Libellé préféré : JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne;

URL : http://www.cmaj.ca/jamc/

GIP UNF3S : false;

Synonyme CISMeF : JAMC;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Association possible entre un infarctus du myocarde sans obstruction coronarienne et l’infection par le SRAS-CoV-2
https://www.cmaj.ca/content/193/5/E193.long
POINTS CLÉS Des complications cardiovasculaires, dont une nécrose myocardique importante, peuvent survenir après une infection asymptomatique ou bénigne par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). L’évaluation des lésions myocardiques associées à l’infection par le SRAS-CoV-2 peut révéler des signes d’infarctus transmural (lésions ischémiques) et sous-endocardique (myocardite à éosinophiles) et une atteinte des deux ventricules.
2021
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
association
infarctus du myocarde
infarctus du myocarde
virus du SRAS
Infection
obstruction
infarctus du myocarde
infections
Infarctus du myocarde
infarctus infecté
myocarde
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandation relative au dépistage de la chlamydia et de la gonorrhée en soins primaires chez les personnes non connues comme appartenant à un groupe à risque
https://www.cmaj.ca/content/cmaj/193/16/E573.full.pdf
Au Canada, la chlamydia et la gonorrhée (causées respectivement par les bactéries Chlamydia trachomatis et Neisseria gonorrhoeae) sont les infections bactériennes transmissibles sexuellement (ITS) les plus communes et le nombre de cas rapportés annuellement dans la population est en hausse depuis 20003. En 2018, le nombre de cas rapportés pour l’année a été le plus élevé chez les personnes de 15–29 ans, avec des taux de 1,0 %–1,9 % pour la chlamydia et de 0,2 %–0,3 % pour la gonorrhée4, alors que les taux chez les plus de 30 ans étaient 0,5 % pour la chlamydia et 0,2 % pour la gonorrhée4. Par contre, beaucoup de personnes infectées sont asymptomatiques ou ne consultent pas et ne sont donc pas déclarées. Si on tient compte de cette sous-déclaration, la prévalence réelle de la chlamydia chez les 15–29 ans pourrait atteindre 5 %–7 %3–6.
2021
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
recommandation pour la pratique clinique
soins de santé primaires
Soins
chlamydia
Personna +
soins de santé primaires
relations interpersonnelles
principal
Dépistage de masse
Dépistage
gonorrhée
blennorragie
dû à
risque
directives de santé publique
personnes
chlamydia
soins
personnes

