Libellé préféré : traitement de la douleur;

Ressource obsolète : false;

requete (CISMeF) : douleur.mt et thérapeutique.mt;

Synonyme CISMeF : traitements de la douleur; traitements contre la douleur; traitements pour la douleur; traitement contre la douleur; traitement pour la douleur; traitement douleur; traitements douleur;

Requête PubMed (proposée par CISMeF) : %22pain clinics%22[MH] OR %22pain management%22[MH] OR %22pain measurement%22[MH] OR %22pain perception%22[MH] OR %22pain%22[MH] AND %22disease management%22[MH] OR %22drug therapy%22[SH] OR %22extravasation of diagnostic and therapeutic materials%22[MH] OR %22mobile health units%22[MH] OR %22patient compliance%22[MH] OR %22pharmacy and therapeutics committee%22[MH] OR %22psychiatric somatic therapies%22[MH] OR %22psychotherapy%22[MH] OR %22root canal therapy%22[MH] OR %22therapeutic equipoise%22[MH] OR %22therapeutic equivalency%22[MH] OR %22therapeutic misconception%22[MH] OR %22therapeutic use%22[SH] OR %22therapeutics%22[MH] OR %22therapy%22[SH] OR %22treatment outcome%22[MH]

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Aide décisionnelle simplifiée de PEER : options pour le traitement de la douleur neuropathique en première ligne
https://www.cfp.ca/content/67/5/e111
Cette aide décisionnelle s’adresse aux cliniciens aux fins de discussion avec les patients sur les options thérapeutiques contre la douleur neuropathique. Elle découle de notre revue systématique d’accompagnement d’études avec répartition aléatoire et contrôlées (e131)1. Les données sur l’efficacité ont été générées à partir d’études avec répartition aléatoire et contrôlées ayant comparé le traitement actif à un traitement témoin. Les données se concentrent sur la proportion de patients ayant obtenu une réduction cliniquement pertinente de la douleur, généralement définie comme une réduction d’au moins 30 % de la douleur.
2021
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
article de périodique
douleur après traitement
Douleur
Neuropathie
affection du système nerveux périphérique
Informatique en nuage
traitement de la douleur
névralgie
douleur

---
N2-AUTOINDEXEE
Administration continue d'un anesthésique local autour de la plaie pour traiter la douleur après une chirurgie intestinale avec incision verticale de l'abdomen
https://www.cochrane.org/fr/CD012310/SYMPT_administration-continue-dun-anesthesique-local-autour-de-la-plaie-pour-traiter-la-douleur-apres-une
Contexte Les personnes atteintes d'une maladie intestinale peuvent être traitées par chirurgie pour enlever une partie de l'intestin (résection colorectale). Une longue incision verticale dans l'abdomen (laparotomie médiane) est souvent nécessaire. La récupération après ce type de chirurgie peut être lente et douloureuse. L'injection continue d'un anesthésique local (engourdissant une zone spécifique du corps, par exemple autour de la plaie) pourrait réduire la douleur après ce type de chirurgie. L'anesthésie locale pourrait également réduire la quantité d'analgésiques morphiniques nécessaires et les effets secondaires liés à ces médicaments. Cela pourrait signifier un temps de récupération plus court pour le patient et une sortie plus rapide de l'hôpital.
2020
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Plaie
incisive
persistant
douleur après traitement
Administration locale
administration par voie topique
Anesthésie locale
chirurgie générale
traitement de la douleur
douleur abdominale
anesthésiques locaux
anesthésique local
Abdomen
intestins
administration locale
administration locale
Douleur
Chirurgie
incision de l'intestin
Anesthésie
Abdomen
intervention chirurgicale
plaie
anesthésie locale
douleur
abdomen

