Libellé préféré : traitement médicamenteux de la COVID-19;

Ressource obsolète : false;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Suivi des effets indésirables des médicaments utilisés dans la prise en charge de la COVID-19 en date du 26/04/2021
Publié le 08/06/2021
https://ansm.sante.fr/actualites/suivi-des-effets-indesirables-des-medicaments-utilises-dans-la-prise-en-charge-de-la-covid-19-en-date-du-26-04-2021
Chiffres clés, bilan des effets indésirables
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
effets secondaires indésirables des médicaments
France
traitement médicamenteux de la COVID-19
Mésusage de médicament
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 et biothérapies dirigées contre l’interleukine 6 ou son récepteur
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/traitements-specifiques-a-la-covid-19/biotherapies-dirigees-contre-linterleukine-6-ou-son-recepteur-mise-a-jour-completee-10-08-2020.html
Le présent document ainsi que les constats qu’il énonce ont été rédigés en réponse à une interpellation du ministère de la Santé et des Services sociaux dans le contexte de l’urgence sanitaire liée à la maladie à coronavirus (COVID-19) au Québec. L’objectif est de réaliser une recension sommaire des données publiées et de mobiliser les savoirs clés afin d’informer les décideurs publics et les professionnels de la santé et des services sociaux. Bien que les constats reposent sur un repérage exhaustif des données scientifiques publiées, la sélection et l’évaluation de la qualité méthodologique des études ne reposent pas sur une méthode systématique selon les normes habituelles à l’INESSS. Par ailleurs, les positions ne découlent pas d’un processus de consultation élaboré. Dans les circonstances d’une telle urgence de santé publique, l’INESSS reste à l’affût de toutes nouvelles données susceptibles de lui faire modifier cette réponse.
2021
false
false
true
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
traitement médicamenteux de la COVID-19
Interleukine-6
Québec
siltuximab
siltuximab
tocilizumab
tocilizumab
sarilumab
sarilumab
résultat thérapeutique
recommandation professionnelle
récepteurs à l'interleukine-6
biothérapie
interleukine-6
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux humanisés
COVID-19

---
N2-AUTOINDEXEE
L’Inserm et AstraZeneca s’associent pour tester l’efficacité de la combinaison d’anticorps monoclonaux AZD7442 contre la Covid-19 dans le cadre de l’essai européen DisCoVeRy
https://presse.inserm.fr/linserm-et-astrazeneca-sassocient-pour-tester-lefficacite-de-la-combinaison-danticorps-monoclonaux-azd7442-contre-la-covid-19-dans-le-cadre-de-lessai-europ/42799
Une combinaison d’anticorps monoclonaux à longue durée d’action (LAAB) développée par AstraZeneca va être évaluée dans l’essai européen DisCoVeRy piloté par l’Inserm qui a pour objectif de trouver un traitement contre la Covid-19. Il est prévu d’inclure 1240 patients à travers l’Europe dans cet essai clinique de phase III. Fort d’une riche expérience dans le domaine des thérapies ciblées (oncologie, maladies respiratoires), le laboratoire AstraZeneca a développé une combinaison de deux anticorps monoclonaux ciblant la protéine spike du virus Sars-CoV-2 : AZD7442. Ce traitement fait aujourd’hui l’objet d’une évaluation clinique dans différents contextes, à la fois en préventif mais aussi en curatif de la Covid-19...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
anticorps monoclonal dirigé contre la protéine Spike du SARS-CoV-2 AZD7442
traitement médicamenteux de la COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-VALIDE
Plusieurs formes « d’orages cytokiniques » sont associés à la sévérité et la mortalité dans la Covid-19
https://presse.inserm.fr/plusieurs-formes-dorages-cytokiniques-sont-associes-a-la-severite-et-la-mortalite-dans-la-covid-19/42738
Les formes graves de Covid-19 étant associées à une élévation sérique du taux de nombreuses cytokines inflammatoires, il a été très tôt envisagé de traiter ces patients à l’aide de biothérapies bloquant par exemple l’interleukine-6 ou l’interleukine-1. Une étude récemment publiée par la revue Journal of Allergy and Clinical Immunology, menée par l’équipe du professeur Guy Gorochov, montre qu’il existe au moins deux profils distincts de réponse cytokinique associée à la Covid-19, ce qui impliquerait donc la nécessité d’une prise en charge hautement personnalisée des patients. Hormis les corticoïdes, les différents traitements testés contre la Covid-19 semblent avoir donné des résultats décevants. L’efficacité du blocage des interleukines (IL)-6 et -1 pour réduire la mortalité n’a pour l’instant pas pu être démontrée. Il a été également proposé d’agir sur la réplication virale en administrant de manière précoce des interférons de type-1, sans pour l’instant pouvoir démontrer l’efficacité de cette approche, toujours en termes de réduction de mortalité...
2021
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information scientifique et technique
choc cytokinique
syndrome de libération de cytokine
choc cytokinique lié à la Covid-19
cytotoxicité immunologique
cytokines
prise en charge personnalisée du patient
traitement médicamenteux de la COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Bamlanivimab - Risque potentiel d'échec du traitement en raison de la circulation de variants résistants du SRAS-CoV-2
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2021/75503a-fra.php
La surveillance à l’échelle mondiale a permis de déterminer qu’il existe un risque potentiel d’échec du traitement par le bamlanivimab contre certains variants du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). Le bamlanivimab devrait conserver une activité neutralisante contre le variant B.1.1.7 d’origine britannique. Recommandations à l’intention des professionnels de la santé : Les essais in vitro portant sur le bamlanivimab ont montré une activité réduite contre les variants du SRAS-CoV-2 présentant les substitutions E484K (p. ex., d’origine sud-africaine ou brésilienne) et L452R (p. ex., d’origine californienne). L’épidémiologie locale des variants devrait être prise en considération avant l’utilisation empirique du bamlanivimab comme traitement unique par anticorps monoclonaux. Le bamlanivimab ne devrait être utilisé que dans les régions où la faible prévalence des lignées de variants du SRAS-CoV-2 présentant les substitutions E484K et/ou L452R est connue ou confirmée. Les patients traités par le bamlanivimab devraient faire l’objet d’une surveillance pour détecter les signes et symptômes de la COVID-19 et recevoir une confirmation supplémentaire ou un traitement au besoin...
