Libellé préféré : Thérapeutique Dermatologique;

URL : http://www.therapeutique-dermatologique.org/

HON : 612554;

GIP UNF3S : N;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Carcinomes spinocellulaires cutanés
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1045
Le carcinome épidermoïde cutané (CEC) est le second cancer de la peau le plus fréquent après le carcinome basocellulaire et entraine une morbidité importante non négligeable du fait de ses localisations préférentielles et de son potentiel métastatique. La mortalité reste cependant limitée. Le facteur de risque évitable le plus important est l’exposition aux ultraviolets (UV) naturels ou artificiels. Il survient le plus souvent sur des lésions préexistantes telles que les kératoses actiniques.
2019
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
carcinome épidermoïde

---
N3-AUTOINDEXEE
BCGites (accidents du BCG)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1032
Le bacille bilié de Calmette et Guérin (BCG) est un vaccin bactérien vivant, dérivé de Mycobacterium bovis atténué in vitro. En France, l’incidence de la tuberculose est faible (8,1 cas déclarés pour 100 000 habitants en 2010) sauf dans certaines régions : Ile-de-France (15,1), Guyane (15,9) et Mayotte (16,1) et dans certains groupes de population : personnes sans domicile fixe (154,9) et personnes nées à l’étranger (36,1) [1]. Depuis 1964, c’est une maladie à déclaration obligatoire.
2017
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
BCG
accidents

---
N3-AUTOINDEXEE
Angiomatose bacillaire
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1026
L’angiomatose bacillaire est une affection vasculoproliférative pseudo tumorale touchant préférentiellement les sujets immunodéprimés. L’atteinte cutanée est la plus fréquente mais des localisations viscérales existent également. Deux agents pathogènes ont été identifiés à l’origine de cette pathologie : Bartonella quintana, agent de la fièvre des tranchées, d’endocardite à hémocultures négatives et de lymphadénopathie chronique et Bartonella henselae, responsable de la maladie des griffes du chat.
2017
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
angiomatose bacillaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Choc anaphylactique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1054
L’anaphylaxie ou réaction anaphylactique est un terme réservé à une réaction grave d’hypersensibilité immédiate, allergique ou non allergique. Elle se définit par la combinaison de signes et symptômes atteignant au moins deux organes. Le choc anaphylactique en est la l’expression la plus sévère car potentiellement mortelle.
2016
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
anaphylaxie

---
N1-SUPERVISEE
Acrodynie
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1021
L’acrodynie est un tableau clinique que l’on observe essentiellement en pédiatrie, dès la petite enfance et chez le nourrisson, et qui a été particulièrement rapportée au cours d’une une intoxication mercurielle chronique, voir après un épisode viral. Les extrémités sont froides, plus ou moins érythémateuses, extrêmement algiques au point d’entraîner parfois de véritables manifestations d’automutilation. Les premiers signes en cas d’intoxication sont généralement neurologiques, à type d’état confusionnel, de faiblesse des membres, alors que progressivement apparaissent un œdème et une atteinte des extrémités.
2014
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
français
acrodynie
acrodynie
signes et symptômes
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Angiosarcomes (Angiosarcoma)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1029
Les angiosarcomes (AS) cutanés sont des tumeurs rares, d’évolution agressive et de mauvais pronostic, représentant environ 1 à 2 p. 100 des sarcomes des tissus mous. Les AS cutanés peuvent être favorisés par un lymphœdème chronique congénital ou acquis (le plus fréquent est représenté par l’angiosarcome de Stewart-Treves, qui survient sur un lymphœdème chronique du bras après mastectomie, curage axillaire et radiothérapie pour un cancer du sein), des sites d’irradiation, une ulcération chronique (fistule arterio-veineuse chez greffé rénal)….
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
hémangiosarcome

---
N1-SUPERVISEE
Acné chéloïdienne de la nuque
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1002
L’acné chéloïdienne de la nuque (ACN) s’observe presqu’exclusivement chez des sujets adultes d’origine africaine ayant les cheveux crépus, surtout de sexe masculin.
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
français
acné chéloïdienne
propionibacterium acnes
acné chéloïdienne
adulte
acné chéloïdienne
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Thérapeutique Dermatologique
http://www.therapeutique-dermatologique.org/
maladies et thérapeutiques, liste des articles, liste des auteurs, recherche, contact
false
N
France
français
dermatologie
maladies de la peau
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Ecthyma
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1084
L’ecthyma est une pyodermite infectieuse ulcérée de la peau causée par le streptocoque B hémolytique du groupe A. A cause De l’extension de l’infection au derme, l’ecthyma est considéré comme une forme profonde de l’impétigo.
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
ecthyma

