Libellé préféré : Allèle sauvage ESR1;

Traductions automatiques des définitions par l'ANS : L'allèle humain de type sauvage ESR1 est situé aux environs de 6q25.1 et mesure environ 322 kb. Cet allèle, qui code la protéine réceptrice des oestrogènes, joue un rôle dans l'activité transcriptionnelle activée par un ligand.;

Traductions automatiques par l'ANS : Récepteur alpha des oestrogènes; ÈRE; ER; Gène alpha du récepteur des oestrogènes; ESR1 wt Allele; Récepteur alpha du gène E2; NR3A1; ESR.; Récepteur 1 des oestrogènes wt allele; ESR1.; ESRA.;

Numéro GenBank : NM_000125;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
L’épidémiologie de la tuberculose en France à l’ère de la pandémie de Covid-19
https://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2024/6-7/2024_6-7_1.html
Introduction – La France est un pays de faible incidence de tuberculose, avec une baisse moyenne de près de 5% par an depuis un demi-siècle. Cette tendance régulière a néanmoins été parfois interrompue par des variations plus marquées en lien avec des événements extérieurs. Nous analysons l’impact de la survenue de la pandémie de Covid-19 sur l’épidémiologie de la tuberculose. Matériel et méthodes – Les cas de tuberculose maladie déclarés en France en 2022 à travers le dispositif de la déclaration obligatoire (DO) sont décrits. Les issues de traitement des cas déclarés en 2021 sont analysées. Les nombres de cas, taux de déclaration et pourcentages de cas ayant complété le traitement sont comparés avant et après la survenue de la pandémie de Covid-19. Résultats – En 2020, 4 606 cas de tuberculose maladie ont été déclarés (taux de déclaration de 6,8 cas/100 000 habitants), soit une baisse significative de 10,4% par rapport à 2019 (p 0,01). La baisse du taux de déclaration, plus faible mais toujours significative, s’est poursuivie en 2021 (6,4 cas/100 000 habitants, n 4 306) et 2022 (6,2 cas/100 000 habitants, n 4 217) (soit une baisse de 7,0% et 2,6% comparé à l’année précédente, respectivement). Les données provisoires montrent une augmentation des cas en 2023 avec 4 728 cas déclarés. Entre 2018 et 2022, le nombre de cas pédiatriques, des cas graves (total et pédiatriques), des cas multirésistants (MDR – MultiDrug-Resistant –) et des décès chez les patients atteints de tuberculose est stable ou en baisse. Le taux de déclaration des cas nés hors de France est de 32 cas/100 000 habitants en 2022, en baisse par rapport aux années précédentes (38,5 cas/100 000 habitants en 2019, 33,6 cas/100 000 habitants et 2020 et 32,2 cas/100 000 habitants en 2021). La proportion de cas de tuberculose déclarés en 2021 ayant achevé leur traitement est de 83,1%, sans variation significative comparé à l’année pré-pandémique (82,6% pour les cas déclarés en 2018, p 0,60), mais 45% des cas n’ont pas d’issue de traitement renseignée. Discussion – L’incidence de la tuberculose en France a été touchée par l’ensemble des mesures sanitaires et sociales mises en place afin de limiter la diffusion de la pandémie de Covid-19, comme cela a été observé partout dans le monde. En 2022, la pandémie de Covid-19 n’avait pas eu de conséquences sur la sévérité et la mortalité par tuberculose. L’augmentation de l’incidence en 2023 est en faveur d’un rattrapage des cas diagnostiqués. Mieux renseigner les issues de traitement reste un objectif majeur de la surveillance de la tuberculose.
2024
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
épidémiologie des maladies infectieuses
épidémiologie sur le SIDA
touble pandémique
COVID-19
français
tuberculose
épidémiologie dentaire
tuberculose
gène CHFR
France
échographie transrectale
épidémiologie de l'utilisation du tabac
COVID-19
arthrite liée à l’enthésite
épidémiologie du cancer du sein
Épidémiologie génétique
tuberculose
tuberculose
épidémiologie professionnelle
Allèle sauvage ESR1
épidémiologie
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
L’épidémiologie de la tuberculose en France à l’ère de la pandémie de Covid-19
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2024/6-7/2024_6-7_1.html
Introduction – La France est un pays de faible incidence de tuberculose, avec une baisse moyenne de près de 5% par an depuis un demi-siècle. Cette tendance régulière a néanmoins été parfois interrompue par des variations plus marquées en lien avec des événements extérieurs. Nous analysons l’impact de la survenue de la pandémie de Covid-19 sur l’épidémiologie de la tuberculose. Matériel et méthodes – Les cas de tuberculose maladie déclarés en France en 2022 à travers le dispositif de la déclaration obligatoire (DO) sont décrits. Les issues de traitement des cas déclarés en 2021 sont analysées. Les nombres de cas, taux de déclaration et pourcentages de cas ayant complété le traitement sont comparés avant et après la survenue de la pandémie de Covid-19. Résultats – En 2020, 4 606 cas de tuberculose maladie ont été déclarés (taux de déclaration de 6,8 cas/100 000 habitants), soit une baisse significative de 10,4% par rapport à 2019 (p 0,01). La baisse du taux de déclaration, plus faible mais toujours significative, s’est poursuivie en 2021 (6,4 cas/100 000 habitants, n 4 306) et 2022 (6,2 cas/100 000 habitants, n 4 217) (soit une baisse de 7,0% et 2,6% comparé à l’année précédente, respectivement). Les données provisoires montrent une augmentation des cas en 2023 avec 4 728 cas déclarés. Entre 2018 et 2022, le nombre de cas pédiatriques, des cas graves (total et pédiatriques), des cas multirésistants (MDR – MultiDrug-Resistant –) et des décès chez les patients atteints de tuberculose est stable ou en baisse. Le taux de déclaration des cas nés hors de France est de 32 cas/100 000 habitants en 2022, en baisse par rapport aux années précédentes (38,5 cas/100 000 habitants en 2019, 33,6 cas/100 000 habitants et 2020 et 32,2 cas/100 000 habitants en 2021). La proportion de cas de tuberculose déclarés en 2021 ayant achevé leur traitement est de 83,1%, sans variation significative comparé à l’année pré-pandémique (82,6% pour les cas déclarés en 2018, p 0,60), mais 45% des cas n’ont pas d’issue de traitement renseignée.
2024
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
pandémies
France
Allèle sauvage ESR1
épidémiologie de l'utilisation du tabac
épidémiologie du cancer du sein
Épidémiologie génétique
épidémiologie sur le SIDA
tuberculose
épidémiologie des maladies infectieuses
COVID-19
COVID-19
tuberculose
touble pandémique
tuberculose
épidémiologie professionnelle
épidémiologie dentaire
échographie transrectale
COVID-19
tuberculose
arthrite liée à l’enthésite
gène CHFR
épidémiologie
français

