Libellé préféré : myocardite;

Définition du MeSH : Processus inflammatoires des muscles des parois du coeur (MYOCARDE) ayant comme conséquence des lésions des cellules des muscles cardiaques (MYOCYTES CARDIAQUES). Les manifestations peuvent être inexistantes ou aller jusqu'à la MORT SUBITE. La myocardite associée à la dysfonction cardiaque est classée comme CARDIOMYOPATHIE inflammatoire, d'habitude provoquée par une INFECTION, des maladies autoimmunes, ou comme réaction aux substances toxiques. La myocardite est aussi une des causes fréquentes de la CARDIOMYOPATHIE DILATEE et d'autres cardiomyopathies. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : inflammations du myocarde;

Hypéronyme MeSH : Cardite;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Myocardite;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Processus inflammatoires des muscles des parois du coeur (MYOCARDE) ayant comme conséquence des lésions des cellules des muscles cardiaques (MYOCYTES CARDIAQUES). Les manifestations peuvent être inexistantes ou aller jusqu'à la MORT SUBITE. La myocardite associée à la dysfonction cardiaque est classée comme CARDIOMYOPATHIE inflammatoire, d'habitude provoquée par une INFECTION, des maladies autoimmunes, ou comme réaction aux substances toxiques. La myocardite est aussi une des causes fréquentes de la CARDIOMYOPATHIE DILATEE et d'autres cardiomyopathies. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
Administration des doses subséquentes d’un vaccin contre la COVID-19 chez les personnes ayant développé une péricardite ou une myocardite
https://www.inspq.qc.ca/publications/3201-administration-doses-subsequentes-vaccin-covid-19-pericardite-myocardite
Dans des avis datés du 19 juillet 2021 et du 3 décembre 2021, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) recommandait d’utiliser de préférence le vaccin PB COVID-19 de Pfizer chez les jeunes âgés de 12‑29 ans, dont l’administration pourrait comporter un risque de péricardite/myocardite moindre que le vaccin de Moderna. Aussi, il avait été décidé d’attendre que plus de données scientifiques soient disponibles avant de recommander d’administrer des doses supplémentaires de vaccin contre la COVID-19 aux personnes ayant développé une péricardite ou une myocardite à la suite de l’administration d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19, en conformité avec la recommandation du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI(le lien est externe)) selon laquelle : « Par mesure de précaution, les personnes qui ont souffert de myocardite ou de péricardite après l'administration d'une première dose d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19 devraient reporter la deuxième dose de la série vaccinale jusqu'à ce que plus de renseignements soient disponibles. ».Actuellement, des personnes ayant développé une péricardite ou une myocardite à la suite de l’administration d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ARNm se présentent dans les centres de vaccination et souhaitent recevoir leur 2e dose ou encore leur dose de rappel, selon le cas. Certaines ne sont pas des jeunes, mais des personnes âgées donc à risque accru de complications dues à la COVID-19.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
personnes
Myocardite
péricardite
Vaccins
myocardite
Administration
vaccin
vaccination; médication préventive
péricardite
vaccins contre la COVID-19
vaccination
organisation et administration
Vaccine
COVID-19
COVID-19
myocardite
Vaccins
Vaccine
Vaccination
Personna +
Administration
Péricardite

---
N2-AUTOINDEXEE
Deux formes distinctes de myocardites fulminantes associées à l’infection par le SARS-CoV‑2
https://presse.inserm.fr/deux-formes-distinctes-de-myocardites-fulminantes-associees-a-linfection-par-le-sars-cov-2/45655/
Des équipes du service de médecine intensive-réanimation de l’hôpital Pitié-Salpêtrière, en collaboration avec des chercheurs de l’Inserm et de Sorbonne Université, au Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses (CIMI-Paris) ont étudié la survenue d’atteintes cardiaques (myocardites fulminantes) associées à l’infection par le SARS-CoV-2. Cette étude montre que l’utilisation des critères de syndrome inflammatoire multisystémique (MIS) permet d’identifier deux phénotypes ayant des présentations bio-cliniques et des pronostics différents. Elle identifie des biomarqueurs diagnostiques et de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles. Les résultats de cette étude, coordonnée par le Dr Marc Pineton de Chambrun, le Dr Guillaume Hékimian et le Pr Guy Gorochov, feront l’objet d’une publication le 26 juillet 2022 au sein de la revue The Journal of the American College of Cardiology (JACC).
2022
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
COVID-19
information patient et grand public
myocardite
Myocardite
Infection
syndrome respiratoire aigu sévère
myocardite
maladie infectieuse

