Recevez cette page chaque semaine par courrier électronique, cliquez ici. [894 inscrits au 12/02/2018]
Pour se désabonner, cliquez . Pour en savoir plus sur la description et l'indexation des ressources : CISMeF : pourquoi, comment.

Période du 17-04-2021 au 24-04-2021 rss - Archives - Actualités du site (Blogue) - Créer une alerte personnalisée

documents
  1. Suivi des patients Covid-19 en ambulatoire – Place de l’oxymètre de pouls - Réponses rapides dans le cadre de la COVID-19
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    algorithme; *recommandation professionnelle;

    Réponse rapide n 1 : A l’annonce du test positif, même en l’absence de symptômes, le patient doit être informé que son état peut s’aggraver, en particulier, entre J6 et J12 après le début des symptômes (s’ils apparaissent). Cette alerte pourra apparaître en une phrase sur le compte rendu du test positif au Covid-19. Réponse rapide n 2 : Les patients qui ont un test positif à la Covid-19 (test antigénique ou RT-PCR pour la Covid-19 réalisé en laboratoire d’analyse médicale, officine, barnum, etc.) sans consultation médicale préalable au diagnostic, doivent être orientés rapidement par le professionnel remettant le résultat au patient, vers un médecin généraliste (préférentiellement en présentiel, sinon en téléconsultation) pour la prise en charge initiale et la mise en place de la surveillance...

    Voir l'indexation

  2. Extension de l’utilisation des tests rapides de détection antigéniques du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé chez les personnes contacts
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *évaluation technologique;

    La HAS a précédemment rendu des avis favorables quant à l’utilisation des tests rapides de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé chez les patients symptomatiques (jusqu’à 4 jours inclus après apparition des symptômes) et chez les personnes asymptomatiques dans le cadre d’opération de dépistage ciblé à large échelle. Comparativement au test de référence (RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé), l’objectif des tests antigéniques rapides est d’accélérer et de faciliter la réalisation du test et son rendu de résultats afin notamment de réduire les risques de transmission virale. De nouvelles publications font état à ce jour de nouvelles données sur l’utilisation de tests antigéniques chez des sujets des personnes-contacts des cas confirmés. Cette utilisation serait intéressante dans des logiques d’accélération du contact-tracing ou de dépistage...

    Voir l'indexation

  3. Point de situation des approvisionnements des médicaments dérivés du sang
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2021 France
    *information sur le médicament;

    Voir l'indexation

  4. Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19 - Période du 02/04/2021 au 08/04/2021 - Publié le 16/04/2021
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2021 France
    *information sur le médicament;

    Depuis le début de la vaccination avec le vaccin Vaxzevria, 10 422 cas d’effets indésirables ont été analysés par les CRPV rapporteurs (Amiens et Rouen). La grande majorité de ces cas concerne des syndromes pseudo-grippaux, souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbatures, céphalées). Au total, plus de 2 725 000 injections ont été réalisées au 8 avril 2021. Depuis le 19 mars 2021 l’utilisation du vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca est réservée aux personnes de 55 ans et plus. 9 nouveaux cas de thromboses de localisation atypique et 2 cas de coagulations intravasculaires disséminées (CIVD) isolées ont été analysés durant cette période, portant le total à 23 cas depuis le début de la vaccination, dont 8 décès. Parmi ces cas, il est observé 21 cas associés à des thromboses veineuses cérébrales et/ou des thromboses digestives et 2 cas de CIVD isolées. Les 9 nouveaux cas concernent des personnes qui présentent un profil différent de celui des précédentes périodes. Il s’agit de 4 femmes et 5 hommes, plus âgés (âge moyen de 62 ans) qui ont présenté davantage de thromboses digestives. Ces nouveaux éléments seront partagés à l’EMA dans le cadre de l’évaluation européenne des évènements thromboemboliques. Un nouveau courrier européen d’information a été envoyé aux professionnels de santé. Deux signaux potentiels ont également été identifiés suite à de nouveaux cas de paralysie faciale et de polyradiculonévrite aiguë (dont syndrome de Guillain-Barré). Ces événements feront l’objet d’une surveillance particulière...

