Libellé préféré : maladie du rein;

Synonyme SNOMED : néphropathie; affection rénale; néphrose; maladie rénale;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Dépistage de la maladie rénale chronique de l’enfant en cabinet de médecine générale
https://www.sudoc.fr/254341357
Introduction : La Maladie Rénale Chronique (MRC) de l’enfant évolue le plus souvent à bas bruit et tend inexorablement vers l’insuffisance rénale chronique, voire terminale. Toutefois, une prise en charge précoce permet de la ralentir et de stabiliser ses complications. L’attitude de dépistage reste non consensuelle pour de nombreux pays en raison notamment d’un rapport coût-efficacité incertain. Nous souhaitions explorer les pratiques et conceptions des médecins généralistes français vis-à-vis de ce dépistage. Méthodes : Nous avons réalisé à ce propos une étude non interventionnelle d’évaluation des pratiques professionnelles en envoyant en juillet et octobre 2020 un questionnaire informatisé à 5108 médecins généralistes. Les sujets inclus étaient des médecins généralistes thésés, installés dans le Grand Est et faisant partie de la liste de diffusion des messages de l’URPS-ML. Résultats : Le taux de participation a été de 1,3%. 54,4% des médecins interrogés ont déclaré avoir déjà réalisé un dépistage de la MRC au moins une fois dans leur pratique. 52,9% n’avaient pas connaissance de quelconque recommandation. 47,1% jugeaient correctement la prévalence de cette affection au sein de la population pédiatrique. Le terrain héréditaire a été le facteur de risque de MRC le plus souvent cité (60,3%), les oedèmes le signe d’appel le plus évocateur (57,4%) et la bandelette urinaire l’outil clinique privilégié (78,8%). Enfin, 75,4% des médecins ne maîtrisant pas ce sujet ont estimé le manque de formation comme le principal frein à sa réalisation. Conclusion : La méconnaissance des recommandations ainsi que la sous-estimation de la prévalence de la MRC de l’enfant contribuent notoirement à un mésusage d’un dépistage simple, accessible et efficace. Ainsi, l’utilisation appropriée, à grande échelle, d’outils de dépistage clinique validés comme la bandelette urinaire et le tensiomètre pédiatrique permettrait de repérer plus précocement davantage d’enfants atteints de MRC. Une sensibilisation régulière lors de formations médicales continues semble nécessaire afin d’optimiser les pratiques.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Enfant
maladie du rein
Enfant
médecine générale
Enfant
maladie chronique
Maladie chronique
Maladies
Dépistage de masse
Médecins
Enfant
Maladie chronique
enfant
Dépistage
pédiatrie
Enfant
insuffisance rénale chronique
enfant
maladie chronique

---
N2-AUTOINDEXEE
Quel est le meilleur traitement contre les démangeaisons chez les personnes atteintes d'une maladie rénale chronique?
https://www.cochrane.org/fr/CD011393/RENAL_quel-est-le-meilleur-traitement-contre-les-demangeaisons-chez-les-personnes-atteintes-dune-maladie
Quelle est la problématique ? La démangeaison (terme médical prurit) est un problème courant chez les personnes atteintes d'une maladie rénale chronique (MRC). Les démangeaisons peuvent affecter considérablement la qualité de vie et pourraient entraîner une dépression ou un risque accru de décès. Il n'existe pas de recommandations sur le traitement des démangeaisons associées à la MRC qui soient largement utilisées ou acceptées. Comment avons-nous procédé ? Nous avons trouvé 92 études impliquant 4466 personnes et portant sur 30 traitements contre les démangeaisons associées aux maladies rénales chroniques. Le traitement de contrôle était soit un placebo, soit (plus rarement) un autre traitement pour les démangeaisons associées à la MRC.
2020
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
prurit
personnes
Personna +
maladie du rein
Maladie
maladies du rein
prurit
Maladies
prurit
Maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
Médicaments contre l'insuffisance cardiaque chez les personnes souffrant de maladies rénales chroniques
https://www.cochrane.org/fr/CD012466/RENAL_medicaments-contre-linsuffisance-cardiaque-chez-les-personnes-souffrant-de-maladies-renales
Quelle est la problématique ? Les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque (lorsque le cœur ne pompe pas le sang correctement) ont souvent besoin de médicaments pour soulager des symptômes, tels que la fatigue, les œdèmes et les problèmes respiratoires. Des études ont examiné si ces médicaments sont nocifs ou utiles. Cependant, ils ne précisent pas si ces traitements peuvent aider les personnes qui souffrent d'insuffisance cardiaque et qui ont également des problèmes rénaux (lorsque les reins n'éliminent pas correctement les déchets et les fluides du corps).
2020
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Maladie chronique
maladie chronique
Insuffisance cardiaque
Maladie chronique
insuffisance rénale chronique
Médicaments
médicament cardiaque
insuffisance cardiaque chronique
défaillance cardiaque
Insuffisance rénale
Personna +
Insuffisance rénale chronique
personnes
Maladies
insuffisance renale
insuffisance rénale chronique
insuffisance cardiaque
agents rénaux
Malade chronique
maladie du rein
maladie cardiaque
maladie chronique

