Libellé préféré : Genève;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Anomalies congénitales
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/congenital-anomalies
Principaux faits : On estime que, chaque année, 303 000 nouveau-nés meurent avant l’âge de 28 jours à cause d’anomalies congénitales. Les anomalies congénitales peuvent être à l’origine d’incapacités à long terme ayant des répercussions importantes pour les sujets atteints, leur famille, les systèmes de soins et la société. Les troubles congénitaux graves les plus courants sont les malformations congénitales du cœur et du tube neural ainsi que le syndrome de Down. Bien que les anomalies congénitales puissent être d’origine génétique, infectieuse ou environnementale, il est le plus souvent difficile d’en déterminer la cause exacte. Certaines anomalies congénitales peuvent être prévenues. Par exemple, la vaccination, l’administration suffisante d’acide folique ou d’iode au moyen de l’enrichissement des aliments de base ou de la fourniture de compléments alimentaires et de soins prénatals adéquats sont les clés de la prévention.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
malformations
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Choléra
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs107/fr/
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cholera
Principaux faits: Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë, dont on peut mourir en quelques heures en l’absence de traitement. Selon les estimations, il y a chaque année 1,3 à 4 millions de cas de choléra, et 21 000 à 143 000 décès dus à la maladie1 dans le monde. La plupart des personnes infectées ne manifestent aucun symptôme ou des symptômes bénins, et peuvent être traitées avec succès au moyen de sels de réhydratation orale. Dans les cas sévères, un traitement rapide par perfusion de liquide et d’antibiotiques par voie intraveineuse s’impose. La mise à disposition d’eau salubre et des services d’assainissement est primordiale pour lutter contre la transmission du choléra et d’autres maladies à transmission hydrique. Des vaccins anticholériques sûrs administrés par voie orale doivent être utilises conjointement à l’amélioration de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement pour limiter les flambées de choléra et favoriser la prévention dans les zones connues pour être à haut risque. Une stratégie mondiale de lutte a été lancée en 2017 avec pour cible dimonuer de 90% des décès dus au choléra.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
choléra
choléra
choléra
choléra
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Lèpre
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/leprosy
Principaux faits La lèpre est une maladie chronique causée par le bacille Mycobacterium leprae. La maladie touche principalement la peau, les nerfs périphériques, la muqueuse des voies respiratoires supérieures ainsi que les yeux. Faute de traitement, la lèpre peut entraîner des lésions progressives et permanentes de la peau, des nerfs, des membres et des yeux. D’après les chiffres officiels de 145 pays des 6 Régions de l’OMS, 216 108 cas de lèpre ont été enregistrés à l’échelle mondiale.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
lèpre
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Pian
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/yaws
Principaux faits Le pian est une maladie infectieuse de l’enfance chronique, défigurante et débilitante. Le pian affecte la peau, les os et les cartilages. Les êtres humains sont actuellement le seul réservoir de cette infection et la transmission se fait de personne à personne. Une dose unique par voie orale d’azithromycine, un antibiotique peu onéreux, permet de guérir le pian. Il s’agit de l’une des premières maladies que l'on a cherché à éradiquer dans les années 1950. L’OMS a renouvelé en 2012 les efforts mondiaux pour éradiquer le pian. La maladie est endémique actuellement dans 15 pays.
2022
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
pian
pian
pian
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Cancer
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cancer
Le mot « cancer » est un terme générique désignant un grand groupe de maladies pouvant toucher n’importe quelle partie de l’organisme. On parle aussi de tumeurs malignes ou de néoplasmes. L’un des traits caractéristiques du cancer est la multiplication rapide de cellules anormales à la croissance inhabituelle, qui peuvent ensuite envahir des parties voisines de l’organisme, puis migrer vers d’autres organes. On parle alors de métastases, lesquelles constituent la principale cause de décès par cancer.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
cancer
cancer

---
N1-VALIDE
Mutilations sexuelles féminines
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/female-genital-mutilation
Les mutilations sexuelles féminines recouvrent toutes les interventions incluant l'ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou toute autre lésion des organes génitaux féminins qui sont pratiquées pour des raisons non médicales. Ces pratiques ne présentent aucun avantage pour la santé des jeunes filles et des femmes. Elles peuvent provoquer de graves hémorragies et des problèmes urinaires, et par la suite des kystes, des infections ainsi que des complications lors de l'accouchement, et accroître le risque de décès du nouveau-né.On estime que plus de 200 millions de jeunes filles et de femmes, toujours en vie, ont été victimes de mutilations sexuelles pratiquées dans 30 pays africains, du Moyen Orient et de l'Asie où ces pratiques sont concentrées.
2022
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
circoncision féminine
clitoris
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Paludisme
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/malaria
Principaux faits Le paludisme est une maladie humaine potentiellement mortelle causée par des parasites que transmettent les piqûres de moustiques anophèles femelles infectées. Il s’agit d’une maladie évitable et dont on peut guérir. En 2020, on estimait à 241 millions le nombre de cas de paludisme dans le monde. Le nombre estimé de décès imputables au paludisme s’est élevé à 627 000 en 2020. La Région africaine de l’OMS supporte une part importante et disproportionnée de la charge mondiale du paludisme. En 2020, 95% des cas de paludisme et 96% des décès dus à la maladie ont été enregistrés dans cette Région. Les enfants de moins de 5 ans représentaient, d’après les estimations, 80% de l’ensemble des décès dus au paludisme dans la Région.
2021
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
paludisme
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Changement climatique et santé
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs266/fr/
point sur les rapports entre la santé et le climat (situations extrêmes notamment) et l'impact du réchauffement de la planète sur la santé humaine
2021
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
climat
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport sur la lutte contre la tuberculose dans le monde
https://www.who.int/fr/publications-detail/9789240037021
La tuberculose est une maladie transmissible qui figure parmi les grandes causes de mauvaise santé et qui est l’une des premières causes de décès dans le monde. Jusqu’à l’émergence de la pandémie de COVID-19, la tuberculose était la première cause de décès imputable à un agent infectieux unique, devant le VIH/sida. La tuberculose est causée par le bacille Mycobacterium tuberculosis qui se propage par voie aérienne lorsque des personnes atteintes de tuberculose projettent la bactérie dans l’air (en toussant par exemple). Cette maladie touche généralement les poumons (tuberculose pulmonaire), mais peut toucher d’autres organes. La plupart des personnes (près de 90 %) qui développent la maladie sont des adultes et plus souvent des hommes que des femmes. Près d’un quart de la population mondiale est infectée par M. tuberculosis.
2021
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
rapport
tuberculose
tuberculose
rapport (information)

---
N1-SUPERVISEE
Pneumonie
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/pneumonia
On estime que la pneumonie cause 15% du nombre total de décès d’enfants de moins de 5 ans. 808 694 enfants de moins de 5 ans sont morts de pneumonie en 2017. Elle peut être provoquée par des virus, des bactéries ou des champignons. La prévention est possible grâce à la vaccination, un état nutritionnel satisfaisant et une amélioration des facteurs environnementaux. On peut traiter les pneumonies causées par les bactéries avec des antibiotiques, mais seulement un tiers des enfants reçoivent les antibiotiques dont ils ont besoin.
2021
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
pneumopathie infectieuse
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Rougeole - aide-mémoire N 286
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/measles
Principaux faits Entre 2000 et 2016, on estime que la vaccination antirougeoleuse a évité 20,4 millions de décès, faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique.
2019
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
anglais
information patient et grand public
rougeole
rougeole
rougeole
rougeole
Vaccin contre la rougeole
rougeole
signes et symptômes
rougeole
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
La santé des femmes
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/women-s-health
Principaux faits La santé des femmes et des filles est influencée par les différences biologiques liées au sexe, le genre et d’autres déterminants sociaux. Les femmes vivent plus longtemps que les hommes. En 2016, l’espérance de vie mondiale à la naissance était de 74,2 ans pour les femmes et de 69,8 ans pour les hommes. Toutefois, les femmes connaissent une morbidité plus importante et ont davantage recours aux services de soins de santé que les hommes, en particulier pour leurs besoins en santé reproductive. Les maladies non transmissibles constituent toujours la plus grande cause de décès chez les femmes dans le monde, avec 18,9 millions de décès en 2015. Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès chez les femmes. Parmi les cancers, ceux du col de l’utérus et du sein sont les plus fréquents et le cancer du poumon est le plus meurtrier. La dépression est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes (5,1 % contre 3,6 %).[1] La dépression unipolaire est deux fois plus courante chez les femmes.[2] Les conduites auto-agressives, y compris le suicide, surviennent tout au long de la vie et représentent la deuxième cause principale de décès chez les femmes âgées de 15 à 29 ans, au niveau mondial, en 2015.
2018
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
santé des femmes

---
N1-VALIDE
Santé mentale et vieillissement
Aide-mémoire N 381
https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/sant%C3%A9-mentale-et-vieillissement
Les personnes âgées, c'est-à-dire de 60 ans ou plus, apportent une contribution importante à la société en tant que membres de la famille, bénévoles ou membres de la population active. Si la plupart sont en bonne santé mentale, beaucoup sont exposés à des troubles mentaux, des troubles neurologiques ou des problèmes liés à l'abus de substances psychoactives ainsi qu'à des problèmes de santé physiques ou à des incapacité
2017
false
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
sujet âgé
troubles mentaux
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Acné verrues mycoses
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_verrues_acne.pdf
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
mycoses
Acné juvénile
verrues

---
N1-SUPERVISEE
Anémies
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_anemie.pdf
L'anémie est définie par une diminution de la quantité d'hémoglobine totale. Ni le nombre de globules rouges ni l'hématocrite ne permettent de la définir. En pratique seul le taux d'hémoglobine est important car il est le reflet de l'oxygène apportée aux tissus. Elle peut être secondaire à une hémorragie, une hémolyse ou une diminution de la production de globules rouges (GR).
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
anémie
anémie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Vertige
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_vertiges.pdf
Cette stratégie s?adresse uniquement à la sémiologie des vertiges vestibulaires. Le vertige est un trouble de la perception de l?espace avec illusion de mouvement, qui est dû à une atteinte du système vestibulaire.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
vertige
signes et symptômes
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
L'oeil rouge
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_oeil_rouge.pdf
L?oeil rouge est la plainte oculaire la plus fréquente en médecine de premier recours. La cause est bénigne dans la plupart des cas ; pourtant il s?agit parfois d?une affection qui met en danger la vision ou même la vie, nécessitant une consultation ophtalmologique urgente ou une hospitalisation. L?approche ci-dessous ne vise pas un diagnostic différentiel exhaustif mais une approche pratique pour un médecin de premier recours n?ayant pas accès à une lampe à fente.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
maladies de l'oeil
maladies de l'oeil
information scientifique et technique
algorithme
image

---
N1-SUPERVISEE
Syncope
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_syncope.pdf
La syncope est définie comme une perte de connaissance subite, transitoire, avec perte de tonus postural et suivie d?un retour spontané à un état de conscience normal. Ce symptôme résulte d?une diminution subite ou un arrêt bref du débit sanguin cérébral. La syncope est un problème fréquent ; il est estimé qu?un tiers de la population en souffre une fois durant sa vie, mais la majorité ne consulte pas de médecin. Elle représente 1-3% des admissions dans un service d?urgence. La majorité des syncopes ont une étiologie bénigne, mais il en résulte dans environ 1/3 des cas des traumatismes secondaires.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
syncope
syncope
syncope
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Elévation des transaminases
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_tests_hepatiques.pdf
Le but de ce texte est d'apporter une stratégie pour aborder le diagnostic d'une perturbation des tests hépatiques, découverte chez un patient asymptomatique à l'occasion d'un bilan sanguin de routine ou effectué pour d'autres raisons.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
transaminases
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Monoarthrite aiguë
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_arthrite.pdf
POINTS À RETENIR • Jusqu'à preuve du contraire, une douleur articulaire aiguë est une urgence rhumatologique. • L’anamnèse et le status clinique ainsi que la ponction articulaire sont les éléments-clés pour la prise en charge d’une monoarthrite. • La ponction articulaire est toujours indiquée, sauf si une arthrite septique peut être exclue avec une quasi-certitude. • Dans le liquide articulaire, les 3 C (Cellularité, Cristaux, Culture et Gram) doivent être systématiquement analysés.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
Maladie aigüe
arthrite
arthrite
signes et symptômes
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
La dépression
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_depression.pdf
Même si peu de patients consultent un médecin de premier recours (MPR) d?emblée pour des motifs psychologiques, la prévalence des troubles dépressifs est élevée dans notre patientèle. En effet, 20 à 30% des patients en médecine de premier recours ont des troubles de l?humeur cliniquement significatifs. La dépression n?est pas diagnostiquée dans 30 à 50% des cas en médecine de premier recours et par conséquent pas traitée ...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
dépression
dépression
dépression
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Dyspepsie
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_dyspepsie.pdf
La dyspepsie est une douleur ou un inconfort chronique ou récidivant de la région épigastrique provenant du tube digestif supérieur. Elle peut être décrite comme une brûlure épigastrique (épigastralgie), un ballonnement de l?épigastre, une digestion lente ou une satiété précoce. Selon les définitions, la dyspepsie inclut ou se distingue du pyrosis, qui est une brûlure montant de l?épigastre le long de la région rétro-sternale jusqu?à la gorge, avec ou sans régurgitation acide . Ce document aborde ces 2 symptômes souvent associés et dus aux mêmes causes, mais pas les douleurs abdominales aiguës et chroniques d?autre localisation.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
dyspepsie
dyspepsie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Les céphalées
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_cephalees.pdf
Les céphalées font partie des dix causes les plus fréquentes de consultation dans une pratique de médecine générale. Les céphalées sont responsables de 20% des causes d?absentéisme (1 jour d?absence/année/employé) ; 10-12% de la population souffre de migraines (6% des hommes et 15-18% des femmes). En raison de leur caractère bénin les céphalées primaires sont sous-diagnostiquées et surtout insuffisamment traitées. L?OMS considère la migraine avec la tétraplégie, la psychose et la démence comme l?une des quatre pathologies chroniques les plus débilitantes...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
céphalée
gestion de la douleur
recommandation professionnelle
céphalées primitives
céphalées secondaires
céphalée
algorithme
tableau
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Asthme
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_asthme.pdf
L?asthme est une pathologie fréquente dans les pays industrialisés touchant environ 10 % des enfants et 5% des adultes (1) . La mortalité est inacceptablement haute (1-5 /100'000 habitants), compte tenu de la réversibilité du trouble si un traitement adéquat est prescrit. En effet, certains décès sont liés à un traitement insuffisant ou inapproprié (par exemple, escalade des doses de bronchodilatateurs sans traitement associé de corticostéroïdes topiques ou systémiques) ou une sous-estimation de la gravité de la décompensation.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
état de mal asthmatique
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Toux chronique
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_toux_chronique.pdf
La toux est souvent considérée comme le symptôme le plus fréquent menant à une consultation de médecine de premier recours. Ainsi, des milliards de médicaments contre la toux sont vendus chaque année. Cette stratégie traite de la toux persistant plus de 3 semaines (toux chronique) survenant chez des sujets adultes non immunodéprimés.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
toux
information scientifique et technique
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Urticaire et angio-oedème
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_urticaire.pdf
Le terme urticaire (du latin urtica, ortie) fait référence à un symptôme, à la base duquel il y a une réaction cutanée inflammatoire induite par des médiateurs mastocytaires dont un des principaux est l?histamine. Les facteurs déclenchants initiaux peuvent varier des antigènes liants des IgE et des complexes immuns, aux facteurs physiques tels que le froid, la pression, la lumière solaire et la chaleur. L?élément morphologique de l?urticaire consiste en une papule ou une plaque du derme superficiel érythémateuse ou anémique bien délimitée avec à la base un oedème et souvent un halo érythémateux (en anglais : « wheal and flare »). Les lésions sont habituellement prurigineuses et disparaissent sans laisser de traces. L?oedème de Quincke ou angio-oedème, est une atteinte oedémateuse du tissu sous-cutané ou/et sous-muqueux.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
urticaire
angioedème
urticaire
angioedème
algorithme
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
pneumonies
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_pneumonie.pdf
La pneumonie acquise à domicile (PAD) est une maladie fréquente, avec une incidence annuelle de 12 en Europe de l?ouest ; l?incidence augmente avec l?âge (100 chez les patients de plus de 70 ans). Moins de 10 % nécessitent une hospitalisation et, parmi ceux-ci, 2/3 ont plus de 65 ans. Si la mortalité des patients hospitalisés varie de 2-14% selon la gravité et l?âge, elle n?est que de 1% en ambulatoire. La pneumonie peut être définie par la pathologie, par la clinique (signes et symptômes d?infection des voies respiratoires inférieures associées à de nouveaux signes focaux à l?examen pulmonaire) ou encore par la clinique et la radiologie (nouveau foyer) combinées.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
pneumopathie infectieuse
algorithme