---
N2-AUTOINDEXEE
Reprise du retard en chirurgie causé par la COVID-19 en Ontario : étude de modélisation de séries chronologiques.
https://www.cmaj.ca/content/193/2/E63.long
CONTEXTE: Pour limiter la propagation de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), de nombreux pays ont décidé de réduire le nombre d’interventions chirurgicales non urgentes, ce qui a créé des retards en chirurgie partout dans le monde. Notre objectif était d’évaluer l’ampleur du retard pour ce type d’interventions en Ontario, au Canada, ainsi que le temps et les ressources nécessaires pour y remédier. MÉTHODES: Nous avons consulté 6 bases de données administratives décrivant la population ontarienne et canadienne pour dégager la distribution du volume chirurgical et de la cadence des salles d’opération pour chaque type d’interventions et chaque région, et connaître la durée d’occupation d’un lit d’hôpital et d’un lit de soins intensifs. Les données utilisées concernent l’ensemble ou une partie de la période du 1er janvier 2017 au 13 juin 2020. Nous avons estimé l’ampleur du retard accumulé et prédit le temps nécessaire pour le reprendre dans un scénario avec capacité d’appoint de 10 % (ajout d’un jour à 50 % de la capacité par semaine) à l’aide de modèles de séries chronologiques, de modèles de files d’attente et d’une analyse de sensibilité probabiliste.
2021
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
collecte de données
Ontario
Chronologie
intervention chirurgicale
Relation de cause à effet
chirurgie générale
causalité
Chirurgie
chronologie
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Les effets indirects de la COVID-19 sur la santé des enfants et des jeunes
https://www.cmaj.ca/content/193/6/E229.long
En date du 21 juin, 6982 personnes de 19 ans et moins, désignées plus bas comme « les enfants et les jeunes », avaient reçu un résultat positif au test de dépistage du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) au Canada. Parmi ces cas, on a recensé 98 hospitalisations et 20 admissions aux soins intensifs, mais aucun décès. À l’exception des cas de syndrome inflammatoire multisystémique de l’enfant ayant un lien temporel avec le SRAS-CoV-2, qui est encore mal caractérisé pour le moment, partout dans le monde les enfants et les jeunes sont moins durement touchés par la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) que les adultes.
2021
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
article de périodique
enfant
Enfant
Enfant
adolescent
Enfant
Santé de l'enfant
Enfant
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Décubitus ventral dans les cas d’insuffisance respiratoire hypoxémique liés à la COVID-19
https://www.cmaj.ca/content/193/5/E186.long
La pneumonie est la plus fréquente cause d’hospitalisation chez les patients qui contractent la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), et beaucoup de ces patients auront besoin d’oxygénothérapie. La pneumonie grave peut entraîner une insuffisance respiratoire hypoxémique aiguë nécessitant une oxygénothérapie ou un soutien respiratoire par ventilation mécanique. L’insuffisance respiratoire aiguë sévère peut entraîner un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), une forme non cardiogénique d’œdème pulmonaire déclenchée par une atteinte directe (p. ex., pneumonie) ou indirecte (p. ex., pancréatite). Le traitement du SDRA repose principalement sur la correction du facteur étiologique et des soins de soutien, ce qui inclut la ventilation mécanique, tout en veillant à prévenir une lésion pulmonaire induite par la ventilation.
2021
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
article de périodique
Hypoxémie
insuffisance respiratoire
position corporelle en décubitus ventral
Insuffisance respiratoire hypoxémique
décubitus ventral
insuffisance respiratoire
Hypoxie
diminution de l'apport d'oxygène
insuffisance respiratoire
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
Comment empêcher le SRAS-CoV-2 d’entrer dans les écoles
https://www.cmaj.ca/content/193/5/E198.long
POINTS CLÉS Les enfants infectés par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) sont plus susceptibles d’être asymptomatiques ou de présenter des symptômes légers à modérés. Certains symptômes, comme la toux, la rhinorrhée et la fièvre, sont indiscernables de ceux d’autres maladies respiratoires virales. Il a été démontré que l’anosmie et l’agueusie sont fortement associées à l’obtention d’un résultat positif à un test de dépistage du SRAS-CoV-2, mais la valeur prédictive réelle de nombreux symptômes n’est toujours pas connue.
2021
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
établissements scolaires
virus du SRAS
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Effets du climat et des interventions de santé publique sur la pandémie de COVID-19 : une étude de cohorte prospective
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33139430
On connaît bien la saisonnalité de la grippe et sa corrélation avec certains facteurs météorologiques. Les mécanismes avancés pour expliquer le ralentissement des épidémies de grippe durant les mois d’été sous les climats tempérés sont les augmentations de température, d’humidité et d’ensoleillement1. Ces 3 facteurs sont liés à la latitude géographique, un élément qu’il est facile de déterminer avec précision. Une autre explication possible du ralentissement des épidémies de grippe durant les mois d’été est la fermeture des établissements scolaires pour les vacances estivales.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
climat
études prospectives
Santé publique
Prospectives
Santé publique
Études de cohortes
pandémies
santé publique
études de cohortes
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Efficacité et innocuité des agents antiviraux contre le SRAS-CoV-2, selon des données d’études sur la COVID-19 et d’autres infections virales aiguës : revue systématique et méta-analyse
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33229356
Au 30 avril 2020, la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)1 était à l’origine de plus de 3 millions de cas d’infection et de plus de 210 000 décès dans le monde. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait déjà déclaré que nous faisions face à une pandémie. L’agent pathogène, le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2), est un nouveau bétacoronavirus présentant une ressemblance phylogénétique au SRAS-CoV (environ 79 %), ainsi qu’au MERS-CoV (environ 50 %), qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
maladies virales
Antiviraux
Revue systématique
Systématique
Systématique
Systématique
Systématique
Infection
antiviraux
méta-analyse comme sujet
Méta-analyse
infections
maladie virale
virus du SRAS
Antiviraux
agent antiviral
maladie infectieuse aiguë
ensemble de données
Revue systématique
méta-analyse
infections
ensemble de données
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Efficacité et innocuité des corticostéroïdes dans le traitement de la COVID-19 selon des données pour la COVID-19, d’autres infections aux coronavirus, l’influenza, la pneumonie extrahospitalière et le syndrome de détresse respiratoire aiguë : revue systématique et méta-analyse
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33229355
Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé a qualifié de pandémie la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)1. La propagation mondiale de la COVID-19 est une grande menace à la santé humaine. Les médecins traitent souvent les patients atteints de la COVID-19 par l’administration de corticostéroïdes. Cette pratique est toutefois controversée : 2 publications récentes dans The Lancet ont fait état de points de vue divergents fondés en partie sur des études portant sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO) et l’influenza. Une étude déconseillait l’administration de corticostéroïdes dans le traitement de la COVID-19, alors que l’autre la recommandait pour certains patients.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
maladie infectieuse
Revue systématique
grippe
Efficacité du traitement
ensemble de données
Détresse respiratoire
détresse
Méta-analyse
Systématique
Systématique
méta-analyse comme sujet
Pneumonie
corticothérapie
Infection
pneumopathie infectieuse
grippe humaine
coronavirus
résultat thérapeutique
Systématique
pneumonie
hormones corticosurrénaliennes
pneumonie
Systématique
syndrome de détresse respiratoire
hormone corticosurrénalienne
Revue systématique
ensemble de données
méta-analyse
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Efficacité et innocuité du plasma de convalescent en cas de forme grave de COVID-19, extrapolée de données relatives à d’autres formes graves d’infections respiratoires virales : revue systématique et méta-analyse
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33229354
Près de 3 millions de personnes sur la planète ont reçu un diagnostic de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), et environ 0,2 million d’entre elles en sont décédées. De nombreux patients atteints de la COVID-19 développent des troubles respiratoires aigus sévères nécessitant une hospitalisation aux soins intensifs et, souvent, une ventilation mécanique. Le taux de létalité de la COVID-19 pourrait être de 2,3 % chez l’ensemble des personnes ayant contracté le virus, et de 10 % à 40 % chez les personnes gravement malades. Il faut de toute urgence trouver des traitements efficaces.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
infections de l'appareil respiratoire
infections
Infection respiratoire
maladie virale
Méta-analyse
Systématique
Systématique
sévère
convalescence
Systématique
Revue systématique
plasma
ensemble de données
autre infection respiratoire
Systématique
maladies virales
convalescence
méta-analyse comme sujet
infections
méta-analyse
Revue systématique
ensemble de données
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Caractéristiques de départ et issues chez des patients atteints de COVID-19 hospitalisés dans des unités de soins intensifs à Vancouver (Canada) : série de cas
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33229353
Le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) est responsable de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), qui a maintenant le statut de pandémie selon l’Organisation mondiale de la Santé. Le taux d’infection et le nombre de décès dans le monde ont augmenté de façon exponentielle. Environ 35 000 cas confirmés et plus de 1600 décès avaient été recensés au Canada en date du 21 avril 20202. En Colombie-Britannique, au 20 mai 2020, on dénombrait 2467 cas confirmés et 149 décès. Par ailleurs, le nombre de nouveaux cas est en baisse depuis le début d’avril 2020. Plus de 85 % des cas de COVID-19 en Colombie-Britannique ont été enregistrés dans la région métropolitaine de Vancouver.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Canada
unités de soins intensifs
patients hospitalisés
hospitalisation
a comme patient
en série
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Populations à immuniser en priorité contre la COVID-19 : Orientations préliminaires pour l’établissement de politiques
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33203650
L’immunisation au moyen d’un vaccin sûr et efficace permettrait d’accélérer le contrôle de la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) et de réduire le risque de morbidité, de mortalité et de perturbation sociale qui en résulte. Le Comité canadien national sur l’immunisation (CCNI) a élaboré des recommandations préliminaires pour une attribution efficiente, utile et équitable des vaccins efficaces et sans danger contre le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) dans le contexte d’un approvisionnement initial irrégulier en vaccins. Les principales populations à immuniser en priorité incluent celles qui sont à risque de développer une forme grave de la COVID-19 ou d’en mourir; qui sont les plus susceptibles de transmettre la COVID-19 à des personnes fortement à risque de développer une forme grave de la COVID-19 ou d’en mourir, et les travailleurs essentiels au maintien de la réponse à la COVID-19; ceux qui contribuent au maintien des autres services essentiels au fonctionnement de la société; et ceux dont les conditions de vie ou de travail les exposent à un risque élevé d’infection ou chez qui l’infection aurait des conséquences disproportionnées, y compris les communautés autochtones. La hiérarchisation des principales populations sera déterminée lorsqu’on disposera de plus de données au sujet des vaccins anti-SRAS-CoV-2; l’intégration des enjeux d’équité, de faisabilité et d’acceptabilité pour toutes les populations est essentielle pour les prises de décision relatives à un programme d’immunisation contre la COVID-19. La clarté et la transparence des messages sur les vaccins SRASCoV-2 et les décisions concernant leur attribution transmis au public et aux professionnels de la santé sont importantes pour susciter et maintenir un climat de confiance et améliorer l’accès aux vaccins.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
immunisation
orientation
population
politique
orientation
vaccination
dû à
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Comprendre l’hétérogénéité pour guider la réponse de la santé publique à la COVID-19 au Canada
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33199464
La modélisation initiale relative à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) a nécessairement pris pour acquis une certaine homogénéité des risques d’infection et de l’issue de la maladie pour l’ensemble de la population. L’épidémie de COVID-19 au Canada est marquée par l’hétérogénéité des risques d’infection et de propagation et du degré d’atteinte selon les populations, les milieux et le temps. L’intégration des données sur l’hétérogénéité pour nuancer les stratégies afin qu’elles soient spécifiques aux populations et aux milieux n’est pas quelque chose de nouveau et demandera plus d’efforts que les stratégies universelles; elle ne viendra pas sans coûts, mais représente un pas en avant pour une plus grande justice sociale et répond à ceux qui aspirent à une plus grande équité au sein des systèmes de santé canadiens.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Canada
santé publique
Santé publique
Guide touristique
Guide touristique
pandémies
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
L’obésité chez l’adulte : ligne directrice de pratique clinique
https://www.cmaj.ca/content/cmaj/suppl/2020/07/27/192.31.E875.DC1/191707-guide-fr.pdf
L’obésité est une maladie chronique complexe, évolutive et récidivante fort répandue qui se caractérise par une accumulation anormale ou excessive de graisses corporelles (adiposité) nuisible à la santé. Les personnes vivant avec l’obésité font l’objet de préjugés et sont passablement stigmatisées, ce qui contribue à accroître la morbidité et la mortalité qui y sont associées, indépendamment du poids ou de l’indice de masse corporelle. Cette ligne directrice mise à jour fait écho aux avancées substantielles des connaissances sur l’épidémiologie, les déterminants, la physiopathologie, l’évaluation, la prévention et le traitement de l’obésité et en axe désormais la gestion autour de l’amélioration des paramètres de santé centrés sur le patient plutôt qu’uniquement autour de la perte de poids. La gestion de l’obésité doit obéir à des principes fondés sur des données probantes concernant la gestion des maladies chroniques. Elle doit valider le vécu des patients, aller au-delà des approches simplistes qui consistent à leur conseiller de « manger moins et de bouger plus » et s’attaquer aux racines profondes de l’obésité. Les personnes vivant avec l’obésité ont besoin d’interventions fondées sur des données probantes, y compris la thérapie nutritionnelle, l’activité physique, les approches psychothérapeutiques, la pharmacothérapie et la chirurgie.
2020
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
recommandation pour la pratique clinique
adulte
Obésité
obésité
obésité
Obésité
obésité de l'adulte
Adulte
Pratique
Adulte

