Libellé préféré : rappel de vaccin;

Synonyme CISMeF : rappel vaccination; Injection booster; Injection rappel; injection de rappel; rappel de vaccination;

Terme MeSH Related : Revaccination;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Avis n 2022.0043/AC/SESPEV du 13 juillet 2022 du Collège de la Haute Autorité de santé relatif à la place d'une dose de rappel additionnelle des vaccins contre la Covid-19 dans la stratégie vaccinale
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3352538/fr/avis-n2022-0043/ac/sespev-du-13-juillet-2022-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-relatif-a-la-place-d-une-dose-de-rappel-additionnelle-des-vaccins-contre-la-covid-19-dans-la-strategie-vaccinale
A qui s’adresse ces recommandations ? Elles s'adressent aux décideurs publics Quels sont les objectifs de ces recommandations ? Dans le contexte épidémique actuel marqué par l’arrivée d’une septième vague épidémique en cours en France et de la présence des sous-lignages BA.4 et BA.5 d'Omicron désormais majoritaires en France, la HAS répond à la saisine du Directeur général de la santé (DGS) concernant la pertinence éventuelle d’élargir la population éligible à un rappel et sur l’opportunité de modifier le délai minimal à respecter entre en cas d’infection survenue depuis la dernière injection.
2022
HAS - Haute Autorité de Santé
France
recommandation de santé publique
vaccin
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
attitude envers la santé
rappel de vaccin
COVID-19
Santé
vaccins contre la COVID-19
Vaccins
vaccine
COVID-19
Vaccine
établissements scolaires
jugement

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations sur l’utilisation d’une première dose de rappel du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans
https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/immunization/national-advisory-committee-on-immunization-naci/recommandations-utilisation-premiere-dose-rappel-vaccin-comirnaty-pfizer-biontech-contre-covid-19-enfants-5-11-ans.pdf
2022
false
false
false
Gouvernement du Canada
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
enfant
recommandation de santé publique
Enfant
Vaccins
COVID-19
Enfant
utilisation hors indication
Enfant
vaccin
enfant
vaccination; médication préventive
dû à
Enfant
rappel de vaccin
Vaccine
vaccination
COMIRNATY

---
N1-VALIDE
Note du 14 avril 2022 relative au renforcement de la couverture en rappel des patients dialysés
Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/cosv_-_note_du_14_avril_2022_-_renforcement_de_la_couverture_en_rappel_des_patients_dialyses.pdf
A ce jour, si 91,6% des patients dialysés ont reçu un schéma vaccinal initial complet, il sont seulement 56,7% à avoir bénéficié d’un premier rappel 1, qui leur est pourtant accessible depuis septembre 2021. Ce taux, très inférieur à celui observé en population générale éligible (82,9%), appelle à renforcer l’accessibilité et la promotion de la vaccination à destination de ces personnes. La présente note vise ainsi à émettre des recommandations afin de renforcer la couverture vaccinale en rappel des patients dialysés.
2022
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
vaccins contre la COVID-19
rappel de vaccin
Patient dialysé
recommandation de santé publique
dialyse

---
N2-AUTOINDEXEE
Processus temporaire d'administration des doses de rappel de vaccin contre la COVID-19 sans évaluation systématique de l'usager par un vaccinateur au sens du PIQ
Directive COVID-19 - 19 avril 2022
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003367/
Au Québec, la norme de pratique en matière d’immunisation est le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ). Celui-ci autorise cinq types de professionnels comme vaccinateur, soit les infirmières, les médecins, les pharmaciens, les inhalothérapeutes et les sages-femmes. Ces vaccinateurs sont habilités à évaluer la condition de santé de l’usager, à déterminer la pertinence de vacciner, à considérer les indications, les précautions et contre‑indications le cas échéant, et à obtenir le consentement de l’usager avant de procéder à sa vaccination. Les infirmières auxiliaires sont autorisées à contribuer à la vaccination. Considérant le manque de ces ressources qualifiées au Québec dans un contexte de vaccination de masse où l’ensemble de la population de 5 ans et plus est visée par les vaccins contre la COVID-19, différents arrêtés ministériels ont été émis afin de rehausser le bassin de professionnels pouvant être mis à contribution et sont désignés comme étant des « injecteurs » dans la présente campagne de vaccination contre la COVID-19. Afin de lutter contre le variant Omicron, responsable d’une hausse importante du nombre de cas de COVID-19 même chez les personnes adéquatement vaccinées, le Québec se doit d’administrer une dose de rappel à tous les adultes âgés de 18 ans et plus dans les plus brefs délais. Des mesures additionnelles temporaires afin de pallier le manque de vaccinateurs doivent être mises en place. Ces mesures prendront fin dès la levée de l’état d’urgence sanitaire.
2022
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Vaccins
Vaccins
vaccine
Systématique
vaccination
leadership
Administration
Administration
COVID-19
rappel de vaccin
Vaccine
Directives
transitoire
vaccination
études d'évaluation comme sujet
Systématique
vaccination
Systématique
Systématique
Vaccine
classification
vaccination; médication préventive
vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Trois mois après la première dose de rappel du vaccin contre le Covid-19, son efficacité disparait contre les formes symptomatiques mais reste élevée contre les formes sévères chez les personnes de 40 ans ou plus
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/trois-mois-apres-la-premiere-dose-de-rappel-du-vaccin-contre-le-covid-19-son-0
La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie les résultats relatifs à l’épidémie de Covid-19 à partir des données d’appariements de tests, d’entrées hospitalières et de vaccinations. Cette semaine, les résultats sur la protection conférée par l’injection d’une dose de rappel, selon que celle-ci a été effectuée il y a moins ou plus de trois mois, portent pour la première fois sur la population des 40 ans ou plus, le nombre de personnes de 40 à 59 ans avec une dose de rappel de plus trois mois étant désormais statistiquement suffisant.
2022
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
information scientifique et technique
COVID-19
vaccin
Vaccins
sévère
vaccins contre la COVID-19
Rendement
Personna +
rappel de vaccin
symptôme
Vaccine
personnes
COVID-19
vaccination
vaccination; médication préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
La protection apportée par la dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 s’atténue après 3 mois pour les seniors
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/la-protection-apportee-par-la-dose-de-rappel-du-vaccin-contre-le-covid-19
La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie les résultats relatifs à l’épidémie de Covid-19 à partir des données d’appariements de tests, d’entrées hospitalières et de vaccinations. Cette semaine, les analyses sont enrichies, pour la première fois, des résultats sur la protection conférée par l’injection d’une dose de rappel, selon que celle-ci a été effectuée il y a moins ou plus de trois mois. En raison de l’ouverture progressive de la vaccination, d’abord destinée aux plus âgés, l’étude se focalise sur les individus âgés de 60 ans ou plus. Pour les plus jeunes en effet, ceux dont le rappel remonte à plus de trois mois ne sont pas encore suffisamment nombreux.
2022
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
information scientifique et technique
Vaccins
Vaccine
vaccins contre la COVID-19
vaccination; médication préventive
vaccin
COVID-19
sujet âgé
rappel de vaccin
vaccination
COVID-19
atténué par

