Libellé préféré : récidive;

Définition du MeSH : Le retour d'un signe, d'un symptôme ou d'une maladie après une phase de rémission. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : recurrence; répétition; resurgence;

Traduction automatique Wikipédia : Récurrence;

Hyponyme MeSH : Recrudescence; Rechute;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Récurrence;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Le retour d'un signe, d'un symptôme ou d'une maladie après une phase de rémission. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
Les récidives du cancer du sein
https://curie.fr/dossier-pedagogique/les-recidives-du-cancer-du-sein
Quels types de cancer du sein récidivent le plus ? Chez quelles patientes ? Combien de temps après la tumeur initiale ? Le point avec les médecins de l’Institut Curie. Pour le Dr Paul Cottu, chef adjoint du département d’oncologie médicale de l’Institut Curie, il est très difficile de donner des chiffres sur la récidive du cancer du sein, car il n’existe pas de registre national recensant ces rechutes. Néanmoins, il estime que « dix ans après le premier diagnostic, 15 à 20 % des cancers du sein récidivent ». Ce sont les cancers dits triple négatif qui ont le plus de risque de rechuter, avec approximativement 20 à 30 % de rechute. « Tous types de cancers confondus, on observe un pic de récidive locale ou d’apparition de métastases deux ans après les traitements », ajoute-t-il. Car le cancer peut récidiver au niveau du sein lui-même, on parle de récidive locale, ou à distance, dans d’autres organes ou tissus : métastases.
2022
Institut Curie
France
information patient et grand public
cancer
Cancer du sein
tumeurs du sein
Cancer du sein
tumeur maligne, sai
récidive

---
N3-AUTOINDEXEE
Les antidépresseurs diminuent le risque de rechute, mais un sevrage réussi est possible
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2272
Analyse de Lewis G, Marston L, Duffy L, et al. Maintenance or discontinuation of antidepressants in primary care. N Engl J Med 2021;385:1257-67. DOI: 10.1056/NEJMoa2106356 Question clinique Chez les patients sous antidépresseurs à long terme en première ligne, quel est le risque de récidive de la dépression suite à l’arrêt de ces médicaments, par comparaison avec leur maintien ? Conclusion Il ressort de cette étude randomisée, contrôlée par placebo, en double aveugle, chez des patients en première ligne, qui a été correctement menée d’un point de vue méthodologique, que, parmi les patients souffrant de dépression récurrente, une récidive de la dépression dans l’année a été observée chez 56% des patients qui ont arrêté leur antidépresseur contre 39% des patients qui ont continué leur antidépresseur (ce qui revient à un NNH de 6 pour l’arrêt). Les résultats de l’étude ne peuvent pas être entièrement extrapolés à la médecine générale car, la plupart des utilisateurs à long terme d’antidépresseurs en première ligne, n’ont connu qu’un seule ou aucune dépression antérieure, ce qui contraste avec le taux élevé de récidive dans la population étudiée. Des études sont nécessaires sur l’arrêt des antidépresseurs chez les patients présentant des symptômes dépressifs plus légers, ainsi que sur l’effet de schémas de diminution progressive plus lents.
2022
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
récidive
risque
antidépresseurs
sevrage
sevrage
antidépresseur
Rechute

---
N3-AUTOINDEXEE
Analyse du vécu d'un programme d'activité physique encadré pour des patients souffrant de lombalgies communes subaiguës ou récurrente
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03600528/
Introduction : La lombalgie chronique est rare, mais représente 85% du coût socio-économique engendré par l'ensemble des lombalgiques. Les ateliers du dos d'Alençon ont été créés pour tenter d'éviter cette chronicisation. Il était important de connaître le vécu des participants ayant bénéficié de ce programme afin d'en analyser les voies d'amélioration possibles. L'objectif de cette étude était d'étudier comment des patients souffrant de lombalgie subaiguë ou récurrente ont vécu l'expérience d'un programme d'activité physique en petit groupe, encadré par une kinésithérapeute. Matériel et m éthode : il s'agit d'une étude qualitative inspirée de la phénoménologie interprétative réalisée à partir de 7 entretiens individuels ouverts. Les critères d'inclusion étaient : patient ayant accepté de participer et souffrant de lombalgie commune subaiguë ou récurrente, jeune, actif. L'échantillonnage était raisonné homogène. Résultats : Les facteurs motivationnels étaient la diminution de la douleur, l'avis du médecin, l’accueil en groupe, se sentir en sécurité grâce à la qualité de l'encadrement. Les freins étaient surtout liés à des contraintes organisationnelles. Durant le programme, le cadre mis en place a été une source de motivation. Mais, quand les participants de l'étude se retrouvaient sans cadre imposé, la motivation pouvait être difficile à maintenir. Discussion : À notre connaissance, aucun travail n'a été réalisé sur ce sujet dans cette zone géographique avec ces caractéristiques, ce qui lui confère ainsi toute son originalité. Conclusion : Ces données vont permettre d’améliorer le programme d'atelier du dos d'Alençon et donc favoriser l'adhésion des futurs participants.
2022
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Physique
récidive
Programmes des patients
Actualités
lombalgie
communication
exercice physique

---
N2-AUTOINDEXEE
AUBAGIO (tériflunomide) - SEP récurrentes-rémittentes
Extension d'indication
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3330878/fr/aubagio-teriflunomide-sep-recurrentes-remittentes
Nature de la demande Extension d'indication Première évaluation. Avis défavorable au remboursement dans le traitement des enfants âgés de 10 ans et plus atteints de formes récurrentes-rémittentes de sclérose en plaques (SEP-RR), au regard des alternatives disponibles.
2022
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
récidive
traction
Indicateurs
indication de
sclérose en plaques
tériflunomide
Tériflunomide
tériflunomide
AUBAGIO
indicateurs et réactifs

---
N2-AUTOINDEXEE
L’assouplissement graduel des mesures sanitaires n’entraînerait pas de recrudescence des cas et des hospitalisations
https://www.inspq.qc.ca/nouvelles/impact-potentiel-assouplissements-mesures-covid-19-grand-montreal-2022
Les assouplissements graduels des mesures sanitaires jusqu’au 14 mars 2022 ne devraient pas causer de recrudescence importante des cas et des hospitalisations dans le Grand Montréal, en comparaison avec le pic de janvier 2022. C’est ce que suggèrent les plus récentes projections produites par l’Institut national de santé publique du Québec et le Groupe de recherche en modélisation mathématique et en économie de la santé liée aux maladies infectieuses de l’Université Laval(le lien est externe). Elles s’appuient sur l’estimation qu’environ une personne sur trois aurait été infectée par le SRAS CoV-2 depuis le 1er décembre 2021 dans le Grand Montréal. Les enfants et les jeunes l’auraient été davantage pendant la 5e vague étant donné leur couverture vaccinale plus faible avec 2 et 3 doses et le retour à l’école en janvier 2022. En contrepartie, les personnes de plus de 65 ans auraient été les moins infectées en raison de leur haute couverture vaccinale avec 3 doses et des mesures sanitaires limitant les contacts depuis janvier 2022.
2022
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
Mesures
casse-croute
poids et mesures
récidive
Pression systolique
Recrudescence
hospitalisation
hospitalisation