    Voir l'indexation

  5. VAXZEVRIA / COVID-19 Vaccine AstraZeneca : lien entre le vaccin et la survenue de thromboses en association avec une thrombocytopénie - Information destinée aux médecins généralistes, spécialistes en médecine interne, hématologie, médecine d’urgence, centres de vaccination contre la COVID, pharmaciens hospitaliers, pharmaciens de ville, infirmier(ère) et sages-femmes impliqués dans la campagne de vaccination.
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2021 France
    *avis de pharmacovigilance;

    Un lien de causalité entre la vaccination avec Vaxzevria et la survenue de thromboses en association avec une thrombocytopénie est considéré comme plausible. Bien que de tels effets indésirables soient très rares, leur fréquence dépasse ce que l'on pourrait attendre dans la population générale. Aucun facteur de risque spécifique n'a été identifié à ce stade. Les professionnels de santé doivent être attentifs aux signes et symptômes thromboemboliques et/ou de thrombocytopénie et informer les personnes vaccinées en conséquence. L'utilisation de ce vaccin doit être conforme aux recommandations nationales officielles...

    Voir l'indexation

  6. Retour d’information sur le PRAC d’avril 2021 - Décisions européennes
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2021 France
    *avis de pharmacovigilance; *évaluation médicament;

    L’Agence européenne des médicaments (EMA) a conclu sa revue du risque très rare de thromboses atypiques (caillots sanguins) et de thrombocytopénie (baisse des plaquettes dans le sang) avec le vaccin d’AstraZeneca. Dans ses conclusions, le comité de pharmacovigilance de l’EMA, le PRAC, a confirmé un lien plausible avec le vaccin, tout en considérant que le rapport bénéfice-risque du vaccin reste globalement positif. Une revue de sécurité a également été initiée sur ce même risque pour le vaccin COVID-19 de Janssen, et une autre sur un risque potentiel de syndrome de fuite capillaire avec Vaxzevria. Un lien plausible entre le risque très rare de thromboses atypiques et de thrombocytopénie avec Vaxzevria (vaccin d’AstraZeneca)...

    Voir l'indexation

  7. Cannabis à usage médical : l’ANSM publie la liste des premiers pharmaciens participant à l’expérimentation
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2021 France
    *information sur le médicament;

    Le 26 mars dernier, l’ANSM publiait la liste des structures de référence volontaires engagées dans l’expérimentation du cannabis à usage médical en charge de l’inclusion des patients et de leur première prescription. L’ANSM communique aujourd’hui la liste des premières pharmacies (pharmacies à usage intérieur autorisées à rétrocéder et officines de villes) au sein desquelles au moins un pharmacien a d’ores et déjà suivi et validé la formation préalable obligatoire et est ainsi habilité à commander et dispenser du cannabis médical. Au cours de l’expérimentation, les patients pourront solliciter la participation de leur pharmacien de proximité qui, s’il le souhaite, s’engagera dans l’expérimentation sous réserve de suivre et valider la formation préalable obligatoire. Cette liste sera donc enrichie tout au long de l’expérimentation et mise à jour régulièrement sur notre site...

    Voir l'indexation

  8. Eylea 40 mg/mL (aflibercept) en injection intravitréenne : risque plus élevé d’augmentation de la pression intraoculaire à la suite de l’utilisation de la seringue préremplie - Information destinée aux ophtalmologistes, pharmaciens hospitaliers des établissements ayant un service d’ophtalmologie
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2021 France
    *avis de pharmacovigilance; *recommandation de bon usage du médicament;

    Des cas d'augmentation de la pression intraoculaire ont été rapportés plus fréquemment (fréquence environ sept fois plus élevée) à la suite de l'utilisation de la seringue préremplie d'Eylea, en comparaison d’une administration avec une seringue Luer-lock pour Eylea, solution injectable en flacon. Une manipulation incorrecte lors de la préparation et de l'injection est suspectée d’être la cause la plus probable. Nous rappelons donc aux professionnels de santé que les injections doivent être effectuées par des professionnels formés à la manipulation de cette présentation.  Immédiatement après l'injection, vous devez également évaluer la vision du patient et surveiller la pression intraocculaire...

