Libellé préféré : curarisants;

Synonyme CISMeF : Agents curarisants; Bloquants neuromusculaires; Curarimimétiques; Inhibiteurs neuromusculaires; Médicaments curarisants;

substance (CISMeF) : O;

action pharmacologique : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Flash sécurité patient - Le stockage des curares...Des erreurs pas si rares
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3338991/fr/flash-securite-patient-le-stockage-des-curares-des-erreurs-pas-si-rares
Parmi les erreurs liées aux produits de santé issues de la base EIGS reçues à la HAS de mars 2017 au 31 décembre 2019, les erreurs de curares représentent 11 % (20/177) de l’ensemble des erreurs médicamenteuses issues de la base nationale de retour d’expérience des EIGS. Plus de la moitié de ces erreurs ont pour origine le non-respect des bonnes pratiques de stockage.
2022
HAS - Haute Autorité de Santé
France
recommandation professionnelle
curarisants
curare
a comme patient
Mise en réserve
sécurité des patients
curare
Sécurité
Pression systolique
CURARE

---
N1-SUPERVISEE
Risque d’allergie grave aux curares en cas d’utilisation des sirops contre la toux contenant de la pholcodine
https://ansm.sante.fr/actualites/risque-dallergie-grave-aux-curares-en-cas-dutilisation-des-sirops-contre-la-toux-contenant-de-la-pholcodine
D’après une nouvelle étude, la prise d’un médicament à base de pholcodine, utilisé contre la toux, expose à un risque important de faire une allergie grave aux curares, indiqués lors d’une anesthésie générale, même si l’anesthésie a lieu plusieurs semaines après la prise du médicament. Compte tenu du caractère non indispensable de ces sirops et de l’existence d’alternatives thérapeutiques, nous estimons que leur rapport bénéfice / risque est défavorable. En conséquence, nous envisageons de suspendre les autorisations de mise sur le marché (AMM) en France des sirops contre la toux à base de pholcodine...
2022
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
antitussifs
pholcodine
hypersensibilité médicamenteuse
Retraits de médicaments pour raisons de sécurité
réactions croisées
curarisants

---
N1-VALIDE
Médicaments antitussifs à base de pholcodine et risque de réaction allergique aux curares dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 - Point d'Information
https://www.ansm.sante.fr/actualites/medicaments-antitussifs-a-base-de-pholcodine-et-risque-de-reaction-allergique-aux-curares-dans-le-contexte-de-lepidemie-de-covid-19
Dans le contexte actuel de pandémie de COVID-19, l’ANSM souhaite rappeler le risque potentiel de réactions allergiques croisées entre la pholcodine, utilisée dans des sirops antitussifs, et les curares (agents bloquants neuromusculaires), utilisés dans les services d’anesthésie / réanimation.Par mesure de précaution, nous recommandons aux médecins de ne pas prescrire de spécialité contenant de la pholcodine pour le traitement symptomatique de la toux et aux patients de ne pas les utiliser...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antitussifs
pholcodine
COVID-19
réactions croisées
curarisants
hypersensibilité médicamenteuse
avis de pharmacovigilance
toux
BIOCALYPTOL 6,55 mg/5 ml SANS SUCRE, sirop édulcoré à la saccharine sodique et au maltitol liquide
BIOCALYPTOL, sirop
BRONCALENE ADULTES, sirop
BRONCALENE ENFANTS, sirop
DIMETANE SANS SUCRE 133 mg/100 ml, sirop
HEXAPNEUMINE ADULTES, sirop
HEXAPNEUMINE ENFANTS, sirop
POLERY ENFANTS, sirop
anaphylaxie
morpholines
codéine
codéine
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Curarisation et décurarisation en anesthésie
http://sfar.org/curarisation-et-decurarisation-en-anesthesie/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2018/10/2_RFE-CURARE-3.pdf
Objectif. Mettre à jour le référentiel français sur l’utilisation des curares en anesthésie qui datait de 1999. Conception. Un comité de consensus de seize experts a été constitué. Une politique de déclaration et de suivi des liens d’intérêts a été appliquée et respectée durant tout le processus de réalisation du référentiel. De même, celui-ci n’a bénéficié d’aucun financement provenant d’une entreprise commercialisant un produit de santé (médicament ou dispositif médical). Le comité de consensus devait respecter et suivre la méthode Grade (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation) pour évaluer la qualité des données factuelles sur lesquelles étaient fondées les recommandations. Les inconvénients potentiels de faire des recommandations fortes en présence de données factuelles de mauvaise qualité ou insuffisantes ont été soulignés. Peu de recommandations ont été non graduées.
2018
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
recommandation par consensus
curarisants
curarisants
continuité des soins
soins peropératoires
anesthésie
ventilation artificielle
intubation trachéale

