Libellé préféré : OMS - Organisation Mondiale de la Santé;

URL : http://www.who.int/

HON : 982312;

GIP UNF3S : N;

Synonyme CISMeF : oms;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Vingt-troisième réunion du Comité consultatif OMS de la recherche sur le virus variolique: rapport de synthèse
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 97 ( 08) : 49 - 54
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352194
L’objectif des travaux de recherche supervisés par le Comité consultatif OMS de la recherche sur le virus variolique (Comité consultatif), conformément au mandat défini par l’Assemblée mondiale de la Santé, est d’élaborer des contre-mesures médicales afin d’améliorer la préparation à l’échelle mondiale en cas de réémergence naturelle ou accidentelle de la variole ou d’usage délibéré de l’agent causal, le virus variolique. Conformément à la résolution WHA 60.1 (2007) de l’Assemblée mondiale de la Santé, les conservatoires continuent d’être temporairement autorisés à détenir des stocks de virus variolique à cette fin, dans la mesure où les travaux de recherche et les contre-mesures élaborées présentent un avantage pour la santé publique à l’échelle de l’humanité et sont mis à la disposition des États Membres de l’OMS.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Organisation Mondiale de la Santé
virus
épidémiologie
processus de groupe
comités consultatifs
Épidémiologistes
rapport de recherche
ostéosynthèse

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémiologie de la variole du singe, préparation et réponse
https://openwho.org/courses/variole-du-singe-intermediaire
L’orthopoxvirose simienne, aussi connu sous les noms de variole du singe ou monkeypox, est une zoonose causée par l'orthopoxvirus simien et reconnue comme l'infection à orthopoxvirus la plus importante depuis l'éradication de la variole. Ce cours offre aux personnel de santé publique et aux agents de santé des informations approfondies pour comprendre l'épidémiologie, les modes de transmission, la présentation clinique, le diagnostic et le traitement de la variole du singe, ainsi que les stratégies nécessaires pour la prévention, Ce cours offer aussi des suggestions pour mener une enquête et mettre en oeuvre une réponse efficace à une flambée de variole du singe.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
formation en ligne ouverte à tous
orthopoxvirose simienne
Epidémiologie
Variole
Epidémiologie
épidémiologie
Préparation
Epidémiologie
variole
Epidémiologie
Epidémiologie
Variole
singe

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport mensuel des cas de dracunculose, janvier 2022
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 97 ( 09) : 60-78
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352337
Conformément à son mandat, qui prévoit qu’elle conseille les États Membres en matière de politique sanitaire, l’OMS publie une série de notes de synthèse régulièrement mises à jour sur les vaccins et les associations vaccinales contre les maladies ayant une incidence sur la santé publique internationale. Ces notes portent principalement sur l’utilisation des vaccins dans le cadre de programmes de vaccination à grande échelle. Elles résument les informations essentielles sur les maladies et les vaccins associés et présentent en conclusion la position actuelle de l’OMS concernant l’utilisation de ces vaccins dans le contexte mondial.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
rapport de recherche
Dracunculose
Epidémiologie
infection à dracunculus medinensis
épidémiologie
Epidémiologie
Dracunculose
Epidémiologie
dracunculose
rapport albumine/globuline
Epidémiologie
Épidémiologistes
Epidémiologie
casse-croute

---
N2-AUTOINDEXEE
Huitième réunion du Groupe de travail des dirigeants multilatéraux sur la COVID-19, 1er mars 2022 : « Troisième consultation avec les PDG des principales entreprises fabricantes de vaccins »
Déclaration conjointe
https://www.who.int/fr/news/item/07-03-2022-eighth-meeting-of-the-multilateral-leaders-task-force-on-covid-19-1-march-2022-third-consultation-with-the-ceos-of-leading-vaccine-manufacturers
Le 1er mars 2022, les dirigeants du Fonds monétaire international, du Groupe de la Banque mondiale, de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’Organisation mondiale du commerce ont tenu des consultations de haut niveau avec l’UNICEF, Gavi, le coordinateur principal mondial pour la préparation des pays à la vaccination contre la COVID‑19 et les PDG des principales entreprises fabricantes de vaccins afin d’assurer la livraison rapide et la disponibilité des vaccins là où ils sont le plus nécessaires.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
Travail
vaccination
vaccination
enregistrements
Vaccine
processus de groupe
vaccin
vaccination; médication préventive
vaccine
Consultants
mars
orientation vers un spécialiste
COVID-19
comités consultatifs
métier
troisième
Travail
Vaccins
vaccins
conjoints

---
N2-AUTOINDEXEE
Déclaration conjointe sur l’importance prioritaire de la surveillance de l’infection par le SARS-CoV-2 chez les animaux sauvages et de la prévention de la formation de réservoirs animaux
Déclaration
https://www.who.int/fr/news/item/07-03-2022-joint-statement-on-the-prioritization-of-monitoring-sars-cov-2-infection-in-wildlife-and-preventing-the-formation-of-animal-reservoirs
Alors que nous entrons dans la troisième année de la pandémie, le SARS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19, se propage entre personnes de façon intense à l’échelle mondiale. De nombreux facteurs sont à l’origine de la transmission. L’un d’eux est l’apparition de variants préoccupants hautement transmissibles, le dernier en date étant Omicron. Le virus continue d’évoluer et le risque d’apparition de variants est élevé. Bien que la pandémie de COVID-19 soit provoquée par la transmission interhumaine, on sait que le virus SARS-CoV-2 infecte également des espèces animales. D’après les connaissances actuelles, la faune sauvage ne joue pas un rôle important dans la propagation du SARS-CoV-2 chez l’être humain, mais sa propagation dans les populations animales peut affecter la santé de celles-ci et faciliter l’apparition de nouveaux variants du virus.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
information scientifique et technique
Animaux
maladie infectieuse
Animal
panthera uncia
Animaux
Animal
conjoints
animaux sauvages
Animaux
Animaux
animal
Infection
Animal
enregistrements
Animaux
SARS-CoV-2

---
N2-AUTOINDEXEE
Déclaration provisoire du Groupe consultatif technique de l’OMS sur la composition des vaccins contre la COVID-19 (TAG-CO-VAC) relative aux vaccins contre la COVID-19 dans le contexte de la circulation du variant Omicron du SARS-CoV-2 - 8 mars 2022
https://www.who.int/fr/news/item/08-03-2022-interim-statement-on-covid-19-vaccines-in-the-context-of-the-circulation-of-the-omicron-sars-cov-2-variant-from-the-who-technical-advisory-group-on-covid-19-vaccine-composition-(tag-co-vac)-08-march-2022
L’Organisation mondiale de la Santé, avec l’appui du Groupe consultatif technique sur la composition des vaccins contre la COVID-19 (TAG-CO-VAC), continue d’examiner et d’évaluer du point de vue de la santé publique l’incidence des nouveaux variants préoccupants du SARS-CoV-2 sur les performances des vaccins anti-COVID-19. Depuis la publication de la déclaration provisoire sur les vaccins contre la COVID-19 le 11 janvier 2022, Omicron est devenu le variant préoccupant le plus répandu à l’échelle mondiale, remplaçant rapidement d’autres variants en circulation. La présente déclaration fait le point de la situation épidémiologique mondiale, indique les problèmes que pose la mise à jour de la composition des vaccins et expose la position actuelle du TAG-CO-VAC.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
COVID-19
Techniques
Vaccine
Techniques
variants SARS-CoV-2
Cicatrisation par la technique de pression négative
vaccination; médication préventive
Techniques
Techniques
variants SARS-CoV-2
mars
Vaccins
vaccination
enregistrements
vaccination
Vaccins
vaccin
Organisation Mondiale de la Santé
Groupes de discussion
SARS-CoV-2
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Lignes directrices de l’OMS sur la prise en charge clinique de l’exposition au plomb
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352383
L’objectif des présentes lignes directrices est d’aider les médecins à prendre des décisions sur le diagnostic et le traitement de l’exposition au plomb pour les patients individuels et les incidents d’intoxication massive. Les présentes lignes directrices peuvent également être utilisées pour guider des protocoles thérapeutiques fondés sur des preuves. Elles présentent des recommandations éclairées par des preuves sur l’interprétation des concentrations de plomb dans le sang, la décontamination gastro-intestinale après une ingestion de plomb, la supplémentation nutritionnelle pour atténuer les effets de l’exposition au plomb et les traitements chélateurs pour faciliter l’élimination du plomb. Les lignes directrices n’incluent pas de discussion sur les méthodes de prévention de l’exposition au plomb, telles que le dépistage et les interventions auprès des ménages et sur l’environnement, qui feront l’objet de lignes directrices séparées.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
rapport
hôpitaux privés à but lucratif
effets de l'exposition à un agent externe
Organisation Mondiale de la Santé
gestion des soins aux patients
plomb
plomb
Exposition

---
N3-AUTOINDEXEE
Modes opératoires normalisés pour déterminer la teneur en nicotine, glycérol et propylèneglycol des e-liquides : TobLabNet de l’OMS, méthode officielle, MON 11
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352379
Pour garantir la comparabilité des résultats d’analyse des e-liquides au niveau mondial, il est nécessaire d’établir des méthodes communes pour mesurer le contenu spécifique des e-liquides. La Conférence des Parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, à sa sixième session (Moscou, Fédération de Russie, 13–18 octobre 2014), a prié le Secrétariat de la Convention d’inviter l’OMS à : a) établir un rapport d’experts sur les inhalateurs électroniques contenant ou non de la nicotine pour la septième session de la Conférence des Parties, en présentant les toutes dernières données concernant leurs effets sur la santé, leur rôle éventuel dans le sevrage tabagique et leur impact sur les mesures de lutte antitabac ; b) évaluer ensuite les options politiques pour atteindre les objectifs indiqués au paragraphe 2 de la décision FCTC/COP6(9) ; et c) examiner les méthodes d’analyse de la composition et des émissions de ces produits.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
rapport
Normalisation
Organisation Mondiale de la Santé
propylène glycol
nicotine
normes de référence
protestantisme
glycérol

---
N2-AUTOINDEXEE
Surveillance de la santé publique dans le contexte de la COVID-19
Orientations provisoires - 14 février 2022
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/352395/WHO-2019-nCoV-Surveillance-Guidance-2022.1-fre.pdf
Les objectifs de la surveillance de la COVID-19 sont les suivants : Faire un suivi de l’incidence du SARS-CoV-2 ainsi que de la morbidité et la mortalité dues à la COVID-19 dans les différentes tranches d’âge et dans les groupes de population présentant un risque élevé de développer une forme grave de la maladie et d’en mourir ; Rechercher les éventuels changements épidémiologiques au fil du temps ; Détecter et endiguer les flambées épidémiques de nouveaux variants du SARS-CoV-2, et continuer à surveiller les tendances des variants existants ; Guider la mise en oeuvre et l’ajustement des mesures de lutte contre la COVID-19, y compris l’isolement des cas, la recherche des contacts et la quarantaine des contacts, tout en permettant la reprise des activités économiques et sociales en toute sécurité ; Évaluer les répercussions de la pandémie sur les systèmes de santé et sur la société ; et Contribuer à une meilleure connaissance de la co-circulation du SARS-CoV-2, du virus de la grippe, d’autres virus respiratoires et d’autres agents pathogènes.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
Santé publique
surveillance de la santé publique
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations provisoires pour l’utilisation du vaccin Moderna (mRNA-1273) contre la COVID-19
Orientations provisoires - 23 février 2022
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/352491/WHO-2019-nCoV-vaccines-SAGE-recommendation-mRNA-1273-2022.1-fre.pdf
Ces orientations provisoires ont été élaborées sur la base de l’avis émis par le Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination (SAGE) lors de sa réunion extraordinaire du 21 janvier 2021 (1), mises à jour à l’issue de sa réunion extraordinaire du 27 mai 2021 (2), puis à nouveau mises à jour le 19 novembre 2021 et le 23 février 2022. Les déclarations d’intérêts ont été recueillies auprès de tous les contributeurs externes et évaluées pour relever tout conflit d’intérêts. Les résumés des intérêts déclarés peuvent être consultés sur le site Web (en anglais) de la réunion du SAGE et sur le site Web du groupe de travail du SAGE.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Vaccins
vaccination; médication préventive
Vaccine
vaccination
utilisation hors indication
COVID-19
vaccins
Vaccination
vaccin
Vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins, 10 août 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352392
Le Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins (GACVS), créé en 1999, a pour mandat de fournir à l’OMS des conseils scientifiques indépendants et fiables sur des questions de portée mondiale ou régionale relatives à la sécurité des vaccins.1 Le GACVS a tenu une réunion virtuelle spéciale le 10 août 2021 pour examiner les données de sécurité du vaccin antipaludique RTS,S/AS01, collectées dans le cadre de l’évaluation pilote du vaccin antipaludique, laquelle constitue l’une des composantes du Programme de mise en oeuvre du vaccin antipaludique (MVIP).
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
vaccins
vaccination
comités consultatifs
sécurité