---
N1-VALIDE
Le risque de myocardite est augmenté mais reste faible après la première dose de rappel par un vaccin à ARNm et ce risque diminue avec l’allongement du délai entre les doses
https://ansm.sante.fr/actualites/le-risque-de-myocardite-est-augmente-mais-reste-faible-apres-la-premiere-dose-de-rappel-par-un-vaccin-a-arnm-et-ce-risque-diminue-avec-lallongement-du-delai-entre-les-doses
A partir de l’ensemble des cas confirmés de myocardite chez des personnes âgées de 12 ans et plus admis dans les hôpitaux français entre le 27 décembre 2020 et le 31 janvier 2022, EPI‑PHARE a évalué l’effet sur le risque de myocardite, de la première dose de rappel (troisième dose) par un vaccin à ARNm et du délai entre les différentes doses. Cette étude montre l’existence d’un risque de myocardite après la première dose de rappel (troisième dose). Ce risque est plus faible qu'après la deuxième dose et diminue avec l’allongement du délai entre les doses successives...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
rappel de vaccin
myocardite
Appréciation des risques
vaccin à ARNm
COMIRNATY
SPIKEVAX
évaluation médicament

---
N2-AUTOINDEXEE
La myocardite et la péricardite après un vaccin à ARN messager contre la COVID-19
https://www.cfp.ca/content/68/1/19
Question À la suite de l’approbation d’un vaccin contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) pour les enfants de 5 à 11 ans et compte tenu de préoccupations de parents au cours de la dernière année face à des cas rapportés de myocardite et de péricardite chez des adolescents, ma clinique devrait-elle continuer à encourager tous les enfants et les jeunes adultes à recevoir le vaccin à ARN messager contre la COVID-19?
2022
Le Médecin de Famille Canadien
France
COVID-19
vaccins à ARNm
article de périodique
Vaccine
Myocardite
Vaccins
vaccin à ARN
péricardite
péricardite
vaccination
vaccins contre la COVID-19
vaccination; médication préventive
vaccin à ARNm
myocardite
Péricardite
arn messager
ARN messager
COVID-19
myocardite
vaccin

---
N1-SUPERVISEE
Le risque de myocardite et péricardite après la vaccination Covid-19 est confirmé mais peu fréquent et d’évolution favorable
https://ansm.sante.fr/actualites/le-risque-de-myocardite-et-pericardite-apres-la-vaccination-covid-19-est-confirme-mais-peu-frequent-et-devolution-favorable
Le GIS EPI-PHARE a mis en ligne un nouveau rapport d'étude sur le risque de myocardite et de péricardite avec les vaccins ARNm (Comirnaty et Spikevax) chez les sujets âgés de 12 à 50 ans en France. Ces nouveaux résultats avec les données actualisées au 31 octobre 2021 corroborent ceux de la précédente étude. La vaccination par un vaccin ARNm augmente le risque de myocardite et celui de péricardite dans la semaine suivant la vaccination. Ces risques apparaissent toujours peu fréquents au regard du nombre élevé de doses administrées. L’évolution clinique est toujours favorable dans la majorité des cas. Ces nouvelles données de pharmaco-épidémiologie ne remettent pas en cause le rapport bénéfice/risque des vaccins contre la Covid-19 Comirnaty et Moderna, dont l'efficacité contre les formes graves de Covid-19 est très importante...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
myocardite
péricardite
vaccination
risque
Appréciation des risques
myocardite
péricardite
vaccin à ARNm
COMIRNATY
SPIKEVAX
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
SPIKEVAX 0,2 mg/mL, dispersion injectable. Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
adulte
jeune adulte
vaccins à ARNm