---
N1-SUPERVISEE
Curares
https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/curares
La d-tubocuranine, substance de référence des curares non dépolarisants était utilisée pour ses propriétés paralysantes bien avant le développement de ses applications en anesthésiologie. En effet, cet extrait végétal purifié du Chondodendron tomensum était utilisé comme poison paralysant par les Indiens d’Amazonie et d’Amérique centrale. Après la description, par Claude Bernard, de son mécanisme d’action au sein de la jonction neuromusculaire, l’introduction de la d-tubocuranine en anesthésie a permis une véritable révolution de cette discipline. Si cette substance n’est plus utilisée, de nombreux curares non dépolarisants sont actuellement disponibles (atracurium, cisatracurium, mivacurium, pancuronium, rocuronium, vécuronium) permettant l’induction d’une myorelaxation par antagonisme compétitif de l’acétylcholine au niveau des récepteurs nicotiniques musculaires. Un curare dépolarisant de brève durée d’action, le suxaméthonium, permet d’obtenir les mêmes effets par genèse d’une dépolarisation persistante des récepteurs nicotiniques de la jonction neuromusculaire. L’utilisation de ces médicaments, indispensables dans bon nombre de procédures d’anesthésie, peut cependant être limitée par la survenue d’effets indésirables. La plupart des curares sont en effet susceptibles d’induire des réactions histaminoïdes voire un choc anaphylactique alors que le suxaméthonium peut être à l’origine de tableaux d’hyperkaliémie, de complications cardiovasculaires et plus rarement d’hyperthermie maligne. Il faut citer par ailleurs la possibilité d’un surdosage. Le surdosage en curare non dépolarisant, à l’exclusion du mivacurium, peut être corrigé par l’utilisation d’un anticholinestérasique injectable (néostigmine). En revanche, pour le suxaméthonium et le mivacurium, la curarisation anormalement prolongée peut résulter d’un déficit quantitatif ou qualitatif en pseudo-cholinestérase. En raison d’un effet inhibiteur partiel sur la pseudo-cholinestérase, la néostigmine va contribuer à l’aggravation du tableau clinique, imposant ainsi une prise en charge purement symptomatique. Pour l’ensemble de ces raisons, l’utilisation des curares est réservée aux anesthésistes et aux médecins qui en ont l’expérience. L’intensité et la durée des effets des curares s’avérant difficilement prévisible à l’échelon individuel, il est en outre conseillé d’effectuer un monitorage précis du bloc neuromusculaire par une méthode électrophysiologique.
2017
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
suxaméthonium
atracurium
cisatracurium
Mivacurium
Rocuronium
vécuronium
curarisants
curarisants
information sur le médicament
curarisants

---
N2-AUTOINDEXEE
Médicaments de la plaque neuromusculaire : Les points essentiels
https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/medicaments-de-la-plaque-neuromusculaire-les-points-essentiels
La contraction musculaire normale dépend du bon fonctionnement de la jonction neuromusculaire qui permet la transformation du signal électrique nerveux en contraction mécanique. Ce couplage électromécanique met en jeu un neurotransmetteur, l’acétylcholine, des récepteurs nicotiniques musculaires et une enzyme de dégradation du neurotransmetteur, l’acétylcholinestérase. La modulation pharmacologique de la jonction neuromusculaire chez l’homme est parfois rendue nécessaire par l’existence d’une situation pathologique liée à un défaut (myasthénie et syndromes apparentés) ou un excès (dystonies) de la transmission neuromusculaire ou encore lorsqu’il est nécessaire d’induire une myorelaxation complète (anesthésie et ventilation assistée en réanimation). Trois classes de médicaments sont utilisés : les anticholinestérasiques, la toxine botulique et les curares (non dépolarisants et dépolarisants). Leurs mécanismes d’action mettent en jeu respectivement l’inhibition de la dégradation de l'acétylcholine, le blocage de la libération de l’acétylcholine, le blocage des récepteurs post-synaptiques de l’acétylcholine ou une dépolarisation soutenue en partie liée à la libération massive d’acétylcholine...
2016
false
false
false
Pharmacomedicale.org
France
français
information sur le médicament
anticholinestérasiques
curarisants
antitoxine botulique
médicament
jonction neuromusculaire
jonction neuromusculaire
essentiel
médicaments essentiels

---
N3-AUTOINDEXEE
Agonistes et antagonistes cholinergiques, ganglioplégiques et curares
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/jsp/saisie/liste_fichiergw.jsp?OBJET=DOCUMENT&CODE=1222772559427&LANGUE=0
Rappels; Acétylcholine et agonistes cholinergiques (directs et indirects); Antagonistes cholinergiques; Ganglioplégiques; Curares
2014
false
false
false
false
Université de Rouen
France
cours
Médicaments
curarisants
antagonistes cholinergiques
agonistes cholinergiques
curare

---
N3-AUTOINDEXEE
Indications de la curarisation en anesthésie
http://sfar.org/indications-de-la-curarisation-en-anesthesie/
2000
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
information scientifique et technique
curarisants
curare
réanimation

---
Nous contacter.
26/09/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.