Libellé préféré : prostate, sai;

Synonyme SNOMED : prostato-; prostatique;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
AKEEGA (niraparib/acétate d'abiratérone) - Cancer de la prostate
Ce médicament a une AMM dans cette indication
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3516751/fr/akeega-niraparib/acetate-d-abiraterone-cancer-de-la-prostate
Refus de renouvellement d'autorisation d’accès précoce à la spécialité AKEEGA (niraparib/acétate d'abiratérone) dans l'indication « en association avec la prednisone ou la prednisolone pour le traitement de première ligne des hommes adultes atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CPRCm) qui sont asymptomatiques ou peu symptomatiques et qui présentent des altérations des gènes BRCA1/2 (germinales et/ou somatiques) ».
2024
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
abiratérone
prostatisme
AKEEGA
ABIRATERONE
Carcinome de la prostate
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate pT2c trouvé par TNM v7
terminologie de la souscatégorie des cancers de la prostate (classification des maladies NCI CTEP SDC)
voie du cancer de la prostate
Cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
prostate, sai
abiratérone
cancer
abiratérone
cancer de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Place et outils de la décision médicale partagée dans le dépistage du cancer de la prostate en soins primaires : une revue systématique de la littérature sur les données actuelles
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04346650
Introduction : le dépistage du cancer de la prostate est débattu. Depuis sa mise en place, la mortalité liée au cancer de la prostate n’a connu qu’une faible voire inexistante diminution. Pour avertir de ses risques dont le surdiagnostic, les recommandations internationales s’accordent sur la mise en place de la décision médicale partagée avant la prescription du dosage de l’antigène spécifique de la prostate. Il s’agit dans cette étude de donner une perspective actuelle de la place de la décision médicale partagée dans le dépistage du cancer de la prostate en soins primaires et d’en retirer des voies d’amélioration. Méthodes : 3 bases de données ont été consultées à l’aide de mots clés de 2010 à 2023. Les mots clés ont été assemblés en une équation de recherche en rapport avec la décision médicale partagée dans le cadre du dépistage du cancer de la prostate au sein des soins primaires. La sélection initiale des résumés et des titres, ainsi que la sélection ultérieure du texte intégral, ont été réalisées par double lecture. Les données ont été synthétisées selon l'outil PICO. Une approche thématique inductive a été utilisée pour l’analyse. Résultats : sur les 85 articles examinés, 34 ont été inclus dans cette revue. Les articles sélectionnés présentaient une hétérogénéité en termes d’origine et de type d’étude. Les principaux thèmes suivants ont émergé de l'analyse : une mise en pratique variable et de faible qualité de la décision médicale partagée ; des patients aux connaissances limitées sur le sujet ; des médecins qui engagent peu le point de vue des patients dans la discussion ; l’aide à la décision à mieux intégrer dans la pratique ; et enfin les modifications du système de santé favorisant une extension de la décision médicale partagée dans le dépistage du cancer de la prostate. Discussion / Conclusion : pour une extension de la décision médicale partagée de bonne qualité dans le cadre du dépistage du cancer de la prostate, des recommandations de bonne pratique sont nécessaires. Ces dernières doivent prendre en considération les connaissances des patients et les attitudes des médecins. Les aides à la décision sont des outils essentiels à intégrer dans la démarche de décision éclairée. Pour s’intégrer dans la pratique, ces éléments nécessiteraient une formation des médecins et des ajustements du système de santé.
2023
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
soins primaires
prostatisme
Dépistage précoce du cancer
pas d'information disponible
dépistage du cancer
outil
Cancer de la prostate
jeu de données
Participation des patients
cancer
placement
dépistage du cancer
donnée
tumeurs de la prostate
revue de la littérature
dépistage du cancer de la prostate
principal
soins de santé primaires
partagé
classification
partage
littérature de revue comme sujet
ensemble de données
cancer de la prostate
Soins
Revue systématique
Réel
Équipement
prostate, sai
soins de santé primaires

---
N2-AUTOINDEXEE
Destruction par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) par voie rectale d’un adénocarcinome localisé de la prostate - Rapport d'évaluation
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3477519/fr/destruction-par-ultrasons-focalises-de-haute-intensite-hifu-par-voie-rectale-d-un-adenocarcinome-localise-de-la-prostate-rapport-d-evaluation
Objectif Réévaluer (en sortie de forfait innovation) l’efficacité clinique et la sécurité du traitement par HIFU d’un cancer localisé de la prostate dans deux indications : en première intention curative, d’un adénocarcinome localisé de la prostate T1-2 à risque faible ou intermédiaire, chez un patient âgé de 70 ans ou plus ; en rattrapage d’une récidive locale après radiothérapie externe. Méthode Cette évaluation est basée sur : l’analyse des résultats de l’étude HIFI réalisée dans le cadre du forfait innovation ; Le recueil du point de vue des professionnels impliqués dans la prise en charge du cancer localisé de la prostate, et des associations de patients.
2023
HAS - Haute Autorité de Santé
France
évaluation technologique
Adénocarcinome rectal
Rapport d'évaluation
rectum, sai
symptômes et plaintes de la prostate
ratio
examen physique
accent
Destruction
rapport albumine/globuline
prostate, sai
études d'évaluation comme sujet
administration par voie rectale
évaluation
ablation par ultrasons focalisés de haute intensité
évaluation
adénocarcinome
voie rectale
Ondes ultrasonores
adénocarcinome localement avancé de la prostate
prostatisme
Évaluation
science des ultrasons
prostate
intensité

---
N3-AUTOINDEXEE
Lisibilité et qualité d'information des documents écrits à destination des patients concernant le dépistage du cancer de la prostate. Revue de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-04069207
Il n’existe pas, en France ou à l’international, de programme de dépistage systématique du cancer de la prostate. L’information du patient peut se matérialiser par l’utilisation de supports disponibles sur internet puis intervenir dans le cadre d’une décision médicale partagée. Nous avons souhaité identifier les supports écrits relatifs au dépistage du cancer de la prostate, afin d’évaluer leur lisibilité ainsi que leur qualité d’information. Méthode : Une revue de la littérature a été menée afin de répertorier les supports existants, dans les bases de données généralistes puis par l’intermédiaire du moteur de recherche Google. La lisibilité des supports était mesurée par le score de lisibilité de Flesch. La qualité de l’information était évaluée par la grille SFP, basée sur l’outil DISCERN. Résultats : 92 documents ont été inclus, dont 18 brochures et 74 sites web. Le score de lisibilité moyen s’élevait à 39.21 (ET 7.47). La lisibilité moyenne des brochures était plus élevée (43.12, ET 6.11) que celle des sites web (38.26, ET 7.5). Concernant la qualité d’information, la note moyenne s’élevait à 10.21 (ET 2.84). La note moyenne des brochures était supérieure (12.08, ET 3.17) à celle des sites web (9.76, ET 2.58).Conclusion : Il existe un nombre conséquent de supports écrits relatifs au dépistage du cancer de la prostate. Cependant, leur lisibilité et leur qualité d’information sont hétérogènes. Des travaux supplémentaires sont nécessaires afin d’évaluer la compréhension des patients, après lecture des supports retenus dans ce travail. La rédaction d’un document écrit, répondant aux critères évalués, pourrait aussi être envisagée.
2023
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
dépistage du cancer
émigration et immigration
Cancer de la prostate
prostatisme
Documents
cancer
prostate, sai
Littérature
littérature de revue comme sujet
tumeurs de la prostate
Dépistage précoce du cancer
dépistage du cancer
information en santé des consommateurs
Lisibilité
compréhension
Cancer de la prostate
cancer de la prostate
patient informé