---
N1-SUPERVISEE
Colique néphrétique
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_colique_nephretique.pdf
Une colique néphrétique peut être définie comme un syndrome douloureux lombaire paroxystique correspondant à la mise en tension aiguë de la voie excrétrice en amont d?un obstacle (calcul, papille nécrosée, caillot, tumeur..).
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
colique néphrétique
douleur paroxystique
information scientifique et technique
tableau

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_fa.pdf
La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population adulte de l'ordre de 0.4%. Son incidence augmente avec l'âge, on la trouve au-dessus de 60 ans chez 2% et au-dessus de 75 ans chez 8-10% de la population. Les mortalités globale et cardio-vasculaire sont deux fois plus importantes chez les patients avec FA que dans la population générale.
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Les urétrites
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_uretrite.pdf
Cette stratégie s?adresse à une partie des maladies sexuellement transmissibles (MST), soit les urétrites et cervicites. Les germes principaux responsables d'urétrite sont le Neisseria gonorrheae et Chlamydia trachomatis, plus rarement, l'Ureaplasma urealyticum et le Trichomonas vaginalis...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
urétrite
algorithme
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Hématurie microscopique
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_microhematurie.pdf
L?hématurie isolée est définie par l?excrétion d?une quantité anormale d?érythrocytes dans l?urine, caractérisée par l?absence de signes cliniques ou de résultats de laboratoire permettant au praticien de s?orienter vers une cause spécifique...
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
hématurie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Diarrhées aiguës
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_diarrhee.pdf
diagnostic, approche clinique, stratégie thérapeutique, mesure de prévention, les 3 points les plus importants à retenir, références, algorithme
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
diarrhée
arbres de décision
diarrhée
Maladie aigüe
diarrhée
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Douleurs abdominales chroniques et syndrome de l'intestin irritable
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_doul_abdo_chroniques.pdf
douleurs abdominales chroniques : définition, épidémiologie, étiologie et démarche diagnostique, origine physiopathologique des douleurs, anamnèse, examen clinique, examens complémentaires ; le syndrome de l'intestin irritable (SII) : diagnostic, épidémiologie, physiopathologie, prise en charge, les 3 points à retenir, algorithme, références
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
douleur chronique
douleur abdominale
syndrome du côlon irritable
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Douleur aiguë
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_douleur_aigue.pdf
introduction, mécanismes, dimension bio-psycho-sociale, évaluation, prise en charge, traitement et indications, médicaments antalgiques, traitement de la douleur chez les patients dépendants des opiacés, messages clés
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
gestion de la douleur
recommandation professionnelle
douleur aigüe
douleur aigüe
analgésiques morphiniques
anti-inflammatoires non stéroïdiens
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Principales causes de mortalité dans le monde
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/fr/
Les 10 principales causes de mortalité dans le monde Évolution enregistrée entre 2000 et 2012
2017
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
mortalité de l'enfant
facteurs socioéconomiques
répartition par âge
cause de décès
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre au retour d'un voyage tropical
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_fievre_voyage.pdf
La fièvre est le symptôme cardinal de nombreuses infections au retour d'un voyage. C'est le deuxième motif de consultation après un voyage (23%), après les troubles digestifs (42%) et avant les affections dermatologiques (17%). Une évaluation urgente doit toujours être proposée.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
médecine des voyages
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
voyage
fièvre

---
N1-SUPERVISEE
Hypertension artérielle
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_hta.pdf
La prévalence de l’hypertension artérielle (HTA) est de 25% et plus dans la population adulte et augmente massivement avec l’âge (jusqu’à 70% des personnes de 70 ans sont hypertendues). Il n’y a pas de frontière franche entre les valeurs de tension artérielle (TA) normales et une hypertension artérielle. Néanmoins, les critères pour le diagnostic d’une HTA chez l’adulte sont des valeurs au cabinet 140/90 mmHg et des valeurs plus basses quand il s’agit de mesures à domicile ou de moyennes de 24h. Pour l’enfant et l’adolescent, les valeurs normales sont également plus basses. Un dépistage de l’HTA devrait être intégré au moins 1x/2 ans dès l’âge adulte, mais aussi chez l’enfant et l’adolescent, lorsque c’est possible. La prise en charge de l’HTA s’inscrit dans la prise en charge de l’ensemble des facteurs de risque cardiovasculaires, qui indiquent également l’attitude thérapeutique et les valeurs tensionnelles cibles.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
hypertension artérielle
hypertension artérielle
Hypertension artérielle gravidique
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
hypertension artérielle

---
N3-AUTOINDEXEE
Thrombose veineuse profonde
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_tvp.pdf
Il s’agit d’une obstruction veineuse partielle ou totale par un thrombus endoluminal dont la localisation est possible dans tout l’arbre veineux avec prédominance aux membres inférieurs. Dans un territoire donné, la localisation peut être une thrombose veineuse profonde TVP ou une thrombose veineuse superficielle TVS.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
thrombose veineuse
Thrombose veineuse profonde

---
N3-AUTOINDEXEE
BPCO
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_bpco.pdf
La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une pathologie évitable et fréquente caractérisée par une réduction partiellement ou non réversible du débit expiratoire d’installation progressive. Ceci est associé à une inflammation des voies aériennes distales au contact de particules aériennes nocives.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
broncho-pneumopathie chronique obstructive

---
N3-AUTOINDEXEE
Dépistage
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_depistages.pdf
Chaque année, une importante proportion de la population générale est en contact avec des médecins de premiers recours. Ceux-ci ont donc un rôle privilégié pour proposer et rappeler des interventions de prévention primaire et secondaire (dépistage). Ce document résume les recommandations actuelles de dépistage.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
Dépistage de masse

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccinations
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_vaccinations.pdf
Les médecins de premier recours doivent pouvoir recommander les vaccinations aux patients adultes et établir un calendrier vaccinal personnalisé à chaque patient. Les recommandations de l’OFSP 2010 ont été utilisées afin d’établir une stratégie vaccinale pour la population générale mais aussi pour des situations et des groupes à risques particuliers.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
adulte
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Diabète de type 2
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_diabete_t2_1.pdf
La prévalence du diabète est de 4% en Suisse et, à l’image de la prévalence mondiale, est en constante progression, suivant celle de l’obésité. Avec plus de 220 millions de personnes diabétiques dans le monde, le diabète est la quatrième cause de décès.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
diabète de type 2

---
N1-SUPERVISEE
DEFICIT EN VITAMINE B12
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_vit_b12.pdf
2017
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
recommandation professionnelle
vitamine B12
carence en vitamine B12
signes et symptômes
carence en vitamine B12
vitamine B12
carence en vitamine B12
marqueurs biologiques

---
N1-VALIDE
Dépression
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs369/fr/
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs369/fr/
La dépression est un trouble mental courant qui touche mondialement plus de 350 millions de personnes. La dépression est la première cause d'incapacité dans le monde et contribue fortement à la charge mondiale de la maladie. Les femmes sont plus atteintes que les hommes. Dans le pire des cas, la dépression peut conduire au suicide. Il existe des traitements efficaces pour la combattre.
2016
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
trouble dépressif
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Rayonnements ionisants, effets sur la santé et mesures de protection
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs371/fr/
Principaux faits Les rayonnements ionisants sont un type d'énergie libéré par les atomes sous forme d'ondes ou de particules. Les gens sont exposés à des sources naturelles de rayonnements ionisants telles que le sol, l'eau, la végétation, ainsi qu'à des sources artificielles telles que sources de rayons X et certains dispositifs médicaux. Les rayonnements ionisants ont de nombreuses applications bénéfiques, notamment en médecine, en agriculture, dans l'industrie et dans la recherche. À mesure que les usages des rayonnements ionisants se multiplient, les dangers qu'ils peuvent comporter pour la santé, s'ils ne sont pas correctement utilisés ou confinés, augmentent. ...
2016
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
rayonnement ionisant
information scientifique et technique
exposition environnementale
retombées radioactives
émission de source de risque radioactif
exposition environnementale
retombées radioactives

---
N1-VALIDE
Schistosomiase
aide-mémoire n 115
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs115/fr/
caractéristiques, diagnostic, traitement, stratégie de lutte
2016
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
schistosomiase
schistosomicides
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Mercure et santé - Aide-mémoire N 361
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs361/fr/
Principaux faits Le mercure est un élément présent dans la nature que l'on retrouve dans l'air, l'eau et les sols. L'exposition au mercure, même à de petites quantités, peut causer de graves problèmes de santé et constitue une menace pour le développement de l'enfant in utero et à un âge précoce. Le mercure peut avoir des effets toxiques sur les systèmes nerveux, digestif et immunitaire, et sur les poumons, les reins, la peau et les yeux. Le mercure est considéré par l'OMS comme l'un des dix produits chimiques ou groupes de produits chimiques extrêmement préoccupants pour la santé publique. Les gens sont exposés au méthyle mercure principalement lorsqu'ils consomment du poisson ou des crustacés contenant ce composé organique.
2016
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
information patient et grand public
mercure
exposition environnementale
intoxication au mercure

---
N1-VALIDE
Enfants: réduire la mortalité
aide-mémoire n 178
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs178/fr/
pneumonie, diarrhée, rougeole, paludisme, malnutrition
2016
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
mortalité infantile
nourrisson
enfant
enfant d'âge préscolaire
recommandation par consensus
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Maladies sexuellement transmissibles (MST)
aide-mémoire n 110
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs110/fr/
incidence, symptômes, traitement
2016
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
maladies sexuellement transmissibles
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Pollution de l’air à l’intérieur des habitations et la santé
Aide-mémoire N 292
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs292/fr/
dimensions du problème, effets sur la santé, pneumonies, bronchopneumopathies, cancer du poumon, proportion des effets sur les enfants et les femmes, objectifs de développement, action de l'OMS
2016
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
pays en voie de développement
Pollution de l'air intérieur
Pollution de l'air intérieur
chauffage
pneumopathie infectieuse
bronchopneumopathies obstructives
tumeurs du poumon
enfant
femmes
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Céphalées
Aide-mémoire N 277
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs277/fr/
Certaines céphalées, ou céphalalgies, comptent parmi les affections du système nerveux les plus répandues. Ces pathologies touchent quantité de personnes et, dans de nombreux cas, de façon permanente.
2016
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
céphalées
information patient et grand public
céphalée
céphalée
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Épilepsie
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs999/fr/
L'épilepsie est une affection neurologique dont on peut souffrir à n'importe quel âge. Dans le monde, environ 50 millions de personnes en sont atteintes. Près de 90% des personnes souffrant d'épilepsie vivent dans les pays en développement.
2016
false
false
N
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
épilepsie
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Qualité de l’air ambiant (extérieur) et santé
Aide-mémoire N 313
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs313/fr/
La pollution de l'air, à l'intérieur des locaux comme à l'extérieur, est un problème majeur de santé environnementale touchant aussi bien les pays développés que ceux en développement. Les nouvelles directives de l'OMS concernant la qualité de l'air ont été conçues pour donner des orientations mondiales et réduire les conséquences de cette pollution sur la santé. Les directives parues en 1987 pour la première fois puis actualisées en 1997 concernaient l'Europe. Les nouvelles directives s'appliquent au monde entier et se fondent sur l'évaluation des données scientifiques actuelles par des experts. Les concentrations limites recommandées ont été révisées pour un certain nombre de polluants : particules en suspension, ozone (O3), dioxyde d'azote (NO2) et dioxyde de soufre (SO2) et concernent toutes les régions de l'OMS.
2016
false
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
pollution de l'air
polluants atmosphériques
valeurs de référence
exposition environnementale
ozone
dioxyde d'azote
dioxyde de soufre
information patient et grand public
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Contraception d'urgence
aide-mémoire n 244
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs244/fr/
qui peut avoir besoin d'une contraception d'urgence, méthodes de la contraception d'urgence, mode d'action, efficacité, indications et contre-indications
2016
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
anglais
espagnol
contraceptifs post-coïtaux
contraception post-coïtale
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Médicaments contrefaits
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs275/fr/
Principaux faits Les produits médicaux de qualité inférieure/faux/faussement étiquetés/falsifiés/contrefaits peuvent nuire aux patients et ne pas traiter les maladies auxquelles ils sont destinés. Ils entraînent aussi une perte de confiance dans les médicaments, les prestataires de soins et les systèmes de santé. On les retrouve dans toutes les régions du monde. On a signalé à l’OMS des produits médicaux de qualité inférieure/faux/faussement étiquetés/falsifiés/contrefaits dans toutes les principales classes thérapeutiques, médicaments, vaccins et produits diagnostiques in vitro. On falsifie les médicaments princeps comme les médicaments génériques, y compris des produits très coûteux contre le cancer ou des produits à très bas prix pour le traitement de la douleur. On peut les trouver sur les marchés illégaux dans les rues, sur des sites Internet non réglementés et même dans les pharmacies, les cabinets médicaux et les hôpitaux.
2016
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
médicaments contrefaits

