Libellé préféré : thromboembolie;

Synonyme CISMeF : maladie thrombo-embolique; maladie thromboembolique; pathologie thromboembolique; affection thrombo-embolique; affection thromboembolique; affection veineuse thromboembolique; pathologie thrombo-embolique; pathologie veineuse thrombo-embolique; pathologie veineuse thromboembolique; affection veineuse thrombo-embolique; accident thromboembolique; Embolie cruorique; Thrombo-embolie;

Acronyme CISMeF : MTE;

Définition VIDAL : Accident qui résulte de l'obstruction (embolie) d'un vaisseau sanguin par un caillot (thrombus). Le vaisseau peut être une artère : il s'agit alors d'une embolie artérielle, qui provoque une ischémie (privation de sang oxygéné) dans la région que cette artère irriguait. Une ischémie grave aboutit à la mort des tissus ischémiés : l'infarctus. Heureusement, dans de nombreux cas, une artère voisine permet d'éviter l'infarctus en apportant du sang oxygéné dans la région victime de l'ischémie. Le coeur est irrigué par les artères coronaires qui ont la propriété d'être peu reliées entre elles, ce qui explique la gravité d'un accident thromboembolique coronarien : un partie du muscle cardiaque, le myocarde, est détruite (infarctus du myocarde). L'obstruction d'une veine est moins grave, car les veines assurent le retour du sang chargé de gaz carbonique vers le coeur. L'obstruction d'une veine est généralement appelée thrombophlébite. La gravité d'une thrombophlébite, communément appelée phlébite, tient à la possibilité pour un caillot de se détacher de la veine et d'être emporté par le sang veineux jusqu'au coeur. Après avoir traversé l'oreillette droite et le ventricule droit, ce caillot va pénétrer dans une artère pulmonaire et venir obstruer une de ses divisions, provoquant une embolie pulmonaire et un infarctus pulmonaire.;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Pertinence du SIC-Score dans l'évaluation du risque thrombo-embolique des patients atteints du COVID-19
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03766888
CONTEXTE : le COVID-19, maladie causée par le Sars-Cov2, entraine en premier lieu des symptômes respiratoires et dans certains cas graves le décès des patients. Des publications scientifiques nationales et internationales mettent en relation cette pathologie avec des évènements thrombo-emboliques, majorant le taux de mortalité. L’évaluation de ce risque thrombo-embolique devient donc un enjeu majeur. OBJECTIF : le SIC-Score est un score validé pour l’évaluation du risque thrombo-embolique dans le sepsis. L’objectif de l’étude est d’étudier sa pertinence pour l’évaluation du risque thrombo-embolique dans la pathologie particulière du COVID-19. MÉTHODE : nous avons réalisé une étude rétrospective, monocentrique du 13 mars au 11 avril 2020 au sein du CHU de Clermont-Ferrand. Les patients inclus sont âgés de plus de 18 ans, admis à l’hôpital via les urgences ou le SMUR de Clermont-Ferrand avec un diagnostic de COVID-19. Le recueil des données cliniques et paracliniques de ces patients lors de leur admission à l’hôpital permet de calculer le SIC-Score. RÉSULTATS : sur les 82 patients inclus, 9 ont présenté un évènement thrombo-embolique (11 %). La courbe ROC du SIC-Score présente une aire sous la courbe de 0.778 (IC 95 % 0.62 - 0.94). L’augmentation de 1 point du SIC-Score majore la probabilité de présenter un évènement thrombo-embolique avec un facteur de 2.13 (IC 95 % 1.09 - 4.15, p 0.027). La probabilité de réaliser un évènement thrombo-embolique est multipliée par 14.14 lorsque le SIC-Score passe de 0 à 2 (IC 95 % 1.56 – 128.58, p 0.019). CONCLUSION : le SIC-Score est un score objectif et facilement utilisable à partir des données cliniques et paracliniques des patients admis pour sepsis. Cette étude établit sa pertinence dans l’évaluation du risque thrombo-embolique chez les patients atteints du COVID-19.
2022
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
COVID-19
thèse ou mémoire
risques thrombo-emboliques
Appréciation des risques
a comme patient
études d'évaluation comme sujet
thromboembolie
Embole
COVID-19
Embolie
maladie
embole
patients
Embolie

---
N1-SUPERVISEE
IQSS 2020 - ETE-ORTHO : Événements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de hanche ou de genou
https://www.has-sante.fr/jcms/c_2058872/fr/iqss-2020-ete-ortho-evenements-thrombo-emboliques-apres-pose-de-prothese-totale-de-hanche-hors-fracture-ou-de-genou
Le développement des indicateurs de qualité et sécurité des soins (IQSS) de type résultats, répond à une demande forte de la part des établissements de santé, des professionnels de santé, des tutelles et des usagers. Leur mesure à partir des bases médico-administratives représente actuellement la seule alternative possible en l’absence de registres cliniques nationaux. La HAS assure le pilotage opérationnel du développement et du déploiement national de ce type d’indicateurs calculés à partir du PMSI dans l’objectif d’améliorer le service rendu au patient. Ce développement est réalisé en partenariat avec l’agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) et en lien avec des groupes de travail multidisciplinaire, regroupant les expertises cliniques, de l’information médicale, du patient et de l’usager.
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
arthroplastie prothétique de genou
arthroplastie prothétique de hanche
indicateurs qualité santé
sécurité des patients
Thrombose veineuse profonde
embolie pulmonaire
rapport
thromboembolie

---
N2-AUTOINDEXEE
Avis d'experts No. 72 Risque thromboembolique sous contraception hormonale
https://www.sggg.ch/fileadmin/user_upload/Dokumente/3_Fachinformationen/72_franz_Thromboembolierisiko_unter_hormonaler_Kontrazeption_ersetzt_No_35__2___002_.pdf
Le risque thromboembolique sous contraceptifs hormonaux combinés (CHC) a été réduit au cours des 30 dernières années grâce au développement de CHC faiblement dosés (micropilule) ( 35 μg d’éthinylestradiol (EE)). Le risque faiblement élevé de thromboembolie par rapport aux non-utilisatrices varie également dans le groupe des préparations à faible dose, en fonction du progestatif utilisé. Les CHC contenant des progestatifs de troisième et de quatrième génération (gestodène, désogestrel, drospirénone), ainsi que les CHC à base d’acétate de cyprotérone (CPA) sont associés à un risque thromboembolique faiblement accru par rapport aux progestatifs de seconde génération, tels que le lévonorgestrel (LNG) par exemple.
2021
SSGO - Société Suisse de Gynécologie et d'Obstétrique
Suisse
recommandation pour la pratique clinique
hormones
contraception
Contraception hormonale
Avis d'expert
thromboembolie
risque
hormone
Acrophobie
expertise
thromboembolie
Thromboembolie
contraception
thromboembolie

---
N1-SUPERVISEE
Quelles sont les données probantes des bénéfices et des risques des anticoagulants dans l'insuffisance cardiaque ?
https://www.cochrane.org/fr/CD003336/VASC_quelles-sont-les-donnees-probantes-des-benefices-et-des-risques-des-anticoagulants-dans
Contexte Lorsque la capacité du cœur à pomper le sang est réduite, on parle d'insuffisance cardiaque (IC). Lorsque cela se produit, certaines personnes développent de graves problèmes de coagulation (appelés thromboembolies) dans les poumons, les jambes et le cerveau. Cela se produit car le sang circule plus lentement, l'inflammation augmente et il y a une surproduction de molécules de coagulation. Ces caillots peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral, des lésions aux poumons ou aux jambes, voire la mort. Pourquoi cette question est-elle importante ? Il existe des médicaments permettant de fluidifier le sang, appelés anticoagulants, qui sont utilisés avec succès chez les personnes présentant différents problèmes de coagulation, comme les personnes atteintes d'IC ayant également des battements cardiaques irréguliers (une arythmie appelée fibrillation auriculaire). À l'heure actuelle, il n'existe pas de données permettant de recommander l'utilisation d'anticoagulants pour éviter les problèmes de coagulation chez les personnes atteintes d'IC ayant des battements cardiaques réguliers (appelés rythme sinusal). Dans cette analyse, nous avons évalué les études ayant testé les anticoagulants chez ces personnes afin d'éviter la mort, les décès dus à des problèmes cardiaques et d'autres problèmes graves de coagulation.
2021
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
résultat thérapeutique
warfarine
thromboembolie
anticoagulothérapie
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
anticoagulants
défaillance cardiaque