---
N3-AUTOINDEXEE
Les résultats à long terme d’une étude randomisée en cas de cancer prostatique localisé de faible risque confirment une survie similaire que le choix thérapeutique soit une surveillance active, la chirurgie ou la radiothérapie
https://www.minerva-ebp.be/FR/Analysis/832
Analyse de Hamdy FC, Donovan JL, Lane JA, et al. Fifteen-year outcomes after monitoring, surgery, or radiotherapy for prostate cancer. N Engl J Med 2023;388:1547‑58. DOI: 10.1056/NEJMoa2214122 Question clinique En cas de cancer de la prostate localisé détecté par une élévation du taux de PSA entre 3 et 20 μg/l chez des hommes âgés de 50 à 69 ans, quel est le meilleur traitement en termes de mortalité par cancer de la prostate : suivi actif, chirurgie ou radiothérapie ? Conclusion Les auteurs concluent qu’après 15 ans de suivi, la mortalité spécifique au cancer de la prostate était faible quel que soit le traitement attribué. Ainsi, le choix du traitement implique de peser les compromis entre les avantages et les inconvénients associés aux traitements du cancer localisé de la prostate. Le choix en cas de cancer prostatique localisé de faible risque avec donc un taux de mortalité faible se fera avec le patient entre 3 possibilités : surveillance active, prostatectomie radicale, radiothérapie prostatique curative.
2023
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
lecture critique d'article
randomisation non clinique
comportement de choix
tumeur maligne localisée
cancer
étude de cas
cancer de la prostate
ACTIVIR
cancer localement avancé
tumeurs de la prostate
risque de cancer
Cancer de la prostate
survie
chirurgie générale
tumeur maligne, sai
American College of Cardiology/American Heart Association classificationde score de compléxité des lésions A
ayant comme résultat
long terme
étude des résultats du cancer de la prostate
radiothérapie
asthénie
Activir
similarité
observation de patient
intervention chirurgicale
casse-croute
observation (surveillance clinique)
série de cas
risque
études par échantillonnage
cas clinique
radiothérapie
faible risque
études de résultat
radiothérapie X
prostate, sai
Choisir
recherche sur les survivants du cancer
Thérapeutique

---
N2-AUTOINDEXEE
FIRMAGON (dégarélix) - Cancer de la prostate
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3338772/fr/firmagon-degarelix-cancer-de-la-prostate
Nature de la demande Extension d'indication Nouvelles indications. Avis favorable au remboursement dans le : Traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant localisé à haut risque ou localement avancé en association avec une radiothérapie. Traitement néoadjuvant à une radiothérapie chez les patients présentant un cancer de la prostate hormono-dépendant localisé à haut risque ou localement avancé.
2022
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
cancer
tumeur maligne, sai
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
dégarélix
Cancer de la prostate
prostatisme
FIRMAGON
prostate, sai
Cancer de la prostate

---
N2-AUTOINDEXEE
UROLIFT
Implant intra-prostatique
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3385069/fr/urolift
Nature de la demande Demande d'inscription (LPP) Service attendu Suffisant Traitement des symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) liés à une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), à l’exclusion du lobe médian, chez les patients dont le volume prostatique est compris entre 30 et 80 mL et intolérants à un traitement médical optimal ou en cas de refus ou de contre-indication aux autres traitements chirurgicaux endoscopiques. Amélioration du service attendu IV (mineure) Par rapport à une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
2022
HAS - Haute Autorité de Santé
France
évaluation technologique
implant
prothèses et implants
prostatisme
Prostatisme
prostate
prostate, sai
symptômes et plaintes de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Pose d’implants prostatiques
https://www.urofrance.org/wp-content/uploads/2022/05/123_Pose-dimplants-prostatiques-Urolift.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2022
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
prostatisme
prostate
Prostatisme
prostate, sai
prothèses et implants
prostatisme
implant
symptômes et plaintes de la prostate
pose

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets combinés de différents perturbateurs endocriniens sur la glande prostatique
https://www.yearbook-ers.jle.com/e-docs/effets_combines_de_differents_perturbateurs_endocriniens_sur_la_glande_prostatique_332413/yb_breve.phtml
La prostate est la glande exocrine la plus volumineuse de l’appareil urogénital masculin. C’est une glande importante du système reproducteur masculin ; elle sécrète un liquide légèrement alcalin qui, chez l’homme, constitue généralement environ 30 % du volume du sperme. Le cancer de la prostate est le cancer le plus commun chez l’homme (sous la forme d’un adénocarcinome pour la plupart des cas) et la seconde cause de mortalité chez l’homme en Occident. La prostate est physiologiquement sous contrôle des hormones dont le déséquilibre peut provoquer l’apparition de diverses maladies, de l’hyperplasie bénigne au cancer, hormono-dépendant, de la prostate. Le mode de vie occidental semble jouer un rôle central dans l’étiologie du cancer de la prostate. L’homme occidental à une incidence jusqu’à 15 fois plus importante que celle des hommes asiatiques. Les facteurs de risque les plus connus sont l’âge, l’origine ethnique, l’historicité familiale de la maladie, du mode alimentaire, mais les évidences biologiques et expérimentales appuient l’hypothèse du rôle de la contribution de l’environnement chimique dans cette augmentation.
2022
John Libbey Eurotext
France
article de périodique
symptômes et plaintes de la prostate
perturbateurs endocriniens
Prostatisme
glande endocrine, sai
Prostatisme
prostate, sai
prostate

---
N2-AUTOINDEXEE
La génétique et la pathologie moléculaires dans le cancer de la prostate
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2022.08858
Ces dernières années, de grands progrès ont pu être réalisés dans le domaine de la caractérisation pathologique moléculaire de la tumeur maligne la plus fréquente chez l’homme, le cancer de la prostate. Ces connaissances ont contribué de manière décisive au développement de traitements ciblés dans les stades avancés du cancer de la prostate. Les résultats de la pathologie moléculaire donnent, en outre, des indications importantes sur une possible prédisposition génétique.
2022
Forum Médical Suisse
Suisse
article de périodique
génétique moléculaire
Pathologie
tumeurs de la prostate
gène
tumeur maligne, sai
Pathologie
prostatisme
prostate, sai
Génétique moléculaire
PATHOLOGIE
Pathologie
cancer
Cancer de la prostate
Pathologie
Pathologie
Cancer de la prostate
Pathologie
anatomopathologie moléculaire
Pathologie
Pathologie
maladies génétiques congénitales
Génétique moléculaire
cancer de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelles interventions non médicamenteuses proposer aux patients traités par hormonosuppression pour un cancer de la prostate ? Revue systématique de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03622917
Le cancer de la prostate est une maladie fréquente et un des traitements utilisé est la suppression androgénique, qui est une thérapie pourvoyeuse d’effets secondaires invalidants. Les interventions non médicamenteuses (INM) sont des interventions non invasives et non pharmacologiques sur la santé humaine et fondées sur la science, qui sont classées en cinq catégories (physique, psychologique, nutritionnelle, numérique, élémentaire). Le secteur des INM est un secteur en plein essor et demeure encore sous-utilisé dans ce contexte-là. Matériel et méthode : nous avons effectué une revue systématique de la littérature en utilisant les bases de données « Medline » et « Kalya Research ». Après recherche et sélection des publications éligibles, nous avons inclus 37 essais contrôlés randomisés. Résultats : la grande majorité des articles concernait des INM de type physique avec 30 études cliniques, 3 publications traitaient d’INM nutritionnelles, 2 d’INM psychologiques et 2 articles concernaient des INM de type élémentaires. Aucune publication au sujet d’INM numérique n’a été retrouvée. La totalité des études avaient pour objectif de gérer et améliorer les effets secondaires du traitement. Aucune INM élémentaire n’a prouvé de bénéfice. Seule une INM psychologique et une INM nutritionnelle étaient efficaces. Cinq types de protocole d’INM physiques ont montré une efficacité. Les principaux bénéfices portaient sur les aptitudes physiques, la composition corporelle, l’ostéoporose, la qualité de vie, la fatigue, la diminution du risque cardiovasculaire et enfin l’anxiété et la dépression. Conclusion : les interventions non médicamenteuses, notamment physiques, sont efficaces pour gérer et réduire les effets secondaires liés au traitement hormono-suppresseur et doivent être proposées aux patients dans ce contexte-là.
2021
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
littérature de revue comme sujet
a comme patient
prostatisme
Littérature
Cancer de la prostate
Systématique
traitement médicamenteux
proposant
Systématique
Systématique
Revue systématique
tumeurs de la prostate
cancer
patients
classification
tumeur maligne, sai
médicament
Systématique
Médicaments
cancer de la prostate
Cancer de la prostate
prostate, sai