---
N1-SUPERVISEE
Traitement des patients atteints d’une forme modérée ou grave de maladie à coronavirus 2019: Ligne directrice fondée sur des données probantes
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7577570/
https://www.cmaj.ca/content/192/43/E1323
Les données disponibles concernant le traitement de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) sont indirectes (tirées d’études sur la grippe, le syndrome respiratoire aigu sévère et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ou proviennent d’études d’observation et d’essais randomisés et contrôlés sur des patients atteints de COVID-19 ayant des échantillons de petite taille et une rigueur limitée, ce qui permet de ne formuler que des recommandations faibles. Étant donné les effets indésirables inévitables des interventions, le groupe de travail pour la ligne directrice (qui incluait 2 patients partenaires) a déduit que la plupart des patients informés refuseraient le traitement uniquement en présence de données de très faible qualité quant à ses bénéfices et, donc, l’incertitude à leur endroit est considérable. Le groupe de travail n’a formulé qu’une seule recommandation faible en faveur d’un traitement : l’utilisation de corticostéroïdes chez les patients atteints d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRAS), sur la base de données indirectes. Le groupe de travail a formulé des recommandations faibles à l’encontre des corticostéroïdes chez les patients indemnes de SDRA, à l’encontre de l’utilisation de plasma de convalescent et à l’encontre de plusieurs antiviraux qui avaient été évoqués comme traitements potentiels pour la COVID-19. Il faut de toute urgence procéder à des essais randomisés rigoureux pour établir les bénéfices et les risques associés aux interventions proposées...
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
Canada
syndrome de détresse respiratoire aiguë
traitement médicamenteux de la COVID-19
corticothérapie
méthylprednisolone
glucocorticoïdes
plasma de convalescent de la COVID-19
sérothérapie de la COVID-19
antiviraux
umifénovir
ribavirine
favipiravir
association lopinavir ritonavir
hydroxychloroquine
interféron alpha
interféron bêta
recommandation pour la pratique clinique
coronavirus
Maladie grave
médecine factuelle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
immunisation passive
indoles
amides
pyrazines
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
COVID-19
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Échographie pulmonaire d’une femme de 64 ans atteinte de la COVID-19
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33020130
Mars 2020 : une professionnelle de la santé de 64 ans commence à avoir des maux de gorge et une toux grasse, puis éprouve des nausées, des vomissements et une dyspnée à l’effort pendant une semaine. Elle n’a pas voyagé récemment et n’a pas eu de contact évident avec des personnes infectées, mais a interagi avec des patients au service de consultation externe. Après avoir obtenu un résultat positif au test de détection par réaction en chaîne de la polymérase (PCR) du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2), le virus causant la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), elle se présente à l’hôpital, 10 jours après l’apparition des premiers symptômes. À l’examen, elle est fiévreuse (38,7 C) et en hypoxie (saturation pulsée en oxygène [SpO2] à l’air ambiant : 88 %); or, elle semble se sentir bien. L’auscultation laisse entendre des crépitants aux 2 bases pulmonaires, et la radiographie thoracique révèle la présence bilatérale d’infiltrats. À l’échographie pulmonaire, on observe des « lignes B » diffuses, un épaississement pleural et une consolidation sous-pleurale (figure 1). La patiente est hospitalisée et mise sous assistance respiratoire, et son volume pulmonaire est régulé avec précision. Elle reçoit d’abord 6 litres d’oxygène par minute par l’entremise d’une canule nasale. Après 6 jours d’hospitalisation, cette quantité ne suffit plus; elle est alors intubée. Au moment de publier ces lignes, la patiente est dans un état stable, mais reçoit toujours une ventilation mécanique.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
échographie
échographie
Acrodermatitis enteropathica
poumon, sai
Femelle
Femelle
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Modélisation mathématique de la transmission de la COVID-19 et stratégies d’atténuation des risques dans la population ontarienne au Canada
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33077527
La pandémie de COVID-19 (maladie à coronavirus 2019) représente une urgence mondiale de santé publique sans précédent dans l’histoire récente. Depuis le rapport initial de l’Organisation mondiale de la santé il y a 2 mois qui décrivait l’épidémie de COVID-19 concentrée à Wuhan, en Chine, le nombre de cas confirmés est brutalement passé de 282 à plus de 330 000, et 14 510 décès ont été signalés dans toutes les régions du monde. Le premier cas importé de COVID-19 en Ontario, au Canada, a été rapporté le 25 janvier 2020, et la transmission communautaire a été documentée pour la première fois le 1er mars 2020, en Colombie-Britannique, au Canada.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
atténué par
Mathematiques
mathématiques
facteurs de risque
caractéristiques de la population
Population à risque
Canada
Transmissions
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
TDM thoracique d’un des premiers cas canadiens de COVID-19 chez un homme de 28 ans
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33077528
Un homme asthmatique de 28 ans a consulté aux services des urgences le lundi 16 mars 2020, pour malaise thoracique, toux sèche et dyspnée, malgré l’utilisation d’un inhalateur de salbutamol. Il ne présentait aucun antécédent de voyage ou de contact. Il a mentionné avoir fait de la fièvre pendant 3 à 5 jours, avoir présenté des myalgies et des arthralgies, et avoir pris de l’acétaminophène. L’examen physique a révélé des bruits respiratoires basilaires normaux et quelques sibilances éparses. Ses signes vitaux étaient stables (36,8 C, saturation de l’oxygène périphérique [SpO2] 100 %, fréquence cardiaque de 85 pulsations par minute et tension artérielle à 130/79 mm Hg). Ses analyses sanguines étaient normales, sauf la protéine C réactive (32 [normale 11] mg/L) et les lymphocytes (0,4 [normale 1,5–4] 103 cellules/μL).
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Homme
Homme
Homme
Homme
Homme
Homme
Homme
trouble dépressif majeur
tomodensitométrie
homo sapiens
Homme
Accident d'exposition au sang
Homme
humains
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Générer des données d’essais randomisés pour optimiser le traitement à l’ère de la pandémie de COVID-19
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33077531
Face à une maladie inconnue et terrifiante comme la COVID-19 et à des taux de mortalité potentiellement élevés et préoccupants, certains médecins et patients seront attirés par des traitements non éprouvés. Nous devons éviter les soins arbitraires et aléatoires et veiller à ce que les patients aient plutôt accès à des soins randomisés, par assignation aux traitements disponibles les plus prometteurs ou aux groupes témoins, comme le suggère l’Organisation mondiale de la santé, de manière à générer le plus rapidement possible des données sur les traitements les plus sécuritaires et efficaces. L’Organisation mondiale de la santé a priorisé plusieurs médicaments à explorer dans le contexte de la COVID-19, dont le lopinavir-ritonavir, le remdésivir et l’hydroxychloroquine. L’infrastructure canadienne en recherche clinique subit une mise à l’échelle rapide pour relever le défi et les instances de réglementation agissent avec célérité pour faciliter le démarrage des premiers essais canadiens sur la COVID-19 qui s’inscrivent dans l’effort de recherche mondial pour étudier des stratégies thérapeutiques et prophylactiques.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Essais
ensemble de données
pandémies
caractéristiques familiales
Répartition aléatoire
Générations
essais
ensemble de données
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Projection de la demande de lits de soins intensifs durant l’épidémie de COVID-19 au Canada
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33106307