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévention de la récidive dépressive : antidépresseur ou interventions psychologiques séquentielles ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2281
Analyse de Breedvelt J, Warren F, Segal Z, et al. Continuation of antidepressants vs sequential psychological interventions to prevent relapse in depression. An individual participant data meta-analysis. JAMA Psychiatry 2021;78:868-75. DOI: 10.1001/jamapsychiatry.2021.0823 Question clinique Des interventions psychologiques séquentielles basées sur la pleine conscience (appelée MBCT pour mindfulness-based cognitive therapy), délivrées lors de la réduction de l’antidépresseur, peuvent-elles prévenir la récidive dépressive de manière similaire au maintien de l’antidépresseur à posologie constante et à long terme ? Conclusion Cette méta-analyse de données individuelles de participants n’a pas retrouvé de différence significative dans le délai de survenue d’une récidive dépressive entre l’intervention psychologique durant la décroissance de l’antidépresseur et le maintien de l’antidépresseur seul. Malgré les limites méthodologiques, cette étude, en accord avec les guides de pratique clinique belges, conforte les données invitant à laisser le choix au patient d’une prise en charge par antidépresseur seul au long court ou d’une décroissance posologique assortie d’une psychothérapie de type MBCT ou PCT.
2022
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
dépression
depression
intervention psychosociale
Psychologie
dépression
récidive
Psychologie
dépression
antidépresseur
antidépresseurs

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis du 29 mars 2021 sur la question récurrente de la fermeture des écoles
https://www.sfpediatrie.com/actualites/avis-du-29-mars-2021-question-recurrente-fermeture-ecoles
A un moment où la circulation du virus s’accentue dans la population générale, l’augmentation observée également chez les enfants n’en est que le reflet et non la cause. En proportion, les enfants restent moins infectés que les adultes, même avec les variants. L’effet âge reste majeur avec une proportion d’enfants infectés d’autant plus faible que l’enfant est jeune. Les (trop rares) tests salivaires pratiqués dans les écoles confirment que les enfants, et plus généralement toutes les personnes fréquentant l’école, ne sont pas les transmetteurs asymptomatiques de cette 3ème vague : le récent bulletin de l’Education Nationale identifie 0,49% de tests positifs parmi les 200 404 tests réalisés du 15 au 22 mars. La COVID-19 chez l’enfant reste bénigne, les formes nécessitant une hospitalisation sont exceptionnelles, même depuis la circulation du nouveau variant : les enfants de 0 à 14 ans représentent 0,3% des hospitalisations en semaine 11 (données Santé Publique France).
2021
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
recommandation de santé publique
établissements scolaires
récidive
mars
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Les antibiotiques locaux ou les antibiotiques qui ciblent l'ensemble du corps: quel est le meilleur traitement de l'otite moyenne suppurative chronique (infection de l'oreille persistante ou récurrente avec écoulement)?
https://www.cochrane.org/fr/CD013053/ENT_les-antibiotiques-locaux-ou-les-antibiotiques-qui-ciblent-lensemble-du-corps-quel-est-le-meilleur
L'otite moyenne chronique suppurée (OMCS), également appelée otite moyenne chronique (OMC), est une inflammation et une infection de l'oreille moyenne qui dure deux semaines ou plus. Les personnes atteintes de OMCS présentent généralement des écoulements récurrents ou persistants - liquide qui s'écoule par un trou ou une déchirure du tympan - et une perte d'audition. Les antibiotiques (médicaments qui combattent les infections bactériennes) sont le traitement le plus courant pour l’OMCS.
2021
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
infections
otite moyenne chronique
otite moyenne chronique purulente
oreille moyenne
maladie infectieuse chronique
otite moyenne suppurée
antibiothérapie
administration par voie topique
Antibiotiques
Otite moyenne
récidive
antibactériens
Antibiotiques
Infection
antibiotique
otorrhée
infections

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévision de la rechute ou de la récidive de la dépression
https://www.cochrane.org/fr/CD013491/DEPRESSN_prevision-de-la-rechute-ou-de-la-recidive-de-la-depression
Quel est l’objectif de cette revue ? La rechute et la récidive (le fait de retomber malade après une amélioration) sont courantes dans la dépression et entraînent une augmentation du handicap et une diminution de la qualité de vie des patients. La rechute est une réapparition de l'épisode initial de dépression après une certaine amélioration initiale, tandis que la récidive est l'apparition d'un nouvel épisode de dépression après la guérison. Les résultats tels que les rechutes et les récidives, peuvent parfois être prédits alors que les personnes sont en bonne santé, grâce aux informations disponibles à ce moment-là. Un calcul mathématique peut être effectué pour évaluer les risques encourus par un individu ; ce calcul est connu sous le nom de modèle pronostique ou d'outil de prédiction. Dans la plupart des services de santé, y compris le National Health Service (NHS) au Royaume-Uni, les ressources telles que les médecins et les thérapeutes doivent être utilisées de la meilleure façon possible, pour les personnes qui en tireront le plus grand bénéfice. Si des outils de prédiction précis sont disponibles, les informations peuvent être utilisées pour identifier les patients les plus à risque et s'assurer qu'ils reçoivent un soutien supplémentaire pour tenter de prévenir une rechute ou une récidive.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
depression
trouble dépressif
dépression
dépression
Rechute
dépression
prévision
récidive

---
N1-SUPERVISEE
Le Lactobacillus crispatus CTV-05 (Lactin-V) prévient-il la récidive d’une vaginose bactérienne ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2220
Analyse de Cohen CR, Wierzbicki MR, French AL, et al. Randomized trial of lactin-V to prevent recurrence of bacterial vaginosis. N Engl J Med 2020;382:1906-15. DOI: 10.1056/NEJMoa1915254 Question clinique Quelle est l’efficacité du Lactobacillus crispatus CTV-05 (Lactin-V) versus placebo pour prévenir la récidive de la vaginose bactérienne à 3 mois chez des femmes en âge de procréer ?
2021
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
résultat thérapeutique
administration par voie vaginale
vagin
métronidazole
lecture critique d'article
Lactobacillus crispatus
récidive
vaginose bactérienne

---
N3-AUTOINDEXEE
Existe-t-il un lien entre les violences physiques, les abus sexuels et les interruptions volontaires de grossesse à répétition ? travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/333196?ln=fr
En Suisse, l'accès à la contraception est facilité et son utilisation est de plus en plus répandue. Le taux d'interruption volontaire de grossesse (IVG) reste néanmoins stable ces dernières décennies, notamment celui des IVG à répétition. La contraception n'est donc pas le seul facteur intervenant dans ces situations. En parallèle, la violence, physique et sexuelle, a un impact à long terme chez les femmes les subissant ou les ayant subies, notamment sur leur santé sexuelle. L'objectif de ce travail est de comprendre la répétition et de repérer s'il existe un lien entre les violences physiques, les abus sexuels et les IVG itératives
2021
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
abus sexuel
syndrome de l'adulte maltraité
Violence
infractions sexuelles
interruption légale de grossesse
Sévices
travail
Abus sexuel
à répéter
Interruption volontaire de grossesse
grossesse
Physique
récidive
interruption volontaire de grossesse
métier
Violence
Travail
Physique

