Libellé préféré : hépatite chronique;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Impact clinique du traitement de l’hépatite C chronique par les antiviraux d’action directe. Résultats de la cohorte prospective ANRS CO 22-Hepather
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2020/31-32/2020_31-32_3.html
Introduction – L’objectif de cette étude était de comparer la mortalité, l’incidence du carcinome hépatocellulaire (CHC) et de la cirrhose décompensée (CD) chez les patients traités par rapport aux non traités par antiviraux d’action directe (AAD) dans la cohorte prospective française Hepather. Patients et méthodes – Des adultes atteints d’une infection chronique par le VHC, sans co-infection virale B, ni antécédent de CD, CHC, transplantation hépatique ou de traitement avec inhibiteurs de protéase de 1ère génération, ont été inclus entre août 2012 et décembre 2015. L’association entre AAD et survenue des évènements a été analysée à l’aide de modèles de Cox à risques proportionnels temps-dépendants. Résultats – 9 895 patients ont été inclus : 7 344 traités et 2 551 non traités (suivi médian de 33 mois [IQR: 24-41]). Le décès, le CHC et la CD ont été observés chez 218 (129 traités, 89 non), 258 (187 traités, 71 non) et 106 (74 traités, 32 non) patients respectivement. L’exposition aux AAD était associée à un risque de CHC et de CD en modèle de Cox non ajusté (HR : 2,77) et (HR : 3,83), respectivement. Après ajustement, l’exposition aux AAD était associée à une diminution de la mortalité globale (HR : 0,48 ; IC95%: [0,33-0,70]), de CHC (HR : 0,66 [0,46-0,93]) et n’était plus associée à la CD (HR : 1,14 [0,57-2,27]). Conclusion – Chez les patients ayant une infection chronique par le VHC, le traitement par AAD est associé à un risque réduit de mortalité et de CHC.
2020
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
ayant comme résultat
Directives
Prospectives
hepatite
hépatite C chronique
Antiviraux
Antiviraux
hépatite chronique
hépatite virale c
antiviraux
Hépatite
directives

---
N3-AUTOINDEXEE
Cascade de prise en charge de l’hépatite C chronique en France métropolitaine
http://www.theses.fr/2019SACLS473
Introduction : L’Organisation mondiale de la Santé a fixé un objectif d’élimination des hépatites C et B à l’horizon 2030, visant à ce que 90% des personnes ayant une infection chronique soient diagnostiquées et 80% soient traitées. La France s’est engagée à atteindre cet objectif pour l’hépatite C d’ici 2025. Ce travail a pour but d’estimer la cascade de prise en charge de l’hépatite C chronique en France métropolitaine : 1) en 2016, afin de disposer d’un premier point pour le suivi de l’élimination ; 2) en 2011, afin d’évaluer l’impact des antiviraux à action directe (AAD) sur la cascade.Méthodes : Les effectifs des populations suivantes ont été estimés pour 2016 (18-75 ans) et 2011 (18-80 ans) : 1) ayant une hépatite C chronique ; 2) ayant connaissance de leur infection ; 3) prises en charge pour leur infection au cours de l’année ; 4) en cours de traitement antiviral au cours de l’année. Les estimations 1) et 2) reposent : pour 2016, sur une enquête transversale, avec un volet biologique, réalisée auprès d’un échantillon aléatoire de la population générale métropolitaine ; pour 2011, sur des modélisations. Les estimations 3) et 4) ont été réalisées à partir du Système national des données de santé (SNDS), en : i) construisant, pour 3), un algorithme d’identification des personnes avec au moins un recours aux soins pour une hépatite C chronique dans l’année ; ii) prenant en compte l’ensemble des traitements antiviraux contre l’hépatite C pour 4).Résultats : Entre 2011 et 2016, le nombre de personnes ayant une hépatite C chronique a diminué de 31%, passant de 192 700 à 133 500. Le nombre de personnes ayant connaissance de leur infection est resté stable : 111 300 en 2011 et 107 600 en 2016. La proportion de personnes infectées ayant connaissance de leur infection est donc passée de 58% à 81%. Entre 2011 et 2016, le nombre de personnes identifiées comme prises en charge pour leur hépatite dans l’année est passé de 28 000 (15% des personnes infectées) à 34 300 (26% des personnes infectées). Parallèlement, le nombre de personnes en cours de traitement est passé de 12 900 (7% des personnes infectées) en 2011 à 16 100 en 2016 (12% des personnes infectées.Conclusion : Ce travail a permis, pour la première fois, d’estimer la cascade de prise en charge de l’hépatite C chronique en France métropolitaine, avant et après l’introduction des AAD. Il suggère un impact important de ceux-ci sur la cascade de soins. Pour autant, l’accès aux soins et au traitement des personnes infectées restait insuffisant en 2016, notamment au regard des objectifs d’élimination.
2019
theses.fr
France
thèse ou mémoire
France
Hépatite
France
hépatite chronique
France
France
hepatite
hépatite virale
hépatite virale c
français
France
gestion des soins aux patients
hépatite C chronique

