Libellé préféré : transmission;

Définition CISMeF : (C1-3, C22) /transmission /transm ou /TM s'applique aux maladies pour les études concernant leur mode de transmission.;

Synonyme MeSH : tm;

Abréviation : TM 75;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(C1-3, C22) /transmission /transm ou /TM s'applique aux maladies pour les études concernant leur mode de transmission.

N1-SUPERVISEE
Ventilation et transmission de la COVID-19 en milieu scolaire et en soin - Rapport du Groupe d'experts scientifiques et techniques
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002854/
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002855/
En novembre 2020, le ministre de la Santé et des Services sociaux a mandaté un groupe d’experts multidisciplinaires pour faire le point sur l’état des connaissances scientifiques relatives à la transmission de la COVID-19 en lien avec la qualité de l’air ainsi que sur les enjeux concernant la ventilation dans les établissements des réseaux de la santé et de l’éducation. Ce rapport contient les conclusions du groupe d’experts et plusieurs recommandations pour améliorer la qualité de l’air intérieur des bâtiments en contexte de pandémie de COVID-19.
2021
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
établissements de santé
Pollution de l'air intérieur
transmission par aérosol
filtration
rapport
ventilation
établissements scolaires
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Document d’appui destiné au Comité consultatif sur la transmission de la COVID-19 en milieux scolaires et en milieux de soins et sur le rôle de la ventilation
https://www.inspq.qc.ca/publications/3097-transmission-covid-19-milieux-scolaires-soins-ventilation-covid19
Ce document d’appui a été rédigé à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin de soutenir les travaux des membres du groupe d’experts scientifiques et techniques devant se pencher sur l’utilisation de la ventilation dans les établissements des réseaux de la santé et de l’éducation dans le cadre de l’actuelle pandémie de COVID-19. De façon plus spécifique, ce document vise à faire état des connaissances actuelles sur la transmission du virus SRAS-CoV-2 dans l’environnement intérieur des bâtiments et à brosser un portrait du rôle que pourrait notamment jouer la ventilation des milieux intérieurs dans un contexte de pandémie. Puisque la situation du virus SRAS-CoV-2 (COVID-19) et les connaissances sur ce dernier évoluent rapidement, les propos formulés dans ce document sont sujets à des mises à jour.
2021
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
établissements de santé
distanciation physique
Équipement de protection individuelle
infections à coronavirus
filtration
rapport
ventilation
établissements scolaires
comités consultatifs
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Transmission du SRAS-CoV-2 : constats et proposition de terminologie
https://www.inspq.qc.ca/publications/3099-transmission-sras-cov-2-constats-terminologie-covid19
Alors que le virus SRAS-CoV-2 cause une pandémie à travers le monde, les connaissances scientifiques sur ses modes de transmission évoluent en continu. Or, un débat perdure sur certains aspects, plus spécifiquement en lien avec la transmission du virus par les aérosols. L’absence de consensus quant aux définitions des termes entourant la transmission d’un agent infectieux par les voies respiratoires explique en partie le débat. Ce document présente une revue de la littérature scientifique dont l’emphase porte sur ce mode de transmission, tout en intégrant les connaissances sur les autres modes de transmission. Révisé par une équipe multidisciplinaire, il vise à soutenir la prise de décision des autorités de santé publique, des différents groupes d’experts, des décideurs ministériels et des dirigeants d’établissements de santé et de services sociaux.
2021
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
SRAS-CoV-2
aérosols
rapport
terminologie comme sujet
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : Lieux de baignade
https://www.inspq.qc.ca/publications/3004-lieux-baignade-qr-covid19
Ce document vise à faire état des connaissances actuelles sur le risque de transmission de la COVID-19 dans les lieux de baignade et à fournir des recommandations générales aux usagers et aux exploitants s’il y avait réouverture. La COVID-19 est une infection causée par un virus appelé SARS-CoV-2 qui fait partie de la famille des coronavirus. Sans constituer une revue exhaustive de la littérature scientifique, le contenu présenté dans cette fiche est basé sur les connaissances actuelles sur ce virus. Il sera actualisé lorsque cela sera requis en fonction de l’évolution des connaissances...
2021
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
plage pour la baignade
risque
Appréciation des risques
Québec
piscines
plage pour la baignade
piscines
recommandation de santé publique
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-VALIDE
Avis du 3 février 2021 relatif aux mesures de contrôle et de prévention de la transmission du SARS-CoV-2 en établissements de santé (ES) et en établissements médico-sociaux (ESMS) (complémentaire à l’avis du 18 janvier 2021)
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=978
Le HCSP complète les recommandations figurant dans son avis des 18 et 20 janvier 2021 et préconise qu’il n’y ait aucune dérogation à l’éviction des professionnels des structures de soins infectés par le SARS-CoV-2, qu’ils soient ou non symptomatiques. Cela doit également s’appliquer aux professionnels du secteur de la ville et aux aides à domicile. Par ailleurs, le HCSP rappelle que le respect strict des mesures barrières et des précautions standard demeure essentiel en milieu de soins quel que soit le statut des personnes prises en charge vis-à-vis du SARS-CoV-2 (et, en cas d’infection qu’il s’agisse ou non d’un variant préoccupant) mais aussi lors des interactions avec d’autres professionnels de santé en dehors des zones de soins (salles de pauses).
2021
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
nouveau variant du coronavirus
infections à coronavirus
pneumopathie virale
recommandation de santé publique
télémédecine
établissements de soins de long séjour
médecine préventive
virus du SRAS
contrôle et réglementation d'une installation
Science de l'informatique médicale
informatique médicale
établissements de santé
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Méthodes simples de modélisation mathématique pour évaluer le risque de transmission du SRAS-CoV-2 pendant les rassemblements
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2021-47/numero-4-avril-2021/evaluer-risque-transmission-sras-cov-2-rassemblements.html
Contexte : Les rassemblements peuvent contribuer de manière significative à la propagation du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). C’est pourquoi les interventions de santé publique ont cherché à limiter les rassemblements non répétés ou récurrents pour enrayer la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID‑19). Malheureusement, l’éventail des différents types de rassemblements ne permet pas de donner des directives précises pour fixer des paramètres limitatifs (e.g. la taille totale du rassemblement, le nombre de cohortes, le degré de distanciation physique).
2021
false
false
false
Gouvernement du Canada
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
modélisation
SRAS-CoV-2
article de périodique
Appréciation des risques
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
SRAS-CoV-2 : Port du masque médical en milieux de soins en fonction des paliers d'alerte
https://www.inspq.qc.ca/publications/2968-port-masque-procedure-milieux-soins-transmission-communautaire-soutenue-covid-19
La situation épidémiologique de la COVID-19 est en évolution au Québec. De nombreuses discussions ont lieu particulièrement au sujet de la protection des travailleurs de la santé dans les régions où il y a présence d’une transmission communautaire soutenue. Il est entre autres essentiel de statuer sur les précautions que doivent prendre ou non les travailleurs de la santé devant les patients asymptomatiques qui se présentent en milieux de soins. De nombreuses préoccupations sont exprimées par les cliniciens et il peut en résulter une utilisation inappropriée des masques dans un contexte de pénurie.
2021
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Québec
infections communautaires
recommandation professionnelle
masques
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Position du CINQ sur le document Transmission du SRAS-CoV-2 : constats et proposition de terminologie
https://www.inspq.qc.ca/publications/3100-position-cinq-transmission-sras-cov-2-constats-terminologie-covid19
Le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) a pris connaissance du nouveau document : Transmission du SRAS-CoV-2 : Constats et proposition de terminologie. Les membres du comité ont indiqué leur accord avec les constats présentés dans ce document. Comme il le fait depuis le début de la pandémie, le comité continue de consulter les recommandations des diverses instances nationales et internationales et de suivre la littérature scientifique produite sur le SRAS-CoV-2. Il procède en continu aux mises à jour des différents documents réalisés en fonction de l’évolution des connaissances. En lien avec la transmission de la COVID-19, plusieurs discussions ont été tenues lors des dernières rencontres du CINQ, ce qui a permis d’apporter plusieurs ajouts et modulations dans les recommandations déjà émises. En plus de considérer les positions émises par l’INSPQ sur les sujets cités ci-haut, la littérature scientifique disponible à ce jour a été analysée et les lignes directrices des diverses instances nationales et internationales ont été prises en compte. L’expérience acquise par les membres du CINQ au cours de leur pratique pendant la pandémie a également été considérée dans la modulation de certaines recommandations
2021
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
terminologie comme sujet
SRAS-CoV-2
dispositifs de protection des yeux
prise en charge d'un patient symptomatique
masques
masque de protection
infections à coronavirus
recommandation de santé publique
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2, interprétation des PCR faiblement positive et prélèvement nasal
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=963
Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) précise les situations pour lesquelles l’interprétation de la valeur du Ct (Cycle threshold) obtenue lors de la détection du SARS-CoV-2 par RT-PCR 2 est pertinente pour évaluer le risque de contagiosité du sujet : chez les personnes asymptomatiques avec un antécédent de Covid-19, lors de suivi d’infection à SARS-CoV-2, dans le contexte professionnel. Le HCSP souligne que la date des premiers symptômes, quand ils existent, constitue le meilleur marqueur pour apprécier l’infectiosité du patient et que l’interprétation de la valeur de Ct ne doit pas être systématiquement prise en compte dans la stratégie de prise en charge et d’isolement de celui-ci...
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
cycle threshold
RT-PCR
contagiosité
transmission de maladie infectieuse
Manipulation d'échantillons
excrétion virale
charge virale
réinfection
continuité des soins
prélèvement par écouvillonnage nasal
recommandation de santé publique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
test COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Le clone anglais « VUI-UK ». Anticiper une reprise épidémique en Janvier
Note d’alerte du Conseil scientifique COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/note_d_alerte_conseil_scientifique_22_decembre_2020_actualisee_23_decembre_2020.pdf
L’émergence du clone de SARS-CoV-2 appelé VUI – 2020 12/01 (clone VUI-UK) s’est faite progressivement depuis mi-septembre, date de la première détection au Royaume-Uni. Ce virus présentait d’emblée une signature génétique comportant 24 changements nu-cléotidiques (substitutions et délétions) dont la majorité sont localisés sur la protéine Spike (S) qui avaient déjà été rapportés individuellement, mais jamais de manière grou-pée. Ce virus semble avoir été la conséquence d’une infection chez un patient immuno-déprimé à l’issue d’une infection chronique ayant duré plusieurs mois.
2020
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
virus variant
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
mutation
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
transmission de maladie infectieuse
Europe
Royaume-Uni
Surveillance épidémiologique
France
rapport
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Les mesures physiques, telles que le lavage des mains ou l'utilisation de masques, permettent-elles d'arrêter ou de ralentir la propagation des virus respiratoires ?
https://www.cochrane.org/fr/CD006207/ARI_les-mesures-physiques-telles-que-le-lavage-des-mains-ou-lutilisation-de-masques-permettent-elles
Que sont les virus respiratoires ? Les virus respiratoires sont des virus qui infectent les cellules de vos voies respiratoires : nez, gorge et poumons. Ces infections peuvent causer de graves problèmes et affecter la respiration normale. Ils peuvent causer la grippe, le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et la COVID-19. Comment les virus respiratoires se propagent-ils ? Les personnes infectées par un virus respiratoire propagent des particules virales dans l'air lorsqu'elles toussent ou éternuent. D'autres personnes sont infectées si elles entrent en contact avec ces particules de virus dans l'air ou sur les surfaces sur lesquelles elles ont atterri. Les virus respiratoires peuvent se propager rapidement à travers une communauté, à travers les populations et les pays (provoquant des épidémies), et dans le monde entier (provoquant des pandémies).
2020
false
false
false
Cochrane
France
français
méta-analyse
évaluation technologique
infections de l'appareil respiratoire
maladies virales
Prévention des infections
infections de l'appareil respiratoire
transmission de maladie infectieuse
maladies virales
maladies de l'appareil respiratoire
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Investigations épidémiologiques et cliniques précoces du COVID-19 pour la réponse en santé publique
Focus technique
https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/200224-early-investigations-one-pager-v3-french.pdf?sfvrsn=8aa0856_10
L'émergence récente du COVID-19 a pour conséquence que la compréhension des schémas de transmission, de la sévérité, des caractéristiques cliniques et des facteurs de risque d'infection reste limitée, que ce soit au sein de la population générale, pour les personnels de santé ou dans les ménages et les autres environnements «fermés». Des études visant à évaluer les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des cas dans différents contextes sont donc essentielles pour approfondir notre compréhension de ce virus et de la maladie associée à celui-ci. Elles fourniront également les informations fiables nécessaires pour affiner les paramètres à intégrer dans les modèles de prévision.
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
guide ressources
infections à coronavirus
infections à coronavirus
Surveillance épidémiologique
collecte de données
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
information scientifique et technique
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge des voyageurs malades aux points d’entrée – aéroports, ports maritimes et postes-frontières internationaux – dans le contexte de la flambée de COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331192/WHO-2019-nCoV-POEmgmt-2020.1-fre.pdf
En vertu du Règlement sanitaire international (RSI), les autorités de santé publique des ports, aéroports et postes-frontières internationaux sont tenues de mettre en place un plan d’urgence efficace et de prendre des dispositions en vue d’une intervention face aux événements susceptibles de constituer une urgence de santé publique de portée internationale et de communiquer avec le point focal national pour le RSI concernant les mesures de santé publique pertinentes. La flambée actuelle de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) s’est propagée à travers plusieurs frontières, ce qui a suscité une demande en matière de détection et de prise en charge des cas suspects aux points d’entrée, notamment dans les ports, les aéroports et les postes-frontières.
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
voyage
infections à coronavirus
infections à coronavirus
pneumopathie virale
pneumopathie virale
Dépistage de masse
diagnostic précoce
Recueil de l'anamnèse
Notification des maladies
quarantaine
infections à coronavirus
signes et symptômes
transport sanitaire
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation de santé publique
aéroports
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : conduite à tenir pour les personnels hospitaliers de retour de zones d’exposition à risque
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=762
Suite à la déclaration par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 30 janvier 2020, d’une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), le HCSP émet des recommandations relatives à la conduite à tenir pour les personnels hospitaliers de retour des zones d’exposition à risque au coronavirus SARS-CoV-2. Après avoir pris en compte l’évolution de la situation épidémiologique et des connaissances sur le virus et la maladie qu’il provoque, le HCSP distingue pour le personnel hospitalier trois conduites à tenir en fonction du type de séjour dans les zones à risque et de leur activité de soins au sein de l’hôpital. Il préconise de plus que les personnels concernés suivent les mesures recommandées pour toute personne revenant de zones à risque et que les personnels hospitaliers évitent de se rendre dans des zones à risque d’exposition au coronavirus SARS-CoV-2.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
exposition professionnelle
infections à coronavirus
infections à coronavirus
pneumopathie virale
pneumopathie virale
voyage
exposition environnementale
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation professionnelle
risque
personnel hospitalier
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : prise en charge du corps d’un patient décédé
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=764
Suite à la déclaration par l’OMS le 30 janvier 2020, d’une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) et à la saisine de la Direction générale de la santé, le HCSP émet des recommandations relatives à la prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le coronavirus SARS-CoV-2 Sur la base des connaissances disponibles, et prenant en compte les données sur la survie des agents infectieux, la localisation du coronavirus SARS-CoV-2 dans les voies aériennes et les risques d’exposition lors de la manipulation d’un corps, les recommandations concernent le personnel soignant (respect des précautions standard et complémentaires de type air et contact, bionettoyage de la chambre, brancards, housses mortuaires) et le personnel funéraire.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
cadavre
hygiène
infections à coronavirus
transmission de maladie infectieuse
pratique mortuaire
Prévention des infections
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation professionnelle
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Mise au point sur le COVID-19 en pédiatrie
Bulletin supplémentaire Mars 2020
https://www.infovac.fr/actualites/bulletin-supplementaire-mars-2020-mise-au-point-sur-le-covid-19-en-pediatrie
L’apparition d’un nouveau coronavirus, le COVID-19, en Chine en décembre 2019 est à l’origine d’une nouvelle épidémie, source d’inquiétudes, parfois justifiées mais parfois aussi démesurées. Des informations épidémiologiques nationales et mondiales journalières sont accessibles sur les sites de Santé Publique France, de la Direction Générale de la Santé, de l’ECDC, de l’OMS, du CDC américain, du John Hopkins Institute. De nombreuses études scientifiques sont publiées quotidiennement dans les plus grand journaux médicaux (New England Journal of Medecine, Lancet, JAMA…) et souvent en accès libre.
2020
false
false
false
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
COVID-19
infections à coronavirus
quarantaine
Indice de gravité de la maladie
infections à coronavirus
infections à coronavirus
infections à coronavirus
infections à coronavirus
grippe humaine
hygiène des mains
masques
infections à coronavirus
COVID-19
information scientifique et technique
pédiatrie
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Avis SARS-CoV-2 et eau de piscine SF2H 09.03.2020 relatif au risque de transmission hydrique du SARS-CoV-2 dans l’eau des piscines publiques et leur environnement.
https://www.sf2h.net/wp-content/uploads/2020/03/Avis-SARS-CoV-2-et-eau-de-piscine-SF2H-09.03.2020.pdf
La société française d’Hygiène Hospitalière a été saisie par la Direction Générale de la Santé le samedi 7 mars 2020 pour rédiger un avis relatif au risque de transmission hydrique du SARS-CoV- 2 dans les eaux de piscines publiques et son environnement et émettre des recommandations.
2020
false
false
false
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
infections à coronavirus
infections à coronavirus
transmission de maladie infectieuse
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
information scientifique et technique
piscines
risque
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : pas de transmission par les animaux d’élevage et les animaux domestiques
Mis à jour le 24/03/2020
https://www.anses.fr/fr/content/covid-19-pas-de-transmission-par-les-animaux-d%E2%80%99%C3%A9levage-et-les-animaux-domestiques-1
L’émergence en Chine fin 2019 d’une nouvelle maladie à coronavirus, COVID-19, et sa rapide expansion à travers le monde ont conduit à une mobilisation forte et rapide des chercheurs et des autorités sanitaires pour mieux connaître le virus en cause et mieux s’en protéger. Il a rapidement été établi que ce virus, nommé SARS-CoV2, se transmet d’homme à homme. En France, l’Anses a été sollicitée pour évaluer, au vu des connaissances scientifiques disponibles, la possibilité de la transmission de la maladie COVID-19 par l’intermédiaire d’animaux domestiques ou d’aliments contaminés. L’Anses a rendu son rapport le 11 mars 2020. Au vu des connaissances scientifiques alors disponibles, elle a conclu qu’il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage jouent un rôle dans la propagation de la maladie. Par ailleurs, aucun élément ne laisse penser que la consommation d’aliments contaminés puisse conduire à une infection par voie digestive.
2020
false
false
false
ANSES
France
infections à coronavirus
aliments
hygiène
contamination des aliments
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
information scientifique et technique
animaux domestiques
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
SARS-CoV2 (COVID-19) en réanimation
https://www.youtube.com/watch?v=TEjk4SfMkF8&list=PLXEludpb2o0TxT9sjeXNjIfAdGJQ6Y1z8
Comprendre et appliquer les mesures d'isolement ; Webinar du CEMIR spécial COVID-19: Actualités et prise en charge
2020
false
false
false
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
Soins de réanimation
infections à coronavirus
pneumopathie virale
enregistrement vidéo
isolement du patient
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Guidelines du CNSF pour la pratique des Sages-Femmes par rapport au risque Covid-19
https://www.onssf.org/wp-content/uploads/2020/03/2020.03.14_Recommantaions-CNSF-COVID19.pdf
Ce document regroupe les préconisations des experts du CNSF, dans l’attente des recommandations de la DGS. La nouvelle infection, COVID-19 (SARS-COV-2) fait partie de la famille des coronavirus, tout comme le SARS-COV émergeant en 2002 (severe acute respiratory syndrome coronavirus) et le MERS-COV (Middle East respiratory syndrome coronavirus) émergeant en 2012-2013.
2020
false
false
false
CNSF
France
COVID-19
grossesse
femmes enceintes
infections à coronavirus
Appréciation des risques
pneumopathie virale
nouveau-né
Allaitement naturel
transmission de maladie infectieuse
profession de sage-femme
rôle professionnel
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation professionnelle
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 et eau potable : peu de risques de transmission
https://www.inspq.qc.ca/nouvelles/covid-19-eau-potable-peu-risques-transmission
https://www.inspq.qc.ca/covid-19/eau-potable-eau-baignade
Eau potable Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les méthodes de traitement appliquées dans les systèmes de distribution de l’eau potable sont en mesure d’inactiver le virus qui cause la COVID-19
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
information scientifique et technique
piscines
infections à coronavirus
COVID-19
Eau potable
eau de boisson
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 - Questionnaire contact hospitalier (10/03/2020)
https://www.santepubliquefrance.fr/media/files/01-maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/questionnaire-contact-hospitalier-21-03-10
Ce questionnaire est destiné au suivi d’un professionnel de santé exerçant en établissement de santé, sujet contact d’un cas confirmé de COVID-19, c-à-d ayant prodigué directement des soins ou assisté à des soins à un cas confirmé de COVID-19 en l’absence de précautions optimales (précautions Standard Air Contact), que ce personnel de santé soit symptomatique ou asymptomatique...
2020
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
questionnaire
infections à coronavirus
personnel médical hospitalier
exposition professionnelle
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 - Questionnaire contact non hospitalier (24/02/20)
https://www.santepubliquefrance.fr/media/files/01-maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/questionnaire-contact-non-hospitalier-21-02-20
Ce questionnaire est destiné - au sujet contact d’un cas confirmé de COVID-19 symptomatique pour lequel le niveau de risque de contamination par le cas confirmé est évalué comme étant faible ou modéré à élevé - au sujet co-exposé ( personne ayant présenté une (des) exposition(s) à risque d’infection par le virus SARS-COV-2 commune(s) avec le cas confirmé, sans nécessairement avoir eu des contacts étroits avec le cas confirmé). Un contact étroit à risque modéré à élevé est une personne qui a partagé le même lieu de vie (par exemple : famille, même chambre) que le cas confirmé ou a eu un contact direct avec lui, en face à face, à moins d’1 mètre du cas et/ou pendant plus de 15 minutes, au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion ; flirt ; amis intimes ; voisins de classe ou de bureau ; voisins du cas dans un moyen de transport de manière prolongée ; personne prodiguant des soins à un cas confirmé ou personnel de laboratoire manipulant des prélèvements biologiques d’un cas confirmé, en l’absence de moyens de protection adéquats...
2020
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
questionnaire
infections à coronavirus
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Sécurisation des dons de sang, cellules, tissus et organes en période de circulation active du SARS-CoV-2
https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=777
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=778
Le 11 mars, l’Organisation mondiale de la santé déclarait la pandémie de COVID-19. La France est désormais au stade 3 de l’épidémie. Dans ce contexte, la sécurisation des produits du corps humain constitue une priorité. Concernant les produits sanguins labiles (PSL), il s’agit d’assurer la sécurité pour le receveur, le donneur et le personnel de collecte tout en maintenant l’approvisionnement assurant l’autosuffisance en PSL. Tenant compte, à la suite de l’OMS et de l’ECDC, d’une analyse évaluant le risque de transmission transfusionnelle du SARS-CoV-2 comme purement théorique, d’un traitement inactivant le virus pour les plaquettes et d’une sécurisation du plasma par quarantaine, le HCSP recommande au stade 3 de l’épidémie d’exclure des dons de sang, pendant 28 jours, les personnes ayant été au contact d’un cas de COVID-19, et celles ayant présenté la maladie ainsi que de renforcer l’information pré- et post-don. Il n’est pas indiqué de rechercher le virus par diagnostic génomique viral, mesure irréalisable en pratique. S’agissant des greffes d’organes et de tissus, le HCSP recommande de rechercher le SARS-CoV-2 par RT-PCR sur prélèvement rhino-pharyngé pour tout donneur vivant. Lorsque le donneur est décédé, la conduite à tenir est fonction de la disponibilité des résultats des tests avant la greffe ; en l’absence de disponibilité de ces résultats, seuls les organes vitaux (cœur, foie) peuvent être greffés, le receveur devant être informé de cette situation. Deux avis ont été émis par le HCSP : un avis du 7 février modifié le 24 février 2020, ainsi qu’un avis du 14 mars adaptant les recommandations à la situation épidémiologique.
2020
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
COVID-19
infections à coronavirus
donneurs de sang
Prévention des infections
donneurs de tissus
Receveurs de transplantation
transplantation cellulaire
transplantation d'organe
transfusion sanguine
sécurité transfusionnelle
infections à coronavirus
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation de santé publique
pneumopathie virale
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Réduction du risque de transmission du coronavirus SARS-CoV-2 par la ventilation et gestion des effluents des patients
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=783
Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a examiné les risques de transmission du SARS-CoV-2 par la ventilation dans les bâtiments en milieu de soin et à domicile. Il n’existe pas d’études prouvant une transmission interhumaine du virus par des aérosols sur de longues distances. Le HCSP recommande des mesures d’aération et de vérification du bon fonctionnement de la ventilation. Pour un patient à domicile, il est recommandé qu’il réside dans une seule pièce du logement. Le HCSP indique dans son avis les modalités d’aération de cette pièce. Pour les établissements hospitaliers et médico-sociaux, des préconisations sont formulées selon qu’il s’agisse d’une chambre conventionnelle, ventilée en surpression, ou ventilée en dépression. Le HCSP a aussi examiné la gestion des effluents des patients. Le SARS-CoV-2 peut être éliminé via les selles et les effluents vers le réseau d’assainissement mais le pouvoir infectieux du virus contenu dans les selles est mal caractérisé. Les coronavirus humains tels que les SARS-CoV peuvent être efficacement inactivés avec de l’eau de Javel ou un autre désinfectant virucide. Le HCSP donne, pour le domicile, et les établissements de santé et médico-sociaux, une procédure d’entretien des toilettes ainsi que les dispositions pour protéger les différentes personnes intervenant sur les réseaux d’assainissement des eaux usées.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
COVID-19
infections à coronavirus
risque
ventilation
ventilation
fèces
Toilettes
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Que faire si je suis atteint par le coronavirus- COVID-19 ?
Je suis atteint par le coronavirus et je dois rester chez moi jusqu’à ma guérison.
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid19_fiche_patients-2.pdf
https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/241863/file/COVID-19_fiche_patients.pdf
En général, la guérison intervient en quelques jours avec du repos et, si besoin, avec un traitement contre la fièvre.En attendant, quelles sont les précautions à prendre pour mes proches et moi ?
2020
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
COVID-19
information patient et grand public
infections à coronavirus
infections à coronavirus
transmission de maladie infectieuse
infections à coronavirus
Prévention des infections
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Mesures à prendre pour la prise en charge du corps d'un patient infecté par le Covid-19 (virus SARS-COV-2) en établissement sanitaire (ES) ou médico-sociaux (EMS) - Région Pays de la Loire
https://www.preventioninfection.fr/?jet_download=8643
prise en charge du corps, brancardage, bionettoyage de la chambre,
2020
false
false
false
CPIAS Pays de la Loire
France
français
recommandation professionnelle
COVID-19
infections à coronavirus
infections à coronavirus
cadavre
pratique mortuaire
Toilette mortuaire
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-VALIDE
Microbiote fécal dans le contexte du COVID-19 : restrictions concernant la collecte, la préparation et la transplantation - Point d'Information
https://ansm.sante.fr/actualites/microbiote-fecal-dans-le-contexte-de-la-covid-19-restrictions-concernant-la-collecte-la-preparation-et-la-transplantation
Dans le contexte épidémique actuel et en raison du risque de transmission du coronavirus SARS-CoV-2 par la transplantation de microbiote fécal (TMF), l’ANSM prend plusieurs mesures de restriction concernant les collectes de selles destinées ces transplantations, les essais cliniques portant sur le microbiote fécal, ainsi que la réalisation et dispensation des préparations magistrales et hospitalières réalisées à base de microbiote...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
microbiote
information scientifique et technique
Transplantation de microbiote fécal
infections à coronavirus
COVID-19
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-VALIDE
Décision du 16/03/2020 - fixant des conditions particulières de collecte des selles, de réalisation et d’utilisation des préparations magistrales et hospitalières de microbiote fécal dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 (coronavirus SARS-COV2)
https://ansm.sante.fr/actualites/decision-du-16-03-2020-fixant-des-conditions-particulieres-de-collecte-des-selles-de-realisation-et-dutilisation-des-preparations-magistrales-et-hospitalieres-de-microbiote-fecal-dans-le-contexte-de-lepidemie-de-covid-19-coronavirus-sars-cov2
Considérant que le coronavirus SARS-CoV-2 peut être retrouvé dans les selles, et que la réplication du coronavirus dans le tube digestif est désormais avérée selon des publications scientifiques récentes ; Considérant qu’en l’état des connaissances scientifiques, le caractère infectieux du virus détecté dans les selles et le risque de transmission via une transplantation de microbiote fécal ne peuvent être écartés, ce qui constitue un risque pour la santé de patients présentant par ailleurs d’autres affections ; Considérant qu’en l’attente de l’évolution des connaissances scientifiques sur ce risque de transmission ainsi que des données épidémiologiques, il ne peut être exclu un risque pour la santé de ces patients ; Considérant que le risque pour la santé des patients et pour la santé publique constitue un risque imminent compte tenu de la dangerosité du coronavirus SARS-CoV-2 et de l’absence de traitement disponible à ce jour, notamment au regard de la situation clinique des patients concernés dont l’état de santé caractérise une fragilité physique accrue ; Considérant en conséquence qu’il découle de l’ensemble de ce qui précède, que les préparations magistrales et hospitalières de microbiote fécal dans le contexte de l’épidémie de covid-19 (coronavirus SARS-COV2) doivent être soumises à des conditions particulières pour leur réalisation et leur dispensation ;...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
microbiote
Transplantation de microbiote fécal
COVID-19
texte juridique
infections à coronavirus
fèces
coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus 2019 et période périopératoire (COVID-19)
https://sfar.org/coronavirus-2019-et-periode-perioperatoire-covid-19/
Nous demandons solennellement aux directions des hôpitaux et aux responsables des unités de soins périopératoires de mettre en place des mesures stratégiques pour les interventions sur des patients atteints ou suspectés d’être atteints de COVID-19. L’objet de ce communiqué est de présenter des mesures de précaution dans le domaine périopératoire, reconnaissant que de telles mesures reposent sur les enseignements tirés de précédentes épidémies virales. En particulier, ces mesures sont issues des réussites et des échecs constatés lors de la limitation de la transmission du SARS-CoV et du MERS-CoV dans les établissements de santé...
2020
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
coronavirus
transmission de maladie infectieuse
soins périopératoires
anesthésiologie
désinfection des mains
dispositifs de protection
intubation trachéale
extubation
recommandation professionnelle
période périopératoire
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
AVIS relatif aux conditions de désinfection des surfaces lors de la réalisation d’un scanner ou autres actes d’imagerie chez un patient COVID-19
https://www.sf2h.net/wp-content/uploads/2020/02/Avis-SF2H-05-avril-2020-Désinfection-scanner-et-autres-appareils-dimagerie.pdf
La Société française d’Hygiène Hospitalière (SF2H, www.sf2h.net/) a été saisie par la Société française de Radiologie pour émettre des recommandations sur les conditionsde désinfection des surfaces d’un scanner ou autres actes d’imagerie entre deux patients suspects COVID-19.
2020
false
false
false
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19, forme respiratoire, virus identifié
tomodensitomètre
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
SARS Coronavirus 2
recommandation professionnelle
tomodensitométrie
désinfection
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus - Alimentation, courses, nettoyage : les recommandations de l’Anses
https://www.anses.fr/fr/content/coronavirus-alimentation-courses-nettoyage-les-recommandations-de-l%E2%80%99anses
Quelles précautions prendre après avoir fait ses courses ? Faut-il cuire ses aliments pour détruire le virus ? Peut-on manger ses fruits et légumes crus tels quels ? L’Anses a examiné, sur la base des données scientifiques disponibles, les possibilités de transmission de la maladie Covid-19 par les aliments. Voici ses réponses aux questions les plus fréquentes...