---
N2-AUTOINDEXEE
Chimiothérapie à haute dose et autogreffe de cellules souches hématopoïétiques chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes présentant une première récidive de sarcome d'Ewing
https://www.cochrane.org/fr/CD011406/CHILDCA_chimiotherapie-haute-dose-et-autogreffe-de-cellules-souches-hematopoietiques-chez-les-enfants-les
Problématique de la revue Nous avons cherché des données probantes concernant l'association de la chimiothérapie à haute dose (CHD) avec l’autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (ACSH) améliorait la survie sans complication, la survie globale, la survie ajustée à la qualité et la survie sans progression de la maladie mieux que la chimiothérapie conventionnelle chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes présentant une première récidive de sarcome d'Ewing. Nous recherchions également les effets indésirables survenus à cause de ces traitements.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
chimiothérapie
cellule souche hématopoïétique
adulte
Adulte
Jeune adulte
Sarcome d'Ewing
autogreffes
Enfant
chimiothérapie
enfants majeurs
adolescence
adolescent
sarcome d'Ewing
Enfant
Chimiothérapie
Enfant
Adolescent
enfant
Enfant
Cellule
Adulte
transplantation autologue
Adolescent
enfant
cellules souches hématopoïétiques
sarcome d'ewing
récidive

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladie alcoolique et rechute
https://www.ascodocpsy.org/wp-content/uploads/2021/07/biblio_maladie_alcoolique_rechute_202106-1.pdf
2021
AscodocPsy
France
bibliographie
maladie active après traitement
récidive
alcoolisme
Alcoolisme
Maladie
alcoolisme
Alcoolisme
Maladies
Alcooliques
alcool
alcools
alcool
alcoolisme
alcool éthylique
Rechute
Alcoolisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Épistaxis récurrente chez l’enfant
https://www.cfp.ca/content/67/6/430
Question Un enfant vient à ma clinique et se plaint d’une épistaxis récurrente, notamment de plusieurs épisodes par année depuis qu’il est tout petit. Les saignements de nez se produisent dans les 2 narines et durent souvent longtemps, sans qu’il y ait de tendances saisonnières apparentes. Quelles sont les interventions sûres et efficaces pour l’épistaxis chez les enfants, et chez quels patients des analyses hématologiques s’imposeraient-elles?
2021
Le Médecin de Famille Canadien
France
article de périodique
Enfant
Enfant
enfant
récidive
Enfant
Enfant
enfant
Epistaxis
épistaxis
épistaxis

---
N3-AUTOINDEXEE
Les facteurs liés à la rechute dans les addictions au tabac, opioïdes, cocaïne, amphétamines et cannabis
https://www.sudoc.fr/255088035
Introduction : Les addictions sont la principale cause de mortalité évitable dans le monde ; elles ont aussi un impact important en termes de morbidité. Les troubles liés à l'usage de substance concernent essentiellement le tabac, l'alcool, les opioïdes, la cocaïne, les amphétamines et le cannabis. Dans un parcours addictif, la reprise du produit est une étape inéluctable. Prévenir ces rechutes est un véritable enjeu de santé publique, c'est un des rôles du médecin de premier recours. Or, les facteurs de risque sont nombreux. L'objectif de cette étude est d'identifier les facteurs liés à la rechute pour les addictions les plus répandues (hors l'alcool, étude déjà publiée), et parmi eux, ceux qui peuvent être influencés par une prise en charge. Méthode : Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature concernant les facteurs liés à la rechute pour le tabac, les opioïdes, la cocaïne, les amphétamines et le cannabis, en consultant les bases de données pertinentes, sur une période de 2000 à 2020. A partir de l'identification de 815 articles, 126 ont été inclus. Résultats : Ont été identifiés et classés selon un modèle « bio-psycho-social » 34 facteurs principaux. Synthétiquement, nous les avons regroupés en 7 principales entités ; 5 peuvent être modifiées directement par le médecin généraliste : les stress, les conditionnements, les récompenses, les représentations et les relations ; 2 sont modifiables indirectement : les maladies mentales et la précarité économique. Discussion : La gestion du stress, le changement des conditionnements, l'instauration de nouveaux modes variés de récompense, la modification des croyances et la création de liens sont nos propositions d'action à destination du thérapeute. Nos résultats sont cohérents avec la revue de littérature concernant l'alcool. Aussi, la création d'un outil pédagogique s'appuyant sur ces résultats permettrait au praticien de mieux se repérer dans la complexité et le nombre des facteurs de rechute dans les addictions, et être ainsi acteur de la prévention de la rechute.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
amphétamine
récidive
cocaïne
Opioïdes
cannabis
addictions
cannabis
cocaïne
toxicomanie
amphétamines
tabac
facteur
agoniste des opiacés
nicotiana tabacum
analgésiques morphiniques
Addiction
Rechute
Comportement toxicomaniaque

---
N2-AUTOINDEXEE
La lamotrigine dans le traitement de prévention des récidives du trouble bipolaire
https://www.cochrane.org/fr/CD013575/DEPRESSN_la-lamotrigine-dans-le-traitement-de-prevention-des-recidives-du-trouble-bipolaire
Problématique de la revue Étudier l'efficacité clinique (bénéfices et risques) de la lamotrigine dans le traitement de fond du trouble bipolaire par rapport à un placebo, une polythérapie ou des médicaments existants (lithium ou olanzapine, par exemple). Contexte L’utilisation de la lamotrigine a été autorisée en tant que traitement de fond (traitement de prévention des récidives) du trouble bipolaire. La lamotrigine pourrait constituer une stratégie thérapeutique viable et efficace dans le traitement de fond du trouble bipolaire, où un risque de récidive inférieur au placebo a été démontré. En outre, la lamotrigine s’avère être aussi efficace que le lithium. Nous avons donc effectué une revue systématique afin d’étudier l'efficacité et la tolérance de la lamotrigine comme traitement de fond (traitement pour la prévention des récidives) du trouble bipolaire.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Trouble bipolaire
lamotrigine
Lamotrigine
LAMOTRIGINE
traitement préventif
lamotrigine
Troubles bipolaires
trouble bipolaire
trouble bipolaire
Troubles bipolaires
récidive

---
N3-AUTOINDEXEE
Maltraitance et répétition des consultations aux urgences par les adolescents: expérience d'un centre parisien
https://athena.u-pec.fr/primo-explore/search?query=any,exact,998036261704611&vid=upec
Le service des urgences est un lieu privilégié de dépistage adapté aux adolescents qui consultent peu mais peuvent être victime de tout type de maltraitance. L’objectif de cette étude était de décrire les adolescents consultant de façon répétée aux urgences, notamment ceux suspect de maltraitance. Il s’agit d’une étude descriptive rétrospective unicentrique portant sur les adolescents âgés de 11 à 18 ans ayant consultés au moins à trois reprises aux urgences de l’hôpital Trousseau pendant l’année 2019. L’étude a porté sur 343 adolescents. Parmi eux, 32 adolescents étaient suspects de maltraitance soit 9,3%. Concernant ce sous-groupe, leur âge médian était de 14 ans et il y avait 69% de fille. Leurs motifs de première consultation étaient des douleurs abdominales (19%) et des traumatismes (16%). Ces adolescents avaient fréquemment une activité sexuelle à risque (25%), une consommation de toxique (43%), une tristesse (58%), de l’anxiété (81%) et des troubles du sommeil (86%). L’analyse statistique a montré des différences significatives. Le groupe des adolescents maltraités consultaient plus fréquemment pour des motifs psycho-comportementaux (p 0.001). Ils avaient plus d’antécédents psychologiques (p 0.001) et sociaux (p 0.001). Ils étaient plus fréquemment déscolarisés (p 0.006) et avaient plus de conduite à risque (p 0.034). La fréquence des adolescents suspects de maltraitance est plus importante parmi les adolescents ayant consultés au moins trois fois aux urgences. Nous conseillons aux cliniciens de porter une attention particulière à la répétition des consultations aux urgences chez l’adolescent quel que soit le motif.
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
services des urgences médicales
Centres d'urgences
Centre
orientation vers un spécialiste
consultants
à répéter
récidive
central
Maltraitance