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 Vaccine AstraZeneca - Risque de thrombocytopénie et de troubles de la coagulation
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/covid-19-vaccine-astrazeneca-risque-de-thrombocytopenie-et-de-troubles-de-la-coagulation
COVID-19 Vaccine AstraZeneca : les bénéfices l'emportent sur les risques malgré le lien possible avec de très rares cas de caillots sanguins associés à de faibles taux de plaquettes. Une association de thrombose et de thrombocytopénie, dans certains cas accompagnés de saignements, a été très rarement observée suite à la vaccination par le COVID-19 Vaccine AstraZeneca. Les professionnels de santé doivent être attentifs aux signes et symptômes de thromboembolie et/ou de thrombocytopénie. Les personnes vaccinées doivent être informées de consulter immédiatement un médecin si elles développent des symptômes tels qu'un essoufflement, une douleur thoracique, un gonflement des jambes ou une douleur abdominale persistante après la vaccination. En outre, toute personne présentant des symptômes neurologiques, notamment des maux de tête sévères ou persistants, ou une vision floue après la vaccination, ou présentant des ecchymoses (pétéchies) à distance du site d'injection quelques jours après la vaccination, doit rapidement consulter un médecin...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Appréciation des risques
VAXZEVRIA
VAXZEVRIA, suspension injectable. Vaccin COVID-19 (ChAdOx1-S [recombinant])
autres vaccins viraux
adénovirus simiens
thromboembolie
thrombose
thrombopénie
avis de pharmacovigilance
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins COVID-19 : l’ANSM met en place un comité d’experts hebdomadaire sur les effets thrombotiques
https://ansm.sante.fr/actualites/vaccins-covid-19-lansm-met-en-place-un-comite-dexperts-hebdomadaire-sur-les-effets-thrombotiques
Dans le cadre de notre surveillance renforcée des vaccins contre la COVID-19, nous avons créé un comité scientifique temporaire (CST) « Vaccins COVID-19 et thromboses rares atypiques » chargé d’analyser les événements thrombotiques rares et inhabituels observés chez des personnes vaccinées. Composé de scientifiques, de cliniciens, d’associations d’usagers du système de santé et d'institutions publiques, ce comité aura notamment pour objectifs d’apporter une expertise complémentaire à celle des comités de suivi de pharmacovigilance sur l’analyse des cas rapportés en France, de contribuer aux réflexions sur le mécanisme possible de ces événements, d'identifier des facteurs de risque potentiels et les éventuelles mesures post-vaccination à mettre en œuvre. Si des compétences spécialisées s’avèrent nécessaires, le comité pourra solliciter des experts ponctuels afin de les auditionner. Le CST est chargé de donner des avis consultatifs sur les cas de thromboses survenus après la vaccination contre la COVID-19. La synthèse de ces avis consultatifs sera publiée sur le site de l’ANSM. La première réunion du CST a lieu le jeudi 22 avril 2021. Ces travaux portent sur l’ensemble des vaccins utilisés contre la COVID-19 et s’inscrivent dans les réflexions en cours en lien avec l’Agence européenne des médicaments (EMA)...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
pharmacovigilance
thrombose
thromboembolie
effets secondaires indésirables des médicaments
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
vaccins antiviraux
infections à coronavirus
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Incidence des événements thromboemboliques dans une unité de réanimation COVID19 ?: une étude rétrospective monocentrique au sein d'un centre hospitalo-universitaire
https://n2t.net/ark:/47881/m6c24w20
La maladie à COVID19 semble être associée à une augmentation du risque thromboembolique. Cependant les facteurs de risque et facteurs protecteurs sont peu connus, et les propositions pour une thromboprophylaxie pharmacologique renforcée mal évaluées. Cette étude vise premièrement à évaluer l'incidence réelle des événements thromboemboliques artérioveineux, et secondairement à identifier les facteurs associés à l'événement. Nous avons suivi une cohorte rétrospective monocentrique de patients COVID19 en soins critiques. Nous avons collecté les événements thromboemboliques, les facteurs potentiellement associés, les paramètres inflammatoires biologiques ainsi que les stratégies d'anticoagulation et leurs effets indésirables. Les analyses statistiques univariées ont été réalisées avec des tests non paramétriques. Une analyse multivariée a également été menée au moyen d'une régression logistique. L'incidence des événements thromboemboliques était de 19,8 % (17/86), avec 68,7 % d'embolies pulmonaires et 25,0 % de thromboses veineuses profondes. Le recours à la ventilation mécanique ainsi que le délai entre le début des symptômes et l'admission en réanimation étaient associés avec les thromboses en analyse multivariée (OR 6.77 [1.67-27.54], p 0.007 et OR 1.23 [1.04-1.47], p 0.016, respectivement). Le seul paramètre biologique associé aux événements était les D-dimères (6260[3966-7650] vs 2056[1536-5666], p 0.001). Au total, 83,3 % des événements indésirables liés aux anticoagulants ont eu lieu avec un protocole curatif. Aucun n'est survenu avec un protocole préventif renforcé. Le COVID19, à sévérité égale des patients, semble être responsable de 3 à 4 fois plus de thromboses. L'association du délai entre le début des symptômes et l'admission en réanimation avec la survenue de thromboses suggère que celles-ci surviennent avant l'admission en soins critiques, ces résultats nécessitent d'être validés par d'autres études
2021
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
COVID-19
thèse ou mémoire
thromboembolie
incidence
central
Thromboembolie
région mammaire
thromboembolie
COVID-19
études rétrospectives
réanimation
Centre
thromboembolie
centres hospitaliers universitaires
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies

---
N2-AUTOINDEXEE
IQSS 2021 - Évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de genou (ETE-PTG)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3293934/fr/iqss-2021-evenements-thrombo-emboliques-apres-pose-de-prothese-totale-de-genou-ete-ptg
L’indicateur mesurant les évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de genou (ETE-PTG) est issu de la validation par localisation de la prothèse de l’indicateur ETE-ORTHO. Cet indicateur (ETE-PTG) fait partie des 4 indicateurs de complications en chirurgie orthopédique, avec la mesure des évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de hanche (ETE-PTH), et la mesure des infections du site opératoire après pose de prothèse totale de hanche (ISO-PTH) et après pose de prothèse totale de genou (ISO-PTG).
2021
HAS - Haute Autorité de Santé
France
rapport
thromboembolie
embole
embolie
prothèse de genou
Embolie
ajustement de prothèse
Prothèses
Embole
Embolie
implantation de prothèse

---
N2-AUTOINDEXEE
IQSS 2021 - Évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de hanche (ETE-PTH)
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3293932/fr/iqss-2021-evenements-thrombo-emboliques-apres-pose-de-prothese-totale-de-hanche-ete-pth
L’indicateur mesurant les évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de hanche (ETE-PTH) est issu de la validation par localisation de la prothèse de l’indicateur ETE-ORTHO. Cet indicateur (ETE-PTH) fait partie des 4 indicateurs de complications en chirurgie orthopédique, avec la mesure des évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de genou (ETE-PTG), et la mesure des infections du site opératoire après pose de prothèse totale de hanche (ISO-PTH) et après pose de prothèse totale de genou (ISO-PTG).
2021
HAS - Haute Autorité de Santé
France
rapport
hormone parathyroïdienne
prothèse de la hanche
thromboembolie
embole
Embolie
prothèse de hanche
Embole
embolie
Embolie
implantation de prothèse
ajustement de prothèse
Prothèses

---
N1-VALIDE
Lénograstim (GRANOCYTE) – ajout de mises en garde sur le risque d’accident thromboembolique artériel et veineux : retour d’information sur le PRAC de juin 2020 - Point d'information
https://ansm.sante.fr/actualites/lenograstim-granocyte-ajout-de-mises-en-garde-sur-le-risque-daccident-thromboembolique-arteriel-et-veineux-retour-dinformation-sur-le-prac-de-juin-2020
Lors de sa réunion du mois de juin, le PRAC a recommandé d’ajouter le risque d’accident thromboembolique artériel et veineux dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et la notice. Cet ajout fait suite au signalement de cas de thromboembolie veineuse (notamment thrombose veineuse profond et embolisme pulmonaire) et de thromboembolie artérielle (notamment infarctus du myocarde et accident cérébrovasculaire). Aussi une surveillance étroite est recommandée chez les patients et les donneurs ayant des facteurs de risque connus de thrombose...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
thromboembolie
thromboembolisme veineux
GRANOCYTE
GRANOCYTE 13 Millions UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue pré-remplie
GRANOCYTE 34 Millions UI/ML, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue préremplie
GRANOCYTE 34 Millions UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue préremplie
GRANOCYTE 34 Millions UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue préremplie
GRANOCYTE 34 Millions UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue préremplie
Lénograstim
adjuvants immunologiques
lénograstim
Thromboembolie artérielle