---
N3-AUTOINDEXEE
Ecchymoses douloureuses (syndrome des)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1083
La peau est un organe privilégié de la vie de relation. Visible, touchée, facilement accessible, la peau est particulièrement liée à la vie émotionnelle et à la vie socioaffective et psychique. C’est pourquoi certaines difficultés psychologiques peuvent s’exprimer au niveau de la peau : des plus banales (par exemple le fait de rougir en public) aux plus rares et graves (par exemples les automutilations).
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
ecchymose
syndrome

---
N3-AUTOINDEXEE
Dermatoses non infectieuses de la grossesse
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1075
Les dermatoses spécifiques de la grossesse, dont le prurit est une caractéristique constante, sont actuellement répertoriées en quatre groupes principaux qui sont la pemphigoïde gravidique, l’éruption polymorphe de la grossesse, la cholestase intrahépatique de la grossesse, et l’éruption atopique de la grossesse. Cette dernière entité regroupe la dermatite atopique de la grossesse, le prurigo gravidique et les folliculites prurigineuses de la grossesse.
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
grossesse
grossesse
infections de la peau
dermatose
grossesse
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Darier (maladie de)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1065
La maladie de Darier est une génodermatose rare, secondaire à une anomalie de l’adhésion interkératinocytaire. Sa transmission est autosomique dominante, de pénétrance plus ou moins complète et d’expressivité variable. La maladie est secondaire à une mutation au niveau du gène ATP2A2 sur le chromosome 12 q23-24.1 [1, 2, 3] responsable d’un défaut de régulation des taux de calcium intracellulaire qui retentit sur le système d’adhésion intercellulaire et/ou l’organisation du cytosquelette.
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
maladie de Darier

---
N3-AUTOINDEXEE
Acanthome à cellules claires
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1001
L’acanthome à cellules claires est une entité clinique et histologique particulière d’étiologie inconnue décrite pour la première fois par Degos et Col. en 1962 [1].
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
acanthome

---
N3-AUTOINDEXEE
Actynomycose
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1005
L’actinomycose – ou actinobactériose - est une infection chronique rare. Elle est due à des bactéries retrouvées normalement dans la cavité buccale et le système digestif : les Actinomyces. Ces bactéries deviennent pathogènes sous l’influence de plusieurs facteurs : – locaux : lésions de la barrière muqueuse, mauvaise hygiène bucco-dentaire, corps étranger (prothèse de hanche, port prolongé de stérilet) ; – généraux : immunosuppression, cancer, diabète, alcoolo-tabagisme.
2012
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Dermite de stase
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1077
La dermite de stase – ou eczéma variqueux – est une forme d’eczéma qui survient au bas des jambes chez des patients souffrant d’une maladie veineuse. Celle-ci peut se manifester par des varices ou/et des varicosités, et souvent par un œdème des chevilles apparaissant dès la fin de la journée. Cette maladie veineuse peut se compliquer d’un ulcère de jambe. On peut aussi observer ces complications dans les suites tardives d’une thrombose veineuse profonde. L’eczéma peut rester limité aux bas de la ou des jambes, ou se propager sur le reste du corps (dissémination). Les démangeaisons (prurit) sont le plus souvent très importantes.
2011
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
dermatite

---
N3-AUTOINDEXEE
Bébé collodion
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1033
Le terme de bébé collodion désigne un état néonatal caractérisé par un nouveau né enveloppé dans une membrane rigide, tendue et vernissée ressemblant à une pellicule de collodion séchée. Il s’agit d’un état transitoire, évoluant en quelques semaines vers une ichtyose de forme variable (Tableau I). Il doit être différencié du fœtus harlequin, forme grave d’ichthyose, dans laquelle le fœtus apparaît recouvert d’une « carapace » rigide et fissurée et dont l’évolution peut-être fatale dans les premiers jours de vie. Un aspect collodion-like peut-être observé dans les ichtyoses liées à l’X en période néonatale. La dermopathie restrictive, syndrome d’akinésie foetale généralisée dans un contexte de retard de croissance intra–utérin majeur représente un autre diagnostic différentiel.
2011
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
ichtyose lamellaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Angiomes ou anomalies vasculaires
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1027
Le terme d’angiome a été de longue date utilisé à la fois pour les lésions vasculaires tumorales et malformatives. On utilise actuellement plus volontiers le terme d’anomalies vasculaires. Toutes ces anomalies, le plus souvent visibles, mais parfois profondes et viscérales, ont en commun l’atteinte spécifique d’un élément de l’arbre vasculaire, ou parfois de plusieurs, de façon combinée : capillaires, artères, veines et lymphatiques.
2011
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
hémangiome

