Libellé préféré : maladies cardiovasculaires;

Synonyme CISMeF : pathologie cardiovasculaire; MCV (Maladie CardioVasculaire); pathologies cardiovasculaires; affections cardiovasculaires; affections de l'appareil circulatoire; affections cardio-vasculaires; pathologies du coeur et des vaisseaux; pathologies de l'appareil circulatoire; pathologies cardio-vasculaires; affections du coeur et des vaisseaux; événements cardio-vasculaires; événements cardiovasculaires; MCV (Maladie CardioVasculaire); Maladies cardio-vasculaires; Maladies de l'appareil circulatoire; Maladies du coeur et des vaisseaux;

Acronyme CISMeF : MCV;

Traduction automatique Wikipédia : Maladie cardiovasculaire;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie cardiovasculaire;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs de Janus Kinase et le risque de manifestation cardiovasculaire grave, de thrombose (y compris des cas mortels) et de cancer
https://recalls-rappels.canada.ca/fr/avis-rappel/inhibiteurs-janus-kinase-et-risque-manifestation-cardiovasculaire-grave-thrombose-y
Les résultats finaux d’une étude clinique sur XELJANZ ont révélé que ce médicament est associé à un risque accru de manifestations CV graves, de thrombose, de cancer, d’infections graves et de manifestations mortelles chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, comparativement aux anti-TNF, un type de médicaments qui suppriment la réponse naturelle de l’organisme au facteur de nécrose tumorale (TNF, pour tumour necrosis factor). De plus, les résultats préliminaires d’une étude d’observation rétrospective semblent indiquer qu’OLUMIANT serait associé à un risque accru de manifestations CV graves et de thrombose chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, comparativement aux anti-TNF. Compte tenu de ces résultats relatifs à l’innocuité et de la similarité de leur mode d’action, Santé Canada ne peut écarter le risque que d’autres inhibiteurs de JAK, tels que CIBINQO, INREBIC, JAKAVI, OLUMIANT et RINVOQ, produisent des manifestations CV graves, des thromboses (y compris des cas mortels) et des cancers. Par mesure de précaution, Santé Canada travaille actuellement avec les fabricants des inhibiteurs de JAK pour mettre à jour et harmoniser l’information au sujet de ces risques dans leurs monographies canadiennes respectives...
2022
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
Inhibiteurs des Janus kinases
avis de pharmacovigilance
maladies cardiovasculaires
thrombose
tumeurs
abrocitinib
CIBINQO
INREBIC
fédratinib
ruxolitinib
JAKAVI
administration par voie orale
OLUMIANT
baricitinib
inhibiteur de JAK
RINVOQ
upadacitinib
XELJANZ
XELJANZ LP
tofacitinib
Canada

---
N2-AUTOINDEXEE
L'utilisation de substituts du sel à faible teneur en sodium au lieu du sel ordinaire réduit-elle la pression artérielle et le risque de maladie cardiovasculaire, et est-elle sûre ?
https://www.cochrane.org/fr/CD015207/PUBHLTH_lutilisation-de-substituts-du-sel-faible-teneur-en-sodium-au-lieu-du-sel-ordinaire-reduit-elle-la
Principaux messages • Chez les adultes, le fait d'utiliser des substituts à faible teneur en sodium à la place du sel ordinaire dans l’alimentation fait probablement baisser légèrement la tension artérielle. Les adultes qui consomment des substituts à faible teneur en sodium au lieu du sel ordinaire ont probablement un risque légèrement plus faible de souffrir de troubles cardiaques non mortels, tels qu'un accident vasculaire cérébral ou une réduction soudaine de la circulation sanguine vers le cœur, et de mourir d'une maladie cardiaque. • L'utilisation des substituts à faible teneur en sodium au lieu du sel ordinaire augmente probablement aussi légèrement le taux de potassium sanguin (un minéral qui permet au cœur de battre au bon rythme) chez les adultes. Cela peut être dangereux chez les personnes qui ne peuvent pas réguler efficacement le taux de potassium dans leur organisme. Les autres données probantes concernant la sécurité sont très limitées. • Nous ne sommes pas certains des effets de l'utilisation des substituts à faible teneur en sodium au lieu du sel ordinaire sur la pression artérielle des enfants, ni de la sécurité de l'utilisation des substituts à faible teneur en sodium chez les enfants. • Ces données probantes pourraient ne pas s'appliquer directement aux personnes connues pour leur risque d'hyperkaliémie (taux élevé de potassium), comme les personnes souffrant de problèmes rénaux ou prenant certains médicaments.
2022
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
pression artérielle
risque cardiovasculaire
sodium
maladie des artères
Maladie
chlorure de sodium
maladie de l'appareil circulatoire
dû à
tension artérielle
risque cardiovasculaire
asthénie
risque
Maladies
maladies cardiovasculaires
Artère
Maladies cardiovasculaires
sodium
sodium

---
N2-AUTOINDEXEE
Approche de la stratification du risque de maladies cardiovasculaires athéroscléreuses
https://www.cfp.ca/content/68/9/e256
Objectif Donner un aperçu des lignes directrices de la Société canadienne de cardiologie (SCC) de 2021 sur la dyslipidémie et présenter les approches actuelles relatives à la stratification du risque cardiovasculaire, y compris l’intégration de la mesure des biomarqueurs et de l’imagerie. Sources de l’information Les lignes directrices actuelles ont été passées en revue, et une recherche documentaire dans Ovid MEDLINE a été effectuée.
2022
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
article de périodique
Maladie
Maladies cardiovasculaires
Risque
risque cardiovasculaire
Appréciation des risques
maladies cardiovasculaires
Maladies
athérosclérose
maladie de l'appareil circulatoire

---
N2-AUTOINDEXEE
Panels des maladies cardiovasculaires héréditaires par séquençage de nouvelle génération - Rapport d’évaluation sur le rapatriement
https://www.inesss.qc.ca/publications/repertoire-des-publications/publication/panels-des-maladies-cardiovasculaires-hereditaires-par-sequencage-de-nouvelle-generation-rapport-devaluation-sur-le-rapatriement-danalyses-realisees-hors-quebec.html
Les demandes d’autorisation visant des services de biologie médicale non disponibles au Québec impliquent majoritairement le séquençage à haut débit de plusieurs gènes en simultané selon une approche dite de nouvelle génération (SNG). Dans l’optique de réaliser des économies d’échelle et de favoriser une utilisation plus judicieuse de cette technologie, le MSSS a entrepris, sous la gouvernance du Réseau québécois de diagnostic moléculaire (RQDM), de rapatrier rapidement plusieurs analyses effectuées par SNG. Le déploiement de ce vaste projet entraîne indubitablement des opportunités et des risques pour l’offre de services global et nécessite qu’une réflexion en ce sens soit réalisée.
2022
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
rapport
maladie de l'appareil circulatoire
Maladies
Rapport d'évaluation
maladies cardiovasculaires
maladie héréditaire
rapatriement
maladies génétiques congénitales
caractéristiques familiales
Séquençages
Maladies héréditaires
études d'évaluation comme sujet
analyse de séquence
Maladies cardiovasculaires
Maladie héréditaire
rapport albumine/globuline
Rapatriement
Générations

---
N2-AUTOINDEXEE
Covid-19 et maladies cardiovasculaires : des liaisons dangereuses
https://www.academie-medecine.fr/covid-19-et-maladies-cardiovasculaires-des-liaisons-dangereuses/
La prise en charge des maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde, a été retardée ou négligée pendant la pandémie de Covid-19. Pourtant, ces deux affections ont de multiples interactions qui font l’objet de nombreuses études. L’entrée du SARS-CoV2 dans la cellule utilise le récepteur membranaire ACE2 (enzyme de conversion de l’angiotensine 2). Ce récepteur, impliqué dans l’homéostasie cardiovasculaire, est ciblé par les médicaments qui bloquent le système rénine/angiotensine, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA-II ou sartans), très employés en cardiologie notamment pour traiter l’hypertension artérielle ou les suites d’infarctus du myocarde. Il est rapidement apparu que les patients souffrant de maladie cardiovasculaire, ainsi que les patients à haut risque cardiovasculaire, avaient un risque accru de développer une forme grave de Covid-19. Les complications survenant au cours de la phase immuno-inflammatoire de la Covid 19, dominées par les atteintes pulmonaires, touchent souvent le système cardiovasculaire sous la forme d’accidents thromboemboliques, mais aussi d’insuffisance cardiaque (liée à une myocardite ou d’autre cause), d’arythmies...
2022
Académie Nationale de Médecine
France
information scientifique et technique
COVID-19
COVID-19
maladies cardiovasculaires
Maladie
maladie de l'appareil circulatoire
Maladies
Maladies cardiovasculaires