2021
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
avis de pharmacovigilance
anticorps monoclonaux humanisés
antiviraux
risque
échec thérapeutique
traitement médicamenteux de la COVID-19
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
nouveau variant du coronavirus
résistance virale aux médicaments
adulte
adolescent
bamlanivimab
SARS-CoV-2
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
BAMLANIVIMAB 700 mg/20 mL (35mg/mL) solution à diluer pour perfusion
ATU de cohorte
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/bamlanivimab-700-mg-20-ml-35mg-ml-solution-a-diluer-pour-perfusion
Le bamlanivimab en monothérapie est indiqué pour le traitement des formes symptomatiques légères à modérées de COVID-19 chez les adultes ayant un test virologique de détection du SARS-CoV-2 positif, et étant à risque élevé d'évolution vers une forme grave de COVID-19 à savoir les populations suivantes telles que définies par l’ANRS-Maladies Infectieuses Emergentes (voir PUT)...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
recommandation de bon usage du médicament
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
bamlanivimab
bamlanivimab
antiviraux
antiviraux
anticorps monoclonaux humanisés
anticorps monoclonaux humanisés
perfusions veineuses
adulte
bamlanivimab
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : USAGE DU TOCILIZUMAB OU DU SARILUMAB
https://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/COVID-19/Outil_clinique_Usage-Tocilizumab-Sarilumab.pdf
Selon l’état actuel des connaissances, l’usage du tocilizumab permettrait de réduire les besoins d’assistance respiratoire ou cardiovasculaire et la mortalité chez :• Les patients hospitalisés en raison de la COVID-19 en oxygénothérapie et en présence d’une inflammation systémique caractérisée par une élévation de la PCR (plus de 75 mg/L) à l’amorce du traitement (étude RECOVERY) ;• Les patients hospitalisés depuis moins de 14 jours en raison de la COVID-19 et dont l’assistance respiratoire ou cardiovasculaire1 a commencé très récemment (idéalement au cours des 24 dernières heures2) à l’amorce du traitement (étude REMAP-CAP).L’effet du tocilizumab s’ajoute à celui des corticostéroïdes systémiques lorsqu’il est administré de façon concomitante. Bien qu’un effet de classe soit probable, les données sont plus robustes pour le tocilizumab que pour le sarilumab...
2021
false
false
true
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
Interleukine-6
Québec
tocilizumab
tocilizumab
sarilumab
sarilumab
résultat thérapeutique
association de médicaments
glucocorticoïdes
adulte
sujet âgé
antagoniste du récepteur à l'interleukine 6
recommandation de bon usage du médicament
récepteurs à l'interleukine-6
biothérapie
pneumopathie virale
infections à coronavirus
anticorps monoclonaux humanisés
pandémies
COVID-19

---
N1-VALIDE
BAMLANIVIMAB 700 mg/20 mL (35 mg/mL) solution à diluer pour perfusion / ETESEVIMAB 700 mg/20 mL (35 mg/mL) solution à diluer pour perfusion en association
ATU de cohorte
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/bamlanivimab-700-mg-20-ml-35-mg-ml-solution-a-diluer-pour-perfusion-etesevimab-700-mg-20-ml-35-mg-ml-solution-a-diluer-pour-perfusion-en-association
L’association de bamlanivimab et d’etesevimab est indiquée pour le traitement des formes symptomatiques légères à modérées de la COVID-19 chez les patients adultes, ayant un test virologique de détection du SARS-CoV-2 positif et étant à risque élevé d'évolution vers une forme grave de la COVID-19 à savoir les populations suivantes telles que définies par l’ANRS-Maladies Infectieuses Emergentes (voir protocole). Pour être éligibles au traitement, les patients doivent être en capacité de recevoir le traitement dans un délai maximum de 5 jours après le début des symptômes. Les patients ne doivent pas nécessiter une oxygénothérapie du fait de la COVID-19...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
association de médicaments
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
recommandation de bon usage du médicament
perfusions veineuses
adulte
sujet âgé
traitement médicamenteux de la COVID-19
bamlanivimab
étésévimab
COVID-19
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
CASIRIVIMAB/ IMDEVIMAB 120 mg/mL solution à diluer pour perfusion
ATU de cohorte
https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/casirivimab-imdevimab-120-mg-ml-solution-a-diluer-pour-perfusion
L’association casirivimab et imdevimab est indiquée dans le traitement des formes symptomatiques légères à modérées de la COVID-19 chez les adultes ayant un test virologique de détection du SARS-CoV-2 positif, et étant à risque élevé d'évolution vers une forme grave de la COVID-19 à savoir les populations suivantes telles que définies par l’ANRS-Maladies Infectieuses Emergentes (voir protocole). Pour être éligibles au traitement, les patients doivent être en capacité de recevoir le traitement dans un délai maximum de 5 jours après le début des symptômes. Les patients ne doivent pas nécessiter une oxygénothérapie du fait de la COVID-19...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
traitement médicamenteux de la COVID-19
anticorps monoclonaux humanisés
casirivimab/imdévimab
casirivimab
perfusions veineuses
association médicamenteuse
imdévimab
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
adulte
sujet âgé
COVID-19
imdévimab
REGN-COV-2
casirivimab
casirivimab et imdévimab
REGN-COV-2
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
Veille sur les médicaments de la COVID-19
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2021-02/veille_covid_fevrier_2021.pdf
Le présent document constitue une veille sur certains médicaments contre la COVID-19, hors vaccin ; il ne constitue pas une analyse exhaustive des études cliniques en vue d’une décision et ne saurait préjuger en aucune manière des évaluations qui pourraient être menées par la commission de la transparence (CT) dans le cadre d’une demande de prise en charge par la solidarité nationale...
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information sur le médicament
information scientifique et technique
traitement médicamenteux de la COVID-19
revue de la littérature
remdésivir
dexaméthasone
glucocorticoïdes
syndrome de détresse respiratoire aigüe associé à la COVID-19
choc cytokinique lié à la Covid-19
choc cytokinique
antiviraux
association lopinavir ritonavir
KALETRA
azithromycine
hydroxychloroquine
PLAQUENIL
ROACTEMRA
tocilizumab
antagoniste du récepteur à l'interleukine-1
résultat thérapeutique
KINERET
canakinumab
ILARIS
prophylaxie après exposition
anticorps monoclonaux humanisés
étésévimab
bamlanivimab
casirivimab
imdévimab
casirivimab/imdévimab
colchicine
ivermectine
vitamine D
plasma de convalescent de la COVID-19
sérothérapie de la COVID-19
bamlanivimab
alanine
alanine
Ribonucléotides
pandémies
anticorps monoclonaux
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
immunisation passive
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-VALIDE
PROTOCOLE D’UTILISATION THÉRAPEUTIQUE ET DE RECUEIL D’INFORMATIONS - Bamlanivimab 700 mg/20 mL (35mg/mL) solution à diluer pour perfusion Etesevimab 700 mg/20 mL (35mg/mL) solution à diluer pour perfusion en association
AUTORISATION TEMPORAIRE D’UTILISATION DITE DE COHORTE
https://ansm.sante.fr/uploads/2021/03/16/20210315-atuc-bamlanivimab-etesevimab-put-2.pdf
Modalités pratiques de prescription, de délivrance du médicament et de suivi des patients, pharmacovigilance...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
association de médicaments
recommandation professionnelle
professions de santé
rôle professionnel
gestion du risque
continuité des soins
Surveillance des médicaments
perfusions veineuses
pharmacovigilance
diffusion de l'information
ordonnances médicamenteuses
Arrêt du traitement
traitement médicamenteux de la COVID-19
adulte
sujet âgé
anticorps monoclonaux humanisés
étésévimab
bamlanivimab
glycoprotéine de spicule des coronavirus
Systèmes de signalement des effets indésirables des médicaments
bamlanivimab
bamlanivimab
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19
COVID-19
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
Anticorps monoclonaux : l’ANSM permet l’utilisation en accès précoce de deux bithérapies contre la COVID-19
https://www.ansm.sante.fr/actualites/anticorps-monoclonaux-lansm-permet-lutilisation-en-acces-precoce-de-deux-bitherapies-contre-la-covid-19
L’ANSM permet l’utilisation en accès précoce de deux bithérapies d’anticorps monoclonaux dans un cadre sécurisé pour traiter les patients adultes à risque de forme grave de la COVID-19 dès l'apparition des symptômes. Il s’agit des bithérapies casirivimab/imdevimab du laboratoire Roche et bamlanivimab/etesevimab du laboratoire Lilly France...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information scientifique et technique
information sur le médicament
anticorps monoclonaux
traitement médicamenteux de la COVID-19
adulte
casirivimab/imdévimab
casirivimab
imdévimab
anticorps monoclonal dirigé contre la protéine Spike du SARS-CoV-2
bamlanivimab
étésévimab
sujet âgé
glycoprotéine de spicule des coronavirus
France
Surveillance des médicaments
risque
association médicamenteuse
REGN-COV-2
COVID-19
COVID-19
casirivimab
imdévimab
casirivimab et imdévimab
anticorps monoclonaux humanisés
REGN-COV-2
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge clinique de la COVID-19
Orientations évolutives 25 janvier 2021
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/339920/WHO-2019-nCoV-clinical-2021.1-fre.pdf
Questions cliniques : en quoi consiste la prise en charge clinique des malades atteints de COVID-19 ? Public concerné : les présentes orientations s’adressent aux cliniciens et aux décideurs en matière de soins de santé. Pratique en vigueur : la pratique actuellement suivie pour traiter la COVID-19 est variable, ce qui témoigne d’un degré d’incertitude élevé. De nombreux essais cliniques portant sur diverses interventions sont en cours et orienteront la pratique clinique. Des recommandations fiables, polyvalentes et holistiques sont nécessaires pour optimiser les soins dispensés aux patients COVID-19 pendant toute la durée de leur maladie. La version précédente du document Prise en charge clinique de la COVID-19 fournissait des recommandations applicables à la prise en charge des patients durant le parcours de soins COVID-19. Ces orientations incluent désormais également des informations sur la prise en charge des patients COVID-19 après la phase aiguë de la maladie.