Depuis l’identification en décembre 2019 du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) en Chine, on a répertorié plus de 850 000 cas confirmés de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) dans 180 pays, dont le Canada1. En date du 31 mars 2020, on compte 8591 cas confirmés au pays, dont une partie est due à la transmission locale qui sévit dans plusieurs régions. Pour limiter la transmission, les autorités de santé publique fédérales préconisent l’éloignement social et l’isolement volontaire des personnes potentiellement exposées et des personnes qui présentent des symptômes assez légers pour ne pas aller à l’hôpital.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Canada
projection
projection
Soins de réanimation
Épidémies
Soins intensifs
Épidémies de maladies
lits
épidémies
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Traitement des patients atteints d’une forme modérée ou grave de maladie à coronavirus 2019: Ligne directrice fondée sur des données probantes
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33106308
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7577570/
Les données disponibles concernant le traitement de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) sont indirectes (tirées d’études sur la grippe, le syndrome respiratoire aigu sévère et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ou proviennent d’études d’observation et d’essais randomisés et contrôlés sur des patients atteints de COVID-19 ayant des échantillons de petite taille et une rigueur limitée, ce qui permet de ne formuler que des recommandations faibles. Étant donné les effets indésirables inévitables des interventions, le groupe de travail pour la ligne directrice (qui incluait 2 patients partenaires) a déduit que la plupart des patients informés refuseraient le traitement uniquement en présence de données de très faible qualité quant à ses bénéfices et, donc, l’incertitude à leur endroit est considérable. Le groupe de travail n’a formulé qu’une seule recommandation faible en faveur d’un traitement : l’utilisation de corticostéroïdes chez les patients atteints d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRAS), sur la base de données indirectes. Le groupe de travail a formulé des recommandations faibles à l’encontre des corticostéroïdes chez les patients indemnes de SDRA, à l’encontre de l’utilisation de plasma de convalescent et à l’encontre de plusieurs antiviraux qui avaient été évoqués comme traitements potentiels pour la COVID-19. Il faut de toute urgence procéder à des essais randomisés rigoureux pour établir les bénéfices et les risques associés aux interventions proposées.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
goitre toxique diffus
coronavirus
Maladie grave
coronavirus
ensemble de données
modération
médecine factuelle
Maladie catastrophique
Maladie
a comme patient
patients
Maladies
ensemble de données
Maladie catastrophique
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Que peuvent apprendre les pays de la réponse de Hong Kong à la pandémie de COVID-19?
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33106310
Même si Hong Kong relie plusieurs routes internationales et se trouve près de Wuhan, en Chine, on y compte un nombre relativement faible de cas de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Les mesures mises en place par les autorités de santé publique, comme les contrôles frontaliers, l’éloignement sanitaire, le volume élevé de tests de dépistage du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2), la recherche active des contacts et la mise en quarantaine, ont probablement substantiellement contribué à maîtriser la situation, particulièrement pendant la période ayant suivi la confirmation du premier cas. L’adoption de mesures de protection personnelle, y compris le port du masque, par la plupart des résidents de Hong Kong peut avoir joué un rôle important dans le contrôle de la propagation du SRAS-CoV-2 dans la région.
2020
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
hong kong
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Atténuer les effets psychologiques de la COVID-19 sur les travailleurs de la santé
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33106311
Les travailleurs de la santé peuvent éprouver une grande détresse psychologique associée à la pandémie de COVID-19 du fait qu’ils prennent soin directement des patients; ils peuvent se sentir traumatisés comme tout le monde, en plus de subir les effets de la quarantaine ou de l’isolement volontaire. Il faut un leadership fort et des messages clairs, honnêtes et ouverts pour calmer les peurs et les incertitudes. Fournir des ressources adéquates (p. ex., matériel médical) et un soutien en santé mentale stimulera l’auto-efficacité et la confiance individuelles. Le recours à la technologie permet d’offrir un soutien psychologique en ligne tout en respectant l’éloignement physique. Souligner l’altruisme des travailleurs de la santé et leur dévouement au bien commun aidera les travailleurs de la santé à se rappeler leur mission en temps de crise.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
personnel de santé
atténué par
Psychologie
Psychologie de la santé
médecine comportementale
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Restructuration d’un service des urgences en milieu rural en préparation à la pandémie de COVID-19
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33106312
Une préparation rapide à un afflux soudain de patients dans les services des urgences en milieu rural pendant la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est essentielle. Toutefois, il n’existe actuellement pas de recommandations canadiennes précises et pratiques sur la préparation pour les gestionnaires et le personnel des services des urgences en milieu rural. Notre approche de préparation pour le service des urgences de l’hôpital en milieu rural de Carbonear (T.-N.-L.) pour faire face à la pandémie de COVID-19 pourrait servir de modèle. Notre planification de la réponse à la pandémie est caractérisée par une forte collaboration entre les administrateurs, le chef des services cliniques et le personnel de première ligne ainsi que par l’optimisation des modes de communication. Le personnel des services des urgences en première ligne est touché psychologiquement et physiquement pendant une pandémie. Notre plan de réponse tient compte de toutes les ressources disponibles pour les soutenir. En raison de stocks limités d’équipement de protection individuelle (EPI), nous avons reconfiguré nos activités pour en optimiser l’utilisation.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Préparation à l'urgence
pandémies
service hospitalier d'urgences
Préparation
réduction du personnel
protection civile
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
L’asthme et la COVID-19
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33139433
Les virus peuvent souvent déclencher des crises d’asthme Selon les données recueillies à ce jour, les personnes asthmatiques seraient surreprésentées parmi les adultes hospitalisés pour la COVID-19 (maladie à coronavirus 2019)1,2. Cette surreprésentation pourrait être due au fait que le SRAS-CoV-2 (coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2) déclenche des crises d’asthme, comme le font les autres virus; c’est d’ailleurs pourquoi l’asthme fait partie de la liste des facteurs de risque de morbidité associés à la COVID-19.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
asthme
asthme
Asthme
asthme
asthme
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Les inhibiteurs du système rénine-angiotensinealdostérone et la COVID-19
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33139435