---
N1-VALIDE
Un taux de sucre faible pour prévenir les maladies cardiovasculaires
https://www.cochrane.org/fr/CD013320/VASC_un-taux-de-sucre-faible-pour-prevenir-les-maladies-cardiovasculaires
Les maladies cardiovasculaires (MCV) sont un groupe de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins et constituent la première cause de décès dans le monde. Il est important de détecter les facteurs de risque modifiables et de trouver des stratégies pour prévenir les MCV. Il existe plusieurs facteurs de risque modifiables établis pour développer des MCV, l'un d'entre eux étant d’avoir une mauvaise hygiène alimentaire avec une alimentation riche en sucre. Le sucre peut être divisé en deux catégories : les sucres naturellement présents dans les aliments et les sucres ajoutés aux aliments. Il est suggéré qu'une consommation élevée de sucres ajoutés entraîne une prise de poids et affecte les lipides sanguins, augmentant ainsi le risque de MCV. Cette revue a évalué différents niveaux de sucres ajoutés dans l'alimentation et l'effet sur les événements cardiovasculaires (par exemple, crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral), l’effet sur la mortalité et sur les facteurs de risque de MCV chez les adultes en bonne santé.
2022
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
facteurs de risque de maladie cardiaque
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Sucres
maladies cardiovasculaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Tabac et maladies cardiovasculaires : le point sur la connaissance des Français, Baromètre de Santé publique France 2019
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2021/1/2021_1_2.html
Contexte – Le tabagisme constitue l’un des principaux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires avec des effets pouvant être précoces et pour une très faible consommation de tabac. L’objectif de notre étude était de fournir un état des lieux de la connaissance, par la population, du tabac comme facteur de risque de maladies cardiovasculaires en 2019. Méthode – Notre étude a été réalisée à partir des données du Baromètre de Santé publique France 2019, enquête téléphonique réalisée auprès d’adultes âgés de 18 à 85 ans résidant en France métropolitaine. La connaissance de la population a été évaluée à partir de trois questions portant sur le tabac comme facteur de risque de maladies cardiovasculaires et les seuils de quantité de tabac et de durée de tabagisme à atteindre pour être à risque pour ces pathologies. Ces questions ont été posées à un sous-échantillon aléatoire de 5 074 personnes. Pour tenir compte du mode de recrutement des participants et que les données soient représentatives de la population de France métropolitaine, celles-ci ont été pondérées puis redressées sur la structure de la population (sexe, âge, niveau de diplôme, région, niveau d’urbanisation, taille du foyer).
2021
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
maladies cardiovasculaires
Savoir
France
tabac
santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
Les effets des inhibiteurs de la DPP-4, des agonistes des récepteurs du GLP-1 et des inhibiteurs du SGLT-2 chez les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires
https://www.cochrane.org/fr/CD013650/VASC_les-effets-des-inhibiteurs-de-la-dpp-4-des-agonistes-des-recepteurs-du-glp-1-et-des-inhibiteurs-du
Principaux messages - Les aGLP-1 et les iSGLT2 (deux nouveaux médicaments contre le diabète) sont susceptibles de réduire le risque de décès par maladie cardiovasculaire et de décès toutes causes confondues chez les personnes atteintes à la fois de diabète et de maladies cardiovasculaires établies (maladies du cœur et des vaisseaux sanguins). - Les médicaments iSGLT2 sont susceptibles de réduire le risque d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque et les médicaments aGLP-1 pourraient réduire les accidents vasculaires cérébraux mortels et non mortels. - D'autres études sont nécessaires pour déterminer si ces médicaments ont également un effet positif sur la santé cardiovasculaire des personnes non diabétiques ou si les effets observés chez les personnes diabétiques sont uniquement dus à la capacité de ces médicaments à contrôler la glycémie.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
glp-1
Récepteur du peptide-1 similaire au glucagon
maladies cardiovasculaires
maladie
Récepteur du peptide-2 similaire au glucagon
personnes
glp-2
Maladies cardiovasculaires
inhibiteurs de la dipeptidyl-peptidase IV
Inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2
Maladies
Maladie
décollement prématuré du placenta
maladie de l'appareil circulatoire
Personna +

---
N3-AUTOINDEXEE
Risque cardiovasculaire et maladies inflammatoires chroniques
https://www.sfcardio.fr/publication/risque-cardiovasculaire-et-maladies-inflammatoires-chroniques
Les maladies systémiques médiées par le système immunitaire regroupent les pathologies dans lesquelles se développent de l'auto-immunité et de l'auto-inflammation, avec un continuum entre celles où domine l'auto-inflammation (par exemple les maladies inflammatoires chroniques intestinales, la maladie de Horton) ou l'auto-immunité (comme la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus érythémateux systémique).
2021
SFC - Société Française de Cardiologie
France
article de périodique
Maladie chronique
maladie chronique
maladies inflammatoires
risque
Maladies cardiovasculaires
maladie chronique
risque cardiovasculaire
Maladies
Malade chronique
risque cardiovasculaire
maladie de l'appareil circulatoire
Maladie inflammatoire
maladies cardiovasculaires

---
N1-VALIDE
Cardiologie - Facteurs de risque cardiovasculaire et prévention
UE 08 - Item 219
https://sides.uness.fr/corpus/Cardiologie:Facteurs_de_risque_cardiovasculaire_et_pr%C3%A9vention
Objectif(s) Nationaux Expliquer les facteurs de risque cardiovasculaire, leur impact pathologique et la notion de stratification du risque (coronarien par exemple). Expliquer les modalités de la prévention primaire et secondaire des facteurs de risque cardiovasculaire et les stratégies individuelles et collectives.
2021
true
false
false
true
2eme cycle / master
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
219. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention
222. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention
français
cours
cardiologie
facteurs de risque de maladie cardiaque
risque cardiovasculaire
maladies cardiovasculaires
risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation de l'impact du second confinement lié à la pandémie de COVID-19 sur l'activité physique et l'état anxio-dépressif au sein d'une population de patients porteurs d'une pathologie cardiovasculaire et/ou métabolique chronique: patients inclus dans l'étude PhysiCOVID 2
https://publication-theses.unistra.fr/public/theses_exercice/MED/2021/2021_MIDOUX_Stessy.pdf
Introduction : L’étude PhysiCOVID, lors du 1er confinement dû au COVID-19 en France, retrouvait une augmentation des activités physiques et sportives (APS). Une évaluation lors du 2nd confinement s’est avérée nécessaire. Matériel et Méthode : L’étude PhysiCOVID2, soutenue par le CNOSF et la SFMES est non interventionnelle, multicentrique et concerne des sujets sains et des patients porteurs de pathologies chroniques. L’objectif principal est d’évaluer l’évolution du niveau d’APS hebdomadaire. Les objectifs secondaires sont d’évaluer le niveau et la variation d’anxiété et de dépression, et de comparer l’APS entre les deux confinements. Notre travail porte sur les patients cardio-vasculaires et métaboliques (CMVV). Résultats : Au total 397 sujets ont été inclus. 212 strasbourgeois avec 106 patients dont 49 CMVV. Le nombre de séances d’APS des CMVV est de 3,8 avant le 2nd confinement et 3,4 pendant. Pour les sujets sains, il est de 3,3 avant et 2,8 pendant. Entre avant le 1er et pendant le 2nd confinement, autant de CMVV ont arrêté qu’instauré une APS. Pendant le 2nd confinement 20% des CMVV ont présenté des signes d’anxiété et 10% de dépression. Discussion-Conclusion : Peu de patients ont instauré une APS pendant le 2nd confinement enrayant l’instauration observée lors du 1er confinement. La symptomatologie anxio-dépressive reste stable faisant suspecter une pérennisation des troubles
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
patients
Pathologie
Pathologie
fonction métabolique générale
Pathologie
Pathologie du sein
Etat dépressif
Pathologie
exercice physique
Physique
dépression
Physique
Métabolisme
pandémies
PATHOLOGIE
COVID-19
dépression
collecte de données
Métabolisme
COVID-19
confinement de risques biologiques
incluant
Etat dépressif
maladies métaboliques
études d'évaluation comme sujet
maladies du sein
Pathologie
depression
Pathologie
maladies cardiovasculaires
Etat dépressif
dépression
Pathologie
population
a comme patient
Pathologie
physique
métabolisme
pneumopathie virale
infections à coronavirus

