Libellé préféré : sclérose en plaques;

Synonyme SNOMED : sclérose multiloculaire; sclérose multiple;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Recommandations vaccinales anti-COVID – 27 août 2021
Sclérose en Plaques
https://sfsep.org/recommandations-vaccinales-anti-covid-27-aout-2021/
La stratégie vaccinale intègre des recommandations concernant les patients atteints de SEP et NMOSD : Pour les 50-74 ans inclus: la sclérose en plaques fait partie des comorbidités ouvrant droit à la vaccination. Sont également prioritaires les personnes présentant des pathologies à haut risque de forme grave de l’infection, quel que soit leur âge : Patients atteints de sclérose en plaques ou de rhumatismes inflammatoires chroniques ET sous traitement anti-CD20 Maladies auto-immunes systémiques rares (dont maladies du spectre de la neuromyélite optique) dans les cas suivants Patients sous corticothérapie à forte dose de manière prolongée Patients recevant ou qui vont recevoir des immunosuppresseurs ou du rituximab
2021
false
false
false
SFSEP - Société Francophone de la Sclérose En Plaques
France
recommandation de santé publique
sclérose en plaques
directives de santé publique
Sclérose en plaques
sclérose en plaque
sclérose en plaques

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections et Sclérose En Plaques
https://sfsep.org/wp-content/uploads/2021/05/SFSEP-Infections_et_SEP-reco_mai-2021.pdf
2021
SFSEP - Société Francophone de la Sclérose En Plaques
France
information scientifique et technique
Sclérose en plaques
maladie infectieuse
sclérose en plaques
sclérose en plaques
Infection
infections
sclérose en plaque

---
N3-AUTOINDEXEE
Sclérose en plaque (SEP)
http://www.mongeneraliste.be/maladies/sclerose-en-plaque
2021
mongeneraliste.be - Société Scientifique de Médecine Générale
Belgique
information patient et grand public
Sclérose en plaques
sclérose en plaque
sclérose en plaques
sclérose en plaques

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact du deuxième confinement induit par la pandémie de SARS-CoV2 sur la pratique d'une activité physique chez des patients atteints de pathologies neurologiques chroniques (maladie de Parkinson et sclérose en plaques): étude PhysiCOVID 2
https://publication-theses.unistra.fr/public/theses_exercice/MED/2021/2021_FRANVEL_Catherine.pdf
En France, le nombre de cas de patients atteints de COVID 19 n’a pas arrêté d’augmenter et un second confinement est imposé aux français le 29 octobre. Cette situation sans précédent a un impact sur le quotidien de toute la population. Les déplacements et interactions sociales ou professionnelles non essentielles sont suspendus. Les conséquences attendues sont une sédentarité plus importante et une diminution de l’activité physique. Or celle-ci est reconnue comme efficace dans la prise en charge des pathologies chroniques et plus particulièrement pour les pathologies neurologiques. Le risque lié à la diminution d’une activité physique semble d’autant plus important chez ces sujets. L’étude multicentrique PhysiCOVID2 a pour objectif d’évaluer l’évolution du niveau d’activité physique induite par le second confinement et son retentissement sur l’anxiété et la dépression chez des patients atteints de pathologie chronique et chez les sujets sains sportifs. Les sujets de cette études PHYSICODI 2 ont tous été inclus dans l’étude précédente PHYSICOVID 1 qui portait sur le premier confinement. Ce travail met en avant les résultats des patients atteints de pathologies neurologiques chronique (Maladie de Parkinson et Sclérose en plaques). Les sujets ont répondu à des auto-questionnaires en ligne au cours du deuxième confinement via une plateforme informatique sécurisée de gestion de données de santé. 397 sujets ont été inclus dont 212 à Strasbourg : 106 sportifs et 106 patients dont 45 atteints de pathologies neurologiques. La plupart des patients atteints de pathologie neurologique chronique ont maintenu une activité physique pendant le confinement, majoritairement ils pratiquaient seul. Les patients atteints de sclérose en plaques ont pour la plupart maintenu leur activité seul mais n’en n’ont pas initié alors que les malades de Parkinson ont d’avantage initié une pratique en autonomie lors du deuxième confinement. Une grande partie de l’activité physique encadrée a été suspendue pendant le confinement. Or la kinésithérapie constitue un moyen thérapeutique à part entière chez ces patients. Malgré le développement des nouvelles technologies et le maintien de l’ouverture des cabinets au second confinement, une très faible proportion de patient a introduit une activité en distanciel pendant ce confinement. Le confinement semble avoir eu un réel impact sur l’état psychique chez tous les patients neurologiques. La symptomatologie anxio-dépressive est présente chez la moitié des patients. Le retentissement observé sur le niveau d’activité physique suggère l’importance d’un accompagnement chez les patients pour lesquels l’activité physique constitue un arsenal thérapeutique à part entière. Les modalités d’accompagnement par le kinésithérapeute et/ou l’éducateur sportif au cours de situation similaires restent des pistes d’amélioration pour limiter la baisse du niveau d’activité physique
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
COVID-19
Pathologie
Neurologie
maladie chronique
sclérose en plaque
confinement de risques biologiques
PATHOLOGIE
Pathologie
pratiquant une activité physique
Maladie de Parkinson
maladie de Parkinson
Pathologie
Pathologie
maladie chronique
Neurologie
Pathologie
Pratique
Pathologie
Pathologie
Maladies
exercice physique
Physique
maladie de parkinson
sclérose en plaques
Pathologie
maladie
syndrome respiratoire aigu sévère
Sclérose en plaques
a comme patient
Maladie chronique
sclérose en plaques
patients
pandémies
Physique
Malade chronique
collecte de données