---
N3-AUTOINDEXEE
Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins, 15 décembre 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352393
Le Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins (GACVS), créé en 1999, a pour mandat de fournir à l’OMS des conseils scientifiques indépendants et fiables sur les questions de sécurité vaccinale susceptibles d’avoir une portée mondiale ou régionale.1 Le GACVS émet des recommandations scientifiques destinées à guider l’élaboration de politiques par l’OMS, par le Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination (SAGE) de l’OMS, par les gouvernements nationaux et par les organisations internationales, recommande la création de groupes de travail ad hoc pour promouvoir la recherche méthodologique et empirique sur les manifestations indésirables potentielles et définit les aspects de la sécurité des vaccins devant faire l’objet d’une surveillance prioritaire lors de la vaccination. Lors de sa 45e réunion, qui s’est tenue en ligne le 15 décembre 2021, le GACVS a fait le point du travail accompli sur la sécurité des vaccins contre la COVID-19 et a examiné les dernières données probantes relatives à la prise en charge des cas de syndrome thrombotique thrombocytopénique (STT). Le Comité a également discuté des orientations relatives aux cas de maladie aggravée par la vaccination (VAED) en tant qu’événement indésirable d’intérêt particulier (EIIP) et a examiné les critères d’évaluation 2.0 du Réseau pour la sécurité des vaccins (VSN). Un résumé de cette réunion et des recommandations et conclusions y afférentes sont présentés ci-dessous.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
article de périodique
sécurité
vaccins
comités consultatifs

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer du col de l'utérus
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cervical-cancer
Le cancer du col de l’utérus est le quatrième cancer le plus courant chez la femme dans le monde, et l’on estimait à 604 000 le nombre de nouveaux cas et à 342 000 le nombre de décès en 2020. Environ 90 % des nouveaux cas et des décès dans le monde en 2020 sont survenus dans des pays à revenu faible ou intermédiaire (1). Deux types de papillomavirus humain (PVH) (les types 16 et 18) provoquent près de 50 % des lésions précancéreuses de haut grade du col de l’utérus. Le PVH est principalement transmis par contact sexuel et la plupart des personnes sont infectés par le PVH peu de temps après le début de leur activité sexuelle. Plus de 90% d’entre elles parviennent à éliminer l’infection.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
Cancer du col de l'utérus
cancer
cancer du col de l'utérus
Cancer du col de l'utérus
tumeurs du col de l'utérus
tumeur maligne, sai

---
N2-AUTOINDEXEE
Progrès accomplis en vue de parvenir à l’élimination du tétanos maternel et néonatal dans le monde et de la maintenir, 2000-2020
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352514
Le tétanos maternel et néonatal (TMN) demeure une cause majeure de mortalité néonatale, avec un taux de létalité de 80% à 100% parmi les nouveau-nés de mères insuffisamment vaccinées après des accouchements ne respectant pas les règles d’hygiène, en particulier dans les pays à faible revenu. En 1989, l’Assemblée mondiale de la Santé a approuvé l’élimination du tétanos néonatal; les activités dans ce domaine ont été relancées en 1999 sous le nom d’Initiative pour l’élimination du tétanos maternel et néonatal, qui ciblait 59 pays prioritaires. Les stratégies d’élimination du TMN visent à parvenir à une couverture de 80% des femmes en âge de procréer par 2 doses de vaccin contenant de l’anatoxine tétanique (TT2 ) dans le cadre d’activités de vaccination systématique et supplémentaire (AVS) dans les districts à haut risque;
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
tétanos
maintenance
tétanos
Vision
Tétanos
mère
tétanos
Accomplissement

---
N2-AUTOINDEXEE
Recherche des contacts et placement en quarantaine dans le contexte du variant Omicron du SARS-CoV-2
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/352584/WHO-2019-nCoV-Contact-tracing-and-quarantine-Omicron-variant-2022.1-fre.pdf
Ce document fournit des orientations actualisées pour la recherche des contacts et la mise en quarantaine des contacts lorsque la circulation du SARS-CoV-2 est élevée, en particulier celle du variant préoccupant Omicron qui circule à l’heure actuelle à des niveaux élevés et submerge les systèmes de santé du monde entier. - L’OMS continue de recommander aux pays d’utiliser une approche pragmatique fondée sur les risques lorsqu’ils apportent des modifications aux mesures existantes de recherche des contacts et de mise en quarantaine, en tenant compte de la continuité des fonctions essentielles dans la société, et des risques et des avantages pour la santé publique associés à toute modification. - Toute interruption de la recherche des contacts ou toute réduction de la durée de quarantaine augmentera le risque de transmission ultérieure et doit être pondérée par les capacités en matière de soins de santé, l’immunité de la population et les priorités socioéconomiques. - L’identification et le suivi des contacts doivent continuer à concerner en priorité les personnes contacts les plus susceptibles d’être infectées, de propager le virus ou de contracter une forme grave de la maladie, et les personnels de santé et d’aide à la personne. - Le dépistage du SARS-CoV-2 (par PCR ou par test de diagnostic rapide antigénique [TDR-Ag]) peut servir de mesure pour réduire la durée de la quarantaine, à sept jours par exemple, si le résultat du test est négatif et si la personne contact ne présente aucun symptôme. - S’il n’est pas possible d’effectuer un dépistage pour réduire la durée de la quarantaine, la quarantaine peut être levée au bout de 10 jours, sans dépistage, si la personne contact ne présente aucun symptôme.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
SARS-CoV-2
Recherches
quarantaine
traçage des contacts
Recherche
quarantaine

---
N2-AUTOINDEXEE
Les bases de la sécurité des vaccins
https://openwho.org/courses/bases-securite-vaccins
Ce cours présente aux participants, les fondements de la pharmacovigilance des vaccins. L'objectif de ce cours est d'établir une compréhension commune parmi les professionnels dont le travail est lié aux questions de sécurité des vaccins. Cela peut inclure les infirmières, les sage-femmes, les agents de santé communautaires, ainsi que les pharmaciens, les médecins et les agents de programme ou techniques.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
formation en ligne ouverte à tous
Vaccine
vaccins
vaccination
sécurité
Vaccins
vaccine
Sécurité
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccin

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractéristiques génétiques et antigéniques des virus grippaux A zoonotiques et mise au point de virus vaccinaux candidats pour se préparer à une pandémie
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 97( 12) :120-132
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352604
La mise au point de virus grippaux vaccinaux candidats, sous la coordination de l’OMS, demeure une composante essentielle de la stratégie mondiale globale de préparation aux pandémies de grippe. La sélection et la mise au point de virus vaccinaux candidats représentent les premières étapes vers la production en temps utile des vaccins, mais n’impliquent pas qu’il soit recommandé d’en démarrer la fabrication. Les autorités nationales peuvent envisager d’utiliser un ou plusieurs de ces virus vaccinaux candidats pour la production de lots pilotes de vaccins, la réalisation d’essais cliniques et d’autres activités de préparation aux pandémies, selon leur évaluation des risques et des besoins en matière de santé publique.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Préparation
antigène yh^a^
antigène le^bh^
genetta
antigène jn^a^
antigène mo^a^
Génétique
virus
Cytisus
antigène lw^a^
antigène jc^a^
antigène
antigène le^a^
antigène sw^a^
antigène cr3
antigène le^s^
antigène jo^a^
antigène a>1< le^d^
antigène kn^a^
antigène gy^a^
antigène sk^a^
Génétique
antigène a>3<b
antigène mcc^a^
pandémies
Virus
antigène ri^a^
antigène to^a^
Genettes
antigène u1^a^
Virus
antigène tr^a^
antigène a>2<b
antigène co^a^
antigène a>1<b
antigène 'n'
Epidémiologie
antigène do^a^
antigène pr^a^
antigène le^d^
antigène au^a^
antigène lan
antigène en^a^kt
antigène be^a^
antigène le^bl^
antigène jk^a^
épidémiologie
antigène cl^a^
Épidémiologistes
antigène wk^a^
antigène sd^a^
antigène c
antigène ls^a^
antigène fy^a^
génétique
antigène dr^a^
antigène vr
antigène rd^a^
antigène a>m<
antigène g0^a^
antigène zt^a^
antigène mi^a^
gène
antigène js^a^
antigène jr^a^
antigène rg^a^
Epidémiologie
antigène vg^a^
antigène mt^a^
antigène a>x<
antigène pt^a^
virus grippal
antigène ny^a^
Génétique
antigène kp^a^
antigène ol^a^
antigène st^a^
antigène m^a^
antigène er^a^
antigène nijhuis
antigène le^b^
antigène en^a^fr
antigène es^a^
antigène ok^a^
Epidémiologie
antigène chr^a^
antigène bg^a^
antigène m'
antigène an^a^
antigène cs^a^
antigène bx^a^
antigène a>1> le^b^
antigène a>3<
antigène wd^a^
antigène lu^a^
antigène at^a^
antigène sc2
antigène ch^a^
antigène rb^a^
antigène yt^a^
antigène xg^a^
antigène di^a^
dû à
antigène le^x^
antigène bp^a^
antigène je^a^
antigène en^a^ts
antigène hg^a^
antigène tg^a^
antigène tj^a^
antigène os^a^
antigène en^a^fs
antigène dh^a^
antigène in^a^
Epidémiologie
antigènes
antigène n^a^
antigène rh^a^
antigène re^a^
antigène pr>a<
antigène th^a^
Antigènes
antigène ht^a^
antigène li^a^
antigène s1^a^
antigène lw^b^
viverridae
virus
antigène a.m.
antigène or^a^
antigène rh42
antigène yk^a^
antigène a>2<
antigène m1^a^
antigène sf^a^
antigène le^ns^
antigène du groupe sanguin c
antigène r1^a^
antigène wr^a^
Epidémiologie
antigène fr^a^
antigène le^c^

---
N3-AUTOINDEXEE
Composition recommandée des vaccins antigrippaux pour la saison grippale 2022-2023 dans l’hémisphère Nord
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 97( 12) :109-119
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352603
En février et en septembre de chaque année, l’OMS organise des consultations techniques en vue de formuler des recommandations sur les virus devant entrer dans la composition des vaccins antigrippaux pour les saisons grippales de l’hémisphère Nord et de l’hémisphère Sud, respectivement. La présente recommandation porte sur les vaccins antigrippaux à utiliser pendant la saison grippale 2022-2023 dans l’hémisphère Nord. Pour la saison grippale 2023 dans l’hémisphère Sud, une recommandation sera formulée en septembre 2022. Pour les pays des régions tropicales et subtropicales, des recommandations de l’OMS sur la composition des vaccins antigrippaux (hémisphère Nord ou hémisphère Sud) sont disponibles sur le site Web du Programme mondial de lutte contre la grippe de l’OMS.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
saisons
vaccination
vaccins antigrippaux
directives de santé publique
Épidémiologistes
épidémiologie

---
N2-AUTOINDEXEE
Soins infirmiers et obstétricaux
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/nursing-and-midwifery
Principaux faits Il existe au niveau mondial une pénurie de personnel de santé, en particulier d’infirmières et de sages-femmes, qui représentent plus de 50% des besoins actuels non satisfaits en personnel de santé. C’est en Asie du Sud-Est et en Afrique que ces besoins sont les plus criants. Pour atteindre le troisième objectif de développement durable, relatif à la santé et au bien-être pour tous, l’OMS estime que 9 millions d’infirmières et de sages-femmes supplémentaires devront être recrutées dans le monde d’ici à 2030. Le personnel infirmier joue un rôle crucial dans la promotion de la santé, la prévention des maladies et la prestation des soins primaires et communautaires. Il prodigue les soins dans les situations d’urgence et est indispensable à la réalisation de la couverture sanitaire universelle. Investir dans les infirmières et les sages-femmes est sans nul doute un investissement rentable. Le rapport de la Commission de haut niveau des Nations Unies sur l’emploi dans le secteur de la santé et la croissance économique a conclu que le retour sur les investissements dans l’éducation et la création d’emplois dans le secteur de la santé et le secteur social était de 300% en termes d’amélioration des résultats sanitaires, de sécurité sanitaire mondiale et de croissance économique profitant à tous. À l’échelle mondiale, 70% des personnels de santé et des travailleurs sociaux sont des femmes, contre 41% tous secteurs d’emploi confondus. Les infirmières et les sages-femmes représentent une grande partie des emplois féminins.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information patient et grand public
soins infirmiers en obstétrique
soins infirmiers
Soins infirmiers
Soins infirmiers

---
N2-AUTOINDEXEE
Dixième réunion du groupe de travail d’experts de l’OMS sur la surveillance de la sensibilité aux antiviraux dans le cadre du Système mondial de surveillance de la grippe et de riposte
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352706
Le 13 janvier 2021, un poliovirus dérivé d’une souche vaccinale de type 2 (PVDV2) a été identifié par le laboratoire régional de référence pour la poliomyélite à Moscou1 dans un échantillon prélevé chez une personne atteinte de paralysie flasque aiguë (PFA) dans le district de Jaloliddin Balkhi, situé dans la région de Khatlon (Tadjikistan). La paralysie est apparue le 22 novembre 2020. Le 6 février 2021, un deuxième cas de paralysie due au PVDV2 génétiquement lié au premier, dont la maladie est apparue le 17 janvier 2021, a été confirmé dans la région de Khatlon, dans le district voisin de Vakhsh, indiquant une transmission locale du PVDV2.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
grippe
sensibilité
antiviraux
métier
comités consultatifs
Antiviraux
Grippe
organisation et administration
processus de groupe
Antiviraux
grippe humaine
Sensibilité
Organisation Mondiale de la Santé
sensibilité et spécificité
grippe
Travail
Travail
consultants