---
N1-VALIDE
Le vaccin Comirnaty (Pfizer-BioNTech) n’augmente pas le risque d’événements cardiovasculaires graves chez les personnes âgées de 75 ans et plus en France
https://ansm.sante.fr/actualites/le-vaccin-comirnaty-pfizer-biontech-naugmente-pas-le-risque-devenements-cardiovasculaires-graves-chez-les-personnes-agees-de-75-ans-et-plus-en-france
Dans le cadre du dispositif renforcé de surveillance des vaccins contre la Covid-19, EPI-PHARE (Groupement d’Intérêt Scientifique ANSM-Cnam) a conduit une large étude de pharmaco-épidémiologie afin d’évaluer le risque d’évènements cardiovasculaires graves chez les personnes âgées de 75 ans et plus vaccinées par rapport aux personnes âgées non-vaccinées. Les résultats de cette étude montrent qu’il n’y a pas de sur-risque d’événements cardiovasculaires graves (infarctus du myocarde, AVC ischémique, AVC hémorragique et embolie pulmonaire) à la suite d’une vaccination avec le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech chez les personnes âgées de 75 ans et plus. La vaccination contre la Covid-19 a débuté en France le 27 décembre 2020, d’abord chez les résidents d’établissements accueillant des personnes âgées, puis chez les personnes âgées de 75 ans et plus et celles souffrant de pathologies à haut risque, quel que soit leur âge. Les vaccins initialement recommandés pour ces populations étaient les vaccins à ARN messager. Le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech a été le premier et le plus majoritairement utilisé dans cette population. Une étude d’Epi-Phare a déjà montré une efficacité de plus de 87% dans la réduction des formes graves de Covid-19 dans cette même population en France...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
vaccins contre la COVID-19
vaccination
COVID-19
France
maladies cardiovasculaires
risque
Appréciation des risques
évaluation médicament
COMIRNATY
COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19
vaccins de la COVID-19
vaccins à ARNm

---
N1-VALIDE
Xeljanz (tofacitinib) : Augmentation du risque d'évènements cardiovasculaires indésirables majeurs et de tumeurs malignes avec l'utilisation de Tofacitinib en comparaison aux antiTNF-alpha
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/xeljanz-tofacitinib-augmentation-du-risque-devenements-cardiovasculaires-indesirables-majeurs-et-de-tumeurs-malignes-avec-lutilisation-de-tofacitinib-en-comparaison-aux-antitnf-alpha
Dans l’essai clinique terminé (A3921133) chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) âgés de 50 ans ou plus et présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire supplémentaire, une augmentation de l’incidence des infarctus du myocarde a été observée en comparaison aux anti-TNF-alpha. L’essai a également montré une augmentation de l’incidence des tumeurs malignes, à l’exclusion du cancer cutané non-mélanome (CCNM), en particulier le cancer du poumon et le lymphome avec le tofacitinib en comparaison aux anti-TNF-alpha. Chez les patients âgés de plus de 65 ans, les patients fumeurs ou anciens fumeurs, les patients présentant d’autres facteurs de risque cardiovasculaire et les patients présentant d’autres facteurs de risque de cancer, le tofacitinib ne doit être utilisé, que si aucune autre alternative thérapeutique appropriée n’est disponible. Les prescripteurs doivent discuter avec leurs patients des risques associés à l’utilisation de XELJANZ, notamment l’infarctus du myocarde, le cancer du poumon et le lymphome...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
tofacitinib
maladies cardiovasculaires
risque
tumeurs
XELJANZ
XELJANZ LP
XELJANZ 5 mg, comprimé pelliculé
XELJANZ 10 mg, comprimé pelliculé
XELJANZ 11 mg, comprimé à libération prolongée
tofacitinib
tofacitinib
polyarthrite rhumatoïde
pyrimidines
pyrroles
pipéridines
pyrimidines
pyrroles
pipéridines

---
N3-AUTOINDEXEE
De la nécessité des essais de confirmation dans l'élaboration des recommandations, illustration par l'aspirine en prévention primaire des maladies cardiovasculaires
https://n2t.net/ark:/47881/m67d2trk
L'efficacité de l'aspirine en prévention secondaire est depuis longtemps prouvée. En prévention primaire des maladies cardiovasculaires, son statut est toujours débattu. En 2018, sont parus trois grands ECR évaluant l'aspirine dans la population diabétique (ASCEND), chez les personnes âgées (ASPREE) et chez les personnes à risque cardiovasculaire intermédiaire (ARRIVE). Les résultats de ces études ne montraient pas de bénéfice net de l'aspirine. Une étude de Raber et al. soulignait que les résultats des critères de jugements principaux des ECR concernant l'aspirine en prévention primaire ne sont pas significatifs. Objectif : Dans ce contexte, que préconisent les recommandations concernant l'aspirine dans cette situation clinique ? Quelles preuves permettent ces recommandations ? Méthode : Nous avons sélectionné à partir de plusieurs bases de données les recommandations entre 2010 et 2018 concernant l'aspirine en prévention primaire des maladies cardiovasculaires dans la population générale, diabétique et artériopathe asymptomatique. Nous les avons comparées selon leur préconisation, leur niveau de preuve et leur force de recommandation. Dans un second temps, nous avons analysé les sources bibliographiques des recommandations et détaillé les ECR pour appréhender les preuves utilisées. Résultats : 52 recommandations ont été incluses, 62% d'entre elles préconisent la prescription d'aspirine. 52% des recommandations ont une force de recommandation faible ou non évaluée, 56% ont un niveau de preuve faible ou non évalué. 81 sources bibliographiques ont été identifiées. La majorité des justifications est issue de 12 ECR et d'une méta-analyse sur données individuelles. Les ECR cités permettent à la fois la justification de la recommandation de prescription comme celle de ne pas prescrire dans cette situation l'aspirine. Aucune de ces sources ne présente de résultats significatifs sur les critères de jugements principaux. Conclusion : Les recommandations sont divergentes et fondées sur les mêmes sources bibliographiques pour préconiser ou ne pas préconiser, révélant une interprétation selon les auteurs. Cette variabilité est permise par l'absence de «faits probants» ou d'«essais de confirmation». Les essais de qualité insuffisante ont permis l'interprétation de leurs conclusions et ont ouvert la voie à l'extrapolation des données de prévention secondaire
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Maladie
prévention cardiovasculaire
ASPIRINE
acide acétylsalicylique
principal
directives de santé publique
acide acétylsalicylique
Essais
prévention primaire
Ouvrage d'illustrations
maladies cardiovasculaires
maladie de l'appareil circulatoire
Maladies
Maladies cardiovasculaires
essais
Ouvrage d'illustrations

---
N1-VALIDE
Vivre avec ma maladie cardiovasculaire
https://www.vivre-avec-ma-maladie-cardiovasculaire.fr/
comprendre, apprendre, se soigner, en parler, vivre au quotidien
2021
false
false
false
France
français
maladies cardiovasculaires
organisme
patient
maladie chronique
guide ressources

---
N1-SUPERVISEE
Xeljanz (tofacitinib) : les résultats préliminaires d’un essai clinique indiquent une augmentation du risque d’évènements cardiovasculaires et de tumeurs malignes en comparaison aux anti-TNF alpha
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/xeljanz-tofacitinib-les-resultats-preliminaires-dun-essai-clinique-indiquent-une-augmentation-du-risque-devenements-cardiovasculaires-et-de-tumeurs-malignes-en-comparaison-aux-anti-tnf-alpha
Xeljanz (tofacitinib) est indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, du rhumatisme psoriasique et de la rectocolite hémorragique. Les données préliminaires d’un essai clinique chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (A3921133) suggèrent un risque plus élevé des événements cardiovasculaires et de tumeurs malignes (à l'exclusion du cancer cutané non mélanome) chez les patients traités par tofacitinib en comparaison aux patients traités avec un anti-TNF-alpha Le risque de tumeurs malignes a déjà été observé avec Xeljanz et figure dans les documents d’information du produit. L’EMA évalue actuellement ces nouvelles données ainsi que leur impact potentiel sur l’information à destination des professionnels de santé et des patients...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
essais cliniques comme sujet
XELJANZ
XELJANZ LP
XELJANZ 5 mg, comprimé pelliculé
XELJANZ 10 mg, comprimé pelliculé
XELJANZ 11 mg, comprimé à libération prolongée
tofacitinib
tumeurs
maladies cardiovasculaires
risque
Inhibiteurs des Janus kinases
polyarthrite rhumatoïde
tofacitinib
avis de pharmacovigilance
pyrimidines
pyrroles
pipéridines