---
N2-AUTOINDEXEE
Le dégarélix dans le cancer avancé de la prostate récemment diagnostiqué
https://www.cochrane.org/fr/CD012548/PROSTATE_le-degarelix-dans-le-cancer-avance-de-la-prostate-recemment-diagnostique
Problématique de la revue Comment le dégarélix, un médicament récent qui traite le cancer de la prostate en réduisant les niveaux d'hormones sexuelles mâles, se compare-t-il aux médicaments existants dans le cancer avancé de la prostate récemment diagnostiqué ? Contexte Il n'existe pas de traitement curatif si le cancer de la prostate s'est propagé en dehors de la prostate vers les ganglions lymphatiques ou les os. Dans ce cas, une hormonothérapie qui réduit les niveaux de testostérone, l'hormone sexuelle mâle, peut ralentir la croissance du cancer. Les niveaux de testostérone sont régulés par des mécanismes complexes qui impliquent une hormone connue sous le nom d'hormone de libération des gonadotrophines (GnRH), qui est présente chez les hommes à des niveaux différents à différents moments de la journée. Il est entendu que le fait de donner aux hommes atteints d'un cancer de la prostate des niveaux élevés de médicaments augmentant les niveaux de GnRH fait d'abord augmenter les niveaux de testostérone, puis les fait chuter à des niveaux très bas. Ces médicaments sont couramment utilisés pour traiter les hommes atteints d'un cancer de la prostate qui s'est propagé en dehors de la prostate. Le dégarélix est un médicament plus récent, connu sous le nom d'antagoniste de la GnRH, qui bloque les récepteurs dans le cerveau et réduit ainsi immédiatement le taux de testostérone.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
oligopeptides
acétyl-2-naphthylalanyl-3-chlorophénylalanyl-1-oxohexadécyl-séryl-4-aminophénylalanyl(hydroorotyl)-4-aminophénylalanyl(carbamoyl)-leucyl-ILys-prolyl-alaninamide
diagnostic
Cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
récent
prostatisme
prostate, sai
tumeurs de la prostate
dégarélix
Cancer de la prostate
cancer de la prostate
cancer

---
N2-AUTOINDEXEE
Faut-il réaliser une prostatectomie laparoscopique robot‐assistée de reconstruction postérieure ou une prostatectomie laparoscopique robot‐assistée standard pour un cancer de la prostate cliniquement localisé ?
https://www.cochrane.org/fr/CD013677/PROSTATE_faut-il-realiser-une-prostatectomie-laparoscopique-robot-assistee-de-reconstruction-posterieure-ou
Problématique de la revue Chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate qui subissent une ablation de la prostate au moyen d'une chirurgie assistée par un dispositif robotique (appelée prostatectomie laparoscopique robot‐assistée ou PLRA), comment la connexion des tissus derrière l'urètre (appelée reconstruction postérieure) se compare-t-elle à la chirurgie où ces connexions ne sont pas effectuées (PLRA standard) ? Contexte Les urologues utilisent souvent un robot pour enlever la prostate chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate. Après l'opération, la plupart des hommes ont des fuites urinaires pendant un certain temps. Ce problème est appelé incontinence et s'améliore généralement six à douze mois après l'opération chez la plupart des hommes. Cependant, cela peut être très gênant pendant cette période.
2021
Cochrane
Royaume-Uni
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
prostatectomie
laparoscopie
prostate, sai
tumeurs de la prostate
laparoscope
tumeur maligne, sai
prostatisme
prostatectomie
laparoscopie
laparoscopes
normes de référence
Cancer de la prostate
hôpitaux privés à but lucratif
cancer de la prostate
cancer
Cancer de la prostate
accomplissement
standardiste

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
https://www.medg.fr/cancer-de-la-prostate
2021
MedG - petite Encyclopédie Médicale pour professionnels de santé
France
matériel enseignement
information scientifique et technique
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
Cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
Cancer de la prostate
prostatisme
prostate, sai
cancer

---
N2-AUTOINDEXEE
Item 310 - Tumeurs de la prostate
https://www.urofrance.org/wp-content/uploads/2021/11/Item-310-Tumeur-de-prostate.pdf
Pour comprendre; Epidémiologie; Éléments physiopathologiques; Diagnostic positif; Diagnostic anatomopathologique du cancer de la prostate (Définition); Prise en charge du cancer de la prostate localisé (M0 au moment du diagnostic)
2021
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
cours
symptômes et plaintes de la prostate
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeurs
Tumeur de la prostate
prostatisme
Tumeurs
prostate, sai
Tumeurs
Tumeurs
tumeurs de la prostate
Tumeurs
Tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
cancer de la prostate localisé chez le patient transplanté rénal ou en attente de transplantation
Recommandations françaises du Comité de transplantation de l’Association française d’urologie (CTAFU)
https://www.urofrance.org/recommandation/recommandations-francaises-du-comite-de-transplantation-de-lassociation-francaise-durologie-ctafu-cancer-de-la-prostate-localise-chez-le-patient-transplante-renal-ou-en-attente-de-transplan/
Objectif Le but du Comité de transplantation de l’Association française d’urologie est de proposer des recommandations pour la prise en charge du cancer de la prostate localisé (CaP) chez le candidat ou le receveur d’un transplant rénal. Méthode Une revue de la littérature d’approche systématique (Medline) a été conduite par le CTAFU concernant l’épidémiologie, le dépistage, le diagnostic et le traitement du CaP chez le candidat ou le receveur d’un transplant rénal en évaluant les références et leurs niveaux de preuve.
2021
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique
tumeurs de la prostate
prostatisme
Urologie
cancer
directives de santé publique
cancer de la prostate
Cancer de la prostate
transplantation rénale
prostate, sai
transplants
transplant
Urologie
attention
tumeur maligne, sai
tumeurs urologiques
association
Cancer de la prostate
greffe de rein
a comme patient
patients
attention

---
N2-AUTOINDEXEE
Utilisation de l’hydrogel SpaceOARMD comme espaceur rectal lors de la radiothérapie de la prostate
https://www.inesss.qc.ca/publications/repertoire-des-publications/publication/utilisation-de-lhydrogel-spaceoarmd-comme-espaceur-rectal-lors-de-la-radiotherapie-de-la-prostate.html
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué et la troisième plus importante cause de décès par cancer chez les hommes au Québec. La radiothérapie est une modalité de traitement bien établie et largement utilisée. En raison de sa proximité avec la prostate, le rectum est le principal organe à risque (OAR) lors de la radiothérapie prostatique et la toxicité rectale (rectite, saignements, douleur, fistule, ulcération, incontinence) est l’une des principales préoccupations. Le système d'hydrogel SpaceOARMD, homologué par Santé Canada en 2016, est une option offerte aux hommes atteints d’un cancer de la prostate afin de réduire le risque de toxicité rectale induite par la radiothérapie prostatique.
2020
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
évaluation technologique
ADN intergénique
symptômes et plaintes de la prostate
rectum, sai
radiothérapie
hydrogel
radiothérapie
prostatisme
prostate, sai
prostate
Prostatisme

