Libellé préféré : CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants;

URL : http://www.cnge.fr/

GIP UNF3S : N;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Eviter la visco-supplémentation dans la gonarthrose
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/eviter_la_visco_supplementation_dans_la_gonarthros/
La gonarthrose est une pathologie fréquente en population générale : 15% des personnes de plus de 45 ans ont des symptômes (incapacité physique ou douleur) qui lui sont liés. L’injection intra-articulaire d’acide hyaluronique est un traitement souvent proposé. Cependant, il n’est plus remboursé par la sécurité sociale depuis 2017 car son efficacité et sa sécurité d’emploi sont controversées.
2022
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
recommandation professionnelle
gonarthrose
viscosupplémentation
gonarthrose
arthrose du genou
Gonarthrose

---
N2-AUTOINDEXEE
PAXLOVID
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/paxlovid/
Il est démontré que certains patients sont à haut risque de développer une forme grave de COVID-19 et pour certains d’en décéder. Depuis le début de la pandémie, un traitement capable de réduire le risque de progression de l'infection vers une forme grave, l'hospitalisation ou le décès, était attendu. Le nirmatrelvir/ritonavir (Paxlovid ), médicament antiviral administré par voie orale est disponible en pharmacie. Il est indiqué dans le traitement de la COVID-19 chez les adultes qui ne nécessitent pas de supplémentation en oxygène et qui ont un risque accru d'évolution vers une forme sévère de l’infection.
2022
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
COVID-19
PAXLOVID 150 mg + 100 mg, comprimé pelliculé
information scientifique et technique
Paxlovid
PAXLOVID

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin Comirnaty contre la Covid-19 chez l’enfant âgé de 5 à 11 ans : une aide à la décision
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/vaccin_comirnaty_contre_la_covid_19_chez_lenfant_a/
https://www.cnge.fr/media/docs/cnge_files/file_manager/marilyn_peronnet/Bo%C3%AEte%20%C3%A0%20decision%20Janvier%202022.pdf
Le 20 décembre 2021, dans le contexte de la vague delta et l’apparition du variant Omicron, la Haute Autorité de santé1 (HAS) a donné un avis favorable à l’ouverture de la vaccination avec le Comirnaty à tous les enfants âgés de 5 à 11 ans, et non plus spécifiquement à ceux à haut risque de forme grave. La publication de l’essai clinique2 évaluant la tolérance (critère principal), l’immunogénicité et l’efficacité (critères secondaires) du vaccin Comirnaty chez les enfants âgées de 5 à 11 ans a fourni des données utiles à la HAS, mais aussi à la décision médicale partagée avec les parents et l’enfant. Entre le 7 et le 19 juin 2021, un essai randomisé en double insu a été conduit aux Etats-Unis, en Espagne, Finlande et Pologne. Il a inclus 2 268 enfants ayant les caractéristiques suivantes : âge médian 8,2 ans, comorbidités 20,6%, obésité 11,5%. Il avait pour objectif d’évaluer une modalité vaccinale reposant sur une première injection (10 µg) à J0 et une seconde à J21. L’analyse finale n’a pas été faite en intention de traiter.
2022
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
COVID-19
vaccins de la COVID-19
outil clinique
enfant
Enfant
Vaccine
enfant
COMIRNATY
Vaccination
vaccins contre la COVID-19
dû à
âge
vaccination
Enfant
Vaccine
Enfant
Enfant
recherche opérationnelle
Vaccins
Vaccins
vaccin
COVID-19
vaccination; médication préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
Intérêt du score calcique dans l'évaluation du risque cardiovasculaire en médecine générale
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/interet_du_score_calcique_dans_levaluation_du_risq/
La prévention primaire des décès et maladies cardiovasculaires (CV) repose sur une évaluation du risque CV global quantifiable par des équations de risque basées sur des facteurs cliniques et biologiques. En France, SCORE 2 est l’équation la plus récente et adaptée à l’évaluation du risque de morbimortalité CV à 10 ans des sujets âgés de 40 à 89 ans. L’évaluation du risque CV en utilisant le score calcique (CAC), qui mesure l’étendu des dépôts athéromateux calcifiés dans les artères coronaires à l’aide d’un scanner thoracique est controversée : certaines sociétés savantes recommandent son utilisation alors que d'autres considèrent que son niveau de preuve pour évaluer le risque CV et orienter des décisions thérapeutiques est insuffisant.
2022
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
information scientifique et technique
risque cardiovasculaire
score de risque cardiovasculaire
Médecins
médecine générale
études d'évaluation comme sujet
Appréciation des risques