2021
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
syndrome de détresse respiratoire de l'adulte
choc septique
traitement médicamenteux de la COVID-19
grossesse
adulte
sujet âgé
antiviraux
glucocorticoïdes
soins palliatifs
Déontologie médicale
enfant
programme clinique
diagnostic précoce
antibactériens
manifestations neurologiques
recommandation pour la pratique clinique
gestion des soins aux patients
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Avis relatif à l’actualisation des recommandations thérapeutiques dans la prise en charge du Covid-19 (hors hydroxychloroquine, remdésivir et tocilizumab)
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=980
Après l’avis actualisant les données relatives à l’hydroxychloroquine, le remdésivir et le tocilizumab, le Haut Conseil de la santé publique actualise les recommandations pour les autres thérapeutiques dans la prise en charge du Covid-19, après une revue et une analyse de la littérature et des recommandations internationales...
2021
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
pneumopathie virale
infections à coronavirus
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
traitement de support
plasma de convalescent de la COVID-19
sérothérapie de la COVID-19
immunothérapie
anticorps monoclonaux
immunoglobulines par voie veineuse
oxygénothérapie
association lopinavir ritonavir
ivermectine
transplantation de cellules souches mésenchymateuses
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
thromboembolisme veineux
anticoagulants
anti-inflammatoires non stéroïdiens
analgésiques
co-infection
méthylprednisolone
glucocorticoïdes
antibactériens
antiviraux
recommandation pour la pratique clinique
pandémies
immunisation passive
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Les anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2, une opportunité à saisir
https://www.academie-medecine.fr/les-anticorps-monoclonaux-anti-sars-cov-2-une-opportunite-a-saisir/
Les anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 ont fait l’objet de deux essais randomisés contre placebo en double aveugle, qui ont démontré une diminution significative de la charge virale (critère principal de ces études) et une diminution du risque d’hospitalisation (critère secondaire) chez les patients à risque de forme sévère [2,3]. Les résultats d’autres études encore non publiées confirment l’intérêt de ces traitements, notamment en cas de foyer épidémique (cluster) à l’hôpital et en maison de retraite. Une analyse détaillée des données actuelles semble indiquer que le variant britannique est également sensible à ces traitements [4]. Ces anticorps sont autorisés et utilisés depuis 2 mois aux États-Unis et au Canada, plusieurs milliers de patients ayant été traités et une tolérance très satisfaisante. Certains pays européens, comme l’Allemagne récemment, ont permis l’accès à ces traitements. Tant sur le plan médical que logistique, et même industriel puisque certains des anticorps y sont bioproduits, la France dispose des moyens de traiter les patients âgés et fragiles pour éviter les hospitalisations prolongées et les complications sévères, tout en continuant d’étudier leur tolérance et leur efficacité et d’évaluer le rapport coût/bénéfice de leur utilisation...
2021
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
anticorps monoclonaux
anticorps anti-SARS-CoV-2
information scientifique et technique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19: l’étude Solidarity sur le remdésivir, l’hydroxychloroquine, le lopinavir et l’interféron bêta-1a
https://www.cbip.be/fr/articles/3510?folia=3503
Le 2 décembre, les résultats intermédiaires de l'étude Solidarity ont été publiés en ligne dans le New England Journal of Medicine1. Il s'agit d'une étude internationale, randomisée et non en aveugle, portant sur 11.300 patients COVID-19 hospitalisés, coordonnée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avec des patients provenant aussi bien de pays à revenu élevé et que de pays à faible revenu. L'objectif de l'étude est de déterminer de manière relativement simple et rapide si, par rapport aux soins standards, un certain nombre de médicaments sélectionnés ont un effet bénéfique sur des critères d’évaluation cliniques importants : la mortalité hospitalière (critère d’évaluation primaire), la nécessité de ventilation mécanique et le délai de sortie de l'hôpital (critères d’évaluation secondaires). Le 2 décembre, les résultats intermédiaires ont été publiés pour les 4 médicaments initialement sélectionnés pour l'étude Solidarity : le remdésivir, l’hydroxychloroquine, le lopinavir (toujours en association avec le ritonavir) et l’interféron bêta-1a...
2021
false
false
false
Folia Pharmacotherapeutica
Belgique
français
article de périodique
hydroxychloroquine
traitement médicamenteux de la COVID-19
remdésivir
remdésivir
lopinavir
Interféron bêta-1a
résultat thérapeutique
patients hospitalisés
essais cliniques contrôlés comme sujet
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
alanine
alanine
Ribonucléotides
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Autorisation de l’utilisation du casirivimab et de l’imdevimab avec un étiquetage unilingue anglais dans le cadre de la pandémie de COVID-19
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2021/76129a-fra.php
En date du 9 juin 2021, l’utilisation du casirivimab et de l’imdevimab, deux anticorps monoclonaux, a été autorisée en vertu de l’Arrêté d’urgence concernant l’importation, la vente et la publicité de drogues à utiliser relativement à la COVID-19. Le casirivimab et l’imdevimab, à administrer ensemble, sont indiqués pour le traitement de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) d’intensité légère ou modérée, confirmée par un test de dépistage direct du virus SRAS-CoV-2, chez les adultes et les adolescents (de 12 ans et plus pesant au moins 40 kg) présentant un risque élevé d’évolution de la maladie entraînant l’hospitalisation et/ou le décès. À l’heure actuelle, Hoffmann-La Roche fournit un emballage standard de pandémie partout dans le monde avec étiquetage unilingue anglais afin d’accélérer la distribution mondiale du casirivimab et de l’imdevimab. Des emballages de casirivimab et d’imdevimab affichant des renseignements destinés au marché canadien seront offerts d’ici le 31 mars 2022 (nouveaux stocks commandés). On conseille aux professionnels de la santé de tenir compte de ce qui suit : Les renseignements importants destinés au marché canadien ne figurent pas sur les étiquettes des fioles et de la boîte utilisées aux fins de distribution mondiale (voir la section Information à l’intention des professionnels de la santé). Il faut consulter la monographie canadienne, offerte en français et en anglais dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques de Santé Canada, sur le site https://www.cas-imd.ca/fr/index.html ou sur le site https://www.rochecanada.com/fr.html, pour prendre connaissance des renseignements complets sur le produit. Les renseignements d’étiquetage destinés au marché canadien, y compris la monographie, peuvent être consultés à l’adresse https://www.cas-imd.ca/fr/index.html ou après balayage du code QR qui se trouve sur l’emballage extérieur vendu à l’échelle mondiale...