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge des personnes considérées guéries et présentant à nouveau un test positif pour le SRAS-CoV-2
https://www.inspq.qc.ca/publications/3032-personnes-gueries-nouveau-test-positif-covid19
À ce jour, on rapporte au Québec plus de 4 500 personnes ayant eu un test TAAN positif suite à un résultat négatif (fichier V10, extraction du 2 juin 2020). Cet avis porte sur l’interprétation de ces résultats et sur la prise en charge des personnes qui présentent à nouveau un test TAAN positif après avoir été considérées guéries...
2021
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
Québec
réinfection
récidive
techniques d'amplification d'acides nucléiques
immunité acquise
algorithme
isolement du patient
revue de la littérature
recommandation de santé publique
gestion des soins aux patients
techniques de laboratoire clinique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
test COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
La persistance de cellules mémoires B résistantes au rituximab contribue aux rechutes des patients adultes atteints de thrombopénie immunologique
https://presse.inserm.fr/la-persistance-de-cellules-memoires-b-resistantes-au-rituximab-contribue-aux-rechutes-des-patients-adultes-atteints-de-thrombopenie-immunologique/42661
Des équipes du Pr Matthieu Mahévas du centre de référence des cytopénies auto-immunes de l’adulte et de l’Institut Mondor de Recherche Biomédicale (hôpital Henri-Mondor AP-HP/Inserm/Université Paris-Est Créteil), du Pr Jean-Claude Weill et du Dr Claude-Agnès Reynaud au sein de l’Institut Necker-Enfants Malades (Inserm/CNRS/Université de Paris) ont étudié la présence de lymphocytes B mémoires auto réactifs avant et après traitement par rituximab de patients adultes atteints de thrombopénie immunologique (PTI), une maladie auto-immune rare. Les résultats de cette étude, qui fait l’objet d’une publication dans la revue Science Translational Medicine le 14 avril 2021, montrent notamment qu’une fraction des lymphocytes B mémoires auto-réactifs envers les antigènes plaquettaires résiste au traitement par rituximab, persiste dans la rate pendant plusieurs mois et participe aux rechutes. La découverte de ces cellules pourrait ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
récidive
Rituximab
mémoire immunologique
thrombocytopénie immunitaire
lymphocytes B
résistance aux substances

---
N3-AUTOINDEXEE
Pour vaincre la Covid-19, une bonne vaccination vaut mieux que des tests à répétition
https://www.academie-medecine.fr/pour-vaincre-la-covid-19-une-bonne-vaccination-vaut-mieux-que-des-tests-a-repetition/
Bien que le seuil symbolique des 30 millions de primo-vaccinés ait été franchi le 13 juin et que la vaccination soit ouverte aux adolescents de 12 à 17 ans depuis le 15 juin, le dynamisme de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 semble faiblir en France, rendant improbable l’accession au taux de couverture vaccinale de 80% de la population au mois d’octobre, c’est-à-dire au niveau d’immunité collective nécessaire pour éviter une recrudescence de l’épidémie au quatrième trimestre.
2021
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
information scientifique et technique
Vaccins
vaccination
à répéter
Vaccine
récidive
vaccination
vaccination; médication préventive
COVID-19
vaccins antiviraux
infections à coronavirus

---
N1-SUPERVISEE
Augmentation de l'apport en eau pour prévenir les calculs urinaires
https://www.cochrane.org/fr/CD004292/PROSTATE_augmentation-de-lapport-en-eau-pour-prevenir-les-calculs-urinaires
Problématique de la revue Nous avons réalisé cette étude pour savoir si le fait de boire plus d'eau permettait d'éviter les calculs rénaux. Contexte Les calculs rénaux sont courants dans la population. Boire plus d'eau pourrait empêcher les personnes n’ayant jamais eu de calculs d'en avoir et/ou aider à empêcher les personnes ayant eu de calculs par le passé d'en avoir à nouveau. Nous ne savons pas si cela fonctionne bien et si le fait de boire plus d'eau a des effets indésirables.
2020
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
revue de la littérature
calculs rénaux
eau de boisson
consommation de boisson
récidive
résumé ou synthèse en français

---
N2-AUTOINDEXEE
Syndrome de crises encéphalomyopathiques métaboliques récurrentes-rhabdomyolyse-arythmie cardiaque-déficience intellectuelle
https://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=480864
Définition Une maladie génétique neurodégénérative rare caractérisée par des crises encéphalomyopathiques métaboliques épisodiques (de fréquence et de sévérité variable, et souvent précipitées par une maladie aigüe), qui se manifestent par une faiblesse musculaire sévère, une ataxie, des convulsions des arythmies cardiaques, une rhabdomyolyse avec myoglobinurie, un taux élevé en créatine kinase plasmatique, une hypoglycémie, une acidose lactique, un taux élevé d'acylcarnitine et une désorientation ou un état comateux. Un retard du développement global, un déficit intellectuel et des signes corticaux, pyramidaux et cérébelleux se développent, avec pour conséquence une neuro-dégénérescence progressive responsable d'une perte du langage expressif et une atrophie cérébrale de sévérité variable.
2020
Orphanet
France
information scientifique et technique
Déficience intellectuelle
rhabdomyolyse
Syndrome métabolique
Déficience intellectuelle
infarctus du myocarde
récidive
infarctus du myocarde
Déficience intellectuelle
Métabolisme
Métabolisme
troubles du rythme cardiaque
dysrythmie cardiaque
Rhabdomyolyse
rhabdomyolyse
Déficience intellectuelle
infirmité
Déficience intellectuelle
syndrome métabolique X
fonction métabolique générale
Déficience intellectuelle
métabolisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Effets bénéfiques et risques du nettoyage des oreilles pour les personnes souffrant d'otite moyenne chronique suppurée (infection de l'oreille persistante ou récurrente avec écoulement de pus)
https://www.cochrane.org/fr/CD013057/ENT_effets-benefiques-et-risques-du-nettoyage-des-oreilles-pour-les-personnes-souffrant-dotite-moyenne
Pourquoi est-ce important ? L'otite moyenne chronique suppurée (OMCS), également appelée otite moyenne chronique (OMC), est une inflammation et une infection de l'oreille moyenne qui dure deux semaines ou plus. Les personnes atteintes d’OMCS souffrent généralement d’un écoulement auriculaire récurrent ou persistant - du pus qui s'écoule par un trou dans le tympan - et d'une perte auditive. Différentes approches peuvent être utilisées pour nettoyer les oreilles affectées et éliminer les écoulements. Telles que : - utiliser du coton ou du papier de soie (nettoyage à sec) ; - aspirer le matériel qui obstrue l'oreille avec un petit appareil (généralement sous microscope) ; ou - laver l'oreille (irrigation).
2020
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
infections
otite moyenne suppurée
Otite moyenne
otite moyenne chronique
oreille moyenne
Oreille
pus
Pus
otite moyenne chronique purulente
maladie infectieuse chronique
Personna +
risque
récidive
oreiller
Infection
otorrhée
personnes
infections
oreille
suppuration