---
N2-AUTOINDEXEE
Pas d’aspirine pour les patients à risque cardiovasculaire en prévention primaire
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/pas_daspirine_pour_les_patients_risque_cardiovascu/
Pendant de nombreuses années, plusieurs recommandations institutionnelles internationales et nationales, sociétés savantes, et communautés d’experts ont préconisé de prescrire de l’aspirine à faible dose (75 à 325 mg/j) aux patients à risque cardiovasculaires (CV) en prévention primaire. L’argumentaire scientifique allégué était que ce principe actif réduisait l’incidence des événements CV ischémiques. Cependant, ces opinions reposaient sur des analyses (et méta-analyses) conduites sur des critères secondaires, et/ou post-hoc et/ou dans des sous-groupes non préspécifiés, alors que le résultat sur le critère de jugement principal clinique de chaque essai n’était pas significatif. Cette situation décalée par rapport aux données de la science illustre la nécessité de fonder les décisions thérapeutiques sur des preuves solides d’efficacité, ce qui en l’occurrence n’était pas le cas.
2021
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
information scientifique et technique
risque cardiovasculaire
acide acétylsalicylique
a comme patient
acide acétylsalicylique
patients
Pression systolique
risque cardiovasculaire
principal
prévention cardiovasculaire
ASPIRINE
prévention primaire
risque

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin Moderna mRNA-1273 contre la Covid-19 : une aide à la décision
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/vaccin_moderna_mrna_1273_contre_la_covid_19_une_ai/
La publication1 évaluant la sécurité d’emploi et l’efficacité du vaccin ARNm-1273 de Moderna contre la Covid-19 est disponible depuis le 30 décembre 2020. Elle livre des résultats utiles à la décision médicale partagée avec le patient. Cet essai randomisé en double insu a été réalisé dans 99 centres aux Etats-Unis chez 30 351 volontaires, âgés 18 ans, ayant les caractéristiques suivantes : âge médian 52 ans, hommes 52,7%, obésité 29,3%, au moins 1 facteur de risque de forme grave 22,5%, diabète 9,5%, et obésité sévère 6,7%. L’essai avait pour objectif d’évaluer une modalité vaccinale reposant sur une première injection à J0 et une seconde à J28. Dans le groupe placebo, l’incidence de la Covid-19 symptomatique a été de 1,31% dans un délai médian de 64 jours après la seconde injection.
2021
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
vaccins de la COVID-19
vaccins à ARNm
information scientifique et technique
SPIKEVAX
recherche opérationnelle
vaccination
Vaccins
Amaurose congénitale de Leber
vaccination; médication préventive
Vaccination
vaccin
Vaccine
Vaccine
vaccins
COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins contre la Covid-19 : la publication des essais cliniques et la transparence sont indispensables à la confiance
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/vaccins_contre_la_covid_19_la_publication_des_essa/
L’arrivée imminente et très médiatisée des vaccins contre la Covid-19 suscite de nombreux espoirs. La Haute Autorité de santé se prononcera prochainement sur la stratégie vaccinale à mettre en œuvre. Pour que les français (dont les soignants) adhèrent à ces préconisations, elles doivent être élaborées en toute transparence et fondées sur des données scientifiques valides, fiables, et partagées...
2020
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
diffusion de l'information
efficacité du vaccin
information scientifique et technique
confiance
vaccination
essais cliniques comme sujet
pandémies
vaccins antiviraux
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
vaccins antiviraux
COVID-19
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
vaccins contre la COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Covid-19 : y a-t-il une place pour l’hydroxychloroquine (Plaquénil ) en médecine générale ?
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/covid_19_y_t_il_une_place_pour_lhydroxychloroquine/
La pandémie de Covid-19 soulève des questions scientifiques, médicales, et sociales fortement accentuées par les médias. Compte tenu de l’incidence cumulée de certaines formes graves de cette maladie, un traitement efficace est impatiemment attendu par la communauté des soignants comme par la population. Aujourd’hui, aucune thérapeutique spécifique n’est validée pour traiter cette infection quel qu’en soit le stade.
2020
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
COVID-19
PLAQUENIL
PLAQUENIL 200 mg, comprimé pelliculé
information scientifique et technique
hydroxychloroquine
médecine générale
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
La saga du baclofène : une AMM et un remboursement pour un médicament n’ayant pas apporté de preuves solides de son efficacité pour réduire la consommation d’alcool
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/la_saga_du_baclofene_une_amm_et_un_remboursement_p/
Le baclofène a été médiatisé à la suite des témoignages du Dr Olivier Ameisen et de patients, avant son évaluation dans des essais cliniques. La méta-analyse Cochrane, publiée en 2018, ne permettait pas d’établir les preuves de son efficacité pour maintenir l’abstinence et/ou réduire la consommation d’alcool. Cette méta analyse comprenait notamment l’essai ALPADIR, mené en France. Cependant, la plupart des essais négatifs avaient évalué des posologies maximales de baclofène plus faibles que celles des essais ayant des résultats significatifs.
2020
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
alcoolisme
agrément de médicaments
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
consommation d'alcool
BACLOCUR
médicaments utilisés dans la dépendance alcoolique
essais contrôlés randomisés comme sujet
information scientifique et technique
baclofène