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitements pharmacologiques et non pharmacologiques de la douleur neuropathique : une synthèse des recommandations françaises
https://dea.revuesonline.com/articles/lvdea/abs/2020/02/lvdea_2020_sprdoul000672/lvdea_2020_sprdoul000672.html
Les douleurs neuropathiques (DN) restent très difficiles à soulager. Plusieurs recommandations ont été proposées au cours de ces dernières années, mais aucune n’a pris en compte à ce jour l’ensemble des approches thérapeutiques disponibles. Nous avons réalisé une revue systématique portant sur toutes les études concernant le traitement des DN périphériques et centrales de l’adulte et de l’enfant, publiées jusqu’en janvier 2018 et avons évalué la qualité des études et le niveau de preuve des traitements au moyen du système GRADE. Les principaux critères d’inclusion étaient l’existence d’une DN chronique ( 3 mois), une méthodologie contrôlée et randomisée, un suivi supérieur ou égal à trois semaines, un nombre de patients supérieur ou égal à dix par groupe et une évaluation en double insu pour les traitements pharmacologiques. Sur la base du GRADE, nous recommandons en première intention les antidépresseurs inhibiteurs mixtes de recapture des monoamines (duloxétine et venlafaxine), les antidépresseurs tricycliques, la gabapentine pour toute DN, et les emplâtres de lidocaïne 5 % et la stimulation électrique transcutanée pour les DN périphériques localisées. Nous recommandons en deuxième intention la prégabaline, le tramadol (avec les précautions d’emploi afférentes aux opioïdes) et certaines associations pharmacologiques (antidépresseurs et gabapentine ou prégabaline) pour toute DN, et les patchs de haute concentration de capsaïcine (8 %) et la toxine botulique de type A (en milieu spécialisé) pour les DN périphériques localisées. Nous recommandons en troisième intention la stimulation magnétique transcrânienne répétitive à haute fréquence du cortex moteur (en milieu spécialisé) et les opioïdes forts (en l’absence d’alternative et en respectant les précautions d’emploi afférentes aux opioïdes) pour toute douleur neuropathique, et la stimulation médullaire pour les douleurs radiculaires chroniques postchirurgicales et la polyneuropathie diabétique douloureuse. La psychothérapie (thérapie cognitivocomportementale et thérapie de pleine conscience) peut être recommandée en deuxième intention en association avec les traitements précédents.
2020
RevuesOnline
France
recommandation professionnelle
Douleur
directives de santé publique
ostéosynthèse
traitement de la douleur
Neuropathie
pharmacologiste
névralgie
affection du système nerveux périphérique
Pharmacologie
traitement médicamenteux
douleur après traitement
douleur
pharmacologie

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitements pour les personnes souffrant de syndrome de douleur vésicale
https://www.cochrane.org/fr/CD013325/INCONT_traitements-pour-les-personnes-souffrant-de-syndrome-de-douleur-vesicale
Qu'est-ce que le syndrome de douleur vésicale ? Le syndrome de douleur vésicale (SDV), également appelé syndrome de la vessie douloureuse ou cystite interstitielle, est une affection douloureuse à long terme affectant la vessie. Le terme « syndrome » fait référence à un ensemble de symptômes. Chez les personnes atteintes de SDV, les symptômes sont les suivants : douleur intense dans le bassin (ressentie sous le nombril) ; fortes envies soudaines d'uriner ; besoin d'uriner plus souvent que d'habitude ; et réveil plusieurs fois pendant la nuit pour uriner. Le SDV est plus fréquent chez les femmes. Nous ne connaissons pas la cause ni comment le guérir. Les symptômes vont et viennent parfois par phases. Le SDV pourrait avoir des répercussions importantes sur le mode de vie, le travail, la santé émotionnelle et les relations.
2020
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
personnes
Processus du bouc émissaire
traitement de la douleur
Douleur
Personna +
douleur de la vessie
douleur après traitement
douleur