---
N2-AUTOINDEXEE
Trois mois après la première dose de rappel du vaccin contre le Covid-19, son efficacité diminue pour les plus de 60 ans mais reste élevée contre les formes sévères
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/trois-mois-apres-la-premiere-dose-de-rappel-du-vaccin-contre-le-covid-19-son
La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie les résultats relatifs à l’épidémie de Covid-19 à partir des données d’appariements de tests, d’entrées hospitalières et de vaccinations. Cette semaine, les résultats sur la protection conférée par l’injection d’une dose de rappel, selon que celle-ci a été effectuée il y a moins ou plus de trois mois, sont actualisés. En raison de l’ouverture progressive de la vaccination, d’abord destinée aux plus âgés, les résultats présentés dans ce communiqué de presse se focalisent sur les individus âgés de 60 ans ou plus. Pour les plus jeunes en effet, ceux dont le rappel remonte à plus de trois mois ne sont pas encore suffisamment nombreux.
2022
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
information scientifique et technique
Rendement
vaccination
Vaccine
sévère
COVID-19
vaccin
téméfos
vaccins contre la COVID-19
vaccination; médication préventive
Vaccins
rappel de vaccin
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis du 17 mars 2022 relatif à la place d'un deuxième rappel des vaccins contre la COVID-19 dans la stratégie vaccinale
https://has-sante.fr/jcms/p_3325043/fr/avis-n-2022-0016/ac/sespev-du-17-mars-2022-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-relatif-a-la-place-d-un-deuxieme-rappel-des-vaccins-contre-la-covid-19-dans-la-strategie-vaccinale
Au vu du contexte épidémiologique et des dernières données de la littérature, la HAS évalue la nécessité d’un deuxième rappel, en particulier pour les populations les plus à risque de forme sévère de Covid-19
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
mars
vaccin
vaccination; médication préventive
vaccination
Vaccine
vaccination
orientation vers un spécialiste
COVID-19
Vaccins
rappel de vaccin
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis 9693 - Vaccination de rappel des enfants et adolescents
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9693-vaccination-de-rappel-des-enfants-et-adolescents
Dans cet avis scientifique, qui propose des lignes directrices aux responsables des politiques en matière de santé publique, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique émet des recommandations sur la nécessité d'un rappel vaccinal contre la COVID-19 pour les enfants et adolescents âgés de 12 à 17 ans en Belgique. Cet avis vise à fournir à la Taskforce belge « Opérationnalisation de la stratégie de vaccination COVID-19 » et aux médecins généralistes des recommandations précises sur la vaccination stratégique contre la COVID-19 en Belgique.
2022
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
rappel de vaccin
Vaccins
jugement
vaccination
adolescent
enfant
adolescence
vaccination
Adolescent
Enfant
Enfant
Enfant
enfant
Enfant
Adolescent
vaccination; médication préventive
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Directive sur le processus tempo. d'administration des doses de rappel de vaccin contre la COVID-19 sans évaluation systématique de l'usager par un vaccinateur au sens du PIQ
Directive COVID-19 - 1er mars 2022
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003340/
Au Québec, la norme de pratique en matière d’immunisation est le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ). Celui-ci autorise cinq types de professionnels comme vaccinateur, soit les infirmières, les médecins, les pharmaciens, les inhalothérapeutes et les sages-femmes. Ces vaccinateurs sont habilités à évaluer la condition de santé de l’usager, à déterminer la pertinence de vacciner, à considérer les indications, les précautions et contre‑indications le cas échéant, et à obtenir le consentement de l’usager avant de procéder à sa vaccination. Les infirmières auxiliaires sont autorisées à contribuer à la vaccination. Considérant le manque de ces ressources qualifiées au Québec dans un contexte de vaccination de masse où l’ensemble de la population de 5 ans et plus est visée par les vaccins contre la COVID-19, différents arrêtés ministériels ont été émis afin de rehausser le bassin de professionnels pouvant être mis à contribution et sont désignés comme étant des « injecteurs » dans la présente campagne de vaccination contre la COVID-19. Afin de lutter contre le variant Omicron, responsable d’une hausse importante du nombre de cas de COVID-19 même chez les personnes adéquatement vaccinées, le Québec se doit d’administrer une dose de rappel à tous les adultes âgés de 18 ans et plus dans les plus brefs délais. Des mesures additionnelles temporaires afin de pallier le manque de vaccinateurs doivent être mises en place. Ces mesures prendront fin dès la levée de l’état d’urgence sanitaire.
2022
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
recommandation de santé publique
vaccin
vaccination
leadership
Directives
Vaccine
vaccins contre la COVID-19
Administration
Systématique
vaccination; médication préventive
Systématique
COVID-19
Systématique
mars
Vaccine
vaccine
Systématique
vaccination
études d'évaluation comme sujet
vaccination
Vaccins
rappel de vaccin
Vaccins
classification
COVID-19
Administration

---
N2-AUTOINDEXEE
Dose de rappel de vaccin contre la COVID-19 chez les jeunes âgés de 12 à 17 ans
https://www.inspq.qc.ca/publications/3204-dose-rappel-vaccin-covid-19-jeunes-12-17-ans
Par rapport aux adultes, les adolescents de 12 à 17 ans infectés par le SRAS-CoV-2 sont moins susceptibles de développer des symptômes graves de la COVID-19, et ce, même dans le contexte de la présence du variant Omicron. Les données disponibles sur les facteurs de risque de complications graves de la COVID-19 chez les adolescents montrent que le risque est augmenté en présence de plusieurs comorbidités et encore plus, s’il y a juxtaposition de facteurs de risque psychosociaux. Depuis le début de la 5e vague comparativement à d’autres groupes d’âge, le nombre et le risque d’hospitalisations pour et avec la COVID-19 est plus faible dans le groupe d’âge des 12 à 17 ans. Les tendances observées suggèrent que le risque de complications sévères est plus élevé chez les adolescents avec au moins une maladie chronique et ceux non vaccinés par rapport à ceux en bonne santé et vaccinés.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
recommandation de santé publique
vaccin
rappel de vaccin
vaccins contre la COVID-19
Vaccine
Vaccins
COVID-19
COVID-19
vaccination; médication préventive
vaccination
adolescent
dû à

---
N1-VALIDE
Note du 13 janvier 2022 relative à l’articulation entre infection post-primo-vaccination et rappel vaccinal
Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/cosv_-_note_du_13_janvier_2022_-_articulation_entre_infection_post_primo-vaccination_et_rappel_vaccinal.pdf
La présente note porte sur les cas d’infection post-primo vaccination, et sur la nécessité subséquente de faire un rappel vaccinal dans de telles situations. Actuellement, selon la règle en vigueur, une infection survenant après la seconde dose de primo-vaccination a pour conséquence de décaler l’injection de rappel à trois mois après ladite infection. Cette règle apparait en contradiction avec celle en vigueur pour la primo-vaccination, selon laquelle ‘infection vaut injection’. En effet, une infection survenue plus de 15 jours après la première dose de vaccination rend purement et simplement inéligible à une seconde dose de primo-vaccination.
2022
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
vaccins contre la COVID-19
sujet âgé de 80 ans ou plus
établissements de soins de long séjour
calendrier vaccinal
recommandation de santé publique
rappel de vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Lettre avis urgente 9693 - Vaccination de rappel des enfants et adolescents âgés de 12 à 17 ans
https://www.health.belgium.be/fr/lettre-avis-9693-vaccination-de-rappel-des-enfants-et-adolescents-ages-de-12-17-ans
Le mercredi 26 janvier (soir), le Conseil Supérieur de la Santé a reçu une demande urgente d'avis de la Conférence Interministérielle de Santé Publique de Belgique sur la nécessité d'une dose de rappel de la vaccination contre la COVID-19 pour les enfants et adolescents âgés de 12 à 17 ans. Dans cette lettre avis, le Conseil Supérieur de la Santé expose sa position actuelle.
2022
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Adolescent
jugement
vaccination
enfant
Lettre
Vaccine
Enfant
correspondance comme sujet
vaccination
dû à
vaccination; médication préventive
Enfant
Enfant
adolescence
Adolescent
rappel de vaccin
enfant
adolescent
Enfant
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Archivée - Directive sur le processus temporaire d'administration des doses de rappel de vaccin contre la COVID-19 sans évaluation systématique de l'usager par un vaccinateur au sens du PIQ
Directive COVID-19 - 14 février 2022
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003316/
Au Québec, la norme de pratique en matière d’immunisation est le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ). Celui-ci autorise cinq types de professionnels comme vaccinateur, soit les infirmières, les médecins, les pharmaciens, les inhalothérapeutes et les sages-femmes. Ces vaccinateurs sont habilités à évaluer la condition de santé de l’usager, à déterminer la pertinence de vacciner, à considérer les indications, les précautions et contre‑indications le cas échéant, et à obtenir le consentement de l’usager avant de procéder à sa vaccination. Les infirmières auxiliaires sont autorisées à contribuer à la vaccination. Considérant le manque de ces ressources qualifiées au Québec dans un contexte de vaccination de masse où l’ensemble de la population de 5 ans et plus est visée par les vaccins contre la COVID-19, différents arrêtés ministériels ont été émis afin de rehausser le bassin de professionnels pouvant être mis à contribution et sont désignés comme étant des « injecteurs » dans la présente campagne de vaccination contre la COVID-19.
2022
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Vaccine
Administration
leadership
vaccine
Directives
Vaccins
vaccination
Systématique
Systématique
vaccination; médication préventive
COVID-19
vaccination
vaccin
transitoire
vaccination
Vaccine
classification
Administration
études d'évaluation comme sujet
Systématique
rappel de vaccin
Vaccins
Systématique