2021
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
agrément de médicaments
Canada
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
étiquetage de médicament
casirivimab
imdévimab
casirivimab/imdévimab
casirivimab et imdévimab
adulte
adolescent
association médicamenteuse
perfusions veineuses
information sur le médicament
REGN-COV-2
infections à coronavirus
anticorps monoclonaux humanisés
association médicamenteuse

---
N1-SUPERVISEE
Veille des études cliniques publiées pour certains médicaments du Covid-19
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3186049/fr/veille-des-etudes-cliniques-publiees-pour-certains-medicaments-du-covid-19
Face à la pandémie de COVID-19 due au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), l’espoir d’un traitement curatif et préventif efficace est à la fois très fort et légitime. La HAS s’organise pour être en capacité d’évaluer en urgence ces médicaments en vue de leur prise en charge par la collectivité, dès que des données exploitables seront disponibles et qu’elle sera saisie. Le présent document constitue une veille non exhaustive sur les études publiées sur certains médicaments contre le COVID-19 (remdésivir, lopinavir/ritonavir, hydroxychloroquine /- associée). Il ne constitue pas une analyse de ces études en vue d’une décision.
2021
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
revue de la littérature
hydroxychloroquine
remdésivir
association lopinavir ritonavir
traitement médicamenteux de la COVID-19
Études cliniques comme sujet
azithromycine
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
alanine
alanine
Ribonucléotides
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 : l’accès aux bithérapies d’anticorps monoclonaux contre la Covid-19 est élargi
https://ansm.sante.fr/actualites/covid-19-lacces-aux-bitherapies-danticorps-monoclonaux-contre-la-covid-19-est-elargi
Depuis le 15 mars 2021, pour traiter les patients adultes à risque élevé de développer une forme grave de la COVID-19, nous avons permis l’accès à deux bithérapies d’anticorps monoclonaux (Casirivimab/Imdevimab du laboratoire Roche et Bamlanivimab/ Etesevimab du laboratoire Lilly France) dans le cadre d’autorisations temporaires d’utilisation de cohorte (ATUc). Les données d’utilisation chez ces patients, issues du premier rapport mensuel de synthèse, ne montrent pas de signal de sécurité. Nous avons décidé, en lien avec l’ANRS-MIE, d’élargir l’accès à d’autres patients pour répondre au besoin médical dans certaines situations non couvertes à ce jour...
2021
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
association médicamenteuse
anticorps monoclonaux humanisés
traitement médicamenteux de la COVID-19
adulte
casirivimab/imdévimab
bamlanivimab
étésévimab
recommandation de bon usage du médicament
casirivimab
imdévimab
bamlanivimab
étésévimab
casirivimab et imdévimab
COVID-19
REGN-COV-2

---
N1-VALIDE
Le bamlanivimab dans le traitement de la COVID-19 : évaluation critique de l’analyse intermédiaire de l’essai BLASE-1
https://covid.cadth.ca/fr/traitement-fr/groupe-consultatif-sur-la-mise-en-oeuvre-du-bamlanivimab/
https://covid.cadth.ca/fr/traitement-fr/le-bamlanivimab-dans-le-traitement-de-la-covid-19-evaluation-critique-de-lanalyse-intermediaire-de-lessai-blase-1/
Le bamlanivimab est autorisé (sous réserve de modalités) par Santé Canada dans le traitement de la COVID-19 chez les adultes et les adolescents (12 ans plus; poids d’au moins 40 kg) présentant une forme légère ou modérée de la maladie et dont l’état de santé risque fortement de s’aggraver ou de mener à une hospitalisation. Le médicament s’administre par voie intraveineuse. L’ACMTS réunit un groupe consultatif sur la mise en œuvre, composé de spécialistes de différentes disciplines cliniques possédant de l’expérience dans le traitement des patients ayant des symptômes de COVID-19, afin d’aider à l’établissement des critères d’utilisation du bamlanivimab. Le groupe a pour objectif de formuler des conseils sur les patients les plus susceptibles de bénéficier de ce médicament et les paramètres de surveillance après l’administration. Cette initiative vise à renforcer l’état de préparation en cas de pandémie, contexte dans lequel des critères fondés sur des données probantes seraient utiles à la prise de décisions...
2020
false
false
false
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
anglais
information sur le médicament
agrément de médicaments
Canada
traitement médicamenteux de la COVID-19
anticorps monoclonaux
adulte
adolescent
Surveillance des médicaments
continuité des soins
rapport
médecine factuelle
COVID-19
bamlanivimab
COVID-19
anticorps monoclonaux humanisés

---
N2-AUTOINDEXEE
COVID-19 : ivermectine, vitamine D et remdésivir : leur intérêt a-t-il été prouvé ?
https://www.cbip.be/fr/gows/3493
Ivermectine: une efficacité revendiquée mais non prouvée - Vitamine D: les données sont insuffisantes pour formuler des recommandations - Remdésivir: pourquoi l'OMS recommande-t-elle de ne pas l'utiliser ?
2020
false
false
false
Folia Pharmacotherapeutica
Belgique
français
article de périodique
traitement médicamenteux de la COVID-19
information sur le médicament
infections à coronavirus
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-VALIDE
Autorisation du bamlanivimab doté d'un étiquetage unilingue anglophone pour l'utilisation relative à la pandémie de COVID-19
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2020/74573a-fra.php
Le 20 novembre 2020, l’utilisation du bamlanivimab a été autorisée conformément à l’Arrêté d’urgence concernant l’importation, la vente et la publicité de drogues à utiliser relativement à la COVID-19. Le bamlanivimab est indiqué pour le traitement des formes légères ou modérées de la COVID-19 chez les adultes et les enfants de 12 ans ou plus, qui pèsent au moins 40 kg et dont l’état de santé présente un risque élevé d’évoluer vers une forme grave de la maladie et/ou de mener à une hospitalisation. Eli Lilly distribuera un emballage standard doté d’un étiquetage unilingue anglophone partout dans le monde afin d’accélérer la distribution internationale de bamlanivimab. Des renseignements importants propres au Canada ne figurent pas sur les étiquettes du flacon et de la boîte (se référer à la section Information à l’intention des professionnels de la santé)...