---
N3-AUTOINDEXEE
Association entre maladie rénale chronique et parodontite: revue systématique et méta-analyse
http://www.sudoc.fr/234245832
La parodontite est une maladie inflammatoire d’origine infectieuse, associée à une bactériémie et à une dissémination chronique de médiateurs inflammatoires (cytokines, chemokines,…) pouvant ainsi entrainer des complications systémiques. Les parodontites sont ainsi considérées comme des facteurs de risque pour différentes pathologies inflammatoires à fort impact sur la santé générale et la mortalité telle les AVC ou certaines pathologies vasculaires. Différentes études transversales notamment mettent en évidence une potentielle association entre la parodontite et la pathologie rénale chronique. La maladie rénale chronique partage de nombreux facteurs de risques avec la parodontite, tels le diabète de type II, le tabac ou encore l’âge et partage également certains mécanismes physiopathologiques communes. L’objectif de cette thèse est d’évaluer, à travers une évaluation systématique de la littérature et une méta-analyse, l’impact de cette association mais surtout de définir s’il existe des profils de patients particuliers notamment fonction de la sévérité de l’atteinte parodontale. Une évaluation de l’impact du traitement sur le statut systémique de la maladie chronique rénale sera également effectuée, tout comme l’effet de l’association de ces deux pathologies sur la mortalité cardio-vasculaire et toutes causes confondues.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Systématique
Maladie chronique
association
Systématique
Revue systématique
Maladies
Systématique
Systématique
maladie chronique
Maladie chronique
maladie du rein
Méta-analyse
insuffisance rénale chronique
méta-analyse comme sujet
maladie chronique
méta-analyse

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation de la protection cardiovasculaire et rénale chez les sujets âgés atteints de maladie rénale chronique
http://www.theses.fr/2019SACLV060
La maladie rénale chronique (MRC) touche 11% des adultes mais 30% des plus de 70 ans. La cohorte CKD REIN a inclus 3033 sujets atteints de MRC stades 3-4 en France (âge moyen 67 ans, 65% d’hommes) et a permis d’évaluer l’impact de l’âge sur la prise en charge des maladies cardiovasculaires (MCV) associées à la MRC et la néphroprotection. La prévalence totale des MCV était de 48%, avec des prévalences similaires pour les MCV athéromateuse et non-athéromateuse dans chaque groupe d’âge, excepté chez les 85 ans chez qui la MCV non-athéromateuse prédominait. Chez les patients 65 ans, 29% avaient au moins une MCV contre 75% des 85 ans. Un âge élevé était associé à une sous-utilisation des inhibiteurs du système rénine-angiotensine (iSRA) [odds ratio ajusté (ORa) (IC95%) 0,39 (0,16-0,89) pour les patients 85 ans, comparés aux 65 ans], des bétabloquants [ORa 0,31 (0,19-0,53) pour les patients [75-84] ans] et des hypolipémiants [p de tendance 0,01] dans la cardiopathie ischémique, mais pas des médicaments antithrombotiques recommandés dans plusieurs MCV. Enfin, l’utilisation des iSRA était associée à une diminution du risque combiné de décès et de MRC terminale [Hazard ratio (HR) 0,79 (0,64-0,98) avec score de propension, p d’interaction avec l’âge 0,56], mais pas au risque d’insuffisance rénale aigue et d’hyperkaliémie [HR 0,73 (0,51-1,06), p d’interaction 0,14]. En conclusion, cette thèse a mis en évidence le poids des MCV chez les sujets âgés atteints de MRC et le hiatus entre les recommandations et la pratique dans leur traitement chez ces patients. Elle apporte également des éléments en faveur de l’utilisation des iSRA chez les sujets âgés atteints de MRC.
2019
theses.fr
France
thèse ou mémoire
maladie chronique
maladies cardiovasculaires
sujet âgé
études d'évaluation comme sujet
Maladie chronique
Maladies du rein
maladie du rein
Maladies
insuffisance rénale chronique
maladie de l'appareil circulatoire
Maladie chronique
Maladies cardiovasculaires
maladie
maladies du rein
maladie chronique