---
N1-VALIDE
FGLM - Fondation Genevoise de lutte contre la Mucoviscidose
http://www.fglm.ch/
Notre but Contribuer à améliorer la qualité de vie des patients souffrant de mucoviscidose en soutenant financièrement un suivi médico-social optimal et en offrant aux malades et à leurs familles une source d’information, d’écoute et de soutien. Les fonds réunis par notre fondation permettent de subventionner un demi-poste de médecin ou un infirmier à l’Hôpital Cantonal de Genève pour assurer aux patients souffrant de mucoviscidose une prise en charge médicale continue et spécialisée.
false
false
false
Genève
Suisse
français
fondation
mucoviscidose

---
N1-VALIDE
Trématodoses d'origine alimentaire
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs368/fr/
Les trématodoses d'origine alimentaire touchent plus de 56 millions de personnes dans le monde. Elles sont provoquées par des vers, les trématodes («douves»), dont les espèces les plus répandues sont Clonorchis, Opisthorchis, Fasciola et Paragonimus.
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
information scientifique et technique
infections à trématodes
maladies d'origine alimentaire
infections à trématodes
infections à trématodes

---
N1-VALIDE
Sécurité transfusionnelle et don du sang
Aide-mémoire N 279
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs279/fr/
sécurité transfusionnelle pour une maternité sans risque, données mondiales - l'OMS a recueilli des données de l'année 2004 dans 172 pays, couvrant 95% de la population mondiale
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
transfusion sanguine
transfusion sanguine
donneurs de sang
sang
information patient et grand public
sécurité transfusionnelle
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
La santé mentale dans les situations d'urgence
Aide-mémoire N 383
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs383/fr/
Les gens qui vivent ou ont vécu une situation d'urgence risquent davantage de souffrir de divers problèmes de santé mentale. Certaines personnes développent des troubles mentaux après une situation d'urgence, tandis que d'autres ressentent une détresse psychologique. Les personnes qui souffraient déjà de troubles mentaux ont souvent besoin de plus d'aide qu'auparavant.
2015
false
false
N
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
troubles mentaux
catastrophes
urgences
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Géohelminthiases - Aide-mémoire N 366
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs366/fr/
Les géohelminthiases sont parmi les infections les plus courantes dans le monde et touchent les communautés les plus pauvres et les plus défavorisées. Elles sont dues à des vers parasites (les helminthes) transmis à l'homme par contact avec des sols contaminés. Les principales espèces de géohelminthes qui infestent l'homme appartiennent à l'embranchement des nématodes (Ascaris lumbricoides, Trichuris trichiura, Necator americanus et Ancylostoma duodenale)
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
information patient et grand public
helminthiase
sol

---
N1-VALIDE
Rubéole - Aide-mémoire N 367
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs367/fr/
La rubéole est une infection virale aiguë contagieuse. Elle est généralement bénigne chez l'enfant mais elle a de graves conséquences chez la femme enceinte. En effet, elle peut entraîner la mort du foetus ou des malformations congénitales (syndrome de rubéole congénitale)...
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
recommandation pour la politique de santé
information patient et grand public
rubéole

---
N1-VALIDE
Fièvre jaune (La)
aide-mémoire n 100
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs100/fr/
causes, symptômes, régions concernées, transmission, infection chez l'homme, traitement, prévention
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
fièvre jaune
Afrique
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Tripanosomiase africaine ou la maladie du sommeil (La)
aide mémoire n 259
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs259/fr/
définition de la maladie, trypanosomiase animale et réservoir animal, grandes épidémies, répartition géographique, moyens de contamination et symptômes, prise en charge du malade, traitements, rôle de l'OMS
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
maladie du sommeil
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Aide-mémoire N 328 Hépatite A
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs328/fr/
L'hépatite A est une maladie hépatique virale dont l'évolution peut être bénigne ou grave ...
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
hépatite A
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Dengue et dengue sévère
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs117/fr/
La dengue est une maladie virale transmise par les moustiques qui s’est propagée rapidement dans toutes les Régions de l’OMS ces dernières années. Le virus se transmet à l’homme par la piqûre des femelles infectées de moustiques, principalement de l’espèce Aedes aegypti, mais aussi dans une moindre mesure d’ A. albopictus. La maladie est largement répandue sous les tropiques, avec des variations locales de risque surtout fonction des précipitations, de la température et de l’urbanisation rapide et non maîtrisée.
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
dengue
dengue sévère
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Mortalité maternelle
aide-mémoire N 348
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs348/fr/
principaux faits, progrès accomplis, où les décès maternels se produisent-ils, pour quelles raisons les femmes meurent-elles, comment peut-on sauver leur vie, pourquoi ne bénéficient-elles pas des soins dont elles ont besoin, action de l'OMS
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
mortalité maternelle
mortalité maternelle
mortalité maternelle
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Surdité et déficience auditive
aide-mémoire n 300
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs300/fr/
définition, faits relatifs, causes, charge sociale et économique totale, comment réduire la charge, activités de l'OMS tendant à les prévenir et les combatre, stratégie OMS de prévention des maladies chroniques et de lutte contre ces maladies, liens connexes
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
perte d'audition
perte d'audition
perte d'audition
Organisation Mondiale de la Santé
perte d'audition
maladie chronique
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Obésité et surpoids
aide-mémoire N 311
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs311/fr/
que sont l'obésité et le surpoids ? Surpoids et obésité en quelques chiffres, causes, conséquences les plus fréquentes, comment réduire la charge du surpoids et de l'obésité ? Stratégie de l'OMS pour prévenir le surpoids et l'obésité
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
obésité pédiatrique
obésité pédiatrique
information patient et grand public
obésité
surpoids
indice de masse corporelle
obésité
adulte
enfant
facteurs de risque
obésité
obésité
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)
Aide-mémoire N 315
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs315/fr/
La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie pulmonaire caractérisée par une obstruction chronique de la circulation de l'air à l'intérieur des poumons qui entrave la respiration et n'est pas complètement réversible. Les termes plus familiers bronchite chronique et emphysème ne sont plus utilisés mais sont maintenant inclus dans le diagnostic de la BPCO. Il ne s'agit pas simplement de la toux du fumeur mais d'une maladie sous-diagnostiquée qui peut-être parfois mortelle...
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
espagnol
français
anglais
russe
chinois mandarin
arabe
broncho-pneumopathie chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Maladies cardiovasculaires
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs317/fr/
que sont les maladies cardio-vasculaires ? données importantes, origine, symptomes, coûts
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
ACG - Association des Cardiologues de Genève
http://www.acge.ch/
L’ACG regroupe tous les cardiologues du canton de Genève ayant rempli les exigences de la Fédération des Médecins Suisses pour le titre FMH en cardiologie
false
false
false
Genève
Suisse
français
cardiologie
association professionnels santé
Cardiologues

---
N1-VALIDE
Déchets liés aux soins de santé (Les)
aide-mémoire n 253
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs253/fr/
état des lieux, effets sur la santé, objets pointus ou tranchants, déchets de vaccins, déchets radioactifs, risques associés à l'élimination des déchets, les raisons de l'échec de la gestion des déchets, mesures pour améliorer la situation, action de l'OMS
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
déchets médicaux
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Poliomyélite
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs114/fr/
initiative pour l'éradication mondiale de la poliomyélite, objectifs, stratégies, pays exposés au risque de la poliomyélite, priorités pour son éradication, avantages de l'éradication de la poliomyélite pour l'avenir
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
poliomyélite
poliomyélite
enfant
vaccins antipoliomyélitiques
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Hépatite E
aide-mémoire n 280
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs280/fr/
généralités, transmission, répartition géographique, létalité, symptômes, diagnostic, prévention, traitement, lignes directrices pour la lutte contre les épidémies
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
anglais
hépatite E
hépatite E
hépatite E
hépatite E
signes et symptômes
hépatite E
hépatite E
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Tabagisme
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs339/fr/
Principaux faits Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment. L'épidémie de tabagisme tue près de 6 millions de personnes chaque année. Plus de 5 millions d'entre elles sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs, et plus de 600 000, des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée. Plus de 80% du milliard de fumeurs dans le monde vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
information patient et grand public
information scientifique et technique
Fumer
tabagisme
tabagisme

---
N1-VALIDE
Violence à l'encontre des femmes (La)
aide-mémoire n 239
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs239/fr/
définition, une question de santé publique de plus en plus préoccupante, les chemins de la violence, protection contre la violence, risque, les chiffres: une partie émergée de l'iceberg, prévention, impact, intervention de l'OMS
2015
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
violence conjugale
femmes victimes de violence
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Neurosciences : usage de substances psychoactives et dépendance
résumé
http://whqlibdoc.who.int/publications/2004/9242591246.pdf
apports des neurosciences dans la compréhension de l'action des substances psychoactives, dans l'explication de leur large consommation, des usages nocifs et de la dépendances, comparaison internationale ; 40 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
troubles liés à une substance
système nerveux
morbidité
Comportement toxicomaniaque
santé mondiale
troubles liés à une substance
Fumer
alcoolisme
substances illicites
facteurs de risque
neurosciences
rapport

---
N1-VALIDE
Lutte contre les helminthiases chez les enfants d'âge scolaire
guide à l'intention des responsables des programmes de lutte
http://whqlibdoc.who.int/publications/2004/9242545562.pdf
considérations générales, ampleur du problème, transmission, traitement, prévention, planification des programmes, mise en oeuvre, suivi, coût, indicateurs, 91 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
schistosomiase
helminthiase
helminthiase
schistosomiase
helminthes
Anthelminthiques
enfant
programmes nationaux de santé
helminthiase
helminthiase
établissements scolaires
recommandation
monographie
figure

---
N3-AUTOINDEXEE
MPOWER: un programme de politiques pour inverser le cours de l'épidémie
https://apps.who.int/iris/handle/10665/43893
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
rapport
politique

---
N1-VALIDE
Cécité et déficience visuelle
aide-mémoire n 282
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs282/fr/
Ampleur des atteintes visuelles, distributions par âge, sexe, zones géographiques, causes des atteintes, tendances
2014
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
graphique
troubles de la vision
répartition par âge
répartition par sexe
état de santé
Afrique
amériques
Europe
Asie
information patient et grand public

---
N3-AUTOINDEXEE
Qualité et gestion du risque dans le processus médicamenteux institutionnel,
Enseignement d'introduction aux sciences pharmaceutiques
https://pharmacie.hug-ge.ch/ens/cours/iasp/02_aq_risques_iasp.pdf
Objectifs : Savoir définir la notion d’assurance-qualité, Pouvoir expliquer les intérêts d’un système de gestion par la qualité dans une pharmacie, Connaître les principaux composants d’un système d’assurance-qualité, Avoir compris la notion de risque, Connaître l’importance de la problématique des incidents dans le processus médicament, Avoir compris les limites de la fiabilité humaine et l’intérêt d’une approche systémique, Savoir citer quelques exemples d’étapes particulièrement à risque et quelques solutions concrètes visant à sécuriser le circuit du médicament à l’hôpital.
false
true
false
1er cycle / licence
Université de Genève, Faculté de médecine
Genève
Suisse
cours
gestion du risque
enseignement
science
préparations pharmaceutiques

---
N1-VALIDE
Financement du système de santé en France (Le)
rôle et organisation de l'assurance maladie obligatoire
http://whqlibdoc.who.int/hq/2005/EIP_HSF_DP.F_05.1.pdf
introduction, système de santé français (organisation, offre de soins, agents de financement), aspects organisationnels de l'assurance maladie obligatoire (collecte de ressources, leur mise en commun, stratégie d'achat de l'assurance maladie obligatoire, conclusion, bibliographie, glossaire, liste de abréviations, tableaux, graphiques, schémas et encadrés, annexes ; 127 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
Union européenne
France
assurance maladie
assurance maladie
prestations des soins de santé
prestations des soins de santé
qualité, accès, évaluation des soins de santé
prestations des soins de santé
sécurité sociale
remboursement par l'assurance maladie
coûts et analyse des coûts
tableau
graphique
évaluation économique
figure
financement organisé

---
N1-VALIDE
CIF, Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé
ICF, International Classification of Functioning, Disability and Health
http://www3.who.int/icf/onlinebrowser/icf.cfm
http://www3.who.int/icf/
présentation, communiqués de presse, consultation de la classification en version hypertexte
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
espagnol
anglais
russe
chinois mandarin
arabe
personnes handicapées
classification
vocabulaire contrôlé
terminologie

---
N1-VALIDE
Traitement de la douleur cancéreuse : complétée par une analyse des problèmes liés à la mise à disposition des opioïdes
http://whqlibdoc.who.int/publications/9242544825.pdf
traitement de la douleur cancéreuse (causes des douleurs néoplasiques, évaluation de la douleur chez les cancéreux, stratégie de traitement, emploi correct des analgésiques, choix), problèmes liés à la mise en disposition des opioïdes (nouvelles connaissances, obstacles au soulagement de la douleur cancéreuse, convention unique sur les stupéfiants, contrôle exercé sur les professions de santé ; 84 pages, n ISBN : 9242544825
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
gestion de la douleur cancéreuse
douleur cancéreuse
tumeurs
douleur
analgésiques
analgésiques
analgésiques morphiniques
analgésiques morphiniques
analgésiques morphiniques
analgésiques morphiniques
mesure de la douleur
Douleur cancéreuse
douleur cancéreuse
publication officielle
rapport

