Libellé préféré : Académie Nationale de Médecine;

URL : http://www.academie-medecine.fr/

HON : 987249;

GIP UNF3S : N;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Compléments alimentaires : utiliser avec discernement
https://www.academie-medecine.fr/complements-alimentaires-utiliser-avec-discernement/
Les compléments alimentaires (CA) sont des produits destinés à être pris en complément de l’alimentation afin de pallier l’insuffisance réelle ou supposée des apports journaliers (décret du 15 avril 1996). Les CA font l’objet de plusieurs confusions. Ils contiennent de nombreux ingrédients, y compris des plantes, pour lesquelles la dénomination de CA est inadaptée. Ils sont souvent confondus avec les compléments nutritionnels oraux (CNO), mélanges nutritifs hyper-énergétiques ou hyperprotidiques auxquels il peut être nécessaire de recourir en cas de dénutrition. Les CNO relèvent d’une prescription médicale. Ils sont aussi souvent confondus avec les médicaments, en raison de leur présentation (gélules, comprimés…), de leur vente en pharmacie, ou parce que la frontière est parfois floue entre CA et médicament [1,2] : selon la dose, une substance peut être un CA ou un médicament. Contrairement aux médicaments, les CA ne nécessitent pas d’autorisation de mise sur le marché (AMM) et font simplement l’objet d’une déclaration auprès de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui vérifie si la composition est conforme à la réglementation et réalise des contrôles, comme pour d’autres catégories de denrées alimentaires.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Complément
identifié
discrimination psychologique
compléments alimentaires

---
N2-AUTOINDEXEE
Réintégrer les soignants non vaccinés contre la Covid-19 serait une faute
https://www.academie-medecine.fr/reintegrer-les-soignants-non-vaccines-contre-la-covid-19-serait-une-faute/
Depuis le 15 septembre 2021, tous les professionnels travaillant dans les secteurs sanitaire et médico-social sont soumis à l’obligation vaccinale contre la Covid-19. Constatant la fréquence des infections nosocomiales à SARS-CoV-2, l’Académie nationale de médecine avait demandé, dès le mois d’avril 2020, que les formes graves de Covid-19 chez les soignants soient déclarées comme affection imputable au service et inscrites au tableau des maladies professionnelles. Lorsque les vaccins ont été disponibles, l’Académie s’est prononcée très tôt en faveur de l’obligation vaccinale pour protéger la santé des soignants et celle des patients dont ils ont la charge, l’hésitation vaccinale étant éthiquement inacceptable dans leur profession. À dater du 16 octobre 2021, en cas de non-respect de cette obligation vaccinale, les soignants salariés ou agents publics encourraient une suspension sans rémunération. Au total, près de 0,3% des professionnels hospitaliers, soignants et non-soignants, auraient ainsi été suspendus depuis l’automne 2021 selon la Fédération Hospitalière de France qui précise que leur réintégration ne compenserait pas la grave pénurie de personnel dont souffre l’hôpital.
2022
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
vaccination
Vaccine
COVID-19
vaccination
Vaccination
Vaccins
vaccin
vaccine
Vaccins
aidants
a comme soignant
Vaccine
vaccination; médication préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Les parents acteurs du neurodéveloppement de leur enfant : une évidence confortée par les données actuelles de la science
https://www.academie-medecine.fr/les-parents-acteurs-du-neurodeveloppement-de-leur-enfant-une-evidence-confortee-par-les-donnees-actuelles-de-la-science/
La relation des parents et de l’enfant dans les premiers temps de la vie, de la période anténatale aux premières années, est fondamentale pour l’avenir de l’enfant. Les interactions du bébé avec son environnement, de la période fœtale aux premières années de vie, stimulent la maturation et l’organisation des circuits neurologiques sensori-moteurs, cognitifs et émotionnels dans ses structures encéphaliques : amygdales cérébrales, noyaux striés, cerveau préfrontal et cervelet, notamment. Ces interactions sont à la base de sa compréhension de cet environnement. Leur fonctionnalité continue de se développer tout au long de l’enfance et de l’adolescence.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
enfant
acteur
Enfant
Enfant
science des données
parents
Enfant
parent
enfant
Enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Refonder la recherche et l’innovation au cœur des CHU
https://www.academie-medecine.fr/refonder-la-recherche-et-linnovation-au-coeur-des-chu/
Les Centres hospitaliers universitaires (CHU) ont été créés, comme le statut des hospitalo-universitaires (HU), par l’ordonnance de 1958 avec une triple mission de soins, d’enseignement et de recherche. Cependant, l’évolution des CHU s’est progressivement éloignée de la mission de recherche, qui avait montré son efficacité en offrant aux malades une médecine de haut niveau adaptée à toutes les pathologies. Face à ce constat, un colloque de l’Académie nationale de médecine a réuni les 7 et 8 septembre 2022 plus de 100 personnalités du monde scientifique, économique et politique, dont les présidents de France-Universités et de la Conférence des doyens de médecine, des représentants des Ministères, des parlementaires…
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
coeur
Recherches
Coeur
recherche
hôpitaux universitaires
Coeur

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge en urgence dans les unités neurovasculaires des personnes ayant un accident vasculaire cérébral
https://www.academie-medecine.fr/prise-en-charge-en-urgence-dans-les-unites-neurovasculaires-des-personnes-ayant-un-accident-vasculaire-cerebral/
État de la question: les unités neuro-vasculaires (UNV) augmentent la proportion de survivants indépendants après un accident vasculaire cérébral (AVC). Objectifs: évaluer la prise en charge en UNV, identifier les dysfonctionnements, et les pistes d’amélioration. Méthodologie: nous avons (i) consulté la littérature scientifique, les recommandations, les rapports et enquêtes antérieurs, et les textes réglementaires; (ii) mené une enquête sur le fonctionnement des UNV françaises, comparé les régions entre elles, et la France à l’Allemagne et l’Italie; et (iii) auditionné des personnalités qualifiées. Résultats: nous avons identifié les dysfonctionnements suivants, responsables de 5 000 décès ou dépendances évitables par an: déficit en nombre de lits de soins intensifs neurovasculaires avec des inégalités territoriales, fragilité de nombreuses UNV par manque de personnel, déficit en nombre de centres de thrombectomie, absence de mesures d’accréditation, absence fréquente de procédures écrites de prise en charge, difficultés d’accès aux moyens d’exploration dans quelques centres, délais intra-hospitaliers excessifs, et insuffisance d’évaluation des pratiques.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
accident vasculaire cerebral
traitement d'urgence
accident vasculaire cérébral
personnes
Personna +
Accident vasculaire cérébral
accident cérébrovasculaire
Urgences
accident vasculaire cérébral embolique

---
N2-AUTOINDEXEE
La Biologie Médicale en France : évolutions et enjeux
https://www.academie-medecine.fr/la-biologie-medicale-en-france-evolutions-et-enjeux/
La Biologie Médicale est un maillon essentiel de la prise en charge des patients, tant pour le diagnostic et le suivi des maladies que pour certaines avancées thérapeutiques. Elle est toutefois, depuis quelques années, confrontée à des questions fondamentales concernant son avenir. Le présent rapport s’inscrit dans le prolongement de celui publié en 2018 par les Académies Nationales de Médecine et de Pharmacie et ne fait malheureusement que conforter une forte dégradation à tous les niveaux. Les pouvoirs publics n’assument pas leur rôle de régulateur, permettant ainsi que la financiarisation à outrance de la Biologie Médicale s’amplifie considérablement et conduise à des regroupements démesurés des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM), destructeurs et sources de risques sanitaires. Le résultat est que les LBM de ville, dont on connait déjà la mauvaise répartition territoriale, deviennent progressivement de simples sites de prélèvement, les patients se retrouvant alors seuls, souvent angoissés, avec leurs résultats transmis par internet sans interprétation. Par ailleurs, bien que les progrès dans le domaine de la Biologie Médicale soient incroyables et devraient constituer un pôle d’attractivité majeur pour les jeunes, la désaffection de la discipline est totale et inquiétante. Enfin, l’innovation, dans le cadre des progrès technologiques actuels : dispositifs connectés, intelligence artificielle et mégadonnées (big data), représente un enjeu majeur pour l’avenir. Là encore rien n’est fait, ou presque, alors que les chantiers sont immenses. Après ces constatations alarmantes, le rapport se terminera par une série de recommandations visant à optimiser l’entrée des LBM dans une nouvelle ère.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
France
Evolution biologique
France
biologie
Biologie
France
évolution biologique
France
France
français

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations de l’Académie nationale de médecine relatives aux zones médicalement sous-denses, dites « déserts médicaux », en France
https://www.academie-medecine.fr/recommandations-de-lacademie-nationale-de-medecine-relatives-aux-zones-medicalement-sous-denses-dites-deserts-medicaux-en-france/
L’Académie propose les recommandations suivantes, afin de promouvoir et faciliter l’exercice médical dans les zones médicalement sous-denses : A– COMMENT FAIRE FACE A L’URGENCE ? Mettre en place d’urgence un Service citoyen médical d’1 an pour tout médecin nouvellement diplômé, en raison de l’extrême gravité de la pénurie en médecins. Ce Service citoyen sera maintenu tant que la situation de pénurie l’exigera. Il serait organisé dans le territoire par l’ARS en coordination avec la faculté de médecine. Cela se fera dans le cadre d’un salariat et en utilisant les infrastructures mises à disposition par les territoires.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
recommandation pour la politique de santé
France
Médecins
Désertification
zone médicalement sous-équipée
France
français
directives de santé publique
médecine
Académies
France
académies et instituts
France
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Quand le masque redevient nécessaire
https://www.academie-medecine.fr/quand-le-masque-redevient-necessaire/
Alors que la huitième vague de Covid-19 semble se stabiliser à un niveau élevé, la perspective d’une épidémie de grippe saisonnière précoce se précise en métropole au vu de l’incidence croissante des syndromes grippaux et des cas sporadiques confirmés, et la bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans est passée en phase épidémique sur l’ensemble du territoire. L’éventualité d’une co-circulation épidémique des virus grippaux et du SARS-CoV-2 était redoutée lors des deux dernières saisons hivernales [4]. Au cours de la saison 2020-2021, aucune circulation active des virus grippaux n’a été observée, la stricte application des gestes barrière, notamment le port du masque et le lavage des mains, ayant entraîné une diminution spectaculaire de l’incidence des infections grippales, des gastro-entérites et des bronchiolites. En revanche, la saison 2021-2022 a connu le retour de la grippe avec une épidémie qui s’est étendue sur 9 semaines avec un pic tardif au mois d’avril 2022. De nombreux cas de co-infection « grippe Covid-19 » ont été notifiés dans le monde, soit avant la mise en œuvre des mesures de restriction et de distanciation, soit après la levée de ces mesures. Ainsi, une étude prospective réalisée au Royaume-Uni chez 6965 patients Covid-19 a détecté une co-infection virale chez 583 (8,4%) d’entre eux (227 virus grippaux, 220 virus respiratoires syncytiaux et 136 adénovirus), ces co-infections étant significativement associées à une augmentation du risque de décès.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
masques