---
N2-AUTOINDEXEE
Le changement de traitement dans la sclérose en plaques
https://sfsep.org/le-changement-de-traitement-dans-la-sclerose-en-plaques/
Depuis plus de 20 ans, le nombre de traitements de fond disponible pour la SEP est en grande expansion, amenant à réaliser de plus en plus fréquemment des changements de traitements. Cette problématique encore peu étudiée est pourtant cruciale en pratique quotidienne, car à double tranchant : d’une part à cause du risque de réactivation de la maladie et d’autre part à cause du risque d’effets indésirables par effet cumulatif des traitements. Ainsi, la Société Francophone de la Sclérose en Plaques a décidé de rédiger des recommandations via un consensus formalisé d’experts. Les résultats ont été présentés en mai 2021 lors des eJNLF 2021 et bientôt disponible dans le journal Multiple Sclerosis and Related Disorders.
2021
SFSEP - Société Francophone de la Sclérose En Plaques
France
information scientifique et technique
sclérose en plaque
Sclérose en plaques
changeant
sclérose en plaques
sclérose en plaques

---
N2-AUTOINDEXEE
Conseils généraux sur la COVID-19 pour les personnes atteintes de Sclérose en Plaques
https://www.arsep.org/library/media/other/manifestations/2021/Covid/Recommandations-COVID-19-ARSEP-MSIF-13-Janvier-2021.pdf
La COVID-19 est une nouvelle maladie qui peut affecter vos poumons, vos voies respiratoires et d'autres organes. Elle est causée par un nouveau coronavirus (appelé SARS-CoV-2) qui s'est propagé dans le monde entier. Les conseils ci-dessous ont été élaborés par des cliniciens de la SEP * et des chercheurs. Ils sont basés sur les preuves scientifiques concernant la manière dont la COVID-19 affecte les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) et sur l'opinion des experts. Ces conseils seront examinés et mis à jour au fur et à mesure que de nouvelles connaissances sur la COVID-19 et le SRAS-CoV-2 seront disponibles.
2021
France
COVID-19
information patient et grand public
COVID-19
Assistance
sclérose en plaques
Sclérose en plaques
personnes
sclérodermie systémique
Conseil Général
maladie
Personna +
sclérose en plaques
sclérose en plaque
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Déterminants socio-économiques et sclérose en plaques : Influence sur l'évolution et la prise en charge thérapeutique
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02534988
L’objectif de la thèse était d’étudier l’influence des déterminants socio-économiques dans l’évolution et la prise en charge thérapeutique de la Sclérose en Plaques (SEP). Dans une 1ère partie, nous avons réalisé une revue de la littérature afin d’identifier l’association entre les déterminants socio-économiques et risque de développer une SEP. Les études les plus récentes, de bon niveau méthodologique, sur de grandes cohortes de patients mettent en avant qu’un faible niveau socio-économique serait associé à un risque plus élevé de développer une SEP. Dans une 2ème partie, nous avons étudié l’influence des déterminants socio-économiques sur le risque d’atteindre des niveaux de handicap modérés (EDSS 4) et sévères (EDSS 6) chez des patients atteints de SEP récurrente-rémittente (SEP-RR) et secondairement progressive (SEP-SP), inclus dans les bases de données de 3 centres expert SEP de l’Observatoire Français de la SEP (OFSEP), Caen, Rouen et Lille (N 3641). Comme indicateur du niveau socio-économique, nous avons utilisé l’EDI, un indice agrégé et écologique de défavorisation socio-économique. Le risque d’atteindre un EDSS 4 ou un EDSS 6 était significativement plus important chez les patients les plus défavorisés socio-économiquement (EDI-quintile 5) que chez les patients les plus favorisés (EDI-quintile 1) ; Hazard Ratio ajusté HRa 1.37 [1.15-1.64] pour le risque d’atteindre un EDSS 4 et HRa 1.42 [1.13-1.75] celui d’atteindre un EDSS 6.Enfin, dans une 3ème partie, nous avons étudié l’influence des déterminants socio-économiques approchés par l’EDI sur la prise en charge thérapeutique et plus spécifiquement l’accès aux traitements de fond (DMT), en prenant en considération l’accès au 1er DMT des patients SEP-RR et -SP inclus dans les bases de données des 3 mêmes centres de l'OFCE (N 3293) puis l’accès aux DMT de 2nde ligne (Cyclophosphamide, Mitoxantrone, Natalizumab, et Fingolimod) des patients SEP-RR de la base de donnée régionale de la Normandie Occidentale (N 733). D’après nos résultats il semble que les déterminants socio-économiques n’influencent pas l’accès aux 1er DMT. Cependant nous avons montré une influence des déterminants socio-économiques sur l’accès aux DMT de 2nde ligne. En effet, partir de 5 ans d’exposition à un 1er DMT, la probabilité de recevoir un DM de 2nde ligne est 3 fois plus élevée pour les patients socio-économiquement les plus favorisés (EDI-quintile 1) comparé aux patients avec des EDI plus élevés (EDI-quintiles 2 à 5) HRa 3.14 [1.72-5.72]. Nous avons mis en évidence que les déterminants socio-économiques influençant plusieurs moments clefs de l’évolution de la maladie et de la prise en charge thérapeutiques des patients SEP. Ces observations devraient encourager les neurologues et les équipes paramédicales à prendre des dispositions afin d’améliorer la prise en charge des patients socio-économiquement vulnérables en cherchant à réduire l’impact de ces inégalités sociales de santé (ISS) sur l’évolution de la SEP et l’accès aux soins.
2020
TEL - Thèses en ligne
France
thèse ou mémoire
Economie
Thérapeutiques
prise en charge personnalisée du patient
Sclérose en plaques
Economie
sclérose en plaque
Économie
sclérose en plaques
Thérapeutique
économies
sclérose en plaques
Thérapeutique
économie
thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Sclérose en plaques et COVID-19
https://sfsep.org/recommandations-sep-et-covid/
Ce qu’il faut retenir La SEP ne représente pas en elle-même un risque de développer une forme sévère de COVID-19 mais l’âge avancé, le handicap important et les facteurs de risques associés (pathologies cardiaques, diabète, obésité) sont associés à des formes plus sévères de COVID-19. Les immunomodulateurs semblent montrer une tendance à la protection vis-à-vis d’un COVID sévère (cf Etude C. Louapre –« Données issues du registre français »). Les anti-CD-20 pourraient augmenter le risque de développer une forme sévère de COVID-19, mais sans augmentation du risque de décès (cf études S. Simpson-Yap et E Hughes – « Données issues du registre international » et « Données issues de la pharmacovigilance de l’ocrélizumab »). Si vous prenez un anti-CD20 (ocrélizumab ou rituximab) Vous devez respecter au maximum les gestes barrière (masque, distanciation sociale, lavage des mains). Le rapport bénéfice / risque de la poursuite du traitement par anti-CD20 sera réévaluer lors de la prochaine hospitalisation. Mais vous ne devez en aucun cas interrompre votre traitement sans un avis médical. La poursuite du traitement par antiCD20 doit être évaluée au niveau individuel. Les conseils ci-dessus ont été rédigés par les neurologues du Conseil Médico-Scientifique (CMS) et du Comité Inter-Régional Médical (CIRMA) de la Fondation ARSEP ; des Centres de Ressource et de Compétence SEP (CRC-SEP) ; du Conseil d’Administration de la Société Francophone de la SEP (SF-SEP) ; de la Ligue Française contre la SEP (LFSEP) ; du Centre de Référence des Maladies Inflammatoires Rares du Cerveau Et de la Moelle (MIRCEM)