---
N2-AUTOINDEXEE
Réponse rapide du CCNI : orientations sur l’utilisation des doses de rappel de vaccin contre la COVID-19 chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans
https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/immunization/national-advisory-committee-on-immunization-naci/orientations-utilisation-doses-rappel-vaccin-covid-19-adolescents-ages-12-17-ans.pdf
Le 3 décembre 2021, le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) a publié une mise à jour des orientations sur les doses de rappel de vaccin contre la COVID-19 au Canada pour les adultes âgés de 18 ans et plus. Ces recommandations ont été examinées et réaffirmées dans le contexte du variant préoccupant (VP) Omicron (B.1.1.529) le 14 décembre 2021. Parallèlement, le CCNI a publié des recommandations mises à jour sur l’utilisation des vaccins contre la COVID-19 chez les personnes de 12 ans et plus dans le contexte des cas de myocardite et de péricardite signalés après l’administration des vaccins à ARNm contre la COVID-19.
2022
false
false
false
Gouvernement du Canada
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
vaccination; médication préventive
adolescence
Adolescent
Vaccine
vaccin
orientation
Vaccins
COVID-19
Adolescent
rappel de vaccin
vaccination
orientation
dû à
adolescent

---
N1-SUPERVISEE
Avis n 2022.0005/AC/SESPEV modifiant l’avis du 23 décembre 2021 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à la diminution du délai entre primovaccination et administration d’une dose de rappel chez les adolescents fragiles âgés de 12 à 17 ans
https://has-sante.fr/jcms/p_3309657/fr/avis-n-2022-0005/ac/sespev-modifiant-l-avis-du-23-decembre-2021-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-relatif-a-la-diminution-du-delai-entre-primovaccination-et-administration-d-une-dose-de-rappel-chez-les-adolescents-fragiles-ages-de-12-a-17-ans
La HAS a évalué et préconise de réduire l’espacement entre la fin de la primovaccination et l’administration de la dose de rappel. Elle recommande un rappel à partir de 3 mois après la primovaccination. Afin de protéger les personnes à risque de forme sévère de la maladie, la HAS recommande de faire un rappel aux adolescents fragiles âgés de 12 à 17 ans. Par ailleurs, la HAS recommande de mettre en œuvre une stratégie de « cocooning » conduisant à administrer une dose de rappel chez les adolescents vivant dans l’entourage de personnes immunodéprimées ou de personnes vulnérables qui ne seraient pas vaccinées.
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
rappel de vaccin
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
adolescent

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis n 2022.0004/AC/SESPEV du 13 janvier 2022 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à la place du vaccin Janssen en seconde dose et en dose de rappel dans la stratégie de vaccination contre la Covid-19
https://has-sante.fr/jcms/p_3309607/fr/avis-n-2022-0004/ac/sespev-du-13-janvier-2022-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-relatif-a-la-place-du-vaccin-janssen-en-seconde-dose-et-en-dose-de-rappel-dans-la-strategie-de-vaccination-contre-la-covid-19
La HAS a été saisie par la DGS le 17 décembre 2021 afin d'évaluer la place du vaccin Janssen dans la campagne de rappel de vaccination contre la COVID-19. Cette saisine fait suite de la modification de l’AMM conditionnelle du vaccin Janssen (Ad26.COV2-S) du 15 décembre 2021 prévoyant : Qu’une deuxième dose de ce vaccin (dite de rappel dans le RCP) puisse être administrée au moins 2 mois après la première dose chez les personnes âgées de 18 ans et plus ; Qu’une dose de rappel de ce vaccin puisse être administrée comme dose de rappel hétérologue après un schéma de primo-vaccination complet par un vaccin à ARNm (l’intervalle d’administration de la dose de rappel hétérologue est le même que celui autorisé pour la dose de rappel du vaccin utilisé pour la primo-vaccination).
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
vaccins contre la COVID-19
jugement
Vaccination
attitude envers la santé
établissements scolaires
Vaccine
COVID-19
vaccination
vaccin
vaccination
vaccination; médication préventive
rappel de vaccin
Vaccins
Santé
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Archivée - Directive sur le processus temporaire d'administration des doses de rappel de vaccin contre la Covid-19 sans évaluation systématique de l'usager par un vaccinateur au sens du PIQ
Directive COVID-19 - 12 janvier 2022
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003279/
Au Québec, la norme de pratique en matière d’immunisation est le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ). Celui-ci autorise cinq types de professionnels comme vaccinateur, soit les infirmières, les médecins, les pharmaciens, les inhalothérapeutes et les sages-femmes. Ces vaccinateurs sont habiletés à évaluer la condition de santé de l’usager, à déterminer la pertinence de vacciner, à considérer les indications, les précautions et contre‑indications le cas échéant, ainsi que d’obtenir le consentement de la personne avant de procéder à sa vaccination. Les infirmières auxiliaires sont aussi autorisées à contribuer à la vaccination. Considérant le manque de ces ressources qualifiées au Québec dans un contexte de vaccination de masse où l’ensemble de la population de 5 ans est plus est visée par les vaccins contre la COVID-19, différents arrêtés ministériels ont été émis afin de rehausser le bassin de professionnels pouvant être mis à contribution et sont désignés comme étant des « injecteurs » dans la présente campagne de vaccination contre la COVID-19. Afin de lutter contre le variant Omicron, responsable d’une hausse importante du nombre de cas de COVID-19 même chez les personnes adéquatement protégées, le Québec se doit d’administrer une dose de rappel à tous les adultes âgés de 18 ans et plus dans les plus brefs délais. Des mesures additionnelles temporaires afin de pallier le manquant de vaccinateurs doivent être mises en place. Ces mesures prendront fin dès la levée de l’état d’urgence sanitaire.
2022
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
classification
Systématique
vaccination
Systématique
Systématique
Vaccine
études d'évaluation comme sujet
organisation et administration
vaccination
vaccination
Vaccine
vaccination; médication préventive
COVID-19
rappel de vaccin
leadership
Administration
Directives
vaccine
Vaccins
vaccin
transitoire
Vaccins
Systématique
Administration

---
N2-AUTOINDEXEE
Extension du deuxième rappel de vaccination contre le Covid-19 aux professionnels du secteur de la santé et du médico-social
DGS Urgent n 68
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2022_07_26_dgs_urgent_2eme_rappel_ps.pdf
Dans le contexte actuel caractérisé par une circulation épidémique qui demeure forte et suivant les avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) des 31 mars1 et 1er juillet2 derniers, le deuxième rappel de vaccination contre le Covid-19 est étendu: à tous les professionnels de santé, quel que soit leur âge ou leur état de santé (liste en annexe) ; à l’ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, aux aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, aux professionnels du transport sanitaire, ainsi qu’aux pompiers, quel que soit leur âge, leur mode d’exercice et leur état de santé.
2022
Ministère des solidarités et de la Santé
France
recommandation professionnelle
Vaccins
traction
COVID-19
socialisme
Santé
COVID-19
personnel de santé
Vaccine
rappel de vaccin
vaccination
vaccins contre la COVID-19
vaccination; médication préventive
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis concernant l’usage d’une dose de rappel du vaccin Comirnaty pédiatrique contre la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans
https://www.inspq.qc.ca/publications/3228-COVID-19-usage-dose-de-rappel-vaccin-comirnaty-pediatrique-enfants-5-a-11-ans
Considérations Le 19 août 2022, Santé Canada a autorisé l’utilisation du vaccin Comirnaty pédiatrique de Pfizer-BioNTech (10 µg) contre la COVID-19 comme dose de rappel chez les enfants de 5 à 11 ans. Une dose de rappel de ce vaccin permet d’augmenter la réponse immunitaire, notamment contre le variant Omicron, et montre un bon profil d’innocuité.
2022
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
pédiatrie
enfant
rappel de vaccin
Vaccine
Pédiatres
jugement
Vaccins
Enfant
vaccination; médication préventive
Enfant
Enfant
dû à
COMIRNATY
vaccination
vaccin
enfant
pédiatre
Enfant
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID -19 : Deux recommandations pour contrer Omicron et ses conséquences
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3306955/fr/covid-19-deux-recommandations-pour-contrer-omicron-et-ses-consequences
Face à la cinquième vague de l’épidémie de SARS-CoV-2, alors que le variant Omicron, particulièrement contagieux, se répand en France, la HAS a évalué le bénéfice de réduire l’espacement entre la primovaccination et la dose de rappel. Elle recommande que le rappel soit réalisé à partir de 3 mois après la primovaccination. De plus, afin de mieux les protéger, la HAS recommande d’administrer un rappel aux adolescents de 12 à 17 ans, les plus à risque. Dans le contexte de la cinquième vague épidémique en cours en France et dans la perspective d’une épidémie dominée à court terme par le variant Omicron, la HAS est saisie par la direction générale de la santé (DGS) afin d’évaluer la pertinence de différentes mesures dans l’objectif d’accélérer la campagne de rappel et de protéger au mieux les personnes susceptibles de développer une forme sévère de la maladie. Deux questions lui sont posées : Celle de savoir s’il est pertinent de réduire l’espacement entre le schéma initial et la dose de rappel ; Celle de l’administration d’une dose de rappel chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans primo-vaccinés, en distinguant, le cas échéant, ceux particulièrement à risque de faire une forme grave de Covid-19...
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de santé publique
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
rappel de vaccin
adulte
adolescent
sujet âgé
vaccination
COMIRNATY
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Avis de l’ANSM concernant la dose de rappel
https://ansm.sante.fr/actualites/avis-de-lansm-concernant-la-dose-de-rappel
Compte tenu de la situation épidémique actuelle avec une circulation très active des variants Delta et Omicron, l’ANSM rend deux avis sur : l’espacement à 4 mois voire moins de la dose de rappel la vaccination en rappel des 12-17 ans
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de santé publique
vaccins contre la COVID-19
rappel de vaccin
adulte
adolescent
COVID-19