---
N2-AUTOINDEXEE
UROLIFT
implant intra-prostatique
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3148129/fr/urolift
Demande d'inscription (LPP) Service attendu Suffisant en raison de : l’intérêt thérapeutique à UROLIFT au regard de la diminution des symptômes dus à l’hypertrophie de la prostate et de la préservation concomitante des fonctions sexuelles, notamment éjaculatoires. l’intérêt de santé publique compte-tenu du retentissement sur la qualité de vie des symptômes du bas appareil urinaire consécutifs à une HBP. Amélioration du service attendu IV (mineure) par rapport au traitement chirurgical endoscopique de résection transurétrale de la prostate.
2020
Suffisant
HAS - Haute Autorité de Santé
France
évaluation technologique
implant
prostate, sai
prostate
prostatisme
prothèses et implants
Prostatisme
symptômes et plaintes de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2018 - Prostate
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/survie-des-personnes-atteintes-de-cancer-en-france-metropolitaine-1989-2018-prostate
En France, pour l'année 2015, le nombre estimé de nouveaux cas de cancer de la prostate était de 50 430 et le nombre estimé de décès par cancer de la prostate était de 8 512. À retenir : Survie nette standardisée à 5 ans de 93% pour les cas diagnostiqués en 2010-2015 ; Amélioration de la survie nette standardisée de 24 points de pourcentage à 5 ans et 33 points à 10 ans entre 1990 et 2010 ; En 2005, mortalité très proche de celle de la population générale ; Depuis 2010, très légère baisse de la survie.
2020
false
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
rapport
prostate
tumeur maligne, sai
France
Fracture induite
cancer
Fistule rectovaginale
personnes
Personna +
symptômes et plaintes de la prostate
Prostatisme
tumeurs
France
France
France
français
prostatisme
survie
Cancer
prostate, sai
Cancer
France

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations françaises du comité de cancérologie de l’AFU pour le cancer de la prostate : cancer de prostate métastatique hormono-sensible - actualisation 2020
https://www.urofrance.org/recommandation/recommandations-francaises-du-comite-de-cancerologie-de-lafu-pour-le-cancer-de-la-prostate-cancer-de-prostate-metastatique-hormono-sensible-actualisation-2020/
Le but du Comité de Cancérologie de l’Association française d’urologie (CCAFU) est de proposer une mise à jour des recommandations dans la prise en charge du cancer de la prostate métastatique hormonosensible, à partir d’une revue systématique. Méthodes Une revue systématique (Medline) de la littérature de 2018 à 2020 a été conduite par le CCAFU en évaluant les références par leur niveau de preuve. Résultats Plusieurs formes peuvent être définies à ce stade de la maladie en fonction du risque évolutif, du volume métastatique, et du caractère synchrone ou métachrone des métastases. La suppression androgénique (SAd) reste le traitement de fond au stade métastatique. Le docetaxel associé à la SAd améliore la survie globale en première ligne du cancer de la prostate métastatique synchrone. Dans cette situation, l’association de la SAd à l’abiratérone est également un standard thérapeutique quel que soit le volume tumoral. Les données récentes amènent à recommander une hormonothérapie de nouvelle génération (apalutamide ou enzalutamide) en association à la SAd chez les patients métastatiques synchrones ou métachrones, quel que soit le volume. Le traitement local du cancer de la prostate par radiothérapie améliore la survie des patients oligométastatiques synchrones. Le traitement ciblé des métastases est en cours d’évaluation.
2020
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
cancer
Cancer de la prostate
cancer de la prostate
prostatisme
prostate, sai
tumeurs de la prostate
tumeur maligne, sai
directives de santé publique
oncologie médicale
Cancer de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact pronostique et thérapeutique du cancer de prostate sur la prise en charge du cancer du rectum
http://www.theses.fr/2019UBFCE012
Le rectum et la prostate sont deux organes pelviens aux rapports anatomiques intimes. La survenue préalable ou concomitante d’un cancer de prostate pourrait modifier les résultats et la prise en charge du cancer du rectum.A l’aide de trois cohortes rétrospectives multicentriques, trois objectifs ont été définis. Premièrement, évaluer l’impact d’un antécédent de cancer de prostate sur la morbidité et le pronostic du cancer du rectum opéré. Ensuite, évaluer la morbidité d’une stratégie de rétablissement de continuité digestive. Enfin, étudier la prise en charge et les modalités de traitement cancers du rectum et de prostate synchrones.Un antécédent de cancer de prostate augmentait significativement le taux de fistule anastomotique au cours de la chirurgie rectale (25% vs. 14% ; p 0,019) ainsi que le taux de récidive locale (17% vs. 8% ; p 0,019). Nous n’avons pas retrouvé d’augmentation significative de la morbidité chirurgicale en cas de réalisation d’une anastomose digestive (p 0,08). La réalisation d’une anastomose coloanale différée pourrait être la solution la moins morbide. Enfin, en cas de tumeurs synchrones, nous avons montré qu’une prise en charge à visée curative simultanée était possible pour les deux tumeurs et qu’un algorithme de traitement pourrait aider à la prise de décision.La prise en charge d’un cancer du rectum métachrone ou synchrone d’un cancer de prostate est une situation peu fréquente. Une prise en charge multidisciplinaire et spécialisée est essentielle.
2019
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Cancer de la prostate
Thérapeutique
prise en charge personnalisée du patient
prostate, sai
Thérapeutiques
cancer
tumeur maligne, sai
cancer de la prostate
Cancer du rectum
Cancer du rectum
prostatisme
Cancer de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs du rectum
Thérapeutique
thérapeutique

