Libellé préféré : bactéries;

Définition du MeSH : Micro-organismes procaryotes unicellulaires ayant des parois rigides se multipliant par division binaire. Ils se présentent sous trois formes : des formes rondes ou cocci, des bâtonnets ou des bacilles, des spirales rigides ou flexibles. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Bacteria; Eubacteria; Eubactéries;

Définition VIDAL : Organisme microscopique qui peut provoquer des infections. Contrairement aux virus, les bactéries sont généralement sensibles aux antibiotiques.;

Société canadienne du cancer : http://info.cancer.ca/f/glossary/B/Bact_ries.htm;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

Micro-organismes procaryotes unicellulaires ayant des parois rigides se multipliant par division binaire. Ils se présentent sous trois formes : des formes rondes ou cocci, des bâtonnets ou des bacilles, des spirales rigides ou flexibles. [Traduction effectuée avant 2008]

N2-AUTOINDEXEE
Traitement de la bactérie dans la prévention du cancer de l'estomac
https://www.cochrane.org/fr/CD005583/GUT_traitement-de-la-bacterie-dans-la-prevention-du-cancer-de-lestomac
Problématique de la revue Le dépistage d'Helicobacter pylori chez les personnes en bonne santé et le traitement des personnes infectées par une série d'antibiotiques permettent-ils de réduire le nombre de nouveaux cas de cancer gastrique ? Contexte Helicobacter pylori( H. pylori) est une bactérie vivant dans la paroi de l'estomac de personnes ne sachant généralement pas qu'elles sont porteuses de l'infection. Les personnes infectées par H. pylori sont plus susceptibles de développer un cancer de l'estomac que les personnes non infectées. Pour cette raison, H. pylori est classée comme cancérogène (qui provoque le cancer) pour les humains. Tous les ans, beaucoup de gens meurent de cancer gastrique dans le monde, car au moment où les personnes touchées consultent un médecin, la maladie est souvent avancée. Cependant, l'infection par H. pylori est facile à éradiquer par un traitement antibiotique d'une semaine.
2020
Cochrane
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
cancer
cancer de l'estomac
bactérie
Cancer de l'estomac
tumeur maligne, sai
traitement préventif
Cancer de l'estomac
tumeurs de l'estomac
bactéries
Estomac

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport de l'Anses : Réseau d’épidémiosurveillance de l’antibiorésistance des bactéries pathogènes animales (RESAPATH) - Bilan 2019
https://www.anses.fr/fr/system/files/LABO-Ra-Resapath2019.pdf
Depuis 38 années au service de lasurveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries pathogènes d'origine animale en France, le Résapath s’est imposé dans le paysage national de mobilisation sur cet enjeu majeur de santé publique. Sa capacité à étendre son périmètre a consolidé sa légitimité, depuis les bovins en 1982, les porcs et le svolaille sen 2001, ou les chiens, chats et chevaux en 2007. La qualité des données produites est le résultat d’une vigilance constante des acteurs, qu’il s’agisse de maîtriser les méthodes d’analyses, de collecter et transmettre les données produites de manière rigoureuse, et d’en interpréter les résultats au regard des connaissances scientifiques les plus actuelles. Ces efforts sont donc ceux de tous et en premier lieu des laboratoires adhérents. Le rapport Résapath est chaque année le fruit de ce travail. Qu’ils soient tous très vivement remerciés de leur rigueur et de la dynamique collective de cohésion qui les caractérisent.
2020
ANSES
France
rapport
Animaux
animal
Animal
résistance bactérienne aux médicaments
Anses
Animal
baies (géographie)
Animal
Animal
Réseau
Animal
Animaux
Animaux
Surveillance épidémiologique
Bilan
Animaux
panthera uncia
Animaux
Animal
Bactéries
Fracture intercondylienne de l'humérus
bactérie
Animal
rapport de recherche
animaux
rapport albumine/globuline
réseau
États financiers
bactéries

---
N2-AUTOINDEXEE
AVIS et RAPPORT de l'Anses relatif à « Antibiorésistance et environnement - État et causes possibles de la contamination des milieux en France par les antibiotiques, les bactéries résistantes aux antibiotiques et les supports génétiques de la résistance aux antibiotiques
https://www.anses.fr/fr/system/files/EAUX2016SA0252Ra.pdf
L’antibiorésistance (ABR) est une préoccupation majeure de santé publique, partagée par un très grand nombre d’acteurs de la santé humaine et animale au niveau mondial. Ainsi, dans la lettre de saisine adressée à l’Anses, les ministères en charge de la santé, de l’agriculture et de l’environnement indiquent : «Les antibiotiques ont permis, depuis la généralisation de leur utilisation, en médecine humaine comme en médecine animale, de combattre des maladies bactériennes autrefois difficiles voire impossibles à soigner. Cependant, les mésusages des antibiotiques augmentent inévitablement les risques de sélection de bactéries résistantes dont l’impact en santé publique est majeur. »
2020
ANSES
France
rapport
Génétique
Cytisus
génétique
Antibiotiques
rapport de recherche
support
Environnement
France
France
bactérie
Bactéries
France
genetta
rapport albumine/globuline
France
viverridae
Antibiotiques
résistance bactérienne aux médicaments
gène
France
Génétique
baies (géographie)
Genettes
Anses
Génétique
rigidité diffuse
antibiotique
Environnement
français
bactéries
antibactériens
environnement

