Libellé préféré : Coût de la vie;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Les défis du coût de la vie soulignent l’urgence pour les médecins de prescrire des médicaments abordables
https://www.cfp.ca/content/69/9/606
Plus de la moitié des prescripteurs aux États-Unis utilisent la technologie du « real-time prescription benefit (RTPB) » (de prestations de prescription en temps réel [RTPB]) comme complément à leurs systèmes de dossiers médicaux électroniques (DME). Si une telle technologie était adoptée au Canada, les cliniciens d’ici pourraient éventuellement, au moment de prescrire, accéder aisément aux véritables coûts que paient les patients et réduire ainsi la non-adhésion liée aux coûts. Les frais élevés non remboursés contribuent considérablement à la non-adhésion à la médication et aux mauvais résultats en santé qui en découlent, de même qu’aux dépenses globalement plus importantes en soins de santé. Des données de Statistique Canada font valoir que l’indice des prix à la consommation a augmenté de 8,1 % en juin 2022 par rapport à l’année précédente. Pourtant, les salaires horaires moyens n’ont augmenté que de 5,2 % durant la même période, ce qui contraint de nombreuses personnes à avoir moins d’argent à dépenser pour des biens nécessaires, comme les médicaments d’ordonnance. En outre, 14 % des Canadiens ont perdu leur assurance médicaments d’ordonnance, tandis que seulement 7 % ont obtenu cette couverture durant la première année de la pandémie, selon un sondage de l’Institut Angus Reid publié en octobre 2020.
2023
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
article de périodique
Médicament
substance pharmacologique
langue vietnamienne
Médicaments
médecine d'urgence
Endoscopie par Fluorescence induite par laser
coûts des médicaments
Coût de la vie
médicament
étoposide/Ifosfamide/Vincristine
médecine d'urgence

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévalence, qualité de vie et coût de la Leucémie Myéloïde Chronique en France
http://www.theses.fr/2019SACLS574
La leucémie myéloïde chronique (LMC) est une hémopathie maligne rare dont le pronostic a été transformé à partir des années 2000 par les inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK). L’augmentation spectaculaire de l’espérance de vie des patients a conduit à une augmentation de la prévalence de la LMC. D’une maladie mortelle à moyen terme, la LMC est devenue une maladie chronique nécessitant la prise quotidienne d’ITK pendant plusieurs années. Les ITK sont des traitements onéreux qui, pris au long cours par un nombre croissant de patients, augmentent le fardeau économique de la maladie. Ces traitements ne sont pas dénués d’effets secondaires qui peuvent altérer la qualité de vie des patients. En France, il existe cependant peu de données sur la prévalence, la qualité de vie et les coûts induits par la maladie.Le Système National des Données de Santé (SNDS) est une base de données médico-administratives couvrant 98,8% de la population française et contenant les données exhaustives de consommation de soins remboursés par l’Assurance Maladie. Nous avons construit et validé un algorithme d’identification des patients ayant une LMC dans le SNDS à partir de leur consommation de soins et estimé la prévalence de la maladie au 31 décembre 2014. Sur la population de patients identifiés par l’algorithme, nous avons estimé le coût des ITK en 2013 et en 2014 en adoptant la perspective de l’Assurance Maladie. Nous avons complété ce travail par une enquête transversale réalisée en 2018 auprès de patients atteints de LMC pour recueillir leurs données de qualité de vie à l’aide d’un questionnaire générique (EuroQol EQ-5D-3L), d’un questionnaire spécifique au cancer (EORTC-QLQ-C30) complété par son module spécifique à la LMC (EORTC-QLQ-CML-24).L’algorithme a identifié 10 789 patients ayant une LMC en France au 31 décembre 2014, correspondant à une prévalence brute de la maladie de 16,3 pour 100 000 habitants [intervalle de confiance à 95% 16,0-16,6]. Pour la population prévalente de 10 158 patients atteints de LMC en 2013, le montant total des ITK remboursés par l’Assurance Maladie était de 238 millions d’euros, tous régimes confondus. Ce montant s’élevait à 247 millions d’euros pour les 10 789 patients prévalents en 2014. En 2014, l’imatinib représentait environ 55% de ce montant, suivi par le nilotinib (22%) et le dasatinib (22%). La qualité de vie des patients ayant une LMC est sensiblement altérée par rapport à celle de la population générale de même sexe et de même âge avec une altération de la fonction sociale, du niveau d’activité et de la fonction cognitive. La fatigue, la dyspnée et la douleur sont des symptômes marqués. La valeur moyenne d’utilité (écart-type) était de 0,72 (0,25) pour les patients en phase chronique et de 0,84 (0,21) pour les patients en rémission sans traitement.Au-delà des résultats épidémiologiques, cliniques et économiques, ce travail démontre la faisabilité, la pertinence mais aussi la complexité de l’utilisation d’une base de de données telle que le SNDS pour étudier des pathologies rares comme la LMC.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Coût de la vie
qualité de vie
leucémie myéloïde chronique BCR-ABL positive
leucémie myéloïde chronique, sai
France
France
France
France
France
Leucémie myéloïde chronique
économie
leucémie
prévalence
français

---
Nous contacter.
15/06/2024


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.