2020
false
false
false
ANSES
France
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
Prévention des infections
transmission de maladie infectieuse
recommandation
information patient et grand public
coronavirus
aliments
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Avis relatif à l’opportunité d’un nettoyage spécifique ou d’une désinfection de l’espace public
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=791
Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid-19, des pays ou des villes procèdent à un nettoyage avec utilisation de produit désinfectant dans l’espace public. Pour répondre à la question sur l’opportunité de telles mesures, le HCSP a étudié les expériences internationales et la littérature scientifique et réalisé une analyse relative au risque de contamination de la population par les espaces publics (voirie et mobilier urbain) ainsi qu’au risque lié à l’utilisation de produits détergents et désinfectants sur l’écosystème et l’environnement urbain. Le HCSP rappelle la nécessité de l’application des mesures barrières, notamment la distanciation physique et l’hygiène des mains en cas de contacts avec les surfaces du mobilier urbain, pour la prévention de la transmission croisée du SARS-CoV-2 dans les espaces publics. Tout en notant son impact psychologique sur la population, il recommande de ne pas mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie, du fait de l’absence d’argument scientifique de l’efficacité d’une telle mesure sur la prévention de la transmission du SARS-CoV-2. Il préconise aussi de continuer d’assurer le nettoyage habituel des voiries et d’assurer le nettoyage et la désinfection à une fréquence plus régulière du mobilier urbain, avec les équipements de protection habituels des professionnels. Enfin, il recommande de ne surtout pas employer d’appareils pouvant souffler des poussières des sols de type souffleurs de feuilles.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
Lieu public
désinfectants
environnement de communauté
exposition environnementale
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
coronavirus
microbiologie de l'environnement
Appréciation des risques
Voirie
recommandation de santé publique
Espace public
désinfection
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
SRAS-CoV-2 : Mesures de prévention et contrôle des infections pour les soins à domicile
https://www.inspq.qc.ca/publications/2917-mesures-soins-domicile-covid19
Cette fiche présente les mesures à appliquer lors de soins à domicile (SAD). Ces mesures s’inscrivent dans la continuité des mesures. Elles sont basées sur les connaissances actuelles de la COVID-19 et actualisées en fonction des documents produits par de nombreuses organisations, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et d’autres organismes. Certaines recommandations découlent d’un consensus des experts du Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ).
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
Visites à domicile
dispositifs de protection
Prévention des infections
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
recommandation professionnelle
personnel de santé
services de soins à domicile
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Adaptation des activités de Pharmacie Oncologique en période de pandémie COVID-19
https://www.sfpo.com/wp-content/uploads/2020/04/Recommandations-SFPO-Pandémie-COVID.pdf
Ces recommandations visent à adapter les activités de pharmacie oncologique pour sécuriser la prise en charge des patients atteints de cancer et limiter le risque de transmission du SARS-CoV-2...
2020
false
false
false
SFPO - Société Française de Pharmacie Oncologique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
pharmacien spécialiste en oncologie
antinéoplasiques
sécurité des patients
tumeurs
pharmaciens
pratique professionnelle
hygiène
dispositifs de protection
transmission de maladie infectieuse du professionnel de santé au patient
risque
Gestion des stocks, gestion de la production. Distribution
recommandation professionnelle
pharmacie
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
« Un point aveugle de l’épidémie Covid-19 : la transmission nosocomiale au personnel soignant »
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-un-point-aveugle-de-lepidemie-covid-19-la-transmission-nosocomiale-au-personnel-soignant/
De plus en plus d’hôpitaux font état de contaminations du personnel soignant (PS) dans les services prenant en charge les patients Covid-19, mais aussi de foyers de transmission dans les services hospitaliers ne recevant en principe pas de patient infecté. La transmission nosocomiale du virus touche non seulement des patients mais aussi des PS, parfois en grand nombre. La diffusion du Sars-CoV-2 dans les services hospitaliers est un des points aveugles de cette épidémie en l’absence d’enquête de dépistage systématique parmi le PS dans les zones les plus affectées. À l’heure actuelle, les tests n’étant indiqués que pour les PS présentant des symptômes, les formes asymptomatiques ou pré-symptomatiques échappent à tout contrôle. Or, différentes études internationales révèlent que ces formes inapparentes sont majoritaires.
2020
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse
transmission nosocomiale
infection croisée
information scientifique et technique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
La quarantaine contrôle-t-elle le coronavirus (COVID-2019), seule ou en combinaison avec d'autres mesures de santé publique ?
https://www.cochrane.org/fr/CD013574/INFECTN_quelle-est-lefficacite-de-la-quarantaine-seule-ou-combinee-dautres-mesures-de-sante-publique-pour
Contexte La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est causée par un nouveau virus qui s'est rapidement propagé dans le monde entier. Ce virus se propage facilement entre les personnes qui sont en contact étroit, ou par la toux et les éternuements. La plupart des personnes infectées souffrent de symptômes légers, semblables à ceux de la grippe, mais certaines personnes tombent gravement malades et peuvent même mourir. Il n'existe pas de traitement ou de vaccin efficace (un médicament qui empêche les gens d'attraper une maladie spécifique) pour le COVID-19, donc d'autres moyens de ralentir (contrôler) sa propagation sont nécessaires. L'une des recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour lutter contre la maladie est la quarantaine. Cela signifie qu'il faut séparer les personnes en bonne santé d’autres personnes en bonne santé, au cas où elles auraient le virus et pourraient donc le propager. Parmi les autres recommandations similaires figurent l'isolement (comme la quarantaine, mais pour les personnes présentant des symptômes du COVID-19) et la distanciation sociale (où les personnes ne présentant pas de symptômes restent à une certaine distance physique les unes des autres).
2020
false
false
false
Cochrane
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
coronavirus
quarantaine
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
SRAS-CoV-2 : Prise en charge des travailleurs de la santé dans les milieux de soins
https://www.inspq.qc.ca/publications/2905-evaluation-risque-travailleurs-covid19
Ce tableau vise à soutenir l’évaluation du risque des travailleurs de la santé exposés lors de la prestation de soins à des cas de COVID-19, dans tous les milieux de soins (hôpitaux, CHSLD, centres de réadaptation, soins ambulatoires (urgence, cliniques externes, CLSC, GMF, cliniques médicales, cliniques d’évaluation et de prélèvements ou à domicile) de préciser les recommandations au regard de la surveillance des symptômes et le retrait du travail...
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Québec
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
information scientifique et technique
personnel de santé
Appréciation des risques
exposition professionnelle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Avis du Conseil scientifique COVID-19 du 8 avril 2020 - Outre-mer
https://www.vie-publique.fr/rapport/274082-avis-du-conseil-scientifique-covid-19-du-8-avril-2020
Les territoires d’outre-mer sont frappés par l’épidémie de Covid-19 avec un décalage de plusieurs semaines dans le temps par rapport à la métropole. Le confinement général y a été décrété au même moment, le 17 mars. Pour être efficace, cette mesure doit être strictement mise en œuvre et bénéficier d’une large adhésion de la population. Mais le stade précoce de l’épidémie et l’insularité de la plupart des territoires d’outre-mer rendent possibles d’autres mesures pour freiner la propagation de l’infection, fondées sur une utilisation plus large des tests de diagnostic, avec un isolement des patients positifs, et des mesures de quarantaine des nouveaux arrivants. Les situations des territoires d’outre-mer sont hétérogènes et les mesures, pour être opérationnelles, doivent être réalistes et adaptées aux contextes. Elles doivent être différenciées selon les territoires et élaborées avec les autorités et les acteurs impliqués.
2020
false
false
false
Vie publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse
Guadeloupe
Guyane française
Martinique
Nouvelle-Calédonie
Comores
Réunion
Polynésie française
Saint-Barthélemy
Saint-Martin
Saint-Pierre-et-Miquelon
Wallis-et-Futuna
confinement de risques biologiques
quarantaine
rapport
Polynésie
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : pas de transmission par les animaux d’élevage et les animaux domestiques
https://www.anses.fr/fr/content/covid-19-pas-de-transmission-par-les-animaux-d%E2%80%99%C3%A9levage-et-les-animaux-domestiques
Interrogée sur la transmission potentielle de la maladie Covid-19 par l’intermédiaire d’animaux domestiques ou d’aliments contaminés, l’Anses a réuni en urgence un groupe d’experts spécialisés pour répondre à cette question. Sur la base de leur rapport, elle conclut qu’à la lumière des connaissances scientifiques disponibles, il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage jouent un rôle dans la propagation du virus SARS-CoV-2 à l’origine de cette maladie. En conséquence, une éventuelle transmission par un aliment implique nécessairement la contamination de cet aliment par un malade ou une personne infectée par le virus, lors de sa manipulation ou de la préparation du repas. Dans ce contexte, tout type d’aliment peut être concerné (produits animaux, produits végétaux). Par ailleurs, si aucun élément ne laisse penser que la consommation d’aliments contaminés puisse conduire à une infection par voie digestive, la possibilité d’infection des voies respiratoires lors de la mastication ne peut être totalement exclue. L’Agence rappelle que la cuisson et les bonnes pratiques d’hygiène, lors de la manipulation et la préparation des denrées alimentaires, préviennent efficacement la contamination des aliments par le virus SARS-CoV-2.
2020
false
false
false
ANSES
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
animaux de compagnie
transmission de maladie infectieuse
information scientifique et technique
animaux domestiques
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Le masque chirurgical protège efficacement les soignants contre COVID-19
https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/choix-des-masques-14-avril-2020.pdf
Au début de l’épidémie COVID-19, un discours simplificateur a véhiculé des notions inexactes autour de l’efficacité des masques dans la prévention du COVID-19. Cet article a pour objectif de décrire les données scientifiques actuellement disponibles venant appuyer les recommandations nationales et internationales, et d’expliquerpourquoi ces discours erronés mettent en danger patients et soignants.
2020
false
false
false
Infectiologie.com
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse
article de périodique
masques
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Questions et réponses de la SFED sur le COVID-19 (5) : comment réorganiser le parcours de soins dans les unités d'endoscopie dans le cadre de cette épidémie ?
http://www.sfed.org/files/files/covid19endo_qr_reorgasoin.pdf
La réorganisation des parcours de soins dans le cadre de l’épidémie actuelle est indispensable. Elle repose sur trois objectifs : protéger et rassurer les malades, les accompagnants, mais aussi les personnels soignants et administratifs contre le risque infectieux ; permettre la poursuite, le retour ou le maintien d’une activité structurée, adaptée à l’évolution régionale de l’épidémie et aux capacités locales des établissements; rassurer le patient sur la qualité de sa prise en charge au sein de l’établissement de santé...
2020
false
false
false
SFED - Société Française d'Endoscopie Digestive
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
risque
signes et symptômes
dispositifs de protection
recommandation professionnelle
COVID-19
endoscopie
programme clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Concilier les pratiques du ramadan et la sécurité des personnes lors de la pandémie de COVID-19
Orientations provisoires - 15 avril 2020
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331791/WHO-2019-nCoV-Ramadan-2020.1-fre.pdf
Le mois sacré du ramadan est marqué par des rassemblements sociaux et religieux au cours desquels les familles musulmanes et leurs amis se réunissent pour rompre le jeûne ensemble, après le coucher du soleil lors de l’iftar ou juste avant l’aube lors du suhour. Pendant ce mois, nombre de musulmans se rendent plus fréquemment à la mosquée et se réunissent pour de longues prières, dites du tarawiha et du qiyam.b Certains d’entre eux passent également plusieurs jours et nuits consécutifs à la mosquée pendant les 10 derniers jours du ramadan (i’tikaf), pour y prier. Ces pratiques religieuses et traditions sont observées tout au long du mois. Cette année, le ramadan tombe entre fin avril et fin mai, alors que la pandémie de COVID-19 continue de sévir.
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
pneumopathie virale
infections à coronavirus
Ramadan
hygiène
recommandation de santé publique
transmission de maladie infectieuse
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
AVIS complété de l'Anses relatif à une demande urgente sur certains risques liés au Covid-19
https://www.anses.fr/fr/system/files/SABA2020SA0037-1.pdf
Au moment où la France esten phase 2 de la gestion épidémique, et selon les termes de la saisine, il est demandé à l’Anses de se prononcer sur:-Le rôle potentiel des animaux domestiques (animaux derente et de compagnie) dans la propagation du virus SARS-CoV-2;-Lerôle potentiel des aliments dans la transmission du virus
2020
false
false
false
ANSES
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
animaux domestiques
animaux de compagnie
aliments
transmission de maladie infectieuse
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
rapport
Appréciation des risques
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Conseil scientifique COVID-19 Enfants, écoles et environnement familial dans le contexte de la crise COVID-19 24.04.20
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/note_enfants_ecoles_environnements_familiaux_24_avri_2020.pdf
https://www.vie-publique.fr/rapport/274178-enfants-ecoles-et-environnement-familial-crise-covid-note
Cette note a pour objectif d’indiquer les conditions sanitaires minimales d’accueil dans les établissements scolaires et les modalités de surveillance des élèves et des personnes fréquentant ces établissementsà partir de larentrée des classes du 11 mai2020.Elle porte sur la période allant du 11 mai2020,date fixée par le gouvernement pour une réouverture progressive des établissementsscolaires,jusqu’aux aux grandes vacances qui débutent le 4 juillet 2020.La note ci-dessous concerne, les élèves et leurs parents, les enseignants, les personnels de directionet tous les agents appartenant à la communauté éducative.Cette note considèrele temps scolaire, périscolaire mais n’examine pas le temps extra-scolaire sur lequel le Conseil scientifique n’a pas émis d’avis.
2020
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
adolescent
Prévention des infections
transmission de maladie infectieuse
hygiène
isolement social
masques
signes et symptômes
quarantaine
recommandation de santé publique
enfant
établissements scolaires
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : risque de transmission du virus sous formes d’aérosols en milieu intérieur et extérieur
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=808
Au vu de l’évolution des connaissances sur le SARS-CoV-2 et ses modalités de transmission, la question d’un risque éventuel d’aérosolisation des particules virales se pose, à évaluer selon le milieu considéré. À partir d’une analyse de la littérature scientifique, le HCSP a étudié les modalités d’émissions de particules lors de la parole, de la toux ou d’éternuements et les effets du port de masques sur ces émissions. Les modes de transmission de virus respiratoires (grippe, coronavirus) sont rappelés ainsi que les données parcellaires (expérimentales et cliniques) en faveur de leur aérosolisation. Le HCSP présente les informations disponibles sur le comportement du SARS-CoV-2 lors de son émission en milieu extérieur et aborde le sujet du rôle de la pollution atmosphérique particulaire dans l’aggravation des pathologies respiratoires. Il expose les éléments actuellement connus sur la dissémination et la persistance du SARS-CoV-2 dans l’air intérieur, en particulier en milieu de soins.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
air intérieur
air extérieur
masques
recommandation de santé publique
risque
coronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : Immunité de groupe et retour des enfants à l’école et à la garderie
https://www.inspq.qc.ca/publications/2983-immunite-groupe-covid19
Au cours des dernières semaines, la détection dans divers milieux de soins québécois d’un grand nombre de personnes infectées, mais asymptomatiques a pu créer la perception qu’une forte proportion de la population avait déjà été infectée et qu’une stratégie visant à développer une immunité de groupe, notamment par le retour des enfants à l’école ou en garderie pouvait être intéressante. Le présent document vise à soulever les éléments scientifiques concernant l’immunité de groupe et l’impact épidémiologique d’une stratégie visant à créer une immunité de groupe...
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Québec
enfant
risque
transmission de maladie infectieuse
adulte
recommandation de santé publique
établissements scolaires
garderies d'enfants
immunité de groupe
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Lignes directrices sur l’équipement de protection individuelle (EPI) pour la chirurgie oculoplastique et orbitale pendant la pandémie de COVID-19
https://www.cosprc.ca/fr/resource/enonce-de-principe-de-la-societe-canadienne-de-chirurgie-oculoplastique-lignes-directrices-sur-lequipement-de-protection-individuelle-epi-pour-la-chirurgie-oculoplastique-et-orbitale-pend/
La Société canadienne de chirurgie oculoplastique a examiné la littérature actuelle portant sur l’évaluation du risque pour les ophtalmologistes qui pratiquent des interventions oculoplastiques pendant et après la pandémie actuelle. À l’aide des meilleures données probantes disponibles, on a élaboré des lignes directrices sur l’équipement de protection individuelle minimal que les chirurgiens devraient utiliser. La déclaration ci-jointe a été approuvée par le Conseil d’administration de la SCO. Ces commentaires et recommandations tiennent compte des conditions qui existent « sur le terrain » aujourd’hui au moment de la rédaction du présent document...
2020
false
false
false
SCO - Société Canadienne d'Ophtalmologie
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
procédures de chirurgie ophtalmologique
Canada
Appréciation des risques
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
algorithme
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
masques
recommandation professionnelle
Équipement de protection individuelle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Proportion de personnes asymptomatiques et potentiel de transmission de la COVID-19 par ces personnes : revue rapide de la littérature scientifique
https://www.inspq.qc.ca/publications/2989-asymptomatique-transmission-covid19
Ce document est basé sur une recension des publications et prépublications scientifiques, ainsi que de la littérature grise. Cette recension a été effectuée en consultant les sites Internet des principales revues scientifiques et éditeurs de revues scientifiques (Center for Disease Control and Prevention, New England Journal of Medicine, Journal of the American Medical Association, The Lancet, Cell, British Medical Journal, Elsevier, Oxford, Nature, Wiley, Cambridge, Science, Sage, PlosONE) un moteur de recherche scientifique (Google Scholar) ainsi que les références des publications consultées. Le niveau d’appui aux constats tirés à partir de cette recension a été évalué en tenant compte du nombre de publications disponibles, de la qualité des études disponibles et de la concordance des résultats entre les études. Le contenu de ce document reflète l’état des connaissances en date du 25 avril 2020.
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Porteur de SARS-CoV-2 asymptomatique
Québec
transmission de maladie infectieuse
maladies asymptomatiques
revue de la littérature
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : Avis sur le port de la visière et du couvre-visage par les travailleurs
https://www.inspq.qc.ca/publications/Avis-couvre-visage-visiere-travailleurs
Les données épidémiologiques actuelles indiquent que la transmission du SARS-CoV-2 de personne à personne semble se faire principalement lors d’un contact avec les gouttelettes des sécrétions respiratoires d’un cas symptomatique. L’accès aux masques N95 et aux masques de procédure doit être priorisé pour les travailleurs de la santé, étant donné le risque plus élevé d’exposition à ce virus. Pour les travailleurs hors du secteur de la santé, le groupe de travail Santé au travail COVID-19 recommande une approche graduée des mesures de prévention : exclusion des travailleurs symptomatiques ou faisant l’objet d’un isolement, lavage fréquent des mains, application de l’étiquette respiratoire, respect de la distanciation de deux mètres par diverses mesures adaptatives, installation de barrières physiques (ex. : vitre). Lorsqu’il s’avère impossible, par l’application d’autres mesures, de respecter la distance de deux mètres entre les travailleurs, le port d’un masque de procédure avec des lunettes de protection ou une visière est recommandé. Advenant un enjeu réel d’approvisionnement de masques de procédure, est-ce que le port d’un couvre-visage non médical ou d’une visière seule pourrait remplacer le masque de procédure comme mesure de protection individuelle des travailleurs autres que ceux de la santé? L’objectif principal de cet avis est de proposer des recommandations quant à l’utilisation du couvre-visage et de la visière seule comme moyen de protection de la COVID-19 en milieu de travail.
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
travail
transmission de maladie infectieuse
Prévention des infections
exposition professionnelle
Équipement de protection individuelle
masques
recommandation de santé publique
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : risques liés à la réutilisation des masques à usage unique ou à la prolongation de leur port
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=816
Le retraitement des masques à usage unique (masque chirurgical ou FFP2) et les modalités de leur réutilisation dans le champ de la santé ou dans d’autres secteurs industriels pourraient présenter des risques. Le HCSP fait le point sur les travaux en cours recensés par une mission nationale spécifique et sur les préconisations formulées par l’ANSM et les sociétés savantes concernées (SF2H, SF2S). Les procédés de retraitement possibles (chimiques ou physiques ; collectifs ou individuels) et leurs limites respectives (maintien des performances des masques, efficacité microbiologique, aspects logistiques) sont présentés ainsi que les professionnels visés par la réutilisation des masques. A ce jour, aucun procédé complet de stérilisation n’est disponible. De nombreux tests sont encore en phase d’essai, essentiellement pour les masques FFP, qui ne peuvent subir une phase initiale de lavage, sans perdre leur propriété filtrante.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
réutilisation de matériel
stérilisation
désinfection
recommandation de santé publique
masques
Appréciation des risques
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : Fiche épidémiologique et clinique
https://www.inspq.qc.ca/publications/2901-caracteristiques-epidemiologiques-cliniques-covid19
Pneumonie d’origine inconnue identifiée dans la ville de Wuhan en Chine à la fin de 2019, la COVID-19 est causée par le SARS-CoV-2 (pour Severe Acute Respiratoy Syndrome Coronavirus 2). Le 30 janvier 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) déclarait la situation une urgence de santé publique à portée internationale (USPPI) et le 11 mars, elle la déclarait pandémie mondiale. Cette fiche sera mise à jour sur une base périodique selon l'évolution de la situation épidémiologique et des nouvelles connaissances sur la transmissibilité de ce virus (SARS-CoV-2) et les manifestations cliniques de la maladie (COVID-19).
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
signes et symptômes
prévalence
période d'incubation
contagiosité
infections à coronavirus
vaccins antiviraux
techniques d'amplification d'acides nucléiques
infections à coronavirus
test
information scientifique et technique
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 chez l'enfant (moins de 18 ans). État des lieux de la littérature en amont de la réouverture annoncée des crèches et des écoles.
État de la littérature au 24 avril 2020. Synthèse rapide COVID-19
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/rapport-synthese/covid-19-chez-l-enfant-moins-de-18-ans-.-etat-des-lieux-de-la-litterature-en-amont-de-la-reouverture-annoncee-des-creches-et-des-ecoles.-etat-de-l
Cette note a initialement été mise en ligne le 4 mai. Cette deuxième version mise en ligne le 20 mai inclut les recommandations des sociétés savantes pédiatriques françaises, prend en compte la correction du nombre des cas survenus chez les moins de 18 ans en France et apporte quelques modifications dans la formulation des points clefs. Parmi les mesures de contrôle de l'épidémie de COVID-19, il a été décidé la fermeture de toutes les écoles de France à partir du lundi 16 mars. Cette mesure concerne plus de 12 millions d'élèves, de la maternelle au lycée, auxquels s'ajoutent ceux accueillis dans les établissements d'accueil du jeune enfant. L'accueil étant maintenu pour les enfants des professionnels prioritaires. Le 13 avril 2020, lors de son allocution, le président de la République a annoncé une sortie progressive du confinement strict à partir du 11 mai 2020 et la réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées, sans que les modalités en soient encore définies. Cette synthèse rapide des connaissances a été réalisée dans ce contexte pour aider à orienter les choix des décideurs et autorités publiques et leur modalité de mise en oeuvre, en tenant compte notamment du contexte, en particulier celui des groupes pour lesquels la fermeture des écoles a pu augmenter la vulnérabilité sociale.
2020
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
adolescent
transmission de maladie infectieuse
confinement de risques biologiques
transmission de maladie infectieuse
revue de la littérature
crèches de nourrisson
enfant
établissements scolaires
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation des masques, en particulier non-médicaux, dans l’espace public dans le cadre de la lutte contre le COVID-19
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/rapport-synthese/utilisation-des-masques-en-particulier-non-medicaux-dans-l-espace-public-dans-le-cadre-de-la-lutte-contre-le-covid-19.-synthese-rapide-covid-19
L’utilisation des masques dans l’espace public dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 pose un certain nombre de questions, notamment : Quelle pourrait être la place du port de masque dans l’espace public pour limiter la transmission du virus SARS-CoV-2 ? Quelle est l’efficacité des masques pour limiter la transmission du virus SARS-CoV-2 en dehors du milieu de soins ? Quelle pourrait être la place des masques alternatifs dans un contexte de disponibilité limitée de masques chirurgicaux ? Quelles sont les conditions d’utilisation et d’entretien, les précautions nécessaires, en particulier pour les masques alternatifs ?...
2020
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Prévention des infections
transmission de maladie infectieuse
efficacité (valeur qualificative)
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
revue de la littérature
Espace public
masques
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Conseils de bonne pratique concernant l’usage du MEOPA en contexte COVID-19
https://www.sforl.org/wp-content/uploads/2020/04/MEOPA.pdf
L’ANSM a diffusé des recommandations de bon usage du MEOPA (mélange équimolaire Oxygène-Protoxyde d’Azote) chez les patients contaminés ou susceptibles de l’être par le SARS-CoV 2 (covid-19).Comme indiqué dans la note de l’ANSM, en dehors de toute précaution, un risque de contamination du personnel soignant n’est pas à exclure.
2020
false
false
false
Société Française d'Oto-Rhino-Laryngologie
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
recommandation professionnelle
MEOPA
pandémies
protoxyde d'azote
composés de l'oxygène
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
protoxyde d'azote
composés de l'oxygène
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Arguments pour une possible transmission par voie aérienne du SARS-CoV-2 dans la crise COVID-19. 29 avril 2020
http://www.chu-rouen.fr/sfmt/autres/Arguments-voie-aerienne.pdf
La connaissance des modes de transmission du SARS-CoV-2 est un élément fondamental dans l’élaboration des stratégies de prévention en santé au travail et en santé publiquedans le cadre de la gestion de crise du Covid-19. Le SARS-CoV-2 est retrouvé dans les voies aériennes des patients, y compris asymptomatiques.Les données récentes de la littérature suggèrent un risque de transmission du SARS-CoV-2 par voie aérienne qui a probablement été sous-estimé, notammentviades aérosols générés par la toux ou les éternuements, mais aussi plus simplement la parole et la respiration, et donc la composition est majoritairement le fait de particules dont le diamètre est inférieur ou égal à 1 μm. Des données préliminaires montrent la présence d’ARN viral dans l’air et sur des surfaces distantes des patients sources. Cependant, il est important de noter que la détection dematériel génétique viral par RT-PCR ne signifie pas que le virus soitvivant et infectant. En fonction de données sur la quantification du pouvoir infectant des aérosols de petite taille et si l’hypothèse d’une telle transmission était confirmée, les indications de port des protections respiratoires de type FFP2 mériteraient d’être élargies, notamment en milieu de soin.
2020
false
false
false
SFMT - Société française de médecine du travail
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse
transmission aérienne
médecine factuelle
article de périodique
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : Eau potable
https://www.inspq.qc.ca/publications/3003-eau-potable-qr-covid19
Quels sont les risques de transmission de la COVID-19 par l’eau potable distribuée par les réseaux municipaux? Quels sont les risques de transmission de la COVID-19 par l’eau potable provenant d’un puits individuel? Qu’en est-il de la transmission fécale-orale de la COVID-19?.
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Québec
Appréciation des risques
eau de boisson
qualité de l'eau
fèces
recommandation de santé publique
Eau potable
Eau potable
eau de boisson
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Surferons-nous sur la deuxième vague de SARS-CoV-2 ?
https://www.srlf.org/article/surferons-nous-deuxieme-vague-sars-cov-2
Question évaluée Quelles sont les projections de la dynamique de transmission du SARS-CoV-2 suivant la première vague épidémique et quel impact les mesures de distanciation sociale ont-elles sur ces projections ? Type d’étude Il s’agit d’une modélisation basée à la fois sur des données épidémiologiques portant sur des épidémies antérieures à coronavirus, responsables d’épidémies saisonnières d’infection respiratoire haute asymptomatique ou à symptomatologie modérée (HCoV-OC43 et HCoV-HKU1) et d’autre part à partir de données disponibles actuellement sur le SARS-CoV-2.
2020
false
false
false
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
modèles biologiques
transmission de maladie infectieuse
immunité
saisons
pandémies
Épidémies de maladies
isolement social
lecture critique d'article
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Conseils sur le port du masque dans le cadre de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/332448/WHO-2019-nCov-IPC_Masks-2020.4-fre.pdf
On trouvera dans le présent document une version mise à jour des orientations publiées le 6 avril 2020 et les données scientifiques actualisées relatives au port du masque pour prévenir la transmission de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), ainsi que des considérations pratiques. Par rapport à la précédente version, les principales différences apportées sont notamment les suivantes
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
masques
masques
recommandation de santé publique
masques
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Allaitement et COVID-19 à l’intention des agents de santé
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/332721/WHO-2019-nCoV-FAQ-Breast_feeding-2020.1-fre.pdf
Les lignes directrices provisoires et les questions fréquentes reflètent : i. les données disponibles concernant les risques de transmission de la COVID-19 par le lait maternel ; ii. les effets protecteurs de l’allaitement et du contact peau à peau ; et iii. les effets nocifs d’une utilisation inappropriée des préparations pour nourrissons. Ces questions fréquentes s’inspirent également d’autres recommandations de l’OMS sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant et des orientations opérationnelles du groupe de travail interinstitutions sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant dans les situations d’urgence. Un arbre de décision montre comment ces recommandations peuvent être mises en oeuvre par les agents de santé dans les services de maternité et les milieux communautaires, dans le cadre de leur travail quotidien avec les mères et les familles.
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
nouveau-né
extraction du lait maternel
hygiène
transmission verticale de maladie infectieuse
nourrisson
recommandations comme sujet
information scientifique et technique
Allaitement naturel
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Énoncé de position sur la reprise des tests de fonction pulmonaire en phase post-pic de la pandémie de COVID-19
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2020/07/F-CTS_CSRT_COVID_PFT_Final-July12_2020.pdf
2020
false
false
false
Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire
Canada
transmission de maladie infectieuse
Appréciation des risques
Canada
Dépistage de masse
recommandation pour la pratique clinique
tests de la fonction respiratoire
Tests de la fonction pulmonaire
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Transmission du SARS-CoV-2 – Implications pour les précautions visant à prévenir l’infection
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/333340/WHO-2019-nCoV-Sci_Brief-Transmission_modes-2020.3-fre.pdf
Le présent document est une mise à jour du document d’information scientifique publié le 29 mars 2020 intitulé Modes of transmission of virus causing COVID-19: implications for infection prevention and control (IPC) precaution recommendations et comprend les nouvelles données scientifiques disponibles sur la transmission du SARS-COV-2, le virus responsable de la COVID-19...
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
transmission de maladie infectieuse
Prévention des infections
transmission aérienne
transmission de maladie infectieuse
recommandation de santé publique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Conduite à tenir vis-à-vis des dons du sang dans un contexte de cas groupés d’encéphalites à tiques d’origine alimentaire
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=885
Suite à la découverte de cas groupés d’encéphalites à tiques d’origine alimentaire (consommation de fromage de chèvre au lait cru), le HCSP émet des recommandations sur le risque transfusionnel. Après avoir rappelé les éléments pris en considération dans un précédent avis sur la déclaration obligatoire de cette maladie, le HCSP, au regard des modalités de transmission du virus, de la gravité potentielle de la maladie et des procédures de sécurisation des concentrés plaquettaires et du plasma, valide les mesures prises par l’EFS à titre conservatoire. Il s’agissait de l’ajournement des donneurs ayant consommé le fromage incriminé et la mise en quarantaine des produits qui avaient été prélevés dans cette même zone entre le 15 avril et le 27 mai 2020. Le HCSP recommande en outre la reprise des collectes de produits sanguins labiles dans la zone concernée, l’exclusion de tout donneur qui reconnaitrait avoir été piqué par une tique dans les 28 jours précédant le don et dans un rayon de 30 km autour de la zone, et l’attente des résultats de la sérologie et des PCR sur les produits mis en quarantaine pour décider de leur éventuelle réintégration dans le circuit transfusionnel.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
fromage
virus de l'encéphalite à tiques (sous-groupe)
sécurité transfusionnelle
recommandation de santé publique
don de sang
donneurs de sang
encéphalites à tiques

