Libellé préféré : échec thérapeutique;

Synonyme CISMeF : échappement thérapeutique; échec du traitement;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Échappement thérapeutique;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Le casirivimab et l’imdevimab – Risque élevé d’échec thérapeutique en raison de la circulation du variant Omicron du SRAS-CoV-2
https://recalls-rappels.canada.ca/fr/avis-rappel/casirivimab-et-imdevimab-risque-eleve-echec-therapeutique-en-raison-circulation-du
Le traitement d’association casirivimab-imdevimab a une puissance de neutralisation significativement réduite contre le variant B.1.1.529/BA.1 (Omicron) du SRAS-CoV-2 et comporte un risque d’échec thérapeutique élevé. On conseille aux professionnels de la santé de tenir compte de ce qui suit : Il faut envisager l’association casirivimab-imdevimab uniquement pour les patients chez qui la présence du variant Omicron a été écartée. Si la présence du variant Omicron ne peut pas être écartée, il faut envisager d’autres options thérapeutiques...
2022
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
COVID-19
association casirivimab et imdévimab
risque
association médicamenteuse
imdévimab
casirivimab
échec thérapeutique
Canada
variants SARS-CoV-2

---
N1-SUPERVISEE
Sotrovimab pour injection – Risque d’échec thérapeutique en raison de la circulation du BA.2, un sous-variant de la souche Omicron du SRAS-CoV-2
https://recalls-rappels.canada.ca/fr/avis-rappel/sotrovimab-pour-injection-risque-echec-therapeutique-en-raison-circulation-du-ba2-sous
Le sotrovimab, administré à raison de 500 mg par voie intraveineuse, est peu susceptible de conserver son efficacité contre le sous-variant BA.2 d’Omicron. Une diminution de l’activité neutralisante du sotrovimab contre le sous-variant BA.2 d’Omicron a été observée dans les essais in vitro...
2022
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
COVID-19
risque
avis de pharmacovigilance
échec thérapeutique
sotrovimab
variants SARS-CoV-2
nouveau variant du coronavirus
Sotrovimab 500 mg solution à diluer pour perfusion
perfusions veineuses

---
N1-SUPERVISEE
Bamlanivimab - Risque potentiel d'échec du traitement en raison de la circulation de variants résistants du SRAS-CoV-2
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2021/75503a-fra.php
La surveillance à l’échelle mondiale a permis de déterminer qu’il existe un risque potentiel d’échec du traitement par le bamlanivimab contre certains variants du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). Le bamlanivimab devrait conserver une activité neutralisante contre le variant B.1.1.7 d’origine britannique. Recommandations à l’intention des professionnels de la santé : Les essais in vitro portant sur le bamlanivimab ont montré une activité réduite contre les variants du SRAS-CoV-2 présentant les substitutions E484K (p. ex., d’origine sud-africaine ou brésilienne) et L452R (p. ex., d’origine californienne). L’épidémiologie locale des variants devrait être prise en considération avant l’utilisation empirique du bamlanivimab comme traitement unique par anticorps monoclonaux. Le bamlanivimab ne devrait être utilisé que dans les régions où la faible prévalence des lignées de variants du SRAS-CoV-2 présentant les substitutions E484K et/ou L452R est connue ou confirmée. Les patients traités par le bamlanivimab devraient faire l’objet d’une surveillance pour détecter les signes et symptômes de la COVID-19 et recevoir une confirmation supplémentaire ou un traitement au besoin...
2021
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
avis de pharmacovigilance
anticorps monoclonaux humanisés
antiviraux
risque
échec thérapeutique
traitement médicamenteux de la COVID-19
nouveau variant du coronavirus
résistance virale aux médicaments
adulte
adolescent
bamlanivimab
SARS-CoV-2
COVID-19