---
N2-AUTOINDEXEE
Notes du terrain: Préparation à l’utilisation du nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 en réponse à une flambée épidémique de poliovirus circulants dérivés d’une souche vaccinale de type 2 – Tadjikistan, 2020-2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352707
Le 13 janvier 2021, un poliovirus dérivé d’une souche vaccinale de type 2 (PVDV2) a été identifié par le laboratoire régional de référence pour la poliomyélite à Moscou1 dans un échantillon prélevé chez une personne atteinte de paralysie flasque aiguë (PFA) dans le district de Jaloliddin Balkhi, situé dans la région de Khatlon (Tadjikistan). La paralysie est apparue le 22 novembre 2020. Le 6 février 2021, un deuxième cas de paralysie due au PVDV2 génétiquement lié au premier, dont la maladie est apparue le 17 janvier 2021, a été confirmé dans la région de Khatlon, dans le district voisin de Vakhsh, indiquant une transmission locale du PVDV2.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Épidémies
vaccination
dû à
Préparation
Chirurgie endoscopique par orifice naturel
poliovirus
Épidémies de maladies
shunt
Vaccin antipoliomyélitique oral
Vaccine
Tadjikistan
bouche, sai
vaccination; médication préventive
Vaccins
vaccin

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation du développement des soins palliatifs dans le monde : série d’indicateurs pratiques
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352692
Les soins palliatifs visent à soulager les souffrances prononcées que peuvent éprouver à tout âge les patients atteints d’une maladie sévère. On estime qu’annuellement plus de 56,8 millions d’entre eux ont besoin de soins palliatifs, dont 78 % vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. La disponibilité des soins palliatifs pour les patients atteints des maladies non transmissibles (MNT) au niveau mondial reste limitée : seuls 39 % des pays indiquant qu’ils sont généralement disponibles. Dans sa résolution WHA67.19, l’Assemblée mondiale de la Santé reconnaît que les soins palliatifs relèvent de la responsabilité éthique des systèmes de santé et invite les États Membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à en assurer la prestation par les services complets de soins de santé primaires. Les soins palliatifs sont consacrés par la Déclaration d’Astana et l’approche globale des SSP au moyen de trois composantes étroitement liées agissant en synergie et visant i) à répondre aux besoins de soins tout au long de la vie en matière de prévention, de promotion de la santé, de soins curatifs, de réadaptation et de soins palliatifs ; ii) à agir sur les déterminants plus larges de la santé au moyen de politiques et de mesures fondées sur des données factuelles; et iii) à donner aux individus et aux communautés les moyens d’être davantage associées à la prise de décisions concernant les services de santé et leur propre santé. Les SSP constituent le moyen essentiel d’instaurer la CSU et jouent un rôle fondamental dans sa bonne mise en oeuvre.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
rapport
laisse entrevoir
Indicateurs
soins palliatifs
Pratique
indication de
soins palliatifs
en série
études d'évaluation comme sujet
Soins palliatifs
indicateurs et réactifs

---
N3-AUTOINDEXEE
Trousse d’outils de vérification des compétences : s’assurer de la compétence des professionnels de la santé en matière de mise en oeuvre de l’Initiative Hôpitaux amis des bébés
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352681
La section 1 de ce manuel décrit le cadre de compétences dans lequel 16 compétences spécifiques de gestion et de soutien de l’allaitement sont organisées en sept domaines uniques. La section 2 fournit des informations détaillées sur le principe et le processus de vérification des compétences ; les détails de la vérification des compétences cliniques spécifiques à l’IHAB et les qualifications et rôles des examinateurs. Les connaissances (savoir), habiletés (savoir-faire) et attitudes (savoir-être) spécifiques qui constituent les compétences sont expliquées. La section 3 décrit en détail les outils à utiliser pour la vérification des compétences, notamment le Formulaire de vérification des compétences, les Ressources des examinateurs, les questions à choix multiples pour vérifier les connaissances (savoir), les études de cas qui consistent en un examen approfondi de situations cliniques et les outils d’observation des habiletés (savoir-faire) et des attitudes (savoir-être). La section 4 traite des possibilités d’adapter les outils figurant dans la Trousse d’outils aux contextes nationaux.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation professionnelle
compétence professionnelle
aptitude
Santé
amis
hôpitaux
personnel de santé
Compétence
Assurance
assurance maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
Utilisation des tests de diagnostic rapide antigéniques du SARS-CoV-2 pour l’autodépistage de la COVID-19
Orientations provisoires
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/352843/WHO-2019-nCoV-Ag-RDTs-Self-testing-2022.1-fre.pdf
L’autodépistage de la COVID-19, avec les TDR-Ag du SARS-CoV-2 (TDR-Ag), doit être proposé en supplément des services de tests offerts par des professionnels (Recommandation forte, degré de certitude faible à modéré). Cette recommandation se fonde sur les données montrant que les utilisateurs peuvent pratiquer les autotests avec fiabilité et exactitude et que l’autodépistage de la COVID-19 est acceptable et faisable et pourrait réduire les inégalités existantes dans l’accès aux tests.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
article de périodique
orientation
antigène covas
Antigènes
diagnostic
autotest
orientation
SARS-CoV-2
antigènes
diagnostic préliminaire
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Épidémiologie de la COVID-19 chez les peuples autochtones vivant dans la région amazonienne du Brésil
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352898
Les populations autochtones sont des sociétés culturellement distinctes qui partagent des liens ancestraux collectifs avec la terre sur laquelle elles vivent. Les 370 millions d’autochtones du monde vivent sur des territoires qui couvrent 25% de la superficie de la planète. Chez les populations autochtones, les taux d’extrême pauvreté et de morbidité sont plus élevés que chez leurs voisins non autochtones dans les pays à revenu faible et intermédiaire, ce qui suscite des inquiétudes quant aux conséquences potentielles de la pandémie de COVID-19 pour ces sociétés.
2022
false
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
article de périodique
COVID-19
Brésil
épidémiologie
peuples indigènes

---
N3-AUTOINDEXEE
Mortalité liée à la COVID-19 et couverture vaccinale contre la COVID-19 dans la région administrative spéciale de Hong Kong (Chine), 6 janvier – 21 mars 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352899
Le 6 janvier 2022, un groupe de cas de COVID-191 touchés par le variant Omicron du SARS-CoV-2 a été détecté en Chine dans la région administrative spéciale de Hong Kong (RAS de Hong Kong), entraînant la cinquième vague de COVID-19 dans ce territoire.2 Cette vague a atteint un pic le 4 mars 2022 avec 8764 cas de COVID-19 par million d’habitants,3 se traduisant par un total de 1 049 959 cas de COVID-19 et 5906 décès liés à la COVID-19 notifiés au Département de la santé de Hong Kong sur la période du 6 janvier au 21 mars 2022.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
article de périodique
Couverture vaccinale
Administrateurs
Administration
mortalité
spécialisation
organisation et administration
COVID-19
Spécialistes
mars
Chine
personnel administratif
Administration
Régions
hong kong

---
N3-AUTOINDEXEE
Surveillance de la poliomyélite: suivi des progrès accomplis vers l’éradication de la maladie à l’échelle mondiale, 2020-2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/353196
Depuis le lancement de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite en 1988, le nombre de cas de poliomyélite signalés dans le monde a chuté d’environ 99,99%. À la fin de 2021, seuls 2 pays (Afghanistan et Pakistan) continuaient d’enregistrer une transmission endémique de poliovirus sauvage (PVS). Cependant, en 2020-2021, des cas dus à des poliovirus circulants dérivés d’une souche vaccinale (PVDVc) ont été notifiés dans 31 pays,1, 2 et le Malawi a signalé un cas de poliovirus sauvage de type 1 (PVS1), avec apparition de la paralysie en 2021, un peu plus d’1 an après que la Région africaine de l’OMS ait été certifiée exempte de PVS.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
post-cure
Accomplissement
poids et mesures
organisation et administration
éradication de maladie
Échelles

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations provisoires concernant l’utilisation du vaccin ChAdOx1-S [recombinant] contre la COVID-19 (vaccin anti-COVID-19 d’AstraZeneca AZD1222 Vaxzevria , SII COVISHIELD )
Orientations provisoires
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/353400/WHO-2019-nCoV-vaccines-SAGE-recommendation-AZD1222-2022.1-fre.pdf
Les présentes orientations provisoires ont été élaborées sur la base de l’avis émis par le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination lors de sa réunion extraordinaire du 8 février 2021 (1) et actualisées le 21 avril 2021 et le 30 juillet 2021. Elles ont été à nouveau actualisées sur la base des discussions supplémentaires qui se sont tenues lors de la réunion extraordinaire du SAGE le 19 janvier 2022 en relation avec la mise à jour de la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, qui inclut désormais des considérations sur les doses de rappel. Un résumé des mises à jour est présenté dans des tableaux à la fin du présent document. Les déclarations d’intérêt ont été recueillies auprès de tous les contributeurs externes. Elles ont été évaluées pour vérifier l’absence de tout conflit d’intérêts. Les résumés des intérêts déclarés peuvent être consultés sur le site Web de la réunion du SAGE et sur le site Web du groupe de travail du SAGE.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Vaccination
Vaccine
orientation
orientation
vaccin ChAdOx1 contre la COVID-19
vaccin
Vaccins
ChAdOx1 nCoV-19
COVID-19
AZD1222
vaccination
VAXZEVRIA
vaccination; médication préventive
Covishield
Vaccins
Vaccine
utilisation hors indication

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations provisoires pour l’utilisation du vaccin anti-COVID-19 BBV152 COVAXIN de Bharat Biotech
Orientations provisoires
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/353402/WHO-2019-nCoV-vaccines-SAGE-recommendation-BBV152-2022.1-fre.pdf
Les présentes orientations provisoires ont été élaborées sur la base de l’avis émis par le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination lors de sa réunion extraordinaire du 5 octobre 2021 et actualisées sur la base des discussions supplémentaires qui se sont tenues lors de la réunion extraordinaire du SAGE le 19 janvier 2022 en relation avec la mise à jour de la Feuille de route de l’OMS pour l’établissement des priorités, qui inclut désormais des considérations sur les doses de rappel. Les déclarations d’intérêt ont été recueillies auprès de tous les contributeurs externes. Elles ont été évaluées pour vérifier l’absence de tout conflit d’intérêts. Les résumés des intérêts déclarés peuvent être consultés sur le site Web de la réunion du SAGE et sur le site Web du groupe de travail du SAGE.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccin
Vaccine
COVID-19
Vaccination
Vaccine
Vaccins
vaccination
utilisation hors indication
orientation
vaccination; médication préventive
orientation
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Formation spécifique aux vaccins contre la COVID-19
https://openwho.org/courses/vaccins-contre-la-COVID-19
L’ensemble du personnel de santé qui participe au déploiement et à la mise en œuvre de la vaccination contre la COVID-19 doit avoir les connaissances et les compétences requises pour garantir une administration sûre et efficace du vaccin contre la COVID-19. Ce cours de formation fournit des informations essentielles sur les vaccins contre la COVID-19, à l’aide de courtes vidéos didactiques, de documents explicatifs sur les vaccins, d’aide-mémoire, de sommaires thématiques et de présentations à télécharger. Il complète les cours Formation du personnel de santé à la vaccination contre la COVID-19 et Orientations pour la planification du déploiement et de la vaccination au niveau national des vaccins contre la COVID-19.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
formation en ligne ouverte à tous
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
Vaccins
spécifique
Vaccins
Vaccine
vaccin
COVID-19
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations provisoires pour l'utilisation du vaccin anti-COVID-19 Ad26.COV2.S de Janssen
Orientations provisoires
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/360485/WHO-2019-nCoV-vaccines-SAGE-recommendation-Ad26.COV2.S-2022.1-fre.pdf
La pandémie de COVID-19 a causé une morbidité et une mortalité importantes dans le monde entier, ainsi que des perturbations sociales, éducatives et économiques majeures. Il existe un besoin mondial urgent de vaccins efficaces et sans danger, qui doivent être rendus disponibles à grande échelle et équitablement dans tous les pays. Le vaccin Ad26.COV2.S contre la COVID-19 consiste en un vecteur d'adénovirus recombinant de sérotype 26 (Ad26), incompétent pour la réplication, codant pour une version complète et stabilisée de la protéine de spicule (protéine S ou Spike) du SARS-CoV-2. Ce vaccin ne contient pas d'adjuvants, de conservateurs, de matières d'origine animale ou de tissu foetal.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
vaccins contre la COVID-19
vaccins contre la COVID-19
nouveau variant du coronavirus
test COVID-19
test sérologique Covid-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
vaccins contre la COVID-19

---
N1-VALIDE
Choléra
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs107/fr/
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cholera
Principaux faits: Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë, dont on peut mourir en quelques heures en l’absence de traitement. Selon les estimations, il y a chaque année 1,3 à 4 millions de cas de choléra, et 21 000 à 143 000 décès dus à la maladie1 dans le monde. La plupart des personnes infectées ne manifestent aucun symptôme ou des symptômes bénins, et peuvent être traitées avec succès au moyen de sels de réhydratation orale. Dans les cas sévères, un traitement rapide par perfusion de liquide et d’antibiotiques par voie intraveineuse s’impose. La mise à disposition d’eau salubre et des services d’assainissement est primordiale pour lutter contre la transmission du choléra et d’autres maladies à transmission hydrique. Des vaccins anticholériques sûrs administrés par voie orale doivent être utilises conjointement à l’amélioration de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement pour limiter les flambées de choléra et favoriser la prévention dans les zones connues pour être à haut risque. Une stratégie mondiale de lutte a été lancée en 2017 avec pour cible dimonuer de 90% des décès dus au choléra.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
choléra
choléra
choléra
choléra
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cancer
Le mot « cancer » est un terme générique désignant un grand groupe de maladies pouvant toucher n’importe quelle partie de l’organisme. On parle aussi de tumeurs malignes ou de néoplasmes. L’un des traits caractéristiques du cancer est la multiplication rapide de cellules anormales à la croissance inhabituelle, qui peuvent ensuite envahir des parties voisines de l’organisme, puis migrer vers d’autres organes. On parle alors de métastases, lesquelles constituent la principale cause de décès par cancer.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
cancer
cancer