---
N3-AUTOINDEXEE
Renoncement aux soins pour raisons financières et douleur chronique: une étude épidémiologique prospective parmi les patients hospitalisés au centre d'évaluation et de traitement de la douleur du CHU de Nantes
http://www.sudoc.fr/24242547X
Introduction : Le niveau de renoncement aux soins pour raisons financières figure parmi les indicateurs d'évaluation et de suivi des performances du système de santé et d'assurance maladie. Selon l'ESPS de 2012, 26% des français déclaraient avoir renoncé à des soins au cours des 12 derniers mois. La douleur chronique toucherait 8 millions de personnes en France et représente aujourd'hui un réel enjeu de santé publique. Le renoncement aux soins pour raisons financières a été relativement peu étudié parmi les patients douloureux chroniques. Le but de notre étude était d'évaluer la prévalence du renoncement aux soins pour raisons financières parmi les patients hospitalisés au Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) du CHU de Nantes. Matériel et Méthodes : Une étude épidémiologique, prospective, monocentrique a été menée auprès des patients hospitalisés au CETD du CHU de Nantes entre le 1er avril et le 16 juillet 2019, par le biais d'un questionnaire anonymisé. 121 patients ont été contactés par téléphone et 108 patients ont été sollicités pendant leur hospitalisation pour participer à l'étude. Le score EPICES permettait d'évaluer le niveau de précarité de chaque patient. Les comparaisons univariées ont été réalisées à l'aide de tests du ?² et du test exact de Ficher. L'analyse multivariée reposait sur un modèle de régression logistique. Résultats : 162 patients ont été inclus dans cette étude, dont 98 en hospitalisation et 64 contactés par téléphone. Le motif principal de prise en charge étaient des douleurs neuropathiques (51,9%). 46.8% des patients inclus étaient considérés en situation de précarité selon le score EPICES. 43,8% des participants ont déclaré avoir renoncé à des soins au cours des 12 derniers mois et 41.4% avoir renoncé à des soins pour raisons financières. Les thérapies psychocorporelles étaient les soins auxquels les patients avaient le plus renoncé. D'après l'analyse univariée, le sexe, l'âge, la situation professionnelle, le type de complémentaire santé, le niveau de précarité, la prise en charge au titre d'une ALD et le type de pathologie à l'origine du syndrome douloureux étaient reliés de façon significative au renoncement aux soins pour raisons financières (p 0,05). L'analyse multivariée a montré que les femmes renonçaient davantage que les hommes (OR 0,2 IC95% [0.08-0.61]), que les patients âgés de plus de 65 ans renonçaient moins que les autres (OR 0.12 IC95% [0.02-0.79]) et que la prise en charge en ALD exonérante est un facteur protecteur du renoncement aux soins pour raisons financières (OR 0.4 ; IC95% [0.16 -0.99]). L'analyse multivariée suggérait aussi que les patients précaires renonçaient davantage que les autres (OR 5.2, IC95% [2.0 - 13.5]), de même que les patients pris en charge pour des céphalées (OR 10,7 IC95% [2.7-43.1]) et ceux souffrant d'un syndrome fibromyalgique (OR 4,82 IC95% [1.5-15.3]) Discussion : Notre étude montre une prévalence du renoncement aux soins pour raisons financières plus élevée qu'en population générale. Ces résultats suggèrent non seulement une meilleure prise en compte des contraintes socio-économiques des patients par les professionnels de santé mais également de s'intéresser au lien possiblement étroit entre le niveau de précarité et douleur chronique.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
traitement de la douleur
Epidémiologie
Douleur
a comme patient
Prospectives
Epidémiologie
hôpitaux universitaires
Centre
Epidémiologie
mesure de la douleur
Epidémiologie
études d'évaluation comme sujet
Études d'évaluation
études prospectives
Soins
hospitalisation
Abandon des soins par les patients
douleur après traitement
Epidémiologie
évaluation prospective
pensée
central
Études épidémiologiques
patients hospitalisés
douleur
études d'évaluation
soins
études épidémiologiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Accès aux traitements de la douleur après un diagnostic de cancer
http://www.theses.fr/2019AIXM0563
La douleur est un problème majeur chez les personnes diagnostiquées d’un cancer. Elle est souvent sous-déclarée, sous-évaluée et sous-traitée. Cette thèse vise, à travers deux approches quantitative et qualitative, à enrichir le corpus de connaissances sur la problématique du sous-traitement de la douleur chez les personnes atteintes d’un cancer et à explorer le rôle des déterminants sociaux et médicaux dans l’accès aux opioïdes. Les résultats montrent une prévalence de la douleur toujours élevée, même 5 ans après un diagnostic, sans doute en raison d’un sous-traitement par les opioïdes. Ils montrent aussi des associations significatives entre le profil sociodémographique et médical des patients et l’accès aux opioïdes et aux soins palliatifs. Nos résultats suggèrent donc la nécessité de prendre en compte le caractère complexe et multidimensionnel de la douleur ainsi que le profil des patients afin d’assurer une prise en charge globale, multidisciplinaire et équitable.
2019
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Douleur
Cancer
douleur après traitement
douleur cancéreuse
traitement de la douleur
diagnostic
Cancer
aucun diagnostic
cancer
tumeur maligne, sai
douleur
tumeurs

