Libellé préféré : anesthésiologie;

Acronyme CISMeF : anesthésio;

vrai Meta (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Dexmédétomidine : risque accru de mortalité chez les patients jusqu’à 65 ans en unités de soins intensifs (USI)
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/dexmedetomidine-risque-accru-de-mortalite-chez-les-patients-jusqua-65-ans-en-unites-de-soins-intensifs-usi
Un risque accru de mortalité avec la dexmédétomidine par rapport aux autres sédatifs, a été observé chez les patients jusqu’à 65 ans dans l’essai clinique SPICE III SPICE III est un essai clinique randomisé comparant l’effet de la sédation par la dexmédétomidine sur la mortalité toutes causes confondues aux « soins standard ». La dexmédétomidine a été associée à un risque accru de mortalité dans le groupe des patients âgés de 65 ans ou moins par rapport aux autres sédatifs. Cette hétérogénéité de l’effet de l’âge sur la mortalité était plus importante chez les patients admis pour des raisons autres que les soins postopératoires, et montre une augmentation avec la hausse des scores APACHE II et avec la diminution de l’âge. Le mécanisme est encore incertain. Ces résultats doivent être mis en balance avec le bénéfice clinique attendu de la dexmédétomidine par rapport aux sédatifs alternatifs chez les patients plus jeunes...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
sujet âgé
avis de pharmacovigilance
risque
mortalité
dexmédétomidine
hypnotiques et sédatifs
dexmédétomidine
DEXMEDETOMIDINE
DEXDOR
DEXDOR 100 microgrammes/ml, solution à diluer pour perfusion
perfusions veineuses
Appréciation des risques

---
N3-AUTOINDEXEE
Gestion des antibiotiques chez les patients hospitalisés en réanimation pour une infection à COVID-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03711734
Contexte : la pandémie de COVID-19 a submergé l'organisation de notre système de santé avec des vagues de patients devant être hospitalisés en soins intensifs. Nous avons cherché à déterminer si, au cours de la pandémie de COVID-19, les pratiques de routine de la gestion des antimicrobiens ont été ignorées et, par conséquent, si cela a affecté le taux de désescalade des antibiotiques, l'issue des patients et l'acquisition de bactéries MDR. Matériels et méthodes : nous avons inclus rétrospectivement tous les patients hospitalisés pour une infection à COVID-19 pendant une période de 22 mois (de mars 2020 à décembre 2021). Deux groupes ont été définis : les patients surinfectés et les patients non surinfectés. Des analyses de sous-groupes ont été prévues pour comparer le groupe de patients ayant une désescalade antibiotique par rapport au groupe sans désescalade chez les patients surinfectés. Résultats : un total de 432 patients a été inclus dans l'analyse. Parmi eux, 170 patients (39%) dans le groupe surinfection et 262 patients (60%) dans le groupe n’ayant pas présenté de surinfection. Le taux de désescalade antibiotique parmi les patients du groupe surinfecté était de 34%. Nous apportons que 141 patients (83%) ont été traités pour la première fois par un traitement antimicrobien empirique dès l'apparition de la septicémie et parmi eux 43 (81%) traitements empiriques se sont avérés appropriés à l'antibiogramme du micro-organisme responsable. Conclusion : la pandémie de COVID-19 n’a pas affecté nos pratiques quotidiennes en terme de gestion des traitements antibiotiques.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
COVID-19
antibiotique
Infection
Antibiotiques
hospitalisation
antibactériens
a comme patient
patients hospitalisés
réanimation
maladie infectieuse
Antibiotiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Intérêt thérapeutique de la kétamine dans les syndromes douloureux chroniques médicalement inexpliqués
https://athena.u-pec.fr/primo-explore/search?query=any,exact,998111364404611&vid=upec
Les syndromes douloureux chroniques médicalement inexpliqués sont fréquemment rencontrés en consultation et leurs conséquences sont importantes. Leur mécanisme physiopathologique n’est pas entièrement connu ce qui limite leur prise en charge. Parmi eux, nous nous sommes intéressés à quelques syndromes spécifiques : la fibromyalgie, le syndrome de l’intestin irritable, la lombalgie commune chronique, la migraine et la céphalée de tension. Des pistes de compréhension communes ont été abordées : on retrouve dans ces troubles la présence de facteurs psychologiques ainsi que des phénomènes de sensibilisation centrale et de neuroplasticité. Ensembles, ils interagissent entre eux pour moduler l’expérience douloureuse et interviennent dans le développement et le maintien de ces troubles. Nous avons également présenté les liens étroits qui existent entre douleur chronique et dépression. Cela nous a permis de nous intéresser à la Kétamine, dont l’effet antidépresseur est reconnu. En effet, elle pourrait être efficace dans les syndromes étudiés, selon les différents modèles de compréhension, en agissant sur l’aspect sensori-discriminatif et cognitivo-affectif de la douleur. Une revue systématique de la littérature a été réalisée pour évaluer l’efficacité antalgique de la Kétamine dans ces syndromes. Les résultats sont hétérogènes et le manque d’études puissantes et de qualité ne nous permet pas de conclure. L’effet antalgique à long terme de la Kétamine est néanmoins reconnu dans d’autres douleurs chroniques où les études sont plus nombreuses. D’autres études bien menées sont nécessaires afin de confirmer les résultats. Medically unexplained chronic pain syndromes are frequently encountered in medical consultation and their consequences are significant. Their pathophysiological mechanism is not well known and this represent an obstacle to the patient care. Among them, we decided to focus on some specific syndromes : fibromyalgia, irritable bowel syndrome, chronic low back pain, migraine and tension-type headache. Common understanding approaches were addressed : we identified in these disorders the presence of psychological factors, as well as phenomena of central sensitization and neuroplasticity. Together, they interact with each other to modulate the pain experience and play a role in the development and the maintenance of these disorders. We have also presented the close links between chronic pain and depression. This has led us to get an interest in Ketamine, whose anti-depressant effect is recognized. Indeed, it could be effective in the syndromes studied, according to the different understanding approaches, by interacting with the sensoridiscriminative and cognitive-affective aspects of pain. A systematic literature review has been realized to evaluate the analgesic efficacy of Ketamine in these syndromes. The results are heterogeneous and the lack of powerful and higher quality studies does not allow us to conclude. The long-term analgesic effect of Ketamine is however recognized in other chronic pain disorders where studies are much more numerous. Further well-conducted studies will be necessary in order to confirm the results.
2022
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Thérapeutique
KETAMINE
douleur
kétamine
Thérapeutiques
Thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge anesthésique péri procédurale d’une revascularisation cérébrale par thrombectomie
https://sfar.org/prise-en-charge-anesthesique-peri-procedurale-dune-revascularisation-cerebrale-par-thrombectomie/
Objectif : Fournir des recommandations sur la prise en charge anesthésique et péri-interventionnelle lors de la procédure de thrombectomie chez les patients victimes d’un AVC. Conception : Un comité de 15 experts issus de la Société Française d’Anesthésie et Réanimation (SFAR), de l’Association des Neuro-Anesthésistes Réanimateurs de Langue Française (ANARLF), de la Société Française de Neuro-Vasculaire (SFNV) et de la Société Française de Neuro-Radiologie interventionnelle (SFNR) a été constitué sous la supervision de 2 coordonnateurs d’experts issus de la SFAR et de l’ANARLF. Une politique officielle en matière de conflits d’intérêts a été élaborée dès le début du processus et appliquée tout au long de celui-ci. L’ensemble du processus d’élaboration des recommandations a été mené indépendamment de tout financement industriel. Il a été demandé aux auteurs de suivre les principes du système GRADE (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation) pour guider leur évaluation de la qualité des preuves.
2022
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
recommandation pour la pratique clinique
néoformation de vaisseaux sanguins
ablation de thrombus
anesthésie
anesthésiques
anesthésique
revascularisation cérébrale
Anesthésie
cerveau, sai
thrombectomie
Anesthésistes
gestion des soins aux patients