---
N3-AUTOINDEXEE
Altération de la qualité de vie sexuelle des patients atteints d'un cancer de la prostate : de la reconnaissance aux actions pour améliorer leur sexualité
http://www.theses.fr/2019LYSES031
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent en France (54 000 cas en 2011). Environ 20 000 prostatectomies radicales (PR) sont pratiquées par an. Malgré les progrès de la PR ces 20 dernières années, le taux de dysfonctions érectiles post PR varie entre 30 et 90% et seulement 16% des hommes opérés retrouvent leurs érections d’avant traitement. Il n’existe actuellement aucun protocole validé de rééducation post prostatectomie. Les associations de malades, notamment l’Association Nationale des Malades du Cancer de la Prostate ont une demande très forte de prise en charge des problèmes sexuels après traitement. Ce travail de thèse avait pour objectif : i) de mesurer la satisfaction sexuelle après prostatectomie radicale ; ii) d’identifier des besoins éducatifs des patients et construire un référentiel de compétence adapté.Méthode :i)Identification du score « cut-off » de l’IIEF-EF permettant de définir la satisfaction sexuelle post Prostatectomie Radicale ; ii) Etude de l’évolution de la satisfaction concernant les rapports sexuels chez les hommes qui récupèrent des érections après une prostatectomie radicale ; iii) Développement d’un programme d’éducation thérapeutique adapté aux besoins des patients en post PR : Etude qualitative visant à identifier des besoins éducatifs des patients et à construire un référentiel de compétence adapté.Résultats :Un score de 24 de l’IIEF-EF représente le meilleur « cut-off » permettant de définir la satisfaction sexuelle. Ces données sont importantes pour le choix du score définissant la « récupération érectile » dans les études de réhabilitation érectile post PR et d’une manière générale pour l’évaluation de la fonction érectile post PR. La qualité de vie sexuelle est systématiquement impactée après prostatectomie radicale et de manière durable même en cas de rétablissement de la fonction érectile. A l’issue de l’étude qualitative, deux catégories de patients sont apparues au cours des entretiens: les patients «sacrifiants» et les patients «confus». Les besoins identifiés étaient considérés comme essentiels pour les patients et étaient équivalents en termes de connaissances, « savoir faire» et «savoir être». Le programme a été construit sur le « modèle de croyances en santé » (Modèle de croyance en matière de santé HBM), utilisant un cadre conceptuel de changement. 9 objectifs pédagogiques ont été identifiés, un programme de 6 séances individuelles, dont une avec le partenaire, a été construit.Conclusion : La qualité de vie sexuelle des patients après prostatectomie radicale est profondément et durablement affectée. Améliorer la qualité de vie sexuelle des malades est un enjeu majeur auquel notre programme d’éducation thérapeutique devra répondre.
2019
theses.fr
France
thèse ou mémoire
cancer de la prostate
sexualité
état sexuel
patients
qualité de vie
prostate, sai
prostatisme
a comme patient
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
tumeurs de la prostate
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Facteurs prédictifs de cancer de prostate cliniquement significatif chez les patients ayant une IRM négative: revue systématique de la littérature et méta-analyse
http://www.sudoc.fr/240428781
Contexte : Certaines sociétés savantes suggèrent que les patients ayant une suspicion de cancer de prostate (PCa) et une IRM de prostate négative (IRMn) pourraient éviter des biopsies de prostate. Cette stratégie entraine le sous-diagnostic de 5 à 15% de cancers de prostate cliniquement significatifs (csPCa). Dans le but de réduire le risque de sous-diagnostiquer des csPCa chez ces patients avec IRMn, des facteurs cliniques et des marqueurs biologiques ont été utilisés en addition à l’IRM pour augmenter la valeur prédictive négative (VPN) de l’IRM. Objectif : Réaliser une revue systématique de la littérature chez les patients naïfs de tout cancer de prostate ayant une IRMn, dans le but d’identifier des facteurs prédictifs de csPCa dans cette population. Méthode : Nous avons réalisé une revue de la littérature dans les bases Medline et Scopus jusqu’en mars 2019. Les facteurs cliniques et marqueurs biologiques étudiés étaient l’âge, le taux de PSA, les isoformes du PSA, la densité de PSA (PSAD), le PCA3, le volume prostatique, les antécédents familiaux de cancer de prostate, les origines ethniques, et les calculateurs de risque. L’objectif principal était d’évaluer la valeur ajoutée de ces facteurs à la VPN de l’IRM pour réduire le risque de sous-diagnostiquer des csPCa. Les objectifs secondaires incluaient la réalisation d’une méta-analyse sur les performances de l’IRM combinée à ces facteurs prédictifs. Résultats : Seize études ont été éligibles à l’inclusion. La PSAD 0.15ng/ml/ml était le facteur prédictif le plus étudié pour le diagnostic de csPCa chez les patients avec IRMn. Huit études (1015 patients) étaient éligibles pour évaluer la valeur ajoutée de la PSAD 0.15ng/ml/ml à la VPN de l’IRM pour réduire le risque de sous-diagnostiquer des csPCa. Lorsqu’elle était combinée à la PSAD, la VPN globale de l’IRM passait de 83.7% à 90.4% chez les patients naïfs de PCa. Cette augmentation était de 82.7% à 88.7% chez les patients naïfs de biopsies, et de 88.2% à 94.1% chez les patients ayant déjà eu des biopsies négatives. La PSAD (HR 7.57 (2.73-21) p 0.001) et la PSAD 0.15ng/ml/ml (OR 7.7 (2.8-21.3) p 0.001) présentaient les meilleures performances pour le diagnostic de csPCa. Conclusion : La PSAD 0.15ng/ml/ml était le facteur prédictif le plus décrit pour exclure les csPCa en cas d’IRMn. La PSAD pourrait être ajoutée aux résultats de l’IRMn pour mieux sélectionner les patients ne nécessitant pas de biopsies.
2019
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
cancer
Cancer de la prostate
Littérature
méta-analyse comme sujet
Systématique
Revue systématique
imagerie par résonance magnétique
Systématique
prostatisme
tumeurs de la prostate
Méta-analyse
facteur
patients
Cancer de la prostate
Systématique
prostate, sai
Systématique
imagerie par résonance magnétique
a comme patient
tumeur maligne, sai
littérature de revue comme sujet
cancer de la prostate
méta-analyse
Revue systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Suivi au long cours des patients atteints de cancer du sein, cancer colorectal et cancer de la prostate, par les médecins généralistes comparé aux spécialistes : une revue systématique de la littérature de 2006 à 2017
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02139222
La durée de vie des patients ayant eu un cancer du sein, colorectal et de prostate augmente. Le suivi au long cours est fait soit par les médecins généralistes, soit par les spécialistes, soit par les deux. Les recommandations ne définissent pas le rôle des différents médecins dans ce cadre. L'objectif de notre étude est de comparer le suivi au long cours entre les spécialistes et les généralistes en termes de morbi-mortalité, qualité de vie et coût efficacité.Une revue systématique de la littérature des articles publiés entre 2006 et 2017 en interrogeant MEDLINE, EMBASE, Cochrane library, BDSP et recherche de la littérature grise a été menée selon la méthodologie Cochrane. Les patients ayant eu un diagnostic de cancer du sein, colorectal et prostatique après la fin des traitements adjuvants ont été inclus.En termes de morbi-mortalité, il n'y a pas de différence pour le cancer du sein, pas de donnée significative pour le cancer colo-rectal et pas de donnée pour la prostate. Il n'y a pas de différence de qualité de vie pour cancer du sein et colo-rectal, et pas de donnée pour le cancer de prostate. Les patients suivis par les spécialistes bénéficient plus du suivi recommandé pour le cancer. Les patients suivis par les généralistes bénéficient plus du suivi et de dépistage des pathologies non liées au cancer. Les méthodes d'évaluation du coût efficacité pour le suivi du cancer du sein et prostatique sont en faveur d'un suivi précoce par les médecins généralistes.Des études plus récentes, avec un effectif et une durée de suivi plus importants seraient nécessaires pour tirer une conclusion générale.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
prostatisme
Littérature
Systématique
Cancer colorectal
Fracture de fatigue
spécialisation
Fossette congénitale de la papille optique
Cancer du sein
tumeurs de la prostate
littérature de revue comme sujet
Cancer de la prostate
a comme patient
médecin spécialiste
dû à
tumeurs du sein
continuité des soins
médecins généralistes
cancer
Spécialistes
Systématique
Cancer de la prostate
Systématique
tumeurs colorectales
cancer du colon; cancer du rectum
Revue systématique
prostate, sai
cancer de la prostate
Cancer du sein
tumeur maligne, sai
Médecins
Systématique
Revue systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets des acides gras oméga-3 sur le cancer de la prostate
http://hdl.handle.net/20.500.11794/34012
Le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes canadiens, avec 21 300 nouveaux cas et est la troisième cause de mortalité par cancer au Canada avec 4100 décès en 2017. Des études épidémiologiques ont montré que les populations ayant un régime riche en acides gras oméga (ω) 3 (e.g. les populations asiatiques côtières) ont une faible incidence de CaP alors que les populations des pays occidentaux ayant une diète riche en acides gras ω6 ont une incidence plus élevée (près de 60 fois) de CaP. Les graisses alimentaires influencent de nombreux processus biologiques, dont l'inflammation associée au développement et à la progression du CaP. [...] . Je n'ai pas réussi à identifier des variations significatives dans la teneur en protéines, mais j'ai conclu que l’urine TR non clarifiée, contenait deux fois plus de protéines que l'urine clarifiée, suggérant que ce type d’échantillon devrait être utilisé pour les prochaines analyses. Dans l'ensemble, mes résultats confirment l'importance des acides gras ω3 pour la prévention de la progression du CaP et appuient une étude plus approfondie de leurs effets sur la réponse immunitaire, l'angiogenèse et la progression tumorale chez les patients atteints de CaP.
2019
CorpusUL - Dépôt institutionnel de l'Université Laval
Canada
thèse ou mémoire
Cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
acides gras
cancer
prostatisme
cancer de la prostate
prostate, sai
acides gras omega-3
cancer
tumeurs de la prostate
acides gras oméga 3
Cancer de la prostate
Acides gras