---
N2-AUTOINDEXEE
Épisode 13 : Prévention de la néphropathie induite par le contraste (étude PRESERVE)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-13-etude-preserve/
Dans cette 13e baladodiffusion, les Drs Luc Lanthier et Mélanie Masse discutent de traitement prévenant (ou plutôt ne prévenant pas) la néphropathie induite par le contraste avec l’étude PRESERVE, en plus de réviser la littérature médicale de décembre 2017.
2018
false
false
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
français
document sonore
produits de contraste
maladies du rein
condom
maladie du rein
préservatifs masculins
maladies du rein
épisode de
collecte de données
Néphropathie
Abus de substance
induit

---
N2-AUTOINDEXEE
Les maladies rénales
http://www.rfi.fr/emission/20180306-maladies-renales
A l’occasion de la 13ème Semaine nationale du Rein qui se déroule du 3 au 10 mars, nous faisons le point sur les maladies rénales. Près de 600 millions de personnes dans le monde sont concernées. Un tiers des insuffisants rénaux ne sont diagnostiqués qu'au stade terminal, au moment où la dialyse s'impose en urgence. Pour cette édition, le thème retenu est celui du « Rein et la santé de la femme ». Les femmes développent des complications spécifiques, liées notamment à la santé reproductive. Quand se faire dépister ? Quels sont les moyens de prise en charge ?
2018
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
Maladie
maladies du rein
maladie du rein
maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
Sources d’informations pour l’adaptation des traitements médicamenteux chez les patients atteints d’une maladie rénale chronique : état des lieux des pratiques et difficultés des médecins généralistes savoyards
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01695301
Contexte : La maladie rénale chronique est une pathologie fréquente, véritable enjeu de santé publique en France. La iatrogénie constitue un problème majeur dans la prise en charge de ces patients, auquel les médecins généralistes sont confrontés au quotidien. Objectif : L’objectif principal de l’étude était de décrire les sources d’informations utilisées par les médecins généralistes pour l’adaptation des traitements selon la fonction rénale de leurs patients. Les pratiques et les difficultés des médecins dans ce domaine étaient également étudiées.
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
maladie chronique
maladie du rein
médication; prescription; injection; renouvellement de prescription
adaptation
maladies du rein
généralisé
Patients
atteint
maladie chronique
information en santé des consommateurs
traitement médicamenteux
médecins généralistes
médicament
Adaptation
patient informé
Traitement de l'information
patients
Réadaptation
traitement automatique des données

---
N2-AUTOINDEXEE
Avancées thérapeutiques dans les maladies rénales associées aux gammapathies monoclonales
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-551/Avancees-therapeutiques-dans-les-maladies-renales-associeesaux-gammapathies-monoclonales
Les gammapathies monoclonales (GM) correspondent à une production anormale d’immunoglobulines au cours de la prolifération clonale d’un plasmocyte ou d’un lymphocyte B. A des degrés variés, cette anomalie est quantitative et qualitative. L’excès peut concerner l’immunoglobuline complète ou l’un des fragments la constituant (figure 1). Cette protéine peut être responsable de diverses atteintes organiques, en particulier rénales, par des mécanismes lésionnels caractéristiques. Les lésions sont l’expression de l’interaction entre la GM (quantité et caractéristiques physico-chimiques) et les différents compartiments du rein (glomérule, tubules et vaisseaux)
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Gammapathie monoclonale
Thérapeutique
Maladie
maladie du rein
maladies du rein
comorbidité
paraprotéinémies
avancé
gammapathie
thérapeutique
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Les thérapies de diminution de l'acide urique pour prévenir ou retarder la progression de la maladie rénale chronique
http://www.cochrane.org/fr/CD009460/les-therapies-de-diminution-de-lacide-urique-pour-prevenir-ou-retarder-la-progression-de-la-maladie
Objectifs : L'objectif de cette revue est d'étudier les avantages et les inconvénients des thérapies de diminution de l'acide urique sur la progression de la MRC et sur d'autres résultats cardiovasculaires.
2017
false
false
false
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
acide urique
thérapeutique
diminué
prévenance
diminuer
maladie chronique
thérapie
maladie du rein
progressif
retardé
évolution de la maladie
maladie chronique
retardé
maladies du rein
acide urique
téméfos