---
N3-AUTOINDEXEE
Le défi de l’addiction au crack
https://www.academie-medecine.fr/le-defi-de-laddiction-au-crack/
Le crack est la forme bon marché de la cocaïne, qui est inhalée après vaporisation par la chaleur. Elle arrive de façon subite et intense au cerveau ; ce faisant, elle induit rapidement un effet psychostimulant, mais aussi divers troubles, puis une addiction. Elle est surtout consommée par des usagers spécifiques très désinsérés. La dangerosité du crack pour les crackeurs eux-mêmes (troubles somatiques, neurophysiologiques et cognitifs ; risque de contamination par les virus des hépatites lors du partage de la pipe à crack ; risque d’overdose), et pour leur entourage (nuisances et délits dans l’espace public) impose une prise en charge rapide et spécifique. Le simple déplacement des crackeurs d’un quartier de ville à un autre par les autorités, au gré des protestations compréhensibles des riverains excédés par les nuisances subies, ne constitue pas une réponse adaptée, à la mesure de la gravité de cette addiction qui exige une intervention médicale personnalisée pour une approche thérapeutique globale.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Addiction
addictions
Comportement toxicomaniaque
toxicomanie
crack

---
N3-AUTOINDEXEE
La Covid-19 est toujours là, la grippe est de retour, protégeons-nous !
https://www.academie-medecine.fr/la-covid-19-est-toujours-la-la-grippe-est-de-retour-protegeons-nous/
Malgré une forte diminution du taux de létalité depuis les deux premières vagues de 2020, en grande partie attribuable à l’immunité conférée par la vaccination, on meurt toujours de la Covid-19 en France : sur 153 000 décès imputés à cette pandémie, environ 30 000 sont survenus depuis le début de l’année 2022, plus des trois quarts après l’âge de 65 ans. Apparue à la rentrée du mois de septembre, la huitième vague épidémique a été activée par le remplacement des sous-lignages BA.1 et BA.2 du variant Omicron par le sous-lignage BA.5 qui est devenu majoritaire en France et dans le monde entier. Elle a entraîné une augmentation des hospitalisations et des formes sévères avec une moyenne de 70 décès par jour depuis la mi-octobre. Bien que ce nouvel épisode montre clairement que la pandémie n’est pas terminée, la couverture vaccinale de la population française a cessé de progresser depuis plusieurs mois, même chez les personnes les plus exposées au risque de formes graves. L’efficacité protectrice d’une dose de rappel contre les hospitalisations et les décès est pourtant bien avérée, bien qu’elle tende à décroître après 3 mois aux alentours de 70 à 80%. C’est pourquoi l’administration d’un second rappel (4ème dose) a été recommandée au mois de juillet, 6 mois après la dernière dose à partir de 60 ans, 3 mois à partir de 80 ans. Cette campagne de rappels a été médiocrement suivie par les personnes éligibles, seulement 38,4% des 60-79 ans et 51,1% des 80 ans et plus ayant reçu ce deuxième rappel à la date du 24 octobre.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
COVID-19
grippe
COVID-19
grippe humaine
grippe
Grippe

---
N3-AUTOINDEXEE
Myélome multiple : de sérieux espoirs de guérison grâce aux nouvelles thérapeutiques
https://www.academie-medecine.fr/myelome-multiple-de-serieux-espoirs-de-guerison-grace-aux-nouvelles-therapeutiques/
Alors que viennent de se tenir les réunions nationales de l’Association française des malades du myélome multiple il convient, sous ce titre optimiste sinon provocateur tant cette maladie a été considérée longtemps comme incurable, d’évoquer les avancées majeures du diagnostic, du suivi et du traitement de cette hémopathie. L’Intergroupe francophone du myélome, rassemblant des spécialistes français et belges, a pris toute sa place, depuis presque 30 ans, dans ces progrès. Le myélome multiple est une hémopathie maligne caractérisée par la prolifération clonale de plasmocytes responsables d’un envahissement de la moelle osseuse hématopoïétique et de la sécrétion d’une immunoglobuline monoclonale dans la majorité des cas. Il représente 1 à 2 % des cancers et 10 à 12 % des hémopathies malignes, avec environ 5400 nouveaux cas par an en France. L’âge médian au moment du diagnostic est proche de 70 ans, un tiers des patients ayant alors plus de 75 ans et un cinquième plus de 80 ans.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Thérapeutique
myélome multiple
myelome
Thérapeutiques
espoir
Myélome
myélome multiple
Thérapeutiques

---
N2-AUTOINDEXEE
Comment éviter un risque réel de pénurie de dispositifs médicaux indispensables en cas d’application du règlement européen UE 2017/45 ?
https://www.academie-medecine.fr/comment-eviter-un-risque-reel-de-penurie-de-dispositifs-medicaux-indispensables-en-cas-dapplication-du-reglement-europeen-ue-2017-45/
Le 31 mai 2022 les Académies nationales de médecine, de pharmacie et de chirurgie de France [1] ont alerté le monde politique et administratif, l’ensemble des professionnels de santé, et la communauté des patients sur le risque de pénurie de dispositifs médicaux (DM) notamment implantables (DMI) à l’horizon du 26 mai 2024. Ce risque est réel si aucune mesure n’est prise pour parer au goulot d’étranglement constitué essentiellement par les organismes notifiés (ON) chargés du marquage CE de ces dispositifs en application de la nouvelle réglementation européenne UE 2017/745 car en nombre et dotés de moyens insuffisants. En effet tout dispositif non labellisé à cette date butoir ne pourra être plus être commercialisé et donc utilisé au bénéfice des patients. Trois propositions de recommandations étaient émises : une prolongation d’au minimum 2 ans de la période transitoire, une augmentation des moyens mis à disposition des ON, et enfin une réelle évaluation du risque pour certains patients d’être privés de ces DM ou DMI essentiels à leur santé.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Applications
Applications
dispositif
attention
contrôle social formel
équipement et fournitures
casse-croute
Applications
Dispositifs médicaux
risque

---
N2-AUTOINDEXEE
Obligation vaccinale contre la Covid-19 : osons franchir le pas
https://www.academie-medecine.fr/obligation-vaccinale-contre-la-covid-19-osons-franchir-le-pas/
Alors que la cinquième vague de Covid-19 connaît un rebondissement impressionnant dû à la diffusion incontrôlable du variant Omicron dans le monde entier, la vaccination revient au premier rang des contre-mesures opposables aux conséquences de cette exacerbation épidémique. Face à l’augmentation considérable du nombre quotidien de nouvelles contaminations, à la saturation des services de soins intensifs, due en partie aux formes les plus sévères de la maladie, et à la nécessité de déprogrammer un nombre croissant d’interventions réglées, plusieurs pays européens (Grèce, Autriche, Italie, Allemagne) mettent en place ou envisagent une obligation vaccinale. Au mois de mai 2021, dès que la France a pu disposer d’un nombre suffisant de doses de vaccins pour immuniser toute sa population, l’Académie nationale de médecine s’est prononcée en faveur d’une obligation en suggérant de rendre la vaccination contre le SARS-CoV-2 exigible pour toute activité comportant un rassemblement de personnes, le statut vaccinal individuel étant contrôlable au moyen d’un passe vaccinal.
2022
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
Pression systolique
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Xénogreffe : le cœur repart. Une avancée scientifique majeure… et médicalement décisive ?
https://www.academie-medecine.fr/xenogreffe-le-coeur-repart-une-avancee-scientifique-majeure-et-medicalement-decisive/
Une équipe chirurgicale de Baltimore (Université du Maryland, USA) vient de réaliser une transplantation cardiaque chez un patient de 57 ans, en utilisant un cœur de porc génétiquement modifié. Le malade, en insuffisance cardiaque terminale, n’était pas éligible pour recevoir une allogreffe en raison d’importantes comorbidités. Dans l’insuffisance cardiaque terminale, une modalité possible de suppléance fonctionnelle est alors la xénogreffe, le cœur artificiel Carmat en étant un autre exemple. Cette xénogreffe faisait suite à une intense activité de recherche au laboratoire, dans différents domaines : production de porcs ayant subi de multiples modifications génétiques ; mise au point de nouvelles approches immunosuppressives ; prévention des infections transmissibles ; survies prolongées obtenues après xénogreffe de cœur de porc chez le babouin et, récemment, survie d’un rein de porc implanté durant quelques jours au pli du coude d’une femme en état de mort cérébrale. Cette équipe, qui était prête à passer à l’étape clinique, avait reçu, 48h avant, l’autorisation de la FDA de réaliser cette xénogreffe.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
transplantation hétérologue
Coeur
Coeur
coeur
xénotransplantation