2020
SFSEP - Société Francophone de la Sclérose En Plaques
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation pour la pratique clinique
sclérose en plaques
sclérose en plaque
sclérose en plaques
Sclérose en plaques
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets et conséquences du confinement lié à la pandémie de COVID-19 sur l’activité physique chez des patients atteints de pathologies neurologiques chroniques (Sclérose en plaques, Maladie de Parkinson et Fibromyalgie): Étude PhysiCOVID
http://www.sudoc.fr/250023814
En France, le confinement imposé par la pandémie de COVID-19 a été maintenu pendant 55 jours consécutifs. Cette situation sans précédent a eu un impact sur le quotidien de toute la population. Tous déplacements et interactions sociales ou professionnelles non essentielles étaient suspendues. Les conséquences attendues sont une sédentarité plus importante et une diminution de l’activité physique. L’activité physique est reconnue comme efficace dans la prise en charge des pathologies chroniques dont les pathologies neurologiques. Le risque lié à la diminution du niveau d’activité physique semble d’autant plus important chez ces sujets. L’étude multicentrique PhysiCOVID a pour objectif d’évaluer l’évolution du niveau d’activité physique induite par le confinement et son retentissement sur l’état psychique, le sommeil et l’alimentation chez des patients présentant une pathologie chronique et chez les sujets sains sportifs. Les patients atteints de pathologies chroniques recrutés étaient préalablement suivi dans des programmes de Sport-Santé. Ce travail porte plus particulièrement sur les résultats chez les patients atteints de pathologies neurologiques (Maladie de Parkinson, Sclérose en plaques, Fibromyalgie). Les sujets ont été évalués sur entretien téléphonique par un médecin puis par des auto-questionnaires validés réalisés au décours immédiat du confinement via une plateforme informatique sécurisée de gestion de données de santé. 499 sujets ont été inclus dont 251 à Strasbourg : 123 sportifs et 128 patients dont 65 atteints de pathologies neurologiques. La plupart des sportifs ont maintenu une activité physique pendant et après le confinement. Leur nombre moyen de séance d’activité physique hebdomadaire a augmenté au cours du confinement. Chez les patients neurologiques quasiment toute activité physique encadrée dont la kinésithérapie a été suspendue pendant le confinement. Or la kinésithérapie constituait l’un des modes de pratique majeur chez ces patients. Malgré le développement des nouvelles technologies, une infime proportion de patient a bénéficié d’activité physique encadrée en distanciel pendant le confinement. La proportion de patients atteint de maladie de Parkinson s’entrainant seul a augmenté au cours du confinement. Au contraire, le nombre de patients atteints de Sclérose en plaques et Fibromyalgie pratiquant une activité physique seul pendant le confinement à diminué. Le niveau d’activité physique après confinement est plus bas qu’avant confinement chez tous les patients neurologiques. Le confinement semble avoir eu un impact négatif sur le sommeil et l’état psychique chez tous les patients neurologiques ce qui n’est pas constaté chez les sportifs. Les patients ayant maintenu une activité physique pendant le confinement ont tendance à présenter moins de symptômes de dépression. Le retentissement observé sur le niveau d’activité physique suggère l’importance d’un accompagnement à la reprise chez les patients pour lesquels l’activité physique fait partie intégrante de la prise en charge médicale. Les modalités de poursuite de l’accompagnement par le kinésithérapeute et/ou l’éducateur sportif au cours de situation similaires restent des pistes d’amélioration pour limiter la baisse du niveau d’activité physique.
2020
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
thèse ou mémoire
collecte de données
maladie chronique
sclérose en plaque
sclérose en plaques
Neurologie
Fibromyalgie
Pathologie
Maladies
Pathologie
Pathologie
Pathologie
maladie de Parkinson
fibromyosite
Pathologie
PATHOLOGIE
Pathologie
Physique
Pathologie
Sclérose en plaques
Maladie de Parkinson
Maladie chronique
Malade chronique
fibromyalgie
exercice physique
Neurologie
confinement de risques biologiques
sclérose en plaques
Pathologie
pandémies
maladie de parkinson
Physique
maladie chronique
a comme patient
patients
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations SEP/NMOSD et vaccins anti-COVID19
Sclérose en Plaques / maladie du spectre de la neuromyélite optique
https://sfsep.org/recommandations-sep-nmosd-et-vaccins-anti-covid19/
La COVID-19 est une maladie liée à l’infection par le virus SARS-COV-2. Sa présentation clinique est très variable, allant de formes asymptomatiques à des cas graves, conduisant à des hospitalisations, admissions en soins intensifs ou en réanimation et des décès ou encore des formes prolongées appelées COVID long. En France, au 9 décembre 2020, il y a eu 2 324 216 cas confirmés COVID-19 et 56 648 décès dont 39 035 à l’hôpital. Les connaissances évoluent constamment, que ce soit sur la COVID-19, ses facteurs de gravité ou les vaccins. Certaines données présentées ci-dessous peuvent donc être amenées à évoluer au cours des prochaines semaines et mois. Des mises à jour seront publiées régulièrement.
2020
false
false
false
SFSEP - Société Francophone de la Sclérose En Plaques
France
infections à coronavirus
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
vaccins antiviraux
sclérose en plaques
France
vaccination de masse
pandémies
recommandation professionnelle
vaccine
vaccins
Vaccine
directives de santé publique
Sclérose en plaques
sclérose en plaque
vaccination; médication préventive
Maladie
neuromyélite optique
neuromyélite optique aiguë
vaccination
maladie
Neuromyélite optique
Maladies
Optique
Vaccins
vaccination
sclérose en plaques
vaccin
maladie
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Effet indésirable d'un traitement de la sclérose en plaques non basé sur l’évidence
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2020.08365
Dans nos régions, la dose journalière maximale indiquée de vitamine D est de 100 µg/j ou 4 000 UI/j, et elle est également considérée comme sûre en cas de prise durant de nombreuses années. Des doses plus élevées peuvent s’avérer nécessaires chez les patients souffrant de malabsorption, mais elles requièrent des contrôles étroits afin d’éviter une toxicité.
2020
Forum Médical Suisse
Suisse
article de périodique
sclérose en plaque
sclérose en plaques
Sclérose en plaques
sclérose en plaques
base