---
N1-VALIDE
Protocole d'évaluation des systèmes nationaux de surveillance et de riposte concernant les maladies transmissibles
http://whqlibdoc.who.int/hq/2001/WHO_CDS_CSR_ISR_2001.2_fre.pdf
définition d'un système national de surveillance, son évaluation, approche intégrée ou approche multiple de la surveillance des maladies, planification de la mission, atelier pour préparer un plan d'action, approche multi-maladies
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
maladies transmissibles
surveillance de la population
Contrôle des maladies transmissibles
études d'évaluation comme sujet
surveillance sentinelle
études d'évaluation comme sujet
recommandation pour la politique de santé
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Modèle de chapitre pour les manuels PCIME
la prise en charge intégrée des maladies de l' enfant
http://whqlibdoc.who.int/hq/2001/WHO_FCH_CAH_01.01_fre.pdf
prise en charge intégrée des maladies de l' enfant, prise en charge ambulatoire des enfants âgés de 2 mois à 5 ans, des nourrissons âgés de 1 semaine à 2 mois, principes régissant la prise en charge des enfants malades dans un petit hôpital ; 42 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
diarrhée du nourrisson
Diarrhée du nourrisson
enfant
espérance de vie
pédiatrie
soins ambulatoires
évaluation des besoins
Prestation intégrée de soins de santé
Prestation intégrée de soins de santé
signes et symptômes
fièvre
diarrhée du nourrisson
toux
maladies des oreilles
Évaluation de l'état nutritionnel
vaccination
enfant hospitalisé
nourrisson
hospitalisation
établissements de soins ambulatoires
services de soins à domicile
diarrhée du nourrisson
toux
rougeole
rougeole
maladies des oreilles
troubles nutritionnels du nourrisson
anémie
troubles nutritionnels du nourrisson
anémie
thérapeutique
ordonnances médicamenteuses
Assistance
anémie
diarrhée du nourrisson
fièvre
maladies des oreilles
déshydratation
déshydratation
préparations pharmaceutiques
pneumopathie infectieuse
pneumopathie infectieuse
paludisme
rougeole
recommandation de santé publique
manuel enseignement
diarrhée des voyageurs

---
N1-VALIDE
Mettre à profit les connaissances : les réseaux de ressources techniques pour agir efficacement sur le VIH/SIDA
http://whqlibdoc.who.int/hq/2001/ONUSIDA_01.26F_fre.pdf
définitions, types de réseaux de ressources techniques, logique de la création de réseaux, fonctions des réseaux sur le VIH/SIDA, mise en place et gestion ; 24 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
réseaux communautaires
réseaux communautaires
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Sources et prix d'une sélection de médicaments et tests diagnostiques pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_EDM_PAR_2002.2_fre.pdf
accès aux médicaments et tests diagnostiques de qualité pour le VIH/SIDA, sources et prix des médicaments, graphe des variations de prix entre les études, liste des médicaments par groupe thérapeutique &fabricants, médicaments anti-infectieux, antinéoplastiques, analgésiques, médicaments utilisés en gastro-entérologie, variation du prix de la ciprofloxacine et du fluconazole entre les études
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
rapport
coûts des médicaments
coûts et analyse des coûts
évaluation de médicament
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
pays en voie de développement
médicaments essentiels
pharmacoéconomie
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Programmes nationaux de lutte contre le cancer
résumé d'orientation
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/9242590231.pdf
nature du cancer, charge, prévention, détection précoce, diagnostic et traitement, soins palliatifs, gestion de programmes nationaux de lutte contre le cancer, mise en 'uvre d'activités nationales en fonction des ressources disponibles ; 27 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation pour la politique de santé
tumeurs
tumeurs
tumeurs
tumeurs
soins terminaux
programmes nationaux de santé
programmes nationaux de santé
mise en oeuvre des programmes de santé

---
N1-VALIDE
Prévention du suicide
indications pour professions de santé primaire
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_MNH_MBD_004_fre.pdf
importance du problème, insister sur le rôle de l'équipe de santé, suicide et désordre mental, maladies somatiques, facteurs socio-démographiques et environnementaux, personnalité suicidaire, comment identifier et évaluer le risque de suicide, prise en soins et orientation ; 30 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
troubles mentaux
suicide
dépression
alcoolisme
facteurs de risque
facteurs socioéconomiques
suicide
Appréciation des risques
attitude du personnel soignant
trouble dépressif
recommandation

---
N1-VALIDE
Accords de l'OMC et la santé publique (Les)
étude conjointe de l'OMS et du secrétariat de l'OMC
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/a76861.pdf
accords de l'OMC ayant rapport avec la santé, questions de santé (lutte contre les maladies infectieuses, sécurité sanitaire des produits alimentaires, tabac, environnement, accès aux médicaments et aux vaccins, services de santé, nutrition), point de cohérence des politiques de santé et du commerce ; 196 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
santé publique
économie
agences internationales
Organisation Mondiale de la Santé
politique de santé
économie médicale
Prévention des infections
contrôle des aliments
Fumer
coûts des médicaments
rapport

---
N1-SUPERVISEE
Lutte mondiale contre la tuberculose: principales constatations tirées du rapport publié par l'OMS en décembre 2009
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 85 (09):69-79
https://apps.who.int/iris/handle/10665/241524
L'OMS publie un rapport annuel sur la lutte contre la tuberculose dans le monde chaque année depuis 1997. Ce rapport a pour principal objet de fournir une évaluation complète et actualisée de l'épidémie de tuberculose et des progrès accomplis dans la lutte contre la maladie aux niveaux mondial, régional et au niveau des pays; les progrès sont évalués dans le contexte des objectifs mondiaux fixés par les Nations Unies dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), et des objectifs apparentés fixés par le Partenariat Halte à la tuberculose. Les principaux objectifs sont de faire baisser l'incidence de la tuberculose d'ici 2015 (cible 6.c des OMD) et de réduire de moitié d'ici 2015 les taux de prévalence et de mortalité par rapport à leur niveau de 1990.
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
article de périodique
tuberculose
Prévention des infections

---
N1-SUPERVISEE
Onchocercose (cécité des rivières); Les poliovirus dérivés de souches vaccinales détectés dans le monde, janvier 2008- juin 2009
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 84 (38):385-396
https://apps.who.int/iris/handle/10665/241423
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
article de périodique
poliovirus
onchocercose oculaire
poliomyélite

---
N1-VALIDE
La santé mentale: renforcer notre action
aide mémoire n 220
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs220/fr/
texte définissant la santé mentale, la promotion de la santé mentale pour les enfants et les adolescents ainsi que par rapport au vieillissement de la population, la vie active et l'emploi
2014
false
false
N
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
promotion de la santé
santé mentale
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Champs électromagnétiques et santé publique: téléphones portables
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs193/fr/
Compte tenu du nombre considérable d'utilisateurs de téléphones mobiles, il est important de rechercher, de comprendre et de surveiller tout effet potentiel sur la santé publique.
2014
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
information patient et grand public
champs électromagnétiques
Téléphones portables
exposition environnementale
Appréciation des risques
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Mycoses des ongles: un diagnostic précis est nécessaire pour garantir la guérison
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Ma-sante-au-quotidien/Mycoses-des-ongles-un-diagnostic-precis-est-necessaire-pour-garantir-la-guerison
Entre les orteils, sous la voûte plantaire, et aussi dans l'ongle: quand les mycoses s'installent, il n'est pas toujours simple de les déloger. Heureusement, un diagnostic désormais plus fiable permet d'en identifier précisément l'origine et de bénéficier des traitements les plus efficaces dans chaque situation. Mais ne tardez pas à consulter.
2014
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
onychomycose
brochure pédagogique pour les patients
onychomycose
Guérison

---
N1-VALIDE
SEHP - SExualité et Handicaps Pluriels
http://www.sehp.ch/
Les origines de cette association remontent aux lendemains d'un Congrès sur la sexualité et le handicap physique tenu à Genève en novembre 1986 (lui-même issu de l'Année Internationale du Handicap en 1981) et dont elles ont voulu poursuivre les conclusions et projets. Cette association ne s'est jamais arrêtée de travailler depuis. Elle est composéede personnes concernées professionnellement et/ou personnellement par le handicap, faisant partie du milieu de la formation et des professions socio-médicales. Elle se fait l'écho des réflexions éthiques, des témoignages concrets sur les difficultés subtiles rencontrées par les personnes en situation de handicapes et leur entourage familial et/ou institutionnel lorsqu'il s'agit de vie affective, d'intimité et de sexualité.
false
N
Genève
Suisse
français
sexualité
personnes handicapées
association

---
N1-VALIDE
Principes directeurs applicables aux dons de médicaments
http://whqlibdoc.who.int/hq/1999/WHO_EDM_PAR_99.4_fre.pdf
importance des principes directeurs, principes directeurs applicables aux dons de médicaments (choix des médicaments, assurance de la qualité et durée de conservation, présentation, emballage et étiquetage, information et gestion), autres moyens d'aide à la disposition des donateurs, mise en 'uvre d'une politique réglementant les dons de médicament ; 31 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
médicaments essentiels
coopération internationale
recommandation

---
N1-VALIDE
Introduction aux techniques de counselling dans la prise en charge des victimes de la violence
Module B
http://whqlibdoc.who.int/hq/1999/WHO_HSC_PVI_99.7_a2_fre.pdf
Introduction à la formation en techniques de counselling, services de prise en charge intégrée des victimes de violence, processus de communication, micro-techniques de communication interpersonnelle, counselling et conseiller, angoisses et moments difficiles, exercice d'évaluation ; 2208 pages
false
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
violence
crimes de guerre
viol
infractions sexuelles
violence sexuelle chez l'enfant
violence domestique
femmes victimes de violence
violence
violence
aide publique
adolescent
communication
Assistance
Rwanda
Assistance
Assistance
formation
Sciences sociales
gestion des soins aux patients
manuel enseignement

---
N1-VALIDE
Introduction à l'épidémiologie de base et aux principes statistiques pour la lutte contre les maladies tropicales
partie 2 guide de l'instructeur
http://whqlibdoc.who.int/hq/2000/WHO_CDS_CPE_SMT_2000.2_Partie2_fre.pdf
introduction à l'épidémiologie, taux, ratios et proportions, présentation des données, mesure de la tendance centrale, mesures de dispersion et distribution normale, principes de surveillance, études épidémiologiques dans les structures sanitaires, enquêtes et exploitation des données, évaluation de la précision d'un test ou système de surveillance, annexes ; 100 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
épidémiologie
médecine tropicale
méthodes épidémiologiques
manuel enseignement
problèmes et exercices

---
N1-VALIDE
Thrombose veineuse
http://www.planetesante.ch/Maladies/Thrombose-veineuse
Brève description, Symptômes, Causes, Facteurs de risque, Traitement, Evolution et complications possibles, Prévention, Quand contacter le médecin ?, Informations utiles au médecin, Examens, Références
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
thrombose veineuse

---
N1-VALIDE
Brûlures - Aide-mémoire N 365
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs365/fr/
Une brûlure est une lésion de la peau ou d'un autre tissu organique principalement causée par la chaleur ou les rayonnements, la radioactivité, l'électricité, la friction ou le contact avec des produits chimiques...
2014
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
recommandation
information patient et grand public
brûlures
brûlures

---
N1-VALIDE
Les urgences. En ville et à l'hôpital
https://www.youtube.com/watch?v=F_VRiks18zc&feature=youtube_gdata
« L'endroit où il y a toujours de la lumière... »... Dans ce magazine, Pulsations a braqué ses caméras au coeur d'un service en perpétuel mouvement pour vous faire découvrir l'envers du décor et l'extraordinaire chaîne humaine mise en place pour traiter chaque jour plus de 220 urgences adultes et pédiatriques. En contact direct avec la population à l'intérieur de ses murs ou à l'extérieur avec le Cardiomobile, les urgences des HUG travaillent en réseau, au sein du RUG, pour garantir une qualité de prise en charge optimale et limiter les temps d'attente.
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
Relation médecine de ville hôpital
Réseau ville hôpital
service hospitalier d'urgences

---
N1-VALIDE
Guide de réadaptation à base communautaire (RBC)
http://www.who.int/disabilities/cbr/guidelines/fr/index.html
Objectifs du guide de réadaptation à base communautaire fournir des recommandations sur les moyens à adopter pour développer et renforcer les programmes de RBC; promouvoir la RBC comme une stratégie pour le développement inclusif à base communautaire; soutenir les acteurs pour répondre aux besoins essentiels des personnes handicapées et de leur famille et améliorer leur qualité de vie; encourager les acteurs à faciliter l'autonomisation des personnes handicapées et de leur famille.
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation
exposition professionnelle
personnes handicapées
autonomie personnelle
qualité de vie
personnes handicapées
personnes handicapées
santé mentale
personnes handicapées
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
lèpre
emploi

---
N1-VALIDE
La maltraitance des enfants
aide mémoire N 150. Mars 1997
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs150/fr/
prévalence, incidence, causes et facteurs associés, conséquences
2014
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
maltraitance des enfants
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Modèle pour l'auto-évaluation de la promotion et des pratiques d'hygiène des mains au niveau de l'établissement de soins
https://whohhsaf.vigisurvey.org/national-campaign/index.php?sid=27197&newtest=Y&lang=fr&token=uwzfn96w37gc7ng
Le Modèle pour l'auto-évaluation de la promotion et des pratiques d'hygiène des mains au niveau de l'établissement de soins est un outil systématique pour obtenir une analyse de situation du niveau de promotion et des pratiques d'hygiène des mains dans un établissement de soins.
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
questionnaire
programmes d'autoévaluation
hygiène des mains

---
N1-VALIDE
Manuel pour améliorer les services de conseil et de dépistage du VIH : version pour expérimentation sur le terrain
http://whqlibdoc.who.int/publications/2011/9789242500462_fre.pdf
Ce manuel est destiné à la fois aux systèmes de santé publique qui fournissent des services anti-VIH et aux nombreuses organisations non gouvernementales (ONG) partenaires qui aident ces programmes de santé publique à rendre ces services plus accessibles et de meilleure qualité. Il s'adresse aux administrateurs de programmes et aux prestataires de services de conseil et de dépistage du VIH et de services de prévention de la transmission mère-enfant (PTME).
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
Dépistage de masse
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
Assistance
assurance de la qualité des soins de santé
indicateurs qualité santé

---
N1-VALIDE
Prévention et traitement de la prééclampsie et de l'éclampsie : résumé des recommandations
http://www.who.int/reproductivehealth/publications/maternal_perinatal_health/rhr_11_30/fr/index.html
http://whqlibdoc.who.int/hq/2011/WHO_RHR_11.30_fre.pdf
Indication du niveau de preuve, L'OMS a élaboré les présentes recommandations sur la base d'éléments factuels dans l'objectif de promouvoir les meilleures pratiques cliniques possibles concernant la prise en charge de la prééclampsie et de l'éclampsie
false
O
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation pour la pratique clinique
éclampsie
éclampsie
Pré-éclampsie
Pré-éclampsie
grossesse

---
N1-VALIDE
REH Relevé épidémiologique hebdomadaire / Weekly epidemiological record
http://www.who.int/wer/fr/index.html
texte intégral depuis Janvier 1996 volume 71
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
anglais
français
périodique
épidémiologie
santé publique