2020
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
information sur le médicament
Canada
traitement médicamenteux de la COVID-19
anticorps monoclonaux humanisés
adulte
sujet âgé
adolescent
agrément de médicaments
étiquetage de médicament
perfusions veineuses
bamlanivimab
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Anticorps monoclonaux neutralisant le SARS-CoV-2
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/traitements-specifiques-a-la-covid-19/anticorps-monoclonaux-neutralisant-le-sars-cov-2.html
L’INESSS, en s’appuyant sur la documentation scientifique disponible au moment de sa rédaction, les positions d’autres organisations et sur les consultations menées, et malgré l’incertitude existante dans cette documentation et dans la démarche utilisée, estime que : PROPHYLAXIE Aucune donnée ne permet actuellement de soutenir l’usage du bamlanivimab ni la combinaison casirivimab/imdevimab en dehors d’un protocole de recherche en prévention de l’infection par le SRAS-CoV2. TRAITEMENT COVID-19 confirmée, patients non hospitalisés Le manque de robustesse des données scientifiques disponibles à ce jour et la difficulté d’apprécier la généralisabilité des bénéfices cliniques rapportés pour la prévention des hospitalisations en contexte canadien ne soutiennent pas pour le moment l’utilisation de routine du bamlanivimab ni la combinaison casirivimab/imdevimab chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19 avec des symptômes d’intensité légère à modérée dont la condition clinique n’exige pas une hospitalisation. Les efforts doivent se poursuivre pour que soient enrôlés des patients dans les protocoles de recherche en cours pour mieux en apprécier les effets. COVID-19 confirmée, patients hospitalisés Aucune donnée ne permet de soutenir l’usage du bamlanivimab ni la combinaison casirivimab/imdevimab en dehors d’un protocole de recherche chez les sujets ayant un diagnostic confirmé de COVID-19 dont la condition clinique exige une hospitalisation...
2020
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
traitement médicamenteux de la COVID-19
résultat thérapeutique
médecine factuelle
anticorps monoclonal dirigé contre la protéine Spike du SARS-CoV-2
évaluation médicament
anticorps neutralisants
anticorps monoclonaux humanisés
pandémies
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Le point sur les stratégies médicamenteuses contre la COVID-19 : entre espoirs et déceptions
https://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=3392&langue=FR
La pandémie COVID-19 a suscité de nombreuses tentatives d’intervention pharmacologique, diverses et variées, pour améliorer le pronostic de l’infection, en particulier chez les patients hospitalisés pour un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Ces essais ont d’abord fait appel à des médicaments connus, susceptibles d’agir directement sur le virus SARS-CoV-2, en testant divers agents antiviraux déjà utilisés avec un certain succès dans d’autres infections virales. C’est le remdésivir qui a montré les résultats les plus prometteurs. Ensuite, au vu du rôle néfaste attribué à l’orage cytokinique, des médicaments enrayant plus spécifiquement l’action de cytokines proinflammatoires (notamment, interleukine-1 et interleukine-6) ont été essayés. L’hydroxychloroquine, éventuellement associée à l’azithromycine, a fait l’objet, un moment, d’un véritable buzz médiatique. Au total, cependant, les espoirs fondés dans tous ces médicaments se sont plutôt mués en déceptions face au SARS-CoV-2 qui présente des particularités insoupçonnées, le rendant résistant à la plupart des médicaments testés. Seules la dexaméthasone et l’hydrocortisone, sans doute par une action anti-inflammatoire non spécifique, ont montré une réduction significative de la mortalité des patients COVID-19 avec SDRA. Dès lors, ces glucocorticoïdes sont maintenant recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé. Une recherche intense est actuellement en cours à l’échelle mondiale pour trouver des combinaisons thérapeutiques ou des médicaments innovants qui pourraient améliorer, de façon incontestable, le pronostic de l’infection COVID-19 aux différents stades de la maladie...
2020
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
Belgique
choc cytokinique
syndrome de détresse respiratoire de l'adulte
pronostic
résultat thérapeutique
antiviraux
plasma de convalescent de la COVID-19
anticorps neutralisants
adjuvants immunologiques
immunosuppresseurs
chloroquine
hydroxychloroquine
glucocorticoïdes
article de périodique
pandémies
pandémies
COVID-19

---
N3-AUTOINDEXEE
Médicaments pour le traitement de la Covid-19 : de nombreux candidats mais peu d'élus…. Pr Dominique Deplanque
https://pod.univ-lille.fr/video/14402-webinair-spl-covid-19-dominique-deplanque/
2020
Université de Lille
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
matériel d'enseignement audio-visuel
dominique
traitement médicamenteux
Médicaments
traitement médicamenteux de la COVID-19
médicament
COVID-19

---
N1-VALIDE
Essai clinique Solidarity de traitements contre la COVID-19
https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/global-research-on-novel-coronavirus-2019-ncov/solidarity-clinical-trial-for-covid-19-treatments
Les résultats provisoires de l’essai Solidarity ont été publiés le 15 octobre 2020. Il a été constaté que les 4 traitements évalués (remdésivir, hydroxychloroquine, lopinavir/ritonavir et interféron) n’avaient que peu ou pas d’effet sur la mortalité globale, la mise en route de la ventilation et la durée du séjour à l’hôpital chez les malades hospitalisés. Il est envisagé d’évaluer d’autres traitements dans le cadre de l’essai Solidarity pour continuer à chercher des traitements efficaces contre la COVID-19. Jusqu’à présent, seuls les corticoïdes se sont avérés efficaces contre les formes grave et critique de la COVID-19...
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
information scientifique et technique
essais cliniques comme sujet
traitement médicamenteux de la COVID-19
Solidarity
résultat thérapeutique
remdésivir
hydroxychloroquine
association lopinavir ritonavir
glucocorticoïdes
interféron bêta
pneumopathie virale
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation de la dexaméthasone et d’autres corticoïdes dans le Covid-19
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=935
Les récentes publications sur l’utilisation de la dexaméthasone et des corticoïdes dans le traitement du Covid-19, dont l’étude Recovery et la méta-analyse de l’OMS, ont été prises en compte par le Haut Conseil de la santé publique. Les résultats préliminaires démontrent l’utilité et l’efficacité de la dexaméthasone dans le traitement de certains patients atteints du Covid-19. Le HCSP prévoit des médicaments de substitution en cas de tension d’approvisionnement sur la dexaméthasone. Le HCSP analyse les conditions d’utilisation des corticoïdes chez différentes catégories de patients hospitalisés pour Covid-19, en particulier s’agissant : des corticoïdes réellement utilisés en pratique clinique ; des posologies et voies d’administration (injectables ou orales) ; du moment d’initiation du traitement en fonction des données cliniques et biologiques ; des molécules à utiliser en substitution.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
traitement médicamenteux de la COVID-19
méthylprednisolone
prednisone
hydrocortisone
anti-inflammatoires
administration par voie orale
injections
patients hospitalisés
syndrome de détresse respiratoire aigüe associé à la COVID-19
ventilation artificielle
sevrage de la ventilation mécanique
Ventilation artificielle invasive
oxygénothérapie
recommandation de santé publique
dexaméthasone
corticoïdes
glucocorticoïdes
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Traitement des patients atteints d’une forme modérée ou grave de maladie à coronavirus 2019: Ligne directrice fondée sur des données probantes
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7577570/
https://www.cmaj.ca/content/192/43/E1323
Les données disponibles concernant le traitement de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) sont indirectes (tirées d’études sur la grippe, le syndrome respiratoire aigu sévère et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ou proviennent d’études d’observation et d’essais randomisés et contrôlés sur des patients atteints de COVID-19 ayant des échantillons de petite taille et une rigueur limitée, ce qui permet de ne formuler que des recommandations faibles. Étant donné les effets indésirables inévitables des interventions, le groupe de travail pour la ligne directrice (qui incluait 2 patients partenaires) a déduit que la plupart des patients informés refuseraient le traitement uniquement en présence de données de très faible qualité quant à ses bénéfices et, donc, l’incertitude à leur endroit est considérable. Le groupe de travail n’a formulé qu’une seule recommandation faible en faveur d’un traitement : l’utilisation de corticostéroïdes chez les patients atteints d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRAS), sur la base de données indirectes. Le groupe de travail a formulé des recommandations faibles à l’encontre des corticostéroïdes chez les patients indemnes de SDRA, à l’encontre de l’utilisation de plasma de convalescent et à l’encontre de plusieurs antiviraux qui avaient été évoqués comme traitements potentiels pour la COVID-19. Il faut de toute urgence procéder à des essais randomisés rigoureux pour établir les bénéfices et les risques associés aux interventions proposées...