---
N1-VALIDE
Genvoya Stribild : risque accru d’échec virologique et secondairement de transmission de l’infection VIH de la mère à l’enfant - Lettre aux professionnels de santé
https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/genvoya-r-stribild-r-risque-accru-dechec-virologique-et-secondairement-de-transmission-de-linfection-vih-de-la-mere-a-lenfant
Genvoya Stribild : risque accru d’échec virologique et secondairement de transmission de l’infection VIH de la mère à l’enfant en raison d’une réduction de l’exposition pharmacocinétique à l’elvitégravir et au cobicistat au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
transmission verticale de maladie infectieuse
échec thérapeutique
infections à VIH
deuxième trimestre de grossesse
troisième trimestre de grossesse
infections à VIH
avis de pharmacovigilance
GENVOYA
GENVOYA 150 mg/150 mg/200 mg/10 mg, comprimé pelliculé
agents antiVIH
elvitégravir
Association d'elvitégravir, de cobicistat, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
recommandation de bon usage du médicament
risque
STRIBILD
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
emtricitabine, ténofovir alafénamide, elvitégravir et cobicistat
emtricitabine, ténofovir disoproxil, elvitégravir et cobicistat
grossesse
nouveau-né
JTK 303
Emtricitabine
Ténofovir
Cobicistat
association médicamenteuse
quinolinone
quinolinone

---
N1-SUPERVISEE
Facteurs de risque d’échecs de l’interruption volontaire de grossesse par méthode médicamenteuse
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01689411
L’IVG est très répandue en France. Une grossesse sur cinq aboutirait à une IVG. Plus de la moitié sont réalisées par la méthode médicamenteuse, dont le taux d'échec est non négligeable. À partir de données épidémiologiques, nous avons cherché à identifier des facteurs de risque d'échec.
2017
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
échec thérapeutique
facteurs de risque
avortement provoqué

---
N1-SUPERVISEE
[Atelier] Iléite terminale réfractaire
http://www.fmcgastro.org/postu-main/postu-2013-paris/textes-postu-2013-paris/ileite-terminale-refractaire
Définir l'ilétite terminale réfractaire; Savoir démembrer les causes d'échec du traitement conventionnel (hors anti-TNF); Quelles sont les indications indiscutables à la chirurgie ?; Lorsque les 2 options (médicale et chirurgicale) sont possibles, indiquer leurs résultats et discuter leurs avantages et inconvénients respectifs
2013
false
true
false
false
FMC-HGE 2015. Tous droits réservés
FMC-HGE - Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie
France
échec thérapeutique
maladie de Crohn
anti TNF
iléite
Iléite
matériel enseignement
maladie de Crohn

---
N3-AUTOINDEXEE
[Atelier] Maladie de Crohn
Que faire quand tout a échoué ?
http://www.fmcgastro.org/postu-main/archives/postu-2011-paris/textes-postu-2011-paris/maladie-de-crohn-que-faire-quand-tout-a-echoue/
Savoir remettre en question le diagnostic de maladie de Crohn ; Savoir distinguer un véritable échec d’un syndrome de l’intestin irritable ou de séquelles d’une résection intestinale ; Connaître les complications qui peuvent se présenter comme un échec du traitement ; Savoir distinguer l’échec primaire de la perte de réponse ; Connaître les molécules innovantes évaluées dans le traitement de la maladie de Crohn
2011
false
true
false
false
FMC-HGE - Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie
France
matériel enseignement
Entérite
maladie de Crohn
échec thérapeutique
maladie de Crohn
maladie de Crohn
crohn (maladie de)
maladie de Crohn