---
N3-AUTOINDEXEE
Acrokératose de Hopf
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1003
L’acrokératose verruciforme de Hopf (AVH) est une maladie rare, le plus souvent héréditaire (familiale), transmise selon le mode autosomique dominant, c’est à dire que les hommes et les femmes peuvent en être atteintes, et que la descendance directe d’un patient a une chance sur deux d’être atteinte elle même. Il peut arriver rarement que les malades n’aient pas de parents atteints. Cette maladie peut se voir de façon isolée ou accompagner d’autres maladies familiales, essentiellement la maladie de Darier.
2011
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
maladie de Darier

---
N3-AUTOINDEXEE
Carences en oligo-éléments
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1047
Les oligo-éléments, ou éléments trace, jouent un rôle essentiel dans le développement de l’organisme et dans le maintien de son homéostasie. Leur déficit peut être à l’origine de lésions cutanées. Les principaux oligo-éléments dont le déficit peut avoir un retentissement sur la peau sont le zinc, le sélénium, le cuivre, le manganèse, le silicium et le lithium.
2009
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
oligoéléments

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre des tranchées
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1117
2009
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
fièvre
fièvre des tranchées

---
N3-AUTOINDEXEE
Angio-oedème (Oedème de Quincke)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1028
2009
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
Angioedème
oedeme de quincke - urticaire geante
angioedème
oedème angioneurotique

---
N3-AUTOINDEXEE
Griffes du chat (maladie des)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1140
2009
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
maladie des griffes du chat

---
N3-AUTOINDEXEE
Cryoglobulinémies
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1061
Une cryoglobulinémie est définie par la présence, lorsque le sérum est laissé à 4 C, d’un précipité qui a les propriétés de se redissoudre lors du réchauffement du sérum. L’enquête biologique doit définir les protéines impliquées dans la cryoprécipitation, le taux de cryoglobuline et la température initiale de précipitation. Étant donné les corrélations qui existent entre la nature immunochimique du cryoprécipité et les symptômes ou affections associés, le diagnostic biologique est essentiel pour guider l’enquête clinique.
2009
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
cryoglobulinémie

---
N3-AUTOINDEXEE
Ehlers-Danlos (syndrome d')
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1089
Le syndrome d’Ehlers-Danlos est un groupe hétérogène d’affections héréditaires des tissus conjonctifs, caractérisées par une altération de leurs propriétés mécaniques affectant la peau, les ligaments, les articulations, les vaisseaux sanguins et certaines autres structures. La maladie se présente sous neuf types cliniques (tableau I) dont le degré de gravité et le pronostic sont variables. L’anamnèse et l’examen clinique permettent, la plupart du temps, de classer l’affection parmi l’un des types actuellement décrits.
2009
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
syndrome d'Ehlers-Danlos

---
N3-AUTOINDEXEE
Eczéma craquelé et fissuraire
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1086
L’eczéma craquelé et fissuraire est encore appelé eczéma astéatotique ou winter eczema. Les lésions surviennent surtout en période hivernale, plus souvent chez les sujets âgés ou chez ceux qui souffrent d’une xérose cutanée préalable, quelle qu’en soit l’origine. Les plaques diffuses, mal limitées, siègent préférentiellement aux membres et en particulier sur les zones de frictions : mains, coudes, genoux et surtout faces antérieures et externes des jambes.
2009
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
eczéma
eczema

---
N3-AUTOINDEXEE
Carences vitaminiques
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1048
Les carences vitaminiques sont souvent considérées comme historiques dans les pays développés et leurs principales manifestations cliniques ne sont pas ou peu connues. Elles sont bien sûr plus rares en Occident que dans les pays sous-développés mais sont certainement sous-évaluées.
2009
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
Carence vitaminique
avitaminoses

---
N3-AUTOINDEXEE
Érythème polymorphe
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1104
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
érythème polymorphe

---
N3-AUTOINDEXEE
Calcinoses et ossifications cutanées
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1041
Les calcinoses et les ossifications cutanées sont caractérisées par des dépôts dermiques ou hypodermiques d’hydroxyapatite, composée d’ions phosphate et calcium. Dans les calcinoses, les dépôts sont des masses anhistes de cristaux peu organisées alors que, dans l’ossification, la même substance a une organisation spatiale beaucoup plus construite, se traduisant par l’aspect compact de l’os haversien, parfois même pourvu de moelle.
2008
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
calcinose