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladie rénale chronique 2017
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_maladie_renale_chronique.pdf
La maladie rénale chronique (MRC) se définit comme la présence d’une atteinte rénale (albuminurie, anomalies morphologiques du parenchyme rénal…) et/ou un débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) 60 ml/min/1.73 m2 durant plus de 3 mois.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Canada
français
information scientifique et technique
recommandation professionnelle
maladies du rein
maladie du rein
maladie chronique
maladie chronique

---
N2-AUTOINDEXEE
Néphropathie à immunoglobulines A - Une mise à jour relative à la pathogenèse et au traitement
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2017.02817/
La néphropathie à immunoglobulines A est la glomérulopathie primaire la plus fréquente à travers le monde. Bien qu’elle soit souvent considérée comme anodine, elle est responsable d’une insuffsance rénale terminale dans certains cas. Les nouvelles connaissances acquises au cours des dernières années ont grandement contribué à une meilleure compréhension de la pathogenèse. Sur le plan thérapeutique, les chercheurs se sont efforcés de mettre au point des stratégies thérapeutiques uniformes. Récemment, les résultats d’une étude clinique randomisée, qui sont d’une importance capitale, ont été publiés.
2017
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
immunoglobuline A
maladies du rein
thérapeutique
relatif
immunoglobuline
le jour
maladie du rein
dû à

---
N2-AUTOINDEXEE
Inégalité homme-femme face aux maladies rénales chroniques: mythe ou réalité ?
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-551/Inegalite-homme-femme-face-aux-maladies-renales-chroniques-mythe-ou-realite
L’insuffisance rénale chronique (IRC) touche environ 10 % de la population adulte en Suisse. Les études épidémiologiques suggèrent que les femmes préménopausées seraient plutôt protégées contre l’IRC et progresseraient moins vite vers l’insuffisance terminale. Plusieurs hypothèses ont été émises, tels un effet réno-protecteur des œstrogènes, ou encore des conditions hémodynamiques et / ou structurelles rénales plus favorables. Des études animales suggèrent un effet potentiellement bénéfique d’une thérapie par œstrogènes, principalement chez les animaux diabétiques. Chez l’homme, ce sujet n’a pas encore été assez étudié et nécessite d’être approfondi. Cet article a pour but de revoir les données épidémiologiques, les hypothèses en vigueur et l’éventuelle efficacité d’une thérapie œstrogénique pour ralentir la progression de l’IRC.
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Inégalités
Face
Femelle
homo sapiens
humains
maladie du rein
Maladie
maladies du rein

---
N2-AUTOINDEXEE
Les maladies rénales chroniques ne sont pas toutes silencieuses !
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-507/Les-maladies-renales-chroniques-ne-sont-pas-toutes-silencieuses
Les affections touchant les reins sont fréquentes, mais restent longtemps asymptomatiques, ce qui peut mener à un retard diagnostique avec des conséquences sur la prise en charge du patient. Toutefois, certains signes d’alerte, qu’ils soient cutanés, articulaires ou liés à des anomalies des électrolytes devraient mettre la puce à l’oreille et guider le praticien vers l’origine rénale de la pathologie. Certaines maladies rares affectant les reins sont discutées ici sur la base de vignettes cliniques, avec une emphase particulière sur les signes biologiques et cliniques qui mènent à leur diagnostic.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pas de maladie
Malade chronique
maladie chronique
maladie chronique
maladies du rein
maladie du rein

