement vaginal chez les femmes ou urinaire chez les hommes (PCR : Trichomonas vaginalis (Tv), Chlamydia trachomatis (Ct) et Neisseria gonorrhoeae (Ng)) ont été proposés. Des analyses pondérées univariées et multivariées ont été réalisées. Résultats – Parmi les 4 643 personnes ayant répondu au questionnaire, 3 042 (65,5%) ont été testées pour une IST. La prévalence des infections à Ct est de 9,2% (intervalle de confiance à 95%, IC95%: [7,9-10,4]). Les facteurs de risques sont le sexe féminin (odds ratio ajusté – ORa 1,35 [1,04-1,74]), un âge compris entre 20 et 29 ans (2,99 [1,85-4,84]) ou 30 et 49 ans (1,91 [1,20-3,04]), l’absence de diplôme (1,65 [1,02-2,66]) et un niveau d’instruction inférieur au bac (1,81 [1,06-3,08]). L’infection à Tv est fréquente (8,1% [7,01-9,2]). Elle est associée au sexe féminin (5,7 [3,7-8,8]), au chômage (2,2 [1,5-3,2]), et à l’inactivité professionnelle (2,2 [1,5-3,2]). La gonococcie (0,8% [0,3-1,2]) et la syphilis (0,4% [0,2-0,6]) sont moins fréquentes. Aucune estimation n’a été réalisée pour le VIH (3 séropositivités). Conclusion – Ces prévalences très élevées mettent en évidence le poids particulièrement important des infections à Ct et Tv à Mayotte. L’utilisation du préservatif et un dépistage régulier restent incontournables dans la prévention des IST.
2023
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
virus de l'immunodéficience humaine
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
Trichomonas vaginalis
infection à chlamydia
vih
Enquêtes
virus de l'immunodéficience humaine
prévalence
Chlamydia trachomatis
enquêteur
infection à trichomonas
trichomonas vaginalis
médecins généralistes
neisseria gonorrhoeae
population générale
Neisseria gonorrhoeae
Infection à Chlamydia
Santé de la population
trichomonas vaginalis
enquêtes de santé
neisseria gonorrhoeae
chlamydia trachomatis
chlamydia trachomatis
investigation
Infection vaginale
Washington
enquête
infections à chlamydia

---
N2-AUTOINDEXEE
À l’hôpital, une prévalence accrue de la dépression et de l’anxiété due notamment aux conditions de travail
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications-communique-de-presse/etudes-et-resultats/lhopital-une-prevalence-accrue-de-la
La Direction de la recherche, de l’évaluation, des études et des statistiques (DREES) publie une étude sur la santé mentale des personnels hospitaliers à l’été 2021 et la compare à celle de l’ensemble de la population en emploi. À partir des données de l’enquête Épidémiologie et Conditions de vie liées au Covid-19 (EpiCov), cette étude met en perspective la fréquence des symptômes de dépression ou d’anxiété ou encore le besoin de prise en charge psychologique parmi les personnes travaillant à l’hôpital au regard des symptômes déclarés parmi l’ensemble des personnes en emploi. Les constats observés sont mis en relation avec les conditions de travail et les caractéristiques sociodémographiques du personnel de l’hôpital.
2023
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
article de périodique
Travail
prévalence
dépression
anxiété
hôpital
Travail
anxiete
humeur anxieuse
dépression
métier
anxiété
depression
hôpitaux
dépression
conditions de travail

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence des risques psychosociaux au travail et santé mentale parmi les immigrés et descendants d'immigrés : résultats de l'enquête nationale Conditions de Travail-Risques psychosociaux 2016
Bulletin épidémiologique hebdomadaire n 7
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-liees-au-travail/souffrance-psychique-et-epuisement-professionnel/documents/article/prevalence-des-risques-psychosociaux-au-travail-et-sante-mentale-parmi-les-immigres-et-descendants-d-immigres-resultats-de-l-enquete-nationale-co
Objectifs - Peu d'études se sont penchées sur les risques psychosociaux parmi les immigrés et les descendants d'immigrés et leur association avec la santé mentale. Notre étude a pour objectif : 1) de décrire la prévalence de deux indicateurs qui recouvrent les dimensions d'exigence psychologique, de latitude décisionnelle et d'isolement au travail : le job strain (tension au travail : faible latitude/forte demande) et l'iso-strain (combinaison d'une situation de job strain et d'un faible soutien social) selon le statut migratoire et modéliser la probabilité d'être exposé ; 2) vérifier que les associations entre le job strain, l'iso-strain et l'anxiété sont similaires pour tous les groupes (immigrés, descendants d'immigrés).
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Immigration
émigrants et immigrants
santé au travail
périodiques comme sujet
Epidémiologie
Epidémiologie
produits dangereux
Santé mentale
Santé mentale
Épidémiologistes
7-methylbenzo[a]anthracene
épidémiologie
Travail
prévalence
Epidémiologie
enquêteur
statut psychosocial
lettres d'information
Epidémiologie
métier
7-méthylbenzo[a]anthracène
risques psychosociaux
Epidémiologie
santé mentale
ayant comme résultat
Risque
Immigrants

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence du faible niveau de littératie en santé chez les patients âgés de 18 à 39 ans consultant en médecine générale à La Réunion
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03953690
Introduction : Un faible niveau de littératie en santé (LS) affecte la qualité des soins et l’état de santé des patients. L’objectif de cette étude est de définir la prévalence du faible niveau de LS chez les patients âgés de 18 à 39 ans consultant en médecine générale à La Réunion. Méthode : Étude quantitative descriptive multicentrique réalisée dans plusieurs cabinets de médecine générale de La Réunion. Le faible niveau de LS a été dépisté à l’aide du REALM-R et la troisième question du 3-Brief SQ. Une analyse multivariée a été réalisée afin de mettre en évidence des déterminants au faible niveau de LS. Résultats : Dans cette étude, la prévalence du faible niveau de LS était de 19 %. Les facteurs de risque de faible niveau de LS étaient le sexe masculin et bénéficier de la CSS. Un niveau scolaire élevé et rechercher des informations de santé sur internet étaient des facteurs protecteurs de faible niveau de LS. Conclusion : Cette étude est la première à évaluer la prévalence du faible niveau de LS en France. Les influences du niveau scolaire et du niveau socioéconomique sont confirmées mais l’utilisation du créole dans l’intimité et le lieu de vie géographique sur l’île n’influencent pas la LS. Des études ultérieures devront préciser ces premiers résultats.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
compétence informationnelle en santé
processus de groupe
asthénie
Médecins
dû à
médecine générale
a comme patient
consultants
prévalence
sujet âgé

---
N3-AUTOINDEXEE
Les comportements inappropriés à connotation sexuelle des patients en consultation de médecine générale : prévalence, nature et répercussions pour le médecin généraliste
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03940236
Introduction. Des études dans la littérature internationale ont montré que les médecins pouvaient être exposés à des Comportement inappropriés à connotation sexuelle (CICS) dans leur exercice, les patients pouvant en être les auteurs. En France, on retrouve peu de données sur l’exposition des médecins généralistes (MG) aux CICS des patients. Méthode. Il s’agit d’une étude observationnelle transversale quantitative par questionnaire. L’objectif principal était de déterminer la prévalence des CICS des patients envers les MG libéraux français, et décrire leur nature. Les objectifs secondaires étaient d’identifier les facteurs associés à l’exposition aux CICS et les répercussions pour les MG. Résultats. 570 MG ont participé. L’exposition à au moins un CICS de patient dans la carrière était rapportée par 83,2% des MG (88,2% chez les femmes, 69,1% chez les hommes). L’incidence était de 518.1 CICS pour 100 MG/année. Les CICS les plus fréquents étaient les remarques inappropriées sur l’apparence (57,9%), les regards suggestifs (49,4%), les blagues grivoises (45,0%), les demandes d’examens génitaux non justifiés (39,7%) et l’exhibition inappropriée (35,8%). 42,9 % des MG ont été exposés au harcèlement sexuel et 8,1 % rapportaient une agression sexuelle. Le sexe féminin et l’âge inférieur à 40 ans étaient associés à une plus forte exposition. 39,5% des MG avaient effectué des changements dans leur pratique professionnelle en conséquence. Conclusion. Ce travail suggère qu’une forte proportion des MG ont été exposée aux CICS de patients. Des études futures pourraient s’intéresser aux moyens de s'en prémunir, afin de préserver le médecin mais aussi la qualité de la relation de soins.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
consultants
médecine générale
médecins généralistes
médecin (médecine générale)
comportement inapproprié
nudisme
patients
médecine comportementale
prévalence
a comme patient
Médecins
comportement sexuel
comportement sexuel

---
N3-AUTOINDEXEE
Estimations nationales de l'hépatite C : incidence, prévalence, proportion non diagnostiquée et traitement, Canada, 2019
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2022-48/numero-11-12-novembre-decembre-2022/estimations-nationales-hepatite-c-canada-2019.html
Contexte : Les estimations du nombre d'infections par le virus de l'hépatite C (VHC) sont importantes pour le suivi des efforts visant à prévenir la transmission de la maladie, en particulier suite à l'introduction d'un traitement hautement efficace. Ce rapport fournit des estimations actualisées de l'incidence, de la prévalence, de la proportion non diagnostiquée et du traitement du VHC au Canada. Méthodes : Une combinaison de modélisation par rétrocalcul et une version modifiée de la méthode du classeur ont été utilisées pour estimer l'incidence et la prévalence des personnes séropositives pour le VHC, la prévalence de l'infection chronique par le VHC et la proportion non diagnostiquée. Le nombre de personnes traitées pour le VHC chronique a été estimé à partir de données administratives pharmaceutiques.
2022
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
prévalence
Hépatite
diagnostic
incidence
hépatite virale c
hepatite
Canada
ESTIMA
Respect
estimateur
hépatite C