---
N3-AUTOINDEXEE
Le « Core Stability », outil d’amélioration , des capacités d’équilibre de patients atteints de sclérose en plaques ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03118837
Le « Core Stability » est un outil utilisé aujourd'hui dans le domaine sportif afin d'améliorer la performance athlétique. Est-ce que cet outil est transposable dans notre clinique auprès de patients souffrant de troubles chroniques ? La sclérose en plaques, maladie chronique et auto-immune du système nerveux central conduit à de nombreux symptômes dont les troubles de l'équilibre. Peut-on appliquer cet outil qu’est le « Core stability » dans notre rééducation ?
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
patients
sclérose en plaques
sclérose en plaque
outil
aptitude
Sclérose en plaques
a comme patient
sclérose en plaques

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse du langage élaboré chez des patients atteints de sclérose en plaques
http://www.sudoc.fr/238395952
La sclérose en plaques est une affection chronique démyélinisante du système nerveux central survenant chez l’adulte jeune. Elle est responsable d’une grande variété de troubles : moteurs, sensitifs, mais aussi cognitifs. La présence de troubles cognitifs ainsi que la localisation des lésions dans la substance blanche sont des indicateurs permettant de soupçonner des troubles du langage élaboré dans cette pathologie. Le but de ce travail était d’analyser les compétences en langage élaboré de patients souffrant de sclérose en plaques. Nous avons donc fait passer le Test de Langage Elaboré (TLE) à 16 patients. L’analyse des résultats obtenus à ce test montrent qu’une majorité de patients obtient des résultats pathologiques à au moins l’une des épreuves. Les épreuves les plus fréquemment chutées sont celles qui évaluent les capacités lexico-sémantiques et syntaxiques. Un travail à plus grande échelle semble nécessaire pour généraliser ces résultats.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
a comme patient
langage
Langage
sclérose en plaque
langage
sclérose en plaques
patients
Sclérose en plaques
sclérose en plaques
Langage

---
N3-AUTOINDEXEE
Efficacité d’un programme mixte de ré-entraînement à l’effort et d’éducation thérapeutique sur la gestion de la fatigue dans la sclérose en plaques
http://www.sudoc.fr/235458260
INTRODUCTION - La fatigue est un problème majeur chez les patients SEP. Les résultats de la littérature ont montré une efficacité modérée de l’exercice physique sur ce symptôme et les programmes d’éducation thérapeutique ont prouvé leur intérêt sur la gestion de la fatigue. Un programme en milieu hospitalier de 2 semaines associant ces 2 types d’interventions a été créé en 2017. L’objectif était d’analyser l’efficacité de ce programme. MÉTHODES - Réalisation d’une étude monocentrique avant-après sur des patients SEP d’EDSS 6.5, présentant une fatigue gênante, ayant fait une évaluation avant et à 3 mois du programme. Ils étaient encouragés à instaurer une activité physique à la fin de celui-ci. Le critère principal était la mesure de sévérité de la fatigue par le score FSS et les critères secondaires étaient la distance de marche sur 6 minutes, le volume d’oxygène maximal (VO2max) sur une épreuve d’effort, l’échelle numérique de fatigue, l’échelle d’auto-efficacité de la fatigue liée à la SEP (MSFSE) et le niveau d’activité physique hebdomadaire. Le retentissement était évalué par les questionnaires EMIF-SEP et HAD. La GAS a été utilisée pour fixer des objectifs personnalisés. RÉSULTATS- Les données récupérées entre janvier 2017 et février 2019 ont été analysées chez 34 patients, d’âge moyen de 44 ans, et d’EDSS moyen à 3,3. La sévérité de la fatigue diminuait peu : de 5,09 1 avant à 4,58 1,48 après, (p 0,1) avec un impact stable. Le score MSFSE augmentait de 53,8 14,6 à 59,2 11,4. La distance moyenne de marche était améliorée de 395,56 111m à 423 123m, sans modification du VO2max. L’activité physique débutée en fin de programme a été maintenue à 3 mois chez 68% des patients non actifs en pré-inclusion. En moyenne, les objectifs attendus des patients ont été atteints (GAS à 0). CONCLUSION - Ce programme mixte court ne semble pas modifier la fatigue, mais les patients ont amélioré leurs capacités de marche, leur auto-efficacité dans la gestion de la fatigue et leur activité physique. Les aspects éducatifs du programme paraissent les plus bénéfiques à moyen terme
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
planification des soins du patient
prise en charge de la maladie
sclérose en plaques
Thérapeutiques
fatigue
sclérose en plaque
sclerose en plaque
effort
éducation du patient comme sujet
sclérose en plaques
Efficacité de programme
Thérapeutique
évaluation de programme
fatigue
Éducation
Sclérose en plaques
Thérapeutique
effort physique
programmes
éducation
thérapeutique