---
N1-SUPERVISEE
Coagulopathies, risque thrombotique et anticoagulation dans la COVID-19.
https://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=3379&langue=FR
Les observations cliniques indiquent qu’une grande proportion des patients atteints de la COVID-19 développent des coagulopathies plus ou moins sévères et associées à un taux élevé de morbidité et de mortalité. Ces troubles de la coagulation seraient liés à l’inflammation systémique et aux lésions endothéliales causées par l’infection par le SARS-CoV-2 («Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2»). Leur incidence augmente avec la sévérité de la COVID-19. Ils se traduisent par un risque accru de maladies thromboemboliques veineuses (MTEV) ou artérielles ou par le développement d’une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) aux stades cliniques les plus avancés. Les Organisations médicales de Thrombose et Hémostase, parmi lesquelles la Société Belge de Thrombose et Hémostase (BSTH), ont formulé des recommandations pour la prophylaxie et le traitement des MTEV associées à la COVID-19 chez le patient hospitalisé, ambulatoire, et le patient sous traitement anti-thrombotique au moment du développement de la maladie. Ces recommandations ont été rédigées afin de répondre à un besoin médical urgent, de manière adaptée aux soins de santé propres à chaque système local; elles reposent, essentiellement, sur un niveau de preuve limité et sont, dès lors, susceptibles d’évoluer avec une meilleure connaissance de la COVID-19 et la disponibilité des données des essais cliniques en cours...
2020
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
thromboembolisme veineux
thromboembolie
embolie pulmonaire
coagulation intravasculaire disséminée
algorithme
bilan d'hémostase
héparine bas poids moléculaire
troubles de l'hémostase et de la coagulation
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
continuité des soins
anticoagulation prophylactique
troubles de l'hémostase et de la coagulation
d-dimère
tests de coagulation sanguine
article de périodique
anticoagulants
Coagulopathie
risque
troubles de l'hémostase et de la coagulation
pandémies
pneumopathie virale
pandémies
produits de dégradation de la fibrine et du fibrinogène
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations ESC 2020 sur la fibrillation atriale : prévention des risques thromboemboliques et hémorragiques
https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/Recommandations-ESC-2020-FA-prevention-risques-thromboemboliques-et-hemorragiques
Risques thromboemboliques et hémorragiques Pour évaluer le risque hémorragique, le score HAS-BLED a été remis à l'honneur et devrait être notamment considéré pour évaluer les facteurs modifiables du risque hémorragique et identifier les patients à haut risque hémorragique (score 3) (classe de recommandations IIa). Le risque thromboembolique et le risque hémorragique doivent être réévalués périodiquement pour guider les décisions de traitement et permettre une réévaluation des risques hémorragiques modifiables (classe de recommandation I) En absence de contre-indication absolue aux anticoagulants, l'estimation du risque hémorragique ne doit pas par lui-même guider la décision du traitement anticoagulant pour prévenir le risque thromboembolique (classe de recommandation III). Le caractère clinique de la FA (paroxystique, persistante, persistante de longue durée, ou permanente) ne doit pas conditionner l'indication de la prévention du risque thromboembolique (classe de recommandation III)
2020
Cardio-online
France
recommandation professionnelle
thromboembolie
thromboembolie
thromboembolie
Thromboembolie
Hémorragie
fibrillation auriculaire
Fracture intertrochantérienne
directives de santé publique
hémorragie
risque
hémorragie
fibrillation

---
N1-SUPERVISEE
FRAXIPARINE (nadroparine calcique), antithrombotique
Intérêt clinique faible dans la prophylaxie des troubles thromboemboliques chez les patients immobilisés pour affection médicale aiguë, mais pas d’avantage clinique démontré dans la stratégie thérapeutique
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2903180/fr/fraxiparine
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2903180/fr/fraxiparine-nadroparine-calcique-antithrombotique
Service Médical Rendu (SMR) Faible Le service médical rendu par FRAXIPARINE est faible dans la prophylaxie des troubles thromboemboliques notamment chez les patients atteints d’une affection médicale aiguë et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Prenant en compte : la faiblesse des preuves cliniques de FRAXIPARINE dans l’indication de l’AMM avec : la démonstration de l’efficacité de FRAXIPARINE par rapport au placebo sur la prévention des TVP chez des patients hospitalisés et sous ventilation mécanique pour BPCO décompensée aigue (sous-population de l’AMM), l’absence de démonstration d’une différence statistiquement significative sur la mortalité par rapport au placebo, l’absence de données d’efficacité comparatives par rapport aux deux autres HBPM, aux HNF ou au fondaparinux, alors que les comparaisons étaient réalisables, le profil de tolérance similaire de FRAXIPARINE à celui des deux autres HBPM, la Commission considère que FRAXIPARINE n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie prophylactique actuelle des troubles thromboemboliques chez les patients immobilisés pour affection médicale aiguë et à risque thromboembolique veineux augmenté, qui comprend les comparateurs pertinents (cf. 06 Comparateurs cliniquement pertinents).
2019
false
false
false
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
France
thromboembolie
mobilité réduite
Maladie aigüe
nadroparine
résultat thérapeutique
FRAXIPARINE 2 850 U.I. Axa/0,3 ml, solution injectable (S.C) en seringue pré-remplie
FRAXIPARINE 3 800 U.I. Axa/0,4 ml, solution injectable (SC) en seringue pré-remplie
FRAXIPARINE 5 700 U.I. Axa/0,6 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie
nadroparine
remboursement par l'assurance maladie
recommandation de bon usage du médicament
avis de la commission de transparence

---
N3-AUTOINDEXEE
Maladie Thromboembolique veineuse- Recommandations multi-sociétés & Questions non résolues (SFMV) : Aide à la consultation
https://www.portailvasculaire.fr/sites/default/files/docs/2019_mtev_recos_multi-societes_sfmv.pdf
Recommandations de bonne pratique pour la prise en charge de la maladie veineuse thromboembolique chez l’adulte; Questions non résolues sur la maladie thrombo-embolique veineuse. Consensus de la Société française de médecine vasculaire (SFMV)
2019
false
true
false
false
SFMV - Société française de médecine vasculaire
France
thromboembolisme veineux
recommandation professionnelle
Maladies
directives de santé publique
Consultants
thromboembolie
thromboembolie
Maladie
orientation vers un spécialiste
Thromboembolie
maladie
thromboembolie
consultants
maladie

---
N1-SUPERVISEE
Les inhibiteurs du facteur Xa comparés aux antagonistes de la vitamine K pour la prévention de l'embolie cérébrale ou systémique chez les patients présentant une fibrillation auriculaire
http://www.cochrane.org/fr/CD008980/les-inhibiteurs-du-facteur-xa-compares-aux-antagonistes-de-la-vitamine-k-pour-la-prevention-de
Question de la revue Nous avons comparé les bénéfices et les risques de deux types de médicaments dits anticoagulants(les inhibiteurs du facteur Xa et les antagonistes de la vitamine K) chez les personnes ayant une fibrillation auriculaire.
2018
false
false
N
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
thromboembolie
vitamine K
fibrillation auriculaire
antithrombine-III
antifibrinolytiques
résultat thérapeutique

---
N3-AUTOINDEXEE
Prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse en cancérologie
http://www.afsos.org/wp-content/uploads/2019/05/re%CC%81fe%CC%81rentiel-thrombose-03-03-2019.pdf
2018
false
false
false
information scientifique et technique
prise en charge de la maladie
thromboembolisme veineux
thromboembolie
oncologie médicale

---
N2-AUTOINDEXEE
Imputabilité médicamenteuse des évènements thromboemboliques veineux: Analyse rétrospective des déclarations de pharmacovigilance d’un service de médecine vasculaire entre 2001 et 2017
http://www.sudoc.fr/232460345
Introduction : la pharmacovigilance recense les effets indésirables médicamenteux (EIM) notifiés par les médecins, les patients ou l’industrie pharmaceutique. Certains médicaments ont des effets pro-thrombogènes et sont responsables d’événements thromboemboliques veineux (ETEV). L’objectif de ce travail a été de répertorier l’ensemble des déclarations d’un ETEV d’origine médicamenteuse présumée, émanant d’un service hospitalier de médecine vasculaire sur une période de 16 ans. Matériel et méthodes : Les notifications d’EIM effectuées entre 2001 et 2017 par le Service HTA et maladies vasculaires du CHU de Strasbourg auprès du Centre Régional de Pharmacovigilance Alsace, ont été colligées de manière rétrospective. L’imputabilité médicamenteuse pour l’effet indésirable a été calculée selon la méthodologie établie par le système français de pharmacovigilance (méthode Bégaud) et par la méthode OMS. Les caractéristiques démographiques et les facteurs de risque thromboembolique veineux (FDR-TEV) ont été également répertoriés. Résultats et discussion : Sur les 177 déclarations d’un ETEV, effectuées durant la période spécifiée, toutes molécules confondues, 76% étaient en lien avec un traitement hormonal (dont contraception orale : 61%), 9% en lien avec un traitement antinéoplasique et 4% avec un traitement anticoagulant. Une seule molécule était imputée dans 87% des cas, 2 dans 11% des cas et 3 dans 2% des cas. Le délai de survenue de l’ETEV était de 180 (Q1-Q3 : 14-730). L’imputabilité selon Bégaud montrait une causalité plausible dans 68% des cas, vraisemblable dans 30% des cas et très vraisemblable dans 2% des cas. Parmi les EIM notifiés, 71% étaient des embolies pulmonaires, 28% des thromboses veineuses profondes isolées et 1% des thromboses veineuses superficielles La médiane des âges était de 39 ans (Q-Q3 : 29-51). Les patients étaient majoritairement de sexe féminin (88%) et seule une minorité d’entre eux (11%) avait un antécédent d’ETEV. Ils avaient en moyenne 2,1 1,2 FDR-TEV avec uniquement 13% des événements jugés comme « provoqués ». Les patients avec une imputabilité vraisemblable ou très vraisemblable selon Bégaud étaient plus jeunes, à moindre risque cardiovasculaire, avaient moins souvent un cancer actif ou une thrombophilie. Conclusion : Ce travail apporte une nouvelle perspective sur le bilan étiologique à entreprendre face à un ETEV, l’origine médicamenteuse devant être toujours envisagée et, le cas échéant, une enquête d’imputabilité réalisée. Lorsqu’une origine médicamenteuse est retenue, l’incidence thérapeutique est immédiate allant de l’interruption du traitement incriminé, son remplacement par une molécule alternative ou la poursuite de l’anticoagulation pendant la durée du traitement à effet pro-thrombotique.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Folliculite perforante
Médecine vasculaire
thromboembolie
Médicaments
vaisseau sanguin, sai
pharmacovigilance
médicament
Surveillance des médicaments
thromboembolie
médecine
enregistrements
Thromboembolie
Médecins
préparations pharmaceutiques
causalité
thromboembolie
Fracture de fatigue
cardiologie
Surveillance des médicaments