    Voir l'indexation

  9. Un nouveau traitement entre en essai clinique chez un premier enfant achondroplase en France
    INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale 2021 France
    *information scientifique et technique;

    Le 30 mars 2021, un premier enfant français atteint d’achondroplasie a reçu un inhibiteur de tyrosine kinase, l’infigratinib, traitement expérimental en développement par QED Therapeutics, à l’Hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, dans le cadre d’un essai clinique international. L’identification du gène responsable de cette maladie, il y a 25 ans, à l’Hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, a permis à la directrice de recherche Inserm Laurence Legeai-Mallet et son équipe d’élaborer des modèles d’étude pertinents, de caractériser les voies physiopathologiques, et de breveter l’utilisation de l’Infigratinib pour l’achondroplasie, sur la base des effets prometteurs de la molécule dans les études précliniques...

    Voir l'indexation

  10. Interruption volontaire de grossesse par méthode médicamenteuse - Mise à jour
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 Niv preuve Paris France 035. Contraception 036. Interruption volontaire de grossesse
    *recommandation pour la pratique clinique;

    Afin d’améliorer l’offre de soins proposée aux femmes souhaitant recourir à une IVG, la HAS actualise ses recommandations concernant l’intervention par méthode médicamenteuse. Outre le fait de pérenniser la possibilité de recourir à une IVG médicamenteuse en ville jusqu’à 9 semaines, ces recommandations précisent le protocole médicamenteux adapté ainsi que les conditions de la prise en charge de cette méthode d’IVG, des consultations médicales jusqu’au suivi post-intervention. La recommandation comporte deux parties : - La stratégie médicamenteuse (pour les grossesses de moins de 7 SA, et pour les grossesses de 7 à 9 SA) - Les conditions de prise en charge de l’IVG par méthode médicamenteuse...

    Voir l'indexation

  11. Gamifant - émapalumab - Refus de l’autorisation de mise sur le marché pour Gamifant (émapalumab)
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Après avoir réexaminé son avis initial, l’Agence européenne des médicaments a confirmé sa recommandation de refuser l’autorisation de mise sur le marché pour le médicament Gamifant. Le médicament devait être utilisé pour le traitement de la lymphohistiocytose hémophagocytaire primaire (HLH) chez les enfants de moins de 18 ans...

    Voir l'indexation

  12. Kixelle - insulin aspart
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  13. Kesimpta - ofatumumab
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  14. Oyavas - bevacizumab
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  15. Sogroya - somapacitan
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  16. Vazkepa - icosapent ethyl
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  17. BroPair Spiromax - salmeterol / fluticasone propionate
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  18. Ontozry - cénobamate
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  19. Rukobia - fostemsavir
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  20. Sunitinib Accord
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Voir l'indexation

  21. Étude de cohorte pour mesurer l’efficacité des vaccins contre la COVID-19 auprès des agents de santé dans la Région européenne de l’OMS
    OMS - Organisation Mondiale de la Santé 2021 Suisse
    *rapport;

    Le présent document d’orientation décrit dans les grandes lignes les méthodes d’une étude de cohorte prospective réalisée sur une année auprès d’agents de santé hospitaliers dans le but d’évaluer l’efficacité des vaccins contre la COVID-19 dans la prévention de l’infection à SARS-CoV-2 confirmée en laboratoire. Dans l’idéal, les agents de santé doivent être recrutés avant ou pendant la mise en oeuvre de la campagne de vaccination contre la COVID-19, après approbation du protocole de l’étude par le comité local d’éthique. Tous les agents de santé présentant les conditions requises pour être vaccinés contre la COVID-19 peuvent être recrutés dans cette étude, qu’ils aient l’intention de se faire vacciner ou ne prévoient pas de se faire vacciner ou qu’ils ne soient pas encore certains d’accepter la vaccination.