---
N2-AUTOINDEXEE
AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml (amikacine)
Modification du RCP
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3313568/fr/amikacine-b-braun-5-mg/ml-amikacine
Nature de la demande Modification du RCP Modifications de l’AMM Avis favorable au maintien du remboursement dans : Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine, lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces (pour plus de précisions cf. AMM).
2022
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
réunion de l'équipe médicale interdisciplinaire
signe de babinski
AMIKACINE
amikacine
amikacine
réanimation cardiopulmonaire
amikacine

---
N2-AUTOINDEXEE
Insuffisance rénale aiguë en réanimation
https://www.srlf.org/media/insuffisance-renale-aigue-reanimation
Sommaire Quelle est la conséquence de l’IRA sur le pronostic de nos patients de réanimation et le lien de cette IRA sur le risque de maladie rénale et cardiovasculaire ? Comment peut on prévenir la survenue de l’IRA Une fois l’IRA installée, quelles recommandations pouvez vous proposer ? (timing de EER notamment?) Comment prévenir les conséquences à long terme ?
2022
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
document sonore
Insuffisance rénale aigüe
Insuffisance rénale aiguë
réanimation
atteinte rénale aigüe
Insuffisance rénale
insuffisance renale
insuffisance rénale aiguë

---
N2-AUTOINDEXEE
Point de vue de l’anesthésiste dans les IOA
https://www.canal-u.tv/108289
3ème journée de Formation et d'Echanges du Centre de Référence Infections Ostéo-Articulaires Complexes du Grand Sud-Ouest (Crioac GSO) Cette journée est organisée par le Centre de référence Infections ostéo-articulaires complexes du Grand Sud-Ouest (Nouvelle Aquitaine et Occitanie). Elle a pour objectif de permettre aux personnes impliquées (médecins, chirurgiens, microbiologistes) de se rencontrer, de se former et de partager leurs expériences.
2022
Canal U
France
matériel d'enseignement audio-visuel
Anesthésistes
Vision
Anesthésie
anesthésiste
anesthésie
anesthésiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Une méta-analyse consacrée au traitement analgésique de la gonarthrose et de la coxarthrose : les opioïdes doivent-ils être proscrits ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2252
Question clinique Quels sont les bénéfices cliniques des anti-inflammatoires non stéroïdiens, du paracétamol et autres opioïdes pour soulager les douleurs arthrosiques de la hanche et du genou ? Conclusion Cette synthèse méthodique avec méta-analyse en réseau souffre des limites méthodologiques inhérentes à ce type d’exercice. Les résultats semblent montrer qu’un usage topique d’AINS (diclofénac 70-81 mg/j) est efficace sur les douleurs arthrosiques du genou et de la hanche, sans présenter d’effets indésirables trop importants, tout en étant associé à une adhérence optimale. Les AINS oraux (diclofénac 150 mg/j) et les coxibs (étoricoxib 60mg/j) semblent présenter les meilleurs résultats en termes d’efficacité sur la douleur et les fonctions. Leur usage à long terme est à proscrire et les comorbidités restreignent leurs usages. Les opioïdes n’ont aucune place dans cette prise en charge, ni en termes d’efficacité clinique, ni en termes de sécurité.
2022
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
coxarthrose
gonarthrose
méta-analyse comme sujet
analgésiques morphiniques
Méta-analyse
Analgésiques
analgésie
Opioïdes

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation de la pression œsophagienne en réanimation
https://www.srlf.org/media/utilisation-pression-oesophagienne-reanimation
Le Pr Rémi Coudroy, qui est PU-PH au CHU de Poitiers, nous parle aujourd'hui de l'utilisation de la pression œsophagienne en réanimation. Aucun conflit d'intérêt n'est déclaré. Sommaire Que représente la pression œsophagienne ? Dans quelles situations doit-elle être utilisée ? Comment adapter la ventilation sur la base des valeurs de pression œsophagienne ?
2022
false
false
false
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
document sonore
pression
réanimation

---
N3-AUTOINDEXEE
AVIS de l'Anses relatif à la mise à jour des référentiels d’évaluation pour les housses et cuvettes funéraires, pour les cercueils hermétiques et les dispositifs épurateurs de gaz
https://www.anses.fr/fr/system/files/CONSO2020SA0180.pdf
L’Anses met en oeuvre une expertise scientifique indépendante et pluraliste. L’Anses contribue principalement à assurer la sécurité sanitaire dans les domaines de l’environnement, du travail et de l’alimentation et à évaluer les risques sanitaires qu’ils peuvent comporter. Elle contribue également à assurer d’une part la protection de la santé et du bien-être des animaux et de la santé des végétaux et d’autre part à l’évaluation des propriétés nutritionnelles des aliments. Elle fournit aux autorités compétentes toutes les informations sur ces risques ainsi que l’expertise et l’appui scientifique technique nécessaires à l’élaboration des dispositions législatives et réglementaires et à la mise en oeuvre des mesures de gestion du risque (article L.1313-1 du code de la santé publique). Ses avis sont publiés sur son site internet.
2022
false
false
false
ANSES
France
information scientifique et technique
jugement
Anses
études d'évaluation comme sujet
Dispositifs
baies (géographie)
épurateurs de gaz

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation de l’implémentation d’une nouvelle stratégie d’anticoagulation pour les patients atteints du covid-19 admis en réanimation chirurgicale à Dijon au cours de la première vague: une étude de cohorte rétrospective
https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/1b3a4cb0-464f-4b99-8a72-ef54cb7d17fc
Introduction : Les patients atteints du COVID-19 présentent un haut risque thrombotique. Les recommandations ont donc proposé d’augmenter les doses d’anticoagulant. Le but de l’étude était d’évaluer l’incidence des événements thrombotiques et hémorragiques chez ces patients, et de rechercher l’impact de la dose d’anticoagulant sur les événements thrombotiques et hémorragiques. Méthodes : Tous les patients hospitalisés en réanimation chirurgicale pour un COVID-19 au Centre Hospitalo-Universitaire de Dijon entre le 10 mars et le 20 avril 2020 (1ère vague) ont été inclus. Les sujets ont été répartis en deux groupes selon l’apparition ou non d’un événement thrombotique dans les deux semaines suivant l’inclusion. Les différentes stratégies d’anticoagulation (avant ou après l’application des recommandations) ont été recueillies puis comparées entre les groupes. Résultats : Sur 49 patients, 19 (38,8%) ont présenté une thrombose et 17 (34,7%) ont présenté une hémorragie dont 4 graves. 25 patients ont reçu une anticoagulation standard (avant application des recommandations) et 24 une anticoagulation selon les nouvelles recommandations. 32% des patients ayant reçu une anticoagulation standard ont présenté une thrombose versus 46% des patients anticoagulés selon les recommandations. 28% des patients ayant reçu une anticoagulation standard ont présenté une hémorragie versus 42% ayant reçu une anticoagulation selon les recommandations. Conclusion : L’incidence des événements thrombotiques était élevée. Le nouveau régime d’anticoagulation n’était pas associé à une diminution de l’incidence des thromboses ni à une augmentation du risque hémorragique dans notre cohorte
2022
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
patients
Études de cohorte rétrospectives
COVID-19
réanimation
maladie
études de cohortes
COVID-19
études d'évaluation comme sujet
anticoagulants

---
N2-AUTOINDEXEE
AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml (amikacine)
Modification du RCP
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3313556/fr/amikacine-b-braun-2-5-mg/ml-amikacine
Nature de la demande Modification du RCP Modifications de l’AMM. Avis favorable au maintien du remboursement dans : Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine, lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces (pour plus de précisions cf. AMM).
2022
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
AMIKACINE
réunion de l'équipe médicale interdisciplinaire
signe de babinski
amikacine
amikacine
réanimation cardiopulmonaire
amikacine