---
N3-AUTOINDEXEE
Surmortalité en lien avec les maladies cardiovasculaires chez les patients souffrant de schizophrénie
http://www.sudoc.fr/253633346
La schizophrénie est associée à une espérance de vie plus faible que celle de la population générale et à une mortalité plus importante, dont celle liée aux pathologies somatiques. Parmi ces pathologies, les maladies cardiovasculaires représentent une co-occurrence somatique fréquente chez les patients souffrant de schizophrénie. Cette association péjorative semble liée d’une part à une augmentation du risque cardiovasculaire causée par des prédispositions physiopathologiques et un mode de vie délétère, et d’autre part à un dysfonctionnement biologique associé à la maladie elle-même, sans oublier une iatrogénie potentielle à considérer. Cette mortalité suscite également une réflexion sur la prise en charge des pathologies cardiovasculaires chez ces patients. Nous pouvons en effet observer une inégalité de prise en charge des patients présentant une schizophrénie par rapport à la population générale. Ainsi, dans ce travail, nous objectiverons dans une premier temps la mortalité accrue ainsi que le risque cardiovasculaire liés à la schizophrénie. Nous développerons dans une seconde partie les différentes hypothèses étiologiques de cette comorbidité délétère. Enfin nous aborderons en troisième partie les inégalités de prise en charge et leur influence sur la mortalité, ainsi que les éléments de prise en charge mis en œuvre et les propositions d’amélioration envisagées.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Maladies cardiovasculaires
schizophrenie
schizophrénie
Surmortalité
maladies cardiovasculaires
patients
Schizophrénie
a comme patient
Schizophrénie
maladie de l'appareil circulatoire
mortalité
schizophrénie
Maladies
schizophrénie
Schizophrénie

---
N1-SUPERVISEE
L'apport en oméga-3 pour les maladies cardiovasculaires
https://www.cochrane.org/fr/CD003177/VASC_lapport-en-omega-3-pour-les-maladies-cardiovasculaires
Problématique de la revue Nous avons examiné des essais randomisés (où les participants ont une chance égale d'être affectés à l'un ou l'autre des traitements) étudiant les effets d’une augmentation des graisses oméga-3 extraites du poisson et des plantes sur les maladies cardiaques et circulatoires (appelées maladies cardiovasculaires, qui comprennent les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux), et sur l’accumulation de graisse et sur les taux de graisses dans le sang (les lipides, dont le cholestérol, les triglycérides, les lipoprotéines de haute densité [HDL - bon cholestérol] et les lipoprotéines de basse densité [LDL - mauvais cholestérol]).
2020
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
hypercholestérolémie
méta-analyse
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
résultat thérapeutique
acides gras omega-3
compléments alimentaires
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Préconisations ESC pour le diagnostic et la prise en charge des maladies cardio vasculaires pendant la pandémie COVID 19
https://sfcardio.fr/publication/preconisations-esc-pour-le-diagnostic-et-la-prise-en-charge-des-maladies-cardio
Le syndrome de détresse respiratoire aigüe à coronavirus 2 (SARS-CoV-2) responsable de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) a atteint le niveau de pandémie ; Les patients présentant des facteurs de risque cardio-vasculaires (FRCV) ou une maladie cardio-vasculaire pré-existante (MCV) représentent une population vulnérable face au COVID-19; Les patients présentant une souffrance myocardique dans le contexte du COVID-19 ont un risque accru de morbidité et de mortalité...
2020
false
false
false
SFC - Société Française de Cardiologie
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
facteurs de risque
comorbidité
signes ou symptômes cardiovasculaires
transmission de maladie infectieuse du patient au professionnel de santé
dispositifs de protection
transmission de maladie infectieuse du professionnel de santé au patient
traitement d'urgence
diagnostic différentiel
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
procédures de chirurgie cardiaque
Maladie aigüe
maladie chronique
électrophysiologie cardiaque
information scientifique et technique
prise en charge de la maladie
maladies cardiovasculaires
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Vécu et ressenti de patients inclus dans le protocole Asalée « diabète de type 2 » et « pathologies cardiovasculaires » en région parisienne
https://www.sudoc.fr/250818299
Introduction : la collaboration interprofessionnelle s’impose aujourd’hui pour répondre aux nouveaux besoins de santé de la population. C’est dans ce contexte qu’est né, en 2004, dans les Deux-Sèvres, le protocole Asalée de coopération entre médecins généralistes et infirmières. Les premiers sites de la région parisienne ont rejoint Asalée en 2012. L’objectif de notre étude était d’évaluer le vécu et le ressenti de patients, en région parisienne, inclus dans le protocole Asalée « diabète de type 2 » et « pathologies cardiovasculaires », ainsi que l’impact de ce dispositif sur la relation médecin-patient. Matériel et méthode : Etude qualitative avec analyse thématique, à partir de vingt-et-un entretiens individuels semi-dirigés, réalisés entre le 18/04/2019 et le 18/07/2019, auprès de patients suivis par Asalée dans neuf cabinets médicaux en région parisienne. Résultats : les participants avaient globalement un vécu positif du suivi. Ils soulignaient les compétences de l’infirmière, notamment ses qualités relationnelles. Le suivi par Asalée semblait également avoir eu un impact positif sur la relation médecin-patient. Certains patients ont néanmoins exprimé quelques difficultés dans leur prise en charge : mise en application difficile des conseils au quotidien, des difficultés aux changements ou à un suivi régulier. Conclusion : cette étude a permis de mettre en évidence les bénéfices, pour les patients, de ce dispositif et les difficultés rencontrées. Il en ressort plusieurs pistes d’amélioration suggérées par les patients : la création d’une plateforme internet, l’enrichissement du dispositif par d’autres professionnels de santé et la mise en place d’ateliers collectifs thématiques.
2020
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
incluant
diabète de type 2
Pathologie
Régions
Diabète de type 2
diabète non insulino-dépendant
Pathologie
a comme patient
Pathologie
patients
Pathologie
Pathologie
maladies cardiovasculaires
Pathologie
Pathologie
PATHOLOGIE
Pathologie

---
N1-SUPERVISEE
Nouvelles lignes directrices ESC/EAS sur les dyslipidémies
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2020.08464
En Suisse, les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de mortalité après les cancers [1]. L’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires est le cholestérol, en particulier le cholestérol LDL («low density lipoprotein cholesterol» [LDL-C]). De vastes preuves à ce sujet ont été recueillies ces dernières années. Plus la concentration de LDL-C est faible, plus le risque d’infarctus du myocarde est faible. Il n’existe pas de limite inférieure de concentration de LDL-C en-dessous de laquelle le risque cardiovasculaire ne diminue plus. Outre le taux de LDL-C, la durée d’exposition revêt également de l’importance: une hypercholestérolémie familiale est associée à un risque plus élevé qu’une hypercholestérolémie acquise. A l’instar des «paquets-années» chez les fumeurs, la notion de «cholestérol-années» a dès lors été introduite. Par conséquent, il convient non seulement de viser un taux de cholestérol le plus bas possible, mais également une réduction du taux de cholestérol la plus précoce possible. La relation causale entre le LDL-C et la maladie cardiovasculaire athérosclérotique («atherosclerotic cardiovascular disease» [ASCVD]) a été démontrée par des études interventionnelles contrôlées et randomisées, par des études d’association génétique (étude par randomisation mendélienne) et par des expériences chez l’animal.
https://doi.org/10.4414/fms.2020.08464
2020
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
cholestérol LDL
maladies cardiovasculaires
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
Évaluation et atténuation des risques
athérosclérose
médecine factuelle
dyslipidémies
anticholestérolémiants
hypolipémiants
adulte
sujet âgé
insuffisance rénale
diabète
syndrome coronarien aigu
facteurs de risque
article de périodique
dyslipidémies