    Voir l'indexation

  22. Le variant « brésilien » P1 : anticiper pour l’été - Avis du Conseil scientifique COVID-19
    Ministère des solidarités et de la Santé 2021 France
    *information scientifique et technique;

    Actuellement, les Variants of Concern (VOC) sont principalement au nombre de 3 : le variant « anglais » (UK - lignage B.1.1.7), le variant « sud-africain » (SA – lignage B.1.351) et les variants « brésiliens » (BR-P1 et P2). Ces 3 virus présentent des modifications qui sont réparties sur le génome viral, mais dont les modifications les plus importantes sont sur la protéine S (ou Spike) qui est la cible principale de la réponse immunitaire. D’autres virus présentant des modifications dans cette protéine ont été détectés en France et à l’étranger, mais aucun ne présente à ce jour le potentiel de diffusion observé avec ces 3 variants. On peut noter également le variant « californien » (CA – lignage B.1.427) qui touche les Etats-Unis et le Canada, ainsi que de nombreux autres variants qui ont été détectés récemment, mais sans impact majeur sur l’épidémie.

    Voir l'indexation

  23. Peut-on faire confiance aux auto-tests de dépistage face aux variants du SARS-CoV-2 ?
    Académie Nationale de Médecine 2021 France
    *rapport;

    L’émergence de nouveaux variants du SARS-CoV-2 et leur propagation rapide depuis le début de l’année 2021 ont bouleversé la situation épidémiologique de la Covid-19 dans le monde. Porteurs de nombreuses mutations, dont la mutation N501Y qui confère une meilleure transmissibilité, les variants d’intérêt possèdent un avantage sélectif, en particulier le variant dit « britannique », devenu majoritaire en France dans toutes les régions et contribuant à la reprise épidémique actuelle . Face à cette situation, l’intensification des opérations de dépistage s’est imposée comme une mesure indispensable pour juguler le rebond épidémique. Outre le déploiement d’unités mobiles de dépistage gratuit, préconisé depuis plus de 6 mois par l’Académie nationale de médecine, la stratégie du dépistage de masse a été appliquée dans les zones géographiques les plus atteintes avant de gagner le milieu scolaire. Or, la capacité des tests à détecter l’infection, symptomatique ou non, pourrait être altérée par les modifications génomiques ou antigéniques des variants circulants des trois principaux lignages : B.1.1.7 (britannique), B.1.351 (sud-africain) et P1 (brésilien). C’est pourquoi la réglementation française stipule que les tests RT-PCR comportent deux cibles d’amplification afin de repérer les mutants en cas de discordance. De même, les tests antigéniques homologués en France ciblent la protéine N (nucléocapside virale), moins sujette aux mutations que la protéine S (spicule). Pourtant, certains variants tels, que le B.1.616 (20C/655Y) qui a émergé en Bretagne au mois de janvier 2021, peuvent donner des résultats faibles, voire négatifs, en RT-PCR malgré un contexte clinique évocateur de Covid-19, leur identification nécessitant un séquençage complet du génome viral par l’une des quatre plateformes françaises EMER-GEN .

    Voir l'indexation

  24. Avis n 2021.0026/AC/SEAP du 8 avril 2021 du collège de la HAS relatif à l’inscription sur la LAP mentionnée à l’article L. 162-1-7 du CSS, de la détection antigénique automatisée du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *recommandation de santé publique;

    Le présent avis porte sur les tests automatisés de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé, tests tels que les tests immunochimiques en plaque (ELISA) ou en milieu liquide avec détection par chimiluminescence (CLIA) qui sont à haut débit et fonctionnent avec un système de lecture automatisé (plateformes intégrées automatisées). Ces tests automatisés ont uniquement vocation à être réalisés en laboratoire de biologie médicale.