---
N1-VALIDE
Chagas (maladie de, trypanosomiase américaine)
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs340/fr/
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/chagas-disease-(american-trypanosomiasis)
Principaux faits, Répartition, Transmission, Signes et symptômes, Traitement, Contrôle et prévention, L'action de l'OMS.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
maladie de Chagas
maladie de Chagas
maladie de Chagas
maladie de Chagas
maladie de Chagas
information patient et grand public
information scientifique et technique
maladie de Chagas

---
N1-VALIDE
Alcool
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/alcohol
Principaux faits L’usage nocif de l’alcool entraîne 3 millions de décès chaque année dans le monde, ce qui représente 5,3 % de l’ensemble des décès. L’usage nocif de l’alcool est un facteur étiologique dans plus de 200 maladies et traumatismes. Dans l’ensemble, 5,1 % de la charge mondiale des maladies et traumatismes mesurée en années de vie ajustées sur l’incapacité (DALY) est attribuable à l’alcool. La consommation d’alcool entraîne des décès et des incapacités relativement tôt dans la vie. Chez les personnes âgées de 20 à 39 ans, environ 13,5 % du nombre total de décès sont attribuables à l’alcool. Il existe une relation de causalité entre l’usage nocif de l’alcool et toute une série de troubles mentaux et comportementaux, d’autres maladies non transmissibles ainsi que les traumatismes. Outre ses conséquences sur la santé, l’usage nocif de l’alcool entraîne des pertes économiques et sociales importantes pour les individus comme pour la société dans son ensemble.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
consommation d'alcool
consommation d'alcool
consommation d'alcool
information patient et grand public
information scientifique et technique
alcoolisme

---
N1-VALIDE
Trachome
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs382/fr/
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/trachoma
Principaux faits, Épidémiologie et caractéristiques cliniques, Distribution, Impact économique, Prévention et lutte, Action de l’OMS.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
trachome
trachome
trachome
information patient et grand public
trachome
cécité

---
N1-VALIDE
Onchocercose
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail
Principaux faits L’onchocercose, plus connue sous le nom de «cécité des rivières» est due au ver parasite Onchocerca volvulus. Elle se transmet à l’homme lors des contacts répétés avec des simulies infectées. L’onchocercose se manifeste par de très fortes démangeaisons, une atteinte cutanée qui provoque un défigurement, et une déficience visuelle pouvant aller jusqu’à la cécité Plus de 99% des sujets infectés vivent dans 31 pays africains, mais on retrouve également la maladie dans certains foyers en Amérique latine et au Yémen. L’étude sur la charge mondiale de morbidité a estimé que la prévalence des infections à O. volvulus dans le monde était de 20,9 millions de cas : 14,6 millions souffrant d’une atteinte dermique et 1,5 million d’une perte de la vision. Le traitement par l'ivermectine sous directives communautaires (TIDC) est la principale stratégie pour éliminer l'onchocercose en Afrique; la stratégie adoptée dans les Amériques est le traitement de masse semestriel à l'ivermectine. L’OMS a vérifié que quatre pays étaient exempts d’onchocercose après avoir appliqué avec succès des activités d’élimination pendant des décennies : la Colombie, l’Équateur, le Guatemala et le Mexique. Désormais, 1,8 million de personnes vivent dans des zones où il n’y a plus besoin d’administrer les traitements de masse contre l’onchocercose.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
onchocercose
onchocercose
onchocercose
onchocercose
information patient et grand public
onchocercose

---
N1-SUPERVISEE
Schizophrénie
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/schizophrenia
Principaux faits La schizophrénie est un trouble mental sévère et chronique qui affecte plus de 23 millions de personnes dans le monde. Symptômes La schizophrénie est une psychose, un type de maladie mentale se caractérisant par des distorsions de la pensée, des perceptions, des émotions, du langage, du sentiment de soi et du comportement tels que: Hallucination: perception auditive, visuelle ou autre perception sensorielle sans objet. Délire: convictions fixes, fausses ou suspicions qui ne sont partagées par personne d’autre dans la culture du sujet et qui sont inébranlables malgré l’existence de preuves contraires. Comportement anormal : conduites irrationnelles, comme des déambulations sans but, des marmonnements ou des rires sans interlocuteurs, une apparence insolite, une négligence de soi, un aspect mal soigné. Désorganisation de la parole ; propos incohérents ou sans pertinence. Troubles des émotions : apathie marquée ou déconnexion entre les émotions indiquées et ce que l’on observe au niveau de l’expression faciale ou du langage corporel.
2022
false
true
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
information scientifique et technique
information patient et grand public
schizophrénie

---
N1-SUPERVISEE
Pian
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/yaws
Principaux faits Le pian est une maladie infectieuse de l’enfance chronique, défigurante et débilitante. Le pian affecte la peau, les os et les cartilages. Les êtres humains sont actuellement le seul réservoir de cette infection et la transmission se fait de personne à personne. Une dose unique par voie orale d’azithromycine, un antibiotique peu onéreux, permet de guérir le pian. Il s’agit de l’une des premières maladies que l'on a cherché à éradiquer dans les années 1950. L’OMS a renouvelé en 2012 les efforts mondiaux pour éradiquer le pian. La maladie est endémique actuellement dans 15 pays.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
pian
pian
pian
information scientifique et technique

---
N2-AUTOINDEXEE
Herpès (virus de l'herpès)
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs400/fr/
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/herpes-simplex-virus
Principaux faits Les virus de l’herpès se classent en deux catégories, le virus Herpes simplex de type 1 (HSV-1) et le virus Herpes simplex de type 2 (HSV-2). Le HSV-1 se transmet principalement par contact des muqueuses buccales et provoque l’herpès orofacial/labial (dont l’un des symptômes peut être le « bouton de fièvre »), mais aussi l’herpès génital. Le HSV-2, sexuellement transmissible, est à l’origine de l’herpès génital. On estime que, dans le monde, 3,7 milliards de personnes de moins de 50 ans (67 % de la population) sont infectées par le HSV-1. On estime que, dans le monde, 491 millions de personnes âgées de 15 ans à 49 ans (11 % de la population) sont infectées par le HSV-2. La plupart des infections orales et génitales par le virus de l’herpès sont asymptomatiques. L’infection par le HSV-2 augmente le risque de contracter ou de transmettre l’infection à VIH.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
France
français
information scientifique et technique
information patient et grand public
herpès
herpès
herpes

---
N2-AUTOINDEXEE
Santé bucco-dentaire
http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/oral-health
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/oral-health
Principaux faits Les maladies et affections bucco-dentaires, pourtant en grande partie évitables, sont à l’origine d’une importante charge de morbidité dans de nombreux pays et font ressentir leurs effets tout au long de la vie, en provoquant une gêne, des douleurs, des préjudices esthétiques, voire la mort. On estime que près de 3,5 milliards de personnes sont touchées par des affections bucco-dentaires. Les caries non traitées des dents définitives constituent l’affection la plus courante selon le rapport sur la charge mondiale de morbidité en 2019 (Global Burden of Disease 2019). Le traitement des affections bucco-dentaires est coûteux et ne fait habituellement pas partie de la couverture sanitaire universelle (CSU). La plupart des pays à revenu faible on intermédiaire ne sont pas en mesure d’offrir des services de prévention et de traitement des affections bucco-dentaires. Les affections bucco-dentaires sont causées par un ensemble de facteurs de risque modifiables, notamment la consommation de sucre, le tabagisme, la consommation d’alcool et les mauvaises pratiques d’hygiène, ainsi que par les déterminants sociaux et commerciaux qui les sous-tendent.
2022
false
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
Santé
dent, sai
santé buccodentaire
santé
caries dentaires
maladies parodontales
tumeurs de la bouche

---
N3-AUTOINDEXEE
Carte OMS d’endémicité de Taenia solium - Mise à jour 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/353612
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/353612/WER9717-169-172-eng-fre.pdf
Le taeniasis et la cysticercose, causés par le parasite Taenia solium, sont des zoonoses négligées. Alors que le taeniasis est généralement asymptomatique, la cysticercose, provoquée par les parasites présents au stade larvaire dans le système nerveux central (neurocysticercose) chez l’humain, peut être une maladie très grave et représente jusqu’à 70% des cas d’épilepsie dans les communautés touchées. Le porc est l’hôte intermédiaire du parasite et les principaux facteurs de risque d’apparition d’un cycle de transmission sont la présence de porcs en liberté et un assainissement déficient qui leur permet d’être en contact avec des excréments humains contaminés.
2022
false
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
taenia solium

---
N2-AUTOINDEXEE
Réunion du Comité consultatif sur la vaccination et la recherche sur la mise en œuvre des vaccins, mars 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/354022
Les recommandations de l’IVIR-AC présentées ici sont fondées sur les discussions qui ont eu lieu lors d’une réunion virtuelle de l’IVIR-AC qui s’est tenue du 7 au 11 mars 2022 et d’une session ad hoc sur la COVID-19 organisée le 1er avril 2022.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
article de périodique
vaccins
comités consultatifs
Vaccine
Recherches
processus de groupe
vaccination
mars
recherche
vaccination; médication préventive
vaccin contre la vaccine
vaccination
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Les vaccins anti-COVID-19 et la grossesse
Questions-réponses
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/353736/WHO-2019-nCoV-FAQ-Pregnancy-Vaccines-2022.1-fre.pdf
Les questions et réponses présentées ici se basent sur les recommandations provisoires les plus récentes du Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination (SAGE) de l’OMS relatives aux vaccins anti-COVID-19 approuvés par l'OMS au 15 février 2022 en vertu de son protocole d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUL)a : • Pfizer–BioNTech BNT162b2 • Moderna mRNA-1273 • AstraZeneca AZD1222 Vaxzevria , SII COVISHIELD ChAdOx1-S [recombinant] • Janssen Ad26.COV2.S • Sinopharm BIBP • Sinovac–CoronaVac • Bharat Biotech BBV152 COVAXIN • Novavax NVX-Co2373 Ces questions-réponses ont pour vocation d'apporter des réponses aux prestataires de soins et au public sur les vaccins contre la COVID-19 pendant la grossesse.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
grossesse
brochure pédagogique pour les patients
vaccination
grossesse
COVID-19
grossesse
Vaccine
Vaccins
question de grossesse
vaccin
vaccination
Vaccins
vaccination; médication préventive
vaccine
Question-réponse

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccins antigrippaux: note de synthèse de l’OMS - mai 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/354265
Conformément à son mandat, qui prévoit qu’elle conseille les États Membres en matière de politique sanitaire, l’OMS publie une série de notes de synthèse régulièrement mises à jour sur les vaccins et les associations vaccinales contre les maladies ayant une incidence sur la santé publique internationale. Ces notes, qui portent principalement sur l’utilisation des vaccins dans les programmes de vaccination à grande échelle, résument les informations essentielles sur les maladies et les vaccins correspondants et présentent en conclusion la position actuelle de l’OMS concernant l’utilisation de ces vaccins à l’échelle mondiale.
2022
false
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Organisation Mondiale de la Santé
vaccins synthétiques
vaccination
Vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Comprendre les facteurs comportementaux et sociaux de l’adoption des vaccins Note de synthèse de l’OMS
https://apps.who.int/iris/handle/10665/354460
Il s’agit ici de la première note de synthèse publiée par l’OMS sur les facteurs comportementaux et sociaux (BeSD) de l’adoption des vaccins. Elle résume le développement de nouveaux outils et indicateurs pour évaluer les BeSD de l’adoption des vaccins pédiatriques et des vaccins contre la COVID-19, afin de permettre aux décideurs en matière de politique vaccinale, aux administrateurs des programmes de vaccination et aux partenaires de remédier à la sous-vaccination grâce à une meilleure compréhension de ses causes sous-jacentes. Cette note présente également les principales conclusions d’une analyse exploratoire portant sur les revues systématiques et les métaanalyses existantes relatives aux interventions visant à améliorer l’adoption des vaccins – une première étape pour comprendre les interventions qui fonctionnent pour accroître l’adoption des vaccins, à qui elles s’adressent et dans quels contextes elles sont mises en oeuvre. Enfin, cet article contient des recommandations sur l’utilisation de nouveaux outils et des données qui en résultent afin d’établir les priorités en matière d’interventions locales, et des orientations pour les travaux de recherche futurs.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
article de périodique
vaccination
Organisation Mondiale de la Santé
adoption
Vaccins
comportement
adoption
vaccination
vaccins synthétiques
comportement social
vaccination; médication préventive
vaccin
Vaccins
vaccine
facteur social
facteurs sociaux
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Variole du singe (Orthopoxvirose simienne)
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/monkeypox
Principaux faits Il n’existe pas de traitement spécifique ni de vaccin même si la vaccination antivariolique s’est avérée très efficace pour prévenir également l’orthopoxvirose simienne. Le virus se transmet principalement à l’être humain à partir de divers animaux sauvages, rongeurs ou primates par exemple, mais la propagation secondaire par transmission interhumaine est limitée. L’orthopoxvirose simienne, ou variole du singe, est unezoonose virale rare que l’on observe principalement dans les zones isolées du centre et de l’ouest de l’Afrique, à proximité des forêts tropicales humides.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
orthopoxvirose simienne
information scientifique et technique
variole