---
N1-SUPERVISEE
Covid 19 : argumentaire scientifique sur le dépistage de masse et le confinement
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/avis_du_conseil_scientifique/covid_19_argumentaire_scientifique_sur_le_depistag/
L’intérêt du dépistage des cas asymptomatiques et du repérage précoce, les stratégies et moyens à mettre en œuvre, conclusion
2020
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
COVID-19
infections à coronavirus
diagnostic précoce
Porteur de SARS-CoV-2 asymptomatique
quarantaine
information scientifique et technique
Dépistage de masse
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination des jeunes filles contre les papillomavirus : pour une décision partagée basée sur les données actuelles de la science
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/vaccination_des_jeunes_filles_contre_les_papilloma/
En France, la vaccination nonavalente contre le papillomavirus est recommandée pour les jeunes filles entre 11 et 14 ans avec rattrapage jusqu’à 19 ans révolus. Une infection persistante par un papillomavirus à haut risque oncogène est associée à quasiment tous les cancers cervico-utérins (CCU). L’incidence de ces CCU en France est considérée comme faible (6,1/100 000 par an, 12e cancer féminin en termes de fréquence), entrainant 1117 décès par an. La couverture vaccinale contre le HPV en France est de l’ordre de 29,4 % pour une dose.
2019
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
Prise de décision partagée
vaccination
information scientifique et technique
Vaccins contre les papillomavirus
adolescent
prise de décision

---
N2-AUTOINDEXEE
Soins du patient ayant un trouble de l’usage de l’alcool en médecine générale - pour une prise en charge thérapeutique conforme aux données de la science
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/soins_du_patient_ayant_un_trouble_de_lusage_de_lal/
Chez les patients ayant un trouble de l’usage de l’alcool, les outils disponibles en médecine générale sont : L’entretien motivationnel (EM) qui a montré une efficacité à court terme sur les consommations de substances comparativement à l’absence d’intervention. Les thérapies cognitivo-comportementales même s’il y a peu de données spécifiques à l’approche psychothérapeutique par un médecin généraliste. Les médicaments indiqués dans le maintien de l’abstinence après un sevrage […] Une réduction de la consommation d’alcool a été proposée comme objectif thérapeutique et permet à certains patients de s’inscrire dans un projet de soins.
2019
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
recommandation professionnelle
alcool éthylique
Alcooliques
alcool
conformisme social
Alcoolisme
prise en charge personnalisée du patient
Thérapeutiques
Thérapeutique
a comme patient
science des données
Alcoolisme
soins aux patients
alcools
médecine générale
alcool
Médecins
alcoolisme
Alcoolisme
Thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Soins du patient ayant une consommation d’alcool à risque en médecine générale - Pour un repérage systématique et non jugeant
https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/soins_du_patient_ayant_une_consommation_dalcool_ri/
Le repérage de l’usage d’alcool à risque est justifié par la mortalité attribuable à cette drogue, c’est la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac en France en 2015 (41 000 décès estimés). En 2017, 10% des français étaient usagers quotidiens et 35% des adultes ont eu au moins une alcoolisation ponctuelle importante au cours de l’année écoulée. En France, les critères pour définir qu’une consommation est à faible risque ont été récemment modifiés : pas plus de 2 verres par jour, au maximum 10 verres par semaine, avec au moins un jour sans alcool dans la semaine.
2019
false
false
false
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
France
recommandation professionnelle
médecine générale
risque
consommation d'alcool

---
N1-VALIDE
Exercer - La revue de médecine générale
http://www.exercer.fr/
false
N
CNGE - Collège National des Généralistes Enseignants
Montreuil
France
Seine-Saint-Denis
français
médecine générale
médecins généralistes
médecine générale
périodique

---
N1-VALIDE
CNGE
Collège National des Généralistes Enseignants
http://www.cnge.fr/
agenda, annuaire des membres, informations sur l'école de Riom (formations, enseignement, filières), liste des publications (guides des maîtres de stage, traité de médecine générale, revue, thèses), travaux en cours, travaux publiés, forum
false
N
Paris
France
Paris
français
médecins généralistes
médecine générale
médecine générale
association professionnels santé

---
Nous contacter.
07/12/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.