    Voir l'indexation

  25. Avis relatif au projet d’arrêté relatif à l’information préalable devant être délivrée aux acquéreurs de végétaux susceptibles de porter atteinte à la santé humaine
    HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique 2021 France
    *recommandation de santé publique;

    La Direction générale de la santé a soumis à l’avis du Haut Conseil de la santé publique un projet d’arrêté relatif à l’information sur les risques pour la santé humaine devant être délivrée à l’acquéreur lors de la vente de végétaux. Le HCSP recommande de ne pas exclure des dispositions de cet arrêté, les branches ou fleurs coupées car elles peuvent être mises en vente ou à disposition. Un remaniement des tableaux annexés au projet d’arrêté est également recommandé, certains végétaux étant classés comme allergiques alors qu’ils sont irritants. Le HCSP indique que les listes de végétaux cités en annexe de l’arrêté doivent être mises à jour avec une fréquence ne devant pas être supérieure à cinq ans. Il préconise la mise en place (ou la création) d’un système de signalisation adapté et facilement lisible sous forme de pictogrammes. Il convient également, d’informer et de former les professionnels qui manipulent ou procèdent à la vente des végétaux. Le HCSP recommande par ailleurs, la création d’un site internet avec les fiches toxicologiques comportant les dangers et les recommandations de prévention adaptés pour les végétaux listés dans l’arrêté. Ces informations devront être accessibles par un code matriciel (code-barre ou QR code) présenté lors de la mise à disposition d’un végétal. Le HCSP émet de plus des amendements au projet de texte, notamment l’extension de l’application de l’arrêté aux locations de végétaux.

    Voir l'indexation

  26. Revue rapide sur les tests antigéniques automatisés de détection du SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *évaluation technologique;

    Le Collège de la Haute Autorité de santé a rendu trois avis le 24 septembre 2020, le 8 octobre 2020 et le 27 novembre 2020 portant sur la place de tests antigéniques rapides chez les patients symptomatiques, les personnes asymptomatiques et les personnes-contact asymptomatiques. Les tests concernés par cet avis étaient des tests rapides (15 à 30 minutes) de type tests unitaires rapides (c’est-à-dire des tests de diagnostic rapide (TDR) réalisables par les laboratoires de biologie médicale) et des tests rapides d’orientation diagnostic (TROD), réalisables et interprétables par d’autres opérateurs.

    Voir l'indexation

  27. Microangiopathie thrombotique - Bonnes pratiques en cas d’urgence
    Orphanet 2021 France
    *recommandation pour la pratique clinique;

    Le terme de microangiopathie thrombotique (MAT) définit un syndrome regroupant différentes pathologies caractérisées par l’association : - d’une anémie hémolytique mécanique (c’est-à-dire associée à des schizocytes ou fragments de globule rouge) ; - d’une thrombopénie périphérique ; - et de défaillances d’organe de sévérité variable.

    Voir l'indexation

  28. Guide pour le maintien et l'adaptation des activités et des services offerts par les organismes communautaires. - Directive COVID-19
    Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec 2021 Canada
    *recommandation de santé publique;

    Les organismes communautaires offrent des activités et des services de première importance pour la population de leur territoire, notamment auprès de personnes en situation de vulnérabilité. Leur rôle socioéconomique est essentiel pour la population, notamment dans le contexte pandémique. À cet effet, il est souhaitable qu’ils puissent maintenir des activités dans le respect des mesures sanitaires déterminées par la santé publique selon le palier d’alerte de leur territoire.