---
N3-AUTOINDEXEE
Carcinomes annexiels
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1044
Les carcinomes annexiels sont des tumeurs malignes cutanées rares (environ 1 p. 100 des cancers cutanés), dérivant des glandes sudorales eccrines et apocrines, des follicules et des glandes sébacées [4]. Ils touchent surtout les sujets âgés. Tous peuvent être envahissants localement et entraîner une dissémination métastatique loco-régionale ou générale. Leur aspect clinique n’est souvent pas spécifique et seul l’examen histopathologique permet leur identification. Il existe une extraordinaire variété de formes histologiques de ces carcinomes.
2008
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
carcinome des annexes cutanées

---
N3-AUTOINDEXEE
Délire d'infestation cutanée
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1254
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
délires

---
N3-AUTOINDEXEE
Folliculite décalvante
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1120
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
folliculite

---
N3-AUTOINDEXEE
Fusarioses
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1125
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
fusariose

---
N3-AUTOINDEXEE
Granulome actinique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1134
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
actines
granulome

---
N3-AUTOINDEXEE
Grover (maladie de)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1141
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
maladie de Grover
patients
maladie de Grover

---
N3-AUTOINDEXEE
Hémochromatose génétique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1147
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
hémochromatose
Genettes
génétique

---
N3-AUTOINDEXEE
Histiocytoses non langerhansiennes
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1151
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
histiocytose non langerhansienne
Histiocytose à cellules de Langerhans

---
N3-AUTOINDEXEE
Hydroa vacciniforme
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1154
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
hydroa vacciniforme

---
N3-AUTOINDEXEE
Hyperpigmentation
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1157
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
hyperpigmentation

---
N3-AUTOINDEXEE
Impétigo
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1163
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
impétigo
impétigo
impetigo

---
N3-AUTOINDEXEE
Incontinentia pigmenti
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1165
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
Incontinentia pigmenti
Incontinentia pigmenti
incontinentia pigmenti

---
N3-AUTOINDEXEE
Jessner et Kanof (maladie de)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1168
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Kérato-acanthomes
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1171
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
kératoacanthome

---
N3-AUTOINDEXEE
Kératodermies palmo-plantaires
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1172
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Kératoses pilaires
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1175
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
kératose
kératose pilaire
Syndrome de Burnett Schwartz Berberian

---
N3-AUTOINDEXEE
Kyste cutané
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1178
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
kystes

---
N3-AUTOINDEXEE
Lichen striatus
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1191
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
lichens

---
N3-AUTOINDEXEE
Lucite estivale bénigne
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1195
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
Bénin

---
N3-AUTOINDEXEE
Lymphadénopathie angio-immunoblastique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1203
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
lymphadénopathie angio-immunoblastique

---
N3-AUTOINDEXEE
Lymphocytome cutané bénin
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1205
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
Bénin
pseudolymphome

---
N3-AUTOINDEXEE
Malformations cutanées
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1211
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
malformations cutanées

---
N3-AUTOINDEXEE
Mastocytoses
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1213
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
mastocytose

---
N3-AUTOINDEXEE
Mélanome cutané
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1214
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
mélanome malin cutané
information scientifique et technique
mélanome

---
N3-AUTOINDEXEE
Mélanoses dermiques et nævus bleu
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1215
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
naevus bleu
mélanose
naevus

---
N3-AUTOINDEXEE
Molluscum contagiosum
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1220
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
molluscum contagiosum
molluscum contagiosum
molluscum contagiosum

---
N3-AUTOINDEXEE
Nævomotose basocellulaire (syndrome de Gorlin)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1230
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
naevomatose basocellulaire
Naevomatose basocellulaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Nævus (Hamartome) sébacé
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1144
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
naevus
naevus
hamartomes

---
N3-AUTOINDEXEE
Nævus (prise en charge)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1231
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
naevus
naevus
gestion des soins aux patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Nécrolyse épidermique (syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1202
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
épiderme
syndrome de Stevens-Johnson
syndrome de lyell

---
N3-AUTOINDEXEE
Neurofibromatose 1
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1235
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
neurofibromatose, sai
Neurofibromatoses
neurofibromatoses

---
N3-AUTOINDEXEE
Nodule douloureux de l'oreille
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1236
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
otalgie