---
N3-AUTOINDEXEE
Valeurs cibles de pression artérielle chez les personnes atteintes d'une maladie cardiovasculaire
https://www.cochrane.org/fr/CD010315/HTN_valeurs-cibles-de-pression-arterielle-chez-les-personnes-atteintes-dune-maladie-cardiovasculaire
Question de la revue Nous avons évalué si les valeurs cibles inférieures de pression artérielle sont meilleurs que les valeurs cibles standard de pression artérielle pour les personnes hypertendues qui ont également des problèmes cardiaques ou vasculaires. Contexte De nombreuses personnes ayant des problèmes cardiaques ou vasculaires (vaisseaux sanguins et système circulatoire) souffrent également d'hypertension. Certaines recommandations cliniques préconisent des valeurs cibles de pression artérielle plus basses (135/85 mmHg ou moins) pour les personnes ayant des problèmes cardiaques ou vasculaires antérieurs que pour celles qui n'en ont pas (140 à 160 mmHg ou moins en systolique et 90 à 100 mmHg ou moins en diastolique sont les valeurs cibles standard de pression artérielle). Il n'est pas clair si des valeurs cibles moins élevés entraînent des bénéfices globaux pour la santé.
2020
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
Traités
tension artérielle
maladie hypertensive
maladie cardiaque hypertensive
Maladies cardiovasculaires
personnes
hypertension artérielle
thérapeutique
maladie des artères
pression artérielle
coopération internationale
maladies cardiovasculaires

---
N2-AUTOINDEXEE
Les hospitalisations pour une pathologie cardiovasculaire attribuable au tabagisme en France métropolitaine en 2015
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/14/2020_14_2.html
Objectif – Le tabagisme est un facteur de risque pour de nombreuses pathologies cardiovasculaires. En France, le quart de la population fume quotidiennement, ce qui est l’une des proportions les plus élevées observées en Europe de l’Ouest. Les objectifs de cette étude étaient de donner une estimation pour l’année 2015 : 1) du nombre d’hospitalisations pour pathologies cardiovasculaires attribuables au tabagisme en France ; 2) du nombre de séjours qui auraient pu être évités s’il y avait 10% de fumeurs actifs en moins dans la population ou si la proportion de fumeurs était de seulement 20%. Méthode – Des fractions attribuables spécifiques par âge et par sexe ont été calculées en combinant les risques relatifs de pathologies cardiovasculaires liées au tabagisme et identifiés dans la littérature, avec les estimations de la fréquence du tabagisme en France provenant du Baromètre de Santé publique France 2014. Ces fractions ont ensuite été appliquées aux hospitalisations de 2015 dont le diagnostic principal du séjour était l’une de ces pathologies cardiovasculaires.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
tabagisme
France
France
hospitalisation
France
France
Pathologie
Tabagisme
hospitalisation
PATHOLOGIE
Pathologie
maladies cardiovasculaires
Pathologie
Pathologie
Tabagisme
Fracture de Maisonneuve
Pathologie
Fumer
France
français
Pathologie
Pathologie
Fumer du tabac
Pathologie
Fumer

---
N1-SUPERVISEE
Personnes fragiles ou souffrant d’une maladie cardio-vasculaire, les réponses à vos questions
https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Actualites/coronavirus-covid-19-recommandations
Le coronavirus Covid-19 inquiète légitimement l’ensemble de la population et plus particulièrement les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires ainsi que leurs proches. Vous retrouverez ici des réponses aux questions spécifiques aux personnes cardiaques, des informations et conseils pour aborder sereinement cette période de confinement...
2020
false
false
false
FFC - Fédération Française de Cardiologie
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
maladie chronique
recommandation patients
maladies cardiovasculaires
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Télémédecine appliquée aux maladies cardiovasculaires et neuro-vasculaires en période de confinement
http://www.academie-medecine.fr/telemedecine-appliquee-aux-maladies-cardiovasculaires-et-neuro-vasculaires-en-periode-de-confinement/
Depuis sa mise en œuvre le 17 mars, le confinement s’est révélé efficace pour prévenir l’extension de la pandémie Covid-19, mais il a rendu difficile l’accès aux soins pour les patients atteints de maladies chroniques cardiovasculaires et neuro-vasculaires. Dans ce contexte exceptionnel, les admissions en urgence pour infarctus du myocarde ou pour accident vasculaire cérébral (AVC) ont diminué de plus de moitié. Afin de prévenir d’aussi graves conséquences, la télémédecine offre une solution qui permet de limiter les contacts soignant-soigné lorsqu’ils peuvent être évités, sans faire courir de risque aux patients.
2020
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
continuité des soins
consultation à distance
information scientifique et technique
confinement de risques biologiques
télémédecine
maladies vasculaires
maladies cardiovasculaires
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Pathologies neuro- et cardiovasculaires en Guyane : particularités épidémiologiques et pistes d’amélioration
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/36-37/2020_36-37_3.html
Dans un contexte de forte prévalence de l’hypertension artérielle et du diabète, et de grande précarité, les pathologies neuro– et cardiovasculaires sont des causes majeures de mortalité prématurée ( 65 ans) en Guyane. L’objectif de ce travail était de décrire l’épidémiologie et les indicateurs de prise en charge hospitalière afin d’identifier des particularités et des pistes d’amélioration dans un département qui ne dispose pas encore de radiologie interventionnelle. Une étude de cohorte prospective multicentrique sur les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les inégalités de santé (PHRC INDIA) a porté sur l’épidémiologie des AVC et les indicateurs de prise en charge entre juin 2011 et octobre 2014. Des données rétrospectives sur les syndromes coronariens aigus ST et ST– ont été recueillies entre janvier 2012 et décembre 2014.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
épidémiologie
Epidémiologie
Epidémiologie
guyana
Pathologie
Pathologie
PATHOLOGIE
Pathologie
Épidémiologistes
Pathologie
Epidémiologie
Pathologie
Epidémiologie
maladies cardiovasculaires
Pathologie
Pathologie
Epidémiologie
Pathologie

---
N1-SUPERVISEE
Le dosage des apolipoprotéines est-il avantageux pour l’évaluation du risque cardiovasculaire ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2218
Question clinique Pour estimer le risque cardiovasculaire d’une personne, est-il utile d’ajouter aux déterminations standard du cholestérol total et du cholestérol HDL les taux d’apolipoprotéines (apo B et apo A1) et celui de cholestérol LDL, mesuré ou calculé ? Conclusion Cette étude de cohorte à grande échelle, qui a été menée correctement d’un point de vue méthodologique, montre qu’une détermination des lipides non à jeun du cholestérol total et du cholestérol HDL (avec un calcul sans frais du cholestérol non HDL) chez des sujets à faible profil de risque, dont l’absence d’antécédents de maladie cardiovasculaire, est suffisamment précise pour évaluer le risque d’événements cardiovasculaires mortels et non mortels. L’ajout du taux d’apolipoprotéines et du taux de cholestérol LDL, mesuré ou calculé, ne présente aucune plus-value chez la majorité des personnes. Il peut y avoir un sous-groupe de patients présentant plusieurs facteurs de risque cardiométabolique tels que l’obésité et le diabète, où les lipoprotéines apo B peuvent être utiles pour identifier plus précisément le risque cardiovasculaire athéroscléreux mais cela nécessite des recherches supplémentaires...
2020
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
cholestérol LDL
maladies cardiovasculaires
tests hématologiques
valeur prédictive des tests
études de cohortes
cholestérol HDL
dosage du cholestérol
dosage du cholestérol total sérique
lecture critique d'article
Appréciation des risques
risque cardiovasculaire
dosage de l'apolipoprotéine
apolipoprotéines