---
N3-AUTOINDEXEE
Intérêt des thérapies basées sur la musique dans la prise en charge rééducative des symptômes moteurs et non-moteurs des patients atteints de sclérose en plaques : une revue de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02320800
Il existe un intérêt grandissant concernant le recours aux techniques de musicothérapie (MT) dans la prise en charge rééducative de pathologies neurologiques (maladies de Parkinson et Alzheimer, lésions cérébrales acquises, démences). Les résultats fonctionnels dans ces indications semblent indiquer que la MT pourrait constituer une approche intéressante dans la prise en charge rééducative des patients atteints de sclérose en plaques (SEP). br MÉTHODE br Une revue de la littérature a été réalisée à partir des bases de données Pubmed, Cochrane Library, et Science Direct. La qualité méthodologique des études était évaluée à l’aide des échelles Modified Sacket Scale (MSS), PEDro et Modified Downs and Black Scale (MDBS). br RÉSULTATS br 13 articles ont été inclus, dont 11 essais contrôlés randomisés (ECR) et 2 essais contrôlés non-randomisés. 8 études présentaient un haut niveau de preuve selon l’échelle MSS. La qualité moyenne des études était “medium” au vu des échelles PEDro (5,91 1,22) et MDBS (17,77 3,03). Les résultats principaux de chaque étude ont été présentés sous forme de tableaux et détaillés en 2 grandes parties : actions sur les symptômes moteurs et sur les symptômes non-moteurs. br DISCUSSION br Les Stimulations Auditives Rythmiques améliorent les paramètres spatio-temporels de la marche et les techniques d’Entraînement Mnémotechniques Musicales sont efficaces dans la rééducation des troubles de la mémoire de travail. L’ensemble des techniques de MT active et passive améliorent les troubles thymiques et la qualité de vie des patients. Nous recommandons la réalisation d’un plus grand nombre d’ECR à grands effectifs concernant les différentes techniques de MT.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Sclérose en plaques
sclérose en plaques
gestion des soins aux patients
thérapie par la musique
symptôme
Symptôme
sclérose en plaques
patients
littérature de revue comme sujet
Littérature
réadaptation fonctionnelle
Musique
syndrome
a comme patient
musicothérapie
sclérose en plaque
musique

---
N3-AUTOINDEXEE
Sclérose en plaques : la maladie et les avancées thérapeutiques
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02459204
La sclérose en plaques est une maladie neurodégénérative chronique, inflammatoire et démyélinisante affectant le système nerveux central, où le système immunitaire est mis en cause. C’est la première cause de handicap non traumatique chez l’adulte. Plusieurs facteurs ont été mis en cause : le rôle joué par la génétique d’une part, l’influence de facteurs environnementaux de l’autre (tels que l’ensoleillement, la vitamine D, le tabagisme, l’EBV…). Il est également admis que le système immunitaire joue un rôle prépondérant dans le déclenchement de la maladie, chacun de ses acteurs ayant une influence plus ou moins importante. La recherche permet d’améliorer nos connaissances de cette maladie et donc d’orienter les recherches vers de nouvelles thérapeutiques, notamment pour la forme progressive pour laquelle les professionnels de santé restent assez démunis. Cette thèse fait donc un état des lieux des connaissances de la maladie : des facteurs et des mécanismes impliqués dans son déclenchement jusqu’aux dernières avancées thérapeutiques qui continuent d’améliorer sa prise en charge.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Maladie
maladie
sclérose en plaques
Maladies
Thérapeutiques
sclérose en plaque
sclérose en plaques
Thérapeutiques
Thérapeutique
Sclérose en plaques
maladie
thérapeutique