    Voir l'indexation

  29. Directives services d'urgence - Directive COVID-19 - 19 avril 2021
    Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec 2021 Canada
    *recommandation professionnelle;

    Cet envoi contient une mise à jour des directives cliniques spécifiques aux services d’urgence dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Vous trouverez ci-joint l’Outil décisionnel pour l’infirmière au triage de l’urgence qui a été mis à jour afin de mieux représenter la situation épidémiologique de chacune des régions.

    Voir l'indexation

  30. Recommandation relative au dépistage de la chlamydia et de la gonorrhée en soins primaires chez les personnes non connues comme appartenant à un groupe à risque
    JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne 2021 Canada
    *recommandation pour la pratique clinique;

    Au Canada, la chlamydia et la gonorrhée (causées respectivement par les bactéries Chlamydia trachomatis et Neisseria gonorrhoeae) sont les infections bactériennes transmissibles sexuellement (ITS) les plus communes et le nombre de cas rapportés annuellement dans la population est en hausse depuis 20003. En 2018, le nombre de cas rapportés pour l’année a été le plus élevé chez les personnes de 15–29 ans, avec des taux de 1,0 %–1,9 % pour la chlamydia et de 0,2 %–0,3 % pour la gonorrhée4, alors que les taux chez les plus de 30 ans étaient 0,5 % pour la chlamydia et 0,2 % pour la gonorrhée4. Par contre, beaucoup de personnes infectées sont asymptomatiques ou ne consultent pas et ne sont donc pas déclarées. Si on tient compte de cette sous-déclaration, la prévalence réelle de la chlamydia chez les 15–29 ans pourrait atteindre 5 %–7 %3–6.

    Voir l'indexation

  31. Les personnes atteintes de diabète de type 1 bénéficient-elles de l'utilisation d'un autre type d'insuline comme insuline basale?
    Cochrane 2021 France
    *revue de la littérature; *résumé ou synthèse en français;

    Le diabète est une maladie caractérisée par un taux de sucre (glucose) dans le sang trop élevé chez la personne qui en est atteinte. L'insuline est une hormone libérée par le pancréas (un petit organe situé derrière l'estomac) qui contrôle le taux de glucose dans le sang. Chez les personnes atteintes de diabète de type 1 (DT1), le pancréas ne produit pas d'insuline, de sorte que la personne doit s'injecter de l'insuline pour contrôler le taux de glucose et se maintenir en bonne santé. L'objectif de l'insulinothérapie est de fournir de l'insuline qui imite la sécrétion physiologique d'insuline. L'insuline est administrée par injection sous la peau (sous-cutanée) au moyen de seringues à insuline, de stylos à insuline ou de pompes à insuline. Pour contrôler le taux de glucose dans le sang en période de jeûne, il faut de l'insuline basale ou de fond.

    Voir l'indexation

  32. CASPER - Endoprothèse carotidienne auto-expansible
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *évaluation technologique;

    Service attendu Suffisant Le traitement des sténoses athéroscléreuses symptomatiques ( 50 %), si le chirurgien juge l’endartériectomie contre-indiquée pour des raisons techniques ou anatomiques ou si les conditions médico-chirurgicales sont jugées à risque après discussion pluridisciplinaire avec notamment avis du chirurgien vasculaire et consultation neurologique. Pour les sténoses athéroscléreuses asymptomatiques ( 60 %), CASPER est exceptionnellement indiqué si une revascularisation est jugée nécessaire au terme d’une discussion pluridisciplinaire au cours de laquelle le chirurgien juge l’intervention contre- indiquée. Cette décision devrait prendre en compte le risque naturel d’évolution de la maladie sous traitement médical optimal. Le traitement des sténoses radiques et post-chirurgicales.