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis préliminaire concernant la vaccination des jeunes contre la COVID-19 dans le contexte du signal de survenues de myocardites et de péricardites après l’administration des vaccins à ARN messager
https://www.inspq.qc.ca/publications/3153-vaccination-jeunes-covid-19-myocardites-pericardites-vaccin-arn
L’objectif du présent avis est de présenter une analyse du risque de myocardite/péricardite lié à la vaccination des jeunes âgés de 12 à 39 ans avec les vaccins à ARNm, spécialement en ce qui concerne l’administration d’une deuxième dose. Cette analyse a été réalisée dans une optique individuelle en fonction des informations disponibles en date du 15 juillet 2021. Des stratégies de vaccination sont évaluées dans le contexte de la menace d’une nouvelle vague de COVD-19 causée par le variant Delta. Des recommandations provisoires sont émises dans une perspective tant individuelle que populationnelle.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
Myocardite
vaccine
myocardite
organisation et administration
vaccination
adolescent
Administration
péricardite
Péricardite
vaccination
myocardite
vaccination; médication préventive
Administration
COVID-19
jugement
Vaccins
signaux
Vaccine
arn messager
Vaccins
vaccin
péricardite
ARN messager
vaccins
vaccins antiviraux
infections à coronavirus

---
N1-SUPERVISEE
Santé Canada met à jour les étiquettes des vaccins contre la COVID 19 de Pfizer BioNTech et de Moderna pour y inclure des renseignements sur la myocardite et la péricardite
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2021/75959a-fra.php
Santé Canada a mis à jour les monographies (étiquettes) des vaccins contre la COVID 19 de Pfizer BioNTech et de Moderna afin de décrire les très rares cas de myocardite et de péricardite signalés après la vaccination. Des cas de myocardite et de péricardite après l’immunisation par les vaccins contre la COVID 19 ont été signalés chez un faible nombre de personnes au Canada et à l’étranger. Ces rapports sont très rares. Santé Canada et d’autres organismes de réglementation internationaux continuent d’enquêter sur la relation éventuelle entre les vaccins contre la COVID 19 et ces événements rares. La plupart des cas signalés à ce jour ont reçu le vaccin à ARNm (Pfizer BioNTech et Moderna) et, selon une analyse des cas à l’étranger, sont survenus plus souvent après la deuxième dose et chez des adultes et des adolescents masculins plus jeunes. Les données canadiennes devraient évoluer au fur et à mesure qu’un plus grand nombre de personnes de ces populations seront vaccinées. Les données disponibles sur le suivi à court terme montrent que ces événements étaient généralement légers et traitables; toutefois, on ne dispose pas encore de renseignements sur les résultats à long terme...
2021
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
vaccins contre la COVID-19
vaccination
COVID-19
COMIRNATY
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
SPIKEVAX
SPIKEVAX 0,2 mg/mL, dispersion injectable. Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
péricardite
myocardite
vaccin à ARNm
avis de pharmacovigilance
vaccins de la COVID-19
vaccins à ARNm
vaccins synthétiques
vaccin à ARNm