De récentes études de cohorte indiquent que les patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ainsi que d’hypertension ou de diabète courent un risque accru d’insuffisance respiratoire et de décès; ces patients sont souvent traités par l’administration d’inhibiteurs du système rénine-angiotensine-aldostérone (ISRAA). Sachant que le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) pénètre dans les cellules humaines en utilisant comme récepteur la protéine de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ECA2) liée à la membrane et que l’expression cellulaire de l’ECA2 peut être accrue chez les patients diabétiques qui reçoivent des IECA et des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II, certains se sont demandé si la prise d’ISRAA augmentait les préjudices chez les patients atteints de la COVID-19. On note toutefois que les études existantes risquent d’avoir été influencées par un biais de sélection, des facteurs de confusion non mesurés et un biais de temps immortel, ce qui rend impossible l’établissement d’un lien causal. Le retrait brusque ou la substitution des ISRAA pourrait aggraver l’état des patients chez qui ces médicaments très utiles sont indiqués. En attendant la diffusion de données probantes de grande qualité guidant les choix quant à la suspension ou à la substitution de ces médicaments, les sociétés internationales de médecine cardiovasculaire, de néphrologie et de diabétologie ont publié des documents dans lesquels elles recommandent ou préconisent fortement la poursuite des traitements pendant la pandémie de COVID-19.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
inhibiteurs de la rénine
rénine
rénine
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Estimation de l’épuisement des ressources hospitalières attribuable à la COVID-19 en Ontario, au Canada
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33199458
Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la propagation mondiale du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) et de la maladie qu’il provoque, la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), était une pandémie. Le 26 avril 2020, 2,9 millions de cas confirmés et près de 200 000 décès avaient été recensés dans le monde. Fait inquiétant : les 100 000 premiers cas sont apparus en 3 mois, et les 100 000 cas suivants, en 12 jours seulement5. Afin de réduire la transmission de la maladie, une grande partie de la population mondiale a déployé des efforts pour réduire au minimum les interactions sociales (éloignement sanitaire), et certains pays ont procédé de façon dynamique au dépistage et à la recherche de contacts6. Sans l’adoption de telles mesures préventives, les besoins de soins intensifs auraient été plus grands que les ressources accessibles.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
Ressources
Canada
Respect
ESTIMA
épuisement
estimateur
ressources en santé
Ontario
Canada
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Estimations du taux de létalité de la COVID-19 au Canada et aux États-Unis sur une période donnée
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33199459
Le risque de mortalité due à l’infection au coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2) est un facteur critique dans la charge de morbidité de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). La quantification de ce risque peut nous éclairer de manière importante sur les répercussions de la pandémie sur le plan socioéconomique et sur celui de la santé, et aider à cerner les sous-populations les plus sujettes à développer des symptômes graves. Le risque de mortalité des suites d’une infection diagnostiquée, aussi appelé taux de létalité, correspond à la proportion des personnes ayant reçu le diagnostic d’une maladie qui meurent de celle-ci, pour une période donnée.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
États-Unis
Respect
ESTIMA
Taux de létalité
mortalité
Canada
Périodique
estimateur
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Enjeux cardiaques chez les patients atteints de COVID-19
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33199461
On observe des lésions cardiaques chez environ le quart des patients atteints de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) hospitalisés De 8 % à 28 % des patients hospitalisés présentent des lésions myocardiques, des taux de troponines qui dépassent le 99e centile de la limite supérieure de la normale (LSN), résultat d’une atteinte myocardique indirecte (p. ex., hypoxémie, septicémie ou libération de cytokines) ou directe. Les taux sont plus élevés chez les patients des unités de soins intensifs. Une élévation progressive des troponines et des peptides natriurétiques a été observée et semble proportionnelle à l’intensité de la maladie, avec des pics qui sont atteints 2 à 3 semaines après le déclenchement des symptômes (annexe 1, disponible en anglais au www.cmaj.ca/lookup/suppl/doi:10.1503/cmaj.200562/-/DC1).
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
coeur, sai
coeur
patients
a comme patient
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
L’imagerie thoracique chez les patients soupçonnés d’avoir la COVID-19
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33199462
L’imagerie thoracique n’est pas d’emblée recommandée pour diagnostiquer la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) chez les personnes qui présentent des symptômes bénins1 La COVID-19 se diagnostique à partir des symptômes cliniques et par l’obtention d’un résultat positif à un test d’amplification en chaîne par polymérase couplée à une transcription inverse (RT-PCR). La radiographie thoracique a une sensibilité de 25 % à 69 % et une spécificité pour l’instant peu mesurée; la tomodensitométrie (TDM) a quant à elle une sensibilité de 44 % à 98 % et une spécificité de 25 % à 53 %.
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
patients
a comme patient
hypothèse diagnostique
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Principes de soins cliniques aux patients atteints de la COVID-19 dans les unités médicales
http://www.cmaj.ca/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=33199463
Les hôpitaux doivent élaborer des plans de soins complets pour les patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) dans les unités médicales afin d’assurer un contrôle serré des infections ainsi que la sécurité du personnel. La division des unités en zones de risque clairement identifiées, le recours à un système de jumelage pour faciliter la supervision au moment de revêtir et de retirer l’équipement de protection individuelle, et la normalisation des protocoles de soins pourraient réduire les risques d’éclosions nosocomiales de COVID-19 et d’infection des travailleurs de la santé. Lorsqu’on détermine la structure des équipes de soins médicaux, il importe de prendre en considération la rapidité avec laquelle une équipe peut s’adapter aux besoins, sa capacité à intégrer des médecins réaffectés et à assurer la sécurité de ses membres, sa viabilité à long terme, et la possibilité de maintenir une certaine continuité des soins. Des mesures doivent être mises en place afin d’accélérer la détection de la détérioration clinique et le transfert des patients atteints de la COVID-19 à l’unité des soins intensifs. Les équipes de soins devraient connaître les effets néfastes potentiels de l’isolement chez les patients et adopter une approche axée sur le patient afin d’atténuer ces effe
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
article de périodique
soins aux patients
a comme patient
politique (principe)
éthique basée sur les principes
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Recommandation sur le dépistage de la dysfonction thyroïdienne en soins primaires chez l’adulte
https://www.cmaj.ca/content/cmaj/suppl/2019/11/12/191.46.E1274.DC1/190395-guide-fr.pdf
POINTS CLÉS • Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande fortement de ne pas dépister la dysfonction thyroïdienne chez l’adulte (pour tout le texte le terme adulte n’inclut pas les femmes enceintes). • Le dépistage de la dysfonction thyroïdienne chez l’adulte ne procurera probablement aucun bénéfice clinique, mais pourrait entraîner des traitements superflus chez certains patients et mobiliser des ressources. • Le traitement de l’hypothyroïdie asymptomatique après son dépistage chez l’adulte pourrait donner lieu à une modification minime, voire nulle, des issues cliniques. • Les cliniciens devraient rester à l’affût des signes et symptômes de la dysfonction thyroïdienne et procéder aux épreuves diagnostiques qui s’imposent, le cas échéant.
2019
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
maladies de la thyroïde
maladies de la thyroïde
signes et symptômes
recommandation professionnelle
soins de santé primaires
Dépistage de masse
adulte