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination des enfants de 5-11 ans contre la Covid-19 : ne plus hésiter
https://www.academie-medecine.fr/vaccination-des-enfants-de-5-11-ans-contre-la-covid-19-ne-plus-hesiter/
La diffusion du variant Omicron et son haut niveau de circulation dans le monde font craindre l’émergence d’autres variants ou de sous-variants en l’absence d’une immunité collective suffisamment élevée. Génétiquement très différent des variants précédents, Omicron a modifié cette vague pandémique de Covid-19 par deux caractéristiques essentielles : une transmissibilité 3 fois supérieure à celle du variant Delta et une plus faible virulence. Un autre fait marquant, observé depuis deux mois, est l’incidence élevée des contaminations chez les enfants dans un contexte favorable à la transmission en milieu scolaire et familial. Comme aux États-Unis, ce phénomène s’accompagne d’une augmentation significative des hospitalisations quotidiennes en pédiatrie : au cours de la deuxième semaine de 2022, 979 enfants âgés de 0 à 9 ans ont été hospitalisés (source GEODES), près de 80% d’entre eux ne présentant aucune comorbidité, et 9 décès sont survenus depuis le 1er janvier (source GEODES). Il est bien sûr nécessaire de distinguer les enfants hospitalisés « pour Covid » et les enfants hospitalisés « avec Covid » mais pour une autre cause. La part des premiers reste cependant majoritaire et comporte une proportion importante de syndromes inflammatoires multi-systémiques pédiatriques (PIMS) de survenue retardée par rapport à l’infection (3 à 12 semaines après) et généralement imputables au variant Delta.
2022
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
information scientifique et technique
Vaccination
COVID-19
vaccination; médication préventive
enfant
vaccination
Enfant
COVID-19
Enfant
Enfant
enfant
Vaccine
vaccination
vaccins contre la COVID-19
Vaccins
Enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Mondialisation de la santé : enjeux et défis
Séance commune ASOM et Académie Nationale de Médecine (ANM)
https://www.youtube.com/watch?v=P_vWDCrr1d4
Allocution du Président de l’ANM par Patrice TRAN BA HUY Allocution du Président de l’ASOM par Hubert LOISELEUR DES LONGCHAMPS Allocution du Secrétaire perpétuel de l’ANM par Jean François ALLILAIRE Allocution du Secrétaire perpétuel de l’ASOM par Pierre GENY Conférences « Présentation des conférenciers » par Jean-Philippe CHIPPAUX (membre titulaire ASOM ; membre correspondant ANM) « Prospectives sur les maladies infectieuses : les enjeux de la réponse aux épidémies » par Piero OLLIARO (Centre for Tropical Medicine and Global Health, Nuffield Department of Medicine, University of Oxford, et Académie Nationale de Médecine) « Stratégie de contrôle des épidémies émergentes et ré-émergentes en Afrique sub-saharienne » par Mireille DOSSO (Directrice de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, membre du conseil scientifique de Côte d’Ivoire) « La difficile transition démographique et épidémiologique de l’Afrique subsaharienne » par Jean-Pierre GUENGANT (économiste et démographe, Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Paris I Sorbonne Université) « Transition nutritionnelle et systèmes alimentaires durables : un enjeu majeur en santé mondiale » par MARTIN-PREVEL (médecin nutritionniste, directeur du département Santé et Sociétés, Institut de Recherche pour le Développement) « Ce que nous dit le Sida » par Rony BRAUMAN (médecin, centre de recherche Médecins Sans Frontière/CRASH) « Conclusions » par Martin DANIS (membre émérite ANM)
2022
Académie Nationale de Médecine
France
congrès ou conférence
Académies
Communication
internationalité
Médecins
Mondialisation
médecine
académies et instituts
Commune
communication sur la santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Après la crise COVID, quelles solutions pour l’EHPAD de demain ?
https://www.academie-medecine.fr/apres-la-crise-covid-quelles-solutions-pour-lehpad-de-demain/
Le vieillissement de notre population génère des situations de grande vulnérabilité et de dépendance. Le maintien à domicile demeure habituellement la meilleure réponse pour respecter la volonté de la personne, le souhait de la famille et l’intérêt de la société. Il existe cependant un nombre important de situations où la prise en charge dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) s’avère nécessaire. La pandémie de COVID-19 a mis sur le devant de la scène les EHPAD et leurs limites pour assurer des soins de qualité. Pour analyser la place actuelle des EHPAD dans la filière de soin et pour comprendre leurs difficultés de fonctionnement, il paraît indispensable de décrire les mutations accélérées qu’ont connues les EHPAD depuis leur création en 1999, puis, à la lumière de la crise actuelle, d’élaborer des pistes pour développer une vision positive du rôle que ces établissements ont à assurer dans le futur.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
rapport
crise
établissements de soins de long séjour
Solutions
COVID-19
solution
Solutions

---
N2-AUTOINDEXEE
Drogues licites et illicites et modifications de l’épigénome
https://www.academie-medecine.fr/drogues-licites-et-illicites-et-modifications-de-lepigenome/
Les enquêtes attestent de la prévalence élevée d’usage du tabac, de l’alcool et du cannabis, débutant dès l’adolescence, période critique pour la maturation cérébrale qui s’en trouve perturbée. Les consommateurs sont exposés à une double peine : pour eux-mêmes en raison des effets délétères directs de ces drogues, mais aussi par les marques épigénétiques qu’ils acquièrent et qu’ils pourraient transmettre à leur descendance. Les études chez animal démontrent que ces marques épigénétiques, qui n’affectent pas la séquence de l’ADN, modifient à la fois le niveau d’expression de certains gènes impliqués dans la réponse comportementale aux drogues et la vulnérabilité aux addictions. Les marques épigénétiques correspondent, en quelque sorte, à une mémoire cellulaire de l’exposition à certaines substances qui peut être transmise à la génération suivante, voire aux suivantes. Les régulations épigénétiques peuvent concerner différentes pathologies, et pourraient rendre compte en particulier de vulnérabilités aux comorbidités psychiatriques associées aux addictions. L’épigénétique des addictions devrait être mieux connue des décideurs et inspirer une politique de prévention par l’information à tous les âges de la vie.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
drogue licite
épigénome
Drogués
drogue illicite
substances illicites

---
N2-AUTOINDEXEE
Psychothérapies : une nécessaire organisation de l’offre
https://www.academie-medecine.fr/psychotherapies-une-necessaire-organisation-de-loffre/
L’efficacité thérapeutique des psychothérapies contre certains troubles tels que phobies, troubles dépressifs ou troubles addictifs est démontrée. La diversité des méthodes psychothérapiques impose une évolution de l’organisation d’une offre jusqu’ici trop peu lisible. La compétence en psychothérapie ne devrait être reconnue qu’à la condition d’une formation initiale clairement définie garantissant au patient un parcours de soin adapté à ses besoins et un choix de la thérapeutique proposée y compris non médicamenteuse. L’examen médical préalable à l’engagement dans une psychothérapie devrait assurer que l’indication le justifie parce que susceptible d’améliorer la symptomatologie et son pronostic. La solidarité nationale ne saurait être engagée sans ces garanties.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
organisateurs embryonnaires
Organisation
organisation
organismes
psychothérapie
Organisation
psychothérapie

---
N2-AUTOINDEXEE
La santé, une affaire d’État
https://www.academie-medecine.fr/la-sante-une-affaire-detat/
Malgré d’anciennes mises en garde, la crise sanitaire, sociale et économique provoquée par le Covid-19 a ébranlé un système de santé français affaibli par des réformes restrictives et des abandons de souveraineté en ce qui concerne notamment les masques, les médicaments et certains appareillages médicaux qui ont pu manquer aux victimes asphyxiques du Covid-19. Seules des mesures d’urgence ont pu pallier les pénuries et combler les insuffisances grâce au dévouement et l’ingéniosité des professionnels de santé en lien avec une administration qui s’est mise à leur écoute.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
commerce
Affaires
état de santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 et maladies cardiovasculaires : des liaisons dangereuses
https://www.academie-medecine.fr/covid-19-et-maladies-cardiovasculaires-des-liaisons-dangereuses/
La prise en charge des maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde, a été retardée ou négligée pendant la pandémie de Covid-19. Pourtant, ces deux affections ont de multiples interactions qui font l’objet de nombreuses études. L’entrée du SARS-CoV2 dans la cellule utilise le récepteur membranaire ACE2 (enzyme de conversion de l’angiotensine 2). Ce récepteur, impliqué dans l’homéostasie cardiovasculaire, est ciblé par les médicaments qui bloquent le système rénine/angiotensine, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA-II ou sartans), très employés en cardiologie notamment pour traiter l’hypertension artérielle ou les suites d’infarctus du myocarde. Il est rapidement apparu que les patients souffrant de maladie cardiovasculaire, ainsi que les patients à haut risque cardiovasculaire, avaient un risque accru de développer une forme grave de Covid-19. Les complications survenant au cours de la phase immuno-inflammatoire de la Covid 19, dominées par les atteintes pulmonaires, touchent souvent le système cardiovasculaire sous la forme d’accidents thromboemboliques, mais aussi d’insuffisance cardiaque (liée à une myocardite ou d’autre cause), d’arythmies...
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
COVID-19
COVID-19
maladies cardiovasculaires
Maladie
maladie de l'appareil circulatoire
Maladies
Maladies cardiovasculaires

---
N2-AUTOINDEXEE
La médecine face à la transidentité de genre chez les enfants et les adolescents
https://www.academie-medecine.fr/la-medecine-face-a-la-transidentite-de-genre-chez-les-enfants-et-les-adolescents/
La transidentité de genre correspond à un ressenti, fort et de plus de 6 mois, d’identification à un genre différent du genre assigné à la naissance. Ce ressenti peut causer une souffrance significative et prolongée, pouvant conduire à un risque de suicide. Aucune prédisposition génétique ne lui a été trouvée. La reconnaissance de cette dysharmonie n’est pas nouvelle, mais une très forte augmentation de la sollicitation de la médecine pour ce motif est observée en Amérique du Nord, puis dans les pays du nord de l’Europe et, plus récemment, en France, notamment chez l’enfant et l’adolescent. Ainsi, une étude récente au sein d’une dizaine de lycées de Pittsburgh a révélé une prévalence nettement supérieure aux estimations antérieures faites aux Etats-Unis : 10% des élèves se déclaraient transgenres ou non binaires ou de genre incertain. En 2003, le Royal Children’s Hospital de Melbourne n’avait porté le diagnostic de dysphorie de genre que chez un seul enfant, alors qu’aujourd’hui il en traite près de 200. Quels que soient les mécanismes en cause chez l’adolescent – consultation exagérée des réseaux sociaux, plus grande acceptabilité sociale, ou exemple dans l’entourage – ce phénomène d’allure épidémique se traduit par l’apparition de cas, voire de foyers de cas dans l’entourage immédiat. Cette problématique avant tout sociale s’appuie, pour partie, sur une remise en cause d’une vision trop dichotomique de l’identité de genre par certains jeunes.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Enfant
transsexualisme
Genre
médecine de l'adolescent
Face
Enfant
Adolescent
Enfant
pédiatrie
identité de genre
Enfant
enfant
Médecins
adolescence
Adolescent
Enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
L’unité de soins renforcés en hospitalisation médicale ou chirurgicale : une composante importante de la réorganisation des soins en Etablissement de santé
https://www.academie-medecine.fr/lunite-de-soins-renforces-en-hospitalisation-medicale-ou-chirurgicale-une-composante-importante-de-la-reorganisation-des-soins-en-etablissement-de-sante/
La réflexion engagée par les pouvoirs publics sur les soins critiques à l’hôpital (unités de réanimation, soins intensifs polyvalents) vise à tirer leçon de la pandémie de Covid-19 pour mieux répondre aux besoins de prise en charge en régime habituel et préparer ce secteur des soins à s’adapter rapidement à un afflux de patients en situation de crise. Il s’agit notamment d’éviter que l’accroissement des besoins de prise en charge pour soins critiques se traduise, comme au printemps 2020, par une interruption importante des soins programmés, en particulier opératoires, qu’ils soient réalisés par des chirurgiens ou des médecins, y compris pour des patients gravement malades (patients en attente de greffe, ou ayant un cancer, par exemple).
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
hospitalisation
Soins de santé
hospitalisation
asteraceae
renforcement psychologique
établissement de soins
établissements de santé
renforcement