---
N3-AUTOINDEXEE
Identification des bactéries à cote de sécurité élevée, basée sur la spectrométrie de masse à temps de vol après désorption/ionisation laser assistée par matrice : considérations pour les utilisateurs canadiens de Bruker
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2020-46/numero-10-1-octobre-2020/identification-bacteries-securite-elevee-desorption-ionisation-laser-assistee-matrice-mesure-temps-vol.html
Contexte : L’utilisation de systèmes de spectrométrie de masse à temps de vol après désorption/ionisation laser assistée par matrice (SM MALDI-TOF) pour identifier des bactéries est rapidement devenue un outil de première ligne dans les laboratoires de diagnostic, remplaçant les méthodes microbiologiques classiques qui déclenchaient auparavant l’identification des agents pathogènes à haut risque. Des isolats inconnus du groupe de risque 3 ont été mal identifiés comme des espèces moins pathogènes en raison de la disponibilité, du contenu et de la qualité de la bibliothèque spectrale. Par conséquent, l’exposition à des agents pathogènes à haut risque a été signalée au sein du personnel de laboratoire canadien à la suite de la mise en œuvre de la SM MALDI-TOF. Cet aperçu vise à communiquer au personnel de laboratoire le risque potentiel d’une identification inexacte des bactéries des agents biologiques à cote de sécurité élevée et à fournir des suggestions pour l’atténuer.
2020
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
côtes
masse
identification (psychologie)
Sécurité
dé-identification
sécurité
Spectrométrie de masse
unilatéral
matrice extracellulaire
laser
matrices (génétique)
Assistance
bactéries
spectrométrie de masse
bactérie
Anonymisation des données

---
N2-AUTOINDEXEE
Surveillance des bactéries multirésistantes dans les établissements de santé : Réseau BMR-Raisin, France, Résultats 2017
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-associees-aux-soins-et-resistance-aux-antibiotiques/resistance-aux-antibiotiques/documents/enquetes-etudes/surveillance-des-bacteries-multiresistantes-dans-les-etablissements-de-sante-reseau-bmr-raisin-france-resultats-2017
La maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes (BMR) dans les établissements de santé (ES) est une priorité du programme national de prévention des infections associées aux soins (PROPIAS). Depuis 2002, le Raisin coordonne une surveillance des Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) et des entérobactéries productrices de béta-lactamases à spectre étendu (EBLSE) isolés de prélèvement à visée diagnostique dans les ES français. En 2017, 1 311 ES ont participé à la surveillance pour une couverture de 73 % des lits d'hospitalisation de France. Pour les SARM, la densité d'incidence (DI) globale était de 0,23 pour 1000 JH. Elle était plus élevée en court séjour (0,33), notamment en réanimation (0,75) qu'en SSR (0,11) et SLD (0,08). Depuis 2002, la DI des SARM a diminué de 64 % globalement et de 70 % en réanimation.
2019
SPF - Santé publique France
France
information scientifique et technique
France
organisation et administration
France
ayant comme résultat
bactérie
Fracture de fatigue
établissements de santé
Réseau
vitis
réseaux communautaires
bactéries
français
France
Raisins
France
France
réseau

---
N3-AUTOINDEXEE
« The Philly Killer » : Émergence de Legionella pneumophila, bactérie ubiquitaire de l’environnement
https://www.encyclopedie-environnement.org/sante/emergence-legionellose-legionella-pneumophila/
Juillet 1976, Bellevue Stratford Hotel à Philadelphie (Pennsylvanie – USA, voir Figure 1). La chaleur est étouffante, le conditionnement d’air tourne à plein régime… Plusieurs centaines de vétérans de « l’American Legion » y sont réunis en Congrès. A la fin du congrès, une épidémie soudaine de pneumonies graves se développe sur plusieurs jours consécutifs dans des villes environnantes : 147 légionnaires sont hospitalisés, 29 (16%) succombent. Aucune étiologie classique n’est trouvée. Une véritable enquête policière démarre alors sous l’égide des « Centers for Disease Control and Prevention » d’Atlanta (CDCP), afin de détecter « le tueur» : celui-ci reste inconnu pendant plusieurs mois ; en fait il s’agit d’une nouvelle bactérie pathogène pour l’homme, appelée par la suite « Legionella pneumophila » qui a pour biotope les eaux douces. Une nouvelle maladie d’origine environnementale était née : la légionellose !
2019
Encyclopédie de l'environnement
France
information patient et grand public
thé
legionella pneumophila
Bactéries
environnement
legionella pneumophila
thé
Environnement
bactérie
tétrahydrocortisone
bactéries