---
N1-VALIDE
COMED-INFO - Bulletin d'information sur les médicaments
Bulletin de la Commission des Médicaments HUG
https://www.pharmacoclin.ch/activites_clinique/COMED-INFO.html
La COMED a décidé de publier un bulletin d'information sur les médicaments, afin de répondre aux objectifs suivants : fournir aux professionnels de santé des HUG des informations d'actualité concernant les décisions des COMED, les changements de produits au sein des HUG, les alertes de pharmacovigilance, la politique du médicament - publier des documents de bonne pratique d'utilisation des médicaments, tant dans le domaine thérapeutique que pharmaceutique
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
préparations pharmaceutiques
surveillance post-commercialisation des produits de santé
périodique

---
N1-VALIDE
BSG - Bibliothèque de Santé Génésique
http://www.who.int/rhl/fr/
La Bibliothèque de Santé Génésique (BSG) est un journal éléctronique d'analyses documentaires publié par le Département de Santé et Recherche génésiques situé au siège de l'OMS à Genève, en Suisse. La BSG recense les meilleures preuves disponibles en matière de santé sexuelle et génésique issues des analyses systématiques Cochrane et les présente sous forme de conduites pratiques sur lesquelles les cliniciens (et les responsables politiques) peuvent se fonder pour améliorer les résultats en termes de santé, en particulier dans les pays en voie de développement.
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
médecine factuelle
médecine de la reproduction
périodique

---
N1-VALIDE
La santé des femmes en milieu carcéral
Éliminer les disparités entre les sexes en matière de santé dans les prisons
http://www.euro.who.int/document/e92583.pdf
Les femmes constituent un groupe particulier de la population carcérale à cause de leur sexe. Bien que les caractéristiques et, partant, les besoins des prisonnières puissent varier considérablement d'un pays à l'autre, plusieurs facteurs généraux peuvent néanmoins être dégagés. ... Le présent document sert de référence à la Déclaration de Kyev sur la santé des femmes en prison qui a été examinée et adoptée lors de la Conférence internationale de l'OMS sur la santé en prison tenue en novembre 2008.
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
prisons
prisonniers
santé des femmes
femmes
Europe
rapport
recommandation

---
N1-VALIDE
L'insuffisance veineuse chronique (IVC)
https://chirurgie.hug-ge.ch/services/cardiovasculaire/pdf/IVC.pdf
L'insuffisance veineuse chronique (IVC) est un état commun affectant 2-5% de personnes dans le monde industrialisé. Historiquement, IVC a été connu en tant que le syndrome postphlebitique ou le syndrome post-thrombotique, tous les deux se rapportent à l'étiologie de la plupart des cas. Cependant, ces noms ont été abandonnés parce qu'ils n'identifiaient pas une autre cause commune de la maladie, l'absence congénitale des valves veineuses...
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
insuffisance veineuse
insuffisance veineuse
insuffisance veineuse
maladie chronique
valves veineuses
facteurs de risque
insuffisance veineuse
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Lignes directrices de l'OMS relatives à la qualité de l'air à l' intérieur des habitations: résumé exécutif
http://www.euro.who.int/document/e92924sum.pdf
Ce document présente les lignes directrices de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant la protection contre les risques liés à l'humidité, à la prolifération microbienne qui en découle et à la contamination des espaces intérieurs. Ces lignes directrices s'appuient sur l'examen complet et sur l'évaluation des témoignages scientifiques réunis par un groupe multidisciplinaire d'experts ayant étudié les effets sur la santé des polluants atmosphériques à l'intérieur des bâtiments, et d'experts spécialisés dans l'identification des facteurs qui contribuent à la prolifération microbienne dans les bâtiments.
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
humidité
champignons
Pollution de l'air intérieur
recommandation de santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Noyade
aide-mémoire N 347
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs347/fr/
la noyade est la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel dans le monde et représente 7% de l'ensemble des décès par traumatisme - on estime à 388 000 le nombre annuel de décès par noyade au niveau mondial - il se peut que les estimations mondiales sous évaluent sensiblement le problème effectif de santé publique posé par la noyade - ce sont les enfants, les personnes de sexe masculin et les personnes qui sont souvent en contact avec l'eau qui sont le plus exposés à la noyade
2014
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
noyade
noyade
noyade
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Maladie à virus Ebola (EVD)
http://www.who.int/csr/disease/ebola/fr/
http://www.who.int/entity/ith/updates/20140421/fr/
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs103/fr/
http://www.who.int/entity/csr/disease/ebola/faq-ebola/fr/
Information aux voyageurs Recommandations de l'OMS sur le risque d'infection pour les voyageurs Maladie à virus Ebola Principaux repères sur la maladie, symptômes, transmission, prévention Questions-réponses sur la maladie à virus Ebola Réponses aux questions les plus fréquentes
2014
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
voyage
médecine des voyages
information patient et grand public
recommandation de santé publique
fièvre hémorragique à virus ebola
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Gestion des déchets d'activités de soins solides dans les centres de soins de santé primaires
guide d'aide à la décision
http://whqlibdoc.who.int/publications/2005/9242592749_fre.pdf
introduction, risques fondamentaux associés à la mauvaise gestion des déchets d'activités de soins, méthode du risque relatif, problèmes importants, paramètres à évaluer avant les choix, scénarios envisagés, remarques, explication des critères et des pratiques indiqués dans les arbres de décision, évaluation des coûts, formation, introduction aux méthodes de traitement (tableau, annexes), bibliographie, liste des figures, abréviations ; 62 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
médecine générale
médecins généralistes
vaccination
déchets médicaux
élimination des déchets médicaux
élimination des déchets médicaux
centres de santé communautaires
prise décision institutionnelle
recommandations comme sujet
pays en voie de développement
Organisation Mondiale de la Santé
exposition professionnelle
population
exposition environnementale
Appréciation des risques
élimination des déchets médicaux
géographie
coûts et analyse des coûts
désinfection
aiguilles
seringues
incinération
monographie
recommandation
tableau
figure
algorithme

---
N1-VALIDE
Principes directeurs pour l'alimentation des enfants âgés de 6 à 24 mois qui ne sont pas allaités au sein
http://whqlibdoc.who.int/publications/2006/9242593435_fre.pdf
quantité d'aliments nécessaires, consistance des aliments, fréquence des repas et densité énergétique, teneur des aliments en nutriments, utilisation de suppléments en vitamines et minéraux, besoins en liquides, préparation et conservation saine des aliments, déroulement des repas, alimentation pendant et après le repas ; 44 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
phénomènes physiologiques nutritionnels chez le nourrisson
aliment du nourrisson au cours de la première année
besoins nutritifs
nourrisson
comportement alimentaire
régime alimentaire
aliment du nourrisson au cours de la première année
compléments alimentaires
micronutriments
recommandation

---
N1-VALIDE
CIG
Centre interfacultaire de gérontologie de l'Université de Genève
http://cigev.unige.ch/fr/
présentation, structure, liste des programmes et formations, liste des nouvelles publications, publication du bulletin Medi'A'ge disponible en texte intégral depuis le n 3, 1995
false
false
false
Université de Genève
Genève
Suisse
français
anglais
gériatrie
structure enseignement formation

---
N1-VALIDE
Vaccin contre la rage - mise à jour
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 82 (08):62-68
https://apps.who.int/iris/handle/10665/240877
Risque pour les voyageurs Vaccination pré-exposition Prophylaxie antirabique post-exposition
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
rage (maladie)
vaccins antirabiques
vaccins antirabiques
vaccins antirabiques
vaccins antirabiques
recommandation de santé publique
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d'experts de la vaccination, avril 2007 : conclusions et recommandations - Révision des lignes directrices relatives à la vaccination par le BCG des nourrissons exposés au risque d'infection par le VIH - Règlement sanitaire international
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 82 (21):181-196
https://apps.who.int/iris/handle/10665/240943
Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) de la vaccination rend compte au Directeur général de l'OMS sur des questions qui vont de la recherche-développement de vaccins à la vaccination. Son mandat s'étend au-delà de la vaccination de l'enfant à toutes les maladies évitables par la vaccination. Le Groupe d'experts s'est réuni les 17 et 18 avril 2007 à Genève (Suisse). 16 pages
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
Vaccins contre les papillomavirus
vaccins
vaccination
vaccin BCG
infections à VIH
nourrisson
sous-type H5N1 du virus de la grippe A
vaccins antigrippaux
grippe chez les oiseaux
grippe humaine
vaccins
Afrique
Asie
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Guide du conseil et du dépistage du VIH à l' initiative du soignant dans les établissements de santé
http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2007/pr24/fr/
nouvelles recommandations pour développer la connaissance du statut sérologique et accroître l'accès au traitement du VIH et à la prévention, nécessité d'adjoindre de nouvelles approches pour développer l'accès, un guide adapté aux différents types d'épidémies et d'établissements de santé, autres recommandations essentielles
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
anglais
français
infections à VIH
Organisation Mondiale de la Santé
Dépistage de masse
hôpitaux
pays en voie de développement
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
recommandation

---
N1-VALIDE
Fondation EspeRare
http://www.esperare.org/
La fondation EspeRare est une organisation privée à but non lucratif. Elle a pour mission d’identifier le potentiel thérapeutique de substances médicamenteuses existantes, pouvant répondre aux besoins médicaux non couverts dans les maladies rares, et améliorant ainsi les perspectives de traitements pour des patients délaissés par la médecine.
false
false
false
Genève
Suisse
maladies rares
fondation

---
N1-VALIDE
Comité consultatif mondial de la Sécurité vaccinale, 12-13 décembre 2007
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 83 (04):37-44
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
événements indésirables associés aux soins
vaccination
vaccins
syndrome de Guillain-Barré
polyarthrite rhumatoïde
encéphalite japonaise
maladie de Kawasaki
recommandation

---
N1-VALIDE
Guide pour le traitement et l'utilisation des moustiquaires imprégnées d'insecticides
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_CDS_RBM_2002.41_fre.pdf
comment traiter les moustiquaires (étapes pour le traitement des moustiquaires à domicile, traitement en série), comment utiliser les moustiquaires imprégnées (installation, lavage, quand utiliser une moustiquaire), annexes, 50 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
Afrique
paludisme
paludisme
signes et symptômes
enfant
lutte contre les moustiques
lutte contre les moustiques
mesures de sécurité
insecticides
paludisme
lutte contre les moustiques
insecticides
figure
recommandation

---
N1-VALIDE
Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite
situation en 2001
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_POLIO_02.08_fre.pdf
faits majeurs en 2001 (temps forts et difficultés), interrompre la transmission des poliovirus, plan stratégique 2001-2005 (vaccination, surveillance du niveau requis pour la certification, confinement des stocks de poliovirus sauvages, élaboration d'une politique de vaccination), financement, partenariat ; annexes, 34 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
éradication de maladie
enfant
Afrique
Pakistan
Afghanistan
poliomyélite
poliomyélite
Asie
mise en oeuvre des programmes de santé
cartes comme sujet
vaccins antipoliomyélitiques
surveillance sentinelle
planification en santé
coopération internationale
vaccination
vaccins antipoliomyélitiques
soutien financier à la planification et au développement de la santé
poliomyélite
rapport

---
N1-VALIDE
Epidémies de paludisme, comment les déceler, les combattre, les prévoir et les prévenir (Les)
http://whqlibdoc.who.int/hq/1998/WHO_MAL_98.1084_fre.pdf
listes des graphiques et des tableaux, caractéristiques générales des épidémies de paludisme, détection précoce et lutte, surveillance épidémiologique, prévision et prévention des épidémies ; document non daté mais la bibliographie mentionne 1997 ; 92 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
paludisme
paludisme
paludisme
Contrôle des maladies transmissibles
Dépistage de masse
rapport

---
N1-VALIDE
Deuil et suicide
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_MNH_MBD_00.6_fre.pdf
importance des groupes de soutien, survivre à un suicide, impact du suicide, sources d'assistance, mettre en place un groupe de soutien social, développement d'une structure opérationnelle, évaluer les résultats, facteurs de risque, pays en voie de développement et zones rurale, soutien possible à l'aide de thérapies de groupe
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
suicide
groupes d'entraide
enfant
adolescent
sujet âgé
deuil (perte)
facteurs de risque
groupes d'entraide
pays en voie de développement
suicide
groupes d'entraide
rapport

---
N1-VALIDE
Prévention du suicide (La)
indications pour les professionnels des médias
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_MNH_MBD_00.2_fre.pdf
impact médiatique des reportages sur le suicide, sources d'informations fiables, comment informer sur le suicide en général et le suicide en particulier, comment informer sur les réseaux d'assistance, résumé de ce que l'on doit faire et ne pas faire ; 12 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
moyens de communication
suicide
moyens de communication
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Elimination mondiale de la Filariose Lymphatique (L')
l'exemple de Zanzibar
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_CDS_CPE_SMT_2002.15_fre.pdf
stratégie d'élimination, partenariat, portrait de Zanzibar, intérêt d'éliminer la FL, plan, calcul du rapport coût-résultats, pourvoyeurs de médicaments, aspects politiques ; 48 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
filariose lymphatique
Tanzanie
mise en oeuvre des programmes de santé
filariose lymphatique
coûts et analyse des coûts
coopération internationale
systèmes de distribution des médicaments
moyens de communication
programmes nationaux de santé
rapport

---
N1-VALIDE
Point sur les vaccins et la vaccination dans le monde (Le)
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/9242545783.pdf
point sur les différentes lacunes en matière de vaccination, avenir, état de la vaccinologie (vaccins peu utilisés, éradication des maladies, vaccins prioritaires, vaccins négligés) ; 116 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
rapport
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Sécurité des dispositifs médicaux
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_BCT_02.06_fre.pdf
programme national de réglementation ou de contrôle des dispositifs médicaux, reconnaissance et utilisation des normes nationales et internationales ; 2 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
équipement et fournitures
équipement et fournitures
gestion de la sécurité
commerce
documents

---
N1-VALIDE
Vieillir en restant actif
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_NMH_NPH_02.8_fre.pdf
vieillissement mondial : un triomphe doublé d'un défi, vieillir en restant actif : le concept et sa justification, déterminants d'un vieillissement actif : interpréter le constat, défis d'une population vieillissante, réponse au niveau des politiques, références bibliographiques ; 60 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
exposition professionnelle
facteurs socioéconomiques
comportement en matière de santé
Fumer
exercice physique
régime alimentaire
hygiène buccodentaire
consommation d'alcool
utilisation médicament
Observance par le patient
sujet âgé
chutes accidentelles
soutien social
Maltraitance des personnes âgées
aide sociale aux personnes âgées
travail
morbidité
maladie chronique
vieillissement
personnes dépendantes à domicile
répartition par sexe
pauvreté
Participation communautaire
dépenses de santé
politique de santé
personnes malvoyantes
personnes malentendantes
sécurité sociale
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
accessibilité des services de santé
Afrique
Asie
amériques
vieillissement
sujet âgé
démographie
pays en voie de développement
sujet âgé
qualité de vie
cause de décès
promotion de la santé
Europe
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Vaccins et produits biologiques 2000/2001
points forts
http://apps.who.int/iris/handle/10665/67716?locale=es
plan stratégique, projets prioritaires (polio en cours d'éradication, progression de l'introduction de nouveaux vaccins, sécurité de la vaccination), points forts dans le domaine de l'innovation (développement de nouveaux vaccins, standards de qualité et de sécurité pour les produits biologiques), points forts dans le domaine des systèmes de vaccination (renforcer les services, contrôle, surveillance, évaluation, qualité, logistique et gestion), points forts dans le domaine du contrôle accéléré des maladies ; 6 pages
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
vaccination
vaccins
vaccination
vaccination
maladies endémiques
documents