---
N3-AUTOINDEXEE
Médecine et Santé au Travail. Loi du 2 août 2021. Attractivité vers cette discipline
https://www.academie-medecine.fr/medecine-et-sante-au-travail-loi-du-2-aout-2021-attractivite-vers-cette-discipline/
https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2022/03/Rapport-Medecine-et-sante-au-travail.pdf
La médecine et santé au travail est une victoire humaniste de notre époque. Elle est en danger : il existe une pénurie importante de médecins pour les deux métiers de médecin généraliste et de médecin du travail que l’on ne compensera pas en remplaçant les uns par les autres. Pour renforcer l’attractivité envers la médecine et santé au travail, il convient de fixer quelques principes de base : la médecine du travail est une spécialité nécessitant une formation approfondie en toxicologie, pathologie professionnelle par organes et par métiers, physiologie du travail et ergonomie, et enfin législation d’hygiène et sécurité. De nombreuses fonctions du médecin du travail ne peuvent absolument pas être remplies par d’autres acteurs sans qu’ils aient obligatoirement un enseignement approprié. Le médecin généraliste peut rencontrer des situations qui font appel à la médecine du travail, notamment le dépistage de maladies professionnelles à son cabinet de ville, qui devraient conduire à des actions de prévention primaire et de réparation si la maladie s’est installée mais aussi à la connaissance de facteurs d’environnement non professionnels qui devraient faire partie de sa formation obligatoire. Il faut faciliter la relation professionnelle étroite entre médecin du travail et généraliste dans l’intérêt du patient et pour un bon exercice de la médecine du travail. Le dossier médical partagé ne peut être totalement disponible pour les différentes sortes de médecins, sans certaines garanties.
2022
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
santé au travail
médecine du travail
Loi

---
N2-AUTOINDEXEE
La dialyse péritonéale : un traitement à développer pour la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique terminale
https://www.academie-medecine.fr/la-dialyse-peritoneale-un-traitement-a-developper-pour-la-prise-en-charge-de-linsuffisance-renale-chronique-terminale/
L’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) se définit par la perte de 85 à 90% de la fonction rénale. Elle concerne le plus souvent des patients porteurs de polypathologies (diabète, hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaires aboutissant à la néphro-angiosclérose). Sa prévalence, très élevée en France, est d’environ 92000 cas avec une incidence annuelle en augmentation régulière (11400 cas en 2020). Les traitements de suppléance indispensables à la survie sont la greffe rénale (45% des patients) et la dialyse rénale (55%). La dialyse peut être réalisée dans des centres hospitaliers publics ou privés, dits lourds et plus ou moins éloignés du domicile des patients, ou dans des centres allégés dédiés, ou encore à domicile. L’hémodialyse chronique nécessite la création d’une fistule artério-veineuse et elle comporte, le plus souvent, trois séances par semaine en centre, de quatre heures chacune, ou six séances par semaine à domicile, de deux heures chacune. En France, l’hémodialyse en centres concerne plus de 90% des patients dialysés.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
phase terminale
dialyse péritonéale
gestion des soins aux patients
défaillance rénale chronique
insuffisance renale
insuffisance rénale chronique
Insuffisance rénale chronique
Insuffisance rénale
dialyse péritonéale
Insuffisance rénale chronique

---
N2-AUTOINDEXEE
EFFICACITÉ THÉRAPEUTIQUE DU CANNABIS ? Il est impératif, pour la démontrer, d’effectuer des essais cliniques qui ne dérogent pas aux bonnes pratiques en vigueur.
https://www.academie-medecine.fr/efficacite-therapeutique-du-cannabis-il-est-imperatif-pour-la-demontrer-deffectuer-des-essais-cliniques-qui-ne-derogent-pas-aux-bonnes-pratiques-en-vigueur/
Une expérimentation en cours (2021-2023) sur le cannabis dit « thérapeutique » a été proposée, d’une façon toute exceptionnelle, par un comité scientifique spécialisé ; elle a été validée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé. Elle porte sur cinq pathologies : les douleurs réfractaires aux thérapies disponibles ; certaines formes d’épilepsie sévères et pharmaco résistantes ; les soins de support en oncologie ; les situations palliatives ; la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques. Les Académies nationales de médecine et de pharmacie rappellent que l’expérimentation en cours visant à justifier l’usage thérapeutique du cannabis déroge aux exigences méthodologiques, sécuritaires et éthiques qui régissent l’évaluation de tout candidat médicament1. Par un arrêté du 16 octobre 2020 qui fixe « les spécifications des médicaments à base de cannabis », ceux-ci se sont trouvés dispensés d’un essai clinique randomisé, alors qu’on sait qu’il est le seul à même d’évaluer d’une façon satisfaisante la balance bénéfices/risques d’un candidat médicament, dans l’intérêt des patients. Une autre anomalie est liée au fait que l’expérimentation ne concerne pas des substances pures, mais des produits à base de fleurs séchées de cannabis et d’extraits aux composants multiples.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Pression systolique
Cannabis
Essai clinique
résultat thérapeutique
Pratique
cannabis
Meilleures pratiques
Thérapeutiques
marijuana médicale
essais cliniques comme sujet
Thérapeutique
Thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
Pour des cures sans danger, il faut élargir l’obligation vaccinale contre la Covid-19 à tous professionnels exerçant dans les établissements thermaux
https://www.academie-medecine.fr/pour-des-cures-sans-danger-il-faut-elargir-lobligation-vaccinale-contre-la-covid-19-a-tous-professionnels-exercant-dans-les-etablissements-thermaux/
La liste des professionnels de santé soumis à l’obligation vaccinale contre la Covid-19, détaillée dans la loi n 2021-1040 du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire [1], n’inclut pas le personnel des établissements thermaux, à l’exception de ceux qui ont le statut de professionnels de santé (médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, diététiciens). Les établissements thermaux sont reconnus comme établissements de soins, mais pas comme établissements de santé. Ils n’entrent donc pas dans le périmètre d’application du « passe vaccinal ». Malgré une importante baisse de fréquentation liée à la crise sanitaire (- 43,5% par rapport à l’année 2019), ils ont accueilli 195 000 curistes en 2020 et 326 000 en 2021 à partir de la deuxième quinzaine de mai. La mise en œuvre du référentiel sanitaire thermal validé par la Direction générale de la santé a permis de délivrer des soins avec un haut niveau de sécurité, aucun cluster n’ayant été notifié dans les établissements thermaux et aucun établissement thermal n’ayant dû être fermé.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
COVID-19
stations de cure
élargissement

---
N3 -TITRE
Résumés des présentations de la séance du 8 mars 2022: Assistance médicale au suicide: enjeux
https://www.academie-medecine.fr/resumes-des-presentations-de-la-seance-du-8-mars-2022/
Depuis de nombreuses années en France, le débat éthique relatif à la fin de vie se cristallise autour d’une opposition entre partisans du respect de la vie et défenseurs de l’euthanasie. Dans les faits cependant, c’est une voie intermédiaire qui tend à dessiner ses contours à l’échelle internationale : la dépénalisation du suicide assisté. On peut mettre au crédit de cette « troisième voie », le fait qu’elle évite la transgression de l’interdit de tuer puisque c’est le patient qui s’administre lui-même un produit létal. Il n’en demeure pas moins que le médecin continue à porter une lourde responsabilité. En tant que prescripteur, il lui incombe de poser le diagnostic et d’établir la recevabilité de la demande de suicide. Il en résulte un cas de conscience qui appelle une réflexion philosophique de fond sur les causes du suicide et la légitimité pour un tiers d’y apporter son concours.
2022
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
enregistrement vidéo

---
N2-AUTOINDEXEE
La pandémie n’est pas finie
https://www.academie-medecine.fr/la-pandemie-nest-pas-finie/
Après une décroissance régulière des taux d’incidence pendant 6 semaines consécutives, la circulation des SARS-CoV-2 montre une nouvelle hausse significative, la reprise épidémique étant confirmée par le dépassement de la valeur 1 du taux de reproduction (R effectif) [1]. Le nombre moyen de contaminations quotidiennes sur 7 jours atteint 86 600 et pourrait dépasser 100 000 avant la fin du mois de mars selon les projections de l’Institut Pasteur [2]. Cette recrudescence n’a pas encore eu de conséquences fâcheuses pour le système de santé, le nombre des hospitalisations en soins critiques et des décès continuant de diminuer [1]. Plusieurs déterminants peuvent être incriminés dans ce rebond : (1) le relâchement des précautions et des gestes barrière dans la population, encouragé par l’annonce gouvernementale précoce d’un allègement des mesures sanitaires (levée du port obligatoire du masque dans les lieux clos et suspension du passe vaccinal) pour le 14 mars ; (2) des températures toujours hivernales qui favorisent la diffusion du virus ; (3) la plus grande transmissibilité du sous-variant Omicron BA.2 [3] qui, ayant supplanté le variant Omicron BA.1, est devenu majoritaire en France et dans plusieurs pays affectés par la reprise épidémique, notamment en Europe et, de façon majeure, en Extrême-Orient.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
information scientifique et technique
Pression systolique
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Résumés des présentations de la séance du 22 mars 2022 : « Arthropathies microcristallines »
https://www.academie-medecine.fr/resumes-des-presentations-de-la-seance-du-22-mars-2022-arthropathies-microcristallines/
Imagerie moderne des arthropathies microcristallines; Actualité de la génétique des chondrocalcinoses; Biologie du tophus goutteux; Apport des recommandations internationales sur le traitement hypo-uricémiant de la goutte
2022
Académie Nationale de Médecine
France
enregistrement vidéo
arthropathie
maladies articulaires
mars
Arthropathie microcristalline
Résumé de communication

---
N2-AUTOINDEXEE
Webinaire Obésité - 18 mars 2022
Séance interacadémique : Académie de médecine et Académie Beit al-Hikma de Tunisie
https://www.youtube.com/watch?v=X6DHN4By9f8
Présentations scientifiques : L’obésité : conséquence de la transition nutritionnelle en Tunisie - Jalila El Ati ; Génétique de l’obésité chez l’enfant - Jacques Battin ; Obésité et syndrome métabolique chez l’enfant - Samir Boukthir ; Diabète et obésité - Gerard Reach ; Troubles cardiovasculaires et obésité - Jean-Michel Oppert ; L’obésité, une pandémie silencieuse : le circuit des services de soins au sein de l’Unité d’Obésité - Nadia Ben Amor ; Table ronde « Quelles recommandations ?
2022
Académie Nationale de Médecine
France
congrès ou conférence
matériel audio-visuel
obésité
obésité
Tunisie
médecine
Académies
académies et instituts
Obésité
Obésité
mars
obésité
Médecins