---
N1-SUPERVISEE
SARS-CoV-2 : actualisation des connaissances sur la transmission du virus par aérosols
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=894
À la suite d’une lettre ouverte adressée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par 239 scientifiques internationaux le 4 juillet 2020 proposant le reclassement du SARS-CoV-2 comme un virus à transmission aéroportée, l’OMS a demandé de prendre en considération la transmission possible du virus par aérosols et les mesures qui en résultent. Le HCSP lors de précédents avis (8 et 24 avril) n’a pas exclu ce risque de transmission et a déjà émis des recommandations de prévention en milieu intérieur et extérieur. Le présent avis complète ces recommandations pour les milieux intérieurs et les rassemblements extérieurs à forte densité de personnes. Il ne concerne pas le milieu de soins. Il refait le point sur les connaissances disponibles sur l’excrétion respiratoire du virus ainsi que sur les études de modélisations et les expérimentations réalisées sur la transmission aéroportée. L’étude des publications décrivant les contaminations survenues dans des espaces publics clos (restaurant, bus, bateaux de croisières, répétitions de chorales, etc.) et certains milieux professionnels (abattoirs, etc.) fait apparaitre trois conditions favorables à la transmission aéroportée du virus : les conditions de ventilation et de flux d’air, celles de l’atmosphère (basse température, humidité) ainsi que les activités et efforts physiques pratiqués au sein de ces espaces. Le HCSP recommande le port systématique par la population générale d’un masque grand public de préférence en tissu réutilisable (référencé AFNOR S76-001) dans tous les lieux clos publics et privés collectifs ainsi qu’en cas de rassemblement avec une forte densité de personnes en extérieur afin de limiter l’émission de particules respiratoires. Cette mesure est nécessaire pour protéger autrui d’une éventuelle contamination, en particulier les personnes vulnérables. Le HCSP rappelle que doivent être associées à cette recommandation relative au port du masque les autres mesures barrières de distanciation physique, d’hygiène des mains, de nettoyage désinfection des surfaces et d’aération des locaux. Il émet aussi des préconisations en matière de communication sur le port du masque et rappelle les actions de recherche à développer pour mieux connaitre le rôle des aérosols dans la transmission virale...
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse
transmission aérienne
transmission de maladie infectieuse
masques
recommandation de santé publique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Risques transfusionnels et de contamination des greffons induits par le virus de l’encéphalite à tiques (TBEV)
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=895
Dans le prolongement d’un épisode d’encéphalite à tiques (TBE) survenu dans l’Ain au printemps 2020 consécutif à la consommation de fromages confectionnés à partir de lait non pasteurisé de chèvres infectées par le virus de l’encéphalite à tiques (TBEV) suite à des piqûres de tiques, le Haut Conseil de la santé publique a été amené à se prononcer sur les mesures prises pour éviter les transmissions par des produits sanguins et à émettre des recommandations par rapport à la prévention de cette arbovirose chez les sujets transfusés et les receveurs d’organes, de tissus ou de cellules. Le HCSP a validé les mesures prises par l’Etablissement français du sang (exclusion des donneurs ayant consommé des produits contaminés, exclusion des donneurs victimes d’une piqûre de tique dans les 28 jours précédant le don, mise en quarantaine des produits sanguins prélevés dans les 30 kilomètres autour du foyer épidémique avec sécurisation secondaire par diagnostic génomique viral et sérologie). De façon pérenne, le HCSP a recommandé l’exclusion du don du sang de tous les sujets ayant présenté une piqûre de tique dans les 28 jours, de mars à novembre, dans les deux régions françaises (Alsace et Auvergne-Rhône-Alpes) et les pays d’Europe où circule le TBEV. Concernant les donneurs de greffes d’organes de tissus ou de cellules, le HCSP a recommandé l’inclusion de la notion de piqûre de tique de moins d’un mois dans les questionnaires pré-don, la réalisation, en cas de réponse positive, de tests moléculaires et sérologiques spécifiques dans les zones et pendant les périodes de circulation du TBEV, et l’information des équipes de greffes et des receveurs en cas de suspicion d’infection à TBEV chez le donneur. Des recommandations spécifiques ont également été édictées en cas de survenue d’une épidémie à TBEV générée par la consommation de produits laitiers contaminés.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
encéphalites à tiques
France
sang
sécurité transfusionnelle
transplantation
morsures de tiques
produits laitiers
transmission de maladie infectieuse
recommandation de santé publique
virus de l'encéphalite à tiques (sous-groupe)
transplants
risque