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude globale de la gestion des ruptures d’approvisionnement de médicaments en France : le cas des médicaments d’intérêt thérapeutique majeur d’anesthésie-réanimation au cours de la crise « COVID-19 »
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03736457
La pandémie mondiale liée au virus émergent SARS-CoV-2 a provoqué la plus grande crise sanitaire du début du XXIème siècle. Face à l’afflux massif de patients dans les services de réanimation du monde entier, la demande mondiale en médicaments d’anesthésie-réanimation a considérablement augmenté. Le phénomène de rupture d’approvisionnement, en hausse depuis plus de 10 ans, a été observé de façon exceptionnelle sur les curares et les sédatifs utilisés en réanimation. Après avoir analysé de façon globale la problématique des ruptures d’approvisionnement de médicaments, une étude plus fine des moyens de gestion mis en œuvre en France au cours de la crise a été réalisée. Alors que les tensions d’approvisionnement pesaient sur la prise en charge des patients, l’Etat et le système de santé ont su s’organiser. La création de la Cellule interministérielle de coordination logistique et des moyens sanitaires (CCIL-MS) a permis la gestion au niveau national de l’achat, de la répartition et de la distribution des stocks dans les hôpitaux en fonction des besoins. Ainsi, du 27 avril au 31 juillet 2020, seul l’Etat pouvait s’approvisionner en molécules critiques - deux hypnotiques et trois curares - et en matières premières nécessaires à leur fabrication. Ce bouleversement du circuit pharmaceutique habituel a permis de répondre aux besoins, moyennant une organisation d’ampleur et une mobilisation pleine des partenaires publics et privés. Aussi, les professionnels de santé ont su s’adapter aux modifications de leurs pratiques, allant de l’usage de médicaments conditionnés en langue étrangère à l’utilisation de médicaments vétérinaires tout en réduisant drastiquement les doses. Les capacités d’adaptation et de résilience du secteur pharmaceutique et des autorités ont garanti la prise en charge des patients. Malgré cette mobilisation unique et ces actions remarquables, il conviendra de faire le bilan et de poursuivre les travaux menés en amont de la crise. Celle-ci a montré, plus que jamais, à quel point notre société et la santé publique sont vulnérables.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
Médicaments
traitement médicamenteux
France
COVID-19
français
rupture
Anesthésie
France
France
France
Thérapeutiques
anesthésiques
casse-croute
France
lacération
Thérapeutique
anesthésie thérapeutique
Thérapeutique
Anesthésie
collecte de données
médicament
réanimation
rupture
crise

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractéristiques cliniques, prise en charge et pronostic des patients admis en réanimation pour un syndrome de sevrage alcoolique
http://www.sudoc.fr/25252666X
Le syndrome de sevrage alcoolique est une situation fréquente chez les patients hospitalisés, qui peut nécessiter une admission en réanimation. Nous avons analysé 204 patients admis en réanimation pour un syndrome de sevrage alcoolique. Il s'agissait majoritairement d'hommes jeunes, ayant peu de comorbidités et principalement admis pour un sepsis, des troubles de la vigilance ou des convulsions. Un patient sur 2 a eu une évolution défavorable, définie par la mortalité hospitalière, une ventilation mécanique 7 jours ou un séjour en réanimation 7 jours. La mortalité en réanimation de ces patients était de 11,2%. En analyse multivariée, l'admission pour convulsions était un facteur protecteur (OR 0,14 ; IC 95% 0,026-0,80, p 0,026), tandis que la présence de défaillances d'organes était prédictive d'une évolution défavorable (SOFA : OR 1,18 ; IC 95 1,05-1,32, p 0,005).
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Alcoolisme
alcools
pronostic
alcoolisme
Alcoolisme
pronostic
alcool éthylique
sevrage
alcoolisme
réanimation
syndrome de sevrage
alcoolisme
prise en charge personnalisée du patient
Alcoolisme
alcool
Alcooliques
Syndrome de sevrage
a comme patient
alcool
alcooliques

---
N2-AUTOINDEXEE
Préconisations insuffisance d’analgésie au cours de la césarienne sous anesthésie périmédullaire : prévention – prise en charge immédiate et différée
https://sfar.org/preconisations-insuffisance-danalgesie-au-cours-de-la-cesarienne-sous-anesthesie-perimedullaire-prevention-prise-en-charge-immediate-et-differee/
Objectifs : La fréquence de l’insuffisance d’analgésie pour la césarienne varie selon les études entre 0,5% – 17 % pour la rachianesthésie et 1,7% – 20 % pour l’extension d’analgésie péridurale. L’objectif de ces préconisations est de donner des règles de bonne pratique à l’ensemble des professionnels impliqués dans la prise en charge des femmes césarisées sous anesthésie périmédullaire afin de prévenir, reconnaître, traiter et suivre les insuffisances d’analgésie. Méthode : Le groupe s’est efforcé de produire un nombre minimum de préconisations afin de mettre en avant les points forts à retenir de 5 thèmes prédéfinis : (1) Évaluation du bloc avant incision et comment obtenir un bloc correct ; (2) Délai décision-extraction : définition du délai maximum acceptable, organisation et communication au sein de l’équipe ; (3) Reconnaître, prendre en compte et gérer la douleur avant et après incision ; (4) Prévention, identification et gestion de l’état de stress post-traumatique ; (5) Aspects médico-légaux. Résultats : Le groupe a produit 24 préconisations pour la prise en charge des femmes dans le cadre d’une césarienne sous anesthésie périmédullaire. Dix de ces préconisations ont été identifiées comme clés par les experts. De même, une aide à la décision a été produite afin de préparer et guider au mieux les équipes.
2021
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
recommandation pour la pratique clinique
analgésie
anesthésie pour césarienne
gestion des soins aux patients
insuffisance
anesthésie et analgésie
Anesthésie
Analgésiques
césarienne

---
N2-AUTOINDEXEE
Insuffisance d’analgésie au cours de la césarienne sous anesthésie périmédullaire : prévention - prise en charge immédiate et différée
préconisations
http://www.cngof.fr/component/rsfiles/telechargement-fichier/fichiers?path=Partenaires%252FSFAR%252FPreconisations-INSUFFANALGESIECESARIENNESOUSAPM-PREVENTIONETPRISEENCHARGE.pdf&Itemid=435
Objectifs : La fréquence de l’insuffisance d’analgésie pour la césarienne varie selon les études entre 0,5% - 17 % pour la rachianesthésie et 1,7% - 20 % pour l’extension d’analgésie péridurale. L’objectif de ces préconisations est de donner des règles de bonne pratique à l’ensemble des professionnels impliqués dans la prise en charge des femmes césarisées sous anesthésie périmédullaire afin de prévenir, reconnaître, traiter et suivre les insuffisances d’analgésie. Méthode : Le groupe s'est efforcé de produire un nombre minimum de préconisations afin de mettre en avant les points forts à retenir de 5 thèmes prédéfinis : Évaluation du bloc avant incision et comment obtenir un bloc correct ; Délai décision-extraction : définition du délai maximum acceptable, organisation et communication au sein de l’équipe ; Reconnaître, prendre en compte et gérer la douleur avant et après incision ; Prévention, identification et gestion de l’état de stress post-traumatique ; Aspects médico-légaux.
2021
CNGOF - Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français
France
recommandation pour la pratique clinique
anesthésie et analgésie
césarienne
Analgésiques
analgésie
gestion des soins aux patients
insuffisance
anesthésie pour césarienne
Anesthésie