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitement de la douleur par les médicaments opioïdes : rôle du pharmacien dans des cas d'addiction et lors de sevrage
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02417882
L’addiction est aussi ancienne que l’histoire des Hommes. Son existence a toujours été et ses facettes effrayantes, que nous connaissons tous, aussi. L’humain est un être de vulnérabilité et ce trait explique que l’addiction ait pu s’immiscer en lui. Elle est un phénomène insidieux et souvent imprévu, qui une fois installée chez sa victime demandera un grand contrôle psychique et physique pour s’en défaire. Malheureusement, l’addiction n’est pas seulement induite par des drogues « dures » ou des comportements tels que l’addiction aux jeux d’argent, au sexe… des médicaments peuvent être aussi en cause. C’est le cas des antalgiques opioïdes utilisés dans le cadre de traitement de la douleur, qui, à ce jour, déclenchent un problème sanitaire de taille en France. Cette thèse a pour objet de présenter ces médicaments, de renseigner leur place au sein du traitement de la douleur, ainsi que d’exposer leurs grands effets indésirables addictologiques que sont le mésusage, la dépendance, le syndrome de sevrage et le surdosage aux opioïdes de prescription. Elle indique également quelles pourraient être les mesures futures à adopter pour éviter leur survenue. Un autre aspect de ce travail est de mettre en lumière le rôle du pharmacien d’officine dans la prise en charge thérapeutique des patients consommant des antalgiques opioïdes afin d’éviter la survenue des effets indésirables, cités précédemment, et de minimiser la progression de la crise sanitaire aux opioïdes qui en découle.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
toxicomanie
pharmacien
addictions
douleur après traitement
rôle
sevrage
pharmaciens
traitement médicamenteux
Comportement toxicomaniaque
médicament
Douleur
analgésiques morphiniques
agoniste des opiacés
Addiction
sevrage
Opioïdes
traitement de la douleur
Médicaments
douleur

---
N3-AUTOINDEXEE
Le médecin généraliste face à la douleur aiguë des patients sous traitement de substitution aux opiacés : état des lieux des représentations, des ressentis et des pratiques dans les Alpes-Maritimes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02315615
Introduction : le traitement de la douleur aiguë nociceptive des patients sous traitement de substitution aux opiacés (TSO) est complexe en raison de préjugés et d’une physiologie particulière de la douleur chez ces patients. L’absence de recommandations clairement établies sur ce sujet accentue cette difficile prise en charge. L’objectif était d’étudier les représentations, les ressentis et les pratiques des médecins sur ce sujet. Méthode : cette étude descriptive transversale a été menée auprès des médecins généralistes exerçant dans les Alpes-Maritimes et recevant des patients sous TSO. Ils ont été tirés au sort et interrogés entre octobre 2017 et janvier 2018 via un questionnaire en ligne. Résultats : sur les 42 médecins inclus dans l’étude, 60% ont exprimé une gêne face à la plainte douloureuse des patients sous TSO et 81% avaient des préjugés les rendant réticents à la prescription d’antalgiques opiacés. Les pratiques d’analgésie étaient disparates selon l’intensité de la douleur et le type de TSO prescrit. Face à une douleur modérée, 28% à 32% des médecins avaient des pratiques permettant une analgésie optimale. En cas de douleur intense, alors que 24% des médecins avaient des pratiques permettant une analgésie optimale des patients sous méthadone, chez les patients sous buprénorphine ils n’étaient que 5%. Seuls 18% à 32% des médecins ont modulé le TSO pour prendre en charge la douleur. Quelque soit le TSO, le fait d’être plus fréquemment confronté à ces patients a aidé à l’optimisation de la prise en charge (p 0,05). Conclusion : pour apporter aisance et assurance aux médecins dans ce domaine et ainsi optimiser l’analgésie des patients sous TSO, il est important de les former à cette problématique mais aussi de renforcer l’approche pluridisciplinaire.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
douleur aigüe
traitement de substitution aux opiacés
douleur de la face
Pratique
Algie faciale
patients
Médecins
a comme patient
traitement de la douleur
algie faciale
traitement général
Face
médecins généralistes
douleur après traitement
médecine générale
Fonctionnaires
face

