Libellé préféré : médecine de l'adolescence;

vrai Meta (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
ESCAPAD, 20 ans d'observation des usages à l'adolescence
https://www.ofdt.fr/publications/collections/rapports/thema/escapad-20-ans-dobservation-des-usages-ladolescence-thema/
En 2000, pour pallier l’absence de données fiables sur les niveaux de consommation de substances psychoactives chez les jeunes, l’OFDT menait la première Enquête sur la santé et les comportements au cours de l’appel de préparation à la défense (ESCAPAD). En 20 ans, plus de 200 000 adolescents âgés de 17 ans ont été interrogés à intervalles régulier lors de la journée défense et citoyenneté (JDC) dans l’objectif de suivre l’évolution des niveaux d’usage, les changements de pratiques de consommation, repérer et mesurer les nouveaux produits : la présente publication revient sur ces 20 ans d’évolution des usages chez les jeunes, documentée par le dispositif ESCAPAD. Les principales tendances observées mettent en exergue un recul des expérimentations et des usages des substances psychoactives comme l’alcool, le tabac ou le cannabis, en parallèle d’une progression des alcoolisations ponctuelles importantes, du recours à de nouvelles pratiques (e-cigarette, chicha, protoxyde d’azote) et l’observation récente de pratiques de jeux d’argent et de hasard en population adolescente. Cette prise de recul sur 20 ans permet aussi de saisir le poids des inégalités géographiques, sociales, économiques et de santé dans la construction des expérimentations et des usages chez les adolescents et d’interroger les réponses publiques apportées.
2022
OFDT - Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies
France
rapport
Adolescence
Adolescent
observation
culture (sociologie)
adolescence
Adolescent
adolescent

---
N2-AUTOINDEXEE
Facteurs associés aux pensées suicidaires et aux tentatives de suicide chez les jeunes Calédoniens
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/6/2022_6_2.html
Introduction – En Nouvelle-Calédonie, seules les enquêtes menées auprès des jeunes scolarisés fournissent des données sur l’épidémiologie des conduites suicidaires. Elles permettent d’estimer une prévalence des tentatives de suicide (TS) et des pensées suicidaires déclarées et d’en étudier les facteurs associés dans la population des adolescents. Méthode – Les résultats de cette étude sont issus des données du Baromètre Santé Jeune 2019, enquête transversale à visée descriptive réalisée auprès d’un échantillon aléatoire des jeunes scolarisés dans le second degré. Résultats – Parmi les jeunes de 10-18 ans, 15,7% ont déclaré avoir sérieusement envisagé de se suicider au cours des 12 derniers mois et 9,8% ont déclaré avoir tenté de se suicider. Le genre est une variable importante : les filles sont deux fois plus nombreuses que les garçons à rapporter ces comportements. Les facteurs de risque les plus importants associés à la survenue des pensées suicidaires et des TS sont : le fait d’avoir subi des violences, le fait que leurs parents comprennent rarement ou jamais leurs problèmes et savent rarement ou jamais ce qu’ils font de leur temps libre, et le fait de consommer des produits psychoactifs. Les résultats mettent également en lumière un risque accru de TS chez les jeunes océaniens et chez les jeunes vivant en tribu, par rapport aux jeunes Européens et ceux vivant en ville. Discussion – Nos données confirment l’intérêt, dans une logique de promotion de la santé mentale, d’intervenir sur la prévention des violences (physiques, sexuelles et psychologiques), des comportements addictifs et sur l’amélioration du climat familial.
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
tentative de suicide
adolescent
facteur
Suicide
Tentative de suicide
Suicide
suicide
tentative de suicide
idéation suicidaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Symptômes prolongés à la suite d’une Covid-19 de l’enfant et de l’adolescent
Réponses rapides dans le cadre de la COVID-19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3327568/fr/symptomes-prolonges-a-la-suite-d-une-covid-19-de-l-enfant-et-de-l-adolescent
Si les enfants infectés par le SARS-CoV-2 développent généralement une maladie bénigne ou sont asymptomatiques, des symptômes prolongés de la Covid-19 ont été décrits chez les adolescents et plus rarement chez les enfants avec une fréquence moins grande que chez l’adulte. Cependant, le diagnostic et la prise en charge précoce des enfants présentant des symptômes prolongés est indispensable. La majorité des enfants voient leurs symptômes évoluer favorablement, souvent en moins de trois mois. Toutefois, pour d'autres enfants, le temps de récupération peut être plus long et des rechutes sont possibles.
2022
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
recommandation de santé publique
COVID-19
Enfant
syndrome
Adolescent
Enfant
Symptôme
Enfant
symptôme
Adolescent
adolescent
Enfant
long
enfant
adolescence
enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Attentes et représentations des médecins généralistes sur la prise en charge de l’adolescent en surpoids en ambulatoire: réflexion sur l’élaboration d’un outil
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03601961
Objectif : faire émerger les attentes et représentations des médecins généralistes sur la prise en charge des adolescents en surpoids afin de discuter l’intérêt d’un outil dédié. Méthode : il s’agissait d’une étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés. Treize médecins des Pyrénées-Atlantiques ont été recrutés par la méthode « boule de neige » . L’échantillon était diversifié selon l’âge, le sexe, le milieu géographique et la durée d’exercice. Un canevas d’entretien a été créé à partir des données de la littérature afin de recueillir les expériences et pratiques des médecins ainsi que sur l’outil et son acceptabilité. Leurs transcriptions jusqu’à saturation a été effectuées sur le logiciel N’Vivo par un codage thématique ouvert et une analyse par théorie ancrée. Résultats : 600 minutes d’entretiens ont été retranscrites en 1645 verbatims au décours de treize entretiens menés du 4 décembre 2020 au 15 avril 2021. La saturation des données a été obtenue au 11ème entretien et confirmée par deux entretiens supplémentaires. Les médecins assimilaient le surpoids à un symptôme sous-diagnostiqué pris en charge trop tardivement. Ils le corrélaient à la précarité et s’attardaient sur le rôle-clé des parents. L’opinion générale tendait vers la création d’un nouvel outil, numérique, sous forme d’application smartphone. Le contenu reprendrait les versants nutritionnel, activité physique, psychologique, motivationnel, socio-comportemental avec l’usage de vidéos explicatives. Une trame générale serait complétée d’objectifs fixés dans un cadre ludique ainsi que des « drapeaux rouges » de l’obésité. Les qualités de l’outil reposaient sur quatre axes: l’efficacité en rendant l’outil accessible, adaptatif et interactif. L’efficience par sa praticité, son ergonomie et le gain de temps procuré. La pertinence en le rendant gratuit, valide, confidentiel et attractif. La pérennité par sa promotion et son évolutivité. Il permettrait de structurer l’abord de la problématique du surpoids, la consultation initiale et le suivi tout en intégrant l’adolescent dans la prise en charge. Les personnalités influentes du monde des adolescents pourraient promouvoir l’application. Discussion : le smartphone est un outil de prévention potentiellement puissant possédé par la majorité des adolescents. Une application bien pensée peut être le support structurel, motivationnel et de coordination adéquat de la prise en charge. Sa réussite dépend de son pouvoir d’attractivité auprès des adolescents conjuguée à une ergonomie optimale auprès des soignants.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
attention
obésité pédiatrique
pensée (activité mentale)
médecins généralistes
médecine de l'adolescent
gestion des soins aux patients
Réflexe
Surpoids