---
N1-SUPERVISEE
Risque de transmission du SRAS-CoV-2 en chirurgie abdominale : revue sommaire de littérature
https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/chuq-chx-abdominales-covid19.pdf
Les données scientifiques et épidémiologiques disponibles indiquent que le mode de transmission du SRAS-CoV-2 se produit de façon prédominante via les gouttelettes de sécrétions respiratoires lors d’un contact étroit prolongé ou par contact direct avec les gouttelettes lors de toux ou d’éternuements de la personne malade. Toutefois, la possibilité d’une transmission par voie aérienne ou par voie fécale-orale du SRAS-CoV-2 ne peut être exclue [8]. Selon les connaissances actuelles, la porte d’entrée du virus dans l’organisme se ferait principalement par l’intermédiaire des récepteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE2) présents dans l’épithélium respiratoire. Le virus se propagerait ensuite vers d’autres organes qui expriment également un grand nombre de récepteurs ACE2 comme les intestins. Ainsi, le virus pourrait infecter et se répliquer dans les entérocytes de même qu’être excrété dans les matières fécales.
2020
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
transmission de maladie infectieuse
procédures de chirurgie digestive
laparoscopie
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
fèces
sang
électrocoagulation
revue de la littérature
risque
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-VALIDE
L’ANSM fixe de nouvelles conditions pour sécuriser les dons de selles dans le contexte de la COVID-19 - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/actualites/lansm-fixe-de-nouvelles-conditions-pour-securiser-les-dons-de-selles-dans-le-contexte-de-la-covid-19
Afin de prévenir tout risque de transmission du SARS-CoV-2 aux patients receveurs de transplantation de microbiote fécal, nous publions de nouvelles conditions pour sécuriser les dons de selles, en concertation avec les experts du domaine, qui remplacent celles publiées le 20 août dernier . Ces conditions renforcent le questionnaire, l’examen clinique, et la recherche du génome viral du SARS-CoV-2 conduits chez le donneur et sur les selles collectées. La recherche du génome viral du SARS-CoV-2 doit être réalisée chez le donneur, avec : un prélèvement nasopharyngé (réalisé la veille ou le jour du premier don, tous les 15 jours puis lors du dernier don) ; un échantillon des selles du donneur ou du transplant lui-même avant toute transplantation...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de vigilance sanitaire
transmission de maladie infectieuse
Transplantation de microbiote fécal
Microbiome gastro-intestinal
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
sécurité des patients
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
infections à coronavirus
techniques de laboratoire clinique
COVID-19
COVID-19
test COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Masques dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus SARS-CoV-2
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=943
Le HCSP présente les caractéristiques, les performances, les indications et les publics concernés par les différents types de masque disponibles : appareil de protection respiratoire de type « FFP2 », masque à usage médical type « masque chirurgical », et masque « grand public ». Quel que soit le type de masque, afin de protéger les autres et soi-même, celui-ci doit être correctement ajusté sur le nez (éviter l’émission de gouttelettes par l’éternuement et assurer une étanchéité du masque par le haut), la bouche (éviter l’expulsion de gouttelettes lors de l’élocution et la toux) et le menton (fixation du masque en bas du visage afin d’éviter les fuites). En population générale, le port du masque, y compris par les personnes asymptomatiques, réduit fortement la transmission du SARS-CoV-2, en association avec les autres mesures barrières. Le HCSP recommande le port d’un masque grand public en tissu réutilisable, répondant aux spécifications Afnor S76-001, de préférence de catégorie 1 (UNS1) dans tous les lieux clos publics et privés collectifs notamment pour les professionnels. Il est nécessaire, avant d’utiliser un masque réutilisable, de lire la fiche technique comportant sa composition et de suivre les recommandations du fabricant, notamment le lavage avant le premier emploi et après chaque utilisation, le port de 4 heures maximum et le remplacement des masques dès qu’ils sont humides. Un masque de fabrication artisanale est plus protecteur que l’absence de masque, sans atteindre le niveau de protection des masques normés. Ainsi, en l’absence de masques UNS1, ou normes étrangères équivalentes, les masques grand public de catégorie 2 (UNS2) peuvent être utilisés par la population générale dans les établissements recevant du public...
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
transmission de maladie infectieuse
masque FFP2
masque chirurgical
masque alternatif
masques
recommandation de santé publique
masques
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Extrait d'AVIS de l'Anses relatif à la demande d'appui scientifique et technique relatif à la surveillance sanitaire à mettre en œuvre dans les élevages de visons SARS-CoV-2
https://www.anses.fr/fr/system/files/SABA2020SA0080.pdf
A la date de la saisine, les Pays-Bas avaient confirmé fin Avril 2020 l’infection de deux élevages de visons par le SARS-CoV-2. Les animaux de ces deux élevages présentaient des signes respiratoires et gastro-intestinaux (Oreshkova et al. 2020). Des employés de ces élevages présentaient également des symptômes apparentés à la Covid-19. Un programme de surveillance systématique a été mis en place et au 15 septembre 2020, 52 élevages de visons ont été déclarés infectés aux Pays-Bas, la plupart sans signes cliniques...
2020
false
false
false
ANSES
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
transmission de maladie infectieuse
transmission animal-homme
Réservoirs de maladies
Surveillance épidémiologique
Biosécurité
rapport
élevage
enquêtes de santé
visons
pandémies
confinement de risques biologiques
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Enfant et COVID, actualisation des propositions de la SFP
https://www.sfpediatrie.com/actualites/enfant-covid-actualisation-propositions-sfp
L’enfant, et en particulier l’enfant 10 ans, ne contribue pas significativement à la transmission de SARS-CoV2 : très faible taux d’attaque secondaire à partir des enfants ; rareté des clusters à point de départ pédiatrique. Il est très probable que l’enfant exposé à un cas contaminant s’infecte moins qu’un adulte. L’enfant infecté est plus souvent asymptomatique, et les formes sévères hospitalisées sont rares. Les bénéfices éducatifs et sociaux apportées par l’école sont très supérieurs aux risques d’une éventuelle contamination par SARS-CoV2 de l’enfant en milieu scolaire. Une scolarité possible pour tous, avec des mesures d’hygiène strictes. Des indications de tests PCR adaptées à la faible contribution de l’enfant dans la transmission de l’infection. Des indications de tests PCR adaptées à la faible contribution de l’enfant dans la transmission de l’infection. Des indications de tests PCR adaptées à la faible contribution de l’enfant dans la transmission de l’infection. Limiter les autres causes de symptômes digestifs et/ou respiratoires en développant une politique d’incitation aux vaccinations anti-grippale et anti-rotavirus.
2020
false
false
false
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
établissements scolaires
transmission de maladie infectieuse
crèches de nourrisson
Surveillance épidémiologique
revue de la littérature
Prévention des infections
recommandation de santé publique
enfant
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Mesures de prévention de la transmission du SARS-coV2 pour la prise en charge des patients en milieu de soins (hors établissements de santé et médico-sociaux)
Réponses rapides dans le cadre de la COVID-19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3218444/fr/mesures-de-prevention-de-la-transmission-du-sars-cov2-pour-la-prise-en-charge-des-patients-en-milieu-de-soins
Réponse rapide n 1 : les mesures barrières doivent être rigoureusement appliquées par tous les professionnels et pour tous les patients. Réponse rapide n 2 : questionner systématiquement le patient sur la présence de signes évocateurs de la maladie Covid-19 pendant la prise de rendez-vous et dès son arrivée au cabinet. Réponse rapide n 3 : une organisation particulière du cabinet doit être mise en place notamment pour renforcer la prévention de la transmission du SARS-Cov2. Réponse rapide n 4 : une planification particulière des rendez-vous et une procédure spécifique d’accueil des patients sont nécessaires afin, notamment, de limiter les croisements entre les patients suspects ou atteints de Covid-19 et les autres patients. Réponse rapide n 5 : quel que soit le lieu de soin, le patient doit porter un masque. Réponse rapide n 6 : le professionnel doit porter un masque chirurgical qu’il remplacera par un FFP2 s’il réalise ou prévoit de réaliser un geste générant des aérosols. Réponse rapide n 7 : le renouvellement régulier de l’air doit être assuré au cabinet, et avant et après le passage du professionnel en cas de visite à domicile.
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
Mesures sanitaires préventives
recommandation professionnelle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Sécurité transfusionnelle et de la greffe à la suite de cas de dengue autochtones
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=960
À la suite du signalement le 4 septembre 2020 de deux cas autochtones confirmés de dengue à Nice et d’un autre cas à La Croix-Valmer dans le Var, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a été saisi le 7 septembre 2020 par la Direction générale de la santé (DGS). Cinq nouveaux cas sont survenus après cette date, trois à Nice (même foyer), un à La Croix-Valmer (même foyer) et un dans le Gard près d’Alès (nouveau foyer). Deux nouveaux cas ont été rapportés encore plus tardivement à Saint Laurent-du-Var (nouveau foyer). Dans le prolongement d’un premier avis provisoire le 21 septembre 2020 pour établir au plus vite des recommandations sur les critères d’ajournements ou d’exclusion à mettre en œuvre à la fois pour les produits sanguins labiles et les greffons provenant de donneurs ayant fréquenté les zones à risque , le présent avis du HCSP commente l’ensemble des données recueillies sous les angles épidémiologique et virologique, ainsi que les actions entreprises ; il formule des recommandations complémentaires. En réponse à une demande de la DGS sur la définition de critères qui permettraient de déclencher une intervention sans attendre la confirmation du CNR et sans nécessiter la réunion en urgence du HCSP (groupe de travail alerte du Secproch), le présent avis comprend en annexe une fiche technique qui récapitule les mesures de gestion et d’information recommandées pour l’Agence régionale de santé et ses partenaires, l’Etablissement français du sang, le Centre de transfusion sanguine des armées et l’Agence de la biomédecine, dans les cas simples où le(s) foyer(s) épidémique(s) ne dépasse(nt) pas 3 cas de dengue autochtone hébergés sous un même toit sur le territoire métropolitain. Les autres situations continueront à être soumises pour avis au groupe de travail du HCSP...
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
sécurité des patients
France
dengue
collecte de sang
dengue post-transfusionnelle
transmission de maladie infectieuse
transplants
sang
recommandation de santé publique
transplantation
dengue
sécurité transfusionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Covid-19 : Risque de transmission du SARS-CoV-2 par aérosols en milieux de soins
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=961
Le HCSP a examiné la question de la protection respiratoire des soignants en établissement de santé (ES), établissement médico-social (EMS) et en cabinet libéral face au risque de transmission du SARS-CoV-2 par aérosols. Le HCSP recommande : de faire porter un masque à usage médical aux patients suspects ou confirmés Covid-19, de manière systématique dans un cabinet libéral et, dans la mesure du possible et selon la tolérance, lors de l’entrée d’une personne ou d’un professionnel de santé dans leur chambre, en ES et EMS. Pour les professionnels de santé, de faire porter systématiquement un appareil de protection respiratoire de type FFP2 lors de la réalisation de gestes invasifs ou manœuvres au niveau de la sphère respiratoire ou ORL générant des aérosols chez des patients suspects ou confirmés Covid-19 en ES, en EMS et en exercice libéral. Aucun consensus, en l’absence de preuves scientifiques suffisantes, n’a été obtenu pour modifier la liste des actes ou manœuvres invasifs au niveau de la sphère respiratoire ou ORL générant des aérosols (avis du HCSP du 10 mars 2020)...
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
exposition professionnelle
personnel de santé
transmission par aérosol
transmission de maladie infectieuse
masques
recommandation de santé publique
Appréciation des risques
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Interventions visant à améliorer l'élimination des excréments d’enfants et à prévenir la diarrhée et les helminthes transmis par le sol
https://www.cochrane.org/fr/CD011055/interventions-visant-ameliorer-lelimination-des-excrements-denfants-et-prevenir-la-diarrhee-et-les
Quel était l'objectif de cette revue ? L'objectif de cette revue Cochrane était d'évaluer l'impact d'une meilleure élimination des excréments d’enfants sur la diarrhée et l'infection par les helminthes transmis par le sol (en anglais : soil-transmitted helminth, STH). Nous avons recueilli et analysé toutes les études pertinentes et trouvé 63 études portant sur plus de 222 800 participants. Messages principaux Nous avons trouvé des données probantes indiquant que les interventions visant à promouvoir l'élimination sécuritaire des excréments d’enfants étaient protectrices contre la diarrhée. Toutefois, les données probantes étaient mitigées et la certitude était très faible à modérée. Nous n'avons trouvé aucune données probantes que de telles interventions étaient protectrices contre les infections à STH, mais les données probantes étaient très limitées et la certitude était faible à très faible. Plus de recherche est nécessaire afin d’étudier l'impact sur la santé des différents types d'interventions visant à améliorer l'élimination des excréments des enfants.
2019
false
false
false
Cochrane
France
Amélioration du niveau sanitaire
nourrisson
helminthiase
sol
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
enfant
diarrhée
helminthes
helminthiase
fèces