---
N2-AUTOINDEXEE
Traitements pour réduire l'infection par la bactérie Staphylococcus aureus dans l'eczéma
https://www.cochrane.org/fr/CD003871/SKIN_traitements-pour-reduire-linfection-par-la-bacterie-staphylococcus-aureus-dans-leczema
Contexte La peau des personnes atteintes d'eczéma (dermatite atopique) porte souvent un grand nombre de bactéries appelées Staphylococcus aureus (S. aureus), qui peuvent causer des infections cutanées. Les traitements de l'eczéma destinés à réduire la présence de S. aureus sur la peau comprennent les antibiotiques, les traitements mis sur la peau et les savons et bains antibactériens. Il n'est pas clair quant à savoir quels traitements sont utiles. Problématique de la revue Nous avons examiné les données sur l'effet des traitements visant à réduire la présence de S. aureus sur la peau des personnes atteintes d'eczéma atopique. Les comparaisons éligibles étaient les traitements similaires sans action anti-S. aureus. Nous avons inclus 41 études portant sur 1753 participants (les données sont à jour jusqu'en octobre 2018).
2019
Cochrane
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
Infection
Infection
Eczéma
eczéma
eczéma
Bactéries
staphylococcus aureus
staphylococcus aureus
bactérie
infections à staphylocoques
maladie infectieuse
infection
bactéries

---
N3-AUTOINDEXEE
Comprendre et contrôler la transmission des bactéries multirésistantes par l'analyse et la modélisation des réseaux d’interactions interindividuelles en milieu hospitalier
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02448298
Les infections associées aux soins représentent un enjeu majeur de santé publique dans le monde. Les bactéries multirésistantes (BMR) sont responsables d’une grande partie de ces infections. Mieux comprendre leur dissémination dans les établissements de soins est indispensable pour élaborer des mesures de contrôle et de prévention.L’objectif de cette thèse est d’utiliser des données détaillées sur les réseaux de contacts interindividuels, couplées à des méthodes de modélisation mathématique, pour étudier la dissémination des BMR à l’hôpital afin d’améliorer leur contrôle. Pour répondre à cette problématique, les données de l’étude i-Bird ont été analysées. Cette étude prospective longitudinale a eu lieu dans l’hôpital maritime de Berck-sur-Mer durant 4 mois en 2009. Pendant cette période, les interactions de proximités entre tous les individus de l’hôpital ont été enregistrées chaque jour grâce à des capteurs RFID (Radio Frequency Identification Devices) et des prélèvements microbiologiques ont été récoltés chaque semaineDans un premier temps, la structure des contacts interindividuels au sein de et entre les différentes catégories d’individus (patient, aide-soignant, infirmier, …) a été analysée. Cette première étude a souligné l’importance des contacts patient-patient en établissement de longue durée. De plus, certaines catégories de personnel hospitalier ont été identifiées comme de potentiels super-propagateurs, tel que les brancardiers et les médecins.Dans un deuxième temps, le rôle du réseau de contacts dans la dissémination de deux espèces (E. coli et K. pneumoniae) d’entérobactéries résistantes aux béta-lactamines à spectre étendue (BLSE) a été étudié. Cette étude a montré que le réseau d’interactions de proximités était suffisant pour expliquer la propagation des KP-BLSE. En revanche, il n’était pas suffisant pour retracer la dissémination des EC-BLSE.La dernière partie de la thèse a été consacrée au développement d’un modèle individu-centré de transmission de BMR à l’hôpital modélisant explicitement les contacts interindividuels. Ce modèle permet d’évaluer l’effet de mesures de contrôle ciblant la structure du réseau de contacts. A titre d’application, les données de l’étude i-Bird ont été utilisées pour simuler la transmission de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) durant les 4 mois de l’étude. La simulation de procédures de cohorting du personnel dans l’hôpital de Berck-sur-Mer suggère que la mise en place de telles mesures permet de réduire l’acquisition de SARM chez les patients.Cette thèse combine analyse de réseaux, épidémiologie des maladies infectieuses et modélisation dynamique. Elle apporte une meilleure compréhension de la diffusion et du contrôle des BMR dans les hôpitaux de longue durée. De plus, elle apporte un outil innovant, visant à être développé, pour la compréhension et le contrôle de la dissémination des BMR à travers les contacts en milieu hospitalier.
2019
TEL - Thèses en ligne
France
thèse ou mémoire
hôpitaux
hôpital
bactérie
Transmissions
bactéries
réseau

