Libellé préféré : lymphoblaste;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2018
Leucémie /lymphome lymphoblastique à cellules précurseurs (B, T ou SAI)
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/survie-des-personnes-atteintes-de-cancer-en-france-metropolitaine-1989-2018-leucemie-lymphome-lymphoblastique-a-cellules-precurseurs-b-t-ou-sai
En France, pour l'année 2018, le nombre estimé de nouveaux cas de leucémies et lymphomes lymphoblastiques (L/LL) à cellules précurseurs (B, T ou Sans autre indication (SAI)) était de 900 dont 517 cas chez l'homme et 383 chez la femme. À retenir : Survie nette standardisée à 5 ans de 54 % pour les personnes diagnostiquées entre 2010 et 2015 (comparable chez l'homme et la femme); Très fort gradient de survie nette à 5 ans entre les personnes diagnostiquées à 20 ans (74 %) et celles diagnostiquées à 80 ans (13 %); Forte diminution du taux de mortalité en excès durant les trois premières années de suivi parmi les personnes diagnostiquées entre 2010 et 2015 (mais qui reste supérieur à zéro 5 ans après le diagnostic).
2021
SPF - Santé publique France
France
rapport
tumeurs
cellules
lymphoblaste
survie
leucémie-lymphome lymphoblastique à précurseurs B
France
Cancer
leucémie B
France
Cellule
France
précurseurs lymphoïdes B
personnes
France
cancer
Leucémie
maladie
Personna +
France
lymphocyte b
leucémie
français
tumeur maligne, sai
Cellules

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de la cytométrie en flux pour le suivi de la maladie résiduelle des leucémies aiguës lymphoblastiques B de l’enfant au CHU de Rouen
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01932674/document
La quantification de la maladie résiduelle (MRD) est un outil devenu indispensable dans la prise en charge des hémopathies. Elle permet d’évaluer l’efficacité du traitement mis en place, de prédire le risque de rechute et est ainsi utilisée dans la stratification thérapeutique. Les techniques mises en place doivent donc répondre à des exigences en termes de sensibilité, de spécificité et de rapidité de rendu de résultats. La biologie moléculaire est la méthode de référence de par sa très bonne sensibilité et un bon niveau de standardisation cependant, elle reste une technique complexe, coûteuse et peu adaptée à une prise de décision rapide. Ceci justifie le besoin d'envisager d'autres techniques comme la cytométrie en flux. Ses performances se sont améliorées par le développement de nouveaux automates multiparamétriques et les logiciels d’analyses. br MATÉRIELS ET MÉTHODES : br Notre étude consistait à comparer les résultats de maladie résiduelle obtenus en cytométrie en flux au laboratoire d’hématologie du CHU de Rouen à ceux obtenus en biologie moléculaire (Recherche et quantification des réarrangements des gènes IGH/TCR) au laboratoire d’hématologie du CHRU de Lille. Nous avons analysés 76 MRD pour 35 patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique B hospitalisés entre avril 2014 et janvier 2018 dans le service d’hémato-immuno-oncologie pédiatrique du CHU de Rouen. br RÉSULTATS : br Après analyse qualitative des résultats, on obtient une concordance observée de 84% avec un indice Kappa à 0,46. L’analyse quantitative des MRD positives montre une corrélation significative entre la CMF et la BM. L’analyse des discordances a permis de mettre en évidence des résultats faux négatifs en CMF par défaut de sensibilité ou des faux positifs en CMF par défaut de spécificité du LAIP. Une partie des discordances sont en faveur de faux négatifs en BM dont l’origine probable concerne l’émergence d’un sous clone différent du profil initial. br CONCLUSION : br Ces deux techniques présentent donc des spécificités et leur complémentarité parait intéressante dans le but d’obtenir une maladie résiduelle la plus fiable possible afin de permettre une prise en charge optimale du patient.
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
leucémie
lymphome de burkitt
Enfant
Maladies
Enfant
Leucémie B
lymphoblaste
enfant
Maladie résiduelle
évaluation des symptômes
Maladie aigüe
leucémie-lymphome lymphoblastique à précurseurs B et T
hôpitaux universitaires
Enfant
Leucémie aiguë lymphoblastique
cytométrie en flux
Enfant
Enfant
maladie aiguë
cytométrie de flux
leucémie B
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation de l’acte de recherche ou de quantification du gène de fusion BCR-ABL par RT-PCR dans le diagnostic et le suivi thérapeutique des leucémies myéloïdes chroniques et des leucémies lymphoblastiques aiguës
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2774575/fr/evaluation-de-l-acte-de-recherche-ou-de-quantification-du-gene-de-fusion-bcr-abl-par-rt-pcr-dans-le-diagnostic-et-le-suivi-therapeutique-des-leucemies-myeloides-chroniques-et-des-leucemies-lymphoblastiques-aigues
L’objectif de ce travail était : d’évaluer l’utilité clinique de la RT-PCR : (i) pour la recherche des transcrits de fusion BCR-ABL dans le cadre du diagnostic initial de la LCM et de la LAL, (ii) pour la quantification du transcrit de fusion BCR-ABL dans le cadre du suivi thérapeutique et d’en définir les modalités ; de situer la place dans la stratégie de prise en charge de la recherche et de la quantification des transcrits de fusion BCR-ABL par RT-PCR ; d’évaluer les conditions de réalisation de la RT-PCR utilisée pour la recherche ou la quantification des transcrits de fusion BCR-ABL.
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
315. Leucémies aiguës
317. Syndromes myéloprolifératifs
français
évaluation technologique
leucémie
lymphoblaste
études d'évaluation comme sujet
fusion
RT-PCR
leucémie-lymphome lymphoblastique à précurseurs B et T
leucémie aigüe myéloïde
Recherche évaluative
Surveillance des médicaments
aucun diagnostic
Thérapeutique
leucémie myéloïde chronique, sai
fusion de gènes
Diagnostic
gènes abl
gène
leucémie myéloïde chronique BCR-ABL positive
thérapeutique
diagnostic

---
Nous contacter.
17/05/2024


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.