---
N2-AUTOINDEXEE
Activités physiques et sportives au travail, une opportunité pour améliorer l’état de santé des employés
https://www.academie-medecine.fr/activites-physiques-et-sportives-au-travail-une-opportunite-pour-ameliorer-letat-de-sante-des-employes/
Les données épidémiologiques, confortées par les progrès des connaissances biologiques, indiquent que l’inactivité physique et la sédentarité sont des facteurs de risque indépendants de développement de nombreuses maladies chroniques.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
Physique
travail
état de santé
Fonctionnaires
métier
Physique
exercice physique
activité sportive
sports
Travail

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladies Neurodégénératives : Marqueurs Biologiques et de Neuroimagerie
https://www.academie-medecine.fr/maladies-neurodegeneratives-marqueurs-biologiques-et-de-neuroimagerie/
Les marqueurs biologiques et de neuroimagerie ont acquis au cours de ces dernières années une place grandissante dans la prise en charge des maladies neurodégénératives. A une approche purement clinique, s’est substituée progressivement une démarche plus globale les intégrant dans le processus diagnostique et dans le suivi. Maintenant plus accessibles, ils sont de nature biologique mais aussi issus de la neuroimagerie et de l’électrophysiologie. Leur place dans le soin courant et dans le diagnostic précoce fait l’objet d’évaluations rigoureuses dans la mesure où leur sensibilité et leur spécificité n’est pas absolue. Ils ne sont pas à eux seuls synonymes de maladie. Leur utilisation potentielle en phase pré-symptomatique fait apparaitre des questions éthiques fondamentales.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
Maladies
Biologie
maladie
maladies neurodégénératives
marqueurs biologiques
Maladie
biologie
neuroimagerie

---
N2-AUTOINDEXEE
Réservoir animal de SARS-CoV-2 : une menace pour l’Homme ?
https://www.academie-medecine.fr/reservoir-animal-de-sars-cov-2-une-menace-pour-lhomme/
Alors que l’on identifiait de plus en plus d’espèces animales sensibles à l’infection par le SARS-CoV-2 dans les conditions naturelles ou expérimentales, le risque de zoonose a été suspecté par l’Académie nationale de médecine dès l’origine de la pandémie, puis confirmé lorsque les Pays-Bas ont démontré une contamination de l’Homme par des visons d’élevage. Par la suite, plusieurs cas de contaminations animales par différents variants de SARS-CoV-2 d’origine humaine ont été rapportés, touchant une grande diversité d’espèces parmi les animaux de compagnie, d’élevage (mustélidés) ou de la faune sauvage. Des animaux de zoo (grands félins, grands singes, hippopotame, loutre) ont été contaminés par leurs soigneurs. En Inde, un léopard sauvage en liberté a été contaminé par le variant Delta. Bien que les cas de contamination de chiens et de chats par l’Homme soient sporadiques, la constitution d’un réservoir de virus chez les chats nomades reste possible en raison de leurs contacts avec la faune liminaire d’origine sauvage, encore peu étudiée, et de la sensibilité des félidés aux différents variants du SARS-CoV-2. Parmi des nouveaux animaux de compagnie, une infection naturelle chez deux lapins par le SARS-CoV-2 a été rapportée en France.
2022
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
information scientifique et technique
Animal
humains
Homme
Homme
imminent
Animal
Animal
Homme
Animal
Homme
homo sapiens
animal
Animal
Homme
panthera uncia
Homme
Animal
Homme
Animaux
Homme
SARS-CoV-2
Animal
Homme

---
N2-AUTOINDEXEE
Coup de frein à la frénotomie linguale chez les nouveau-nés et les nourrissons !
https://www.academie-medecine.fr/coup-de-frein-a-la-frenotomie-linguale-chez-les-nouveau-nes-et-les-nourrissons/
La section (frénotomie) ou l’exérèse (frénectomie) du frein de la langue chez le nouveau-né ou le nourrisson consiste à couper chirurgicalement (aux ciseaux ou au laser) un frein de langue court et/ou épais pour restaurer l’amplitude du mouvement de la langue mobile, en particulier sa protraction. Cet acte chirurgical rare, jusque récemment, est indiqué devant une ankyloglossie* au retentissement fonctionnel conséquent. On ne peut que s’interroger devant l’augmentation spectaculaire, en France et dans le monde, de la frénotomie linguale qui, effectuée très tôt après le séjour en maternité, permettrait ensuite un allaitement à la fois efficace pour le nouveau-né et le nourrisson, et indolore pour la mère : plus de 420% en Australie en une dizaine d’années1,2,3. Cette augmentation est d’autant plus surprenante que trois recommandations nationales et internationales récentes1,2,3, ainsi qu’une revue Cochrane⁴, ont conclu au manque d’études scientifiques de qualité concernant cette pratique.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
frein
Nourrisson
frein de la langue
nouveau-né
incision du frein de la langue
nouveau-né

---
N2-AUTOINDEXEE
Poursuivre sa vie dans un EHPAD(*) est une décision douloureuse requérant des informations préalables et un accompagnement humain
https://www.academie-medecine.fr/poursuivre-sa-vie-dans-un-ehpad-est-une-decision-douloureuse-requerant-des-informations-prealables-et-un-accompagnement-humain/
Depuis une vingtaine d’années, grâce aux progrès du maintien à domicile, la majorité des personnes âgées en situation de perte d’autonomie peut rester chez elles. La déception est vive quand, malgré les aides au maintien à domicile, celui-ci n’est plus possible. Pour la personne concernée, la perspective de vivre en institution est souvent traumatisante ; pour l’entourage familial, cette perspective déclenche des sentiments de culpabilité ou d’échec : ainsi, bien souvent, l’entrée dans l’établissement est organisée trop tard, dans l’urgence, au décours d’une hospitalisation, sans visite préalable de l’EHPAD, sans délai de réflexion et parfois dans un établissement éloigné induisant une rupture complète des liens avec la vie antérieure.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
vie
douleur
humains
établissements de soins de long séjour
homo sapiens

---
N2-AUTOINDEXEE
Pour un suivi neurologique et psychiatrique des formes longues de Covid-19
https://www.academie-medecine.fr/pour-un-suivi-neurologique-et-psychiatrique-des-formes-longues-de-covid-19/
L’infection par le SARS-CoV-2 est à l’origine de symptômes d’allure neurologique, chez l’adulte comme chez l’enfant. A la phase aiguë, ces symptômes interrogent sur leur rapport avec l’infection virale, leur mécanisme et leurs conséquences sur le devenir des patients. Leur survenue ou persistance au-delà de 4 semaines caractérise la forme longue du Covid-19, entité encore mal définie dont la sémiologie polymorphe est d’expression souvent neurologique ou psychiatrique. Ces formes fréquentes et insolites questionnent encore sur leur nature organique. Toutefois, la possibilité de séquelles correspondant à des symptômes pérennes est désormais évoquée par plusieurs études de suivi de patients infectés. Celles-ci touchent principalement la sphère neuro psychiatrique mais des symptômes persistants sur le long terme sont également observés dans d’autres systèmes, respiratoire, cardiovasculaire, neurosensoriels, ou encore endocrinien.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
psychiatres
post-cure
Neurologie
psychiatrie
Syndrome post phase aiguë de la COVID-19
neurologie
COVID-19
suivi psychiatrique
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Perception du risque médicamenteux par le public et rôle des médias
https://www.academie-medecine.fr/perception-du-risque-medicamenteux-par-le-public-et-role-des-medias/
Des enquêtes d’opinion montrent régulièrement que, dans leur grande majorité, les Français ont une perception positive de l’efficacité et de la sécurité d’emploi des médicaments, y compris de celles des vaccins. Il semble donc que la défiance ou même l’hostilité à leur égard ne soit le fait que d’une minorité de la population, mais active et bruyante sur les réseaux sociaux et surévaluée par les médias et les pouvoirs publics. La pandémie due au SARS-CoV-2 (Covid 19) a confirmé combien la perception du risque médicamenteux par le public est instable, parfois peu rationnelle, combien sont nombreux et complexes les déterminants de cette perception et quel rôle de caisse de résonance des peurs du public les médias peuvent jouer.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
rôle
perception
médicament
Médicaments
préparations pharmaceutiques
perception
risque
mass-médias
Perception
Perception

---
N2-AUTOINDEXEE
Le traitement du cancer demain : Place de la chirurgie et des chirurgiens
https://www.academie-medecine.fr/le-traitement-du-cancer-demain-place-de-la-chirurgie-et-des-chirurgiens/
Le cancer est une des principales causes de mortalité en France. Les nouvelles méthodes de prise en charge pluridisciplinaire des cancers ont bousculé la place de la chirurgie. Cette dernière mérite d’être analysée au vu de la réforme du 3e cycle des études médicales qui a modifié la formation des chirurgiens. La chirurgie elle-même s’est transformée avec 3 tendances : une désescalade chirurgicale au niveau tumoral et ganglionnaire, l’apparition de techniques « interventionnelles » dont les opérateurs peuvent être issus des filières médicales ou chirurgicales et une amélioration de la qualité de vie des patients avec une diminution des séquelles de la chirurgie. Une adaptation des chirurgiens et de leurs pratiques à ces évolutions est indispensable. Le chirurgien « oncologue » doit être un chirurgien opérant les cancers de sa spécialité connaissant également l’oncologie pour être capable de discuter avec les oncologues médicaux au cours des RCP indispensables à la bonne prise en charge des patients. Un contrôle de la formation initiale des chirurgiens est effectué au niveau de chaque DES de spécialités mais une formation continue est nécessaire avec une certification répétée au cours de l’exercice dans laquelle doit être intégrée une valence oncologique. Cette valence pourrait être une validation ordinale. A côté de cette qualification des chirurgiens « oncologues », l’instauration de seuils d’activité pour les services traitant les cancers est justifiée mais la nécessité d’un contrôle de la qualité de l’ensemble de la prise en charge tout au long du parcours de soins est indispensable. Le meilleur moyen de ce contrôle est la constitution de registres chirurgicaux pour chaque cancer. Enfin la garantie d’une telle prise en charge chirurgicale ne peut se faire que par un excellent maillage territorial tenant compte de la gradation des soins en chirurgie carcinologique et d’une répartition publique-privée avec un contrôle qualitatif identique.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
intervention chirurgicale
Cancer
Chirurgiens
chirurgien (chirurgie générale)
tumeur maligne, sai
tumeurs
Chirurgie
chirurgie générale
Cancer
cancer

