Libellé préféré : partie nasale du pharynx;

Synonyme CISMeF : cavum; Arrière-cavité des fosses nasales; Naso-pharynx; Nasopharynx; Rhino-pharynx; Rhinopharynx;

Hyponyme MeSH : choanes;

Société canadienne du cancer : http://info.cancer.ca/f/glossary/R/Rhinopharynx.htm;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Les prélèvements nasopharyngés ne sont pas sans risque
https://www.academie-medecine.fr/les-prelevements-nasopharynges-ne-sont-pas-sans-risque/
Le prélèvement nasopharyngé suivi de la détection du génome viral par RT-PCR est devenu la méthode de référence pour le diagnostic de l’infection par le SARS-CoV-2. L’écouvillonnage nasal est également nécessaire pour la réalisation d’un test antigénique. Devant la multiplication et la répétition des prélèvements, parfois effectués dans des conditions inadaptées, il importe de rappeler les précautions à observer et les risques encourus. Si certaines complications peuvent être considérées comme bénignes (désagrément, douleur ou saignement), de graves complications commencent à être décrites dans la littérature médicale depuis quelques semaines, notamment des brèches de l’étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite...
2021
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
Manipulation d'échantillons
partie nasale du pharynx
méningite
information scientifique et technique
risque
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
techniques de laboratoire clinique
COVID-19
test COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : prélèvements oropharyngés et poolage
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=909
Le Haut Conseil de la santé publique recommande, pour le diagnostic de l’infection à SARS-CoV-2 par RT-PCR, les prélèvements naso-pharyngés en priorité, réalisés par des opérateurs formés à cette technique. Les prélèvements oropharyngés postérieurs constituent une alternative. L’évaluation des tests moléculaires à partir de prélèvements de salive doit être poursuivie ; les crachats ne représentent pas un type d’échantillons suffisamment standardisé pour être recommandé dans le cadre du diagnostic du Covid-19 Le HCSP encourage l’évaluation rigoureuse de toute nouvelle technologie permettant un diagnostic accéléré avec une sensibilité clinique acceptable. S’agissant du poolage des échantillons, le HCSP, après avoir actualisé la bibliographie considère qu’il n’y a aucun élément nouveau modifiant la recommandation de ne pas mettre en œuvre cette pratique depuis son avis du 10 mai 2020. Recommander cette pratique à l’heure de l’augmentation de la circulation du virus SARS CoV-2 serait au contraire de nature à allonger les délais de réponse des échantillons positifs avec un risque majoré de résultats rendus faussement négatifs du fait de la baisse de sensibilité par la technique de poolage des échantillons. Une réflexion multidisciplinaire (virologues, cliniciens, épidémiologistes, praticiens de 1 ère ligne, médecins de santé publique) est recommandée afin de déterminer la perte de sensibilité analytique acceptable au regard des modalités de prélèvements (auto-prélèvements notamment) et/ou des techniques permettant de répondre aux exigences de santé publique en termes de volume de dépistage et de raccourcissement des délais de rendu des résultats.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Prélèvement d'échantillons
partie nasale du pharynx
RT-PCR
salive
recommandation de santé publique
Manipulation d'échantillons
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique
COVID-19
test COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Avis n 2020.0059/AC/SEAP du 8 octobre 2020 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à l’utilisation de la détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé en contexte ambulatoire
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3212101/fr/avis-n-2020-0059/ac/seap-du-8-octobre-2020-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-relatif-a-l-utilisation-de-la-detection-antigenique-du-virus-sars-cov-2-sur-prelevement-nasopharynge-en-contexte-ambulatoire
La Haute Autorité de santé rappelle que la technique de référence en matière de détection du virus SARS-CoV-2 reste la détection du génome de ce virus par technique d’amplification génique (RT-PCR, RT-LAMP) sur prélèvement nasopharyngé, compte tenu de ses performances diagnostiques. Dans le contexte ambulatoire, les recommandations varient en fonction des différentes situations cliniques : les patients symptomatiques ; les personnes asymptomatiques : contacts détectées isolément ou au sein de « clusters » ; concernées par des actions de dépistage à large échelle au sein de populations ciblées ; autres situations...
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
Antigène covid-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
test antigénique
partie nasale du pharynx
sensibilité et spécificité
recommandation de santé publique
antigènes viraux
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
COVID-19
COVID-19
test COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer du nasopharynx
http://www.em-consulte.com/article/184546
2008
false
false
false
EMconsulte
Paris
France
Cancer du nasopharynx
article de périodique
cancer
cancer
partie nasale du pharynx

---
Nous contacter.
20/09/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.