---
N2-AUTOINDEXEE
Dexmédétomidine (Précédex md): Utilisation aux soins intensifs (Population adulte)
http://pgtm.org/documentation/FSW/ES_Dexm%C3%A9d%C3%A9tomidine%20abrege%20201606_corr%20F%C3%A9vrier%202021.pdf
L’objectif de cette prise de position est de favoriser l’utilisation rationnelle de la dexmédétomidine, étant donné sa valeur reconnue mais aussi son coût supérieur aux autres sédatifs utilisés habituellement aux soins intensifs. Pour ce faire, à la suite de sa première publication sur la dexmédétomidine en 2010, le PGTM a consulté le sommaire publié par l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS), les recommandations de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) de même que des méta-analyses et études cliniques récentes. La présente évaluation propose un complément d’information aux documents produits par l’INESSS et l’ACMTS. Les recommandations du PGTM ont été établies à partir des dernières données disponibles et adaptées des positions de l’INESSS et de l’ACMTS. La description complète de chacune des études n’a pas été réalisée selon la méthodologie qu’applique habituellement le PGTM. Le PGTM recommande au lecteur de consulter les publications de l’INESSS et de l’ACMTS pour obtenir un résumé plus détaillé des études mentionnées dans le document, puisque ces évaluations ont été effectuées selon une méthodologie similaire à celle du PGTM. Les études de Mueller et de Reade [voir addendum] sont toutefois décrites plus en détail dans le tableau en annexe 1, car elles ne font pas parties des études disponibles dans les rapports des deux organismes cités.
2021
PGTM
Canada
rapport
Adulte
Adulte
Soins de réanimation
population
adulte
adulte
Soins intensifs
dexmédétomidine
DEXMEDETOMIDINE

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations d’organisation de la prise en charge des patients présentant un syndrome post-réanimation en lien avec la COVID-19 de l’adulte
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/annexe_n2_sdra.pdf
Les patients ayant fait un séjour en réanimation et ayant souffert d’un état inflammatoire majeur, et notamment d’un syndrome de détresse respiratoire (SDRA) peuvent développer des symptômes persistants et des séquelles jusqu’à plusieurs mois après leur hospitalisation. Ces manifestations post-SDRA, regroupés sous l’entité de « syndrome post-réanimation » ont un impact fonctionnel important et peuvent avoir un retentissement sur la qualité de vie pendant plusieurs années.
2021
Ministère des solidarités et de la Santé
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation professionnelle
Syndrome CHARGE
Organisation
organisation
directives de santé publique
syndrome charge
réanimation
Adulte
Adulte
adulte
adulte
Organisation
syndrome CHARGE
prise en charge personnalisée du patient
a comme patient
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Préconisations pour la prise en charge thérapeutique des patients COVID hospitalisés à l’AP-HP (hors services de réanimation)
http://aphp.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/268/files/2021/03/Recommandations-de-prise-en-charge-therapeutique-des-patients-covid-_v5.pdf
Ces préconisations ont été sollicitées par la direction générale de l’AP-HP pour clarifier et harmoniser la prise en charge thérapeutique des patients COVID hospitalisés à l’AP-HP. En effet l’accumulation des connaissances sur la COVID obtenue par l’expérience acquise et par les résultats des essais cliniques ont rendu nécessaire, dans le cadre de la seconde vague de la pandémie en cours, de proposer une clarification et une harmonisation de la prise en charge thérapeutique des patients hospitalisés. Ces préconisations sont volontairement synthétiques et pragmatiques dans l’objectif de faciliter le travail des prescripteurs et des personnels de santé en général, pour le bénéfice des patients. Elles viennent compléter les recommandations déjà proposées dans les différents GHU de l’AP-HP. Elles seront mises à jour régulièrement en fonction de l’évolution des connaissances, de la publication des résultats des études cliniques ainsi que des recommandations du Haut conseil de santé publique, des sociétés savantes nationales et internationales.
2021
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
recommandation professionnelle
Thérapeutique
prise en charge personnalisée du patient
réanimation
patients hospitalisés
Thérapeutiques
a comme patient
hospitalisation
Thérapeutique
thérapeutique
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Choc septique : incidence, mortalité et taux de ré hospitalisation dans les réanimations Françaises, une étude de cohorte nationale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03199417
Introduction : le choc septique est à l’origine d’une importante morbi-mortalité et son incidence est en hausse dans le monde entier. Son évolution au cours des dernières années et les actions pour améliorer ces résultats restent peu clairs. L’objectif de cette étude était de déterminer l’incidence et la mortalité du choc septique et les facteurs de risques de mortalité associés chez les patients en réanimation. Nous avons également déterminé le taux de réadmission après la sortie de l’hôpital. Matériel et méthodes: étude de cohorte rétrospective de tous les patients adultes présentant un choc septique en réanimation en France du 1e janvier 2014 au 31 décembre 2018, en utilisant la base de données nationale des hospitalisations françaises. Les séjours en réanimation et le choc septique ont été définis par 2 méthodes de codage : soit directement avec un code de choc septique soit indirectement avec une combinaison de codes correspondant à une infection sévère (sepsis ou bactériémie) associé à l’utilisation de vasopresseurs. Les principaux résultats étaient l’incidence du choc septique et la mortalité à 30, 90 et 365 jours. Le résultat secondaire secondaire était les réadmissions à l’hôpital toutes causes confondues à 30, 90 et 365 jours après la sortie de l’hôpital. Résultats : 187 587 épisodes de choc septique ont été identifiés. L’incidence du choc septique ajustée selon l’âge et le sexe pour 100 admissions en réanimation a augmenté de 6,5% à 6,8% (p 0,001), tandis que le taux de mortalité ajusté selon l’âge et le sexe a diminué de 47,3% à 44,5% (p 0,001). Le taux de réhospitalisation a atteint 65% à 365 jours après l’admission en réanimation. L’augmentation de l’âge, le score de Charlson, une défaillance d’organe et une hospitalisation antérieure étaient associés à la mortalité à 90jours. En revanche, un germe identifié et un délai d’admission rapide en réanimation étaient des facteurs protecteurs. Conclusion : notre étude a révélé une augmentation faible mais significative de l’incidence et une diminution de la mortalité du choc septique. L’identification du pathogène et l’admission rapide en réanimation étaient associés à de meilleurs résultats. Le taux de réadmission à l’hôpital a augmenté suggérant que le processus de réhabilitation peut encore être amélioré.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
réanimation
incidence
Choc
ré-hospitalisation
Hospitalisation
choc septique
études de cohortes
mortalité
Taux de mortalité
choc septique
réadmission du patient
hospitalisation