---
N1-SUPERVISEE
Guide canadien pour la maladie de parkinson, 2é edition
http://www.cmaj.ca/content/cmaj/suppl/2019/09/04/191.36.E989.DC1/Parkinson-final-F-online-LR.pdf
Les Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson visent à améliorer les soins pour tous les Canadiens et Canadiennes atteints de la maladie de Parkinson. Elles : • se fondent sur les meilleures données factuelles publiées; • s’appuient sur un consensus d’experts lorsque les données factuelles manquent; • offrent des conseils cliniques pratiques; • tiennent compte du choix des patients et favorisent la prise de décision éclairée; • sont pertinentes pour le système de santé canadien.
2019
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
maladie de Parkinson
maladie de Parkinson
antiparkinsoniens
Canada
soins palliatifs
évolution de la maladie
maladie de Parkinson
maladie de Parkinson
recommandation professionnelle
maladie de Parkinson

---
N1-SUPERVISEE
Bactériurie asymptomatique au cours de la grossesse
https://www.cmaj.ca/content/cmaj/suppl/2018/07/03/190.27.E823.DC1/171325-guide-FR.pdf
Les recommandations étaient fondées sur l'équilibre global entre les avantages possibles et les inconvénients du dépistage, en évaluant les avantages potentiels par rapport à tout inconvénient. Dans l'ensemble, des données probantes de très faible qualité provenant de quatre études de cohorte (n 7 611) ont été trouvées pour les avantages et les inconvénients du dépistage de la bactériurie asymptomatique pendant la grossesse. Il y a eu peu d'événements, les estimations des effets étaient très imprécises et nous ne sommes pas certains des avantages et des inconvénients du dépistage. La preuve liée au dépistage qui tient compte de l'efficacité du traitement antibiotique chez les femmes dépistées était également de piètre qualité et a suggéré que le traitement réduit modestement l'incidence de la pyélonéphrite et le nombre de nourrissons de faible poids de naissance.
2018
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
bactériurie
Dépistage de masse
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
bactériurie
bactériurie asymptomatique au cours de la grossesse
grossesse