---
N1-SUPERVISEE
Accueil et prise en charge au quotidien d’un patient suspect ou atteint de maladie de Creutzfeldt-Jacob (MCJ) ou d’encéphalopathie spongiforme transmissible (EST)
http://www.cpias-ile-de-france.fr/docprocom/doc/Prise-en-charge-MCJ-2019.pdf
Lors de l’accueil d’un patient suspect ou atteint de MCJ/EST, nos collègues hygiénistes sont régulièrement interrogés par les équipes de soins sur les précautions à prendre pour les soins et la prise en charge quotidienne de ce profil de patient. Cette fiche fait le point sur les différentes questions qui se posent en regard du niveau de risque défini actuellement, en complément des préconisations de l’instruction de 2011...
2019
false
true
false
false
CPias Ile-de-France - Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins
France
maladies à prions
risque
transmission de maladie infectieuse
équipement et fournitures
maladie de Creutzfeldt-Jakob
maladies à prions
rapport
maladie de Creutzfeldt-Jakob
prise en charge personnalisée du patient

---
N1-SUPERVISEE
Accueil et prise en charge au quotidien d’un patient suspect ou atteint de maladie de Creutzfeldt-Jacob (MCJ) ou d’encéphalopathie spongiforme transmissible (EST)
http://www.cpias-ile-de-france.fr/docprocom/doc/Prise-en-charge-MCJ-2019_V2.pdf
Lors de l’accueil d’un patient suspect ou atteint de MCJ/EST, nos collègues hygiénistes sont régulièrement interrogés par les équipes de soins sur les précautions à prendre pour les soins et la prise en charge quotidienne de ce profil de patient. Cette fiche fait le point sur les différentes questions qui se posent en regard du niveau de risque défini actuellement, en complément des préconisations de l’instruction de 2011.
2019
false
false
false
CPias Ile-de-France - Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins
France
maladies à prions
gestion du risque
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
Manipulation d'échantillons
équipement et fournitures
mort
recommandation professionnelle
maladie de Creutzfeldt-Jakob

---
N1-SUPERVISEE
Dengue et chikungunya : mesures pour la sécurité transfusionnelle et des greffes
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=722
Le Haut Conseil de la santé publique émet 2 préconisations, à adopter en 2019, en matière de prévention de la transmission des virus de la dengue et du chikungunya par la transfusion sanguine ou par la greffe. Compte-tenu de la rapidité de l’évolution de la situation épidémiologique internationale de ces deux arboviroses, l’objectif de cet avis est de proposer une stratégie opérationnelle sur les mesures à mettre en œuvre vis-à-vis des donneurs de produits et éléments du corps humain. Ces préconisations, qui sont identiques pour les produits sanguins labiles, les organes, les tissus et les cellules, concernent une actualisation des listes de pays concernés par une mesure d’ajournement ou d’exclusion des donneurs précédemment utilisées par l’Établissement français du sang, d’une part, et l’Agence de la biomédecine, d’autre part. Cette actualisation concerne l’ajout de 14 pays pour la dengue, et de 9 pays pour le chikungunya.
2019
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
Prévention des infections
sang
donneurs de sang
donneurs de tissus
transfusion sanguine
transplantation d'organe
recommandation de santé publique
dengue
Fièvre chikungunya
transplants
sécurité transfusionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Syndrome hémolytique et urémique
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-infectieuses-d-origine-alimentaire/syndrome-hemolytique-et-uremique-pediatrique
Le syndrome hémolytique et urémique est une complication principalement rénale des infections à Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines. Rare, mais grave, il touche surtout le jeune enfant. Nos missions : Assurer la surveillance épidémiologique du syndrome hémolytique et urémique pédiatrique ; Détecter les épidémies et guider les mesures de contrôle ; Informer le grand public sur les mesures de prévention
2019
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
escherichia coli O157
infections à escherichia coli
infections à escherichia coli
enfant
enfant d'âge préscolaire
information scientifique et technique
syndrome hémolytique et urémique

---
N1-SUPERVISEE
West Nile : mesures pour la sécurité transfusionnelle et des greffes
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=721
Le Haut Conseil de la santé publique émet 10 préconisations à adopter en 2019 en matière de prévention de la transmission du virus West Nile (WNV) par la transfusion sanguine ou par la greffe. L’objectif est de disposer d’une stratégie opérationnelle avec des mesures qui concilient les impératifs de sécurité sanitaire et de maintien de l’autosuffisance pour les produits sanguins labiles et de disponibilité des greffons. Ces préconisations sont déclinées pour les produits sanguins labiles d’une part et les organes, tissus, cellules d’autre part en fonction des alertes à l’étranger ou en France. Par exemple, à partir du 1er juin 2019, pour tout candidat au don de sang de retour d’un séjour d’un des 20 pays ou d’une des 11 régions à risque (cf. liste), un ajournement de 28 jours ou un test par diagnostic génomique viral (DGV) du WNV est mis en œuvre. Cette liste est actualisée en fonction de la situation épidémiologique au cours de la saison de circulation du WNV jusque fin novembre. Pour les alertes en France, le diagnostic génomique viral WNV en pools de 6 est mis en place à partir du 1er juillet pour les donneurs de sang prélevés dans les Alpes-Maritimes. Pour les organes, tissus, cellules, les recommandations de l’Agence de la biomédecine pour les donneurs habitant ou ayant séjourné dans le département, la région, ou le pays concerné, sont mises en œuvre.
2019
false
true
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
fièvre à virus west Nile
fièvre à virus west Nile
Prévention des infections
transplantation
donneurs de sang
donneurs de tissus
transfusion sanguine
information scientifique et technique
sécurité transfusionnelle
transplants

---
N2-AUTOINDEXEE
ZIKA virus, voies génitales et transmission sexuelle
In Bull. Acad. Natle Méd., 2018, 202, nos 1-2, 255-274
http://www.academie-medecine.fr/zika-virus-voies-genitales-et-transmission-sexuelle/
Le virus Zika a récemment émergé en Asie et aux Amériques. Il est responsable de plusieurs manifestations pathologiques comme quelques affections neurologiques mais le plus souvent l’infection est bénigne, voire asymptomatique. Dans ce contexte, la survenue de graves altérations du développement du fœtus a été source de grande inquiétude et a donné un intérêt particulièrement important à cette infection. Ainsi, l’organisation mondiale de la santé (OMS) désignait, d’avril à novembre 2016, l’épidémie d’infection par le virus Zika comme un problème majeur et urgent de santé publique. La transmission du virus se fait par l’intermédiaire d’un vecteur, le plus souvent les moustiques du sous-genre Aedes, mais des cas de contamination sexuelle ont été rapportés. Nous rapportons et discutons ici les résultats de l’étude prospective « Ziksperm » qui analyse les liens entre sperme et virus chez l’homme ainsi que les résultats des études transversales sur l’appareil génital féminin. Chez l’homme, nous démontrons que l’ARN du virus peut être retrouvé dans le sperme jusqu’à 120 jours après l’infection aigue. Trois profils de patients ont été définis : les non-excréteurs dans le sperme, les excréteurs dans le sperme et dans le sang et/ou les urines de façon concomitante et enfin les longs excréteurs dans le sperme alors que la charge virale dans le sang ou les urines est négative. De plus, au-delà de la détection d’ARN viral, nous mettons en évidence un virus compétent (capable d’infecter des cellules et de se répliquer) dans la population de spermatozoïdes obtenus après préparation. L’infection par le virus Zika a pour conséquences des modifications des caractéristiques du sperme et des hormones de la reproduction. Chez la femme, nous observons de l’ARN viral dans le vagin et au niveau de l’endocol. La durée de l’excrétion virale dans le tractus génital est moindre que dans celui de l’homme. Cependant l’ARN viral peut être détecté à ce niveau même si le virus n’est pas retrouvé dans le sang ou les urines. Ces résultats sont importants pour la compréhension des conséquences de l’infection Zika sur la fonction de reproduction et pour évaluer le risque de transmission sexuelle.
2018
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
article de périodique
Infection par le virus Zika
grossesse
Infection par le virus Zika
maladies sexuellement transmissibles virales
système génital
sperme
Virus Zika