---
N1-VALIDE
Le risque de myocardite est augmenté mais reste faible après la première dose de rappel par un vaccin à ARNm et ce risque diminue avec l’allongement du délai entre les doses
https://ansm.sante.fr/actualites/le-risque-de-myocardite-est-augmente-mais-reste-faible-apres-la-premiere-dose-de-rappel-par-un-vaccin-a-arnm-et-ce-risque-diminue-avec-lallongement-du-delai-entre-les-doses
A partir de l’ensemble des cas confirmés de myocardite chez des personnes âgées de 12 ans et plus admis dans les hôpitaux français entre le 27 décembre 2020 et le 31 janvier 2022, EPI‑PHARE a évalué l’effet sur le risque de myocardite, de la première dose de rappel (troisième dose) par un vaccin à ARNm et du délai entre les différentes doses. Cette étude montre l’existence d’un risque de myocardite après la première dose de rappel (troisième dose). Ce risque est plus faible qu'après la deuxième dose et diminue avec l’allongement du délai entre les doses successives...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
rappel de vaccin
myocardite
Appréciation des risques
vaccin à ARNm
COMIRNATY
SPIKEVAX
évaluation médicament

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis 9706 - Deuxième vaccination de rappel contre la COVID-19
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9706-deuxieme-vaccination-de-rappel-contre-la-covid-19
Dans cet avis scientifique, qui propose des lignes directrices aux responsables des politiques en matière de santé publique, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique émet des recommandations sur la nécessité d'une deuxième vaccination de rappel contre la COVID-19 pour la population adulte.
2022
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccination
COVID-19
rappel de vaccin
orientation vers un spécialiste
Vaccine
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination de rappel contre la COVID-19 pour la population générale
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9683-vaccination-de-rappel-contre-la-covid-19
Dans cet avis scientifique, qui propose des lignes directrices aux responsables des politiques en matière de santé publique, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique formule des recommandations sur la nécessité d’une vaccination de rappel contre la COVID-19.
2021
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccination
médecins généralistes
Vaccine
Vaccins
rappel de vaccin
population
vaccination; médication préventive
COVID-19
Populations générales
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Le rappel vaccinal Covid-19 chez les seniors réduit sensiblement le risque d’entrer à l’hôpital
Exploitation des appariements entre les bases SI-VIC, SI-DEP et VAC-SI : premiers résultats sur les rappels et l’ancienneté de la vaccination
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/le-rappel-vaccinal-covid-19-chez-les-seniors-reduit-sensiblement-le-risque
Dans le cadre de sa mission d’appui à la gestion de la crise sanitaire, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) exploite les données pseudonymisées issues des trois principales bases de données sur la crise Covid-19 : SI-VIC (hospitalisation), SI-DEP (dépistage) et VAC-SI (vaccination). La DREES effectue des croisements entre ces bases, afin notamment de réaliser un suivi selon le statut vaccinal des personnes testées positives à la Covid-19 et des personnes hospitalisées. Ce suivi, hebdomadaire, qui porte sur la population âgée de 20 ans ou plus, est enrichi pour la première fois de nouvelles informations sur l’ancienneté de l’obtention du schéma vaccinal complet et l’injection éventuelle d’une dose de rappel. Outre les premières statistiques descriptives sur ce sujet, une analyse est proposée pour estimer conjointement l’effet des différents statuts vaccinaux – en particulier l’effet protecteur du vaccin dans le temps et l’apport de la dose de rappel – en neutralisant des différences de structures par âge.
2021
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
information scientifique et technique
Vaccins
Cicatrisation par la technique de pression négative
vaccination
rappel de vaccin
COVID-19
hôpital
débit expiratoire de pointe
Vaccine
vaccination
sujet âgé
ayant comme résultat
COVID-19
hôpitaux
vaccins contre la COVID-19
risque
débit expiratoire de pointe
vaccination; médication préventive
appariement de bases

---
N2-AUTOINDEXEE
Campagne de vaccination contre la Covid-19 (primo-vaccination et rappels) : synthèse de la doctrine
DGS Urgent n 125
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_125_campagne_de_vaccination_contre_le_covid-19.pdf
La poursuite de la campagne de vaccination constitue un enjeu majeur de santé publique, notamment dans le contexte actuel caractérisé par la reprise épidémique. Ce document constitue donc un vademecum des dernières informations, doctrines et consignes sanitaires relatives à la vaccination contre la Covid-19.
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation professionnelle
rappel de vaccin
vaccination; médication préventive
vaccins synthétiques
Vaccine
Vaccins
COVID-19
vaccination de masse
vaccination
vaccin contre la vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Mise à jour des orientations sur la dose de rappel de vaccin contre la COVID-19 au Canada
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-consultatif-national-immunisation-ccni/orientations-dose-rappel-vaccin-covid-19.html
Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) donne à l'Agence de la santé publique du Canada (ci-après appelée l'ASPC) des conseils continus et à jour liés à la vaccination dans le domaine de la médecine, des sciences et de la santé publique. Outre le fardeau d'une maladie et les caractéristiques du vaccin, l'ASPC a élargi le mandat du CCNI pour inclure la prise en compte de facteurs programmatiques dans l'élaboration de recommandations fondées sur des données probantes afin de faciliter la prise de décisions opportunes concernant les programmes de vaccination financés par l'État à l'échelle provinciale et territoriale.
2021
Gouvernement du Canada
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Canada
vaccin
Vaccins
vaccination
COVID-19
orientation
Vaccine
orientation
rappel de vaccin
vaccination; médication préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Administration d'une dose de rappel d'un vaccin contre la COVID-19
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/docs-dnsp-covid/20211206_Recommandations_dose-de-rappel.pdf
2021
false
false
false
MSSS - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Vaccins
vaccination
vaccin
Vaccine
rappel de vaccin
vaccination; médication préventive
Administration
COVID-19
Administration
organisation et administration

---
N2-AUTOINDEXEE
Raccourcissement à 4 mois du délai de rappel de vaccination contre la COVID-19
COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs-urgent_135_raccourcissement_rappels_4_mois.pdf
Compte tenu des données épidémiologiques et de la progression du variant omicron sur le territoire national, la campagne de vaccination doit encore s’accélérer afin que nos concitoyens soient mieux protégés face au virus. La perte de protection contre l’infection et les formes graves observée entre 3 mois et 6 mois après un schéma complet de primo-vaccination nécessite notre plus grande vigilance.
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
COVID-19
rappel de vaccin
court
dû à
vaccination; médication préventive
Vaccins
Vaccine
vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Raccourcissement à 3 mois du délai entre la primo-vaccination et le rappel et éligibilité au rappel des adolescents à risque de formes graves de COVID-19
COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs-urgent_136_raccourcissement_rappel_3_mois_vf.pdf
Compte tenu des données épidémiologiques et de la progression du variant Omicron sur le territoire national, la campagne de vaccination doit encore s’accélérer afin que nos concitoyens soient mieux protégés face au virus. Dans son avis du 23 décembre 2021, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande que l’administration d’une dose de rappel puisse désormais être réalisée à partir de 3 mois après la primovaccination chez les personnes âgées plus de 18 ans. Dans son avis du 27 décembre, le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale se positionne également en faveur d’un raccourcissement du délai à 3 mois, permettant à une plus grande partie de la population d’avoir son rappel, notamment devant la propagation extrêmement rapide du variant Omicron.
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
recommandation de santé publique
adolescence
vaccination
Vaccine
rappel de vaccin
Vaccins
vaccins contre la COVID-19
Adolescent
COVID-19
risque
court
adolescent
vaccination
Adolescent
vaccination; médication préventive
dû à