---
N1-VALIDE
Préparer l'avenir
préparer un environnement sain pour les enfants
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_SDE_WHD_03.01_fre.pdf
introduction, risques environnementaux auxquels les enfants sont exposés ? : à la maison, à l'école, dans le quartier ; priorités et solutions : salubrité de l'eau à usage domestique, hygiène et assainissement, pollution de l'air, vecteurs de maladies, risques chimiques, traumatismes non intentionnels (accidents), assurer la salubrité du milieu ; projets par pays ; 24 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
environnement et santé publique
enfant
purification de l'eau
santé environnementale
Amélioration du niveau sanitaire
pollution de l'air
maladie environnementale
exposition environnementale
accidents domestiques
plaies et blessures
Contrôle des maladies transmissibles
documents

---
N1-VALIDE
Cadre stratégique pour réduire la charge de la co-infection tuberculose/HIV
halte à la tuberculose et au VIH/SIDA
http://whqlibdoc.who.int/hq/2002/WHO_CDS_TB_2002.296_fre.pdf
généralités, réponse internationale à la co-infection TB/VIH, mesure de lutte contre la tuberculose dans les populations où la prévalence du VIH est élevée, cohérences des mesures prises par les services de santé pour faire face à la co-infection TB/VIH, collaboration entre les programmes VIH/SIDA et tuberculose pour aider les prestataires des services de santé généraux, recherches prioritaires visant à réduire le poids de la co-infection TB/VIH ; 56 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
antibiothérapie
services de santé communautaires
services de soins à domicile
comorbidité
tuberculose
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
pays en voie de développement
Afrique
infections opportunistes liées au SIDA
tuberculose
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
Dépistage de masse
tuberculose
tuberculose
antituberculeux
antituberculeux
vaccin BCG
agents antiVIH
accessibilité des services de santé
accessibilité des services de santé
pauvreté
coûts et analyse des coûts
Coûts indirects de la maladie
prestations des soins de santé
prestations des soins de santé
médecine communautaire
soins de santé primaires
prestations des soins de santé
réseaux communautaires
Assistance
algorithmes
mise en oeuvre des programmes de santé
Afrique subsaharienne
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Services infirmiers obstétricaux
orientations stratégiques 2002-2008
http://whqlibdoc.who.int/publications/9242562173.pdf
orientations politiques (orientations stratégiques, principaux domaines à améliorer), bases techniques (des services infirmiers obstétricaux, leur contexte mondial), bibliographie ; 54 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
soins infirmiers en obstétrique
profession de sage-femme
soins infirmiers en obstétrique
prestations des soins de santé
prestations des soins de santé
programmes nationaux de santé
programmes nationaux de santé
planification en santé
techniques de planification
soins infirmiers en obstétrique
soins infirmiers en obstétrique
formation continue infirmier
rapport

---
N1-VALIDE
Maîtrise des coûts des médicaments importés
étude de cas : Tunisie
http://whqlibdoc.who.int/hq/2003/WHO_EDM_QSM_2003.3_fre.pdf
contexte socio-sanitaire tunisien, consommation pharmaceutique, centralisation de l'importation, engagements internationaux de la Tunisie et pérennité des activités de la pharmacie centrale de Tunisie ; 41 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
état de santé
dépenses de santé
main-d'oeuvre en santé
financement organisé
industrie pharmaceutique
législation pharmaceutique
systèmes de distribution des médicaments
ordonnances médicamenteuses
médicaments génériques
utilisation médicament
pharmacoéconomie
commerce
coûts et analyse des coûts
coûts des médicaments
Tunisie
rapport

---
N1-VALIDE
MVP
Projet Vaccins Méningite
http://www.meningvax.org/
présentation, informations sur la pathologie, les épidémies en Afrique et les vaccins
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
anglais
méningite à méningocoques
méningite
méningite
Afrique
vaccins antiméningococciques
réseau coordonné

---
N1-VALIDE
Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques : Donner un soutien aux pays pour réduire le manque d'accès aux médicaments
rapport annuel 2002
http://whqlibdoc.who.int/hq/2003/WHO_EDM_2003.1_fre.pdf
développer une culture de surveillance pour améliorer l'impact, médecine traditionnelle et complémentaire : mettre les politiques à exécution ; principales activités de soutien aux pays en Afrique et en Méditerranée orientale ; centre collaborateur de l'OMS : un soutien actif au travail dans le domaine pharmaceutique, développement du concept de médicaments essentiels au cours des 25 dernières années, accès aux antimalariens, consolider les achats en gros à l'échelle régionale et nationale, enseignements des systèmes d'approvisionnement couronnés de succès, coût des médicaments ; 20 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
médicaments essentiels
utilisation médicament
Afrique
médecine traditionnelle
thérapies complémentaires
plantes médicinales
préparations à base de plantes
législation pharmaceutique
région méditerranéenne
coopération internationale
antipaludiques
pharmacoéconomie
coûts des médicaments
évaluation de médicament
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
agents antiVIH
surveillance post-commercialisation des produits de santé
rapport annuel

---
N1-VALIDE
Priorité aux femmes : principes d'éthique et de sécurité recommandés pour les recherches sur les actes de violence familiale à l'égard des femmes
http://whqlibdoc.who.int/hq/2003/WHO_FCH_GWH_01.1_fre.pdf
les études sur la prévalence des actes de violence doivent être conduites selon une méthodologie rationnelle et mettre à profit les enseignements tirés des recherches actuelles sur les moyens de réduire la sous-notification au maximum ; il est essentiel de préserver la confidentialité pour garantir la sécurité des femmes et la qualité des données ; tous les membres de l'équipe de recherche doivent être sélectionnés avec soin, recevoir une formation spécialisée et bénéficier d'un soutien continu ; des moyens d'atténuer au maximum le caractère éventuellement éprouvant de l'enquête doivent être inclus dans le plan de l'étude ; il faut que les enquêtrices apprennent à adresser, vers des services appropriés, les femmes qui demandent une aide; si de tels services n'existent pas, il pourra être nécessaire de mettre en place des structures de soutien à court terme aux fins de l'étude ; les chercheurs et les donateurs ont l'obligation morale de veiller à ce que les résultats des études soient correctement interprétés et utilisés pour favoriser la préparation de politiques et d'interventions ; des questions sur la violence ne devraient être intégrées à des enquêtes portant sur d'autres sujets que si les conditions à respecter en matière d'éthique et de méthodologie peuvent être satisfaites ; 39 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
femmes
violence domestique
éthique
confidentialité
sécurité
enquêtes de santé
personnes handicapées
rapport

---
N1-VALIDE
Stratégie globale, du secteur de la santé contre le VIH/SIDA 2003-2007
créer un cadre pour des partenariats et des actions concrètes
http://whqlibdoc.who.int/publications/2003/9242590762.pdf
objectifs de la stratégie globale du secteur de la santé contre le VIH/SIDA et instances concernées, faire face au VIH/SIDA : buts, principes directeurs et éléments clés d'une affection efficace, stratégies à mettre en 'uvre pour une réponse appropriée ; traduire les stratégies en résultats concrets, conclusion ; 32 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
adulte
maladies sexuellement transmissibles
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
mise en oeuvre des programmes de santé
mise en oeuvre des programmes de santé
contrôle social formel
Organisation Mondiale de la Santé
contrôle social formel
state health planning and development agencies (USA)
promotion de la santé
accessibilité des services de santé
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
prestations des soins de santé
Participation communautaire
planification de la santé communautaire
planification de la santé communautaire
financement organisé
Nations Unies
priorités en santé
priorités en santé
ressources en santé
recommandation de santé publique
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Histoire de la psychiatrie et de ses traitements (Une)
http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/UVLibre/0001/bin43/welcome.htm
antiquité (Egypte, hébreux, perses, grecs), moyen-âge (contexte historique, les arabes et la folie, sorcellerie et inquisition), renaissance (contexte historique, médecins de la renaissance, renfermement, traitements typiques de cette époque), siècle des lumières (contexte historique, maladies mentales dans l'encyclopédie, traitements typiques de cette époque), XIX siècle
false
N
Université de Genève
Genève
Suisse
français
psychiatrie
histoire ancienne
histoire médiévale
histoire moderne 1601-
histoire prémoderne (1451-1600)
sorcellerie
documents
image

---
N1-VALIDE
Soins novateurs pour les affections chroniques (Des)
http://whqlibdoc.who.int/publications/2003/9242590177.pdf
soins pour les maladies chroniques : le défi au 19 siècle, systèmes actuels non conçus pour faire face à des problèmes chroniques, innovations en matière de soins, prendre des mesures pour améliorer les soins apportés aux affections chroniques ; 110 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
gestion des soins aux patients
maladie chronique
maladie chronique
pays en voie de développement
démographie
caractéristiques de la population
Coûts indirects de la maladie
pauvreté
facteurs socioéconomiques
prestations des soins de santé
Participation des patients
mise en oeuvre des programmes de santé
Afrique
promotion de la santé
assurance de la qualité des soins de santé
programmes nationaux de santé
Management par la qualité
prévention primaire
financement organisé
cause de décès
maladie chronique
prestations des soins de santé
politique de santé
rapport
recommandation de santé publique
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Tuberculose
http://whqlibdoc.who.int/publications/2003/9242590703.pdf
informations sur la pathologie, remèdes et stratégie de la DOTS (Directly Observed Therapy, Short Course), application de la DOTS à travers le monde, coût économique de la tuberculose, impact de la pauvreté ; 43 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
thérapie sous observation directe
tuberculose
tuberculose
signes et symptômes
continuité des soins
Inde
Chine
tuberculose
Coûts indirects de la maladie
tuberculose
Afghanistan
pauvreté
population de passage et migrants
Royaume-Uni
Afrique
Amérique Latine
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
accessibilité des services de santé
infections opportunistes liées au SIDA
tuberculose
planification des soins du patient
tuberculose multirésistante
tuberculose
rapport
image

---
N1-VALIDE
Evaluation et surveillance de l'efficacité des antipaludiques pour le traitement du paludisme à Plasmodium falciparum non compliqué
http://whqlibdoc.who.int/hq/2004/WHO_HTM_RBM_2003.50_fre.pdf
mise au point de test in vivo, vue d'ensemble du projet d'étude, population d'étude, méthodes d'étude et procédures, considérations d'ordre éthique, gestion et analyse des données, considérations d'ordre technique et contrôle de qualité, évaluation de la validité de l'étude, détermination de l'intensité de la transmission du paludisme, recommandations relatives à la création d'un système de surveillance de l'efficacité des médicaments par sites sentinelles, bibliographie, annexes ; 68 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
étude évaluation
recommandation
paludisme à plasmodium falciparum
paludisme à plasmodium falciparum
antipaludiques
résultat thérapeutique
surveillance sentinelle
résistance aux substances
collecte de données
chloroquine
collecte de données
politique de santé
Méthodologie en recherche épidémiologique
paludisme à plasmodium falciparum
enfant
adulte
paludisme à plasmodium falciparum
Dépistage de masse
consentement libre et éclairé
protocoles cliniques
échec thérapeutique
contrôle de qualité
paludisme à plasmodium falciparum
tests de sensibilité parasitaire
risque
répartition par âge

---
N1-VALIDE
Rapport SurF 1
Surveillance des Facteurs de risque liés aux maladies non transmissibles : état actuel des données mondiales
http://whqlibdoc.who.int/publications/2003/9242580309.pdf
introduction, méthodes : contenu du rapport SurF (données démographiques et espérance de vie moyenne, méthodes statistiques, facteur de risque, approche du risque par l'OMS), méthodologie des facteurs de risque (tabagisme, consommation d'alcool, sédentarité, apport en fruits et légumes, obésité et surcharge pondérale, hypertension artérielle, élévation des lipides sanguins, diabète) ; source de données au niveau national ; l'Infobase mondiale NCD de l'OMS (base d'informations mondiale sur les maladies non transmissibles) ; perspectives ; références bibliographiques, appendices ; 44 pages
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
rapport
tableau
exercice physique
démographie
répartition par sexe
facteurs de risque
alcoolisme
Facteurs âges
phénomènes physiologiques nutritionnels
fruit
hypertension artérielle
légumes
diabète
obésité
indice de masse corporelle
hypertension artérielle
prévalence
lipides
hyperlipidémies
glycémie
collecte de données
Europe
amériques
asie du Sud-Est
iles du pacifique
enquêtes de santé
Moyen Orient
Afrique
Fumer
population
cardiopathies
accident vasculaire cérébral
tumeurs
diabète
alcoolisme
besoins nutritifs
maladie chronique

---
N1-VALIDE
Fièvre hémorragique de Crimée-Congo
aide-mémoire n 208
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs208/fr/
informations générales, virus, réservoirs et vecteurs, manifestations cliniques, diagnostic, traitement, prévention et lutte
2013
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
fièvre hémorragique de Crimée-Congo
signes et symptômes
fièvre hémorragique de Crimée-Congo
fièvre hémorragique de Crimée-Congo
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
WFPHA - Fédération mondiale des associations de santé publique
http://www.wfpha.org/
La WFPHA est une organisation non gouvernementale composée d'associations nationales de santé publique multidisciplinaires. C'est la seule société professionnelle mondiale qui représente et sert le vaste domaine de la santé publique. Sa mission est de promouvoir et protéger la santé publique mondiale.
false
N
Genève
Suisse
français
santé publique
association
organisme
santé mondiale

---
N1-VALIDE
MFGe - Médecins de Famille Genève
http://www.medecinsdefamillegeneve.ch/
Nous constituons le plus grand groupe de spécialistes de l'AMG (Association des Médecins du canton de Genève). Nous ne sommes pas une « filiale » de MFE (Médecins de Famille Suisse), mais bien une association genevoise de médecins de famille.
false
N
Genève
Suisse
français
médecine générale
médecins généralistes
médecine interne
association professionnels santé