---
N1-VALIDE
Trouble du spectre de l’alcoolisation foetale : lignes directrices pour un diagnostic tout au long de la vie
http://www.cmaj.ca/content/suppl/2016/03/03/cmaj.141593.DC4/3.pdf
Le présent document actualisé remplace les lignes directrices de 2005 et répond à une importante question clinique : comment fournir des recommandations factuelles à jour pour la méthode diagnostique des déficiences associées à l’exposition prénatale à l’alcool ainsi que des éclaircissements à la terminologie diagnostique ?
2016
false
false
true
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
troubles du spectre de l'alcoolisation foetale
troubles du spectre de l'alcoolisation foetale
grossesse
face
nourrisson
adolescent
enfant
adulte

---
N1-VALIDE
Lignes directrices canadiennes de 2006 sur la prise en charge et la prévention de l'obésité chez les adultes et les enfants
http://www.cmaj.ca/cgi/content/full/176/8/SF1
Indication du niveau de preuve, aperçu de la formulation des recommandations, objectifs et contenu des lignes directrices, recommandations
2007
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
obésité pédiatrique
obésité pédiatrique
obésité
obésité
obésité
Dépistage de masse
adulte
enfant
obésité
analyse chimique du sang
thérapie de l'obésité
continuité des soins
obésité
adolescent
exercice physique
obésité
agents antiobésité
indice de masse corporelle
Canada
facteurs de risque
comportement en matière de santé
perte de poids
obésité
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Guides de pratique clinique pour la prise en charge et le traitement du cancer du sein
supplément spécial:
http://www.cmaj.ca/cgi/content/full/158/3/DC2
indication du niveau de preuve ; document de concertation canadien ; contient également : Questions et réponses sur le cancer du sein : guide à l'intention des femmes et de leurs médecins ; masse palpable, mammographie, tumorectomie, mastectomie, évidemment axillaire, carcinome canalaire in situ, radiothérapie, traitement adjuvant, douleur chronique, suivi, lymphoedème, hormothérapie, biopsie, chimioprévention
2005
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
biopsie de la peau
gestion de la douleur cancéreuse
douleur cancéreuse
tumeurs du sein
tumeurs du sein
mammographie
mastectomie
tumeurs du sein
lymphadénectomie
carcinome intracanalaire non infiltrant
carcinome intracanalaire non infiltrant
tumeurs du sein
traitement médicamenteux adjuvant
récidive tumorale locale
métastase tumorale
maladie chronique
lymphoedème
chimioprévention
tumeurs du sein
tumeurs du sein
hormonothérapie substitutive
Biopsie de noeud lymphatique sentinelle
carcinome canalaire du sein
Gestion de la douleur
médecine factuelle
Douleur cancéreuse
douleur cancéreuse
gestion des soins aux patients
gestion de la douleur
recommandation pour la pratique clinique
brochure pédagogique pour les patients
tumeurs du sein

---
N1-VALIDE
Ensemble des troubles causés par l'alcoolisation foetale
lignes directrices canadiennes concernant le diagnostic
http://www.cmaj.ca/cgi/content/full/172/5_suppl/SF1
http://www.cmaj.ca/cgi/reprint/172/5_suppl/SF1.pdf
épidémiologie de l'ETCAF, facteurs de risque, importance d'un diagnostic précoce, processus de l'élaboration des lignes directrices, historique et terminologie du diagnostic du SAF, processus de diagnostic, recherche future, nouveaux enjeux ; 22 pages
2005
false
N
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
troubles du spectre de l'alcoolisation foetale
troubles du spectre de l'alcoolisation foetale
facteurs de risque
diagnostic précoce
diagnostic différentiel
retard de croissance intra-utérin
faciès
face
exposition maternelle
marqueurs biologiques
diagnostic
diagnostic
terminologie comme sujet
lèvre
système nerveux
maladies du système nerveux
Dépistage de masse
consommation d'alcool
adulte
syndrome
troubles neurologiques dus à l'alcool
tableau
recommandation pour la pratique clinique
image

---
N1-VALIDE
Prévention de la violence envers les femmes
http://www.cmaj.ca/cgi/data/169/6/582/DC1/1
indication du niveau de preuve ; recommandations, preuves et sommaire clinique ; interventions, avantages potentiels, risque potentiel, recommandations d'autres instances ; bibliographie, 3 pages
2003
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
Canada
violence
femmes
femmes enceintes
rôle médical
violence conjugale
infractions sexuelles
grossesse
femmes victimes de violence
violence
médecine factuelle
recommandation
article de périodique