---
N2-AUTOINDEXEE
Grandir ensemble… Si la santé de l’enfant la permet, l’intégration en collectivité optimise son développement
https://www.academie-medecine.fr/grandir-ensemble-si-la-sante-de-lenfant-la-permet-lintegration-en-collectivite-optimise-son-developpement/
Le développement de l’enfant est un processus dynamique qui fait intervenir l’interaction de mécanismes biologiques, génétiques et environnementaux. Ce développement n’est pas linéaire et plusieurs étapes ou fenêtres de vulnérabilité et d’intervention ont été décrites tout au long de l’enfance. Au plan biologique, l’organisation structurelle des neurones se poursuit au moins jusque l’âge de 1 an. Corbetta et coll. ont montré que, dès l’âge de 6-9 mois, les premières expériences sensori-motrices et les interactions précoces étaient essentielles pour acquérir les meilleures compétences cognitives et comportementales. En effet, le cerveau intègre ces informations pour réagir efficacement à l’environnement. Le développement des capacités de communication et de relation est fortement influencé par les relations interpersonnelles précoces qui contrôlent la régulation des émotions et les interactions sociales présentes et futures de l’enfant.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
santé publique
Enfant
Enfant
changement social
enfant
Santé de l'enfant
Enfant
Enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Synthèse et Conclusions du Colloque hepta-académique du 15 juin 2022 « Une seule santé : les microbes et l’antibiorésistance en partage »
https://www.academie-medecine.fr/synthese-et-conclusions-du-colloque-hepta-academique-du-15-juin-2022-une-seule-sante-les-microbes-et-lantibioresistance-en-partage/
Au cours des dix dernières années, le groupe de veille inter-académies sur le thème de l’antibiorésistance a réuni un nombre croissant de partenaires motivés, regroupant sept académies en 2022. Tout en soutenant les plans gouvernementaux mis en oeuvre pour éviter des impasses thérapeutiques, cette veille se propose également d’attirer l’attention sur des aspects méconnus de l’antibiorésistance, de rapprocher des professions engagées dans l’action en leur fournissant un champ de vision élargi qui les rend plus aptes à formuler des questions pertinentes et à dégager des pistes de progrès originales. Une partie de l’information du groupe de veille est délivrée lors de colloques pluri-académiques. Ils sont consacrés à la connaissance des mécanismes de dispersion des bactéries pathogènes résistantes et des antibiotiques, permettant de pointer des pistes de progrès destinées à prévenir cette diffusion et à réduire les risques qui en résulteraient pour l’homme, l’animal et l’environnement.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
résistance microbienne aux médicaments
ostéosynthèse
académies et instituts
Académies
Une seule santé

---
N2-AUTOINDEXEE
La recherche en biologie-santé : prospectives
https://www.academie-medecine.fr/la-recherche-en-biologie-sante-prospectives/
Les étapes fondatrices de la recherche française en Biologie-Santé furent la création des Centres hospitalo-universitaires (CHU) en 1958, dans le prolongement du Colloque de Caen qui traita de l’ensemble de la recherche en 1956, l’action de la Délégation Générale à la Recherche Scientifique et Technique et la création en 1964 de l’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (Inserm). L’évolution de la recherche en Biologie-Santé s’est depuis éloignée de ses principes fondateurs. Au sous-financement chronique de ce domaine de la recherche en Biologie-Santé, s’est ajoutée la complexité de son organisation. Refinancer la recherche en Biologie-Santé, en simplifier l’organisation et les procédures administratives auxquelles elle est soumise, restaurer la place des chercheurs dans les organes décisionnels sont devenues des priorités sans lesquelles le pays s’exposerait à un déclin de l’innovation en santé qui pourrait devenir irréversible. L’organisation et la gouvernance des CHU doivent être révisées pour répondre aux impératifs d’une recherche dont les moyens, les outils, la masse critique requise, les objectifs d’innovation ont subi une révolution au cours des 20 dernières années. La recommandation du groupe de travail est d’organiser un colloque de refondation des CHU et de leur place dans une organisation simplifiée de la recherche. Placé sous l’égide des Académies nationales de Médecine et de Pharmacie, ce colloque aurait pour triple objectif : réunir les parties prenantes pour élaborer un plan de refonte de la recherche en biologie-santé ; alerter les pouvoir publics sur les impératifs d’une évolution nécessaire de la médecine universitaire française ; informer les citoyens sur les enjeux de cette reconstruction pour une recherche de haut niveau.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
Recherches
Biologie
Santé
biologie
recherche biomédicale
biologie
Recherche
Prospectives

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) : la France est très en retard
https://www.academie-medecine.fr/vaccination-contre-le-papillomavirus-humain-hpv-la-france-est-tres-en-retard/
L’infection par les papillomavirus humains (HPV) est une infection sexuellement transmissible très répandue, qui affecte plus de 80 % des personnes (hommes et femmes) au début de leur vie sexuelle. En France, ces virus sont responsables, chaque année, de plus de 100 000 verrues génitales bénignes, plus de 30 000 lésions pré-cancéreuses et plus de 8000 cancers des régions génitales, anales et oropharyngées [1]. Après la démonstration du rôle de certains papillomavirus humains (HPV) dans le développement du cancer du col utérin (en 1985), ainsi que des cancers ano-génitaux et oropharyngés (en 2009), les cibles des premiers vaccins anti-HPV mis sur le marché en 2007 ont été progressivement élargies pour inclure, depuis 2018, les 9 types d’HPV à l’origine des tumeurs bénignes, pré-cancers et cancers, HPV-dépendants.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Vaccins
vaccination
vaccination
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination; médication préventive
France
France
Vaccine
français
Vaccins contre les papillomavirus
papillomavirus humain
France
Vaccins contre les papillomavirus humains
France
papillomaviridae
France

---
N3-AUTOINDEXEE
Radiologie, la financiarisation de tous les dangers : prévenir les risques pour les radiologues et les patients
https://www.academie-medecine.fr/radiologie-la-financiarisation-de-tous-les-dangers-prevenir-les-risques-pour-les-radiologues-et-les-patients/
Les radiologues du secteur libéral, avec leurs plateaux techniques d’imagerie médicale, font actuellement l’objet de propositions massives d’acquisition par des investisseurs ; cela, après que cliniques privées, EHPAD, plateformes de biologie et, plus récemment, maisons médicales de soins primaires ont été largement acquis par des groupes financiers relevant de fonds d’investissements. Appuyées sur l’effondrement de la démographie des radiologues, ces offres financières attractives masquent mal plusieurs risques pour les professionnels et les patients. Le premier risque tient à l’absence de transparence du montage de nombre de sociétés d’exercice libéral qui se portent acquéreur des plateformes professionnelles avec, pour conséquence, le fait que les investisseurs n’apparaissent pas dans le capital de ces sociétés auxquelles les professionnels de santé vont se lier par contrat.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
a comme patient
risque
Radiologues
patients
radiologie
radiologiste
prévenance

---
N2-AUTOINDEXEE
Agir tôt pour prévenir le handicap neurodéveloppemental chez le jeune enfant
https://www.academie-medecine.fr/agir-tot-pour-prevenir-le-handicap-neurodeveloppemental-chez-le-jeune-enfant/
En France, chaque année, plus de 10% des nouveau-nés seront concernés par un trouble du neurodéveloppement (TND). Cette entité regroupe des atteintes multiples (troubles sensoriels, neuro-visuels, de la motricité, du langage ou des fonctions intellectuelles ; autisme ; trouble de l’attention-concentration, des apprentissages ou du comportement). Le dépistage des facteurs de haut risque de TND (prématurité, antécédents de TND dans la fratrie, exposition à certains toxiques ou médicaments durant la grossesse…) et le repérage précoce de ces TND sont les conditions majeures pour l’instauration d’interventions recommandées durant la période de plasticité cérébrale maximale, dite des « 1000 premiers jours ».
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
prévenance
jeûne
Handicap
Enfant
Handicap
Enfant
adolescent
handicap
Enfant
enfants handicapés
Handicap
enfant
Enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Examen médical et viol : éviter la confusion des termes !
https://www.academie-medecine.fr/examen-medical-et-viol-eviter-la-confusion-des-termes/
A la suite de plusieurs affaires récentes abondamment médiatisées, l’Académie nationale de médecine rappelle que l’examen clinique constitue un temps indispensable de la consultation médicale. Cette partie de l’examen appelé examen physique comporte un contact direct avec le patient ou la patiente (inspection, palpation et auscultation). Dans certaines situations, cet examen nécessite des gestes plus intrusifs touchant l’intimité du patient : examen périnéal avec pénétration ano-rectale digitale (toucher rectal) ou instrumentale pour endoscopie (anuscope, rectoscope ou coloscope) ou pénétration vaginale digitale (toucher vaginal) ou instrumentale (spéculum, sonde d’échographie) par voie vulvaire ; examen des seins par palpation ou en vue d’une échographie. Ces examens restent actuellement indispensables et non substituables pour le diagnostic et le suivi d’un certain nombre de pathologies, en particulier ano-rectales, uro-génitales ou sexuelles.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
confusion
confusion
viol
Confusion
examen physique
rapports sexuels forçés

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19, un avenir toujours incertain qui invite à surtout ne pas baisser les bras
https://www.academie-medecine.fr/covid-19-un-avenir-toujours-incertain-qui-invite-a-surtout-ne-pas-baisser-les-bras/
En aura-t-on fini un jour de la Covid-19 ? Cette question revient périodiquement. Après 30 mois de pandémie, elle révèle qu’un sentiment de lassitude généralisée a remplacé l’angoisse des premières vagues. C’est ainsi que deux décisions gouvernementales ont été accueillies avec soulagement par la population : la suspension du passe vaccinal et la levée du port du masque en intérieur à partir du 14 mars 2022, puis dans les transports publics à partir du 16 mai. Pourtant, ces mesures étaient à l’évidence trop précoces alors qu’une reprise épidémique s’amorçait début mars ; la 6ème vague, liée à l’émergence du sous-variant Omicron BA.2, plus contagieux que son prédécesseur BA.1, venait de commencer. Trois mois plus tard, le même scénario s’est reproduit avec le remplacement du sous-variant Omicron BA.2 par les sous-variants BA.4 et BA.5, déclenchant l’actuelle 7ème vague.
2022
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
information scientifique et technique
bras
Pression systolique
prévision
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Entre le bien-être du rat d’égout et la santé publique, faut-il choisir ?
https://www.academie-medecine.fr/entre-le-bien-etre-du-rat-degout-et-la-sante-publique-faut-il-choisir/
Le rat d’égout prolifère de façon inquiétante dans les grandes villes, en particulier dans la capitale. Qu’on le nomme Rattus norvegicus, rat brun ou surmulot, c’est la plus nuisible des espèces commensales de l’Homme en raison de ses grandes capacités d’adaptation, de ses exigences alimentaires, de son intense prolificité et surtout, des zoonoses bactériennes, virales et parasitaires dont il peut être vecteur. Les rats d’égout prolifèrent en milieu urbain dans les zones où ils trouvent des ressources alimentaires, de l’eau et des endroits pour nicher. Avec un ratio de 1,5 à 1,75 rats par habitant, Paris et Marseille feraient partie des 10 villes les plus infestées au monde. À un tel niveau de densité de population, ces rongeurs à vie nocturne sortent des caves et des égouts et deviennent visibles le jour dans les rues, les parcs et les jardins, dans tous les lieux où ils peuvent trouver de quoi se nourrir et s’hydrater (caniveaux, poubelles, aires de pique-nique, marchés, habitations…).
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
rats
Santé publique
santé publique
rattus norvegicus