---
N3-AUTOINDEXEE
COVID-19 et maladies cardiovasculaires.
https://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=3264&langue=FR
Le COVID-19 affecte principalement les voies respiratoires et peut évoluer, dans les cas graves, vers une pneumonie, un syndrome de détresse respiratoire aiguë et une défaillance multi-systémique. Les patients souffrant d’une atteinte cardiovasculaire préalable sont plus à risque de développer une infection et d’évoluer vers une forme grave de la maladie. Aussi, de par le nombre croissant de cas infectés, force est de constater, qu’en plus des symptômes respiratoires typiques causés par l’infection, certains patients souffrent d’atteintes cardiovasculaires. Cette affection peut, en effet, entraîner des dommages myocardiques importants, qui aggravent la maladie et affectent le pronostic. Sur base des résultats des recherches actuellement publiées, il nous semble important de discuter des manifestations et des caractéristiques des atteintes myocardiques induites par le COVID-19 et de son impact sur le pronostic.
2020
Revue Médicale de Liège
Belgique
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Maladie
maladies cardiovasculaires
Maladies
maladie de l'appareil circulatoire
Maladies cardiovasculaires
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs de la PCSK9 pour la prévention des maladies cardiovasculaires
https://www.cochrane.org/fr/CD011748/VASC_inhibiteurs-de-la-pcsk9-pour-la-prevention-des-maladies-cardiovasculaires
Problématique de la revue Quelle est l'efficacité et la sécurité des inhibiteurs de la PCSK9 pour la prévention des maladies cardiovasculaires (MCV) ? Contexte Malgré la disponibilité de médicaments efficaces (tels que les statines (qui agissent en bloquant une substance dont le corps a besoin pour fabriquer du cholestérol) ou l'ézétimibe (qui empêche le corps d'absorber le cholestérol provenant des aliments), ou les deux) qui réduisent le cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL-C) (parfois appelé mauvais cholestérol), les MCV restent une cause importante de mortalité et de morbidité. Une réduction supplémentaire du LDL-C pourrait être nécessaire, en particulier pour les personnes qui ne répondent pas aux thérapies existantes de réduction du LDL-C ou qui ne sont pas en mesure de les prendre. Les médicaments appelés inhibiteurs de la PCSK9 sont un autre moyen de réduire le LDL-C et le risque de MCV...
2020
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
inhibiteur de la PCSK9
Proprotéine convertase 9
résultat thérapeutique
inhibiteur de la PCSK9
cholestérol LDL
alirocumab
évolocumab
médecine factuelle
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
maladies cardiovasculaires
prévention cardiovasculaire
anticorps monoclonaux

---
N1-SUPERVISEE
Effets de la dapagliflozine sur les évènements cardiovasculaires de patients diabétiques de type 2 : Étude DECLARE-TIMI 58
https://pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1302
Les résultats de l’étude DECLARE-TIMI 58 indiquent que la dapaglifozine est efficace pour réduire le risque d’événements cardiovasculaires, quoique cet avantage semble principalement découler d’une réduction modeste du risque d’hospitalisation pour de l’insuffisance cardiaque. Ces avantages semblent moins importants que ceux rapportés avec les autres iSGLT2. Ce fait s’explique probablement par la présence d’une plus faible proportion de patients de cette étude atteints de MCAS comparativement à EMPA-REG OUTCOME et CANVAS. L’analyse des sous-groupes de patients atteints de MCAS révèle une tendance positive en ce sens. Ces données s’ajoutent à celles de l’étude DAPA-HF récemment publiée sur les effets bénéfiques cardiovasculaires de la dapagliflozine...
2020
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
maladies cardiovasculaires
dapagliflozine
Inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2
Maladie cardiovasculaire athéroscléreuse
hospitalisation
dapagliflozine
lecture critique d'article
maladies cardiovasculaires
diabète de type 2
dapagliflozine
dapagliflozine
glucosides
composés benzhydryliques

---
N2-AUTOINDEXEE
Disparités départementales d’années potentielles de vie perdues prématurément par maladies cardiovasculaires en France (2013-2015)
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/24/2020_24_3.html
Introduction – Les maladies cardiovasculaires (MCV) constituent la deuxième cause de mortalité en France et la troisième cause de mortalité prématurée. L’objectif de notre étude était de décrire les disparités départementales de mortalité prématurée pour l’ensemble des MCV, et plus spécifiquement pour l’accident vasculaire cérébral (AVC) et l’infarctus du myocarde (IDM), en France en prenant en compte l’âge au décès. Méthode – Les données de mortalité ont été extraites de la base nationale des causes médicales de décès (CépiDc-Inserm). Différents indicateurs standardisés sur l’âge ont été estimés au niveau national en 2015 : mortalité totale, mortalité prématurée (décès survenant avant 65 ans) et années potentielles de vie perdues prématurément (APVPp). Les APVPp ont ensuite été déclinées au niveau départemental pour les décès survenus entre 2013 et 2015. Résultats – En 2013-2015, en France, la mortalité prématurée par MCV représentait 8,9% de la mortalité globale par MCV. Le nombre moyen d’APVPp par MCV était de 10,4 ans par personne. D’importantes disparités départementales étaient observées sur le territoire. Globalement, le croissant Nord/Nord-Est de la France métropolitaine ainsi que les DROM présentaient un nombre d’APVPp plus important que le niveau moyen national. En revanche, plusieurs départements d’Île-de-France et de la région Auvergne-Rhône-Alpes avaient des taux APVPp plus bas que la moyenne nationale. Discussion – D’importantes disparités territoriales de mortalité prématurée par MCV persistent sur le territoire français et concordent avec la distribution des facteurs de risque cardiovasculaires modifiables. La prise en compte de l’âge au décès permet une meilleure estimation au niveau départemental du fardeau cardiovasculaire lié à la mortalité. La poursuite d’actions de dépistage et de prévention de ces facteurs de risque semble prioritaire dans les départements présentant un excès d’APVPp et pourrait permettre de diminuer la part évitable liée à ces pathologies.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
France
France
tularémie
maladie de l'appareil circulatoire
espérance de vie
Fracture de Maisonneuve
Maladies
Années potentielles de vie perdues
maladies cardiovasculaires
Maladies cardiovasculaires
France
France
Fracture bimalléolaire
immature
France
maladies du prématuré

---
N3-AUTOINDEXEE
Perception des maladies cardiovasculaires et connaissance des facteurs de risque cardiovasculaires en France : Baromètre de Santé publique France 2019
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/24/2020_24_1.html
Introduction – Les maladies cardiovasculaires (MCV) et l’accident vasculaire cérébral (AVC) sont responsables de plus de 140 000 décès chaque année en France. Peu d’études ont récemment décrit la perception de la population française vis-à-vis de ces pathologies et la connaissance de leurs facteurs de risque. L’objectif de cette étude était de décrire la perception des maladies cardiovasculaires et la connaissance des facteurs de risque cardiovasculaires (FDRCV) par la population française, et d’étudier les déterminants associés à la méconnaissance des principaux FDRCV en France. Méthodes – Les données du Baromètre de Santé publique France 2019 ont été utilisées. Dans cet article, les analyses ont porté sur les 5 074 personnes, âgées de 18 à 85 ans, résidant en France métropolitaine, qui ont répondu aux questions sur les MCV et l’AVC. Les analyses ont été pondérées afin de prendre en compte le poids de sondage et la structure de la population française. Résultats – Dans notre étude, 53% des personnes ont déclaré craindre l’AVC, 45% l’infarctus du myocarde et 40% pensaient être à risque de MCV ou d’AVC. Parmi ces personnes se pensant à risque cardiovasculaire, 57% en ont parlé à un professionnel de santé. Ce sentiment d’être soi-même à risque était rapporté plus fréquemment par les personnes ayant une hypertension artérielle (HTA) connue, les fumeurs et ex-fumeurs, et donc à risque de MCV ou d’AVC. L’hypertension, le tabac et l’obésité étaient cités comme FDRCV par plus de 90% des personnes. Le diabète n’était pointé que par 70% des personnes interrogées. La connaissance simultanée des quatre principaux FDRCV (HTA, tabac, diabète, hypercholestérolémie) était rapportée par 61% de la population. Être âgé de moins de 45 ans, être célibataire, résider en ville, ne pas avoir le baccalauréat, ne pas avoir suivi de formation aux gestes de premiers secours et ne pas se sentir à risque de MCV ou d’AVC étaient indépendamment associés à la méconnaissance des quatre principaux FDRCV. Conclusion – En 2019, près de la moitié des Français déclaraient craindre une MCV ou un AVC. La connaissance des facteurs de risque de ces pathologies dans la population s’est largement améliorée en 20 ans et atteint aujourd’hui des niveaux élevés, bien que cela reste variable selon le facteur de risque d’intérêt et selon certaines caractéristiques sociodémographiques. Ces résultats sont à intégrer dans une approche globale de prévention des facteurs de risque cardiovasculaires dans la perspective d’une modification des comportements.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
perception
France
connaissance
Perception
France
maladies cardiovasculaires
France
Savoir
facteur de risque
Maladies cardiovasculaires
perception
facteurs de risque
connaissance
France
Santé publique
risque cardiovasculaire
français
Fracture intercondylienne de l'humérus
Perception
Santé publique
Maladies
France
maladie de l'appareil circulatoire
santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments anti-inflammatoires pour prévenir les évènements cardiaques et AVC majeurs après un AVC ischémique (AVC dû à un caillot) ou un mini-AVC
https://www.cochrane.org/fr/CD012825/STROKE_medicaments-anti-inflammatoires-pour-prevenir-les-evenements-cardiaques-et-avc-majeurs-apres-un-avc
Problématique de la revue Les médicaments anti-inflammatoires jouent-ils un rôle dans la prévention de futurs problèmes cardiaques graves ou d'accidents vasculaires cérébraux chez les personnes ayant déjà eu un accident vasculaire cérébral ou un accident ischémique transitoire (AIT ou « mini-AVC ») résultant d'un caillot sanguin ? Contexte Les médicaments anti-inflammatoires sont utilisés pour réduire l'inflammation dans plusieurs conditions inflammatoires. L'inflammation peut être impliquée dans la survenue d'un accident vasculaire cérébral, principalement par le développement de dépôts graisseux dans le vaisseau (artère). A l’heure actuelle, divers médicaments existent pour réduire le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral ou de mini-AVC, mais une personne sur vingt sera victime d'un nouvel accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque.
2020
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
accident vasculaire cérébral
maladies cardiovasculaires
prévention secondaire
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
accident ischémique transitoire
anti-inflammatoires