---
N2-AUTOINDEXEE
Dose de rappel avec un vaccin à ARNm pour les personnes vaccinées contre la COVID-19 avec le vaccin Janssen​
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9677-dose-de-rappel-apres-le-vaccin-janssen
Dans cet avis scientifique, qui propose des lignes directrices aux responsables des politiques en matière de santé publique, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique formule des recommandations sur la nécessité d’une dose de rappel avec un vaccin à ARNm contre la COVID-19 pour les personnes primovaccinées avec le vaccin Janssen (1 dose).
2021
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
JCOVDEN
vaccin contre la vaccine
personnes
arn messager
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccination
vaccin à ARNm
Vaccine
COVID-19
ARN messager
Personna +
vaccin à ARNm
rappel de vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Note du 30 septembre 2021 - Intérêt du rappel de vaccination chez les femmes enceintes
Mise à jour du 26 novembre 2021
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/cosv_-_mise_a_jour_du_26_novembre_de_la_note_du_30_septembre_relative_au_rappel_chez_les_femmes_enceintes.pdf
Le 30 septembre 2021, le COSV avait estimé qu’il n’y avait pas lieu d’inclure les femmes enceintes dans les populations à risque devant recevoir un rappel de vaccination de façon prioritaire. Le COSV avait justifié cette position par le constat que les femmes enceintes répondent positivement et au même niveau que les personnes non-enceintes d’âge équivalent à la vaccination1, tout en reconnaissant que les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables en cas d’infection Covid-19.
2021
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Vaccine
vaccination
femmes enceintes
Vaccins
vaccination
grossesse
vaccination; médication préventive
rappel de vaccin

---
N3-AUTOINDEXEE
Décision n 2021.0264/SESPEV du 13 octobre 2021 du collège de la Haute Autorité de santé portant sur la stratégie de vaccination contre la Covid-19 - place d'un rappel par le vaccin à ARNm COMIRNATY
https://has-sante.fr/jcms/p_3292748/fr/decision-n-2021-0264/sespev-du-13-octobre-2021-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-portant-sur-la-strategie-de-vaccination-contre-la-covid-19-place-d-un-rappel-par-le-vaccin-a-arnm-comirnaty
2021
HAS - Haute Autorité de Santé
France
vaccins de la COVID-19
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
Vaccine
vaccination
vaccins contre la COVID-19
vaccination
vaccin à ARNm
arn messager
vaccin à ARNm
vaccin
Vaccins
COVID-19
rappel de vaccin
établissements scolaires
ARN messager
COMIRNATY
vaccination; médication préventive
COVID-19
santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Pertinence d’offrir une dose de rappel d’un vaccin contre la COVID-19 aux aînés vivant dans la communauté au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/3178-pertinence-dose-rappel-vaccin-covid-19-aines-communaute
L’objectif de cet avis est d’évaluer la pertinence d’offrir une dose de rappel aux personnes les plus âgées qui vivent dans la communauté, à l’instar des aînés vivant dans des milieux de vie collectifs (ex. CHSLD et résidences privées pour aînés). Durant la 4e vague de la COVID-19 au Québec, on a observé une augmentation des cas et des hospitalisations principalement dans la fraction non vaccinée de la population. Cela a été observé dans une moindre mesure chez les aînés adéquatement vaccinés, et de manière plus marquée chez ceux âgés de 80 ans et plus.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Québec
vaccination; médication préventive
caractéristiques de l'habitat
COVID-19
vaccination
Vaccine
vaccin
rappel de vaccin
Vaccins
Communauté

---
N2-AUTOINDEXEE
Orientations provisoires sur la dose de rappel d’un vaccin contre la COVID-19 au Canada
https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/immunization/national-advisory-committee-on-immunization-naci/recommendations-use-covid-19-vaccines/statement-guidance-booster-doses/declaration-orientations-dose-rappel.pdf
Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) donne à l’Agence de la santé publique du Canada (ci-après appelée l’ASPC) des conseils continus et à jour liés à la vaccination dans le domaine de la médecine, des sciences et de la santé publique. Outre le fardeau d’une maladie et les caractéristiques du vaccin, l’ASPC a élargi le mandat du CCNI pour inclure la prise en compte de facteurs programmatiques dans l’élaboration de recommandations fondées sur des données probantes afin de faciliter la prise de décisions opportunes concernant les programmes de vaccination financés par l’État à l’échelle provinciale et territoriale.
2021
Gouvernement du Canada
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccin
Vaccine
orientation
COVID-19
rappel de vaccin
orientation
vaccination; médication préventive
vaccination
Canada
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
DOSE DE RAPPEL DE VACCIN anti COVID-19Sclérose en plaques, maladies du spectre de la neuromyélite optique et vaccins anti-COVID19
https://sfsep.org/wp-content/uploads/2021/10/211025-NL10-Recos-Vaccins-COVID-SFSEP.pdf
Les données des études de suivi des personnes ayant reçu une vaccination anti-COVID complète montrent une diminution du taux d’anticorps de façon progressive dans les 6 mois qui suivent la vaccination, en particulier chez les personnes de plus de 65 ans et les patients avec immunodépression. La protection contre l’infection par le SARS-CoV-2 diminue progressivement, bien qu’elle reste très élevée pendant au moins 6 mois contre les formes graves nécessitant une hospitalisation et les décès.
2021
false
false
false
SFSEP - Société Francophone de la Sclérose En Plaques
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation professionnelle
vaccination; médication préventive
vaccination
vaccination
Optique
Vaccine
Maladie
plaques orthopédiques
inégal
vaccine
Vaccins
vaccin
rappel de vaccin
COVID-19
Vaccins
Maladies
maladie
neuromyélite optique aiguë
neuromyélite optique
Neuromyélite optique

---
N2-AUTOINDEXEE
Dose de rappel - Vaccination COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/dose-de-rappel-vaccination-covid-19
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
information patient et grand public
vaccination
Vaccine
vaccins contre la COVID-19
Vaccins
vaccination
COVID-19
rappel de vaccin
vaccination; médication préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
Note du 28 septembre 2021 relative à la communication sur la vaccination Covid-19 : Quels dispositifs pour promouvoir la primo-injection chez les personnes non-vaccinées et la dose de rappel chez les personnes à risque de forme grave et les plus de 65 ans ?
Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/note_du_cosv_-_28_septembre_-_communication_primo-vaccination_et_rappel.pdf
La communication sur la vaccination Covid-19 a été axée depuis le début de l’année sur les personnes non vaccinées, pour inciter massivement les personnes éligibles, puis la population générale, à prendre rendez-vous dans un centre de vaccination afin de bénéficier de la protection vaccinale.
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
communication
injection
orientation
Dispositifs
Personna +
vaccine
vaccination
vaccination; médication préventive
COVID-19
Assistance
Injection
vaccin
rappel de vaccin
Communication
sévère
vaccination
Vaccins
conseiller en orientation
vaccination
dispositif
équipement et fournitures
personnes
Communication
Injections
Vaccine
risque