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des organismes résistant aux antimicrobiens dans les petits hôpitaux canadiens : enquête sur la prévalence ponctuelle des soins aigus dans les régions communautaires, rurales et nordiques (CNAPP-19), 2019
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2022-48/numero-11-12-novembre-decembre-2022/cnapp-19-resultats-enquete-prevalence-organismes-resistants-antimicrobiens.html
Contexte : La disponibilité de données nationales sur la prévalence des infections résistantes aux antimicrobiens dans les petits hôpitaux de soins aigus des régions communautaires, nordiques et rurales est limitée. L'objectif de cet article est de déterminer la prévalence des infections causées par les organismes résistants aux antimicrobiens (ORA) sélectionnés dans ces petits hôpitaux. Méthodes : Une enquête de prévalence ponctuelle a été menée par 55 hôpitaux entre février et mai 2019 et les 10 provinces canadiennes y ont été représentées. Les hôpitaux admissibles étaient ceux qui comptaient 350 lits ou moins. Des données ont été recueillies sur les caractéristiques des hôpitaux. Des données anonymes sur les patients ont été recueillies sur des infections sélectionnées (pneumonie, infections des voies urinaires, infections sanguines, infections de la peau et de tissus mous, infections du site opératoire et infections à Clostridioides difficile) pour des ORA sélectionnés (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, entérocoques résistants à la vancomycine, organismes producteurs de β-lactamase à spectre étendu et organismes producteurs de carbapénémase). Des données sur la prescription d'antimicrobiens et les précautions de prévention et de contrôle des infections ont également été recueillies.
2022
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
Organismes
hôpitaux
résistance microbienne aux médicaments
Organisme
Antimicrobiens
Organismes
prévalence
rigidité diffuse
Régions
partie d'un organe
hôpital
enquêteur
soins

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence nationale et régionale du tabagisme en France en 2021 parmi les 18-75 ans, d’après le Baromètre de Santé publique France
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/26/2022_26_1.html
Introduction – Après une baisse du tabagisme d’ampleur inédite en France entre 2014 et 2019, la prévalence s’est stabilisée en 2020. Dans un contexte de crise liée à la Covid-19, l’objectif principal de cette étude est d’estimer la prévalence du tabagisme en 2021 et de décrire son évolution récente. Méthode – Les données utilisées proviennent du Baromètre de Santé publique France, enquête téléphonique sur échantillon aléatoire auprès de la population des 18-85 ans résidant en France, menée entre février et décembre 2021, auprès d’un échantillon total de 24 514 individus en métropole, et 6 519 individus dans les départements et régions d'outre-mer (DROM). Résultats –  En 2021, en France métropolitaine, plus de 3 personnes de 18-75 ans sur 10 déclaraient fumer (31,9%) et un quart déclaraient fumer quotidiennement (25,3%). La prévalence du tabagisme augmente par rapport à 2019 (30,4%), alors que l’évolution du tabagisme quotidien n’est pas significative (24,0% en 2019). Une hausse du tabagisme quotidien est néanmoins observée entre 2019 et 2021 parmi les femmes (de 20,7% à 23,0%) et parmi les personnes n’ayant aucun diplôme ou un diplôme inférieur au baccalauréat (de 29,0% à 32,0%). En 2021, deux régions ont une prévalence du tabagisme quotidien plus élevée que le reste de la France : Occitanie (28,5%) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (29,1%). Conclusion –  Un impact de la crise liée à la Covid-19 sur l’interruption de la baisse de la prévalence du tabagisme en France ne peut être exclu. Les inégalités sociales en matière de tabagisme restent très marquées.
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Fumer du tabac
prévalence
France
France
France
Tabagisme
France
Santé publique
français
tabagisme
Fumer
Tabagisme
Santé publique
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence du Syndrome de l’Imposteur chez les internes de médecine générale
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/MED_T_2022_1031_ROUSSEL_QUENTIN.pdf
INTRODUCTION : Le Syndrome de l’Imposteur est une sensation d’illégitimité, d’absence de mérite envers sa fonction, le tout associé à la peur d’être jugé incompétent. Ce vécu d’imposture concerne de nombreux internes en médecine générale plongés dans les responsabilités médicales, munis de leurs seules connaissances théoriques accumulées en 6 années. Notre étude vise à quantifier la prévalence du Syndrome de l’Imposteur chez ces étudiants et à vérifier sa possible corrélation à des facteurs de risques identifiés dans la littérature. MÉTHODE : Le questionnaire de CLANCE, associé à un recueil sur les facteurs de risques supposés, a été transmis par mail aux 702 internes de médecine générale des Universités de Lorraine et de Strasbourg. La diffusion s’est faite sur 4 mois durant l’été 2021 grâce aux listes de diffusion universitaires. Un rappel a été lancé sur les réseaux sociaux associés aux populations ciblées. Une seule participation était possible par étudiant. RÉSULTAT : Sur les 222 répondants, 64% présentent un Syndrome de l’Imposteur considéré comme pathologique. Notre étude retrouve une corrélation du Syndrome de l’Imposteur avec le sexe féminin qui présente un score plus élevé à l’échelle de CLANCE. A contrario, l’âge, le nombre de semestres, la faculté de rattachement et une autoévaluation de son SI prétest n’ont pas présenté de corrélation avec le Syndrome de l’Imposteur. DISCUSSION : Cette incidence supérieure à nos prévisions démontre l’importance de considérer le Syndrome de l’Imposteur dans le cursus médical. L’identification des étudiants atteints permettrait un soutien ciblé afin de diminuer les nombreuses comorbidités associées telles que l’anxiété, la dépression ou le burnout.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Médecins
fraudeur
médecine interne
prévalence
médecine générale
médecin (médecine interne)

---
N2-AUTOINDEXEE
Publication des premiers résultats sur la prévalence des « affections post-COVID-19» ou « COVID long » et les recours aux soins associés après les premières vagues d'épidémie de SARS-CoV-2
https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2022/publication-des-premiers-resultats-sur-la-prevalence-des-affections-post-covid-19-ou-covid-long-et-les-recours-aux-soins-associes-apres-les
Chez certaines personnes, l'infection par le SARS-CoV-2 est caractérisée par l'existence de symptômes de longue durée ou persistant après l'infection initiale, aussi appelée « affection post-COVID-19 » ou « COVID long ». Pour estimer la prévalence et le fardeau de ce syndrome, Santé publique France a mené une première étude sur un large échantillon de la population générale adulte et en publie les premiers résultats dans un Point Sur dédié. Les résultats montrent que 30% des personnes ayant eu une infection par le SARS-CoV-2 présentaient les critères d’un « COVID long » et que le médecin généraliste est le professionnel de santé le plus consulté par ces patients.
2022
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
information patient et grand public
Épidémies
publications
soins
affect
COVID-19
maladie
SARS-CoV-2
affect
ayant comme résultat
prévalence
maladie
Épidémies de maladies

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des troubles musculo-squelettiques et leurs facteurs de risques depuis la mise en place du télétravail dans le contexte de l’épidémie de Covid-19
https://pepite-depot.univ-lille.fr/LIBRE/Th_Medecine/2022/2022ULILM021.pdf
Contexte : L’objectif de cette étude était d’évaluer chez les personnes en télétravail dans le contexte de COVID-19 la prévalence des troubles musculo-squelettiques (TMS) ainsi que leurs facteurs de risques. Méthode : Cette étude épidémiologique a été menée au sein d’une entreprise des Hauts de France et a permis d’inclure 229 salariés en télétravail depuis plus de 12 mois avec au moins 4 jours de télétravail par semaine. Les données de l’étude ont été recueillies grâce à un questionnaire explorant la santé musculosquelettique (questionnaire NORDIQUE), les risques psychosociaux (questionnaire KARASEK), l’environnement et l’organisation du télétravail et enfin la mise en contexte du télétravail avec la crise sanitaire de COVID-19. Résultats : Concernant la prévalence des TMS, 43,7% (N 100) des salariés ont ressenti des TMS ayant duré plus de 30 jours au cours des 12 derniers mois. Concernant les facteurs de risque de TMS, plusieurs liens significatifs ont été retrouvés avec des différences selon l’âge, le sexe et l’IMC. Un lien a également été retrouvé entre le travail en dehors des horaires habituels et la survenue de TMS de la nuque (OR 4,49 [1,53-13,2] ; p 0,0063) et entre l’absence d’entraide entre collègues et la survenue de TMS du haut du dos (OR 3,38 [1,19-9,61] ; p 0,0223) et du coude (OR 4,02 [1,13-14,36] ; p 0,0322). Chez les sujets ayant constaté une aggravation ou une apparition des TMS depuis la mise en place du télétravail, il apparaît une corrélation significative avec d’une part le fait de travailler à domicile dans une pièce non dédiée (OR 2,30 [1,35-3,92] ; p 0,0023), d’autre part une prise de poids de plus de 3 kg (OR 2,64 [1,38-5,08] ; p 0,0035) et enfin l’augmentation des consommations et des usages (OR 1,76 [1,00-3,10] ; p 0,0482). Conclusion : Cette étude confirme la présence de TMS chez des salariés en télétravail, plus particulièrement au niveau de la nuque et du bas du dos, même si leur prévalence n’est pas supérieure à celle qui est retrouvée par zone anatomique en population générale française avant la crise sanitaire. Dans le contexte d’extension sans précédent du télétravail à la suite de l’épidémie de COVID-19, il parait nécessaire d’avoir une attention accrue concernant les aspects spécifiques du télétravail en termes de prévention des TMS, comme le travail en dehors des horaires habituels, l’isolement, l’absence de pièce dédiée pour le télétravail, la prise de poids et l’augmentation des consommations et des usages.
2022
PEPITE - Panorama des productions universitaires - Université Lille 2 Droit et Santé
France
COVID-19
thèse ou mémoire
Épidémies de maladies
Squelette
prévalence
COVID-19
facteurs de risque
maladies ostéomusculaires
télétravail
facteur de risque
troubles musculosquelettiques
ossature, sai
Épidémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse descriptive d'un échantillon de méta-analyses traitant de médicaments utilisés en pratique courante de médecine générale: prévalence des résultats de confirmation significatifs parmi les résultats de méta-analyses significatifs
https://n2t.net/ark:/47881/m6kw5fvf
Les recommandations médicales actuelles s'appuient sur une gradation du niveau de preuve selon l'outil Grading of Recommendations, Assessment, Development and Evaluation (GRADE) dont le plus haut niveau comprend notamment les Méta-Analyses (MA) d'essais contrôles randomisés. La MA permet de combiner des résultats provenant de multiples études scientifiques distinctes traitant du même sujet et propose une synthèse quantitative d'essais afin d'augmenter la puissance statistique et de diminuer le risque de faux négatif. Elle n'est en revanche pas à l'abri du risque de faux positif. En l'absence d'au moins un résultat de confirmation significatif au sein d'un résultat de MA significatif, on ne pourrait donc pas conclure mais plutôt parler de résultat exploratoire générateur d'hypothèses devant être vérifiées par une étude bien menée. L'objectif principal de ce travail était de décrire la prévalence des résultats de confirmation significatifs parmi les résultats significatifs d'un échantillon de MA. A partir de 9 MA portant sur des médicaments utilisés en pratique courante de médecine générale publiées de novembre à décembre 2020, 59 critères de jugement cliniquement pertinents ont été analysés. Le critère de jugement principal était la prévalence de résultats de confirmation significatifs parmi les résultats significatifs de MA (présence d'au moins un résultat de confirmation significatif). La sélection ainsi que le classement ont été réalisés en double lecture. La principale limite de ce travail était le faible effectif de cet échantillon. Au total, 30% (18 sur 59) étaient des résultats de MA significatifs et 70% (41 sur 59) étaient des résultats de MA non significatifs. Parmi les résultats de MA significatifs, 33% (6 sur 18) étaient issus d'au moins un résultat de confirmation significatif et 67% (12 sur 18) étaient issus de résultats exclusivement exploratoires. En l'absence de résultat de confirmation, cela signifie que 67% des résultats de MA significatifs avaient une valeur exploratoire. La méta-analyse ne devrait pas occulter la qualité des essais randomisés : le rapport à l'essai source semble être une composante essentielle pour améliorer la qualité de la preuve scientifique. L'outil GRADE pourrait viser à intégrer notamment cette logique de résultats de confirmation permettant ainsi au médecin prescripteur de disposer de preuves plus fiables et directes sur l'efficacité clinique du médicament.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Méta-analyse
élimination des déchets médicaux
méta-analyse comme sujet
traitement d'un échantillon
ayant comme résultat
médecine
médicament
Médecins
traitement médicamenteux
utilisation médicament
Pratique
Médicaments
prévalence
évaluation de résultat des soins