---
N1-VALIDE
XARELTO (rivaroxaban) - Augmentation de la mortalité toutes causes confondues et de l'incidence des événements thromboemboliques et hémorragiques après un remplacement valvulaire aortique transcathéter
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/68616a-fra.php
En août 2018, le Comité de surveillance des données et de l’innocuité (CSDI), qui procédait à une surveillance indépendante de la sécurité des sujets de l’étude clinique de phase III GALILEO ayant subi un remplacement valvulaire aortique transcathéter (RVAT), a recommandé l’arrêt de l’étude en raison de données provisoires montrant qu’il y avait une augmentation de la mortalité toutes causes confondues et de l’incidence des événements thromboemboliques et hémorragiques chez les patients traités par XARELTO...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
Remplacement valvulaire aortique par cathéter
avis de pharmacovigilance
XARELTO
XARELTO 10 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 15 mg, comprimé pelliculé
XARELTO 20 mg, comprimé pelliculé
Rivaroxaban
thromboembolie
hémorragie
Inhibiteurs du facteur Xa
rivaroxaban
arrêt précoce d'essais cliniques

---
N2-AUTOINDEXEE
Épisode 15 : Aspirine ou rivaroxaban comme thromboprophylaxie après une chirurgie orthopédique élective (étude EPCAT-II)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-15-etude-epcat-ii/
Dans cette 15e baladodiffusion, le Dr Luc Lanthier discute de thromboprophylaxie après une chirurgie orthopédique de PTH ou PTG élective et de la place de l’aspirine par rapport au traitement standard à base d’anticoagulant, en plus de réviser la littérature médicale de février 2018.
2018
false
false
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
français
document sonore
acide acétylsalicylique
Rivaroxaban
orthopédie
prothèse de hanche
prothèse de genou
thromboembolie
anticoagulants
Acanthocytose
Chirurgiens orthopédistes
acide acétylsalicylique
électif
collecte de données
chirurgie orthopédique
épisode de
ASPIRINE
rivaroxaban
Interventions chirurgicales non urgentes
intervention chirurgicale
Chirurgie orthopédique
Chirurgie

---
N2-AUTOINDEXEE
Épisode 14 : Anticoagulation des patients avec cancer et maladie thromboembolique (étude Hokusai VTE Cancer)
https://www.usherbrooke.ca/baladocritique/archives/episode-14-etude-hokusai-vte-cancer/
Dans cette 14e baladodiffusion, les Drs Luc Lanthier et Geneviève LeTemplier discutent d’anticoagulation chez les patients avec cancer et maladie thromboembolique (étude Hokusai VTE Cancer), en plus de réviser la littérature médicale de janvier 2018.
2018
false
false
false
false
Université de Sherbrooke, Faculté de médecine
Canada
français
document sonore
anticoagulants
thromboembolie
tumeurs
Maladies
Thromboembolie
anticoagulant
Abus sexuel
épisode de
cancer
Cancer
alcool (probleme avec l') ex
tumeur maligne, sai
patients
thromboembolie
Maladie
maladie
a comme patient
cancer
Cancer
thromboembolie
collecte de données
maladie

---
N1-VALIDE
Prévention thromboembolique de la fibrillation atriale de la personne âgée : application pratique des recommandations dans un service de Cardiologie d'un Centre Hospitalier non universitaire Français
https://nantilus.univ-nantes.fr/vufind/Record/PPN201840073
La FA est la tachycardie supra-ventriculaire la plus fréquente, qui augmente avec l'âge. Elle se complique essentiellement de complications thromboemboliques, dont la plus fréquente est l'AVC. La prévention du risque thromboembolique repose sur l'utilisation des anticoagulants, dont la prescription reposait depuis plusieurs dizaines d'années sur les AVK. L'arrivée des AOD permet une diversification du paysage des anticoagulants, avec moins de contraintes d'utilisation (absence de suivi biologique, risque hémorragique moindre notamment au niveau intracrânien). Cependant, les AOD ont également des contraintes de prescription chez la personne âgée, souvent polypathologique et polymédiquée. Afin de vérifier l'impact des anticoagulants chez la personne âgée atteinte de FA, nous avons mené une étude rétrospective dans un service de cardiologie d'un hôpital non universitaire français.
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
anticoagulants
sujet âgé
adhésion aux directives
fibrillation auriculaire
thromboembolie

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention thromboembolique de la fibrillation atriale de la personne âgée : application pratique des recommandations dans un service de Cardiologie d'un Centre Hospitalier non universitaire Français
http://www.sudoc.fr/201839865
Afin de vérifier l'impact des anticoagulants chez la personne âgée atteinte de FA, nous avons mené une étude rétrospective dans un service de cardiologie d'un hôpital non universitaire français
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
français
hôpital
thromboembolie
Recommandations
Centres hospitaliers universitaires
hôpitaux universitaires
fibrillation
sujet âgé
fibrillation auriculaire
central
service hospitalier de cardiologie
sujet âgé de 80 ans ou plus
personne âgée
thromboembolie
France
adhésion aux directives
directives de santé publique
centres hospitaliers universitaires
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N3-AUTOINDEXEE
Connaissance du risque thromboembolique par les utilisatrices de pilule estroprogestative
http://n2t.net/ark:/47881/m6765cvm
L'objectif principal était de décrire la connaissance du risque thromboembolique des femmes sous pilule estroprogestative. Les objectifs secondaires étaient de définir le comportement des femmes concernant la pilule, d'étudier l'impact sur leur niveau de connaissance et l'information qu'elles recevaient par les professionnels de santé
2016
false
false
false
Bibliothèque de l'Université Claude Bernard Lyon1
France
français
thèse ou mémoire
risque
thromboembolie
thromboembolie
contraceptifs oraux hormonaux
connaissance
Savoir
connaissance
pilule

---
N1-SUPERVISEE
Autosurveillance et autogestion du traitement anticoagulant par voie orale
http://www.cochrane.org/fr/CD003839/autosurveillance-et-autogestion-du-traitement-anticoagulant-par-voie-orale
Contexte Les systèmes de test à domicile (parfois appelés systèmes de test au chevet du patient) ont rendu possible pour les personnes sous anticoagulants à long terme de surveiller leur temps de coagulation, mesuré par le rapport international normalisé (RIN). Les patients qui s'autotestent peuvent soit ajuster leur traitement selon un programme dose-RIN prédéterminé (autogestion), soit appeler leur centre de santé pour connaître l'ajustement approprié de la dose (autosurveillance). Plusieurs études et revues systématiques publiées ont suggéré que ces méthodes de surveillance de traitements anticoagulants peuvent être équivalentes ou même plus efficaces que la surveillance par un médecin.
2016
false
false
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
anticoagulants
administration par voie orale
autosoins
évaluation technologique
thromboembolie
résumé ou synthèse en français
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Pas de relais par HBPM lors d’une interruption d’un traitement anticoagulant en vue d’une intervention élective à risque hémorragique en cas de FA ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/2056
Question clinique Chez des adultes sous traitement par warfarine pour une fibrillation auriculaire, quel est l’intérêt d’un relais de cette anticoagulation versus absence de relais lors de l’arrêt temporaire de la warfarine en vue d’une intervention chirurgicale (ou d’une investigation invasive) programmée en termes de survenue d’une thromboembolie artérielle ou d’une hémorragie majeure ?
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
fibrillation auriculaire
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
soins préopératoires
thromboembolie
hémorragie
vitamine K
Interventions chirurgicales non urgentes