---
N1-SUPERVISEE
Connaissance et utilisation de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/sante-sexuelle/documents/article/connaissance-et-utilisation-de-la-prophylaxie-pre-exposition-prep-parmi-les-hommes-ayant-des-relations-sexuelles-avec-des-hommes-frequentant-les
La prévention de l’infection par le VIH est l’élément majeur de la lutte contre l’épidémie. En complément du préservatif, d’autres outils sont aujourd’hui disponibles et notamment la prophylaxie pré-exposition (PrEP) par un traitement antirétroviral (emtricitabine-tenofovir disoproxil fumarate, initialement disponible sous le nom de Truvada puis sous formes génériques depuis mars 2017) qui, pris lors d’un rapport sexuel à risque, permet de diminuer le risque de contamination par le VIH. L’objectif de cet article est d’évaluer la connaissance et l’utilisation de la PrEP qu’avaient les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) fréquentant les lieux de convivialité gay de cinq villes françaises, au dernier trimestre 2015, avant la mise en œuvre de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Truvada dans cette indication. Prevagay 2015 est une étude de séroprévalence du VIH, anonyme et aléatoire, qui a permis de renseigner un questionnaire comportemental et de recueillir un prélèvement de sang auprès des HSH fréquentant les bars, saunas et backrooms de cinq villes françaises. Au total, 2 164 HSH non séropositifs pour le VIH et résidant en France ont été retenus pour cette analyse. Parmi eux, 53% déclaraient avoir connaissance de la PrEP, principalement des hommes enquêtés à Nice ou Paris, âgés de 25 ans ou plus et ayant fait des études supérieures. Par ailleurs, 2,3% déclaraient avoir utilisé ce traitement préventif au cours des 12 derniers mois. La majorité d’entre eux s’était procuré la PrEP en participant à l’essai Ipergay (29%) ou par prescription médicale (27%). Le niveau de connaissance de la PrEP, non optimal, peut s’expliquer par le fait que l’étude a été réalisée avant la RTU du Truvada et donc avant les campagnes d’information institutionnelles. Cependant, s’agissant d’une population exposée aux messages de prévention, ces résultats incitent à poursuivre les actions d’information sur l’ensemble des outils de prévention, auprès de tous les publics HSH et notamment les plus éloignés de la communauté gay, afin que chacun puisse choisir sa protection de manière éclairée.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
article de périodique
infections à VIH
TRUVADA
France
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
ténofovir disoproxil et emtricitabine
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL
agents antiVIH
infections à VIH
infections à VIH
études séroépidémiologiques
homosexualité masculine
Prophylaxie pré-exposition

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations pour le suivi de l’incidence de la rage chez les animaux en Belgique et la prévention de la transmission à l’homme
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9432-rage
Dans cet avis scientifique sur la politique en matière de santé publique, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique émet, à l'intention des autorités sanitaires belges, des recommandations précises pour le suivi de l’incidence de la rage chez les animaux et la prévention de sa transmission à l'être humain.
2018
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
rage (maladie)
rage (maladie)
recommandation de santé publique
Belgique
humains
incidence
rage (maladie)
animaux

---
N1-SUPERVISEE
Les politiques d’exclusion des écoles, des milieux de garde et des camps à cause de la varicelle : une approche rationnelle
https://www.cps.ca/fr/documents/position/les-politiques-d-exclusion-a-cause-de-la-varicelle
La vaccination antivaricelleuse généralisée adoptée au Canada depuis 2007 a modifié l’épidémiologie de la maladie et favorisé une diminution importante des hospitalisations qui y sont liées. Cependant, il y aura toujours une population susceptible à la varicelle à cause de traitements ou d’affections responsables d’une immunodépression ou du refus vaccinal des parents. Le présent document actualise et remplace un document de principes publié en 1999 par la Société canadienne de pédiatrie. La position de la SCP sur les politiques d’exclusion des écoles et des milieux de garde n’a pas changé depuis la publication du document original, mais compte tenu de deux rapports d’éclosion de varicelle associée à la fréquentation d’un camp d’été parus depuis 1999, la présente révision contient de nouvelles recommandations afin d’atténuer le risque de transmission de la varicelle dans les camps d’été.
2018
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
isolement du patient
crèches de nourrisson
varicelle
recommandation professionnelle
varicelle
établissements scolaires

---
N1-VALIDE
NOTE d’appui scientifique et technique de l'Anses relatif au risque d'IAHP (influenza aviaire hautement pathogène) lié à la souche H5N8
https://www.anses.fr/fr/system/files/SABA2016SA0249.pdf
L’Anses a été saisie le 5 décembre par la DGAL d’une question en urgence relative au risque d’IAHP lié à la souche H5N8. Cette saisine a été motivée par l’évolution récente et rapide de la situation de l’influenza aviaire hautement pathogène à H5N8 sur le territoire français...
2017
false
false
false
ANSES
France
français
grippe chez les oiseaux
virus de la grippe aviaire hautement pathogène (organisme)
France
virulence
volaille
oiseaux
animaux sauvages
grippe chez les oiseaux
grippe chez les oiseaux
recommandation par consensus
Sous-type H5N8 du virus de la grippe A

---
N1-VALIDE
Comportements sexuels à risque et don de sang. Partie I: Don de sang par les HSH
Avis 9291
http://www.health.belgium.be/fr/avis-9291-don-de-sang-par-les-hsh
http://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/css_9291_hsh_a5.pdf
Les pratiques sexuelles à risque des donneurs de sang peuvent avoir un impact sur la sécurité des composants sanguins préparés à partir du don correspondant. Le CSS plaide pour une amélioration du niveau de prise de conscience de leur responsabilité sociale par les personnes souhaitant matérialiser leur empathie et altruisme par le don de sang.
2016
false
false
false
Conseil Supérieur de la Santé - Ministère des Affaires Sociales, de la Santé publique et de l'Environnement
Belgique
français
recommandation de santé publique
donneurs de sang
homosexualité masculine
infections à VIH
Rapports sexuels non protégés
séropositivité VIH
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
sélection de donneurs
hepacivirus
virus de l'hépatite B
infections à VIH
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Effets du dépistage des infections sexuellement transmissibles causées par les chlamydiae
http://www.cochrane.org/fr/CD010866/effets-du-depistage-des-infections-sexuellement-transmissibles-causees-par-les-chlamydiae
Objectifs Évaluer, par rapport aux soins standard, les effets et l’innocuité du dépistage des infections à chlamydia sur la transmission de celles-ci et leurs complications chez les femmes enceintes et non enceintes et chez les hommes.
2016
false
false
false
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
infections à chlamydia
infections à chlamydia
Dépistage de masse
grossesse

---
N1-SUPERVISEE
Herpès genital et grossesse
http://www.reseau-naissance.fr/data/mediashare/g5/0pbdgj3hsfbw6rkx8upuvrphzumy11-org.pdf
L’herpès néonatal est une affection rare mais particulièrement grave (risque de mortalité et séquelles neuro-sensorielles). Son incidence est faible aux vue de la prévalence de l’herpès simplex dans la population générale.
2016
false
false
false
Réseau Sécurité Naissance - Naître ensemble - Pays de la Loire
France
français
recommandation professionnelle
herpès génital
transmission verticale de maladie infectieuse
herpès génital
herpès génital
nouveau-né
herpès génital
herpès néonatal
Complications infectieuses de la grossesse
Complications infectieuses de la grossesse
grossesse
herpès génital
herpès
Complications infectieuses de la grossesse

---
N1-SUPERVISEE
Traitement post exposition sexuelle au VIH, VHB, VHC
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/ttt-post-exposition-sexuelle-au-vih-vhb-vhc-ce01de99ae1b93acdbd6036636a18d99.pdf
La prescription d'une trithérapie antirétrovirale après une relation sexuelle à risque de transmission du VIH est devenue une pratique courante, après qu'elle ait été proposée pour la première fois en 1997. Elle fait partie intégrante de la prise en charge du VIH et fait l’objet de recommandations régulièrement mises à jour dans le rapport d’experts. Le dépistage des hépatites B et C et d’autres MST y est associé.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
Rapports sexuels non protégés
infections à VIH
infections à VIH
hépatite B
hépatite B
hépatite C
hépatite C
exposition sexuelle

---
N1-VALIDE
Actualisation de l’avis du HCSP du 8 février 2016 relatif aux mesures recommandées pour éviter la transmission du virus Zika par voie sexuelle
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=565
L’objectif majeur des recommandations est de prévenir la survenue de microcéphalies suite à une infection de la mère, par le virus Zika, contractée pendant la grossesse..
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
aedes
infections à arbovirus
fièvre à virus zika
infections à arbovirus
maladies sexuellement transmissibles virales
grossesse
Complications infectieuses de la grossesse
infections à arbovirus
transmission de maladie infectieuse
voyage
lutte contre les moustiques
Infection par le virus Zika

---
N1-VALIDE
Avis relatif à la borréliose de Lyme
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=564
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20160219_borreliosedelymemodestransmiss.pdf
Le HCSP a fait un point des connaissances sur les risques éventuels de transmission des Borrelia par voie sexuelle, par voie materno-fœtale au cours de la grossesse et lors de l’accouchement, et via les produits sanguins labiles et les greffes d’organes, de tissus et de cellules.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
maladie de Lyme
transmission verticale de maladie infectieuse
transfusion sanguine
grossesse

---
N1-VALIDE
Infection par le virus Zika : risque de transmission par voie sexuelle
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=540
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20160208_zikatransmissionvoiesexuelle.pdf
L’objectif majeur des recommandations est de prévenir la survenue d’embryofoethopathies suite à une infection de la mère par le virus Zika, contractée pendant la grossesse. La survenue de syndrome de Guillain-Barré n’a pas été prise en compte car ces syndromes peuvent survenir après d’autres infections virales (grippe par exemple) ou bactériennes, et bénéficient d’une bonne prise en charge potentielle dans les pays développés
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
aedes
infections à arbovirus
maladies sexuellement transmissibles virales
fièvre à virus zika
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à arbovirus
Complications infectieuses de la grossesse
grossesse
recommandation de santé publique
Infection par le virus Zika

---
N1-VALIDE
Mesures de gestion pour l’utilisation de la deltaméthrine dans les départements et territoires français d’Amérique
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=533
Dans un contexte d’épidémie due au virus Zika déclarée en Martinique, en Guyane et qui menace la Guadeloupe, le HCSP formule des préconisations pour l‘utilisation de la deltaméthrine comme moyen de lutte contre les moustiques vecteurs du virus. Il rappelle l’importance, dans la lutte anti-vectorielle intégrée, de l’élimination des gîtes larvaires et de l’adoption de mesures de protection individuelle, nécessitant une information et une implication forte de la population, des élus locaux, des professionnels de santé et des pouvoirs publics. Le HCSP recommande la pulvérisation de deltaméthrine à l’intérieur des logements des personnes atteintes de Zika et des logements voisins, et indique les mesures à prendre pour la protection des occupants et des personnels en charge de l’aspersion. Il recommande également que les personnes infectées et leurs proches, et plus généralement toutes les femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse, se protègent des piqûres de moustiques par l’utilisation : des répulsifs recommandés par le ministère en charge de la santé, de moustiquaires imprégnées à la perméthrine, l’alpha-cyperméthrine ou la deltaméthrine (sous réserve pour le dernier cas de l’obtention d’une dérogation, à laquelle le HCSP est favorable) à longue durée d’action. En milieu extérieur, le HCSP ne préconise pas de pulvérisation de deltaméthrine car les concentrations d’insecticide nécessaires pour être efficaces contre les moustiques Ae. aegypti ne peuvent être atteintes...
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
insecticides
décaméthrine
lutte contre les moustiques
Guyane française
Martinique
Guadeloupe
fièvre à virus zika
aedes aegypti
aedes
infections à flavivirus
transmission de maladie infectieuse
Vecteurs moustiques
nitriles
pyréthrines

---
N1-VALIDE
Echinococcoses
extrait du polycopié national de parasitologie et de mycologie
http://campus.cerimes.fr/parasitologie/enseignement/echinococcoses/site/html/1.html
objectifs ; échinococcose hydatique ou kyste hydatique, échinococcose alvéolaire : définition, agent pathogène, principaux aspects cliniques, diagnostic, traitement/prophylaxie, points essentiels ; QCM, cas cliniques, annexes
2016
true
true
false
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus de Parasitologie-Mycologie
France
français
parasitologie
échinococcose
échinococcose
échinococcose
signes et symptômes
echinococcus granulosus
albendazole
échinococcose
echinococcus multilocularis
antihelminthiques anticestodes
échinococcose
cours
questions à choix multiple
cas clinique
épreuves classantes nationales

---
N1-VALIDE
Guide d'intervention visant la prévention de la rage humaine - Mai 2016
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000516/
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2016/16-277-03W.pdf
Ce guide contient les lignes directrices des interventions visant la prévention de la rage humaine. Il fournit l'information nécessaire à l'évaluation du risque lié à une exposition au virus de la rage et donne des précisions sur l'indication de la prophylaxie postexposition. Il a été rédigé à l'intention des professionnels qui interviennent auprès de la personne potentiellement exposée à ce virus et des professionnels des directions de santé publique qui soutiennent les intervenants de première ligne du réseau de la santé.
2016
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
français
recommandation professionnelle
rage (maladie)
rage (maladie)
rage (maladie)
rage (maladie)
rage (maladie)
rage (maladie)
risque
vaccins antirabiques
États-Unis
Canada
chiroptera
exposition environnementale

---
N1-SUPERVISEE
MST et grossesse
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/mst-et-grossesse-8d334c94352709631c8240d4ff4466b7.pdf
Recommandations diagnostiques et thérapeutiques. Risque pour le nouveau-né, répercussion foetale, mode de transmission, traitement mère, traitement nouveau-né.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
transmission verticale de maladie infectieuse
nouveau-né
foetus
syphilis
gonorrhée
infections à chlamydia
vaginite à trichomonas
condylomes acuminés
vaginose bactérienne
herpès génital
hépatite B
maladies sexuellement transmissibles
grossesse

---
N1-SUPERVISEE
Travailleuses enceintes ou qui allaitent en milieu de soins : risque de maladie à virus Ebola et recommandations sur les mesures de prévention
https://www.inspq.qc.ca/publications/1928
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1928_Travailleuses_Enceintes_Ebola.pdf
Depuis mars 2014, une importante épidémie de maladie à virus Ebola, sévit en Afrique de l’Ouest. Bien que le risque d’importation de la maladie soit faible, il ne peut pas être exclu. Les recommandations formulées dans le présent document constituent un avis d’experts, fondé sur les connaissances actuelles au sujet du risque encouru par les femmes enceintes atteintes de la maladie à virus Ebola.
2015
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
fièvre hémorragique à virus ebola
personnel de santé
fièvre hémorragique à virus ebola
grossesse
Québec
recommandation professionnelle
Allaitement naturel

---
N1-SUPERVISEE
L'Influenza aviaire (H5N1) : situation mondiale
Conseils de santé aux voyageurs
http://www.phac-aspc.gc.ca/tmp-pmv/notices-avis/notices-avis-fra.php?id=45
La grippe aviaireLien externe (H5N1) est une infection virale qui se répand facilement et rapidement chez les oiseaux. L’Agence de la santé publique du Canada rappelle aux voyageurs que certains pays, particulièrement en Asie, au Moyen Orient, en Europe et en Afrique, continuent de signaler des cas de grippe aviaire (H5N1).
2015
false
true
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
zoonoses
grippe humaine
grippe humaine
grippe humaine
grippe humaine
grippe chez les oiseaux
grippe chez les oiseaux
voyage
information patient et grand public
sous-type H5N1 du virus de la grippe A
grippe chez les oiseaux

---
N1-SUPERVISEE
L'ajout d'une dose unique de primaquine au traitement du paludisme pour empêcher la transmission de la maladie
http://www.cochrane.org/fr/CD008152/lajout-dune-dose-unique-de-primaquine-au-traitement-du-paludisme-pour-empecher-la-transmission-de-la-maladie
Nous avons examiné les effets de l'ajout d'une dose unique (ou d'un traitement de courte durée) de primaquine au traitement du paludisme dans le but de réduire la transmission de l'infection. Nous avons effectué des recherches dans la littérature jusqu'au 5 janvier 2015 et inclus 17 essais contrôlés randomisés (ECR) et un quasi-ECR.
2015
false
false
false
Cochrane
France
français
méta-analyse
primaquine
antipaludiques
paludisme à plasmodium falciparum
résultat thérapeutique
paludisme à plasmodium falciparum
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Prise en charge médicale des personnes atteintes par le virus Zika, stratégie de surveillance épidémiologique, stratégie de diagnostic
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=517
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20150728_zikaprisenchargemedicale.pdf
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20150728_zikaprisenchargemedicale.pdf
Le virus Zika est un arbovirus. La transmission est presque exclusivement vectorielle par les moustiques du genre Aedes qui sont également vecteurs de la dengue et du chikungunya. Depuis 2007, des épidémies d’infections à virus Zika sont survenues en Micronésie, en Polynésie française, en Nouvelle-Calédonie et une épidémie, identifiée en mai 2015, sévit actuellement au Brésil. Le HCSP fait le point des connaissances sur le virus Zika, les modalités de transmission, la situation épidémiologique, l’expression clinique des infections par ce virus et les moyens de diagnostic biologique.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
fièvre à virus zika
infections à arbovirus
infections à arbovirus
infections à arbovirus
infections à arbovirus
Appréciation des risques
Infection par le virus Zika