---
N3-AUTOINDEXEE
Les sciences citoyennes à l’ère de la santé numérique
https://journals.openedition.org/anthropologiesante/13760
Cet article s’intéresse aux reconfigurations du problème de la pollution de l’air en lien avec l’émergence de nouvelles mobilisations citoyennes, impulsées par l’essor du marché des micro-capteurs numériques. Ce faisant, il met plus spécifiquement le curseur de l’étude non plus sur le rôle des collectifs mobilisés mais sur celui des scientifiques et des acteurs institutionnels impliqués dans les projets de science citoyenne. En s’appuyant sur une enquête de terrain réalisée à Paris, cette étude met en évidence le fait que les scientifiques et les acteurs institutionnels se joignent aux projets de sciences citoyennes avec leurs propres intérêts et objectifs, différents de ceux portés par les collectifs mobilisés. Il en résulte d’importantes asymétries de pouvoir qui réduisent le rôle des collectifs mobilisés à la collecte de données numériques. Cet article montre comment cette réduction du citoyen à un simple capteur de pollutions environnementales limite la capacité de transformer un projet de science citoyenne en une mobilisation capable de redéfinir et de reconfigurer le problème de la pollution de l’air à l’échelle locale.
2024
OpenEdition
France
article de périodique
sciences participatives
sciences de promotion de la santé
Science
échographie transrectale
Allèle sauvage ESR1
arthrite liée à l’enthésite
santé numérique
Science de l'informatique médicale
numérateur

---
N3-AUTOINDEXEE
La préparation à la naissance et à la parentalité à l'ère de la COVID-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04226937
La préparation à la naissance et à la parentalité est une des activités majeures de la profession des sages-femmes libérales. Avec l’apparition de la COVID-19 qui a provoqué un état d’urgence sanitaire, la population française a été confinée à plusieurs reprises. Les pratiques professionnelles ont dû être totalement réadaptées pour répondre aux attentes des instances gouvernementales et de ce fait la PNP est passée au second plan dans l’organisation des activités d’une sage-femme libérale. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer comment le contexte de crise sanitaire de la COVID-19 a modifié les pratiques professionnelles des sages-femmes dans les cabinets libéraux du territoire national. L’étude nous a montré que lors des confinements, la PNP n’était pas une priorité par rapport aux visites post-natales et aux monitorings, mais que les sages-femmes libérales se sont adaptées en modifiant leurs pratiques pour maintenir au maximum l’ensemble de leurs activités.
2023
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
parturition
pratiques éducatives parentales
COVID-19
parentalité
naissance
COVID-19
heure de naissance
condition parentale
Allèle sauvage ESR1
Préparer
COVID-19
mois de naissance
arthrite liée à l’enthésite
échographie transrectale

---
N2-AUTOINDEXEE
Référentiel national de formation à la prise en charge des patients atteints d'infection liée à un REB en ESR
https://www.coreb.infectiologie.com/UserFiles/File/acces-rapides/ref-formation-coreb-valide-21-mars-2018.pdf
Ce référentiel de formation aux risques épidémiques ou liés à un acte de bioterrorisme (REB) répond à la lettre d’objectifs du Ministère de la Santé adressée à la mission nationale COREB (9 février 2016). Il est le fruit d’un travail collaboratif de professionnels de santé de terrain, cadres et médecins de disciplines différentes de quatre ESR, concourant ainsi à une production pluriprofessionnelle, multidisciplinaire et opérationnelle. Ce référentiel, qui par définition associe formation et pratiques de soins, a pour objectif général d’aider les établissements à mettre en place un plan de formation pour la prise en charge des patients REB. Destiné aux ESR, il devrait être étendu aux autres ES de la zone dans un second temps. Il en serait une des actions essentielles d’animation par la Coz REB en période inter-crise.
2018
Infectiologie.com
France
recommandation professionnelle
maladie
effet secondaire associé avec une infection
Allèle sauvage ESR1
formation
charge du patient
a comme patient
maladie infectieuse
éducation du patient comme sujet
mesure de la vitesse de sédimentation
prise en charge personnalisée du patient
spectroscopie de résonance de spin électronique
infection

---
Nous contacter.
13/06/2024


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.