---
N1-SUPERVISEE
Analyse brève - Pilule et thromboembolie ?
http://www.minerva-ebm.be/FR/Analysis/448
Conclusion Ces 2 nouvelles études cas-témoins sur un échantillon, qui ont utilisé 2 grandes bases de données de cabinets de médecine générale au Royaume-Uni, confirment que le risque de thromboembolie est 3 fois plus élevé chez les femmes qui prennent la pilule que chez celles qui n’en prennent pas. Le risque est significativement plus élevé avec des contraceptifs de troisième génération (désogestrel, gestodène) et la drospirénone qu’avec les contraceptifs de deuxième génération (lévonorgestrel, noréthistérone et norgestimate). Une pilule à base de lévonorgestrel reste donc le premier choix pour débuter une contraception orale.
2016
false
false
false
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
contraceptifs oraux hormonaux
thromboembolie

---
N1-VALIDE
Stratégies de dépistage de la fibrillation auriculaire
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-490/Strategies-de-depistage-de-la-fibrillation-auriculaire
La prévalence de la fibrillation auriculaire (FA) ne cesse d’augmenter et représente un enjeu majeur de santé publique. Les recommandations actuelles préconisent un dépistage par un ECG chez tout patient 65 ans présentant un pouls irrégulier. Cependant, la sensibilité d’un dépistage unique est peu élévée, en particulier pour les FA silencieuses ou infracliniques. Ces dernières ont pourtant un risque thromboembolique aussi élevé que les FA déclarées cliniquement. L’émergence de dispositifs de monitoring cardiaque continus est un développement important qui permet une détection et une prise en charge plus précoces de la FA. Il n’y a toutefois que peu de données à l’heure actuelle sur le bénéfice clinique de la détection et de l’anticoagulation de ces FA, et donc il semble prématuré de recommander un dépistage systématique.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
fibrillation auriculaire
Appréciation des risques
thromboembolie
fibrillation auriculaire
sujet âgé
fibrillation auriculaire

---
N1-VALIDE
Nouveaux anticoagulants. Mise au point et enjeux en chirurgie orale
http://www.mbcb-journal.org/articles/mbcb/abs/2013/01/mbcb120044/mbcb120044.html
Dans un premier temps, cet article revient sur les anticoa- gulants classiques et leurs limites. Puis, on passe en revue les nouveaux anticoagulants disponibles et les études qui les concernent. La conclusion ouvre une réflexion sur la révolu- tion en cours dans la prise en charge et la prévention des accidents thromboemboliques car elle doit amener à repenser l’approche de ce type de patient en chirurgie orale
2015
false
false
false
MBCB - Médecine Buccale Chirurgie Buccale
France
français
article de périodique
anticoagulants
anticoagulants
hémorragie buccale
procédures de chirurgie maxillofaciale et buccodentaire
thromboembolie
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Fibrillation et flutter auriculaires: si semblables et si différents !
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2015.02377/
Après ablation d’un flutter auriculaire persistant au cathéter par radiofréquence, menée avec succès, le patient se plaint 3 semaines plus tard d’une nouvelle baisse de performance. L’ECG révèle une fibrillation auriculaire tachycarde. Alors que le flutter et la fibrillation auriculaires présentent des similitudes sous certains aspects, comme par exemple l’indication d’un traitement anticoagulant en fonction du score CHA2DS2-VASc, les causes et les approches thérapeutiques diffèrent, en particulier en termes de stratégie de maintien de la fréquence ou du rythme cardiaque.
2015
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
flutter auriculaire
fibrillation auriculaire
article de périodique
fibrillation auriculaire
électrocardiographie
fibrillation auriculaire
anticoagulants
thromboembolie
ablation par cathéter
antiarythmiques
anticoagulothérapie

---
N1-VALIDE
Rapport sur les anticoagulants oraux directs (AOD) (antérieurement appelés « nouveaux anticoagulants oraux » ou NACO)
http://www.academie-medecine.fr/rapport-sur-les-anticoagulants-oraux-directs-aod-anterieurement-appeles-nouveaux-anticoagulants-oraux-ou-naco/
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2014/06/aod2805.pdf
Pendant des décennies, les traitements anticoagulants oraux n’ont comporté qu’une seule classe pharmacologique, celle des antagonistes de la vitamine K (AVK). C’est pourquoi, l’arrivée sur le marché, entre 2008 et 2013, de trois nouveaux anticoagulants oraux directs non AVK (AOD) de mêmes indications thérapeutiques que les AVK mais de mécanismes d’action plus spécifiques, a suscité l’espoir qu’à efficacité égale ou peut-être supérieure, ils pourraient induire moins de complications hémorragiques. Il s’agit d’un antithrombine, le dabigatran, et de deux anti Xa, le rivaroxaban et l’apixaban. Ces anticoagulants ne nécessitent pas de surveillance de leur activité anticoagulante, ce qui est une contrainte en moins par rapport aux AVK mais ce qui, en contrepartie, limite la possibilité d’adaptations posologiques individualisées. Par ailleurs, ils sont actuellement dépourvus d’antidote, un inconvénient non négligeable face aux situations d’urgence traumatique ou chirurgicale. S’ils présentent l’avantage, par rapport aux AVK, de ne pas entraîner d’interactions avec les aliments, ils ne sont pas dénués d’interactions médicamenteuses. Leurs données de pharmacovigilance n’autorisent pas, en l’état actuel, de comparaison avec les AVK mais permettent cependant de préciser les facteurs de risque, par exemple ceux des effets indésirables hémorragiques : âge, insuffisance rénale, poids corporel 50 kg, associations médicamenteuses, pathologies ou interventions à risque hémorragique. Les principaux effets indésirables concernent d’abord les accidents hémorragiques (surtout la sphère digestive et plutôt dans les indications médicales) puis thromboemboliques, plutôt au décours de la chirurgie. Un suivi à long terme s’avère nécessaire pour s’assurer, au-delà des résultats des essais cliniques et des premières données d’utilisation, de leur sécurité à long terme. En prévention de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie orthopédique, leurs avantages principaux versus le traitement héparinique auquel ils sont une alternative particulièrement bienvenue pour des sujets jeunes, sans insuffisance rénale ni hépatique, en l’absence de comorbidités, sont la possibilité d’un traitement oral et l’absence d’obligation de contrôles biologiques répétés. Dans l’indication de la prévention des accidents vasculaires cérébraux et des embolies systémiques chez les patients atteints de fibrillation atriale non valvulaire, il n’existe à l’heure actuelle aucun argument scientifique pour privilégier les nouveaux anticoagulants oraux par rapport aux AVK, à plus forte raison pour remplacer, chez un patient, un traitement AVK efficace et bien toléré par un anticoagulant oral direct, sans parler de la dangerosité inhérente au passage d’un AVK à un nouvel anticoagulant, quelles que soient les précautions prises.
2014
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
anticoagulants
administration par voie orale
rapport
anticoagulants
interactions médicamenteuses
thromboembolie
anticoagulants
pyridines
apixaban
pyrazoles
pyridones
fibrillation auriculaire
antithrombiniques
thiazoles
édoxaban
syndrome coronarien aigu
anticoagulants
ELIQUIS
vitamine K
procédures orthopédiques
anticoagulothérapie
Dabigatran
Dabigatran
Rivaroxaban

---
N1-VALIDE
Evaluation de l’occlusion de l’appendice auriculaire gauche par voie transcutanée
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1760241/fr/evaluation-de-locclusion-de-lappendice-auriculaire-gauche-par-voie-transcutanee
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1763216/fr/rapport-occlusion-transcutanee-aag
L’objectif de ce travail est d’évaluer les dispositifs de fermeture de l’appendice auriculaire gauche par voie transcutanée et de l’acte professionnel associé en vue de leur remboursement. Cette évaluation a pour objectifs, notamment, de : - définir les indications ; - évaluer l’intérêt des implants de fermeture de l’AAG par voie transcutanée chez des patients en FA non valvulaire, en prévention primaire ou secondaire des AVC en prenant en compte le rapport effet thérapeutique/effets indésirables et la place dans la stratégie thérapeutique ; - déterminer les conditions d’utilisation et de prescription.
2014
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
fibrillation auriculaire
thromboembolie
auricule cardiaque gauche
auricule de l'atrium
fermeture chirurgicale
procédures de chirurgie cardiaque
résultat thérapeutique
accident vasculaire cérébral
procédures de chirurgie cardiaque
anticoagulants
anticoagulothérapie
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Prévention thromboembolique post PTH
Aspirine efficace?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/25
Après la mise en place programmée d'une prothèse de hanche, après 10 jours de traitement par HBPM, l'aspirine est-elle efficace pour la prévention thromboembolique et sûre versus poursuite de cette HBPM, sur 28 jours de traitement?
2014
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
-
Belgique
français
acide acétylsalicylique
anticoagulants
thromboembolie
résultat thérapeutique
arthroplastie prothétique de hanche
prothèse de hanche
héparine bas poids moléculaire
lecture critique d'article
anticoagulothérapie
étude comparative