---
N2-AUTOINDEXEE
Rôle du tissu adipeux dans les infections respiratoires par le virus Influenza ou la bactérie : streptococcus pneumoniae
http://www.theses.fr/2018LIL2S009
Longtemps décrit comme un simple tissu de réserve énergétique, le tissu adipeux blanc est, depuis l’identification de la leptine en 1994, considéré comme un véritable organe endocrine. En effet, ce tissu secrète de nombreuses hormones et cytokines agissant de manière paracrine et endocrine pour contrôler le métabolisme énergétique. Par ailleurs, en plus des préadipocytes et des adipocytes, le tissu adipeux blanc contient également des cellules immunes innées et adaptatives ; lui conférant ainsi un rôle important dans le développement et le contrôle de l’immunité. Cependant, le rôle joué par le tissu adipeux blanc dans les infections - notamment pulmonaires - reste encore peu étudié. C’est dans ce cadre général que s’est inscrit ce travail de Thèse. La susceptibilité accrue des individus obèses (expansion du tissu adipeux blanc) à l’infection par le virus de la grippe (influenza) est largement étayée dans la littérature. Nous avons évalué l’impact de l’infection par le virus influenza sur le tissu adipeux blanc, chez des souris minces et des souris obèses. Nos résultats montrent que, de manière inattendue, le virus est détecté dans les tissus adipeux, sous-cutané (inguinal) et viscéral (périgonadique), de souris infectées par voie intra-nasale (détection du génome viral par RT-qPCR). La présence de virus dans le tissu adipeux est associée à l’augmentation de la sécrétion de cytokines pro- et anti-inflammatoires, à la diminution de l’expression de gènes impliqués dans la lipolyse et la lipogénèse, et à l’augmentation de l’expression des gènes impliqués dans l’induction d’une réponse immune anti-virale. De manière intéressante, l’infection par le virus influenza est associée au brunissement du tissu adipeux sous-cutané chez les souris minces. Chez les souris obèses, l’infection par le virus de la grippe n’induit pas l’effet dépôt spécifique observé chez la souris mince et ne montre pas de brûnissement au niveau du tissu adipeux sous-cutané 7 jours p.i. In vitro, nous montrons que le virus influenza peut infecter les préadipocytes et les adipocytes (lignée murine et cellules primaires humaines). Cependant, alors que le virus effectue la totalité de son cycle dans l’adipocyte, le préadipocyte libère très peu, voire pas, de nouveaux virions infectieux (PCR, transcriptomique, technique de plages de lyse, microscopie confocale et électronique). Ainsi nos résultats, très originaux, identifient le tissu adipeux blanc comme un nouveau tissu cible de l’infection par le virus de la grippe, in vivo. Au sein de ce tissu, les préadipocytes et les adipocytes sont potentiellement infectés par le virus, comme le montrent nos données in vitro, les adipocytes seuls permettant la production de nouvelles particules infectieuses.Contrairement à l’infection grippale, les données épidémiologiques et/ou expérimentales concernant la susceptibilité des obèses à l’infection par la bactérie Streptococcus pneumoniae sont contradictoires, du fait de l’utilisation de différents modèles d’obésité d’origine génétique et de sérotypes de pneumocoques. Dans ce projet, nous avons utilisé un modèle d’obésité d’origine nutritionnelle ; le modèle de souris nourries par un régime enrichi en lipides. Nous montrons que les souris obèses infectées (sérotype Sp1) développent un syndrome de type méningite, mortel, tandis que les souris minces contrôlent l’infection. Si les réponses pulmonaires à l’infection sont comparables entre les souris minces et obèses (dénombrement des colonies bactériennes, histologie, PCR, ELISA, cytométrie en flux), le nombre de bactéries dans le cerveau est significativement plus élevé chez les souris obèses, associé à une altération de la perméabilité de la barrière hématoencéphalique [...]
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Virus
tissu adipeux
Virus
Infection respiratoire
rôle
infections de l'appareil respiratoire
Infection
virus des bactéries
maladie infectieuse
streptococcus pneumoniae
streptococcus pneumoniae
tissu adipeux
virus de la grippe A
Bactéries
virus de l'influenza
Virus
virus
infection
bactéries

---
N3-AUTOINDEXEE
Surveillance des bactéries multiresistantes dans les établissements de santé en France
Réseau BMR-Raisin – Résultats 2015
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-associees-aux-soins-et-resistance-aux-antibiotiques/resistance-aux-antibiotiques/documents/rapport-synthese/surveillance-des-bacteries-multiresistantes-dans-les-etablissements-de-sante-en-france.-reseau-bmr-raisin-resultats-2015
La maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes (BMR) dans les établissements de santé (ES) est une priorité du programme national de prévention des infections associées aux soins (PROPIAS). Depuis 2002, le réseau Raisin coordonne une surveillance des Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) et des entérobactéries productrices de béta-lactamases à spectre étendu (EBLSE) isolés de prélèvement à visée diagnostique dans les ES français. En 2015, 1 427 ES ont participé à la surveillance soit une augmentation de 199 % depuis 2002 pour une couverture de 77 % des lits d’hospitalisation de France. Pour les SARM, la densité d’incidence (DI) globale était de 0,26 pour 1 000 JH. Elle était plus élevée en court séjour (0,36) et en réanimation (0,93) qu’en SSR (0,16) et SLD (0,11). Depuis 2002, la DI des SARM a diminué de 59 % globalement et de 63 % en réanimation. Pour les EBLSE, la DI globale était de 0,67 pour 1 000 JH. Elle était deux fois plus élevée en court séjour (0,93) qu’en SSR(0,44) et trois fois qu’en SLD (0,23). Depuis 2002, la DI des EBLSE a été multipliée par 5,1 ( 413 %) et la proportion de l’espèce Escherichia coli au sein des EBLSE a augmenté de 19 à 57 %. La diminution continue de l’incidence des SARM suggère un impact positif des actions de prévention instituées dans les services participants au réseau. Le nombre annuel d’IN à SARM est toutefois estimé entre 23 000 et 39 000, dont environ 3 800 à 5 700 bactériémies et celui des EBLSE entre 49 000 et 103 000, dont entre 5 800 et 10 200 bactériémies. Enfin, l’augmentation de l’incidence des EBLSE, en particulier des E. coli, est préoccupante et peut servir de réservoir potentiel pour l’émergence de nouvelles souches résistantes aux carbapénèmes.
2017
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
rapport
ayant comme résultat
France
bactérie
établissements de santé
Raisins
bactéries
réseau
français
vitis