---
N2-AUTOINDEXEE
Note du 30 septembre 2021 relative à l’intérêt du rappel de vaccination chez les femmes enceintes
Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/cosv_-_note_du_30_septembre_relative_au_rappel_des_femmes_enceintes.pdf
Le COSV a été saisi par Madame Belaisch-Allart, Présidente du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français, au sujet de la potentielle nécessité de considérer les femmes enceintes comme public prioritaire au rappel de la vaccination anti-Covid-19.
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Assistance
Vaccine
orientation
COVID-19
vaccination
femmes enceintes
vaccination; médication préventive
conseiller en orientation
grossesse
rappel de vaccin
Vaccins
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Stratégie de vaccination contre la Covid-19 - Place d’un rappel par le vaccin à ARNm COMIRNATY
Recommandation vaccinale
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3290614/fr/strategie-de-vaccination-contre-la-covid-19-place-d-un-rappel-par-le-vaccin-a-arnm-comirnaty
Le vaccin COMIRNATY a obtenu une le 4 octobre 2021 une variation à l’autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle en Europe (procédure centralisée) et peut être administré en tant que dose de rappel (3ème dose), injectée par voie intramusculaire au moins 6 mois après la seconde dose, chez les personnes âgées de 18 ans et plus...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
rappel de vaccin
vaccin à ARNm
COMIRNATY
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
adulte
injections musculaires
efficacité du vaccin
variants SARS-CoV-2
tolérance vaccinale
sujet immunodéprimé
professions de santé
personnel de santé
sujet âgé
comorbidité
vaccins de la COVID-19
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Pertinence d’offrir durant l’automne 2021 une dose de rappel d’un vaccin contre la COVID-19 aux personnes qui résident en CHSLD ou RPA
https://www.inspq.qc.ca/publications/3172-rappel-vaccin-covid-chsld-rpa
L’objectif de cet avis est d’évaluer la pertinence d’offrir dans le courant de l’automne 2021 une dose de rappel de vaccin contre la COVID-19 aux personnes vulnérables qui résident en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), en résidence privée pour aînés (RPA) ou dans d’autres milieux de vie pour aînés de nature collective, en profitant de l’implantation de la campagne de vaccination contre l’influenza qui devrait commencer au début du mois de novembre.
2021
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
recommandation de santé publique
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
sujet âgé
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
vaccination; médication préventive
personnes
RPA
RPA
Vaccins
Personna +
COVID-19
Vaccine
vaccin
rappel de vaccin
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Rappel vaccinal Covid-19 : une étude de phase 3 avec le vaccin à protéine recombinante de Sanofi et GSK
https://presse.inserm.fr/rappel-vaccinal-covid-19-une-etude-de-phase-3-avec-le-vaccin-a-proteine-recombinante-de-sanofi-et-gsk/43800
Plus de 18 mois après la déclaration de la pandémie, le coronavirus SARS-CoV-2 circule encore activement. Afin d’assurer une protection prolongée contre la Covid-19, les autorités sanitaires françaises se sont prononcées en faveur d’une injection de rappel pour les personnes âgées ou vulnérables. Un nouvel essai mené via Covireivac, plateforme coordonnée par l’Inserm, évalue l’immunogénicité (c’est-à-dire la capacité à déclencher une réponse immunitaire) et la tolérance d’un candidat vaccin de Sanofi et GSK en dose de rappel. Cet essai, promu par Sanofi et GSK est mené en lien avec 10 centres hospitaliers en France dont l’AP-HP qui coordonne le volet opérationnel clinique...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
article de périodique
rappel de vaccin
vaccination
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
Immunogénicité des vaccins
Sanofi-GSK
candidat vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination anti-covid-19 : rappels dans les EHPAD et USLD
DGS-Urgent n 2021-94 du 7 septembre 2021
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_94_commande_de_doses_de_rappels_ehpad-usld_v2.pdf
A partir de six mois après la primo-vaccination, l’injection d’une dose de rappel en ARNm permet de stimuler à nouveau le système immunitaire et de renforcer la protection conférée par la primo-vaccination des populations plus âgées et/ou à risque de forme grave. Il est donc urgent de revacciner au plus tôt les résidents d’EHPAD et d’USLD, qui ont pour la majorité été primo-vaccinés avant le mois de mars 2021.
2021
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
infections à coronavirus
benzo[a]anthracènes
vaccins antiviraux
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
établissements de soins de long séjour
7-methylbenzo[a]anthracene
vaccination
EHPAD - USLD
rappel de vaccin
Vaccine
Vaccins
vaccination
EHPAD - USLD
vaccination; médication préventive
7-méthylbenzo[a]anthracène

---
N1-VALIDE
Covid-19 : la HAS précise les populations éligibles à une dose de rappel de vaccin
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3283153/fr/covid-19-la-has-precise-les-populations-eligibles-a-une-dose-de-rappel-de-vaccin
La France traverse actuellement une quatrième vague de l’épidémie de Covid-19, liée notamment à la circulation sur l’ensemble du territoire national du variant delta. Afin de renforcer la protection vaccinale de la population, le ministère chargé de la Santé a saisi la HAS pour préciser les populations éligibles à une dose de rappel de vaccin. À la lumière des dernières données disponibles, la HAS publie aujourd’hui son avis dans lequel elle préconise à ce stade une dose de rappel chez les personnes de 65 ans et plus et celles à risque de formes graves de Covid-19, à compter du début de la campagne de vaccination antigrippale prévue fin octobre...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de santé publique
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
rappel de vaccin
vaccins antigrippaux
association de médicaments
grippe humaine
campagne vaccinale
France
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
adulte
vaccin à ARNm
efficacité du vaccin
COMIRNATY
SPIKEVAX
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
SPIKEVAX 0,2 mg/mL, dispersion injectable. Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19

---
N1-VALIDE
Campagne de revaccination en EHPAD et USLD
COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/je-suis-un-professionnel-de-sante-du-medico-social-et-du-social/article/campagne-de-revaccination-en-ehpad-et-usld
Retrouvez ci-dessous les réponses à vos questions concernant l’organisation de la campagne de rappel/vaccination en EHPAD et USLD.
2021
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
information scientifique et technique
vaccins contre la COVID-19
vaccins contre la COVID-19
rappel de vaccin
établissements de soins de long séjour

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination anti-Covid ; le temps des rappels est-il venu ?
https://www.academie-medecine.fr/1000047346/
Alors que la couverture vaccinale contre la Covid-19 n’atteint pas encore le taux de 60% de Français ayant reçu une vaccination complète, l’administration d’une dose de rappel est envisagée pour les populations qui étaient considérées comme prioritaires au début de la campagne nationale de vaccination (résidants d’EHPAD et d’USLD, personnes âgées de plus de 80 ans vivant à domicile, atteintes de comorbidités ou immunodéprimées).
2021
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
COVID-19
rappel de vaccin
Vaccine
Vaccins
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis du 2 juillet 2021 relatif aux rappels de vaccination dès septembre 2021 pour les personnes les plus âgées et les plus fragiles
Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale COVID-19
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_du_cosv_2_juillet_2021_-_rappel_de_vaccination_a_l_automne_pour_les_personnes_agees_et_fragiles.pdf
Dans son avis du 30 avril 2021, le COSV soulignait les incertitudes concernant la durée et le niveau de la protection conférée par la vaccination en fonction des classes d’âge et des conditions médicales, mais considérait « raisonnable d’envisager une campagne de rappels de vaccination à partir de l’automne 2021 pour les personnes les plus vulnérables face à la Covid-19 et qui pourraient bénéficier d’une protection limitée dans le temps suite à la primo-vaccination ».
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
PERSONNE AGEE
vaccination
vaccination; médication préventive
personne âgée fragile
rappel de vaccin
Vaccine
personne âgée
Vaccins
jugement
orientation
Assistance
conseiller en orientation
vaccination
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N1-SUPERVISEE
Avis n 2021.0051/AC/SEESP du 15 juillet 2021 du collège de la Haute Autorité de santé sur l’identification des données nécessaires pour permettre d’évaluer la pertinence éventuelle d’un rappel chez les personnes ayant eu une primovaccination complète contre la Covid-19
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2021-07/avis_n2021.0051_ac_seesp_du_15_juillet_2021_du_college_de_la_has_sur_lidentification_des_donnees_necessaires_pour_permettre_.pdf
S’il parait très probable qu’une injection de rappel procurera effectivement un effet «boost»(que ce soit avec le même vaccin, un vaccin faisant appel à une autre plateforme, voire un vaccin adapté aux variants préoccupants), l’impact d’un tel rappel sur la prévention des échecs vaccinaux et des formes symptomatiques de la maladie après un schéma de primo-vaccination complet pourra être confirmé avec l’acquisition des données issues des essais cliniques en cours ainsi que des données de vie réelle.Un schéma vaccinal optimal pourra être préconisé dès lors que seront disponibles les résultats des études en cours sur l’efficacité d’un rappel avec les vaccins à ARNm selon leur version initiale et leur version adaptée aux variants,mais aussi sur l’efficacité de nouveaux vaccins positionnés en boost après un schéma vaccinal complet...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
rappel de vaccin
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
efficacité du vaccin
recommandation
Immunogénicité des vaccins
France
vaccination
études d'évaluation comme sujet
vaccins à ARNm