---
N1-VALIDE
Contraceptifs hormonaux combinés et thromboembolie veineuse et artérielle - Réduire les risques par une évaluation individuelle systématique
https://bullmed.ch/fr/article/doi/bms.2014.02267
Swissmedic souhaite rappeler brièvement l'état des connaissances et des recommandations actuelles et attirer l'attention sur le matériel d'information produit par la Société Suisse de Gynécologie et d'Obstétrique (SSGO).
2014
false
false
false
Bulletin des médecins suisses
Suisse
français
contraceptifs oraux hormonaux
thromboembolisme veineux
thromboembolie
EMBOLIE ARTERIELLE
artères
article de périodique
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
Héparine de bas poids moléculaire versus héparine non fractionnée pour la thromboprophylaxie périopératoire chez les patients atteints de cancer
http://www.cochrane.org/fr/CD009447
Les complications mécaniques ou infectieuses exigent souvent le retrait et/ou le remplacement des cathéters intraveineux périphériques. Il a été démontré que l'héparine était efficace pour prolonger la perméabilité des cathéters artériels périphériques et des cathéters veineux centraux, mais elle pourrait entraîner des complications engageant le pronostic vital, en particulier chez les nouveau-nés prématurés.
2013
false
true
false
Cochrane
Royaume-Uni
France
tumeurs
thromboembolie
héparine
résultat thérapeutique
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
héparine bas poids moléculaire

---
N1-VALIDE
Contraception orale et risque vasculaire
http://www.academie-medecine.fr/contraception-orale-et-risque-vasculaire/
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2013/07/contraception-et-risque-vasculaire-27-02-131.pdf
L'accès des femmes à la contraception a transformé leur vie, et leur a permis des progrès sociétaux considérables. Malgré ces progrès, le très grand nombre de grossesses non désirées, et d'interruptions volontaires de grossesse rend indispensable le renforcement de l'offre contraceptive. La contraception oestroprogestative est la méthode la plus utilisée en France chez les femmes jeunes du fait de son efficacité et de la simplicité de son usage. Le revers de la médaille, reconnu dès les années 60, est une augmentation du risque de thrombose, essentiellement veineuse (phlébite, éventuellement compliquée d'embolie pulmonaire) de 3 à 7 fois plus élevé que chez les non utilisatrices.
2013
false
false
N
false
Académie Nationale de Médecine
Paris
France
français
contraceptifs oraux hormonaux
recommandation professionnelle
thromboembolie

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis d’experts No. 35: Risque thromboembolique sous contraception hormonale
https://www.sggg.ch/fileadmin/user_upload/Dokumente/3_Fachinformationen/1_Expertenbriefe/Fr/35_Risque_thromboembolique_2013.pdf
Le risque thromboembolique sous contraceptifs hormonaux combinés (CHC) a été réduit au cours des 30 dernières années grâce au développement des micropilules ( 35 mcg d’éthinylestradiol EE). Certaines études suggèrent que non seulement l’EE, mais aussi les progestatifs pourraient agir sur l’hémostase et donc jouer un rôle dans le risque de thrombose.1-3 Les progestatifs de troisième génération (gestodène, désogestrel) sont, par rapport à ceux de deuxième génération (p. ex. lévonorgestrel), associés à un risque de thrombose légèrement accru. Lors de la prise de pilules de troisième génération, une résistance légèrement augmentée à la protéine C activée, une augmentation de la prothrombine et du facteur VII et une diminution du facteur V pourraient induire une augmentation de la coagulabilité 3,4. Des analyses ultérieures des mêmes données et de nouvelles études indiquent en revanche que ces petites différences de risque pourraient aussi être causées par un biais lié à des pratiques de prescription différentes 3,5. De nouvelles études réalisées depuis 2011 apportent ici plus de clarté. Les CHC contenant le progestatif drospirénone ne sont arrivés sur le marché que 10 ans plus tard environ. Différentes études indiquent que leur utilisation est également associée à un risque plus élevé de thrombose veineuse profonde (TVP) ou d’embolie pulmonaire6-8 par rapport aux préparations contenant du lévonorgestrel.
2013
SSGO - Société Suisse de Gynécologie et d'Obstétrique
Suisse
recommandation professionnelle
hormones
thromboembolie
expertise
risque
contraception
thromboembolie
thromboembolie
Avis d'expert
Thromboembolie
contraception
hormone
Contraception hormonale

---
N1-SUPERVISEE
Contraception et facteurs de risques thromboemboliques
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/Concours/2013_Nancy_Agbokou_Risques_thromboemboliques/index.html
Ce projet a pour thème la contraception. Au cours de la présentation nous traiterons de plusieurs aspects de la contraception, qui seront surtout axés sur les étudiantes. Nous aborderons la contraception oestroprogestative et si besoin mécanique. Ce projet informera sur les dispositions à prendre en cas d’une défaillance d’un moyen de contraception, les éventuels prescripteurs de ces moyens de contraception et les lieux où l’on peut s’en procurer.
2013
false
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
français
contraceptifs oraux hormonaux
information patient et grand public
matériel enseignement
Méthodes chimiques, mécaniques, naturelles de contrôle des naissances
contraception
thromboembolie
facteurs de risque

---
N1-VALIDE
Risque de thromboembolie sous pilules de 4e génération
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2013.01533/
Déjà peu de temps après la commercialisation des contraceptifs oraux combinés (COC), une multiplication des cas d'évènements thromboemboliques a été constatée. Les améliorations ultérieures apportées aux pilules contraceptives, notamment la modification du dosage de la composante oestrogénique et l'introduction de nouveaux progestatifs, ont certes permis d'optimiser en partie le profil d'effets indésirables, mais le risque de thrombose n'a pas pu être réduit.
2013
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
thromboembolie
contraceptifs oraux hormonaux
article de périodique

---
N1-VALIDE
THALOMID (capsules de thalidomide) - Risque de caillots sanguins artériels - Pour les professionnels de la santé
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2013/26871a-fra.php
http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2013/26873a-fra.php
Des cas d'événements thromboemboliques artériels (ÉTEA), y compris des cas fatals, ont été signalés chez des patients traités avec THALOMID . Il s'agissait d'infarctus du myocarde, d'accidents vasculaires cérébraux, d'accès ischémiques transitoires cérébraux et d'autres événements thromboemboliques artériels. Le risque de thromboembolie (y compris d'ÉTEA) semble plus élevé au cours des cinq premiers mois de traitement. Les facteurs de risque associés aux ÉTEA (en plus de la maladie maligne sous-jacente, l'âge ≥ 65 ans et le fait d'être de sexe masculin), sont l'hyperlipidémie, l'hypertension, le diabète, l'obésité, la maladie rénale et le tabagisme. Il est conseillé aux professionnels de la santé de demeurer à l'affût de tout signe et symptôme d'ÉTEA. Vous devez informer les patients de consulter un médecin s'ils présentent les symptômes d'un accident vasculaire cérébral ou d'un infarctus du myocarde. Une thromboprophylaxie devrait être recommandée, surtout chez les patients qui présentent des facteurs de risque thrombotique additionnels. La décision d'appliquer des mesures antithrombotiques prophylactiques devrait être prise après un examen minutieux des facteurs de risque individuels sous-jacents des patients...
2013
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients
immunosuppresseurs
myélome multiple
thalidomide
facteurs de risque
Canada
recommandation de bon usage du médicament
thalidomide
thromboembolie

---
N3-AUTOINDEXEE
Gestion optimale du traitement par la warfarine dans la prévention de l'incident thromboembolique en présence de fibrillation auriculaire : étude méthodique des données probantes cliniques
https://www.cadth.ca/fr/gestion-optimale-du-traitement-par-la-warfarine-dans-la-prevention-de-lincident-thromboembolique-en-presence-de-fibrillation-auriculaire
2012
false
true
false
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
évaluation médicament
fibrillation auriculaire
médecine factuelle
thromboembolie
fibrillation auriculaire
collecte de données
warfarine
protestantisme
incidence

---
N1-VALIDE
GITA
Groupe Interdisciplinaire Trousseau sur les Antithrombotiques
http://www.gita-thrombose.org/
statuts de la société, veille bibliographique, publications, formation, membres du bureau, rendez-vous de du GITA
false
N
Paris
France
Paris
français
société savante
fibrinolytiques
thromboembolie

---
N1-VALIDE
Contraceptions hormonales et risque thromboembolique. BMJ, 2012 : bilan à 10 ans des registres danois
Médecine. Volume 8, Numéro 8, 347-9, Octobre 2012, Thérapeutiques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/7F/1C/resume.phtml
La contraception hormonale estroprogestative par voie orale est la méthode de contraception la plus répandue, notamment chez les femmes les plus jeunes. Le risque thromboembolique lié aux estroprogestatifs, maintenant bien documenté, dépend à la fois de la dose d'estrogène et de la nature du contraceptif. Mais qu'en est-il pour les formes non orales (patch transcutané, anneau vaginal, implant sous-cutané ou dispositif intrautérin (DIU) au lévonorgestrel) ? Une étude rétrospective de la FDA rapportait en 2011 un risque de thrombose veineuse plus élevé pour l'anneau vaginal que pour la contraception orale combinée standard (estrogène et lévonorgestrel). Les données des quelques études sur les patches transdermiques sont contradictoires. L'étude de cohorte danoise de Lidegaard et al. apporte donc des informations précieuses sur ce sujet.
2012
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
contraceptifs oraux hormonaux
thromboembolie
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Les héparines dans le traitement des cancéreux
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2011.07451/
Les accidents thrombo-emboliques sont plus fréquents chez les cancéreux. La thrombophilie peut être secondaire à la tumeur elle-même ou à son traitement. Dans l’étude CLOT, le traitement des cancéreux thrombo-emboliques par héparine de bas poids moléculaire est supérieur à celui par antagonistes de la vitamine K. En plus de cette supériorité dans le traitement des accidents thromboemboliques, les études cliniques ont révélé un effet antinéoplasique des héparines.
2011
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
héparine
thromboembolie
tumeurs
héparine bas poids moléculaire
article de périodique
héparine