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la COVID-19 dans la région africaine de l'OMS
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/354270/CV-20220513-fre.pdf?sequence=5&isAllowed=y
Ce Bulletin contient un article présentant les enseignements tirés de la mise en oeuvre d’une campagne de vaccination de masse réussie en Ouganda. Suite à la deuxième phase de la campagne accélérée de vaccination de masse lancée le 10 mars 2022 et toujours en cours, le pourcentage de la population ougandaise complètement vaccinée a quintuplé, passant de 4,4 % en fin janvier 2022 à 22,4 % en fin avril 2022. L’expérience de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en matière d’intégration des services de vaccination aux points d’entrée dans le Nord-Kivu en République démocratique du Congo a également été également partagée. Le déploiement de la vaccination contre la COVID-19 au cours des quatre premiers mois de 2022 a montré que la plupart des pays de la Région africaine ne pourront pas atteindre la cible de 70 % de la population vaccinée d’ici fin juin 2022, ce qui souligne la nécessité de se concentrer sur les cibles fixées pour les groupes hautement prioritaires dans tous les pays de la Région.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
COVID-19
Vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Éradication de la dracunculose: bilan de la surveillance mondiale, 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/354576
Conformément aux recommandations de la Commission internationale pour la certification de l’éradication de la dracunculose (CICED), l’OMS a certifié à ce jour 199 pays, territoires et zones (dont 187 États Membres de l’OMS) comme étant exempts de transmission de la dracunculose (maladie du ver de Guinée). Sept pays n’ont pas encore obtenu cette certification: l’Angola, l’Éthiopie, le Mali, la République démocratique du Congo (RDC), le Soudan, le Soudan du Sud et le Tchad. En 2021, 4 pays ont notifié au total 15 cas humains de dracunculose, répartis dans 14 villages: le l’Éthiopie (1 cas), le Mali (2 cas), le Soudan du Sud (4 cas) et le Tchad (1 cas). Le cas signalé par le Cameroun en 2020 a pour origine une transmission frontalière avec le Tchad (Figure 1, Tableau 1a, Tableau 1b, Tableau 2 et Carte 1).
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
organisation et administration
Bilan

---
N2-AUTOINDEXEE
Élimination de la trypanosomiase humaine africaine comme problème de santé publique
https://apps.who.int/iris/handle/10665/354577
Davantage de pays éliminent la trypanosomiase humaine africaine en tant que problème de santé publique: le Bénin et l’Ouganda (forme gambiense) et le Rwanda (forme rhodesiense). La trypanosomiase humaine africaine (THA), ou maladie du sommeil, transmise par les mouches tsé-tsé en Afrique subsaharienne, est une maladie potentiellement mortelle qui touche les populations rurales pauvres. Elle est causée par des parasites (trypanosomes) de 2 sous-espèces: Trypanosoma brucei gambiense en Afrique occidentale et centrale, et T. b. rhodesiense en Afrique orientale. La transmission de la THA peut être réduite et interrompue en déployant et en maintenant des capacités de dépistage des personnes à risque afin de détecter et de traiter les cas, et en contrôlant les populations de tsé-tsé qui sont en contact avec les humains.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Santé publique
trypanosomiase africaine
Trypanosomiase
homo sapiens
Trypanosomiase africaine
santé publique
maladie du sommeil
humains
problème

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitements contre la COVID-19
Orientations évolutives
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/355155/WHO-2019-nCoV-therapeutics-2022.2-fre.pdf
Question clinique : quel rôle les médicaments jouent-ils dans le traitement des patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ? Contexte : la base de données probantes sur les traitements contre la COVID-19 évolue et de nombreux essais contrôlés randomisés (ECR) se sont achevés récemment ; d’autres sont en cours. Cette mise à jour apporte une nouvelle recommandation concernant l’utilisation du molnupiravir chez les patients atteints d’une forme bénigne de la COVID-19, sur la base des données de six ECR menés auprès de 4796 patients. Nouvelles recommandations : le groupe d’élaboration des lignes directrices (GDG) propose d’administrer du molnupiravir aux patients présentant une forme bénigne de la maladie qui sont les plus à risque d’hospitalisation tout en mettant en oeuvre des stratégies d’atténuation des risques afin de réduire les effets néfastes potentiels. Aucune recommandation n’a été émise pour les patients atteints d’une forme grave ou critique de la maladie en raison de l’absence de données sur le molnupiravir dans cette population.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation pour la pratique clinique
COVID-19
orientation
orientation

---
N2-AUTOINDEXEE
Questions-réponses : les vaccins anti-COVID-19 et la grossesse
https://www.who.int/fr/publications/i/item/WHO-2019-nCoV-FAQ-Pregnancy-Vaccines-2022.1
Ces questions-réponses ont pour vocation d'apporter des réponses aux prestataires de soins et au public sur les vaccins contre la COVID-19 pendant la grossesse.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
brochure pédagogique pour les patients
grossesse
vaccination
vaccine
COVID-19
Vaccins
Vaccine
vaccin
grossesse
Vaccins
vaccination; médication préventive
Question-réponse
grossesse
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Progrès accomplis en vue de l’éradication de la poliomyélite à l’échelle mondiale, janvier 2020-avril 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/355758
En 1988, l’Assemblée mondiale de la Santé a lancé l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP). Depuis lors, le nombre de cas de poliomyélite imputables à des poliovirus sauvages (PVS) a chuté d’environ 99,99% et les PVS de types 2 et 3 ont été déclarés éradiqués. L’Afghanistan et le Pakistan sont aujourd’hui les seuls pays où la transmission du PVS de type 1 (PVS1) n’a pas été interrompue. Le présent rapport décrit les progrès accomplis vers l’éradication de la poliomyélite entre le 1er janvier 2020 et le 30 avril 2022 et met à jour les informations présentées dans les rapports précédents.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
poliomyélite
Vision
poids et mesures
échelle
poliomyélite
Échelles
Accomplissement

---
N2-AUTOINDEXEE
Notes du terrain: Vaccination initiale de riposte après la détection d’un cas de poliovirus sauvage de type 1 au Malawi, février 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/355759
Depuis le lancement de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) en 1988, le nombre de cas de poliomyélite dus aux poliovirus sauvages (PVS) a chuté de plus de 99,99%, et 5 des 6 Régions de l’OMS sont désormais certifiées exemptes de PVS. Les PVS de sérotypes 2 et 3 ont été déclarés éradiqués et le PVS de type 1 (PVS1) n’est actuellement endémique qu’au Pakistan et en Afghanistan, pays situés dans la Région OMS de la Méditerranée orientale.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Vaccine
vaccination
Vaccins
poliovirus
malawi
enquêteur
casse-croute
vaccination
vaccination; médication préventive
Chirurgie endoscopique par orifice naturel
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination, avril 2022 : conclusions et recommandations
COVID-19
https://apps.who.int/iris/handle/10665/356580
Ce rapport a fait le point sur la situation, les leçons tirées de la riposte vaccinale à la COVID-19 et les possibilités qui pourraient être exploitées pour renforcer les programmes de vaccination et les soins de santé primaires en général.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
article de périodique
vaccination; médication préventive
Groupes de discussion
Vaccination
vaccination
vaccination
directives de santé publique
Vaccins
consultants
processus de groupe
COVID-19
Vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Santé des réfugiés et des migrants
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/refugee-and-migrant-health
On compte plus d’un milliard de personnes en déplacement dans le monde, soit environ une personne sur sept. Sur ce total, 281 millions de personnes sont des migrants internationaux (1) et 84 millions sont en situation de déplacement forcé (48 millions sont des personnes déplacées dans leur propre pays, 26,6 millions sont des réfugiés et 4,4 millions sont des demandeurs d’asile). Parmi les déplacés par la force, 35 millions sont des enfants et un million n’ont connu que la vie de réfugiés depuis leur naissance (2). On s’attend à ce que le nombre de personnes en situation de déplacement augmente du fait de la pauvreté, du manque de sécurité, de l’accès insuffisant aux services essentiels, des conflits, de la dégradation de l’environnement et des catastrophes naturelles. La migration peut améliorer ou détériorer l’état de santé d’une personne. Les résultats en matière de santé des réfugiés et des migrants sont souvent moins bons dans les pays de transit et de destination en raison d’obstacles comme la langue et les différences culturelles, la discrimination institutionnelle et l’usage restreint des services de santé. L’exclusion sociale, politique et économique peut entraîner la pauvreté, l’absence de logement et l’exploitation, ce qui peut exposer davantage au risque de maladies non transmissibles. La pandémie de COVID-19 a exacerbé les inégalités existantes dans certaines populations, qui peuvent compter des réfugiés et des migrants, notamment chez les personnes en situation irrégulière.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
information patient et grand public
santé
réfugiés
Migrants
émigrants et immigrants
population de passage et migrants

---
N2-AUTOINDEXEE
Maintien des mesures de lutte anti-infectieuse contre la COVID-19 dans les établissements de santé
Note d’orientation
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/356849/WHO-2019-nCoV-Policy-brief-IPC-HCF-2022.1-fre.pdf
Entre fin mars et mai 2022, le nombre de cas de COVID-19 a régressé dans les pays du monde entier, à l’exception de la Région des Amériques et de la Région africaine de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (1). L’immunité croissante de la population, qu’elle résulte d’infections passées et/ou de la vaccination, s’est traduite par un déclin de la maladie et de son impact sur les systèmes de santé. De nombreux pays ont levé les mesures sociales et de santé publique et réfléchissent aux assouplissements qui pourraient être apportés aux mesures de lutte anti-infectieuse qui avaient été mises en oeuvre dans les établissements de santé dans le cadre de la pandémie de COVID-19 (2). Depuis janvier 2020 et tout au long de la pandémie, l’OMS a recommandé aux pays d’appliquer un ensemble complet de mesures adaptées aux contextes et aux scénarios épidémiologiques locaux pour prévenir la transmission de la COVID-19, y compris des mesures sociales et de santé publique et des mesures de lutte anti-infectieuse dans les établissements de santé. Ces mesures visent à limiter la transmission interhumaine du SARS-CoV-2 afin de protéger les individus et leur entourage contre l’infection.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
Mesures
Lutte
orientation
anti-infectieux
orientation
COVID-19
établissements de santé
poids et mesures
lutte

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie de Parkinson
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/parkinson-disease
La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative du cerveau associée à des symptômes moteurs (mouvements lents, tremblements, rigidité et déséquilibre) et à d’autres complications, notamment des troubles cognitifs, de la santé mentale, du sommeil ainsi que des douleurs et des troubles sensoriels. À l’échelle mondiale, le handicap et la mortalité imputables à la maladie de Parkinson augmentent plus rapidement que pour tout autre trouble neurologique. Le diagnostic clinique de la maladie de Parkinson par des personnels de santé non spécialisés ayant été formés ainsi les directives thérapeutiques simplifiées contribuent à une meilleure prise en charge dans les établissements de soins primaires. La lévodopa/carbidopa, le médicament le plus efficace pour diminuer les symptômes et améliorer le fonctionnement et la qualité de vie, n’est pas accessible, disponible ou abordable dans le monde entier, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. La réadaptation permet d’améliorer le fonctionnement et la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
information patient et grand public
maladie de parkinson
Maladies
maladie de Parkinson
Maladie de Parkinson

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccins antipoliomyélitiques: note de synthèse de l’OMS – juin 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/357168
Conformément à son mandat, qui prévoit qu’elle conseille les États Membres en matière de politique sanitaire, l’OMS publie une série de notes de synthèse régulièrement mises à jour sur les vaccins et les associations vaccinales contre les maladies ayant une incidence sur la santé publique internationale. Ces notes portent principalement sur l’utilisation des vaccins dans le cadre de programmes de vaccination à grande échelle. Elles résument les informations essentielles sur les maladies et les vaccins et présentent en conclusion la position actuelle de l’OMS sur l’utilisation des vaccins dans le monde.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
vaccination
Vaccins
vaccination
Organisation Mondiale de la Santé
Vaccine
vaccins synthétiques
vaccin
vaccine
vaccination; médication préventive
Vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Orthopoxvirose simienne
Cahier d'observation
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/357785/WHO-MPX-Clinical-CRF-2022.1-fre.pdf
Ce cahier d’observation est conçu pour recueillir des données issues de l’examen clinique, de l’entretien avec le patient et du dossier médical du patient à l’hôpital ou au centre de soins en cas d’infection suspectée, probable ou confirmée par le virus de l’orthopoxvirose simienne. Les données peuvent être collectées de manière prospective ou rétroactive. La période de recueil des données est définie comme la période allant de l’admission à l’hôpital ou de la première visite au centre de soins à la sortie de l’hôpital ou du centre de soins, au transfert, au décès ou à la poursuite de l’hospitalisation du patient sans possibilité de poursuivre le recueil des données.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
observation
orthopoxvirose simienne