---
N3-AUTOINDEXEE
Nodule rhumatoïde
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1237
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Notalgie paresthésique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1239
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
paresthésie

---
N3-AUTOINDEXEE
Paget (maladie de)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1245
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
maladie de paget du sein
patients
maladie de paget extramammaire
maladie de Paget des os

---
N3-AUTOINDEXEE
Papillomatose confluente et réticulée de Goujerot et Carteaud
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1246
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
papillome

---
N3-AUTOINDEXEE
Papulo-érythrodermie
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1248
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
dermatite exfoliatrice

---
N3-AUTOINDEXEE
Papulose lymphomatoïde
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1251
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Pathomimie cutanée
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1255
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
simulation

---
N3-AUTOINDEXEE
Pelade
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1258
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
pelade

---
N3-AUTOINDEXEE
Pemphigoïde bulleuse
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1412
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
pemphigoïde bulleux
pemphigoïde bulleuse

---
N3-AUTOINDEXEE
Tumeurs annexielles bénignes
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1311
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
tumeurs

---
N3-AUTOINDEXEE
Xanthélasma
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1327
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Matériaux de comblement des rides et des dépressions du visage
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1373
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
dépression
depression
trouble dépressif
dépression
face
depression
équipement et fournitures
vieillissement de la peau

---
N3-AUTOINDEXEE
Phlébectomie et phlébothérapie
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1381
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Podophylline et podophyllotoxine
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1385
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
podophyllotoxine

---
N3-AUTOINDEXEE
Psychosomatique en dermatologie (Psychodermatologie)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1388
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
dermatologie

---
N3-AUTOINDEXEE
Qualité de vie en dermatologie
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1389
2008
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
dermatologie
qualité de vie