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation et antiagrégation: marche à suivre péri-interventionnelle
https://medicalforum.ch/fr/detail/doi/fms.2011.07539/
Les buts de la marche à suivre péri-interventionnelle sont la prévention des complications hémorragiques et celle des complications thromboemboliques. Pour la décision individuelle, les risques hémorragiques et thromboemboliques de la maladie de fond doivent être pris en compte au même titre que l’intervention prévue.
2011
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
article de périodique
comportement de réduction des risques
accident vasculaire cérébral
thromboembolie
procédures de chirurgie cardiovasculaire
procédures de chirurgie vasculaire
antiagrégants plaquettaires
anticoagulothérapie
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Nouvelle proposition de stratification du risque thromboembolique dans la fibrillation auriculaire
https://www.revmed.ch/RMS/2011/RMS-280/Nouvelle-proposition-de-stratification-du-risque-thromboembolique-dans-la-fibrillation-auriculaire
Des nouvelles recommandations européennes concernant la prise en charge du risque thromboembolique dans la fibrillation auriculaire (FA) ont été publiées récemment. Elles introduisent un nouveau score de stratification du risque, le CHA 2DS2VASc. Celui-ci pourrait mieux discriminer le risque thromboembolique chez les patients à faible risque. Afin de discuter des implications cliniques de l’application de ces nouveaux guidelines, nous reverrons dans cet article la prise en charge du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) dans la FA et ses principales méthodes de stratification.
2011
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
thromboembolie
facteurs de risque
article de périodique
thromboembolie
fibrillation auriculaire

---
N1-SUPERVISEE
Antiplaquettaires et anticoagulants chez les patients portant des valvules prothétiques
http://www.cochrane.org/fr/CD003464
Les patients portant des valvules prothétiques présentent un risque plus élevé de thrombose de la valvule et de thromboembolie artérielle. Des anticoagulants seuls ou accompagnés d'antiplaquettaires ont été utilisés pour minimiser ce risque. Il est important de déterminer l'efficacité et l'innocuité de cette seconde stratégie.
2011
false
true
false
Cochrane
France
Royaume-Uni
thromboembolie
thromboembolie
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
FA: apixaban versus aspirine en prévention des thromboembolies
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/236
Question clinique : Chez des patients présentant une fibrillation auriculaire (FA) et à risque accru d’AVC, quelles sont l’efficacité (prévention d’AVC ou d’embolie systémique) et la sécurité (risque hémorragique) de l’apixaban versus aspirine ?
2011
false
true
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
fibrillation auriculaire
accident vasculaire cérébral
pyrazoles
pyridones
Traitements pour les maladies cardio-vasculaires
lecture critique d'article
thromboembolie
apixaban
acide acétylsalicylique
ASPIRINE

---
N1-SUPERVISEE
Agents antiplaquettaires et anticoagulants pour le traitement de l'hypertensionn
http://www.cochrane.org/fr/CD003186
Réaliser une revue systématique sur le rôle d'un traitement antiplaquettaire et de l'anticoagulation chez les patients souffrant d'hypertension artérielle, incluant ceux où à la fois les pressions artérielles systolique et diastolique sont élevées, mais aussi ceux ayant des hausses isolées de la pression artérielle systolique ou diastolique,
2011
false
N
Cochrane
Royaume-Uni
France
français
anticoagulothérapie
méta-analyse
hypertension artérielle
antiagrégants plaquettaires
anticoagulants
résultat thérapeutique
thromboembolie
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Vivaglobin [Immunoglobuline sous-cutanée (humaine)] - Risque d'événements thromboemboliques (caillots sanguins) - CSL Behring Canada, Inc.
Vivaglobin [Immune Globulin Subcutaneous (Human)] - Risk of Thrombotic Events (Blood Clots)
http://www.healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2011/14109a-fra.php
http://www.healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2011/14668a-fra.php
Les informations maintenant disponibles en post-commercialisation indiquent que l'utilisation de Vivaglobin, une immunoglobuline à administrer par voie sous-cutanée, indiquée pour le traitement d'un déficit immunitaire primaire (DIP), a été associée à de très rares événements thromboemboliques graves, y compris la thrombose veineuse profonde, l'embolie pulmonaire et l'accident cérébrovasculaire (ACV). Dix-neuf événements thromboemboliques ont été signalés à travers le monde chez des patients traités avec Vivaglobin ; aucun cas n'a été signalé au Canada...
2011
false
N
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
anglais
Vivaglobin
VIVAGLOBIN
immunoglobulines
injections sous-cutanées
immunoglobulines humaines normales pour administration extravasculaire
thrombose veineuse
jambe
accident vasculaire cérébral
embolie pulmonaire
adulte
enfant
thromboembolie
immunoglobulines
immunoglobuline humaine (produit)
avis de pharmacovigilance
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire, quels patients anticoaguler ?
https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-264/Fibrillation-auriculaire-quels-patients-anticoaguler
La fibrillation auriculaire est l’arythmie cardiaque la plus fréquente et son incidence augmente considérablement avec l’âge. La prévention des accidents thromboemboliques est essentielle, en particulier l’accident vasculaire cérébral (AVC), complication la plus grave. Les antivitamines K sont actuellement la classe thérapeutique la plus efficace pour la prévention de ces événements. Toutefois, ils présentent un risque de complications hémorragiques. Aussi, chaque décision de traitement doit être pondérée par l’évaluation individuelle du risque thromboembolique et hémorragique. Le score CHADS2 constitue un modèle de stratification du risque d’AVC chez les patients avec fibrillation auriculaire non valvulaire ; il a l’avantage d’être simple à utiliser, raison pour laquelle il est actuellement le score le plus utilisé en clinique.
2010
false
true
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
fibrillation auriculaire
anticoagulants
thromboembolie
anticoagulothérapie
article de périodique
anticoagulants
fibrillation auriculaire
patients

---
N1-SUPERVISEE
Thromboprophylaxie des traumatisés crâniens
http://www.latunisiemedicale.com/article-medicale-tunisie_1389_fr
La prévention de la maladie thromboembolique lors des traumatismes crâniens graves reste un sujet de controverse. Dans ce travail, nous nous intéressons à la détermination des sous groupes de patients pour lesquels les avantages de la prophylaxie de la maladie thromboembolique (MTE) sont supérieurs à celui de ses inconvénients...
2010
false
N
La Tunisie Médicale
Tunisie
français
thromboembolie
traumatismes cranioencéphaliques
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Tuberculose / Maladie thromboembolique
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/2010_Grenoble_Federspiel_TuberculoseMTE/
Monsieur F, 37 ans, 63 kg pour 170 cm est hospitalisé aux urgences via le SAMU social pour prise en charge d'une toux productive évoluant depuis près de 3 semaines.
2010
true
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
tuberculose
thromboembolie
cas clinique
enseignement pharmacie
thromboembolie
tuberculose
pneumologie
antituberculeux
anticoagulants
antibiothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Interruption brève du traitement anticoagulant oral
Quels risques?
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/382
La prise en charge des patients sous anticoagulant oral (antivitamine K) nécessitant un geste invasif demeure problématique. Une évaluation du risque d'accident thromboembolique en cas d'interruption du traitement anticoagulant sans relais par héparine au sein d'une large population était bienvenue.
2009
false
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
Arrêt du traitement
Traitements pour les maladies cardio-vasculaires
thromboembolie
facteurs de risque
warfarine
anticoagulants
lecture critique d'article