2020
false
false
false
JAMC - Journal de l'Association médicale canadienne
France
infections à coronavirus
pneumopathie virale
COVID-19
Canada
syndrome de détresse respiratoire aiguë
traitement médicamenteux de la COVID-19
corticothérapie
méthylprednisolone
glucocorticoïdes
plasma de convalescent de la COVID-19
sérothérapie de la COVID-19
antiviraux
umifénovir
ribavirine
favipiravir
association lopinavir ritonavir
hydroxychloroquine
interféron alpha
interféron bêta
recommandation pour la pratique clinique
coronavirus
Maladie grave
médecine factuelle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
immunisation passive
indoles
amides
pyrazines
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Suspension des inclusions en France dans les essais clinique évaluant l'anakinra dans la prise en charge de la COVID-19 - Point d'information
https://ansm.sante.fr/actualites/suspension-des-inclusions-en-france-dans-les-essais-clinique-evaluant-lanakinra-dans-la-prise-en-charge-de-la-covid-19
Les inclusions dans les essais cliniques évaluant l’anakinra (Kineret) dans le traitement de la COVID-19 sont suspendues, en raison d’une information de sécurité concernant l’essai clinique ANACONDA-COVID-19. Anakinra est un antagoniste de l’interleukine-1. Cette information de sécurité ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risque de l’anakinra lorsqu’il est utilisé dans une indication de son AMM (par exemple la polyarthrite rhumatoïde) : les patients pris en charge pour l’une de ces pathologies peuvent donc poursuivre leur traitement. En cas d’apparition de symptômes évocateurs de la COVID-19, nous les invitons à consulter leur médecin...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
traitement médicamenteux de la COVID-19
arrêt précoce d'essais cliniques
Anakinra
KINERET
anakinra
KINERET 100 mg/0,67 ml, solution injectable en seringue préremplie
France
antagoniste du récepteur à l'interleukine-1
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
L’ANSM publie sa décision sur la demande d’une RTU pour l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19 - Point d'Information
https://ansm.sante.fr/actualites/lansm-publie-sa-decision-sur-la-demande-dune-rtu-pour-lhydroxychloroquine-dans-la-prise-en-charge-de-la-maladie-covid-19
Nous avons reçu une demande de recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19, de la part de l’IHU de Marseille. Afin d’évaluer cette demande, nous nous sommes appuyés sur les nombreuses études récentes publiées sur l’efficacité et la sécurité de l’hydroxychloroquine, ainsi que sur les dernières recommandations du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) du 23 juillet 2020 . A ce jour, les données disponibles, très hétérogènes et inégales, ne permettent pas de présager d’un bénéfice de l’hydroxychloroquine, seule ou en association, pour le traitement ou la prévention de la maladie Covid-19. Dans ce contexte et au regard des données de sécurité disponibles faisant apparaître des risques majorés, notamment cardio-vasculaires, il ne peut être présumé d’un rapport bénéfice/risque favorable de l’hydroxychloroquine quel que soit son contexte d’utilisation. Par conséquent nous ne pouvons pas répondre favorablement à la demande de RTU de l'hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
hydroxychloroquine
traitement médicamenteux de la COVID-19
résultat thérapeutique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 : actualisation de la prise en charge
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=899
Depuis l’émergence du SARS-CoV-2, les publications et observations ont permis de renforcer les connaissances relatives au virus SARS-CoV-2 et au Covid-19. Ce rapport tente d’en faire la synthèse. Il est centré sur la maladie Covid-19 et n’aborde pas l’ensemble des éléments relatifs au confinement et aux nombreuses mesures des différentes phases du déconfinement. Il repose sur des éléments disponibles au 15 juillet 2020, en sachant que la totalité des avis n’a pas été pris en compte. Il se présente en 3 parties composées de chapitres indépendants. Les références figurent à la fin de chacun des chapitres. Une première partie traite des données générales : épidémiologie, données virologiques, transmission, physiopathologie et anatomopathologie de l’infection à SARS-CoV-2, signes cliniques, facteurs de risque de forme grave, imagerie médicale, critères de guérison et prévention. La deuxième partie est consacrée à la thérapeutique générale et spécifique. Pour cette partie, une analyse exhaustive de la littérature a été réalisée par un groupe de méthodologistes. La troisième partie est composée de fiches pratiques.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu
facteurs de risque
pronostic
Indice de gravité de la maladie
traitement médicamenteux de la COVID-19
comorbidité
antibactériens
azithromycine
association amoxicilline-clavulanate de potassium
ceftriaxone
glucocorticoïdes
oxygénation extracorporelle sur oxygénateur à membrane
Ventilation mécanique
antiviraux
interactions médicamenteuses
association lopinavir ritonavir
hydroxychloroquine
remdésivir
remdésivir
sérothérapie de la COVID-19
plasma de convalescent
facteurs immunologiques
chloroquine
tocilizumab
inhibiteur d'interleukine
recommandation pour la pratique clinique
recommandation de santé publique
gestion des soins aux patients
ventilation artificielle
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
Betacoronavirus
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
alanine
alanine
Ribonucléotides
immunisation passive
anticorps monoclonaux humanisés
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Covid-19 : remdésivir (avis révisé le 31 mai 2020)
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=897
Le HCSP a révisé au 31 mai 2020, à partir des nouvelles publications, l’avis du 15 mai sur les modalités de répartition des doses de remdésivir, dans le cadre d’une démarche concertée avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Le HCSP : Confirme la difficulté à répondre aux questions posées en raison du manque de données consolidées et rend donc des recommandations provisoires. Considère que les données disponibles au 31 mai 2020 sont insuffisantes pour estimer un rapport bénéfice/risque du remdésivir en fonction de la sévérité du Covid-19. Souligne que le nombre de patients répondant aux critères larges de formes graves et aux indications de l’Agence européenne du médicament (EMA) de l’utilisation compassionnelle du remdésivir est beaucoup plus élevé que le nombre de doses proposées, rendant difficile toute priorisation de groupes de patients en fonction du rapport bénéfice/risque potentiel. Souligne l’inadéquation entre le nombre de patients hospitalisés en réanimation et le nombre de nouveaux cas hospitalisés au 30 mai 2020, la persistance de la circulation du virus et le nombre de traitements mis à disposition. N’est pas en mesure de proposer un avis éclairé sur des critères plus précis de priorisation pour l’attribution du nombre de traitements mis à disposition par la firme ou dans le cadre de l’extension de l’accès à ce traitement en compassionnel défini par l’EMA... Le HCSP : Confirme la difficulté à répondre aux questions posées en raison du manque de données consolidées et rend donc des recommandations provisoires. Considère que les données disponibles au 31 mai 2020 sont insuffisantes pour estimer un rapport bénéfice/risque du remdésivir en fonction de la sévérité du Covid-19. Souligne que le nombre de patients répondant aux critères larges de formes graves et aux indications de l’Agence européenne du médicament (EMA) de l’utilisation compassionnelle du remdésivir est beaucoup plus élevé que le nombre de doses proposées, rendant difficile toute priorisation de groupes de patients en fonction du rapport bénéfice/risque potentiel. Souligne l’inadéquation entre le nombre de patients hospitalisés en réanimation et le nombre de nouveaux cas hospitalisés au 30 mai 2020, la persistance de la circulation du virus et le nombre de traitements mis à disposition. N’est pas en mesure de proposer un avis éclairé sur des critères plus précis de priorisation pour l’attribution du nombre de traitements mis à disposition par la firme ou dans le cadre de l’extension de l’accès à ce traitement en compassionnel défini par l’EMA.
