Libellé préféré : syndrome pseudo-grippal;

Synonyme CISMeF : état grippal; syndrome grippal; états grippaux;

Synonyme SNOMED : symptômes pseudo-grippaux;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
ActionGrippe : évaluation d’une application de surveillance du syndrome d’allure grippale à externalisation ouverte pour les saisons grippales canadiennes 2015–2016 à 2018–2019
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2021-47/numero-9-septembre-2021/actiongrippe-surveillance-maladies-saisonnieres-type-influenza-canada.html
Contexte : La surveillance sentinelle du syndrome d’allure grippale est une composante essentielle d’un programme exhaustif de surveillance de la grippe. Les systèmes de surveillance communautaires du syndrome d’allure grippale qui comptent uniquement sur des pratiques de soins de santé sentinelles omettent des segments importants de la population, notamment ceux qui ne consultent pas un médecin. La surveillance participative, qui compte sur la participation de la communauté à la surveillance, peut combler certaines lacunes des systèmes traditionnels de surveillance du syndrome d’allure grippale. Objectif : Nous avions pour objectif d’évaluer le programme ActionGrippe, une application de surveillance du syndrome d’allure grippale à externalisation ouverte développée pour compléter et apporter un complément à la surveillance du syndrome d’allure grippale au Canada.
2021
Gouvernement du Canada
Canada
article de périodique
dû à
syndrome pseudo-grippal
externalisation ouverte
Applications
études d'évaluation comme sujet
saisons
attention
Applications
organisation et administration
Applications

---
N3-AUTOINDEXEE
Cet été, les syndromes pseudo-grippaux ne seront pas tous des Covid-19
http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-cet-ete-les-syndromes-pseudo-grippaux-ne-seront-pas-tous-des-covid-19/
La survenue récente d’un foyer d’encéphalites à tiques (désignée par l’acronyme TBE, pour Tick-borne encephalitis) dans le bassin d’Oyonnax (département de l’Ain)[1] a d’abord fait évoquer le diagnostic de Covid-19. En effet, l’évolution biphasique caractéristique de la TBE commence par un syndrome pseudo-grippal (fièvre, fatigue, céphalées et douleurs musculaires) pendant 2 à 4 jours, suivi une à deux semaines plus tard d’une seconde phase caractérisée par une méningo-encéphalite chez un tiers des malades. La TBE est surtout transmise par une tique du genre Ixodes mais, pour la première fois en France, ce foyer ayant touché 26 personnes reconnaît une origine alimentaire (fromage au lait cru de chèvre). Avec une incidence moyenne de 20 cas par an, la France n’est pas une région d’endémie pour la TBE, mis à part le signalement en 2016 de 54 cas en région alsacienne [2], mais cette zoonose semble en phase de recrudescence, de même qu’elle progresse de façon importante dans les pays frontaliers (Suisse, Allemagne).
2020
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
information scientifique et technique
syndrome pseudo-grippal
Pression systolique
pression sanguine
pandémies
COVID-19

---
Nous contacter.
06/02/2023


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.