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins contre la COVID-19 et cas signalés de myocardite et/ou de péricardite
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/medeffet-canada/infovigilance-produits-sante/juin-2021.html#a3.2
Des cas de myocardite et/ou de péricardite à la suite de l’administration de vaccins contre la COVID-19 ont été signalés au Canada et à l’échelle internationale. Ces cas sont rares, et le lien entre ceux-ci et les vaccins contre la COVID-19 n’est pas établi clairement. Les données sur les cas déclarés à l’échelle internationale montrent que la plupart des cas sont associés aux vaccins à ARNm contre la COVID-19 (Pfizer-BioNTech et Moderna), ont été observés plus souvent après la seconde dose et chez les adolescents et les jeunes adultes de sexe masculin, et concernaient des affections légères et traitables. Les professionnels de la santé devraient envisager la possibilité de myocardite et/ou de péricardite lorsque des personnes présentent une douleur thoracique, de l’essoufflement, des palpitations ou d’autres signes et symptômes de myocardite et/ou de péricardite après avoir reçu un vaccin contre la COVID-19...
2021
false
false
false
Gouvernement du Canada
Canada
français
avis de pharmacovigilance
myocardite
péricardite
vaccins contre la COVID-19
adolescent
adulte
COVID-19
vaccin à ARNm
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
SPIKEVAX 0,2 mg/mL, dispersion injectable. Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
autres vaccins viraux
vaccination
vaccins à ARNm
vaccins synthétiques
vaccin à ARNm

---
N2-AUTOINDEXEE
Les directives cliniques au sujet des jeunes contractant une myocardite ou une péricardite après un vaccin à ARNm contre la COVID-19
https://www.cps.ca/fr/documents/position/les-directives-cliniques-au-sujet-des-jeunes-contractant-une-myocardite-ou-une-pericardite
Le présent point de pratique vise à donner des directives cliniques au sujet de la myocardite et de la péricardite qui se manifestent après l’administration d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 (Pfizer-BioNTech et Moderna). Les bienfaits de la vaccination contre la COVID-19 sont supérieurs à ses risques, et le vaccin est recommandé pour toutes les personnes admissibles, y compris les enfants et les adolescents de 12 ans et plus. Un risque légèrement plus élevé de myocardite et de péricardite (moins d’un cas sur 10 000 personnes) est signalé après la vaccination à ARNm contre la COVID-19 au Canada et dans le monde, surtout chez les adolescents et les jeunes adultes de moins de 30 ans, chez les personnes de sexe masculin et après la seconde dose. Même si ce signal relatif à la sécurité est plus fréquent que le taux de base prévu, la plupart des cas sont légers. Le présent document reflète l’avis d’experts et les données probantes disponibles, qui sont limitées. Il sera mis à jour lorsque d’autres renseignements seront disponibles et que des personnes plus jeunes seront vaccinées contre la COVID-19.
2021
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
vaccins à ARNm
recommandation pour la pratique clinique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccination; médication préventive
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
vaccins synthétiques
COVID-19
contraction
Vaccins
Directives
Vaccine
adolescent
Péricardite
vaccin à ARNm
myocardite
arn messager
péricardite
vaccination
vaccin
Myocardite
vaccin à ARNm
hôpitaux privés à but lucratif
péricardite
myocardite
leadership
personnes
ARN messager
directives
personnes

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandation mise à jour sur l’utilisation des vaccins contre la COVID-19 autorisés chez les personnes de 12 ans et plus dans le contexte des cas de myocardite et de péricardite signalés après l’administration de vaccin
Déclaration rapide du CCNI
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-consultatif-national-immunisation-ccni/declaration-rapide-recommandation-utilisation-vaccins-covid-19-personnes-12-ans-plus-cas-myocardite-pericardite-signales-apres-administration-vaccins-arnm.html
Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) donne à l'Agence de la santé publique du Canada (ci-après appelée l'ASPC) des conseils continus et à jour liés à la vaccination dans le domaine de la médecine, des sciences et de la santé publique. Outre le fardeau d'une maladie et les caractéristiques du vaccin, l'ASPC a élargi le mandat du CCNI pour inclure la prise en compte de facteurs programmatiques dans l'élaboration de recommandations fondées sur des données probantes afin de faciliter la prise de décisions opportunes concernant les programmes de vaccination financés par l'État à l'échelle provinciale et territoriale.
2021
Gouvernement du Canada
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
utilisation hors indication
vaccine
vaccination; médication préventive
vaccination
Vaccine
personnes
Vaccination
enregistrements
vaccination
Vaccins
Vaccins
Myocardite
Administration
signaux
vaccin
Vaccine
Personna +
myocardite
casse-croute
COVID-19
Administration
myocardite
Péricardite
péricardite
péricardite