---
N1-SUPERVISEE
Risque thrombo-embolique de la thalidomide et des thérapeutiques anti-angiogéniques utilisées dans les cancers
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/3E/06/resume.md
Le risque de survenue d'événements thrombo-emboliques chez les patients recevant un traitement anti-angiogénique a été révélé par les rapports concordants d'événements thrombo-emboliques veineux survenus lors de l'utilisation de la thalidomide dans le myélome. De même, des événements thrombo-emboliques ont été rapportés dans les autres indications de la thalidomide et avec les analogues de la thalidomide (lénalidomide, actimid). Les événements thrombo-emboliques associés à la prescription de ces molécules sont principalement veineux mais aussi artériels. Un des effets de ces molécules étant anti-angiogénique, la question se pose de savoir s'il en est de même avec les autres thérapeutiques anti-angiogéniques. Pour les autres molécules anti-angiogéniques, la petite augmentation des événements thrombo-emboliques est difficile à démontrer, car ces molécules sont prescrites dans des situations particulièrement thrombogènes que sont les cancers. Les molécules anti-angiogéniques agissant sur l'endothélium, des hypothèses évoquant les effets sur les fonctions antithrombotiques de l'endothélium ont été émises. Les autres effets iatrogènes liés aux traitements anti-angiogéniques comme l'hypertension artérielle, la micro-angiopathie thrombotique impliquent encore plus directement un effet endothélial. Des signes d'hypercoagulabilité liés à l'utilisation de la thalidomide, en particulier dans le myélome, font aussi participer une composante sanguine (qui pourrait aussi être réactionnelle à une atteinte endothéliale primitive). Le risque thrombotique majoré, lié aux anti-angiogéniques et en particulier à la thalidomide et ses analogues dans le myélome, a conduit à recommander une protection antithrombotique préventive systématique. L'aspirine, les HBPM et les AVK apparaissent avoir une efficacité. En l'absence d'études comparatives, il est difficile de savoir quel est le régime à préconiser en priorité. Les AVK à pleine dose (INR 2-3) confèrent le risque hémorragique iatrogène le plus significatif. Les effets prothrombotiques liés aux molécules plus spécifiquement anti-angiogéniques (inhibiteurs directs du VEGF et de la voie tyrosine kinase médiée par le récepteur au VEGF) semblent moins prothrombogènes que la thalidomide (même si des événements thrombotiques veineux, artériels et microvasculaires ont été rapportés). Le bévazucimab intra-oculaire ne semble pas augmenter le risque d'événements occlusifs et/ou thrombotique des vaisseaux rétiniens.
2008
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
thalidomide
inhibiteurs de l'angiogenèse
risque
thromboembolie
myélome multiple
facteurs de croissance endothéliale vasculaire
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Prévention thrombo-embolique dans la fibrillation auriculaire
http://www.cbip.be/Folia/Index.cfm?FoliaWelk=F35F01C
les résultats d'une méta-analyse récente ayant inclus 29 études et plus de 28.000 patients confirment la plus grande efficacité des antagonistes de la vitamine K par rapport aux antiagrégants en prévention thrombo-embolique dans la fibrillation auriculaire: le nombre de patients devant être traités par un antagoniste de la vitamine K à la place d'un antiagrégant pendant un an pour prévenir un accident vasculaire cérébral (NNT) était de 81 en prévention primaire et de 24 en prévention secondaire. Les résultats de cette méta-analyse posent toutefois question étant donné certains problèmes méthodologiques...
2008
false
N
Folia Pharmacotherapeutica
Belgique
néerlandais
français
antivitamines K
thromboembolie
fibrillation auriculaire
anticoagulants
antiagrégants plaquettaires
méta-analyse comme sujet
résultat thérapeutique
vitamine K
sujet âgé
adulte
antivitamines K
article de périodique
indènes
4-Hydroxycoumarines

---
N1-SUPERVISEE
Prévention trombo-embolique dans la fibrillation auriculaire: état de la question
http://www.cbip.be/Folia/Index.cfm?FoliaWelk=F34F03D
Récemment, plusieurs publications sont parues en ce qui concerne la prévention thromboembolique dans la fibrillation auriculaire, mais elles ne modifient pas les recommandations existantes. Chez les patients avec un risque thrombo-embolique élevé, les anticoagulants oraux sont plus efficaces que les antiagrégants, même lorsque ces derniers sont utilisés en association. Chez les patients avec un risque thrombo-embolique faible, l'acide acétylsalicylique reste le premier choix. Il a également été observé que les accidents vasculaires cérébraux dus à une fibrillation auriculaire sont de moindre gravité chez les patients déjà sous traitement antithrombotique que chez les patients non traités. 2 pages
2007
false
N
Folia Pharmacotherapeutica
Belgique
français
anticoagulothérapie
thromboembolie
fibrillation auriculaire
anticoagulants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulants et cancer : au-delà de la prévention de la maladie thromboembolique
http://revmed.ch/RMS/2006/RMS-83/31744
L'association entre cancer et maladie thromboembolique est bien documentée. La capacité procoagulante des cellules tumorales semble liée à la transformation maligne. Ainsi, l'adjonction d'un anticoagulant (antagoniste de la vitamine K, héparine non fractionnée ou héparine de bas poids moléculaire (HBPM)) pourrait avoir un effet préventif sur la progression tumorale. Certaines études concluent à une augmentation modeste de la survie lors d'adjonction d'une HBPM au traitement conventionnel de chimiothérapie et/ou radiothérapie. Il semble que ce bénéfice soit lié à un effet inhibiteur sur la progression tumorale. Il reste cependant à définir quel type d'HBPM est indiqué, à quelle dose, à quelle durée et dans quels cancers...
2006
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
antivitamines K
anticoagulothérapie
tumeurs
anticoagulants
thromboembolie
thromboembolie
évolution de la maladie
héparine bas poids moléculaire
vitamine K
analyse de survie
antivitamines K
indènes
4-Hydroxycoumarines

---
N1-SUPERVISEE
Le risque thromboembolique dans le syndrome néphrotique idiopathique de l'enfant
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/medecine/stv/e-docs/00/04/27/CF/article.md?type=text.html
Le but de cette revue est de faire le point sur les différents aspects cliniques et biologiques du syndrome néphrotique de l'enfant sous l'angle de la prédisposition à la thrombose en soulignant les points non résolus.
2006
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
syndrome néphrotique
thromboembolie
enfant
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Hypertension pulmonaire sur maladie thromboembolique
http://revmed.ch/RMS/2005/RMS-41/30760
L'hypertension pulmonaire sur maladie thromboembolique est due à l'obstruction des artères pulmonaires par des embolies, à leur lyse incomplète, ainsi qu'à un remodelage des artérioles des territoires occlus et non occlus. Jusqu'à 4% des patients ayant survécu à une embolie pulmonaire aiguë développent une hypertension pulmonaire chronique. Une démarche diagnostique rigoureuse permet d'identifier cette affection, d'en évaluer le retentissement fonctionnel et hémodynamique et de déterminer le degré d'extension de l'atteinte vasculaire. L'endartériectomie pulmonaire chirurgicale dans des centres spécialisés est le traitement de choix pour des patients sélectionnés. D'autres modalités thérapeutiques incluent la transplantation, l'angioplastie pulmonaire au ballon, ainsi que les traitements pharmacologiques par vasodilatateurs pulmonaires.
2005
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
hypertension pulmonaire
thromboembolie
hypertension pulmonaire
article de périodique

---
N1-VALIDE
Prévention de la récidive thrombo-embolique chez le patient cancéreux
http://www.minerva-ebm.be/fr/article/775
Référence, 3 pages
2005
false
false
false
minerva-ebm.be
Minerva - Revue d'Evidence-Based Medicine
Belgique
français
prévention secondaire
récidive
médecine factuelle
thromboembolie
thrombose veineuse
tumeurs
résultat thérapeutique
daltéparine
anticoagulants
warfarine
acénocoumarol
Embolies et thromboses veineuses
lecture critique d'article
étude comparative

---
N1-VALIDE
Thrombophilie et grossesse - Prévention des risques thrombotiques maternels et placentaires
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_272236
indication du niveau de preuve ; facteurs de risque de la maladie thrombo-embolique maternelle, facteurs de risque de pathologie vasculaire placentaire, quels examens complémentaires réaliser pour quelles patientes, moyens thérapeutiques, patientes traiter , information à donner aux patientes
2003
false
N
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anticoagulothérapie
thromboembolie
thromboembolie
thrombophilie
hématome
éclampsie
Complications cardiovasculaires de la grossesse
retard de croissance intra-utérin
mort foetale
analyse chimique du sang
tests hématologiques
communication
grossesse
thrombophilie
facteurs de risque
Appréciation des risques
caractéristiques de la population
maladies du placenta
héparine
héparine
héparine bas poids moléculaire
héparine bas poids moléculaire
nouveau-né
foetus
thromboembolie
anticoagulants
anticoagulants
fibrinolytiques
fibrinolytiques
thrombopénie
ostéoporose
thrombophilie
héparine
héparine bas poids moléculaire
anticoagulants
fibrinolytiques
acide acétylsalicylique
acide acétylsalicylique
Complications hématologiques de la grossesse
recommandation par consensus

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention de la maladie thromboembolique en réanimation : méthodes mécaniques et moyens médicamenteux ; indications et contre-indications
http://sfar.org/?p=6986
http://sfar.org/prevention-de-la-maladie-thromboembolique-%E2%80%A8en-reanimation-methodes-mecaniques-et-moyens-medicamenteux-indications-et-contre-indications/
L’épidémiologie et les modes de prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) en réanimation sont encore assez imprécis. Si l’existence du risque thromboembolique en tant que tel n’est pas discutée, sa quantification pose encore des problèmes qui retentissent sur les différents modes de prophylaxie utilisés.
2001
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation professionnelle
réanimation
thromboembolie
préparations pharmaceutiques
méthodes

---
Nous contacter.
02/10/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.