---
N2-AUTOINDEXEE
Réformes hospitalières et crise pandémique de la Covid-19 : depuis 2008 les inégalités spatiales d'équipement en lits de réanimation ont-elles augmenté ?
https://journals.openedition.org/rfst/909
Les lits de réanimation ont été particulièrement mobilisés lors de l’épidémie de Covid-19 pour les malades les plus critiques. Cet article propose d’analyser l’évolution de la géographie de cet équipement en France à deux échelles d'espace et pour deux types de situations : aux échelles régionale et interurbaine et en périodes de crise sanitaire (année passée) et de réforme hospitalière (10 dernières années). Sur les 10 années passées de réforme sanitaire (2008-2018), des indicateurs courants de stock et densités de lits sont utilisés pour mettre en valeur la dynamique d'équipement en lits de réanimation. Les résultats montrent une stabilité du nombre de lits, mais une baisse des densités, en raison notamment de la croissance de la population. Par ailleurs, une redistribution spatiale des lits de réanimation s'est effectuée tant au niveau des aires urbaines que des régions. Elle a abouti à une concentration des lits dans un plus petit nombre d'aires urbaines et à une convergence des densités de lits au niveau des régions. Pour la situation de crise sanitaire, une mesure inédite de potentiel théorique de transformation de certains lits hospitaliers en lits de réanimation est proposée à partir de la dernière date de recensement des lits hospitaliers (2018). Cette mesure permet d'observer que les aires urbaines et les régions disposent de potentiels distincts. Les régions les moins équipées en lits de réanimation par habitant possèdent les potentiels de transformation les plus élevés.
2021
OpenEdition
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
facteurs socioéconomiques
lits
réanimation
pandémies
Réforme
crise
Équipement
Gangrène de Fournier
équipement et fournitures
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
L'épidémie de Covid-19, une mise à l'épreuve réussie pour les infirmiers de réanimation
https://www.em-premium.com/article/1431771
La vague de Covid-19 du printemps 2020 a largement impacté les services de réanimation français. L'activité intense, l'accompagnement des renforts dans l'acquisition de compétences et leur capacité d'adaptation ont fait des infirmiers de réanimation des acteurs clés de cette crise. Regroupés au sein de la Fédération nationale des infirmiers de réanimation, ils œuvrent à la reconnaissance de la spécificité de leur exercice et pour la création d'une formation certifiante afin de répondre aux besoins de santé publique non pourvus actuellement.
2021
Elsevier
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Épidémies
Infirmiers
réanimation
Épidémies de maladies
épidémies
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Bilan évolutif des RCP-hépatite C de 2015 à 2019 dans un centre de référence en Alsace
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2021/9/2021_9_1.html
Le but de cette étude a été d’analyser, en fonction de l’évolution des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP), les modifications des caractéristiques et de la prise en charge thérapeutique des patients ayant une mono-infection par le virus de l’hépatite C (VHC) traitée par les antiviraux à action directe, à l’échelon du territoire alsacien. Les modifications ont été étudiées au cours de cinq périodes successives entre janvier 2015 et décembre 2019 chez 1 753 patients. L’âge des patients et la proportion de ceux nés en France a diminué régulièrement (p 0,001). La fréquence de la contamination par usage de drogues a varié entre 27,43% et 41,66% (p 0,001). La fréquence de la fibrose avancée a chuté de 86,80% à 30,45% entre les deux premières périodes, avec un plateau inférieur à 40% durant les périodes suivantes (p 0,001). Parmi les structures de prise en charge, la part du Centre hospitalier universitaire (CHU) a été prédominante durant toutes les périodes, la part des centres hospitaliers généraux a diminué de moitié et le périmètre de prise en charge s’est élargi progressivement aux centres d’addictologie et aux réseaux de médecins généralistes (p 0,001). Au total, les caractéristiques et la prise en charge de l’hépatite C ont été modifiées entre 2015 et 2019 en fonction de l’évolution des RCP.
2021
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
hépatite virale c
hépatite A
réanimation cardiopulmonaire
signe de babinski
hepatite
hépatite virale a
Fracture de Maisonneuve
Centre
Hépatite
Fracture intercondylienne de l'humérus
Bilan
réunion de l'équipe médicale interdisciplinaire
central
hépatite C
Alsace
États financiers

---
N3-AUTOINDEXEE
Incidence des événements thromboemboliques dans une unité de réanimation COVID19 ?: une étude rétrospective monocentrique au sein d'un centre hospitalo-universitaire
https://n2t.net/ark:/47881/m6c24w20
La maladie à COVID19 semble être associée à une augmentation du risque thromboembolique. Cependant les facteurs de risque et facteurs protecteurs sont peu connus, et les propositions pour une thromboprophylaxie pharmacologique renforcée mal évaluées. Cette étude vise premièrement à évaluer l'incidence réelle des événements thromboemboliques artérioveineux, et secondairement à identifier les facteurs associés à l'événement. Nous avons suivi une cohorte rétrospective monocentrique de patients COVID19 en soins critiques. Nous avons collecté les événements thromboemboliques, les facteurs potentiellement associés, les paramètres inflammatoires biologiques ainsi que les stratégies d'anticoagulation et leurs effets indésirables. Les analyses statistiques univariées ont été réalisées avec des tests non paramétriques. Une analyse multivariée a également été menée au moyen d'une régression logistique. L'incidence des événements thromboemboliques était de 19,8 % (17/86), avec 68,7 % d'embolies pulmonaires et 25,0 % de thromboses veineuses profondes. Le recours à la ventilation mécanique ainsi que le délai entre le début des symptômes et l'admission en réanimation étaient associés avec les thromboses en analyse multivariée (OR 6.77 [1.67-27.54], p 0.007 et OR 1.23 [1.04-1.47], p 0.016, respectivement). Le seul paramètre biologique associé aux événements était les D-dimères (6260[3966-7650] vs 2056[1536-5666], p 0.001). Au total, 83,3 % des événements indésirables liés aux anticoagulants ont eu lieu avec un protocole curatif. Aucun n'est survenu avec un protocole préventif renforcé. Le COVID19, à sévérité égale des patients, semble être responsable de 3 à 4 fois plus de thromboses. L'association du délai entre le début des symptômes et l'admission en réanimation avec la survenue de thromboses suggère que celles-ci surviennent avant l'admission en soins critiques, ces résultats nécessitent d'être validés par d'autres études
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
thromboembolie
incidence
central
Thromboembolie
région mammaire
thromboembolie
COVID-19
études rétrospectives
réanimation
Centre
thromboembolie
centres hospitaliers universitaires
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs de risque d’auto-extubation au cours du sevrage respiratoire en réanimation médicale
https://www.sudoc.fr/25574742X
Introduction : L’extubation non programmée est un marqueur de qualité des soins. L’évolution récente des pratiques tend vers une levée plus précoce des sédations et une diminution de la durée de ventilation mécanique. Une évaluation de l’auto-extubation permet d’évaluer à nouveau la qualité des soins après ce changement de paradigme. L’objectif principal de ce travail est la recherche de facteurs de risque d’auto-extubation. Les objectifs secondaires sont la recherche de complications en lien avec l’auto-extubation, notamment chez les patients ayant nécessité une réintubation, et l’étude du devenir. Matériel et méthode : Nous avons conduit une étude rétrospective monocentrique sur une durée de 2 ans. L’ensemble des patients hospitalisés dans l’unité, intubés-ventilés et éligibles à un sevrage respiratoire ont été inclus. Nous avons réalisé une étude univariée puis multivariée comparant les 46 patients s’auto-extubant aux 208 patients extubés de manière programmée. Une étude en sous-groupe a été réalisée chez les patients auto-extubés : avec ou sans nécessité de réintubation. Résultats : Les groupes étaient comparables en termes de démographie. Il est mis en évidence deux facteurs de risque d’auto-extubation : l’agitation (OR 3 ; IC 95% [1,3 – 6,6] ; p 0,0082), la diminution de la présence médicale (OR 6,6 ; IC 95% [3,0 – 14,4] ; p 0,0001) et un facteur protecteur : l’initiation du sevrage respiratoire (OR 0,1 ; IC 95% [0,06 – 0,3] ; p 0,0001). Concernant la survenue de complications, il existe un nombre plus important de complications respiratoires et hémodynamiques chez les patients auto-extubés. Le taux de décès est également plus élevé. L’étude en sous-groupe montre une augmentation du nombre de jours de ventilation mécanique invasive chez les patients ayant nécessité une réintubation ainsi qu’une augmentation du nombre de décès. Conclusion : L’agitation et la diminution de la présence médicale augmenteraient le risque d’auto-extubation. Une révision de notre protocole de sédations serait nécessaire ainsi que de nouvelles formations des équipes. Une réévaluation prospective du risque d’auto-extubation après instauration de ces actions serait intéressante.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
sevrage
réanimation
extubation
sevrage
facteur de risque
facteurs de risque
Réanimation respiratoire