---
N2-AUTOINDEXEE
Utilisation de plusieurs médicaments antiplaquettaires par rapport à moins pour prévenir les récidives précoces après un accident vasculaire cérébral ou un accident ischémique transitoire
https://www.cochrane.org/fr/CD009716/STROKE_utilisation-de-plusieurs-medicaments-antiplaquettaires-par-rapport-moins-pour-prevenir-les-recidives
Problématique de la revue Est-il préférable de prendre plusieurs antiplaquettaires plutôt que moins antiplaquettaires pour prévenir une récidive précoce après un accident vasculaire cérébral ? Contexte L'accident vasculaire cérébral est la deuxième maladie non transmissible la plus courante au monde et comporte un risque élevé de récurrence. La plupart des récidives surviennent tôt après l'accident vasculaire cérébral (AVC), et des traitements efficaces sont nécessaires pour prévenir les récidives. Les directives actuelles recommandent l'utilisation d'un médicament antiplaquettaire comme l'aspirine après un accident vasculaire cérébral ou un accident ischémique transitoire (mini-AVC). Toutefois, la sécurité et les bénéfices de l'utilisation précoce de plus d'un médicament antiplaquettaire après un AVC n'ont pas été clairement établis.
2020
Cochrane
France
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
accident vasculaire cérébral
utilisation médicament
rapport de recherche
antiagrégants plaquettaires
Antiplaquettaires
Ischémie
ischémie cérébrale transitoire
Médicaments
accident ischémique transitoire
prévenance
rapport albumine/globuline
médicament
accident vasculaire cerebral
accident cérébrovasculaire
accident vasculaire cérébral
Ischémie cérébrale transitoire
ischémie cérébrale transitoire
récidive

---
N1-SUPERVISEE
Intérêt du dosage de calprotectine fécale pour le diagnostic de rechute de maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) chez des sujets ne présentant ni évacuation fécale sanglante ni élévation de la concentration sérique de protéine C réactive
https://www.has-sante.fr/jcms/c_2854253/fr/interet-du-dosage-de-calprotectine-fecale-pour-le-diagnostic-de-rechute-de-maladie-inflammatoire-chronique-intestinale-mici-chez-des-sujets-ne-presentant-ni-evacuation-fecale-sanglante-ni-elevation-de-la-concentration-serique-de-proteine-c-reactive
Les organismes professionnels de gastro-entérologie et la CNAM ont demandé à la HAS d’évaluer en quelle mesure le dosage de calprotectine fécale pourrait améliorer le diagnostic étiologique de poussées de symptômes digestifs venant interrompre une phase de rémission de maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI). Pour ce faire, ce rapport a cherché à répondre aux deux questions suivantes : 1) Intérêt diagnostique : le dosage de calprotectine fécale permet-il d’identifier les rechutes de MICI qui auraient pu être omises par l’examen clinique et par un dosage sérique de protéine C réactive ? 2) Impact organisationnel : le recours au dosage de calprotectine fécale a-t-il démontré, idéalement en pratique française, son aptitude à réduire la fréquence de recours à l’endoscopie digestive auprès des sujets présentant une poussée fonctionnelle ?
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
fèces
dosage de la calprotectine
Calprotectine fécale
protéine C-réactive
France
endoscopie digestive
évaluation technologique
récidive
maladies inflammatoires intestinales
complexe antigénique L1 leucocytaire

---
N1-SUPERVISEE
Rechute et réinfection
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/presentations-cliniques/rechute-et-reinfection.html
Est-il possible qu’une personne rétablie d’une infection par le SARS-CoV-2 ait une rechute?
2020
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
réinfection
information scientifique et technique
récidive
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Existe-t-il un lien entre les violences physiques, les abus sexuels et les interruptions volontaires de grossesse à répétition ? travail de Bachelor
http://doc.rero.ch/record/330225?ln=fr
En Suisse, l'accès à la contraception est facilité et son utilisation est de plus en plus répandue. Le taux d'interruption volontaire de grossesse (IVG) reste néanmoins stable ces dernières décennies, notamment celui des IVG à répétition. La contraception n'est donc pas le seul facteur intervenant dans ces situations. En parallèle, la violence, physique et sexuelle, a un impact à long terme chez les femmes les subissant ou les ayant subies, notamment sur leur santé sexuelle
2020
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
thèse ou mémoire
Physique
Interruption volontaire de grossesse
grossesse
Physique
interruption légale de grossesse
interruption volontaire de grossesse
infractions sexuelles
Abus sexuel
récidive
Travail
métier
Sévices
syndrome de l'adulte maltraité
à répéter
travail
Violence
Violence
physique
violence

---
N2-AUTOINDEXEE
L’accès des enfants et adolescents en rechute de cancer aux essais précoces en France
Séminaire interne du SESSTIM
https://youtu.be/fNHg1j51nHI
https://sesstim.univ-amu.fr/video-box/seminaire-interne-du-sesstim-emilien-schultz
Emilien Schultz
2019
SESSTIM
France
matériel d'enseignement audio-visuel
France
Cancer
France
Enfant
Enfant
Adolescent
Rechute
tumeurs
France
Enfant
médecin (médecine interne)
Adolescent
enfant
tumeur maligne, sai
récidive
adolescence
Essais
Enfant
France
France
adolescent
enfant surdoué
cancer
Cancer
français
essais

---
N3-AUTOINDEXEE
Incidence de la récidive suicidaire dans l’année qui suit un premier passage à l’acte : une cohorte historique avant la modification de l’offre de soins : étude RAPPAS
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02430164
Contexte : L’antécédent de TS représente le facteur de risque majeur de récidive suicidaire, avec un risque accru dans l’année qui suit le passage à l’acte. L’offre de soins dans la région grenobloise s’est récemment diversifiée avec la création du Centre Thérapeutique Ambulatoire Intensif (CTAI). L’évaluation de l’efficacité de ce dispositif nécessite de connaître en amont l’incidence de la première récidive suicidaire. Objectif : Estimer l’incidence de la première récidive suicidaire dans l'année suivant une 1ère TS. Méthodes : Cette étude observationnelle, rétrospective, porte sur une cohorte de 154 primo-suicidants. Etaient inclus tous les patients majeurs admis aux urgences du CHU de la Tronche pour une première TS en 2016. Les patients souffrant de schizophrénie, de trouble bipolaire, ou de handicap mental documentés, ainsi que les patients non francophones étaient exclus de l’étude. Résultats : 20 patients, soit 12.9% [IC à 95%: 8- 19] ont récidivé dans l’année suivant leur première tentative de suicide. Aucun suicide n’a été enregistré dans l’année suivant le premier geste suicidaire. La moitié des récidives se sont produites dans les 3,6 mois. 41 patients (26%) étaient hospitalisés en psychiatrie ou addictologie dans les 10 jours suivant leur passage aux urgences pour un premier geste suicidaire tandis que 33 patients (21%) ont été réadmis aux urgences à distance de leur 1ère TS. Conclusion : Le taux de première récidive à 1 an au sein des primo-suicidants est comparable aux données de la littérature.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
prestations des soins de santé
incidence
transitoire
récidive
passage à l'acte
Soins
soins