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
traitement médicamenteux de la COVID-19
remdésivir
antiviraux
VEKLURY
recommandation de santé publique
remdésivir
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
alanine
alanine
Ribonucléotides
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge des formes sévères de Covid-19 : une méta-analyse incluant l’étude CAPE-COVID plaide en faveur de la corticothérapie
https://presse.inserm.fr/prise-en-charge-des-formes-severes-de-covid-19-une-meta-analyse-incluant-letude-cape-covid-plaide-en-faveur-de-la-corticotherapie/40677/
Identifier un traitement pour les formes sévères de Covid-19 et en particulier pour l’insuffisance respiratoire aiguë qui y est associée, s’avère une priorité pour améliorer la prise en charge et le pronostic vital des patients. Le repositionnement médicamenteux de corticoïdes est récemment apparu comme une piste thérapeutique à explorer. Des scientifiques de l’Inserm, du CHU de Tours et de l’AP-HP publient ce 2 septembre les résultats de l’étude CAPE-COVID dans le Journal of the American Medical Association, en parallèle de la publication dans cette même revue d’une méta-analyse coordonnée par l’OMS et l’Université de Bristol, regroupant 7 études (dont CAPE-COVID). Pris collectivement, les résultats de ces travaux montrent qu’un traitement par corticoïdes diminuerait de 21% le risque de mortalité des formes sévères de Covid-19.
2020
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
traitement médicamenteux de la COVID-19
Maladie grave
hydrocortisone
dexaméthasone
méthylprednisolone
glucocorticoïdes
information scientifique et technique
gestion des soins aux patients
méta-analyse comme sujet
corticothérapie
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-VALIDE
Portail de données probantes de l'ACMTS sur la COVID-19
https://covid.cadth.ca/fr/
Vous trouverez sur ce site des renseignements de l’ACMTS et d’autres organisations réputées au sujet de la COVID-19...
2020
false
false
false
ACMTS - Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
Canada
français
anglais
guide ressources
médecine factuelle
traitement médicamenteux de la COVID-19
sérothérapie de la COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
vaccins antiviraux
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
techniques de laboratoire clinique
immunisation passive
COVID-19
COVID-19
vaccins contre la COVID-19
test COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Autorisation avec conditions de l’utilisation au Canada du remdésivir pour le traitement de patients ayant de graves symptômes de COVID-19
https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2020/73621a-fra.php
Santé Canada autorise, avec conditions, l’utilisation du remdésivir (nom de marque : Veklury), médicament fabriqué par Gilead Sciences Canada inc., pour le traitement de patients qui ont de graves symptômes de COVID-19 et une pneumonie et qui ont besoin d’un apport additionnel d’oxygène pour les aider à respirer. Le remdésivir est le premier médicament autorisé par Santé Canada pour le traitement de la COVID-19. L’utilisation du remdésivir est autorisée chez les adultes et les adolescents (âgés de 12 ans ou plus et pesant au moins 40 kg). Gilead Sciences Canada inc. n’a pas demandé d’autorisation relative à une indication d’utilisation du remdésivir pour le traitement d’enfants ou de femmes enceintes. Le Ministère approuve l’utilisation de ce médicament à condition que le fabricant en assure toujours l’innocuité, l’efficacité et la qualité. Le remdésivir est administré par voie intraveineuse et ne sera utilisé que dans des établissements de soins où les patients peuvent être suivis de près...
2020
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
information sur le médicament
agrément de médicaments
Canada
traitement médicamenteux de la COVID-19
oxygénothérapie
remdésivir
remdésivir
adulte
adolescent
perfusions veineuses
antiviraux
surveillance post-commercialisation des produits de santé
VEKLURY
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
alanine
alanine
Ribonucléotides
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Veklury - remdesivir
https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/EPAR/veklury
Veklury est un médicament utilisé pour le traitement de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Il est utilisé chez les adultes et les adolescents (âgés d’au moins 12 ans et pesant au moins 40 kg) souffrant de pneumonie nécessitant un supplément d’oxygène...
2020
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
résultat thérapeutique
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
agrément de médicaments
Europe
remdésivir
remdésivir
remdésivir
traitement médicamenteux de la COVID-19
adulte
adolescent
perfusions veineuses
antiviraux
antiviraux
inhibiteur de l'ARN polymérase
surveillance post-commercialisation des produits de santé
sujet âgé
interactions médicamenteuses
grossesse
Allaitement naturel
évaluation préclinique de médicament
oxygénothérapie
VEKLURY
COVID-19
VEKLURY 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
alanine
alanine
Ribonucléotides
alanine
Ribonucléotides
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-VALIDE
COVID-19 : octroi d’une ATU de cohorte pour le médicament remdesivir, afin que les patients puissent continuer à en bénéficier en France - Point d'information
https://www.ansm.sante.fr/actualites/covid-19-octroi-dune-atu-de-cohorte-pour-le-medicament-remdesivir-afin-que-les-patients-puissent-continuer-a-en-beneficier-en-france
Pour permettre la continuité de l’accès au médicament antiviral Remdesivir sur le territoire national, l’ANSM vient d'octroyer une autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc). Ainsi, sur la base d’une décision collégiale au niveau hospitalier, des patients atteints de la maladie COVID-19 pourront recevoir ce traitement...
2020
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
traitement médicamenteux de la COVID-19
France
remdésivir
antiviraux
remdésivir
Autorisation temporaire utilisation
hôpitaux
adulte
adolescent
recommandation de bon usage du médicament
brochure pédagogique pour les patients
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
alanine
alanine
Ribonucléotides
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Coronavirus SARS-CoV-2 recommandations thérapeutiques
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=866
Le Haut Conseil de la santé publique actualise les recommandations relatives aux traitements pouvant être prescrits dans le Covid-19 à la suite de ses avis des 5 et 23 mars 2020 et du 20 mai 2020. Le HCSP a pris en compte les recommandations nationales et internationales, les rapports des centres régionaux de pharmacovigilance en France, les données issues des recherches bibliographiques et de l’analyse des publications, des éléments relatifs à l’hydroxychloroquine et au remdésivir et l’avis du HCSP relatif à l’utilisation de plasma thérapeutique. Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le Haut Conseil rappelle que le traitement de support standard (standard of care ou SOC) demeure le traitement de référence quelle que soit la gravité du Covid-19 et souligne qu’aucun traitement n’a, à ce jour, apporté la preuve d’un bénéfice sur l’évolution de la maladie permettant de recommander son utilisation. Le HCSP préconise donc, outre le traitement de support standard, d’inclure les malades dans des essais cliniques. A défaut, la prescription de tout autre médicament, après l’évaluation du rapport bénéfice/risque, est laissée à l’appréciation du prescripteur sur décision collégiale (usage compassionnel).