---
N2-AUTOINDEXEE
Bactéries multirésistantes et voyage
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-561/Bacteries-multiresistantes-et-voyage
La résistance aux antibiotiques est un problème global qui touche aussi les pays tropicaux. Les voyageurs dans ces régions s’exposent donc au risque d’être colonisés et infectés avec des germes multirésistants. La région visitée, la survenue de diarrhées et la prise d’antibiotiques sont les facteurs de risque principaux pour une colonisation digestive avec des entérobactéries multirésistantes qui peut aller jusqu’à 80 %. Les colonisations par les staphylocoques dorés résistant à la méticilline et les entérocoques résistant à la vancomycine sont souvent dues à un contact avec les services médicaux dans les pays visités. Pour le praticien, il est important de tenir compte du risque d’infections avec des bactéries multirésistantes chez les patients au retour d’un voyage. Un dépistage de ces germes dans les selles ou par des frottis mucocutanés peut être discuté dans certaines situations.
2017
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
bactéries
voyage
bactérie

---
N2-AUTOINDEXEE
Les enjeux des bactéries multi-résistantes à l’hôpital - Innovations technologiques, politiques publiques et expériences du personnel
http://journals.openedition.org/anthropologiesante/2825
Dans le contexte mondial de l’augmentation de la prévalence des bactéries « multi » voire « ultra » résistantes aux traitements antibiotiques, de nombreuses politiques recommandent la mise en place de mesures efficaces de prévention et de contrôle des infections (PCI) à l’hôpital. Les stratégies sont nombreuses et incluent de nouvelles pratiques diagnostiques. L’une d’entre elles vise l’utilisation de tests diagnostiques au chevet du patient. À partir d’une étude anthropologique de l’implantation d’innovations technologiques à visée diagnostique en milieu hospitalier au Québec, cet article traite des multiples enjeux soulevés par le projet d’introduction de ces tests diagnostiques rapides, au chevet du patient, comme mesure de PCI.
2017
false
false
false
Revues.org : portail de revues en sciences humaines et sociales
France
français
Technologie
Hôpitaux
innovations technologiques
Bactéries
publications
Politique
Politique publique
technologie
hôpitaux
bactéries
publications
politique
politique publique
article de périodique
résistance bactérienne aux médicaments
inventions

---
N3-AUTOINDEXEE
Modification de la Nomenclature des actes de biologie médicale pour l’acte de suivi thérapeutique des patients infectés par Treponema pallidum (bactérie responsable de la syphilis)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2752929/fr/modification-de-la-nomenclature-des-actes-de-biologie-medicale-pour-l-acte-de-suivi-therapeutique-des-patients-infectes-par-treponema-pallidum-bacterie-responsable-de-la-syphilis
Objectif L’objectif de ce travail est de répondre à une saisine la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) adressée en juin 2014, en vue d’inscrire à la Nomenclature des actes de biologie médicale (NABM) un acte de suivi thérapeutique de la syphilis. Suite à cette même saisine, une évaluation traitant des actes de dépistage et de diagnostic a été publiée en mai 2015. La CNAMTS propose d’inscrire un acte de suivi thérapeutique fondé sur un test non tréponémique (TNT) quantitatif, devant être réalisé à 3, 6 et 12 mois après le début du traitement pour une syphilis précoce (et de manière plus fréquente chez les patients infectés par le VIH et les femmes enceintes), et à 6, 12 et 24 mois pour une syphilis tardive. La demande précise d’une part qu’une négativation, sinon une diminution par quatre du titre, confirme une guérison et d’autre part, qu’une augmentation par quatre du titre permet de poser le diagnostic d’une recontamination.
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
évaluation technologique
Patients
continuité des soins
Bactéries
altéré
syphilis
treponema pallidum
biologique
Thérapeutique
biologie
syphilis
Infection
médical
bactérie
Surveillance des médicaments
Nomenclature
a comme patient
patients
bactéries
thérapeutique
infection
terminologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Étude de la sensibilité des bactéries aux antibiotiques prescrits en première intention par les médecins généralistes dans les infections urinaires communautaires
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01293414
Introduction : Les médecins généralistes (MG) sont confrontés à une augmentation des résistances bactériennes aux antibiotiques les plus utilisés dans les infections urinaires (IU) et doivent en conséquence adapter leurs prescriptions à l’évolution de l’écologie bactérienne. Objectif : Évaluer si les antibiotiques prescrits en première intention par les MG dans les IU présentaient un seuil de résistance inférieur à 20% pour les cystites aiguës simples et à 10% pour les cystites à risque de complication, les pyélonéphrites aiguës et les IU masculine
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
infections urinaires
infections urinaires
Antibiotiques
antibiotique
Antibiotiques
prescription
intention
sensibilité
médecine communautaire
infections communautaires
Infection communautaire
Sensibilité
bactéries
Médecins
médecins généralistes
maladie infectieuse des voies urinaires
bactérie
collecte de données
Infection urinaire
antibactériens
sensibilité et spécificité