---
N3-AUTOINDEXEE
Efficacité et sécurité de l’aspirine en prévention primaire d’événements cardiovasculaires pour les patients diabétiques : Étude ASCEND
https://pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1299
2020
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
article de périodique
diabète
Diabète
sécurité des patients
collecte de données
prévention cardiovasculaire
ASPIRINE
principal
Sécurité
maladies cardiovasculaires
prévention primaire
acide acétylsalicylique
acide acétylsalicylique
a comme patient

---
N1-SUPERVISEE
L’exposition à la pollution atmosphérique par les particules fines entraîne, déjà à court terme, un plus grand nombre de maladies cardiovasculaires
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2210
Quel est le lien à court terme entre l’exposition à la pollution de l’air par les particules fines PM2,5 et l’hospitalisation pour événement cardiovasculaire majeur ? Les recommandations cliniques qui tiennent compte des connaissances scientifiques actuelles sur la pollution atmosphérique peuvent être résumées comme suit (OMS) : les personnes sensibles à la pollution de l’air (les personnes atteintes de maladie cardiovasculaire et/ou présentant plusieurs facteurs de risque, les personnes de plus de 65 ans, les personnes atteintes de syndrome métabolique et/ou de diabète) devraient être encouragées à s’attaquer très sérieusement aux facteurs de risque classiques de maladies cardiovasculaires et à tenir compte des risques qui sont liés à la pollution atmosphérique et aux pics de pollution. Elles doivent certainement être informées des sources de pollution de l’air (éviter l’exposition aux fumées produites par les combustibles fossiles et à la fumée de bois). Sur la base des données actuelles concernant la qualité de l’air, il est recommandé aux personnes en bonne santé d’éviter les efforts intenses dans les régions fortement polluées. L’étude décrite ci-dessus montre que toute augmentation de l’exposition aux particules fines PM2,5 est associée à plus de maladies cardiovasculaires à court terme...
2020
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
polluants atmosphériques
matière particulaire
exposition environnementale
lecture critique d'article
exposition à la pollution
maladies cardiovasculaires
pollution de l'air

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 et système cardiovasculaire
https://www.cardio-online.fr/Actualites/Revues-de-la-litterature/COVID-19-et-systeme-cardiovasculaire
Résumé de : COVID-19 and the cardiovascular system Auteurs : Zheng YY, Ma YT, Zhang JY, Xie X Référence : Nat Rev Cardiol. 2020 Mar 5 [Epub ahead of print] Date de publication : Mars 2020
2020
false
false
false
Cardio-online
France
COVID-19
maladies cardiovasculaires
infections à coronavirus
antiviraux
infections à coronavirus
chloroquine
maladies cardiovasculaires
résumé ou synthèse en français
système cardiovasculaire
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Oméga-3 chez les patients à risque cardiovasculaire (étude REDUCE-IT)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-21-etude-reduce-it/
Dans cette 21e baladodiffusion, le Dr Luc Lanthier discute du traitement des patients avec hypertriglycéridémie à haut risque cardiovasculaire avec des oméga-3 (étude REDUCE-IT), en plus de réviser la littérature médicale de novembre 2018. Quiz clinique (1 min 10), présentation 1e article (1 min 40), critique (17 min 05), autres articles (25 min 10), réponse au quiz clinique (32 min 22)
2019
false
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
hypertriglycéridémie
maladies cardiovasculaires
résultat thérapeutique
document sonore
risque
risque cardiovasculaire
acides gras omega-3

---
N1-SUPERVISEE
Probable : Le vin rouge, c’est bon pour le cœur
http://www.extenso.org/article/le-vin-rouge-c-est-bon-pour-le-coeur/
Boire un à deux verres d’alcool chaque jour pourrait avoir un effet favorable sur la santé du cœur. Mais pour prévenir les maladies cardiovasculaires, l’alcool se situe encore bien loin derrière une alimentation saine, la pratique d’activité physique et la cessation du tabagisme…
2019
false
false
false
Extenso
Canada
français
information patient et grand public
maladies cardiovasculaires
vin rouge
vin

---
N1-SUPERVISEE
Obstacles aux interventions cliniques liées à l’activité physique dans le traitement des maladies cardiométaboliques
http://www.cfp.ca/content/65/3/e79
Les statines sont devenues la pierre angulaire pharmacologique sur laquelle reposent la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires (MCV). Par ailleurs, selon des études d’envergure sur les statines, il est évident qu’une réduction maximale des niveaux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (C-LDL) n’empêche pas 2 incidents cardiovasculaires sur 3 de se produire1. Ces incidents représentent le fameux risque résiduel après une thérapie optimisée aux statines. Les tentatives visant à réduire davantage les niveaux de C-LDL chez les patients souffrant d’une MCV établie à l’aide de statines à forte dose2 en ajoutant de l’ézétimibe3 ou en ajoutant des inhibiteurs de la proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 94,5 se sont toutes traduites par une modeste réduction absolue additionnelle de 1 à 2 % sur une période de 2 à 6 ans. Aucune de ces études sur l’intensification du traitement n’a démontré de réduction dans la mortalité toutes causes confondues.
2019
false
true
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
maladies cardiovasculaires
maladies métaboliques
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
maladies cardiovasculaires
article de périodique
activité motrice

---
N1-SUPERVISEE
En prévention cardiovasculaire dite secondaire : ajouter du rivaroxaban à l’aspirine ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2183
Chez des sujets adultes présentant une pathologie cardiovasculaire stable (coronaropathie stable, artériopathie périphérique ou carotidienne), quelle est l’efficacité préventive comparative de l’administration quotidienne de rivaroxaban (2 x 2,5 mg) plus aspirine (100 mg) versus rivaroxaban (2 x 5 mg) et versus aspirine (100 mg) pour un critère composite (décès cardiovasculaire, accident vasculaire cérébral (AVC), ou infarctus du myocarde) sur une période de suivi moyen de 23 mois ?...
2019
false
true
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
maladies cardiovasculaires
association de médicaments
résultat thérapeutique
adulte
hémorragie
Rivaroxaban
acide acétylsalicylique
Inhibiteurs du facteur Xa
antiagrégants plaquettaires
essais contrôlés randomisés comme sujet
Appréciation des risques
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
Inhibiteurs du facteur Xa
antiagrégants plaquettaires
lecture critique d'article
prévention cardiovasculaire
Rivaroxaban
prévention secondaire
acide acétylsalicylique

---
N1-SUPERVISEE
La canagliflozine (Invokana ) est associée à une néphro – cardioprotection exemplaire dans le diabète de type 2. Synopsis de l’étude CREDENCE
https://www.louvainmedical.be/fr/article/la-canagliflozine-invokanar-est-associee-une-nephro-cardioprotection-exemplaire-dans-le
L’étude CREDENCE a pour but principal d’évaluer le devenir de la fonction rénale (objectif primaire : insuffisance rénale terminale ; doublement de la créatinine ; décès d’origine rénale ou cardiovasculaire) d'une cohorte de sujets diabétiques de type 2, avec insuffisance rénale, traités par canagliflozine (Invokana ) vs. placebo. Les auteurs rapportent une réduction de risque relatif de cet objectif primaire de 30 % (Hazard Ratio [HR] : 0.70 ; 95 % CI : 0.51-0.82, p 0.00001) après 2,6 ans de suivi. L’étude met également en évidence une réduction de 17 à 39 % des objectifs secondaires rénaux et cardiovasculaires. Au vu de leur intérêt clinique, les résultats de CREDENCE en termes de néphro – et cardioprotection par la canagliflozine doivent aujourd’hui être intégrés dans notre réflexion thérapeutique.
2019
false
false
false
Louvain Médical
Belgique
français
Canagliflozine
diabète de type 2
maladies cardiovasculaires
néphropathies diabétiques
résultat thérapeutique
Inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2
insuffisance rénale
article de périodique