---
N1-VALIDE
Suivi et évaluation de la chimioprévention - Nombre estimé de personnes couvertes par la chimioprévention: mise à jour pour 2010 et 2011
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (02):17-28
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242015
L'OMS a prôné la notion de chimioprévention intégrée comme stratégie principale pour combattre et éliminer un groupe de parasitoses débilitantes faisant partie des maladies tropicales négligées (MTN) et touchant dans le monde plus d'un milliard de personnes, dont beaucoup souffrent de plusieurs MTN concomitantes.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
chimioprévention
médecine tropicale
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Fondation Romande pour l'encouragement et le développement de la recherche sur le Diabète
http://www.fondationromande-diabete.ch/
Depuis 1996, La Fondation romande pour la recherche sur le diabète s'est donné pour mission d'aider la recherche fondamentale (théorique) et clinique (auprès des patients) dans le domaine du diabète et des ses complications. Des crédits de recherche sont ainsi octroyés à des travaux de chercheurs qui permettront soit de mieux traiter le diabète, soit de le prévenir.
false
N
Genève
Suisse
français
diabète
recherche biomédicale
fondation

---
N1-VALIDE
Vaccins antirotavirus - Note de synthèse de l'OMS
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (05):49-64
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242025
La présente note actualisée, qui remplace le document correspondant publié en 2007 et la mise à jour de 2009, récapitule l'évolution récente sur le terrain, en particulier le potentiel qu'on les vaccins antirotavirus pour réduire davantage la mortalité en permettant des calendriers de vaccination plus flexibles. Toutes les recommandations de l'OMS sont données à la fin du document et reprennent celles proposées par le SAGE.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
vaccins anti-rotavirus
recommandation de santé publique
vaccins anti-rotavirus
infections à rotavirus

---
N1-SUPERVISEE
Schistosomiase: nombre de personnes traitées en 2011
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (08):81-88
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242033
L'augmentation du nombre de pays d'endémie de la schistosomiase, passé de 77 en 2010 à 78 en 2011, est due au fait que le Soudan du Sud a accédé à l'indépendance en 2011. Le traitement de masse contre la maladie n'est assuré que dans 52 pays et territoires. La transmission de la schistosomiase pourrait être faible dans 7 pays, mais cela reste à établir; en outre, l'arrêt de la transmission doit être confrmé dans 19 pays. La maladie demeure un grave problème de santé publique, particulièrement en Afrique. Les estimations du nombre de personnes nécessitant une chimioprévention contre la schistosomiase ont été revues et communiquées en 2012. On considère qu'au moins 237 216 451 personnes avaient besoin d'un traitement contre la schistosomiase en 2010. Ajusté en fonction de la croissance de la population, le nombre de personnes nécessitant un traitement en 2011 a été évalué à 243 192 887.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
anglais
article de périodique
praziquantel
schistosomiase

---
N1-VALIDE
Rééduquer un genou après une prothèse
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Medicaments-et-Examens/Reeduquer-un-genou-apres-une-prothese
Toujours plus nombreux, les patients ayant subi une prothèse totale du genou sortent de l'hôpital après un court séjour. La rééducation devient l'affaire du médecin traitant. Tour des connaissances actuelles en douze points-clés
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
prothèse de genou
arthroplastie prothétique de genou
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
L'acouphène, un trouble pénible qui ne se soigne pas
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Ma-sante-au-quotidien/L-acouphene-un-trouble-penible-qui-ne-se-soigne-pas
Entendre un son qui n'existe pas est un phénomène paradoxal, mais bien réel. Il est même fréquent, puisque 20% de la population mondiale en a, un jour, fait l'expérience. Ces bruits fantômes, qu'on appelle acouphènes, sont perçus en l'absence de toute stimulation auditive externe, soit dans une seule oreille, soit dans les deux. De 3 à 5% de la population en souffrent de façon permanente
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
acouphène
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
La puberté des filles démarre plus tôt qu'il y a vingt ans
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Grossesse-Enfants/La-puberte-des-filles-demarre-plus-tot-qu-il-y-a-vingt-ans
L'histoire d'une fillette mexicaine de 9 ans devenue mère en janvier dernier a suscité l'étonnement et la consternation dans le monde entier. Il apparaît aujourd'hui que Dafne a menti et qu'elle serait âgée de 12 ou 13 ans. Malgré tout, cette affaire vient rappeler que certaines fillettes connaissent une puberté précoce. Un phénomène bien réel, dont elles souffrent souvent.
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
puberté précoce
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Les experts à Genève
https://www.youtube.com/watch?v=uad32BDj_sw&feature=youtube_gdata
Les experts à Genève. La médecine au service de la justice. Pulsations TV No 136 - mars 2013. Elle fascine, impressionne et inquiète tout à la fois. Au-delà de l'image spectaculaire véhiculée par des séries à succès, la médecine légale est essentielle tant pour la recherche médicale que dans le cadre d'enquêtes judiciaires lorsqu'il s'agit de déterminer la cause d'un décès. Ce mois, Pulsations TV vous emmène dans les coulisses de cette médecine un peu particulière au service de la justice.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
médecine légale
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Accompagner les enfants hyperactifs
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Psycho/Accompagner-les-enfants-hyperactifs
Impliquer la famille et les proches dans le traitement: c'est la nouvelle philosophie suivie par les professionnels pour permettre aux jeunes patients de surmonter leur handicap.
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Guide succinct des méthodes de dosage du plomb dans le sang
http://www.who.int/entity/phe/publications/lead_in_blood/fr/index.html
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/77915/1/9789242502138_fre.pdf
Ce document présente un panorama succinct des méthodes d'analyse couramment utilisées pour le dosage du plomb dans le sang. Il vise principalement à informer le personnel de santé publique et les décideurs qui ne sont pas des spécialistes des techniques de laboratoire mais qui peuvent avoir besoin d'élaborer des plans en vue d'effectuer des dépistages dans la population ou de prendre d'autres mesures de santé publique en rapport avec l'exposition humaine au plomb. Il donne en outre une liste de méthodes de mesure de la plombémie qui ont fait leurs preuves et décrit brièvement quelques-unes de leurs caractéristiques, et notamment leurs avantages et leurs inconvénients
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
plombémie
plomb
recommandation professionnelle
intoxication par le plomb
métal ou autre élément : dosage par spectrométrie d'absorption atomique
analyse spectrale

---
N1-VALIDE
Échinococcose
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs377/fr/
L'échinococcose humaine est une maladie parasitaire provoquée par des ténias du genre Echinococcus. Ses deux formes principales sont l'échinococcose cystique (hydatidose) et l'échinococcose alvéolaire. L'infestation de l'homme se fait par l'ingestion d'oeufs de parasites présents dans les aliments, l'eau ou la terre, ou par le contact direct avec les animaux hôtes. Le traitement, souvent coûteux et complexe, peut nécessiter une intervention chirurgicale lourde et/ou une chimiothérapie prolongée. Les programmes de prévention portent sur la vermifugation du chien, l'amélioration de l'hygiène des abattoirs et les campagnes de sensibilisation du grand public. La vaccination du mouton, actuellement à l'étude, pourrait compléter ces interventions. L'OMS va valider d'ici à 2018 une série de stratégies efficaces de lutte contre l'échinococcose cystique.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
échinococcose
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Je vais avoir un défibrillateur... Quelles implications psychologiques?
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Cardiovasculaire/Je-vais-avoir-un-defibrillateur-Quelles-implications-psychologiques
L'implantation d'un défibrillateur automatique est une très bonne technique pour traiter les troubles cardiaques et permet de prolonger la vie des patients concernés de façon significative. Or, cette technique peut avoir des conséquences sur le plan psychologique. Quels sont-ils et pourquoi apparaissent-ils? Comment les prévenir et les soigner
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
défibrillateurs implantables
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination, avril 2013 - Conclusions et recommandations
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (20):201-216
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242070
Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination s'est réuni du 9 au 11 avril 2013 à Genève (Suisse). Le présent rapport résume les discussions, conclusions et recommandations auxquelles il est parvenu.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation de santé publique
vaccins contre la dengue
dengue
vaccins antipoliomyélitiques
poliomyélite
Vaccin antiamaril
fièvre jaune
Vaccins anti-Haemophilus
haemophilus influenzae type B
vaccins contre le paludisme
paludisme
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Les maladies rares. Le patient expert
https://www.youtube.com/watch?v=skJjEsf22OE&feature=youtube_gdata
Comme chez Florian, dont on découvre le vibrant témoignage, les maladies rares se déclarent souvent dans l'enfance. Méconnues, difficiles à diagnostiquer, lourdes de conséquences pour les patients et leurs proches, elles concernent quelques 500'000 personnes en Suisse. Aux HUG, ces patients sont reconnus et soutenus par des équipes soignantes pluridisciplinaires et des centres spécialisés. Un défi pour les HUG, mais aussi pour l'ensemble de la société.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
maladies rares

---
N1-VALIDE
Lignes directrices combinées sur l'utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l'infection à VIH
http://www.who.int/hiv/pub/guidelines/arv2013/short_summary/fr/index.html
http://www.who.int/iris/bitstream/10665/85324/1/WHO_HIV_2013.7_fre.pdf
Ce document est un résumé des principales caractéristiques et recommandations des nouvelles lignes directrices combinées sur l'utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l'infection à VIH. Ces recommandations répondent aux nouvelles données scientifiques et aux pratiques ayant vu le jour depuis 2010 et apportent des orientations sur l'utilisation des antirétroviraux tout au long du continuum de soins.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
antirétroviraux
Syndrome d'immunodéficience acquise
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
infections à VIH
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Avortement sécurisé : directives techniques et stratégiques à l'intention des systèmes de santé 2ème édition
http://www.who.int/reproductivehealth/publications/unsafe_abortion/9789241548434/fr/index.html
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/78413/1/9789242548433_fre.pdf
Indication du niveau de preuve, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis à jour sa publication de 2004 Avortement médicalisé : directives techniques et stratégiques à l'intention des systèmes de santé. Les directives présentées dans cette nouvelle version s'adressent aux décideurs, aux directeurs de programmes et aux personnels qui dispensent des soins liés à l'avortement. Bien que les contextes juridiques, réglementaires, politiques et de prestation de services puissent varier d'un pays à l'autre, les recommandations et les meilleures pratiques décrites dans le présent document ont pour objectif de permettre une prise de décisions basée sur les faits pour tout ce qui a trait à l'avortement sécurisé.
2013
false
O
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
avortement provoqué
avortement provoqué

---
N1-VALIDE
Note de synthèse: position de l'OMS sur les vaccins et la vaccination contre la fièvre jaune
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (27):269-283
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242089
La présente note de synthèse actualisée sur les vaccins et la vaccination contre la fièvre jaune (FJ) remplace la note antérieure de 2003 et résume les faits récents dans le domaine.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
fièvre jaune
Vaccin antiamaril
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Mesures globales et coordonnées pour la prise en charge des troubles du spectre autistique
http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/EB133/B133_4-fr.pdf
Les troubles du spectre autistique comprennent un ensemble de troubles du développement caractérisés par une altération de fonctions liées à la maturation du système nerveux central. Ce terme générique recouvre des troubles tels que l'autisme, les troubles désintégratifs de l'enfance et le syndrome d'Asperger. Ces troubles sont caractérisés par des altérations variées des capacités de communication et d'interaction sociale réciproque et par l'existence d'un répertoire d'intérêts et d'activités restreint, stéréotypé et répétitif. Ces troubles sont actuellement classés dans la catégorie des troubles envahissants du développement appartenant eux-mêmes à la catégorie des troubles mentaux du comportement dans la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (Dixième Révision).
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
Trouble du spectre autistique
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Le café, bon pour la santé ?
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Mon-alimentation/Le-cafe-bon-pour-la-sante
Les études décrivant les bénéfices du petit noir sur la santé se multiplient. Les médecins des Hôpitaux universitaires de Genève discutent les résultats les plus récents sur le sujet.
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
café
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Comité consultatif mondial de la Sécurité vaccinale, 12-13 juin 2013
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (29):301-312
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242095
Le GACVS a tenu sa 28e réunion à Genève (Suisse), les 12 et 13 juin 2013.2 Il a examiné 7 questions spécifiques: 1) l'expérience de 4 pays d'Asie dans l'utilisation du vaccin pentavalent contenant la valence Haemophilus influenzae type b (Hib); 2) le profil d'innocuité des vaccins antivaricelleux; 3) l'innocuité de la vaccination pendant la grossesse; 4) la surveillance de l'innocuité du vaccin antiamaril pendant les campagnes de vaccination de masse menées en Afrique; 5) le profil d'innocuité des vaccins contre l'encéphalite japonaise; 6) les mises à jour sur le risque de narcolepsie lié à l'utilisation du vaccin contre la grippe pandémique Pandemrix ; et 7) les données récentes sur la surveillance post-autorisation des vaccins anti-papillomavirus humain.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
vaccins
vaccination
grossesse
vaccin contre la varicelle
vaccins antigrippaux
Vaccins contre l'encéphalite japonaise
Vaccin antiamaril

---
N1-VALIDE
Chimioprévention du paludisme saisonnier par administration de sulfadoxine-pyriméthamine et d'amodiaquine aux enfants : guide de terrain
http://www.who.int/entity/malaria/publications/atoz/9789241504737/fr/index.html
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/85727/1/9789242504736_fre.pdf
La chimioprévention du paludisme saisonnier (CPS) consiste en un cycle de traitement complet par la sulfadoxinepyriméthamine (SP) et l'amodiaquine (AQ) administré à des enfants âgés de 3 à 59 mois à intervalles d'un mois, à partir du début de la saison de transmission (dans les zones où les deux médicaments conservent une efficacité antipaludique suffisante). Elle est recommandée dans les zones de la sous-région du Sahel où la transmission saisonnière est forte. Ce guide fournit les informations et les outils, tant techniques qu'opérationnels, nécessaires aux responsables en matière de politiques et de programmes au niveau des pays afin qu'ils puissent décider de la meilleure façon d'adopter et mettre en oeuvre la CSP.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
paludisme
chimioprévention
antipaludiques
nourrisson
enfant
recommandation pour la pratique clinique
sulfadoxine
pyriméthamine
amodiaquine
association médicamenteuse
association pyriméthamine sulfadoxine
saisons

