Libellé préféré : acrylamides;

Codes EINECS : 201-173-7;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
TAGRISSO 40 mg, comprimé pelliculé
ATU de cohorte arrêtée
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/tagrisso-40-mg-comprime-pellicule
Tagrisso est indiqué en monothérapie dans le traitement adjuvant après résection tumorale complète et chimiothérapie adjuvante si indiquée, des patients adultes atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) par délétion de l’exon 19 ou substitution de l’exon 21 (L858R) et présentant un score ECOG 0 ou 1...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
osimertinib
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
recommandation de bon usage du médicament
TAGRISSO
TAGRISSO 40 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
carcinome pulmonaire non à petites cellules
carcinome pulmonaire non à petites cellules
mutation
Tumeurs des bronches
Tumeurs des bronches
récepteur de l'EGF
antinéoplasiques
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
osimertinib
Récepteurs ErbB
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N1-SUPERVISEE
TAGRISSO
Extension d'indication
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3168614/fr/tagrisso
Avis favorable au remboursement dans le traitement de première ligne des patients adultes atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR).
2020
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
TAGRISSO 40 mg, comprimé pelliculé
TAGRISSO 80 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
adulte
remboursement par l'assurance maladie
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
métastase tumorale
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Tumeurs des bronches
mutation activatrice de l’EGFR
cancer bronchique non à petites cellules localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique
osimertinib
osimertinib
avis de la commission de transparence
TAGRISSO
pipérazines
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N1-SUPERVISEE
Étude FLAURA : comparaison de l’osimertinib aux inhibiteurs des tyrosines kinases de l’EGFR de première génération dans le traitement de première ligne du cancer du poumon non à petites cellules avec mutation de l’EGFR de stade localement avancé ou ...
https://pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1265
Il s’agit d’une étude clinique internationale, multicentrique, de phase III, comparative, à répartition aléatoire et à double insu. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de l’osimertinib comparativement aux ITK de l’EGFR standards (erlotinib ou géfitinib) pour le traitement de première intention du CPNPC localement avancé ou métastatique avec mutation de l’EGFR...
2019
false
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
France
Recherche comparative sur l'efficacité
résultat thérapeutique
mutation du gène EGFR
inhibiteurs de protéines kinases
protein-tyrosine kinases
antinéoplasiques
Géfitinib
Afatinib
essais cliniques de phase III comme sujet
antinéoplasiques
inhibiteurs de protéines kinases
tumeurs du poumon
tumeurs du poumon
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Essais cliniques des médicaments pour le cancer
osimertinib
osimertinib
inhibiteurs de tyrosine kinase
lecture critique d'article
carcinome pulmonaire non à petites cellules
pipérazines
pipérazines
acrylamides
dérivés de l'aniline
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N3-AUTOINDEXEE
Exposition à la palytoxine des personnes s’occupant de coraux mous d’aquarium d’eau de mer : Etude des cas rapportés au réseau des Centres antipoison de 2000 à 2017
http://www.centres-antipoison.net/CCTV/CCTV_Rapport_Palytoxine_Vf.pdf
Contexte. Suite à la présentation de 2 cas cliniques, un particulier et un professionnel, ayant présenté des signes cliniques généraux consécutifs à l’exposition à la palytoxine, lors de la manipulation de coraux mous des genres Palythoa et Zoanthus, par le Centre Antipoison et de Toxicovigilance (CAP) de Marseille lors du congrès commun de la Société de Toxicologie Clinique et de la Société Française de Toxicologie Analytique de 2017, l’Anses s’est saisie de la question. Objectif. Identifier et décrire les cas d’exposition à la palytoxine rapportés au réseau des CAP français, dans un contexte de manipulation de coraux mous dans un aquarium afin d’alerter les autorités sanitaires et proposer des mesures de prévention spécifiques aux personnes à risque (particuliers, professionnels du secteur de l’aquariophilie).
2018
false
false
false
CAPTV - Association des centres antipoison et de toxicovigilance
France
français
rapport
eau de mer
réseau
Fracture de fatigue
centres antipoison
Coraux
Eau
eau salée
dû à
palytoxine
effets de l'exposition à un agent externe
rapport (information)
central
Folliculite
collecte de données
Exposition
rapport albumine/globuline
Personna +
étude de cas
Centre
personnes
Eau
anthozoa
rapport de recherche
Exposition
présentations de cas
acrylamides