---
N3-AUTOINDEXEE
Adhésion au traitement de la maladie rénale chronique chez les québécois âgés de 18 ans ou plus
http://hdl.handle.net/20.500.11794/27162
Introduction La progression de la maladie rénale chronique (MRC) augmente le risque des maladies cardiovasculaires. L'hypertension, le diabète et la dyslipidémie sont à la fois des facteurs de risque et des comorbidités de la MRC. Chez les individus souffrant de MRC, la persistance et l'observance du traitement de ces facteurs de risque, i.e. le traitement antihypertenseur (TAH), le traitement hypolipémiant (THL) et le traitement antidiabétique (TAD) contribuent à réduire le risque de mortalité et de morbidité cardiovasculaires. Néanmoins, la persistance et l'observance de ces traitements restent encore peu étudiées chez les individus ayant la MRC. Objectifs: Spécifiquement pour chacun des trois traitements (TAH, THL et TAD), une étude de cohorte a été menée dans le but : 1) d'estimer la persistance à prendre le traitement un an après le début du traitement; 2) d'estimer l'observance du traitement au cours de l'année suivant le début du traitement chez les persistants; 3) d'identifier les facteurs associés à la persistance; et 4) d'identifier les facteurs associés à l'observance
2016
false
true
false
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
français
thèse ou mémoire
Traités
insuffisance rénale chronique
maladie du rein
Maladie chronique
Acanthome épidermolytique
Adhésifs
Maladie chronique
plural
Observance par le patient
maladie chronique
Maladies
adhésif
coopération internationale
maladie chronique
adhésifs

---
N3-AUTOINDEXEE
Le médecin généraliste face à la maladie rénale chronique de la personne âgée de plus de 75 ans : état des lieux de la prise en charge et difficultés rencontrées
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01267420
Contexte En France et dans le monde, la prévalence de la maladie rénale chronique (MRC) augmente, notamment chez les personnes âgées qui ne bénéficient d’aucune recommandation spécifique de prise en charge. Populations et méthodes Notre étude épidémiologique, descriptive a été réalisée en 2 parties : l’une quantitative à partir de laquelle 197 dossiers médicaux de patients âgés de 75 ans ou plus présentant une MRC modérée à sévère ont été inclus. L’autre partie, qualitative par auto-questionnaires administrés à 18 médecins généralistes des Alpes-Maritimes. Les objectifs de notre étude étaient : de caractériser sur le plan médical la personne âgée atteinte d’une MRC en soins primaires ; de décrire et d’évaluer sa prise en charge et enfin d’identifier les difficultés rencontrées par les médecins dans cette pratique.
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
gestion des soins aux patients
maladie chronique
médecins généralistes
sujet âgé de 80 ans ou plus
personne âgée
maladies du rein
maladie du rein
Face
généralisé
maladie chronique
sujet âgé
médecine générale

---
N3-AUTOINDEXEE
Néphropathie aux produits de contraste
http://umvf.cerimes.fr/media/ressRadiologie/DESradiologie2015/03_04_2015/03_04_2015_N_Grenier/Index.html
http://umvf.cerimes.fr/media/ressRadiologie/DESradiologie2014/06022014/Pub_N_Grenier/index.htm
Le néphron; Fonction de concentration tubulaire; Oxygenation intrarénale; Mécanismes de la néphrotoxicité des PCI; Rétention rénale des produits de contraste; Héphrotoxicité des produits de contraste iodés; Évaluation de la fonction rénale; Mais de quel risque parle-t-on?; Est-ce la réalité?; Incidence de la NCI; Finalement, que faut-il faire?; Conclusions
2015
false
false
false
true
3eme cycle / doctorat
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
français
matériel d'enseignement audio-visuel
Maladies des reins et des uretères
maladies du rein
produits de contraste
produit de contraste radiographique
maladie du rein

---
N3-TITRE
Carcinome rénal associé à une maladie rénale acquise
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=404514
2014
false
true
false
Orphanet
France
français
information scientifique et technique
Carcinomes
maladie du rein
maladie acquise
néphrocarcinome
associé à
Maladie

---
Nous contacter.
20/06/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.