---
N3-AUTOINDEXEE
La restructuration des Centres d’Evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) à l’ère du passage à l’ambulatoire : état des lieux, analyses et perspectives
http://pepite.univ-lille2.fr/notice/view/UDSL2-workflow-10135
Etant perçue comme un moyen d’améliorer l’efficience des établissements de santé, l’hospitalisation ambulatoire est de plus en plus encouragée au niveau national, avec deux enjeux principaux, l’un médical, l’autre économique. Cette prise en charge génère en effet un double intérêt, à travers la diminution des durées de séjour, qui permet l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins par la réduction des infections nosocomiales, une organisation optimisée de l’activité ainsi qu’une diminution des coûts associés à la prise en charge médicale pour les établissements et donc pour l’assurance maladie. Certains CETD ont déjà fait le choix de passer au tout ambulatoire tandis que d’autres conservent des lits d’hospitalisation conventionnelle. A l’heure où la circulaire frontière a énormément fait débat, j’ai souhaité faire un état des lieux de l’hospitalisation ambulatoire des CETD de France. A cette fin, une enquête prospective en ligne, a été réalisée. Elle a débuté le 16 mai 2017 et a été diffusée à l’ensemble des CETD
2017
false
false
false
PEPITE - Panorama des productions universitaires - Université Lille 2 Droit et Santé
France
français
thèse ou mémoire
réduction du personnel
Centre
mesure de la douleur
douleur après traitement
traitement de la douleur
transitoire
centres antidouleur
central
Traités
Douleur
études d'évaluation comme sujet
coopération internationale
douleur

---
N3-AUTOINDEXEE
Les traitements locaux des douleurs dento-alvéolaires persistantes : revue de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03087244
Objectif : L’intérêt de cette revue de la littérature est de recenser l’ensemble des données acquises de la science sur les traitements locaux des douleurs dento-alvéolaires persistantes (DDAP). Méthode : Les sources utilisées dans cette recherche sont PubMed et ClinicalTrial.gov. Résultats : La qualité et la quantité des études est très faible (19 études dont deux études contrôlées randomisées). Les traitements étudiés sont très variés (anesthésiques locaux, capsaïcine, chirurgie, stimulation nerveuse transcutanée, laser, orthèse, toxine botulique) et les protocoles sont très hétérogènes rendant impossible la réalisation d’une méta-analyse. Cependant, les anesthésiques locaux et la capsaïcine semblent diminuer les DDAP, de manière partielle ou totale, chez une partie des patients. Conclusion : Le recours aux thérapeutiques locales semble intéressant pour les patients présentant une altération du système nerveux périphérique de par l’absence des effets indésirables provoqués habituellement par les traitements systémiques. Des études contrôlées randomisées sont nécessaires pour déterminer quels sont les traitements locaux efficaces pour prendre en charge les patients présentant des DDAP.
2017
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
alvéolite
traitement de la douleur
Douleur alvéolaire
littérature de revue comme sujet
douleur après traitement
administration par voie topique
Littérature

---
N3-AUTOINDEXEE
Place de l'oxycodone dans le traitement de la douleur du patient polymorbide
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/pharmacologie_et_toxicologie_cliniques/documents/cappinfo62.pdf
2013
CAPP-Info
Suisse
article de périodique
traitement de la douleur
patients
OXYCODONE
a comme patient
oxycodone
douleur après traitement
douleur
Multimorbidité
Oxycodone

---
Nous contacter.
02/08/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.