---
N1-SUPERVISEE
Prurit vulvaire
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1278
Le prurit vulvaire est un signe fréquent en pathologie vulvaire. Il révèle dans la majorité des cas une cause organique qui doit toujours être recherchée par un examen loco-régional soigneux.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
prurit vulvaire
prurit vulvaire
prurit vulvaire
examen physique
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Pemphigus
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1261
généralités, retentissement, information aux malades, stratégie de surveillance, outils de traitement, stratégie thérapeutique, bibliographie
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
pemphigus
pemphigus
signes et symptômes
continuité des soins
pemphigus
pemphigus
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Vasodilatateurs
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1401
Les vasodilatateurs forment une classe thérapeutique très hétérogène. Le dictionnaire Vidal ne retient comme vasodilatateurs que les médicaments de la claudication intermittente et les traitements intraveineux des manifestations ischémiques sévères. Cependant, on associe à ces vasodilatateurs d'autres classes thérapeutiques habituellement utilisées en cardiologie mais qui ont une action sur la microcirculation. Leur utilisation dans le traitement des acrosyndromes et des troubles trophiques est parfaitement validée.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
vasodilatateurs
dermatologie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Radiothérapie cutanée
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1390
La radiothérapie est utilisée, en dermatologie, pour traiter des carcinomes de la peau et des muqueuses visibles, ainsi que certains sarcomes rares (lymphosarcomes cutanés, mycosis fongoïdes, sarcome de Kaposi). Elle n'a qu'une place restreinte dans le traitement des mélanomes malins. Elle n'est plus utilisée (sauf exception) pour les affections bénignes, hormis les chéloïdes.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
radiothérapie
maladies de la peau
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination anticancéreuse
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1399
La vaccination anticancéreuse en dermatologie concerne aujourd'hui le mélanome. Dans ce domaine, deux approches thérapeutiques sont développées au stade de récidives locorégionales ou de métastases, celle par immunothérapie ou celle par chimiothérapie. Depuis plus de 10 ans, nous n'avons fait aucun pas décisif dans le traitement du mélanome par chimiothérapie.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
antinéoplasiques
dermatologie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Interférons
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1368
Les interférons ont été découverts en 1957 par Isaacs et Lindermann qui avaient remarqué que le surnageant de culture de cellules infectées par un virus contenait une protéine qui transférait un pouvoir de résistance à d'autres cellules. Les interférons sont en effet des protéines qui appartiennent à la famille des cytokines de bas poids moléculaire, produites par des cellules du système immunitaire. En se liant à des récepteurs spécifiques, ils régulent la prolifération, la différenciation et l'activité fonctionnelle de certaines cellules.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
interférons
dermatologie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Peau du nouveau-né
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1377
La thérapeutique dermatologique des premières semaines de vie doit prendre en compte le désir d'une « peau parfaite » ressenti par les parents et les impératifs de prudence qu'imposent le risque thérapeutique propre à la peau du nouveau-né.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
peau
nouveau-né
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Désensibilisation
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1362
La désensibilisation ou immunothérapie allergénique consiste en l'administration de doses progressives d'un allergène spécifique permettant d'obtenir un état de tolérance à la fois immunologique et clinique vis-à-vis d'une exposition allergénique naturelle. Elle est l'un des traitements des manifestations d'hypersensibilité immédiate médiée par les IgE et trouve sa justification en complément de la pharmacothérapie et des mesures d'éviction ou d'évitement.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
désensibilisation immunologique
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Photothérapie dynamique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1383
La photothérapie dynamique repose sur l'utilisation combinée d'une substance photosensibilisante et d'une irradiation lumineuse appropriée et pénétrant bien les tissus. La substance photosensibilisante est destinée à se concentrer le plus électivement possible dans les tissus à traiter.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
photothérapie dynamique
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Immunoglobulines intraveineuses
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1367
Les immunoglobulines humaines polyvalentes à usage thérapeutique par voie intraveineuse (Ig IV) sont de plus en plus utilisées pour le traitement de certaines maladies dysimmunitaires et inflammatoires, dont certaines font partie de la pratique dermatologique. Cependant, leur indication n'est actuellement validée que pour un nombre restreint de pathologies ayant fait l'objet d'études contrôlées (dermatomyosite, maladie de Kawasaki), la majorité des résultats dans d'autres maladies dermatologiques provenant d'essais non contrôlées ou de courtes séries.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
immunoglobulines par voie veineuse
dermatologie
dermatomyosite
maladie de Kawasaki
immunoglobulines par voie veineuse
immunoglobulines par voie veineuse
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Chimiothérapies locales
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1350
L'utilisation des antimitotiques locaux en dermatologie repose sur un principe simple : traiter les lésions directement, en évitant l'administration systémique. Elle apporte certains avantages : application « ciblée », faible dose utilisée, rareté des effets systémiques, application au domicile du patient.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
antinéoplasiques
antimitotiques
dermatologie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Ulcères artériels
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1312
La grande majorité des ulcères d'origine artérielle sont liés à une artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) chronique dont les deux principales causes sont l'athérosclérose et les angiopathies diabétiques.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
ulcère
artériopathies oblitérantes
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Trichinellose
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1309
La trichinellose, ou trichinose, est une zoonose cosmopolite, due à un nématode du genre Trichinella, où l'homme est un hôte accidentel. En France, les épisodes épidémiques observés ces dernières années sont survenus dans des contextes particuliers de non-respect des règles sanitaires ou d'hygiène alimentaire. Actuellement, on observe de rares cas sporadiques, autochtones ou au retour de voyages.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
trichinellose
trichinellose
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Toxidermies
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1307
Le terme de « toxidermie » est impropre et doit être remplacé par « réaction cutanée aux médicaments » ; il désigne l'ensemble des effets secondaires cutanés, muqueux et phanériens des médicaments.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
toxidermies
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Stuccokératose
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1302
La stuccokératose est une affection bénigne, qui n'est pas familiale. Elle est d'individualisation relativement récente (1958) et a été décrite par Kocsard et al. à l'occasion d'un examen systématique de nombreux sujets âgés. Le nom de stuccokératose vient de l'anglais stuck on, pour « posé à la surface de la peau ».
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
kératose
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Pseudo-xanthome élastique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1282
Le pseudo-xanthome élastique, ou élastorrhexie, est une maladie génétique caractérisée par une calcification et une fragmentation des fibres élastiques. Ses manifestations cliniques sont principalement cutanées, oculaires, cardio-vasculaires et gastro-intestinales. Sa prévalence est estimée à 1/160 000.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
pseudoxanthome élastique
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Prurit sine materia
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1277
Le prurit se définit comme « une sensation déplaisante qui provoque le désir de se gratter » [1]. Le prurit sine materia correspond à un prurit sans dermatose causale associée et peut être aigu ou chronique.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
prurit
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Pityriasis versicolor
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1269
Le pityriasis versicolor est une mycose cutanée superficielle, fréquente, cosmopolite et bénigne. Il atteint les individus de tout âge et des deux sexes. Il touche le plus souvent les adolescents et les adultes jeunes. Sa survenue chez l'enfant et le sujet âgé est rare.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
pityriasis versicolor
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Photosensibilisation
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1265
Une photosensibilisation correspond à la rencontre d'une substance photosensibilisante et d'une longueur d'onde efficace. La substance, sous l'effet d'un rayonnement, va se trouver activée. La peau est le siège le plus fréquent des réactions de photosensibilisation du fait de son exposition naturelle au rayonnement solaire.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
photodermatoses
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Perlèche
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1263
La perlèche (ou chéilite angulaire) est un intertrigo de la commissure labiale. Il peut être uni ou bilatéral. L'aspect clinique est variable : simple érythème, fissure sur un fond inflammatoire, lésions croûteuses ou hyperkératosiques surmontant une ulcération.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
chéilite
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Méthotrexate
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1375
Le méthotrexate est largement utilisé en dermatologie depuis de nombreuses années. Ses principales indications sont le psoriasis, certaines maladies auto-immunes et quelques affections inflammatoires chroniques.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
méthotrexate
dermatologie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Clofazimine
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1352
La clofazimine est le chef de file des riminophénazines, initialement développées contre Mycobacterium tuberculosis. La clofazimine a des propriétés antimicrobiennes vis-à-vis des mycobactéries.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
clofazimine
dermatologie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Chimiothérapie et biothérapie anticancéreuse
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1349
Le chapitre de la chimiothérapie s'inscrit dans l'histoire naturelle de la prise en charge d'un cancer, après ceux de la prévention, du dépistage, de l'évaluation pronostique. Au chapitre du traitement la chimiothérapie arrive souvent après la chirurgie et la radiothérapie et, en dépit de la possibilité de chimiothérapie et de biothérapie adjuvantes et néoadjuvantes.
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
biothérapie
dermatologie
antinéoplasiques
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Hyperkératose lenticulaire persistante
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1156
L'hyperkératose lenticulare persistante ou maladie de Flegel est une dermatose rare, autosomique dominante, décrite en 1957. Elle se présente sous forme de multiples lésions des extrémités comme la stuccokératose et l'acrokératose verruciforme, dont elle se distingue par les lésions élémentaires, l'évolution et la transmission génétique...
2008
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
information scientifique et technique
maladies rares
hyperkératose lenticulaire persistante
kératose

