Libellé préféré : troclosène;

Synonyme CISMeF : potassium dichloroisocyanurate; dichloroisocyanurate de sodium; dichloroisocyanurate de potassium; 1,3,5-triazine-2,4,6(1h,3h,5h)-trione, 1,3-dichloro-; dichloro-s-triazine-2,4,6(1h,3h,5h)-trione; dichloro-1,3,5-triazinetrione; acide dichloroisocyanurique; dichloroisocyanurate;

Hyponyme MeSH : dichloroisocyanurate de sodium dihydrate; dichloroisocyanurate de sodium anhydre;

Libelles Related CAS CISMeF : troclosène de sodium; troclosène de potassium; troclosène sodique; troclosène sodique, dihydrate; troclosène potassique;

Registry Number MeSH : 2782-57-2; PHR838Y52L;

Codes EINECS : 220-487-5;

substance (CISMeF) : O;

UNII : PHR838Y52L;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Eau de Javel, polychloroisocyanurates et leurs produits de dégradation
https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/eau-de-javel-polychloroisocyanurates-et-leurs-produits-de-degradation
Les expositions domestiques à l’eau de Javel, aux polychloroisocyanurates présents dans les produits ménagers ainsi qu’à leurs produits de dégradation en milieu acide ou ammoniaqué sont fréquentes, mais elles sont peu évaluées. Une étude rétrospective concernant les cas d’exposition à ces produits enregistrés par les Centres Antipoison et de Toxicovigilance (France) sur une période d’un an a été réalisée. En 2011, 5 452 cas d’exposition ont été répertoriés (57 % de ces cas étaient symptomatiques), et l’âge médian des personnes exposées était de 25 ans. L’exposition était accidentelle dans 93 % des cas, dont 70 % concernaient une ingestion. Dans 33 % des cas, l’exposition concernait des enfants de moins de 5 ans; les symptômes les plus fréquents notés pour ces enfants étaient : des vomissements (59 %), de la toux (10 %) et de l’irritation oropharyngée (8 %), toutefois aucune séquelle n’a été rapportée. Chez les personnes exposées âgées de plus de 5 ans, les symptômes les plus souvent notés étaient : des douleurs et de l’irritation oropharyngées (41 %), de la toux (26 %) et des vomissements (13 %). En tout, 74 cas graves (1,3 %) ont été identifiés (70 % d’origine accidentelle et 30 % attribuables à une conduite suicidaire), néanmoins aucun décès n’a été rapporté.
2015
false
true
false
Bulletin d'information toxicologique
Canada
français
article de périodique
hypochlorite de sodium
troclosène
triazines
triazines
accidents domestiques
hypochlorite de sodium
triazines

---
N3-AUTOINDEXEE
Dichloroisocyanurate de sodium
Numéro CAS : 2893-78-9
https://reptox.cnesst.gouv.qc.ca/pages/fiche-complete.aspx?no_produit=11544&nom=Dichloroisocyanurate+de+sodium
Reptox
Montréal
Canada
fiche toxicologique
sodium
troclosène

---
N3-AUTOINDEXEE
Dichloroisocyanurate de potassium
Numéro CAS : 2244-21-5
https://reptox.cnesst.gouv.qc.ca/pages/fiche-complete.aspx?no_produit=201616&nom=Dichloroisocyanurate+de+potassium
Reptox
Montréal
Canada
fiche toxicologique
troclosène
potassium

---
N3-AUTOINDEXEE
Dichloroisocyanurate de sodium dihydraté
Numéro CAS : 51580-86-0
https://reptox.cnesst.gouv.qc.ca/pages/fiche-complete.aspx?no_produit=647271&nom=Dichloroisocyanurate+de+sodium+dihydraté
Reptox
Montréal
Canada
fiche toxicologique
troclosène
sodium

---
N1-VALIDE
Dichloroisocyanurate de potassium. Dichloroisocyanurate de sodium
fiche toxicologique INRS n 220
http://www.inrs.fr/accueil/produits/bdd/doc/fichetox.html?refINRS=FT%20220
caractéristiques, risques, réglementation, recommandations
2011
false
N
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
France
français
triazines
triazines
triazines
triazines
triazines
exposition professionnelle
maladies professionnelles
valeurs de référence
troclosène
recommandation
fiche toxicologique

---
Nous contacter.
18/04/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.