---
N3-AUTOINDEXEE
Revue systématique de la littérature : l'intelligence artificielle peut-elle aider à estimer le risque de récidive dans les comportements violents ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02404657
Introduction : en Psychiatrie légale, les magistrats posent la question de l’existence d’un risque de récidive et de la dangerosité aux experts psychiatres. Les études de suivi en Psychiatrie légale ont montré que les éléments psychiatriques prédictifs de récidive étaient liés essentiellement aux pathologies mentales graves, consommations de toxiques, addictions, niveaux élevés d’impulsivité, insight faible, troubles de personnalité associés, en particulier troubles de personnalité antisociales. Il existe aussi des facteurs de protection, en particulier observance des traitements. Compte-tenu de la complexité des facteurs de risque et de protection psychiatriques et criminologiques, l’intelligence artificielle (IA) peut-elle aider psychiatres et magistrats à améliorer la prédictivité des récidives ? Méthodes : revue systématique de la littérature sur les applications de l’IA dans la prédiction des récidives en Psychiatrie légale, réalisée selon les critères PRISMA, utilisant les mots-clés « Artificial Intelligence », « Deep Learning », « Machine Learning », « Recidivism », « Personality Disorder », « Impulsive Behavior », « Alcohol Abuse », « Drug Abuse », « Schizophrenia », « Bipolar disorder » sur les bases de données PubMed, Science Direct, Clinical Trial et Google Scholar. Résultats : la grande majorité des études est issue de revues juridiques ou informatiques et très peu des bases de données médicales. Les études évaluant l’IA en Psychiatrie légale ont utilisé le plus souvent le Machine Learning et le Deep Learning à partir de données sociodémographiques, sociologiques, criminologiques, notamment l’âge de la première infraction et le nombre de condamnations antérieures, par exemple OxRec. A ce jour, il n’y a que très peu d’études évaluant des paramètres psychiatriques, portant surtout sur les troubles de personnalité psychopathiques. Discussion/conclusions : les applications de l’IA en Psychiatrie légale sont encore très prématurées. Cependant, certains critères psychiatriques devraient avoir une place plus importante dans ce champ, en particulier ceux issus des échelles HCR-20 et PCL-R de Hare. L’enjeu sera également de trouver les mots-clés comportementaux, psychologiques et psychiatriques pertinents à inclure en IA, dans un cadre éthique et juridique strict.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Systématique
récidive
Appréciation des risques
Intelligence artificielle
ESTIMA
Revue systématique
Systématique
Comportement à risque
violence
Systématique
intelligence artificielle
estimateur
Comportement d'aide
comportement
prise de risque
intelligence
Comportement violent
Systématique

---
N1-SUPERVISEE
Traitement à long terme pour les personnes souffrant de dépression persistante
https://www.cochrane.org/fr/CD012855/traitement-long-terme-pour-les-personnes-souffrant-de-depression-persistante
Pourquoi cette revue est-elle importante ? Les troubles dépressifs qui persistent pendant au moins deux ans causent des problèmes considérables. Même après un traitement réussi, ils réapparaissent fréquemment. Les traitements courants sont les antidépresseurs et les traitements psychologiques (thérapies par la parole), ou une combinaison des deux. Les traitements à long terme devraient prévenir la récidive des symptômes dépressifs. Qui s’intéressera à cette revue ? - Personnes souffrant de dépression persistante (depuis plus de deux ans), amis, familles et aidants. - Les médecins généralistes, psychiatres, psychologues cliniciens, psychothérapeutes et pharmaciens.
2019
false
false
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
antidépresseurs
adulte
temps
récidive
trouble dépressif
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
trouble dépressif

---
N1-VALIDE
Santé Canada informe les Canadiens de nouveaux renseignements sur l’innocuité liés à l’utilisation à long terme de l’azithromycine à la suite de greffes de cellules souches pour le traitement du cancer
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/67430a-fra.php
Santé Canada met les Canadiens en garde contre le risque possible de récidive de cancer chez les patients ayant le cancer du sang et des ganglions qui ont reçu une greffe de cellules souches et qui prennent de l’azithromycine (Zithromax) à long terme. Le médicament faisait l’objet d’essais cliniques à l’extérieur du Canada en vue de son utilisation pour prévenir un certain type de trouble pulmonaire inflammatoire appelé syndrome de la bronchiolite oblitérante. Les patients atteints du cancer qui ont reçu une greffe de cellules souches provenant de donneurs sont exposés au risque de développer cette affection qui cause la formation de tissus cicatriciels dans les poumons et des difficultés respiratoires. Toutefois, un essai clinique mené en France a permis de constater un risque accru de récidive du cancer liée à l’utilisation à long terme de l’azithromycine chez les patients ayant reçu une greffe de cellules souches...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
azithromycine
azithromycine
bronchiolite oblitérante
azithromycine
tumeurs hématologiques
transplantation de cellules souches
traitement médicamenteux au long cours
antibactériens
récidive
chimioprévention
avis de pharmacovigilance
risque
malignité hématologique récidivante
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Azithromycine : augmentation du taux de rechutes d'hémopathies malignes et de la mortalité après greffe de cellules souches hématopoïétiques chez les patients traités par azithromycine - Lettre aux professionnels de santé
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/azithromycine-augmentation-du-taux-de-rechutes-dhemopthies-malignes-et-de-la-mortalite-apres-greffe-de-cellules-souches-hematopoietiques-chez-les-patients-traites-par-azithromycine
Un essai clinique intitulé ALLOZITHRO ayant évalué l’efficacité de l’azithromycine administrée au long cours dans la prévention du syndrome de bronchiolite oblitérante (SBO) au décours d'allogreffe de cellules souches hématopoïétiques chez des patients atteints d'hémopathie maligne a été interrompu prématurément en raison d’un taux accru de rechutes d'hémopathies malignes dans le groupe de patients recevant l'azithromycine comparativement au groupe de patients sous placebo. Bien que le rôle exact de l’azithromycine dans l'augmentation du taux de rechutes observée ne soit pas élucidé à ce jour, il faut en conclure que les risques de l'administration d'azithromycine au long cours chez des patients ayant subi une greffe de cellules souches hématopoïétiques sont supérieurs aux bénéfices escomptés...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
azithromycine
azithromycine
tumeurs hématologiques
récidive
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
antibactériens
administration par voie orale
bronchiolite oblitérante
essais cliniques comme sujet
tumeurs hématologiques
avis de pharmacovigilance