---
N2-AUTOINDEXEE
De la Covid-19 à la variole du singe, variation sur le thème des zoonoses
https://www.academie-medecine.fr/de-la-covid-19-a-la-variole-du-singe-variation-sur-le-theme-des-zoonoses/
En moins de trois années, deux infections virales épidémiques ont été classées comme urgences de santé publique de portée internationale, la Covid-19 le 30 janvier 2020 et la variole du singe le 23 juillet 2022. Dans un cas comme dans l’autre, la propagation rapide d’une maladie émergente, contagieuse, potentiellement mortelle, touchant de nombreux pays sur plusieurs continents, a justifié le déclenchement du plus haut niveau d’alerte de l’Organisation mondiale de la santé. Mis à part d’inévitables dérives infodémiques suscitées par la proximité chronologique de ces deux épidémies, un seul point commun est à retenir : de même que la Covid-19, la nouvelle forme épidémio-clinique de variole du singe a une origine zoonotique. Le franchissement de la barrière d’espèce a permis au monkeypox virus (MPXV) en Afrique, comme au SARS-CoV-2 en Chine, de s’adapter à l’Homme, puis de se transmettre de personne à personne.
2022
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
information scientifique et technique
singe
Variole
Zoonose
variole
orthopoxvirose simienne
zoonoses
variation génétique
COVID-19
zoonose
Variole
variante

---
N3-AUTOINDEXEE
One Health – Un Monde, une seule Santé : Le nécessaire décloisonnement entre santé de l’Homme et santé de l’animal
https://www.academie-medecine.fr/one-health-un-monde-une-seule-sante-le-necessaire-decloisonnement-entre-sante-de-lhomme-et-sante-de-lanimal/
Les crises sanitaires récurrentes que nous venons de connaitre (sida, ESB, SRAS, MERS, grippes, SARS-CoV-2) ont toutes une origine animale, ce qui devrait conduire à un rapprochement des filières médicales humaine et vétérinaire. Celui-ci a déjà fait l’objet dès 2008 d’une recommandation commune de grands organismes internationaux (OMS, FAO, OIE, UNICEF, Banque mondiale, Unisic) qui ont publié un document intitulé : « Un Monde, une seule Santé : un plan stratégique pour réduire les risques des maladies infectieuses à l’interface des écosystèmes humains-animaux ». Ce plan a été adopté par la conférence interministérielle sur la grippe aviaire de Charm El-Cheikh en octobre 2008.
2021
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
Santé dans le monde
Homme
Homme
animaux
Animal
Homme
Animal
Une seule santé
Homme
santé masculine
Homme
homo sapiens
Animal
Animal
Homme
panthera uncia
Animal
Homme
Homme
animal
Animal
santé mondiale
Animal
Homme

---
N3-AUTOINDEXEE
Discrimination liée à l’âge ou âgisme, un fléau mondial en progression !
https://www.academie-medecine.fr/discrimination-liee-a-lage-ou-agisme-un-fleau-mondial-en-progression/
Publié le 18 Mars 2021, dans le cadre de la « Décennie du vieillissement en bonne santé », le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’Organisation des Nations Unies et de nombreuses organisations internationales, appelle à agir d’urgence pour combattre la ségrégation vis-à-vis des personnes âgées et, plus largement, la discrimination liée à l’âge, appelée âgisme, afin de mieux les mesurer et rendre compte de ce qu’elles sont : « un fléau insidieux dont la société souffre ».
2021
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
âge
âgisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Pour vaincre la Covid-19, une bonne vaccination vaut mieux que des tests à répétition
https://www.academie-medecine.fr/pour-vaincre-la-covid-19-une-bonne-vaccination-vaut-mieux-que-des-tests-a-repetition/
Bien que le seuil symbolique des 30 millions de primo-vaccinés ait été franchi le 13 juin et que la vaccination soit ouverte aux adolescents de 12 à 17 ans depuis le 15 juin, le dynamisme de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 semble faiblir en France, rendant improbable l’accession au taux de couverture vaccinale de 80% de la population au mois d’octobre, c’est-à-dire au niveau d’immunité collective nécessaire pour éviter une recrudescence de l’épidémie au quatrième trimestre.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
Vaccins
vaccination
à répéter
Vaccine
récidive
vaccination
vaccination; médication préventive
COVID-19
vaccins antiviraux
infections à coronavirus

---
N2-AUTOINDEXEE
Tests de maladies infectieuses et pandémies : Leçons de la Covid 19
https://www.academie-medecine.fr/tests-de-maladies-infectieuses-et-pandemies-lecons-de-la-covid-19/
https://www.acadpharm.org/dos_public/20210626_LIVRE__TEST_COVID.PDF
La publication par des scientifiques chinois de la séquence du matériel génétique ARN du virus SARS- CoV-2 en janvier 2020 , deux mois après le démarrage officiel de l’épidémie de Covid-19 à Wuhan a été le préliminaire permettant aux technologies issues de la biologie moléculaire de jouer un rôle majeur dans la lutte contre ce redoutable pathogène . En l’espace de quelques mois , deux types d’outils technologiques , des tests biologiques , surtout à base de PCR , et des vaccins à ARN messager , tous deux issus directement de l’application des connaissances de biologie moléculaire accumulées antérieurement , ont été mis au point , validés et autorisés puis fabriqués industriellement et distribués aux populations . Les tests ont permis d’abord le diagnostic de l’infection et le suivi de l’évolution de l’épidémie , très vite devenue pandémie . Les vaccins permettront son arrêt quand les populations du globe auront été vaccinées .
2021
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
rapport
pandémies
maladies transmissibles
Maladie
test COVID-19
Maladies
maladies infectieuses
Maladie
COVID-19
maladie infectieuse

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis sur l’attractivité des carrières hospitalo-universitaires
https://www.academie-medecine.fr/avis-sur-lattractivite-des-carrieres-hospitalo-universitaires/
Poursuivant la réflexion débutée en 2019 par le rapport sur la crise l’hôpital public et prolongée en 2020 par le rapport sur le Ségur de la santé, l’Académie nationale de médecine constate avec inquiétude la perte d’attractivité des carrières hospitalo-universitaires. Les médecins hospitalo-universitaires constituent la pierre angulaire des soins, de l’enseignement et de la recherche dans les CHU ; cette triple mission, à laquelle s’ajoute souvent une quatrième mission collective, est la spécificité de la carrière hospitalo-universitaire, marqueur de l’excellence de la médecine française et garante de sa notoriété internationale. La situation des médecins hospitaliers universitaires continue de se dégrader, l’attractivité de la carrière s’effondre comme en témoignent les démissions en cours de carrière et la désertification des viviers de certaines disciplines dont certaines ne sont plus représentées dans les CHU : ces trois dernières années, depuis 2018, 139 PU-PH et MCU-PH (78 PU-PH et 61 MCU-PH) ont démissionné (enquêtes de Gilbert Vicente et de la Conférence des doyens, 2021). Les jeunes candidats sont de plus en plus réticents à s’engager compte tenu d’un avenir incertain, des contraintes liées à la carrière.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
jugement

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 et monde animal, d’une origine encore mystérieuse vers un futur toujours incertain
https://www.academie-medecine.fr/covid-19-et-monde-animal-dune-origine-encore-mysterieuse-vers-un-futur-toujours-incertain/
Bien que l’émergence de la Covid-19 en Chine n’ait pas été clairement élucidée, l’hypothèse d’une origine animale reste la plus probable. Elle est étayée par la présence de la chauve-souris fer à cheval suspectée d’être le progéniteur du SARS-CoV-2 et par la raréfaction de la viande de porc, due à la peste porcine africaine, détournant les consommateurs vers des animaux exotiques d’élevage vendus sur les marchés. Au cours de cette pandémie, plusieurs espèces animales ont été atteintes par le SARS-CoV-2. Des cas sporadiques ont d’abord été rapportés chez des animaux de compagnie (chiens et chats) contaminés par leurs propriétaires, puis des grands félins et des gorilles contaminés dans des zoos par leurs soigneurs. La transmission la plus importante de l’Homme à l’animal a eu lieu dans les élevages de visons, surtout aux Pays-Bas et au Danemark, nécessitant l’euthanasie de plusieurs millions d’animaux, les visons ayant, à leur tour, contaminé des hommes et des chats errants. L’étude des transmissions naturelles ou expérimentales du SARS-CoV-2 a permis d’identifier les espèces animales les plus réceptives : les visons d’Amérique et les chiens viverrins, et dans une moindre mesure les chats errants, qui pourraient devenir un réservoir animal en raison de leur sensibilité à ce virus et de leur prolificité. La Commission européenne a décidé le 17 mai 2021 de renforcer la surveillance des infections par le SARS-CoV-2 chez les visons et d’autres mustélidés, ainsi que chez des chiens viverrins, en soulignant que l’évaluation épidémiologique du risque que présente l’apparition du SARS-CoV-2 chez ces espèces sensibles était une priorité de santé publique.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
rapport
prévision
panthera uncia
animal
animaux
Futur

---
N3-AUTOINDEXEE
Fin de vie : faut-il aller au-delà des dispositions actuelles ?
https://www.academie-medecine.fr/fin-de-vie-faut-il-aller-au-dela-des-dispositions-actuelles/
L’Académie Nationale de Médecine (ANM), de longue date très impliquée dans la réflexion sur la fin de vie[1], a toujours affirmé qu’il n’est pas dans la mission du médecin de donner la mort, et que l’on ne peut occulter la réelle souffrance des soignants de passer du soin à l’aide active à mourir. Deux propositions de lois ont été présentées récemment par des parlementaires, portant précisément sur « l’aide active à mourir »[2]. Sont ainsi concernés le suicide assisté et l’euthanasie. Le suicide assisté, appelé aussi assistance au suicide ou suicide médicalement assisté, caractérise la conduite d’un patient qui s’auto-administre une substance mortelle prescrite par un médecin en raison d’une maladie incurable et d’une fin de vie proche. L’euthanasie concerne la situation d’un patient qui demande au médecin de pratiquer lui-même l’acte létal.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
directives anticipées
Vie
dispositif
Dispositifs