    Voir l'indexation

  33. ROADSAVER - Endoprothèse carotidienne auto-expansible
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *évaluation technologique;

    Service attendu Suffisant Le traitement des sténoses athéroscléreuses symptomatiques ( 50 %), si le chirurgien juge l’endartériectomie contre-indiquée pour des raisons techniques ou anatomiques ou si les conditions médico-chirurgicales sont jugées à risque après discussion pluridisciplinaire avec notamment avis du chirurgien vasculaire et consultation neurologique. Pour les sténoses athéroscléreuses asymptomatiques ( 60 %), ROADSAVER est exceptionnellement indiqué si une revascularisation est jugée nécessaire au terme d’une discussion pluridisciplinaire au cours de laquelle le chirurgien juge l’intervention contre- indiquée. Cette décision devrait prendre en compte le risque naturel d’évolution de la maladie sous traitement médical optimal. Le traitement des sténoses radiques et post-chirurgicales.

    Voir l'indexation

  34. Obturateurs vasculaires dits « plugs d’embolisation » - Référentiel - Révision de catégories homogènes de dispositifs médicaux
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *évaluation technologique;

    Les obturateurs vasculaires sont inscriptibles sous nom de marque au titre III de la Liste des Produits et Prestations Remboursables (LPPR). Ce mode d’inscription implique le dépôt d’un dossier médico-technique auprès de la Commission Nationale d’Évaluation des Dispositifs Médicaux et des Technologies de Santé (CNEDiMTS), afin d’évaluer leur service attendu ou rendu en vue de la prise en charge par l’assurance maladie.

    Voir l'indexation

  35. Polyradiculoneuropathie Inflammatoire Démyélinisante Chronique (PIDC)
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *recommandation pour la pratique clinique;

    Ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) explicite aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale et le parcours de soins d'un patient atteint de Polyradiculoneuropathie Inflammatoire Démyélinisante Chronique (PIDC) . Il a été élaboré par le Centre de référence des maladies rares des Neuropathies rares, CHU de Bicetre à l’aide d’une méthodologie proposée par la HAS. Il n’a pas fait l’objet d’une validation par la HAS qui n’a pas participé à son élaboration.

    Voir l'indexation

  36. Seffalair Spiromax - salmeterol / fluticasone propionate
    EMA - Agence européenne des médicaments 2021 Pays-Bas
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Seffalair Spiromax est un médicament utilisé pour le traitement continu de l’asthme chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus. Il est utilisé chez les patients dont la maladie n’est pas suffisamment contrôlée malgré un traitement par une association d’un bêta-2 agoniste de courte durée d’action et d’un corticostéroïde inhalé. Il contient les substances actives salmétérol et fluticasone...

    Voir l'indexation

  37. Téléconsultations : quelles sont les bonnes pratiques et la nétiquette à adopter?
    CMQ - Collège des Médecins du Québec 2021 Canada
    *recommandation professionnelle;

    Le déroulement d’une téléconsultation diffère d’une rencontre en personne sur plusieurs points (ex. : identification des patients, consentement, actions à poser en cas d’urgence médicale, etc.). Essentielle à toute relation thérapeutique, la communication y est également confrontée à des défis supplémentaires. Ce qu’on appelle communément en anglais les webside manners (les bonnes pratiques en contexte virtuel, incluant la nétiquette) ont ainsi remplacé les traditionnelles bedside manners pour désigner le comportement attendu du médecin lors d’une téléconsultation. Ces bonnes pratiques servent à établir une communication efficace et respectueuse entre le médecin et son patient, ou le représentant de ce dernier.

    Voir l'indexation

  38. Troubles de la mémoire
    Améli Santé 2021 France
    *information patient et grand public;

    Les pertes de mémoire correspondent à une difficulté à mémoriser un fait actuel ou à retrouver un souvenir. Ils sont souvent anodins, mais s’ils persistent, un bilan est nécessaire. Vous pouvez aussi apprendre à stimuler votre mémoire au quotidien.