---
N3-AUTOINDEXEE
Hépatite aiguë sévère d’étiologie inconnue chez l’enfant
Cahier d'observation
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/357786/WHO-UnkHep-Clinical-CRF-2022.1-fre.pdf
Plusieurs pays notifient des cas d’hépatite aiguë sévère d’étiologie inconnue chez l’enfant, dans plusieurs régions du monde. L’OMS a mis au point ce cahier d’observation clinique pour faciliter la communication de données anonymisées concernant les patients atteints d’hépatite aiguë d’étiologie inconnue. Ce cahier est destiné à faciliter la collecte de données normalisées en vue d’atteindre les objectifs suivants : • Comprendre les caractéristiques cliniques, l’histoire naturelle et la gravité de la maladie. • Comprendre les facteurs de risque de forme grave et savoir quels enfants peuvent être les plus susceptibles de contracter la maladie et d’être gravement atteints. • Faire des hypothèses sur l’étiologie de la maladie. • Mieux estimer l’ampleur de cette menace pour la santé publique afin d’orienter les mesures à prendre et l’élaboration d’orientations pour la prise en charge clinique, ainsi que de méthodes d’enquête et d’intervention en matière de lutte anti-infectieuse.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
Enfant
hepatite
sévère
Hépatite
hépatite aiguë
enfant
Enfant
observation
hépatite
enfant
Inconnu
Enfant
Enfant
Inconnu

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractérisation génétique des virus issus du nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 pendant la phase initiale d’utilisation d’urgence au titre du protocole EUL – dans le monde, mars-octobre 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/358420
L’émergence et la propagation internationale de poliovirus circulants dérivés d’une souche vaccinale (PVDVc) neurovirulents dans de nombreux pays d’Afrique et d’Asie au cours des dernières années constituent un défi majeur pour l’objectif d’éradication de toutes les formes de poliovirus. Environ 90% des épidémies de PVDVc sont causées par la souche de type 2 du vaccin Sabin, un vaccin vivant atténué oral; ces épidémies se produisent généralement dans des zones où la couverture vaccinale est constamment faible.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Vaccin antipoliomyélitique oral
mars
Virus
Génétique
Génétique
bouche, sai
Virus
vaccination; médication préventive
Génétique
génétique
virus de la vaccine
Vaccins
urgences
virus de la vaccine
vaccination
gène
Vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Rayonnement ultraviolet
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/ultraviolet-radiation
Les cancers de la peau sont principalement dus à l’exposition au rayonnement ultraviolet (UV), qui provient soit du soleil, soit de sources artificielles, telles que les lits de bronzage. En 2020, plus de 1,5 million de cas de cancers de la peau ont été diagnostiqués et plus de 120 000 décès associés ont été signalés dans le monde. On estime que 18 millions de personnes dans le monde sont atteintes de cécité à cause d’une cataracte ; environ 10 % de ces cas sont peut-être dus à l’exposition au rayonnement UV. Une exposition excessive au soleil chez les enfants et les adolescents contribue à la survenue d’un cancer de la peau à l’âge adulte. Un certain niveau d’exposition au rayonnement UV est bénéfique pour la santé, en particulier pour la synthèse de la vitamine D. Il existe des mesures de prévention simples et efficaces. Une protection solaire est recommandée lorsque l’indice ultraviolet est de 3 ou plus.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
rayons ultraviolets
rayonnement ultraviolet

---
N2-AUTOINDEXEE
Directive sur la levée de l'isolement des travailleurs de la santé et des services sociaux
Directive COVID-19 - 25 juillet 2022
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003446/
Directive concernant la levée de l’isolement des travailleurs de la santé en contexte de prestation de services compromise.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Canada
recommandation de santé publique
isolement social
Travailleurs sociaux
services sociaux et travail social (activité)
COVID-19
Directives
Services de santé
COVID-19
isolement social
Service social
leadership
personnel de santé
isolement social

---
N2-AUTOINDEXEE
Directive concernant la gestion des cas et des contacts dans les milieux de vie, réadaptation et d'hébergement.
Directive COVID-19 - 25 juillet 2022
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003445/
Les mesures à implanter concernent les milieux suivants : Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD); Ressources intermédiaires des programmes-services soutien à l'autonomie des personnes âgées (RI-SAPA); Unités qui s’apparentent à une unité de soins de longue durée en milieu de vie (RPA).
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Canada
recommandation de santé publique
vie
Réadaptation
COVID-19
Directives
logement
COVID-19
réadaptation fonctionnelle
leadership
prise en charge personnalisée du patient

---
N2-AUTOINDEXEE
Plan d'action 2020-2025 - Pour un accès équitable à des soins palliatifs et de fin de vie de qualité
https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-003444/
Le plan d’action 2020-2025 — Pour un accès équitable à des soins palliatifs et de fin de vie de qualité présente les actions concrètes à mettre en application afin d’améliorer l’accès aux soins palliatifs et de fin de vie (SPFV) des personnes en SPFV et de leurs personnes proches aidantes (PPA). Ce plan émane du Rapport Pour un accès équitable à des soins palliatifs et de fin de vie de qualité. Au total, 9 priorités y sont présentées et les 35 mesures stratégiques qui en découlent. Le déploiement des principaux travaux en SPFV sur 5 ans est également mis de l’avant.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Canada
rapport
soins palliatifs
accessibilité des services de santé
Accès aux soins
Soins palliatifs
soins palliatifs
qualité de vie
soins terminaux
qualité des soins de santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Rapport mondial sur la santé des réfugiés et des migrants : résumé
https://apps.who.int/iris/handle/10665/360464
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
rapport
résumé ou synthèse en français
attitude envers la santé
émigrants et immigrants
rapport albumine/globuline
population de passage et migrants
Migrants
réfugiés
santé mondiale

---
N2-AUTOINDEXEE
Définitions de cas de COVID-19 de l’OMS
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/361154/WHO-2019-nCoV-Surveillance-Case-Definition-2022.1-fre.pdf
Telles qu’actualisées dans le document Public health surveillance for COVID-19, publié en anglais le 22 juillet 2022
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
information scientifique et technique
COVID-19
Organisation Mondiale de la Santé
casse-croute

---
N3-AUTOINDEXEE
Progrès vers l’élimination de la transmission mère-enfant du virus de l’hépatite B dans le monde, 2016-2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/360982
La transmission mère-enfant (TME) du virus de l’hépatite B (VHB) est une cause majeure d’infection chronique à VHB, qui peut entraîner une cirrhose et un cancer du foie. À l’échelle mondiale, on estime que 6,4 millions (fourchette: 4,4 - 10,8) d’enfants âgés de 5 ans vivent avec une infection chronique à VHB. En 2016, l’Assemblée mondiale de la Santé a approuvé l’objectif d’éliminer l’hépatite virale en tant que menace pour la santé publique d’ici à 2030, y compris l’élimination de la TME du VHB.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Enfant
Enfant
Virus de l'hépatite B
virus de l'hépatite b
Enfant
enfant
Enfant
Enfant
mère
transmission verticale de maladie infectieuse
Virus de l'hépatite ni A ni B
Transmissions
Virus
hepatite
virus de l'hépatite B

---
N3-AUTOINDEXEE
Alliance de l’OMS pour l’élimination mondiale du trachome: rapport de situation sur l’élimination du trachome, 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/361291
Le trachome, une maladie due à des sérovars particuliers de la bactérie Chlamydia trachomatis, est la principale cause infectieuse de cécité. L’infection se transmet par contact direct avec les sécrétions oculaires ou nasales présentes sur les doigts d’une personne infectée, avec des objets contaminés (comme les vêtements) ou avec des mouches «ophtalmotropes» (en particulier Musca sorbens).
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Organisation Mondiale de la Santé
rapport albumine/globuline
rapport de recherche
trachome
Trachome
trachome
trachome

---
N3-AUTOINDEXEE
Mise à jour sur la fièvre jaune dans le monde, 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/361614
En 2021, des épidémies de fièvre jaune ont été observées dans une vaste zone géographique couvrant 11 pays d’Afrique,1 tandis que la circulation généralisée du virus, se transmettant occasionnellement à l’être humain, s’est poursuivie dans les Amériques (Cartes 1 à 3). Le nombre de pays ayant signalé des cas confirmés ou probables dans la Région africaine a atteint son niveau le plus élevé depuis plus de 20 ans et, le 30 novembre 2021,2 cette situation a été classée comme événement de niveau 2 dans le système interne de classement des urgences sanitaires de l’OMS. Dans les Amériques, des cas ont été confirmés entre juin 2021 et juin 2022 dans des populations faiblement immunisées en Bolivie (État plurinational de), au Brésil, en Guyane française, au Pérou et au Venezuela (République bolivarienne du).
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
fièvre
fièvre jaune
fièvre jaune
nanukayami
Fièvre jaune
Fièvre jaune

---
N3-AUTOINDEXEE
Progrès réalisés en vue d’éliminer la rougeole – Région de l’Asie du Sud-Est, 2003-2020
https://apps.who.int/iris/handle/10665/361745
En 2013, les États Membres de l’OMS dans la Région de l’Asie du Sud-Est1 ont adopté l’objectif d’éliminer la rougeole et de maîtriser la rubéole et le syndrome de rubéole congénitale à l’horizon 2020. En 2014, afin de donner une impulsion à la réalisation de cet objectif, le Directeur régional a déclaré que l’élimination de la rougeole et la maîtrise de la rubéole constituaient l’une des priorités phares de la Région. En 2019, les États Membres de la Région de l’Asie du Sud-Est ont annoncé un objectif révisé, consistant à éliminer à la fois la rougeole et la rubéole d’ici 2023.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
rougeole
accomplissement
rougeole
Vision
rougeole
maladies à prions
Rougeole

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport mondial annuel de veille en santé publique, 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/361747
L’une des missions fondamentales de l’OMS consiste à détecter et à combattre les menaces aiguës pesant sur la santé publique. À cet effet, l’OMS a institué une approche unique, applicable à l’échelle mondiale, pour la détection des menaces aiguës de santé publique, leur vérification et l’évaluation des risques associés: la veille en santé publique. Depuis que le Règlement sanitaire international (2005) (RSI) est entré en vigueur en 2007, l’Organisation a adopté une approche «tous risques» de la gestion des événements aigus de santé publique, qui ne se concentre plus uniquement sur les maladies infectieuses.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
santé mondiale
santé publique
Santé publique
Rapport annuel
rapport albumine/globuline
rapports annuels comme sujet
attitude envers la santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitements contre la maladie à virus Ebola
https://www.who.int/fr/publications-detail/9789240055742
Les orientations evolutives de l’OMS relatives aux traitements contre la maladie a virus Ebola (MVE) contiennent les recommandations les plus récentes de l’Organisation concernant la prise en charge clinique des personnes atteintes de MVE. Fournir des conseils concrets et efficaces pour assurer des soins optimaux aux patients atteints de MVE tout au long de leur maladie est essentiel. Les orientations evolutives sont disponibles à la fois en format pdf (via le bouton « Télécharger ») et via une plate-forme en ligne en français et en anglais, et sont mises à jour régulièrement à mesure que de nouvelles preuves apparaissent.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation pour la pratique clinique
Virus
maladie à virus ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
Maladie
Maladie
Virus
Virus
Maladies

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport de la première réunion conjointe ( virtuelle) du Comité consultatif mondial de l’OMS pour la sécurité des vaccins et du Comité consultatif de l’OMS pour la sécurité des produits médicaux, 14-16 juin 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/361983
En 2020, l’OMS a créé une équipe intégrée de pharmacovigilance, l’objectif étant de regrouper les activités relatives à la sécurité des médicaments et à la sécurité des vaccins au sein du Département Réglementation et préqualification (RPQ). À la suite de cette reconfiguration, la première réunion conjointe du Comité consultatif sur la sécurité des produit médicaux (ACSoMP) et du Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins (GACVS) s’est tenue du 14 au 16 juin 2022 sous l’égide de l’OMS. Le présent document résume les présentations et les recommandations issues des sessions portant spécifiquement sur les vaccins, ainsi que des sessions sur la pharmacovigilance présentant un intérêt à la fois pour les médicaments et les vaccins.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
conjoints
rapport albumine/globuline
comités consultatifs
Organisation Mondiale de la Santé
processus de groupe
rapport de recherche

---
N3-AUTOINDEXEE
Lutte contre la méningite épidémique dans les pays de la ceinture africaine de la méningite, 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/362153
La méningite bactérienne est une infection potentiellement grave des méninges, la fine paroi qui entoure le cerveau et la moelle épinière. Ses symptômes courants sont l’apparition soudaine de maux de tête, une forte fièvre, une raideur de la nuque et une sensibilité à la lumière. En 2021, l’OMS a lancé la «feuille de route mondiale pour vaincre la méningite à l’horizon 2030», qui avait été approuvée par la Soixante-Treizième Assemblée mondiale de la Santé en novembre 2020.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Méningite
lutte
meningite
méningite
Lutte
épidémies
méningite méningococcique
ceinture

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme OMS de gestion des urgences sanitaires: résumé mensuel des urgences aiguës – Juillet et août 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/362154
En juillet et en août 2022, 6 bulletins d’information sur les flambées épidémiques, couvrant 6 événements, ont été publiés. Un événement (hépatite aiguë sévère) concernait des flambées épidémiques survenues dans plusieurs pays, tandis que les autres provenaient de la Région OMS de l’Afrique (3 événements), de la Région OMS de la Méditerranée orientale (1 événement) et de la Région OMS de l’Asie du Sud-Est (1 événement). Il ne s’agit pas de rendre compte de tous les événements qui se produisent à l’échelle mondiale, mais des événements pour lesquels il a été jugé nécessaire de publier des informations épidémiologiques approfondies.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Organisation Mondiale de la Santé
Programmes
urgences