---
N3-AUTOINDEXEE
Sativex : revue de la littérature de 2007 à 2017 dans le traitement de la spasticité dans la sclérose en plaques, méta-analyse et revue d’études médico-économiques
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02140960
Contexte : Le cannabis thérapeutique fait l’objet en France de nombreuses controverses depuis plusieurs années. Bien qu’ayant bénéficié d’une AMM en France en janvier 2014, la commercialisation du Sativex reste en suspens pour un problème médico-économique. Objectifs : Évaluer l’efficacité du Sativex via une revue de la littérature, dans le traitement de la spasticité chez les patients atteints de SEP, lorsque les thérapeutiques utilisées présentent un bénéfice jugé insuffisant. Étudier le coût réel du traitement, dans une démarche d’économie de la santé. Méthode : Revue systématique de la littérature réalisée à partir des bases de données Pubmed, PsycINFO et The Cochrane Library d’octobre 2007 à octobre 2017. Les critères d’inclusion étaient : essais contrôlés randomisés comparant un traitement par Sativex versus placebo, rédigés en français ou en anglais. La méthodologie des études a été évaluée par la grille EPOC. Résultats : 4 essais sur 257 ont été retenus pour analyse. 3 avaient comme critère de jugement principal le changement d’EVS spasticité par rapport à l’EVS de base. Celui de 2012 étudiait le temps avant échec du traitement. Une étude a montré l’absence de résultat significatif : p 0,219, 95% IC : -0,59 à 0,14. Celle de 2007 a prouvé une amélioration de l’EVS, avec une différence estimée due au traitement à 0,52 points : p 0,048, 95% IC : -1,029 à -0,004. En 2011, les résultats se sont avérés significatifs : p 0,0002, 95% IC : -1,29 à -0,40. Idem en 2012 : p 0,013, 90% IC : 0,162 à 0,691. 5 études de coût-utilité ont été étudiées, réalisées au Royaume-Uni, Pays de Galles, Italie, Allemagne et Espagne. L’ICER/QALY (ratio coût-efficacité différentiel) a été calculé respectivement de : 49 257 livres sterling/QALY (soit environ 55 800,2 euros/QALY) ; 10 891 livres sterling/QALY (soit 12 337,74 euros/QALY) ; 4968 euros/QALY (environ 4385 livres sterling/QALY) ; 11 214 euros/QALY (9899 livres sterling/QALY). La disposition à payer était de 30 000 livres sterling/QALY (33 985 euros/QALY). Le QALY mesure le gain en années de vie ajustées par la qualité. L’étude espagnole n’a pas rapporté ce ratio, mais une économie à cinq ans de 3678,70 euros par patient. Conclusion : Le faible nombre d’articles, leur manque de puissance, l’hétérogénéité des critères et l’absence de dose journalière standardisée empêchent de conclure formellement à une supériorité du Sativex par rapport au placebo.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Economie
Méta-analyse
méta-analyse comme sujet
sclérose en plaque
sclérose en plaques
Fossette cornéenne de Fuchs
spasticité musculaire
Économie
Fracture de fatigue
dû à
Economie
Sclérose en plaques
sclérose en plaques
économies
littérature de revue comme sujet
Littérature
méta-analyse
économie

---
N3-AUTOINDEXEE
Modifications émotionnelles dans la sclérose en plaques : étude en neuropsychologie et neuroimagerie
http://www.theses.fr/2018STRAJ022
Les troubles émotionnels sont considérés comme fréquents dans la sclérose en plaque (SEP) et ont été généralement étudiés par la reconnaissance des émotions faciales. En revanche, l’expérience émotionnelle a été très peu analysée dans la SEP, et ses corrélats neuro-anatomiques jamais explorés. De plus, l’intrication des difficultés émotionnelles avec d’autres variables cliniques reste mal comprise, notamment l’alexithymie, qui est fréquente dans cette pathologie et qui est susceptible de modifier le traitement émotionnel.Le but de cette étude est de préciser les difficultés émotionnelles dans la SEP, dans ses composantes de reconnaissance et d’expérience émotionnelle positive et négative. II s’agit également d’explorer les corrélats neuro-fonctionnels de l’expérience émotionnelle dans la SEP en général, et chez des patientes atteintes de SEP alexithymique versus non alexithymique en particulier. Une première étude nous a permis de confirmer l’atteinte de la capacité à reconnaitre les émotions faciales dans un groupe de patientes SEP et ceci de façon plus marquée pour les émotions négatives. Cette étude a aussi mis en avant une expérience émotionnelle très variable chez nos patientes avec une intensification du vécu subjectif plaisant et déplaisant. A travers une deuxième étude en imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), nous avons montré que cette variabilité de l’expérience émotionnelle était sous-tendue par une grande hétérogénéité des réponses hémodynamiques de nos patientes au niveau de structures cérébrales connues pour leur implication dans la construction du ressenti subjectif plaisant et déplaisant. Des analyses complémentaires en imagerie de diffusion soutiennent l’idée que ces anomalies fonctionnelles soient liées à une atteinte structurelle notamment au niveau des boucles limbiques et des structures fronto-insulaires qui forment le réseau de saillance. Une troisième étude a mis en avant un effet spécifique de l’alexithymie dans les activations cérébrales fonctionnelles des émotions positives, notamment de l’insula, tandis que les émotions négatives semblent être influencées par la maladie et l’alexithymie comorbide. Les analyses en imagerie de diffusion s’avèrent, pour leur part, indépendantes du statut alexithymique. Ainsi les troubles émotionnels dans la SEP concernent tant la capacité à reconnaitre les émotions chez l’autre qu’une modification de leur propre expérience émotionnelle positive et négative. L’alexithymie, dont la comorbidité est fréquente dans la SEP, accentue la présence de tels troubles au même titre que le phénomène lésionnel inhérent à la SEP. Considérant l’implication que de tels troubles peuvent avoir pour les patients et leur entourage familial, social et professionnel, il semble important de prendre en compte ces aspects pour une meilleure prise en charge de cette pathologie.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
neuropsychologie
sclérose en plaques
sclerose en plaque
sclérose en plaque
collecte de données
Sclérose en plaques
sclérose en plaques
neuroimagerie