---
N3-AUTOINDEXEE
Validation du contenu d’un outil d’aide à la consultation du surpoids infantile (dont obésité pédiatrique) en soins primaires selon la méthode Delphi
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03612254
Introduction : L’obésité pédiatrique est une pathologie chronique dont les déterminants et les conséquences sur la santé sont bien connus. La prise en charge du surpoids de l’enfant pose de nombreux problèmes aux médecins de premiers recours. Des travaux de recherche ont relevé que les médecins généralistes interrogés manquaient d’outils pour leur pratique. Objectif : Il s’agit de déterminer le contenu d’un outil d’aide à la prise en charge des enfants en surpoids en situation de premiers recours et de le faire valider par un groupe d’expert. Méthodologie : Nous avons réalisé une méthode de recueil de consensus DELPHI par le biais de trois tours de questionnaire entre octobre 2021 et janvier 2022, auprès de professionnels de santé habitués à prendre en charge cette pathologie. Résultats : Cinquante-cinq items ont obtenu un consensus positif à l’issu des trois tours de questionnaires. Nous avons arrêté notre étude après stabilisation des résultats. Nous avons rejeté les items n’ayant pas obtenus de consensus positif après le troisième tour de questionnaire. Nous avons regroupé les propositions validées en six thématiques. Discussion : La méthode DELPHI s’est révélée pertinente pour dégager des consensus et valider le contenu de notre futur outil. Les propositions initiales étaient à l’initiative des investigateurs et issu des données de la littérature. Les propositions ont évolué grâce à l’apport pratique des experts. Notre travail s’est avéré pertinent car certaines propositions différaient de celles des recommandations existantes. Bien que des pistes à explorer aient pu être négligées malgré la densité finale de nos résultats, cela devrait nous permettre de créer le contenu d’outil original. Conclusion : Notre travail avait pour but de valider le contenu d’un futur outil qui permettra de guider le médecin de premier recours dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité pédiatrique. Maintenant, il est nécessaire de créer un outil ergonomique pour un usage optimal en soins primaire, de l’évaluer et de le diffuser.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
obésité pédiatrique
soins du nourrisson
Surpoids
soins de santé primaires
méthode Delphi
orientation vers un spécialiste
obésité pédiatrique
soins de santé primaires
Soins
Consultants

---
N3-AUTOINDEXEE
L'entretien motivationnel dans la prise en charge du surpoids et de l'obésité chez l'enfant et l'adolescent, une revue narrative de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03614893
Introduction : les enfants obèses ou en surpoids ont 50 à 70% de risque de le rester à l’âge adulte, on en recense 213 millions dans le monde en 2016 selon l’OMS. Un élément fondamental de la prise en charge des patients souffrant d’obésité commune repose sur la modification des habitudes de vie (alimentaires et physiques). Depuis 30 ans un modèle collaboratif de consultation est apparu, l’entretien motivationnel (EM). Il se base sur une approche centrée-patient dont l’objectif est d’amener la personne