---
N2-AUTOINDEXEE
Antiviraux d’action directe
Saisine de la ministre des affaires sociales et de la santé en date du 19 mai 2016 sur les modalités de prise en charge des antiviraux d’action directe pour les patients au stade F2 de fibrose hépatique, liée à une infection chronique par le virus de l’hépatite C
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2633680/fr/antiviraux-d-action-directe
Indications concernées En association dans le traitement de l’infection chronique par le virus de l’hépatite C chez les adultes...
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
adulte
hépatite C chronique
association de médicaments
Sofosbuvir
antiviraux
antiviraux à action directe
daclatasvir
Siméprévir
association lédipasvir sofosbuvir
dasabuvir
association médicamenteuse
ombitasvir
ritonavir
paritaprévir
Fibrose du foie
risque
a comme patient
hepacivirus
infection
maladies auto-immunes
fibrose hépatique
Fibrose
Virus de l'hépatite C
entérovirus humain 72
hépatite C chronique
anemie ferriprive
Affaires
cirrhose du foie
socialisme
hepatite
hepatite
Patients
maladie infectieuse chronique
Directives
antiviraux
hépatite chronique
santé
prise en charge personnalisée du patient
virus de l'hépatite c
virus de l'hépatite A
ABT-333
ABT-267
ABT-450
BMS-790052
fibrose
commerce
patients
directives
benzimidazoles
fluorènes
Uridine monophosphate
sulfonamides
uracile
uracile
anilides
carbamates
composés macrocycliques
Imidazoles

---
N3-AUTOINDEXEE
Place du sovaldi dans le traitement de l'hépatite C chronique chez l'adulte
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01379413
Depuis son identification à la fin des années 1980, le virus de l’hépatite C s’est propagé à travers le monde entier avec près de 150 millions de personnes infectées de manière chronique. La prise en charge des patients atteints par une hépatite C chronique représente donc un enjeu majeur de santé publique. Le protocole historique formé par la bithérapie interféron alpha pégylé associé à la ribavirine pendant 12 à 24 semaines avait l’inconvénient d’entraîner de nombreux effets indésirables. Il s’avérait, de plus, inactif ou non toléré chez certains patients chroniques. Les récentes molécules, issues des recherches effectuées au cours des dernières années, permettent désormais l’espoir d’un traitement efficace et mieux toléré pour tous ces malades. En effet, l’émergence de nouvelles classes d’agents antiviraux directs, notamment le sofosbuvir (SOVALDI ), incarne un moyen innovant de stabiliser voire guérir les patients. Cette molécule, combinée avec un autre agent antiviral direct, a l’avantage d’être administrable par voie orale avec une efficacité supérieure sur le virus de l’hépatite C et entraîne des effets indésirables moindres. C’est cette dernière que nous étudierons en détail dans cette thèse.
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
hépatite C chronique
hépatite virale
hepatite
Traités
hepatite
thérapeutique
hépatite virale c
adulte
hépatite chronique
adulte
coopération internationale

---
Nous contacter.
24/06/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.