---
N1-VALIDE
Prise en charge des personnes infectées par le VIH
(recommandations du groupe d'experts) sous la direction du Professeur Jean-François Delfraissy
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/044000467.pdf
points forts, épidémiologie, quand débuter un traitement antirétroviral, suivi d'un patient, échec des traitements, observance, test de résistance aux antirétroviraux, pharmacologie des antirétroviraux, complication des traitements, immunothérapie, co-infections par les virus des hépatites, vaccinations, primo-infection, infection par le VIH-2, grossesse, infection par le VIH chez l'enfant et l'adolescent, Femmes et VIH, désir d'enfant et assistance médicale à la procréation, prévention et sexualité, infection par le VIH dans les départements français d'Amérique, migrants et étrangers, précarité et vie sociale, organisation des soins, prise en charge des accidents d'exposition au VIH ; 417 pages
2004
false
N
La Documentation Française
Paris
France
français
Arrêt du traitement
biopsie de la peau
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
France
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
surveillance de la population
Dépistage de masse
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
agents antiVIH
agents antiVIH
sélection de patients
thérapie antirétrovirale hautement active
thérapie antirétrovirale hautement active
facteurs de risque
éducation du patient comme sujet
agents antiVIH
continuité des soins
résultat thérapeutique
Recueil de l'anamnèse
examen physique
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
communication
échec thérapeutique
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
résistance virale aux médicaments
tests de sensibilité microbienne
valeur prédictive des tests
tests de sensibilité microbienne
tests de sensibilité microbienne
agents antiVIH
relation dose-effet des médicaments
agents antiVIH
interactions médicamenteuses
agents antiVIH
contrôle de qualité
lipodystrophie associée au VIH
lipodystrophie associée au VIH
lipodystrophie associée au VIH
lipodystrophie associée au VIH
procédures de chirurgie reconstructive
intolérance au glucose
hyperinsulinisme
diabète
intolérance au glucose
diabète
hyperinsulinisme
intolérance au glucose
diabète
hyperinsulinisme
intolérance au glucose
hyperinsulinisme
diabète
hypertriglycéridémie
hypercholestérolémie
hypertriglycéridémie
hypercholestérolémie
hypertriglycéridémie
hypercholestérolémie
hypercholestérolémie
hypertriglycéridémie
maladies cardiovasculaires
maladies osseuses
ostéoporose
maladies osseuses
ostéoporose
ostéonécrose
acidose lactique
maladies mitochondriales
immunothérapie
Interleukine-2
Interleukine-2
infections opportunistes liées au SIDA
hépatite C
hépatite C
hépatite C
ribavirine
ribavirine
interférons
interférons
hépatite B
hépatite B
hépatite B
hépatite A
hépatite chronique
cirrhose du foie
infections opportunistes liées au SIDA
ponction-biopsie à l'aiguille
cause de décès
pneumonie à pneumocystis
toxoplasmose cérébrale
chimioprévention
tuberculose
cryptococcose
infections à cytomégalovirus
antibioprophylaxie
candidose
leishmaniose viscérale
parasitoses intestinales
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à mycobacterium
herpèsvirus humain de type 8
herpès
accessibilité des services de santé
population de passage et migrants
droits des patients
pauvreté
facteurs socioéconomiques
logement
assurance
prisons
prisonniers
hospitalisation
soins aux patients
soins de longue durée
infections à herpesviridae
tumeurs du col de l'utérus
tumeurs de l'anus
maladie de Hodgkin
vaccination
vaccination
vaccins antipneumococciques
vaccins antiméningococciques
Vaccins anti-Haemophilus
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
vaccin BCG
Vaccin antiamaril
signes et symptômes
VIH-2 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 2)
grossesse
Appréciation des risques
diagnostic prénatal
transmission verticale de maladie infectieuse
enfant
complications de la grossesse
adolescent
nouveau-né
maladies néonatales
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
femmes
techniques de reproduction assistée
contraception
sexualité
comportement sexuel
maladies sexuellement transmissibles
troubles sexuels d'origine physiologique
Martinique
Guadeloupe
Guyane française
grossesse multiple
Contre-indications aux procédures
Contre-indications aux médicaments
événements indésirables associés aux soins
séropositivité VIH
lymphome malin non hodgkinien
Adhésion au traitement médicamenteux
co-infection
recommandation pour la pratique clinique

---
Nous contacter.
02/12/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.