---
N2-AUTOINDEXEE
La relation médecin-malade
https://www.academie-medecine.fr/la-relation-medecin-malade/
La qualité de la relation médecin-malade est essentielle pour l’obtention d’un résultat thérapeutique optimal. Fondée sur l’écoute, l’empathie, le respect, l’examen physique, la clarté et la sincérité du langage, elle vise à établir la confiance, condition première de l’adhésion du patient et de l’alliance thérapeutique. Son action favorable s’exerce principalement par l’amélioration de l’observance des traitements, mais aussi par des effets propres, apparentés aux effets placebo, spécialement mis à profit dans le traitement des troubles non lésionnels. Le médecin d’aujourd’hui doit faire face, dans sa relation avec le patient, à plusieurs difficultés : malade plus informé et plus critique ; manque de temps du fait du poids des tâches administratives ; travail en équipes qui disperse et appauvrit la relation ; et surtout primauté des technologies. Les solutions à ces difficultés sont à rechercher dans la formation des praticiens, l’organisation des équipes, et dans un usage responsable des technologies, qui ne dispensent en aucun cas du nécessaire face à face, et, pour celles qui relèvent de l’intelligence artificielle, exigent toujours la garantie humaine du médecin.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
Relations médecin-patient
maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
Pollution lumineuse et santé publique
https://www.academie-medecine.fr/pollution-lumineuse-et-sante-publique/
La lumière artificielle peut être un agent polluant délétère pour la rétine, en rapport avec la toxicité de la bande bleue (380-500 nm) du spectre visible (380-700nm) notamment utilisée dans les diodes électro-luminescentes (LEDs). La photo-toxicité résulte de lésions photochimiques au niveau de l’épithélium pigmenté et des photorécepteurs rétiniens responsables de la fonction visuelle de la rétine. Leurs pigments photosensibles, opsines pour les cônes et rhodopsine pour les bâtonnets sont consommés le jour et régénérés la nuit. L’exposition à la lumière la nuit perturbe gravement leur métabolisme. La photo-toxicité constitue avec l’hérédité un facteur majeur pour les maladies dégénératives de la rétine avec, en plus, l’impact de l’âge pour la plus fréquente d’entre elles, la DMLA.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
rapport
pollution
luminance
santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Obligation vaccinale contre la Covid-19, un devoir de santé publique et un engagement démocratique
https://www.academie-medecine.fr/obligation-vaccinale-contre-la-covid-19-un-devoir-de-sante-publique-et-un-engagement-democratique/
Depuis le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, l’Académie nationale de médecine s’est exprimée publiquement à 7 reprises par communiqués de presse. Elle a notamment rappelé et expliqué que seule une vaccination universelle permettrait de contrôler la pandémie au cours de l’année 2021 (14 décembre 2020) ; et que la mise en œuvre du programme de vaccination devait être accélérée (30 décembre 2020). L’Académie nationale de médecine a préconisé : – la vaccination de toute femme enceinte exposée ou porteuse de comorbidité (2 mars 2021) ; – la vaccination obligatoire contre la Covid-19 chez les professionnels de santé, le personnel des EHPAD et les auxiliaires de vie pour personnes âgées (8 mars 2021) ; – la nécessité de créer un passe vaccinal plutôt qu’un passe sanitaire (29 avril 2021) ; – l’obligation vaccinale contre la Covid-19 (25 mai 2021) ; – la suspension du remboursement des tests RT-PCR et des tests antigéniques pratiqués pour convenances personnelles (23 juin 2021).
2021
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
santé publique
démocratie

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination ou isolement : du bon usage de l’obligation
https://www.academie-medecine.fr/vaccination-ou-isolement-du-bon-usage-de-lobligation/
Dans son allocution du lundi 12 juillet, le Président de la République a annoncé une série de mesures, précipitées par l’aggravation de la situation épidémiologique, afin d’enrayer l’épidémie de Covid-19. Parmi ces mesures, certaines (obligation vaccinale pour les soignants, élargissement du passe sanitaire et déremboursement des tests PCR et antigéniques de convenance) valident les recommandations de l’Académie nationale de médecine. Une autre mesure, incluse dans l’avant-projet de loi transmis au Conseil d’État, prévoit l’isolement obligatoire pour une durée de 10 jours de toute personne trouvée contaminée par le SARS-CoV-2 ; selon l’article 4 du projet de loi relatif à l’adaptation de nos outils de gestion de la crise sanitaire, « La communication à l’intéressé du résultat d’un examen de dépistage virologique ou de tout examen médical probant concluant à une contamination par la covid-19 emporte, de plein droit, la mesure de placement et de maintien en isolement mentionnée à l’article L.3131-17 du code de la santé publique pour une durée de dix jours dans le lieu d’hébergement qu’il a déclaré lors de l’examen ».
2021
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Vaccins
Vaccine
isolement
vaccination; médication préventive
vaccination
vaccination
vaccination

---
N1-VALIDE
Il faut vacciner les personnes précaires et migrantes contre la Covid-19
https://www.academie-medecine.fr/il-faut-vacciner-les-personnes-precaires-et-migrantes-contre-la-covid-19/
La lutte contre la pandémie de Covid-19 est universelle. En France, elle doit inclure tous les groupes de population et porter une attention particulière aux plus démunis et aux moins visibles. L’Académie nationale de médecine a émis très tôt des recommandations concernant respectivement les personnes migrantes et plus largement les personnes vivant dans la précarité. Les conditions de vie misérables et les difficultés rencontrées pour accéder à des soins préventifs et curatifs favorisent l’exposition de ces personnes à l’infection par le SARS-CoV-2. Bien avant la Covid-19, l’Académie nationale de médecine avait dénoncé l’aggravation des rapports entre précarité, pauvreté et santé, et plus spécifiquement la situation sanitaire et sociale en France des personnes issues de l’immigration.
2021
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
population de passage et migrants
pauvreté
vaccination de masse
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
L’ARN messager: une arme vaccinale sûre et très efficace contre la Covid-19
https://www.academie-medecine.fr/larn-messager-une-arme-vaccinale-sure-et-tres-efficace-contre-la-covide-19/
Les Académies dénoncent les fausses informations qui circulent dans une partie de l’opinion publique concernant les vaccins à base d’ARN messager. Emises et entretenues par une petite minorité, ces contre-vérités ne s’appuient sur aucune donnée scientifique mais leur large diffusion, surtout par les réseaux sociaux, entretient le doute et la confusion. Elles égarent nos concitoyens qui attendent légitimement des données fiables sur la vaccination contre la Covid. Cette désinformation, amplifiée par les media et trompant même certains professionnels de santé, a un rôle délétère sur la dynamique de la campagne nationale de vaccination et favorise le développement d’une quatrième vague épidémique attisée par la forte contagiosité du variant delta.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins à ARNm
information scientifique et technique
COVID-19
acide ribonucléique
ARN
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination anti-Covid ; le temps des rappels est-il venu ?
https://www.academie-medecine.fr/1000047346/
Alors que la couverture vaccinale contre la Covid-19 n’atteint pas encore le taux de 60% de Français ayant reçu une vaccination complète, l’administration d’une dose de rappel est envisagée pour les populations qui étaient considérées comme prioritaires au début de la campagne nationale de vaccination (résidants d’EHPAD et d’USLD, personnes âgées de plus de 80 ans vivant à domicile, atteintes de comorbidités ou immunodéprimées).
2021
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
COVID-19
rappel de vaccin
Vaccine
Vaccins
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
Ne pas renoncer à l’immunité collective
https://www.academie-medecine.fr/ne-pas-renoncer-a-limmunite-collective/
Malgré les progrès de la vaccination contre la Covid-19 en France, la quatrième vague épidémique liée à la propagation dominante du variant Delta a été caractérisée par des taux d’incidence très élevés en juillet-août, les formes sévères, les hospitalisations et les décès se dénombrant très majoritairement au sein de la fraction non vaccinée de la population. Alors que ce constat devrait inciter à élargir la couverture vaccinale, la fréquence croissante des contaminations observées chez les personnes partiellement ou totalement vaccinées a retenu l’attention, notamment au sein des pays ayant les taux de couverture vaccinale les plus élevés (Malte, Islande, Danemark, Israël). Bien que ces contaminations soient très rarement à l’origine de formes sévères, elles ont induit un doute sur l’efficacité des vaccins vis-à-vis du variant Delta [1] et sur la persistance des anticorps neutralisants chez les personnes âgées [2].
2021
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
pression sanguine
recommandation de santé publique
vaccins contre la COVID-19
Immunité
Collection
Pression systolique
immunité de groupe
état immunitaire
COVID-19
immunité

---
N3-AUTOINDEXEE
Les experts de la santé appellent à une approche paneuropéenne des pénuries de médicaments
https://www.academie-medecine.fr/les-experts-de-la-sante-appellent-a-une-approche-paneuropeenne-des-penuries-de-medicaments/
Pour faire face à la situation actuelle concernant les pénuries de médicaments, une approche paneuropéenne est nécessaire afin d’harmoniser la collecte de données à travers l’Europe et d’encourager les discussions multidisciplinaires pour trouver de larges solutions, selon les experts de la santé. Dans la déclaration sur les pénuries de médicaments, publiée aujourd’hui (9 septembre), la Fédération des académies de médecine européennes (FEAM) et ses académies membres appellent à une approche homogène des pénuries de médicaments au niveau européen. La nature multifactorielle des pénuries amplifie la difficulté de les évaluer et de les définir, ce qui a contribué, jusqu’à récemment, au peu d’attention accordée aux politiques aux niveaux national et européen.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
préparations pharmaceutiques
santé
Médicaments
médicament
dû à
consultants

---
N3-AUTOINDEXEE
Mucoviscidose : la révolution thérapeutique des modificateurs du canal CFTR
https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2021/10/21.10.5-PCRA-Mucoviscidose-derniere-version.pdf
La mucoviscidose est une maladie génétique autosomique récessive, dont la prévalence en Europe est de 1/3000 naissances et qui affecte de nombreux organes : poumons, pancréas, foie, intestins, peau, appareil uro-génital, et autres. C’est une maladie chronique