---
N2-AUTOINDEXEE
L’hypertension artérielle à Mayotte : prévalence, connaissance, traitement et contrôle en 2019, étude Unono Wa Maore
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/9-10/2022_9-10_2.html
Introduction – En 2008, la prévalence de l’hypertension artérielle (HTA) a été estimée à 44% chez les personnes âgées de 30 à 69 ans vivant à Mayotte, avec deux hypertendus sur trois qui ne connaissaient pas leur diagnostic d’HTA. L’objectif de cette étude était de donner une nouvelle estimation de la prévalence de l’HTA à Mayotte en 2019, du niveau de connaissance du diagnostic et de la prise en charge ainsi que de décrire les caractéristiques de la population hypertendue. Méthodes – Les données sont issues de l’enquête transversale Unono Wa Maore, menée à Mayotte. Les analyses ont porté sur la population adulte âgée de 18 à 69 ans ayant répondu au questionnaire et ayant bénéficié d’un examen de santé incluant au moins deux mesures de pression artérielle (n 2 620). L’HTA était définie par une déclaration d’hypertension ou par des valeurs de pression artérielle systolique 140 mmHg et/ou de pression artérielle diastolique 90 mmHg à l’examen clinique. Résultats – En 2019, la prévalence de l’HTA a été estimée à 38,4% (IC95% : [36,1-40,7]) dans la population de Mayotte âgée de 18 à 69 ans. La prévalence était similaire chez les hommes (38,5%) et les femmes (38,3%, p 0,95). La prévalence de certains facteurs de risque était élevée avec 75% des hypertendus qui étaient en surpoids ou obèses (vs 53% des non hypertendus), 13% qui déclaraient être diabétiques (vs 4%) et 69% qui étaient inactifs professionnellement (vs 63%).
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Comores
prévalence
Mayotte
hypertension artérielle
connaissance
Savoir
maladie hypertensive
Hypertension artérielle
connaissance

---
N2-AUTOINDEXEE
Estimation de la prévalence du diabète et du prédiabète à Mayotte et caractéristiques des personnes diabétiques, Mayotte, 2019
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/9-10/2022_9-10_1.html
Introduction – La première estimation de la prévalence du diabète à Mayotte, rapportée par l’étude Maydia en 2008, s’élevait à 10,5% des adultes âgés de 30 à 69 ans, avec plus d’une personne sur deux qui ignorait son statut diabétique. L’étude Unono Wa Maore 2019, vise à décrire l’état de santé de la population mahoraise, dont le diabète. Les objectifs de notre étude sont d’estimer la prévalence du diabète connu, non connu, du prédiabète, et de décrire les caractéristiques de la population diabétique à Mayotte. Méthodes – Un échantillonnage aléatoire, basé sur un plan de sondage à trois niveaux (adresse/logement/personne), a permis le recueil d’informations individuelles par questionnaire administré en face à face, couplé à un examen de santé au cours duquel des prélèvements veineux étaient réalisés, dont une mesure de l’hémoglobine glyquée (HbA1c). Le statut diabétique a été défini par la déclaration d’un diabète ou la mesure d’une HbA1c 6,5%. Le statut prédiabétique a été défini par l’absence de déclaration d’un diabète et une mesure de l’HbA1c comprise dans l’intervalle [6%-6,5%[. Les estimations ont été pondérées en tenant compte du plan de sondage et d’une correction du biais induit par la non réponse, liée notamment au niveau socioéconomique.
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
personnes
prévalence
Personna +
Mayotte
ESTIMA
prédiabète
Diabète
estimateur
Comores
Diabète
Respect
état prédiabétique

---
N2-AUTOINDEXEE
Enquête nationale de prévalence 2022 des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux en établissements de santé : Guide de l'enquêteur
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-associees-aux-soins-et-resistance-aux-antibiotiques/infections-associees-aux-soins/documents/rapport-synthese/enquete-nationale-de-prevalence-2022-des-infections-nosocomiales-et-des-traitements-anti-infectieux-en-etablissements-de-sante-guide-de-l-enqueteur
Dans la continuité des précédentes enquêtes nationales de prévalence (ENP) des infections nosocomiales (IN) et des traitements anti-infectieux (AI) en établissements de santé (ES) (1996, 2001, 2006, 2012 et 2017), l'ENP 2022 constitue un temps fort en matière de surveillance et de prévention des infections associées aux soins, de l'antibiorésistance et du bon usage des antibiotiques. L'ENP 2022 vise à produire des données de référence aux niveaux national et régional, sous la forme d'indicateurs de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux en ES, permettant d'orienter et d'évaluer les politiques nationales et régionales. Elle participe, en outre, à fournir des données européennes par la transmission d'une partie des données à l'ECDC. Elle poursuit également des objectifs de sensibilisation et de mobilisation de l'ensemble des professionnels participant à la prévention et au contrôle des infections associées aux soins et au bon usage des anti-infectieux. Cette enquête fournit ainsi des éléments de réflexion pour améliorer les actions à mettre en place dans leur établissement pour prévenir le risque infectieux associé aux soins. Ce guide, destiné aux enquêteurs de l'ENP dans les établissements de santé, décline : les nouveautés méthodologiques de cette enquête pour l'année 2022, portant sur les nouvelles variables relatives notamment au COVID-19 et les évolutions relatives au recueil des données de sensibilité à certains antibiotiques des micro-organismes isolés d'infections.
2022
SPF - Santé publique France
France
enquête santé
infection croisée
établissements de santé
enquêteur
anti-infectieux
Infection nosocomiale
entretiens comme sujet
infections
précis
maladie infectieuse nosocomiale
Enquêteurs
prévalence