---
N3-AUTOINDEXEE
Gestion des risques associés à la présence de la bactérie Legionella spp. dans les réseaux d’eau des centres hospitaliers au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/2159
En mai 2013, le directeur de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux (ASSS) de la Mauricie-et-du Centre-du-Québec a demandé à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) un avis sur la gestion de la présence de la bactérie Legionella spp. dans les réseaux d’eau potable des hôpitaux. Il n’existe actuellement aucune ligne directrice ni réglementation au Québec ou au Canada quant à la présence et au suivi de cette bactérie dans les réseaux d’eau potable, ainsi qu’à l'interprétation des résultats lorsqu’elle est détectée.
2016
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
rapport
central
gestion du risque
hôpital
Québec
legionella
réseau
bactérie
hôpitaux
eau
syndrome post-phlébitique
syndrome post-poliomyélitique
legionella
embolisation d'artère utérine
eau
Bactéries
bactéries

---
N3-AUTOINDEXEE
Tuberculose: histoire évolutive et bactérie zombie
http://www.avisdexperts.ch/videos/view/3667/1/a%3A1%3A%7Bs%3A3%3A%22Tag%22%3Ba%3A1%3A%7Bi%3A0%3Bs%3A8%3A%22MEDECINE%22%3B%7D%7D
2015
false
false
false
Avis d'Experts - La Radio Télévision Suisse (RTS) et les Universités de Suisse Romande
Suisse
français
information patient et grand public
enregistrement vidéo
histoire
bactérie
bactéries

---
N2-AUTOINDEXEE
Infection à bactéries multi-résistantes (BMR) digestives
http://www.inrs.fr/publications/bdd/eficatt/fiche.html?refINRS=EFICATT_Infection%20%C3%A0%20bact%C3%A9ries%20multi-r%C3%A9sistantes%20(BMR)%20digestives
Agent pathogène, données épidémiologiques, pathologie, que faire en cas d'exposition ? Démarche médico-légale, éléments de référence
2015
false
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
information scientifique et technique
bactéries
infection
appareil digestif, sai
fonction du tube digestif
digestif
bactérie
Digestifs
digestion
résistance aux infections
résistant
agents gastro-intestinaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Incidence des leucémies et lymphomes non hodgkiniens de l'enfant en France ; Evaluation du programme de maîtrise de la diffusion des bactéries multi-résistantes dans les établissements de l'interrégion Sud-Ouest.
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Incidence+des+leucémies+et+lymphomes+non+hodgkiniens+de+l'enfant+en+France+%3B+Evaluation+du+programme+de+maîtrise+de+la+diffusion+des+bactéries+multi-résistantes+dans+les+établissements+de+l'interrégion+Sud-Ouest%2E
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
leucémies
France
lymphome malin non hodgkinien
diffusion
incidence
enfant
évaluation de programme
bactéries
leucémie
lymphome malin, sai

---
N1-SUPERVISEE
Structure et physiologie de la bactérie : Croissance bactérienne
http://campus.cerimes.fr/microbiologie/enseignement/microbiologie_4b/site/html/1.html
Division bactérienne, dynamique de la croissance, conditions favorables à la croissance, conditions psycho-chimiques de la croissance, absorption des nutriments, applications
2014
true
false
false
true
1er cycle / licence
UMVF - Campus Microbiologie
France
français
cours
phénomènes physiologiques bactériens
présence de croissance bactérienne
bactéries

---
N1-SUPERVISEE
Structure et physiologie de la bactérie : Anatomie - Structure
http://campus.cerimes.fr/microbiologie/enseignement/microbiologie_4/site/html/1.html
Définition d'une bactérie, caractéristiques des procaryotes, méthode d'étude, les enveloppes, contenu bactérien, structures inconstantes
2014
true
false
false
true
1er cycle / licence
UMVF - Campus Microbiologie
France
français
cours
bactéries
cellules procaryotes
membrane cellulaire
cytoplasme
glycocalyx

---
N1-VALIDE
Les bactéries : amies et ennemies du corps
http://canal9.ch/les-bacteries-amies-et-ennemies-du-corps/
Le ventre est en train de devenir le centre d'attention des chercheurs et scientifiques du monde entier. Depuis peu, nous avons découvert que les bactéries qui nous composent forment un organe à part entière qui n'est pas conçu de nos cellules, mais de milliards de bactéries. On appelle ce nouvel organe le microbiote et sa composition aurait beaucoup plus d'influence sur notre santé que ce que l'on croyait. Les bactéries colonisent notre intestin, notre environnement, notre peau, elles forment un monde complexe et fascinant qui est loin d'être un sujet qui pue... Bien sûr, les bactéries sont surtout connues pour les épidémies graves qu'elles ont causées et elles font encore extrêmement peur. On a appris à les combattre avec les antibiotiques, mais on en paie aujourd'hui le prix puisque les bactéries ont aussi répliqué à ces attaques et elles deviennent de plus en plus résistantes.
2013
false
true
false
Canal9 - L'antidote, émission santé et prévention - Service Cantonal de la Santé Publique
Suisse
français
bactéries
émission de télévision
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
BAOBAB
BAse d'OBservation des Agents Biologiques
http://www.inrs.fr/accueil/produits/bdd/baobab.html
Cette base de données est une aide à l'évaluation des risques biologiques. Elle contient des fiches synthétiques destinées à un large public. La base reprend tous les agents biologiques infectieux classés par la réglementation, en apportant pour chacun des informations réglementaires et épidémiologiques. A l'aide du moteur de recherche, il est possible de connaître le groupe de risque auquel appartient un agent biologique, de trouver les réservoirs de cet agent (espèce animale, eau, sol..), les voies de transmission etc.
false
N
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
virus
bactéries
champignons
parasites
prions
maladies professionnelles
déclaration obligatoire
Réservoirs de maladies
maladies virales
infections bactériennes
mycoses
maladies parasitaires
maladies à prions
Appréciation des risques
base de données
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Microbiologie - Le monde Microbien : Partie 1 : Microbes et Microbiologie
http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/drouet_emmanuel/drouet_emmanuel_p01/drouet_emmanuel_p01.pdf
http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/drouet_emmanuel/drouet_emmanuel_p01/index.htm
Qu’est-ce que la microbiologie?; Que sont les microbes? : La forme dominante de la vie sur terre, Microbes et maladies?, Les microbes et la science; Les différents types de microbes.
2012
false
true
false
true
PACES / bac 1
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
français
cours
microbiologie
bactéries
bactéries
virus
virus
microbiote
matériel d'enseignement audio-visuel
microbiologie