    Voir l'indexation

  39. 5G : pas de risques nouveaux pour la santé au vu des données disponibles
    ANSES 2021 France
    *rapport;

    Les évolutions technologiques et la multiplication des usages numériques modifient l’exposition de la population aux champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences. Avec le déploiement de la 5G, de nouvelles bandes de fréquence sont (bande 3,5 GHz) ou seront prochainement exploitées (bande 26 GHz). Dans la continuité de ses travaux d’expertise sur radiofréquences et santé, et sur la base des données scientifiques disponibles à ce jour, l’Anses estime peu probable que le déploiement de la 5G dans la bande de fréquences 3,5 GHz présente de nouveaux risques pour la santé. Pour la bande de fréquences 26 GHz, les données ne sont, à l’heure actuelle, pas suffisantes pour conclure à l’existence ou non d’effets sanitaires. Les connaissances sur les liens entre expositions et effets sanitaires devant être renforcées, l’Anses souligne la nécessité de poursuivre les recherches et de suivre en particulier l’évolution de l’exposition des populations à mesure de l’évolution du parc d’antennes et de l’augmentation de l’utilisation des réseaux. L’Agence lance le 20 avril 2021 une consultation publique afin de recueillir des commentaires éventuels de la communauté scientifique et des parties prenantes intéressées.

    Voir l'indexation

  40. TALI - Orthèse d'avancée mandibulaire
    HAS - Haute Autorité de Santé 2021 France
    *évaluation technologique;

    Service attendu Suffisant Celles définies sur la LPPR pour ce type de produits, à savoir : la prise en charge des orthèses d'avancée mandibulaire est assurée pour des patients ayant des apnées/hypopnées obstructives du sommeil et au moins trois des symptômes suivants : somnolence diurne, ronflements sévères et quotidiens, sensations d'étouffements ou de suffocation pendant le sommeil, fatigue diurne, nycturie, céphalées matinales : lorsque que l'indice d'apnées hypopnées est compris entre 15 et 30 événements par heure, en l'absence de signe de gravité associée (i.e. présence de, au moins, 10 micro-éveils par heure de sommeil ou présence d'une comorbidité cardio-vasculaire grave) ; dans les situations cliniques suivantes en cas de refus ou d'intolérance au traitement par pression positive continue : indice d'apnées hypopnées supérieur à 30 événements par heure; indice d'apnées hypopnées compris entre 15 et 30 événements par heure chez les patients ayant au moins 10 micro-éveils par heure de sommeil, évocateurs d'un sommeil de mauvaise qualité ; indice d'apnées hypopnées compris entre 15 et 30 événements de type apnée/hypopnée par heure chez les patients ayant une comorbidité cardio-vasculaire grave (hypertension artérielle résistante, fibrillation auriculaire récidivante, insuffisance ventriculaire gauche sévère ou maladie coronaire mal contrôlée, antécédent d'accident vasculaire cérébral), susceptible d'être aggravée par le SAHOS. Amélioration du service attendu V (absence) Par rapport aux autres OAM inscrites sur la LPPR

    Voir l'indexation

  41. Covid-19, Circonstances de contamination et mesures de prévention
    ORS Ile-de-France 2021 France
    *rapport;

    Les mesures de lutte contre la propagation de l’épidémie, telles que la fermeture de certains lieux, ainsi que les recommandations en matière de mesures barrières ont évolué au cours de l’épidémie pour tenir compte non seulement de sa dynamique mais aussi de l’évolution des connaissances relatives à la transmission du virus. Cette note vise à préciser la manière dont se transmet le virus de la Covid-19 et à identifier les circonstances de transmission les plus fréquentes ou les plus à risque. Ces connaissances sont en effet essentielles pour permettre de définir les mesures de prévention appropriées, hors stratégies de dépistage et d’isolement des sujets infectés et des cas contacts et hors stratégie de vaccination. L’évolution des recommandations concernant les mesures de prévention en réponse à la circulation de nouveaux variants du Sars-CoV-2 plus contagieux est également abordée.

    Voir l'indexation

Nous contacter.
22/04/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.