---
N2-AUTOINDEXEE
Initiation à l’usage du tabac ou arrêt du tabac : comment expliquer une prévalence supérieure du tabagisme au Québec en comparaison du reste du Canada?
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/promotion-sante-prevention-maladies-chroniques-canada-recherche-politiques-pratiques/vol-41-no-10-2021/initiation-arret-tabac-prevalence-superieure-tabagisme-quebec-canada.html
Introduction. Nous avons comparé l’initiation à l’usage du tabac et l’arrêt du tabac au Québec et dans le reste du Canada en vue d’expliquer pourquoi l’usage de la cigarette restait plus répandu au Québec. Méthodologie. Les données proviennent de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Nous avons comparé les taux estimés moyens et stratifiés selon le sexe en ce qui concerne 1) l’usage de la cigarette chez les 15 ans et plus, 2) l’initiation à l’usage de la cigarette au cours de l’année précédente chez les 12 à 17 ans et chez les 18 à 24 ans et 3) l’arrêt du tabac au cours de l’année précédente chez les adultes de 25 ans et plus, au Québec par rapport aux neuf autres provinces canadiennes et dans chaque cycle de deux ans l’ESCC entre 2007-2008 et 2017-2018.
2021
Gouvernement du Canada
France
article de périodique
tabagisme
nicotiana tabacum
prévalence
Fumer du tabac
Tabagisme
Arrêt de la consommation de tabac
Québec
Usage de tabac
Fumer
Tabagisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des femmes enceintes ayant bénéficié d'au moins une intervention de leur médecin généraliste dans leur sevrage tabagique: étude descriptive rétrospective
https://www.sudoc.fr/255250304
Contexte : Le médecin généraliste est souvent le premier interlocuteur des femmes enceintes puisque 87% des médecins ont vu en consultation au moins une fois par trimestre une patiente pour confirmation d'une grossesse. En France en 2017, la prévalence du tabagisme chez les femmes enceintes est comprise entre 25 et 30%. Les complications maternelles et fœtales étant évitables, en 2014 la HAS définit plusieurs recommandations concernant le dépistage et la prise en charge des femmes enceintes fumeuses. Cette étude a pour objectif de mesurer l'implication du médecin généraliste dans le sevrage tabagique de leurs patientes enceintes. Méthode : Étude quantitative, rétrospective, descriptive, via un questionnaire standardisé et menée auprès des femmes ayant accouché à Jeanne de Flandres entre mai 2020 et juin 2020. Résultats : Dans cette étude, parmi les 70 patientes incluses, 72,9% ont bénéficié d'au moins une intervention de leur médecin traitant dans leur sevrage tabagique. 88,6% des femmes interrogées ayant diminué ou stoppé leur consommation tabagique pensent prolonger leur sevrage. Il y a une association statistiquement significative (p 0,05) entre l'évolution de la consommation tabagique et l'intervention du médecin quand cette dernière concerne : le remboursement des substituts nicotiniques (TSN) et la recommandation d'utilisation des TSN. Les facteurs associés significativement (p 0,05) au sevrage tabagique sont le statut professionnel (76,3% actives contre 50% au chômage), la catégorie socio-professionnelle (36,8% cadres contre 75% agricultrices), le niveau d'études (47,4% au-delà de Bac 2 contre 50% sans diplôme), le niveau de dépendance au début de la grossesse (0% dépendance forte contre 78,9% pas de dépendance) et le statut tabagique du partenaire (60,5% contre 36,8%). Conclusion : La prévalence importante de l'intervention du médecin traitant dans le sevrage tabagique des patientes enceintes permet de souligner son rôle prépondérant dans la prévention. L'information concernant les TSN gagnerait à être plus complète, et à être pensée dans une démarche de promotion de la santé. Les compétences du médecin généraliste sont aussi illustrées par l'importance de la considération de l'entourage de la patiente, avec notamment le statut tabagique du conjoint. ...
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
prévalence
Etudes générales
femmes enceintes
Etudes générales
femmes médecins
Etudes générales
études rétrospectives
grossesse
Médecins
médecins généralistes
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
sevrage
médecine générale
sevrage
Etudes générales

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence, prévention et politique en matière de troubles musculosquelettiques : qu'avons-nous appris ? Preuves issues de la recherche de l'EU-OSHA*. Conférence en ligne, 22 octobre 2020
https://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TD%20278
Pour conclure son programme de recherche pluriannuel 2018-2020 sur les troubles musculosquelettiques (TMS) liés au travail, l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (European Agency for Safety and Health at Work ou l'EU-OSHA) a organisé cette conférence en ligne. Cette journée a permis l'étude des problématiques relatives aux TMS liés au travail, des politiques de prévention et des interventions sur le lieu de travail dans un objectif de prévention primaire et de facilitation du maintien et du retour en emploi. Cette conférence marquait également le lancement de la campagne européenne 2020-2022 « Pour un travail sain, allégez la charge » : https://osha.europa.eu/fr/publications/campaign-guide
2021
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
article de périodique
prévalence
troubles musculosquelettiques
Fracture intertrochantérienne
Acanthosis nigricans
politique
Trouble musculosquelettique
Conférence
Recherches
recherche
congrès comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitements antibiotiques en établissement de santé : résultats de l’Enquête nationale de prévalence 2017, France
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/21/2020_21_2.html
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
antibactériens
enquêtes de santé
antibiotique
Fracture de fatigue
antibiothérapie
Antibiotiques
France
ayant comme résultat
Antibiotiques
établissements de santé
prévalence
enquêteur
France
résultat thérapeutique
français
Etablissements nationaux
France
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Mieux connaître la prévalence des troubles du spectre de l’autisme (TSA), mais aussi les conditions de vie des personnes présentant un TSA, un défi pour notre politique publique
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/6-7/2020_6-7_0.html
Depuis le 6 avril 2018, la France s’est dotée d’une stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement. Cette stratégie a plusieurs ambitions dont la première est de remettre la science au cœur de la politique publique, en dotant la France d’une recherche d’excellence. Parmi les principales actions qui figurent dans cet engagement, il est demandé d’organiser la production de données épidémiologiques, en élaborant des indicateurs fiables et en structurant un dispositif de surveillance. Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) ont une origine multifactorielle, avec une forte implication de facteurs génétiques. En dépit d’un consensus international pour considérer ces syndromes comme l’expression phénotypique d’altérations précoces du système nerveux central, de nombreuses questions demeurent quant aux causes et aux mécanismes de développement de ces troubles. La grande diversité de ces TSA (phénotype, prise en charge, etc.) explique en partie la difficulté de disposer de données fiables.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
Modes de vie
politique publique
Conditions de vie
conditions sociales
personnes
pensée autiste
condition de vie
prévalence
Autisme
Trouble du spectre autistique
Personna +
caractéristiques de l'habitat

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence des symptômes et du diagnostic de l’asthme chez les élèves du secondaire au Québec, 2010-2011
https://www.inspq.qc.ca/publications/2621
L’asthme est une maladie chronique caractérisée par une inflammation des voies respiratoires,provoquant principalement des sifflements dans la poitrine, de la toux, de l’essoufflement et une oppression thoracique. Ces symptômes peuvent entraîner de l’insomnie, de la somnolence le jour, une réduction des niveaux d’activité (p. ex., physique, de loisir) ainsi que de l’absentéisme à l’école et au travail. Ce rapport présente une analyse des données de l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) 2010-2011 pour estimer la prévalence des sifflements dans la poitrine auprès des élèves du secondaire au Québec. Cette prévalence est utilisée fréquemment dans les enquêtes épidémiologiques pour estimer la prévalence des symptômes associés à l’asthme. En plus des sifflements dans la poitrine, l’EQSJS permet de mesurer d’autres indicateurs en lien avec l’asthme, notamment la prévalence du diagnostic d’asthme.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
prévalence
étudiants
diagnostic
asthme
diagnostic secondaire
Fracture de Jones
Québec
asthme
Asthme
symptôme
asthme
Symptôme
syndrome
asthme

---
N3-AUTOINDEXEE
Harcèlement sexuel chez les jeunes médecins à l’Hôpital : prévalence, facteur de risque et conséquences en santé mentale. Enquête nationale MESSIAEN
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02954421
Introduction : une récente étude nationale a suggéré qu’environ 20% des femmes actives reportaient du harcèlement sexuel au travail. Dans les hôpitaux français, malgré des indices indiquant des taux élevés de violence et de harcèlement sexuel aucune étude quantitative n’a été réalisée à ce jour, afin de guider des programmes de prévention. Objectifs : déterminer la prévalence du harcèlement sexuel (HS) dans un échantillon national de jeunes médecins français, ses facteurs de risque et ses conséquences sur la santé mentale. Méthodes : l’étude est une étude épidémiologique observationnelle transversale destinée aux jeunes médecins. Le questionnaire a été élaboré conformément à des études antérieures explorant la violence professionnelle. Le harcèlement sexuel a été défini selon la définition légale française. De plus, nous avons exploré d’autres discriminations et leur potentielle association avec une altération de la santé mentale. La santé mentale a été évaluée à l'aide de l'échelle Hamilton Anxiety & Depression, de la consommation de drogues psychotropes et du suivi en psychothérapie. Une modélisation par équation structurée a été réalisée pour confirmer notre modèle théorique. Résultats : au total, 2003 étudiants et jeunes médecins ont participé à l’enquête. Le harcèlement sexuel a été rapporté par 15.7% des participants (19.8% des femmes et 5.2% des hommes). Le modèle SEM a montré un bon ajustement (RMSEA 0.024, CFI 0.90, TLI 0.87, WRMR 1.165). Les facteurs associés au risque accru de harcèlement sexuel étaient le sexe (90.1% de femmes parmi les victimes de HS), les spécialités chirurgicales et l’anesthésie-réanimation, et l’exposition à des insultes/discriminations en relation avec le choix de la spécialité et l’orientation sexuelle. Le harcèlement sexuel était associé à une altération de la santé mentale. Conclusions : les femmes étudiantes en médecine reportaient des taux similaires aux autres femmes actives de la population générale, suggérant que le milieu hospitaliser français nécessite des programmes de prévention contre le harcèlement sexuel. Les spécialités de chirurgie et d’anesthésie réanimation doivent être ciblées en priorité. Ces programmes devraient aussi cibler les discriminations et devraient être ensuite évalués en fonction de leur potentielle amélioration de la santé mentale.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
médecins hospitaliers
prévalence
hôpital
santé mentale
facteur de risque
produits dangereux
harcèlement sexuel
adolescent
Santé mentale
Médecins
médecine hospitalière
facteurs de risque
harcèlement sexuel
enquêteur
Santé mentale

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence des ordonnances inappropriées de psychotropes selon les critères STOPP/START chez le sujet âgé en médecine générale : étude observationnelle descriptive en cabinet de médecine générale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02957932
Contexte : La prescription médicamenteuse inappropriée est un enjeu de santé publique pour les sujets âgés, au vu de ses conséquences sur le déclin fonctionnel et la morbi-mortalité. Les psychotropes sont une des classes médicamenteuses les plus pourvoyeuses d’effets indésirables. L’outil STOPP/START version 2, est validé en France, pertinent sur le plan clinique et reproductible. Objectif : L’objectif de cette étude était de mesurer la prévalence d’ordonnances inappropriées selon les critères STOPP/START, concernant la prescription des psychotropes au sein des patients de 65 ans et plus en médecine ambulatoire. Matériel & méthodes : Les ordonnances des patients de 65 ans et plus vus en consultation de médecine générale ou en visites à domicile pour une renouvellement d’ordonnance ont été incluses, dans deux centres de médecine générale en Haute-Savoie. Le critère de jugement principal a été établi à partir d’une double évaluation en aveugle. Résultats : 220 ordonnances ont été analysées entre novembre 2019 et avril 2020. La prévalence d’ordonnances inappropriées en psychotropes était de 33,6%. 119 critères STOPP et START ont été identifiés, avec au premier plan, la prescription de benzodiazépine pendant plus de 4 semaines, suivi de l’absence d’antidépresseur en présence d’une anxiété sévère persistante. Conclusion : La prévalence élevée d’ordonnances inappropriées en psychotropes suggère la nécessité de renforcer les démarches visant à sensibiliser les médecins généralistes à leur prescription. La généralisation de l’outil STOPP/START ainsi que la création d’une consultation dédiée à la relecture d’ordonnance chez le sujet âgé sont des pistes de réflexion.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Sujet âgé
Etudes générales
Etudes générales
Ordonnances inappropriées
psychoanaleptiques
Etudes générales
prescription inappropriée
médecine générale
âge
Etudes générales
Médecins
sujet âgé de 80 ans ou plus
Etudes générales
Etudes générales
prévalence
Etudes générales
Études observationnelles comme sujet
sujet âgé