---
N1-SUPERVISEE
Microbiologie - Le monde Microbien : Partie 2 : La vie des microbes
http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/drouet_emmanuel/drouet_emmanuel_p02/drouet_emmanuel_p02.pdf
http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/drouet_emmanuel/drouet_emmanuel_p02/index.htm
Généralités, Paroi bactérienne et membranes, Cas particulier des archébactéries, La cellule eucaryote
2012
false
true
false
true
PACES / bac 1
UNESS - Université Numérique en Santé et Sport
France
français
cours
bactéries
bactéries
bactéries
bactéries
bactéries
bactéries
bactéries
microbiote
matériel d'enseignement audio-visuel
microbiologie

---
N1-VALIDE
Dictionnaire de Bactériologie Vétérinaire
http://www.bacterio.cict.fr/bacdico/
index alphabétique des taxons, index alphabétique des noms de maladies, nouveautés, taxons bactériens d'intérêt vétérinaire décrits en 1998 et 1999, nomenclature , nomenclature des salmonelles, classification, classification des bactéries en fonction du risque d'infection pour l'homme, classification des peptidoglycanes selo Scheifer et Kandler, étymologie des principaux noms de genres, d'espèces et de sous-espèces cités
false
N
CICT
France
français
bactéries
infections bactériennes
médecine vétérinaire
dictionnaire médical

---
N3-AUTOINDEXEE
Bactéries de l'ulcère gastroduodénal
Helicobacter pylori
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/maurin_max_3a_p08/index.htm
Introduction; Taxonomie; Bactériologie; Épidémiologie; Pouvoir pathogène; Diagnostic; Traitement
2011
false
true
false
true
2eme cycle / master
Université Grenoble Alpes
France
français
cours
Ulcères peptiques
bactérie
ulceration
helicobacter pylori
Ulcère
bactériologique
bactériologie
bactériologiste
ulcère peptique
Bactéries
ulcère pylorique
helicobacter pylori
ulcère
bactéries

---
N3-AUTOINDEXEE
Bactéries des zoonoses non alimentaires
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/maurin_max_3a_p09/index.htm
Définition; Réservoir et modes de transmission; Caractères spécifiques; Professions ou activités à risque; Rickettsia-Rickettsioses; Coxiella burnetii-Fièvre Q; Bartonella-bartonelloses; Chlamydophila psittaci-psittacose; Brucella-Brucellose; Francisella-tularémie; Bacillus anthracis-charbon; Yersinia pestis-Peste; Borrelia-Maladie de Lyme; Leptospira-leptospirose; Pasteurella-Pasteurellose; Conclusion
2011
false
true
false
true
2eme cycle / master
Université Grenoble Alpes
France
français
cours
Zoonoses
zoonoses
bactéries
bactériologique
zoonose
bactérie
bactériologiste
bactériologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Bactéries responsable des bactériémies et des endocardites infectieuses
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/maurin_max_3a_p06/index.htm
Introduction; Physiopathologie; Épidémiologie; Manifestations cliniques; Diagnostic: hémoculture; Diagnostic moléculaire; Traitement; Conclusion
2011
false
true
false
true
2eme cycle / master
Université Grenoble Alpes
France
français
cours
Maladies de l'endocarde et du péricarde
bactérie
bactéries
bactériémie
bactériologique
endocardite
bactériologiste
endocardite bactérienne
bactériologie
endocardite bactérienne
bactériémie
Endocardite infectieuse
endocardite

---
N3-AUTOINDEXEE
Les bactéries responsables des entérites
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/maurin_max_3a_p05/index.htm
Introduction; Épidémiologie; Physiopathologie; Aspects cliniques; Bactéries et leur épidémiologie; Diagnostic par TIA/TIAC; Diagnostic de la colite pseudomembraneuse; Traitement; Prophylaxie
2011
false
true
false
true
2eme cycle / master
Université Grenoble Alpes
France
français
cours
Entérite
bactéries
entérite
bactériologiste
bactérie
bactériologie
bactériologique
entérite