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
norme de soins
traitement médicamenteux de la COVID-19
chloroquine
hydroxychloroquine
remdésivir
association lopinavir ritonavir
immunothérapie
siltuximab
tocilizumab
sarilumab
umifénovir
plasma de convalescent
dexaméthasone
recommandation de santé publique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
alanine
alanine
Ribonucléotides
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux humanisés
indoles
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
COVID-19 et Remdésivir
mise à jour du 11 juin 2020
https://www.inesss.qc.ca/covid-19/traitements-specifiques-a-la-covid-19/remdesivir.html
Bien qu’encourageantes, les données documentant l’efficacité, l’innocuité et le contexte de disponibilité de ce médicament au Canada ne permettent pas de recommander l’usage du remdésivir en dehors d’un protocole de recherche chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19 dont l’état clinique nécessite une hospitalisation...
2020
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
recommandation de bon usage du médicament
résultat thérapeutique
remdésivir
traitement médicamenteux de la COVID-19
remdésivir
antiviraux
Canada
COVID-19
alanine
alanine
Ribonucléotides
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
infections à coronavirus
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge clinique de la COVID-19
Orientations provisoires 27 mai 2020
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/332437/WHO-2019-nCoV-clinical-2020.5-fre.pdf
Le Plan stratégique de préparation et de riposte décrit les objectifs stratégiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour mettre fin à la pandémie de COVID-19 et aide les partenaires nationaux à mettre au point une stratégie de riposte structurée. Les principaux objectifs de l’OMS concernant la COVID-19 consistent à : 1) ralentir et stopper la transmission ; 2) prodiguer des soins optimaux à tous les patients ; et 3) minimiser l’impact de l’épidémie sur les systèmes de santé, les services sociaux et l’activité économique. Le document Operational considerations for case management of COVID-19 in health facility and community de l’OMS décrit les principales mesures à prendre pour atteindre ces objectifs dans chaque scénario de transmission — absence de cas, cas sporadiques, groupes de cas et transmission communautaire — afin de permettre une montée en puissance rapide des opérations cliniques et de santé publique. Ces lignes directrices, Prise en charge clinique de la COVID-19, s’appuient sur les priorités stratégiques susmentionnées. Elles sont destinées aux cliniciens qui prennent en charge les cas présumés ou confirmés de COVID-19. Ce document n’entend pas se substituer au jugement clinique ou à une consultation auprès d’un spécialiste, mais vise plutôt à renforcer la prise en charge de première ligne. Les éléments à prendre en compte pour les populations particulières et vulnérables, notamment les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes, sont mis en avant dans ce document...
2020
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
syndrome de détresse respiratoire de l'adulte
choc septique
traitement médicamenteux de la COVID-19
grossesse
adulte
sujet âgé
antiviraux
glucocorticoïdes
soins palliatifs
Déontologie médicale
enfant
programme clinique
diagnostic précoce
antibactériens
manifestations neurologiques
recommandation pour la pratique clinique
gestion des soins aux patients
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Covid-19 : remdésivir
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=854
Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, il a été demandé au HCSP comment répartir les doses de remdésivir mises à disposition, dans le cadre d’une démarche concertée avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Compte-tenu des données analysées (publications scientifiques, communiqués de presse, incidence des admissions en réanimation pour Covid-19, avis d’experts, et des données confidentielles transmises par la firme Gilead), le HCSP souligne la difficulté à répondre à la question posée du fait du manque de données consolidées permettant d’évaluer l’efficacité du remdésivir selon le niveau de gravité du Covid-19...
2020
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
remdésivir
remdésivir
antiviraux
traitement médicamenteux de la COVID-19
remdésivir
résultat thérapeutique
Appréciation des risques
Études cliniques comme sujet
antiviraux
recommandation de santé publique
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
alanine
alanine
Ribonucléotides
alanine
Ribonucléotides
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
Courrier relatif à l’actualisation des recommandations thérapeutiques dans la prise en charge du Covid-19
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=847
Compte tenu de l’évolution des données relatives aux traitements pouvant être prescrits dans le Covid-19, le HCSP réactualise ses avis des 5 et 23 mars 2020. Le HCSP a pris en compte les recommandations actualisées de l’Infectious Diseases Society of America (IDSA), du National Institutes of Health (NIH), des sociétés savantes SRLF-SFAR-SFMU-GFRUP-SPILF-SPLF en lien avec la mission COREB nationale. Il a aussi revu l’actualisation récente, par l’European Medicines Agency (EMA), des indications de prescription du remdesivir dans un cadre compassionnel, les rapports de pharmacovigilance relatifs à l’hydroxychloroquine et à l’association fixe lopinavir/ritonavir, et les données de la littérature qui ont fait l’objet d’une analyse critique factuelle. Le Haut Conseil souligne que le traitement de support standard (standard of care ou SOC) demeure le traitement de référence quelle que soit la gravité du Covid-19. Le HCSP recommande en outre : que tout praticien soit incité à inclure ses patients dans des essais thérapeutiques en privilégiant les essais académiques ; que pour tout patient hospitalisé, la prescription de tout médicament hors SOC et lorsque le patient ne peut être inclus dans un essai clinique soit laissée à l’appréciation du prescripteur dans le cadre d’une décision collégiale après évaluation du bénéfice/risque de ce traitement.
2020
false
false
true
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
COVID-19
pneumopathie virale
infections à coronavirus
traitement médicamenteux de la COVID-19
hydroxychloroquine
association lopinavir ritonavir
remdésivir
remdésivir
essais cliniques comme sujet
Traitement symptomatique
recommandation de santé publique
pandémies
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
alanine
alanine
Ribonucléotides
COVID-19

---
N1-SUPERVISEE
« Essais cliniques au cours de la pandémie Covid-19 : Cibles thérapeutiques, exigences méthodologiques, impératifs éthiques »
http://www.academie-medecine.fr/avis-tri-academique-essais-cliniques-au-cours-de-la-pandemie-covid-19-cibles-therapeutiques-exigences-methodologiques-imperatifs-ethiques/
Ce document examine, au stade présent de la pandémie à coronavirus SARS-CoV-2 ou Covid-19, les essais médicamenteux en cours et les questions qu’ils soulèvent. Pour combattre la pandémie, la communauté médicale a recherché parmi les médicaments disponibles des stratégies thérapeutiques inédites, mais l’urgence ne doit pas entrainer la précipitation. La rigueur scientifique ne peut être escamotée au prétexte de la gravité de la situation, ni la rapidité d’action aux dépens de la qualité de la conception et de la réalisation. Un essai thérapeutique répond à des règles méthodologiques et à l’observation d’impératifs déontologiques et éthiques. La transgression de ces principes ne favorise pas la découverte rapide d’un traitement. Tout au contraire, elle peut aboutir à une confusion qui réduit les chances de trouver des indications thérapeutiques irréfutables.
2020
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
COVID-19
infections à coronavirus
pneumopathie virale
essais cliniques comme sujet
essais cliniques comme sujet
traitement médicamenteux de la COVID-19
information scientifique et technique
essais cliniques comme sujet
pneumopathie virale
infections à coronavirus
pandémies
COVID-19

---
Nous contacter.
21/09/2021


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.