---
N3-AUTOINDEXEE
Carcinomes basocellulaires
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1411
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
carcinome basocellulaire

---
N1-SUPERVISEE
Piqûres et morsures d'arthropodes
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1266
Les arthropodes sont des invertébrés avec un corps constitué de métamères et recouvert d'une cuticule.
2007
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
arthropodes
morsures et piqûres d'insectes
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Dermatite séborrhéique infantile, maladie de Leiner-Moussous
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1183
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
dermatite séborrhéique
dermite séborrhéique
patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Fibromes cutanés
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1115
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
fibrome

---
N3-AUTOINDEXEE
Glucagonome (syndrome du)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1132
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
érythème nécrolytique migrateur

---
N3-AUTOINDEXEE
IgA linéaire (dermatose bulleuse à)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1162
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
dermatose
dermatoses vésiculobulleuses
immunoglobuline A

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections virales au cours de la grossesse
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1166
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
grossesse
Complications infectieuses de la grossesse
maladies virales
grossesse
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Langue géographique (Benign migratory glossitis)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1181
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
glossite exfoliatrice marginée

---
N3-AUTOINDEXEE
Marfan (maladie de)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1212
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
syndrome de Marfan

---
N3-AUTOINDEXEE
Myiases furonculoïdes
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1224
2007
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
myiase furonculoïde
myiases

---
N3-AUTOINDEXEE
Cellulite à éosinophiles (syndrome de Wells)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1049
Décrit en 1976 et individualisé en 1979, le syndrome de Wells est une dermatose réactionnelle rare (moins de 200 cas dans la littérature), bénigne mais récidivante dans plus de la moitié des cas, qui s’observe principalement chez les adultes mais aussi chez les enfants.
2007
false
false
false
Thérapeutique Dermatologique
France
information scientifique et technique
Syndrome de Wells
Cellulite sous-cutanée
syndrome
syndrome de Wells
granulocytes éosinophiles