---
N2-AUTOINDEXEE
Décisions de réanimation (2021)
https://www.samw.ch/dam/jcr:ab978a17-b2b2-4ebd-9102-455124e0664c/directives_assm_reanimation.pdf
Les décisions concernant la réanimation et ses conséquences représentent un défi pour toutes les personnes impliquées. Les chances de survie avec une bonne qualité de vie après un arrêt circulatoire restent faibles. On dispose de données statistiques concernant des collectifs de patientes1, mais souvent celles-ci ne permettent pas de tirer des conclusions précises sur les cas particuliers; l’évaluation du pronostic individuel est très difficile. À cela s’ajoutent des différences entre les régions, les villes et les institutions. Les facteurs démographiques (âge, sexe), l’état de santé antérieur et le lieu de l’accident jouent un rôle important. Aussi les circonstances de l’arrêt circulatoire (avec ou sans témoin), la réanimation par des professionnelles de premiers secours ou non, le type de rythme cardiaque initial, la disponibilité des défibrillateurs automatiques ainsi que la qualité du service de premier secours et des structures de soins consécutives (traitement aigu, traitement intensif, réhabilitation) sont des facteurs importants.
2021
ASSM - Académie Suisse des Sciences Médicales
Suisse
rapport
Décisions de réanimation
ordres de réanimation

---
N2-AUTOINDEXEE
Manœuvres de recrutement pulmonaire visant à réduire la mortalité et la morbidité respiratoire chez les nouveau-nés sous ventilation mécanique
https://www.cochrane.org/fr/CD009969/NEONATAL_manoeuvres-de-recrutement-pulmonaire-visant-reduire-la-mortalite-et-la-morbidite-respiratoire-chez
Problématique de la revue Chez les nouveau-nés sous ventilation mécanique, les manœuvres de recrutement pulmonaire (MRP) contribuent-elles à réduire la mortalité et la morbidité respiratoire, comparées à l'absence de recrutement ? Contexte Les nouveau-nés gravement malades (nourrissons de la naissance à l'âge de quatre semaines) ont souvent besoin d'une intubation (pose d'un tube respiratoire dans la trachée) et d'une ventilation mécanique classique (utilisation d'un respirateur) pour assister leur respiration. Alors que cette thérapie permet souvent de sauver des vies, elle comporte également un risque de lésions pulmonaires.
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
ventilation artificielle
manoeuvre
Ventilation mécanique
ventilation mécanique
poumon, sai
Pulmonaria
nouveau-né
morbidité
nouveau-né
mécanique respiratoire
mortalité

---
N2-AUTOINDEXEE
Les opioïdes chez les nouveau-nés sous ventilation mécanique
https://www.cochrane.org/fr/CD013732/NEONATAL_les-opioides-chez-les-nouveau-nes-sous-ventilation-mecanique
Problématique de la revue Les médicaments tels que la morphine et le fentanyl (opioïdes) sauvent-ils des vies, réduisent-ils la douleur ou améliorent-ils le développement à long terme des nouveau-nés qui ont besoin de respirateurs (ventilateurs mécaniques) ?
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
ventilation artificielle
Opioïdes
nouveau-né
agoniste des opiacés
nouveau-né
Ventilation mécanique
analgésiques morphiniques
ventilation mécanique

---
N3-AUTOINDEXEE
Développement d'un score clinico-biologique d'évaluation du risque de passage en réanimation des patients COVID-19 positifs hospitalisés en service médical conventionnel
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03266296
Contexte : La crise du COVID-19, les systèmes de santé mondiaux. Cette étude a eu pour but de mettre en place un score prédictif innovant s’appuyant sur des paramètres cliniques et biologiques (score PREDICT) pour anticiper le risque de passage en réanimation des patients atteints de COVID-19 et déjà hospitalisés dans une unité de médecine traditionnelle. Méthodologie : le score PREDICT porte sur deux cohortes rétrospectives : une de création et une de validation, recrutées en 2020 sur les différents sites du CHU de Marseille. Ce score repose sur des analyses multivariées incluant des paramètres cliniques, et biologiques, comparant le groupe de base constitué de patients exclusivement pris en charge en unité médicale conventionnelle à des patients ayant nécessité des soins intensifs au cours de leur hospitalisation. Résultats : les variables indépendantes qui ont été inclues dans le score PREDICT sont : l’âge, l’IMC, la fréquence respiratoire, la saturation en oxygène, la CRP, le ratio neutrophiles sur lymphocytes et la LDH. Le score PEDICT s’est montré capable d’identifier 83% de patients nécessitant des soins intensifs après au moins 24h d’hospitalisation dans un service médical standard. Conclusion : le score PREDCIT est un outil puissant permettant d’anticiper la nécessité de soins intensifs pour des patients atteints de COVID-19 déjà hospitalisés en unité conventionnelle. Il trouve ses limites pour les patients requérant dès leur admission une prise en charge en réanimation, mais il permet de pointer les patients qui ont des risques importants conduisant à une prise en charge en soins intensifs au cours de leur hospitalisation.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
COVID-19
Biologie
Appréciation des risques
produits dangereux
COVID-19
hospitalisation
patients hospitalisés
biologie du développement
a comme patient
transitoire
biologie
réanimation