---
N3-AUTOINDEXEE
Situation de la lèpre ( maladie de Hansen) dans le monde, 2021: vers l’interruption de la transmission
https://apps.who.int/iris/handle/10665/362412
La lèpre est une maladie tropicale négligée (MTN) causée par Mycobacterium leprae. Depuis l’introduction de la polychimiothérapie (PCT), la prévalence enregistrée a considérablement baissé, passant de plus de 5 millions de cas dans les années 1980 à 133 802 cas en 2021. Toutefois, de nouveaux cas ont continué d’apparaître, indiquant une persistance de la transmission de l’infection. Le dépistage des contacts et l’administration d’une chimioprophylaxie avec une dose de rifampicine ont été recommandés en tant qu’étape cruciale pour rompre la chaîne de transmission.1 La Stratégie mondiale de lutte contre la lèpre 2021-20302 a été élaborée en tant que composante de la Feuille de route pour les maladies tropicales négligées 2021-20303 dans le but d’éliminer la lèpre (c.-à-d. de mettre fin à la transmission).
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Maladies
Lèpre
lèpre
Maladie
Transmissions
Lèpre
lèpre

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport mensuel des cas de dracunculose, janvier-juillet 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/362414
Afin de suivre les progrès réalisés vers l’éradication de la dracunculose, les programmes nationaux d’éradication de la dracunculose envoient à l’OMS des indicateurs de surveillance des districts sanitaires, une liste exhaustive des cas ainsi qu’une liste des villages ayant signalé des cas. Les renseignements ci-dessous sont résumés à partir de ces rapports.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
rapport de recherche
Dracunculose
casse-croute
rapport albumine/globuline
dracunculose
infection à dracunculus medinensis
Dracunculose

---
N2-AUTOINDEXEE
Surveillance de la santé publique dans le contexte de la COVID-19
Orientations provisoires
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362517/WHO-2019-nCoV-SurveillanceGuidance-2022.2-fre.pdf
La surveillance de la COVID-19 reste essentielle pour mettre fin à l’urgence de la COVID-19 dans le monde entier et élaborer les mesures de santé publique visant à limiter la propagation du SARS-CoV-2 et à réduire la morbidité, la mortalité et l’impact. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) continue de recommander le maintien et le renforcement de la surveillance afin d’atteindre les objectifs fondamentaux de surveillance de la COVID-19.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
surveillance de la santé publique
orientation
Santé publique
orientation
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Choléra, 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/362858
En 2021, la pandémie de choléra s’est poursuivie, parallèlement à la pandémie de COVID 19 et à d’autres maladies épidémiques. Le nombre de flambées épidémiques de choléra a fortement augmenté, l’Afrique de l’Ouest ayant été particulièrement touchée au cours du second semestre. Au début de 2021, les mesures préventives contre la COVID 19, telles que la promotion du lavage des mains et de l’hygiène, la distanciation physique et l’interdiction des grands rassemblements, ont probablement réduit la transmission du choléra. Toutefois, dans le même temps, la pandémie de COVID 19 et la réaffectation de ressources pour la combattre ont eu des répercussions sur l’accès aux soins de santé et les demandes de consultation, les capacités des laboratoires, les systèmes nationaux de notification des maladies et la disponibilité des ressources consacrées aux enquêtes sur les flambées de choléra et d’autres maladies. Ces effets ont été particulièrement préoccupants dans les zones touchées par des crises humanitaires ayant entraîné de vastes mouvements de population, ou par des épidémies d’autres maladies infectieuses de grande ampleur.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
choléra
choléra
Choléra
Choléra

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS : tests de diagnostic de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362945/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-Testing-2022.1-fre.pdf
Les programmes nationaux doivent absolument continuer à proposer des tests de diagnostic de la COVID-19 pour atteindre trois objectifs principaux : faire baisser la morbidité et la mortalité en permettant l’instauration rapide de soins et d’un traitement, réduire la transmission et suivre l’évolution de l’épidémie et du virus. La pratique de tests pour les cas suspects au début de l’évolution de la maladie – en particulier chez les personnes pour lesquelles le risque d’hospitalisation ou de forme grave de la COVID-19 est accru – permet l’accès à des soins de soutien et à des traitements contre la COVID-19.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
orientation
orientation
Diagnostic
aucun diagnostic
test COVID-19
COVID-19
Organisation Mondiale de la Santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS : gestion de l’infodémie liée à la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362946/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-Infodemic-2022.1-fre.pdf
Former les agents de santé, qui sont souvent la source d’information sanitaire la plus fiable, afin qu’ils puissent mieux identifier et combattre la désinformation dans le domaine de la santé. • Adapter les initiatives en matière de santé, d’information et de culture numérique à des populations spécifiques, et chercher à dissiper les informations fausses avant qu’elles ne soient largement diffusées par les médias numériques et d’autres canaux. • S’efforcer de produire des informations sur la santé de qualité et accessibles dans différents formats numériques conçus pour être réutilisés, remaniés et partagés, et pour une diffusion numérique rapide via les réseaux sociaux.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
COVID-19
Organisation Mondiale de la Santé
infodémique
orientation
orientation

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS : Prise en charge clinique de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362947/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-Clinical-2022.1-fre.pdf
Veiller à l’établissement et au maintien de parcours de soins cliniques clairs en tant qu’élément essentiel de la riposte à la COVID-19. • Intégrer les parcours de soins cliniques contre la COVID-19 aux systèmes de soins de santé primaires et veiller à ce que les personnes ayant subi un test positif de dépistage du SARS-Co-2 soient immédiatement liées à un tel parcours. • Adapter les parcours de soins cliniques à la femme enceinte ou allaitante et à l’enfant.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
recommandation de santé publique
hôpitaux privés à but lucratif
COVID-19
orientation
gestion des soins aux patients
orientation
Organisation Mondiale de la Santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS : atteindre les cibles en matière de vaccination contre la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362941/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-Vaccination-2022.1-fre.pdf
Dans sa version la plus récente, la Stratégie de l’Organisation mondiale de la Santé pour une vaccination mondiale contre la COVID-19 (1) définit les mesures essentielles que les États Membres devraient envisager de prendre pour atteindre les cibles en matière de vaccination contre la COVID-19. Les vaccins devraient être mis à disposition des groupes hautement prioritaires là où la couverture (y compris pour les doses de rappel) est incomplète.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation de santé publique
Vaccination
Organisation Mondiale de la Santé
Vaccine
vaccination; médication préventive
COVID-19
orientation
vaccins contre la COVID-19
orientation
Vaccins
COVID-19
vaccination
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation de l’OMS sur la COVID-19 : instaurer la confiance grâce à la communication sur les risques et à la participation communautaire
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362942/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-RCCE-2022.1-fre.pdf
Des informations sanitaires crédibles, fiables, pertinentes, opportunes, accessibles et exploitables sont cruciales pour l’acceptation et l’adoption d’interventions vitales. Les approches et les interventions en matière de communication sur les risques et de participation communautaire (CRPC) permettant de mobiliser efficacement les populations touchées se sont avérées cruciales dans le cadre de l’élaboration des plans de préparation et de riposte face à la situation d’urgence provoquée par la COVID-19.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation de santé publique
COVID-19
orientation
Communication
Organisation Mondiale de la Santé
communication
risque
Communication
COVID-19
Participation communautaire
orientation
confiance

---
N2-AUTOINDEXEE
Note d’orientation : maintien des mesures de lutte anti-infectieuse contre la COVID-19 dans les établissements de santé
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/362943/WHO-2019-nCoV-Policy-Brief-IPC-2022.1-fre.pdf
Les établissements de santé demeurent un milieu à haut risque de transmission du SARS-CoV-2, car des patients susceptibles de développer une forme grave de la COVID-19 y sont admis et soignés. Il reste fondamental de pérenniser et de renforcer des mesures de lutte anti-infectieuse pour les patients, le personnel et les visiteurs.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation de santé publique
poids et mesures
Mesures
orientation
Lutte
orientation
anti-infectieux
établissements de santé
COVID-19
COVID-19
lutte

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge clinique de la COVID-19
Orientations évolutives
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/363044/WHO-2019-nCoV-Clinical-2022.1-fre.pdf
Le Plan stratégique de préparation et de riposte décrit les objectifs stratégiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour mettre fin à la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) et fournit un appui aux partenaires nationaux pour élaborer une stratégie de riposte structurée. Les principaux objectifs de l’OMS concernant la COVID-19 consistent à : 1) mettre fin à la transmission ; 2) prodiguer des soins optimaux à tous les patients et sauver des vies ; 3) minimiser l’impact de l’épidémie sur les systèmes de santé, les services sociaux et l’activité économique.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
recommandation de santé publique
recommandation pour la pratique clinique
gestion des soins aux patients
orientation
COVID-19
hôpitaux privés à but lucratif
COVID-19
orientation

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladies tropicales négligées: progrès vers le relèvement après la COVID-19 – Mise à jour 2022
https://apps.who.int/iris/handle/10665/363121
Les maladies tropicales négligées (MTN) constituent un groupe diversifié d’affections d’origine bactérienne, virale, parasitaire, fongique et non transmissible. En dépit de leur diversité, les MTN partagent un contexte géographique et social commun: la charge de ces maladies pèse principalement sur les zones tropicales du globe et elles touchent surtout les communautés pauvres en ressources. Leur corrélation avec la pauvreté est si étroite qu’elles sont parfois qualifiées de maladies des populations négligées. L’épidémiologie des MTN est complexe et souvent liée aux conditions environnementales. Nombre d’entre elles sont transmises par des vecteurs, ont des réservoirs animaux et sont associées à des cycles biologiques complexes; tous ces facteurs rendent la lutte contre ces maladies difficile en termes de santé publique.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
maladie
Maladies
dû à
Maladie tropicale
COVID-19
COVID-19
Maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Nouvelles recommandations sur la composition des vaccins antigrippaux en 2023 pour l’hémisphère Sud
https://www.who.int/fr/news/item/23-09-2022-new-recommendations-for-the-composition-of-influenza-vaccines-in-2023-for-the-southern-hemisphere
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé la composition recommandée des vaccins antigrippaux pour la saison grippale 2023 dans l’hémisphère Sud. Les recommandations publiées aujourd’hui seront utilisées par les organismes nationaux de réglementation sur les vaccins et par les laboratoires pharmaceutiques pour mettre au point, produire et commercialiser les vaccins antigrippaux pour la saison grippale suivante. La mise à jour périodique des virus contenus dans les vaccins antigrippaux est nécessaire pour que les vaccins soient efficaces du fait de l’évolution constante des virus grippaux.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
information scientifique et technique
Vaccine
Vaccins
vaccins antigrippaux
vaccination
directives de santé publique
vaccination; médication préventive
vaccin contre le virus de l'influenza

---
N1-VALIDE
Mutilations sexuelles féminines
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/female-genital-mutilation
Les mutilations sexuelles féminines recouvrent toutes les interventions incluant l'ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou toute autre lésion des organes génitaux féminins qui sont pratiquées pour des raisons non médicales. Ces pratiques ne présentent aucun avantage pour la santé des jeunes filles et des femmes. Elles peuvent provoquer de graves hémorragies et des problèmes urinaires, et par la suite des kystes, des infections ainsi que des complications lors de l'accouchement, et accroître le risque de décès du nouveau-né.On estime que plus de 200 millions de jeunes filles et de femmes, toujours en vie, ont été victimes de mutilations sexuelles pratiquées dans 30 pays africains, du Moyen Orient et de l'Asie où ces pratiques sont concentrées.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
circoncision féminine
clitoris
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Lèpre
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/leprosy
Principaux faits La lèpre est une maladie chronique causée par le bacille Mycobacterium leprae. La maladie touche principalement la peau, les nerfs périphériques, la muqueuse des voies respiratoires supérieures ainsi que les yeux. Faute de traitement, la lèpre peut entraîner des lésions progressives et permanentes de la peau, des nerfs, des membres et des yeux. D’après les chiffres officiels de 145 pays des 6 Régions de l’OMS, 216 108 cas de lèpre ont été enregistrés à l’échelle mondiale.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
lèpre
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Anomalies congénitales
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/congenital-anomalies
Principaux faits : On estime que, chaque année, 303 000 nouveau-nés meurent avant l’âge de 28 jours à cause d’anomalies congénitales. Les anomalies congénitales peuvent être à l’origine d’incapacités à long terme ayant des répercussions importantes pour les sujets atteints, leur famille, les systèmes de soins et la société. Les troubles congénitaux graves les plus courants sont les malformations congénitales du cœur et du tube neural ainsi que le syndrome de Down. Bien que les anomalies congénitales puissent être d’origine génétique, infectieuse ou environnementale, il est le plus souvent difficile d’en déterminer la cause exacte. Certaines anomalies congénitales peuvent être prévenues. Par exemple, la vaccination, l’administration suffisante d’acide folique ou d’iode au moyen de l’enrichissement des aliments de base ou de la fourniture de compléments alimentaires et de soins prénatals adéquats sont les clés de la prévention.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
malformations
information scientifique et technique