---
N1-VALIDE
Panorama mondial de l'hypertension - Un « tueur silencieux » responsable d'une crise de santé publique mondiale - Journée mondiale de la santé 2013
http://www.who.int/cardiovascular_diseases/publications/global_brief_hypertension/fr/index.html
http://www.who.int/iris/bitstream/10665/85334/1/WHO_DCO_WHD_2013.2_fre.pdf
Ce panorama mondial de l'hypertension publié à l'occasion de la Journée mondiale de la Santé 2013, explique pourquoi, en ce début du 21e siècle, l'hypertension artérielle est un problème mondial de santé publique. Il décrit comment l'hypertension favorise la survenue d'accidents cardiaques et vasculaires cérébraux. Les chercheurs estiment que l'hypertension tue actuellement 9 millions de personnes par an. Cependant l'hypertension est à la fois évitable et traitable. Ce document vise à contribuer aux efforts de tous les États Membres de l'OMS pour mettre au point et appliquer des politiques destinées à réduire la mortalité et la morbidité imputables aux maladies non transmissibles. La lutte contre l'hypertension est l'une des principales composantes de ces efforts.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
hypertension artérielle
hypertension artérielle
santé mondiale
hypertension artérielle
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Note de synthèse: Position de l'OMS sur la vaccination anti- Haemophilus influenzae type b (Hib) - Juillet 2013
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (39):413-426
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242126
Cette note de synthèse actualisée relative à la position de l'OMS sur les vaccins conjugués anti-Haemophilus influenzae type b (Hib) remplace celle publiée en 2006 par l'OMS et résume les faits récents dans le domaine.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation de santé publique
haemophilus influenzae type B
infections à haemophilus
Vaccins anti-Haemophilus

---
N1-VALIDE
La prise en charge du paludisme grave : guide pratique. Troisième édition
http://www.who.int/malaria/publications/atoz/9789241548526/fr/index.html
http://www.who.int/iris/bitstream/10665/87012/1/9789242548525_fre.pdf
Le présent guide pratique sur la prise en charge du paludisme grave et de ses complications est la troisième révision et actualisation de l'ouvrage. Il décrit les principales mesures de prise en charge qui s'appliquent à tous les patients présumés atteints d'un paludisme grave ou cliniquement diagnostiqués. Il examine ensuite les complications possibles, telles que coma, convulsions, anémie, hypoglycémie, et oedème pulmonaire, et fournit des conseils brefs et précis sur leur prise en charge. Comme les éditions précédentes, il est destiné prioritairement aux professionnels de santé travaillant dans des hôpitaux ou des centres de santé disposant de structures d'hospitalisation dans les pays d'endémie palustre. Il peut cependant être utile aux médecins exerçant dans les zones non impaludées qui se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des patients infectés lors de leurs visites dans les zones palustres.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
paludisme
enfant
adulte
paludisme
paludisme
antipaludiques
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Intoxication au plomb et santé
Aide mémoire N 379
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs379/fr/
Le plomb est un métal toxique naturellement présent dans l'écorce terrestre. Dans de nombreuses parties du monde, la généralisation de son usage a entraîné une importante contamination de l'environnement, une exposition humaine et de graves problèmes de santé publique.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
intoxication par le plomb
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
La rééducation après un AVC
https://www.youtube.com/watch?v=ydTg2TPK2CY&feature=youtube_gdata
le film s'adresse aux patients et à leurs proches afin de les informer sur les thérapies et les activités liées à la rééducation après un AVC
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
Réadaptation après un accident vasculaire cérébral
accident vasculaire cérébral
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Botulisme
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs270/fr/
Le botulisme humain est une maladie grave et potentiellement fatale, mais néanmoins, rare. C'est une intoxication provoquée par l'ingestion de neurotoxines puissantes présentes dans les aliments contaminés. Le botulisme ne se transmet pas d'un individu à un autre.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
botulisme
information scientifique et technique
adulte
nourrisson
signes et symptômes
botulisme
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
La vaccination à l'âge adulte: de la prévention à la thérapie
https://www.youtube.com/watch?v=hPr1ODh7xf8&feature=youtube_gdata
Mieux se protéger pour protéger son entourage c'est l'objectif de la vaccination prophylactique chez l'adulte. Mais qu'en est-il aujourd'hui de la vaccination thérapeutique ? En 2013, le Pr Pierre-Yves Dietrich a été désigné « Cancer Researcher of the year » aux USA pour ces recherches sur l'immunothérapie pour traiter les tumeurs cérébrales. A découvrir dans ce nouveau numéro de Pulsations TV, le magazine des HUG.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
La rougeole peut avoir de graves complications
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Ma-sante-au-quotidien/La-rougeole-peut-avoir-de-graves-complications
L'OFSP lance sa première campagne de vaccination contre l'infection.
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
rougeole
Vaccin contre la rougeole
information patient et grand public
rougeole

---
N1-VALIDE
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Medicaments-et-Examens/Intoxication-au-paracetamol-quels-sont-les-risques
Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En effet, c'est la substance active qui compose par exemple le Panadol . S'il est consommé de façon excessive, le paracétamol peut toutefois provoquer une intoxication sévère du foie.
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
ibuprofène
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
VIH/sida Aide-mémoire N 360
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs360/fr/
Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) cible le système immunitaire et affaiblit les systèmes de surveillance et de défense de l'organisme contre les infections et certains types de cancer. Avec l'altération et la destruction des fonctions des cellules immunitaires par le virus, l'immunodéficience s'installe progressivement chez les sujets infectés. L'état immunitaire du sujet est classiquement mesuré par la numération des CD4.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Surdité: tester les enfants à l'école
http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Grossesse-Enfants/Surdite-tester-les-enfants-a-l-ecole
Saviez-vous que l'audition des nouveau-nés était testée à la maternité? Par contre, aucun autre test n'est ensuite effectué de façon systématique. Or, les troubles auditifs peuvent aussi apparaître durant les premières années de vie d'un enfant. C'est pourquoi la ville de Genève organise des tests de dépistage auditif dans toutes ses écoles publiques primaires.
2013
false
N
Planète Santé
Genève
Suisse
français
tests auditifs
établissements scolaires
enfant
surdité
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Rage Aide-mémoire N 99
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs099/fr/
La rage est une zoonose (une maladie transmise de l'animal à l'homme) virale. Le virus de la rage infecte des animaux domestiques et des animaux sauvages et est transmis à l'homme par la salive des animaux infectés lors d'une morsure ou d'une égratignure.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
rage (maladie)
information patient et grand public
information scientifique et technique
rage (maladie)

---
N1-VALIDE
Prévention et lutte contre les maladies non transmissibles : directive relative aux soins de santé primaires dans les contextes de faibles ressources
http://www.who.int/entity/nmh/publications/phc2012/fr/index.html
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/79693/1/9789242548396_fre.pdf
Indication du niveau de preuve, Bien qu'il existe plusieurs directives nationales et internationales sur la prise en charge des diabètes, elles sont trop complexes pour être appliquées dans le cadre des soins de santé primaires dans des contextes de faibles ressources. Le principal objectif de cette directive est d'améliorer la qualité des soins et l'issue de la maladie chez les personnes atteintes d'un diabète de type 2 dans un contexte de faibles ressources. Elle recommande une série d'interventions de base pour intégrer la prise en charge des diabètes aux soins de santé primaires.
2013
false
O
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
diabète de type 2
asthme
broncho-pneumopathie chronique obstructive
soins de santé primaires
pays en voie de développement
prise en charge de la maladie
recommandation pour la pratique clinique
diabète de type 2
hypoglycémiants
antiasthmatiques
résultat thérapeutique
asthme
broncho-pneumopathie chronique obstructive
médecine générale
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Ulcère de Buruli
aide-mémoire n 199
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs199/fr/
prévalence, symptômes, traitement, prévention, conséquences sociales et économiques, action de l'OMS
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
mycobacterium ulcerans
ulcère de Buruli
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Infections urinaires
https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/documents/infos_soignants/infections_urinaires_arce.pdf
Trois à quatre pour-cent des consultations en médecine de premier recours sont dues à des symptômes de dysurie et pollakiurie et 80% de ces cas induisent un examen de laboratoire et une prescription médicale, souvent un antibiotique pour une infection urinaire (IU). Les IU sont localisées dans les voies urinaires basses (cystite, urétrite, prostatite, épididymite) ou hautes (pyélonéphrite ou pyélite). Sous le terme IU simple, on comprend en général une cystite chez la femme sans d?autres facteurs de risque. Une infection compliquée se situe au-delà de la vessie et est souvent associée à des facteurs de risque
2013
false
false
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
recommandation professionnelle
toux
algorithme
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Simulation pédiatrique - La réanimation d'un enfant
https://www.youtube.com/watch?v=uKfGaScM9p4
2013
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
enregistrement vidéo
pédiatrie
simulation
enfant
pédiatre
réanimation

---
N1-SUPERVISEE
Composition recommandée des vaccins antigrippaux pour la saison 2013-2014 dans l'hémisphère Nord
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (10):101-114
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242040
L’OMS convoque chaque année des consultations techniques en février et en septembre afin de recommander les virus qui doivent entrer dans la composition des vaccins contre la grippe saisonnière dans l’hémisphère Nord et l’hémisphère Sud, respectivement. La présente recommandation s’applique à la composition des vaccins la prochaine saison grippale dans l’hémisphère Nord (2013-2014).
2013
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
grippe humaine
grippe humaine
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
sous-type H3N2 du virus de la grippe A
résistance virale aux médicaments
sialidase
Surveillance épidémiologique
rapport
vaccins antigrippaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Estimations mondiales et régionales de la violence à l'encontre des femmes
http://www.who.int/reproductivehealth/publications/violence/9789241564625/fr/index.html
Ce rapport, établi par l’Organisation mondiale de la Santé, la London School of Hygiene and Tropical Medicine et le Conseil sud-africain de la Recherche médicale, est le premier à présenter une analyse et une synthèse systématiques mondiales des données scientifiques sur la prévalence de deux formes de violence à l’encontre des femmes : la violence exercée par le partenaire intime et la violence sexuelle exercée par d’autres que le partenaire.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
rapport
violence
ESTIMA

---
N3-AUTOINDEXEE
Actualisation de la situation mondiale de la lèpre, 2012 - Rapport mensuel des cas de dracunculose, janvier-juin 2013
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (35):365-380
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242114
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
article de périodique
dracunculose
rapport (information)
lèpre

---
N3-AUTOINDEXEE
Programme mondial pour l'élimination de la filariose lymphatique: rapport de situation 2012
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (37):389-399
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242119
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
rapport
rapport (information)
filarioses

---
N1-SUPERVISEE
Composition recommandée des vaccins antigrippaux pour la saison grippale 2014 dans l'hémisphère Sud
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 88 (41):437-448
https://apps.who.int/iris/handle/10665/242132
L’OMS convoque chaque année des consultations techniques en février et en septembre afin de recommander les virus devant entrer dans la composition des vaccins contre la grippe saisonnière dans l’hémisphère Nord et l’hémisphère Sud, respectivement. La présente recommandation s’applique aux vaccins destinés à la prochaine saison grippale dans l’hémisphère Sud (2014).
2013
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
grippe humaine
grippe humaine
sous-type H3N2 du virus de la grippe A
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
résistance virale aux médicaments
sialidase
Surveillance épidémiologique
recommandation
vaccins antigrippaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Plan d'action pour la santé mentale 2013-2020
http://www.who.int/entity/mental_health/action_plan_2013/fr/index.html
Ce plan d'action global reconnaît le rôle essentiel de la santé mentale dans la réalisation de l'objectif de la santé pour tous. Il repose sur une approche portant sur toute la durée de la vie, vise à parvenir à l'équité moyennant la couverture sanitaire universelle et souligne l'importance de la prévention.
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
rapport
santé mentale

---
N1-VALIDE
Diabète (Le)
aide-mémoire N 312
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs312/fr/
qu'est-ce que le diabète ? quelques chiffres, conséquences les plus fréquentes, poids économique du diabète, comment réduire la charge du diabète, action de l'OMS contre le diabète
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
diabète
diabète
complications du diabète
diabète de type 2
facteurs de risque
diabète
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Asthme
aide-mémoire N 307
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs307/fr/
qu'est-ce que l'asthme ? La situation en quelques faits, causes, réduire la morbidité et la mortalité, stratégie OMS de lutte contre l'asthme
2013
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information patient et grand public
asthme
asthme
asthme
asthme
facteurs précipitants
Organisation Mondiale de la Santé
asthme
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Préqualification des médicaments par l’OMS Aide-mémoire N 278
http://www.who.int/entity/mediacentre/factsheets/fs278/fr/
Chaque année, des médicaments pour un montant équivalent à plusieurs milliards de dollars US sont achetés par les organismes internationaux d’achat de médicaments – tels que l’UNICEF, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et l’UNITAID – ou par leur intermédiaire, pour être distribués dans les pays aux ressources limitées. Le Programme OMS de préqualification des médicaments veille à ce que les médicaments fournis par les organismes d’achat soient conformes aux normes acceptables de qualité, d’innocuité et d’efficacité. Fin 2012, la liste OMS de produits médicaux comptait plus de 316 médicaments préqualifiés pour les maladies prioritaires. Cette liste est utilisée par les organismes internationaux d’achat et de plus en plus fréquemment par les pays pour décider des achats de médicaments en gros. Elle permet de présélectionner aussi les principes actifs des médicaments ainsi que laboratoires de contrôle de la qualité pharmaceutique.
2013
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
préparations pharmaceutiques
information patient et grand public
information scientifique et technique
Organisation Mondiale de la Santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Dispositions sanitaires pour les voyageurs se rendant en Arabie saoudite pour le pèlerinage à La Mecque (Hadj)
Relevé épidémiologique hebdomadaire, 84 (46):477-480
https://apps.who.int/iris/handle/10665/241457
2013
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
article de périodique
équipement et fournitures
Arabie Saoudite

---
N1-VALIDE
Association pour la défense des Personnes Agées en EMS et de leurs Familles
http://www.apaf.ch/
L'association a pour but de veiller à la qualité de vie, à la dignité et aux droits des résidant-e-s des établissements médico-sociaux (EMS) du canton de Genève.
false
N
Genève
Suisse
français
sujet âgé
Maisons de retraite médicalisées
résidences pour personnes âgées
association

---
N1-VALIDE
Association Alzheimer Suisse Section Genève
http://www.alz-ge.ch/
ALZ Genève a pour but : de conseiller, soutenir et accompagner les personnes concernées directement ou indirectement par la maladie d¿Alzheimer ou par une autre forme de démence ; d¿informer les personnes concernées, les professionnels, les autorités et le public ; de valoriser et stimuler les compétences des personnes concernées ; de promouvoir, des groupes d¿entraide, des formes optimales de soins et d¿accompagnement ; des offres de formation ; la recherche ; de défendre les intérêts des personnes concernées face à la collectivité ; de susciter, si nécessaire, de mettre sur pied et de gérer des services destinés à la prise en charge de malades Alzheimer
false
N
Genève
Suisse
français
maladie d'Alzheimer
association patients

---
N1-VALIDE
Stop Suicide
http://www.stopsuicide.ch/
soutien envers les jeunes tentés par le suicide : textes, liens utiles, témoignages
false
N
Genève
Suisse
français
suicide
suicide
association patients

---
Nous contacter.
27/01/2023


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.