---
N1-VALIDE
Utilisation des ceintures lombaires pour prévenir la lombalgie professionnelle
recommandations officielles du Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
http://www.cmaj.ca/cgi/data/169/3/213/DC1/1
indication du niveau de preuve (méthodologie du Groupe de travail canadien sur l'examen médical périodique); recommandation, preuves et sommaire clinique, intervention, avantages potentiels, préjudices potentiels, recommandations d'autres instances, références, 2 pages
2003
false
N
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
maladies professionnelles
dispositifs de protection
exposition professionnelle
lombalgie
lombalgie
article de périodique
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Lignes directrices de pratique clinique 2002 pour le diagnostic et le traitement de l'ostéoporose au Canada
http://www.cmaj.ca/cgi/reprint/168/6_suppl/SF1.pdf
indication du niveau de preuve ; résumé, méthodes, définitions, identification des sujets à risque élevé, choix des facteurs de risque à des fins cliniques, quatre facteurs de risque clés de fracture, fracture de fragilisation antérieure, chute, utilisation des glucocorticoïdes), diagnostic de l'ostéoporose (détection des fractures, mesure osseuse, précision et mesures répétées, DMO et risque de fracture chez les hommes, rôle des marqueurs biochimiques du remodelage osseux), prévention et traitement de l'ostéoporose (interventions pharmacologiques, hormonothérapie substitutive pour les femmes ménopausées, thérapies parallèles ou complémentaires, interventions non pharmacologiques), conclusion, bibliographie ; 39 pages
2003
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
Canada
ostéoporose
ostéoporose
facteurs de risque
caractéristiques de la population
sujet âgé
ostéoporose post-ménopausique
densité osseuse
Appréciation des risques
Facteurs âges
fractures spontanées
répartition par âge
répartition par sexe
chutes accidentelles
ostéoporose
ostéoporose post-ménopausique
prednisone
ostéoporose
ostéoporose post-ménopausique
fractures osseuses
densitométrie
densitométrie
valeur prédictive des tests
continuité des soins
fractures du rachis
remodelage osseux
marqueurs biologiques
ostéoporose
ostéoporose
ostéoporose post-ménopausique
ostéoporose post-ménopausique
fractures du rachis
diphosphonates
diphosphonates
calcitonine
calcitonine
calcitonine
administration par voie nasale
hormonothérapie substitutive
ménopause
préménopause
hormonothérapie substitutive
Chlorhydrate de raloxifène
Chlorhydrate de raloxifène
Antagonistes des oestrogènes
Antagonistes des oestrogènes
thérapies complémentaires
vitamine K
isoflavones
fluor
fluor
régime alimentaire
hormone parathyroïdienne
exercice physique
enfant
algorithmes
fractures spontanées
fractures spontanées
adulte
adulte d'âge moyen
absorptiométrie photonique
absorptiométrie photonique
événements indésirables associés aux soins
médecine factuelle
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique
ostéoporose
fractures du rachis
fractures osseuses
ostéoporose post-ménopausique

---
N1-VALIDE
Prévention de l'infection à streptocoque du groupe bêta-hémolytique (strept.groupe B) chez les nouveau-nés
énoncé de recommandation du Groupe de travail canadien sur les soins de santé préventifs
http://www.cmaj.ca/cgi/data/166/7/928/DC1/1
indication du niveau de preuve ; recommandations, stratégies préventives, avantages potentiels, inconvénients, recommandations d'autres instances, preuves et sommaire clinique . 3 pages
2002
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
nouveau-né
infections à streptocoques
infections à streptocoques
streptococcus agalactiae
grossesse
infections à streptocoques
incidence
transmission verticale de maladie infectieuse
antibioprophylaxie
médecine factuelle
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique

---
N1-VALIDE
Vaccination contre la varicelle
recommandations officielles du Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs
http://www.cmaj.ca/cgi/content/full/164/13/1888/DC1
indication du niveau de preuve (méthodologie Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs) ; recommandations sur la vaccination, mesures, avantages potentiels, préjudices potentiels, recommandations d'autres instances, références bibliographiques
2001
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
anglais
varicelle
vaccin contre la varicelle
enfant
adulte
vaccin contre la varicelle
adolescent
médecine factuelle
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer colorectal
énoncé de recommandations du groupe de travail canadien sur les soins de santé préventifs
http://www.cmaj.ca/cgi/data/165/2/206/DC1/1
indication du niveau de preuve ; recommandations, avantages potentiels, préjudices, options de dépistage, recommandations d'autres instances, sommaire des preuves et applications cliniques, identification des personnes exposées à un risque accru de cancer du côlon, références ; 3 pages
2001
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
tumeurs colorectales
coloscopie
Polypose adénomateuse colique
Canada
tumeurs du côlon
tumeurs du côlon
tumeurs colorectales
tumeurs colorectales
rectosigmoïdoscopie
sang occulte
Dépistage de masse
médecine factuelle
recommandation pour la pratique clinique
article de périodique

---
N1-VALIDE
Dépistage et traitement de l'hyperhomocystéinémie pour la prévention des accidents coronariens : le point sur les soins de santé préventifs en l'an 2000
http://collection.nlc-bnc.ca/100/201/300/cdn_medical_association/cmaj/vol-163/issue-1/0021f.htm
indication du niveau de preuve ; indique la méthode utilisée pour déterminer les directives ; introduction, méthode, tests de dépistage de l'hyperhomocystéinémie, lien entre homocystéine et risque coronarien, lien entre prédisposition génétique à l'hyperhomocystéinémie et maladie coronarienne, lien entre les taux sériques de folates, de vitamine B6 ou B12 et le risque d'accident coronarien, effet du traitement vitaminique, prévention de la maladie coronarienne, recommandations, visées de la recherche, références bibliographiques
2000
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
anglais
maladie coronarienne
maladie coronarienne
maladie coronarienne
vitamine B12
acide folique
hyperhomocystéinémie
homocystinurie
hyperhomocystéinémie
pyridoxine
médecine factuelle
Dépistage de masse
article de périodique
recommandation

---
N1-VALIDE
Echocardiographie comme moyen de détection d'une source cardiaque d'emboles chez les victimes d'un accident vasculaire cérébral (L') (2) : soins de santé préventifs, mise à jour de 1999
http://www.cmaj.ca/cgi/data/161/8/989/DC1/1
indication du niveau de preuve ; résumé, introduction, méthodologie, interventions, efficacité de la détection précoce, efficacité du traitement, recommandations, recherches prioritaires, bibliographie
1999
false
N
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
anglais
embolie
accident vasculaire cérébral
échocardiographie
accident vasculaire cérébral
cardiopathies
article de périodique
recommandation

---
N1-VALIDE
Diagnostic, évaluation et traitement de la démence
conclusions de la Conférence canadienne de consensus sur la démence
http://www.cmaj.ca/cgi/data/160/12/DC1/2
indication du niveau de preuve ; textes et résumés : Méthodologie - Diagnostic et évolution naturelle de la démence - Validation - Discussion ; références bibliographiques
1999
false
O
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
démence
démence
démence
médecine factuelle
recommandation de santé publique
recommandation par consensus
article de périodique

---
N1-VALIDE
Déclaration concernant la diarrhée de voyageur
http://collection.nlc-bnc.ca/100/201/300/cdn_medical_association/cmaj/vol-152/issue-2/0209f.htm
http://epe.lac-bac.gc.ca/100/201/300/cdn_medical_association/cmaj/vol-152/issue-2/0209f.htm
épidémiologie ; recommandations à propos de l'eau, les aliments ; étiologie ; traitement ; prévention ; références bibliographiques
1995
false
true
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
Canada
français
médecine des voyages
article de périodique
diarrhée
voyage
diarrhée des voyageurs

---
Nous contacter.
04/12/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.