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccins contre la covid-19 : modalités d’administration des rappels
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_n43_vaccination_modalites_d_administration_des_rappels.pdf
Les professionnels de santé engagés dans la campagne de vaccination sont invités à suivre ces nouvelles indications. 1. Modalités de vaccination (deuxième dose) pour les personnes de 18 à 54 ans inclus ayant déjà reçu une première dose de vaccin AstraZeneca Le vaccin Astra Zeneca a reçu une autorisation de mise sur le marché par l’Agence européenne du Médicament le 29 janvier 2021. A ce jour, près de 2 650 000 premières injections ont réalisées en France avec ce vaccin depuis sa mise en circulation. Conformément à l’avis de la Haute autorité de santé du 19 mars 2021, l’utilisation du vaccin AstraZeneca a été restreinte en France aux personnes de plus de 55 ans.
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
information scientifique et technique
Administration
vaccination
vaccine
vaccination; médication préventive
Administration
rappel de vaccin
Vaccine
vaccination
vaccin
organisation et administration
Vaccins
pandémies
vaccins antiviraux
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N1-VALIDE
Covid-19 : quelle stratégie vaccinale pour les moins de 55 ans ayant déjà reçu une dose d’AstraZeneca ?
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3260335/fr/covid-19-quelle-strategie-vaccinale-pour-les-moins-de-55-ans-ayant-deja-recu-une-dose-d-astrazeneca
A la suite de remontées de cas d’événements thromboemboliques de localisations inhabituelles, la HAS a recommandé de réserver VAXZEVRIA (AstraZeneca) aux personnes âgées de plus de 55 ans. Avant cette restriction, un peu plus de 500 000 personnes de moins de 55 ans ont reçu une première dose de vaccin AstraZeneca. L’administration d’une seule dose de ce vaccin étant insuffisante pour garantir une protection durablement efficace, la HAS recommande aujourd’hui de compléter le schéma vaccinal pour cette population avec un vaccin à ARNm dans un délai de 12 semaines après la première injection...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
rappel de vaccin
VAXZEVRIA
VAXZEVRIA, suspension injectable. Vaccin COVID-19 (ChAdOx1-S [recombinant])
vaccination
adulte
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
SPIKEVAX 0,2 mg/mL, dispersion injectable. Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
COMIRNATY
SPIKEVAX
recommandation
vaccin à ARNm
ARN messager
vaccins à ARNm
ChAdOx1 nCoV-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins synthétiques
vaccin à ARNm

---
N1-SUPERVISEE
Avis n 2021.0027/AC/SEESP du 8 avril 2021 du collège de la Haute Autorité de santé concernant le type de vaccin à utiliser pour la seconde dose chez les personnes de moins de 55 ans ayant reçu une première dose du vaccin AstraZeneca (nouvellement appelé VAXZEVRIA) contre la covid-19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3260361/fr/avis-n-2021-0027/ac/seesp-du-8-avril-2021-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-concernant-le-type-de-vaccin-a-utiliser-pour-la-seconde-dose-chez-les-personnes-de-moins-de-55-ans-ayant-recu-une-premiere-dose-du-vaccin-astrazeneca-nouvellement-appele-vaxzevria-contre-la-covid-19
Le vaccin AstraZeneca, nouvellement appelé VAXZEVRIA, a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle en Europe le 29 janvier 2021. Dans son avis du 2 février 2021, la HAS avait considéré que le vaccin VAXZEVRIA pouvait être utilisé dans le cadre de sa stratégie de priorisation des populations à vacciner. À partir du 11 mars 2021, la survenue de cas d’évènements thrombo-emboliques graves chez des personnes vaccinées par le vaccin VAXZEVRIA a conduit plusieurs pays européens, dont la France, à suspendre l’utilisation de ce vaccin...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
rappel de vaccin
vaccination
adulte
VAXZEVRIA, suspension injectable. Vaccin COVID-19 (ChAdOx1-S [recombinant])
autres vaccins viraux
Appréciation des risques
France
vecteur viral
vaccin à vecteur adénoviral
thrombose
thrombopénie
vaccin à ARNm
SPIKEVAX
SPIKEVAX 0,2 mg/mL, dispersion injectable. Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
COMIRNATY
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
prime-boost hétérologue
ChAdOx1 nCoV-19
recommandation de santé publique
VAXZEVRIA
vaccination
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins synthétiques
vaccin à ARNm

---
N3-AUTOINDEXEE
Consentement à la vaccination Covid 19
Rappel du droit applicable & recommandations
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2021/01/Consentement-et-vaccination-311220.pdf
En principe, et hors les cas d’urgence, le patient doit consentir à un acte de soin le concernant, après avoir été dument informé par le professionnel de santé. Cette règle du consentement libre et éclairé découle du principe d’inviolabilité du corps humain (art. 16-1 du code civil), constitue une liberté fondamentale au sens de l’article L. 521-1 du code de justice administrative et une obligation déontologique pour le praticien. Acte médical de prévention non urgent et qui n’a pas été envisagé par les pouvoirs publics comme obligatoire, la vaccination contre la Covid 19 nécessite donc de recueillir en amont le consentement de la personne.
2021
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation professionnelle
vaccination
directives de santé publique
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccination
rappel de vaccin
Vaccine
pandémies
vaccins antiviraux
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Modification du schéma vaccinal contre le SARS-CoV-2 dans le nouveau contexte épidémique
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3234097/fr/modification-du-schema-vaccinal-contre-le-sars-cov-2-dans-le-nouveau-contexte-epidemique
A ce jour, la situation de l’épidémie à SARS-CoV-2 est préoccupante, avec une circulation du virus qui se poursuit à un niveau élevé sur le territoire national, associée à un risque important de diffusion très rapide, dans les prochaines semaines, de nouveaux variants, dont plusieurs cas ont déjà été détectés sur le territoire national (variant « anglais » et variant « sud-africain » notamment). Nous disposons actuellement en France de deux vaccins à ARNm ayant obtenu une AMM conditionnelle dans l’immunisation active pour la prévention de la Covid-19 causée par le virus SARS-CoV-2 : le 21 décembre 2020 pour le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech, (à partir de l’âge de 16 ans, en 2 doses espacées d’au moins 21 jours) et le 6 janvier 2021 pour le vaccin à ARNm Covid-19 de Moderna (à partir de l’âge de 18 ans en deux doses, à 28 jours d’intervalle)...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
vaccination
vaccination contre le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
COMIRNATY
SPIKEVAX
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
SPIKEVAX 0,2 mg/mL, dispersion injectable. Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
vaccin à ARNm
facteurs de risque
adulte
sujet âgé
efficacité du vaccin
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
rappel de vaccin
pandémies
vaccins antiviraux
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
infections à coronavirus
pneumopathie virale
pandémies
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Avis de l’ANSM concernant la seconde dose du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNtech - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/actualites/avis-de-lansm-concernant-la-seconde-dose-du-vaccin-comirnaty-de-pfizer-biontech
Dans un contexte européen de déploiement de la campagne de vaccination contre la Covid-19, plusieurs états se mobilisent pour accélérer l’accès aux vaccins, notamment pour les personnes les plus fragiles. C’est dans ce contexte que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) donne un avis concernant la seconde dose du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNtech...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
rappel de vaccin
COMIRNATY
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
vaccin à ARNm
recommandation de bon usage du médicament
vaccination
vaccins antiviraux
COVID-19
vaccins de la COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Pertinence d’une dose de rappel d’un vaccin contre la COVID 19 pour les différentes catégories d’adultes au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/3184-dose-rappel-vaccin-covid19-adultes
Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a invité le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) à se positionner quant aux groupes qui pourraient bénéficier d’une dose de rappel et à présenter les principaux arguments qui militeraient en faveur ou en défaveur d’une extension des recommandations actuelles. L’argumentaire présenté dans le présent avis vise à éclairer le gouvernement du Québec en vue d’une décision d’étendre ou non la dose de rappel à d’autres groupes de la population, dans une perspective de gestion des risques sociétaux.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
recommandation de santé publique
vaccin
Adulte
adulte
Vaccine
vaccination; médication préventive
rappel de vaccin
COVID-19
vaccination
vaccins contre la COVID-19
Adulte
COVID-19
Québec
Vaccins
adulte

---
N2-AUTOINDEXEE
Critère de délai d’apparition des manifestations cliniques d’allure allergique suivant la vaccination pour lesquelles une consultation avec un spécialiste est recommandée avant la revaccination
https://www.inspq.qc.ca/publications/avis-ciq-2020-158
Question du Groupe central ESPRI Dans le cadre de la mise à jour du guide sur les conduites à tenir dans le cadre de MCI survenant à la suite de la vaccination, le groupe central ESPRI (GCE) a revu de récentes données de littérature concernant les réactions allergiques post-vaccinales. Ces données seraient favorables à une modification du critère de délai d’apparition des manifestations d’allure allergique (ne répondant pas aux critères d’anaphylaxie) pour lesquelles une consultation avec un spécialiste est recommandée avant la revaccination. Pour orienter la conduite à suivre, plusieurs études suggèrent d’utiliser un délai inférieur à 1 heure et non pas un délai inférieur à 4 heures. Avant de faire cette modification, le groupe central ESPRI (GCE) désire obtenir l’avis du CIQ.
2020
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
recommandation professionnelle
Spécialistes
Vaccins
orientation vers un spécialiste
Revaccination
spécialisation
signes et symptômes
Vaccine
directives de santé publique
rappel de vaccin
vaccination
Consultants
clinique de vaccination
réaction d'hypersensibilité
vaccination
vaccination; médication préventive
hypersensibilité
Allergie
consultants