---
N1-VALIDE
Prise en charge des personnes infectées par les virus de l'hépatite B ou de l'hépatite C
Sous la direction du Pr Daniel Dhumeaux et sous l'égide de l'ANRS et de l'AFEF
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Prise_en_charge_Hepatites_2014.pdf
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/144000279.pdf
Ce premier rapport, destiné aux pouvoirs publics, à tous ceux qui luttent contre ces maladies(professionnels de santé, associations de patients, industriels du médicament) et aux médias, apporte un état des lieux épidémiologique, sanitaire et social de l'épidémie dans notre pays et émet des recommandations fortes pour être plus efficace à tous les échelons de la riposte.
2014
false
N
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
hépatite B
hépatite C
recommandation pour la pratique clinique
hépatite B
hépatite C
Dépistage de masse
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins contre les hépatites virales
hépatite B
hépatite C
usagers de drogues
cirrhose du foie
virus de l'hépatite B
hepacivirus
hépatite B
hépatite C
enfant
sujet âgé
adulte
carcinome hépatocellulaire
transplantation hépatique
comorbidité
Comportement toxicomaniaque
troubles liés à une substance
troubles mentaux
co-infection
éducation du patient comme sujet
régulation de l'accès aux soins spécialisés
transmission verticale de maladie infectieuse
hépatite B
hépatite C
insuffisance rénale chronique
dialyse rénale
transplantation rénale
recherche biomédicale

---
N1-SUPERVISEE
Santé Publique - Cas cliniques à résoudre pour l'Examen National Classant 2004
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/examen-national-classant-sante-publique-2004-30624.kjsp?RH=1378135940782
Cas n 1 : programme de dépistage organisé du cancer du sein, Cas n 2 : tabagisme et santé publique, Cas n 3 : maladie transmissible : la méningite à méningocoques, Cas n 4 : interprétation d'une enquête épidémiologique, Cas n 5 : indicateurs de l'état de santé de la population, Cas n 6 : sujets en situation de handicap.
2014
false
false
false
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
cours
épreuves classantes nationales
Dépistage de masse
tumeurs du sein
Fumer
méningite à méningocoques
études épidémiologiques
surveillance de la population
personnes handicapées
santé publique

---
N1-VALIDE
Risques biologiques
http://www.inrs.fr/risques/biologiques/ce-qu-il-faut-retenir.html
Les agents biologiques (bactéries, champignons, virus…) peuvent être à l’origine de maladies chez l’homme : infections, intoxications, allergies voire cancers. Ils se transmettent du « réservoir » au travailleur exposé selon une chaîne de transmission. Le risque biologique concerne de multiples activités : les métiers de la santé, les services à la personne, l’agriculture, les industries agroalimentaires, les métiers de l’environnement… L’évaluation des risques se fait en suivant la chaîne de transmission. La prévention des risques consiste à rompre cette chaîne le plus en amont possible.
2014
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
maladies transmissibles
maladies professionnelles
exposition professionnelle
zoonoses
zoonoses
zoonoses
facteurs de risque
zoonoses
prévention primaire
Appréciation des risques
guide ressources
rapport

---
N1-SUPERVISEE
Chikungunya : modalités de transmission des données en situation épidémique
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=408
Le chikungunya est une maladie infectieuse due à un arbovirus : le virus du chikungunya, transmis par la piqûre d’un moustique. En 2006, l’infection à chikungunya est devenue une maladie à déclaration obligatoire (DO) et depuis 2008, la surveillance par la DO de l’infection concerne l’ensemble du territoire (métropole et DOM). Fin novembre 2013, une circulation autochtone du virus du chikungunya a été détectée pour la première fois dans la zone Amérique Caraïbes sur la partie française de l’île de Saint-Martin. Un dispositif de surveillance spécifique a été immédiatement mis en place dans tous les départements français d’Amérique par la Cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) Antilles-Guyane et les agences régionales de santé de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane. En raison de la situation épidémiologique actuelle du chikungunya dans les départements français d’Amérique, le Haut Conseil de la santé publique recommande la suspension de la déclaration obligatoire dans les territoires en situation épidémique. Le HCSP rappelle en effet qu’en situation épidémique : la surveillance est réalisée par un réseau de médecins sentinelles (notification du nombre de cas cliniquement évocateurs) qui permet de suivre la dynamique de l’épidémie ; la confirmation biologique de tous les cas cliniquement évocateurs est moins nécessaire car le tableau clinique permet d’identifier les cas avec une bonne sensibilité et une bonne spécificité. Les indications de la confirmation biologique sont donc réservées aux cas graves, aux cas hospitalisés, aux patients atteints de comorbidités, aux formes atypiques, aux femmes enceintes et aux nouveau-nés.
2014
false
true
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
recommandation de santé publique
Fièvre chikungunya
Fièvre chikungunya
déclaration obligatoire
virus du chikungunya

---
N1-VALIDE
Consensus d’experts : charge virale et risque de transmission du VIH
https://www.inspq.qc.ca/publications/1812
préciser la « définition » retenue pour l’expression « charge virale indétectable » (ex. valeur clinique, période d’« indétectabilité », sang, sperme ou autres liquides); • quels facteurs peuvent rendre la charge virale à nouveau détectable (ex. présence d’une ITSS, observance); • quel est l’effet d’une charge virale indétectable sur le niveau de risque associé aux relations orales non protégées et à la pénétration vaginale ou anale non protégée; • est-ce que le risque de transmission est alors semblable, supérieur ou inférieur aux mêmes types de relations sexuelles protégées par un condom?
2014
false
false
true
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
infections à VIH
Appréciation des risques
charge virale
recommandation par consensus
Rapports sexuels non protégés
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
infections à VIH
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Recommandations relatives à la prévention de la tuberculose dans les institutions de soins
http://www.health.belgium.be/fr/recommandations-relatives-la-prevention-de-la-tuberculose-dans-les-institutions-de-soins-novembre
http://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/19091280/Recommandations%20relatives%20%C3%A0%20la%20pr%C3%A9vention%20de%20la%20tuberculose%20dans%20les%20institutions%20de%20soins%20%28novembre%202013%29%20%28CSS%208579%29.pdf
ce document présente aux professionnels une méthode pour évaluer le risque de transmission dans leur institution ainsi que les mesures générales et spécifiques à mettre en application pour limiter ce risque. La surveillance des travailleurs et le dépistage des contacts sont abordés en tenant compte de la place des tests IGRA (Interferon-gamma release assay) dans les stratégies préconisées. Ces recommandations rappellent aussi l’obligation de la déclaration. Elles se clôturent par un chapitre sur la prévention de la tuberculose dans les maisons de repos (MR-MRS).
2014
false
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
français
tuberculose
tuberculose
infection croisée
transmission de maladie infectieuse
Prévention des infections
recommandation pour la pratique clinique
Appréciation des risques
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
exposition professionnelle
maladies professionnelles
tuberculose
Dépistage de masse
sujet âgé
maisons de repos
établissements de soins de long séjour
test tuberculinique
tests de libération d'interféron-gamma

---
N1-VALIDE
Maladie à virus Ebola : Conduite à tenir vis-à-vis des personnes contact
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=458
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20141024_ebolaconduitenirpersonnecontact.pdf
Depuis début 2014, des cas de maladie à virus Ebola (MVE) sont rapportés dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest. Le virus Ebola se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage par transmission interhumaine, notamment les fluides biologiques. La maladie est grevée d’une forte mortalité.
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
fièvre hémorragique à virus ebola
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
recommandation de santé publique
Prévention des infections
fièvre hémorragique à virus ebola
continuité des soins
questionnaire

---
N1-VALIDE
Maladie à virus Ebola - Recommandations pour les professionnels des établissements de santé non ESRH
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=459
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20141031_ebolarecomprononesrh.pdf
Les patients cas possibles de maladie à virus Ebola sont systématiquement orientés vers des établissements de santé de référence habilités (ESRH). Ce dispositif de prise en charge n’obère pas le rôle des autres établissements de santé qui sont tous susceptibles d’être mobilisés pour l’identification précoce des patients cas suspects et pour leur prise en charge avant transfert dans un ESRH. Le Haut Conseil de la santé publique a émis des recommandations pour la prise en charge des patients dans les services d’accueil aux urgences des établissements de santé (ES) qui ne sont pas des établissements de santé de référence habilités (ESRH)
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
fièvre hémorragique à virus ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
Prévention des infections
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Conduite à tenir concernant la transmission du virus Ebola après guérison clinique, par les liquides biologiques et notamment par voie sexuelle
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=466
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20141118_ebolaconduiteapresguerison.pdf
Le Haut Conseil de la santé publique a pris en compte les données sur la persistance du virus dans les différents fluides biologiques et dans l’environnement, ainsi que les retours d’expérience des cas rapatriés et guéris au décours de l’épidémie actuelle. Il émet des recommandations pour la levée de l’isolement des personnes guéries, et sur la conduite à tenir durant la période de convalescence en ce qui concerne les relations sexuelles, l’allaitement maternel, certains types de soins et l’élimination des objets potentiellement contaminés.
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
fièvre hémorragique à virus ebola
ebolavirus
fièvre hémorragique à virus ebola
recommandation de santé publique
liquides biologiques
Guérison

---
N1-VALIDE
Maladie à virus Ebola : recommandations en cas d’accident d’exposition au sang ou au virus
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=467
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20141204_Ebolarecoaccidexpsangvirus.pdf
Dans cet avis, le Haut Conseil de la santé publique émet des recommandations quant à la prise en charge des personnels de santé en milieu de soins victimes d’un accident d’exposition au sang (AES) ou d’accident d’exposition au virus (AEV), lors de la prise en charge d’un patient confirmé de maladie à virus Ebola (MVE).
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
exposition professionnelle
ebolavirus
fièvre hémorragique à virus ebola
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de santé publique
pathogènes transmissibles par le sang
Appréciation des risques
prophylaxie après exposition
fièvre hémorragique à virus ebola

---
N1-VALIDE
Hépatite B
http://www.aboutkidshealth.ca/Fr/HealthAZ/ConditionsandDiseases/DigestiveSystemDisorders/Pages/hepatitis-b.aspx
L’hépatite B est une maladie du foie​ causée par un virus. Le foie est un organe dans l’abdomen (le ventre). Il aide l’organisme à se débarrasser des toxines et des déchets. Il nous aide aussi à digérer les aliments et à stocker l’énergie que nous en tirons.
2014
false
false
false
AboutKidsHealth
Canada
français
hépatite B
brochure pédagogique pour les patients
hépatite B
hépatite B
hépatite B
Vaccins anti-hépatite B
enfant

---
N1-VALIDE
Infections transmises par les chats et les chiens
http://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-445/Infections-transmises-par-les-chats-et-les-chiens
Le risque de zoonose transmise par le chien et le chat a augmenté avec leur intégration grandissante dans la vie des familles, dont ils sont souvent considérés comme des membres à part entière. Cet article recense les principales infections bactériennes, parasitaires, virales et fongiques potentiellement transmissibles par ces animaux de compagnie lors de divers types de contact ou situation. Le risque de maladie humaine reste relativement faible pour la plupart des infections qui y sont discutées. Il importe cependant de le reconnaître afin de prévenir au mieux certaines expositions, d’appliquer les bonnes mesures prophylactiques en cas de morsure et d’inclure ces zoonoses dans le diagnostic différentiel lors de tableaux cliniques infectieux, en particulier chez les personnes immunodéficientes.
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
zoonoses
chats
chiens
morsures et piqûres
antibioprophylaxie
maladies parasitaires
zoonoses
zoonoses
antibactériens
antibiothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Encéphalite à tiques
http://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/maladies/encephalite-a-tiques
L’encéphalite à tiques est une maladie causée par un flavivirus qui atteint le système nerveux central. Elle est transmise par la morsure d’une tique infectée. Il existe trois sous-types de virus de l’encéphalite à tiques : le sous-type de l’Europe centrale, le sous-type de la Sibérie, et le sous-type de l’Extrême-Orient.
2013
false
true
false
Voyage.gc.ca - Affaires étrangères et Commerce international Canada
Canada
encéphalites à tiques
encéphalites à tiques
encéphalites à tiques
encéphalites à tiques
médecine des voyages
facteurs de risque
zoonoses
information patient et grand public
encéphalites à tiques

---
N1-SUPERVISEE
Infection Sexuellement Transmissible
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/Concours/2013_Poitiers_Chavagnac_Antoine_IST/index.html
1. Les différents agents pathogènes à la base d'IST (Bactérie, Virus, Champignons) - 2. Les moyens de prévention et de protection (le préservatif !) - 3. Conduite à avoir à la suite d'un rapport sexuel à risque
2013
false
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
français
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
infections à VIH
infections à VIH
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
information patient et grand public
maladies sexuellement transmissibles
matériel enseignement
Maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-VALIDE
Recommandations pour le personnel de santé infecté par les virus de l'hépatite B, de l'hépatite C ou de l'immunodéficience humaine: prévention du risque de transmission aux patients
https://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/mt/i-und-b/richtlinien-empfehlungen/empfehlungen-spezifische-erreger-krankheiten/hepatitis/praevention-blutuebertragbarer-krankheiten-patienten-personal-gesundheitswesen-hepatitis-b-c-hiv.pdf.download.pdf/prevention-du-risque-de-transmission-aux-patients.pdf
Le présent document traite, de manière ciblée, de la transmission de ces virus aux patients par le personnel soignant et doit servir, en tant que document de référence, d'aide à l'information et aux décisions. Il s'adresse aux personnes exerçant une activité dans le secteur de la santé ou à celles qui entament une formation dans ce domaine, ainsi qu'aux autorités sanitaires.
2013
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Berne
Suisse
français
hépatite B
hépatite C
Syndrome d'immunodéficience acquise
transmission de maladie infectieuse du professionnel de santé au patient
infections à VIH
transmission de maladie infectieuse du professionnel de santé au patient
Prévention des infections
recommandation professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Les blessures par piqûre d'aiguille
http://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/needle_stick_injuries
Une blessure par piqûre d’aiguille se produit lorsque l’aiguille d’une seringue à injection pique ou perce accidentellement la peau. Certains enfants peuvent être exposés à des aiguilles et des seringues à la maison (par exemple, si un membre de la famille s’injecte de l’insuline). Il arrive aussi qu’un enfant trouve une aiguille abandonnée dans un parc ou un autre lieu public.
2013
false
true
false
Soins de nos enfants
Canada
enfant
infections à VIH
hépatite B
hépatite C
information patient et grand public
blessures par piqûre d'aiguille

---
N1-SUPERVISEE
Manuel de sécurité biologique pour les laboratoires de la tuberculose
http://apps.who.int/iris/handle/10665/93398
On entend par sécurité biologique au laboratoire la mise en oeuvre d’un ensemble de mesures et de systèmes consistant en règlements administratifs, principes de confinement, pratiques et techniques de laboratoire, équipements de sécurité, préparation aux situations d’urgence et installations dont le but est de permettre au personnel d’un laboratoire de travailler sur des microorganismes infectieux dans de bonnes conditions de sécurité ; il s’agit également d’éviter que le personnel soit involontairement exposé à des microorganismes pathogènes ou qu’il y ait dissémination accidentelle de tels microorganismes.
2013
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
confinement de risques biologiques
santé au travail
tuberculose
sécurité
laboratoires

---
N1-SUPERVISEE
Risque de transmission du VIH : Sommaire des données scientifiques
http://www.phac-aspc.gc.ca/aids-sida/publication/hivtr-rtvih-fra.php
Ce rapport présente une synthèse des données scientifiques disponibles à l'heure actuelle sur le risque de transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) associé aux relations sexuelles, à l'utilisation de drogues injectables et d'autres drogues ainsi qu'à la transmission de la mère à l'enfant (verticale).
2013
false
true
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à VIH
infections à VIH
toxicomanie intraveineuse
infections à VIH
facteurs de risque
grossesse
rapport

---
N1-VALIDE
Fièvre Q. Recommandations de prise en charge
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=401
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20130524_fievreQrecoprisecharge.pdf
Le Haut Conseil de la santé publique a réalisé un bilan des connaissances disponibles concernant les risques de transmission à partir des élevages excréteurs, de complications pour les femmes enceintes et leurs foetus, de formes chroniques et les personnes susceptibles d'en développer. Il émet des recommandations sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique des personnes infectées et une conduite à tenir vis-à-vis des personnes exposées.
2013
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
fièvre Q
recommandation pour la pratique clinique
fièvre Q
Appréciation des risques
fièvre Q
fièvre Q
grossesse
femmes enceintes
foetus
coxiella burnetii
fièvre Q
enfant
adulte
antibactériens
fièvre Q
vaccins antibactériens
exposition professionnelle
rapport
antibiothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation des antibiotiques dans le traitement de la gonorrhée pendant la grossesse
http://www.cochrane.org/fr/CD000098
L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets des schémas d'antibiothérapie pour le traitement de l'infection génitale gonorrhéique pendant la grossesse concernant la morbidité néonatale et maternelle.
false
N
Cochrane
France
français
antibiothérapie
revue de la littérature
grossesse
Complications infectieuses de la grossesse
gonorrhée
antibactériens
résultat thérapeutique
gonorrhée
transmission verticale de maladie infectieuse
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Influenza aviaire (H5N1)
http://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/maladies/h5n1
L'influenza aviaire est une infection virale provoquée par le virus grippal de type A qui se répand facilement et rapidement chez les oiseaux. Il y a plusieurs types de virus grippal aviaire dont la plupart n’infectent que rarement les humains. Toutefois, certains virus, comme le H5N1 et le H7N9, ont provoqué de graves maladies chez les humains.
2013
false
true
false
Voyage.gc.ca - Affaires étrangères et Commerce international Canada
Canada
grippe chez les oiseaux
grippe chez les oiseaux
grippe chez les oiseaux
grippe chez les oiseaux
médecine des voyages
zoonoses
grippe humaine
information patient et grand public
grippe chez les oiseaux
sous-type H5N1 du virus de la grippe A

