Libellé préféré : facteur F;

Synonyme CISMeF : facteur sexuel des bactéries; facteur sexuel de la bactérie; plasmides F; facteur de fertilité; facteur de sexualité; facteur de transfert de résistance; facteur sexuel bactérien; plasmide F; épisome F;

Acronyme CISMeF : RTF;

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Facteur de fertilité;

substance (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Environnement et fertilité féminine : enquête sur les facteurs environnementaux qui menacent la réserve ovarienne. État des connaissances des femmes sur leur fertilité et leurs moyens d’information
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03012342
Contexte : L’infertilité concerne aujourd’hui 1 couple sur 7. En parallèle, l’âge de la femme à la première grossesse ne cesse d’augmenter (28.5 ans en 2015). Ainsi, nous nous sommes intéressés aux facteurs environnementaux et comportementaux pouvant altérer la réserve ovarienne chez la femme. Nous avons également réalisé une enquête de terrain afin d’identifier la vision des femmes de leur propre fertilité et de déterminer le moyen de prévention efficace afin de diffuser un message de prévention concernant leur fertilité. Objectifs : L’objectif principal était d’identifier les facteurs environnementaux et comportementaux à risques d’entrainer une diminution de la réserve ovarienne et/ou de perturber la fertilité féminine. Méthodes : Revue de littérature et réalisation d’une enquête de terrain portée sur les connaissances des femmes sur la réserve ovarienne, leur projet de maternité, ainsi que leurs moyens préférentiels d’information utilisés. Résultats : De nombreuses substances ont été identifiées comme à risques de perturber la fertilité féminine. Néanmoins, un grand nombre d’études démontrent la nécessité de réaliser des études complémentaires afin d’identifier le mécanisme d’action et de conclure sur les effets potentiels engendrés, encore mal identifiés. Concernant l’enquête de terrain, la réalisation d’études (de plus en plus longues) chez la jeune femme retarde leur projet de maternité. Plus de la moitié (52%) des femmes interrogées n’ont jamais entendu parler du terme de « réserve ovarienne » et ont une vision trop optimiste de la fertilité féminine. Conclusion : Il est donc urgent de se prémunir de certains facteurs, et d’informer la population quant aux agents toxiques rencontrés mais également sur la physiologie de la fertilité de la femme et les moyens existants pour la protéger.
2020
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
Savoir
ovaire, sai
Réserve ovarienne
connaissance
Environnement
Femelle
facteur f
collecte de données
Environnement
sexe féminin, sai
enquêteur
facteur F
Femmes
connaissance

---
N3-AUTOINDEXEE
Impact des facteurs environnementaux sur la fertilité : rôles du tabac et des pesticides
http://www.theses.fr/2018AMIE0060
Objectifs : La thématique de recherche du service est l'étude de l'impact des facteurs environnementaux sur la fertilité des couples. Deux axes ont été développés : l'impact du tabac et celui des pesticides les plus utilisés dans la région, considérés comme facteurs confondants. Pour le travail de cette thèse nous avons pour objectif principal d'évaluer l'impact du tabagisme et de l'exposition aux pesticides sur la fertilité de couples grâce à l'analyse de questionnaires d'exposition, des paramètres d'AMP de couples infertiles, de dosages de nicotine (principal composé additif de la fumée de cigarette) et de cotinine (principal métabolite de la nicotine) dans les liquides folliculaires. Une étude expérimentale sur les rats exposés in utéro et pendant la phase de lactation au chlorpyrifos complètera ce travail. Matériel et Méthode : Suite à la réalisation de différentes études observationnelles, nous avons mis en place une étude comparative, descriptive, monocentrique et prospective de deux groupes de patients (couples Infertiles et Fertiles) au sein du service de Médecine et Biologie de la Reproduction, Cytogénétique et CECOS de Picardie du CHU d'Amiens. Les patients inclus ont répondu à un questionnaire d’exposition toxique. Il a également été mis en place une biothèque (sang, urines pour tous les couples, liquides folliculaires et plasmas séminaux pour les couples infertiles) afin de réaliser des dosages spécifiques de toxiques (nicotine, cotinine et pesticides). Une étude complémentaire a été réalisée chez des rats Wistar exposés en prénatal et pendant la phase de lactation au Chlorpyrifos. Résultats : L'ensemble des travaux réalisés nous a permis d'objectiver un tabagisme actif féminin significativement plus important dans notre population de femmes infertiles ainsi qu'un tabagisme passif aux différents stades de la vie significativement plus important chez les couples infertiles. Nous avons d'autre part mis en évidence une diminution des taux de fécondation en cas de tabagisme masculin et une altération de la qualité du développement embryonnaire précoce en cas de tabagisme féminin. Les dosages réalisés dans les liquides folliculaires ont retrouvé une meilleure corrélation des taux de cotinine par rapport aux taux de nicotine chez les fumeuses ainsi que la présence de cotinine dans les liquides folliculaires de femmes exposées passivement au tabac. Dans le cadre de l'analyse de l'exposition des couples aux pesticides, nous avons mis en évidence une corrélation entre la zone géographique hautement exposée aux pesticides des couples et le taux d'ovocytes en métaphase II présentant un cytoplasme granuleux. Chez ces couples, une augmentation des taux de FCS était également observée. Nous avons également constaté que les couples vivant près d'un champ de maïs (zone très exposée aux pesticides) sont plus nombreux dans le groupe des couples infertiles. En rapport avec l'exposition plus globale aux perturbateurs endocriniens, nous avons pu mettre en évidence une surexposition des patientes prises en charge en AMP comparée à la population générale sur l'ancienneté du type d'habitation et la réalisation de plus de six teintures de cheveux chez les femmes. La consommation régulière d'eau du robinet est apparue comme un facteur significatif caractérisant la population fertile. Enfin l'étude expérimentale sur l'exposition pré et postnatales chez les rats Wistar confirme l'impact du chlorpyrifos sur le développement fœtal et sur la structure des gonades à l'âge adulte. Conclusion : Le tabagisme et l'exposition aux pesticides sont deux éléments clés à prendre en compte dans la prise en charge de couples infertiles
2018
theses.fr
France
thèse ou mémoire
Environnement
facteur f
facteur d'impact
pesticide
Impacts sur l'environnement
environnement
nicotiana tabacum
tabac
facteur F
pesticides

---
Nous contacter.
29/11/2022


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.