---
N1-SUPERVISEE
Pertinence de rappels contre la diphtérie et le tétanos chez les personnes ayant reçu leur primovaccination à l’adolescence ou à l’âge adulte
https://www.inspq.qc.ca/publications/avis-ciq-19-157
Une très faible proportion de la population québécoise débute sa vaccination contre la diphtérie et le tétanos à l’adolescence ou à l’âge adulte. Chez ces personnes, la primovaccination comporte 3 doses. La 2e dose est prévue 1-2 mois après la 1re et la 3e dose est prévue 6-12 mois après la 2e. Jusqu’à récemment, des rappels du vaccin contre la diphtérie et le tétanos (vaccin dT) étaient recommandés tous les 10 ans chez les adultes. Suite à un avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ)2, les rappels aux 10 ans ont été remplacés par un rappel unique à l’âge de 50 ans. Ce nouveau calendrier fait en sorte qu’une personne débutant sa vaccination à l’adolescence ou à l’âge adulte pourrait se voir recommander seulement 3 à 4 doses du vaccin dT au cours de sa vie. Une note de synthèse récente de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur le tétanos propose un calendrier comportant 5 doses contre la diphtérie et le tétanos lorsque la vaccination débute durant l’adolescence ou l’âge adulte3. Dans cette note il est mentionné que « 5 doses correctement espacées suffisent pour obtenir une protection à vie ». Tel que mentionné précédemment, le calendrier québécois prévoit moins de 5 doses contre la diphtérie et le tétanos lorsque la primovaccination débute à l’adolescence ou à l’âge adulte. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé au Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) d’évaluer la pertinence de rappels du vaccin dT suite à une primovaccination débutant à l’adolescence ou à l’âge adulte.
2019
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rappel de vaccin
vaccination
Vaccin antidiphtérique antitétanique
Québec
rapport
adolescent
diphtérie
tétanos
adulte

---
N1-SUPERVISEE
Pratiques de rattrapage vaccinal des médecins exerçant en France pour les personnes migrantes arrivant sur le territoire français
https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/vaccination/documents/article/pratiques-de-rattrapage-vaccinal-des-medecins-exercant-en-france-pour-les-personnes-migrantes-arrivant-sur-le-territoire-francais
Introduction – Au regard des recommandations françaises, les personnes migrantes sont souvent incomplètement vaccinées. L’objectif de l’étude est d’évaluer les pratiques des médecins exerçant en France en termes de rattrapage vaccinal des personnes migrantes. Méthodes – Par l’intermédiaire de plusieurs sociétés savantes, une enquête sur les pratiques de prévention des maladies infectieuses a été réalisée par auto-questionnaire en 2016-2018 auprès de médecins, exerçant en France, impliqués dans la prise en charge de migrants primo-arrivants, quelle que soit leur spécialité.
2019
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
vaccins
vaccination
rappel de vaccin
Couverture vaccinale
évaluation des pratiques médicales par des pairs
article de périodique
France
population de passage et migrants

---
N1-SUPERVISEE
Dose de rappel pour la prévention de l'infection par le virus de l'hépatite B
https://www.cochrane.org/fr/CD008256/dose-de-rappel-pour-la-prevention-de-linfection-par-le-virus-de-lhepatite-b
Contexte Les anticorps dirigés contre l'antigène de surface de l'hépatite B (HBsAg) déclinent avec le temps après l'immunisation contre l'hépatite B ; par conséquent, il est difficile de savoir si les personnes vaccinées contre l'hépatite B selon un schéma en 3 doses ou en 4 doses au cours de leur primovaccination sont encore immunisées lorsque le niveau d'anticorps contre l'antigène de surface de l'hépatite B (anti-HBs) de leur organisme est indétectable ou plus faible que le niveau généralement considéré comme protecteur. Cette question peut potentiellement être adressée indirectement en mesurant la réponse anamnestique (ou secondaire) à une dose de rappel du vaccin administrée à des personnes précédemment vaccinées contre l'hépatite B.
2016
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
revue de la littérature
Vaccins anti-hépatite B
hépatite B
résultat thérapeutique
rappel de vaccin
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Mise à jour des vaccins suite à une blessure - Un article de la série «Questions sur la vaccination»
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2014.00726/
De nombreux médecins de famille sont confrontés chaque jour au thème de la vaccination. Alors que beaucoup d’aspects relèvent de la routine, des questions délicates se posent toujours. Il y a sûrement des collègues qui sont de véritables experts en vaccination. Cette série s’adresse volontairement aux médecins manquant encore d’expérience et elle se concentre sur les points pour lesquels les recommandations de la commission fédérale pour les vaccinations n’apportent pas toujours une réponse simple.
2014
false
true
false
Primary and Hospital Care
Suisse
français
article de périodique
rappel de vaccin
vaccins antipoliomyélitiques
Vaccin antidiphtérique antitétanique
vaccins combinés
adulte
enfant
Vaccin anticoquelucheux
infection de plaie
vaccins
antibiothérapie
plaies et blessures
vaccination

---
N1-VALIDE
Avis du conseil supérieur d'hygiène publique de France, section maladies transmissibles, Relatif à la réduction du délai entre deux vaccinations diphtérie, tétanos, poliomyélite lors de la survenue d'un ou plusieurs cas de coqueluche (séance du 24 mars 2006)
https://solidarites-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2007/07-02/a0020060.htm
données disponibles, recommnadtions,
false
N
Ministère de la Santé et des Sports - France
Paris
France
français
antibiothérapie
événements indésirables associés aux soins
adulte
coqueluche
vaccins diphtérique tétanique coquelucheux acellulaires
vaccination
rappel de vaccin
Vaccin anticoquelucheux
nourrisson
transmission de maladie infectieuse du professionnel de santé au patient
personnel de santé
Vaccin anticoquelucheux
rappel de vaccin
nouveau-né
grossesse
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Avis relatif à la définition de l'obligation vaccinale dans un cadre indemnitaire
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspa20111213_defoblvacadinde.pdf
Le Haut Conseil de la santé publique a été saisi en date du 31 août 2011 par Madame la secrétaire d'Etat à la santé pour faire suite à une demande de l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) qui, dans le cadre de sa politique indemnitaire vis-à-vis des vaccinations obligatoires, souhaite que soient précisées les circonstances dans lesquelles une injection vaccinale doit être considérée comme ayant été administrée dans le cadre de l'obligation vaccinale telle que précisée dans l'article L. 3111-9 du code de la santé publique.
2011
false
N
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
vaccination
calendrier vaccinal
vaccins
nourrisson
enfant
adolescent
rappel de vaccin
exposition professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination contre la coqueluche chez les adolescents et les adultes
http://www.cbip.be/Folia/Index.cfm?FoliaWelk=F34F09G
L'attention a été attirée récemment dans la presse sur la question de savoir si une vaccination de rappel contre la coqueluche devrait être administrée systématiquement à tous les adolescents. Le but d'un tel rappel n'est pas tellement de protéger ces adolescents contre la coqueluche, mais plutôt de prévenir la transmission de la coqueluche à des enfants qui ne sont pas encore ou pas complètement vaccinés contre la coqueluche, p.ex. les nourrissons de moins de 2 mois avant leur première vaccination: c'est en effet chez ces très jeunes enfants que la coqueluche est la plus grave...
2007
false
N
Folia Pharmacotherapeutica
Belgique
français
Vaccin anticoquelucheux
adolescent
adulte
coqueluche
rappel de vaccin
calendrier vaccinal
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
transmission verticale de maladie infectieuse
article de périodique

---
N1-VALIDE
Avis du conseil supérieur d'hygiène publique de France section maladies transmissibles relatif au rappel de vaccination anti-diphtérique chez l'adulte
séance du 18 mars 2005
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Avis_du_18_mars_2005_relatif_au_rappel_de_vaccination_anti-diphterique_chez_l_adulte.pdf
récapitulatif de la situation actuelle, recommandations ; 3 pages
2005
false
N
Ministère de la Santé et des Sports - France
Paris
France
français
vaccination
adulte
diphtérie
France
vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche
rappel de vaccin
vaccins combinés
sérums immuns
recommandation de santé publique

---
Nous contacter.
22/09/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.