Libellé préféré : Service de la douleur aigüe;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge de la douleur aigüe par l'Infirmier Organisateur de l'Accueil du Service d'Accueil des Urgences du CHU de Nantes: évaluation des prescriptions anticipées d'antalgiques sur protocole
http://www.sudoc.fr/232580820
Objectif : Evaluer la prise en charge de la douleur aigue par l'IOA au SAU. Le critère de jugement principal étant le respect des prescriptions anticipées d'antalgiques conformément au protocole. Méthode : Il s'agit d'une étude observationnelle, rétrospective, monocentrique, réalisée au CHU de Nantes sur une période de 4 mois (du 1er décembre 2017 au 1er avril 2018). 330 patients consultants aux Urgences adultes pour un motif médical ou traumatique ont étés randomisés par tirage au sort. Sont exclus les patients ne passant pas par la zone d'accueil, ceux orientés vers un autre service, ceux présentant des critères d'urgence immédiate, ceux ne présentant pas de douleur après évaluation par l'IOA et ceux dont l'évaluation initiale de la douleur n'a pas été réalisée par l'IOA. Résultats : Cent six patients ont été inclus. Les prescriptions anticipées d'antalgiques sont conformes au protocole pour 12.3% des patients. En incluant les patients n'ayant pas de douleur à l'accueil des Urgences (après son évaluation par l'IOA) le respect du protocole est de 40.1%. La prévalence de la douleur est de 66.7%. La douleur n'a pas été évaluée chez 40.7% des patients. Le délai moyen entre l'admission au SAU et l'évaluation de l'EN est de 23.9 minutes [18.2-29.7]. Le délai moyen entre l'admission au SAU et le premier antalgique est de 37 minutes [26.7-47.3]. Dans le groupe où les prescriptions anticipées sur protocole ont été respectées, les délais moyens sont respectivement de 20.8 minutes [9.4-32.3] et de 31.6 minutes [14-49.3]. Une réévaluation à 45 minutes est réalisée chez 18.9% des patients, et chez 38.5% des patients en cas de respect des prescriptions anticipées. La douleur à la sortie des urgences est évaluée chez 49.1% des patients, parmi ces patients, la moitié sont toujours douloureux à la sortie et une douleur sévère (EN 6) est retrouvée chez 9.6%. Environ trois quarts des patients n'ont pas bénéficiés d'antalgiques dès l'admission. Conclusion : Le protocole de prescription anticipée d'antalgiques au SAU est sous-utilisé. Pour faire face à ce phénomène d'oligoanalgésie, des mesures d'amélioration pourraient être nécessaires, notamment concernant l'accès et la connaissance du protocole.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
centres antidouleur
hôpitaux universitaires
Organisation
Accueil
organisateurs embryonnaires
douleur
Organisation
gestion de la douleur
Service de la douleur aigüe
organisation
service hospitalier d'urgences
Infirmiers
analgésiques
prescription d'un service
Urgences
urgences

---
Nous contacter.
21/09/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.