---
N2-AUTOINDEXEE
Les interventions de soins réalisées par les infirmières ou les proches aidants visant à diminuer les douleurs et la fatigue ainsi qu’à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de sclérose en plaques
http://doc.rero.ch/record/323247?ln=fr
Problématique : Ce Travail de Bachelor s’intéresse à l’existence de diverses interventions infirmières sur la diminution de certains symptômes tels que la fatigue et la douleur, afin d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de sclérose en plaques. A ce jour, un cas de sclérose en plaques est diagnostiqué quotidiennement en Suisse, comme l’indique la Société Suisse de la Sclérose en Plaques (2017). Les membres du groupe cherchent à découvrir les différentes interventions dans le but d’apporter des pistes de réflexion. Concepts : Les concepts les plus congruents se référant à la sclérose en plaques, aux symptômes associés, ainsi qu’à la prise en soins, sont proposés dans le but de clarifier la problématique. L’ancrage disciplinaire est également abordé afin de placer ce travail dans la discipline infirmière par le biais d’un cadre théorique. C’est pourquoi la théorie de Quality Caring Model de Johanne R. Duffy (2013) est présentée afin d’éclairer la problématique. Méthode: Une revue de littérature a été effectuée en premier lieu. La question de recherche définie, les diverses bases de données ont été interrogées par les auteures, après une traduction des descripteurs adéquats. L’analyse des quinze articles sélectionnés a également été réalisée à l’aide de la grille de Fortin (2010), ce qui a permis d’acquérir un regard critique et d'amener des réponses quant aux perspectives de soins. Synthèse des résultats et discussion : Ce point se constitue des résumés des quinze articles. Les résultats ci-rapportant sont également mis en avant. Par rapport à la question de recherche, plusieurs éléments démontrent des effets positifs d’interventions pouvant être effectués par des infirmières, mais également par les proches aidants. Les limites et les recommandations pour la recherche et la pratique sont expliqués. Conclusion : En définitif, les auteures rapportent les difficultés et les facilités rencontrées. De plus, les apprentissages réalisés, les limites, ainsi que les perspectives futures de ce travail de Bachelor sont développées
2018
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
sclérose en plaque
Sclérose en plaques
soins
douleur
douleur
aide-infirmier
aidants
qualité de vie
fatigue
Infirmiers auxiliaires
sclérose en plaques
sclerose en plaque
amélioration de la qualité
sclérose en plaques
Personna +
soins infirmiers
personnes
fatigue

---
N3-AUTOINDEXEE
Parcours de soins des patients atteints de sclérose en plaques à partir des données médico-administratives en France
http://www.theses.fr/2018REN1B042
La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique chronique du jeune adulte affectant environ 100 000 personnes en France. Au cours des deux dernières décennies, les stratégies thérapeutiques ont fortement évolué avec l’apparition de nouvelles molécules dont les premières formes orales. Le parcours de soins dans la SEP implique plusieurs professionnels de santé médicaux (généralistes, neurologues) et paramédicaux (kinésithérapeutes, infirmiers). Actuellement, aucune recommandation sur ces parcours n’a été définie, et peu de données existent sur le recours aux soins des individus ayant une SEP et l’utilisation des traitements spécifiques à la SEP en France. L’utilisation des données du Système National des Données de Santé (SNDS), c’est-à-dire les bases de l'Assurance Maladie, couplée avec les méthodes d’analyse de séquences donne l’opportunité d’étudier ces parcours de soins. L’objectif principal de cette thèse était d’étudier les parcours de soins des personnes ayant une SEP en France, à partir du SNDS, afin de décrire les consommations de soins et de mettre en évidence une typologie de parcours. Les objectifs secondaires étaient d’étudier l’utilisation des traitements de fond de la SEP en France (fréquence et place dans la séquence thérapeutique), et d’étudier la faisabilité de mesurer le niveau de handicap moteur dans ces bases. Au total sur la période de suivi de 2010 à 2015, 112 745 patients ont été identifiés, dont 47,4% avaient reçu au moins une délivrance d’un traitement de fond spécifique à la SEP. Une typologie a été obtenue identifiant cinq groupes cliniquement distincts. En parallèle, un indicateur de quantification du niveau de handicap moteur, pouvant être répliqué dans d’autres études, a été proposé afin d’enrichir les données du SNDS. Au travers des différentes analyses réalisées et des questions méthodologiques soulevées, des éléments clés permettant l’utilisation des méthodes d’analyse de séquences en santé, notamment la multichannel sequence analysis, ont pu être mis en évidence.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Administrateurs
sclérose en plaques
soins aux patients
sclérose en plaque
français
ensemble de données
a comme patient
France
sclérose en plaques
Administration
France
programme clinique
Administration
Sclérose en plaques
France
sécurité informatique
personnel administratif
France
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Sclérose en Plaques : les traitements de fond peuvent-ils être arrêtés après 50 ans en cas de forme inactive de la maladie ?
http://www.sudoc.fr/228855306
Introduction : Puisque l’inflammation et l’activité de la Sclérose en Plaques (SEP) diminuent au fil du temps, l’objectif de notre étude était de déterminer si les traitements de fond pourraient être arrêtés en cas d’inactivité de la maladie après 50 ans
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
sclérose en plaques
Arrêt de traitement
sclerose en plaque
Maladies
arrêté
formé
maladie
Maladie
inactif
Sclérose en plaques
sclérose en plaques
abstention thérapeutique
sclérose en plaque
ayant la forme
maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
Journée mondiale de la sclérose en plaques
http://www.rfi.fr/emission/20180530-journee-mondiale-sclerose-plaques
À l’occasion de la journée mondiale de la sclérose en plaques, nous faisons un point sur cette maladie auto-immune, qui affecte le système nerveux central, en attaquant la gaine protectrice des neurones. Le système de défense censé protéger l’organisme contre les agressions extérieures se retourne contre ses propres cellules, et les attaque pour des raisons encore mal connues.
2018
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
sclérose en plaque
sclérose en plaques
sclérose en plaques
sclerose en plaque
Sclérose en plaques

---
N3-AUTOINDEXEE
Sclérose en plaques et vaccinations : revue de la littérature de 1995 à nos jours
http://www.sudoc.fr/22536414X
La sclérose en plaques est une pathologie inflammatoire, démyélinisante, chronique du système nerveux central dont les mécanismes physiopathologiques résulteraient de l'interaction entre des facteurs génétiques et environnementaux. Les vaccins font partis des facteurs environnementaux les plus fréquemment incriminés comme facteur déclenchant et d'aggravation de la maladie. Par ailleurs, la multiplication des traitements immunoactifs disponibles dans la SEP engendre des interrogations concernant leur impact sur l'efficacité et la sécurité des vaccins. Notre travail a permis de montrer qu'il n'existe actuellement aucun argument scientifique en faveur d'un lien causal entre vaccination et sclérose en plaques
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
sclerose en plaque
Vaccine
Vaccine
vaccin
Flutter auriculaire
vaccination
littérature de revue
Sclérose en plaques
littérature de revue comme sujet
quotidien
Littérature
vaccins
vaccination; médication préventive
vaccine
vaccination
Vaccins
vaccination
sclérose en plaques
sclérose en plaques
vaccination
sclérose en plaque
revue de la littérature