---
N2-AUTOINDEXEE
Déclaration provisoire du Groupe consultatif technique de l’OMS sur la composition des vaccins contre la COVID-19 (TAG-CO-VAC) relative aux vaccins contre la COVID-19 dans le contexte de la circulation du variant Omicron du SARS-CoV-2
https://www.who.int/fr/news/item/11-01-2022-interim-statement-on-covid-19-vaccines-in-the-context-of-the-circulation-of-the-omicron-sars-cov-2-variant-from-the-who-technical-advisory-group-on-covid-19-vaccine-composition
L’OMS a créé le Groupe consultatif technique sur la composition des vaccins contre la COVID-19 (TAG-CO-VAC) aux fins d’examiner et d’évaluer les incidences en matière de santé publique que les nouveaux variants préoccupants du SARS-CoV-2 ont sur les performances des vaccins contre la COVID-19 et de formuler, le cas échéant, des recommandations à l’intention de l’OMS quant à la composition de ces vaccins. Dans le contexte de la circulation du variant préoccupant Omicron du SARS-CoV-2, le TAG-CO-VAC demande un accès plus large à l’échelle mondiale aux actuels vaccins contre la COVID-19, tant pour la primovaccination que pour les doses de rappel, dans l’espoir que cela atténue également l’apparition et l’impact de nouveaux variants préoccupants. Le TAG-CO-VAC examine les souches devant composer les vaccins contre la COVID-19 et encourage les fabricants de vaccins à recueillir des données à petite échelle sur l’ampleur et la puissance de la réponse immunitaire induite par des vaccins monovalents et multivalents contre les variants préoccupants. Le Groupe consultatif tiendrait ensuite compte de ces informations dans un cadre décisionnel plus large sur la composition des vaccins.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
variants SARS-CoV-2
Cicatrisation par la technique de pression négative
vaccination
Vaccins
Techniques
vaccination; médication préventive
Techniques
Vaccins
SARS-CoV-2
vaccin
vaccine
vaccination
Techniques
COVID-19
enregistrements
Techniques
Vaccine
variants SARS-CoV-2
Organisation Mondiale de la Santé
Groupes de discussion

---
N3-AUTOINDEXEE
Terminologie OMS du paludisme, mise à jour 2021
https://apps.who.int/iris/handle/10665/351089
Dans un premier temps, une recherche documentaire a été menée concernant les termes employés dans les programmes d’élimination et d’éradication du paludisme qui ont des définitions et des usages différents. Les glossaires et les listes de termes, ainsi que les définitions, qui ont été examinés provenaient des documents suivants : l’ensemble des publications de l’OMS relatives au paludisme depuis 1995, en plus de la Terminologie du paludisme et de l’éradication du paludisme (16 documents) (1) ; les publications des autres départements de l’OMS, telles que la « chimioprévention intégrée contre les maladies tropicales négligées » (16 documents) ; et les articles scientifiques comportant des définitions ou un glossaire ayant été publiés au cours des 10 dernières années, afin d’isoler les termes utilisés de manière récurrente qui sont identiques ou similaires, mais dont la signification est variable, et également les nouveaux termes ayant la même signification (15 publications).
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
terminologie
paludisme
paludisme
Terminologie
paludisme
terminologie comme sujet
Paludisme
Organisation Mondiale de la Santé
paludisme
Paludisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Plateforme clinique mondiale de l’OMS pour la COVID-19
cahier d’observation principal CRF
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/351113/WHO-2019-nCoV-Clinical-CRF-2021.1-fre.pdf
En réponse à la pandémie de COVID-19, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé une plateforme mondiale de données cliniques anonymisées relatives à la COVID-19 (la « Plateforme clinique COVID-19 ») pour permettre aux États Parties au Règlement sanitaire international (RSI) (2005) de partager avec l’OMS des données cliniques anonymisées sur les cas suspects ou confirmés d’infection par le SARS-CoV-2 (collectivement les « données COVID-19 anonymisées »). Les données COVID-19 anonymisées reçues par l’OMS resteront la propriété de l’entité qui les aura transmises et seront utilisées par l’OMS à des fins de vérification, d’évaluation et d’assistance conformément au RSI (2005), notamment pour éclairer la riposte de santé publique et les activités cliniques en rapport avec la flambée de COVID-19. Pour aider à atteindre ces objectifs, l’OMS a établi un groupe consultatif clinique indépendant chargé de conseiller l’Organisation sur la communication et l’analyse des données COVID-19 anonymisées au niveau mondial. Les États Parties et les autres entités sont invités à contacter l’OMS pour obtenir de plus amples informations sur la manière d’alimenter la plateforme clinique de l’OMS avec leurs données cliniques COVID-19 anonymisées. Afin de préserver la sécurité et la confidentialité des données COVID-19 anonymisées, les États Parties et les autres entités sont respectueusement priés de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les identifiants et mots de passe permettant d’accéder à la Plateforme clinique COVID-19.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
information scientifique et technique
centres de rééducation et de réadaptation
capacité résiduelle fonctionnelle
insuffisance rénale chronique
hôpitaux privés à but lucratif
observation
capacité résiduelle fonctionnelle
COVID-19
Organisation Mondiale de la Santé

---
N2-AUTOINDEXEE
Déclaration finale sur la dixième réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (2005) concernant la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
https://www.who.int/fr/news/item/19-01-2022-statement-on-the-tenth-meeting-of-the-international-health-regulations-(2005)-emergency-committee-regarding-the-coronavirus-disease-(covid-19)-pandemic
Le Secrétariat a fait le point sur la situation actuelle de la pandémie de COVID-19 et présenté sa vision sur la façon d’optimiser la riposte à la pandémie de COVID-19 en 2022. La présentation a été axée sur : le contexte épidémiologique mondial, notamment un aperçu du variant préoccupant Omicron ; les facteurs qui continuent de favoriser la transmission, les scénarios futurs potentiels qui pourraient impliquer des variants plus ou moins graves, et les défis posés par l’évolution continue du SARS-CoV-2 dans les réservoirs animaux et humains ; la situation concernant les vaccins contre la COVID-19 et les objectifs de vaccination pour 2022 ; et les informations actualisées sur le trafic international et les progrès réalisés par rapport aux recommandations temporaires publiées à la suite de la neuvième réunion du Comité d’urgence.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
information scientifique et technique
Règlement sanitaire international
coronavirus
pandémies
Maladie
maladie
Maladies
urgences
enregistrements
processus de groupe
COVID-19
Maladie
coronavirus

---
N3-AUTOINDEXEE
Progrès accomplis vers l’éradication de la poliomyélite – Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins, 17 septembre 2021
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 97( 04) : 17-24
https://apps.who.int/iris/handle/10665/351186
Le Comité consultatif mondial pour la sécurité des vaccins (GACVS), créé en 1999, a pour mandat de fournir à l’OMS des conseils scientifiques indépendants et fiables sur des questions de portée mondiale ou régionale relatives à la sécurité des vaccins. Le 17 septembre 2021, le GACVS a tenu une réunion plénière virtuelle afin d’examiner les données présentées au sous-comité du GACVS sur le nVPO2 concernant l’innocuité et la stabilité génétique du nouveau vaccin antipoliomyélitique oral monovalent de type 2 (nVPO2) qui a été déployé dans 4 pays dans le cadre du protocole OMS d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUL).
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
vaccin
Vaccine
Epidémiologie
Épidémiologistes
Epidémiologie
poliomyélite
Epidémiologie
poliomyélite
Accomplissement
vaccine
vaccins
comités consultatifs
vaccination; médication préventive
épidémiologie
Vaccins
Epidémiologie
vaccination
vaccination
Epidémiologie

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations provisoires pour l’utilisation du vaccin anti-COVID-19 Pfizer-BioNTech, BNT162b2, en vertu du protocole OMS d’autorisation d’utilisation d’urgence
Orientations provisoires - 21 janvier 2022
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/351395/WHO-2019-nCoV-vaccinesSAGE-recommendation-BNT162b2-2022.1-fre.pdf
Ces orientations provisoires ont été élaborées sur la base de l’avis émis par le Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination (SAGE) lors de sa réunion extraordinaire du 5 janvier 2021 (1), actualisées lors de sa réunion extraordinaire du 27 mai 2021 (2), puis de nouveau mises à jour le 19 novembre 2021 et le 19 janvier 2022 (3). Des déclarations d’intérêts ont été recueillies auprès de tous les contributeurs externes. Elles ont été évaluées pour vérifier l’absence de tout conflit d’intérêts. Les résumés des intérêts déclarés peuvent être consultés sur la page Web de la réunion du SAGE et sur le site Web du groupe de travail du SAGE.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
tozinaméran
vaccin BNT162
orientation
vaccin
vaccination
COVID-19
Vaccins
vaccins contre la COVID-19
Vaccination
vaccination; médication préventive
Organisation Mondiale de la Santé
COVID-19
urgences
Vaccins
Vaccine
orientation
Vaccine
utilisation hors indication

---
N2-AUTOINDEXEE
Développement de la plateforme de la Région de la Méditerranée orientale de l’OMS dédiée aux mesures relatives aux voyages pendant la pandémie de COVID-19: une approche et une interface régionales inédites pour la mise en oeuvre du Règlement sanitaire international (2005) et l’échange d’informations en temps réel
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 97 ( 05) : 25-28
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/351504/WER9705-eng-fre.pdf
https://apps.who.int/iris/handle/10665/351505
L’article 43 du Règlement sanitaire international (2005) (RSI) prévoit que les États Parties qui appliquent des mesures sanitaires entravant de manière importante le trafic international en informent l’OMS et lui fournissent les raisons qui les justifient dans les 48 heures suivant leur mise en oeuvre, à moins qu’elles ne fassent l’objet d’une recommandation temporaire ou permanente. Aux fins dudit article, «entrave importante» s’entend généralement du refus de laisser entrer ou partir les voyageurs internationaux, les bagages, les cargaisons, les conteneurs, les moyens de transport, les marchandises et objets assimilés, ou du report de plus de 24 heures de leur entrée ou de leur départ. Dès réception de ces informations, l’OMS les communique aux autres États Parties afin d’assurer une réponse coordonnée aux menaces sanitaires. En outre, cet article prévoit que les États Parties qui appliquent de telles mesures les réexaminent dans un délai de 3 mois suivant leur mise en place.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
voyage
Mesures
communication
Epidémiologie
Régions
Épidémiologistes
Epidémiologie
Epidémiologie
Epidémiologie
Règlement sanitaire international
pandémies
Organisation Mondiale de la Santé
épidémiologie
Epidémiologie
COVID-19
poids et mesures

---
N2-AUTOINDEXEE
Feuille de route du SAGE de l’OMS pour l’établissement des priorités concernant l’utilisation des vaccins anti-COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/351724/WHO-2019-nCoV-Vaccines-SAGE-Prioritization-2022.1-fre.pdf
Approche visant à optimiser l’impact mondial des vaccins anti-COVID-19, sur la base des objectifs de la santé publique, de l’équité au niveau mondial et national, ainsi que des scénarios d’accessibilité des vaccins et de couverture vaccinale
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
recommandation de santé publique
Toilettes
Vaccins
vaccination
Vaccins
vaccination
vaccine
COVID-19
feuilles
vaccination; médication préventive
vaccin
Vaccine
Organisation Mondiale de la Santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Progrès réalisés pour combattre et éliminer la rubéole et le syndrome de rubéole congénitale dans le monde, 2012-2020
https://apps.who.int/iris/handle/10665/351740
La rubéole est l’une des principales causes d’anomalies congénitales évitables par la vaccination et peut donner lieu à des épidémies. L’infection par le virus de la rubéole se manifeste généralement par une maladie éruptive fébrile bénigne chez l’enfant et l’adulte. Cependant, si elle survient durant la grossesse, en particulier au cours du premier trimestre, elle peut entraîner une fausse couche, la mort foetale, une mortinaissance ou un nourrisson né avec une constellation d’anomalies congénitales connue sous le nom de syndrome de rubéole congénitale (SRC). Une dose unique de vaccin à valence rubéole peut conférer une protection à vie contre cette maladie.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Rubéole
syndrome de rubéole congénitale
accomplissement
rubéole
rubéole de la femme enceinte

---
N3-AUTOINDEXEE
«L’hôpital de demain»: une méthode participative et holistique pour favoriser l’innovation dans les établissements de santé pendant la pandémie de COVID-19, 2020-2021
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 97 ( 07) : 41 - 47
https://apps.who.int/iris/handle/10665/352021
L’Italie a été l’un des premiers pays européens à notifi er des cas de COVID-19, à la fi n du mois de janvier 2020. À la mi-février, le pays signalait la présence d’une transmission communautaire, en particulier dans les régions septentrionales de la Lombardie, du Piémont et de l’Émilie-Romagne. La pandémie de COVID-19 a mis à rude épreuve les capacités structurelles des établissements de santé, et plusieurs hôpitaux d’Émilie-Romagne ont pris des mesures d’urgence pour rénover, agrandir et reconstruire leurs installations existantes. Le Ministère de la santé italien a exigé que les salles d’urgence soient réorganisées et restructurées afi n de créer des voies distinctes pour la circulation des personnes et d’établir des zones isolées permanentes réservées aux patients qui attendent de recevoir leurs résultats aux tests de dépistage de la COVID-19.
2022
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
article de périodique
Epidémiologie
épidémiologie
Méthodes
Epidémiologie
Épidémiologistes
Établissements de santé
protestantisme
COVID-19
Epidémiologie
hôpital
COVID-19
pandémies
hôpitaux
Epidémiologie
Epidémiologie

---