---
N1-VALIDE
Fébuxostat : risque accru, chez les patients traités par fébuxostat et présentant des antécédents de maladie cardiovasculaire majeure, de mortalité cardiovasculaire et de mortalité toutes causes confondues (étude CARES) - Lettre aux professionnels de santé
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/Febuxostat-risque-accru-chez-les-patients-traites-par-febuxostat-et-presentant-des-antecedents-de-maladie-cardiovasculaire-majeure-de-mortalite-cardiovasculaire-et-de-mortalite-toutes-causes-confondues-etude-CARES
Le fébuxostat (ADENURIC et génériques) est utilisé dans le traitement de l’hyperuricémie chez les patients atteints de goutte ou chez certains patients traités par chimiothérapie pour des hémopathies malignes. Une récente étude montre que chez les patients ayant des antécédents de maladies cardio-vasculaires majeures (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral ou angor instable), le traitement par fébuxostat est associé à un risque accru de mortalité. Ce traitement doit donc être évité chez ces patients, sauf si aucune autre thérapeutique n’est appropriée. Une lettre a été adressée aux professionnels de santé afin de les informer des résultats de l’étude et des nouvelles recommandations...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
hyperuricémie
maladies cardiovasculaires
Fébuxostat
Fébuxostat
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
antigoutteux
antigoutteux
fébuxostat
goutte
ADENURIC
FEBUXOSTAT
ADENURIC 80 mg, comprimé pelliculé
ADENURIC 120 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT ACCORD 80 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT ACCORD 120 mg, comprimé pelliculé
FÉBUXOSTAT ARROW 80 mg, comprimé pelliculé
FÉBUXOSTAT ARROW 120 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT BIOGARAN 80 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT BIOGARAN 120 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT EG 80 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT EG 120 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT MYLAN 80 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT MYLAN 120 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT SANDOZ 80 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT SANDOZ 120 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT TEVA SANTE 80 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT TEVA SANTE 120 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT ZENTIVA LAB 80 mg, comprimé pelliculé
FEBUXOSTAT ZENTIVA LAB 120 mg, comprimé pelliculé
mort
risque

---
N1-SUPERVISEE
Consommer des fruits à coque pour prévenir les maladies cardiovasculaires
https://www.cochrane.org/fr/CD011583/consommer-des-fruits-coque-pour-prevenir-les-maladies-cardiovasculaires
Problématique de la revue Cette revue Cochrane a pour objectif d’évaluer si la consommation de fruits à coque peut jouer un rôle dans la prévention les maladies cardiovasculaires. Contexte Les maladies cardiovasculaires sont un groupe de maladies qui affectent le cœur et les vaisseaux sanguins. Elles sont une cause majeure de décès dans le monde entier. Notre alimentation peut influencer le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Les fruits à coques, s’ils sont consommés régulièrement et à des doses relativement élevées (50 g à 100 g), peuvent théoriquement réduire le cholestérol total et le cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL) (''mauvais cholestérol'').
2019
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
prévention primaire
noix
cholestérol
pression artérielle
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
maladies cardiovasculaires

---
N1-VALIDE
LEMTRADA (alemtuzumab) - Risque d'hépatite auto-immune, de lymphohistiocytose hémophagocytaire et de réactions cardiovasculaires graves associées
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2019/71299a-fra.php
Des cas potentiellement mortels et mortels ont été signalés chez des patients atteints de sclérose en plaques (SP) récurrente-rémittente recevant LEMTRADA (alemtuzumab). Cela comprend des déclarations d’hépatite auto-immune et de lymphohistiocytose hémophagocytaire (LHH) ainsi que des réactions cardiovasculaires graves associées. On conseille aux professionnels de la santé de: Mesurer les taux sériques de transaminases (ALAT et ASAT) et de bilirubine totale avant l’instauration du traitement et périodiquement pendant 48 mois après la dernière dose de LEMTRADA. Interrompre ou arrêter le traitement par LEMTRADA et mesurer sans tarder les concentrations sériques de transaminases et de bilirubine totale en cas d’apparition de signes et de symptômes cliniques évoquant un dysfonctionnement hépatique, comme une hausse inexpliquée du taux d’enzymes hépatiques. Procéder immédiatement à une évaluation des patients qui présentent des symptômes d’activation immunitaire pathologique et envisager un diagnostic de LHH. Surveiller les signes vitaux, notamment la pression artérielle, avant et pendant la perfusion de LEMTRADA. En cas de variation cliniquement importante des fonctions vitales, cesser la perfusion de LEMTRADA et prendre les mesures qui s’imposent compte tenu de l’état clinique du patient. La monographie de produit canadienne de LEMTRADA a été mise à jour pour comprendre une révision de l’indication d’utilisation et des données sur l’innocuité...
2019
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
LEMTRADA
LEMTRADA 12 mg, solution à diluer pour perfusion
perfusions veineuses
Alemtuzumab
sclérose en plaques récurrente-rémittente
risque
hépatite auto-immune
lymphohistiocytose hémophagocytaire
continuité des soins
maladies cardiovasculaires
recommandation de bon usage du médicament
alemtuzumab

---
N1-VALIDE
ULORIC (fébuxostat) - Risque accru de décès d'origine cardiovasculaire
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2019/71511a-fra.php
Les résultats d'une étude clinique (l'étude CARES)1 menée après la commercialisation d'ULORIC ont révélé que les patients atteints de goutte et d'une maladie cardiovasculaire établie traités par ULORIC présentaient un risque accru de décès lié à un événement cardiovasculaire (CV) par rapport aux patients recevant de l'allopurinol (consulter la section « Contexte » pour obtenir des précisions). On conseille aux professionnels de la santé de : Prescrire ULORIC uniquement chez les patients adultes atteints de goutte qui ne répondent pas de façon satisfaisante ou qui présentent une intolérance à l'allopurinol, ou chez qui un traitement par l'allopurinol ne convient pas (traitement de deuxième intention). Ne pas recommander un traitement par ULORIC chez les patients atteints de cardiopathie ischémique ou d'insuffisance cardiaque congestive. Surveiller l'apparition de signes et de symptômes d'infarctus du myocarde, d'accident vasculaire cérébral et d'insuffisance cardiaque chez les patients recevant ULORIC...
2019
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
Fébuxostat
risque
antigoutteux
fébuxostat
avis de pharmacovigilance
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
cause de décès
goutte

---
N1-SUPERVISEE
Que faire en cas d’antécédent ou d’apparition d'affections cardiovasculaires ?
Prise en charge pratique des patients sous inhibiteurs de Janus Kinases (JAKi)
http://www.cri-net.com/ckfinder/userfiles/files/fiches-pratiques/JAKI-octobre2019/JAK_06_%20Cardio_MAJ_220719.pdf
Le traitement par un inhibiteur de JAK (JAKi) peut-il réduire le sur-risque cardiovasculaire ? Peut-on prescrire un JAKi chez des patients ayant des antécédents d’infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque et des troubles du rythme ? Peut-on prescrire un JAKi chez des patients ayant des antécédents thromboemboliques veineux ? Existe-t-il des interactions entre JAKi et les traitements cardiologiques ou les traitements anticoagulants ? Prise en charge des facteurs de risque cardiovasculaire en pratique
2019
false
false
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
Inhibiteurs des Janus kinases
agents cardiovasculaires
anticoagulants
tofacitinib
baricitinib
cholestérol
Inhibiteurs des Janus kinases
risque
facteurs de risque
interactions médicamenteuses
recommandation professionnelle
polyarthrite rhumatoïde
maladies cardiovasculaires
pyrimidines
pyrroles
pipéridines
azétidines
sulfonamides

---
N1-SUPERVISEE
Le champignon Ganoderma lucidum (lingzhi/reishi) dans le traitement des facteurs de risque cardiovasculaire
https://www.cochrane.org/fr/CD007259/le-champignon-ganoderma-lucidum-lingzhireishi-dans-le-traitement-des-facteurs-de-risque
Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire ? On appelle maladie cardiovasculaire toute pathologie, telle qu’une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, qui affecte le cœur et le système circulatoire (qui fait circuler le sang dans le corps). Les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires comprennent l'hypertension artérielle et les taux élevés de glucose et de cholestérol dans le sang. Les personnes qui p