Libellé préféré : maladies sexuellement transmissibles bactériennes;

Synonyme CISMeF : infections sexuellement transmissibles bactériennes; affections sexuellement transmissibles bactériennes; pathologies sexuellement transmissibles bactériennes; affections vénériennes bactériennes; affections bactériennes sexuellement transmissibles; pathologies bactériennes sexuellement transmissibles; pathologies vénériennes bactériennes; pathologies bactériennes vénériennes; affections bactériennes vénériennes; MST bactériennes; Maladies bactériennes sexuellement transmissibles; Maladies bactériennes vénériennes; Maladies vénériennes bactériennes;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Dépistage du VIH et des infections sexuellement transmissibles bactériennes en France, 2014-2021
http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/24-25/2022_24-25_4.html
Introduction – Le dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) est un élément essentiel de la prévention. Cet article décrit l’activité de dépistage du VIH et de trois IST bactériennes (syphilis, gonococcies et infections à Chlamydia trachomatis (Ct)) en 2021 en France, et les tendances récentes, à partir des données individuelles de remboursement du Système national des données de santé (SNDS). Méthode – Les données du SNDS permettent de suivre le nombre de remboursements par l’Assurance maladie des tests de dépistage du VIH, de la syphilis, des infections à gonocoque et à Ct, réalisés en secteurs privé et public (hors hospitalisation), et de personnes bénéficiant de ces remboursements. L’analyse a porté sur les bénéficiaires de 15 ans et plus. Les taux nationaux de dépistage ont été calculés pour 1 000 personnes de 15 ans et plus, selon l’âge et le sexe. Résultats – En 2021, 4,59 millions de dépistages du VIH ont été réalisés chez 3,98 millions de bénéficiaires (soit un taux de 70,7 pour 1 000 habitants). La même année, 2,97 millions de tests de dépistages de l’infection à Ct ont été réalisés chez 2,32 millions de bénéficiaires (41,3/1 000). Toujours en 2021, 4,74 millions de tests de dépistage de l’infection à gonocoque ont été effectués chez 2,69 millions de bénéficiaires (47,9/1 000). Enfin, 3,39 millions de tests de dépistage de la syphilis ont été réalisés chez 2,84 millions de bénéficiaires (50,6/1 000). Les taux de dépistage étaient plus élevés chez les femmes que chez les hommes, et chez les jeunes femmes et hommes de moins de 26 ans pour les IST bactériennes. Ces taux ont augmenté de 2014 à 2019 pour toutes les infections (VIH, gonocoque, Ct et la syphilis), ont ensuite diminué en 2020, puis augmenté de nouveau en 2021. Conclusion – Les données de remboursement, bien que ne représentant pas la totalité des dépistages réalisés, permettent de mettre en évidence les variations des taux de dépistages selon l’âge et le sexe, au cours du temps. Après une période d’augmentation des dépistages, la chute observée en 2020 au début de la pandémie à Covid-19, a été rattrapée en 2021 pour les IST bactériennes, mais pas encore pour le VIH, d’où l’importance de remobiliser sur le dépistage.
2022
SPF - Santé publique France
France
article de périodique
vih
infections à VIH
France
Dépistage
infection à virus de l'immunodéficience humaine
France
France
français
France
Dépistage de masse
Infection
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
Infections bactériennes
maladie infectieuse bactérienne
France

---
N1-VALIDE
Propositions de la SPILF pour des antibiothérapies plus courtes
In Info -antibio N 73, mars 2017
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/atb/info-antibio/info-antibio-2017-mars.pdf
Extrait d’un document rédigé par le Groupe Recommandations de la SPILF et basé sur la littérature récente. Il propose des durées d’antibiothérapie raccourcies pour les situations simples , en particulier en choisissant la borne basse de la fourchette lorsque des intervalles sont proposés dans les recommandations initiales...
2017
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
anglais
article de périodique
recommandation de bon usage du médicament
antibactériens
infections de l'appareil respiratoire
bactériémie
méningite bactérienne
endocardite bactérienne
dermatoses bactériennes
infections de la peau et des tissus mous
infections des tissus mous
infections intra-abdominales
infections urinaires
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
neutropénie fébrile
infections osseuses
infections ostéoarticulaires
infections de l'appareil reproducteur
traitement de courte durée
antibactériens
antibiothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge actualisée en médecine générale des infections sexuellement transmissibles bactériennes les plus fréquentes en soins primaires. A propos d'une revue de littérature
http://thesesante.ups-tlse.fr/1290/
Introduction : les infections sexuellement transmissibles, en France, ont une incidence qui est actuellement en augmentation. Les médecins généralistes sont en première ligne pour la prise en charge des infections sexuellement transmissibles sur le plan thérapeutique. Actuellement, il y a des profils de résistances à certaines catégories d'antibiotiques qui se développent pour les agents infectieux. Cela doit être pris en compte dans le choix des traitements probabilistes
2016
false
false
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
résistance bactérienne aux médicaments
médecine générale

---
N1-VALIDE
Infections sexuellement transmissibles en Suisse : un paysage en transformation
Rev Med Suisse 2012;8:1901-1906
https://www.revmed.ch/RMS/2012/RMS-357/Infections-sexuellement-transmissibles-en-Suisse-un-paysage-en-transformation
Une augmentation des déclarations d'infections sexuellement transmissibles (IST) est observée en Suisse depuis une décennie, concernant par exemple la syphilis, la gonorrhée et la chlamydiose. Les déclarations de VIH, en baisse constante depuis le début des années 90, ont réaugmenté entre 2000 et 2008. Les IST sont donc loin d'être maîtrisées et leur épidémiologie s'est complexifiée : diverses IST touchent des populations différentes. Le programme national VIH et IST (PNVI) 2011-2017 défie ce problème et couvre dorénavant la prévention, le dépistage et le traitement de toutes les IST. Les médecins de premier recours, les gynécologues et les consultations spécialisées ont un rôle crucial à jouer dans le dépistage initié par le médecin, incluant des conseils (PICT : provider initiated counselling and testing) ainsi que dans le traitement de ces infections.
2012
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
maladies sexuellement transmissibles virales
article de périodique
Suisse
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
maladies sexuellement transmissibles virales

---
Nous contacter.
06/12/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.