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation de la prévalence des troubles du sommeil préopératoire en chirurgie ambulatoire SOMMAMBUL
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02964080
La fatigue post-opératoire (FPO) a été identifiée comme étant un des facteurs majeurs limitant la réhabilitation précoce post-opératoire et l’organisation ambulatoire. Un des facteurs de risque principal est la fatigue pré-opératoire ce qui interroge donc sur la qualité du sommeil avant une prise en charge chirurgicale. L’objectif de cette étude a été d’évaluer la prévalence des troubles du sommeil pré-opératoire ainsi que d’identifier d’éventuels facteurs de risque dans ce contexte ambulatoire. Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude prospective, descriptive, observationnelle, monocentrique au centre hospitalier universitaire de Rouen, de mai 2019 à juillet 2020, au sein du service d’anesthésie ambulatoire. La population étudiée concernait les patients devant bénéficier d’une prise en charge chirurgicale ambulatoire dans un délai supérieur à 7 jours. Le critère de jugement principal était la prévalence de troubles du sommeil la veille de l’intervention définie par un score de Spiegel -évalué le matin de la chirurgie- inférieur ou égal à 15. Les critères de jugement secondaires étaient la prévalence de troubles du sommeil à J-7, J-2 et entre J1 et J3 post-opératoires définie par un score de Spiegel inférieur ou égal à 15 - évalué par appel téléphonique-, l’identification de facteurs de risque de troubles du sommeil, ainsi que la prévalence de FPO évaluée par une EVA fatigue entre J1 et J3 et par le Fatigue Severity Scale à J3. Résultats : Au total, 173 patients ont été inclus. La prévalence de troubles du sommeil la veille de l’intervention était de 17.2% (IC95%, 11.6% - 24%). Le seul facteur de risque pré-opératoire de troubles du sommeil à J-1 significatif identifié était la présence de troubles du sommeil à J- 2 (p 0,0004). Dans les trois jours post-opératoires, la prévalence maximale de troubles du sommeil était de 26.1% (IC95%, 19.4% - 33.7%) à J1, et celle de la FPO de 51.6% (IC95% : 43.5% 59.6%) à J3. La présence d’une douleur post-opératoire à J1 (p 0.002) ou de nausées/vomissements à J3 (p 0,007) constituaient des facteurs de risque significatifs de troubles du sommeil post-opératoire. Conclusion : Dans ce travail, nous retrouvons une faible prévalence de troubles du sommeil pré-opératoire. Les prévalences de FPO et de troubles du sommeil post-opératoire restent en revanche importantes, et semblent notamment liées à la présence de douleurs ou de nausées/vomissements post-opératoires. Un étude à plus grande échelle incluant l’ensemble des patients d’ambulatoire et évaluant plus spécifiquement l’anxiété pré-opératoire permettrait d’étudier l’intérêt ou non d’une prescription de mélatonine.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
intervention chirurgicale
Troubles de la veille et du sommeil
Chirurgie
Troubles du sommeil
procédures de chirurgie ambulatoire
prévalence
Trouble du sommeil
Évaluation préopératoire
évaluation d'un trouble du sommeil

---
N3-AUTOINDEXEE
Méta-analyse de la prévalence du stress au travail chez les médecins
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02968846
Objectif : estimer la prévalence du stress au travail chez les médecins, évaluée par le modèle du déséquilibre effort/récompense. Méthode : une revue systématique de la littérature de 2005 à 2019 a été effectuée en utilisant les lignes directrices de PRISMA. Une requête par mots-clés a été réalisée sur les moteurs de recherche PubMed et EBSCOhost. Les données des articles sélectionnés ont été classées selon la définition du déséquilibre effort/récompense utilisée par les auteurs. Une méta-analyse a ensuite été conduite sur les scores moyens d’effort et de récompense et sur les taux de prévalence du déséquilibre effort/récompense. Résultats : sur les 3 787 résultats, 36 études transversales et 5 études prospectives provenant de 13 pays ont été sélectionnées. Parmi elles, le taux de prévalence du stress évalué par le modèle déséquilibre effort/récompense variait de 3,50% à 96,9%. Cette méta-analyse a mis en évidence des scores standardisés combinés de 58,5 [53,8-63,2] sur 100 pour l’effort et de 48,9 [38,7-59,1] sur 100 pour la récompense. Le taux de prévalence global combiné du déséquilibre effort/récompense a été estimé à 40,2% [28,3-52,4] au sein de l’échantillon de 21 939 praticiens interrogés (contre 31,7% [8-51] dans la population générale active européenne). Le taux de prévalence du stress a été estimé à 70,2% [62,4-77,7] sur une échelle de mesure de Likert à quatre points et à 21,1% [16,3-26,1] sur une échelle de Likert à cinq points. Le taux de prévalence du déséquilibre effort/récompense a tendance à être plus élevé chez les médecins plus âgés. Le taux le plus élevé (96,9%) a été observé en Allemagne chez les médecins généralistes exerçant en zone rurale et le plus bas (3,50%) chez des praticiens hospitaliers suisses. La faible hétérogénéité des scores d’effort entre les études suggère que la dimension « effort » n’est pas discriminante dans l’évaluation du stress au travail chez les médecins (I2 27%). La forte hétérogénéité du score récompense suggère que la dimension « récompense » est particulièrement sensible pour détecter le stress au travail parmi les médecins (I2 83%). Le nombre d'items utilisés pour évaluer l’effort et la récompense n'apparaît pas comme une source significative d'hétérogénéité. Conclusion : la prévalence du stress chez les médecins semble plus élevée que celle de la population générale active. Les différences observées entre les médecins selon leur âge et leur mode d’exercice doivent être confirmées par une méta-analyse après qu’un consensus scientifique sur les outils d’évaluation et les échelles de mesure du stress au travail ait été établi.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
métier
Médecine du travail
Stress professionnel
stress
Stress
absence de stress
médecins du travail
Stress
prévalence
Méta-analyse
Travail
Médecins
méta-analyse comme sujet
méta-analyse

---
N3-AUTOINDEXEE
Dysfonction ventriculaire droite systolique et TAVI : prévalence, pronostic et devenir après intervention
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02975028
Contexte: br La dysfonction systolique ventriculaire droite (VD) est habituellement considérée comme un stade tardif dans l’évolution des valvulopathies et de mauvais pronostic. Dans la prise en charge du rétrécissement aortique (RA), l’incidence et l’impact pronostique d’une dysfonction VD avant la prise en charge sont variables selon les études et son évolution après un TAVI (Transcatheter aortic valve implantation) a été peu étudiée. br Objectifs: br Les objectifs de cette étude sont tout d’abord d’évaluer la fréquence de la dysfonction VD avant TAVI, ses facteurs prédictifs et son impact pronostic à un an. Nous avons également étudié son évolution après TAVI. Méthodes: Cette étude monocentrique a été réalisée à partir de la base de donnée prospective des patients traités par TAVI au CHU de Rouen avec une analyse rétrospective de la fonction ventriculaire droite entre 2014 et 2019. La dysfonction VD était définie par un TAPSE (Tricuspid Annular Plane Systolic Excursion) 17 mm. Si cette donnée n'était pas disponible, par une onde S à l'anneau tricuspide 9,5cm/s. Deux groupes ont ainsi été constitués : les patients avec dysfonction ventriculaire droite (DVD) et ceux ayant une fonction ventriculaire droite normale (NVD) avant la prise en charge. Nous avons comparé les caractéristiques des patients avant et après TAVI (cliniques, biologiques, échographiques) avec un suivi clinique et échographique à 1 mois et tous les ans. L’impact pronostique d’une dysfonction VD avant TAVI et son évolution après TAVI ont été évalués par la méthode de Kaplan-Meier. Résultats: Entre septembre 2014 et avril 2019, 983 patients ont été traités par TAVI au CHU de Rouen. Parmi eux, 503 (51%) ont eu une évaluation de la fonction systolique VD et ont été inclus dans notre étude. L’incidence de la dysfonction VD avant TAVI était de 18,7%. Les facteurs associés à la dysfonction VD pré-TAVI étaient le diabète de type 2 (p 0,03), la fibrillation atriale (p 0,001), la fraction d'éjection ventriculaire gauche altérée (p 0,001), la dilatation ventriculaire gauche (p 0,007), un traitement par diurétique de l'anse (p 0,03) et un antécédent de chirurgie cardiaque (p 0,002). Les patients ayant une dysfonction VD pré-TAVI (définie par un TAPSE 17 mm et une onde S 9,5cm/s) est associée à une mortalité plus importante à 1 an par rapport à ceux qui avaient une fonction ventriculaire droite normale (17,4% versus 12,4%, p 0,01). 58,7% des patients ayant une dysfonction VD pré-TAVI la normalisent à 1 an. Après TAVI, les patients ayant une dysfonction VD persistante avaient les taux de mortalité les plus élevés, alors que ceux ayant normalisé leur fonction VD récupèrent une survie similaire à ceux n'ayant jamais présenté de dysfonction VD. br Conclusions: br La dysfonction VD pré-TAVI est fréquente et est associée à une plus grande mortalité à 1 an post-TAVI, par rapport aux patients ayant une fonction VD normale. L'originalité de notre étude est d'avoir mis en évidence une survie similaire entre les patients ayant normalisé leur fonction VD après TAVI et ceux n'ayant jamais présenté de dysfonction VD.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
prévalence
pronostic
systole ventriculaire
systole
pronostic
trouble fonctionnel
dysfonction ventriculaire droite