---
N1-VALIDE
Rapatriement et SRAS
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/r_mt_140105_rapatriement8.pdf
intérêt en termes de santé publique et définition des motivations au rapatriement sanitaire de personnes atteintes de SRAS, caractéristiques cliniques des malades atteints de SRAS à prendre en compte pour le transport aérien, connaissances actuelles sur les caractéristiques de transmission et de viabilité du virus du SRAS dans les conditions de transport aérien, difficultés rencontrées jusqu'à présent ayant rendu non réalisable le rapatriement, caractéristiques techniques et organisationnelles réalisées dans les avions utilisés couramment et conditions techniques nécessaires au rapatriement des personnes atteintes du SRAS, systèmes de rapatriement existant ou propositions des industriels, position des autres Etats, solutions possibles, conclusion, références ; 20 pages
false
N
Ministère de la Santé et des Sports - France
Paris
France
français
ambulances aéroportées
syndrome respiratoire aigu sévère
maladies transmissibles émergentes
syndrome respiratoire aigu sévère
syndrome respiratoire aigu sévère
transmission de maladie infectieuse
facteurs de risque
syndrome respiratoire aigu sévère
signes et symptômes
ambulances aéroportées
véhicules de transport aérien
ambulances aéroportées
isolement du patient
équipement et fournitures
politique de santé
France
Europe
isolement du patient
Canada
États-Unis
ambulances aéroportées
rapport

---
N1-SUPERVISEE
Attention... une chauve-souris ! Et si elle avait la rage... Ne me touche pas !
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000490/
Qu'est ce qu'une chauve-souris? Qu'est ce que le virus de la rage? Comment se transmet le virus de la rage? Comment capturer une chauve-souris de façon sécuritaire?
2012
false
true
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
rage (maladie)
Vecteurs de maladies
information patient et grand public
rage (maladie)
chiroptera

---
N1-SUPERVISEE
Avis de santé publique: Maladies associées aux salmonelles et à la nourriture pour animaux de compagnie
http://www.phac-aspc.gc.ca/fs-sa/phn-asp/spf-sna-fra.php
Plusieurs personnes aux États-Unis et deux personnes au Canada ont contracté la salmonellose après avoir été en contact avec des animaux de compagnie infectés par des salmonelles ou de la nourriture pour animaux de compagnie contaminée par des salmonelles. Le fabricant américain Diamond Pet Foods a procédé au rappel de plusieurs lots de nourriture sèche pour animaux de compagnie en raison d’une possible contamination par des salmonelles.
2012
false
true
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
zoonoses
salmonelloses animales
salmonelloses animales
salmonelloses
salmonelloses
salmonelloses
salmonelloses
information scientifique et technique
animaux de compagnie
Aliment pour animaux

---
N1-VALIDE
La riposte mondiale au VIH/sida : le point sur l'épidémie et sur les progrès du secteur de santé vers un accès universel: 2011 rapport de situation
http://whqlibdoc.who.int/publications/2012/9789242502985_fre.pdf
Ce rapport fait le point sur les avancées réalisées jusqu’à la fin de l’année 2010 en vue d’élargir l’accès aux interventions du secteur de la santé destinées à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien dans le domaine du VIH dans les pays à revenu faible ou moyen.
2012
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
rapport
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
infections à VIH
Afrique subsaharienne
Asie
Europe
Caraïbe
amériques
Moyen Orient
Afrique du Nord
océanie
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Maladie de Creutzfeldt-Jakob
http://www.cnrs.fr/infoslabos/reglementation/docs-PDF/creutzfeldt.pdf
résumé, agent, transmission, épidémiologie, l'encéphalopathie spongiforme bovine, transmission, maladie chez l'homme, prévention ; 2 pages
false
N
CNRS
Paris
France
français
maladie de Creutzfeldt-Jakob
encéphalopathie spongiforme bovine
prions
zoonoses
déclaration obligatoire
maladie de Creutzfeldt-Jakob
incidence
signes et symptômes
maladie de Creutzfeldt-Jakob
humains
animaux
maladie de Creutzfeldt-Jakob
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Fièvre charbonneuse
http://www.cnrs.fr/infoslabos/reglementation/docs-PDF/fievrecharb.pdf
agent, épidémiologie, maladie chez l'animal et chez l'homme, transmission, prévention ; 2 pages
false
N
CNRS
Paris
France
français
bacillus anthracis
maladie du charbon
Réservoirs de maladies
signes et symptômes
maladie du charbon
maladie du charbon
bacillus anthracis
maladie du charbon
maladie du charbon
maladie du charbon
information patient et grand public
recommandation

---
N1-VALIDE
Brucellose
http://www.cnrs.fr/infoslabos/reglementation/docs-PDF/brucellose.pdf
agent (classification, morphologie, culture, sensibilité et résistance, lieu de vie, pathogénie, importance), épidémiologie, maladie chez l'animal, transmission, maladie chez l'homme, prévention ; 2 pages
false
N
CNRS
Paris
France
français
brucellose
exposition professionnelle
brucella
brucellose
Réservoirs de maladies
incidence
brucellose
maladies professionnelles
brucellose
brucellose
signes et symptômes
brucellose
brucella
information patient et grand public
recommandation

---
N1-SUPERVISEE
Le nonoxynol-9 pour prévenir la transmission vaginale du VIH aux femmes par les hommes
http://www.cochrane.org/fr/CD003936
Déterminer la tolérance et l'efficacité du N-9 dans la prévention de la transmission vaginale du VIH aux femmes par les hommes.
2012
false
N
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
infections à VIH
nonoxinol
résultat thérapeutique
spermicides
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Hépatite B : dépistage et traitement
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/827
L'hépatite B est un problème majeur de santé publique. Il y a 350 millions de porteurs chroniques de l'antigène HBs dans le monde, ce qui représente 5 % de la population mondiale. Les patients infectés de manière chronique r isquent de développer les complications de l'hépatite B chronique, à savoir la cirrhose, la décompensation hépatique et l'hépatocarcinome (cancer du foie).
2012
false
N
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
hépatite B
article de périodique
hépatite B chronique
hépatite B
hépatite B chronique

---
N1-VALIDE
La guerre aux drogues face au VIH/sida Comment la criminalisation de l'usage de drogues aggrave la pandémie mondiale
http://globalcommissionondrugs.org/wp-content/themes/gcdp_v1/pdf/GCDP_HIV-AIDS_2012_FR_v3.pdf
La guerre mondiale contre la drogue accélère la transmission du VIH/sida parmi les usagers de drogues et leurs partenaires sexuels. Les études menées à travers le monde montrent systématiquement que les politiques répressives de lutte contre la drogue empêchent les usagers d'accéder aux services de santé publique et les maintiennent dans des milieux marginaux où le risque d'infection par le VIH est très élevé....
2012
false
false
false
Commission globale sur les politiques de drogue - Global Commission on Drug Policy
Brésil
français
trafic de drogue
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
contrôle des médicaments et des stupéfiants
recommandation pour la politique de santé
rapport

---
N1-VALIDE
Actualisation des recommandations sur la conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de gale
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=313
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspr20122209_conduitegale.pdf
Dans cet avis et le rapport qui l'accompagne, le HCSP rappelle les caractéristiques cliniques de la gale, fait le point sur les techniques diagnostiques et sur les traitements.
2012
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
gale
rapport
recommandation pour la pratique clinique
gale
gale
gale
gale

---
N1-VALIDE
Avis n 53 du 14 mai 2012 relatif au refus de soins médicaux par une femme enceinte ayant une incidence sur le foetus
http://www.health.belgium.be/fr/avis-ndeg-53-refus-de-soins-medicaux-par-une-femme-enceinte
http://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/19081914/Avis%20n%C2%B0%2053%20du%2014%20mai%202012.pdf
Le Comité a étendu la question initiale, qui se limitait aux femmes enceintes séropositives, à d'autres pathologies pour autant qu'elles aient des conséquences pour le foetus ou l'enfant à naître. L'accent est mis sur les conséquences négatives que peut avoir sur le foetus le refus, par la femme enceinte qu'elle soit elle-même en bonne santé ou non, de suivre un traitement ou des conseils de santé. Ce faisant, elle prive son foetus d'un avantage de santé important et risque ainsi de le mettre dans une situation pouvant s'avérer fatale. Notre discussion porte exclusivement sur le refus, par la femme enceinte, des traitements courants nécessaires proposés et non, par exemple, sur le refus d'interventions exceptionnelles ou d'interventions chirurgicales expérimentales sur le foetus. Nous ne discutons pas davantage du refus de suivre les conseils de santé généraux, comme le fait de ne pas fumer ou de limiter sa consommation d'alcool, mais bien du refus de traitements médicaux individuels proposés, en rapport direct avec la grossesse, lequel implique un danger pour le foetus.
2012
false
false
N
false
Comité consultatif de bioéthique de Belgique
Belgique
français
femmes enceintes
grossesse
Refus du traitement
foetus
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à VIH
structures de l'embryon
recommandation

---
N1-SUPERVISEE
Implication de l'homme dans l'amélioration de l'efficacité des programmes de prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant (PTME)
http://www.cochrane.org/fr/CD009468
Objectifs Évaluer l'impact des interventions visant à améliorer l'implication des hommes pour accroître le recours des femmes aux interventions de PTME dans les pays en développement.
2012
false
N
Cochrane
France
français
méta-analyse
transmission verticale de maladie infectieuse
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
hommes
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Transmission croisée : éléments de réflexion pour une analyse de risque
https://sf2h.net/publications/elements-de-reflexion-analyse-de-risque
L'évolution rapide de l'épidémiologie des bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR), et en regard la multiplication et l'évolution des recommandations et textes réglementaires de maîtrise du risque infectieux par transmission croisée ont complexifié l'approche classique du contrôle des BMR. Cette mise au point a comme objectifs de décrire le rationnel qui explique les nouvelles recommandations, de montrer la cohérence du dispositif de maîtrise de la transmission croisée, et de proposer une analyse de risques pour aider les professionnels de l'hygiène à faire des choix raisonnés, dans le cadre des recommandations nationales.
2012
false
true
false
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
français
article de périodique
infection croisée
Appréciation des risques
transmission de maladie infectieuse
résistance bactérienne aux médicaments

---
N1-VALIDE
Pandémie grippale et fermeture des établissements scolaires
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=277&menu=09
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspa20120712_gripefermeecole.pdf
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspr20120712_gripefermeecole.pdf
En cas de pandémie grippale, la fermeture des établissements scolaires et autres lieux collectifs pourrait avoir un impact sanitaire si ceux-ci sont fermés à temps et assez longtemps. Le HCSP émet un avis sur l'intérêt, l'opportunité et les limites de ces fermetures.
2012
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
pandémies
grippe humaine
établissements scolaires
grippe humaine
Prévention des infections

---
N1-SUPERVISEE
Nouveau-né de mère Hépatite B positive n
DIUI Périnatologie
http://umvf.cerimes.fr/media/ressMereEnfant/PER/PMFaye/03-H%C3%A9patites/index.htm
Épidémiologie, virologie, transmission de l'hépatite B périnatale, grossesse, prévention anténatale, accouchement, surveillance, prévention contamination horizontale du nouveau-né, nouveau-né de mère hépatite C positive.
2012
false
true
false
true
2eme cycle / master
Projet Mère-Enfant Ministère des Affaires Étrangères et Européennes 2008 - 2012 Tous droits réservés
Mère-enfant
France
français
matériel d'enseignement audio-visuel
grossesse
transmission verticale de maladie infectieuse
hépatite B
hépatite B
hépatite B
hépatite B
hépatite B
LAMIVUDINE
lamivudine
hépatite B
Allaitement naturel
hépatite C
Hépatite
nouveau-né
périnatologie
hépatite B

---
N1-SUPERVISEE
Hygiène hospitalière - Partie 3
Les transmissions
http://unf3s.cerimes.fr/media/EsfGrenoble_2011/hyg01/c03/index.htm
Les germes, la chaîne infectante, les transmissions : endogènes, primitives, secondaires, exogènes.
2012
false
true
false
true
2eme cycle / master
Ecole de Sages-Femmes du C.H.U. de Grenoble - Tous droits réservés 2009/2010
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
français
transmission de maladie infectieuse
matériel d'enseignement audio-visuel
hygiénistes en établissement de santé
infection croisée
infection croisée
Prévention des infections
hygiène

---
N1-VALIDE
OrphaSchool : transmission des maladies génétiques
http://www.orpha.net/orphaschool/formations/transmission/Transmission.html
maladies autosomiques dominantes, maladies autosomiques récessives, maladies dominantes liées à l'X, maladies récessives liées à l'X, maladies mitochondriales
true
N
Orphanet
Paris
France
français
génétique
maladies génétiques congénitales
pedigree
hérédité
matériel enseignement
dictionnaire médical
questions à choix multiple
figure

---
N1-VALIDE
Diagnostic et transmission des maladies à prions
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2011.07642/
Les maladies à prions ou encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) sont des maladies provoquées par des prions (particules protéiques infectieuses), non curables et toujours fatales. Chez l'homme, elles se présentent sous trois formes: familiale, sporadique et acquise. Les formes familiales sont la maladie de Creutzfeldt- Jakob familiale (fMCJ), l'insomnie fatale familiale (IFF) et le syndrome de Gerstmann-Sträussler-Scheinker (GSS). La forme la plus fréquente est la forme sporadique de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (sMCJ).
2011
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
maladie de Creutzfeldt-Jakob
maladie de Creutzfeldt-Jakob
maladies à prions
maladies à prions
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage actif des cas parmi les personnes en contact avec des patients tuberculeux
http://www.cochrane.org/fr/CD008477
La présente étude vise à déterminer si le dépistage actif parmi les personnes en contact avec les patients atteints de tuberculose confirmée permettrait d'accroître le nombre de cas détectés par rapport à la pratique habituelle.
2011
false
N
Cochrane
France
français
revue de la littérature
tuberculose
Dépistage de masse
résultat thérapeutique
transmission de maladie infectieuse
tuberculose
traçage des contacts
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Interventions visant à réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH
http://www.cochrane.org/fr/CD000102
À la fin de l'année 1998, plus de 33 millions d'individus étaient atteints du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et plus d'un million d'enfants ont été infectés par leur mère. Objectifs : Le but de cette revue était d'estimer quelles interventions peuvent être efficaces dans la diminution du risque de transmission mère-enfant du VIH, ainsi que leurs effets sur la mortalité et la morbidité néonatales maternelles.
2011
false
true
false
Cochrane
France
infections à VIH
grossesse
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
transmission verticale de maladie infectieuse

---
N1-VALIDE
Évaluation du risque et opinion sur le port d'un appareil de protection respiratoire de type N-95 lors du retraitement d'un bronchoscope potentiellement contaminé par un bacille tuberculeux
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1196_PortAppareilN95RetraitementBronchoscope.pdf
ce document présente une analyse du risque de transmission de la tuberculose au personnel attitré au retraitement des bronchoscopes, selon que la procédure est effectuée directement dans la salle de bronchoscopie ou qu'elle soit effectuée dans un autre local.
2011
false
N
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
français
tuberculose
bronchoscopes
bronchoscopie
Appréciation des risques
infection croisée
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
tuberculose
respirateurs purificateurs d'air
Prévention des infections
recommandation professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants
http://www.cochrane.org/fr/CD008498
Le nettoyage de sperme est un terme utilisé pour décrire le processus par lequel les spermatozoïdes sont séparés du liquide séminal. Le nettoyage de sperme est utilisé pour prévenir la transmission du VIH tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants où l'homme est séropositif et la femme séronégative. Cette procédure repose sur l'observation selon laquelle le VIH ne peut pas s'attacher aux spermatozoïdes mais est présent dans les cellules et le liquide environnants.
2011
false
true
false
Cochrane
France
insémination artificielle avec conjoint
Séroconversion
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
infections à VIH

---
N1-SUPERVISEE
Secret médical et SIDA : l'information du partenaire
http://www.maisonmedicale.org/Secret-medical-et-SIDA-l.html
Face à un patient qui refuse d’informer son partenaire sexuel de sa séropositivité, le médecin est tiraillé entre sa responsabilité d’assistance à ce partenaire ainsi mis en danger et le respect du secret médical, base de la relation de con ance avec les patients et devoir d’ordre public.
2011
false
true
false
Fédération des maisons médicales
Belgique
obligation de mise en garde
obligation de mise en garde
infections à VIH
confidentialité
confidentialité
confidentialité
article de périodique
Syndrome d'immunodéficience acquise
confidentialité

---
N1-SUPERVISEE
Risque biologique
exposition professionnelle
http://www.intefp-sstfp.travail.gouv.fr/datas/files/SSTFP/4%20Risque%20Bio%20et%20Sanit.pdf
Les risques biologiques et sanitaires professionnels peuvent se définir comme un ensemble de maladies transmissibles susceptibles d’être rencontrées au cours de l’activité professionnelle, que ces maladies soient transmises par le sang, les liquides biologiques, qu’elles soient infectieuses ou encore liées à des parasites.
2010
false
true
false
SSTFP - Santé - Sécurité au Travail dans les Fonctions Publiques
France
maladies transmissibles
exposition professionnelle
exposition professionnelle
exposition professionnelle
information scientifique et technique
exposition professionnelle
produits dangereux

---
N1-VALIDE
Viruses and food
http://www.health.belgium.be/fr/viruses-and-food-css-8386
Les virus transmissibles directement via les aliments et l?eau représentent actuellement la source d'un problème majeur de santé publique dans de nombreuses régions du monde. Ces virus se retrouvent dans le tractus gastro-intestinal via ces voies alimentaires directes de transmission et peuvent être à l?origine de gastro-entérites ou d'hépatites. Ce problème est qualifié d?émergent et demande que lon consacre une attention particulière à linformation des autorités, du consommateur et des secte