---
N3-AUTOINDEXEE
Peu probable : Les tomates aident à prévenir le cancer de la prostate
http://www.extenso.org/article/les-tomates-aident-a-prevenir-le-cancer-de-la-prostate/
La tomate regorge d’éléments nutritifs, comme des vitamines, des minéraux et des fibres. Les scientifiques ont également découvert, il y a quelques années, le lycopène, un antioxydant retrouvé en abondance dans la tomate et les produits à base de tomates, mais aussi dans les fraises et le melon d’eau.
2019
false
false
false
Extenso
Canada
français
information patient et grand public
Tomates
prostatisme
tumeurs de la prostate
diagnostic probable
cancer
prostate, sai
cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
peu
cancer
prévenance
lycopersicon esculentum
lycopersicon esculentum
Cancer de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Perturbation du rythme circadien et risque de cancer de la prostate : rôle du travail de nuit, des gènes circadiens et de leurs interactions
http://www.theses.fr/2018SACLS591
En 2007, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé le “travail de nuit entrainant une perturbation du rythme circadien” comme probablement cancérogène pour l'homme (groupe 2A) sur la base de preuves suffisantes chez l’animal mais limitées chez l'Homme. A ce jour, peu d’études se sont intéressées au rôle du travail de nuit et des gènes de l’horloge dans la survenue du cancer de la prostate. Dans ce contexte, nous avons étudié le rôle du travail de nuit, des gènes circadiens ainsi que leurs interactions dans le risque de cancer de la prostate, à partir des données d’EPICAP, étude cas-témoins réalisée en population générale), incluant 819 cas et 879 témoins. Un questionnaire standardisé a permis de recueillir des informations détaillées sur le travail de nuit, qu’il soit fixe ou rotatif. La réalisation d’un prélèvement biologique a permis un génotypage de l’ADN pour l’étude des gènes de l’horloge. Globalement, nous n’avons pas mis en évidence d’association entre le travail de nuit et le cancer de la prostate quelle que soit l'agressivité du cancer de la prostate, alors que nous avons observé une augmentation du risque chez les hommes ayant un chronotype du soir. Une durée d’exposition d’au moins 20 ans au travail de nuit fixe associée au cancer de la prostate agressif et de manière plus prononcée en combinaison avec des nuits de longue durée (en moyenne de plus de 10 heures par nuit) ou avec un nombre maximal de nuits consécutives supérieur à 6. Nous avons observé une association significative avec le cancer de la prostate pour les gènes NPAS2 et PER1, alors que seul le gène RORA était significatif pour les cancers agressifs. L’analyse de l’interaction entre les gènes de l’horloge et le travail de nuit dans le risque de survenue de cancer de la prostate a révélé des interactions significatives avec les gènes RBX1, CRY1, NPAS2 et PRKAG2. Les résultats de notre étude renforcent l'hypothèse d'un lien entre le travail de nuit en tant que facteur de perturbation du rythme circadien et le risque de cancer de la prostate et fournissent également de nouvelles preuves d'un lien potentiel avec les variants des gènes de l’horloge. Ces résultats, pourraient contribuer à l’identification de nouveaux facteurs de risque modifiables pour le cancer de la prostate pouvant être accessibles à la prévention. Des recherches plus approfondies aideront à mieux cerner les mécanismes biologiques impliquant les gènes circadiens dans le développement du cancer de la prostate ainsi que leurs interactions avec le travail de nuit.
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
gènes
cancer de la prostate
risque
tumeur maligne, sai
travail
tumeurs de la prostate
rythme circadien
Cancer de la prostate
métier
prostate, sai
Travail de nuit
cancer
Travail
la nuit
rythme circadien
Cancer de la prostate
rôle
prostatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Le dépistage du cancer de la prostate - Questions-réponses
https://www.migesplus.ch/fr/publications/le-depistage-du-cancer-de-la-prostate
Ce livret vous fournit des informations sur le dépistage du cancer de la prostate. Utile lors d’un entretien avec votre médecin, il vous aide aussi à prendre une décision concernant un examen de dépistage.
2018
migesplus - MIGration Et Santé
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
prostate, sai
cancer de la prostate
cancer
Cancer de la prostate
dépistage du cancer
Cancer de la prostate
dépistage du cancer
Dépistage précoce du cancer
Question-réponse
tumeurs de la prostate
prostatisme

---
N2-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
https://www.migesplus.ch/fr/publications/cancer-de-la-prostate
De nombreux hommes sont touchés par le cancer de la prostate. Les informations ci-dessous vous fournissent une description succincte de la maladie. Quels sont les facteurs de risque ? Les symptômes de la maladie ? Découvrez comment le diagnostic est posé, quels sont les différents traitements possibles. Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez des informations plus détaillées dans la brochure « Le cancer de la prostate ». Avez-vous des questions sur le dépistage ? Consultez la brochure et le livret « Dépistage du cancer de prostate ».
2018
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
tumeur maligne, sai
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
prostatisme
cancer de la prostate
prostate
prostate, sai
cancer
cancer
tumeurs de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Le cancer de la prostate
https://boutique.liguecancer.ch/files/kls/webshop/PDFs/francais/le-cancer-de-la-prostate-021074012111.pdf
2018
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
Cancer de la prostate
prostate, sai
tumeur maligne, sai
cancer de la prostate
Cancer de la prostate
tumeurs de la prostate
prostatisme
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
https://boutique.liguecancer.ch/files/kls/webshop/PDFs/francais/fiche-d-information-cancer-prostate_024600902111.pdf
2018
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
tumeur maligne, sai
cancer de la prostate
Cancer de la prostate
prostatisme
Cancer de la prostate
tumeurs de la prostate
prostate, sai
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Le dépistage du cancer de la prostate - Questions-réponses
https://boutique.liguecancer.ch/files/kls/webshop/PDFs/francais/depistage-cancer-prostate-booklet-021527081111.pdf
2018
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
Dépistage précoce du cancer
Cancer de la prostate
dépistage du cancer
prostate, sai
cancer
dépistage du cancer
Question-réponse
prostatisme
cancer de la prostate
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Utilisation du dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS) pour le dépistage du cancer de la prostate au Québec
https://www.inesss.qc.ca/publications/repertoire-des-publications/publication/utilisation-du-dosage-de-lantigene-prostatique-specifique-aps-pour-le-depistage-du-cancer-de-la-prostate-au-quebec.html
Selon la Société canadienne du cancer, 4 700 nouveaux cas de cancer de la prostate ont été diagnostiqués au Québec en 2016, ce qui en fait le cancer le plus fréquent chez l’homme. Une détection précoce permet un traitement curatif dans une grande proportion de cas. La pratique du dosage de l’antigène prostatique spécifique (APS) pour le dépistage du cancer de la prostate est largement répandue bien qu’il persiste des incertitudes en ce qui a trait aux bienfaits d’une telle stratégie à une échelle populationnelle. Les opinions des sociétés savantes à l’échelle internationale sont souvent divergentes sur la recommandation de procéder ou non au dépistage du cancer de la prostate. Le Collège des médecins du Québec (CMQ) a recommandé en 2013 « d’envisager le dépistage du cancer de la prostate (APS et toucher rectal) chez certains individus » dans le contexte d’une prise de décision partagée et éclairée.
2018
false
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
rapport
cancer
cancer
prostatisme
dépistage du cancer
diagnostic
prostate, sai
symptômes et plaintes de la prostate
dosage de l'antigène prostatique spécifique
cancer de la prostate
antipaludiques
antigène spécifique de la prostate
Québec
dépistage du cancer
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate
Dépistage précoce du cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
RTUP – traitement chirurgical endoscopique de l’hypertrophie bénigne de la prostate sans laser (adénome de la prostate)
https://www.urofrance.org/wp-content/uploads/2021/06/76_traitement_chirurgical_endoscopique_de_lhypertrophie_benigne_de_prostate.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
Hypertrophie
prostate, sai
Prostatisme
résection transuréthrale de prostate
prostatisme
symptômes et plaintes de la prostate
laser
hypertrophie
prostate
hypertrophie