---
N3-AUTOINDEXEE
Epidémiologie de la fragilité entre 45 et 75 ans : prévalence et facteurs associés dans deux cohortes françaises
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03039213
Le phénotype fragile est un indicateur développé pourrepérer des sujets à risque d’hospitalisation, déclin fonctionnel oudécès à court ou moyen terme. Les maladies chroniques sontassociées à la fragilité chez les personnes âgées mais l’on sait peude choses l’impact des maladies chroniques au cours de la vie sur lerisque de survenue de la fragilité. Par ailleurs, les données sur lafragilité avant 65 ans demeurent rares et insuffisantes pour encomprendre les premières manifestations et mettre en place uneprévention précoce.L’objectif de cette était double. Premièrement, il s’agissait d’étudierles associations entre deux maladies chroniques relativementfréquentes en population générale, l’asthme et l’obésité, et lafragilité après 60 ans, à partir des données de suivi pendant 26 ansde plus de 11 000 participants inlcus dans la cohorte GAZEL. Ledeuxième objectif était de décrireles premiers signes de fragilité etleurs facteurs associés à, parmi plus de 49 000 participants âgés de45 à 73 ans inclus dans la cohorte CONSTANCES.Les analyses réalisées à partir des données de GAZEL ont permis demontrer que la fragilité était associée à l’asthme, et de confirmercette association avec différentes définitions de l’asthme, basées surun diagnostic rapporté, des symptômes évocateurs ou desconsommations de médicaments.Ces données ont également permis d’explorer l’associationentre obésité et fragilité et de montrer qu’au delà de l’obésitéprésente, la durée d’obésité, les antécédants d’obésité et latrajectoires pondérale au cours de la vie adulte influencent lerisque de fragilité après 60 ans.Les analyses réalisées à partir des données de la cohorteCONSTANCES ont permis de montrer que la fragilité concerneau moins 1,2% des sujets avant 65 ans, soit potentiellement235 000 personnes en France. Nous avons mis en évidencedes facteurs associés à la fragilité et à la pré-fragilité parmi lescaractéristiques sociodémographiques, du mode de vie ou dela santé des participants, dont certaines éligibles à laprévention (tabac et alcool).En conclusion, cette thèse suggère que la fragilité n’est pasune problématique réservée au grand âge, mais qu’elle peutse manifester dès 45 ans. Sa prévention pourrait commencerdès le milieu de la vie, en ciblant les comportements de santéet les maladies chroniques comme le suggère ce travail.
2020
TEL - Thèses en ligne
France
thèse ou mémoire
Acidurie glutarique type 1
Epidémiologie
épidémiologie
Acrosyndrome
Fragilité
Epidémiologie
facteur
Epidémiologie
Epidémiologie
Epidémiologie
fragilité
prévalence

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections associées aux soins en établissement de santé : résultats de l’Enquête nationale de prévalence 2017, France
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/21/2020_21_1.html
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
prévalence
français
Infection
France
infections
enquêteur
France
France
maladie infectieuse
établissement de soins
France
établissements de santé
Fracture de fatigue
ayant comme résultat
France
infection croisée
enquêtes sur les soins de santé
infections

---
N2-AUTOINDEXEE
La prévalence des TSA continue de croître en France : données récentes des registres des handicaps de l’enfant
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/6-7/2020_6-7_1.html
Les deux registres français des handicaps de l’enfant, qui couvrent les départements de la Haute-Garonne (RHE31), de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie (RHEOP), ont notamment pour mission un enregistrement systématique des enfants présentant un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA) posé au plus tard l’année civile de leurs 8 ans. Le travail présenté ici propose une estimation de la prévalence et des caractéristiques pour les enfants inclus dans les deux registres, nés entre 1995 et 2010 et ayant reçu un diagnostic de TSA au plus tard entre 2003 et 2018.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
récent
enfant
registres
Trouble du spectre autistique
France
enfants handicapés
France
Enfant
prévalence
handicap
ensemble de données
France
Handicap
Handicap
persistant
enregistrements
Enfant
Enfant
France
Handicap
France
français
Enfant
répertoire
ensemble de données
enregistrements

---
N2-AUTOINDEXEE
Troubles du spectre de l’autisme : estimation de la prévalence à partir du recours aux soins dans le Système national des données de santé, France, 2010-2017
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/6-7/2020_6-7_2.html
En France, les prévalences publiées des troubles envahissants du développement (TED) et/ou des troubles du spectre autistique (TSA) sont rares et limitées aux données collectées par les deux registres français des handicaps de l’enfant, sur des zones géographiques spécifiques et chez les enfants âgés de 8 ans. L’objectif de ce travail est d’estimer la prévalence de ces troubles à partir du recours aux soins, au niveau national et régional, pour l’ensemble de la population.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
France
Systèmes de soins
Respect
français
France
Acceptation des soins par les patients
Systèmes de données
pensée autiste
Soins de santé
ESTIMA
Autisme
Fracture de fatigue
estimateur
Trouble du spectre autistique
prévalence
France
France
prestations des soins de santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Troubles du spectre de l'autisme en France. Estimation de la prévalence à partir du recours aux soins dans le Système national des données de santé (SNDS), France, 2010-2017
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/sante-mentale/autisme/documents/rapport-synthese/troubles-du-spectre-de-l-autisme-en-france.-estimation-de-la-prevalence-a-partir-du-recours-aux-soins-dans-le-systeme-national-des-donnees-de-sante
En France, les prévalences publiées des troubles du spectre autistique (TSA) sont rares et limitées aux données collectées, par les deux registres français des handicaps de l'enfant, sur des zones géographiques spécifiques et chez les enfants âgés de 8 ans. Après une rapide présentation du contexte français et international de la surveillance épidémiologique des TSA (évolution nosographique des classifications nationales et internationales utilisées pour les catégoriser, sources de données disponibles, principaux résultats des études nationales et internationales), ce rapport présente les résultats issus de l'analyse conduite par Santé publique France à partir du Système national des données de santé (SNDS) qui inclut le Recueil d'information médicalisée en psychiatrie (RIM-P).
2020
SPF - Santé publique France
France
rapport
prévalence
Soins de santé
Autisme
France
Trouble du spectre autistique
ESTIMA
Systèmes de données
France
France
France
estimateur
Respect
français
France
Fracture de fatigue
Systèmes de soins
Acceptation des soins par les patients
pensée autiste
prestations des soins de santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Recherche quantitative originale – Variations régionales de prévalence de la multimorbidité en Colombie-Britannique (Canada) : analyse transversale des données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2015-2016
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/promotion-sante-prevention-maladies-chroniques-canada-recherche-politiques-pratiques/vol-40-no-7-8-2020/variations-regionales-prevalence-multimorbidite-colombie-britannique-enquete-sante-collectivites-2015-2016.html
Introduction. La multimorbidité constitue une préoccupation majeure pour les planificateurs de la santé de la population et de la prestation de services. Il est important de disposer de données sur la prévalence (en chiffres absolus et en proportions) de la multimorbidité au sein des populations régionales bénéficiant des services de santé afin de planifier les soins liés à la multimorbidité. Au Canada, il n’existe pas de publication systématique des estimations de prévalence de la multimorbidité par région sanitaire. L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) offre une source de données utile pour effectuer ces estimations. Méthodologie. Nous avons utilisé les données du cycle 2015-2016 de l’ESCC portant sur la Colombie-Britannique (C.-B.) pour estimer et comparer la prévalence de la multimorbidité (trois maladies chroniques ou plus) au moyen d’analyses pondérées. Nous avons calculé les fréquences et les proportions brutes de la multimorbidité en fonction de la zone de prestation de services de santé (ZPSS) de la C.-B. Nous avons eu recours à une régression logistique pour estimer les variations de prévalence de la multimorbidité par ZPSS, avec ajustement pour divers facteurs de confusion connus. Nous avons réalisé, en guise d’analyse de sensibilité, une imputation multiple au moyen d’équations en chaîne pour les valeurs des covariables manquantes. Nous avons également modifié la définition de la multimorbidité pour réaliser une analyse de sensibilité supplémentaire.
2020
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
enquêteur
enquêtes de santé
Colombie-Britannique
analyse en petite superficie
études transversales
Fracture de Pouteau-Colles
transverse
Polypathologie
pigeon
Variation régionale
variante
recherche
Canada
Analyse de données
Recherches
Fracture de Maisonneuve
prévalence
Multimorbidité
Canada

---
N3-AUTOINDEXEE
Portrait québécois de l’asthme : prévalence, incidence et mortalité de 2001 à 2016
https://www.inspq.qc.ca/publications/2671
L’asthme est un syndrome caractérisé par la présence de symptômes respiratoires persistants ou intermittents associés à une obstruction bronchique variable, généralement réversible, et par une hyperactivité bronchique. Pour la plupart des personnes atteintes, l’asthme se manifeste par des crises, en dehors desquelles la respiration est normale. Une maîtrise des symptômes et de la maladie aidera à prévenir ou à réduire au minimum les crises ainsi que le risque de complications, de morbidité et de mortalité. Au Québec, la surveillance de l’asthme est réalisée à partir des données du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ). Ce court feuillet dresse un portrait de la prévalence et de l’incidence de l’asthme dans la population québécoise pour l’année financière 2016-2017. La mortalité des personnes atteintes est également comparée à celle des personnes non atteintes. Finalement, on y présente l’évolution de la prévalence, de l’incidence et de la mortalité entre 2001-2002 et 2016-2017.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
incidence
Asthme
Folliculite perforante
asthme
mortalité
asthme
asthme
asthme
Portrait
Fracture de Pouteau-Colles
prévalence
dû à