---
N1-VALIDE
Anesthésie-Réanimation - Connaître les aspects spécifiques des soins palliatifs en réanimation
Handicap - Vieillissement - Dépendance - Douleur - Soins palliatifs - Accompagnement - UE05 - Item 140
https://sides.uness.fr/corpus/Anesth%C3%A9sie-R%C3%A9animation:Conna%C3%AEtre_les_aspects_sp%C3%A9cifiques_des_soins_palliatifs_en_r%C3%A9animation
Objectif(s) Décrire la procédure collégiale et la décision médicale relative à l’introduction, la limitation et l’arrêt des thérapeutiques actives.
2021
false
true
false
true
2eme cycle / master
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
140. Connaître les aspects spécifiques des soins palliatifs en réanimation
français
cours
soins palliatifs
réanimation
soins de maintien des fonctions vitales
abstention thérapeutique
consentement libre et éclairé
Refus du traitement
refus de traiter
réanimation
anesthésiologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse de l’impact de la pandémie à Covid-19 sur l’activité d’anesthésie-réanimation au sein du Centre Hospitalier d’Haut-Lévêque (CHU de Bordeaux)
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03288478
Contexte : la pandémie de Covid-19 a nécessité une réorientation des ressources humaines notamment du bloc opératoire vers les unités de soins intensifs. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'impact de la pandémie de COVID-19 sur l'activité chirurgicale 2020, de transplantation d'organes et de soins intensifs dans un hôpital universitaire français. Méthode : une étude observationnelle rétrospective a été réalisée sur les données de chirurgie cardiaque, thoracique et digestive pour les années 2019 et 2020. Les données ont été recueillies à l'aide d'une base de données numérique pour l'activité chirurgicale et d'un recueil systématique de l'activité dans les unités de soins intensifs. Toutes les activités ont été comparées mois par mois entre 2020 et 2019. Résultats : au total, l'activité chirurgicale a diminué de -10% entre 2020 et 2019, l'activité de transplantation de -25% et l'activité de réanimation de -5%. La chirurgie ayant connu la baisse la plus importante est la chirurgie cardiaque conventionnelle avec une baisse de -18%. En ce qui concerne les chirurgies thoracique et digestive, cette baisse est principalement due au report de chirurgies mineures non urgentes. Les mois ayant connu la baisse la plus importante sont les mois de mars, avril, mai et novembre, correspondant aux deux vagues de la pandémie de Covid en France. Conclusion : une nette baisse d'activité a été observée pendant les pics de l'épidémie, tant au bloc opératoire que dans les unités de soins intensifs. Ceci représente un véritable défi pour l’avenir : réussir à prendre en charge les patients Covid sans retarder ni entraver la prise en charge des patients non-Covid.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
COVID-19
anesthésie
Hôpitaux
réanimation
pandémies
Centre
hôpitaux universitaires
central
hôpital
COVID-19
région mammaire
absence de sensation
Anesthésie
hôpitaux
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
TRUVADA (emtricitabine/ ténofovir disoproxil (fumarate de))
Modification du RCP
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3293341/fr/truvada-200-mg/245-mg-emtricitabine-/-tenofovir-disoproxil
Avis favorable au maintien du remboursement dans la prophylaxie pré-exposition (PrEP) pour réduire le risque d’infection par le VIH 1 par voie sexuelle chez les adultes et adolescents de plus de 15 ans à haut risque de contamination.
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
TENOFOVIR DISOPROXIL
ténofovir disoproxil
fumarates
Truvada
signe de babinski
réanimation cardiopulmonaire
TRUVADA
Ténofovir
réunion de l'équipe médicale interdisciplinaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge par les sages-femmes du travail sous analgésie péridurale: le vécu des parturientes
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03382816
Introduction : L’ anesthésie loco-régionale est actuellement en première ligne des méthodes pharmacologiques de soulagement de la douleur du travail. L’exploration du vécu des femmes qui ont eu recours à cette méthode est nécessaire. Méthode : L’objectif était de comprendre le ressenti des parturientes sous analgésie péridurale pour la première fois, notamment quant à leur prise en charge par les sages-femmes en salle de naissance. Une étude qualitative à visée descriptive et interprétative a été réalisée dans une maternité de type II de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Huit femmes ont été interrogées durant leur séjour à la maternité grâce à des entretiens semi-directifs. Résultats : Les représentations de la péridurale viennent de témoignages de proches ou, pour certaines, des séances de préparation à la naissance. Souvent angoissées et au bout de leurs limites au moment du travail, les femmes ont finalement bien vécu le travail grâce au soutien et à l’accompagnement de leur sage-femme. Discussion : Le suivi du travail par la sage-femme, décrit dans l’étude, est en adéquation avec les compétences attendues de cette professionnelle. Pour éviter tout stress inutile, les femmes pourraient être davantage préparées à ce qu’elles vivront avant, pendant et après la pose de l’analgésie. Conclusion : La préparation à la naissance, le soutien de la sage-femme et de l’accompagnant participent au bon vécu du travail sous péridurale. Background: Loco-regional anesthesia is currently at the forefront of pharmacologic methods of labour pain relief. Understand and search for the feeling of women who have used this method is necessary. Methods: The objective was to understand the feelings of parturients under epidural analgesia for the first time, particulary with regard to the midwives medical care in the delivery room. A qualitative study with descriptive and interpretative aims was carried out in a type II maternity hospital in the Auvergne-Rhône-Alpes region. Eight women were interviewed during their stay in the maternity ward by semi-structured interviews. Results: Representations of the epidural come from testimonies of close relations or, for some, from the sessions of birth preparation. Often anxious and at the end of their limits during labour, women finally have a great labour experience, thanks to the support and guidance of their midwife. Discussion: The midwife’s monitoring of labour, as described in the study, is consistent with the skills expected of this professional. To avoid unnecessary stress, women could be better prepared for what they will experience before, during, and after analgesia. Conclusion: The birth preparation, the support of the midwife and of the accompanying person take part in the good experience of the labour under epidural analgesia.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
métier
profession de sage-femme
parturition
Analgésiques
analgésie
gestion des soins aux patients
Travail
femmes qui travaillent
analgésie
charge de travail
Sages-femmes

---
N2-AUTOINDEXEE
La kétamine et les autres modulateurs des récepteurs du glutamate dans la dépression chez l'adulte
https://www.cochrane.org/fr/CD011612/DEPRESSN_la-ketamine-et-les-autres-modulateurs-des-recepteurs-du-glutamate-dans-la-depression-chez-ladulte
Pourquoi cette revue est-elle importante ? La dépression est l'un des troubles mentaux les plus courants. On estime qu'elle touche 350 millions de personnes dans le monde. Les antidépresseurs sont généralement le premier traitement donné aux personnes souffrant de dépression majeure. Ces médicaments ne sont toutefois efficaces que chez environ une personne sur quatre à un an. Des médicaments alternatifs efficaces pour traiter la dépression sont nécessaires, en particulier pour un traitement rapide. Un nouveau groupe de médicaments appelé « modulateurs des récepteurs du glutamate » agit sur le système glutamatergique. Ce groupe comprend le médicament nommé kétamine. Dans cette revue, nous avons examiné les données probantes portant sur l'efficacité des modulateurs des récepteurs du glutamate, dont la kétamine, dans le traitement de la dépression.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
dépression
Adulte
kétamine
adulte
trouble dépressif
KETAMINE
récepteurs au glutamate
depression
Adulte
dépression
adulte
dépression

---
N2-AUTOINDEXEE
La kétamine en médecine d'urgence : une molécule ancienne… qui a de l'avenir !
https://www.louvainmedical.be/fr/article/la-ketamine-en-medecine-durgence-une-molecule-ancienne-qui-de-lavenir
La kétamine est une drogue ancienne (premières utilisations dans les années 60 en anesthésie) mais très particulière : elle est hypnotique, amnésiante, bronchodilatatrice, antidépressive et analgésique, le tout avec un profil d’utilisation sûr. Elle préserve les réflexes de protection des voies aériennes ainsi que la fonction respiratoire, assure une stabilité hémodynamique et a une activité sympathique majorée. Ces propriétés en font une molécule idéale pour la gestion des patients en état critique. En salle d’urgence, elle a déjà une place pour l’aide à l’intubation, la sédation et l’antalgie. Récemment, ses indications se sont étendues à la psychiatrie ainsi qu’à la neurologie.
2021
Louvain Médical
Belgique
article de périodique
histoire de la médecine ancienne
médecine d'urgence
Médecins
KETAMINE
prévision
kétamine
histoire ancienne

---
N2-AUTOINDEXEE
Réanimation d’attente : une nouvelle approche au plus près des patients âgés et de leur famille
https://www.academie-medecine.fr/reanimation-dattente-une-nouvelle-approche-au-plus-pres-des-patients-ages-et-de-leur-famille/
La gestion de l’incertitude diagnostique, mais surtout pronostique, est au cœur du métier de médecin et nécessite une communication adaptée avec le patient et son entourage. L’objectif d’utiliser efficacement les ressources de santé et d’éviter les interventions inappropriées se heurte aux limites du pronostic, en particulier chez les patients âgés atteints de multiples pathologies et en situation d’urgence vitale. Les soins critiques (réanimation, soins intensifs) offrent de multiples possibilités de prise en charge des défaillances d’organe mettant en jeu le pronostic vital. La décision d’admission pour ces soins repose alors sur une estimation de la probabilité de survie à distance, mais aussi de la qualité de vie espérée au décours de l’épisode aigu. Depuis plus de 40 ans, les médecins réanimateurs ont élaboré des scores de gravité permettant cette estimation. Ces scores intègrent certaines comorbidités, ainsi que des anomalies physiologiques, mais ne prennent en compte aucune variable dynamique de réponse aux traitements entrepris. En dépit de ces scores, la décision d’admission pour soins critiques est souvent rendue difficile par l’absence d’information sur l’état de base du patient, la non-présence de la famille, l’absence de directive anticipée, et surtout l’incertitude sur la réponse au traitement.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
famille
actualités
a comme patient
réanimation
Leucoencéphalopathie postérieure réversible
famille
attention
attention
sujet âgé