---
N3-AUTOINDEXEE
Curiethérapie de la prostate
https://www.urofrance.org/sites/default/files/98_curietherapie_de_la_prostate_1.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
symptômes et plaintes de la prostate
prostate
Prostatisme
prostate, sai
prostatisme
curiethérapie
curiethérapie

---
N3-AUTOINDEXEE
Curage ganglionnaire pour cancer de la prostate
https://www.urofrance.org/sites/default/files/97_curage_ganglionnaire_cancer_prostate_.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
cancer
cancer de la prostate
Cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
Cancer de la prostate
tumeurs de la prostate
lymphadénectomie
prostate, sai
prostatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
End prothèse prostatique
https://www.urofrance.org/sites/default/files/92_endoprothese_prostatique.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
prostate
Prostatisme
prostate, sai
Prothèses
symptômes et plaintes de la prostate
prostatisme
prothèse
prothèses et implants
endoscopie

---
N3-AUTOINDEXEE
Sphincter artificiel pour le traitement d’une incontinence urinaire masculine après chirurgie prostatique
https://www.urofrance.org/sites/default/files/52_sphincter_artificiel_pour_le_traitement_dune_incontinence_urinaire_masculine_apres_chirurgie_prostatique.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
prostatisme
prostate
incontinence vésicale
Prostatisme
symptômes et plaintes de la prostate
intervention chirurgicale
prostate, sai
Chirurgie
incontinence urinaire
Incontinence urinaire
sphincter urinaire artificiel
incontinence urinaire
sexe masculin, sai
chirurgie générale

---
N3-AUTOINDEXEE
Pulpectomie testiculaire pour cancer de la prostate
https://www.urofrance.org/sites/default/files/34_pulpectomie_testiculaire_pour_cancer_de_la_prostate.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
cancer de la prostate
pulpectomie
tumeurs de la prostate
pulpectomie
cancer
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
prostatisme
prostate, sai
testicule, sai
tumeur maligne, sai
tumeurs du testicule

---
N3-AUTOINDEXEE
HIFU traitement du cancer de la prostate par ultrasons focalisés de haute intensité
https://www.urofrance.org/sites/default/files/103_hifu_traitement_du_cancer_de_la_prostate_par_ultrasons_focalises_de_haute_intensite.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
Cancer de la prostate
Traitement par ondes de choc extracorporelles
prostate, sai
cancer
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate
Traitement par ultrasons focalisés de haute intensité
tumeur maligne, sai
ultrasons thérapeutiques
cancer de la prostate
prostatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Surveillance active pour prise en charge d’un cancer de prostate
https://www.urofrance.org/sites/default/files/111_surveillance_active_pour_cancer_de_la_prostate.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
gestion des soins aux patients
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
observation (surveillance clinique)
prostatisme
Cancer de la prostate
cancer
Activir
tumeur maligne, sai
Cancer de la prostate
ACTIVIR
prostate, sai

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitement « hormonal » suppression androgénique pour le cancer de la prostate
https://www.urofrance.org/sites/default/files/112_traitement_hormonal_suppression_androgenique_pour_le_cancer_de_la_prostate.pdf
Cette fiche, rédigée par l’Association Française d’Urologie est un document destiné à vous aider à mieux comprendre les informations qui vous ont été expliquées par votre urologue à propos de votre maladie et des choix thérapeutiques que vous avez faits ensemble. En aucune manière ce document ne peut remplacer la relation que vous avez avec votre urologue. Il est indispensable en cas d’incompréhension ou de question supplémentaire que vous le revoyiez pour avoir des éclaircissements. Vous sont exposées ici les raisons de l’acte qui va être réalisé, son déroulement et les suites habituelles, les bénéfices et les risques connus même les complications rares.
2018
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
brochure pédagogique pour les patients
cancer
traitement hormonal
androgène
tumeurs de la prostate
prostate, sai
Hormones
androgènes
prostatisme
traitement androgénique
Cancer de la prostate
cancer de la prostate
tumeur maligne, sai
Cancer de la prostate
hormone

---
N3-AUTOINDEXEE
Hypertrophie bénigne de prostate et qualité de vie : quid de la qualité de vie du patient prostatique ? : à partir d'une étude qualitative auprès de quinze patients réalisée en 2016 dans le Nord-Isère
http://www.sudoc.fr/201062224
L'hypertrophie bénigne de prostate (HBP) est une des affections les plus fréquentes chez l'homme âgé de 50 ans et plus. Le suivi et l'ajustement des traitements nécessitent la réévaluation régulière du retentissement des troubles et de la qualité de vie du patient. Les domaines de qualité de vie impactés par l'HBP restent encore méconnus. Identifier les domaines de la qualité de vie des patients impactés par l'HBP
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
accomplissement
qualité de vie
patients
prostate, sai
hyperplasie de la prostate
a comme patient
prostate
recherche qualitative
prostate (hypertrophie)
hypertrophie bénigne de la prostate
qualitatif
Hypertrophie bénigne de la prostate
symptômes et plaintes de la prostate
hyperplasie de la prostate
prostatisme

---
N2-TITRE
Cancer de la prostate et exposition à des nuisances professionnelles : à propos d'un cas d'angiosarcome
http://www.sudoc.fr/221242929
Ce travail consiste en une revue de la littérature sur la possible association entre l'exposition à certaines substances professionnelles et l'apparition d'un cancer de la prostate. Ce travail sera également illustré par un cas d'angiosarcome de la prostate.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
tumeur maligne, sai
effets de l'exposition à un agent externe
exposition professionnelle
cancer de la prostate
cancer
proposant
cancer
hémangiosarcome
Cancer de la prostate
hémangiosarcome
prostatisme
tumeurs de la prostate
prostate, sai
professionnel

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer localisé de la prostate : surveiller sans traiter d'emblée est une option validée
In Rev Prescrire 2017 ; 37 (409) : 853-854
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/53480/0/2017/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Traiter d'emblée les patients atteints de cancer localisé de la prostate ne réduit pas la mortalité liée au cancer par rapport à une simple surveillance sans traitement d'emblée...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
cancer de la prostate
prostatisme
cancer
Cancer de la prostate
prostate, sai
dans
local
cancer
tumeurs de la prostate
Traités
thérapeutique
tumeur maligne, sai
coopération internationale