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence et facteurs de risque de le reprise du tabac en post-partum
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02483267
Introduction : Chez les femmes, la grossesse est un moment propice au sevrage tabagique mais une grande partie d’entre elles recommencent à fumer après l’accouchement. Méthode : L’objectif principal de l’étude était de mesurer la prévalence de la reprise du tabac chez les femmes à trois et six mois du post-partum. L’objectif secondaire était d’identifier les facteurs de risque ou protecteurs de la reprise du tabagisme chez ces femmes. Pour ce faire, 162 femmes ont été recrutées après leur accouchement au sein d’une maternité de type III. Un premier questionnaire leur a été remis à la maternité puis deux autres questionnaires, à trois et six moi du post-partum, leur ont été envoyé par courriel. Résultats : A trois mois du post-partum 43.52% des femmes recommençaient à fumer, et à six mois du post-partum elles étaient 46.27%. La majorité des reprises correspondait à des rechutes (consommation quotidienne de cigarette). L’allaitement maternel a été identifié comme facteur protecteur de la rechute. L’évaluation du craving par le questionnaire FTCQ-12 est un indicateur prédictif de l’échec de l’abstention. Les femmes dont le/la conjoint.e initialement fumeur effectuait un sevrage tabagique dans les trois premiers mois du post-partum avaient significativement moins de risque de reprendre le tabagisme. Les femmes fumeuses en post-partum avaient une faible motivation à vouloir arrêter de fumer. Discussion : Les taux de récidive tabagique retrouvés sont concordants avec les données retrouvées dans les études. Certains facteurs identifiés comme à risque de reprise dans la littérature mériteraient des études à plus grande échelle pour évaluer leur influence. Conclusion : L’utilisation du score FTCQ-12 pour identifier les femmes à risque de rechute pourrait être utilisé dans la pratique courante. La promotion de l’allaitement maternel ainsi que l’implication du conjoint doivent être effectués comme mesure de prévention de la récidive tabagique.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
facteur de risque
période post-partum
nicotiana tabacum
période du postpartum
facteurs de risque
prévalence
tabac

---
N3-AUTOINDEXEE
Tuberculose chez les personnes exilées : une prévalence élevée et un parcours de santé marqué par de nombreuses difficultés
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/10-11/2020_10-11_2.html
Les personnes exilées récemment arrivées en France sont confrontées à la multiplication des facteurs de vulnérabilité pour la santé, notamment les obstacles à l’obtention d’une protection maladie, le faible recours à l’interprétariat en santé, l’absence d’hébergement et l’isolement social qui sont autant de freins à un accès à la prévention et aux soins. Entre 2009 et 2018, soit au cours des 10 dernières années, 11 968 personnes exilées ont bénéficié d’un suivi médical avec bilan de santé au Comede (Comité pour la santé des exilés), parmi lesquelles 53 cas confirmés de tuberculose maladie ont été retrouvés, soit un taux de prévalence global de 400 pour 100 000. L’analyse des parcours de ces personnes exilées montre une forte instabilité voire une absence d’hébergement, des difficultés d’accès à une protection maladie, une instabilité juridique et administrative qui conduit à des retards de prise en charge et de dépistage. Pour atteindre un certain nombre de personnes en situation de grande précarité en marge du système de santé de droit commun, et renforcer ainsi les propositions de dépistage, des dispositifs d’accès aux soins et à la prévention, intégrant les démarches « d’aller-vers » ce public, ainsi qu’une approche globale tenant compte des co-facteurs de morbidité et des vulnérabilités sociales sont nécessaires.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
personnes
régulation de l'accès aux soins spécialisés
tuberculose
Santé
brevets comme sujet
Tuberculose
tuberculose
tuberculose
Personna +
prévalence
santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalence des troubles du spectre autistique en Guyane : un témoin des inégalités territoriales de santé ?
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/6-7/2020_6-7_3.html
ntroduction – Les données sur les troubles du spectre autistique (TSA) en Guyane sont éparses et ne permettent pas de déterminer de manière fiable leur prévalence. Or, ces données sont nécessaires pour la mise en place d’une offre en adéquation aux besoins, notamment dans le cadre du rattrapage du retard structurel du territoire. L’objectif de cette étude était d’estimer la prévalence des TSA chez les enfants de 6 à 11 ans résidant en Guyane, de décrire leurs caractéristiques principales et leur prise en charge. Méthodes – La méthode et les critères d’inclusion de l’étude étaient calqués sur ceux des registres des handicaps de l’enfant de l’Hexagone. Les enfants présentant un TSA étaient identifiés à partir des dossiers médicaux de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ou de toute structure diagnostiquant ou accompagnant des enfants avec TSA sur le territoire.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
guyana
Trouble du spectre autistique
prévalence
facteurs socioéconomiques
santé
trouble autistique

---
N3-AUTOINDEXEE
La prévalence de la multimorbidité au Québec : portrait pour l’année 2016-2017
https://www.inspq.qc.ca/publications/2577
La multimorbidité, soit la co-occurrence de plusieurs maladies chroniques chez un même individu, représente l’un des défis les plus importants de santé publique dans les pays industrialisés (Lancet, 2018). Le vieillissement de la population, combiné au progrès du traitement des maladies chroniques, contribue à l’augmentation de la multimorbidité. La multimorbidité est plus qu’une simple addition de conditions chroniques, elle est associée à une diminution de la qualité de vie, une augmentation de l’utilisation des services de santé (hospitalisations, consultations médicales, admissions à l’urgence) ainsi qu’à un excès de mortalité (Marengoni, 2011). De plus, la multimorbidité complexifie la prise en charge des patients atteints et soulève de nombreux défis pour la prévention.
2019
false
true
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
Multimorbidité
Québec
prévalence
rapport
Polypathologie
Portrait

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévalences d’exposition professionnelle au formaldéhyde en France en 2015 et évolution depuis 1982. Résultats obtenus à partir de la matrice emplois-expositions du programme Matgéné
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/33/2019_33_2.html
Cette étude s’intéresse à l’exposition professionnelle au formaldéhyde de l’ensemble des travailleurs âgés entre 20 et 74 ans, en France en 2015. Les expositions à ce cancérogène avéré chez l’homme (classé en groupe 1 par le CIRC), sont évaluées à l’aide de la matrice emplois-expositions du programme Matgéné. Les données de population issues du recensement de 2015 (2013-2017) sont croisées avec la matrice pour estimer les prévalences d’exposition déclinées par secteur d’activité, profession, statut du travailleur et selon le genre. La matrice a été également croisée avec les recensements de 1982, 1990, 1999 et 2007 afin de décrire l’évolution de cette prévalence sur cette période. L’exposition au formaldéhyde a fortement diminué au cours de ces 30 dernières années en passant de 822 000 travailleurs potentiellement exposés en 1982 (36,6‰) à 90 000 travailleurs en 2015 (3,5‰). Parmi ces travailleurs exposés, 56% sont salariés et 44% sont non salariés. Chez les salariés, les trois secteurs présentant le plus de travailleurs potentiellement exposés au formaldéhyde sont l’agriculture (19,1% des exposés), les travaux de construction spécialisés (16,3%) et les activités pour la santé humaine (9,6%). Chez les non-salariés, les trois secteurs les plus représentés parmi les travailleurs exposés sont l’agriculture (50,4%), les travaux de construction spécialisés (23,7%) et les autres services personnels (15,7%). Les professions présentant le nombre de travailleurs exposés les plus importants sont également détaillées. Cet article est le premier à décrire l’exposition professionnelle au formaldéhyde en France pour l’ensemble des travailleurs. Les résultats présentés permettent d’identifier les secteurs et les professions encore exposés en 2015 malgré les différentes réglementations limitant son usage, et contribuent à l’élaboration de politiques de prévention pour cibler les efforts sur des groupes professionnels les plus à risque.
2019
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
formaldéhyde
matrice extracellulaire
français
programmes
France
prévalence
effets de l'exposition à un agent externe
France
France
Fistule artérioveineuse rénale
Fracture de Maisonneuve
matrices (génétique)
France
formaldéhyde
France
ayant comme résultat
formaldéhyde
Exposition
exposition professionnelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence, qualité de vie et coût de la Leucémie Myéloïde Chronique en France
http://www.theses.fr/2019SACLS574
La leucémie myéloïde chronique (LMC) est une hémopathie maligne rare dont le pronostic a été transformé à partir des années 2000 par les inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK). L’augmentation spectaculaire de l’espérance de vie des patients a conduit à une augmentation de la prévalence de la LMC. D’une maladie mortelle à moyen terme, la LMC est devenue une maladie chronique nécessitant la prise quotidienne d’ITK pendant plusieurs années. Les ITK sont des traitements onéreux qui, pris au long cours par un nombre croissant de patients, augmentent le fardeau économique de la maladie. Ces traitements ne sont pas dénués d’effets secondaires qui peuvent altérer la qualité de vie des patients. En France, il existe cependant peu de données sur la prévalence, la qualité de vie et les coûts induits par la maladie.Le Système National des Données de Santé (SNDS) est une base de données médico-administratives couvrant 98,8% de la population française et contenant les données exhaustives de consommation de soins remboursés par l’Assurance Maladie. Nous avons construit et validé un algorithme d’identification des patients ayant une LMC dans le SNDS à partir de leur consommation de soins et estimé la prévalence de la maladie au 31 décembre 2014. Sur la population de patients identifiés par l’algorithme, nous avons estimé le coût des ITK en 2013 et en 2014 en adoptant la perspective de l’Assurance Maladie. Nous avons complété ce travail par une enquête transversale réalisée en 2018 auprès de patients atteints de LMC pour recueillir leurs données de qualité de vie à l’aide d’un questionnaire générique (EuroQol EQ-5D-3L), d’un questionnaire spécifique au cancer (EORTC-QLQ-C30) complété par son module spécifique à la LMC (EORTC-QLQ-CML-24).L’algorithme a identifié 10 789 patients ayant une LMC en France au 31 décembre 2014, correspondant à une prévalence brute de la maladie de 16,3 pour 100 000 habitants [intervalle de confiance à 95% 16,0-16,6]. Pour la population prévalente de 10 158 patients atteints de LMC en 2013, le montant total des ITK remboursés par l’Assurance Maladie était de 238 millions d’euros, tous régimes confondus. Ce montant s’élevait à 247 millions d’euros pour les 10 789 patients prévalents en 2014. En 2014, l’imatinib représentait environ 55% de ce montant, suivi par le nilotinib (22%) et le dasatinib (22%). La qualité de vie des patients ayant une LMC est sensiblement altérée par rapport à celle de la population générale de même sexe et de même âge avec une altération de la fonction sociale, du niveau d’activité et de la fonction cognitive. La fatigue, la dyspnée et la douleur sont des symptômes marqués. La valeur moyenne d’utilité (écart-type) était de 0,72 (0,25) pour les patients en phase chronique et de 0,84 (0,21) pour les patients en rémission sans traitement.Au-delà des résultats épidémiologiques, cliniques et économiques, ce travail démontre la faisabilité, la pertinence mais aussi la complexité de l’utilisation d’une base de de données telle que le SNDS pour étudier des pathologies rares comme la LMC.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Coût de la vie
qualité de vie
leucémie myéloïde chronique BCR-ABL positive
leucémie myéloïde chronique, sai
France
France
France
France
France
Leucémie myéloïde chronique
économie
leucémie
prévalence
français