---
N3-AUTOINDEXEE
Bactéries responsables des endocardites
http://umvf.cerimes.fr/media/ressWikinu/p2d1/maurin_max_3a_p07/index.htm
Introduction; Physiopathologie; Épidémiologie; Aspects cliniques; Espèces bactériennes en cause; Diagnostic; Traitement; Prophylaxie
2011
false
true
false
true
2eme cycle / master
Université Grenoble Alpes
France
français
cours
Maladies de l'endocarde et du péricarde
bactéries
endocardite
bactérie
bactériologie
endocardite
bactériologique
endocardite
bactériologiste

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections à bactéries pyogènes associées à un déficit en MyD88
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=183713
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
infection
bactéries
Infections à bactéries pyogènes associées à un déficit en MyD88
Infections à bactéries pyogènes associées à un déficit en MyD88

---
N3-AUTOINDEXEE
Méthode d'échantillonnage et d'identification de bactéries et de moisissures par la méthode de prélèvements de surface
https://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/M-343.pdf
2009
false
false
false
IRSST - Institut de Recherche Robert-Sauvé en Santé et en Sécurité du Travail
Canada
information scientifique et technique
Identification
protestantisme
bactéries
champignons
identification (psychologie)

---
N3-AUTOINDEXEE
Immunité contre les bactéries (27/01/2009)
- UNSPF
http://media2.parisdescartes.fr/cgi-bin/WebObjects/Mediatheque?a=MjY5Mw==
Immunité contre les bactéries cours n 2 enregistré le 27/01/2009
2009
true
Université Paris 5 - René Descartes
France
immunité humorale
activation du complément
antigène macrophage 1
Calcium-Calmodulin-Dependent protein kinases
cours
immunité
bactéries
pharmacie

---
N3-AUTOINDEXEE
Réponse immune innée des cellules épithéliales aux bactéries pathogènes
http://umvf.cerimes.fr/media/ressMicrobiologie/reponse-immune-innee.m4v
La réponse immune innée; Les récepteurs de la réponse innée; Interaction PAMP-TLR sur les macrophages; Comment les cellules épithéliales intestinales tolèrent-elles les bactéries commensales, mais pas les pathogènes?; La détection des bactéries invasives par les cellules épithéliales; Conclusion
2007
false
true
false
true
Université de Rennes 1
France
français
cours
Tissus épithéliaux
bactéries
bactérie
immunité innée

---
N1-VALIDE
Spectres d'activité antimicrobienne
répertoire de spectres validés par la Commission d'autorisation de mise sur le marché
https://ansm.sante.fr/uploads/2021/03/12/9379d489550abd7847f842ae671500fe.pdf
intérêt et validité d'un guide des spectres d'activité antimicrobienne des antibiotiques, rédaction et classification des bactéries dans un spectre (classification des espèces) ; 251 pages
2005
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
anglais
français
antibiothérapie
ceftizoxime
ceftizoxime
céfoxitine
céfalotine
céfaloridine
céfapirine
céfazoline
céfamandole
pipéracilline
céfopérazone
céfotaxime
céfotétan
cefsulodine
ceftazidime
céphalosporines
ceftriaxone
latamoxef
colistine
bactériologie
colistine
polymyxine B
chlortétracycline
doxycycline
métacycline
minocycline
oxytétracycline
tétracycline
éthambutol
fosfomycine
téicoplanine
vancomycine
isoniazide
clindamycine
lincomycine
azithromycine
clarithromycine
érythromycine
érythromycine
sulfafurazol
josamycine
leucomycines
roxithromycine
spiramycine
aztréonam
mupirocine
mupirocine
nitroimidazoles
métronidazole
nitrofurantoïne
oxazolidinones
chloramphénicol
thiamphénicol
pyrazinamide
quinolinone
acide nalidixique
acide oxolinique
acide pipémidique
fluoroquinolones
ciprofloxacine
énoxacine
ofloxacine
quinolinone
composés aza
quinoléines
norfloxacine
péfloxacine
rifampicine
sulfonamides
virginiamycine
virginiamycine
pristinamycine
triméthoprime
association de médicaments
acide pénicillanique
céfixime
résistance aux céphalosporines
céfotiam
céfotiam
résistance microbienne aux médicaments
bactéries
acide fusidique
amikacine
prévalence
aminosides
nétilmicine
dibékacine
framycétine
kanamycine
néomycine
gentamicine
sisomicine
spectinomycine
streptomycine
Europe
tobramycine
France
hypersensibilité médicamenteuse
pénicillines
pénicillines
amoxicilline
ampicilline
acide clavulanique
administration par voie orale
injections
pivampicilline
probénécide
ampicilline
antibactériens
sulbactam
Résistance à la méticilline
pivmécillinam
benzylpénicilline
benzathine benzylpénicilline
cloxacilline
dicloxacilline
flucloxacilline
oxacilline
phénoxyméthylpénicilline
mezlocilline
infections bactériennes
acide pénicillanique
ticarcilline
lactames
imipénem
thiénamycine
céphalosporines
céfaclor
céfalexine
céfatrizine
céfadroxil
céfradine
céfuroxime
céfuroxime
répertoire
recommandation pour la pratique clinique

---
N3-AUTOINDEXEE
Bactéries, nos amies?
http://www.canal-u.tv/video/cerimes/bacteries_nos_amies.8956
Film d'animation
1990
false
false
false
false
Canal U
France
film éducatif
Biologie des organismes vivants et sujets connexes
bactérie
bactéries
amis

---
Nous contacter.
20/04/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.