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination des personnes de moins de 30 ans contre la COVID-19 dans le contexte de la survenue de myocardites et péricardites après l’administration des vaccins à ARN messager
https://www.inspq.qc.ca/publications/3185-vaccin-arnm-covid19-moins-30-ans-myocardites-pericardites
Le 27 juillet 2021, un avis préliminaire du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) était publié quant au risque de myocardites ou péricardites lié à la vaccination des jeunes de 12 à 39 ans avec les vaccins ARNm. Depuis lors, de nouvelles informations se sont accumulées concernant les myocardites ou péricardites associées aux vaccins à ARNm, notamment quant à l’issue clinique des cas et les différences de risque selon le produit utilisé. La situation a aussi évolué avec l’atteinte de couvertures vaccinales (personnes adéquatement vaccinées) d’environ 80 % chez les 12-17 ans et de 83 % chez les 18-29 ans et le début de la campagne de vaccination des 5-11 ans avec la version pédiatrique du produit de Pfizer-BioNTech le 24 novembre 2021. Une révision de l’avis précédent semble donc pertinente sachant que le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) a récemment émis de nouvelles recommandations(le lien est externe) à cet égard.
2021
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins à ARNm
recommandation de santé publique
COVID-19
Administration
vaccin
myocardite
vaccine
Vaccination
vaccination; médication préventive
péricardite
Administration
myocardite
Myocardite
Péricardite
personnes
organisation et administration
arn messager
ARN messager
Vaccins
vaccination
vaccin à ARN
péricardite
Personna +
Vaccine
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 : découverte d’une signature moléculaire des myocardites pédiatriques
https://presse.inserm.fr/covid-19-decouverte-dune-signature-moleculaire-des-myocardites-pediatriques/43748
Dans de très rares cas, des enfants ayant contracté la COVID-19 développent une inflammation sévère 4 à 6 semaines suivant leur infection par le virus SARS-CoV-2. Pour les deux tiers, ce syndrome inflammatoire atteint le cœur, entraînant des cas de myocardite. Dans une étude parue dans la revue MED, des chercheurs, médecins et enseignants chercheurs de l’Inserm, de l’AP-HP et d’Université de Paris à l’Institut Imagine, en collaboration avec l’Institut Pasteur, ont analysé le sang d’une cohorte de 56 patients jeunes ayant été hospitalisés à l’Hôpital Necker Enfants-Malades AP-HP. Ils ont ainsi pu identifier l’expression anormale de plusieurs gènes associés à la survenue de formes sévères de myocardite. Cette signature moléculaire pourrait, à terme, permettre d’identifier les enfants à risque de développer cette inflammation cardiaque rare...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
article de périodique
COVID-19
enfant
myocardite

---
N1-SUPERVISEE
Myocardite éosinophilique nécrosante fulminante consécutive à un traitement de l’acné par minocycline
Syndrome DRESS fatal chez une patiente jeune
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2019.08278/
Nous rapportons le cas d’une patiente de 26 ans, qui a été traitée pour de l’acné par la tétracycline minocycline. Elle a par la suite développé un syndrome DRESS («drug rash with eosinophilia and systemic symptoms») – autrefois également appelé «syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse» –, qui a bien répondu sur le plan clinique à un traitement de quatre semaines par prednisolone. Après l’arrêt de la prednisolone, la patiente a à nouveau été en proie à de la fièvre avec éosinophilie, ainsi qu’à une insuffisance respiratoire et cardiovasculaire sévère. Après un bon succès du traitement par prednisolone, antibiotiques et mesures de médecine intensive, la patiente a été victime d’une fibrillation ventriculaire 14 jours plus tard, à l’hôpital.
https://doi.org/10.4414/fms.2019.08278
2019
false
true
false
false
Licence Creative Commons - Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Pas de modification (BY NC ND)
Forum Médical Suisse
Suisse
français
allemand
Myocardite à éosinophiles
Acné juvénile
antibactériens
cas clinique
syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse
nécrose
récidive
Médicaments agissant sur le tégument
Allergies médicamenteuses
article de périodique
éosinophilie
minocycline
myocardite