---
N2-AUTOINDEXEE
La kétamine et les autres modulateurs des récepteurs du glutamate dans la dépression bipolaire
https://www.cochrane.org/fr/CD011611/DEPRESSN_la-ketamine-et-les-autres-modulateurs-des-recepteurs-du-glutamate-dans-la-depression-bipolaire
Pourquoi cette revue est-elle importante ? Le trouble bipolaire est l'une des affections mentales les plus graves, caractérisée par des épisodes de manie (humeur anormalement élevée ou irritabilité parmi d'autres symptômes pendant une courte période), ou d'hypomanie (les mêmes symptômes durant une période plus courte) et des épisodes de dépression majeure. La phase dépressive de la maladie est liée à un risque fortement accru des comportements auto-agressifs et de suicide. Les traitements actuels de la dépression dans les troubles bipolaires ne sont pas toujours efficaces et peuvent être lents à agir. Parmi les traitements nouveaux et alternatifs les plus prometteurs figurent des médicaments appelés modulateurs des récepteurs du glutamate. Ces médicaments agissent d'une manière différente de celle des médicaments habituellement utilisés, tels que les antidépresseurs. Cet article est une mise à jour d'une revue publiée en 2015. D'autres études cliniques ayant été publiées depuis, il est important de mettre à jour cette revue en tenant compte des données probantes les plus récentes.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
trouble bipolaire
dépression
Dépression bipolaire
depression
KETAMINE
récepteurs au glutamate
dépression
kétamine

---
N3-AUTOINDEXEE
La grossesse en réanimation
https://www.srlf.org/media/grossesse-reanimation
Le Pr Jourdain, qui est PUPH au sein du service de Réanimation médicale du CHU de Lille, nous parle de la grossesse en réanimation. Aucun conflit d'intérêts n’est déclaré. Sommaire Quelles sont les spécificités physiologiques de la femme enceinte que doit connaître un réanimateur ? Quels sont les principes généraux de la réanimation de la femme enceinte ? Quelles sont les principales pathologies obstétricales rencontrées en réanimation ?
2021
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
document sonore
grossesse
réanimation
femmes enceintes
grossesse
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Incidence et facteurs de risque d'obstructions de sonde d'intubation oro-trachéale en réanimation chez le patient atteint de la COVID-19: thèse présentée pour le diplôme d'État de docteur en médecine, diplôme d'État, mention DES d'anesthésie et réanimation
https://publication-theses.unistra.fr/public/theses_exercice/MED/2021/2021_PETIT_Martin.pdf
L’atteinte respiratoire de la COVID-19 requiert fréquemment une intubation oro-trachéale. Nous avons été confrontés à une incidence élevée d’obstruction de sonde d’intubation orotrachéale (OSIOT). Ce travail analyse l’incidence et des facteurs de risque (FDR) des OSIOT chez le patient atteint de COVID-19. L’étude rétrospective et monocentrique inclut les patients intubés au CHU de Strasbourg entre le 10 mars 2020 et le 29 avril 2020. L’étude analyse deux populations : les patients ayant présenté une « OSIOT », l’autre non. 133 patients ont été étudiés dont 43 ont présenté au moins une OSIOT. L’obésité et une concentration plasmatique élevée de CRP sont des FDR indépendants d’OSIOT. L’utilisation d’un humidificateur chauffant est un facteur protecteur. Le mucus est riche en fibrine et en polynucléaires neutrophiles. La dysrégulation inflammatoire et l’hétérogénéité des dispositifs médicaux peuvent expliquer cette incidence. Nos résultats encouragent l’adaptation de nos pratiques.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
médecine d'État
bouche, sai
réanimation
obstruction de la trachée
a comme patient
facteur de risque
absence de sensation
intubation trachéale
médecins
intubation
facteurs de risque
sonde
Anesthésie
cathétérisme
anesthésie
COVID-19
maladie de la trachée
patients
Médecins
incidence

---
N1-SUPERVISEE
DEXMEDETOMIDINE EVER PHARMA (dexmédétomidine)
Mise à disposition d'un hybride.
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3301131/fr/dexmedetomidine-ever-pharma-100-microgrammes/ml-dexmedetomidine
Avis favorable au remboursement dans la sédation en USI (Unité de Soins Intensifs) chez l’adulte nécessitant un état de sédation pas plus profond que celui permettant une réponse à un stimulus verbal (correspondant à un score de 0 à -3 sur l’échelle de vigilance-agitation de Richmond (RASS)).
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
DEXMEDETOMIDINE EVER PHARMA 100 microgrammes/mL, solution à diluer pour perfusion
remboursement par l'assurance maladie
sédation consciente
perfusions veineuses
dexmédétomidine
adulte
résultat thérapeutique
unités de soins intensifs
avis de la commission de transparence
DEXMEDETOMIDINE
dexmédétomidine

---
N3-AUTOINDEXEE
Devenir fonctionnel à 4 et 6 mois des patients hospitalisés en réanimation pour une infection sévère à la Covid-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03538572
Nombreux patients présentent des infections sévères à la Covid 19, nécessitant des soins de réanimation. Les séjours en réanimation prolongés sont pourvoyeurs de différents symptômes : moteurs, neuropsychologiques et psychiatriques, connus sous le terme de syndrome post réanimation. Ces symptômes sont plus récemment décrits dans le covid long. Objectif : décrire le devenir fonctionnel des patients hospitalisés en réanimation à la suite d’une infection sévère à la covid-19. Méthodes : tous les patients hospitalisés dans les services de réanimation de la Manche pour une infection sévère à la SARS COV 2 entre le 01/03 et le 31/05/2020 ont été inclus. Nous les avons contactés par téléphone à 4 et 6 mois de leur admission afin de réévaluer leur handicap fonctionnel, leur humeur et leur fatigue. Résultats : 34 patients ont été inclus dans l’étude dont 9 patients décédés. À 4 mois, 11 patients présentent un handicap modéré et 7 une bonne récupération. À 6 mois, 13 patients présentent un handicap modéré, et 11 une bonne récupération. Amélioration significative entre 4 et 6 mois de la GOSE (p 0,05). La fatigue est sévère chez la majorité des patients (64 %) à 4 et 6 mois. 10 patients présentent un cas probable d’anxiété et 3 une anxiété certaine. À 6 mois, 9 patients présentent une anxiété probable. Diminution significative des scores HAD de 4 à 6 mois (p 0,05). Conclusion : le devenir fonctionnel est satisfaisant avec 44 % de bonne récupération et 52 % de handicap modéré. Le symptôme majeur reste une fatigue sévère, persistante à 6 mois. Les symptômes que nous pouvons mettre en évidence à la sortie de la réanimation ressemblent à ceux actuellement décrits dans le covid long.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
maladie infectieuse
COVID-19
a comme patient
Infection
sévère
réanimation
hospitalisation
dû à
patients hospitalisés

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact d’un traitement au long cours par metformine sur le devenir des patients admis en réanimation pour une détresse respiratoire aigüe secondaire à la COVID-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03654287
Introduction : le Syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) est à l’origine d’une pandémie de la maladie infectieuse à coronavirus (COVID-19) depuis mars 2020. Il pénètre l’hôte en se fixant sur le récepteur à l’enzyme de conversion de type 2. Lors d’une infection respiratoire, le liquide alvéolaire est produit en plus grande quantité. Le SARS-CoV-2 inhibe la réabsorption de ce liquide par les pneumocytes de type 2 et stimule l’inflammation et le relargage de cytokines à l’origine d’un orage cytokinique. Ces phénomènes entrainent l’apparition du syndrome de détresse respiratoire. Le diabète est un facteur de risque de gravité et de mortalité dans cette pathologie, particulièrement en réanimation. La metformine est un antidiabétique oral qui possède de nombreux effets protecteurs, notamment anti-inflammatoire, immunomodulateur et cardioprotecteur. Ces mécanismes sont attribués à son pléiotropisme qui s’exerce par une régulation du système rénine angiotensine aldostérone via son action sur le récepteur à l’enzyme de conversion de type 2. La littérature rapporte un bénéfice de la metformine en terme de survie hors réanimation dans la COVID-19 et dans d’autres contextes en réanimation. Cependant, l’effet de la metformine sur la COVID-19 en réanimation n’a pas encore été étudié. Le but de notre étude était d’évaluer l’influence d’un traitement chronique par metformine sur le devenir des patients admis en réanimation pour COVID-19. br Matériel et méthodes : nous avons conduit une étude observationnelle rétrospective multicentrique dans 6 centres hospitaliers de m