---
N2-AUTOINDEXEE
Comparaison de l’osimertinib et de la chimiothérapie à base de platine-pemetrexed pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules avec mutation T790M du récepteur de l’EGFR
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1204
Protocole de recherche : Il s’agit d’une étude clinique internationale à répartition aléatoire, comparative, de phase III, multicentrique et ouverte. Elle vise à démontrer la supériorité de l’osimertinib par rapport à la thérapie standard composée d’un doublet de chimiothérapies à base de platine et de pemetrexed pour les patients atteints d’un CPNPC localement avancé ou métastatique, présentant une mutation T790M confirmée après un traitement de première ligne à base d’un ITK de l’EGFR...
2018
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
osimertinib
dû à
Pémétrexed
mutation
Chimiothérapie
lymphocyte u'
platine
récepteur mu
platine
tumeur maligne, sai
Cellule
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Carcinome pulmonaire à petites cellules
traitement médicamenteux
base
chimiothérapie
Traités
Cancer du poumon
PEMETREXED
cancer
cancer
chimiothérapie
carcinome pulmonaire à petites cellules
coopération internationale
pipérazines
Récepteurs ErbB
acrylamides
dérivés de l'aniline
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N1-SUPERVISEE
TAGRISSO (osimertinib), inhibiteur de tyrosine kinase
Intérêt clinique important et progrès thérapeutique mineur par rapport à la chimiothérapie associant un sel de platine au pemetrexed chez des patients ayant acquis la mutation T790M d’EGFR lors d’un traitement antérieur par ITK anti EGFR
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2794988/fr/tagrisso-osimertinib-inhibiteur-de-tyrosine-kinase
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2794988/fr/tagrisso
TAGRISSO a l’AMM dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé ou métastatique, avec mutation T790M d’EGFR. Les nouvelles données ne concernent que les patients ayant acquis la mutation T790M d’EGFR au cours de leur traitement de 1ère ligne par ITK anti EGFR. Dans ce cas, la survie sans progression a été améliorée par rapport à la chimiothérapie à base de platine (gain absolu de 5,7 mois) chez des patients prétraités par un ITK anti EGFR. Aucun gain en survie globale n’a été démontré à ce jour. Le profil de tolérance de l’osimertinib est plus favorable que la chimiothérapie à base d’un sel de platine...
2017
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
résultat thérapeutique
pipérazines
adulte
carcinome pulmonaire non à petites cellules
cancer avancé
métastase tumorale
mutation
antinéoplasiques
carcinome pulmonaire non à petites cellules
administration par voie orale
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteur de tyrosine kinase
protein-tyrosine kinases
TAGRISSO
TAGRISSO 40 mg, comprimé pelliculé
TAGRISSO 80 mg, comprimé pelliculé
avis de la commission de transparence
remboursement par l'assurance maladie
analyse de survie
osimertinib
recommandation de bon usage du médicament
EGFR T790M
Recherche comparative sur l'efficacité
osimertinib
inhibiteurs de tyrosine kinase
Récepteurs ErbB
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N1-SUPERVISEE
Tagrisso osimertinib
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/Tagrisso
Tagrisso est un médicament anticancéreux utilisé chez l’adulte dans le traitement d’un type de cancer du poumon dénommé cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC). Tagrisso est utilisé chez les patients dont le cancer est avancé ou s’est propagé et qui ont la mutation T790M, un changement particulier dans le gène pour une protéine dénommée récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR)...
2016
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
résultat thérapeutique
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
agrément de médicaments
Europe
pipérazines
pipérazines
grossesse
Allaitement naturel
interactions médicamenteuses
adulte
carcinome pulmonaire non à petites cellules
cancer avancé
métastase tumorale
mutation
antinéoplasiques
antinéoplasiques
carcinome pulmonaire non à petites cellules
Dépistage génétique
administration par voie orale
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteur de tyrosine kinase
inhibiteur de tyrosine kinase
protein-tyrosine kinases
surveillance post-commercialisation des produits de santé
Surveillance des médicaments
contraception
évaluation préclinique de médicament
TAGRISSO
TAGRISSO 40 mg, comprimé pelliculé
TAGRISSO 80 mg, comprimé pelliculé
osimertinib
osimertinib
osimertinib
inhibiteurs de tyrosine kinase
Récepteurs ErbB
acrylamides
dérivés de l'aniline
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N1-SUPERVISEE
TAGRISSO (osimertinib), inhibiteur de tyrosine kinase
Pas d’avantage clinique démontré dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules localement avancé ou métastatique avec mutation EGFR T790M
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2676714/fr/tagrisso
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2676714/fr/tagrisso-osimertinib-inhibiteur-de-tyrosine-kinase
Le service médical rendu par TAGRISSO est important dans l’indication de l’AMM : « TAGRISSO est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé ou métastatique, avec mutation EGFR T790M. »...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
résultat thérapeutique
pipérazines
adulte
carcinome pulmonaire non à petites cellules
cancer avancé
métastase tumorale
mutation
antinéoplasiques
carcinome pulmonaire non à petites cellules
administration par voie orale
inhibiteurs de protéines kinases
inhibiteur de tyrosine kinase
protein-tyrosine kinases
TAGRISSO
TAGRISSO 40 mg, comprimé pelliculé
TAGRISSO 80 mg, comprimé pelliculé
avis de la commission de transparence
remboursement par l'assurance maladie
analyse de survie
osimertinib
recommandation de bon usage du médicament
EGFR T790M
osimertinib
inhibiteurs de tyrosine kinase
Récepteurs ErbB
acrylamides
dérivés de l'aniline

---
N1-SUPERVISEE
AZD9291 40 et 80 mg, comprimé pelliculé - AZD9291
ATU de cohorte
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/azd9291-40-et-80-mg-comprime-pellicule
AZD9291 est indiqué dans le traitement des patients adultes non éligibles à un essai clinique en cours, atteints d’un cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules localement avancé ou métastatique, porteurs des mutations EGFRm et T790M, qui ont progressé pendant ou après un traitement par un inhibiteur de tyrosine kinase du récepteur de l’EGF, et par une chimiothérapie à base de sels de platine ou en cas d’intolérance à celle-ci...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
adulte
pharmacovigilance
continuité des soins
acrylamides
acrylamides
dérivés de l'aniline
dérivés de l'aniline
administration par voie orale
carcinome pulmonaire non à petites cellules
cancer localement avancé
antinéoplasiques
antinéoplasiques
Cancer du poumon non à petites cellules stade IV
métastase tumorale
mutation du gène EGFR
osimertinib
information sur le médicament
AZD9291
Récepteurs ErbB

---
Nous contacter.
04/02/2023


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.