---
N3-AUTOINDEXEE
Annonce de mauvaises nouvelles dans le cadre de la prise en charge de patients atteints de sclérose en plaques : approches phénoménologique et clinique des processus intrasubjectifs et intersubjectifs de la relation médecin-patient
http://www.theses.fr/2017LORR0387
Contexte. Objectifs principaux : explorer l’expérience vécue vécu des neurologues et des patients des annonces de mauvaises nouvelles dans la sclérose en plaques, le vécu de la pathologie ainsi que de la qualité de leur relation dans le contexte du suivi d’un projet thérapeutique, et d’envisager la création d’un outil clinique réflexif pour les neurologues destiné à contribuer au maintien d’une relation de qualité durant l’ensemble du parcours de soins. Méthodologie. Étude qualitative multicentrique ; analyse des verbatims : 63 entretiens cliniques de recherche - 35 patients et 20 entretiens - 20 neurologues ; 3 entretiens - relecture d’items ; triangulation méthodologique ; triangulation des observateurs/résultats ; analyse IPA et analyse clinique d’orientation psychodynamique. Résultats. Les annonces de mauvaises nouvelles dans la SEP sont vécues comme des expérience anxiogènes pour la majorité des neurologues de la recherche, des situations source de frustration et parfois d’impuissance. Les impacts psychiques engendrés par les annonces de mauvaises nouvelles, la perception dans certains cas d’une relation au médecin dénuée d’empathie, le sentiment d’impuissance lié au caractère imprévisible de l’évolution de cette maladie progressivement handicapante ainsi qu’une défiance quant à l’efficacité des traitements proposés expliquent en partie la fragilité de l’alliance thérapeutique avec le neurologue et les réactions psychologiques parfois extrêmes des patients qui en découlent. Conclusion et ouverture. Résultats obtenus : engager une réflexion éthique sur les informations à transmettre au patient, et proposer une formation aux neurologues basée sur l’outil élaboré.
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
sclérose en plaque
prise en charge personnalisée du patient
sclerose en plaque
divulgation
sclérose en plaques
Sclérose en plaques
Médecins
Relations médecin-patient
médecine clinique
a comme patient
sclérose en plaques

---
N2-AUTOINDEXEE
Immunomodulateurs et immunosuppresseurs pour la sclérose en plaques récurrente-rémittente : une méta-analyse en réseau
https://www.cochrane.org/fr/CD011381/immunomodulateurs-et-immunosuppresseurs-pour-la-sclerose-en-plaques-recurrente-remittente-une-meta
Contexte Différentes stratégies thérapeutiques sont disponibles pour le traitement des personnes atteintes de sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR), notamment les traitements immunomodulateurs, immunosuppresseurs et les agents biologiques. Bien qu’il soit généralement admis que ces thérapies peuvent réduire la fréquence des rechutes, leur bénéfice relatif (efficacité des uns par rapport aux autres) à retarder de nouvelles rechutes ou l'aggravation de l'invalidité est encore incertain en raison du nombre limité d'études comparatives directes (études comparant deux ou plusieurs agents actifs entre eux).
2015
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Immunomodulateurs
immunosuppresseurs
sclérose en plaques
Méta-analyse en réseau
immunomodulateurs
Sclérose en plaques
sclérose en plaques récurrente-rémittente
sclérose en plaque
facteurs immunologiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Participation sociale et sclérose en plaques : l'état des lieux
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/25986
La sclérose en plaques est une maladie chronique évolutive présentant de nombreuses spécificités qui peuvent avoir comme impact que les personnes atteintes vivent des obstacles à leur participation sociale. L’objectif de cette recherche est de faire un portrait de la participation sociale d’un groupe de personnes atteintes de sclérose en plaques, puis d’identifier les facteurs l’influençant.
2015
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
sclérose en plaque
sclérose en plaques
sclerose en plaque
sclérose en plaques
Sclérose en plaques
participation sociale

---
N3-AUTOINDEXEE
Sclérose en plaques : ni natalizumab ni alemtuzumab
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/49742/0/2014/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Chez les patients atteints de sclérose en plaques, après plusieurs années de recul, le natalizumab (Tysabri) est encore plus toxique que prévu. L'évaluation de l'alemtuzumab (Lemtrada) est trop biaisée pour pouvoir juger de son éventuel intérêt, alors qu'il expose à des effets indésirables graves...
2014
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
alemtuzumab
sclérose en plaques
natalizumab
sclerose en plaque
sclérose en plaque
sclérose en plaques
anticorps monoclonaux humanisés

---
N3-AUTOINDEXEE
Pharmacologie et thérapeutiques
Parkinson, sclérose en plaques
http://umvf.cerimes.fr/media/ressIfsi/LimousinP3/media/MEDIA120911132945254
Maladie de Parkinson: traitement; Agonistes dopaminergiques; Anticholinergiques bloquants muscariniques; Sclérose en plaques: Traitement
2014
false
false
false
true
1er cycle / licence
Université de Limoges, Faculté de Médecine
France
français
cours
Médicaments agissant sur le système nerveux
Thérapeutique
parkinsonisme
sclérose en plaques
sclérose en plaque
sclérose en plaques
sclerose en plaque
syndromes parkinsoniens
thérapeutique

---
Nous contacter.
14/09/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.