---
N3-AUTOINDEXEE
Cholestéatomes récurrents de l'oreille moyenne : valeur ajoutée de la fusion entre la séquence de diffusion non EPI en IRM et le TDM en pré opératoire
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02766854
Objectif :lLes récidives de cholestéatome de l'oreille moyenne sont traitées par chirurgie. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la tomodensitométrie (TDM) sont réalisées pour détecter et planifier en pré opératoire les récidives afin d'évaluer les lésions impliquant la chaine ossiculaire, le nerf facial ou le canal carotidien. Cependant, l'interprétation de la tomodensitométrie peut être difficile en raison de la cicatrice postopératoire et du comblement de la cavité à proximité de la zone de récurrence du cholestéatome (rMEC). L'objectif de cette étude est d'évaluer la valeur ajoutée de la fusion IRM/TDM post-traitée en utilisant des images de fusion entre la séquence de diffusion b1000 non-EPI et le TDM dans la planification pré chirurgicale. Matériel et Méthodes : nous avons inclus de façon prospective 20 patients consécutifs avant la chirurgie pour rMEC. Le TDM et l'IRM 1,5T ont été réalisées en pré opératoire, incluant les séquences 3DT1 et la séquence de diffusion b1000 non-EPI. Les images fusionnées b1000/TDM ont été créées manuellement en plusieurs étapes à l'aide d'un logiciel gratuit. Deux radiologues ont analysé en double aveugle les données non fusionnées et fusionnées en ce qui concerne l'extension, la mesure du volume et la délimitation des contours des lésions de rMEC. Les données ont été comparées aux observations per opératoires. La variabilité intra et inter observateurs a été évaluée pour le volume des lésions et l’union de leurs contours voxel-à-voxel avec l’index de Jaccard. Résultats : 2 lésions ont présenté des diffusions négatives. Pour les 18 lésions diffusion positive, la concordance avec les observations chirurgicales étaient significatives pour les données non fusionnées (κ 0,72) et presque parfaite (κ 0,99) pour la fusion (p 0,001). Concernant la concordance des volumes, ils étaient presque parfaits pour les deux et nous avons observé une plus grande similarité de l’union des contours pour les données fusionnées (60%) par rapport aux données non fusionnées (52 %), p 0,001. Conclusion : la fusion b1000-nonEPI/TDM est un outil supplémentaire, couramment disponible et fiable pour évaluer l'extension des récidives de cholestéatome en pré chirurgical afin de proposer la meilleure technique opératoire.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Cholestéatome
fusion
Prairie
cholestéatome de l'oreille moyenne
trouble dépressif majeur
dispositifs de protection
cholestéatome de l'oreille moyenne
imagerie par résonance magnétique de diffusion
récidive
tomodensitométrie
imagerie par résonance magnétique

---
N3-AUTOINDEXEE
Évaluation des pratiques professionnelles concernant les patients chuteurs âgés de plus de 75 ans en post-urgence au CHU de Bordeaux et mise en place d'un protocole de prévention des récidives
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01534606
Introduction : la chute du sujet âgé est un enjeu majeur de santé publique. De nombreux patients sont admis en post-urgence au CHU de Pellegrin pour chute. Ce service leur propose une prise en charge générale dont l’efficacité est dépendante d’une durée d’hospitalisation courte et des compétences des professionnels de santé non spécialisés en gériatrie.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Patients
Pratique professionnelle
Urgences
Récidive
patients
sujet âgé
pratique professionnelle
hôpitaux universitaires
urgences
récidive
adhésion aux directives
études d'évaluation comme sujet

---
N1-SUPERVISEE
Intérêt de l'utilisation des probiotiques dans la prise en charge des vulvovaginites récidivantes : une revue systématique de la littérature
http://www.sudoc.fr/225513390
Introduction : La vulvovaginite est un motif fréquent de consultation en médecine générale. Les traitements proposés n'empêchent pas les rechutes. L'utilisation des probiotiques est aujourd'hui très répandue et pourrait constituer une alternative. Méthodes : Une revue systématique de la littérature a été réalisée entre 1997 et 2017. Les bases Pubmed, Cochrane library et Clinical Trials ont été explorées. Les études d'efficacité des probiotiques dans la prise en charge de la vulvovaginite ré-currente ont été incluses.
2017
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
récidive
probiotiques
vulvovaginite

---
N3-AUTOINDEXEE
Renoncement au tabac pendant la grossesse et rechute postpartum au Canada
http://www.canadiensensante.gc.ca/publications/healthy-living-vie-saine/pregnancy-smoking-cessation-grossesse-renoncement-tabac/index-fra.php
2016
false
false
false
Canadiens en santé
France
français
rapport
Tabac
grossesse
nicotiana tabacum
grossesse
Rechute
période du postpartum
Arrêt de la consommation de tabac
grossesse
Canada
femmes enceintes
grossesse
récidive
tabac

---
N1-VALIDE
Traitement d’entretien et prévention des récidives des troubles dépressifs unipolaires
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2016.02705/
Les présentes recommandations thérapeutiques pour le traitement d’entretien et la prévention des récidives des troubles dépressifs unipolaires sont basées sur les recommandations de la «World Federation of Societies of Biological Psychiatry» (WFSBP) 2013 et les recommandations S3 / recommandations thérapeutiques nationales de la «Deutsche Gesellschaft für Psychiatrie, Psychotherapie und Nervenheilkunde» (DGPPN) 2015 .
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
article de périodique
récidive
prévention secondaire
trouble dépressif
trouble dépressif
psychothérapie
trouble dépressif

---
N1-VALIDE
La pleine conscience dans le traitement des addictions
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-480/La-pleine-conscience-dansle-traitement-des-addictions
Les interventions psychothérapeutiques basées sur la pleine conscience sont de plus en plus répandues. Durant les dernières décennies, plusieurs approches et programmes spécifiques ayant fait l’objet de validations scientifiques se sont développés. Pour les addictions, il s’agit d’un programme de prévention de la rechute basé sur la pleine conscience appelé MBRP (Mindfulness Based Relapse Prevention). Dans ce contexte, la pleine conscience favorise la prise de conscience des facteurs déclencheurs et des réactions automatisées en lien avec la consommation de substances. Elle affecte également la gestion des envies de consommer. A ce jour, les recherches scientifiques présentent des résultats encourageants allant dans le sens d’une diminution des envies de consommer ainsi que du risque de rechute.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pleine conscience
Comportement toxicomaniaque
troubles liés à une substance
récidive
prévention secondaire

---
N1-SUPERVISEE
Diagnostic d’une récidive de TVP versus séquelle d’une ancienne TVP
http://www.minerva-ebm.be/fr/analyses-en-ligne/289
Cette étude montre qu’une résonance magnétique avec une image pondérée en T1 (Magnetic Resonance Direct Thrombus Imaging - MRDTI) est un test précis pour le diagnostic d’une TVP précédente, diagnostic différentiel non possible par une échographie avec compression. La faisabilité en Belgique d’une telle démarche diagnostique reste à évaluer.
2015
false
true
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
syndrome post-phlébitique
sujet âgé
récidive
thrombose veineuse

---
N3-AUTOINDEXEE
Recrudescence et rechute de la gale : résultats d'une enquête auprès des Pharmaciens d'Officine de 3 départements
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01233145
Dans cette thèse deux études épidémiologiques ont été réalisées sur trois départements : l'Eure, l'Eure-et-Loir et la Seine-Maritime. La première portant sur l'incidence de cette parasitose en se basant sur les ventes de produits scabicides. La deuxième traite de la proportion de rechute suite à un échec thérapeutique.
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
gale
collecte de données
gale à sarcoptes scabiei
pharmacien
Rechute
enquêteur
pharmaciens
Recrudescence
ayant comme résultat
gale
récidive

---
N1-SUPERVISEE
Gestion des rechutes
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2014.00740/
Dans la série dédiée au skill training de PrimaryCare, nous souhaitons présenter des aides à la communication pour la pratique médicale quotidienne, qui aident tout médecin de famille durant la consultation à suivre de plus près l’axe psychosomatique-psychosocial.
2014
false
false
false
Primary and Hospital Care
Suisse
français
article de périodique
médecine générale
Relations médecin-patient
médecins généralistes
Rechute
récidive