---
N1-VALIDE
La myocardite
https://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=3011&langue=EN
Cet article de synthèse revoit les données actuelles concernant les myocardites, en insistant particulièrement sur la problématique «urgente».
2018
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
myocardite
myocardite
myocardite
signes et symptômes

---
N1-VALIDE
TECENTRIQ (atézolizumab) et le risque de myocardite
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/65990a-fra.php
Certains cas graves de myocardite ont été rapportés chez des patients traités par TECENTRIQ (atézolizumab) dans le cadre d’essais cliniques. On conseille aux professionnels de la santé : de surveiller les patients recevant TECENTRIQ pour déceler tout signe et symptôme de myocardite; d’arrêter le traitement par TECENTRIQ chez les patients présentant une myocardite de grade 2; d’arrêter définitivement le traitement par TECENTRIQ chez les patients présentant une myocardite de grade 3 ou 4; d’administrer des corticostéroïdes ou des immunosuppresseurs d’appoint aux patients traités par TECENTRIQ qui ont présenté une myocardite, si le tableau clinique le justifie. La monographie de produit canadienne a été mise à jour pour tenir compte de ces nouveaux renseignements en matière d’innocuité...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
avis de pharmacovigilance
perfusions veineuses
TECENTRIQ
TECENTRIQ 1200 mg, solution à diluer pour perfusion
atézolizumab
risque
myocardite
antinéoplasiques
atézolizumab
recommandation de bon usage du médicament
continuité des soins
Surveillance des médicaments
myocardite
effets secondaires indésirables des médicaments
carcinome urothélial infiltrant de la vessie
tumeurs de la vessie urinaire
myocardite
signes et symptômes
recommandation patients
anticorps monoclonaux

---
N1-SUPERVISEE
Corticoïdes pour le traitement de la myocardite virale
http://www.cochrane.org/fr/CD004471
Objectifs : La revue existante a été mise à jour. L'objectif principal de cette revue est d'évaluer les effets bénéfiques et délétères du traitement de la myocardite virale aiguë ou chronique, avec des corticostéroïdes. L'objectif secondaire est de déterminer le meilleur schéma posologique.
2013
false
true
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
myocardite
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
hormones corticosurrénaliennes
myocardite

---
N1-VALIDE
Myocardite : un diagnostic différentiel majeur
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2012.01286/
L es examens diagnostiques incluent: ECG, enzymes cardiaques, radiographie, recherche biologique de virus et de bactéries, Fas-ligand, IL-10, échocardiographie, angiographie coronaire, biopsie endomyocardique, IRM cardiaque, scintigraphie aux anticorps anti-myosine et échographie/ ventriculographie isotopique.
2012
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
myocardite
diagnostic différentiel
article de périodique
algorithme
myocardite
myocardite

---
N1-SUPERVISEE
Immunoglobuline en intraveineuse dans la myocardite virale présumée chez l'enfant et l'adulte.
http://www.cochrane.org/fr/CD004370
Contexte : Les rapports de cas et les séries de cas ont décrit des réponses considérables à l'immunoglobuline en intraveineuse (IVIG) chez les patients présentant des myocardites virales présumées, et son administration est devenue courante. Objectifs : Pour évaluer les effets de l'IVIG chez les patients présentant une myocardite présumée.
2010
false
true
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
adulte
enfant
myocardite
immunoglobulines par voie veineuse

---
Nous contacter.
26/09/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.