---
N1-SUPERVISEE
Prévalence estimée de la dépression saisonnière : étude épidémiologique en soins primaires dans cinq cabinets de Seine Maritime
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01547157
Contexte : La dépression saisonnière hivernale ou trouble affectif saisonnier (TAS) est un trouble dépressif récurrent, à début automnal et s’amendant spontanément au Printemps. Elle associe symptômes classiques de dépression et symptômes atypiques : asthénie marquée, hypersomnie, hyperphagie, appétence accrue pour les hydrates de carbone, prise de poids. Le TAS a des conséquences importantes, provoquant difficultés sociales et interpersonnelles. La luminothérapie constitue le traitement de référence, avant les antidépresseurs ou les psychothérapies. La prévalence varie en fonction des études, de 0.4 à 10 % : le TAS semblerait fréquent. Objectif : Estimer la prévalence de dépression saisonnière en soins primaires en Seine Maritime à partir d’un questionnaire de dépistage
2017
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
prévalence
trouble affectif saisonnier

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalences du trouble de stress post-traumatique et du stress perçu par les gendarmes : quelle(s) corrélation(s) avec la consommation de soins
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUMED_T_2016_BAILLON_ALEXANDRA.pdf
Objectifs-. Cette recherche a pour objectifs de décrire la prévalence des troubles de stress post-traumatique (TSPT) et d’évaluer le niveau de stress perçu chez les gendarmes pour rechercher une corrélation statistique avec leur consommation de soins.
2016
false
false
false
PETALE - Publications Et Travaux Académiques de Lorraine
France
français
thèse ou mémoire
Troubles de stress traumatique
Troubles de stress post-traumatique
Prévalence
Soins
consommation
troubles de stress post-traumatique
personnel militaire
troubles de stress traumatique
stress physiologique
plaies et blessures
prévalence
soins

---
N1-SUPERVISEE
Enquête de prévalence et évaluation du risque d'escarre au sein d'un hôpital local à orientation gériatrique de Loire-Atlantique en 2015
https://nantilus.univ-nantes.fr/vufind/Record/PPN196211239
Objectif : Evaluer la prévalence des escarres et le risque d'escarre en 2015 dans un Hôpital local à orientation gériatrique de Loire-Atlantique. Comparer les résultats avec les enquêtes précédentes de l'établissement.
2016
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
escarre
sujet âgé
prévalence
hôpitaux généraux
Appréciation des risques
escarre

---
N3-AUTOINDEXEE
Activité physique chez les étudiants : prévalence et profils de comportements à risque associés.
http://www.cairn.info/revue-sante-publique-2013-HS1-page-65.html
2016
Cairn.info
France
matériel enseignement
article de périodique
Appréciation des risques
prévalence
comportement moteur
Comportement à risque
Physique
étudiants
étudiant
Physique
prise de risque
exercice physique
physique

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation de la prévalence d’une carence en thiamine chez des patients insuffisants cardiaques traités à long terme au furosémide
In Pharmactuel, Vol. 48, No 1 (2015)
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/344
Objectif : Évaluer la prévalence et les conséquences d’une carence en thiamine chez des patients insuffisants cardiaques prenant quotidiennement du furosémide. Mise en contexte : Une grave carence en thiamine peut provoquer une symptomatologie similaire à celle de l’insuffisance cardiaque et être ainsi un facteur potentiellement aggravant de cette maladie...
2015
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
anglais
article de périodique
carence en thiamine
prévalence
furosémide
facteurs de risque
carence en thiamine
furosémide
qualité de vie
diurétiques
inhibiteurs du symport chlorure potassium sodium
thiamine
défaillance cardiaque
Facteurs temps

---
N1-SUPERVISEE
Prévalence des escarres dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes en Aquitaine
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01250626
Introduction: Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) renferment des patients à haut risque de développer des escarres du fait de l’âge avancé et de la perte d’autonomie. Aucune étude n’a évalué la prévalence des escarres dans les EHPAD en Aquitaine. Objectif: Déterminer la prévalence des escarres dans les EHPAD en Aquitaine. Matériel et Méthode: Il s’agit d’une étude descriptive réalisée sur l’ensemble des EHPAD en Aquitaine de janvier à mars 2014
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
établissements de soins de long séjour
prévalence
escarre
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N1-VALIDE
Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008
Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim
http://www.e-cancer.fr/content/download/63255/569349/file/Estimation-prevalence-cancer-France-metropolitaine-en-2008-2014.pdf
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Estimation-de-la-prevalence-partielle-et-totale-du-cancer-en-France-metropolitaine-chez-les-15-ans-et-plus-en-2008
L’objectif de ce rapport est de présenter les estimations de la prévalence totale et de la prévalence partielle du cancer en France métropolitaine, en 2008, chez les 15 ans et plus. Réalisées à partir des données issues du Réseau français des registres des cancers Francim, ces estimations correspondent à une actualisation des dernières publications de prévalence totale et partielle réalisées en France
2014
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
France
tumeurs par siège
prévalence
information scientifique et technique
adolescent
adulte
carte géographique
répartition par sexe
répartition par âge

---
N1-VALIDE
La santé mentale et les addictions chez les personnes sans logement personnel d'Ile-de-France
http://www.hal.inserm.fr/inserm-00471925
http://www.hal.inserm.fr/inserm-00471925/document
Ce rapport présente les premières analyses des données l'enquête Samenta sur les troubles psychiatriques et les addictions chez les personnes sans logement personnel en Ile-de-France. Un certain nombre de résultats peuvent d'ores et déjà être traduits en recommandations afin d'améliorer la prise en charge des problèmes psychiatriques ou des addictions et d'augmenter ainsi les chances de réussite du processus de réinsertion sociale des personnes.
2010
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Paris
France
français
santé mentale
troubles mentaux
troubles liés à une substance
Comportement toxicomaniaque
usagers de drogues
sans-abri
jeunes sans-abri
prévalence
Paris
rapport
recommandation pour la politique de santé
enquête santé
questionnaire

---
N1-SUPERVISEE
Prévalence du VIH
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2005/11/index.htm
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Prévalence+du+VIH
2005
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
prévalence
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
séropositivité VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
France
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Prévalence du cancer au Québec en 1999 (La)
https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/438-prevalencecancer1999-francais.pdf
2005
false
N
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
Québec
français
tumeurs
Québec
prévalence
enquête santé
tableau
figure
graphique

---
N1-VALIDE
Réseau expérimental de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques dans les Pays de la Loire
surveillance en entreprises en 2002
http://invs.santepubliquefrance.fr/publications/2005/rapport_tms/index.html
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Réseau+expérimental+de+surveillance+épidémiologique+des+troubles+musculo-squelettiques+dans+les+Pays+de+la+Loire
introduction, objectifs, population et méthodes, résultats, discussion, conclusion ; 98 pages
2005
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
maladies ostéomusculaires
France
collecte de données
facteurs de risque
caractéristiques de la population
emploi
prévalence
signes et symptômes
répartition par âge
répartition par sexe
travail
maladies ostéomusculaires
exposition professionnelle
professions
surveillance sentinelle
membre supérieur
maladies ostéomusculaires
maladies professionnelles
rapport
figure
recommandation
Surveillance épidémiologique
troubles musculosquelettiques

---
N1-SUPERVISEE
Prévalence du cancer au Québec en 1998 (La)
https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/326-prevalencecancerquebec1998.pdf
2004
false
N
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
français
tumeurs
Québec
prévalence
rapport
figure
tableau
graphique

---
N1-VALIDE
Enquête de prévalence nationale 2001 - Résultats
Réseau d'alerte, d'investigations et de surveillance des infections nosocomiales (RAISIN)
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Enquête+de+prévalence+nationale+2001+-+Résultats
méthodologie, participation, infections nosocomiales (fréquence, distribution des établissements en fonction du taux d'infections nosocomiales, siège de l'infection, microorganismes isolés des infections nosocomiales, résistances, infections nosocomiales et exposition à un acte invasif), infections selon les caractéristiques des patients et leur exposition au risque, résultats selon le statut et le type de l'établissement, résultats selon le type d'activité, discussion, conclusion
2003
false
N
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
français
enquêtes de santé
enquêtes de santé
caractéristiques de la population
patients hospitalisés
répartition par âge
infection croisée
cathétérisme périphérique
mélanges complexes
infection croisée
prévalence
infections urinaires
infection croisée
résistance microbienne aux médicaments
reproductibilité des résultats
hôpitaux
facteurs de risque
infection de plaie opératoire
cathétérisme urinaire
enquête santé
étude comparative

---
Nous contacter.
26/05/2024


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.