---
N1-SUPERVISEE
La récidive post-opératoire de la maladie de Crohn
Prévention, diagnostic et traitement
http://www.fmcgastro.org/postu-main/postu-2013-paris/textes-postu-2013-paris/la-recidive-post-operatoire-de-la-maladie-de-crohn-prevention-diagnostic-et-traitement
Décrire l'histoire naturelle de la récidive post-opératoire; Quels outils utiliser pour la reconnaître en pratique clinique?; Avantages et limites du score de Rutgeerts; Quel traitement préventif de la récidive post-opératoire?; Quel traitement curatif de la récidive post-opératoire?
2013
false
true
false
false
FMC-HGE - Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie
France
maladie de Crohn
période postopératoire
récidive
endoscopie
facteurs de risque
Fumer
Entérite
matériel enseignement
maladie de Crohn

---
N1-VALIDE
Interventions pour l'épistaxis idiopathique récurrente (saignement de nez) chez l'enfant
http://www.cochrane.org/fr/CD004461
Objectifs Évaluer les effets de différentes interventions pour la prise en charge de l'épistaxis idiopathique récidivante chez l'enfant.
2012
false
N
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
épistaxis
récidive
enfant
méta-analyse
résultat thérapeutique
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Anti-leucotriènes comparés aux corticostéroïdes inhalés dans la prise en charge de l'asthme récurrent et/ou chronique chez l'adulte et l'enfant
http://www.cochrane.org/fr/CD002314
Déterminer la sécurité et l'efficacité des anti-leucotriènes comparé aux corticostéroïdes inhalés en tant que monothérapie chez l'adulte et l'enfant souffrant d'asthme et apporter une meilleure compréhension de l'influence des caractéristiques des patients et du traitement sur l'ampleur des effets.
2012
false
N
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
Asthme chronique
Traitement corticostéroïde
corticothérapie
méta-analyse
administration par inhalation
hormones corticosurrénaliennes
asthme
maladie chronique
récidive
adulte
enfant
résultat thérapeutique
antagonistes des leucotriènes
anti-inflammatoires
antiasthmatiques
antagonistes des récepteurs des leucotriènes
résumé ou synthèse en français
asthme chez l'enfant

---
N1-VALIDE
Intérêt et limites de l'évaluation du risque de récidive d'actes illégaux dans les expertises psychiatriques
https://www.revmed.ch/RMS/2012/RMS-354/Interet-et-limites-de-l-evaluation-du-risque-de-recidive-d-actes-illegaux-dans-les-expertises-psychiatriques
Les évolutions législatives impliquent un recours de plus en plus important à l'expertise psychiatrique afin d'évaluer la dangerosité potentielle d'un sujet. Or, malgré le développement de techniques et d'outils pour son évaluation, l'appréciation de la dangerosité d'un sujet demeure extrêmement complexe dans la pratique et controversée dans la littérature scientifique. Le passage de la notion de dangerosité à celle de risque a impliqué une technicisation de son évaluation qui ne doit pas faire oublier les limites de ces outils et la nécessité de restituer le sujet, le sens et la clinique dans cette évaluation.
2012
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
Appréciation des risques
comportement dangereux
expertise
personnes atteintes de troubles mentaux
troubles mentaux
psychiatrie légale
récidive
article de périodique

---
N1-VALIDE
Les interventions systémiques pour la stomatite aphteuse récidivante (aphtes)
http://www.cochrane.org/fr/CD005411
Objectifs Déterminer l'effet clinique des interventions systémiques dans la diminution de la douleur associée à la SAR et dans la réduction de la durée ou de la fréquence des épisodes.
2012
false
N
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
stomatite aphteuse
récidive
résultat thérapeutique
méta-analyse
gestion de la douleur
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Etude des tentatives de suicide et des récidives prises en charge dans les services d'urgence des Centres hospitaliers de Guingamp, Lannion et Paimpol Recueil 2011
http://orsbretagne.typepad.fr/Tentatives-suicide-urgences-2-pays.pdf
L'étude dont le présent rapport rend compte s'inscrit dans le cadre, d'une part des priorités régionales relatives à la prévention de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire, d'autre part des orientations liées à la conférence de consensus relative à la prévention du suicide en Bretagne.
2011
false
N
ORS Bretagne
France
français
tentative de suicide
récidive
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées
SFGG - Société française de gériatrie et de gérontologie
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_793371/evaluation-et-prise-en-charge-des-personnes-agees-faisant-des-chutes-repetees
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_813630/chutes-repetees-personnes-agees-argumentaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_813631/chutes-repetees-personnes-agees-outil-d-evaluation-des-pratiques
http://www.sfmu.org/upload/consensus/chutes_repetees_personnes_agees_-_recommandations.pdf
Indication du niveau de preuve, Ces recommandations de bonnes pratiques professionnelles abordent les questions suivantes : 1. Quelle est la définition des chutes répétées ? 2. Quels sont les signes de gravité des chutes répétées ? 3. Quel est le bilan à réaliser en cas de chutes répétées ? Que faut-il rechercher et comment ? 4. Quelles sont les interventions permettant de prévenir les récidives de chutes et leurs complications ?
2009
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
101. Vertige
107. Troubles de la marche et de l'équilibre
128. Troubles de la marche et de l'équilibre (voir item 107)
103. Vertige
109. Troubles de la marche et de l'équilibre
131. Troubles de la marche et de l'équilibre (voir item 109)
français
prévention secondaire
chutes accidentelles
Indice de gravité de la maladie
sujet âgé
récidive
facteurs de risque
évaluation gériatrique
Appréciation des risques
chutes accidentelles
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique
évaluation des pratiques professionnelles

---
N1-VALIDE
Douleur abdominale récurrente
http://pap-pediatrie.fr/hepatogastro/douleur-abdominale-r%C3%A9currente
2009
false
false
false
Pas à Pas en Pédiatrie
France
français
Douleur chez les enfants
enfant
douleur abdominale
douleur abdominale
algorithme
information scientifique et technique
récidive

---
N1-VALIDE
Prise en charge des auteurs d'agression sexuelle à l'encontre de mineurs de moins de 15 ans
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_930913/prise-en-charge-des-auteurs-dagression-sexuelle-a-lencontre-de-mineurs-de-moins-de-15-ans
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_934017/aas-argumentaire
L'objectif principal des recommandations est de proposer aux professionnels concernés des stratégies de prise en charge thérapeutique des auteurs d'agression sexuelle à l'encontre de mineurs de moins de 15 ans. Les recommandations répondent aux questions suivantes : 1. Quelle est l'évaluation initiale à réaliser ? 2. Quelle est la place de la prise en charge psychothérapique ? 3. Quelle est la place du traitement pharmacologique ?'
2009
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
056. Sexualité normale et ses troubles
058. Sexualité normale et ses troubles
français
comorbidité
mineurs
enfant
adolescent
pédophilie
pédophilie
gestion des soins aux patients
psychothérapie
violence sexuelle chez l'enfant
pédophilie
échelles d'évaluation en psychiatrie
récidive
facteurs de risque
Appréciation des risques
résultat thérapeutique
pédophilie
violence sexuelle chez l'enfant
recommandation professionnelle

---
Nous contacter.
03/12/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.