---
N3-AUTOINDEXEE
Rôle de la consommation d'Anti-inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) dans la survenue du cancer de la prostate, du sein, et colorectal en France
http://www.theses.fr/2017SACLS550
Contexte – Les cancers de la prostate, du sein, et colorectaux sont parmi les cancers les plus fréquents dans les pays développés, et, même si plusieurs facteurs de risque sont aujourd’hui bien établis pour ces cancers, leur étiologie reste encore largement à expliquer. L’inflammation chronique est fortement suspectée de jouer un rôle dans la survenue de ces cancers et la présence, dans les tissus tumoraux, d’infiltrats inflammatoires localisés pouvant être considérés comme des lésions précancéreuses, contribue à renforcer l’hypothèse d’un lien possible entre inflammation chronique et cancers. Dans ce contexte, de nombreuses études épidémiologiques se sont intéressées au rôle des Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) dans les cancers. En effet, les médicaments ayant des propriétés anti-inflammatoires comme les AINS, dont l’aspirine, et les anti-inflammatoires inhibiteurs sélectifs de la cyclo-oxygénase 2 (COX-2), pourraient diminuer le risque de survenue de ces cancers.Objectifs – L’objectif général de cette thèse a été d’étudier le rôle de la consommation d’AINS, dont l’aspirine, les AINS usuels et les inhibiteurs sélectifs de la COX-2 dans la survenue des cancers de la prostate, du sein et colorectaux.Population et méthodes – Ce travail s’est appuyé sur les données de l’Echantillon Généraliste des Bénéficiaires (EGB) de l’Assurance Maladie pour les trois cancers d’intérêt et sur les données d’une étude cas-témoins réalisée en population générale dans le département de l’Hérault (EPICAP) pour le cancer de la prostate. Pour les données de l’EGB, une cohorte fixe de 426 410 personnes présentes au 1er janvier 2007 a permis d’identifier les cas incidents entre 2008 et 2012 à partir de différents algorithmes. L’exposition aux AINS a été identifiée à partir du 1er janvier 2005 jusqu’à la date de fin d’observation : date de survenue du cancer, date de décès ou date de censure fixée au 31 décembre 2012. Un temps de latence d’au moins un an a été défini entre l’exposition aux AINS et la survenue du cancer d’intérêt. Pour les données d’EPICAP, 819 cas incidents de cancer de la prostate et 879 témoins de population générale, de même âge en moyenne que les cas, ont été interrogés en face-à-face, à l’aide d’un questionnaire standardisé, notamment sur leur consommation d’AINS. [...]
2017
theses.fr
France
thèse ou mémoire
français
France
anti-inflammatoires non stéroïdiens
France
France
tumeur maligne, sai
Cancer du sein
rôle
cancer
tumeurs du sein
agent anti-inflammatoire non stéroïdien
cancer de la prostate
Cancer du sein
prostatisme
tumeurs de la prostate
prostate, sai
Cancer de la prostate
cancer
France
Cancer de la prostate
France

---
N2-AUTOINDEXEE
La prostate
http://www.rfi.fr/emission/20170920-prostate
A l’occasion de la 13ème Journée européenne de la prostate qui se déroule le 20 septembre, nous faisons le point sur le cancer le plus fréquent chez l'homme. Il représente la deuxième cause de mortalité par cancer chez l'homme. Comment mieux prendre en charge les troubles de la prostate et dépister les cancers ? Quels sont les nouveaux traitements ?
2017
false
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
prostate, sai
symptômes et plaintes de la prostate
prostate
prostatisme

---
N3-AUTOINDEXEE
Les stratégies d'adpatation des conjoint(e)s des hommes atteints d'un cancer de la prostate : une revue de littérature
http://doc.rero.ch/record/305430?ln=fr
Etat des connaissances : Le cancer de la prostate, étant le plus fréquemment diagnostiqué chez l’homme, affecte autant les hommes que leurs familles. Les effets des traitements ont un impact physique et psychosocial sur la relation intime, la sexualité et la continence urinaire et fécale. Les conjoint(e)s et les patients sont confrontés à divers obstacles qui touchent leur qualité de vie et engendrent du stress. But : Identifier et décrire les stratégies d’adaptation mises en place par les conjoint(e)s de ces hommes, afin de faire face aux impacts et aux contraintes engendrés par la maladie et ses traitements.
2017
false
false
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
français
thèse ou mémoire
hommes
tumeur maligne, sai
Techniques analytiques, diagnostiques, thérapeutiques et équipements
cancer
atteint
revue de la littérature
prostatisme
prostate, sai
littérature de revue
conjoints
cancer de la prostate
littérature de revue comme sujet
cancer
tumeurs de la prostate
Cancer de la prostate
revue de la littérature

---
N3-AUTOINDEXEE
Suivi au long cours de patients atteints de cancer du sein, de cancer colorectal ou de cancer de la prostate par le médecin généraliste ou le médecin spécialiste : une revue systématique de la littérature
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01374012
Le cancer est une maladie chronique, nécessitant un suivi régulier, et pluridisciplinaire. Certaines données suggèrent que ce suivi pourrait être réalisé par un médecin généraliste. Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature afin de démontrer qu’un suivi par un médecin généraliste pourrait donner de meilleurs résultats sur la morbi-mortalité, la qualité de vie des patients, et à moindre coût.
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Littérature
cancer du colon; cancer du rectum
littérature de revue comme sujet
Systématique
continuité des soins
médecin (médecine générale)
Cancer du sein
Médecine générale
long
Patients
Systématique
Cancer de la prostate
la médecine dans la littérature
médecin spécialiste
cancer
cancer
Médecins
prostatisme
tumeurs du sein
Cancer de la prostate
atteint
médecins généralistes
tumeurs de la prostate
Conférence
Systématique
revue de la littérature
tumeur maligne, sai
Spécialistes
Systématique
Cancer colorectal
Cancer du sein
classification
cancer de la prostate
prostate, sai
littérature de revue
a comme patient
médecine générale
patients
revue de la littérature
Conférence
spécialisation
tumeurs colorectales

---
Importance de la surveillance active en Suisse
Ces 10 dernières années, les différents collectifs de patients surveillés ont permis de progresser dans la précision de la sous-population de cancers prostatiques les plus susceptibles de bénéficier de cette attitude conservatrice, en s’attachant au maximum à ne pas prendre de risque significatif par rapport à la survie spécifique au cancer.
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2015.02372/
Suisse
patient en permission
gout (anomalie du)
symptômes et plaintes de la prostate
Cancer
prostate, sai
tumeur maligne, sai
attitude
inférieur
tumeurs
rapport (information)
prostatisme
survie
prostatisme
Sous-peuplement
posture
prédisposition
risque
ACTIVIR
observation (surveillance clinique)
Permis
progressif
patients
Collection
rapport albumine/globuline
cancer
surveillance de la population
suisses
autorisation d'exercer
rapport de recherche
densité de population
cancer
spécifique
prostate
Collection

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer de la prostate
http://canadiantaskforce.ca/lignesdirectrives/lignes-directrices-publiees/cancer-de-la-prostate/?lang=fr
Ces lignes directrices s’appliquent à tout homme n’ayant pas préalablement reçu un diagnostic du cancer de la prostate. Cela inclut les hommes présentant des symptômes du bas appareil urinaire (nycturie, urgence, fréquence, débit urinaire faible) ou avec l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).Le GECSSP continuera de surveiller de près les développements scientifiques en matière de dépistage du cancer de la prostate et fera rapport aux Canadiens d’ici cinq ans avec une mise à jour des lignes directrices sur le dépistage du cancer de la prostate 2014.
2014
false
false
false
false
GECSSP - Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
Canada
français
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
tumeur maligne, sai
prostatisme
tumeurs de la prostate
cancer de la prostate
prostate, sai
Cancer de la prostate
cancer
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Le dépistage du cancer de la prostate
https://boutique.liguecancer.ch/files/kls/webshop/PDFs/francais/depistage-cancer-prostate_022526011111.pdf
2014
Ligue suisse contre le cancer
Suisse
brochure pédagogique pour les patients
tumeurs de la prostate
prostate, sai
cancer
Dépistage précoce du cancer
dépistage du cancer
Cancer de la prostate
Cancer de la prostate
prostatisme
dépistage du cancer
cancer de la prostate

---
N3-AUTOINDEXEE
Docetaxel (cancer prostate hormono-réfractaire)
https://pgtmsite.files.wordpress.com/2024/01/docetaxel_prostate_pgtm_20050407.pdf
2005
PGTM
Canada
information sur le médicament
Docetaxel
prostatisme
cancer
voie du cancer de la prostate
terminologie de la souscatégorie des cancers de la prostate (classification des maladies NCI CTEP SDC)
Carcinome de la prostate
Cancer de la prostate
DOCETAXEL
docétaxel
tumeur maligne, sai
cancer de la prostate pT2c trouvé par TNM v7
tumeurs de la prostate
prostate, sai
docétaxel
cancer de la prostate
carcinome réfractaire

---
Nous contacter.
18/05/2024


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.