---
N1-SUPERVISEE
Pityriasis rubra pilaire
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1268
Le pityriasis rubra pilaire (PRP) est un syndrome cutané particulier dont la lésion élémentaire est une papule cornée folliculaire. L'aspect histologique, évocateur, n'est pas spécifique et l'étiologie est inconnue.
2007
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
pityriasis rubra pilaire
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Syndrome hyperéosinophilique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1305
Le syndrome hyperéosinophilique est une affection rare, touchant préférentiellement l'homme d'âge moyen et définie par les critères suivants...
2007
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
syndrome hyperéosinophilique
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Pemphigoïde gravidique
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1260
La pemphigoïde gravidique, anciennement appelée herpes gestationis, est une maladie bulleuse auto-immune de la grossesse, très proche de la pemphigoïde bulleuse. Plusieurs études épidémiologiques ont montré que cette affection est fortement associée à la présence de certains groupes HLA de classe II, tout particulièrement DRb1*0301 et DRb1*0401/040X, et aux allèles « nuls » C4*Q0, soulignant l'importance des facteurs génétiques dans le développement de la maladie. L'incidence estimée de la pemphigoïde gravidique est d'un cas pour 1 700 à 40 000, fonction ou non de la pratique d'immunofluorescences directes devant des dermatoses de la grossesse
2007
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
Pemphigoïde gravidique
Pemphigoïde gravidique
Pemphigoïde gravidique
signes et symptômes
grossesse
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Peelings
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1379
Les peelings chimiques ont des indications médicales (acné, melasma) et esthétiques (héliodermie). La variété des produits disponibles permet une grande souplesse d'utilisation, mais chaque substance a ses propres caractéristiques, qui doivent être bien connues de l'utilisateur, afin d'optimiser les résultats et d'éviter les complications.
2007
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
exfoliation chimique
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Cryothérapie et cryochirurgie
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1357
Les termes de cryothérapie et cryochirurgie ne doivent pas être utilisés de façon interchangeable. Si la cryothérapie est l'utilisation du froid pour des applications très variées, parfois non destructrices, la cryochirurgie sous-entend une application obligatoirement destructrice et donc nécessairement contrôlée.
2007
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
cryothérapie
cryochirurgie
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Rhinosclérome
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1290
Le rhinosclérome est une maladie infectieuse granulomateuse chronique à début le plus souvent nasal, chronique. Elle est endémique en Afrique, dans le Sud-Est Asiatique, en Europe Centrale et de l'Est et en Amérique centrale et du Sud et au Mexique. Elle est actuellement aussi observée hors de ces zones en Europe et en Amérique du Nord chez des immigrants.
2007
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
rhinosclérome
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Pemphigoïde cicatricielle
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1259
formes cliniques, examens complémentaires, retentissement psychologique et physique, stratégie de surveillance, outils du traitement, stratégie thérapeutique, bilbiographie
2001
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
pemphigoïde bénigne des muqueuses
pemphigoïde bénigne des muqueuses
signes et symptômes
pemphigoïde bénigne des muqueuses
pemphigoïde bénigne des muqueuses
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Fiessinger-Leroy-Reiter (syndrome de)
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1116
Le syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter, plus communément appelé syndrome de Reiter, est une polyarthrite réactionnelle survenant après une infection du tractus génital ou digestif, avec conjointement ou isolément une atteinte oculaire (50 p. 100), des lésions cutanéo-muqueuses (20 p. 100) et, dans 5 p. 100 des cas, des lésions viscérales (coeur, système nerveux central) [1,5]. Dans les trois-quarts des cas, cette affection survient chez des individus génétiquement prédisposés, porteurs du gène HLA-B27. La pathogénie du syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter reste incomprise. Toutefois, une réponse immunitaire particulière envers certains agents infectieux est considérée. Cependant, l'éventualité d'une réaction d'immunité croisée entre des antigènes bactériens et HLA-B27 reste discutée [4].
2001
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
Syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter
Syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter
arthrite réactionnelle
arthrite réactionnelle
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Tuberculose cutanée
https://www.therapeutique-dermatologique.org/spip.php?article1310
La tuberculose réapparaît dans les pays occidentaux pour plusieurs raisons : développement de l'infection par le VIH, relâchement de la lutte antituberculeuse, immigration de populations provenant de pays de forte endémicité tuberculeuse, émergence de souches de mycobactéries résistantes aux traitements usuels [1-3]. En revanche, la tuberculose cutanée reste rare en Occident, représentant 1,5 à 2,1 p. 100 de l'ensemble des tuberculoses, et arrive en cinquième position des atteintes extrapulmonaires [5,9]. À l'inverse des pays occidentaux, la tuberculose cutanée sévit à l'état endémique dans les pays tropicaux [12] et maghrébins [9] du fait de la forte endémicité tuberculeuse dans ces régions.
2001
false
N
Thérapeutique Dermatologique
France
français
tuberculose cutanée
tuberculose cutanée
information scientifique et technique

---
Nous contacter.
01/12/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.